ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...

 
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
RESUME NON TECHNIQUE   ETUDE D’IMPACT SUR
  Mai 2018             L’ENVIRONNEMENT ET LA SANTE
                       PROJET PHOTOVOLTAÏQUE DE LA FEUILLANE
                       FOS-SUR-MER (13)
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                                                        Site SPSE La Feuillane

SOMMAIRE                                                                                                                             LISTE DES FIGURES
                                                                                                                                     Figure 1 : Localisation géographique du site.........................................................................2
1.       Cadre général ................................................................................................... 2
                                                                                                                                     Figure 2 : Photographie aérienne du site SPSE .....................................................................3
1.1.     Le porteur du projet : Total Solar ..................................................................... 2                  Figure 3 : Vue aérienne du site en 1947 ...............................................................................3
1.2.     Intervenants ..................................................................................................... 2        Figure 1 : Vue de côté des rangées de panneaux photovoltaïque ........................................4
1.3.     Cadre de l’étude ............................................................................................... 2          Figure 2 : Mise en place des panneaux photovoltaïques ......................................................4
                                                                                                                                     Figure 3 : Principe du trackers...............................................................................................4
2.       Historique ......................................................................................................... 3
                                                                                                                                     Figure 4 : Poste de livraison et Plateforme onduleur............................................................4
3.       Projet ................................................................................................................ 3   Figure 5 : Projet de centrale photovoltaïque après intégration des mesures – Phase 1 ......5
4.       Scénario de référence ...................................................................................... 7              Figure 6 : Projet de centrale photovoltaïque après intégration des mesures – Phase 2 ......6
4.1.     Etat actuel ........................................................................................................ 7      Figure 1 : Emprise de la variante 1 (70 ha)............................................................................7
                                                                                                                                     Figure 2 : Plan de la variante 2 ..............................................................................................7
4.2.     Evolution probable du terrain en l’absence de mise en œuvre du projet ....... 7
                                                                                                                                     Figure 3 : Infrastructures au droit et aux alentours du site ..................................................8
4.3.     Variantes .......................................................................................................... 7      Figure 4 : Zones naturelles remarquables présentes à proximité de la zone d’étude ..........9
5.       Etat actuel de l’environnement ....................................................................... 8                    Figure 5 : Zones Natura 2000 présentes à proximité de la zone d’étude .............................9
5.1.     Milieu physique ................................................................................................ 8          Figure 6 : Habitats présents sur la zone d’étude.................................................................10
5.2.     Milieu naturel ................................................................................................... 8        Figure 7 : Lézard ocellé et psammodrome d’Edwards ........................................................10
                                                                                                                                     Figure 8 : Rollier d’Europe et Œdicnème criard ..................................................................11
5.3.     Milieu humain ................................................................................................ 12
                                                                                                                                     Figure 9 : Enjeux relatifs aux oiseaux ..................................................................................11
5.4.     Etude paysagère ............................................................................................. 12            Figure 10 : milieux favorables aux chauves-souris arboricoles ...........................................11
6.       Impacts et mesures ........................................................................................ 14              Figure 11 : Sensibilité écologique sur la zone d’étude ........................................................12
6.1.     Milieu physique .............................................................................................. 14           Figure 12 : Vue des marais en arrière du Canal de navigation de Fos ................................13
                                                                                                                                     Figure 13 : Cartographie de l’occupation des sols ..............................................................13
6.2.     Milieu naturel ................................................................................................. 15
                                                                                                                                     Figure 14 : Vue depuis la RN 568 à l’arrivée traversant la plaine de la Crau ......................14
6.3.     Milieu humain ................................................................................................ 16           Figure 15 : Bilan des enjeux ................................................................................................15
6.4.     Etude paysagère ............................................................................................. 16            Figure 16 : Photomontage – Vue lointaine depuis la RN568 ..............................................16
6.5.     Impacts cumulés - Parc photovoltaïque voisin .............................................. 18                              Figure 17 : Vue depuis la RN568 après implantation d’une haie paysagère .......................16
6.6.     Bilan ............................................................................................................... 18    Figure 18 : Cartographie des enjeux paysagers locaux .......................................................17
                                                                                                                                     Figure 19 : Photomontage -- Vue lointaine depuis la RP544 ..............................................18
7.       Conclusions .................................................................................................... 24

                                                                                                                                     LISTE DES TABLEAUX
                                                                                                                                     Tableau 1 : Calendrier des prospections prévues en 2018 .................................................11
                                                                                                                                     Tableau 2 : Evaluation des impacts sur les milieux et mesures associées ..........................19
                                                                                                                                     Tableau 3 : Tableau de synthèse des mesures et coûts associés ........................................23

28 mai 2018                                                                                                                                                                                                                                          Page 1 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                               Site SPSE La Feuillane

                                                                                                      Le projet comprend 2 phases :
1. Cadre général                                                                                       •    une première zone d’environ 23 ha pour 16,44 MWc fait actuellement l’objet d’une demande
Ce document résume l'impact sur l'environnement et la santé du projet de parc photovoltaïque                de permis de construire modificatif en cours d’instruction (PC n°1303917G0070) ;
implanté au droit d’un terrain localisé sur la zone industrialo-portuaire de la commune de Fos-sur-    •    une seconde zone d’environ 24 ha pour 18,13 MWc fera l’objet prochainement d’une seconde
Mer dans le département des Bouches-du-Rhône (13).                                                          demande de permis de construire.
                                                                                                      Au total, il est prévu l’implantation de 79 470 modules d’un puissance unitaire de 435 W pour une
                                                                                                      puissance totale d’environ 34,57 MW implantée au droit d’un site industriel de près de 49 ha.

                                                                                                      1.1. Le porteur du projet : Total Solar
                                                                                                      Le projet est développé par Total Solar, filiale de Total créée en 2016 . Le permis de construire de la
                                                                                                      première phase a été déposé sous le nom de Sunpower, également filiale de Total, devenue
                                                                                                      uniquement producteur de panneaux photovoltaïque.
                                                                                                      Total Solar est dédiée au développement, au financement, à la construction et à l’exploitation-
                                                                                                      maintenance d’actifs de production d’énergie renouvelable en France et à l’étranger. Le groupe Total
                                                                                                      est un leader international dans le développement de la technologie photovoltaïque depuis les
                                                                                                      années 70 avec un parc de centrales de puissance dépassant les 7 GW répartis sur 25 pays.

                                                                                                      1.2. Intervenants
                                                                                                      La réalisation de l’étude d’impact sur l’environnement et la santé a été confiée au bureau d’études
                                                                                                      Tauw France :
                                                                                                      Agence de Lyon                   Téléphone : 04 37 65 15 55
                                                                                                      120 avenue Jean Jaurès           Fax : 04 37 65 15 50
                                                                                                      69007 LYON                       Email : info@tauw.fr
                                                                                                      L’étude d’impact a été réalisée en s’appuyant pour les volet spécifiques, sur des expertises réalisées
                                                                                                      par :
                                                                                                      • Volet naturaliste : bureau d’études ECO-MED - Tour Méditerranée 13ème étage, 65 avenue
                                                                                                            Jules Cantini 13298 MARSEILLE Cedex 20 ;
                                                                                                      • Volet paysage : bureau d’étude paysagiste 2Br, - 582 allée de la Sauvegarde, 69009 LYON.

                                                                                                      1.3. Cadre de l’étude
                                                                                                      La technologie photovoltaïque permet de produire de l’électricité à partir de l’énergie radiative du
                                                                                                      soleil, sans brûler de combustibles fossiles (responsables de la majeure partie de la pollution
                                                                                                      atmosphérique de notre planète). Il s’agit d’un mode de production d’énergie renouvelable. Les
                                                                                                      pouvoirs publics français ont instauré des objectifs ambitieux visant à ce que les énergies
                                                                                                      renouvelables représentent à l’horizon 2030 plus de 32 % de l’énergie totale consommée en France.
                                                                                                      Le projet de Fos-sur-Mer consiste en l’implantation de structures photovoltaïques sur trackers
                                                                                                      (permettant de suivre la courbure du soleil), développant une puissance d’environ 36,13 W, qui
                                                                                                      permettront de produire annuellement près de 59 100 MW, soit la consommation électrique
                                                                                                      domestique moyenne (pour l’année 2016 selon la Commission de Régulation de l’Energie) de près de
                                F IGURE 1 : L OCALISATION GEOGRAPHIQUE DU SITE                        12 600 habitants.

28 mai 2018                                                                                                                                                                                     Page 2 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                         Site SPSE La Feuillane

                                                                                                                                           F IGURE 2 : P HOTOGRAPHIE AERIENNE DU SITE SPSE
2. Historique
                                                                                                         La zone à l’étude pour le projet de parc photovoltaïque n’a jamais été exploitée. La société SPSE la
Le site potentiel d’implantation du parc photovoltaïque se situe au droit d’une ancienne réserve de
                                                                                                         considère comme une réserve de chasse pour ses employés.
chasse de la Société du Pipeline Sud-Européen (SPSE) classée sous le régime des Installations Classées
pour la Protection de l’Environnement (ICPE) et des sites SEVESO (sites industriels présentant des       Historiquement, le site a été le lieu de cultures et prairies avant l’achat du terrain pour la création de
risques d'accidents majeurs).                                                                            la SPSE.
La SPSE s’est implantée en 1962 sur le commune de Fos-sur-Mer dans le but d’approvisionner en
sécurité et dans les meilleures conditions techniques et économiques les raffineries intérieures de
l'axe européen Rhône-Rhin supérieur (Fos-Karlsruhe).
Le terminal maritime de SPSE à Fos-sur-Mer dispose de 40 réservoirs totalisant environ 2,26 millions
de m³ destinés au stockage temporaire de naphta, de pétrole brut et de gazole.

                                                                                                                                           F IGURE 3 : V UE AERIENNE DU SITE EN 1947

                                                                                                         3. Projet
                                                                                                         La technologie retenue pour ce projet est celle des structures photovoltaïques mobiles (trackers qui
                                                                                                         suivront l’orientation du soleil). Ces structures sont constituées de panneaux photovoltaïques de type
                                                                                                         silicium cristallin.
                                                                                                         Une centrale photovoltaïque est composée de :
                                                                                                         • modules photovoltaïques composant les panneaux photovoltaïques fixés sur des structures,
                                                                                                             elles-mêmes fixées sur des fondations ;
                                                                                                         • locaux techniques de conversion d’énergie comprenant les onduleurs, les transformateurs et
                                                                                                             les organes de protections électriques ;
                                                                                                         • des postes de livraison servant d’interface entre le réseau électrique de la centrale et celui
                                                                                                             extérieur au site.

28 mai 2018                                                                                                                                                                                          Page 3 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                            Site SPSE La Feuillane

La clôture entourant le parc sera remise en état sur la majeure partie du site et créée sur le reste du
terrain.
Le projet prévoit l’implantation de 83 070 modules de puissance unitaire de 435 W sur une surface
totale d’environ 172 700 m². Le projet comporte 883 trackers OASIS, eux même constitués de 90
modules photovoltaïques. Chaque structure de trackers mesurera environ 47 m de long pour une
hauteur maximale d’environ 4 m par rapport au sol.

                                                                                                                                        F IGURE 4 : P OSTE DE LIVRAISON ET P LATEFORME ONDULEUR

                                                                                                          Le raccordement au réseau électrique devrait être réalisé sur une distance de 1,3 km en direction du
                                                                                                          poste source de Feuillane géré par ENEDIS, localisé au sud du site. La ligne passera sous la voie ferrée
                        F IGURE 1 : V UE DE COTE DES RANGEES DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUE
                                                                                                          dès la sortie du parc photovoltaïque pour rejoindre des lignes déjà présentes. Les opérations de
                                                                                                          réalisation de la tranchée, de pose du câble et de remblaiement se dérouleront de façon simultanée :
                                                                                                          les trancheuses utilisées permettent de creuser et déposer le câble en fond de tranchée de façon
                                                                                                          continue et très rapide. Le remblaiement est effectué manuellement immédiatement après le
                                                                                                          passage de la machine. L’emprise de ce chantier mobile est donc réduite à quelques mètres linéaires
                                                                                                          et la longueur de câble pouvant être enfouie en une seule journée de travail est de l’ordre de 500m.
                                                                                                          Le tracé définitif ne sera connu qu’après réalisation d’une étude détaillée par ENEDIS après obtention
                                                                                                          du permis de construite.
                                                                                                          Deux stations météorologiques seront installées afin de permettre la mise en position horizontale
                                                                                                          automatique des rangées de panneaux photovoltaïques lors de grands vents.
                                                                                                          Actuellement deux anciennes bâtisses en ruines sont présentes sur le site (bordures nord et angle
                            F IGURE 2 : M ISE EN PLACE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES                       nord-ouest, limites de propriété). Leur localisation en bordures des futurs panneaux pourra impliquer
                                                                                                          une partie de leur démolition. Leur structure se compose de pierres qui seront démantelées.
                                                                                                          Le site sera accessible par le réseau routier existant. Il se fera tel qu’actuellement, à savoir via l’entrée
La hauteur pourra varier étant donné                                                                      principale de la société SPSE, en bordure de la RN568, puis par le cheminement à travers les
que les modules prévus pour le projet                                                                     installations de la SPSE. Le portail d’accès à la zone projet est localisé au sud-est du site. Un accès
utilisent la technologie des Trackers                                                                     secondaire sera mis en place à l’ouest pour les interventions d’urgence (portail présent dans
afin de suivre par rotation la courbe du                                                                  l’emprise SEVESO).
soleil et de permettre une production                                                                     Des pistes d’une largeur de 5 m seront aménagées entre les structures pour faciliter les accès en
annuelle supérieure de 25% à celles de                                                                    phase chantier. Elles seront réalisées avec des matériaux perméables et drainants. Les espaces laissés
panneaux d’inclinaison fixe.                                                                              libres seront utilisés ponctuellement par des véhicules légers pour effectuer les travaux
                                                                                                          d’exploitation/maintenance mais ne feront l’objet d’aucun aménagement particulier. Ces pistes
                                                                F IGURE 3 : P RINCIPE DU TRACKERS         permettront également l’accès pompier en cas d’incendie.
Le projet prévoit la mise en place de 13 locaux de conversion, de 2 postes de livraison et de 2           La clôture grillagée de 2 mètres de hauteur actuellement en place sera conservée et remise en état
bâtiments de maintenance.                                                                                 afin de ceinturer le parc photovoltaïque et de répondre aux consignes de sécurités.

28 mai 2018                                                                                                                                                                                              Page 4 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                    Site SPSE La Feuillane

              F IGURE 5 : P ROJET DE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE APRES INTEGRATION DES MESURES – P HASE 1

28 mai 2018                                                                                                                        Page 5 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                    Site SPSE La Feuillane

              F IGURE 6 : P ROJET DE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE APRES INTEGRATION DES MESURES – P HASE 2

28 mai 2018                                                                                                                        Page 6 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                    Site SPSE La Feuillane

4. Scénario de référence
4.1.    Etat actuel
La zone à l’étude pour le projet de parc photovoltaïque n’a jamais été exploitée par la société SPSE
qui la considère comme une réserve de chasse pour ses employés. Historiquement, le site a été le
lieu de cultures et prairies avant l’achat du terrain pour la création de la SPSE.
Le site est régulièrement entretenu par la société SPSE. Plus de 175 000 m² de terrains sont
régulièrement défriché aux abords de la zone classée SEVESO du site afin d’éviter tout risque de
propagation d’incendie.

4.2.    Evolution probable du terrain en l’absence de mise en œuvre du projet
L’occupation des sols de la zone d’étude est réglementée par le Plan de Prévention des Risques
technologiques (PPRT) du secteur FOS-EST en cours de finalisation. Ce PPRT a pour objectif de
résoudre les situations difficiles en matière d’urbanisme héritées du passé et de mieux encadrer
l’urbanisation future afin de de protéger les populations présentes et futures s’installant à proximité
des sites SEVESO.
Le futur PPRT du secteur impose que les éventuels projets au droit du site soient être en lien avec
l’activité de la société SPSE ou que les constructions soient sans fréquentation permanente. Etant
                                                                                                          F IGURE 1 : E MPRISE DE LA VARIANTE 1 (70   HA )
donné que cette dernière ne prévoit pas dans un avenir proche le développement de son activité
(développement des énergies renouvelables au dépend des énergies fossiles), si le projet ne venait
pas à aboutir, l’environnement devrait continuer à évoluer de manière similaire à l’évolution
observée jusqu’à présent.
La stratégie d’implantation des parcs photovoltaïques développés par Total Solar est orientée
justement vers la recherche de ce type d’anciens sites industriels ou artificialisés, où peu de projets
sont envisageables.

4.3.    Variantes
Le projet d’implantation des panneaux a évolué au cours du temps, en fonction de l’avancement des
différentes études, des effets prévisibles et en fonction des opportunités foncières. Lors de sa
conception, le projet a subi plusieurs modifications du nombre et de l’emplacement des panneaux.
Au total, 5 variantes ont été réalisées selon plusieurs critères :
•   conservation de zones à enjeux écologiques ;
•   respect des documents d’urbanisme (Plan Local d’urbanisme (PLU)) ;
•   mise à disposition du foncier par SPSE ;
•   analyse des risques liés aux activités SEVESO ;
•   prise en compte des servitudes réglementaires.

                                                                                                               F IGURE 2 : P LAN DE LA VARIANTE 2

28 mai 2018                                                                                                                                                        Page 7 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                             Site SPSE La Feuillane

                                                                                                            brut très inflammables) ainsi que de nombreuses industriels pétrolières dans le secteur. La réalisation
5. Etat actuel de l’environnement                                                                           d’une étude spécifique permettra d’estimer au mieux ces risques.

5.1.    Milieu physique
Le terrain prévu pour le projet se situe à une altitude comprise entre 3 et 5 m NGF avec une très
légère pente vers le sud-ouest.
Le site est une zone de chasse pour les employés de la société SPSE par la présence de vastes zones
déboisées et naturelles. Il a été le lieu d’un incendie de végétation lors de l’été 2016. Une partie de
la végétation au sol a été détruite sur les 2/3 du site laissant place à la repousse de végétaux
envahissants (ronces…). La plupart des arbres sont en partie brulés mais sont toujours présents.
Des ruines de 2 anciennes bâtisses (nord et limite nord-ouest) ainsi que 3 points d’eau artificiels sont
présents sur le site.
La géologie du secteur est composé de terrains sédimentaires limoneux reposant sur des galets sur
la moitié nord du site et siliceux avec la présence de nombreux galets dans une matrice peu présente
sur le sud.
Une nappe d’eau souterraine sédimentaire est présente à moins de 2 m de profondeur au droit du
site selon la topographie. Elle est exploitée pour des usages industriels dans les environs du site et
des usages sensible d’eau potable bien en amont hydraulique du site.
Etant donné la présence d’une nappe peu profonde dans le secteur d’étude, le réseau hydrologique
est considéré comme dense par la présence de nombreux canaux, étangs, marais et plans d’eau. Un
ancien canal était présent en bordure nord du site et était utilisé historiquement au droit du site pour
l’irrigation des cultures ; des anciens fossés et des vannes sont encore visibles au droit du site. Trois
anciens points d’eau, utilisés autrefois pour le pompage de la nappe d’eau souterraine et l’abreuvage
des animaux, sont présents sur le terrain.
                                                                                                                                      F IGURE 3 : I NFRASTRUCTURES AU DROIT ET AUX ALENTOURS DU SITE
                                         Le climat du secteur d’étude est de type méditerranéen avec
                                         un fort degré d'exposition au mistral. Le risque d’orage est       5.2. Milieu naturel
                                         bien supérieur à la moyenne française et les vents forts sont      Le projet n’est concerné directement par aucun périmètre à statut de type réglementaire (Arrêté
                                         récurrents. L’irradiation globale horizontale au droit du site     Préfectoral de Protection de Biotope, Réserve Naturelle Nationale), de gestion concertée (Réserve
                                         d’étude est estimée à 1 593 Wh/m².                                 de Biosphère de Camargue) ou d’inventaire (ZNIEFF). Les périmètres à statut situés à proximité de la
                                         L’aire d’implantation est localisée dans une zone de sismicité     zone d’étude globale soulignent la richesse du patrimoine naturel remarquable du Golfe de Fos et
                                         moyenne et n’est pas concernée par un risque d’inondation.         plus globalement celle de l’éco-complexe « Crau-Camargue » dans lequel il s’insère.

                                         Le risque de feux de forêt est important étant donné le climat     Néanmoins, le projet est situé à proximité de :
                                         sec et chaud. Le site est notamment soumis à une obligation        •   la Réserve Naturelle Nationale (RNN) des Coussouls de Crau, des Arrêtés Préfectoraux de
                                         de défrichement sur les parties ouest et sud-est de son terrain        Protection de Biotope (APPB) « Grands Paluds – Gonon » et « Poste de Feuillane » ;
                                         (environ 6 ha).                                                    •   5 périmètres Natura 2000 ;
                                                                                                            •   la Réserve de Biosphère de Camargue ;
                                         Les risques industriels sont potentiellement fort étant donné
                                         la présence de la société SPSE aux abords du projet                •   10 périmètres d’inventaires (ZNIEFFs de type I et II).
                                         d’aménagement (présence de cuvettes de produit pétrolier

28 mai 2018                                                                                                                                                                                              Page 8 / 24
ETUDE D'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA SANTE - RESUME NON TECHNIQUE - Préfecture des ...
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                        Site SPSE La Feuillane

                                                                                                      Une étude d’incidence Natura 2000 a été réalisée et a permis de relever que le projet ne génère pas
                                                                                                      d’incidence notable dommageable sur les habitats et les espèces Natura 2000 qui ont justifié la
                                                                                                      désignation des ZSC FR9301595 « Crau centrale – Crau sèche » et FR9301596 « Marais de la vallée
                                                                                                      des Baux et Marais d’Arles » et des ZPS FR9310064 « Crau » , ZPS FR9312001 « Marais entre Crau et
                                                                                                      Grand Rhône » et ZPS FR9312015 « Etangs entre Istres et Fos ».

                                                                                                                           F IGURE 5 : Z ONES N ATURA 2000 PRESENTES A PROXIMITE DE LA ZONE D ’ ETUDE

              F IGURE 4 : Z ONES NATURELLES REMARQUABLES PRESENTES A PROXIMITE DE LA ZONE D ’ ETUDE

28 mai 2018                                                                                                                                                                                             Page 9 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                       Site SPSE La Feuillane

La zone d’étude comprend en grande partie des zones en friche au sein desquelles subsistent des         A noter qu’en raison du risque incendie, le propriétaire du terrain (SPSE) a engagé des actions de
boisements de Chêne vert. On y rencontre également des alignements d’arbres, garrigues à cistes et      défrichement sur son terrain et notamment sur la zone d’étude. Ainsi, des arbres ont été abattus en
quelques mares qui ont été creusées dont certaines jusqu’à la nappe phréatique de Crau.                 juillet 2017, soit au cours des inventaires écologiques

Concernant les habitats, la zone d’étude présente globalement des milieux à enjeu local de              Concernant la flore, une espèce protégée et à enjeu local de conservation notable a été recensée
conservation faible à très faible. Quelques milieux naturels, plus remarquables, se détachent : une     dans la zone d’étude. Il s’agit du Liseron rayé à faible enjeu local de conservation. Cette espèce est
mare temporaire à fort enjeu local de conservation, les points d’eau faibles en éléments nutritifs et   retrouvée à l’extrémité sud-est du site, aux abords de l’entrée prévue.
riches en calcaires ainsi que la chênaie verte à enjeu local de conservation modéré.
                                                                                                        Aucune zone humide n’a été recensée lors des prospections.

                                                                                                        La zone d’étude, exempte d’habitats aquatiques propices à la reproduction, revêt un intérêt limité
                                                                                                        pour les espèces batraciennes locales (2 espèces à faible enjeu de conservation ont été observées).

                                                                                                        L’analyse des insectes a permis de relever que 16 espèces ont pu être avérées sur la zone d’étude.
                                                                                                        Le principal cortège retrouvé sur la zone d’étude est composé d’espèces que l’on rencontre dans de
                                                                                                        nombreux territoires. Une seule espèce ressort du lot : il s’agit de la Scolopendre ceinturée qui
                                                                                                        possède un enjeu local de conservation faible. Cependant, plusieurs espèces sont considérées
                                                                                                        comme fortement potentielles sur la zone d’étude de par la présence de leur plante-hôte et/ou de
                                                                                                        leur habitat et/ou du passage de l’expert à la mauvaise période d’étude.

                                                                                                        Concernant les reptiles, une espèce à fort enjeu de conservation a été observée au nord du site : le
                                                                                                        Lézard ocellé. Ce dernier est en mesure d’exploiter une infime partie du site, considérant la très faible
                                                                                                        occurrence en gîtes qui conditionnent sa présence. Présentant un enjeu de conservation modéré, le
                                                                                                        Psammodrome d’Edwards, est présent dans la zone d’étude et peut exploiter une grande partie du
                                                                                                        site pour accomplir son cycle de vie complet. La Couleuvre à échelons revêt un enjeu de conservation
                                                                                                        similaire et est jugée fortement potentielle dans une grande partie de la zone étudiée au regard des
                                                                                                        habitats disponibles.

                                                                                                                                     F IGURE 7 : L EZARD OCELLE ET PSAMMODROME D ’EDWARDS

                                                                                                        L’étude des oiseaux a permis de mettre en avant que le site à l’étude est utilisé pour la chasse d’une
                                                                                                        espèce à enjeux forts (Rollier d’Europe) et la reproduction d’espèces à enjeux modérés (Petite
                                                                                                        Gravelot, Huppe fasciée et Œdicnème Criard) ou faibles (Milan noir, Buse variable, Alouette lulu et
                              F IGURE 6 : H ABITATS PRESENTS SUR LA ZONE D ’ ETUDE                      Cisticole des joncs).

28 mai 2018                                                                                                                                                                                        Page 10 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                         Site SPSE La Feuillane

                                                                   Le recensement des mammifères a permis de dénombrer deux espèces avérées ayant un enjeu
                                                                   modéré, la Pipistrelle pygmée (potentielle en gîte) et la Sérotine commune. Les autres espèces ont
                                                                   un enjeu soit faible, soit très faible. La période d’inventaire étant peu favorable, 9 autres espèces
                                                                   sont considérées comme potentielles dont une espèce à enjeu très fort, le Minioptère de Schreibers,
                                                                   ainsi que deux espèces, le Petit et Grand murin qui sont potentiels en chasse sur ces mêmes milieux.
                                                                   Une troisième espèce à enjeu fort, le Murin à oreilles échancrées pourrait être rencontré en chasse
                                                                   au niveau des milieux boisés. Pour finir, deux espèces à enjeu modéré (Noctule de Leisler, Molosse
                                                                   de Cestoni) peuvent utiliser toute la zone d’étude pour la recherche alimentaire et la Pipistrelle de
                                                                   Nathusius est susceptible d’utiliser la zone d’étude en gîte de repos, de reproduction ou
              F IGURE 8 : R OLLIER D ’EUROPE ET Œ DICNEME CRIARD
                                                                   d’hibernation.

                                                                                                 F IGURE 10 : MILIEUX FAVORABLES AUX CHAUVES - SOURIS ARBORICOLES

                                                                   Total Solar a contractualisé auprès du bureau d’étude environnemental ECO-MED des passages
                                                                   complémentaires au printemps/été 2018 en cours de réalisation et comprendront au total 14,5 jours
                                                                   et 2 nuits de prospections comprises entre mars et juin pour l’analyse complémentaire de la flore,
                                                                   les insectes, les reptiles, les oiseaux et les mammifères.
                                                                   T ABLEAU 1 : C ALENDRIER DES PROSPECTIONS PREVUES EN 2018

                                                                    Année 2018               Mars                     Avril                  Mai                       Juin
                                                                    Semaine            10-11      12-13       14-15           16-17   18 à 20      21-22       23-24          25-26
                                                                    Flore                           1                           1        2           1           1
                                                                    Insectes                                     1              2                                1
                                                                    Reptiles                                                    1        1
                                                                    Oiseaux                          1                                  0,5                                    0,5
                                                                    Mammifères                                                  0,5 jour et 2 nuits
                   F IGURE 9 : E NJEUX RELATIFS AUX OISEAUX         TOTAL                                                 14,5 jours et 2 nuits

28 mai 2018                                                                                                                                                                      Page 11 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                         Site SPSE La Feuillane

                                                                                                De par la forte activité industrielle, le secteur touristique de Fos-sur-Mer est peu développé malgré
                                                                                                sa localisation en bordure Méditerranéenne.
                                                                                                La zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer alimente énormément l’activité salariale de la
                                                                                                commune (plus de la moitié des postes salariés de la commune à fin 2014).
                                                                                                La commune de Fos-sur-Mer dispose d’un plan d’occupation des sols (POS) devenu caduque depuis
                                                                                                le lancement d’un projet de mise en place d’un plan local d’urbanisme (PLU), c’est le Règlement
                                                                                                National d’Urbanisme (RNU) qui est applicable pour ce projet. Le projet de parc photovoltaïque de
                                                                                                Fos-sur-Mer ne fait défaut à aucune disposition de la réglementation nationale d’urbanisme.
                                                                                                Aux alentours proches du site, les infrastructures recensées sont les suivantes :
                                                                                                •   les locaux de SPSE avec les cuves et les divers bâtiments administratifs et techniques ainsi que
                                                                                                    le poste de garde
                                                                                                •   une ancienne bergerie récemment incendiée et qui sera prochainement démantelée ;
                                                                                                •   la RN865 avec 2 x 2 voies longeant le site en bordure est ;
                                                                                                •   deux stations-services TOTAL au nord du site, de part et d’autre de la RN865 ;
                                                                                                •   des logements insalubres et précaires ainsi que le dépôt pétrolier de la CRAU de l’autre côté de
                                                                                                    la voie express. ;
                                                                                                •   une voie ferrée, la RD544 puis le parc photovoltaïque de la Fossette à l’ouest.
                                                                                                Le projet est compatible avec l’ensemble des plans, schémas et programmes étudiés (SDAGE, SAGE,
                                                                                                POS/PLU, SCOT, SCRCAE, SRCE, PADD) étant donné :
                                                                                                •   l’absence d’impact sur les milieux aquatiques ;
                                                                                                •   utilisation de terrain en friche avec aucune concurrence avec d’autres suages potentiels ;
                                                                                                •   développement d’énergies renouvelables ;
                                                                                                •   prise en compte de la préservation de la biodiversité.

                                                                                                5.4. Etude paysagère
                                                                                                Le site est occupé par des bois épars de chênes verts dans la partie Sud, et par des plantations en
                                                                                                alignement régulières dans les parties Nord et Ouest. Ce sont des vestiges d’une activité agricole
                                                                                                passée.

                                                                                                Dans le parcours de la RN 568, les boisements du site font en partie écran aux silos de pétrole de la
                                                                                                SPSE en arrière. Dans la mesure où ces silos sont perçus très souvent dans le paysage local, cette
                                                                                                portion de route offre un environnement plus naturel et plus boisé qui arrive après la traversée de la
                          F IGURE 11 : S ENSIBILITE ECOLOGIQUE SUR LA ZONE D ’ ETUDE
                                                                                                Crau plus au Nord, très ouverte. L'autre côté de la RN568 au niveau du site, présente un écran végétal
                                                                                                continue rapproché, dirigeant les vues vers l'ouest et le site d'étude.
5.3. Milieu humain
La commune de Fos-sur-Mer disposait en 2013 de 15 814 habitants d’une répartition d’âge assez   Parmi les valeurs paysagèrent patrimoniales et pittoresques on retrouve le centre ancien de Fos sur
homogène avec une croissance démographique depuis 2008.                                         mer et son Château classé monument historique. Ils témoignent du village traditionnel de Fos par
                                                                                                leur bâti dense et traditionnel, ainsi que leur implantation sur des terres hautes. On retrouve
La commune dispose de nombreuses infrastructures scolaires et récréatives, lui permettant de
                                                                                                également une série de bâtiments remarquables dans le paysage et notamment une série de Mas
conserver sa population étudiante.

28 mai 2018                                                                                                                                                                              Page 12 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                               Site SPSE La Feuillane

qui constitue le patrimoine bâti extra-urbain de Fos. La distance et les nombreux masques qui          Le site se trouve en dehors de paysages classés ou inscrits et des aires de protection de 500m autour
ceinturent le site empêche tout échange visuel entre la zone du projets et les monuments.              des monument historiques.

                                                                                                                            Le site du projet se situe au sein d'une portion de territoire déjà fortement
                                                                                                                            impactée par les installations industrielles qui présentent des dimensions et des
                                                                                                                            verticalités monumentales. L'implantation d'une centrale photovoltaïque sur
                                                                                                                            champ est en comparaison beaucoup moins impactant et uniquement visible
                                                                                                                            aux abords directs du site.

                                                                                                                            Le seul réel enjeu sur le projet concerne la perception depuis la RN568 en
                                                                                                                            l'absence de masque entre la route et le site d'étude et par leur juxtaposition
                                                                                                                            directe. L'effet de porte est encore plus prononcé sur le parcours de la RN 568
                             F IGURE 12 : V UE DES MARAIS EN ARRIERE DU C ANAL DE NAVIGATION DE F OS                        qui traverse juste avant le paysage ouvert de la Crau.

                                                                                                                                                                         F IGURE 13 : C ARTOGRAPHIE DE L ’ OCCUPATION
                                                                                                                                                                                          DES SOLS

28 mai 2018                                                                                                                                                                                          Page 13 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                       Site SPSE La Feuillane

                                                                                                                                                                                  En dehors de la route nationale
                                                                                                                                                                                  568, aucun échange visuel avec
                                                                                                                                                                                  d'autres sites ou points de vue
                                                                                                                                                                                  n'est possible du fait des masques
                                                                                                                                                                                  en présence : rangée de platanes
                                                                                                                                                                                  au Nord, haie continue le long de
                                                                                                                                                                                  la RN568 à l'Est, parc arboré privé
                                                                                                                                                                                  et silos de stockage du pétrole au
                                                                                                                                                                                  Sud sur les terrains de la SPSE et
                                                                                                                                                                                  rangées d’arbres à l'Ouest.
F IGURE 14 : V UE DEPUIS LA RN 568 A L ’ ARRIVEE TRAVERSANT LA PLAINE DE LA C RAU

6. Impacts et mesures
                                                                                                            Risques technologiques et industriels :
6.1. Milieu physique                                                                                        Le projet de parc photovoltaïque est soumis au plan de prévention des risques technologiques de
                                                                                                            FOS-EST en cours d’élaboration. Son activité sera en concordance avec la réglementation prévue au
 Impacts                                                                                                   PPRT (« activités sans fréquentation permanente »).
Etant donné que le projet sera est concerné par 2 dépôts de permis de construire, il est probable que
la construction du parc soit également réalisé en 2 deux temps.                                             Le projet comporte des installations qui peuvent être à l’origine d’un risque d’incendie dont les effets
                                                                                                            thermiques restent faibles et limités à l’environnement proche. Les panneaux photovoltaïques ne
Les impacts spécifiques au chantier sont principalement liés à la présence d’engins de chantier et          sont pas propagateurs d’incendie. Etant donné l’éloignement minimal entre chaque rangée de
leurs travaux associés. La durée totale des travaux pour chaque phase est estimée à environ 10 mois.        trackers, le risque de propagation d’incendie à l’ensemble du parc et donc d’effets dominos internes
Les trois principales phases du chantier sont la préparation du terrain (3 mois), la construction (5        est exclu. Concernant les activités industrielles proches, plusieurs risques sont identifiés (stockages
mois : réalisation des ancrages des fondations, mise en place des structures porteuses et des               d’hydrocarbures, transport de matière dangereuses, feu de nappe…). Etant donné la configuration
modules, installation des équipements annexes) et la finalisation (1,5 mois : raccordement électrique       du projet (distances entre trackers et entre les éléments du projet et les installations voisines), en cas
et mise sous tension). Le risque d’érosion sera limité à la circulation en lien avec la maintenance (soit   d’incident depuis une industrie proche, les effets dominos d’un incendie sur la centrale seront limités
6 passages environ de véhicule léger par an) et lors du démantèlement des installations.                    à des effets locaux à l’intérieur de zone des effets dangereux.
Lors de la phase d’exploitation, les impacts associés à l’imperméabilisation des surfaces seront            A noter que Total Solar a conduit une étude de risque basée sur des simulations d’explosion afin
faibles. Les panneaux ne constituent pas de véritables imperméabilisations des sols par la présence         d’évaluer les effets de surpression d’un phénomènes d’explosion de nuage (dénommé « UVCE ») en
d’espaces de plus de 2 m entre les structures permettant ainsi de réduire la concentration des              présence d’installations photovoltaïques. La conclusion est que l’incidence du projet de centrale sur
écoulements et de conserver un apport d’eau au sol sous les structures. De plus, la rotation                les UVCE est considérée comme négligeable.
quotidienne des panneaux limitera le zonage localisé des retombées d’eau de ruissellements.
                                                                                                            Risques naturels :
Les clôtures déjà en place seront conservées et remises en état. De nouvelles clôtures seront               • Tempête : la zone d’étude est localisée dans un secteur à vents forts fréquents. La mise en
installées sur les zones dépourvues.                                                                            place d’une station météorologique sur le site permettra une orientation automatique des
Une centrale photovoltaïque n’est pas une installation bruyante, qui plus est avec des structures               panneaux en position horizontale et donc la sécurisation des modules lors de tempêtes ;
fixes. Pendant les 20 ans d’exploitation au minimum de la centrale, les nuisances potentielles sont         • Incendie :
essentiellement liées aux effets optiques et de réflexion (miroitements, reflets, etc.). Le risque de           − Le risque d’incendie déclenché par la centrale photovoltaïque est considéré comme faible.
gêne visuelle liée à la réflexion des panneaux photovoltaïques pour les automobilistes empruntant                    En effet, les modules sont testés, validés et certifiés selon les normes permettant de
les infrastructures routières présentes en bordure de site sera quasi nul (plantation de haies                       conclure sur le fait que les modules ne sont ni propagateur de flammes, ni générateur de
végétales en bordure de la RN568 au nord du site).                                                                   brandon incandescent, même dans le cas d’une exposition prolongées à une
                                                                                                                     flamme/source de chaleur.
Les principaux impacts concernent principalement les risques naturel (tempête et incendie) et                   − Ce risque est plutôt lié aux impacts de la foudre qui peut toucher les transformateurs et
industriel.                                                                                                          les postes électriques et aux incendies de forêts provenant de l’extérieur du site.

28 mai 2018                                                                                                                                                                                             Page 14 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                Site SPSE La Feuillane

 Mesures                                                                                               −   Adaptation de la clôture aux passages de la faune
Les principales mesures correctrices des impacts sur le milieu physique consisteront en :               −   Adaptation de l’inclinaison des panneaux photovoltaïques en période nocturne et absence
   Une prévention contre les risques de pollutions accidentelles avec la présence de matériaux             d’éclairage.
    adsorbants prêts à l’emploi auprès des engins ;
   Une matérialisation des limites de chantier pour éviter les débordements des engins ;
   Aucune utilisation de produits de lavage pour les panneaux, ni de produits phytosanitaires pour
    l’entretien de la végétation ;
   La mise ne place de bacs de rétention au droit des transformateurs ;
   Implantation d’une station météo pour positionner les panneaux à l’horizontal lors de vent fort ;
   Mise en œuvre de moyens de lutte contes les incendies dans l’emprise de la centrale
    (extincteurs le long des pistes, dispositifs de coupure générale aux entrées, réseau d’eau
    pressurisée avec poteaux incendies...) et communs à la société SPSE (personnel de sécurité,
    renforts, camions, citernes mobiles, réservoir fixe, canons) ;
   Création d’un cahier des charges Hygiène Sécurité et Environnement et mise en place de Plan
    de Prévention Sécurité et Protection de la Santé (P.P.S.P.S.) intégrant des procédures en cas
    d’incident ou POI sur SPSE ;
   Formation du personnel d’intervention SPSE aux risques liés à la centrale.

6.2. Milieu naturel
Selon les relevés réalisés, aucun impact prévisionnel majeur du projet n’est à attendre sur les
zonages d’inventaire et de protection règlementaire. L’étude a également permis de mettre en avant
que le projet initialement prévu avait un impact modéré à fort (mares, points d’eau et milan noir)
sur Afin de répondre aux impacts prévisionnels sur les habitats et les espèces au droit du projet,
plusieurs types de mesures seront mises en place :
   Evitement :
    − Préservation de la population de Liseron rayé – Exclus de l’emprise projet. Balisage en
         phase chantier et panneaux d’information
    − Préservation des points d’eau et du fossé (mare temporaire comprise) - Exclus de l’emprise
         projet
    − Evitement du secteur nord-est potentiellement propice au Lézard ocellé - Exclus de
         l’emprise projet.
   Réduction :
    − Réduction de l’emprise du projet de plus de 80 600 m²
    − Adaptation du calendrier des travaux en fonction de la phénologie des espèces et
         défavorabilisation de la zone d’emprise
    − Abattage « de moindre impact » d’arbres gîtes potentiels
    − Mise en défens des secteurs à enjeux écologiques
    − Réduire le terrassement au strict minimum
    − Assurer un entretien écologique du parc photovoltaïque et de ses abords – Entretien
         mécanique en période favorable de la strate herbacée, aucuns produits phytocides                                               F IGURE 15 : B ILAN DES ENJEUX

28 mai 2018                                                                                                                                                                                 Page 15 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                             Site SPSE La Feuillane

6.3. Milieu humain
D’un point de vue économique, la création de la centrale photovoltaïque entraînera la création                  La conservation au Nord et au Sud du site de deux espaces dans leur état existant, permet de
d’emplois pour la construction, la maintenance, l’entretien et le démantèlement de la centrale pour              soigner les premières perceptions vers le site depuis la RN 568 et de masquer efficacement les
chacune des phases de construction : environ 50 personnes en période de pointe sur les 10 mois de                installations en vision dynamique.
chantier pour chaque phase, ainsi qu’un emploi de personnel spécialisé pour la maintenance lors de              Sur la partie centrale du linéaire, des haies occultantes sont prévues le long de la clôture ou en
la phase d’exploitation.                                                                                         retrait de la piste interne projetée longeant la RN 568. Ces séquences de haie permettront
                                                                                                                 également de réduire l'impact visuel des installations.
Les retombées économiques seront significatives à la fois en terme de charge de travail affectée
localement, directement (maintenance) ou indirectement (tourisme).

Le chantier peut être à l’origine de nuisances pour les riverains (bruit, poussières, odeurs,
augmentation du trafic routier, etc.). Etant donné l’absence d’habitations dans les environs proches
du site, ce risque est limité. Si la génération de poussières s’avérait importante et gênante pour le
personnel et les usagers de la RN568, un arrosage préventif des pistes et des emprises terrassées
serait réalisé. De plus, les voies d’accès en terre du site seront revêtues de tout-venant dès le début
de la phase chantier. En phase de fonctionnement, les nuisances seront faibles.

6.4. Etude paysagère
L’analyse paysagère du site et de ses alentours a montré que les impacts visuels seraient limités
depuis les abords, le long de la RN568. Aucun impact ne sera présent depuis la RP544.

Il n’y aura aucun impact du projet sur le patrimoine règlementé. Les secteurs classés Monuments
Historiques ou les lieus d’intérêt touristiques autour du projet n’auront aucune vue sur le projet.

L’analyse révèle un enjeu d'inter-visibilité dynamique depuis la RN 568 qui au regard de l'implantation
des trackers photovoltaïques prévus par le projet et de la situation en entrée de ville du site, doit être
traité et réduit.
                                                                                                                                F IGURE 17 : VUE DEPUIS LA RN568 APRES IMPLANTATION D ’ UNE HAIE PAYSAGERE

                                                                                                                              Le séquençage des haies et leur décalage par rapport à la clôture permettra
                                                                                                                               d'éviter d'avoir un masque végétal ininterrompu à l'image du côté Est de la RN
                                                                                                                               5668 et de limiter ainsi un effet de couloir encore plus sensible après la
                                                                                                                               traversée du paysage de la Crau très ouvert.
                                                                                                                              L'utilisation d'espèces végétales indigènes devra être une priorité et les haies
                                                                                                                               monospécifiques sont à proscrire pour éviter la banalisation du paysage et sa
                                                                                                                               perte d'identité.

                                   F IGURE 16 : P HOTOMONTAGE – V UE LOINTAINE DEPUIS LA RN568

28 mai 2018                                                                                                                                                                                                  Page 16 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                   Site SPSE La Feuillane

              F IGURE 18 : C ARTOGRAPHIE DES ENJEUX PAYSAGERS LOCAUX

28 mai 2018                                                                                       Page 17 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                               Site SPSE La Feuillane

6.5. Impacts cumulés - Parc photovoltaïque voisin
La centrale photovoltaïque de la Fossette, conçue
et gérée par EDF ENR, a récemment vu le jour sur
un terrain localisé à environ 170 m à l’ouest de la
parcelle d’étude. La centrale dispose d’une
puissance installée de 12 MW sur une surface
                                                                                            Emprise du projet
d’environ 19 ha.
Un impact cumulé sera présent pour certains
                                                                                                                                                                      Parc PV de la Fossette
habitats (chêne vert) et certaines espèces
écologiques (reptiles et oiseaux) mais restera
faible à modéré.
Le projet porté par Total Solar aura un impact
général faible sur le projet porté par EDF ENR
étant donné :
     1)   La distance entre les 2 projets ;
     2)   Absence d’effets d’ombrage ;
     3)   Accès différents aux parcs.
                                                                                                     F IGURE 19 : P HOTOMONTAGE -- VUE LOINTAINE DEPUIS LA RP544

6.6. Bilan
Le tableau suivant résume les impacts évalués pour chaque milieu, tout d’abord sans prendre en compte les mesures, puis avec application des mesures de prévention, de réduction, d’accompagnement et
de compensation des impacts proposées dans le cadre de ce projet.

28 mai 2018                                                                                                                                                                                    Page 18 / 24
Projet de centrale photovoltaïque
                                                                                                                                                                                             Site SPSE La Feuillane

   T ABLEAU 2 : EVALUATION DES IMPACTS SUR LES MILIEUX ET MESURES ASSOCIEES
                                                                                         Impact
                                                                                                                                                                                          Impact        Mesures compensatoires
Thèmes            Phases          Description des impacts                                avant         Mesures de réduction et d’accompagnement
                                                                                                                                                                                          résiduel      et de suivi
                                                                                         mesures
Milieu physique
                  Toutes phases                                                                           /
Climatologie                      •    Bilan énergétique positif                         Positif                                                                                          Positif       /
                  confondues
                                  • Baisse de température sous les modules le jour
                                  • Formation d'îlots thermiques au-dessus des                         • Maintien d’une partie de la végétation arborée en bordure est du site ce qui
Microclimat       Exploitation                                                           Faible                                                                                           Très faible   /
                                    panneaux                                                             permet de réguler la température de l’air
                                  • Température supérieure sous les modules la nuit
Géomorphologie    Construction    • Aucun nivellement sauf opération ponctuelle          Très faible      /                                                                               Très faible   /

                                  • Mouvements de terre                                                • Réduction de l'emprise des travaux et délimitation des emprises chantier
                                  • Tassement lié à la circulation des engins                          • Matérialisation des limites de chantier pour éviter les débordements des
                  Construction                                                           Faible                                                                                           Très faible   /
                                                                                                         engins
                                  • Erosion des sols
                                                                                                       • Gestion équilibrée des mouvements de terre
                                                                                                       • Interstices entre les panneaux et espacement entre les rangées pour limiter
Sol et géologie
                                  • Tassement au niveau des pistes d'exploitation                        l'érosion du sol
                  Exploitation                                                           Très faible                                                                                      Très faible   /
                                  • Erosion des sols                                                   • Rotation régulière des panneaux, limitant l’accumulation localisée des eaux de
                                                                                                         ruissellements
                                                                                                       • Réduction de l'emprise des travaux et délimitation des emprises chantier
                  Démantèleme
                                  • Tassement lié à la circulation des engins            Faible        • Matérialisation des limites de chantier pour éviter les débordements des         Très faible   /
                  nt
                                                                                                         engins
                                                                                                       • Gestion des déchets, hydrocarbures et produits dangereux
                                                                                                       • Kits antipollution dans les véhicules de chantier
                  Construction    • Pollution accidentelle liée aux engins de chantier   Faible                                                                                           Très faible   /
                                                                                                       • Gestion des eaux sanitaires du chantier
Eaux                                                                                                   • Cahier des charges environnemental et suivi de chantier
souterraines                                                                                           • Transformateurs placés sur des bacs de rétention de capacité supérieure à la
                                  • Pollution accidentelle lors des opérations de
                                                                                                         quantité d'huile contenue
                  Exploitation      maintenance                                          Très faible                                                                                      Très faible   /
                                                                                                       • Pas de produits de lavage pour les panneaux, ni de produits phytosanitaires
                                  • Pollution accidentelle liée aux transformateurs
                                                                                                         pour l’entretien de la végétation
                                                                                                       • Kits antipollution dans les véhicules de chantier
                                                                                                       • Gestion des déchets, hydrocarbures et produits dangereux
                  Construction    • Pollution accidentelle liée aux engins de chantier   Moyen                                                                                            Très Faible /
                                                                                                       • Gestion des eaux sanitaires du chantier
                                                                                                       • Cahier des charges environnemental et suivi de chantier
Eaux                                                                                                   • Le projet de positionnement des modules ne modifiera pas la situation actuelle
superficielles                    • Perturbation de l'écoulement des eaux météoriques                    d’écoulement des eaux de ruissellements
                                  • Pollution accidentelle liée aux transformateurs                    • Transformateurs placés sur des bacs de rétention de capacité supérieure à la
                  Exploitation                                                           Faible                                                                                           Très faible   /
                                  • Pollution accidentelle lors des opérations de                        quantité d'huile contenue
                                    maintenance                                                        • Pas de produits de lavage pour les panneaux, ni de produits phytosanitaires
                                                                                                         pour l’entretien de la végétation

   28 mai 2018                                                                                                                                                                                                    Page 19 / 24
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler