BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant

 
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
BRUXELLES
de l’éco bâtiment à la ville durable
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
© Bernard Deprez
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
Editorial
              Une ville durable
               pour tous les Bruxellois

Depuis plusieurs années, Bruxelles s’est engagée           environnementaux sont aujourd’hui largement pris          Notre ambition : une culture globale de la ville
dans un grand nombre d’actions visant à relever            en compte.                                                durable, pour que le respect de l’environnement
les défis environnementaux spécifiques à une ville-                                                                  contribue au développement humain et social de
région moderne. L’objectif : que Bruxelles devienne,       Quant aux espaces verts et à la biodiversité, ils sont    Bruxelles et à la joie de vivre de ses habitants.
dans les prochaines années, un modèle en matière           une richesse essentielle pour assurer la qualité de
de développement durable. En souscrivant au                vie au sein du tissu urbain. Leur gestion environne-      Chaque geste compte quand on est plus d’un
Pacte des Maires, Bruxelles s’est engagée, avec            mentale, les aménagements de plaines de jeux, le          million de Bruxellois.
1.600 autres villes signataires, à réduire de 30% ses      tracé de la Promenade verte qui permet de faire le
émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025,              tour de la Région par ses espaces verts sont autant       Evelyne Huytebroeck,
dépassant ainsi l’objectif européen d’une réduction        de réalisations concrètes.                                Ministre de l’Environnement, de l’Énergie
de 20% en 2020. La Région de Bruxelles-Capitale                                                                      et de la Rénovation Urbaine de la Région
souhaite faire partie du peloton de tête des                                                                         de Bruxelles-Capitale
                                                           Enfin, d’importants moyens sont mis en œuvre pour
métropoles européennes et mondiales en matière             lutter contre les nuisances environnementales :
de gestion urbaine soutenable.
                                                           épuration des eaux, normes plus contraignantes
                                                           pour les ondes des antennes émettrices des réseaux
Construire l’avenir durable des villes est un défi. Pour
                                                           GSM, lutte contre les pics de pollution, réduction
y faire face, la Région de Bruxelles-Capitale a choisi
                                                           des déchets, etc.
de développer plusieurs lignes d’action, dans tous les
domaines de la vie en société. A commencer par les
                                                           L’action vers une ville durable, c’est aussi le soutien
choix opérés pour améliorer fortement l’efficacité
                                                           à des centaines d’initiatives locales de citoyens qui
énergétique des bâtiments grâce à la promotion à
                                                           agissent au quotidien : quartiers durables, groupes
large échelle des techniques de rénovation et de
                                                           d’achats solidaires en faveur de circuits courts dans
construction durables. A cet égard, de nombreuses
mesures permettent déjà d’atteindre un très haut           l’alimentation, création de potagers et de composts
niveau de performance énergétique et écologique.           de quartiers, etc.
A terme, la généralisation des standards “très basse
énergie” et “passifs” sont des objectifs clairs de la      Mais la transition écologique ne se fera pas sans
politique développée.                                      un véritable projet social. Ce dernier doit veiller
                                                           à une répartition équitable de ces changements
Mais la ville durable se construit aussi via des           et protéger les habitants les plus précarisés. C’est
politiques transversales au niveau des quartiers :         pourquoi, à l’instar du système du prêt vert social,
                                                           des mesures spécifiques visent cette frange de la                                                             1
au-delà des rénovations du bâti, le développement
des contrats de quartiers durables vise à créer            population et font partie intégrante des politiques
une nouvelle dynamique locale en matière de                menées. De même, une attention particulière est
logement, d’espaces publics et d’équipements               portée à la création de nouvelles filières d’emploi en
collectifs. Dans cette dynamique, les aspects              lien avec les nouveaux métiers de l’environnement.
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
La méthode
                  Pour un coming-out
                    des pratiques écologiques
                           La multiplication des bons exemples et leur effet “boule de neige” métamorphosent
                           Bruxelles, de manière de plus de plus visible

    Est-ce parce qu’elle est aussi capitale de l’admi-                                                                     la culpabilisation stérile, mais dans celui de l’inno-
    nistration européenne – souvent qualifiée de                       A savoir                                            vation: c’est avec eux qu’il faut redéfinir les lignes
    centraliste et technocratique – que Bruxelles a misé                       A Bruxelles, le secteur du                  de vie de la ville durable.
    sur d’autres méthodes pour définir, en 2004, une                           bâtiment représente 75% des
    nouvelle politique de l’énergie et l’environnement ?                       consommations d’énergie et 70%              Question de désir pour l’architecte Inès Camacho
                                                                               des émissions de CO2.                       en 2007 : “J’aurais bien voulu, avant de concevoir
    Face aux gigantesques défis imposés par le                                                                             mon projet, essayer d’habiter dans une maison
    dérèglement climatique (plus rapide encore que                                                                         passive, mais c’était introuvable… Le plus important,
    prévu) et l’entrée à marche forcée de l’humanité             Consommer moins pour habiter mieux                        c’est de permettre aux gens d’expérimenter
    dans l’ère de l’après-pétrole, la question était             Dans toute ville, il existe des habitants et des entre-   ce genre d’espace [1].” Question de bon sens
    simple : en partant de rien, comment opérer les              prises qui désirent vivre et travailler autrement : en    pour Éric Gobert, project-manager des bureaux
    mutations indispensables pour faire face à ces défis,        utilisant moins de ressources, d’espace, d’eau ou         passifs Aéropolis II : “Il s’agit de ne pas construire
    avec une Belgique lanterne rouge européenne                  d’énergie, tout en profitant mieux de la ville et de      aujourd’hui un bâtiment déjà périmé [2] !”
    en matière de réduction de la consommation                   la vie. Ces créatifs ne sont pas dans le registre de
    d’énergie ?

    L’alternative se présentait grosso modo ainsi : soit
    lancer de grands projets-pilotes que les pouvoirs
    publics risquaient d’avoir à porter à bout de bras

                                                                                                                                                                            © Marie-Françoise Plissart - Région de Bruxelles-Capitale
    et à payer au prix fort ; soit encourager des projets
    remontant du terrain et portés par des concepteurs
    et des maîtres d’ouvrage engagés en matière d’éco-
    construction.

    Bruxelles a choisi la méthode participative : elle
    consiste à stimuler la demande et à accompagner
    des projets pilotes et innovants pour leur permettre
    d’aller le plus loin possible. Il s’agissait de capter les
    initiatives enthousiastes d’entreprises, de parti-
    culiers et de pouvoirs publics. De faire confiance
    aux gens en partant de leurs besoins concrets, de
    miser sur leurs compétences.

    Et ainsi de permettre progressivement à un nombre
    croissant d’acteurs d’intégrer la dynamique
    en faisant la démonstration de leur sensibilité
2
    écologique. Cette méthode a d’abord tiré sur le fil
    rouge de l’énergie, le levier le plus stimulant pour
    les entreprises et les particuliers en raison des
    économies réalisées. Progressivement s’y sont
    noués les fils verts de l’écoconstruction et les autres
    maillons qui tissent la toile d’une ville durable.
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
Toucher le hardware et le software                             rénovés (…) rien qu’avec nos savoir-faire existants,

                                                                                                                                                                                         © Bernard Deprez
La politique choisie par la Région a été de mobiliser          des gens du cru et sans grandes campagnes de
ces femmes et hommes désireux d’innovation en                  formation, ça démontre la capacité du marché à
les aidant à agir concrètement : aides financières,            faire des choses extraordinaires [3] !”
soutien technique pointu, formations et infor-
mations… Mais aussi production de référentiels,                                                                       • en insufflant la dynamique des quartiers
création de réseaux et d’associations profession-               Bruxelles est passée de 0 bâtiments                      durables dans tout aménagement urbanistique à
nelles, etc. Il fallait travailler à la fois sur le hardware    passifs en 2007 à plus de 80.000 m²                      Bruxelles ;
- les bâtiments, les installations techniques, les              réalisés ou en projet en 2009.                        • en développant les filières économiques vertes
matériaux, etc. -, et sur le software : l’information,                                                                   au travers de l’alliance Emploi Environnement qui
la formation des professionnels, le changement des                                                                       dynamisera l’emploi local ;
usages et des modes de consommation, l’entretien               Consolider et généraliser                              • en planifiant une mobilité respectueuse de
des lieux et des équipements, etc. Toutes ces                  Les résultats significatifs engrangés ces dernières       l’environnement, basée sur les modes actifs
actions sont décrites dans les pages qui suivent.              années ont permis de créer les bases d’une                (marche, vélo, transport en commun) et qui
                                                               mutation majeure : Bruxelles s’est construit une          limite l’usage de la voiture individuelle.
Dans cette optique de stimulation, l’organisation              vision d’avenir et s’est donné les moyens de la
de plusieurs appels à projets a permis l’émergence             réaliser. Un Bruxelles neuf, made in green, est prêt    En 2015, le standard passif sera
d’initiatives exemplaires réparties sur tout le                à émerger.                                              obligatoire pour toute construction
territoire régional, de l’échelle du bâtiment à celle                                                                  neuve.
des quartiers.                                                 Se pose alors la question de l’extension de ces
                                                               transformations : s’il faut continuer à stimuler
C’est ainsi que la multiplication des bons exemples            la demande, il faut également structurer l’offre       Demain, il pourra y avoir de meilleurs projets que
et leur effet “boule de neige” métamorphosent                  professionnelle.                                       d’autres, de plus belles architectures que d’autres,
Bruxelles, de manière de plus en plus visible.                 La Région met aujourd’hui en place les éléments        des quartiers plus durables que d’autres, mais
                                                               majeurs de son action pour les années à venir.         c’est ensemble qu’ils donneront à Bruxelles l’élan
Cette démarche a montré que les Bruxellois avaient             Comment ?                                              nécessaire pour sa transition vers la ville durable.
une grande capacité d’adaptation. “Nous avions en              • en rendant exemplaire la gestion de ses propres
Belgique des architectes et des ingénieurs extrê-                 bâtiments publics ;                                 [1] B
                                                                                                                           . Deprez et al, Vert Bruxelles ! Architectures à suivre,
                                                                                                                          Racine, Bruxelles, 2009, p.110.
mement bien formés, mais ils ne le savaient pas !              • en élaborant des réglementations telles que         [2] Ibidem, p.17.
Passer de zéro bâtiment passif en 2007 à plus de                  le standard passif obligatoire pour toute           [3] Extension du domaine du passif, in be.passive n°02, janvier
80.000 m² en 2009, sans parler des bâtiments                      construction neuve dès 2015 ;                            2010.

                                                                                                                                                                                                            3
                                                                             © Bernard Deprez
© ASBL Bonnevie
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
D’autres bâtiments sont possibles !
                 Bâtiments exemplaires :
                   relancer l’innovation
                          En trois ans, 117 projets lauréats représentant plus de 265.000 m² ont été
                          sélectionnés par les Appels à Projets Bâtiments Exemplaires. On y compte des
                          centaines de logements, des bureaux, des écoles et des crèches, un funérarium, etc.,
                          totalisant plus de 18,5 millions d’euros de subventions.

    Relancer l’innovation                                     jour entier chaque semaine. Réunis ensemble, ces                                                       1
                                                              bâtiments exemplaires permettent d’économiser
    Les observateurs reconnaissent qu’une architecture
                                                              chaque année des millions de litres de pétrole et
    de qualité a trop longtemps manqué à Bruxelles. La
                                                              d’éviter l’émission de plus de 13.000 tonnes de CO2 !
    promotion immobilière a favorisé le conservatisme
    architectural et le rendement à court terme [1].
    La qualité architecturale, environnementale et sani-

                                                                                                                                                                                    © Bernard Deprez
    taire des bâtiments en a beaucoup souffert.
    Plutôt que de miser sur la production ponctuelle de
    l’un ou l’autre bâtiment et en faire un “coup média-
    tique”, et fidèle à sa méthode consistant à partir des
    besoins et initiatives du terrain, la Région a organisé                                                                           1 Logements passifs
                                                                                                                                                                     2
    trois Appels à Projets Bâtiments Exemplaires pour                                                                               L’Espoir, arch. Carnoy;
                                                                                                                                     2 Logements passifs,
    encourager financièrement les démarches d’éco-
                                                                                                                                           arch. Camacho;
    conception intégrée [2]. Elle a assigné 4 objectifs                                                                             3 Magasin Caméléon,
    aux candidats concepteurs : la performance éner-                                                                                         arch. Wittock;
    gétique, le choix de mesures d’éco-construction,                                                                                    4 Bureaux passifs,

    la qualité architecturale et la reproductibilité tech-                                                                   arch. LD2/Lahon & Partners;

                                                                                                                                                                                    © Bernard Deprez
                                                                                                                                       5 Arch. G. Bedoret;
    nique et financière (voir ci-contre).
                                                                                                                            6 Logements sociaux passifs,

                                                                                                                                       arch. B-Architecten;
    Tendances et résultats                                       4 exigences simples pour BatEx                                      7 Bureaux Mundo-b,

                                                                                                                                        AAA Architectures;
    En trois ans, 117 projets lauréats représentant plus                                                                              8 Logements passifs
    de 265.000 m² ont été sélectionnés dans le cadre             (1) Les projets doivent être très économes                                                         3
                                                                                                                                               Midi-Suède,
    des Appels à Projets Bâtiments Exemplaires. On y                 en énergie, avec la référence du stan-                         arch. Urban Platform;
    compte des centaines de logements collectifs et in-              dard passif pour la construction neuve, la       9   Rénovation passive Savonnerie,
    dividuels, des bureaux, des écoles et des crèches,               basse et très basse énergie en rénovation.                  arch. MDW architectes.
    un funérarium, etc., totalisant plus de 18,5 millions
    d’euros de subventions.
                                                                 (2) Les projets favorisent l’éco-conception

                                                                                                                                                                              © Bernard Deprez
                                                                     dans le choix des matériaux, le respect
    Malgré la crise de 2008, on constate que l’habitat               des cycles naturels (en particulier pour les
    (en particulier l’habitat public) y prend une part               eaux de pluie) et la biodiversité, la qua-
    croissante, ce qui paraît essentiel au vu de l’impor-            lité sanitaire des espaces, leur adéquation
    tante pénurie de logements à Bruxelles.                          aux formes d’éco-mobilité, etc.
    Ces appels à projets ont aussi consacré l’avènement          (3) Les projets présentent une haute qualité                                                       4
    du standard passif, avec des centaines de logements              architecturale et sont bien intégrés au pa-
    (neufs et rénovés), plusieurs écoles et bâtiments de             trimoine existant. Ils présentent en outre
4   bureau, totalisant 81.000 m² construits d’ici 2013.              une bonne visibilité.
    Plus de 400 logements sont également rénovés en
    basse ou très basse énergie.                                 (4) Les projets doivent être simples et repro-
                                                                     ductibles du point de vue technique et
    Les Bâtiments Exemplaires représentent annuelle-
                                                                                                                                                              © Yvan Glavie

                                                                     financier : pas de solution high-tech, mais
    ment plus de 16 % de la construction: c’est comme
                                                                     des concepts et des matériaux avec des
    si tout Bruxelles construisait 100 % écologique un
                                                                     temps de retour acceptables.
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
Les bâtiments exemplaires                                             Proportions des Subsides octroyés par année selon les secteurs
                                                                                                              permettent d’éviter                                                    Log. Individuel       Log. Collectif      Bureaux / Commerces       Equip. Collectifs

                                                                                                              l’émission de plus de                                                         7.185.537,41                    6.369.607,00             5.031.403,00
                                                                                                              13.000 tonnes de CO2 !                                         100%

                                                                                                                                                                             90%
                                                                                                                                                                             80%

                                                                                                                                                                             70%
    nombre de lauréats          2007                    2008        2009         total
    logements individuels         11                      11          11           33                                                                                        60%
    logements collectifs          10                      10          18           38                                                                                        50%
    bureaux / commerces           11                       6           4           21
                                                                                                                                                                             40%
    équipements                   10                       7           8           25
                                  42                      34          41          117                                                                                        30%

                                                                                                                                                                             20%
    surfaces projetées m2        2007                  2008         2009         total
    logements individuels       2.523                 2.888        2.332        7.743                                                                                        10%
    logements collectifs       28.269                28.786       24.538       81.593                                                                                         0%
    bureaux / commerces        66.340                19.649       15.093      101.082                                                                                                          2007                           2008                     2009
    équipements                32.750                23.963       18.933       75.466
                              129.702                75.286       60.896      265.884

    répartition subventions     2007                    2008        2009       total %
    logements individuels
    logements collectifs
                                   3
                                  26
                                                           4
                                                          35
                                                                       6
                                                                      52
                                                                                     4
                                                                                    36
                                                                                                              Stimuler les professionnels,                                               Construction neuve :
    bureaux / commerces
    équipements
                                  37
                                  34
                                                          30
                                                          31
                                                                      18
                                                                      24
                                                                                    29
                                                                                    31
                                                                                                              faire germer les compétences                                               tous passifs en 2015
                                  42                      34          41          117
                                                                                                              Particuliers, maîtres d’ouvrages publics, archi-                           Les Appels à Bâtiments Exemplaires ont
    nombre de logements         2007                    2008        2009         total                        tectes, mais aussi ingénieurs, bureaux d’études                            également servi de banc d’essai : avec plus de
    neuf passif                   86                      58         196          340
    rénové passif                  3                       9           1           13                         et entreprises, tous ont été mis au défi de penser                         81.000 m² passifs réalisés ou en chantier, ils ont
    neuf basse énergie           168                       9           -          177
    rénové basse énergie          17                     204          35          256                         leurs projets selon des critères de qualité encore                         permis de confirmer que le standard passif était
                                 274                     280         232          786                         inusités à Bruxelles et dans le monde.                                     parfaitement accessible et sans surcoût majeur
                                                                                                              53% des projets de particuliers avaient pour                               en résidentiel, dans les écoles ou encore dans les
                                                                                                              maîtres d’ouvrage des architectes désirant                                 bureaux, en neuf et parfois même en rénovation.
                                                   “Ma maison est un peu comme un                             mettre en œuvre ces nouveaux concepts pour                                 Ce standard réduit le besoin d’énergie de
       5                                                                                                                                                                                 chauffage à 15 kWh/m²/an, contre 150 pour une
                                                   laboratoire; bien sûr, ça implique                         leur propre logement et notamment tester le
                                                   pour moi un investissement de                              concept passif. On peut dire qu’ils ont assumé                             construction classique, ce qui permet d’éviter
                                                   temps supplémentaire pour la                               leur rôle de pionniers.                                                    l’usage d’un système de chauffage conven-
                                                   conception, le dessin des détails,                                                                                                    tionnel. Cette performance est rendue possible
                                                   le cahier des charges, mais ça ira                         Un appel d’offre intégré au processus de                                   par un haut niveau d’isolation et d’étanchéité à
                                                   sans doute plus vite pour les projets                      sélection a permis à de nombreux bureaux                                   l’air, couplé à une ventilation de confort dotée
                                © Gérard Bedoret

                                                   suivants…”                                                 d’études – responsables de l’analyse technique                             d’un échangeur de chaleur.
                                                   Gérard Bedoret, architecte à Uccle                         des projets retenus – d’assimiler en profondeur
                                                                                                              les nouveaux critères de qualité. Bruxelles                                C’est donc avec confiance que le Gouvernement
                                                                                                              Environnement a également fait appel à ces                                 bruxellois s’est engagé à rendre toute nouvelle
                                                                                                              experts pour assurer le suivi des projets lauréats,                        construction publique conforme au standard
       6                                            8                                                         ce qui a permis de propager encore davantage                               passif dès 2010. Une règle qui s’imposera
                                                                                                                                                                                         également à toute construction neuve privée
                                © Bernard Deprez

                                                                                                              les principes de l’éco-conception et de l’éco-
                                                                                                              construction.                                                              dès 2015.
                                                                                                              Le jury, composé de représentants des
                                                                                                              universités et des administrations, a pu statuer
                                                                                                                                                                                                 A savoir
                                                                                         © Bernard Deprez

                                                                                                              sur les qualités architecturales et urbanistiques,
                                                                                                              mais aussi techniques et financières des projets.                                                Dans un bâtiment passif, le besoin
                                                                                                              Au final, être sélectionné en tant que ‘lauréat                                                  d’énergie de chauffage n’est que de
                                                                                                              Bâtiment Exemplaire’ a constitué une forme de                                                    15 kWh/m²/an, contre 150 pour une
                                                                                                              label explicitement recherché par les acteurs                                                    construction classique : soit 10 fois
                                                                                                                                                                                                               moins. Plus besoin de système de
       7                                            9                                                         immobiliers [3].
                                                                                                                                                                                                               chauffage.
                                                                                         © MDW-architectes

                                                                                                                                                                                                                                                                             55
                                                                                                              [1] M. Cohen, A Bruxelles, près de chez nous, L’architecture
                                                                                                                  dans les contrats de quartier, 2007, Région de Bruxelles-
                                                                                                                  Capitale.
© Yvan Glavie

                                                                                                             [2] B. Deprez et al, Vert Bruxelles! Architectures à suivre, Racine
                                                                                                                 2009 ; Bruxelles passif en 2015, in be.passive 02, 20
                                                                                                             [3] Interview de Mme Sophie Le Clercq (JCX-IMMO), in
                                                                                                                 be.passive 02, p.12, 2009.
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
D’autres bâtiments sont possibles !
                     Des constructions
                       et éco-rénovations exemplaires
                             “Aujourd’hui, je crois que je ne pourrais plus faire autrement que
                             de concevoir de la basse énergie ou du passif, parce que je n’ai
                             plus de motivation à utiliser de vieilles techniques.”

    2 logements passifs en duplex                                       Rénovation très basse énergie de bureaux                         Rénovation très basse énergie de 180
    Rue Wauters, 17 - Schaerbeek                                        et extension de 5 logements passifs                              logements sociaux du Florair
    Inès Camacho, arch., www.inescamacho.com                            42 Rue de la Loi, Etterbeek                                      Av. G. De Greef - Jette (1958)
    Inès Camacho, architecte et maître d’ouvrage : “J’ai                Synergy Int’l, www.synergy-international.com                     Ph. Ségui, architecte
    compris que mon projet était proche des critères                    Pour Eric De Keuleneer, maître d’ouvrage (Credibe                Vincent Schrurs, maître d’ouvrage (Foyer Jettois) :
    passifs, même s’il n’avait jamais été pensé comme                   sa), l’expérience est “extrêmement enrichissante                 “Nous allons isoler tout le bâtiment, poser de nou-
    ça. J’ai déposé mon dossier, puis j’ai passé six mois à             malgré la difficulté de rester dans le bâtiment pen-             velles fenêtres à double vitrage isolant, installer une
    transformer mon dossier d’exécution. C’était un peu                 dant les travaux. Nous ne rencontrons que des corps              véritable ventilation, etc. (…) En tenant compte de
    par naïveté, par innocence, que je me suis lancée                   de métier amoureux du travail bien fait ” !                      plus en plus de paramètres, comme les ponts ther-
    dans l’aventure. Mais aujourd’hui, je crois que je ne               “De mon point de vue, nous avons réussi un triple                miques, les spécificités constructives, etc., il reste
    pourrais plus faire autrement que de concevoir de la                pari : maintenir et améliorer un bel immeuble rue de             difficile de passer sous la barre des 30 kWh/m² par
    basse énergie ou du passif, parce que je n’ai plus de               la Loi, rénover de façon rentable et confortable sans            an en moyenne pour le chauffage. En ventilation par
    motivation à utiliser de vieilles techniques. Les vieux             devoir introduire l’air climatisé et enfin prouver qu’il         exemple, nous utiliserons vraisemblablement des
    machins qui puent, ça ne m’intéresse plus [1] !”                    se justifie de construire du logement rue de la Loi.             systèmes C et D avec régulation par sonde; ça nous
    Aujourd’hui ce projet a été récompensé par plu-                     [2]”                                                             paraît actuellement le meilleur compromis entre
    sieurs Prix d’architecture.                                         Le projet met en œuvre un système de préfabrication              la garantie de confort, la réduction des besoins de
                                                                        mixte acier/bois original pour la construction des               chauffage et les coûts [2].”
    Superficie : 313 m²                                                 logements passifs déposés sur la toiture existante.              Tout en améliorant le confort des locataires, l’assainis-
    Energie de chauffage : 12 et 14 kWh/m²/an
    Spécificités : éco-matériaux, échangeur de chaleur et puits                                                                          sement énergétique passant de 200 à 30kWh/m²/an
                                                                        Superficie : 1.850 / 571 m²,                                     permettra l’économie annuelle de 840.000 kWh, soit
    canadien, étanchéité à l’air n50= 0,57 vol/h, citerne eau de
                                                                        Energie de chauffage : 27 / 12 kWh/m²/an
    pluie, capteurs photovoltaïques                                                                                                      210 tonnes de CO2.
                                                                        Spécificités : échangeur de chaleur, étanchéité à l’air
    [1] Vert Bruxelles ! Architectures à suivre, Racine, 2009, p.18.
                                                                        n50= 0,60 vol/h, toitures verdurisées, préfabrication, solaire
                                                                                                                                         Superficie : 18.200 m²
                                                                        thermique et photovoltaïque
                                                                                                                                         Energie de chauffage : 30 kWh/m²/an
                                                                        [2] interview in be.passive 04, juin 2010, p.20.
                                                                                                                                         Spécificités : ventilation C/D, étanchéité à l’air n50= 0,80 vol/h,
                                                                                                                                         isolation par l’extérieur, aménagements éco-mobilité, citerne
                                                                                                                                         eau de pluie
                                                                                                                                         [2] Interview in be.passive 04, juin 2010, p.85.

                                                                                                                                                                                                           © Bernard Deprez
6
                                                                         © Synergy International
     © Yvan Glavie
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
Tous les projets lauréats éco-exemplaires sont détaillés
14 logements passifs en duplex pour                                                dans Vert Bruxelles ! Architectures à suivre… (Racine,
                                                                                   2009) et cartographiés sur le site
familles primo-arrivantes                                                          www.bruxellesenvironnement.be/batimentsexemplaires
Association L’Espoir - Rue Fin - Molenbeek
http://espoirmolenbeek.blogspot.com
Damien Carnoy, arch., www.carnoy-crayon.be

Joséphine Mucabucyana et Lahoussine Fadel,
membres de l’association L’Espoir : “Nous avons or-
ganisé de petites fêtes pour que les enfants appren-
nent à se connaître parce que, après, on va former                                   Bureaux passifs                                                                         Rénovation passive d’une maison
une copropriété et on va devoir vivre ensemble et                                    Av. Urbain Britsiers - Schaerbeek                                                       Rue des Archives, 28 - Watermael-Boisfort
gérer l’immeuble [3]”. Lorella Pazienza, de l’asbl                                   Architectes Associés, www.architectesassocies.be                                        Raphaël Tilman, arch., www.low-a.be
Bonnevie : “les besoins des familles qui ont émergé                                                                                                                          Hélène et Raphaël, architectes et maîtres d’ouvrage :
lors des ateliers de définition du projet sont les bases                             Sabine Leribaux et Marc Lacour, Architectes Asso-                                       “Nous avons démarré le projet avec un objectif déjà
du développement durable. Certains des membres                                       ciés : “Quand nous avons gagné le concours pour                                         réalisé par d’autres : rénover en basse énergie. Au
ont suivi des formations d’animateur énergie pour                                    les bureaux Aéropolis, nous avons convaincu le                                          gré de nos recherches, nous nous sommes rendu
pouvoir informer les habitants du quartier. Ils ont                                  maître d’ouvrage de travailler en passif. Mais quand                                    compte que l’objectif final pouvait être bien plus am-
participé au défi énergie que la Région organise                                     on parle d’un bâtiment durable, il n’y a pas que la                                     bitieux et avons fait le pari de réaliser la première
chaque année. Ils expliquent comment économiser                                      consommation d’énergie qui compte, il y a aussi                                         rénovation passive de Bruxelles [5]”.
l’énergie par de petits gestes et sans beaucoup de                                   le choix des matériaux. Ici nous avons mené une                                         L’économie en chauffage équivaut à 4,9 téq de CO2
frais [3]”.                                                                          réflexion pour la toiture, le choix des isolants, et                                    par an. Occupant des maisons en tous points com-
                                                                                     surtout au niveau de la façade (…) Aéropolis n’est                                      parables à celle d’Hélène et Raphaël, les voisins sont
Superficie : 1.833 m²                                                                que 2 à 4 % plus cher qu’un immeuble standard,                                          également très intéressés…
Energie de chauffage : 14 kWh/m²/an
Spécificités : 1e construction bois sur 4 niveaux à Bruxelles,
                                                                                     alors que la structure et la modulation des bureaux
                                                                                                                                                                             Superficie : 150 m²
éco-matériaux, échangeur de chaleur, étanchéité à l’air                              sont conformes à tout ce qu’on fait dans le Quartier                                    Energie de chauffage : 13 kWh/m²/an
n50= 0,60 vol/h, citerne eau de pluie, capteurs thermiques et                        européen aujourd’hui, à tout ce qu’exigent les                                          Spécificités : éco-matériaux, échangeur de chaleur, étanchéité à
toiture verdurisée                                                                   clients [4]”.                                                                           l’air n50= 0,52 vol/h, capteurs thermiques
[3] Vert Bruxelles ! Architectures à suivre, Racine, 2009, p.137.
Voir aussi p.16.                                                                                                                                                             [5] www.passeursdenergie.be
                                                                                     Superficie : 7.388 m²
                                                                                     Energie de chauffage : 7,4 kWh/m²/an
                                                                                     Spécificités : structure béton armé et enveloppe étanche en
                                                                                     construction bois/métal autour d’un patio, bois FSC, échangeur
                                                                                     de chaleur et puits canadien, étanchéité à l’air n50= 0,60 vol/h,
                                                                                     night cooling, citerne d’eau de pluie
                                                                                     [4] Vert Bruxelles ! Architectures à suivre, Racine, 2009, p.56.

                                                                                                                                                                                                                                                             7
                                                                                                                                                    © Architectes Associés
                                                                © Bernard Deprez

                                                                                                                                                                                                                                          © Raphaël Tilman
BRUXELLES de l'éco bâtiment à la ville durable - My Covenant
D’autres bâtiments sont possibles !
                 Des bâtiments exemplaires
                   pour tous                                                                                                                                1

                          Dans une Région qui va faire face à un vrai boom démographique
                          et qui connaît un déficit en logement social, construire du logement
                          durable pour tous est un enjeu majeur. En train d’être relevé.

                                                                                                                                                                                                © Délices Architectes
    Des bâtiments exemplaires pour tous,                      les plus précaires dans l’impossibilité de payer leurs
    non peut-être !                                           factures énergétiques [1].
    Les besoins de logements en Région de Bruxelles-                                                                           1 Anderlecht, arch. Délices Architectes ; 2 Molenbeek, arch.
                                                              C’est pourquoi le syndicat des locataires a pu se              B-Architecten ; 3 Jette, arch. A2M ; 4 Neder-Over-Heembeek,
    Capitale sont importants. On n’y compte que 11 %
                                                              réjouir de l’intérêt des promoteurs publics et écrire           arch. P. BLondel; 5 Forest, arch. B612 Architectes & Partners;
    de logements publics, dont 8% de logements
                                                              que “le logement passif, c’est bon aussi pour les                                             6 Ixelles, arch. R2D2 Architectes.
    sociaux, alors que 32.000 ménages sont actuel-
                                                              prolos ! (…) Réaliser ces logements sociaux passifs,
    lement inscrits sur les listes d’attente des sociétés
                                                              avec l’engouement que cela suscite, signifie le retour
    de logement social. Or les tendances démogra-
                                                              d’une époque pas si lointaine où le logement social
    phiques conduisent à pronostiquer un accrois-
                                                              servait d’exemple pour l’innovation architecturale [2]”.     Bâtiments exemplaires :
    sement de 150.000 nouveaux habitants d’ici 2020.
    “Les réserves foncières bruxelloises s’amenuisent.                                                                     l’occasion d’aller plus loin pour les
                                                               La performance énergétique est un moyen de
    Selon les estimations, il faudra prévoir près de
                                                               lutter contre la précarisation des allocataires
                                                                                                                           communes
    60.000 logements dans les dix prochaines années.                                                                       Pour Vincent Degrune, Chef de projet à la com-
                                                               sociaux, dont une part croissante des revenus
    Un véritable défi!”, explique Denis Grimberghs,            est consacrée aux charges de chauffage et                   mune de Molenbeek en charge du suivi d’un chan-
    Président de la SDRB.                                      d’électricité.                                              tier de 12 logements sociaux passifs, le projet initial
    Il est dès lors réjouissant de constater que la parti-                                                                 était “conditionné par la volonté de la commune de
    cipation des sociétés de logements publics aux                                                                         réaliser un projet basse énergie; c’est ensuite que
    opérations BatEx a largement dépassé les attentes.        Réfléchir en termes de coût global                           le passif s’est révélé possible». L’impulsion du BatEx
                                                                                                                           aura permis de mettre en œuvre «une performance
    Sur les appels à projets 2007 à 2009, 313 logements       d’occupation
    ont été conçus dans le secteur privé, pour 473 dans                                                                    environnementale plus globale, par des réflexes
                                                              Comme toute architecture innovante, les premiers             simples.”
    le secteur public, soit 60%. Plus encourageant            projets passifs sont dans certains cas légèrement plus
    encore : les communes les moins favorisées de la                                                                       Elle contribue à une vision plus large de l’économie
                                                              chers qu’une construction conventionnelle. Mais ce           des bâtiments, qui tient compte du temps et de la
    Région se sont montrées les plus actives dans la          surcoût est rentabilisé par les économies d’énergie,
    conception et la mise en chantier de logements                                                                         plasticité des projets : “il faut essayer de faire des
                                                              d’autant plus rapidement que le pétrole augmente             constructions qu’on puisse garder le plus longtemps
    éco-sociaux. Ces actions publiques sont portées           de prix. Pour les locataires, ce sont le coût global
    par divers acteurs : les Sociétés Immobilières de                                                                      possible, pour pouvoir éventuellement les démonter
                                                              d’occupation, le loyer et les charges qui comptent.          et en faire autre chose si nécessaire. Il est important
    Service Public (SISP), la Société de Développement
    pour la Région de Bruxelles-Capitale (SDRB) et                                                                         de concevoir des bâtiments neufs qui seront faciles
                                                              Toutes les constructions ou les rénovations de               à rénover; pour cela, la simplicité de la structure est
    les communes (à travers les contrats de Quartier          logements réalisées par des entités publiques
    Durable).                                                                                                              importante : des plans libres, le moins possible de
                                                              ou assimilées (SDRB et SISP), dont la réalisation            porteurs. Et des techniques spéciales laissées appa-
                                                              dépend financièrement de la Région, devront être             rentes pour les modifier facilement parce qu’elles
    Le bâtiment durable d’abord au service                    dimensionnées sur le plan de la qualité énergétique          évoluent très vite ”.
    des plus défavorisés                                      en suivant la logique du coût d’occupation le plus
    La performance énergétique est un moyen de                bas pour l’habitant.
8   lutter contre la précarisation des allocataires
    sociaux, dont une part croissante des revenus est               A savoir
    consacrée aux charges de chauffage et d’électricité.
    Dans les logements publics, il arrive fréquemment                       Les tendances démographiques                 [1] A lter-Echos n°246, février 2008, Le logement social se met au
                                                                            prévoient un accroissement                       vert, www.alterechos.be ;
    que les charges dépassent le coût du loyer. Si                                                                       [2] L e Soir, 25/03/2008, Leprince P., Le passif, c’est bon aussi pour les
                                                                            de 150.000 nouveaux habitants
    rien n’est fait d’ici dix à quinze ans, les sociétés de                 d’ici 2020.                                      prolos.
    logements sociaux craignent de voir les ménages
2                                                                      3                                             4                                                    5                                                       6

                                    © B-Architecten

                                                                                                                                                                 © B612 Architectes & Partners
                                                             © Architectes A2M

                                                                                                                                                                                                                                                      © R2D2 Architectes.
                                                                                                                                             © P. BLondel
                                                                                                                                                            BRUXELLES
                                                                                                                                                            NEDER-OVER-HEEMBEEK
                                                                                        BRUXELLES                  SAINT-JOSSE-TEN-NOODE                    4 projets - 11 626 m2
                                                                                        LAEKEN                     6 projets - 8 332 m2                     79 logements - 8 468 m2
                                                                                        3 projets - 6 039 m2       16 logements - 2 045 m2
                                                                                        1 logement - 124 m2                                                                                               BRUXELLES
                               JETTE                                                                                                                                                                      HAREN
                               5 projets - 20 438 m2                                                                                                                                                      2 projets - 13 683 m2
                               185 logements - 18 477 m2                                                                                                                                                  145 logements - 13 683 m2

                                                                                                                                                                                                               SCHAERBEEK
             BERCHEM                                                                                                                                                                                           15 projets - 33 332 m2
             SAINTE-AGATHE                                                                                                                                                                                     23 logements - 3 392 m2
             2 projets - 2 250 m2
             1 logement - 337 m2                                                                                                                                                                                             EVERE
                                                                                                                                                                                                                             4 projets - 4 089 m2
             MOLENBEEK                                                                                                                                                                                                       6 logements - 884 m2
             9 projets - 15 878 m2
             48 logements - 6 670 m2
                                                                                                                                                                                                                             WOLUWE-
                                                                                                                                                                                                                             SAINT-LAMBERT
             BRUXELLES CENTRE                                                                                                                                                                                                5 projets - 14 551 m2
             14 projets - 62 320 m2                                                                                                                                                                                          6 logements - 874 m2
             65 logements - 8 671 m2

             SAINT-GILLES
             6 projets - 5 408 m2
             35 logements - 5 148 m2
                                                                                                                                                                                                                             ETTERBEEK
                                                                                                                                                                                                                             4 projets - 5 519 m2
                                                                                                                                                                                                                             9 logements - 1 670 m2
             ANDERLECHT
             11 projets - 15 697 m2
             16 logements - 1 830 m2

             FOREST                                                                                                                                                                                                          AUDERGHEM
                                                                                                                                                                                                                             2 projets - 453 m2
             9 projets - 30 401 m2
                                                                         IXELLES                                                                                                                                             2 logements - 453 m2
             65 logements - 9 247 m2
                                                                         5 projets - 9 203 m2
                                                                         44 logements - 5 370 m2
                                                                                                      UCCLE                                                                                      WATERMAEL-BOITSFORT
                                                                                                      9 projets - 6 878 m2                                                                       2 projets - 343 m2
                                                                                                      40 logements - 5 634 m2                                                                    2 logements - 343 m2                                                       9

    logements par secteur                             2007                       2008       2009          total
    logements individuels                               11                         11         11            33
    logements privés                                   170                         47         63           280
    logements publics                                   93                        222        158           473
                                                       274                        280        232           786
D’autres bâtiments sont possibles !
                  L’exemplarité
                     des bâtiments publics
                          Dès 2010, tout nouveau projet public doit être conforme au standard passif :
                          c’est l’engagement du Gouvernement bruxellois.

     Les pouvoirs publics                                   Région de Bruxelles-Capitale (SDRB) et la Société                                dans ce qui sera, avec 16.250 m², le plus grand
     doivent montrer l’exemple                              du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale                                   bâtiment de bureau passif d’Europe.
                                                            (SLRB, qui chapeaute les 33 Sociétés Immobi-
     Les pouvoirs publics ont un rôle essentiel à jouer
     dans la lutte pour la réduction des émissions de       lières de Service Public à Bruxelles) ont décidé de                              Réduire les consommations des
     CO2. D’une part, ils doivent montrer l’exemple des     réaliser, à partir de 2010, toutes leurs nouvelles                               bâtiments existants
     bonnes mesures et des bonnes pratiques à adopter.      constructions au standard passif, la basse énergie                               Pour la masse des bâtiments publics qui ne seront
                                                            étant imposée en rénovation.                                                     pas rénovés prochainement, la Région a développé
     D’autre part, de par leur poids économique, ils ont                                                                                     les Plans Locaux d’Actions pour la Gestion
     un impact direct sur les résultats de la politique      Les sociétés publiques qui produisent du                                        Énergétique (P.L.A.G.E.). Il s’agit d’un ensemble
     menée. En Belgique en effet, les achats publics         logement à Bruxelles ont décidé de réaliser,                                    d’actions permettant de réduire les consom-
     représentent 15% du Produit Intérieur Brut (PIB).       à partir de 2010, toutes leurs nouvelles                                        mations d’énergie et de sensibiliser les occupants.
     La Région de Bruxelles-Capitale génère à elle           constructions au standard passif, la basse
                                                                                                                                             Ces actions permettent notamment de former le
                                                             énergie étant imposée en rénovation.
     seule 20% du PIB national et concentre un grand                                                                                         personnel des administrations.
     nombre d’institutions publiques locales, régionales,
     communautaires, fédérales, européennes et inter-
     nationales : le poids de l’achat public y est donc     Ces standards sont également devenus la référence
                                                                                                                                                     A savoir
     énorme [1].                                            pour les opérations de construction relevant des                                                  En Belgique les achats publics
                                                                                                                                                              représentent 15% du Produit
                                                            contrats de Quartier Durable.
     Dans le secteur du bâtiment, cela se traduit par                                                                                                         Intérieur Brut (PIB).
     la mise en place d’une gestion environnementale
                                                            Symbole de ces engagements publics, la Région
     lorsque les bâtiments ne font l’objet d’aucune
                                                            a décidé d’installer dès 2008, son administration                                [1] Vers une Région bruxelloise sobre en carbone à l’horizon
     rénovation et par le respect de critères de
                                                            Bruxelles Environnement sur le site de Tour & Taxis,                             2025, Région de Bruxelles-Capitale, mars 2010
     performance énergétique et d’éco-construction
     lors d’une rénovation ou d’une construction neuve.

     Dépasser les règlementations actuelles
     L’ “exemplarité” signifie que les pouvoirs publics
     doivent s’imposer des exigences qui dépassent
     les réglementations actuelles. Ces dernières
                                                             © Architectes Cepezed

     années, des communes comme Schaerbeek, Jette
     ou Anderlecht se sont engagées à réaliser leurs
     programmes de construction neuve en passif.
     Le gouvernement, quant à lui, s’est engagé à ce
     que tout nouveau projet public soit conforme au
     standard passif dès 2010.
10
     Aujourd’hui, on assiste en outre à la conversion
     générale au passif des grands acteurs publics de
     la promotion immobilière sociale à Bruxelles :
     après avoir contribué ensemble pour 60% des
     projets de logements dans les Appels à bâtiments
     exemplaires, la Société de Développement pour la                                Les futurs bureaux passifs de Bruxelles Environnement
kWh/m2                   P.L.A.G.E. Hôpitaux: gains énergétiques
  5 hôpitaux mettent en œuvre leur P.L.A.G.E. depuis                                                           300
                                                                                                                          Gaz (norm. PCS)                            P.L.A.G.E.
  2007                                                                                                                    Electricité                                      -13,5%
                                                                                                               250
  Il s’agit de l’hôpital Erasme, des Cliniques Universitaires Saint-Luc,
  du CHU Brugmann (sites Victor Horta et Paul Brien) et des
                                                                                                               200
  Hôpitaux Iris Sud (site Joseph Bracops).
                                                                                                                                                                      0,6%
  Après 3 ans, les résultats obtenus par ces hôpitaux sont extrê-                                              150
  mement encourageants : stabilisation des consommations

                                                                           © Paul Brien
  électriques et diminution des besoins en chaleur, contrastant                                                100
  avec l’évolution continue des années précédentes (voir graphique
  ci-contre).                                                                                                    50
  L’estimation des dépenses globales évitées est de plus de
  2 millions d’euros par an.                                                                                      0
                                                                                                                        2003            2004    2005     2006      2007      2008   2009

                                                                                                              Evolution des consommations (électricité et gaz,
                                                                                                              kWh/m²) des 5 hôpitaux P.L.A.G.E. ; kWh PCS en gaz
                                                                                                              normalisés sur base des degrés-jours 16.5/16.5
  Les projets P.L.A.G.E
  Dans le secteur public, les Plans Locaux d’Actions
  pour la Gestion Énergétique développent un
  ensemble cohérent et coordonné d’actions. Elles
  permettent d’identifier le potentiel d’économie                                                             7 premières Communes ont adhéré aux projets
  d’énergie et les priorités d’intervention, et de sensi-                                                     P.L.A.G.E. dès 2005
  biliser les occupants aux bons comportements.
                                                                                                              C’est le cas d’Anderlecht, Berchem-Ste-Agathe, Ixelles,
  Dans ce cadre, la Région soutient les grands proprié-
                                                                                                              Molenbeek-St-Jean, Schaerbeek, St-Gilles et Watermael-Boisfort.
  taires de bâtiments publics pour développer leur
  expérience pendant 3 ans, à hauteur de 50 à 100%
  des frais engagés. A ce jour, ces appels à projets                                                            70 bâtiments publics ont permis d’économiser plus du 11
  ont touché 15 communes, 5 grands hôpitaux,                                                                    MWh d’énergie, soit plus de 2.500 tonnes de CO2. Ou encore
  2 sociétés de logements collectifs et les écoles du                                                           d’éviter une dépense de 1.326.000 € dans le budget annuel des
  réseau de l’enseignement obligatoire.                                                                         7 premières communes ayant participé à un PLAGE.

  Plus d’info sur
  www.bruxellesenvironnement.be/professionnels
                                                                                                                L’administration de Molenbeek a mis la priorité sur 9 bâtiments
                                                                                                                représentant 51% de la consommation totale de gaz et 62%
                                                                                                                de la consommation totale
                                                                                                                des bâtiments communaux.
Les projets de crèches “exemplaires” se multiplient,                                                            Ces 9 bâtiments ont montré
comme ici Rue du Gulden Bodem à Molenbeek.
                                                                                                                une réduction globale de
                                                                                                                16% sur la consommation
                                                                                                                de combustible normalisée
                                                                                          © Architectes A2M

                                                                                                                entre 2005 et 2008.

                                                                                                                                                                                           11

                                                                                                                A Watermael-Boitsfort, la consommation des bâtiments publics
                                                                                                                a baissé de 20% en 2008 par rapport à 2004, ce qui équivaut
                                                                                                                à une économie de 140.000 € sur les dépenses annuelles de
                                                                                                                consommation, soit l’émission de 588 tonnes de CO2 évitée.
D’autres bâtiments sont possibles !
                  Aides et incitants : changer Bruxelles
                    une maison après l’autre
                           Sur 6 ans, ce sont plus de 110.000 primes énergie qui ont été
                           accordées pour un montant total de plus de 65 millions d’euros.
                                                                                                                                                    Le nombre des primes énergie
                                                                                                                                                    octroyées est passé de 1.840 en
                                                                                                                                                    2004 à 23.239 en 2009.

     Le bâtiment en première ligne                                                          “Les primes vont nous
                                                                                            permettre d’isoler la maison en    Les FACILITATEURS : soutenir et garantir
     C’est dans les bâtiments résidentiels et tertiaires                                    trois étapes jusqu’à atteindre
     qu’on utilise plus de 70% de la consommation                                           le standard passif, c’est-à-dire
                                                                                                                               l’innovation constructive
     d’énergie à Bruxelles. Dans la Région, ils sont                                        que la maison se passera de        Les facilitateurs sont des experts qui accompagnent
     responsables de 63% des émissions de CO2, près                                         radiateurs” !                      gratuitement les professionnels, les institutions
     de 40% des émissions de NOx et près de 25% des                                                                            et les entreprises. Ces spécialistes sont sélec-
                                                                                            Olivier Alexandre, Schaerbeek
     émissions de particules. Et, il y a quelques années,                                   http://vimeo.com/4043490
                                                                                                                               tionnés sur appel d’offres. Leur mission consiste à
     le bâti bruxellois, comme en général le bâti belge,                                                                       apporter des conseils gratuits et de la guidance aux
     était l’un des plus énergivores d’Europe.                                                                                 porteurs de projets, dans des matières techniques
                                                                                                                               portant sur les domaines de l’énergie et de l’éco-
     C’est pourquoi la Région a instauré une politique                                                                         conception, tant au niveau des bâtiments et de
     volontariste pour faire évoluer cette situation. Deux    Les PRIMES : une offre complète                                  leurs installations qu’au niveau des quartiers. Ils
     approches complémentaires ont été initiées.              d’incitants financiers                                           organisent aussi des séminaires, des visites ou des
                                                                                                                               voyages, etc. Les facilitateurs sont accessibles en
                                                              La Région de Bruxelles-Capitale offre un ensemble
     Un nouveau régime de primes a incité particuliers                                                                         appelant le numéro gratuit 0800.85.775.
                                                              de primes ‘Énergie’ destinées aux particuliers,
     et entreprises à rénover leurs bâtiments pour            au secteur des logements collectifs ainsi qu’au
     mieux les isoler et mieux les équiper. Ces primes                                                                         Plus d’info : www.bruxellesenvironnement.be > Les facilitateurs
                                                              secteur tertiaire et industriel. Elles couvrent des
     ont rendu plus accessibles les matériaux, les            interventions telles qu’un audit énergétique, l’iso-
     techniques innovantes et le travail en rénovation        lation, le placement de vitrage super isolant, de
     comme en construction neuve. Et les Bruxellois           chaudières performantes, la ventilation, etc.                    Effet levier pour le marché
     ont répondu présent à l’incitation : le nombre des
                                                                                                                               Partant d’une quasi absence d’un secteur photo-
     primes octroyées est passé de 1.840 en 2004 à            Une aide spécifique soutient la construction
                                                                                                                               voltaïque à Bruxelles en 2004, le Gouvernement
     23.239 en 2009.                                          neuve au standard passif (BEch≤15 kWh/m²a) et
                                                                                                                               a décidé de soutenir fortement l’installation de
                                                              la rénovation au niveau basse énergie (BEch≤60
                                                                                                                               capteurs solaires par des primes spécifiques et un
     Mais avoir la volonté de rénover ou construire           kWh/m²a) ou très basse énergie (BEch≤30 kWh/
                                                                                                                               rachat favorable de l’électricité produite. L’effet
     durable ne suffit pas, il faut encore bénéficier des     m²a).
                                                                                                                               levier sur le marché s’est rapidement fait ressentir
     connaissances et des conseils nécessaires pour
                                                              Cumulables avec d’autres primes communales                       à tel point que cela a contribué à standardiser et à
     maîtriser les nouvelles techniques et matériaux en
                                                              ou fédérales, elles sont très populaires : sur 6 ans,            faire baisser des prix. Aujourd’hui la Région a réduit
     permanente évolution. C’est pourquoi des “facili-
                                                              c’est plus de 110.000 primes qui ont été accordées,              les primes car ce type de système est devenu suffi-
     tateurs” spécialisés accompagnent les demandeurs
                                                              pour un montant total de plus de 65 millions €,                  samment attractif sans l’aide à l’investissement.
     dans leurs projets (voir encadré ci-contre).
                                                              dont 80% reviennent aux particuliers.                            “Le boom se poursuit”, titre en première page le
                                                                                                                               quotidien Le Soir. “La demande a explosé (…) le
     Le secteur de la construction dynamisé                                                                                    nombre d’installations a plus que doublé entre août
                                                              La logique des primes vise à offrir tout ou partie
     Cette politique volontariste a un effet positif sur le   du surinvestissement nécessaire pour réaliser                    2009 et juin 2010, passant de 7.332 à 16.856 unités.
     plan économique. En plus de stimuler la demande,         des travaux qui aboutissent à un haut niveau de                  Et, depuis novembre 2008 (2.274 unités) cette
12   c’est aussi le marché des professionnels de la           performance énergétique, tout en intégrant des                   quantité a même octuplé. Un véritable succès.” (Le
     construction qui s’en trouve dynamisé, à travers         critères d’éco-construction. Progressivement, des                Soir, 23 juillet 2010)
     l’utilisation de nouveaux matériaux, de nouvelles        critères sociaux sont également introduits pour                  Le système des primes a donc démontré son
     formations et de nouveaux métiers. La Région             favoriser les ménages à bas revenus.                             utilité en permettant l’émergence et la stabili-
     encourage aussi le développement de réflexions                                                                            sation d’une filière durable dans la production
     prospectives et d’expérimentations contribuant à         Plus d’info : www.bruxellesenvironnement.be/primesenergie        d’énergie renouvelable.
     faciliter les innovations dans le secteur du bâtiment.
s:
                                                                               s o u y a nt è m e

                                                                                                         s er
                                                                                                    sp o
                                                                          r et tion a s Syst

                                                                                                d i
                                                                                           a nt
                                                                                             d
                                                  rch en cha instit s Gran

                                                                                    h ai t
                                           o n es oins r i s e o u e l a b l e

                                                                                 e
                                                                                u

                                                                              sd
                                                                        es e
                                                                    s b ut
                                                                          oin
                                                                 n t to
                                 e r g nt s b tr e p n o u v

                                                                     l eu

                                                            r t a ill e
                                                         p o ns e
                          d’én porta ute en ies re

                                                     ’im co
                                                  t d n:
                                                an o
                                                       g

                                                      é.

                                       é. ay ati
                             d’im le t r Ener
                                                                                                                                                ll e
                                                                                                                                           s ei

                                    cit n ér
                                 tri tio gén
                                                                                                                                         n

                                               ma
                                                                                                                                       o
                                                                                                                                     :c s
                               c o n l i t ateu
                                                                                                                                 iel

                             lec titu o
                                              o
                                                                                                                            s t r an c e t .

                                             C
                         d’é ins ie
                                                                                                                          u

                                      ie b
                                                                                                                        d                    n

                      et u er g
                                     s eil                                                                          t In orm me
                                                                                                                 e e s perf loge
                                       i
                                 Fac

                   u r s e o r En
                                                                                                             i r
                                                                                                         rtia de s au

                               u
                                                                                                    r Te ation édié

            c h tr e p a t e
                                                                                                e u
                en c i l i t
                                                                                              t         or          d

               al e r i
                   Fa
                                                                                     i e S e c m éli t s n o n
                                                                                 rg s l ’       a      en
                                                                          r Éne e dan âtim
                                                                        u         s            b
                                                                    ate        ri          es
                                                             i l i t tr e p d e s
                                                          Fac te en ques                                                                                           e
                                                            tou rgéti                                                                                       uidanc
                                                                  n e                                                                   e c o n  s  eil et g ,
                                                              é                                                                      rt                      rs
                                                                                                                        s : ap p o                   loppeu
                                                                                                      e r s D urable itectes, déve ettre en
                                                                                             uar   ti                   ar c h                       tm
                                                                                 teur Q                     biliers,                   uhaiten
                                                                     Facilita oteurs immo iations qui so Bruxelles.
                                                                                   m                          oc                        sà
                                                                      aux pro publics et ass tiers durable
                                                                         o  u v o ir s                 d  e q u  ar
                                                                       p                           ts
                                                                                     es proje
                                                                        place d
                                                                                                                                                                       Plateforme Maison Passive
                                                                     Facilitate
                                                                                    u r Én e r g                                                                       La Région soutient des associations indépen-
                                                                    les prop                     ie Logem
                                                                                  riétaires                  e                                                         dantes comme la Plateforme Maison Passive
                                                                   logemen                     et gestio nt Collectif : co
                                                                                                          nnaires                n
                                                                   énergéti
                                                                                  t qui s o u
                                                                                               ha                   de bâtim seille                                    asbl (PMP) [1], à qui elle confie la guidance
                                                                                ques, ta itent en amélio                       ents de
                                                                                                                                                                       des porteurs de projets ainsi que la vérifi-
                                                                  les espa                  nt                        rer les p
                                                                              ces privé pour les espace                         er
                                                                                            s.                      s commu formances                                  cation technique des dossiers de primes en
                                                           Fac                                                                  ns qu e p
                                                                                                                                          o ur                         construction passive ou en rénovation basse
                                                       pro ili t at
                                                             f
                                                     d’u essi ur É    e                                                                                                ou très basse énergie.
                                                   du n bâti onne co-co                                                                                                Depuis 2007, 263 dossiers ont été traités
                                                      b i e m l in
                                                           n - ê e n t te r n s t r u                                                                                  à Bruxelles : 77 logements rénovés basse
                                                                tre qu ven ctio
                                                                    d e i s e a nt n :                                                                                 énergie, 4 logements rénovés au standard
Fac rts

                                                                        s e s ve u d a c o n
  eff
   ili t de r

                                                                             o c c t r e ns la s ei                                                                    passif et 182 logements neufs passifs.
      o

                                                                                  up sp e c o ll e t
        ate é d
         Le se en Régi rdonnan s Bâtime

                                                                                     a nt c t
                                                                                                 u e n c ep o u t a                                                    La PMP organise également de nombreuses
           actif

           ur ucti
            conc

                                                                                         s.
             e t l e u r e n ju i

                                                                                                    ux      ti      c
              Pa

                                                                                                       d e o n e te u r                                                formations pour les professionnels, des visites
               v i gu

               r vic e
                 s

                  pie on d

                                                                                                          l’en t la
                    e r n e t i n té r i e 0 8 .

                                                                                                                                                                                                de projets passifs,
                      c lim
                       e

                       r:

                                                                                                               vir réa
                          de l’ ruxello sur la P s (PEB),

                                                                                                                  on
                          c o c o ns

                                                                                                                     ne lisati
                           nt l’O

                                                                                                                                                                                                etc. En 2009, elle a
                             a

                             ns e o m

                                                                                                                       me on
                               on b

                               e
                               Arc h

                                                                                                                          nt                                                                    lancé be.passive, un
                                 ill e m

                                                                                                                             et
                                      ll e t 2

                                       les atio
                                         i te c t

                                                                                                                                                                                                magazine dédié à
                                            ur d

                                             en n d
                                               0

                                                                                                                                                                                                l’architecture passive
                                                 tr e e p
                                                  e
                                                    c
                                                    e

                                                    is e e
                                                     P
                                                      e

                                                      p r i ap
                                                       EB :

                                                                                                                                                                                                [2].
                                                           s es i er
                                                             t r é p r f o r ma n t r é e e n
                                                               cons aux qu nergéti

                                                                da .
                                                                    ns
                                                                     o
                                                                     nt
                                                                     e

                                                                      e
                                                                       n

                                                                       l eu
                                                                        ill e l
                                                                         d

                                                                                                                                                                                                                         13
                                                                            rs
                                                                                es ar tions qu e
                                                                                    c
                                                                                    en

                                                                                     c
                                                                                     e
                                                                                      eÉ

                                                                                       h
                                                                                       s
                                                                                         i te c t i
                                                                                                 es

                                                                                                                                                                       [1] w
                                                                                                                                                                            ww.maisonpassive.be
                                                                                                    qu

                                                                                                                                                                           et www.passiefhuisplatform.be
                                                                                                                                                                       [2] w
                                                                                                                                                                            ww.bepassive.be
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler