Spécialiste en radiologie - y. c. formations approfondies en - radiologie pédiatrique - neuroradiologie diagnostique - neuroradiologie invasive

 
SIWF
                                                                                               ISFM

Spécialiste en radiologie
y. c. formations approfondies en
- radiologie pédiatrique
- neuroradiologie diagnostique
 - neuroradiologie invasive

Programme de formation postgraduée du 1er janvier
2010

accrédité par le Département fédéral de l'intérieur: 31 mai 2005

Dernières modifications approuvées par le Département fédéral de l'intérieur:

SIWF Schweizerisches Institut für ärztliche Weiter- und Fortbildung | ISFM Institut suisse pour la formation médicale postgraduée et continue
FMH | Elfenstrasse 18 | Postfach 170 | 3000 Bern 15 | Telefon +41 31 359 11 11 | Fax +41 31 359 11 12 | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch
Spécialiste en radiologie

Spécialiste en radiologie

Programme de formation postgraduée
1.         Généralités
La formation postgraduée en vue de l’obtention du titre de spécialiste en radiologie doit per-
mettre au candidat d’acquérir les connaissances et les aptitudes nécessaires pour utiliser de
manière autonome toutes les techniques de radiologie et d’imagerie. Celles-ci comprennent
notamment la radiologie conventionnelle, la radioscopie, l’échographie (US), la tomodensitomé-
trie (TDM ou CT) et l’imagerie à résonance magnétique (IRM). Le candidat saura appliquer ces
diverses techniques à tous les systèmes d’organes à des fins diagnostiques morphologiques
et fonctionnelles. Il saura en interpréter les résultats et effectuer certaines interventions dia-
gnostiques et thérapeutiques sous guidage de l’imagerie médicale.
Au terme de sa formation postgraduée, le candidat doit être en mesure de
• garantir aux patients et aux médecins préscripteurs des prestations radiologiques confor-
    mes aux règles de l’art;
• travailler de façon autonome dans un institut de radiologie polyvalent,
• maîtriser les indications et la gestion des risques pour les examens et les interventions ra-
    diologiques;
• fonctionner en tant que consultant pour des spécialistes d’autres disciplines quant aux per-
    formances, aux risques et aux implications économiques des techniques d’imagerie;
• évaluer de manière critique des travaux scientifiques dans le domaine de la radiologie.

2.         Durée, structure et dispositions complémentaires
2.1        Durée et structure de la formation postgraduée

2.1.1      La formation postgraduée en vue du titre de spécialiste comprend 5 ans de formation
           spécifique à la discipline de la radiologie.

2.1.2      Au moins 2 ans doivent être accomplis dans des établissements de catégorie A pour la
           radiologie. Trois ans au plus peuvent être accomplis dans des établissements de caté-
           gorie B pour la radiologie et 2 ans au plus dans des établissements de catégorie C
           pour la radiologie.

2.1.3      Au minimum 2 ans de l’ensemble de la formation postgraduée doivent être accomplis
           dans des établissements reconnus en Suisse pour la radiologie. Avant de se rendre à
           l’étranger pour y accomplir des périodes de formation postgraduée, il est recommandé
           d’obtenir au préalable l’accord de la Commission des titres (art. 33 RFP) de façon à ob-
           tenir la garantie qu’elles pourront être validées.

2.1.4      Jusqu’à 6 mois de formation postgraduée peuvent être accomplis comme assistant
           dans un cabinet médical. Les remplacements ne sont pas reconnus.

2.1.5      Jusqu’à 12 mois de formation postgraduée peuvent être accomplis dans un établisse-
           ment de formation postgraduée reconnu pour une formation approfondie dans le do-
           maine de la radiologie.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                       2 / 27
Spécialiste en radiologie

2.2        Dispositions complémentaires
2.2.1      La participation à 2 congrès annuels et à 2 cours officiels de formation postgraduée et
           continue de la Société suisse de radiologie (SSR) est requise.

2.2.2      La formation postgraduée peut entièrement être accomplie à temps partiel (taux mini-
           mal d’occupation: 50%); la durée est prolongée en conséquence (art. 32 RFP).

2.2.3      Les contenus d’apprentissage acquis durant la formation postgraduée de même que
           les interventions et les examens effectués selon le chiffre 3 doivent être documentés au
           fur et à mesure dans le logbook. Les progrès théoriques et pratiques dans les différents
           domaines de la radiologie doivent être régulièrement documentés par écrit. Les enre-
           gistrements périodiques et continus doivent être effectués à la fin de chaque période de
           formation postgraduée, toutefois au moins une fois par année, et être attestés par le
           responsable.

3.         Contenu de la formation postgraduée
3.1        Connaissances de base

3.1.1 Radiophysique et radiobiologie
Organisation de la matière, types de rayonnements (production et caractéristiques), interac-
tions des rayonnements avec la matière, radioactivité, dosimétrie, effets des rayons X sur les
systèmes biologiques, courbes dose/effet, mécanismes de réparation, risques et accidents liés
aux rayons X.

3.1.2 Radioprotection en radiologie diagnostique et interventionnelle
• Bases légales et dispositions d’exécution
• Dosimétrie, valeurs diagnostiques de référence, valeurs limites
• Apport de l’exposition médicale pour toutes les modalités (exposition des personnes expo-
   sées aux rayons ionisants dans l’exercice de leur profession, exposition de personnes tiers
   et de l’environnement, exposition des patients)
• Principes de base et application pratique de la radioprotection, en particulier:
• Protection des patients (optimisation de l’indication, des paramètres techniques, et des me-
   sures de radioprotection).
• Protection du personnel (radioprotection des locaux par recouvrement, radioprotection indi-
   viduelle, dosimètre pour les personnes, formation du personnel en radioprotection, etc.)
• Mesures spécifiques pour la protection du fœtus.

IRM
• Effets des champs magnétiques et de l’énergie de radiofréquence sur l’organisme et
  l’environnement
• Protection pratique des patients et du personnel contre les effets des champs magnétiques
  et de l’énergie de radiofréquence

Sonographie
• Protection pratique des patients

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                       3 / 27
Spécialiste en radiologie

3.1.3 Connaissance des appareils
Principes physiques et techniques et notions de base sur la construction des appareillages
d’imagerie médicale.

3.1.4 Radioanatomie
Connaissances de l’anatomie et des variantes relevantes pour l’interprétation des images ra-
diologiques.

3.1.5 Pharmacologie spéciale
• Capacité à appliquer des produits de contraste et des autres agents pharmacologiques uti-
   lisés en radiologie (connaissance de la pharmacocinétique, des interactions et effets se-
   condaires cliniquement significatifs, spécialement lors de comédication et d’automédication
   ainsi que prise en compte de l’âge et de l’insuffisance d’organes pour le dosage) y compris
   leur utilité diagnostique et thérapeutique. Prévention et traitement d’incidents aigus liés aux
   produits de contraste.
• Connaissances des bases légales concernant la prescription des médicaments (loi sur les
   produits thérapeutiques, législation sur les stupéfiants, loi sur l’assurance-maladie et ordon-
   nances concernant l’administration des médicaments, en particulier liste des spécialités).
• Connaissances du contrôle des médicaments en Suisse et des règles éthiques et économi-
   ques à respecter.

3.1.6 Informatique
• Principes et modalités du traitement, de l’archivage et de la transmission d’images numéri-
   ques.

3.1.7 Assurance-qualité, bases scientifiques
• Connaissance des principales publications scientifiques actuelles et des directives en vi-
   gueur pour les examens et interventions radiologiques (en particulier les directives de la
   SSR).
• Connaissance des principaux paramètres de qualité pour les examens radiologiques.
   Contrôles – mesures d’assurance-qualité.
• Structure et critères de qualité des études scientifiques en radiologie clinique, paramètres
   statistiques pour l’évaluation de l’efficacité technique, de la performance diagnostique et de
   l’apport clinique des examens radiologiques.
• Connaissance du programme de formation continue et de l’obligation de suivre une formation
   continue.

3.1.8 Aspects médico-légaux
• Information au patient
• Secret médical / Protection des données
• Autres bases légales et dispositions d’exécution importantes pour la radiologie (en particu-
   lier la loi sur les produits thérapeutiques et la loi sur l’assurance-maladie)

3.1.9 Economie de la santé et éthique
Ethique
Acquisition de compétences dans la prise de décision médico-éthique en lien avec la prise en
charge de personnes en bonne santé et de malades. Les objectifs d’apprentissage sont les
suivants:
• connaissance des notions importantes de l’éthique médicale
• aptitude à utiliser de façon autonome des instruments facilitant une prise de décision éthi-
   que

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                      4 / 27
Spécialiste en radiologie

• gestion indépendante de problèmes éthiques dans des situations typiques (information au
  patient avant une intervention, recherche sur l’être humain, communication du diagnostic,
  dépendances, privation de liberté, décisions de fin de vie, accompagnement de personnes
  en fin de vie, prélèvement d’organes, entre autres)

Economie de la santé
Acquisition de compétences permettant une utilisation judicieuse des moyens diagnostiques,
prophylactiques et thérapeutiques lors de la prise en charge de personnes en bonne santé et
de malades. Les objectifs d’apprentissage sont les suivants:
• connaissance des notions importantes en matière d’économie de la santé
• gestion indépendante de problèmes économiques
• utilisation optimale des moyens mis à disposition en tenant compte des bases légales

3.1.10 Sécurité des patients
Connaissances des principes en matière de gestion de la sécurité lors de l’examen et du trai-
tement de personnes malades et en bonne santé; compétences en matière de gestion des
risques et des complications. Ces connaissances et compétences comprennent entre autres la
détection et la maîtrise de situations présentant un risque accru d’événements indésirables.
• Connaissances et utilisation des systèmes d’annonce des incidents critiques aux fins
   d’éviter risques et erreurs (p.ex. CIRS)
• Entretiens evc les patients et leurs proches; gestion indépendante de problèmes dans
   l’accompagnement des personnes en bonne santé et des malades, y compris
   l’accompagnement de parents et d’enfants dans des situations typiques de la discipline.

3.2     Connaissances et compétences particulières
3.2.1 Connaissances radiologiques et cliniques
La formation postgraduée en radiologie inclut les connaissances spécifiques des problèmes
cliniques et du diagnostic différentiel, classés par thèmes, à l’instar des disciplines spéciales de
la chirurgie et de la médecine interne. Les rotations des médecins internes au cours de leur for-
mation postgraduée et la participation aux manifestations interdisciplinaires (démonstrations,
colloques, etc.) s’inspireront de l’organisation interne de l’établissement de formation concerné
(concept de formation de l’établissement).

Sur le plan didactique, les connaissances requises dans le domaine des techniques radiologi-
ques et d’imagerie peuvent être regroupées (avec certains recoupements inévitables) par sys-
tème organe de la manière suivante:
• système nerveux central: crâne et orbites, encéphale, nerfs crâniens, moelle épinière, canal
   rachidien, racines nerveuses, système vasculaire de l’encéphale et de la moelle épinière;
• appareil moteur, y compris le rachis;
• système cardio-vasculaire;
• appareil digestif, organes parenchymateux de l’abdomen;
• domaine otorhinolaryngologique et maxillo-facial: sinus, cavité buccale, pharynx, glandes
   salivaires, larynx, glande thyroïde et autres organes du cou, base du crâne;
• poumons et organes médiastinaux;
• appareil urogénital, y compris les organes génitaux masculins et féminins, glande mam-
   maire.

Pour tous ces domaines, les connaissances suivantes (en plus des aptitudes pratiques figu-
rant au point 3.2.2) sont requises:
• tableaux cliniques, leur fréquence dans les différentes catégories d’âge, leurs caractéristi-
   ques radiologiques ainsi que l’importance thérapeutique et pronostique du diagnostic radio-
   logique;

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                        5 / 27
Spécialiste en radiologie

• indications et contre-indications des examens radiologiques;
• résultats radiologiques particuliers pour les patients admis en urgence ou souffrant de
  traumatismes;
• indications et contre-indications des principales interventions radiologiques dans le domaine
  vasculaire et extravasculaire (angioplastie, embolisation, stent, ponction, drainage);
• aspects particuliers de la pathologie, indications et techniques d’examen chez l’enfant;
  comportement envers l’enfant et les parents;
• effets secondaires et complications des produits de contraste et des examens invasifs; me-
  sures prophylactiques et thérapeutiques pour les maîtriser;
• indication et performance des principales méthodes diagnostiques alternatives ou complé-
  mentaires telles l’endoscopie, la scintigraphie et les analyses de laboratoire. Apport des dif-
  férents examens pour le choix du traitement médical et chirurgical.

   3.2.2      Expérience pratique
La formation postgraduée pratique doit être effectuée sous la direction et la surveillance d’un
médecin spécialiste en radiologie conformément aux standards de qualité en vigueur. Elle
comprend également la manipulation d’appareils radiologiques et l’exécution d’examens radio-
logiques de manière autonome. La préparation de colloques interdisciplinaires fait obligatoire-
ment partie de la formation postgraduée pratique.

Formation postgraduée de radioprotection en diagnostic radiologique:
• Fonctionnement des appareils de radiodiagnostic, notamment diagnostic radiologique
  conventionnel, radioscopie, tomographie informatisée, mammographie (démonstration de
  l’influence du réglage des paramètres sur la dose et la qualité du cliché).
• Radioprotection pratique (application des directives pour la protection du patient et du per-
  sonnel).
• La formation pratique en radioprotection doit avoir lieu dans un établissement de formation
  postgraduée accrédité et comprendre au moins 16 heures. La formation postgraduée doit
  être prodiguée par des personnes spécialisées en la matière.

Pour la validation de la formation pratique, la complémentarité des différentes techniques
d’imagerie sera prise en compte. Les examens sont regroupés par région anatomique ou mo-
dalité, avec des chiffres définis par groupe d’examens. Il comprend toujours la radiographie de
projection, la tomodensitométrie (CT), l’imagerie par résonance magnétique (IRM), la sono-
graphie et les examens radiologiques à fortes doses. L’expérience pratique comprend le
contrôle des indications, l’exécution (ou la supervision de l’exécution) et de l’interprétation
d’examens et d’interventions. La validation incombe aux responsables des établissements de
formation postgraduée sur la base des rotations effectuées par le candidat.
• Thorax, cœur et grands vaisseaux: au moins 5'000 examens dont au moins 700 CT et 50
   IRM.
• Abdomen/bassin: au moins 2'500 examens, dont au moins 1'000 CT, 200 IRM et 1'000
   examens échographiques de l’abdomen complet, y compris dans chaque cas: foie, voies bi-
   liaires, pancréas, rate, reins et voies urinaires efférentes, organes génitaux internes mascu-
   lins et féminins, gros vaisseaux, tube digestif (abdomen sans préparation), bases pulmonai-
   res. Selon les indications cliniques, ces examens devraient également inclure les structures
   anatomiques suivantes: tube digestif, paroi abdominale avec régions inguinales, scrotum,
   organes thoraciques; utilisation ciblée du Doppler (Doppler spectral et Doppler couleur).
   Sont également compris les examens échographiques de patients admis en urgence ou at-
   teints de traumatismes. Au moins 200 examens de ce groupe doivent être pratiqués sur des
   enfants.
• Système du squelette: au moins 5'000 examens dont au moins 300 IRM, 150 CT et 400
   examens échographiques de l’appareil moteur et des «small parts»: articulations et parties

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                     6 / 27
Spécialiste en radiologie

     molles de l’appareil moteur; parties molles de la tête et du cou, thyroïde; testicules; au
     moins 50 examens de la hanche du nouveau-né et au moins 50 examens de l’encéphale du
     nouveau-né par voie trans- fontanellaire.
•    Système nerveux central/ORL: au moins 1'500 examens, dont au moins 700 CT/IRM; exa-
     mens du neurocrâne, 200 examens CT/IRM du viscérocrâne, 200 examens du canal spinal
     et de la colonne vertébrale.
•    Système vasculaire: exécution et interprétation d’au moins 500 examens vasculaires, com-
     prenant les régions artérielles et veineuses suivantes: vaisseaux sus-aortiques et céphali-
     ques, extrémités supérieures, bassin et extrémités inférieures, y compris vaisseaux thoraci-
     ques et viscéraux. Au moins 200 examens échographiques du système vasculaire périphé-
     rique: Aa. carotides, Aa et Vv subclavia, V. jugularis, artères et veines des extrémités. Les
     examens vasculaires peuvent compter en même temps pour les techniques d’examen cor-
     respondantes.
•    Sénologie: 1'000 mammographies, dont 500 surveillées et interprétées de manière auto-
     nome. 100 examens échographiques de la glande mammaire en combinaison avec la
     mammographie.
•    Radiologie pédiatrique: Interprétation d’au moins 600 examens radiologiques convention-
     nels chez l’enfant, y compris les radioscopies et les examens avec produit de contraste (au
     moins 400 examens du squelette).

Les chiffres ci-avant doivent contenir l’exécution et l’interprétation d’au moins 500 examens
radiologiques spéciaux à fortes doses au moyen de produits de contraste, y compris
l’artériographie, la phlébographie, la présentation morphologique et fonctionnelle du tube di-
gestif, l’urographie, la myélographie, l’arthrographie, remplissages de drains, fistulographie,
autres présentations des cavités creuses, procédure interventionnelle.

L’exécution des interventions diagnostiques et thérapeutiques suivantes doit être attestée::
• Exécution autonome de 60 ponctions extravasculaires dirigées par imagerie, dont au moins
   10 drainages.
• Exécution autonome d’au moins 50 cathétérismes angiographiques.
• Assistance d’au moins 25 interventions radiologiques spéciales, intra- ou extravasculaires,
   sous guidage radioscopique ou exécution indépendante desdites interventions.

4.         Règlement d’examen
4.1     But de l’examen
La réussite de l’examen de spécialiste fournit la preuve que le candidat remplit les conditions
relatives aux objectifs d’apprentissage énumérés au chiffre 3 du programme de formation
postgraduée et qu’il est ainsi capable de s’occuper de patients dans la discipline de la radiolo-
gie de manière indépendante, compétente et optimale.

4.2     Matière de l’examen
La matière de l’examen comprend tout le catalogue des objectifs d’apprentissage figurant au
chiffre 3 du programme de formation postgraduée.

La première partie porte sur les connaissances de base mentionnées au point 3.1.

La seconde partie porte sur les connaissances particulières figurant aux points 3.2.1 et 3.2.2.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                      7 / 27
Spécialiste en radiologie

4.3   Commission d’examen
4.3.1 Désignation
La Société suisse de radiologie (SSR) met sur pied une commission d’examen. Celle-ci se
compose de membres ordinaires de la société qui sont désignés par l’assemblée générale de
la SSR.

4.3.2 Composition
La commission d’examen doit se composer de représentants des médecins en pratique privée,
des médecins hospitaliers et de membres des facultés de médecine.

4.3.3 Tâches
La commission a les tâches suivantes:
• organiser et réaliser les examens
• préparer les questions pour les examens écrits
• désigner des experts pour l’examen oral
• évaluer les réponses et communiquer les résultats d’examen
• évaluer et mettre à jour périodiquement le règlement d’examen

4.4   Structure de l’examen
L’examen de spécialiste se divise en deux parties.

4.4.1 Première partie de l’examen
La première partie consiste en un examen écrit à choix multiples par groupes de thèmes.

4.4.2 Seconde partie de l’examen
La seconde partie consiste en un examen écrit et un examen oral. Elle comprend plusieurs
examens oraux par thèmes ainsi que la réponse écrite à des questions portant sur des exem-
ples de cas.

4.5     Modalités d’examen
4.5.1 Conditions d’examens
• Pour être admis à l’examen, les candidats doivent être titulaires du diplôme fédéral de mé-
   decin ou d’un diplôme de médecin reconnu en Suisse.
• Seuls les candidats qui ont réussi la première partie de l’examen peuvent s’inscrire à la
   seconde partie de l’examen.
• Il est recommandé de se présenter à la seconde partie de l’examen de spécialiste au plus
   tôt durant la dernière année de formation postgraduée réglementaire.

4.5.2 Lieu et date de l’examen
Les deux parties de l’examen sont organisés chaque année. Le lieu et la date de l’examen de
même que le délai d’inscription sont publiés par la commission d'examens au moins 6 mois à
l’avance dans le Bulletin des médecins suisses.

4.5.3 Procès-verbal
Un procès-verbal est rédigé sur la partie orale de l’examen.

4.5.4 Langue d’examen
Les candidats peuvent réaliser la partie écrite en français ou en allemand.

La partie orale a lieu en français ou en allemand selon la demande. Des examens en italien
sont admis pour autant que le candidat et les examinateurs soient d’accord.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                   8 / 27
Spécialiste en radiologie

4.5.5 Taxe d’examen
La Société suisse de radiologie perçoit une taxe d’examen qui est publiée avec l’annonce de
l’examen dans le Bulletin des médecins suisses. La taxe d’examen doit être versée au mo-
ment de l’inscription à l’examen de spécialiste concerné. En cas de désistement, elle est rétro-
cédée uniquement si l’inscription a été retirée par écrit au plus tard quatre semaines avant le
début de l’examen. La date de réception du désistement par la commission d’examen est dé-
terminante.

4.6     Critères d’évaluation
Chaque partie de l’examen est évaluée avec la mention «réussi» ou «non réussi». L’examen
de spécialiste est considéré comme réussi quand les deux parties ont été passées avec suc-
cès. L’évaluation finale consiste en «réussi» ou «non réussi».

4.7    Répétition de l’examen et opposition
4.7.1 Communication
Le résultat de l’examen est communiqué par écrit au candidat.

4.7.2 Répétition
L’examen de spécialiste peut être repassé autant de fois que nécessaire.

4.7.3 Opposition
En cas d’échec, le candidat peut contester la décision négative dans un délai de 60 jours à
compter de sa communication écrite auprès de la Commission d'opposition pour les titres de
formation postgraduée (CO TFP) (art. 27 RFP).

5.         Critères de classification des établissements de formation post-
           graduée
5.1     Critères généraux pour tous les établissements de formation postgraduée
• Chaque établissement de formation postgraduée reconnu est dirigé par un médecin porteur
   du titre de spécialiste en radiologie.
• Il incombe au responsable d’établissement de veiller à l’application correcte du programme
   de formation postgraduée.
• Le responsable atteste avoir rempli son devoir de formation continue (art. 39 RFP).
• L’établissement dispose d’un programme de formation postgraduée écrit qui spécifie les
   contenus de formation, y compris le programme de rotation pour les candidats en vue du titre
   de spécialiste visé et les objectifs d’apprentissage (connaissances, compétences et aptitudes
   conformément au point 3 du présent programme) pour les candidats en vue d’une attestation
   de formation complémentaire dans une autre discipline (candidats non spécifiques).
• L’établissement dispose d’un système de gestion de la sécurité propre à l’institution et ré-
   glant la gestion des risques et des fautes ainsi que les mesures pour les éviter.
• L’établissement dispose d’un système d’annonce d’erreurs propre à la clinique (ou propre
   au département ou à l’institut) ou d’un système d’annonce d’erreurs mis en place par la
   SSR pour les erreurs (entre autres Critical Incidence Reporting System, CIRS).
• Des 6 revues spécialisées suivantes, 3 au moins doivent être en tout temps à la disposition
   des médecins-assistants dans leur version actuelle sous forme d’édition imprimée et/ou de
   textes complets en ligne: Radiology, Eur Radiol, Der Radiologe, AJR, Neuroradiology,
   CVIR.
• Un ordinateur personnel avec liaison internet à haut débit est à disposition à la place de
   travail ou à proximité immédiate.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                    9 / 27
Spécialiste en radiologie

• Les médecins-assistants ont accès à une bibliothèque avec prêts à distance pour les arti-
  cles de revues et livres ne se trouvant pas dans l’établissement de formation postgraduée.
• Les médecins-assistants doivent avoir le libre accès à des collections de cas médicaux
  classés de façon systématique et à des moyens didactiques basés sur l’internet.
• Des sessions internes de formation postgraduée doivent régulièrement être organisées, y
  compris un enseignement dispensé par des spécialistes et basé sur des cas concrets.
• Des colloques supra-disciplinaires doivent être tenus régulièrement.
• La participation à des sessions de formation postgraduée et continue extérieures doit être
  garantie.

5.2      Critères supplémentaires pour la reconnaissance d’un cabinet médical en tant
         qu’établissement de formation postgraduée
•   Le responsable de la formation postgraduée (détenteur du cabinet médical) doit être un
    spécialiste en radiologie
•   Il doit attester une expérience d’au moins deux ans comme responsable de formation post-
    graduée (chef de clinique, médecin dirigeant ou médecin-chef) dans un établissement de
    formation postgraduée reconnu ou avoir accompli un cours de formateur médical.
•   Il doit avoir dirigé son cabinet au moins pendant 2 ans de manière indépendante.
•   Il doit garantir une formation postgraduée irréprochable selon les objectifs d’apprentissage
    du chiffre 3. Il doit également garantir une formation postgraduée/continue spécifique for-
    melle analogue à celle d’un établissement de formation postgraduée de catégorie C.
•   Le cabinet médical doit disposer d’une bibliothèque spécialisée sur le lieu de travail et d’un
    accès aux moyens d’apprentissage pour la radiologie.

5.3        Grille de critères

Catégorie                                                              A         B         C
Durée maximale de formation postgraduée reconnue                        5        3         2
Divisions de l’établissement hospitalier:
Médecine interne                                                        +        +         +
Chirurgie                                                               +        +         +
Gynécologie, y compris sénologie                                        +        +
Chirurgie orthopédique / traumatologie                                  +        +
Unité de soins intensifs (reconnue pour la formation postgra-
                                                                        +        +
duée médicale)
Neurologie et / ou neurochirurgie                                       +
Pédiatrie et / ou chirurgie pédiatrique                                 +
Rhumatologie                                                            +
Néphrologie et / ou urologie                                            +
Cardiologie et / ou chirurgie cardiaque                                 +
Angiologie et / ou chirurgie vasculaire                                 +
Gastroentérologie et / ou chirurgie viscérale                           +
Pneumologie et / ou chirurgie thoracique                                +

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                        10 / 27
Spécialiste en radiologie

Catégorie                                                        A    B   C
Oto-rhino-laryngologie et / ou chirurgie maxillo-faciale         +
Pathologie                                                       +    +
Médecine nucléaire                                               +
Radio-oncologie                                                  +
Service d’urgence assuré 24 h sur 24                             +    +   +
Total des critères possibles:                                    18   7   3
Nombre minimum de critères requis:                               15   6   3

Catégorie                                                        A    B   C
Equipe médicale requise
Direction: spécialiste en radiologie à plein temps               +    +   +
Suppléance: spécialiste en radiologie à plein temps              +    +
Remplacement: spécialiste en radiologie                                   +
Nombre de spécialistes en radiologie, y compris responsable et
                                                                 5    3   1
suppléant (au minimum)
Nombre de postes de formation postgraduée ordinaires (au min)    3    1   1

Catégorie                                                        A    B   C
Equipement et appareils spécifiques
Sonographie                                                      +    +   +
Tomodensitométrie (TDM)                                          +    +   +
Résonance magnétique                                             +    +   +
Angiographie (conventionnelle ou numérisée)                      +    +
Mammographie                                                     +    +   +
Total de tous les critères possibles                             5    5   4
Nombre minimum de critères requis                                5    5   3

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                       11 / 27
Spécialiste en radiologie

Catégorie                                                                                       A            B            C
Statistiques requises des prestations spécifiques
Examens tomographiques (US + TDM + IRM) par an                                               10'000       5'000        2'500
                                                                               1
Total examens conventionnels avec produit de contraste par an                                1’000         500          250
Formation postgraduée/continue spéc. formelle (min. heures/an)                                 80           50           50
Journal-Club 1x par semaine                                                                     +            +            +

6.         Formations approfondies
6.1        Les formations approfondies servent à approfondir des contenus de formation postgra-
           duée et permettent de se spécialiser dans un domaine particulier de la radiologie.

6.2        La durée des périodes de formation postgraduée est variable. Si la période de forma-
           tion pour une formation approfondie est de 2 ans, 1 année de formation postgraduée
           spécifique en radiologie pourra être validée pour cette formation approfondie pour au-
           tant que cette année ait été entièrement accomplie dans le domaine de spécialisation
           concerné.

6.3        Les programmes de formation approfondie en radiologie pédiatrique, en neuroradiolo-
           gie diagnostique et en neuroradiologie invasive sont annexés au présent programme.

6.4        Un spécialiste en radiologie peut attester au plus de 2 titres de formation approfondie.

7.         Dispositions transitoires
L’ISFM a approuvé le présent programme de formation postgraduée le 1er octobre 2009 et l’a
mis en vigueur le 1er janvier 2010.

Les candidats au titre de spécialiste en radiologie qui auront terminé leur formation postgra-
duée selon l’ancien programme avant le 31 décembre 2012 pourront demander la remise de
ce titre selon les anciennes dispositions du 1er janvier 2001.

1   Y compris angiographie conventionnelle, examens du tube digestif avec amplificateur de brillance, arthrographie, cholangiogra-
    phie, fistulographie, urographie, etc

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                                                       12 / 27
Spécialiste en radiologie

Annexe 1
Formation approfondie en radiologie pédiatrique
1.         Généralités
Par sa formation en radiologie pédiatrique selon le présent programme, le spécialiste en radio-
logie est censé acquérir les connaissances et les aptitudes qui lui permettront d’exercer de
manière autonome et sous sa propre responsabilité une activité dans tout le domaine de la
radiologie pédiatrique, ce qui implique l’examen de l’indication, la réalisation et l’interprétation
de l’imagerie médicale de fœtus, de prématurés et de nouveau-nés, de nourrissons, d’enfants
avec prise en compte des méthodes actuelles et reconnues en matière d’examens.

Il doit en résulter:
1) la compétence en tant que consultant concernant les problèmes de l’enfant rencontrés à
     l’hôpital ou en cabinet médical;
2) la continuité et l’évolution des prestations dans le domaine du radiodiagnostic et de la ra-
     diologie interventionnelle chez l’enfant.

2.         Durée, structure et dispositions complémentaires
2.1    Durée et structure de la formation postgraduée
La formation approfondie en radiologie pédiatrique dure deux ans.

2.1.1      Un an de formation postgraduée spécifique pour l’obtention du titre de spécialiste en
           radiologie peut être validé pour la formation approfondie en radiologie pédiatrique si
           celle-ci a été accomplie entièrement dans un établissement de formation reconnu pour
           la radiologie pédiatrique.

2.1.2      La formation postgraduée doit avoir lieu exclusivement en radiologie pédiatrique dans
           le cadre d’une fonction régulière de médecin-assistant ou de chef de clinique durant les
           deux ans exigés.

2.1.3      Une année au moins de la formation postgraduée en radiologie pédiatrique doit être
           accomplie dans un établissement de formation reconnu de catégorie A.

2.2        Dispositions complémentaires
2.2.1      Le candidat à la formation approfondie en radiologie pédiatrique doit être détenteur du
           titre de spécialiste en radiologie et membre de la FMH

2.2.2. Le protocole de formation (selon point 3.2) fait partie intégrante de la demande de titre
       et doit lui être annexé

2.2.3      Le candidat doit attester avoir acquis 30 crédits de formation continue spécifique en
           radiologie pédiatrique dans le cadre respectivement d’au moins deux congrès natio-
           naux et d’au moins un congrès international ou cours de formation continue ainsi que la
           participation à une assemblée annuelle de la Société suisse de radiologie pédiatrique
           (SSRP).

2.2.4      La formation postgraduée peut entièrement être accomplie à temps partiel (au moins à
           50%) et la durée est prolongée en conséquence (art. 32 RFP).

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                       13 / 27
Spécialiste en radiologie

2.2.5      Réalisation des objectifs de formation conformément au point 3 du programme de for-
           mation postgraduée.

3.         Contenu de la formation postgraduée
3.1     Connaissances théoriques
• Connaissances en embryologie, en anatomie et en physiologie, en anatomie pathologique
   et en physiopathologie des différents systèmes et organes des prématurés et des enfants
   nés à terme, des nourrissons, des petits enfants et des adolescents.
• Capacité à reconnaître à temps et à maîtriser les situations cliniques d’urgence avec les
   méthodes diagnostiques et interventionnelles de l’imagerie médicale.
• Connaissance approfondie des indications et des contre-indications, principes
   d’investigations et possibilités de complications de toutes les méthodes diagnostiques
   d’imagerie médicale et interventionnelle de la radiologie pédiatrique.
• Connaissances approfondies du développement anatomique normal et de ses variantes
   selon les diverses méthodes de l’imagerie médicale.
• Connaissances approfondies et compréhension du diagnostic et du diagnostic différentiel
   en radiologie pédiatrique concernant les malformations, les troubles du développement, les
   maladies et les traumatismes dans tous les groupes d'âge pédiatriques.
• Capacité à conduire de manière autonome une démonstration de cas en radiologie pédia-
   trique et d’en discuter les résultats.
• Mise à jour régulière des connaissances par l’utilisation des revues spécialisées en radiolo-
   gie pédiatrique et par d’autres moyens d’enseignement adéquats.

3.2    Connaissances pratiques
3.2.1 Généralités
La formation postgraduée pratique a lieu sous directives ou supervision (cf. chiffre 5).

La participation régulière à des colloques interdisciplinaires (pédiatrie, chirurgie pédiatrique,
sous-disciplines pédiatriques) fait obligatoirement partie de la formation postgraduée pratique
(cf. chiffre 5).

3.2.2 Connaissances particulières, aptitudes et expérience pratique
• Capacité à établir un bon contact avec les jeunes patients, pendant et après un examen
   diagnostique ou un acte interventionnel
• Capacité à établir un bon contact avec les parents et autres accompagnants
• Connaissance approfondie des procédés d'investigation et de la technique des examens
   avec la prise en compte des mesures nécessaires de radioprotection.
• Capacité à interpréter tous les examens radiologiques conventionnels chez l'enfant.
• Vérification de l’indication, exécution et interprétation des examens par ultra-sons, y com-
   pris technique Doppler, à tous les âges pédiatriques.
• Connaissances de l’imagerie médicale fœtale et interprétation des examens par ultra-sons
   chez l’enfant (en particulier du cerveau chez les nouveau-nés et nourrissons, du thorax (ex-
   cepté l’échocardiographie), de l’abdomen, des hanches et des parties molles). Expérience
   et capacité à appliquer la technique Doppler chez l’enfant.
• Vérification de l’indication, exécution et interprétation des examens tomodensitométriques
   (CT) chez l’enfant, avec prise en considération de mesures de radioprotection appropriées
• Connaissance des indications et capacité à superviser et à interpréter des examens IRM
   chez l’enfant

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                    14 / 27
Spécialiste en radiologie

• Connaissance des indications et capacité à interpréter les angiographies chez l’enfant.
• Connaissance des indications et des techniques d’examen ainsi que capacité à interpréter
  les examens de médecine nucléaire effectués chez l’enfant.
• Capacité à déterminer de manière indépendante un cas d’urgence pédiatrique en recourant
  aux méthodes d’imagerie médicale appropriées
• Connaissance des techniques de sédation en relation avec les examens de radiologie pé-
  diatrique.
• Capacité à reconnaître un accident de radiologie pédiatrique et à prendre d’urgence les
  mesures nécessaires.

3.2.3 Nombre minimum exigé d’examens et d’interventions
Pour obtenir la formation approfondie en radiologie pédiatrique et l’expérience pratique néces-
saire, les candidats doivent réaliser et interpréter un nombre minimal d’examens et
d’interventions sous supervision directe oui indirecte. Ces examens et interventions doivent
être attestés par le responsable de l’établissement de formation postgraduée concerné:

Squelette
Crâne, y compris clichés partiels                                                                              100
Colonne vertébrale                                                                                             100
Bassin                                                                                                         100
Extrémités (y compris 50 déterminations de l’âge osseux)                                                      1'000
Thorax / organes thoraciques,                                                                                 1'000
dont chez les nouveau-nés                                                                                      200
Vue d’ensemble de l’abdomen                                                                                    200

Radioscopie du tube digestif, y compris réduction d’invagination                                               100

Urographie, cysto-urétrographie mictionnelle et génitographie                                                  200

Mesures interventionnelles et examens spéciaux avec produits de contraste
(biopsie, drainage d’abcès et de kystes, néphrostomie, fistulographie, exa-                                     10
mens post-opératoires locaux avec produit de contraste, etc.)
Ultrasonographie
Abdomen (y compris organes pelviens)                                                                           800
Sonographies urogénitales                                                                                      400
Thorax                                                                                                          20
Testicules, y compris sonographie Doppler                                                                       50
Neurosonographie (cranio-cérébrale et spinale)                                                                 200
Hanches chez le nouveau-né et le nourrisson (technique selon Graf) ∗                                           400

∗Le contenu de l’attestation de formation complémentaire en sonographie des hanches selon Graf est intégré dans le programme
de formation postgraduée en radiologie pédiatrique

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                                               15 / 27
Spécialiste en radiologie

Parties molles / appareil locomoteur                                                   100
Examens Doppler (Doppler couleur et spectral)                                          100
Tomographie informatisée (CT)                                                          150
Examens par résonance magnétique (IRM)                                                 300

4.         Règlement d’examen
4.1    But de l’examen
La réussite de l’examen de formation approfondie prouve que le candidat remplit les objectifs
de formation indiqués sous le chiffre 3 du programme de formation postgraduée et qu’il est
donc capable de s’occuper de patients en radiologie pédiatrique avec compétence et de ma-
nière optimale.

4.2    Matière et structure de l’examen
4.2.1 Matière de l’examen
La matière de l’examen comprend quatre domaines:
1) Thorax
2) Abdomen
3) Système locomoteur
4) Système nerveux central

4.2.2 Structure de l’examen
Compte tenu de la réussite de l’examen de spécialiste en radiologie, la formation approfondie
en radiologie pédiatrique est évaluée dans le cadre d’un examen oral des quatre domaines
cités au chiffre 4.2.1.

4.3      Commission d'examen
La commission d'examen pour la formation approfondie en radiologie pédiatrique est une par-
tie de la commission d'examen pour le titre de spécialiste en radiologie. Elle s’adjoint des ex-
perts de la radiologie pédiatrique. Elle a pour mission de préparer et d’assurer le bon déroule-
ment de l’examen. Elle doit donc:
1) fixer le lieu et la date de l’examen;
2) préparer les cas et les questions d’examen;
3) fixer le montant de la taxe d’examen:

4.4     Modalités d’examen
4.4.1 Moment de l’examen
Il est recommandé de passer l’examen au plus tôt durant la dernière année de la formation
postgraduée réglementaire.

4.4.2 Date et lieu de l’examen
L’examen a lieu une fois par année si nécessaire. Il peut être effectué dans le cadre du
deuxième examen partiel pour l’obtention du titre de spécialiste en radiologie. La date et le lieu
sont publiés au moins 6 mois à l’avance par la commission d’examen dans le Bulletin des mé-
decins suisses.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                      16 / 27
Spécialiste en radiologie

4.4.3 Taxe d’examen
Le candidat doit s’acquitter d’une taxe d’examen au moment de son inscription.

4.4.4 Procès-verbal
Un procès-verbal est rédigé lors de l’examen.

4.4.5 Langue de l’examen
L’examen oral a lieu en français ou en allemand, selon la demande du candidat. Les examens
en italien sont admis pour autant que le candidat et l’examinateur soient d’accord.

4.5   Evaluation finale
L’examen oral est évalué par «réussi» ou «non réussi».

4.6    Répétition de l’examen et opposition
4.6.1 Communication des résultats
Les résultats d’examen doivent être communiqués par écrit aux candidats.

4.6.2 Répétition
Le candidat peut repasser l’examen de spécialiste autant de fois que nécessaire.

4.6.3 Opposition
Le candidat peut contester la décision d’échec auprès de la Commission d'opposition pour les
titres de formation postgraduée (CO TFP) dans un délai de 60 jours à compter de la communi-
cation écrite de la décision (art. 27 RFP).

5.         Critères de classification des établissements de formation post-
           graduée
5.1    Critères généraux pour tous les établissements de formation postgraduée
• Programme écrit des objectifs d’enseignement (connaissances et aptitudes conformément
   au point 3).
• Programme de rotation défini.
• Organisation régulière de sessions internes de formation postgraduée, y compris un ensei-
   gnement dispensé par des spécialistes et basé sur des cas concrets.
• Colloques interdisciplinaires réguliers.
• Participation garantie à des sessions externes de formation postgraduée et continue.
• Collection de cas d’enseignement («teaching file») et bibliothèque spécialisée en radiologie
   pédiatrique.

5.2     Catégories d’établissement de formation postgraduée
Les établissements reconnus pour la formation approfondie en radiologie pédiatrique se répar-
tissent en deux catégories (A et B):

5.2.1 Catégorie A (durée de formation reconnue: 2 ans)
Les services de radiologie pédiatrique qui remplissent les conditions suivantes:
• Le médecin responsable du service doit exercer son activité exclusivement en radiologie
   pédiatrique à plein temps et posséder le titre de formation approfondie dans cette discipline.
• Garantie d'une formation postgraduée méthodique et complète en radiologie pédiatrique.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                    17 / 27
Spécialiste en radiologie

• Ce service doit disposer d'au moins une place régulière d'assistant ou de chef de clinique
  (périodes de rotation à plein temps d’au moins 6 mois).
• L'hôpital concerné doit disposer de cliniques indépendantes en pédiatrie et en chirurgie
  pédiatrique.
• Un service d'urgence en radiologie pédiatrique doit être assuré.
• Des séances internes de formation postgraduée en radiologie pédiatrique doivent être or-
  ganisées chaque semaine pour les médecins-assistants.
• Des séances interdisciplinaires, rapports, discussions de cas avec des pédiatres et des
  chirurgiens pédiatriques doivent avoir lieu chaque semaine.
• Nombre minimal d’examens effectués par année: 10'000.
• L’accès aux appareils CT et IRM doit être garanti pour des examens pédiatriques.

5.2.2 Catégorie B (durée maximale de formation reconnue: 1 an)
Les services de radiologie pédiatrique qui remplissent les conditions suivantes:
• Le médecin responsable de la division «radiologie pédiatrique» doit être détenteur de la
   formation approfondie en radiologie pédiatrique.
• Garantie d'une formation postgraduée méthodique et complète en radiologie pédiatrique.
• Ce service doit disposer d'au moins une place régulière d'assistant ou de chef de clinique
   pour la radiologie pédiatrique (périodes de rotation à plein temps d’au moins 3 mois).
• L'hôpital concerné doit disposer d’une division indépendante en pédiatrie et/ou en chirurgie
   pédiatrique.
• Des séances interdisciplinaires, colloques, rapports, discussions de cas des médecins
   compétents en radiologie pédiatrique doivent avoir lieu chaque semaine.
• Nombre minimal d’examens de radiologie pédiatrique effectués par année: 5'000.
• L’accès aux appareils CT et IRM doit être garanti pour des examens pédiatriques.

6.         Dispositions transitoires
Les candidats qui remplissent au 31 décembre 2002 les conditions du programme de forma-
tion postgraduée du 1er janvier 1993 (ancienne sous-spécialité de radiologie pédiatrique) peu-
vent demander le titre de formation approfondie en radiologie pédiatrique.

Date d’entrée en vigueur: 1er janvier 2001.

Révisions selon l’art. 17 de la Réglementation pour la formation postgraduée (RFP):
• 1er octobre 2009 (chiffres 1, 2.1, 2.1.2, 2.2.3, 3.1, 3.2.2, 3.2.3, 4.1, 4.2, 4.4.5, 5.2.1 et 5.2.2;
  approuvés par l’ISFM)

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                         18 / 27
Spécialiste en radiologie

Annexe 2
Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique
1.         Généralités
1. Généralités
La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiolo-
gie d’approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux central et
d’acquérir des connaissances et aptitudes spéciales supplémentaires dans le domaine de la
neuroradiologie diagnostique, à savoir:
1) compétence comme consultant pour le diagnostic des affections du système nerveux cen-
   tral dans un groupe de radiologues à l’hôpital ou en cabinet médical
2) connaissance des indications et contre-indications aux diverses activités neuroradiologi-
   ques, diagnostiques et interventionnelles
3) compétence pour la formation postgraduée et continue de radiologues en neuroradiologie
   diagnostique
4) continuité et évolution des prestations cliniques en neuroradiologie diagnostique.

2.         Durée, structure et dispositions complémentaires
2.1    Durée et structure de la formation postgraduée, dispositions complémentaires
La formation approfondie en neuroradiologie diagnostique dure 2 ans, dont au moins une pé-
riode continue de 12 mois en neuroradiologie.

2.1.1      Un an de formation postgraduée spécifique pour l’obtention du titre de spécialiste en
           radiologie peut être validé pour la formation approfondie en neuroradiologie diagnosti-
           que si celle-ci a été accomplie entièrement dans un établissement de formation recon-
           nu pour la neuroradiologie diagnostique.

2.1.2      Une année au moins de la formation postgraduée en neuroradiologie doit être accom-
           plie dans un établissement de formation reconnu de catégorie A.

2.1.3      Six mois au plus de la formation approfondie peuvent être accomplis sous forme
           d’assistanat dans un cabinet médical reconnu selon l’art. 44 RFP, la condition préalable
           étant que le cabinet médical réponde aux exigences de classification en catégorie C.

2.2        Dispositions complémentaires
2.2.1 Le candidat à la formation approfondie en neuroradiologie diagnostique doit être déten-
           teur du titre de spécialiste en radiologie et membre de la FMH

2.2.2. Le protocole de formation postgraduée (chiffre 3.2) fait partie intégrante de la demande
       de la formation approfondie et doit lui être annexé.

2.2.3      Le candidat doit attester avoir participé à deux cours spécifiques de neuroradiologie
           diagnostique, soit un total de 40 heures de cours postgradués nationaux ou internatio-
           naux.

2.2.4      La formation approfondie peut entièrement être accomplie à temps partiel; la durée est
           prolongée en conséquence.

SIWF | ISFM | siwf@fmh.ch | www.siwf.ch                                                      19 / 27
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler