PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie

 
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
Etude sur le développement des activités nautiques
                       en zone littorale – Occitanie
                        (ex-territoire Languedoc-Roussillon)

              Rapport Phase 2
         PLAN D’ACTIONS
                      Juillet 2017                    1
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
SOMMAIRE

Le plan d’actions est un document de planification opérationnel qui vise, à partir de la
stratégie partagée, à définir les interventions et actions à mettre en œuvre, à préciser
les maîtrises d’ouvrage et partenaires, enfin à établir un tableau de bord de réalisation
assurant le suivi et l’évaluation des actions engagées.
Ces actions peuvent:
 concerner tout ou partie des acteurs sportifs et touristiques (fédérations,
   Communautés de communes, communes, offices de tourisme, prestataires,
   associations, autres services d’Etat …) ;
 être conçues à différentes échelles territoriales (stations, ensemble de communes,
   communauté de communes, départements, conseil régional, …) ;
 être planifiée à court, moyen ou long terme ;
 concerner tout ou partie des activités : Kitesurf, voile, Stand up Paddle, plongée,
   kayak.
Le présent plan d’actions est le résultat d’un travail élaboré en collaboration avec la
DRJSCS et les acteurs du territoire, sport et tourisme, qui se sont mobilisés dans le
cadre de la démarche participative initiée dès le lancement de l’étude.
Ce document est un outil d’aide à la décision pour la DRJSCS et ses partenaires et
propose un planning général de mise en œuvre réaliste et réalisable.

Structuré autours de 4 grands axes, il se décline en 12 fiches actions :

1. Accessibilité aux activités nautiques --------------------------------------------------- P. 3
Fiche Action n°1 : Travailler sur un cadre légal et règlementaire
Fiche Action n°2 : Développer les modes d’accès aux pratiques
Fiche Action n°3 : Adopter une gestion maîtrisée et durable des sites de pratique
2. Structuration et professionnalisation de la filière ---------------------------------- P. 10
Fiche Action n°4 : Améliorer la formation initiale et continue
Fiche Action n°5 : Accompagner le développement du secteur entrepreneurial
Fiche Action n°6 : Structurer et animer le réseau des acteurs
3. Développement et structuration de l’offre ------------------------------------------- P. 17
Fiche Action n°7 : Ancrer une culture « Mer » sur le Littoral : adapter l’offre de
pratiques aux attentes des habitants
Fiche Action n°8 : Ancrer une culture Mer sur le Littoral : développer la communication
à destination des habitants
Fiche Action n°9 : Favoriser la multi activité et la mise en place de spots de pratiques
Fiche Action n°10 : Favoriser le regroupement des acteurs et les spots de pratiques
4. Promotion et commercialisation ----------------------------------------------------- P. 26
Fiche Action n°11: Promouvoir les acteurs du nautisme, des stations et du littoral
régional
Fiche Action n°12 : Formation-action : Monter des produits nautiques

Tableaux récapitulatifs et calendrier de réalisation -----------------------------------    P. 34
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
1. Accessibilité aux activités
   nautiques

                                 3
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
Fiche Action n° 1
                        Travailler sur un cadre légal et règlementaire

Orientation
              Accessibilité aux activités nautiques
stratégique

              La règlementation liée à la protection de l’environnement, qui peut paraître de prime
              abord comme un facteur limitant pour la pratique, est également garante de la
              préservation des espaces de pratique dont la qualité est capitale dans le choix des lieux de
              pratique et la qualité de l’expérience.
              Les règles sont nombreuses, dictées par l’Union Européenne, l’Etat, mais également
              l’inscription ou le classement de sites de plus en plus nombreux, qui conduit à une
              complexité croissante de compréhension notamment pour les Maires des Communes
Contexte      littorales. Par ailleurs, ces derniers s’engagent pour le développement des activités
              nautiques sources de développement de l’économie locale et de l’emploi.
              La recherche d’un équilibre entre développement des pratiques et protection de
              l’environnement est un enjeu crucial pour l’avenir de la filière et pour la préservation de
              notre littoral.
              Les services déconcentrés de l’Etat, et au premier rang desquels la DRJSCS, assurent une
              mission de conseil et de contrôle auprès des usagers, des collectivités territoriales et des
              professionnels, notamment sur le plan réglementaire.

              La DRJSCS n’a pas le pouvoir de règlementer l’accès à certaines zones au regard de son
              caractère sensible d’un point de vue environnemental. Pour autant, celle-ci peut se
              repositionner comme ressource en matière d’usages des sports nautiques dans les espaces
              sensibles dont fait partie le littoral méditerranéen. Les objectifs de la DRJSCS sont donc de :
              >     Assurer pleinement la mission règlementaire des services déconcentrés de l’Etat en
                    s’emparant de cette question de pratiques durables des activités nautiques sur le
Objectifs           littoral ;
              >     Etre une entrée réglementaire unique dans le domaine pour les collectivités
                    territoriales mais également les acteurs du sport ;
              >     Appuyer l’harmonisation de l’interprétation de la règlementation sur l’ensemble
                    du territoire régional ;
              >     Participer au lobbying dans le domaine de l’interprétation des directives
                    européennes qui sont à l’origine de concurrence déloyales entre les destinations
                    touristiques.

                                                                                                           4
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
1.     Mieux identifier une personne en charge de la question règlementaire dans le
                       domaine des activités nautiques au sein de la DRJSCS ;
                2.     Consolider la connaissance des règlementations européenne, nationale, des
                       documents d’aménagement des espaces concernés (Schéma de développement des
                       sports de nature, volet littoral des SCOT,…) et des acteurs ;
                3.     Consolider la connaissance des usages des espaces littoraux du Languedoc-
                       Roussillon, à l’échelle du site de pratique ;
                4.     Se positionner sur le découpage spatial (zonage) et temporel des espaces au regard :
Actions à              des pratiques nautiques identifiées, de la capacité de charge des sites concernés et
conduire               de la sensibilité des habitats naturels
                5.     Mettre en place des actions de formation auprès des acteurs locaux et notamment
                       les communes littorales mais aussi des intercommunalités qui sont en charge de
                       l’élaboration des SCOT ;
                6.     S’engager dans la diffusion de la règlementation auprès des acteurs locaux.
                Exemple de bonne pratique : le guide édité par le SIEL et Palavas Kayak de mer présentant
                les différents sites de pratique avec la règlementation en vigueur.

Actions en lien FA 2 : Gestion des sites
                >     Pilotage : DRJSCS,
Mise en œuvre
                      Partenaire DREAL
                >     Techniques : Communes, intercommunalités , agence française de la biodiversité,
Partenaires
                      conservatoire d’espaces naturels du Languedoc -Roussillon
Coût
                >      Mise en œuvre l’action : 0.2 ETP par an
prévisionnel
                >      Court terme : dès 2017
Echéancier      >      Action pérenne – Ce travail d’identification des pratiques et de sites doit s’inscrire
                       dans le temps.

                >      Nombre de site couverts par une analyse des pratiques et de la règlementation sur le
Evaluation             littoral régional
                >      Nombre de personnes formées dans les collectivités

                                                                                                           5
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
Fiche Action n° 2
                          Développer les modes d’accès aux pratiques
Orientation
              Accessibilité aux activités nautiques
stratégique

              Les modes d’accès aux pratiques nautiques, même légères, est une condition importante pour
              un développement quantitatif et qualitatif de ces activités sur le littoral. Cependant,
              l’accessibilité de la mer est en grande partie conditionnée par un cadre légal national et
              européen contraignant qui vise notamment la préservation de l’environnement. Aussi, le
              développement des modes d’accès à la mer et aux pratiques doit permettre de répondre :
              >     Aux difficultés d’accès aux plans d’eau du fait de la règlementation de protection de
Contexte
                    l’environnement ;
              >     A la diversité des usages et des pratiques sur le littoral qui ne facilite pas l’accès à l’eau
                    pour certaines activités comme le kitesurf ;
              >     Aux phénomènes réguliers ou ponctuels de sur-fréquentation de certains sites de
                    pratique qui peuvent avoir des impacts sur l’environnement, nuire à la qualité des
                    conditions de pratique, créer des situations à risque, et exacerber des conflits d’usages.

              >     Faciliter l’accès à l’eau pour les pratiquants sur l’ensemble du littoral d’Occitanie ;
              >     Proposer des solutions, au cas par cas, qui prennent en compte les enjeux locaux de
                    préservation de l’environnement ;
              >     Améliorer la cohabitation entre les différents usages du littoral et de la mer : adopter
                    une vision large qui considère l’ensemble des activités nautiques, motorisées ou
Objectifs           légères, sportives ou ludiques, professionnelles ou amateurs ;
              >     Offrir de bonnes conditions de pratiques toute l’année sur l’ensemble du littoral ;
              >     Améliorer l’offre de service pour les pratiquants ;
              >     Soutenir et encourager les solutions les plus innovantes et durables ;
              >     Développer une ingénierie technique et juridique sur la création d’accès à la mer pour
                    les pratiques nautiques douces.

              1.    Identifier une personne en charge de la coordination de l’action au sein de la DRJSCS.
              2.    Mobiliser les partenaires territoriaux : stations littorales, fédérations, associations,
                    entreprises, chambres consulaires, conseils départementaux, conseil régional, etc.
              3.    Analyse au cas par cas :
              -     Identifier localement les besoins d’accès à l’eau et les projets en cours portés par les
                    acteurs
              -     Evaluer l’opportunité juridique et technique des projets ou de la création de poches de
                    stationnement « au plus près de l’eau »
Actions à     -     Centraliser l’ensemble des solutions identifiées, des plus innovantes aux plus simples
conduire      4.    Soutenir techniquement et financièrement les projets les plus pertinents
              5.    Suivre et évaluer l’impact des solutions mise en œuvre : sur les pratiques et pratiquants,
                    les conflits d’usages, l’environnement, le coût d’investissement, les besoins en
                    fonctionnement… et le caractère reproductible ou pas de l’action.
              6.    Proposer des actions correctives / amélioration continue

              Quelques solutions et projets déjà identifiés : Acheminement des pratiquants par navettes ou
              encore par bateaux sur les zones de pratique (Leucate) ; Projet de création de zones de
              pratique au large sans emprise sur la plage (La Grande Motte)                          6
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
FA orientation 1 : Travailler sur un cadre légal et réglementaire
Actions en lien
                  FA 3 : Gestion des sites

                  >     Pilotage : Communes (& stations balnéaires)
Mise en œuvre
                  >     Maîtrise d’œuvre : DREAL – DDTM – DDCS – DRJSCS (CTS)
                  >     Techniques : Stations balnéaires, administrations d’Etat concernées, fédérations
                        sportives & associations locales, agence française de la biodiversité, conservatoire
Partenaires             d’espaces naturels du Languedoc -Roussillon
                  >     Financiers : Conseil régional, Conseils départementaux, Communautés de Communes,
                        Communes, CNDS
Coût              >     Au cas par cas selon les projets soutenus
prévisionnel      >     Pour la DRJSCS : 0.1 ETP par an

                  >     Court terme : 2017
Echéancier        >     Action pérenne – Ce travail d’identification des besoins et des solutions puis
                        d’accompagnement à la mise en œuvre doit s’inscrire dans le temps.

                  >     Nombre de stations balnéaires partenaires
                  >     Nombre de projets identifiés et soutenus techniquement et/ou financièrement
Evaluation
                  >     Type et nombre de zones de pratique
                  >     L’évaluation technique et financière des projets mis en œuvre

                                                                                                       7
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
Fiche Action n°3
              Adopter une gestion maîtrisée et durable des sites de pratique

Orientation
              Accessibilité aux activités nautiques
stratégique

              La gestion des zones de pratique constitue un enjeu fort dans un contexte de
              développement des activités nautiques sur le littoral.
              Longtemps orientées vers les pratiques compétitives et sportives encadrées, favorisant ainsi
              l’identification d’interlocuteurs organisés tels que les fédérations et les clubs, la
              diversification des prestataires, des pratiques et des pratiquants rend aujourd’hui plus
Contexte      complexe la mobilisation des acteurs du nautisme au sens large.

              Cette difficulté à identifier et mobiliser un réseau de « gestionnaires » des sites de pratique
              se heurte au besoin de reconnaissance et de préservation des sites de pratique existants et
              à venir pour répondre aux enjeux :

              > de gestion de la multiplication des usages et des conflits potentiels qui en découlent ;
              > de pérennisation de certains sites de pratique dont l’évolution déstabilise l’écosystème
                global de l’organisation de la pratique entrainant la sur-fréquentation d’autres sites ;
              > de diffusion des bonnes pratiques dans le domaine de la préservation des sites de
                pratiques en milieux fragiles à l’ensemble des acteurs.

              >     Positionner la DRJSCS comme coordinateur d’une plateforme d’interlocuteurs du
                    nautisme pour améliorer l’organisation des pratiques ;
              >     Inciter les acteurs organisés, interlocuteurs naturels des pouvoirs publics, à poursuivre
Objectifs           leur travail de gestion des sites utilisés dans le cadre de leur pratique ;
              >     Identifier et sensibiliser les acteurs privés qui exercent des pratiques commerciales
                    sur le littoral ;
              >     Favoriser la connaissance, la gestion et la préservation des sites de pratique ;
              >     Participer à la visibilité des sites de pratique nautiques sur le territoire.

                                                                                                        8
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
Actions déjà mises en œuvre :
                1.     Piloter le recensement des équipements sportifs (RES) (mission DRJSCS)
                2.     Contrôler les établissements d’APS avec possibilité de contribuer par les contrôles à
                       une meilleure gestion des zones de pratique (mission DDCS avec appui éventuel
Actions à              DRJSCS)
conduire        Actions à conduire:
                3.     Inciter les conseils départementaux à mettre en place des « commissions
                       nautisme » au sein des CDESI dans tous les départements de la région.
                         Ces CDSEI nécessitent la mise en place d’un temps de concertation avec l’ensemble
                         des acteurs concernés favorisant ainsi leur identification et leur mobilisation
                4.   Favoriser l’inscription des sites de pratiques nautiques dans le PDESI.
                         Ces spots de pratique deviennent ainsi des équipements sportifs avec des
                         conséquences positives en matière de connaissance, de développement des
                         pratiques commerciales et de maîtrise de l’impact des pratiques sur
                         l’environnement dans un contexte de coopération entre les acteurs.
                5.   Créer des conventionnements avec les associations et les clubs pour la mise en
                     œuvre opérationnelle du PDESI notamment en matière de gestion des sites de
                     pratique.
                6. Suivre et évaluer l’impact des CDESI sur la mobilisation des acteurs participants à la
                   gestion des sites de pratique.
                Quelques solutions et projets déjà identifiées : inscription des sites nautiques dans le PDESI
                de l’Hérault.
Actions en lien FA orientation 1 : Travailler sur un cadre légal et réglementaire
                FA 2 : Gestion des sites
Mise en œuvre >        Pilotage : DRJSCS, DDCS « Les services déconcentrés de l’Etat sont compétents en
                       matière de pilotage et de coordination des politiques relatives au développement
                       maîtrisé des pratiques sportives » et DREAL-DDTM
                >      Maitrise d’œuvre : conseils départementaux et CDOS
Partenaires     >      Techniques : Fédérations, associations, entreprises, pratiquants , agence française de
                       la biodiversité, conservatoire d’espaces naturels du Languedoc -Roussillon
                >      Financiers : Conseil Départemental
Coût            >     Pilotage de l’action : 0.2 ETP par an
prévisionnel    >     BOP 219 - Sport
Echéancier      >      Court terme : dès 2017 et durant toute la période
Evaluation      >      Nombre sites / spots nautiques inscrits aux PDESI de la région
                >      Nombre de contrôles effectués sur le littoral (établissement APS)
                >      Actualisation de la base de données du RES (données qualitatives)
                >      Nombre d’associations et de clubs partenaires

                                                                                                         9
PLAN D'ACTIONS Rapport Phase 2 - Etude sur le développement des activités nautiques en zone littorale - Occitanie - DRJSCS Occitanie
2. Structuration et
   professionnalisation de la
   filière

                                10
Fiche Action n° 4
                        Améliorer la formation initiale et continue
Orientation
              Structuration et la professionnalisation de la filière
stratégique
              Les questions liées à la formation des encadrants sportifs sont récurrentes chez les acteurs
              de la filière. Cette question pose un triple enjeux :

              o Celui de la saisonnalité et donc de la pérennisation et de la consolidation des emplois ;

              o Celui de la possibilité de mutualiser des emplois entre différentes structures voire
                différentes activités dans une perspective de gestion des emplois et des compétences ;

              o Celui des compétences en lien avec le développement de nouvelles activités en
Contexte        direction de nouveaux publics aux exigences fortes.

              Le secteur associatif est dominant dans l’offre d’encadrement des sports nautiques. Le
              cœur de métier des associations sportives et de leurs encadrants est principalement
              tournée vers la réalisation d’un projet associatif, voire une mission de service public,
              basée sur la transmission des valeurs, la formation et la performance sportive. L’accueil
              des clientèles touristiques posent la question de l’intégration de nouvelles compétences
              annexe au cœur de métier des encadrants.

              Les acteurs s’entendent globalement sur la montée en qualité des diplômes.

Objectifs
              >Faire évoluer les diplômes au regard de l’évolution des métiers

              >Sécuriser les parcours

              1/ Connaître et faire connaître les parcours professionnels, les dispositifs de formation
              (notamment alternance) et les possibilités de passerelles au sein du nautisme

              2/ Poursuivre l’adaptation des diplômes en cohérence avec les évolutions de la filière
              Les acteurs pointent notamment la compétence de mise en tourisme et particulièrement
              la pratique des langues qui demeure une problématique.

              Une étude complémentaire sur l’adéquation entre les diplômes proposés au CREPS avec
              les besoins des employeurs pourra être menée.

 Actions à    3/ Promouvoir les passerelles de formation/recrutement
conduire
              Cette question appelle un travail sur le contenu et sur la transversalité des formations.

              Elargir les perspectives de carrière des salariés de la filière avec la mise en œuvre du
              Contrat d’Objectif Emploi Formation

              4/ Intégrer les concepts de bivalence et de parcours biqualifiants dans les réflexions

              5/ Impulser chez les professionnels la dynamique des groupements d’employeurs qui
              peuvent jouer un rôle dans la consolidation des parcours professionnels

                                                                                                          11
Mise en œuvre       >   DRJSCS

Partenaires à       >   Partenaires financiers : Conseil régional et Pôle emploi
mobiliser           >   Partenaires techniques: CFA / CREPS

Coût prévisionnel   >   Étude sur les besoins en emploi

Echéancier          >   Entamer la réflexion dès 2018

Principaux
                    >   Nombre d’éducateurs formés
indicateurs
                    >   Types et niveaux de formation
d’évaluation

                                                                                   12
Fiche Action n° 5
              Accompagner le développement du secteur entrepreneurial
Orientation
              Structuration et la professionnalisation de la filière
stratégique

              Les activités de la filière nautique peuvent être vectrices de croissance et d’image en
              région. La filière s’est construite autour du secteur associatif, des ligues et des fédérations
              sportives, mais depuis une vingtaine d’années, on assiste à une multiplication de petites
              entreprises dont le poids économique a longtemps été sous-évalué.

              Aujourd’hui, ce secteur dans sa globalité et sa diversité joue un rôle dans le
              développement économique régional de la filière sportive.
Contexte      Les porteurs de projets nécessitent souvent un accompagnement structuré et adapté pour
              développer leurs pratiques. De nombreux dispositifs existent mais ne sont pas tous
              repérés et adaptés à la filière.

              >     Animer un réseau régional pour soutenir et faire valoir la recherche et l’innovation
                    porteurs de développement dans ces pratiques (innovation de services, innovation
                    technologiques et innovation de produits essentiellement)

              >     Faciliter les démarches entrepreneuriales et le développement de projets
                    (associatifs et privés)

              >     Soutenir les initiatives et la création d‘entreprises avec un accompagnement
                    individualisé et un appui à la formalisation du plan d’affaires (ou Business Plan)

              >     Améliorer la compétitivité des entreprises et leur inscription dans la durabilité
                    (anticipation des flux, des périodes de pratique, des besoins etc.)

              >     Accompagner les entreprises à concevoir une offre innovante de produits et/ou de
                    services pour répondre à des besoins nouveaux

              >     Repérer les dynamiques et mieux identifier les attentes spécifiques de ces jeunes et
Objectifs           petites entreprises et orienter les jeunes entreprises vers des réseaux dédiés
                    spécifiques, capables de les accompagner (KLR, Occigene, etc. mais aussi les
                    incubateurs d’entreprises comme LRSET ou REALIS)

              >     Apporter un appui technique pour la mutualisation des emplois et la consolidation
                    des temps de travail afin d’améliorer la qualité des emplois dans les entreprises et
                    leur taux de consolidation.

                                                                                                     13
1.   Renforcer les liens avec les réseaux de la filière et créer un comité de pilotage dédié
                         intégrant les réseaux d’acteurs, l’université, la R&D et l’innovation

                    2.   Accompagner le développement de projets et la création d‘entreprises (missions
                         d’incubateur) spécifique à la filière en positionnant un service adapté et reconnu
                         des parties prenantes en coordonnant davantage les dispositifs existant et en leur
                         donnant de la lisibilité

                    3.   Mettre en place un appui dédié au développement des entreprises (levée de fonds,
                         liens accélérateurs de croissance, plan marketing, mise en réseau, etc.)

Actions à conduire 4.    Faire émerger les besoins des entreprises de la filière et consulter régulièrement les
                         professionnels pour accompagner un plan d’actions transversal (économie et
                         emploi)

                    5.   Faciliter la mutualisation d’emplois entre acteurs sportifs de la filière mais aussi
                         avec les secteurs connexes (la fédération des industries nautiques (FIN)
                         notamment)

Actions en lien     >    Animation et mise en réseau des acteurs (FA 6)

                    >    LRSET en partenariat avec les différents réseaux (LLR Voile, KLR, LLR Vol Libre, LLR
Mise en œuvre
                         Canoé Kayak, LLR Surf, LLR ESSM, SNMP, ANMP, Occigene)

Partenaires à       >    Techniques : Transferts LR, Synersud, Rezopep, Madeeli
mobiliser           >    Financiers : Conseil régional, Fonds Européens, Direccte, DRJSCS

Coût prévisionnel

                    >    Court terme : dès 2017
Echéancier
                    >    Action pérenne

                    >    Nombre de projets accompagnés
Principaux
                    >    Nombre de création d’entreprises
indicateurs
                    >    Nombre de création d ‘emplois
d’évaluation
                    >    Montant des fonds levés

                                                                                                        14
Fiche Action n° 6
                         Structuration et animation du réseau des acteurs
Orientation
              Structuration et la professionnalisation de la filière
stratégique

              L’animation de réseau s’inscrit dans une démarche de structuration et de professionnalisation
              des pratiques sportives. Elle permet de disposer de lieux d’échanges pour débattre de
              problématiques communes transversales, de partager des expériences, d’harmoniser des
              pratiques ou encore de mutualiser des actions. Cette structuration, entre acteurs concernés
              par le développement du nautisme (les producteurs d’activité, les acteurs du tourisme, les
              acteurs des fédérations sportives, les instances institutionnelles, les réseaux sectoriels etc.),
              permet une meilleure connaissance des contraintes et enjeux locaux existants pour chacun des
              acteurs du secteur et la production d’une offre d’activités nautiques régionale plus cohérente.

              Le partenariat est devenu un outil stratégique pour la création de pôles de compétitivité et
              l’émergence et le développement de filières. La concentration de professionnels régionaux,
              unis autour de thématiques majeures dans un réseau permet de gagner en compétitivité.
              Différents réseaux existent sur le territoire, autour des ligues régionales ou d’initiatives privées
              tel que KLR ou le réseau Occigène. Ce sont des réseaux différents construits et structurés
Contexte      autour des pratiques. Le territoire n’a donc pas besoin d’un nouveau réseau mais d’une
              meilleure animation et coordination des acteurs de la filière des sports nautiques.

              Il y a une réelle pertinence de mettre en relation les acteurs à l’échelle locale afin :

               ₋ de lier les différentes activités nautiques pour concrétiser une offre multi-pratique sur un
                    même site, permettant alors de proposer au travers des multiples activités un nautisme
                    sportif, mais aussi un nautisme touristique ou un nautisme éducatif.
               ₋ de mutualiser les moyens, qu’ils soient humains ou matériels, entre les structures, en
                    adoptant une démarche managériale commune (schéma de mutualisation des RH,
                    groupement d’achat...) ;
               ₋ de lier le secteur du nautisme avec d’autres secteurs (hôtellerie, gastronomie...) afin de
                    proposer une offre spécifique.
              Le lien Tourisme-Nautisme fonctionne de manière différente d’une station à une autre. Il est
              source d’initiatives éparses et non homogènes. L’animation transversale de réseau peut
              permettre d’intégrer la filière du Nautisme dans les diverses orientations touristiques.

               > Fédérer et mobiliser les réseaux autour de problématiques communes d’organisation de
                 filière
               > Mettre en place un espace de rencontre et de réflexion pour promouvoir la filière des
                 sports nautiques, apporter des solutions de professionnalisation pour l’inscrire dans une
Objectifs        perspective de développement
               > Favoriser les échanges professionnels, le partage d’expériences, l’harmonisation des
                 pratiques, la modélisation ou encore la mutualisation d’actions et/ou d’emplois
               > Etre en veille et appréhender le développement des pratiques et l’évolution des besoins
                 des différentes clientèles

                                                                                                          15
1.    Mettre en place un groupe de travail rassemblant les ligues sportives, les
                          professionnels, les entreprises du nautisme, les institutionnels, les consulaires etc.
                          et identifier un animateur de réseau pour parfaire un positionnement régional

                    2.    Soutenir une animation de réseaux :
                         Facilitant les échanges et les rencontres entre acteurs
                         Permettant une information et une sensibilisation thématique sous forme de temps
                          collectifs (matinales ou travail plus technique sous forme d’ateliers)
                         Soutenant les actions communes de mutualisation de pratiques ou d’actions inter-
                          filières (montage de produits),
                         Veillant à l’articulation de la programmation évènementielle,
                         Organisant des actions de promotion communes (participation à différents salons
                          professionnels par exemple)
 Actions à
                    3.    Favoriser la montée en compétences pour gagner en efficacité et améliorer les
conduire
                          services rendus :
                         par des actions de formations professionnelles continues pour aider les entreprises
                          à acquérir de nouvelles compétences et/ou favoriser l’offre multi activité ex :
                          journées métiers sur des sujets pratiques et fédérateurs (marketing, identification
                          des produits, juridiques etc.)
                         par des actions d’appui à la mise en œuvre de démarches qualité (qualité
                          d’accessibilité, de services, d’accueil et de produits)

                    4.    Impulser la construction d’un système de communication commun diffusant de
                          l’actualité, différentes informations transversales de la filière et valorisant
                          également les savoirs faire existants (exemples de réalisation, champs
                          d’intervention, équipements, innovations etc.) avec cartographie des professionnels
                          : blog commun ou site internet – Cible communauté de passionnés et information
                          d’un public plus large

Actions en lien     > Accompagner le développement du secteur entrepreneurial (FA 4)
Mise en œuvre       > DRJSCS et Conseil régional en partenariat avec LRSET et/ou le CROS

Partenaires à       > Techniques : Ligues sportives, CDOS, CROS, CRT, ADT, réseaux professionnels, Opca
mobiliser           > Financiers : DRJSCS, Conseil régional, Direccte

Coût prévisionnel

                    > 2017 : constitution et lancement du réseau, mise en place de groupes de travail
                    > 2018/2020 : Programmation annuelle de temps collectifs (groupes de travail,
Echéancier
                      matinales, soirée débat Communication et animation, création d ‘outils de
                      communication commun, etc.)

Principaux          > Nombre de participants au réseau
indicateurs         > Périodicité des rencontres et nombre d’actions collectives mises en place
d’évaluation        > Evaluation de la satisfaction des participants
                                                                                                           16
3. Développement et
   structuration de l’offre

                              17
Fiche Action n° 7 :
   Ancrer une culture « Mer » sur le Littoral : adapter l’offre de pratiques aux attentes des
                                           habitants

Orientation
              Développement et structuration de l’offre
stratégique

              Les activités sportives et de loisirs nautiques contribuent à améliorer la qualité de vie et à
              l’animation du littoral, à l’intégration sociale et au dialogue intergénérationnel. Elles participent
              à l’amélioration de la connaissance de la mer, de ses métiers et de son environnement.
              Des actions de promotion de la culture « Mer » doivent permettre aujourd’hui de développer
              l’accès aux loisirs nautiques et/ou à l’éducation pour le plus grand nombre. Différents
              programmes peuvent être développés dans ce sens, à l’identique d’autres grandes régions
              maritimes (Bretagne ou PACA) : accès aux pratiques nautiques chez les jeunes, découverte du
              milieu marin à l’école, accès à la mer et aux sports nautiques pour les personnes en situation de
              handicap…L’éducation, l’information et la sensibilisation des différents publics aux enjeux
              littoraux et marins, constitue un des axes prioritaires pour développer cette culture régionale.

              Les clubs fédéraux proposent une offre majoritairement orientée vers une pratique sportive
              (entrainement & compétition). Ils n’ont pas encore suffisamment adapté leur offre d’activités
              aux attentes des différents publics. Il semble qu’il manque une forme de pratique, adaptée aux
              jeunes et aux habitants de la région, moins compétitive, plus orientée vers une pratique libre et
              autonome (consommation immédiate, pratique libre et multi-support). En parallèle, on observe
              une baisse de la fréquentation des classes de mer alors qu’elles jouent un rôle social important
              dans l’accès et la sensibilisation des plus jeunes au milieu marin et aux pratiques sportives
              nautiques. Au-delà de l’impact culturel et socio-éducatif, les classes de mer représentent pour
              les clubs un complément d’activité et une source de revenus permettant souvent de consolider
Contexte
              les emplois.

              La création de produits découverte (découverte de la mer, d’un territoire et d’une pratique)
              peut également permettre d’amener la population locale à pratiquer des activités nautiques plus
              régulièrement (ex : balades de randonnées nautiques en Bretagne).

              > Créer une proximité culturelle et physique avec la mer :
               1. Proposer une offre d’activités adaptée à la demande de proximité
               2. Promouvoir les activités nautiques comme support d’animation et de découverte et
                   développer une meilleure accessibilité à la pratique nautique pour les résidents
               3. Initier une offre de découverte tous publics
              > Mieux connaitre les attentes des clientèles locales pour adapter l’offre
              >    Séduire en priorité les cibles jeunes (enfants et adolescents), première cible de pratiquants
Objectifs
                  des acteurs de la filière. Cette jeune clientèle locale constitue un vivier de pratiquants pour
                  une activité sportive régulière à venir mais aussi une courroie de transmission indispensable
                  à la culture maritime.                                                                  18
1. Proposer une offre d’activités orientée vers les attentes des clientèles locales
                      2. Développer l’offre scolaire et extrascolaire (centre de loisirs, PEDT , etc.)
Actions à             3. Soutenir les projets favorisant le développement des pratiques tous publics et
conduire                 intergénérationnels (découverte du milieu marin, activités pour un public en situation de
                         handicap etc.)
                      4. Créer ou valoriser un événement international pour participer à la qualification de la
                         région

Actions en lien       >   Développer la communication à destination des habitants (FA 8)

Mise en œuvre         > Conseil régional, Parlement de la mer

                      > Financiers : Conseil régional à travers les équipements sportifs structurants, Conseil
Partenaires à           Départemental & Communes
mobiliser             > Technique : Education Nationale, Rectorat, DRJSCS
                      > Sportifs : Clubs sportifs

Coût
                      > Enquête : coût approximatif autour de 20 000€
prévisionnel

                      > Enquête :
                           2017 : Constitution du comité de pilotage et rédaction de l’appel d’offre
Echéancier
                                  Lancement de l’enquête (Mai/septembre)
                      > Partenariat et produits adaptés : dès 2017

Principaux        >       Nombre de classes concernées
indicateurs       >       Nombre de produits développés à destination de la population locale
d’évaluation      >       Nombre d’enfants ayant bénéficié d’une sensibilisation aux activités nautiques

                                                                                                                 19
Fiche Action n° 8
 Ancrer une culture Mer sur le Littoral : Développer la communication à destination des
                                         habitants

Orientation
              Développement et structuration de l’offre
stratégique

              La culture Mer ne semble pas suffisamment déployée sur notre territoire. A l’exception de
              certaines communes littorales, les enfants ne sont pas toujours initiés aux activités
              nautiques, bien qu’elles soient est un support de découverte des milieux pertinent. Depuis
              une quinzaine d’années, on observe une baisse de la fréquentation des classes de mer.
              L’offre fédérale reste orientée majoritairement vers une pratique sportive compétitive et
Contexte      ne s’est pas suffisamment adaptée aux attentes des différents publics : sport, loisirs, et
              découverte. Les activités et loisirs nautiques proposés dans les stations manquent parfois
              de lisibilité ce qui ne facilite pas l’accès du public à l’espace marin.
              Enfin, de nombreux acteurs assurent leur promotion, les territoires, les prestataires, les
              fédérations et associations, sans avoir défini de stratégie commune ou coordonnée :
              objectifs, cibles, contenus, images, actions prioritaires …

                   > Recréer une proximité culturelle et physique avec la mer : revaloriser la mer dans
                     la perception qu’ont les habitants de leur territoire régional comme un espace
                     remarquable local et accessible dont ils peuvent profiter toute l’année

                   > Développer l’attractivité du littoral et du nautisme auprès des habitants d’Occitanie
Objectifs            pour des pratiques sportives à l’année : séduire en priorité les cibles jeunes et
                     scolaires

                   > Définir une stratégie de communication régionale commune à destination des
                     habitants ou coordonner les actions de communication des acteurs sur le nautisme
                     et le littoral en direction des habitants d’Occitanie.

              1.    Mobiliser les partenaires : Conseil régional / Conseils départementaux / Fédérations /
                    EPCI, Stations & OT, etc.
              2.    Réaliser une enquête clientèle auprès de la population régionale sur sa perception,
                    ses attentes et ses comportements vis-à-vis du nautisme (analyse de la
Actions             perception/représentation du nautisme par les habitants, évaluation de la
                    satisfaction des pratiquants, étude des attentes en termes de consommation
                    immédiate, pratiques libre et multi-support, services connexes… ) pour proposer des
                    produits adaptés à la demande locale et développer la pratique sur les ailes de saison
                                                                                                       20
Partager avec les partenaires les résultats de l’enquête clientèle réalisée auprès de la
                       population régionale sur sa perception, ses attentes et ses comportements vis-à-vis
                       du nautisme – Voir FA 6a : Adapter l’offre de pratiques aux attentes des habitants du
                       territoire
                       Faire appel à un Cabinet d’études spécialisé dans le sport

                 3.    Définir, sur la base des résultats de l’enquête clientèles locales, un plan de
                       communication partagé et coordonné entre les partenaires qui cible spécifiquement
                       les habitants de la région Occitanie, et en priorité les enfants en familles et en milieu
                       scolaire :
                 -     Objectif : « se faire connaître, se faire aimer et donner envie »
Actions à        -     Identification et priorisation des actions, des prescripteurs, des supports et des
conduire               canaux de communication (place du web/réseaux sociaux, photos et vidéos,
                       affichages panneaux, articles journaux institutionnels …)
                 -     Evaluation budgétaire et répartition des actions à porter et à financer entre les
                       partenaires
                 -     Organisation d’une phase de test pour avoir un retour à chaud peu couteux
                 -     Proposition d’un calendrier précis et collectif : veiller à avoir une offre suffisante,
                       qualifiée et adaptée avant de communiquer pour rendre la promesse crédible et ne
                       pas créer de déceptions et de frustrations. Voir FA 6a
                 -     Définition des critères d’évaluation du plan de communication externe

                 Remarque : La notoriété de certains sportifs du territoire, marins et kite surfeur
                 notamment, peut être mis en scène dans le cadre du plan de communication externe.

Actions en lien FA 7 : Adapter l’offre de pratiques aux attentes des habitants du territoire

                 >     Pilotage : Conseil régional Occitanie Pyrénées Méditerranée dans le cadre du
                       Parlement de la Mer
Mise en œuvre
                 >     Maitrise d’oeuvre: Conseil régional Occitanie / Conseils départementaux /
                       Fédérations / EPCI / Stations & OT
                 >     Techniques et Financiers : Conseil régional Occitanie/ Conseils départementaux /
Partenaires
                       Fédérations / EPCI / Stations & OT / CCI(s)

Coût
prévisionnel

                 >     Aucun : attendre le « bon moment », c’est-à-dire, avoir une offre suffisamment
Echéancier
                       adaptée aux attentes des cibles locales
                 >     Nombre d’actions réalisées
                 >     Suivi budgétaire
Evaluation       >     Estimation des retombées
                                                                                                             21
                 -     Quantitative pour les actions sur internet
                 -     Qualitative pour les autres actions (affichages, articles…)
Fiche Action n° 9
              Favoriser la multi activité et la mise en place de spots de pratiques
Orientation
                Développement et structuration de l’offre
stratégique

                Les activités nautiques du littoral se concentrent principalement autour de la voile, de la
                plongé, du Kitesurf et de manière plus marginale du Kayak de mer et du Stand up paddle.
                Autour de ces pratiques, l’offre proposée est très large : de l’entrainement à la compétition,
                du mieux être à la santé, de l’éducation à la consommation, de la découverte à la location ou
                à l’incentive.
Contexte        Aujourd’hui autour d’une offre fédérale, les clubs et les entreprises doivent adapter leurs
                produits pour proposer une offre multisport, de consommation immédiate avec des produits
                plus accessibles.

                Comment concrétiser sur un même espace une offre plus lisible, regroupée et multiple qui
                réponde à différents besoins des clientèles ?

                >     Renforcer l’offre de produits multi activité : élargir la gamme de produits de
                      l’enseignement à la location, l’organisation de balade, de produits découverte (à
                      l’identique des baptêmes de plongée) l’offre « incentive »
Objectifs       >     Encourager un développement de l’offre des acteurs du nautisme (tous publics, toutes
                      pratiques) cohérent à l’échelle des stations nautiques du littoral
                >     Consolider une offre large et adaptée sur des spots de pratiques facilement accessible
                      et bien repérée dans les stations
                >     Améliorer le développement de l’offre locative de matériels nautiques

                1. Faciliter l’installation de « points plage » ou de « spots de pratiques » regroupant à
                   proximité de l’eau le départ des activités sportives et un espace convivial (espace
                   détente, restauration rapide, snack bar etc.) :
                2. Repérer des points d’appui structurant par station
                3. Favoriser une approche mutualisée entre structures et acteurs d’un même territoire
                   (moyens humains et équipements)
                4. Co-construire des actions multi-activité autour d’un point de départ centralisé (baptême
Actions à          de plongée, location de catamaran, de Kite surf, ballade en paddle et cours de planche à
conduire           voile par exemple)
                5. Repérer les entreprises ainsi que les clubs susceptibles de proposer une offre locative
                   large et de qualité et leur donner davantage de lisibilité

                Quelques réalisations et projets déjà identifiées :
                Ex : Le « Nauti-Pass » à la Grande Motte, carte de fidélité qui permet d’obtenir des
                avantages tarifaires pour l’ensemble des activités nautiques de la station (coût de 5 euros)
                Ex : Beach Park de Gruissan qui regroupe sur un même lieu la voile, le kite surf, le stand up
                paddle, un restaurant, un bar et même, une salle de réunion.
                                                                                                        22
>   FA 6 : Animer l’ensemble des acteurs du nautisme
Actions en lien
                  >   FA 12 : Monter des produits nautiques

Mise en œuvre >       Pilotage & Maitrise d’oeuvre : Stations et offices du tourisme

                  >   Techniques : Stations balnéaires (communes) et Offices de tourisme, fédérations et
                      comités, prestataires (clubs, centres nautiques et prestataires privés)
Partenaires
                  >   Financiers : Conseil régional, Conseils départementaux, Communes, FSE, DRJSCS
                      (CNDS)

Coût              >   Au cas par cas selon les projets présentés et soutenus à l’échelle des différents
prévisionnel          territoires.

Echéancier        >   A court terme, dès 2017

                  >   Nombre de produits proposés
Evaluation        >   Diversité de la multi activité
                  >   Nombre de spots de pratique créés

                                                                                                 23
Fiche Action n° 10
              Favoriser le regroupement des acteurs et les spots de pratiques
Orientation
              Développement et structuration de l’offre
stratégique

              Les évolutions des attentes des clientèles, habitants, pratiquants réguliers ou touristes,
              convergent pour une offre plus transversale, multiple et diversifiée en gamme, en niveau et
              en prix. Les offres actuelles des territoires, de sport ou de loisir, semblent manquer de
              lisibilité. Certaines informations essentielles ne sont pas toujours facilement transmises au
              public : Quelles pratiques sont proposées selon les stations ? Où se situent les prestataires et
              les sites/spots de pratique ? Comment avoir accès à l’offre et aux sites/spots ?...

Contexte      La mise en relation des acteurs, nautisme et tourisme, à l’échelle locale permet notamment
              de développer la connaissance réciproque des offres et des prestataires, de concevoir des
              offres multi-pratiques (sport, loisir, éducation et sensibilisation) et de mutualiser les
              moyens humains et matériels. Enfin, le regroupement des acteurs du nautisme sur des
              espaces communs présente des avantages en termes de :
              - économie d‘échelle sur les coûts de gestion et d’animation
              - impact plus large sur le public
              - valorisation du territoire : relais de l’information touristique et pratique

              > Améliorer l’accueil « nautique et touristique » :
              - identification simplifiée des espaces d’information : présentiel sur la plage à proximité
                 des publics (habitants/touristes), en cœur de station balnéaire avec une vitrine
                 attractive, signalétique adaptée…
              - choix des horaires et périodes d’ouvertures adaptés,
              - disponibilité, visibilité et lisibilité de l’information nautique et touristique
              - conseil humain qualifié et personnalisé (maitrise des langues, connaissance du territoire,
Objectifs        des offres nautiques, …)
              > Encourager la rencontre et la connaissance de l’offre des acteurs du nautisme et du
              tourisme
              > Animer les espaces d’accueil : points plages, cœur de station, port de plaisance
              > Créer des opportunités de développement local : montage de nouveaux produits,
              mutualisations des moyens humains, techniques et financiers …

              Ex : « Station Voile » à Martigues , agréger toutes les activités liées à la mer

                                                                                                      24
1. Identifier une personne en charge de la coordination de l’action au sein de la DRJSCS
                  2. Mobiliser les partenaires : Conseil régional / Conseils départementaux/ EPCI /
                     communes et stations balnéaires / Fédérations / Offices de tourisme … pour évaluer les
                     besoins et opportunité de regroupement physique des acteurs du nautisme et du
                     tourisme sur des espaces communs pertinents
                  3. Soutien technique et financier aux projets à venir et aux actions de regroupement en
                     cours. Les interventions, de type expertises flash, seront à définir au cas par cas selon
                     les besoins spécifiques et les niveaux d’avancement des projets : de l’étude
                     d’opportunité/faisabilité technique et financière à la formation à l’accueil des salariés.
                  4. Réalisation d’une veille et d’un suivi des projets
Actions à
conduire          5. Diffusion des bonnes pratiques et encouragement pour une harmonisation des outils
                     de regroupement des acteurs et de valorisation de l’ensemble des activités nautiques
                     des stations balnéaires (nom, signalétique, …)
                  6. Mise en réseau des « Maisons de la mer », « Pôles nautisme » et autres OT spécialisé
                     nautisme

                  Quelques réalisations et projets déjà identifiées :
                  - Les modèles de Gruissan avec son pôle nautique ou de Frontignan dont l’OT est dans un
                    espace partagé avec la capitainerie. http://polenautique-gruissan.com/fr/
                  - Le projet de Maison de l'Ecotourisme Bleu et des plaisanciers de Gruissan
                  - Les « stations voile » en PACA

              >         FA 6 : Animer l’ensemble des acteurs du nautisme
Actions en lien
              >         FA 12 : Monter des produits nautiques
              >         Pilotage : Conseil régional, DRJSCS-DDCS (CNDS emploi)
Mise en œuvre
              >         Maitrise d’oeuvre : stations balnéaires/Communes/EPCI
              >         Techniques : Stations balnéaires (communes) et Offices de tourisme, fédérations et
                        comités, EPCI, CG(s), Conseil régional, CCI(s), prestataires
Partenaires
                  >     Financiers : Conseil régional, Conseils départementaux, Communautés de
                        Communes, Communes

Coût
                  >     Pilotage de l’action : 0.15 ETP par an
prévisionnel

                  >     Court terme : identification et soutien technique et financier des projets à venir et
                        aux actions de regroupement en cours
Echéancier
                  >     Moyen terme : Réalisation d’une veille, diffusion des bonnes pratiques et mise en
                        réseau des espaces de regroupement des acteurs
                  >     Nombre de projets identifiés
                  >     Nombre de projets soutenus techniquement et/ou financièrement
Evaluation        >     Nombre de projets de « Maisons » réalisées
                  >     Suivi qualitatif des projets : satisfaction des acteurs du projet et des clientèles,
                        dynamique commerciale…

                                                                                                       25
4. Promotion et
   commercialisation

                       26
Fiche Action n° 11
              Promotion des acteurs du nautisme, des stations et du littoral régional
Orientation
                     Promotion et commercialisation
stratégique
                     Le Nautisme à l’échelle de la nouvelle grande région est un enjeu majeur. C’est un élément
                     structurant et de positionnement fort du littoral d’Occitanie. Jusqu’à présent, la
                     communication régionale du littoral est globale, ce sont les stations qui cultivent leurs
                     spécificités et leurs complémentarités. Chaque station a un positionnement nautique naturel
Contexte             dépendant de ses conditions géographiques et climatiques.

                     Les évènements sont des axes forts de communication vecteurs d’image et de notoriété. La
                     qualité et la notoriété des évènements existants ne garantissent pas toujours un « héritage »
                     profitable pour les acteurs. Certains semblent déconnectés du territoire et manqueraient de
                     lien avec l’offre nautique et touristique.
                     >      Agir collectivement pour participer au positionnement de la région Occitanie au sein
                            du marché national et international du nautisme
                     >      Assurer une promotion du nautisme et du littoral coordonnée et complémentaire
                            entre les acteurs, des stations balnéaires, aux fédérations, aux départements et à la
                            région : Qui dit quoi ? à qui ? par quels moyens ? place des évènements ?...
Objectifs
                     >      Garantir une promotion spécifique des activités nautiques « douces » sans les
                            déconnecter de l’ensemble de l’offre qui comprend aussi les activités « moteurs », la
                            pêche, etc.
                     >      Déployer un univers de communication partagé, reconnaissable et identifiable par les
                            cibles de clientèles

                     1.   Constitution d’un groupe de travail sur la « communication nautisme » : Conseil
                          régional Occitanie, les départements, les grandes stations littorales et les fédérations &
                          clusters, CCI(s)
                     2.   Présentation et échanges sur les stratégies de communication et de marketing des
                          acteurs territoriaux et des filières nautiques : identification des cibles de clientèles
                          communes, des contenus spécifiques et complémentaires, des actions de
                          communication affinitaire et communautaire, des évènements nautiques, etc.
                     3.   Définition d’une charte de communication « nautisme » à l’échelle régionale et d’une
                          « boîte à outils partagée » et libre de droits : photothèque, vidéothèque, contenu
                          rédactionnel de présentation du littoral régional, des bassins de pratique, des activités
                          nautiques, articles, revue de presse, interviews, outils de communication
Actions à conduire        évènementiels, etc.
                     4.   Encourager techniquement et financièrement à la coordination et à la
                          mutualisation des actions de promotion du nautisme. Compléter le dispositif « charte
                          et boîte à outils » par des expertises flash ciblées pour les projets collectifs des
                          partenaires signataires de la charte. Par exemple :
                     -    réalisation de cartes et/ou de guides localisant les spots et les prestataires à des
                          échelles supra communales,
                     -    re-conception des évènements nautiques dans leurs dimensions « promotionnelle et
                          communicationnelle » : impliquer les habitants et entreprises locales, mieux valoriser
                          l’offre existante, concevoir des plan de communication affinitaire et communautaires
                          très ciblés avant/pendant/après (GRC/fichiers clients…), proposer des expériences
                          nautiques au public, etc.
                     5.   Participation au travaux et à la réflexion du projet Littoral 21               27
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler