Les Ateliers de la Co-Création - Créer de nouveaux business modèles à la croisée du social et de l'entreprise - CO Conseil

 
Les Ateliers de la Co-Création - Créer de nouveaux business modèles à la croisée du social et de l'entreprise - CO Conseil
Les Ateliers de la Co-Création
      Créer de nouveaux business modèles
      à la croisée du social et de l’entreprise
                 Mercredi 23 mars 2016

1
Les Ateliers de la Co-Création - Créer de nouveaux business modèles à la croisée du social et de l'entreprise - CO Conseil
Introduction

          Objectifs

 Définition de la Co-Création

Le Baromètre de la Co-Création
Les Ateliers de la Co-Création - Créer de nouveaux business modèles à la croisée du social et de l'entreprise - CO Conseil
Les objectifs des Ateliers de la Co-Création

Rassembler les acteurs clés du monde de l’entreprise et de l’ESS engagés dans la Co-
Création pour échanger et travailler sur des problématiques spécifiques à ce type de
projet dans l’optique de lancer une dynamique.

Objectifs spécifiques :
     •   Présenter la première édition du Baromètre de la Co-Création et échanger sur
         les résultats
     •   Identifier collectivement les problématiques et les meilleures pratiques liées aux
         projets de Co-Création pour augmenter leur impact
     •   Réfléchir sur les vecteurs qui permettraient de mieux faire connaitre la Co-
         Création et de diffuser davantage cette pratique

3
Les Ateliers de la Co-Création - Créer de nouveaux business modèles à la croisée du social et de l'entreprise - CO Conseil
Une définition de la Co-Création

Devant la complexité des systèmes actuels et les difficultés à répondre aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui (chômage, mal
logement, réchauffement climatique...), il est nécessaire d’introduire de nouveaux modes de collaboration entre les
différentes parties prenantes de notre société : associations, entrepreneurs sociaux, entreprises, pouvoirs publics.
Les modèles de Co-Création, au-delà de partenariats classiques entre organisations à vocation sociale et entreprises
traditionnelles, mettent l’accent sur :

       1. Des partenaires de secteur            2. Une création de valeur                   3. Un projet qui fait bouger les lignes
       différents, engagés depuis leur          supplémentaire grâce à la                   et qui met en évidence les capacités
       cœur de métier et apportant des          collaboration sociale mais aussi            d’acteurs de changement au
       expertises distinctes                    économique                                  sein des organisations partenaires

 Ces nouvelles alliances permettent de réconcilier plusieurs objectifs :

                                          Inventer de nouvelles solutions à fort impact sociétal (business
                                          modèles, offres, circuits de distribution ou encore modes opératoires)

                                                  Permettre le changement d’échelle d’une innovation sociale, en
                                                  favorisant son déploiement pour le plus grand nombre et sur un
          Co-Création
                                                  territoire plus large                              165

                                             Développer l’intelligence collective grâce à la coopération d’acteurs
                                             d’un écosystème (secteur ou territoire) apportant chacun leurs
                                             compétences et leur singularité au profit d’un enjeu sociétal

                  La valeur économique et sociale créée par ces collaborations bénéficie à chacune des parties
                                prenantes et contribue à la pérennité de ces nouveaux modèles.
         4
Les Ateliers de la Co-Création - Créer de nouveaux business modèles à la croisée du social et de l'entreprise - CO Conseil
Le Baromètre de la Co-Création

                                                                                                             165

Dans l’édition 2015 du Baromètre de l’Entrepreneuriat Social*, les entrepreneurs sociaux identifiaient les
partenariats avec les entreprises traditionnelles comme un des principaux relais de croissance pour
leur secteur. Nous avons donc eu envie d’aller plus loin afin de comprendre les perceptions et les
pratiques des entreprises vis-à-vis des organisations à vocation sociale avec une question centrale :

Dans quelle mesure les collaborations avec les acteurs de l’intérêt général peuvent-
        elles être des leviers de responsabilité sociale mais aussi de croissance et
    d’innovation permettant aux entreprises de concilier profits et impact sociétal ?

C’est ainsi que le Baromètre de la Co-Création Social & Business est né ! Cette première
édition a été menée en collaboration avec Opinion Way auprès de 165 entreprises en France qui
ont répondu à un questionnaire téléphonique entre décembre 2015 et mars 2016.

Retrouvez les résultats de cette étude sur nos sites :
-    Ashoka : http://www.ashokacocreation.org
-    Co Conseil : http://co-conseil.fr/barometre-de-la-co-creation/

5    * Etude publiée par Ashoka en collaboration avec Convergences, Opinions Way et KPMG
Ateliers
4 problématiques clés dans le développement de la Co-Création

            Comment trouver le bon partenaire et quelles actions engager ensemble
Thème 1                      pour démarrer la collaboration ?
                                                                                    P. 7

Thème 2          Comment pérenniser et déployer un projet de Co-Création ?          P. 10

Thème 3        Comment mesurer l’impact de la Co-Création pour convaincre ?         P. 16

            Comment faire pour que la Co-Création devienne pratique courante en
Thème 4                                  France ?
                                                                                    P. 20
Les Ateliers de la Co-Création

                             Thème 1

    Comment trouver le bon partenaire et quelles actions
     engager ensemble pour démarrer la collaboration ?

7              Facilitateurs : Benoit Gajdos & Jean-Marc Guesné
Quelles actions pour trouver le bon partenaire ?

    Pour l’ESS : trouver un partenaire entreprise                   Pour l’entreprise : trouver un partenaire ESS
 Cibler ce qui est stratégique pour                                             Faire appel à des intermédiaires
  l’entreprise : celle-ci sera d’autant               Commun                      et des tiers prescripteurs pour
  plus intéressée par un projet de Co-                                            rencontrer les « bonnes personnes »
  Création s’il permet de l’aider à        Rechercher au maximum la              dans l’ESS, monde auquel l’entreprise
  répondre à un de ses enjeux ou une        proximité / complémentarité :         n’est pas forcément connectée.
  de ses problématiques                     o Valeur et vision                    NB : le risque associé à ce système de
 Au niveau organisationnel :               o Culture                             prescription est un manque de
  o Identifier      les     décideurs       o Territoriale                        diversité des partenaires
    (Direction Générale)                    o Cœur de métier
                                                                                 Impliquer      les     salariés    de
  o Identifier   les    opérationnels                                             l’entreprise et les sensibiliser au
    motivés par le projet                  S’appuyer sur son réseau et sur
                                            des intermédiaires                    monde de l’ESS pour les inciter à
  o Identifier le bon système de                                                  devenir des prescripteurs internes
    gouvernance : au-delà de la
    personne, l’organisation doit être     Faire confiance au facteur
    « prête » pour co-créer                 humain : aux liens qui se créent,
                                            aux rencontres « coup de cœur »,
 Diversifier sa recherche :                à une forte envie des 2 côtés
  o Cibler les PME et les entreprises       (quand bien même le projet reste
    familiales                              à déterminer)
  o Donner une chance aux jeunes
    entreprises encore peu connues

         8
Quelles actions engager ensemble pour démarrer la collaboration ?

         DE L’INTENTION                                             A L’ACTION

 Être transparent avec son partenaire tout              Avant tout, définir ensemble le mode de
  au long du projet                                       financement du projet
 Comprendre les besoins et les attentes des             Pratiquer l’immersion pour mieux se
  2 parties, qui doivent être explicités dès le début     connaître : l’immersion des acteurs ESS en
  et tout au long du projet                               entreprise est en réalité plus rare, car on imagine
                                                          que le dépaysement est plus grand pour
 Définir des objectifs clairs et mesurables,
                                                          l’entreprise
  même si ceux-ci peuvent évoluer au fil du
  partenariat (les projets de Co-Création sont en        Démarrer le projet par un pilote, dans une
  effet moins précis et plus agiles que les projets       logique de « test and learn »
  traditionnels)
                                                         Définir ensemble les grands principes du
 Accepter qu’il existera toujours               des      partenariat et les formaliser : établir un
  objectifs individuels non partagés                      cahier des charges, signer un contrat de
                                                          confidentialité (permet de rassurer les
 Considérer son partenaire comme son égal
                                                          entreprises), s’entendre sur l’autonomie et le rôle
  dans le projet et non comme un simple
                                                          des parties, organiser des comités de pilotage…
  prestataire de service ou « porte-monnaie »
                                                         Dépasser la relation individuelle et
 Avoir un projet innovant
                                                          impliquer les salariés : les faire se rencontrer
 Promouvoir une « culture de l’échec » : ne              pour les préparer la collaboration
  pas en avoir peur car l’échec est source
                                                         Communiquer
  d’apprentissage et d’innovation

   9
Les Ateliers de la Co-Création

                          Thème 2

         Comment pérenniser et déployer
              un projet de Co-Création ?

10      Facilitateurs : Stéphanie Schmidt & David-Emmanuel Vivot
3 éléments clés doivent être sécurisés pour pérenniser
                    un projet de Co-Création

                             Partage de la
                             valeur et du
                               modèle
                             économique

                            Pérenniser
                             un projet
                                              Organisation
             Relations                              et
             humaines                         structuration
                                                du projet

       Pour chaque sujet, nous avons listé les bonnes pratiques
11
1- Partage de la valeur et du modèle économique

     • Comprendre pour soi et pour l’autre où sont la valeur et les intérêts du partenariat
     • La condition est d’être gagnants tous les deux, même si les raisons diffèrent
     • Se reposer la question de la proposition de valeur tout au long du projet

          • Cadrer le projet : avoir un modèle économique (qui investit quoi, sur quelle durée),
            des objectifs commun, une vision stratégique, etc.
          • S’inscrire à la fois sur des dynamiques de court, moyen et long termes
          • Avoir une vision systémique : savoir qui on veut convaincre dans tout l’écosystème

          • Evaluer régulièrement le projet (impacts sur les bénéficiaires, atteinte des objectifs
            de chacun, partage de la valeur et des intérêts) selon ses propres critères
          • Définir ensemble les indicateurs clés, qu’ils soient quantitatifs ou immatériels
          • Partager les retours d’expérience à chaque étape

12
2 - Organisation et structuration du projet

     • S’appuyer sur des expérimentations pas à pas, pour faire grandir progressivement le
       projet (fonctionnement agile)
     • Faire évoluer le projet en même temps que les intérêts et les orientations de chacun

           • Bien définir les différentes étapes et clarifier pour chacune les objectifs et rôles
             de chacun et contractualiser (qui investit quoi en temps, argent, expérience)
           • Etablir un rétroplanning flexible, en tenant compte les contraintes de chacun

            • Mettre en place une gouvernance spécifique, avec une implication égale des
              parties et l’adapter tout au long du projet (modélisation vs essaimage)
            • Avoir une équipe dédiée au projet, organisée en sujets thématiques « chantiers »

          • Élargir les cercles des parties prenantes (ex : à des experts, à tout l’écosystème…)
          • Rester en contact régulier, avec un référent privilégié sur le partenariat
          • Identifier un tiers pouvant jouer le rôle de médiateur en cas de conflits

     • Anticiper le changement d’échelle : changer d’échelle ce n’est pas faire les mêmes
       choses en plus grand, mais repenser sa façon de faire
     • Se donner une vision à long-terme ambitieuse et innover

13
3 - Relations humaines

     • Se mettre à égalité et se sentir autant responsable l’un que l’autre sur le projet
     • Distinguer et respecter les intérêts personnels et professionnels de chacun

          • Etre bienveillant et ouvert vis à vis du partenaire dont la culture est différente
          • Bien se connaître : se visiter l’un l’autre et passer du temps ensemble

            • Etablir une cartographie des personnes clés / bloquantes
            • Avoir un sponsor dans le management et un lien avec les RH

       • Faire connaître, diffuser l’envie et la connaissance de la valeur créée au sein des deux
         structures, à travers une mobilisation et une communication globale
       • Célébrer les victoires et les évènements qui concrétisent les avancées

14
Mais la réussite d’un projet de Co-Création ne se résume pas à cette
                            liste de bonnes pratiques

« Tout cela semble très rationnel mais       « Tous ces projets naissent la plupart
dans la réalité c’est très itératif, avec    du temps avec une certaine
une idée de chute rattrapée. On ne va        désobéissance. Cette approche est
jamais directement au but, il faut trouver   donc paradoxale. »
le chemin. »

« La Co-Création est un équilibre            « Souvent les découvertes se font
fragile. Il faut sans cesse faire des        par erreur ou tâtonnement, on
efforts et des concessions en gérant la      n’imagine pas toujours en arriver à
vision au quotidien, comme un couple. »      ces résultats. »

      « Les projets de Co-Création ne suivent pas vraiment de règle : c’est
      essentiellement de l’humain, des choses qui changent tout le temps et
      évoluent souvent en cours de chemin, voire changent de direction. »

15
Les Ateliers de la Co-Création

                             Thème 3

     Comment mesurer l’impact de la Co-Création pour
                             convaincre ?

16           Facilitateurs : Perrine Agha & Pierre-Dominique Vitoux
Qui faut-il convaincre ?

17
Que faut-il mesurer pour les convaincre ?

     1) Sociétal (social, environnemental, politique, juridique)
        Mesurer l’impact du projet par rapport à son objectif sociétal initial
        Exemples : qualité de l’emploi, qualité de vie, bien-être, etc.
        Ces indicateurs qualitatifs peuvent être difficiles à mesurer et la mesure varie énormément selon les projets

     II) Economique
        Mesurer l’impact économique du projet vis-à-vis de la société mais aussi des partenaires
        Exemples : rentabilité, création d’emplois, ventes, marchés acquis, coûts évités pour l’Etat, R&D, etc.
        C’est une mesure importante pour donner de la crédibilité auprès de tout l’écosystème, notamment auprès
        des actionnaires et financeurs (ROI)

     III) Changement de mentalités
        Cibler en prioritaire l’entreprise (nouvelles formes de management et d’organisation)
        et les pouvoirs publics (lobbying)
        Changer les mentalités est crucial pour démultiplier l’innovation et l’impact social : il faut créer une réelle
        ouverture et un changement de regard sur les populations fragiles

18
Les bonnes pratiques et les risques de la mesure d’impact
                   La mesure d’impact est clé et créatrice de cercles vertueux
                  Mais les indicateurs peuvent être insuffisants, voire dangereux

            o   S’aligner au préalable avec son partenaire : être transparent sur ce qu’il faut
 Bonnes         mesurer, ce qui dépend de nombreux facteurs (cibles à convaincre, bénéficiaires, etc.)
pratiques   o   Mettre en place des KPIs selon les objectifs et les faire évoluer selon les
                différentes étapes du projet
            o   Accepter d’avoir des objectifs et indicateurs différents et communs, ce qui
                nécessite de s’adapter aux spécificités de son partenaire
            o   Mobiliser autour de cette mesure les opérationnels pour aider à établir les
                indicateurs et les gouvernances, pour en faire des sponsors du projet

            o   Tomber dans le piège de la financiarisation
Dangers
            o   Rester prisonnier de schémas de pensées rigides sur la définition de la performance
            o   Oublier les indicateurs qualitatifs (émotionnel, dimension humaine, etc.)
            o   Perdre du temps à trouver en permanence des indicateurs
            o   Perdre en visibilité et en sens avec des mesures d’impact trop complexes

  19
Les Ateliers de la Co-Création

                           Thème 4

     Comment faire pour que la Co-Création devienne
              pratique courante en France ?

20            Facilitateurs : Arnaud Mourot & Eglantine Cholet
Quelles sont les cibles prioritaires pour diffuser la Co-Création ?

                                                                                                    Dans l’entreprise, même si les mentalités
                                                                                                    évoluent, le statut de la Co-Création n’est
                                                               Salariés d’entreprise                pas encore bien compris par tous (équilibre
                                              Think Tanks                                           entre la philanthropie et le business)

                                                                                 Citoyens
Chez les Co-Créateurs, une                               Médias
certaine     résistance   à   la
communication persiste. Ils
n’ont tendance à communiquer
qu’une fois leur concept prouvé
                                       Co-Créateurs                             Monde de la recherche

                                                                                                  Ecoles
                                   Financeurs et              Co-Création
                                   investisseurs                                                 PME

                  Cible du projet, à                                                     Cabinets de conseil
               accompagner dans le
                changement d’usage
                                        Bénéficiaires
                                                                                                         Les pouvoirs publics sont encore
                                                                   Incubateur                            parfois méfiants vis-à-vis de la Co-
                                                                                 Pouvoirs publics        Création (compatibilité de la valeur
                                                                                 Collectivités locales   économique et de la valeur sociale,
                                           Décideurs (entreprises                Gouvernement            enjeux juridiques et fiscaux, etc.)
                                            privées, publiques et sociales)

             21
4 messages clés à faire passer

                 Les projets de Co-Création à grande échelle, comme ceux portés par Danone,
                 ont donné du crédit à la Co-Création. Il s’agit maintenant de donner des exemples à
                 plus petite échelle, même si les chiffres sont moins époustouflants. De nombreuses
                 formes de Co-Création existent : montrons la diversité des projets pour
                 démultiplier les sources d’inspiration et le passage à l’action.

     La Co-Création ne concerne pas uniquement les « grandes
     entreprises »; les PME ont leur place et sont déjà
     engagées dans la Co-Création.

                                       Chacun dans son activité a la possibilité d’agir à son
                                       échelle : un modèle de Co-Création peut être pérennisé sans
                                       avoir l’impact d’un géant comme Facebook.

     La Co-Création est l’aboutissement d’une réflexion et d’un processus dans
     l’engagement sociétal. C’est un long chemin ! Mais de la valeur se créée tout au
     long et il est possible de commencer petit (ex : achats responsables, mécénats, etc.).
     La Co-Création est également un processus évolutif : le point d’arrivée sera très
     probablement différent du point de départ.

22
2 grands types d’actions identifiées pour promouvoir la Co-Création :
                                  communiquer et désacraliser !

1. Créer une plateforme de ressources mutualisées, contenant:                                      @
 • Des études de cas documentées, réalisées en lien avec le monde académique (doctorants)
 • Un guide de la Co-Création, construit en open source (mode d’emploi, méthodologie)
 • De la documentation sur les acteurs et structures impliquées dans la Co-Création
 • Un annuaire des individus intéressés / impliqués dans la Co-Création (« Meetic » de la Co-Création)

              2. Faire évoluer les mentalités
                 • Communiquer sur les exemples connus pour donner envie (ex : Muhammad Yunus,
                   Danone) et à plus petite échelle pour montrer la diversité des formes de Co-Création
                 • Poursuivre le développement de MOOC
                 • Et plus particulièrement dans les entreprises :
                   − Mettre en place des programmes de mentoring
                   − Redéfinir le succès au-delà du quantitatif
                   − Dépasser l’empathie en montrant les bénéfices business apportés par la Co-Création et
                     mettre en lumière le rapport « gagnant-gagnant »
                   − S’appuyer sur les processus internes de l’entreprise pour intégrer la Co-Création :
                     Témoigner  Familiariser  Rendre habituel  Intégrer au fonctionnement de l’entreprise

       23
Conclusion

Remerciements

 Ressources

  A propos
Nous vous remercions vivement pour votre participation :

• Michel Albrecht – Danone Nutricia
                                                                                          165
                                          • Elodie Jullien – Le Rameau
• Mouna Aoun – La Banque Postale          • Ervard Klein – Voisins Malins
• Guillaume Bapst – ANDES                 • Mélanie Lahaix – BNP Paribas
• Olivier Basso – professeur au CNAM      • Chea Lun – L’Oréal
• Siegrid Bourgois – consultante          • Emmanuel de Lutzel – BNP Paribas
• Anne Charpy – Voisin Malin              • Charlotte Liger – Colombus Consulting
• Alexandre Chervet – Ticket for Change   • Marie Line Maillet – ADASI
• Carole Cuillier – ARES                  • Geoffroy Malcor – Solifap
• Christian de Boisredon – Sparknews      • Juliette Novelli – ANDES
• Marie Degrand-Guillaud – Adie           • Sandrine Raffin – LINKUP
• Marielle Del’Homme – AG2R La Mondial    • Jean-Michel Ricard – Siel Bleu
• Denis Dementhon – France Active         • Bernard Saincy – Innovation Sociale Conseil
• Gilles Dufraisse – InFocus              • Adelphe de Taxis du Poet – CGSCOP
• Dominique Fauque – Klesia               • Rémi Tricart – Emmaüs Défi
• Pascale Guiffant – Suez                 • Fabien Vidal – Yookaby
• Arnaud Habert – Vinci                   • Laurence Weber – Le Rameau
• Marie Husset – Colombus Consulting

25
RESSOURCES

•    Le Baromètre de la Co-Création sur http://www.ashokacocreation.org/ ou http://co-conseil.fr

•  Le Toolkit de la Co-Création : ici
Guide incontournable pour tous ceux qui veulent se lancer dans la Co-Création (fiches pratiques,
témoignages, méthodes, conseils…)

•   CO-ECLAIRAGES : ici
Espace de débat virtuel… avec la 2ème édition en avril

•  La Méthodologie de mesure d’impact de la Co-Création : ici
Analyse complète de 3 initiatives de Co-Création et de leur impact social avec indicateurs qualitatifs et
quantitatifs

•  Le programme de formation Inclusive Business Leadership : ici
Lancement des 2 nouvelles sessions 2016 en France et en Afrique du Sud

•   Etude PHARE - Associations : communiqué de presse et étude complète
La dernière étude association réalisée par le Rameau dans le cadre du programme d’étude Phare

A suivre : publication d’une série de 5 cas de Co-Création par Ashoka en mai 2016

    26
A propos d’Ashoka

 Ashoka - organisation sans but lucratif, laïque et apolitique - est
 le premier réseau mondial d'entrepreneurs sociaux (plus
 de 3000 dans 85 pays). Son objectif est de faire émerger un
 monde où chacun est capable d'agir rapidement et efficacement
 pour répondre aux défis sociétaux.

 Au-delà de son cœur de métier historique
 d’identification, d’accompagnement et de mise en visibilité
 d’innovateurs sociaux, deux autres piliers d’Ashoka sont :
 • La Co-Création pour inspirer, faire émerger de nouveaux
    modèles à fort impact social en faisant tomber les barrières
    entre les différentes parties prenantes de la société
 • Equiper les jeunes générations des compétences
    indispensables pour « changer le monde ».

L’ambition d’Ashoka est de permettre le changement d’échelle des innovations sociales en accélérant et valorisant des
modèles de Co-Création innovants entre entrepreneurs sociaux, entreprises et pouvoirs publics grâce à 3 leviers:

    27
A propos de CO

                  CO est un cabinet de conseil en stratégie qui s’engage dans la
                  co-construction de projets à fort impact socio-économique au
                  service de l’intérêt général.

 3 CHAMPS D’INTERVENTIONS
COMPLEMENTAIRES AU SERVICE
    DE L’INTERET GENERAL
                                                         NOTRE IMPACT

28                                                  http://www.co-conseil.fr
MERCI
 MERCI !
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler