APPEL D'OFFRES OUVERT - "LICENCES AUTOCAD MAP 3D"

 
APPEL D'OFFRES OUVERT - "LICENCES AUTOCAD MAP 3D"
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

                       CAHIER SPECIAL DES CHARGES

                     MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

                     “LICENCES AUTOCAD MAP 3D”

                    APPEL D’OFFRES OUVERT
Cahier spécial des charges n° : S&L/AO/405/2014

Date de la séance d'ouverture des offres: 29/07/2014 à 14h30

                                             P. 1
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                                                    Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

Table des matières

I. DISPOSITIONS ADMINISTRATIVES .................................................................................................. 4
  I.1 DESCRIPTION DU MARCHÉ .................................................................................................................. 4
  I.2 IDENTITÉ DU POUVOIR ADJUDICATEUR ................................................................................................. 4
  I.3 MODE DE PASSATION ......................................................................................................................... 4
  I.4 FIXATION DES PRIX............................................................................................................................. 4
  I.5 DURÉE DU MARCHÉ ............................................................................................................................ 5
  I.6 FORME ET CONTENU DES OFFRES ....................................................................................................... 5
  I.7 RÉVISION DES PRIX ............................................................................................................................ 6
  I.8 VARIANTES ........................................................................................................................................ 7
  I.9 DÉLAI DE VALIDITÉ ............................................................................................................................. 7
  I.10 DÉPÔT DES OFFRES ......................................................................................................................... 7
     I.10.1 Droit et modalités d’introduction des offres ........................................................................... 7
     I.10.2 Offres introduites par des moyens électroniques .................................................................. 8
     I.10.3 Offres non introduites par des moyens électroniques ........................................................... 8
     I.10.4 Modification ou retrait d’une offre déjà introduite................................................................. 10
  I.11 OUVERTURE DES OFFRES............................................................................................................... 10
  I.12 PROCÉDURE D’ATTRIBUTION DU MARCHÉ ........................................................................................ 10
     I.12.1 Droit d’accès ........................................................................................................................ 10
     I.12.2 Critères de sélection qualitative ........................................................................................... 13
     I.12.3 Régularité des offres ............................................................................................................ 13
     I.12.4 Critères d’attribution ............................................................................................................. 13
II. DISPOSITIONS CONTRACTUELLES ............................................................................................. 16
  II.1 LE BON DE COMMANDE ET SES MODALITÉS ....................................................................................... 16
  II.2 FONCTIONNAIRE DIRIGEANT ............................................................................................................. 16
  II.3 CAUTIONNEMENT ............................................................................................................................ 16
  II.4 CARACTÈRE LIVRABLE DU SYSTÈME PROPOSÉ .................................................................................. 18
  II.5 EXÉCUTION DU MARCHÉ .................................................................................................................. 18
     II.5.1 Clause d’évolution technologique......................................................................................... 18
     II.5.2 Lieu d’exécution du marché et particularités ........................................................................ 19
     II.5.3 Sous-traitants ....................................................................................................................... 19
     II.5.4 Les normes et standards à respecter ................................................................................... 20
     II.5.5 Responsabilités .................................................................................................................... 20
  II.6 DÉLAIS D’EXÉCUTION ...................................................................................................................... 21
  II.7 SUIVI DE LA BONNE EXÉCUTION DU MARCHÉ ..................................................................................... 21
  II.8 RÉCEPTION PROVISOIRE ................................................................................................................. 21
  II.9 GARANTIE ...................................................................................................................................... 21
  II.10 RÉCEPTION DÉFINITIVE.................................................................................................................. 21
  II.11 MODALITÉS ET FRAIS DE RÉCEPTION .............................................................................................. 22
  II.12 FACTURATION, PAIEMENT ET RÉVISION DES PRIX............................................................................. 22
     II.12.1 Facturation et paiement...................................................................................................... 22
  II.13 PUBLICITÉ - RÉFÉRENCEMENT ....................................................................................................... 23
  II.14 LIVRAISONS EN RETARD ................................................................................................................ 23
  II.15 MOYENS DE DEFENSE DE L’ADMINISTRATION - LITIGES .................................................................... 24
III. DESCRIPTION DES EXIGENCES TECHNIQUES .......................................................................... 25
  III.1 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES LICENCES AUTODESK AUTOCAD MAP 3D:......................................... 25
  III.2 FONDEMENTS ICT UTILISÉS PAR LE SPF FINANCES ............................................................................... 25
  III.3 DESCRIPTIONS DES SERVICES À RÉALISER ............................................................................................ 25
ANNEXE A : FORMULAIRE D'OFFRE ................................................................................................ 27
ANNEXE B : INVENTAIRE ................................................................................................................... 29

                                                                          P. 2
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                 Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

IMPORTANT

En application de l’article 9, paragraphe 4, de l’AR du 14 januari 2013 établissant les règles générales
d’exécution des marchés publics et des concessions de travaux publics l’attention des
soumissionnaires est attirée sur le fait que dans ce cahier spécial des charges il est dérogé à l'article
25 de l’arrêté royal du 14 janvier 2013 concernant le cautionnement;

Auteur de projet

Nom : Administration générale de la Documentation patrimoniale
Adresse : Boulevard du Roi Albert II 33 bte 50 à 1030 Bruxelles
Personne de contact : Monsieur Brecht Vandewalle
Téléphone : 0257/73.936
Fax : 0257/9.68.01
E-mail : brecht.vandewalle@minfin.fed.be

Réglementation en vigueur

1. Loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et
de services, et ses modifications ultérieures.
2. Arrêté royal du 15 juillet 2011 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs
classiques.
3. Arrêté royal du 14 janvier 2013 établissant les règles générales d'exécution des marchés publics et
des concessions de travaux publics, et ses modifications ultérieures.
4. Loi du 17 juin 2013 – Loi relative à la motivation, à l’information et aux voies de recours en matière
de marchés publics et de certains marchés de travaux, de fournitures et de services.
5. Toutes les modifications à la loi et aux arrêtés précités en vigueur le jour de l’ouverture des offres.

En ce qui concerne les documents propres au pouvoir adjudicateur :

    •   Le présent cahier spécial des charges.
    •   Les avis relatifs au marché et les avis de modification, annoncés ou publiés dans le Bulletin
        des Adjudications et dans le Journal des Publications de l'Union Européenne, qui concernent
        les marchés publics en général.
    •   Les documents auxquels le pouvoir adjudicateur fait référence dans le cahier spécial des
        charges.

En ce qui concerne les documents propres au soumissionnaire :

    •   L'offre du soumissionnaire.
    •   Les précisions et engagements acceptés par le SPF Finances et qui complètent l'offre (avec
        la même référence) suite aux questions et demandes de clarification.

Autres documents possibles :

    -

Dérogations, précisions et commentaires
Néant

                                                   P. 3
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                 Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

I. Dispositions administratives
Cette première partie se rapporte à la réglementation relative à la passation d'un marché public jus-
qu'à la désignation de l'adjudicataire.
Les dispositions contenues dans cette partie se rapportent à la loi du 15 juin 2006 et à l’arrêté royal du
15 juillet 2011 et ses modifications ultérieures.

I.1 Description du marché
Il s’agit d’un marché de fournitures

Objet des fournitures : licences AutoCAD Map 3D.

Adresse de livraison: Service d'Encadrement ICT, Boulevard du Roi Albert II 33 bte 50 à 1030
Bruxelles

I.2 Identité du pouvoir adjudicateur
Service Public Fédéral Finances
Service d’Encadrement ICT
Boulevard du Roi Albert II 33 bte 95
1030 Bruxelles

I.3 Mode de passation
Le marché est passé par appel d'offres ouvert.

En application de l'article 35 de la loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à quelques mar-
chés de travaux, de fournitures et de services, le pouvoir adjudicateur peut soit renoncer à octroyer le
marché, soit recommencer la procédure, au besoin suivant une autre méthode.

I.4 Fixation des prix
Le présent marché consiste en un marché à bordereau de prix.

Le marché à bordereau de prix est un marché dans lequel seulement les prix unitaires des différents
postes sont forfaitaires; le montant du est déterminé en appliquant les prix unitaires aux quantités des
prestations effectuées.

Tous les prix mentionnés dans le formulaire « Inventaire » doivent être obligatoirement libellés en
euros.

Dans son offre, le soumissionnaire indiquera les prix de toutes les parties de l'offre. Il complétera à cet
effet l'inventaire prévu en annexe du présent cahier spécial des charges (annexe “Inventaire”).

Les prix sont mentionnés tous frais compris, mais hors TVA. L'offre doit mentionner le prix TVA
comprise séparement pour chaque partie de l'offre.
L'utilisation du modèle "inventaire", tel qu'il est joint au cahier des charges, est obligatoire. La
non-utilisation de ce modèle peut mener à l'exclusion de l'offre. L'on ne tiendra pas compte
des prix qui sont mentionnés à un autre endroit qu'à la partie 2 de l'offre.

                                                   P. 4
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                  Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

I.5 Durée du marché
Le marché prend cours le premier jour calendrier qui suit le jour où le fournisseur a reçu la notification
d’attribution du marché et est conclu pour une durée de 3 années.

Chaque partie peut mettre fin au contrat à la fin de la première ou de la deuxième année à condition
que la notification à l’autre partie soit faite par lettre recommandée :

- au moins (3) trois mois avant la fin de l’année d’exécution en cours si le pouvoir adjudicateur met
fin au contrat,
- au moins (6) six mois avant la fin de l’année d’exécution en cours si l’adjudicataire met fin au
contrat.

I.6 Forme et contenu des offres

Le soumissionnaire est tenu d’utiliser le formulaire d’offre comme spécifié en-dessous. Si
toutefois d’autres documents sont utilisés, il supporte l’entière responsabilité de la
parfaite concordance entre les documents qu’il a utilisé et le formulaire (article 80
de l’A.R. du 15 juillet 2011).

L’offre et les annexes jointes au formulaire d’offre sont rédigées en français ou en néerlandais. Le
soumissionnaire doit indiquer la langue à utiliser pour l’interprétation du contrat, c’est-à-dire le français
ou le néerlandais.

Par le dépôt de son offre, le soumissionnaire renonce automatiquement à ses conditions
générales ou particulières de vente, même si celles-ci sont mentionnées dans l’une ou l’autre
annexe à l’offre.

Les soumissionnaires sont tenus de s'engager expressément sur toutes les clauses
administratives et contractuelles du présent cahier spécial des charges. Toute réserve ou absence
d’engagement sur l'une de ces clauses peut entraîner l'irrégularité de l'offre.

Quant à la structure de l’offre:

L'offre du soumissionnaire devra obligatoirement être présentée selon le schéma suivant :

Partie 1 – Partie administrative
        A. Formulaire d’offre (modèle: voir ci-dessous)
        B. Pouvoirs des mandataires
        C. Sélection qualitative
                          Critères d’exclusion
                          Critère de sélection relatif aux moyens économiques et financiers du
                          soumissionnaire
                          Critères de capacité technique
        D. Informations relatives aux sous-traitants (si applicable)
Partie 2 – Partie financière
             L’inventaire : détailler et résumer les coûts (modèle: voir ci-dessous)
Partie 3 – Proposition technique
             L’offre suit la structure de la partie III du cahier des charges
Partie 4 – Annexes obligatoires
                         Annexe 1:          Références de projets récents, aussi bien dans le secteur
                         privé que public (modèle: voir ci-dessous)
Partie 5 – Annexes spécifiques
                         Annexe A, B, C, … : Annexes que le soumissionnaire juge utile de joindre.

                                                    P. 5
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                               Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

Chaque proposition du soumissionnaire qui ne suivrait pas la structure imposée par le pouvoir
adjudicateur, peut être considérée comme irrégulière.

La Partie 3 - proposition technique ne peut contenir aucune indication administrative et/ou de
prix. Il ne sera tenu aucun compte de toute mention administrative ou indication de prix
apparaissant dans une autre partie que la partie 2.

En cas d'offre électronique, il est demandé de réduire au minimum le nombre de fichiers à
présenter. Ainsi par exemple des fichiers séparés peuvent être regroupés dans des documents plus
importants. Il est également essentiel d’ordonner les fichiers au moyen d'une numérotation, de sorte
que la structure de l’offre soit claire. Il est aussi demandé que dans chaque fichier les pages soient
pourvues d’une numérotation ininterrompue.

Signature de l’offre

Le soumissionnaire signe l’offre, l’inventaire et les autres annexes jointes à l’offre (art. 82§1
A.R. 15/07/2011).

Concernant les mandataires:

Toute offre introduite par des mandataires doit indiquer l'entité au nom de laquelle agissent les
mandataires.

Celui qui a signé l’offre doit, à la date de la signature, être habilité à engager le mandant au
montant total de l’offre.

Les mandataires joignent à l'offre une copie d e l ’ acte authentique ou sous seing privé les
habilitant. Ils doivent également mentionner le numéro de l'annexe au Moniteur belge à laquelle
sont publiés les mandats (article 82 A.R. 15/07/2011)

Concernant les sous-traitants

Tout recours à des sous-traitants sera clairement indiqué dans l'offre du soumissionnaire. Celui-ci
décrira le type de relation contractuelle qui le lie avec chacun de ses sous-traitants. Le nom et
l'adresse des sous-traitants seront joints à l'offre, avec mention de la ou des parties du marché à
réaliser par chaque sous-traitant.

Concernant les documents d’ordre technique

Les documents d’ordre technique (Pas de brochures publicitaires !) qui sont joints à l’offre dans la
partie 5 - annexes spécifiques, peuvent être rédigés en anglais dans le cas où il n’existerait pas de
traduction dans la langue de l’offre, les autres langues ne sont pas autorisées.

Formulaires à utiliser (joints en annexe au présent cahier spécial des charges):

    •   Le formulaire d’offre: voir “annexe: formulaire d’offre”
    •   Le formulaire inventaire : voir “annexe: inventaire des prix”

I.7 Révision des prix
Les règles de révision sont les suivantes :

        Les prix peuvent être revus annuellement.
        Chaque année, le prestataire peut demander la révision du prix par lettre recommandée
        adressée au SPF Finances, Service d'encadrement B&CG, Division Engagements, bd Roi
        Albert II 33 bte 785, 1030 Bruxelles.

                                                   P. 6
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                   Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

La révision des prix entre en vigueur :

        le jour anniversaire de l'avis d'attribution du marché si le prestataire a introduit sa demande de
        revision un mois avant cette date par lettre recommandée. La révision des prix ne concerne
        que les services effectivement prestés après l'anniversaire de l'attribution du marché.

        le 1er jour du mois qui suit l'envoi de la lettre recommandée si le prestataire a laissé passer
        un ou plusieurs anniversaires. La révision des prix ne concerne que les services effectivement
        prestés après la date visée ci-dessus (attention : l’adjudicataire doit introduire une nouvelle
        demande pour la révision des prix des services à prester après l'anniversaire suivant).

La révision des prix se calcule suivant la formule :

                          S         
         P = P0 *  0,8 *    + 0,2 
                          S0        
        où :
        P = prix revu
        P0 = prix initial
        S0 = indice salarial AGORIA (seulement pour les prestataires belges ; les prestataires
        étrangers doivent proposer un indice analogue) - moyenne nationale, charges sociales
        comprises, pour les contrats à partir de 11/07/1981, valable le mois qui précède l'ouverture
        des offres.
        S = comme S0 ci-dessus, mais valable le mois qui précède le jour anniversaire de la
        notification de l'attribution du marché.

Pour les indices, voir : http://www.agoria.be

Le pouvoir adjudicateur se réserve le droit de revoir les prix en cas de baisse de l'indice. Dans ce cas,
la révision suit les règles ci-dessus, sauf que la lettre recommandée émane du pouvoir adjudicateur.

Cette révision des prix peut être faite une fois par an.

I.8 Variantes
Article 9 de l’arrêté royal du 15/07/2011.

Les variantes libres ne sont pas autorisées.

Aucune variante obligatoire ou facultative n'est prévue.

I.9 Délai de validité
Les soumissionnaires restent liés par leur offre pendant un délai de 240 jours calendrier, à compter
du jour qui suit celui de l’ouverture des offres.

I.10 Dépôt des offres
I.10.1 Droit et modalités d’introduction des offres

Chaque soumissionnaire ne peut déposer qu’une seule offre par marché.

En application de l’article 52, § 2, de l’AR du 15 juillet 2011, le pouvoir adjudicateur accepte l’utilisation
de moyens électroniques pour l’introduction des offres.

                                                     P. 7
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                               Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

Par conséquent, les offres peuvent être introduites comme suit :

    1) soit par voie électronique via l’application e-tendering (voir ci-dessous pour de plus amples
       informations)
    2) soit par courrier (une lettre recommandée est conseillée) adressé au pouvoir adjudicateur
    3) soit déposées personnellement auprès du pouvoir adjudicateur.

I.10.2 Offres introduites par des moyens électroniques

Lorsque des moyens électroniques sont utilisés pour l’introduction de l’offre, la signature électronique
doit être conforme aux règles du droit européen et du droit national y correspondant relatives à la
signature électronique avancée accompagnée d’un certificat qualifié et valide, et réalisée au moyen
d’un dispositif sécurisé de création de signature. (Article 52, § 1, 1° de l’AR du 15 juillet 2011).
L’attention est attirée sur le fait qu'une signature doit être une signature électronique ; une signature
manuscrite scannée ne sera pas considérée comme acceptable.

Les offres qui sont introduites par des moyens électroniques peuvent être envoyées via le site internet
e-tendering https://eten.publicprocurement.be/ qui garantit le respect des conditions de l’article 52 de
l’AR du 15 juillet 2011.

Vu que l’envoi d’une offre par e-mail ne répond pas aux conditions de l’article 52 de l’AR du 15 juillet
2011, il n’est pas admis d’introduire une offre de cette manière.

Si nécessaire, les attestations comme demandées dans les documents du marché sont scannées en
PDF afin de les joindre à l’offre. Certains documents à joindre qui ne peuvent pas être produits ou qui
peuvent être difficilement produits par des moyens électroniques peuvent être délivrés sur papier
avant la date limite de réception.

En introduisant son offre entièrement ou partiellement via des moyens électroniques, le soumission-
naire accepte que les données qui résultent du fonctionnement du système de réception de son offre
soient enregistrées.

Plus d'informations peuvent être obtenues sur le site : http://www.publicprocurement.be ou via le
numéro de téléphone du helpdesk du service e-procurement : +32 (0)2 790 52 00.

IMPORTANT
1.  Il est recommandé au soumissionnaire de s’enregistrer au plus tard la veille de l’ouverture des
    offres afin de pouvoir prendre contact avec le helpdesk du service e-procurement pour résoudre
    d’éventuels problèmes d’accès au site https://eten.publicprocurement.be/.
2.  Il doit être tenu compte de la taille du fichier introduit par voie électronique, qui ne doit pas
    dépasser 350 Mo.

I.10.3 Offres non introduites par des moyens électroniques

Les offres qui sont introduites sur papier ou les offres qui sont libellées par des moyens électroniques,
mais qui ne sont pas introduites par ces moyens, sont glissées dans une enveloppe fermée.

Les offres seront déposées par le soumissionnaire ou son représentant :

    -   soit le jour de la séance d’ouverture, en main propre au président, avant que celui-ci n’ouvre la
        séance ;
    -   soit en main propre à un fonctionnaire de la Division Achat, au plus tard le jour ouvrable
        précédant la date de l’ouverture des offres ;
    -   soit à la poste.

Toute autre modalité d’expédition (comme Taxipost, courrier express, etc.) se fera sous l’entière res-
ponsabilité du soumissionnaire.

                                                  P. 8
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                    Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

Les offres sont acceptées pour autant que la séance d’ouverture des offres n’ait pas été déclarée
ouverte.
Toutefois, une offre arrivée tardivement est prise en considération pour autant :

    -      que le pouvoir adjudicateur n'ait pas encore notifié sa décision à l'adjudicataire,
    -      et que l'offre ait été déposée à la poste sous pli recommandé, au plus tard le quatrième jour
           civil précédant le jour fixé pour la réception des offres.

L'offre doit être introduite en deux exemplaires papiers, dont un original et une version
électronique (CD-ROM) au format PDF.

En cas de divergences entre la version papier et la version électronique, l’exemplaire original de la
version papier fera foi.

Le soumissionnaire procédera à un ScanVirus du support électronique afin d’éviter toute
contamination par virus de l’infrastructure informatique du SPF-Finances. Il indiquera dans son offre :
le logiciel utilisé pour le ScanVirus (et la version de celui-ci), ainsi que la garantie que le support a été
vérifié et ne contient pas de virus.

Le SPF Finances procédera également à un ScanVirus après l’ouverture des offres.

L’offre sera glissée dans une enveloppe fermée, portant les deux indications suivantes :

-       le numéro du cahier spécial des charges : S&L/AO/405/2014
-       la date et l’heure de la séance d’ouverture des offres : le 29 juillet à 14 h 30.

Ce pli scellé sera glissé dans une seconde enveloppe portant les mentions suivantes :
- dans le coin supérieur gauche :
- le mot : « OFFRE » ;
- le numéro du cahier spécial des charges : S&L/AO/405/2014
- si la soumission est déposée par porteur : les données relatives aux personnes de contact
     chargées de la réception des offres :
       − BOSMAN Heidi (NL)
       − LACROIX Isabelle (FR)
       − WOUTERS Bart (NL)
à l’endroit prévu à cet effet : l’adresse du destinataire.

Le soumissionnaire qui remet son offre par porteur doit savoir que le North Galaxy n’est accessible
que par l’entrée « visiteurs », située au rez-de-chaussée, boulevard du Roi Albert II, 33 à 1030
BRUXELLES, et ce, uniquement pendant les heures de bureau, soit de 9 h à 11 h 45 et de 14 h à
16 h.

Si l’offre est déposée par porteur, un accusé de réception ne sera délivré que si la demande en est
faite expressément. Il est important de noter que seul cet accusé de réception peut servir de preuve
du dépôt de l’offre.

Le soumissionnaire assume l’entière responsabilité des modalités d’envoi et de réception de son offre
dans les délais impartis.

Les offres doivent être expédiées ou déposées à l’adresse suivante :

                                             SPF FINANCES
                                    Service d’encadrement Logistique
                                             Division Achats
                            À l’attention de Mme Isabelle LACROIX, Attaché
                                          North Galaxy - Tour B4
                                Boulevard du Roi Albert II, 33 - Boîte 961
                                            1030 BRUXELLES

                                                       P. 9
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                 Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

I.10.4 Modification ou retrait d’une offre déjà introduite

Lorsqu’un soumissionnaire souhaite modifier ou retirer une offre déjà envoyée ou introduite, ceci doit
se dérouler conformément aux dispositions de l’article 91 de l’arrêté royal du 15 juillet 2011. La
modification ou le retrait d’une offre déjà introduite est possible via des moyens électroniques qui
satisfont au prescrit de l’article 52, §1 de l’AR du 15 juillet 2011 ou sur papier.

Afin de modifier ou de retirer une offre déjà envoyée ou introduite, une déclaration écrite,
correctement signée par le soumissionnaire ou par son mandataire, est exigée. L'objet et la portée
des modifications doivent être indiqués avec précision. Le retrait doit être inconditionnel.

Le retrait peut également être communiqué par téléfax, ou via un moyen électronique qui n’est pas
conforme à l’article 52, § 1 de l’AR du 15 juillet 2011, pour autant :

1° qu’il parvienne au président de la séance d’ouverture des offres avant que ce dernier ouvre la
   séance,

2° et qu'il soit confirmé par lettre recommandée envoyée au plus tard la veille du jour de la séance
   d'ouverture.

Remarque : pour des raisons techniques et organisationnelles, le pouvoir adjudicateur préfère que les
offres soient déposées par voie électronique. Le choix appartient bien entendu au soumissionnaire et
ce choix n’aura en aucune façon d’influence sur l’analyse et l’évaluation de l’offre.

I.11 Ouverture des offres
Pendant la séance publique d'ouverture le 29 juillet 2014 à 14h30, les offres introduites pour ce
marché seront ouvertes (sans proclamation des prix) dans une des salles de réunion du North Galaxy,
Bld. du Roi Albert II, 33 à 1030 Bruxelles.

I.12 Procédure d’attribution du marché
I.12.1 Droit d’accès

Par le simple fait de participer à la procédure d'attribution d'un marché public, le
soumissionnaire déclare ne pas se trouver dans l'un des cas d'exclusion suivants, tels que
mentionnés à l’article 61 l'Arrêté Royal du 15 juillet 2011 relatif à la passation des marchés
publics dans les secteurs classiques.

Le pouvoir adjudicateur procède dans ce cas à la vérification de la situation :

 1° des candidats entrant en considération pour la sélection, avant de prendre la décision de
sélection;
 2° du soumissionnaire susceptible d'être désigné adjudicataire, avant de prendre la décision
d'attribution.

Art.61 § 1. Conformément à l'article 20 de la loi, est exclu de l'accès au marché, à quelque stade que
ce soit de la procédure, le candidat ou le soumissionnaire qui a fait l'objet d'une condamnation
prononcée par une décision judiciaire ayant force de chose jugée dont le pouvoir adjudicateur a
connaissance pour :

 1° participation à une organisation criminelle telle que définie à l'article 324bis du Code pénal;

                                                   P. 10
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                 Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

 2° corruption, telle que définie à l'article 246 du Code pénal;
 3° fraude au sens de l'article 1er de la convention relative à la protection des intérêts financiers des
communautés européennes, approuvée par la loi du 17 février 2002;
 4° blanchiment de capitaux tel que défini à l'article 3 de la loi du 11 janvier 1993 relative à la
prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux et du financement
du terrorisme.

En vue de l'application du présent paragraphe, le pouvoir adjudicateur demande aux candidats ou
soumissionnaires de fournir les renseignements ou documents nécessaires.

Lorsqu'il a des doutes sur la situation personnelle de ces candidats ou soumissionnaires, il peut
s'adresser aux autorités compétentes belges ou étrangères pour obtenir les informations qu'il estime
nécessaires à ce propos.

Le pouvoir adjudicateur peut déroger à l'obligation visée au présent paragraphe pour des exigences
impératives d'intérêt général.

La preuve que le candidat ou le soumissionnaire ne se trouve pas dans un des cas précités, peut être
apportée par un extrait du casier judiciaire ou un document équivalent délivré par une autorité
judiciaire ou administrative du pays d'origine ou de provenance et dont il résulte que ces exigences
sont satisfaites;

§ 2. Conformément à l'article 20 de la loi, peut être exclu de l'accès au marché, à quelque stade que
ce soit de la procédure le candidat ou le soumissionnaire :

  1° qui est en état de faillite, de liquidation, de cessation d'activités, de réorganisation judiciaire ou
dans toute situation analogue résultant d'une procédure de même nature existant dans d'autres
réglementations nationales;
  2° qui a fait l'aveu de sa faillite ou fait l'objet d'une procédure de liquidation, de réorganisation
judiciaire ou de toute autre procédure de même nature existant dans d'autres réglementations
nationales;
  3° qui a fait l'objet d'une condamnation prononcée par une décision judiciaire ayant force de chose
jugée pour tout délit affectant sa moralité professionnelle;

La preuve que le candidat ou le soumissionnaire ne se trouve pas dans un des cas précités, peut être
apportée par un extrait du casier judiciaire ou un document équivalent délivré par une autorité
judiciaire ou administrative du pays d'origine ou de provenance et dont il résulte que ces exigences
sont satisfaites;

Pour les candidats et soumissionnaires belges, le pouvoir adjudicateur demandera
directement cette information via le guichet électronique.

4° qui, en matière professionnelle, a commis une faute grave;

 5° qui n'est pas en règle avec ses obligations relatives au paiement de ses cotisations de sécurité
sociale conformément aux dispositions de l'article 62;

 Art. 62. § 1er. Le candidat ou le soumissionnaire employant du personnel assujetti à la loi du 27 juin
1969 révisant l'arrêté-loi du 28 décembre 1944 concernant la sécurité sociale des travailleurs joint à
sa demande de participation ou à son offre, selon le cas, une attestation de l'Office national de
Sécurité sociale dont il résulte qu'il est en règle en matière de paiement de ses cotisations de sécurité
sociale.

 L'attestation porte sur l'avant-dernier trimestre civil écoulé avant la date limite de réception des
demandes de participation ou des offres, selon le cas.

Est en règle par rapport aux obligations susmentionnées, le candidat ou le soumissionnaire qui :

 1° a transmis à l'Office national de Sécurité sociale toutes les déclarations requises jusque et y
compris    celles    relatives   au    trimestre    civil   visé   à     l'alinéa   précédent,   et

                                                   P. 11
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                  Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

 2° n'a pas pour ces déclarations une dette en cotisations supérieure à 3.000 euros, ou a obtenu pour
cette dette des délais de paiement qu'il respecte strictement.

Toutefois, même si la dette en cotisations est supérieure à 3.000 euros, le candidat ou le
soumissionnaire sera considéré comme étant en règle s'il établit, avant la décision de sélectionner les
candidats ou d'attribuer le marché, selon le cas, qu'il possède, à la fin du trimestre civil visé à l'alinéa
2, à l'égard d'un pouvoir adjudicateur au sens de l'article 2, 1°, de la loi ou d'une entreprise publique
au sens de l'article 2, 2°, de la loi, une ou des créances certaines, exigibles et libres de tout
engagement à l'égard de tiers pour un montant au moins égal, à 3.000 euros près, à celui pour lequel
il est en retard de paiement de cotisations.

Pour les candidats et soumissionnaires belges, le pouvoir adjudicateur demandera
directement cette information via le guichet électronique.

  § 2. Le candidat ou le soumissionnaire employant du personnel relevant d'un autre Etat membre de
l'Union européenne et qui n'est pas visé au § 1er, joint à sa demande de participation ou à son offre,
selon le cas, une attestation délivrée par l'autorité compétente certifiant que, suivant compte arrêté au
plus tard à la date limite de réception des demandes de participation ou des offres, selon le cas, il est
en règle à cette date avec ses obligations relatives au paiement des cotisations de sécurité sociale
selon les dispositions légales du pays où il est établi.

 § 3. Lorsque le candidat ou le soumissionnaire emploie du personnel visé tant par le § 1er que par le
§ 2, les dispositions des deux paragraphes sont applicables.

 § 4. La production des attestations visées aux §§ 1er et 2 n'est pas requise lorsque le montant
estimé du marché n'excède pas 30.000 euros. Le pouvoir adjudicateur s'enquiert dans ce cas de la
situation du candidat ou du soumissionnaire afin de vérifier s'il est en règle par rapport aux obligations
prévues au présent article.

 § 5. Le pouvoir adjudicateur peut s'enquérir de la situation du candidat ou du soumissionnaire
assujetti à la sécurité sociale des travailleurs indépendants afin de vérifier s'il est en règle avec ses
obligations en matière de paiement de ses cotisations de sécurité sociale.

 § 6. La production des attestations prévues aux paragraphes précédents lors du dépôt de l'offre n'est
pas requise si elles avaient déjà été jointes à la demande de participation, pour autant qu'elles
concernent la même période.

  6° qui n'est pas en règle avec ses obligations relatives au paiement de ses impôts et taxes selon la
législation belge ou celle du pays dans lequel il est établi, conformément aux dispositions de l'article
63;

Art. 63. Le candidat ou le soumissionnaire joint à sa demande de participation ou à son offre, selon le
cas, une attestation dont il résulte qu'il est en règle par rapport à ses obligations fiscales
professionnelles selon les dispositions légales du pays où il est établi. L'attestation porte sur la
dernière période fiscale écoulée avant la date limite de réception des demandes de participation ou
des offres, selon le cas.

Est en règle par rapport aux obligations susmentionnées applicables en Belgique, le candidat ou le
soumissionnaire qui n'a pas pour l'ensemble de ses obligations fiscales professionnelles une dette
supérieure à 3.000 euros, à moins qu'il n'ait obtenu pour cette dette des délais de paiement qu'il
respecte strictement.

Toutefois, même si la dette fiscale professionnelle est supérieure à 3.000 euros, le candidat ou le
soumissionnaire sera considéré comme étant en règle s'il établit, avant la décision de sélection ou
d'attribution du marché, selon le cas, qu'il possède, à la fin de la période fiscale visée à l'alinéa 1er, à
l'égard d'un pouvoir adjudicateur au sens de l'article 2, 1°, de la loi ou d'une entreprise publique au
sens de l'article 2, 2°, de la loi, une ou des créances certaines, exigibles et libres de tout engagement
à l'égard de tiers pour un montant au moins égal, à 3.000 euros près, à celui pour lequel il est en
retard de paiement de ses dettes fiscales professionnelles.

                                                   P. 12
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                 Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

Pour les candidats ou soumissionnaires belges, le pouvoir adjudicateur demandera
directement cette information via le guichet électronique.

 7° qui s'est rendu gravement coupable de fausses déclarations en fournissant des renseignements
exigibles en application du présent chapitre ou qui n'a pas fourni ces renseignements.

Lorsqu'un document ou attestation visé aux 1° et 2° de l'alinéa premier de l’article 61 n'est pas délivré
dans le pays concerné ou ne mentionne pas tous les cas visés au § 1er et au § 2, 1°, 2° ou 3° du
même article 61, il peut être remplacé par une déclaration sous serment ou, dans les pays où un tel
serment n'existe pas, par une déclaration solennelle faite par l'intéressé devant une autorité judiciaire
ou administrative, un notaire ou un organisme professionnel qualifié du pays d'origine ou de
provenance.

I.12.2 Critères de sélection qualitative

I.12.2.1 Critères de capacité technique du soumissionnaire

Premier critère relatif à la capacité technique du soumissionnaire.

Le soumissionnaire prouvera la réalisation de 2 projets comparables au moins, pour un nombre
d’utilisateurs internes comparable (les projets réalisés au sein de la société du soumissionnaire ou au
sein de la/des société(s) du/des sous-traitant(s) ne sont pas pris en compte pour ce critère).

À cet effet, il fournira une liste des marchés les plus importants accomplis au cours des 3 dernières
années. Il fournira également une liste des projets similaires réalisés au cours de la même période, et
indiquera les instances publiques et privées pour lesquelles ces projets ont été réalisés. Lorsqu'il s'agit
de services aux pouvoirs publics, la preuve sera fournie par des certificats qui seront émis ou signés
par l'autorité compétente. Lorsqu’il s’agit de services à des personnes privées, la preuve sera fournie
par des certificats émanant de ces personnes. À défaut de ces certificats, le soumissionnaire peut
certifier lui-même la réalisation de ces prestations.

I.12.3 Régularité des offres

Les offres des soumissionnaires sélectionnés seront examinées du point de vue de leur régularité,
conformément à l’article 95 de l'arrêté royal du 15 juillet 2011 et aux dispositions du présent cahier
spécial des charges. Les offres irrégulières seront exclues.

Chaque proposition sera examinée afin de s’assurer qu’elle soit conforme aux besoins exprimés. S'il
est déterminé qu'un besoin exprimé n'a pas été satisfait, l'offre peut être considérée comme étant
irrégulière.

La solution proposée dans l’offre du soumissionnaire doit satisfaire aux besoins techniques
présupposés qui peuvent être trouvés dans ce cahier des charges.

Chaque proposition financière ou offre de prix incomplète ou contenant des contradictions ou des
erreurs importantes, ou qui ne respecte pas les exigences en matière de présentation du prix, telles
que formulées dans le cahier spécial des charges, peut être considérée comme irrégulière.

Seules les offres reconnues régulières seront prises en considération pour être confrontées aux
critères d’attribution.

I.12.4 Critères d’attribution

Le choix de l’offre la plus avantageuse sera fait par le SPF Finances sur la base des données et des

                                                   P. 13
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                 Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

renseignements qui sont joints à l'offre par le soumissionnaire et sur la base des critères décrits ci-
après.

Le soumissionnaire joindra à son offre, tous les renseignements nécessaires à l'évaluation de son
offre à la lumière des critères d'attribution et de leurs sous-critères éventuels, comme détaillé ci-
dessous.
Tous les critères (et tous les sous-critères éventuels) reçoivent un coefficient de pondération par
lequel le score obtenu sera multiplié. Les critères mentionnés ci-dessous sont les seuls qui seront
utilisés pour effectuer le choix parmi les offres.

Les critères suivants s’appliquent pour l’attribution du marché:

          Crtitéres d’attribution                 Points

     1.   Le prix du marché                       /70

     2.   La qualité du support technique         /30

          TOTAL                                   /100

Le prix (/70)

En ce qui concerne « le prix », le pouvoir adjudicateur a déjà établi une configuration d’évaluation.

Pour garantir l’objectivité du pouvoir adjudicateur et l’égalité de traitement entre les soumissionnaires,
la configuration d’évaluation, qui se compose de l’ensemble des éléments repris dans l’inventaire des
prix (Annexe B) à compléter obligatoirement par les soumissionnaires, a été fixée avant la publication
de l’avis de marché et a été communiquée à l’Inspection des Finances.

Les points pour le critère « prix » sont octroyés à base de la formule suivante :

P = 70 X Pm
         Po

oú

P est le nombre de points octroyés au soumissionnaire pour le critère “prix”;

Pm est le prix global le plus bas TVA compris calculé pour la configuration d’évaluation, proposé par
un soumissionnaire dans une offre valable;

Po est le prix global TVA compris calculé pour la configuration d’évaluation, proposé par un
soumissionnaire dont l’offre est évaluée.

Le nombre de points obtenu est arrondi à 2 décimales.

La qualité du support technique (/30)

L’évaluation sera faite sur la base de la description du support technique inclus dans l’offre. Il sera
notamment tenu compte des questions et problèmes techniques pour lesquels il est possible de faire
appel au support technique, de la forme du support et des délais de réponse.

Le pouvoir adjudicateur valorise davantage une offre de support technique dans laquelle le
soumissionnaire propose :

                                                  P. 14
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                            Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

    •   une gamme plus importante de types de questions et problèmes techniques pour lesquels il
        est possible de faire appel au support technique ;
    •   la forme du support (par ex. helpdesk, forum, intervention sur site, etc.) la mieux adaptée à
        chacun des types de questions et problèmes techniques traités ;
    •   une disponibilité plus grande (nombre de jours par semaine, nombre d’heures par jour) ;
    •   un délai de réaction plus court pour traiter les questions du pouvoir adjudicateur.
    •   une formation.

La détermination du score final se fait comme suit :

Les cotes relatives aux critères d’attribution susmentionnés, y compris celle du prix, seront
additionnées. Le marché sera octroyé au soumissionnaire qui obtient le score final le plus élevé.

                                                  P. 15
SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL FINANCES                                                Ref.: Docpat/autoCAD Map 3D

II. Dispositions contractuelles
Cette deuxième partie fixe la procédure relative à l’exécution du marché.

Pour autant qu’il n’y soit pas dérogé, l’Arrêté royal du 14 janvier 2013 et ses modifications ultérieures
établissant les règles générales d’exécution des marchés publics de travaux, de fournitures et de
services et des concessions de travaux publics est d’application, de même que les dispositions de
l’annexe à cet arrêté royal relative au cahier général des charges, et ses modifications ultérieures.

II.1 Le bon de commande et ses modalités
Le bon de commande est adressé à l’adjudicataire et ce, soit par courrier recommandé, soit par fax,
soit via tout autre support permettant de définir la date d'envoi de façon certaine.

Les échanges de correspondance subséquents relatifs au bon de commande (et à l’exécution des
services) suivent les mêmes règles que celles prévues pour l’envoi du bon de commande chaque
fois qu’une partie désire se ménager la preuve de son intervention.

En cas de réception du bon de commande postérieure au délai de deux jours ouvrables, le délai de
livraison peut être prorogé au prorata du retard constaté pour la réception du bon de commande, à la
demande écrite et justifiée de l’adjudicataire. Si le service commandeur, après avoir examiné la
demande écrite de l’adjudicataire, l’estime fondée ou partiellement fondée, il lui communique par
écrit quelle prorogation de délai est acceptée.

En cas de libellé manifestement incorrect ou incomplet du bon de commande empêchant toute
exécution de la commande, l’adjudicataire en avise immédiatement par écrit le service
commandeur afin qu’une solution soit trouvée pour permettre l’exécution normale de la commande.
Si nécessaire, l’adjudicataire sollicite une prorogation du délai de l’exécution dans les mêmes
conditions que celles prévues en cas de réception tardive du bon de commande.

En tout état de cause, les réclamations relatives au bon de commande ne sont plus recevables si
elles ne sont pas introduites dans les 15 jours calendrier à compter du premier jour qui suit celui
où l’adjudicataire a reçu le bon de commande.

II.2 Fonctionnaire dirigeant
L'exécution et la surveillance des fournitures se déroulent sous le contrôle du fonctionnaire dirigeant :

Nom: Wouter De Ryck, Administrateur général
Adresse: Boulevard du Roi Albert II, 33, bte 50, 1030 Bruxelles

II.3 Cautionnement

En application de l’article 9, paragraphe 4 de l’AR du 14 janvier 2013 l’attention des soumissionnaires
est attirée sur le fait que, dans le présent cahier spécial des charges, il est dérogé de l'article 25 de
l’arrêté royal du 14 janvier 2013 concernant le cautionnement et en particulier en ce qui concerne
l’adaptation du montant du cautionnement au montant global forfaitaire du prix annuel global pour 25
de licences “network”, à cause des frais supplémentaires anormaux à supporter par l’adjudicataire si
le montant à prendre en consideration serait le montant global du marché calculé pour la durée
prévue de 3 années.

                                                  P. 16
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler