PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...

 
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L’ETAT ET DU
           MONDE ASSOCIATIF

 Rapport général de la 1ere session de l’Académie
          Politique des Femmes Leaders
           Introduction à la vie politique
                  Mai-Juin 2018
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
+228 22 26 25 20                                       Tokoin-Forever, 153 rue Biaga,
                       procema.togo@gmail.com
                                                       BP : 943, Lomé-Togo
                   Facebook : procema.togo@gmail.com
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
Table des matières
Tableaux.................................................................................................................................................................. 3
Sigles et abréviations .............................................................................................................................................. 3
I.          Introduction ................................................................................................................................................... 4
II.         Gouvernance de l’Académie et équipe pédagogique ................................................................................ 4
       1.         Le comité de suivi....................................................................................................................................... 4
       2.         Le comité pédagogique .............................................................................................................................. 5
       3.         Le corps enseignant ................................................................................................................................... 5
III.        Les académiciennes ..................................................................................................................................... 6
IV.               La 1ere session de l’Académie Politique ............................................................................................... 7
       1.         Lancement officiel de l’Académie Politique des Femmes Leaders............................................................. 7
       2.         Le calendrier et la facilitation ...................................................................................................................... 8
       3.         Le contenu des modules ............................................................................................................................ 8
       4.         Les activités pédagogiques complémentaires (les conférences, témoignages et travaux de groupes) ... 10
V.          L’évaluation par les participantes ............................................................................................................. 11
       1.         L’organisation et le déroulement de l’Académie ....................................................................................... 12
       2.         Le contenu et la pertinence des modules ................................................................................................. 12
       3.         La formation par rapport aux attentes des académiciennes ..................................................................... 13
VI.               La sélection des lauréates par région .................................................................................................. 14
       1.         Le contrôle de connaissance .................................................................................................................... 14
       2.         Les projets politiques personnels ............................................................................................................. 14
       3.         La participation des académiciennes ....................................................................................................... 15
       4.         Les lauréates par région........................................................................................................................... 15
VII.              Les leçons apprises et les acquis de l’Académie ............................................................................... 16
       1.         Les leçons apprises.................................................................................................................................. 16
            i.        Avant la formation ................................................................................................................................ 16
            ii.       Pendant la formation au Centre ........................................................................................................... 16
       2.         Les acquis ................................................................................................................................................ 18
VIII.             Conclusions et perspectives ................................................................................................................. 19
IX.               Annexes .................................................................................................................................................. 20
       1.         Liste des participantes à l’Académie Politique des Femmes Leaders, session mai-juin 2018 ................. 21
       2.         Contrôle des connaissances (QCM)......................................................................................................... 31
       3.         Votre plan de campagne pour remporter les élections ............................................................................. 37
       4.         Noms des Préfets, maires et conférencières ayant participé à la session de l’Académie ........................ 39
       5.         Biographies succinctes des enseignants/es ............................................................................................. 40

     Ce rapport a été rédigé par l’UGP du Pro-CEMA, au nom du Comité Pédagogique de l’Académie Politique des
                                                 Femmes Leaders.

                                                                                                                                                                              2
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
Tableaux
1 : Les modules et leurs enseignants ...................................................................................................................... 5
2 : Les candidatures reçues .................................................................................................................................... 6
3 : La répartition des académiciennes par région .................................................................................................... 6
4 : Le calendrier et la facilitation principale .............................................................................................................. 8
5 : Evaluation de l'organisation de l’Académie ...................................................................................................... 12
6 : Matrice FFOM de l’Académie ........................................................................................................................... 17

Sigles et abréviations

  ADDI                   Alliance des Démocrates pour le développement Intégral
  ALAFIA                 Association de Femmes pour la Santé
  ANC                    Alliance Nationale pour le Changement
  BAC 2                  Baccalauréat 2
  CAR                    Comité d’Action pour le Renouveau
  FDR                    Forces Démocratiques pour la République

  FPD                    Front pour la Démocratie et le Progrès
  GF2D                   Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement
  MASFPA                 Ministère de l'Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l'Alphabétisation
  ONG                    Organisation Non Gouvernementale
  OSC                    Organisation de la Société Civile
  Pro-CEMA               Programme de Consolidation de l'Etat et du Monde Associatif
  UE                     Union Européenne
  UFC                    Union des Forces de Changement
  UGP                    Unité de Gestion du Projet
  UNIR                   Union pour la République
  WILDAF                 Women in Law and Development in Africa

                                                    Le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif
                                                      (Pro-CEMA) est le projet de renforcement de la société civile, de
                                                    promotion de l’égalité du genre et de la culture, fruit de la coopération
                                                                    entre le Togo et l’Union Européenne.

Le contenu de ce rapport relève de la seule responsabilité du Pro-CEMA et du Comité Pédagogique de
   l’Académie et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant l’avis de l’Union européenne

                                                                                                                                                                3
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
I.       Introduction

Le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro-CEMA) vise à mieux impliquer la
société civile dans l’accompagnement de l’action gouvernementale, la gestion des affaires
publiques/redevabilité et à assurer une meilleure coordination État-Monde Associatif. Il attache une
attention particulière à la dimension genre et vise notamment à encourager les candidatures féminines et
à accroître la présence des femmes aux postes électifs. Il permet enfin au milieu culturel de mieux
participer au débat citoyen. Quatre résultats essentiels sont attendus à l’issue du programme :

           R1 : Les faitières des OSC, professionnelles et représentatives, sont capables de renforcer les
           capacités de leurs membres, en particulier des femmes et de jeunes filles, à jouer pleinement
           leur rôle d’acteur de développement et de contrôle de l’action gouvernementale ;
           R2 : L’État assure la promotion, la supervision et le dialogue avec le monde associatif ;
           R3 : La participation des femmes et des jeunes filles à la vie publique et politique ainsi qu’à la
           gestion des affaires locales est accrue ;
           R4 : Le monde culturel s’intègre dans des actions de dialogue de la société civile et dispose de
           meilleures conditions afin de participer au débat citoyen.

Le projet nommé « Académie Politique des Femmes Leaders » répond au résultat 3 du programme ; son
objectif général est de contribuer à la consolidation de la gouvernance locale avec une plus grande
participation des femmes, dans la définition, la mise en œuvre et le suivi des politiques de développement.

Cette Académie se réalise en collaboration avec le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la
femme et de l’Alphabétisation, l’Université de Lomé, le GF2D et l’ONG ALAFIA. Les candidates à cette
Académie sont issues des partis politiques et des organisations de la société civile. Une première session
de formation de 6 jours à l’endroit du groupe cible visé ont été réalisées au chef-lieu de chaque région,
en mai-juin 2018

L’objectif de l’Académie Politique est d’outiller les participantes et renforcer leurs capacités sur les
fondamentaux de la politique, les enjeux de la décentralisation et de la gouvernance locale, le genre
comme enjeu de développement, développement personnel et le leadership et la communication
politique. Ceci a pour finalité de permettre aux candidates d’élaborer leur projet de carrière politique et de
s’engager activement dans la vie politique.

 II.       Gouvernance de l’Académie et équipe pédagogique

       1. Le comité de suivi

Le comité de suivi, présidé par la Ministre de l’Action Sociale, s’est réuni pour la première fois le 20
décembre 2017. Il est l’organe chargé du suivi et de l’évaluation du projet ; son rôle est de :

       •       Constituer le comité pédagogique ;
       •       Valider le plan de mise en œuvre du projet ;
       •       Contribuer à la visibilité du projet ;
       •       Soutenir une participation effective des partis politiques et des autres parties prenantes ;
       •       Contribuer à l’évaluation de la session pilote et établir des recommandations pour la poursuite
               du projet.

                                                                                                            4
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
Le comité de suivi se réunit deux fois par an. Une réunion extraordinaire a été convoquée le 3 mai 2018
pour valider la proposition de mise en œuvre de l’Académie, conçue par le comité pédagogique.

       2. Le comité pédagogique

Le comité pédagogique, établi de façon volontairement restreinte par le Comité de suivi le 20 décembre
2018, est la cheville ouvrière de l’Académie. Ses principales fonctions sont de :

       •    Enrichir le document de base/TdR de l’Académie ;
       •    Proposer un règlement intérieur pour l'Académie (inclus les critères de sélection des étudiantes) ;
       •    Créer le curriculum, concevoir/identifier les manuels et identifier les formateurs/rices ;
       •    Proposer l’organisation logistique de l’Académie ;
       •    Proposer un système d'évaluation des connaissances et des compétences des étudiantes au
            cours de la formation ;
       •    Proposer un système d’évaluation du projet pilote ;
       •    Proposer une stratégie de communication et de visibilité de l’Académie ;
       •    Organiser les visites aux institutions de la République ;

Le comité pédagogique est piloté par le MASFPA, avec l’appui de l’équipe du Pro-CEMA. Ce comité s’est
réuni 14 fois durant l’élaboration du projet et son exécution. Il est composé de représentants des
institutions suivantes :

       1.   MASFPA
       2.   Université de Lomé
       3.   GF2D
       4.   ALAFIA
       5.   Le cabinet EZO stratégie
       6.   Pro-CEMA

       3. Le corps enseignant

L’Académie politique a permis d’identifier un nombre important de formatrices et formateurs provenant
d’horizons divers : société civile, université, administration publique et monde culturel1.
1 : les modules et leurs enseignants

                        Modules                                              Enseignants

Développement personnel et leadership politique           Claire Quenum – Claudine Akakpo
Les fondamentaux de la démocratie                         Faustin Gnogmire - Michèle Aguey
Les partis politiques                                     Ouro-Bossi Tchacondoh - Cyrille Komlan
Gouvernance locale et décentralisation                    Adoudé Tounou - Daté Kodjo Amouzou
Le genre                                                  Claudine Otimi - Edi Kpogan –Adzaovi Nyuito Tatey
Une carrière / communication politique                    Namoin YAO - Réyhanath TOURE

1   Annexe 5 : biographies succinctes des enseignant/es

                                                                                                             5
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
III.    Les académiciennes

Le Pro-CEMA et le MASFPA ont lancé un appel à candidatures dans Togo presse les 19 mars 2018, 22
mars 2018 et 04 avril 2018 et ont rencontré les partis parlementaires les 27 mars 2018 et 06 avril 2018.
Ci-dessous, l’analyse des candidatures (partis politiques et indépendantes) reçues :
2 : Les candidatures reçues

                  Partis politiques                               Candidatures indépendantes
        UNIR                            12
        CAR                             12
        ADDI                            12
        FDR                             12
        UFC                             12
 SURSAUT NATIONAL                       06
 Total                                  66                                    97
 Grand Total                                         163 candidates académiciennes

Avant la mise en œuvre de la phase pilote, les académiciennes indépendantes ont été retenues sur base
de l’analyse de leurs dossiers quant à leur conformité par rapport aux critères fixés dans les termes de
références de l’appel à candidature.
Après la mise en œuvre de la phase pilote à Lomé commune et dans la région Maritime, le Comité
Pédagogique a relevé une discordance entre les objectifs de l’Académie, qui est de former des femmes
prêtes à s’engager en politique, et les attentes des académiciennes identifiées. Il a aussi été constaté
que la majorité des académiciennes sélectionnées pour la phase pilote avaient du mal à élaborer un plan
de carrière politique à cause de l’insuffisance d’informations sur le sujet.
Pour corriger ces erreurs, il a été recommandé par la chargée de programme Société civile et Genre de
la Délégation de l’Union Européenne (DUE) au Togo de refaire une interview approfondie pour peaufiner
le choix des candidates des régions administratives restantes à savoir, les régions maritime, des plateaux,
centrale, Kara et Savanes
Les actions entreprises pour remédier à ces insuffisances ont été les suivantes :

➢ Une interview des candidates académiciennes a été faite par trois personnes ressources et l’experte
  Genre du Pro-CEMA (M. TCHACONDOH, M. KOMLAN, Mme QUENUM et Mme KPOGAN). Cette
  interview a préparé au préalable les candidates sur la détermination et l’engagement politique des
  femmes que vise l’Académie. ;
➢ L’ordre de présentation des modules a été revu. Il a été ainsi décidé d’ouvrir la formation par le thème
  du développement personnel et de faire travailler les étudiantes de façon quotidienne sur leur « plan
  de campagne pour s’engager en politique et remporter les élections ».

Après sélection, voici la liste définitive des candidates par région :

3 : La répartition des académiciennes par région

          Régions                 Parti               Les indépendantes                Total
                                politique
 Lomé commune                 11                14                            25

                                                                                                         6
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
Région maritime                11                 15                                 26
    Région des plateaux            11                 12                                 23
    Région centrale                11                 8                                  19
    Région de la Kara              11                 11                                 22
    Région des Savanes             11                 6                                  17
    Total                          66                 66                                 132 académiciennes

IV.         La 1ere session de l’Académie Politique

       1. Lancement officiel de l’Académie Politique des Femmes Leaders

                                            Le Ministère de l’Action Sociale de la Promotion de la Femme et de
                                            l’Alphabétisation et le Pro-CEMA ont procédé le 24 mai 2018 à
                                            l'hôtel EDA-OBA à Lomé au lancement officiel de l’« Académie
                                            Politique des Femmes Leaders».

                                            Les intervenants à cette cérémonie étaient :

       •    Mlle Providence Bitakuya, Volontaire Internationale du Pro-CEMA
       •    M. Henri Valot, Chef de Projet Pro-CEMA
       •    Mme Dambé, étudiante de l’Académie (Promotion de Lomé)
       •    M. Vincent Vire, Chef de Coopération à la DUE, représentant la Cheffe de Délégation
       •    Mme Tchabinandi Kolani Yantcharé, Ministre de l’Action Sociale de la Promotion de la Femme
            et de l’Alphabétisation

Les organes de presse suivants ont couvert le lancement de l’Académie : Radio Lomé, Radio Pyramide,
Radio Kanal, Taxi fm, Nana fm, Radio Victoire, TVT, New Word tv, DIRECT 7, TOGO-PRESSE, Site
radio Lomé, Gapola ainsi que le site « Société civile médias »2.
L’Académie a par ailleurs été annoncée par le moyen d’un spot radio diffusé à travers toute la République
en avril et mai 2018. Ce spot était diffusé en 5 langues : Français, Ewé, Kotokoli, Kabyè et Moba ; le
message véhiculé se présente comme suit :
« Le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro-CEMA) en collaboration avec le
    Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation tiennent une

2
    Liens :
       • http://societecivilemedia.com/togo-15/
       • http://societecivilemedia.com/togo-academie-politique-des-femmes-leaders-participantes-et-formateurs-de-la-1ere-
            promotion-temoignent/
       • http://www.gapola.net/2018/05/une-académie-politique-souvre-au-profit.html
       • http://direct7.tv/lancement-officiel-de-lacademie-politique-des-femmes-leaders/

                                                                                                                       7
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
Académie Politique des Femmes Leaders sur tout le territoire togolais de mai à Juin 2018. Financée par
 l’Union Européenne, l’Académie forme des femmes possédant des ambitions politiques. Rendez-vous
 dans les chefs-lieux des régions du Togo sur la période de mai à juin 2018 avec les Femmes Leaders
                     préalablement inscrites pour l’Académie, info line 22 26 25 20.
                            Académie Politique des Femmes Leaders Tous avec elles »

       2. Le calendrier et la facilitation

Les formations se sont déroulées dans toutes les régions du pays selon le calendrier et la facilitation
repris dans le tableau ci-après :
4 : Le calendrier et la facilitation principale

                 Localité                           Dates                           Facilitation
Lomé                                       14/05 – 19/05/18             Mme Edi Kpogan
Tsévié                                     28/05 – 02/06/18             Mme Claudine Otimi
Sokodé                                     4/06 – 9/06/18               Mme Edi Kpogan
Atakpamé3                                  4/06 – 9/06/18               Mme Claudine Otimi
Kara                                       18/06 – 23/06/18             Mme Edi Kpogan
Dapaong                                    18/06 – 23/06/18             Mme Claudine Otimi

       3. Le contenu des modules4

           i) Le développement personnel et le leadership.
L’objectif général du présent module était d’outiller la femme pour qu’elle puisse s’affirmer au sein de la
société, en développant sa confiance en elle-même afin de mieux participer à la vie publique et surtout
politique. Ce module avait également comme objectifs spécifiques de contribuer à :
       -   Aider les apprenantes à renforcer leurs potentialités dans le domaine du développement
           personnel ;
       -   Aider les femmes à renforcer leurs compétences en matière de leadership pour qu’elles se
           positionnent dans un rôle de candidate aux futures élections.

           ii) Les fondamentaux de la démocratie
L’objectif pédagogique du présent module était d’amener les apprenantes à approfondir leur
connaissance sur les principes fondamentaux de la gestion de la vie publique et politique, avec comme
résultats attendus :
    - Les participantes maîtrisent les concepts clés de la science politique ;
    - Les participantes comprennent les enjeux liés à la participation des citoyens à l’édification/
         approfondissement de la démocratie ;
    - Les participantes appréhendent le rôle de la constitution et des institutions de la République dans
         la construction de l’Etat de droit ;

3   Reportage vidéo de la promotion d'Atakpamé de l'académie politique des femmes leaders : https://youtu.be/DDOp-JSW8yg
4   L’ensemble des modules a été publié dans le manuel de l’Académie « Introduction à la vie politique »

                                                                                                                      8
PROGRAMME DE CONSOLIDATION DE L'ETAT ET DU MONDE ASSOCIATIF - Rapport général de la 1ere session de l'Académie Politique des Femmes Leaders ...
-   Les participantes prennent conscience des enjeux de la participation des femmes à la vie
        politique.

        iii) Le fonctionnement des partis politiques
Les candidates ont été entretenues sur les partis politiques en commençant par la définition des concepts
clés (parti politique, sympathisant, adhérant et militant). Une attention particulière a été portée à l’idéologie
politique présentée comme une « manière d’analyser le monde ».

Après des éclaircissements sur la structuration des partis politiques, les défis qui se présentent aux
femmes au sein des partis politiques ont été soulignés. Comme solution face à ses difficultés, il a été
suggéré aux femmes de revendiquer un meilleur positionnement au sein de leurs partis politiques et sur
les listes électorales. Pour favoriser une véritable présence des femmes dans les instances
décisionnelles, ces listes électorales doivent être « zébrées et alternées ».

D’autres approches de solutions que sont la formation des femmes, la formation à la parité des états-
majors et l’établissement de structures dédiées aux femmes au sein des partis politiques, ont été
également explorées.

        iv) La décentralisation et la gouvernance locale
Le module poursuit l’objectif général d’améliorer la connaissance des participantes sur la décentralisation
et la participation des jeunes femmes leaders à la vie politique et publique locale.

Il est attendu avec le présent module que les participantes :

    -   Aient compris les notions de décentralisation, de gouvernance locale, de collectivités territoriales,
        de démocratie, de développement local et pourront établir le lien entre la gouvernance locale et
        la décentralisation ;
    -   Aient maîtrisé le cadre juridique et institutionnel de la décentralisation au Togo et les
        compétences dévolues aux collectivités territoriales ;
    -   Aient compris les enjeux de la décentralisation / la gouvernance locale et de l’importance de la
        participation de la femme à la gouvernance locale ;
    -   Aient échangé sur les pratiques de la décentralisation / la gouvernance locale promues dans les
        collectivités territoriales.

        v) Le genre comme enjeu de développement
Ce module a pour objectif pédagogique de développer chez les étudiantes :
    •   Une connaissance pratique du concept genre ;
    •   L’état des lieux de l’égalité du genre dans la vie sociale au Togo ; l’identification des stéréotypes
        comme blocages socioculturels et les approches de solutions ;
    •   Une connaissance des dispositions légales en matière électorale favorable à la parité.

                                                                                                               9
Au centre des échanges sur le module genre, il a été
                                          essentiellement question de la définition et de la
                                          compréhension du concept genre, du contexte de la parité et
                                          de la gouvernance dans la situation actuelle au Togo. Des
                                          diagnostics ont été fait pour relever les stéréotypes et les
                                          violences faites aux femmes comme blocages à l’émergence
                                          des togolaises. Des propositions ont été faites également par
                                          les participantes pour briser ces pesanteurs socio-culturelles.
                                          Des idées ont surgi pour favoriser la mise en œuvre des
                                          conventions ratifiées par l’Etat Togolais à travers des plaidoyers
                                          et des lobbyings qui se réaliseront par les participantes.

        vi) La communication et la carrière politique
Ce module vise :

    -   La maîtrise de la définition et des enjeux d’une carrière politique dans le contexte togolais ;
    -   La connaissance des opportunités et carrières politiques ;
    -   La planification de sa carrière en mettant l’accent sur les erreurs à éviter.

Concernant les aspects communicationnels, il poursuit les objectifs suivants :

    -   La connaissance de la communication dans sa dimension stratégique ;
    -   La maîtrise des outils et ingrédients pour la réussite de sa campagne de communication ;
    -   Et le perfectionnement de la communication orale.

Ce module, en partant des projets des académiciennes, a mis en exergue la communication comme un
outil pour réussir sa carrière politique.

    4. Les activités pédagogiques complémentaires (les conférences, témoignages et travaux de
       groupes)

Les conférences et témoignages ont été développées avec
différentes sous thématiques. En substance, les idées forces qui
ressortent des discussions, débats et travaux de ces différentes
activités sont les suivantes :
    ✓ Le problème de l’affirmation des femmes sur les lieux de
      travail, dans tous les domaines mais surtout dans les partis
      politiques est réel ;
    ✓ Le nombre et le rôle des femmes au sein des partis
      politiques doit être renforcé ;
    ✓ Les femmes ont besoin de s’outiller davantage pour avoir des capacités requises pour prendre
      place aux postes décisifs de leurs partis politiques ;
    ✓ Les besoins et défis des femmes au sein des partis politiques sont faiblement priorisés ;
    ✓ La méconnaissance des problématiques femme et genre ainsi que la faible représentation des
      femmes sur les listes électorales et dans les états major des partis politiques.

                                                                                                          10
L’Académie dans son ensemble et notamment le module sur les questions de genre ont ouvert la voie à
des débats sur les pesanteurs socio-culturelles et à des témoignages souvent intimes. Au titre de
blocages culturels, les exemples suivants sont souvent revenus :
    ✓ En milieu Tem, le sexe masculin est considéré comme le sexe dominant et le sexe féminin fragile.
      La jeune fille est éduquée socialement pour être une mère au foyer. Les travaux ménagers
      revenaient à la fille. On donnait l’occasion aux garçons de vaquer à leurs activités (éducation,
      loisir, culture) et les filles n’ont pas cette chance ;
    ✓ Un enfant né de sexe féminin doit être forcément excisé chez les Tem ;
    ✓ Le rituel Akpéma en pays Kabyè ;
    ✓ Quand un enfant nait par les pieds, il est considéré comme un enfant sorcier, maudit ou une
      malédiction pour la société, donc sa vie devait être ôtée à la naissance. En plus de cela, un sexe
      féminin né dans cette condition est plus maltraité ;
    ✓ Une fille avancer dans les études sans avoir des enfants avec un foyer stable est mal vu en milieu
      musulman TEM ;
    ✓ Être d’une ethnie et appartenir à un parti politique créé par une personne d’une autre ethnie est
      considéré comme étant un crime ;
    ✓ Oser se positionner sur une liste pour battre campagne au milieu des hommes était aussi
      considéré comme impossible ;
    ✓ En pays Ewé, une fille née d’une communauté pratiquant le vodou à l’âge de 10 ans doit rejoindre
      le couvant pour être initiée.
Les candidates ont été conviées à prendre leur destin en main pour briser ces poids socio-culturels, à
mieux travailler afin d’occuper des postes décisionnels et mener des actions pouvant permettre de
résoudre considérablement les problèmes réels liés aux femmes.
Les ateliers ont été étoffés par des conférences pour permettre aux participantes d’appréhender la réalité
du terrain.
Les Préfets, Maires et Secrétaires généraux des préfectures et des mairies de Lomé-commune, Tsévié,
Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong ont été conviés à partager avec les participantes les prérogatives
de leurs fonctions.
Mmes Christine Agnelé Mensah-Atoeme, Léonardina De Souza Wilson et Janette Kpegba, toutes
anciennes ministres, ont partagé avec les participantes leurs parcours de femmes politiques. A cette
occasion, elles ont eu à relater aux candidates les raisons qui ont motivé leur engagement en politique et
leurs expériences en tant que femme leader. Elles ont convié leurs consœurs à avoir de la vision, de la
détermination, de l’engagement, de l’humilité et à œuvrer pour la cohésion des femmes lorsqu’il s’agit de
défendre les intérêts touchant à leur mieux-être.

 V.     L’évaluation par les participantes
Le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif a procédé à un sondage des
participantes à l’Académie Politique des Femmes Leaders dans toutes les régions. Ce sondage a permis
de ressortir des points positifs et négatifs ainsi que des recommandations des participantes afin de
pouvoir améliorer les sessions futures.

                                                                                                       11
1. L’organisation et le déroulement de l’Académie

Selon les participantes à l’Académie Politique des Femmes Leaders dans les différentes régions,
l’organisation en générale fut un réel succès. Une moyenne de 81% a déclaré être satisfaite de la salle,
du programme, de la commodité des repas ainsi que des conférences et témoignages. Certaines ont
même déclaré que l’organisation de cette Académie est allée au de-là de leurs attentes et d’autres ont
apprécié d’une façon particulière la qualité et l’attitude des formateurs.

5 : Evaluation de l'organisation de l’Académie

               L’organisation                       Insatisfait     Indifférent     Satisfait
  La salle                                          3%             7%              86%
  Le programme                                      2%             3%              92%
  La commodité des repas et pause-café              9%             12%             77%
  Les conférences ou témoignages                    1%             0%              94%
  Moyenne                                           5%             7%              81%

Quelques déclarations des académiciennes quant à l’organisation :
    ✓ Une très bonne organisation et surtout les responsables se sont comportés envers nous comme
      avec leurs enfants, leurs filles. Il y avait un niveau de maîtrise des activités élevées au point qu’on
      se sentait à l’aise ;
    ✓ Quand bien même la visite prévue n’a pas été faite, le déplacement des agents municipaux et
      préfectoraux vers nous était d’une grande satisfaction et a comblé mes attentes de la visite ;
    ✓ J’ai trouvé les organisatrices bien accueillantes, joviales, et de bonne moralité. Merci à vous
      toutes. Vous étiez à notre écoute et à notre service surtout les modératrices et leurs
      assistants/tes ;
    ✓ Le programme était bien structuré. Les communicateurs sont compétents et expérimentés, Cela
      a permis une bonne compréhension des thèmes. La durée des modules était suffisante et les
      supports sont bien entretenus.

Quelques suggestions ont été émises pour l’amélioration de l’organisation des futures sessions, parmi
lesquelles, nous pouvons citer :
    ✓ Avoir les supports des modules au fur et à mesure qu’ils se déroulent ;
    ✓ Disposer de plus de temps soit environ deux semaines vu la pertinence et la complexité des
      sujets abordés ;
    ✓ Une visite de la mairie et de la préfecture pour une meilleure compréhension du rôle de ces
      administrations ;
    ✓ Insérer e thème « bonheur et gestion conjugale » car le bonheur au foyer rend le travail des
      femmes et des hommes plus efficace ;
    ✓ L’horaire de certains programmes n’a pas été respecté, veiller à cela pour les prochaines
      formations ;
    ✓ Exiger que les participantes soient logées ensemble pour l’avancement des activités et une
      meilleure cohésion entre elles.

    2. Le contenu et la pertinence des modules

                                                                                                          12
L’appréciation du contenu de la formation par les participantes se résume dans les graphiques, tableaux
et commentaires ci-dessous. Les graphiques nous renseignent sur :

     •     L’appréciation des modules par toutes les participantes à l’Académie Politique des Femmes
           Leaders (cycle 2018) ;
     •     L’appréciation des modules par région ;
     •     L’appréciation de chaque module et les commentaires pertinents qui en découlent.
Graphique 1 : Taux de satisfaction moyenne /module pour toutes les régions

                                                                                                              96%
         la carrière et la…      2%
                                1%
                                                                                                             94%
      développement…             2%
                                0%
                                                                                                            93%
      l’Organisation et…         3%
                                1%
                                                                                                             95%
                le Genre         3%
                                1%
                                                                                                            92%
         La gouvernance…          4%
                                 2%
                                                                                                            93%
    Les fondamentaux…            4%
                                2%
                           0%         10%   20%        30%      40%     50%      60%      70%   80%   90%     100%
                                            satisfait%     indifferent%    insatisfait%

Dans toutes les régions, comme on peut le constater dans le graphique 1, le sondage a révélé que les
participantes ont été satisfaites du contenu des modules. Les modules sur la carrière et la communication
en politique et celui sur le genre sont ceux qui ont le plus suscité leur intérêt : ils ont enregistré
respectivement 96 et 95% des taux de satisfaction.

    3. La formation par rapport aux attentes des académiciennes

Selon les sondages 115 candidates sur 132, soit 82% ont affirmé que la présente Académie a répondu à
leurs attentes. Certaines d’entre elles ont même dit que cela est allé au de-là de leurs souhaits.

                      Non             En partie      Oui             Nul
                        2                20          115              3
                      1.4%              14%          82%             2%

Pour certaines passionnées de la politique, cette Académie a été l’occasion de renforcer leurs
connaissances en politique et de comprendre les textes de lois. Elle leur a permis d’appréhender le
meilleur comportement d’un bon leader politique, de savoir comment identifier ses forces et faiblesses
afin de pouvoir mettre en place des stratégies pour construire une carrière politique. Elles en sont sorties
avec l’assurance d’être mieux outillées pour démarrer et mener à bien leur carrière politique.

Pour d’autre, ce fut un déclic qui a poussé à un éveil de conscience en ce qui concerne les droits et
devoirs des femmes. Elles comprennent maintenant qu’en tant que femmes, il est de leur devoir de
participer activement à la vie publique et politique du pays et de réclamer justice lorsque leurs droits sont
bafoués.

                                                                                                                   13
Enfin ce fut, pour elles, l’occasion de comprendre des concepts tel que la gouvernance locale et la
décentralisation, le développement personnel, une carrière en politique et la communication politique et
bien d’autres. Cela a permis de développer leur culture générale et certaines comptent s’en servir
rigoureusement. Elles sont fières d’affirmer leur appartenance à la gente féminine et déclarent qu’elles
sont plus que jamais fortes et déterminées à s’engager afin d’apporter une pierre à l’édification de la
nation togolaise.

VI.         La sélection des lauréates par région

A l’issu de la formation, une lauréate s’est distinguée dans chacune des régions. Ces six lauréates se
sont démarquées des autres participantes à l’Académie en sa session de juin 2018 par leur
compréhension des modules, leur assiduité, leur participation et leur détermination dans leurs ambitions
politiques. Le processus de sélection des lauréates de l’Académie Politique des Femmes Leaders a
distingué trois étapes importantes :

       1. Le contrôle de connaissance

Les académiciennes ont été soumises à un contrôle de connaissance en mode QCM (Questions à Choix
Multiples) sur les six modules dispensés lors de la formation5. Cet exercice avait pour but d’évaluer le
degré de compréhension et d’appropriation des principes fondamentaux enseignés dans les modules.
Cette étape est la plus importante car elle renferme à elles seule 80 % des points de l’évaluation générale.
Le contrôle de connaissance a enregistré un taux de réussite de 89 % : 118 participantes sur 132 ont
passé le test avec brio (notes de 25/28).

       2. Les projets politiques personnels6

Cet exercice avait pour objectif de voir dans quelle mesure les participantes comptent se servir des acquis
de la formation et les appliquer pour l’amélioration des conditions de leur communautés respectives. Ce
fut aussi un moyen d’évaluer l’impact de la formation sur leurs degrés d’engagement politique et leurs
principales ambitions à travers leurs plans d’opérationnalisation des acquis de la formation. Sa
pondération est de 10% par rapport à l’évaluation générale.
La rédaction de ce plan consistait à répondre aux questions suivantes :

       ✓ Dans quelle localité souhaitez-vous intervenir ?
       ✓ Désirez-vous participez aux élections 2018 ? Si oui laquelle ?
       ✓ Quelles sont les améliorations que vous aimeriez apporter pour cette élection ?
       ✓ Si vous êtes candidate indépendante, quels sont vos atouts pour vous assurer d’un électorat pour
         ces élections ?
       ✓ Si vous êtes membre d’un parti politique, quels sont les atouts dont vous disposez pour vous
         assurer d’être inscrite sur les listes électorales ?
       ✓ De 2018 à 2023, si vous êtes membre de parti politique ou si vous envisagez y adhérer, quels
         sont les postes que vous aimeriez occuper au sein du parti ?

5   Voir le QCM en annexe 2
6   Voir le questionnaire « Votre plan de campagne pour remporter les élections », en annexe 3

                                                                                                         14
✓ Quelles sont les difficultés que vous identifiez dans votre projet politique ?
       ✓ Comment faire face à ces difficultés ?

Un sous-comité a été mis en place par le comité pédagogique pour juger de la pertinence des projets
politiques personnels des académiciennes par rapport aux questions auxquelles elles devraient répondre.
Sur les 132 participantes à la formation, 118 ont déposé leurs projets politiques personnels dans le délai
imparti, soit 88,7% des participantes7.

       3. La participation des académiciennes

Un troisième critère de sélection des lauréates était leur participation à toutes les activités de l’Académie.
En tant que formation des adultes, l’Académie a dans sa mise en œuvre accordé beaucoup d’importance
à la participation des académiciennes, à leur partage d’expériences ainsi qu’à leurs interventions lors des
débats. Les personnes-ressources et les facilitateurs principaux ont pu attribuer aux participantes des
notes en jugeant de leurs degrés d’implication dans les activités de l’Académie et leurs différentes
interventions (questions, débats, partage d’expériences, suggestions …). Sa pondération est de 10% par
rapport à l’évaluation générale.

       4. Les lauréates par région

Au terme de ces différentes évaluations, la compilation des trois notes a permis de distinguer les 6
lauréates de cette première session de l’Académie :

       -    Lomé commune : Mme DOUNWOURGUE Dambé, 31 points (parti ADDI).
       -    Région Maritime (Tsévié) : Mme AGOUVI Adzo, 31 points (COPED, candidate indépendante)
       -    Région des plateaux (Atakpamé) : Mme HONKOU-LATE Honorine, 29 points (RESEAU
            ROFET, candidate indépendante) ;
       -    Région Centrale (Sokodé) : Mme OURO-GBELE Aniétou, 30 points (OSC /DH candidate
            indépendante) ;
       -    Région de la Kara : Mme HANI Téta, 31 points (candidate indépendante) ;
       -    Région de la Savane (Dapaong) : Mme NAM FOUSSENA, 29 points (ADDI).

Il faut remarquer le fait que des 6 lauréates de cette première session de l’Académie, 4 d’entre elles se
le sont à titre de candidates indépendantes. Les lauréates bénéficieront d’un voyage d’étude sur le
thème : « Participation des femmes à la vie publique et politique » au Rwanda, pays choisi à cause du
taux élevé de participation des femmes dans la vie publique et politique qu’il a enregistré ces dernières
années.

7   Voir en annexe1 la liste nominative des académiciennes et les résumés succincts de leurs projets politiques personnels

                                                                                                                             15
VII.    Les leçons apprises et les acquis de l’Académie
   1. Les leçons apprises

  i.    Avant la formation

Leçon apprise 1

 Le partenariat effectif entre le Pro-      Le partenariat entre le MASPFA et le Pro-CEMA a facilité les
 CEMA et le Ministère de l'Action           démarches administratives auprès des Préfets et des partis
                                            politiques. Les lettres d’invitation aux partis politiques pour la
 Sociale, de la Promotion de la Femme
                                            sélection des candidates ont été faites par le MASPFA. Ce
 et de l'Alphabétisation
                                            partenariat a favorisé le contact et la disponibilité des Préfets
                                            et des représentants des délégations spéciales lors des
                                            ouvertures des séances de formations et des partages
                                            d’expériences.

Leçon apprise 2
                                            La collaboration entre les organisations de la société civile
 La collaboration avec les OSC : GF2D,      togolaise telles que GF2D, ALAFIA et WILDAF a permis au
 ALAFIA et WILDAF                           Pro-CEMA de s’appuyer sur les expériences de ces
                                            organisations qui ont par le passé organisé des formations
                                            similaires.

Leçon apprise 3

                                            Les réunions préparatoires du comité pédagogique et la
                                            mission préparatoire effectuée dans les régions ont permis
  La préparation et l’organisation de la    d’anticiper certaines difficultés logistiques et de prendre des
  formation                                 mesures pour contourner les problèmes annoncés. Un travail
                                            important a été réalisé par l’équipe pédagogique (rédaction
                                            des modules et créations des supports pédagogiques).

  ii.   Pendant la formation au Centre

Leçon apprise 1
                                            L’ouverture des formations par les Préfets constitue une
 Importance de l’ouverture des formations   force pour le projet. Elle a mis en confiance les participantes
 par les Préfets                            ainsi que l’équipe pédagogique.

Leçon apprise 2
                                            L’évaluation faite par les participantes lors des différentes
 Evaluation des sessions de formations      sessions de formation a permis d’établir une liste des forces
 par les participantes                      et des faiblesses du projet de l’Académie des Femmes
                                            Leaders.

                                                                                                           16
6 : Matrice FFOM de l’Académie

           Forces                             Faiblesses                        Opportunités                Menaces
 L’objectif fixé par le Pro-       La présentation des projets             La disponibilité de la      La sélection des
 CEMA à travers tous les           politiques personnels n’a pas été       plateforme des 132          candidates ;
 modules afin de faire des         bien préparé par les participantes ;    académiciennes
 participantes des femmes                                                                              Le caractère
 leaders                           Le temps imparti pour différents        La disponibilité de la      résidentiel de
                                   modules est insuffisant ;               plateforme de l’équipe      l’Académie non
 La pertinence des modules :                                               pédagogique ;               respecté.
 le module genre, la               Manque de confiance des
 communication et la carrière      participantes dans la prise de          La collaboration tissée
 politique, le développement       parole ;                                entre le Pro-CEMA et le
 personnel, la gouvernance                                                 ministère de l’action
 locale et la décentralisation ;   La formation devrait s’étendre sur      sociale et de
                                   deux semaines ;                         l’administration
 La méthodologie                                                           territoriale ;
 d’enseignement, la                Le lieu de cours pour certaines
 technique participative           régions, l’organisation de la pause-    La visibilité du Pro-CEMA
 utilisée, le dynamisme des        café, les durées de formation très      à travers l’Académie
 débats et le partage des          courtes ;
 expériences ;                                                             L’adhésion des parties
                                   La gestion du temps. Certaines          politiques à l’Académie
 Le dynamisme, la                  informations ne sont pas                politique
 compétence des formateurs         transmises à temps ;
 et la cohésion qui a régné                                                Généraliser l’information
 entre les étudiantes et les       La pause déjeuner ne répondait          sur la réalisation des
 formateurs ;                      pas à nos attentes ;                    sessions de formation au
                                                                           niveau régional.
 Les débats politiques, les        Les sorties pédagogiques non
 démonstrations de la              effectuées ;
 technique d’art oratoire ;
                                   La prise en charge des
 Les travaux de groupe et les      participantes n’est pas équitable.
 restitutions en plénières ;       Pour celles qui viennent de Lomé
                                   et ont désiré ne pas être logées
 Les personnes ressources          selon nous sont pénalisées,

 Le fait d’avoir rassemblé les     Le non-respect des horaires par
 femmes des différents             certaines participantes ;
 horizons politique dans un        Cette seule formation ne suffit pas
 même atelier ;                    pour faire le contour de la politique
                                   et se lancer dans une carrière
 Les présentations, les            politique ;
 échanges interactifs et les
 groupes de travail ; Les          Faible niveau de certaines
 témoignages.                      académiciennes ;

 La relation que les               L’amusement de certaines
 candidates ont développée.        participantes qui ne prennent pas
                                   aux sérieux certaines activités de
 Les points forts sont les         l’Académie.
 moments de partage et
 d’expériences sur le genre.

                                                                                                                          17
2. Les acquis
Au terme de la première session de l’Académie Politique des Femmes Leaders, le Pro-CEMA et ses
partenaires ont pu identifier certains acquis, sur lesquels capitaliser :

132 académiciennes dans la base de contacts Pro-CEMA
Les 132 académiciennes se répartissent comme suit : Lomé commune 25 participantes, région maritime
26, région des plateaux 23, région centrale 20, région de la Kara 22, région des savanes 17. Ces
académiciennes constituent un capital à mettre en valeur pour atteindre le résultat 3 du Pro-CEMA.

Un vivier de formatrices et formateurs
L’Académie politique a permis d’identifier un nombre important de formatrices et formateurs de divers
horizons : société civile, université, administration publique et monde culturel.

Les modules de l’Académie
Les binômes de formatrices et formateurs ont rédigé les modules de formations. Ces modules ont subi
un processus de contrôle qualité. Ces modules constituent un capital important pour des actions similaires
à venir.

Les supports de communication et de visibilité
L’UGP a fait concevoir plusieurs supports et objets promotionnels : clés USB, blocs notes, chemises,
classeurs. Ces différents outils en plus d’avoir facilité les formations ont été de véritables outils de
communication et de visibilité du Pro-CEMA

L’adhésion des autorités locales
Les Préfets et les représentants des délégations spéciales des villes et des communes où ont eu lieu les
formations, ont apporté un soutien sans faille au projet, ce qui a facilité le déroulement des formations.
Ces relations sont à entretenir pendant la mise en œuvre des activités du Pro-CEMA.

Appropriation du MASPFA
La réussite d’un projet se manifeste dans son appropriation par les bénéficiaires et les parties prenantes
et nous sommes heureux de témoigner d’une réelle appropriation de l’Académie politique par le MASPFA.
A chaque session de formation de l’Académie, le Ministère était également représenté par le Directeur
Régional et le Chargé de la promotion de la Femme.

Visibilité de l’Académie et du Pro-CEMA
L’Académie a été la première activité phare du programme, qui a permis de faire connaitre le Pro-CEMA
et son mandat. Les femmes de toutes les régions qui y ont participé sont devenues de potentielles
ambassadrices pour le Pro-CEMA.

L’affiche et son slogan
Le visuel de l’Académie une femme avec le bras levé symbole de détermination chez les académiciennes
a été plébiscité par toutes et tous. Le visuel est devenu un outil très important dans la communication du
Pro-CEMA.

Médiathèque alimentée
La médiathèque de Pro-CEMA dispose de nombreuses photos et vidéos, prises lors des formations.

Apprentissage pour l’UGP
Le projet de l’Académie Politique des Femmes Leaders a constitué pour l’UGP un processus
d’apprentissage. Toute l’équipe a appris de ce projet. L’Académie a permis à la coordination de
développer de nouvelles aptitudes en matière d’organisation, de formation et d’attention aux bénéficiaires.

                                                                                                        18
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler