RAPPORTANNUEL2003 - Paperjam

 
RAPPORTANNUEL2003 - Paperjam
RAPPORTANNUEL2003
RAPPORTANNUEL2003 - Paperjam
TABLE DES MATIERES

       MESSAGES DES ADMINISTRATEURS DELEGUES (CEO) 4
        HISTOIRE DU GROUPE 7
      PRESENTATION DU CONSEIL 19
RAPPORT DE GESTION CONSOLIDE 21
 REPORT OF THE INDEPENDENT AUDITOR 23
     BILAN CONSOLIDE 24
   COMPTES PROFITS ET PERTES CONSOLIDES 26
 ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES 27
RAPPORT DE GESTION SOCIAL 36
      REPORT OF THE INDEPENDENT AUDITOR 39
                BILAN SOCIAL 40
    COMPTES PROFITS ET PERTES SOCIAUX 42
               ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX 43

              3   RAPPORTANNUEL2003
RAPPORTANNUEL2003 - Paperjam
(MESSAGE DES
                ADMINISTRATEURS
                  DELEGUES (CEO)
                                          Mesdames, Messieurs les Actionnaires,
                  UTOPIA SA en 2003
                                          C’est avec une certaine fierté que nous vous adressons ce rapport
         • € 913 104,26 de résultat net   consolidé de gestion 2003, le premier intégrant opérationnelle-
consolidé, une nette amélioration par     ment une année complète d’activités depuis la fusion (le 6 septem-
             rapport à 2002 malgré le     bre 2002) entre UTOPIA SA et le groupe néerlandais POLYFILM. Cette
 démarrage de 2 nouveaux sites et un      année 2003 a donc opéré une transition et a été placée sous le
                   été extraordinaire.    signe de la réorganisation et de l’expansion, ouvrant une
                                          nouvelle page de l’histoire de notre groupe.
    • € 5,6 millions de cash flow net,
  une belle augmentation de 24,44 %       Pour marquer cette ère de changement, UTOPIA a d’ailleurs
                  par rapport à 2002.     développé une nouvelle identité corporate, officiellement
                                          d’application depuis le 10 mars dernier. Ce rapport annuel en est un
• 3 455 123 visiteurs dans l’ensemble     premier témoignage, tant dans son contenu que dans sa conception
des sites, soit une croissance globale    graphique.
   de 6,7 % sur les marchés Benelux et
                     France confondus.    Une position enviable sur un marché global en régression

 • 16 sites high-tech implantés dans      Malgré la morosité du marché du cinéma en 2003 et le démarrage
           4 pays (Benelux et France).    de ses 3 nouveaux sites, UTOPIA a amélioré ses résultats de
        D’autres sites actuellement en    11,66 % par rapport à ceux de 2002. Cette augmentation est due
chantier s’ouvriront au fil des années     aux mesures prises pour consolider les activités et intégrer
  à venir, notamment le très attendu      harmonieusement les 2 anciennes sociétés en restructurant la
    multiplexe à Almere aux Pays-Bas      gestion du groupe.
                       (octobre 2004).
                                          Evolution du marché du cinéma en Europe en 2003
                                          Le secteur du cinéma a connu une année 2003 particulièrement
                                          maussade en Europe, et ce notamment à cause de l’absence totale
                                          de grands films au niveau local et à cause d’un été particulièrement
                                          défavorable à l’exploitation cinématographique:
                                                                                          Groupe Utopia
                                                                                      Périmètre égale total
                                                 Allemagne:              - 12,00 %               -             -
                                                 Belgique:               - 10,00 %       + 0,00 %    + 45,93 %
                                                 France:                  - 5,60 %       + 3,93 %     + 3,93 %
                                                 Pays-Bas:                - 3,00 %        - 1,26 %      + 1,48 %
                                                 Luxembourg:             - 10,74 %       - 11,40 %    - 11,40 %
La répartition du risque d’entreprise sur plusieurs pays s’est       s’explique par une nette amélioration de notre marge brute, la
avérée payante. Suite à la fusion, notre présence s’est en effet     stabilisation de nos frais de personnel (malgré l’intensification
étendue à 4 pays. Cette situation nous a montré que, lorsqu’un       de l’activité requise par nos nouveaux sites) et un meilleur
marché est momentanément moins porteur (comme c’était le             contrôle des frais opérationnels. La responsabilisation des
cas au Luxembourg en 2003), les développements plus favo-            collaborateurs nationaux et la réduction des effectifs au niveau
rable des autres territoires permettent de compenser. D’autre        ‘Corporate‘ ont également eu une incidence significative sur
part, les efforts de réorganisation fournis en Belgique ont          ces résultats. En effet, UTOPIA a procédé à une harmonisation
permis d’accroître sensiblement le nombre de spectateurs, ceci       de sa gestion en décentralisant le management quotidien. Le
malgré une évolution nationale clairement négative. Et si les        groupe a par ailleurs veillé à intégrer ses activités de manière
sites existants aux Pays-Bas ont enregistré un léger recul, l’amé-   stratégique au niveau marketing, achats et comptabilité. Un
lioration des marges a malgré tout généré une augmentation           transfert de savoir-faire entre les différents pays a également
des résultats. En plus le nouveau site de Den Helder et celui de     permis de simplifier et d’améliorer de nombreuses procédures.
Hengelo, en collaboration avec un exploitant local, ont contribué
à une hausse globale du nombre de visiteurs.                         De ce fait, le résultat net consolidé s’élève à € 913 104,26
                                                                     (contre € 817 766 en 2002). Ce résultat démontre que le groupe
En termes de tickets vendus, le groupe réalise ainsi une crois-      a parfaitement assumé les effets du démarrage des nouveaux
sance globale de 6,7 % avec 3 455 123 spectateurs. Ce résultat       sites de Turnhout et Den Helder ainsi que les frais de restructu-
restaure l’équilibre entre la régression au Luxembourg (-11,4 %)     ration après la fusion.
et les croissances en Belgique (+45,93 %), en France (+3,93 %) et    Le cash flow net consolidé de € 5,6 millions (contre
aux Pays-Bas (+1,48 %).                                              € 4,6 millions en 2002) - en augmentation de 24,44 % - et le
Les trois sites qui viennent de s’ouvrir (Turnhout en décembre       cash disponible de € 9,35 millions à la fin de l’année 2003
2002, Den Helder en novembre 2003 et Hengelo en décembre             reflètent la santé financière de notre groupe.
2003) évoluent par ailleurs selon nos prévisions et nous ouvrent
donc des perspectives prometteuses.                                  Enfin, malgré les investissements consentis dans le cadre de
                                                                     notre stratégie d’expansion et de croissance (avec deux
Des résultats financiers positifs dans une année de transition        nouveaux sites et un 3ième site en co-exploitation avec un opé-
                                                                     rateur local), l’endettement net (€ 17,3 millions) n’a pas affecté
Tous ces paramètres permettent donc à UTOPIA de dépasser les         le ratio de solvabilité qui se stabilise à un très bon niveau.
tendances générales du marché. Résultat: notre chiffre
d’affaires consolidé atteint € 30,96 millions (contre                Perspectives à moyen terme
€ 28,4 millions en 2002). Soit une progression de +53,2 % en
Belgique, +6,25 % en France et +2,2 % aux Pays-Bas, alors que le     La création d’un groupe international semble donc avoir été
Grand-Duché de Luxembourg accuse une baisse de -5,7 %.               une décision stratégique pertinente et efficace pour UTOPIA. En
                                                                     2004, le groupe se concentrera sur l’amélioration de la gestion
Le résultat opérationnel consolidé s’élève à € 2,0 millions          des frais opérationnels des sites existants, et ce notamment en
avant impôts (pour € 1,6 millions en 2002). Cette augmentation       adoptant une politique d’achat encore plus rationnelle.

                                                                          5    RAPPORTANNUEL2003
(MESSAGE DES
                ADMINISTRATEURS
                  DELEGUES (CEO)
                                                     De plus, les 2 complexes en phase de développement aux Pays-Bas
                                                     ouvrent, eux aussi, de nouvelles perspectives:
                                                     • le nouveau site à Almere ouvrira ses portes en octobre, tandis que
                                                     le complexe actuel sera transformé en site ‘art & essai’ (en collabo-
                                                     ration avec la ville d’Almere et sous la gestion du groupe);
                                                     • le site d’Emmen (7 salles) attend son permis de bâtir et sa
                                                     réalisation est prévue pour 2005.
                                                     Quant au projet de Esch/Belval (au Luxembourg), prévu depuis
                                                     quelques années déjà, le groupe suit avec intérêts le développe-
                                                     ment global du projet de reconversion des friches industrielles
                                                     de Belval-Ouest en vue de définir les critères d’implantation d’un
                                                     cinéma le moment opportun.
    Nico Simon, administrateur délégué d’Utopia SA

                                                     Le groupe Utopia entend également explorer, dès 2004, les
                                                     possibilités de plus-value des nouvelles technologies de diffusion
                                                     et de projection digitales, tant en ce qui concerne les films
                                                     cinématographiques que l’éventail d’une nouvelle offre de
                                                     contenus alternatifs. (Retransmissions de concerts, d’opéras, de
                                                     manifestations sportives ou autres, etc.)

                                                     Bref, la croissance continue du nombre de spectateurs dans nos
                                                     complexes, l’amélioration de notre marges opérationnelles, les
                                                     possibilités offertes par le marché néerlandais et l’intensification
                                                     de nos activités connexes au cinéma (notamment la location
                                                     d’espaces commerciaux et le développement d’activités business-
                                                     to-business) sont autant de raisons pour susciter votre optimisme
Boudewijn Muts, administrateur délégué d’Utopia SA
                                                     quant aux résultats et à la rentabilité future du groupe.

                                                     Nous vous remercions d’ores et déjà pour la confiance que vous
                                                     nous accordez et vous souhaitons une agréable lecture de ce
                                                     rapport annuel 2003.

                                                     Luxembourg, le 9 mars 2004

                                                                    Nico Simon                           Boudewijn Muts
HISTOIRE DU GROUPE
   QUAND L’UTOPIE DEVIENT REALITE…

   Le parcours d’UTOPIA a toutes les raisons de faire rêver les entrepreneurs les plus audacieux. Né d’une
   petite ASBL fondée il y a 20 ans, le groupe n’a cessé de rencontrer le succès et de se développer en
   conséquence, jusqu’à devenir l’un des acteurs dont il faut aujourd’hui tenir compte sur le marché du
   cinéma. Une entreprise cotée en Bourse depuis 1999 et qui renouvelle la conception des multiplex en les
   ouvrant au monde plus vaste de ‘l’entertainment’. UTOPIA est désormais synonyme de divertissement en
   toute convivialité, destiné à tout un chacun.

                                                   Un berceau luxembourgeois

                                                   Au début des années ’80, un groupe de copains luxembour-
                                                   geois décide de constituer une petite ASBL afin d’ouvrir un
                                                   ciné-club où ils pourront enfin visionner le style de films qu’ils
                                                   apprécient essentiellement des films d’auteur ou les sélections
                                                   de Cannes, qui étaient rarement proposés dans les salles
                                                   existantes. Passionnés et convaincants, Nico Simon,
                                                   Luc Nothum, Joy Hoffmann et Jean-Paul Thilges obtiennent
                                                   l’appui du Ministère des Affaires culturelles luxembourgeois
                                                   et inaugurent leur première salle en 1983.
Ciné Utopia en Luxembourg

                                                   Baptisé ‘UTOPIA’, leur petit club remporte immédiatement un
                                                   vif succès à tel point qu’ils finissent par subir la pression d’une
                                                   trop forte affluence et se voient obligés d’élargir leur espace à
                                                   une seconde salle, installée juste à côté de la première.

                                                   Dans un contexte économique qui présente le cinéma comme
                                                   un secteur à risques, leur développement ne plaît pas à tout le
                                                   monde et certainement pas à la concurrence qui dénonce leur
                                                   statut d’ASBL.

                                                        7    RAPPORTANNUEL2003
(HISTOIRE DU GROUPE
                                                        Un premier pas vers la professionnalisation
 Top 10 des films les plus visionnés
en 2003 dans les complexes UTOPIA                       Pour contrer l’opposition des autres exploitants locaux, le groupe
                     du Luxembourg                      des fondateurs constitue en 1988 une SARL et ouvre - dès 1989 - son
                      1. Finding Nemo                   premier ‘artplexe’ à Luxembourg Ville. Un site doté de 5 salles ainsi
          2. Pirates of the Caribbean                   que de tout le confort et l’infrastructure technologique que le
              3. The Matrix Reloaded                    public cinéphile est en droit d’attendre.
               4. Catch Me If You Can
            5. The Return of the King                   Les résultats sont aussitôt à la hauteur de leurs efforts. Les
            (The Lord of The Rings 3)                   jeunes promoteurs d’UTOPIA continuent à enregistrer des taux de
                    6. Johnny English                   fréquentation toujours plus élevés. Ceci motive les distributeurs
                    7. Bruce Almighty                   à leur accorder l’exclusivité pour certains films, aussi bien dans la
                               8. Taxi 3                catégorie ‘art & essai’ que dans le domaine des grosses productions
                       9. Terminator 3                  commerciales.
                     10. Jungle Book 2
                                                        Vu cette expansion inattendue et l’offre croissante de films qui leur
                                                        sont proposés, Nico Simon et ses amis transforment Utopia SARL en
                                                        Utopia SA afin de pouvoir envisager des partenariats financiers et
                                                        créent en même temps une structure de gestion, à savoir UTOPIA
                                                        Management SA.
                                                        En 1996, le site d’UTOPIA vient d’accueillir 430 000 visiteurs (alors
                                                        que sa capacité n’est que de 200 000 places). L’intervention
                                                        d’actionnaires institutionnels tels que Luxempart (aujourd’hui
                                                        remplacé par Audiolux), puis par la suite de Kinepolis - groupe
                                                        belge qui a stimulé la multiplication des mégastructures ciné-
                                                        matographiques en Europe, vient donc à point. Le soutien de
                Jean Reno visite Utopolis Luxembourg    ces investisseurs permet à la société de relever un nouveau défi:
                                                        l’ouverture (au Kirchberg) d’un véritable multiplex équipé de toute
                                                        la technique de pointe et baptisé ‘UTOPOLIS’. Sans s’en apercevoir,
                                                        la société entre déjà dans ‘la cour des grands’.

                                                        A Luxembourg Ville, l’artplex ‘Utopia’ se consacrera dès lors au
                                                        cinéma ‘art & essai’ tandis qu’au Kirchberg, le nouveau multiplex
                                                        sera dédié aux films commerciaux. Parallèlement, le premier

                    Joseph Fiennes rencontre ses fans
préservera son ambiance plus élitiste, tandis que le second        Top 10 des films les plus visionnés en 2003
développera un esprit résolument ‘leisure’. De cette façon, la     dans le complexe UTOPIA de Longwy (France)
diminution de fréquentation (voulu) du premier sera largement      1. Taxi 3
compensée par l’affluence prévue dans le second site.               2. Finding Nemo
                                                                   3. Le Retour du Roi
A l’heure de l’expansion au niveau européen                        4. The Matrix Reloaded
                                                                   5. Chouchou
La force d’UTOPIA - à savoir son sens du service au client et      6. Bruce Almighty
ses efforts incessants pour moderniser ses équipements - est       7. Tais-toi
désormais largement reconnue. En investissant dans le groupe,      8. Pirates des Caraïbes
Kinepolis entrevoit donc le développement d’un véritable           9. Terminator 3
réseau de cinéma sur les marchés Belux, France et Allemagne        10. 8 Mile
(ce dernier territoire étant vite effacé des perspectives en
raison de la saturation de son marché cinématographique).
Boudewijn Muts (actuel co-administrateur-délégué) est le
représentant de Kinepolis Group au sein d’UTOPIA.

Dès 1999, il est décidé de faire entrer UTOPIA en Bourse à         Finding Nemo

Luxembourg afin de récolter les capitaux qui serviront à
assurer cette expansion.
Grâce aux fonds réunis, UTOPIA procède alors - en 1999 - au
rachat des cinémas Cinecity en Belgique. Soit 12 salles à
Malines, 5 salles à Aarschot et 5 salles à Lommel suivi de 8
salles à Turnhout ouvert en décembre 2002. De plus, la société
implante un multiplexe de 7 salles à Longwy, en France. Elle
prend par la suite une participation dans le groupe néerlandais
Polyfilm BV, qui compte plusieurs complexes aux Pays-Bas.

En 2000, Kinepolis Group se retire de l’actionnariat d’UTOPIA SA
mais Boudewijn Muts décide de continuer à suivre UTOPIA. Il
reste en effet convaincu que la société doit exploiter le marché
néerlandais délaissé par Kinepolis. A tel point que, le 28
novembre 2002, Boudewijn Muts - conjointement avec UTOPIA,
Sofindev et Audiolux - rachète Polyfilm, dont le parcours est

                                                                        9    RAPPORTANNUEL2003
(HISTOIRE DU GROUPE
                                                            similaire à celui d’UTOPIA. Polyfilm se distingue en outre par sa
Top 10 des films les plus visionnés en                       gestion de salles dans les ‘nouvelles villes’ qui se sont développées
 2003 dans les complexes UTOPIA en                          dans les années ’80 aux Pays-Bas.
                                  Belgique
                         1. Finding Nemo                    Une fusion pour conquérir de nouveaux marchés
            2. Pirates of the Caribbean
                3. The Matrix Reloaded                      La fusion d’UTOPIA et de Polyfilm au 6 septembre 2002 ouvre de
              4. The Return of the King                     belles perspectives au groupe. En effet, le marché belge est à
                   (Lord of The Rings 3)                    maturité: il enregistre un taux de fréquentation de 2,6 visites/an
                       5. Bruce Almighty                    par habitant pour une moyenne européenne de 2,5 visites/an par
                   6. De Zaak Alzheimer                     habitant. Quant au marché luxembourgeois, il est déjà exception-
                              7. Bad Boys 2                 nellement performant puisqu’il détient l’un des plus forts taux
                       8. Johnny English                    de fréquentation au monde, avec 3,3 visites/an par habitant. Par
                 9. Catch Me If You Can                     contre, le marché néerlandais offre un grand potentiel puisque
                 10. Gangs of New York                      son taux de fréquentation n’est que de 1,6 visite/an par habitant
                                                            en raison du manque de qualité de ses exploitations cinémato-
                                                            graphiques. Voilà pourquoi UTOPIA a toutes les raisons d’y investir
                                                            dans des complexes de haute technicité.

                                                            Parmi les projets actuellement en phase de développement aux
                                                            Pays-Bas, citons:

                                                            • le multiplex Utopolis d’Almere (8 salles, 2 380 sièges) qui ouvrira
                                                              ses portes au public dès octobre 2004;
                                                            • un autre complexe (7 salles) en attente de permis de bâtir,
                                                              à Emmen, qui devrait voir le jour en 2005.

                                                            Si l’on en juge par l’augmentation du taux de fréquentation dans
             Avant-première à Malines avec Erik Van Looy,   les villes néerlandaises où UTOPIA s’installe (comparable au taux
        Deborah Ostrega, Koen De Bouw & Werner De Smedt
                                                            luxembourgeois!), ces sites devraient permettre de renforcer la
                                                            croissance du groupe.
D’importantes perspectives à moyen terme                                      Top 10 des films les plus visionnés en 2003
                                                                                dans les complexes UTOPIA aux Pays-Bas
Et il n’y a pas de raisons pour que cette success story s’arrête en                                         1. The Two Towers
si bon chemin. Les projets qu’UTOPIA est en train de développer                                     (The Lord of The Rings 2)
en Hollande et à Esch/Belval, au Luxembourg, ajouteront des                                                2. Die Another Day
nouveaux maillons à la stratégie d’expansion.                                                         3. The Matrix Reloaded
En plus, l’introduction du cinéma numérique et d’une program-                                    4. Pirates of the Caribbean
mation plus événementielle sont d’autres défis que le groupe                                        5. The Return of the King
souhaite relever à court terme.                                                                    (The Lord of The Rings 3)
                                                                                                            6. Bruce Almighty
                                                                                          7. De Schippers van de Kameleon
                                                                                                             8. Johnny English
              NOMBRE DE VISITEURS                                                                 9. The Matrix Revolutions
                                                                           POLYFILM                    10. Finding Nemo (NL)
3 500 000                                                                  UTOPIA
3 000 000                                                                  GROUP
2 500 000
2 000 000
 1 500 000
1 000 000
  500 000
         0
                1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003

              NOMBRE DE SIEGES
                                                                           POLYFILM
   18 000                                                                  UTOPIA
   16 000                                                                  GROUP
   14 000
   12 000
   10 000
    8 000
    6 000                                                                                  Johnny Depp dans ‘Pirates of the Caribbean’
    4 000
    2 000
        0
                1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003

                                                                      11     RAPPORTANNUEL2003
LES DATES-CLÉS DE LA SUCCESS STORY UTOPIA

        UTOPIA                                                        UTOPIA GROUP
        1988: création de la SARL UTOPIA                              6 septembre 2002: les 2 sociétés fusionnent pour former
        1989: ouverture de son premier ‘artplex’ à Luxembourg Ville   ‘UTOPIA GROUP’
        1994: la société passe en SA et obtient le partenariat        Novembre 2002: 2 salles sont ajoutées au complexe de
        financier de Luxempart et Kinepolis                            Lelystad (Pays-Bas)
        1996: ouverture de son premier ‘multiplex’ Utopolis, dédié    Décembre 2002: ouverture de l’Utopolis de Turnhout
        au cinéma ainsi qu’à l’entertainment (esprit ‘leisure’)       (Belgique)
        1999: UTOPIA rachète les cinémas Cinecity en Belgique et      Novembre 2003: inauguration de l’Utopolis de Den Helder
        prend une participation dans le Kinepolis de Thionville       (Pays-Bas)
        Décembre 1999: première cotation en Bourse de Luxembourg      Décembre 2003: UTOPIA GROUP prend 50 % de
        2000: Kinepolis se retire du partenariat et UTOPIA met fin à   participation dans les ‘Bellevue Theatres’ et ouvre le ‘Space
        sa participation dans le Kinepolis de Thionville              by Utopolis’ de Hengelo
        Décembre 2000: UTOPIA prend 5 % de parts dans le groupe       Octobre 2004: l’Utopolis d’Almere (actuellement en con-
        néerlandais Polyfilm BV                                        struction) ouvrira ses portes
        2001: ouverture de l’Utopolis de Longwy (France)

        POLYFILM
        1981: création de la société Polyfilm BV (Pays-Bas)
        1982: ouverture de son premier complexe cinémato-
        graphique à Lelystad
        1984: ouverture de son ‘Promenade Cinema’ à Zoetermeer
                                                                                                                          Une équipe-Utopolis motivée
        1985: ouverture de son complexe ‘’T Swaentje’ à Meppel
        1994: Polyfilm ouvre son ‘Cinemare’ à Almere et rachète le
        ‘Cinema Royal’ établi à Oss
        1998: le ‘Promenade Cinema’ de Zoetermeer est remplacé
        par le ‘Movie Palace’
Lorem dolor
         2000:iriuscin
               la sociétéexerili
                          Polyfilmuisisit num- par Boudewijn Muts,
                                   est rachetée
 my nibh   eugiatAudiolux
         Sofindev,   ing eugait    autatet wis
                             et UTOPIA
 adit lore dolessisl dolaenim am, com-
 molor augiam, quatueraesed doluptat
   irit nonulput ullaor sismodio eliquis
                               atincilit el del
L’Utopolis d’Almere, un projet ambitieux dessiné par le
                                       célèbre architecte néerlandais Rem Koolhaas

                                       Le multiplex d’Almere reflètera sans aucun doute le positionne-
                                       ment de «market inspirer» du groupe UTOPIA. En effet, dans sa
                                       conception architecturale, le site a été dessiné par le bureau OMA
                                       (Office for Metropolitan Architecture) dont la figure de proue
                                       est l’urbaniste néerlandais Rem Koolhaas, mondialement connu
                                       pour ses réalisations fonctionnalistes. Ce dernier s’est d’ailleurs
                                       vu attribuer en 2000 le très convoité prix Pritzker, décerné par la
                                       prestigieuse fondation américaine Hyatt.
                                       Pour le site d’Almere – qui bénéficie d’une parfaite accessibil-
                                       ité, de vastes parkings et d’une réelle proximité par rapport au
                                       centre urbain -, le bureau OMA et son Architecte en Chef, Floris
                                       Alkemade, ont imaginés l’ensemble comme deux villes qui vien-
                                       nent se superposer. Le bloc 6 (intégrant le multiplex cinémato-
                                       graphique) constitue l’élément central de ce plan urbanistique
                                       et se distingue par sa structure verticale très caractéristique. Les
                                       étages inférieurs du bâtiment abritent un grand supermarché,
                                       des restaurants et autres megastores. Au-dessus, les salles de
                                       cinéma se dressent comme des tours et leur forme originale
                                       donne son identité au bloc. L’accès au cinéma est le principal
                                       élément architectonique. Son espace imposant semble avoir
La maquette du nouveau site à Almere
                                       été creusé dans la masse du bloc. Le public accède à l’étage par
                                       de spacieux escaliers, qui s’intègrent d’ailleurs dans l’espace
                                       «foyer» où s’expriment toute l’effervescence et le plaisir d’aller
                                       au cinéma. La façade a été conçue en oblique afin d’accroître
                                       l’effet de sa transparence: les visiteurs qui accèdent au cinéma
                                       restent donc visibles de l’extérieur et, une fois dans le bâtiment,
                                       ils continuent donc aussi à avoir vue sur le monde extérieur.
                                       Bref, l’édifice est certainement un bel exemple d’architecture
                                       urbanistique avant-gardiste… parfaitement en synergie avec
                                       l’esprit novateur du groupe UTOPIA.

                                                   13   RAPPORTANNUEL2003
(HISTOIRE DU GROUPE
                                      MOVIES, MOMENTS & MORE
                                      Un nouveau concept pour refléter l’esprit du nouveau groupe

                                      A l’heure de la fusion, un constat s’impose: UTOPIA est large-
                                      ment connu au Luxembourg ainsi que dans la région frontalière
                                      française; en Belgique, le groupe se profile sans aucun doute
                                      comme le second concurrent de Kinepolis mais est davantage
                                      représenté en Flandre où il doit donc se distinguer; aux Pays-Bas
                                      par contre, le développement de son image en est à ses débuts
                                      puisque tous les sites acquis par le rachat de Polyfilm portent des
                                      noms différents et qu’UTOPIA n’était auparavant pas représenté sur
                                      ce territoire. Bref, le nouveau groupe prend conscience qu’il lui faut
                                      absolument se créer une identité distinctive. Résultat: ‘Movies,
                                      Moments & More’, un concept inédit développé de concert par
                                      les responsables marketing des 4 pays et reflétant parfaitement la
                                      nouvelle stratégie commerciale d’UTOPIA GROUP.

                                      Renforcer les atouts d’UTOPIA

                                      Qu’est-ce qui distingue UTOPIA GROUP des autres opérateurs du
                                      secteur? Sans aucun doute sa volonté de créer autour du cinéma
                                      une ambiance résolument positive et conviviale, d’accueillir ses
                                      visiteurs dans des complexes qui se déclinent comme de vérita-
                                      bles lieux de rencontre. Autre atout du groupe: son approche
                                      commerciale dynamique, qui multiplie les actions marketing au
                                      niveau local (film-clubs d’’art & essai’, festivals ciblés, drive-in
                                      movies, etc.). Puis aussi, sa stratégie d’expansion résolument
                                      novatrice, développant autour du cinéma d’innombrables autres
                                      activités: la plupart des multiplex d’UTOPIA GROUP sont/seront as-
                                      sortis de restaurants, espaces commerciaux, snookers, halls de jeux
                                      ou ‘family entertainment centers’… Bref, le cinéma est replacé au
                                      cœur de l’entertainment dans sa globalité, dans une atmosphère

    La nouvelle identité d’Utopolis
complètement ‘leisure’, le but étant d’offrir un maximum de          Quelques complexes où sont déjà développées des activités
‘fun’ aux visiteurs. Par ailleurs, le groupe n’hésite pas à mettre   connexes de ‘leisure’
ses complexes à disposition des entreprises, proposant des
espaces parfaitement équipés pour les séminaires, road shows         BELGIQUE
et autres dealers’ meetings. Une façon d’assurer la rentabilisa-     • Utopolis de Malines: fitness center, bar et petit restaurant,
                                                                       DVD-shop, salle de réception
tion maximale de ses infrastructures.
                                                                     • Utopolis de Turnhout: snooker ‘Edjes’, bar ‘Lazy Lounge’ et
                                                                       DVD-shop, sale de réception
Comme uniformiser le nom des complexes sous l’appellation            • Cinecity d’Aarschot: bar
‘Utopolis’ ne suffisait pas pour susciter l’intention d’achat         • Cinecity de Lommel: bar, centre culturel ‘De Adelberg’
des visiteurs potentiels, c’est tout cet esprit d’entreprise qui a
motivé les responsables marketing d’UTOPIA à mettre en avant         FRANCE
la valeur ajoutée du groupe. Celle-ci s’exprime désormais à          ∑ Utopolis Longwy: bar-bistro, restaurant pizzeria

travers le concept ‘Movies, Moments & More’, qui rappelle
                                                                     LUXEMBOURG
le ‘core business’ d’UTOPIA tout en soulignant également
                                                                     ∑ Ciné Utopia Luxembourg: cafeteria et restaurant
l’importante plus-value des complexes Utopolis.                       ∑ Utopolis Luxembourg: 5 restaurants, sushi-bar, sandwicherie
‘Movies, Moments & More’, un nouveau baseline qui a                      Subway, CD et DVD-shop, salle de réception, …
également donné naissance à la nouvelle identité corporate
d’UTOPIA GROUP.                                                      PAYS-BAS
                                                                     • Utopolis de Den Helder: restaurant, espace de jeux pour les
                                                                       enfants, game center
                                                                     • Utopolis de Zoetermeer: fitness center et bientôt un service
                                                                       horeca
                                                                     • Utopolis d’Almere: le nouveau multiplex sera doté d’un res-
                                                                       taurant et d’un megastore.

                                    NOMBRE DE THEATRES
                                                                                                        POLYFILM
                             100                                                                        UTOPIA
                              90                                                                        GROUP
                              80
                              70
                              60
                              50
                              40
                              30
                              20
                              10
                               0
                                      1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004

                                                                         15   RAPPORTANNUEL2003
(HISTOIRE DU GROUPE
                      MOVIES, MOMENTS & MORE
                      MOVIES
                      • Le nec plus ultra en matière de technologie ‘motion & sound’
                      • Vastes parkings, confort et sécurité
                      • 89 écrans répartis à travers 16 sites, dans 13 villes
                      • des activités en pleine expansion

                      MOMENTS
                      • Chaque visite est un moment de plaisir complet
                      • L’ambiance est particulièrement chaleureuse
                      • Passion, émotion et magie sont toujours au rendez-vous

                      MORE
                      • Le cinéma donne aussi lieu à des manifestations spéciales
                      (festivals, movie-clubs, etc.)
                      • Les complexes cinématographiques sont régulièrement mis à
                      disposition des entreprises pour leurs événements business
                      • Le groupe reste ouvert à d’autres perspectives commerciales

                      Toute cette approche a donné naissance à un nouveau housestyle
                      qui a été officiellement présenté aux différents pays le 10 mars
                      2004 et qui est désormais mis en application.
NOUVELLE IMAGE DEMARQUE                                              Quelques dates qui démontrent le dynamisme incessant d’UTOPIA

                                                                     2003
                                                                     • 16 janvier: démarrage du chantier Utopolis à Den Helder (Pays-Bas)
Pour unifier l’image d’UTOPIA à travers 4 pays
                                                                     • 7 au 13 mars: Gay and Lesbian festival à Utopia (Luxembourg)
                                                                     • 10 mars: lancement du concept ‘Ladies Night’ à Zoetermeer (Pays-Bas)
                                                                     • 21 au 30 mars: Festival des jeunes réalisateurs à Longwy (France)
                                                                     • 27 mars-4 avril: 7ième édition du Festival Cinénygma (Fantastique et
                                                                        Thriller) à Utopolis Luxembourg
                                                                     • 9 au 19 avril: Festival jeune public à Longwy (France)
                                                                     • 25 avril - 4 mai: ‘Open Doek Festival’ à Turnhout (Belgique)
                                                                     • 13 juin - 4 juillet: 5ième édition du Festival du Cinéma Espagnol au
                                                                        Ciné Utopia (Luxembourg)
                                                                     • 22 au 24 juin: Fête du cinéma à Longwy (France)
                                                                     • 14 et 15 juillet: Movie Days (Luxembourg)
                                                                     • 26 septembre: réouverture de l’Utopolis de Malines (Belgique),
                                                                        après transformation de l’ancien site Cinecity
                                                                     • 26 septembre - 2 octobre: festival : When Luxemburg meets the
                                                                        Netherlands à Utopia (Luxembourg)
                                                                     • 30 septembre - 3 octobre: Festival de Lommel (Belgique)
                                                                     • 3 octobre: 10ième anniversaire du Cinecity de Lommel (Belgique)
Après la fusion, les responsables marketing de chaque pays ont       • 3 au 10 octobre: Semaine du film Luxembourgeois à Utopia
réfléchi à la meilleure façon de positionner le nouveau groupe           (Luxembourg)
                                                                     • 16 octobre: Journée de l’acier à Utopolis (Luxembourg)
et de renforcer sa notoriété. La première tâche consistait à
                                                                     • 7 novembre: ouverture de l’Utopolis de Den Helder (Pays-Bas)
unifier la dénomination des différents complexes. ‘Utopolis’          • 17 décembre: ouverture du ‘Space by Utopolis’ à Hengelo (Pays-Bas)
est ainsi devenu la norme de qualité pour ‘brander’ les sites        • 18 décembre: 20ième anniversaire de Ciné UTOPIA à Luxembourg.
                                                                     • Septembre 2003 à avril 2004 : Programmes scolaires spéciaux en
d’UTOPIA. Restait encore à en uniformiser l’image. Pour déve-
                                                                        matinée : ‘Grand Ecran sur tableau Noir’ à Luxembourg
lopper le nouveau housestyle, l’équipe marketing est partie
d’un principe: ‘one brand, one sound, one sell’. Celui-ci illustre
bien le fait qu’UTOPIA gagne la confiance de ses visiteurs grâce
                                                                     2004
                                                                     • 1er janvier: retransmission en HD et son 5.1 du Concert de Nouvel An
à la qualité de ses infrastructures et de ses programmations…           de Vienne à Utopolis Mechelen.
et que sa formule fait recette puisque les taux de fréquenta-        • 13 février: avant première des ‘Rivières Pourpres 2’ en présence de
                                                                        Jean Reno et de Benoit Magimel à Utopolis Longwy
tion augmentent considérablement dans les régions où UTOPIA
                                                                     • 10 mars: lancement de la nouvelle ‘Corporate Identity’
s’implante.                                                          • mars 2004: première projection numérique d’un film (Malabar
                                                                        Princesse) à Utopolis Luxembourg
                                                                     • 23 avril - 2 mai: ‘Open Doek Festival’ à Turnhout
Résultat de toutes ces réflexions: le logo UTOPOLIS/UTOPIA a
                                                                     • Juin: 6ième édition du Festival du Cinéma Espagnol au Ciné Utopia à
servi de base pour développer le nouveau style graphique et             Luxembourg
toutes ses déclinaisons print et digitales.                          • Octobre: ouverture de l’Utopolis d’Almere (Pays-Bas)
                                                                     • Décembre: ouverture du Ciné Utopia d’Almere, dédié au cinéma
                                                                        ‘art & essai’ (Pays-Bas).

                                                                         17   RAPPORTANNUEL2003
(HISTOIRE DU GROUPE
                                                                                                                             REORGANISATION DU MANAGEMENT
                                                                                                                             UTOPIA GROUP, une nouvelle structure après la fusion

                                                                                                                             L’extension du groupe au marché néerlandais et l’intensification
                                                                                                                             de sa présence sur le territoire belge ont nécessité une réorganisa-
                                                                                                                             tion au sein d’UTOPIA. Celle-ci a été opérée en décentralisant le
                                                                                                                             management quotidien et en rationalisant par contre les over-
                                                                                                                             heads. L’organigramme ci-contre donne une vision de la structure
                                                                                                                             actuelle d’UTOPIA GROUP.

                                                                                                                              Les priorités de cette nouvelle structure:
                                                                                                                              • Réduire les frais opérationnels et augmenter la marge EBITDA
                                                                                                                              • Réduire le pourcentage de Filmrental
                                                                                                                              • Augmenter les revenus issus de la location en Belgique et à
                                                                                                                                 Longwy (France)
                      organigramme Utopia Group                                                                               • Introduire efficacement la nouvelle Corporate Identity en
                                                                                                                                 Belgique et aux Pays-Bas
                                                                                                                              • Structurer la ‘staff organisation’ aux Pays-Bas
                                                                                                                                                                   • Procéder à l’intégration des systèmes
��������������������
             ���������������
                                                  �����������
                                                  ���������������
                                                                                                    ������
                                                                                              ���������������
                                                                                                                              �����������
                                                                                                                               ���������������
                                                                                                                                                                    comptables
                                                                                                                                                                   • Renforcer les relations avec les
                               �������                       �������                                     �������                         ������
                                                                                                                                                                    investisseurs
                                                                          ���������
                                                                       ������� �����������                                                                         • Procéder à l’introduction du cinéma
                                                                                                                                                                    digital dans les différents complexes
                                      �������                                            �������                                �����
                                                               ������
                                                                                                                                                                    d’UTOPIA GROUP.
                    �������������������                      ����������              �����������������                            ����������������
                         ������l �����������                                             ������� �����������
                                                                                                                                     ���������
                                                                                                                                        ����������������
  ������
���������)
                                                                                         �������

                                                                                             �����������
                                                               ������
                                                                                         ������� ������������
                                                             ����������

                                                                �����                                           �����                          �����
                                               ����������������
                                                                                             �������������������                   ��������������������
                                                 �����������                                         ������� ��������                        ������� ��������
                                                  ������� �������

                                                                          ����������������������                        ������������������
                                                                              ������� ��������                            ������� ��������
                                                        �����                                                                                              �����
                                                                             ������������������
                                                                                ������� ��������
                                                                                                                         ���������������
                                                        �����                                                             Capital ��������
                                                                                                                                                           �����
                                                                            ��������������������
                                                        �����                    ������� ��������
                                                                                                                         ����������������
                                                                           ����������������������                           ����������
                                                        �����                    ������� ��������                         ������l ��������                  ����
PRESENTATION DU CONSEIL                                             En 2000, il reprend la société d’exploitation cinémato-
                                                                    graphique néerlandaise Polyfilm.
                                                                    Il devient Administrateur Délégué de Utopia SA lors de la
Nico SIMON, Administrateur Délégué d’Utopia SA
                                                                    fusion avec Polyfilm en septembre 2002.
Boudewijn MUTS, Administrateur Délégué d’Utopia SA
Luc NOTHUM, (Administrateur) - Directeur
                                                                    Luc NOTHUM (né en 1958) a fait partie de l’équipe fondatrice
Alain HUBERTY, (Administrateur) - Juriste
                                                                    d’Utopia depuis 1978. En 1989, il devient membre fondateur de
Jean-François VRYENS, (Administrateur) -
                                                                    la SARL Utopia et est Administrateur d’Utopia SA depuis sa
         Administrateur de Sociétés
                                                                    création en 1994. Aujourd’hui, il fait également partie de
SOFINDEV NV, (Administrateur) représentée par
                                                                    l’équipe de direction en tant que conseiller. En 2000,
         Ghislain THIJS, - Administrateur de Sociétés
                                                                    Luc Nothum est nommé Directeur des Projets de la société.
UTOPIA MANAGEMENT, (Administrateur) représentée par
         Christian KMIOTEK, - Administrateur de Sociétés
                                                                    Alain HUBERTY (né en 1967) est sous-directeur du groupe
                                                                    d’assurances Le Foyer. Il est administrateur dans des sociétés du
Nico SIMON (né en 1952) rejoint le mouvement des ciné-clubs
                                                                    groupe Le Foyer et du groupe Luxempart. Il est titulaire d’une
dès 1969 et en devient une des forces motrices. Après des
                                                                    maîtrise de droit des affaires de la faculté d’Aix-en-Provence et
études de sciences humaines, il suit une formation de profes-
                                                                    est diplômé de la London School of Economics.
seur de langues, profession qu’il exerce pendant plus de quinze
ans. Pendant cette période, il continue son engagement envers
                                                                    Jean-François Vryens (né en 1971) est actuellement
le cinéma en participant activement à la création du Cinéma
                                                                    Senior Investment Manager au sein d’Indufin SA, société
Utopia en 1983 et en œuvrant pour la réouverture ou la création
                                                                    d’investissement belge spécialisée en private equity, filiale
de salles de cinéma régionales. Sur un plan international, il est
                                                                    des groupes ‘Luxempart’ et ‘De Eik’. Il est en charge du suivi
membre fondateur et actuel vice-président du réseau ‘EUROPA
                                                                    des investissements et, dans ce cadre, exerce les fonctions
CINÉMAS’.
                                                                    d’administrateur dans plusieurs sociétés dont Saluc, Bartech
Depuis septembre 1991, il se consacre à plein temps à la direc-
                                                                    TDS-ACIOR, All-TAG, Karl Hugo, Utopia...
tion de Utopia SARL Lors de la transformation de SARL en société
anonyme, il en devient Administrateur Délégué et président du
                                                                    SOFINDEV
Conseil d’Administration.
                                                                    En sa qualité d’Administrateur d’Utopia SA, Sofindev est
                                                                    représentée par Ghislain Thijs.
Boudewijn MUTS (né en 1963) détient une Licence de
Sociologie et a commencé sa carrière professionnelle en tant
                                                                    Ghislain THIJS (né en 1956) est licencié en sciences
que management consultant. De 1994 à décembre 2000, il
                                                                    économiques appliquées et possède une Maîtrise en Expertise
travaille pour Kinepolis Group où il occupe le poste de Gen-
                                                                    Comptable et Revisorat. Il a débuté sa carrière en 1979 comme
eral Business Director. Depuis 1997, il est membre du Conseil
                                                                    Assistant à l’Université du Limbourg (Belgique). En 1983, il a
d’Administration de Utopia SA.

                                                                        19   RAPPORTANNUEL2003
(PRESENTATION DU
         CONSEIL
                                 rejoint PriceWaterhouse en tant que Senior Auditor. De 1987 à 1990,
                                 il fut Directeur Administratif et Financier chez Avery, une multina-
                                 tionale américaine possédant plusieurs filiales en Belgique. A partir
                                 de 1991, il fut Senior Investment Manager à la Mosane, une société
                                 belge d’investissement cotée en Bourse et faisant partie du groupe
                                 Cobepa. Il a rejoint Advent/Sofindev en tant que Investment
                                 Director en 1998. Il représente Sofindev en tant qu’Administrateur
                                 dans plusieurs entreprises du portfolio de Sofindev.

                                 UTOPIA MANAGEMENT
                                 En sa qualité d’Administrateur d’Utopia SA, Utopia Management est
                                 représentée par Christian Kmiotek.

                                 Christian KMIOTEK (né en 1960) est partenaire et directeur
                                 financier du groupe Samsa Film, implanté au Luxembourg, en
                                 Belgique, en France et au Portugal. A ce titre, il intervient dans le
                                 montage financier de coproductions internationales depuis 1985.
                                 Il est également instigateur et gestionnaire de programmes de
                                 formation continue s’adressant à des chefs d’entreprise européens,
                                 notamment au niveau du financement et du marketing de films.

                                 GESTION COURANTE
                                 Une partie de la gestion courante d’Utopia SA a été déléguée à
                                 Utopia Management SA dans le cadre d’un contrat de manage-
                                 ment conclu avec la société. Conformément à ce contrat, certaines
                                 fonctions dont notamment la supervision de l’administration,
  Le management d’UTOPIA GROUP
                                 le contrôle qualité, les propositions au Conseil d’Administration
                                 concernant la stratégie du groupe Utopia et le développement de
                                 projets sont assurées par une équipe de collaborateurs d’Utopia
                                 Management SA sous la direction de Nico Simon et Boudewijn
                                 Muts, qui assument conjointement la fonction d’Administrateurs
                                 Délégués de la société. En cette qualité, ils supervisent la structure
                                 de gestion propre des sociétés du groupe Utopia.
RAPPORT DE GESTION CONSOLIDE                                        Résultat
                                                                    Le chiffre d’affaires consolidé de l’exercice s’élève à
                                                                    € 30,9 millions contre € 28,4 millions l’exercice précédent et
Activités
                                                                    augmente ainsi de 8,8 %.
En 2003 le groupe Utopia a vendu 3 455 123 tickets, soit une
                                                                    Le chiffre d’affaires a augmenté en France (+6,25 %), en
hausse de 6,7 %.
                                                                    Belgique (+53,2 %) et au Pays-Bas (+2,2 %) tandis qu’il a diminué
                                                                    au Luxembourg (-5,7 %).
A périmètre constant par rapport à 2002, le chiffre total des
                                                                    Le résultat avant impôts provenant des activités ordinaires
spectateurs a connu une légère baisse de 3,7 %.
                                                                    du groupe s’élève à € 2,0 millions par rapport à € 1,6 millions
                                                                    en 2002.
En effet, les 4 sites luxembourgeois ont connu une baisse du
                                                                    Cette progression du résultat, s’explique principalement et
nombre de tickets vendus à 1,2 millions (-11,4 %).
                                                                    pour toutes les filiales du groupe par:
Les sites belges ont connu une hausse à 1,04 millions de
                                                                    • Une nette amélioration de la marge brute
spectateurs (+45,9 %) grâce au démarrage du site de Turnhout,
                                                                    • Une stabilisation des frais de personnel nonobstant une
ouvert en décembre 2002. En faisant abstraction de ce site, les
                                                                      croissance d’activité avec trois nouveaux sites
sites belges se sont stabilisés nonobstant l’évolution du marché
                                                                    • Une réduction des frais opérationnels
belge qui a connu une baisse de 10 %.

                                                                    Le résultat net du groupe a augmenté à € 913 104,26 contre
Utopolis Longwy a réalisé une hausse de 3,93 % à 227 572 specta-
                                                                    € 817 763,03 en 2002.
teurs par rapport à un marché français global en baisse de 5,6 %.
                                                                    Ce résultat est réalisé dans un contexte d’une baisse
                                                                    généralisée des visiteurs sur les marchés européens et malgré
Aux sites néerlandais existants, est venu s’ajouter le nouveau
                                                                    les charges de démarrage de 3 nouveaux sites (Turnhout,
site de Den Helder (6 écrans 850 sièges). L’ensemble des sites
                                                                    Den Helder et Hengelo).
néerlandais a réalisé une hausse de 1,48 % pour arriver à
                                                                    Le cash flow net consolidé s’élève à € 5,6 millions contre
986 111 tickets vendus.
                                                                    € 4,5 millions en 2002 et progresse ainsi de 24,44 %. Le cash
A périmètre constant par rapport à 2002, les sites néerlandais
                                                                    disponible du groupe de € 9,35 millions, contre € 7 millions
ont connu une baisse de fréquentation de 1,3 % par rapport à
                                                                    l’exercice précédent, met en évidence sa solidité financière.
un marché en baisse de 3 %.
                                                                    En tenant compte des investissements consentis dans le cadre
                                                                    de l’ouverture de trois nouveaux sites, l’endettement net du
A la fin de l’année le groupe a pris une participation de 50 %
                                                                    groupe s’élève à € 17,3 millions et son ratio fonds propres/passif
dans ‘Bioscoopondernemingen Bellevue bv’ qui peu après a
                                                                    total est de 45,39 %.
ouvert un site de 5 salles et 800 sièges à Hengelo aux Pays-Bas.

                                                                            21    RAPPORTANNUEL2003
(RAPPORT DECONSOLIDE
             GESTION

                                       Activités et Perspectives
                                       La création du groupe international s’est avérée une stratégie
                                       efficace et pertinente.

                                       En 2004, le groupe Utopia poursuivra essentiellement son effort
                                       d’amélioration de la marge brute et de réduction des frais
                                       opérationnels.
                                       Le groupe poursuivra également son plan d’expansion avec le
                                       développement des projets suivants aux Pays-Bas:
                                       • la construction du nouveau site à Almere (ouverture prévue en
                                         octobre 2004)
                                       • la reconversion du site actuel à Almere en ciné Utopia
                                         (art & essai) en collaboration avec la ville (ouverture prévue en
                                         décembre 2004)
                                       • la préparation du site à Emmen dont le permis de bâtir est
                                         attendue sous peu pour une ouverture prévue en 2005.

                                       En plus Utopia continuera le développement des activités
                                       annexes et l’évaluation du potentiel à attendre de l’exploitation
                                       de contenus alternatifs rendus possibles grâce à l’émergence des
                                       nouvelles technologies digitales de transmission et de projection.
                                       Elle se prépare ainsi à pouvoir rapidement tirer profit des change-
                                       ments technologiques qui seront apportés à l’industrie cinémato-
                                       graphique. Ainsi le groupe sera encore mieux équipé afin de
                                       répondre efficacement aux attentes respectives de ses différents
    Utopia Group continue à investir
                                       publics et aux objectifs de rentabilité de ses actionnaires.

                                       Le Conseil d’Administration
                                       Luxembourg, le 9 mars 2003
REPORT OF THE                                                        consolidated accounts. An audit also includes assessing the
INDEPENDENT AUDITORS                                                 accounting principles used and significant estimates made by
                                                                     management, as well as evaluating the overall consolidated
To the Shareholders of Utopia S.A.                                   accounts presentation. We believe that our audit provides a
                                                                     reasonable basis for our opinion.

Following our appointment by the General Meeting of Share-           In our opinion, the accompanying consolidated accounts
holders dated March 27, 2003, we have audited the accompany-         give, in conformity with the Luxembourg legal and regulatory
ing consolidated accounts of Utopia S.A. and its subsidiaries for    requirements, a true and fair view of the consolidated financial
the year ended December 31, 2003 and have read the related           position of Utopia S.A. and its subsidiaries as of December 31,
consolidated management report. These consolidated accounts          2003 and of the consolidated results of their operations for the
and the consolidated management report are the responsibil-          year then ended.The consolidated management report is in ac-
ity of the Board of Directors. Our responsibility is to express an   cordance with the consolidated accounts.
opinion on these consolidated accounts based on our audit
and to check the consistency of the consolidated management          PricewaterhouseCoopers SARL
report with them.                                                    Luxembourg, March 9, 2004

We conducted our audit in accordance with International              Réviseur d’entreprises
Standards on Auditing. Those standards require that we               Represented by
plan and perform the audit to obtain reasonable assurance
about whether the consolidated accounts are free of material
misstatement. An audit includes examining, on a test basis, evi-     Luc Henzig
dence supporting the amounts and disclosures in the

                                       INVESTISSEMENTS UTOPIA GROUP
                                                                                                    POLYFILM
                        14 000 000                                                                  UTOPIA
                        12 000 000                                                                  GROUP
                        10 000 000
                        8 000 000
                         6 000 000
                         4 000 000
                         2 000 000
                                  0
                                        1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003

                                                                         23   RAPPORTANNUEL2003
(BILAN CONSOLIDE   ACTIF                                                             2003              2002

                   Frais d’établissement                                               49 718,38         70 257,56

                   Ecarts d’acquisition                                            10 144 622,32     10 463 445,54

                   Goodwill

                   Actif immobilisé                                                42 252 367,02     39 206 067,12

                    Immobilisations incorporelles                                      22 759,49          26 266,41
                        Concessions, brevets, licences, marques                         22 759,49         26 266,41
                    Immobilisations corporelles                                    41 926 078,55     39 043 766,43
                        Terrains et constructions                                   34 586 317,73     33 247 264,21
                        Installations techniques et machines                         6 112 184,87     4 889 948,92
                        Autres installations, outillage et mobilier                   483 043,95         461 518,58
                        Acomptes versés et immobilisations corporelles en cours       744 532,00        445 034,72
                    Immobilisations financières                                        303 528,98        136 034,28
                        Créances sur des entreprises liées                            147 500,00
                        Autres prêts                                                    43 212,88         23 218,18
                        Actions propres                                                 112 816,10       112 816,10

                   Actif circulant                                                 12 179 341,60      9 815 629,30

                    Stocks                                                            226 331,02        178 549,66
                         Matières premières et consommables                           226 331,02        178 549,66

                    Créances                                                        2 604 470,63      2 677 571,65
                         Créances résultat de ventes et prestations de services      1 289 677,91      1 067 449,61
                         Autres créances                                              1 314 792,72    1 429 899,88
                         Taxe differée                                                                   180 222,16

                    Avoirs en banques, avoirs en CCP, chèques et encaisse           9 348 539,95      6 959 507,99

                   Comptes de régularisation                                          95 660,40         179 263,79

                   TOTAL BILAN                                                    64 721 709,72 59 734 663,31
PASSIF                                                      2003             2002
Capitaux propres                                         29 376 991,54     29 613 016,55

 Capital souscrit                                         5 826 975,00      5 826 975,00
 Primes d’émission                                       20 588 973,40     20 588 973,40
 Réserves                                                 2 646 260,34      2 750 035,10
        Réserve légale                                       331 858,67        273 414,67
        Réserve pour actions propres                          112 816,10        112 816,10
        Autres réserves                                    2 126 842,91      2 126 842,91
        Réserve impôt s/fortune imputé                       799 287,17        605 362,17
        Réserves consolidées                                -724 544,51      -368 400,75
        Ecarts de consolidation
 Résultats reportés                                         314 672,80        447 023,05
 Participations minoritaires                                     110,00            10,00

Provisions pour risques et charges                          961 074,61       1 242 761,76
        Provisions pour impôts                              296 882,47         560 609,72
        Autres provisions                                    664 192,14        682 152,04

Dettes                                                   33 333 401,19     27 873 952,23

Dettes à plus d’un an                                    24 294 610,25     19 108 047,41

         Dettes envers des établissements de crédit       24 207 912,43    18 988 642,13
         Autres dettes, dont fiscales et sociales              86 697,82       119 405,28

Dettes à moins d’un an                                   9 038 790,94      8 765 904,82

         Dettes envers des établissements de crédit       2 434 068,78      2 274 923,36
         financières                                           37 706,69        37 706,69
         Dettes sur achats et prestations de services     4 538 926,44      4 925 964,19
         Autres dettes, dont fiscales et sociales           1 508 901,59     1 494 200,12
         Taxe differée                                        519 187,44        33 110,46

Comptes de régularisation                                    137 138,12       187 166,74

Bénéfice de l’exercice                                       913 104,26        817 766,03

TOTAL BILAN                                             64 721 709,72 59 734 663,31

                                                           25     RAPPORTANNUEL2003
(COMPTES DE PROFITS ET
    PERTES CONSOLIDES
                                                                                              2003             2002
                         Montant du chiffre d’affaires                                    30 964 491,53     28 422 502,53
                         Variation du stock de produits finis                                  15 680,85         40 675,19
                         Autres produits d’exploitation                                     1 687 619,25      1 581 828,05
                         Autres charges externes                                          -17 579 524,55 -15 825 243,69

                         Résultat brut                                                    15 088 267,08     14 219 762,08
                         Frais de personnel
                          salaires et traitements                                          -4 827 731,70    -4 615 908,05
                          charges sociales                                                  -897 080,21        -779 727,11
                         Corrections de valeur sur frais d’établissements et sur          -4 683 867,92      -3 814 675,29
                         immobilisations corporelles et incorporelles et goodwill
                         Autres charges d’exploitation                                      -1 676 533,11   -2 652 048,04
                         Autres intérêts et produits assimilés                                64 589,94        129 050,02
                         Corrections de valeur sur actif financier
                         Intérêts et charges assimilées                                   -1 024 574,04      -886 368,69

                         Résultat provenant des activités ordinaires                      2 043 070,04      1 600 084,92
                         Impôts sur le résultat provenant des activités ordinaires         -1 169 662,13     -858 688,23

                         Résultat provenant des activités ordinaires aprés impôts            873 407,91       741 396,69
                         Part de sociétés mises en équivalence                                86 960,81         85 343,45
                         Produits exceptionnelles                                            -34 194,63          -8 974,11

                         Résultat exceptionnel                                                52 766,18        76 369,34
                         Impôts sur le résultat provenant des activités exceptionnelles      -13 069,83

                         Résultat de l’exercice                                              913 104,26       817 766,03
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler