Impulse CORPORATE MAGAZINE

 
Impulse CORPORATE MAGAZINE
impulse                                             CORPORATE MAGAZINE
                                                        EY Belgique | 2014   16

Dominique Leroy
à la tête d'un
de nos fleurons
nationaux

Dossier :         Quand croître      Les différents lan-   Embarquement
l'Entreprise de   rime avec valeur   gages des départe-    immédiat vers
l'Année® 2014     ajoutée            ments finance et IT    le leadership
Impulse CORPORATE MAGAZINE
ÉDITO

                                               Entreprendre pour croître

                                                 Cher lecteur,

                                                 EY et ce magazine jouent pleinement la carte de l'entrepreneuriat. Logique. L'entre-
                                                 preneuriat est vital pour assurer la croissance de notre économie. Et l'entrepreneuriat
                                                 contribue à la prospérité et au bien-être de notre société.

                                                 L'entrepreneuriat mérite, en d'autres mots, notre attention et notre reconnaissance.
                                                 Et EY s'efforce d'en faire la démonstration depuis de longues années. Avec le concours
                                                 de l'Entreprise de l'Année®, nous élisons ainsi, lors de chaque édition, une entreprise
                                                 douée d'une vision, d'une ambition et d'une stratégie de croissance. Cette année, nous
                                                 avions sélectionné quatre entreprises remarquables, qui toutes faisaient la différence
                                                 dans de nombreux domaines. Non seulement avaient-elles aligné de brillants résul-
COLOPHON                                         tats, mais elles se distinguaient aussi par un entrepreneuriat inspirant, l'innovation,
impulse est le Corporate Magazine                une bonne gestion, une vision internationale et un potentiel de croissance manifeste.
d'EY Belgique. Ce magazine est également         Autant de facteurs qui caractérisent Belourthe, fabricant, entre autres, d'aliments
disponible en version néerlandaise.
                                                 pour enfants. Quoi de plus juste et logique que de couronner cette entreprise en lui
Edition décembre 2014                            attribuant le prestigieux trophée ?
Editeur responsable
Eric Golenvaux, associé EY,                      L'entrepreneuriat dont font preuve tous les finalistes de l'Entreprise de l'Année® est
De Kleetlaan 2, 1831 Diegem                      non seulement indispensable, mais également contagieux. Chez EY, nous voulons aus-
Rédactrice en chef d'EY                          si vous inciter à entreprendre. Pour ne pas faire de sur-place. Pour aller de l'avant et
Anne-Sophie Jaspers,                             grandir. Car les entreprises qui possèdent la croissance dans leurs gènes représentent
anne-sophie.jaspers@be.ey.com                    l'avenir de notre économie et constituent autant d'exemples enrichissants.
Ont collaboré à ce numéro :
Thibault Belvaux, Nele Boudrez,                  Laissez-vous inspirer, au fil des pages, par les portraits des finalistes de l'Entreprise de
Seger Bruninx, Toon Coussement,                  l'Année® et de l'Entreprise prometteuse de l'Année®. Chacune de ces entreprises fait
Aart De Zitter, Stefanie Demuzere,               figure de modèle à la lumière des critères indispensables pour pérenniser une crois-
Lien Huyghe, Vincent Joye,
                                                 sance fructueuse dans un avenir proche et à plus long terme. Vous souhaitez vous-
Dirk Rasschaert, Debby Termonia,
Philip van Ootegem, Johan Van Praet
                                                 même franchir le pas ? Vous avez besoin de conseils personnalisés ? Nos experts sont
                                                 à vos côtés. A travers notre longue expertise, nous entendons nous profiler comme
Disclaimer
                                                                                   une boussole grâce à laquelle vous trouverez le che-
Cette publication contient des informations
succinctes et est uniquement destinée à                                            min de la croissance dans votre secteur. Voyez-y la
un usage général. Elle n'a de facto pas                                            meilleure manière de construire ensemble un monde
vocation à se substituer à une analyse                                             meilleur et plus efficace.
détaillée ou à un avis professionnel émis
par un consultant d'EY. Ni EYGM Limited ni
aucun autre membre d'EY Global ne peut
être tenu responsable des pertes occasion-
                                                                                   Bonne lecture !
nées par toute personne ayant agi ou s'étant
abstenue de le faire suite aux informations
contenues dans cette publication. Pour tout
problème spécifique, il est recommandé de
s'adresser à un conseiller approprié.
                                                                                   Rudi Braes
www.ey.com/be
twitter.com/EY_Belgium                                                             managing partner EY Belgique

02     impulse 16 - EY
Impulse CORPORATE MAGAZINE
SOMMAIRE

                                                                                                       ENSEMBLE, NOUS IRONS PLUS LOIN.

  04
 Sur l’image: Nafissatou Thiam, son coach, sa soeur, sa manager, ses frères, ses amis, ses supporters
                                                                                                       TEAM BELGIUM, CE SONT LES ATHLÈTES OLYMPIQUES BELGES
                                                                                                       MAIS AUSSI TOUS CEUX QUI LES SUPPORTENT. DÉCOUVREZ- LES
                                                                                                       TOUS SUR TEAMBELGIUM.BE
                                                                                                                                                                 06

                                                                                                  17                                                                            37                                    32

impulse 16                                                                                                                                                                            31 EXPERT
                                                                                                                                                                                      Des services innovants pour renforcer
                                                                                                                                                                                      la cybersécurité

04 ACTUALITÉS                                                                                                            22 EN CHIFFRES                                               32 CASE #3
Un aperçu des événements et des                                                                                          Le private equity : une valeur sûre                          Quand croître rime avec valeur ajoutée
activités intéressants en cours
                                                                                                                         24 BAROMÈTRE CFO                                             36 EXPERT
06 DOSSIER                                                                                                               Les différents langages des                                  Information financière indispensable
L'Entreprise de l'Année 2014® : à la                                                                                     départements finance et IT                                    pour la stratégie des entreprises
recherche d'entrepreneurs modèles !
                                                                                                                         27 EXPERT                                                    37 PORTRAIT DE CEO
17 EXPERT                                                                                                                Assurez la pérennité de votre entreprise                     Dominique Leroy : « La croissance
L'équipe financière : un partenaire                                                                                       familiale                                                    est la seule option possible ! »
business
                                                                                                                         28 CASE #2                                                   42 LU POUR VOUS
18 CASE #1                                                                                                               La naissance d'un nouveau service de                         Une série de rapports d'EY lus et
Embarquement immédiat vers                                                                                               consultance dans le domaine financier                         résumés pour vous
le leadership

20 RAPPORT
L'innovation agile : un must dans le                                                                                        +                 Vous trouverez plus de contenu sur le site d'EY : www.ey.com/be.

FMCG et la distribution

                                                                                                                                                                                                           impulse 16 - EY   03
Impulse CORPORATE MAGAZINE
ACTUALITÉS

                                                                 Bloquez la date :                                                                                      en lice sur le plan de la

... en bref                                                      Organisation pu-
                                                                 blique de l’Année®
                                                                                                                                                                        stratégie, de l’orientation
                                                                                                                                                                        client, de l’efficacité, de l’ef-
                                                                                                                                                                        ficience et de la durabilité.
                                                                 EY, L’Echo/De Tijd et BNP
                                                                                                                                                                        Vous découvrirez le 3 mars
EY est une organisation dynamique et en                          Paribas Fortis organisent
                                                                                                                                                                        prochain, au Meeting Centre
                                                                 l’élection de l’Organisation
croissance constante, et ce dans de nom-                                                                                                                                Square, Mont des Arts, à
                                                                 publique de l’Année® pour
breux domaines. Cette rubrique d'actualités                      la deuxième fois. A l’instar
                                                                                                                                                                        Bruxelles, les successeurs
                                                                                                                                                                        de la Banque Carrefour de
offre d'ailleurs un aperçu non-exhaustif des                     de la première édition, les
                                                                                                                                                                        la Sécurité Sociale, la VRT,
                                                                 organisations, institutions,
activités et initiatives, tant internes qu'ex-                                                                                                                          eWBS, la STIB et la ville de
                                                                 services et départements
ternes, auxquelles nous participons ou que                       publics à tous les niveaux
                                                                                                                                                                        Genk. Plus d’informations
                                                                                                                                                                        sur     www.organisationpu-
nous lançons.                                                    de pouvoir peuvent prendre
                                                                                                                                                                        bliquedelannee.be.
                                                                 part à ce concours. Un jury
                                                                 indépendant de chefs d’en-
                                                                 treprise et d’universitaires
                                                                 évaluera les organisations

EY Belgique re-                  Six nouveaux asso-
prend Subsideaal,                ciés nommés chez
bureau de conseil                EY Belgique                     Team Belgium
en subventions                   Parmi ces six nouveaux          Depuis les Jeux Olympiques de Pékin en 2008, EY est et reste
Grâce à cette acquisition        associés, nous comptons         un des partenaires privilégiés du COIB. L’esprit d’équipe et le
stratégique, EY accroît sa       quatre collaborateurs qui       coaching sont d’importants facteurs de succès pour les deux
force de frappe en Belgique,     ont gravi tous les échelons     organisations. Nous nous engageons donc avec plaisir dans
plus particulièrement dans       au sein de l’organisation. En   la campagne du COIB qui vise à accroître la notoriété de son
le secteur des services en       effet, EY mène depuis des       nouveau logo. Certains de nos collaborateurs ont ainsi eu la
matière de soutien à l’inno-     années une politique visant     chance de pouvoir poser entre autres aux côtés de Nafi Thiam
vation. Les collaborateurs de    à offrir à ses propres colla-   et Laura Waem pour la nouvelle campagne print du COIB. Nos
Subsideaal viennent renfor-      borateurs     d’intéressantes   collègues donnent également de la voix dans le spot radio en
cer l’équipe d’EY Subsidia.      possibilités d’évolution vers   compagnie de Simon Gougnard.
Cette équipe s’emploie de-       le sommet. Les six nouveaux
puis deux décennies, d’une       associés Saskia De Smedt
part, à aider les entreprises,   (tax), Wout Coppens (tax),
les autorités et les organisa-   Douglas Downing (adviso-
tions en Belgique et dans les    ry), Romuald Bilem (audit),
pays voisins à obtenir des       Nicolas Valette (audit) et
aides publiques et, d’autre      Benoit Gérard (FSO) rejoin-
part, à accompagner, gérer       dront les 78 associés déjà en
et suivre les dossiers ap-       poste. En outre, pas moins
prouvés. Wouter Desmet,          de 675 nouveaux parte-                                                                                                                    ENSEMBLE, NOUS IRONS PLUS LOIN.

fondateur de Subsideaal, de-     naires ont été nommés au                                                                                                                  TEAM BELGIUM, CE SONT LES ATHLÈTES OLYMPIQUES BELGES
                                                                                                                                                                           MAIS AUSSI TOUS CEUX QUI LES SUPPORTENT. DÉCOUVREZ- LES
                                                                                                                                                                           TOUS SUR TEAMBELGIUM.BE

                                                                  Sur l’image: Nafissatou Thiam, son coach, sa soeur, sa manager, ses frères, ses amis, ses supporters

vient associé d’EY.              niveau mondial.

04    impulse 16 - EY
Impulse CORPORATE MAGAZINE
ACTUALITÉS

EY, employeur le
plus attractif
Pour la deuxième année
consécutive, EY se retrouve
en tête du classement Uni-
versum de l’employeur le
plus attractif dans la caté-
gorie des prestataires de
services professionnels. Le
palmarès Universum des
« World’s Most Attractive
Employers » reprend chaque
année les préférences des
étudiants des plus grandes
institutions universitaires au
monde. Dans le classement
général, seul Google fait          Edition anniversaire de l'Entreprise de l'Année®, version flamande
mieux que nous sur le plan         EY fête l'entrepreneuriat du côté flamand aussi. Au lendemain du couronnement de l'En-
de l’attractivité.                 treprise de l'Année®, c'est le trophée de la « Onderneming van het Jaar® » qui a été dé-
                                   cerné pour la 20ème fois. A cette occasion, une réunion de travail, présidée par Sa Majesté
                                   le Roi et réunissant les précédents lauréats, a précédé le lancement de cette édition an-
                                   niversaire. Les lauréats francophones devront donc patienter jusqu'à l'année prochaine
                                   pour célébrer avec faste l'anniversaire de leur édition.

                                 les régions ont connu une       nière dynamique et interac-         compte à consulter souvent
                                 croissance tant au niveau       tive. Un public composé de          pour en savoir plus sur notre
                                 du chiffre d’affaires que du    clients, de parties prenantes,      organisation et peut-être la
                                 nombre de collaborateurs.       de personnes intéressées            découvrir de l’intérieur !
                                 Cette croissance permet à       par l’entrepreneuriat, la
                                 EY de continuer à investir      fiscalité, etc. Un public qui
Croissance mon-                  dans certains marchés spé-      recèle peut-être aussi de
                                 cifiques ainsi que dans le ca-   nouveaux collaborateurs...
diale pour EY
                                 pital humain, la technologie    Via le compte Twitter
EY a enregistré un chiffre
                                 et l’innovation.                @EY_CareersBE, vous accé-
d’affaires    mondial      de
27,4 milliards USD pour                                          dez rapidement à toute l’ac-
l’exercice comptable écoulé,                                     tualité de notre organisation
soit une augmentation d’un                                       et notamment aux profils
peu plus de 6 % par rap-         Des offres d’emploi             que nous recherchons pour
port à l’exercice précédent.     en un tour de main              renforcer nos équipes. Un
En dépit d’une conjoncture       Les réseaux sociaux sont
mondiale difficile, toutes les    d’excellents canaux pour
lignes de services et toutes     toucher le public de ma-         +     Pour plus d’actualités, surfez sur www.ey.com/be.

                                                                                                             impulse 16 - EY   05
Impulse CORPORATE MAGAZINE
DOSSIER

6   impulse 16 - EY
Impulse CORPORATE MAGAZINE
DOSSIER

L'Entreprise de
       ®
l'Année 2014
A la recherche d'entrepreneurs
modèles !

                                       La remise des prix dans
                                 l'Auditorium 2000 au Heysel.

                                    impulse 16 - EY    7
Impulse CORPORATE MAGAZINE
DOSSIER

« Les Entreprises de l'Année®
sont agiles, visent la durabilité
et pensent à long terme »
La proclamation de l'Entreprise de l'Année® a pris un tour festif                         salle de presse multimédia et fut la
particulier du côté néerlandophone. Pour cette vingtième édition,                         première à lancer le principe du « web
                                                                                          first ». « Cela nous a permis d'être les
c'est en effet Sa Majesté le Roi qui a personnellement décerné le                         premiers sur le continent, en 2010, à
trophée. L'édition francophone, quant à elle, fêtera son anniver-                         proposer avec succès un modèle payant
saire l'année prochaine lors d'une soirée de gala à laquelle le sou-                      pour notre contenu numérique. La tran-
                                                                                          sition de l'imprimé au numérique a ain-
verain sera également convié.
                                                                                          si été engagée avec brio. S'ensuivirent

A
       l'occasion du double événement       entreprises sont d'importants clients
       des 13 et 14 octobre 2014, im-       et constituent un groupe cible intéres-       « L'Entreprise
       pulse s'est entretenu avec trois     sant. Elles sont le fondement de notre
partenaires qui promeuvent, depuis de       économie, car les impôts qu'elles paient      de l'Année® est
longues années déjà, l'esprit d'entre-      forment le socle de notre prospérité et
prise dans notre pays. Rudi Braes, Ma-      de notre bien-être. Et dans la mesure         devenue une
naging Partner d'EY, Dirk Velghe, CEO       où toutes les personnes physiques dé-
de Mediafin et Yvan De Cock, Head of         pendent directement ou indirectement          référence dans
Corporate & Public Bank Belgium chez
BNP Paribas Fortis ont évoqué le suc-
                                            des entreprises pour leurs revenus, les
                                            impôts des particuliers proviennent fi-
                                                                                          le monde des
cès des entreprises belges ainsi que la
portée de cette récompense tant prisée.
                                            nalement aussi des entreprises. »
                                            Mediafin est l'éditeur des quotidiens
                                                                                          affaires. »
                                            L'Echo et De Tijd, par le biais desquels
LES ENTREPRISES : LE FONDEMENT              l'entreprise était déjà active dans l'or-         RUDI BRAES
DE LA PROSPÉRITÉ                            ganisation du concours de l'Entreprise
Yvan De Cock clarifie d'emblée l'utilité     de l'Année® avant sa constitution. « Nos      rapidement l'édition pour tablettes de
de ce trophée pour ceux qui en dou-         quotidiens s'adressent, entre autres,         nos journaux et la refonte de nos sites
teraient encore. La société qu'il repré-    aux entrepreneurs », affirme Dirk              d'actualité. Il ajoute d'ailleurs regretter,
sente, autrefois connue sous le nom de      Velghe. « Nous voulons les informer et        avec un clin d'œil appuyé, que Mediafin,
la Générale de Banque et devenue plus       les inspirer. » Mais pour être crédible, il   en tant que partenaire de l'événement,
tard BNP Paribas Fortis, est une che-       convient d'aligner soi-même de bonnes         ne puisse présenter sa candidature au
ville ouvrière de l'événement, aux côtés    performances. La jeune entreprise Me-         concours de l'Entreprise de l'Année®.
d'EY et de Mediafin. Les motivations         diafin est donc restée focalisée sur l'ac-
qui amènent un banquier à sponsoriser       tualité des affaires et les innovations se    UNE RÉFÉRENCE DANS LE MONDE
un événement orienté vers les entre-        sont rapidement enchaînées. Dès 2008,         INTERNATIONAL DES AFFAIRES
prises sont évidentes, estime-t-il. « Les   Mediafin disposait déjà de la première         Particulièrement peu de candidats ré-

8   impulse 16 - EY
Impulse CORPORATE MAGAZINE
DOSSIER

pondirent présents à l'appel que lança
EY, en 1995, pour trouver des parte-
naires à l'organisation de l'Entreprise
de l'Année®. Le premier trophée fut
décerné dans les bureaux de la Géné-
rale de Banque, sur le Meir à Anvers.
L'événement accueillit une soixantaine
de personnes et se termina par un âpre
débat sur le sens d'une première ini-
tiative apparemment promise à rester
sans suite...
« Je suis heureux que nous ayons persé-
véré», sourit Rudi Braes. « Aujourd'hui,       Trois partenaires promeuvent l'esprit d'entreprise dans notre pays :
quelque 100 collaborateurs d'EY tra-           d.g.à.d. : Yvan De Cock, Rudi Braes et Dirk Velghe.
vaillent à ce projet. Ils interviewent les
entrepreneurs, étudient les risques
économiques, analysent les résultats
et collectent de cette manière un tré-       « Nos entre-                                     se consacrent aux technologies du fu-
                                                                                              tur. Prenez les finalistes de 2014. Du
sor d'informations. Le sérieux avec
lequel nous avons porté ce projet, les
                                             prises ont une                                   côté tant francophone que néerlando-
                                                                                              phone, les entreprises candidates au
critères sévères que nous maintenons
année après année, l'analyse claire sur
                                             bonne structure                                  trophée de l'Entreprise de l'Année®
                                                                                              sont certes en position de force, mais
laquelle le jury fonde son choix, la com-
munication professionnelle sur les lau-
                                             financière et                                     restent traditionnelles. Il en va autre-
                                                                                              ment pour l'Entreprise prometteuse de
réats sont autant d'atouts qui rendent
cette initiative unique. Je viens de
                                             sont                                             l'Année®. Les nouvelles technologies y
                                                                                              règnent en maître. »
parcourir la liste des 19 entreprises lau-
réates. Aucune d'entre elles n'a disparu,
                                             particulièrement                                 Bien que le contexte des affaires ne soit
                                                                                              pas tout à fait au beau fixe, les banques
en dépit des nombreuses crises écono-
miques que nous avons vécues depuis.
                                             flexibles. »                                      belges semblent procéder à moins
                                                                                              d'amortissements de crédits défaillants
Cinq lauréats ont d'autres actionnaires                                                       que d'autres institutions financières eu-
principaux et ont ainsi pris de l'enver-       YVAN DE COCK                                   ropéennes. « Nous pouvons en déduire
gure. Ces cinq dernières années, les                                                          que nos entreprises présentent une
14 autres ont à nouveau signé une            vent rappelé notre pays à l'ordre quant          bonne structure financière et qu'elles
croissance de 50 % et créé 3.600 em-         au coût salarial élevé, au manque de             sont particulièrement flexibles », ex-
plois. Pour ne pas déroger à la règle, la    flexibilité, à la législation restrictive...      plique Yvan De Cock. « Nos PME partent
sélection de cette année est à nouveau       Comment les lauréats des trophées                vite à la conquête de marchés étran-
remarquable. L'Entreprise de l'Année®        peuvent-ils résister dans un contexte si         gers et le font souvent mieux que les
est vraiment devenue une référence           peu favorable aux entreprises ?                  PME des pays limitrophes. En pratique,
dans le monde des affaires. »                « On noircit trop le tableau », réagit Yvan      le tableau n'est donc pas aussi sombre
                                             De Cock. « J'ai de nombreux contacts             qu'on le dit. »
MANIPULATION DE L'OPINION                    avec de moyennes et de grandes entre-            Dirk Velghe rejoint tout à fait son col-
PUBLIQUE                                     prises. Une grande partie d'entre elles          lègue. « Une nouvelle équipe politique
Ces derniers mois, des institutions eu-      voit son chiffre d'affaires continuer à          est aux commandes et cela ouvre de
ropéennes et internationales ont sou-        grimper. Les entreprises prometteuses            nouvelles perspectives. Je relève, en p

                                                                                                                      impulse 16 - EY   9
Impulse CORPORATE MAGAZINE
DOSSIER

p outre, une certaine ténacité du côté
des entrepreneurs. Ces gens se sont af-
                                              « Les lauréats se                           LA FORMULE DU SUCCÈS
                                                                                          « C'est aussi la philosophie du trophée »,
franchis des frontières et des limitations.
Prenez La Lorraine : il y a quelques an-
                                              sont distingués                             conclut Rudi Braes. « Entreprendre
                                                                                          n'est jamais sans risques, mais les
nées, un incendie a ravagé l'entreprise.      à travers toutes                            risques paient. C'est le message que
Peu de temps après, elle était élue En-                                                   nous voulons faire passer. » Ses inter-
treprise de l'Année®. Chapeau ! »             les crises des                              locuteurs et lui tentent ensuite d'iden-
                                                                                          tifier la formule du succès qui caracté-
DES EXEMPLES ÉDIFIANTS                        20 dernières                                riserait, d'une manière ou d'une autre,
L'unanimité parmi les organisateurs                                                       tous les lauréats.
de l'Entreprise de l'Année® semble ma-        années. Autant                              Les finalistes ont toujours fait la part
nifeste. Pour eux, le verre n'est pas à                                                   belle aux entreprises familiales. « La
moitié vide, mais à moitié rempli. « On       de modèles                                  typicité de ces entreprises est qu'elles
peut s'appesantir sur chaque obstacle »,                                                  ne sont pas nécessairement obnubilées
sourit Yvan De Cock. « Mais on peut           inspirants au                               par les chiffres du prochain trimestre »,
aussi l'envisager différemment. Si vous                                                   constate Rudi Braes. « Elles peuvent
additionnez le nombre d'obstacles à           sujet desquels                              se permettre de réfléchir à plus long
l'entreprise dans chaque Etat membre
européen, vous ne pouvez qu'arriver
                                              nous écrivons                               terme, ce qui explique que la durabilité
                                                                                          soit devenue leur deuxième nature. »
à la conclusion que la Belgique a une
importante marge d'amélioration. Une
                                              avec plaisir. »                             Une autre conclusion est que de nom-
                                                                                          breuses entreprises lauréates ont misé
étude de l'OCDE montre, par exemple,                                                      sur l'agilité. Après avoir remporté le tro-
                                                 DIRK VELGHE
que nous pourrions arriver à une aug-                                                     phée, elles ont souvent décidé de diver-
mentation du PIB par tête en Belgique                                                     sifier leurs activités et d'élargir considé-
d'environ 20 % en 10 ans si nous met-         notre pays est la quatrième économie        rablement leurs champs d'action. « Une
tions en œuvre une série de réformes          ouverte du monde. Nos entreprises ne        entreprise de construction qui a bâti
structurelles. »                              peuvent se développer qu'au-delà des        une prison va, par exemple, se charger
« Je crois que les entrepreneurs se sou-      frontières nationales. »                    de l'accompagnement logistique et de
cient aujourd'hui davantage de ce qui         Dirk Velghe approuve, mais nuance :         l'entretien de l'établissement », ajoute
se passe au-delà de nos frontières »,         « En 2008 et 2009, nos entreprises          Rudi Braes à titre d'exemple. « Elle as-
ajoute Rudi Braes. « Les entrepreneurs        ont également dû faire face à une crise     surera peut-être même la restauration.
s'adaptent rapidement. Ils peuvent faire      profonde sur laquelle elles n'avaient au-   Les entreprises considèrent de plus en
face à des règles pénibles et à des coûts     cune prise. Et à l'époque, nous avions      plus souvent l'ensemble de la chaîne
salariaux élevés. Ils sont, par contre,       aussi des finalistes de qualité, avec un     et reprennent des activités qui suivent
impuissants face au blocage des ex-           message positif. Les lauréats se sont       ou précèdent celles qu'elles effectuent.
portations vers l'Ukraine. Tout comme         distingués à travers toutes les crises,     Quoi qu'il en soit, la formule du succès
ils sont désormais désarmés face à une        petites ou importantes, des 20 der-         est toujours largement inspirée par la
épidémie en Afrique ou à de sanglants         nières années. Autant de modèles ins-       capacité d'adaptation, la réflexion à
combats au Moyen-Orient. Autant               pirants au sujet desquels nous écrivons     long terme et la technologie. » ■
d'obstacles pour nos entrepreneurs, car       avec plaisir. »

10   impulse 16 - EY
DOSSIER

                                                                                           Vincent Crahay

L'Entreprise de l'Année® 2014

Belourthe : à
contre-courant
L'Entreprise de l'Année® 2014 est la preuve qu'il est toujours pos-
sible de produire en Belgique pour vendre à l'international, y com-
pris dans les pays émergents !                                                            Et puis, l'usine, capable de produire

                                                                                            Carte d'identité

A
        près une belle carrière dans          décide de se focaliser sur l'alimenta-
        l'agro-alimentaire,  c'est    en      tion pour bébés à base de céréales, no-       Nom : Belourthe
        2002 que Vincent Crahay, âgé          tamment via sa marque Ninolac. Mais           Forme juridique : Société Anonyme
                                                                                            Siège social : Hamoir (province de
de 41 ans à l'époque, prend la direction      l'homme ne veut pas s'attaquer au mar-
                                                                                            Liège)
de l'usine Nestlé à Hamoir, fleuron du         ché belge. « C'est un marché saturé et
                                                                                            Chiffre d'affaires attendu pour
groupe pour la production de produits
                                                                                            2014 : 25 millions d'euros
céréaliers. Exportant pas moins de
90 % de sa production, Nestlé décide          « Même si nous                                Résultat net attendu pour 2014 :
                                                                                            2,5 millions d'euros
cependant trois ans plus tard d'orga-
niser sa production localement, direc-        réussissions à                                Effectifs : environ 80 équivalents
                                                                                            temps plein
tement sur ses marchés de chalandise.
                                              avoir 100 % du                                Site Internet : www.belourthe.be

UN PARI RISQUÉ
Conscient du potentiel et de la qualité
                                              marché belge,                               Et puis, l'usine, capable de produire
de cette usine, Vincent Crahay décide
alors de la racheter à Nestlé avec beau-
                                              l'usine ne                                  20.000 tonnes par an, est taillée pour
                                                                                          l'international :« Même si nous réussis-
coup d'idées en tête, mais encore rien
de vraiment très précis. Un pari risqué,
                                              tournerait qu'à                             sions à avoir 100 % du marché belge,
                                                                                          l'usine ne tournerait qu'à 10 ou 15 % de
puisque ce rachat ne lui donnait accès
qu'à un outil de production :« Ce n'était
                                              10 ou 15 % de sa                            sa capacité. »

pas une entreprise. Il n'y avait pas de
service marketing ni de service finan-
                                              capacité. »                                 DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL
                                                                                          Aujourd'hui, l'entreprise exporte donc
cier et encore moins de produits ! Bref, il        VINCENT CRAHAY                         95 % de sa production, dont une grande
a fallu redémarrer de zéro. Pire encore,                                                  partie dans les pays en croissance. Voilà
puisque nous avions dû signer avec                                                        qui est étonnant, dans un monde où les
Nestlé un contrat de non-concurrence          il aurait fallu exposer des frais de mar-   entreprises ont plutôt tendance à pro-
de trois ans », explique Vincent Crahay.      keting beaucoup trop élevés au regard       duire dans ces pays pour vendre dans
L'administrateur-délégué de Belourthe         du potentiel », justifie Vincent Crahay.     les pays développés ! Comment est-ce p

                                                                                                              impulse 16 - EY    11
DOSSIER

« Nous
bénéficions             p  possible ? « Nous bénéficions d'une      un bénéfice, qui permet à l'entreprise
d'une image de         image de marque belge qui rassure          de s'autofinancer et d'investir pour dé-
                       après de nombreux scandales alimen-        velopper son potentiel de croissance :
marque belge           taires, notamment en Chine, dans un        « Actuellement, l'usine tourne à 50 %
                       segment de marché où aucune conces-        de sa capacité. Nous avons l'ambition
qui rassure            sion ne peut être faite sur la qualité.    de la faire tourner à plein régime d'ici
                       Nous travaillons également avec des        5 ans. Cela passera par une consoli-
après de nom-          partenaires locaux à qui nous four-        dation de notre présence dans nos
                       nissons des produits semi-finis, qu'ils     marchés, mais également par le déve-
breux scandales        adaptent localement. Mais avec une         loppement de nouveaux produits, dans
                       valeur ajoutée qui reste belge. »          la nutrition sportive, la nutrition de ré-
alimentaires,                                                     gime ainsi que par le développement
                       STRATÉGIE PAYANTE                          de la marque Ninolac dans d'autres
notamment en           Cette stratégie a permis à l'entreprise    domaines, comme la cosmétologie in-

Chine. »               de passer d'un chiffre d'affaires de
                       2 millions d'euros en 2006 à probable-
                                                                  fantile. » Nul doute que ce potentiel de
                                                                  croissance saine, combinée à une stra-
                       ment 25 millions d'euros cette année. Et   tégie d'innovation et d'internationalisa-
     VINCENT CRAHAY
                       chaque exercice s'est toujours soldé par   tion, ont pesé dans la balance du jury... ■

                                                                    Le vainqueur Vincent Crahay est entouré
                                                                      par Jean Stéphenne, président du jury,
                                                                      Thomas Van Hamme, qui a présenté la
                                                                     soirée, et notre premier Charles Michel.

12   impulse 16 - EY
DOSSIER

L'Entreprise de l'Année® 2014

Les concurrents
Comme chaque année, le choix                   Les finalistes de l'Entreprise de l'Année® 2014
                                               discutent dans un débat modéré par Martine
du jury a été difficile. Car il y               Maelschalck, ancienne éditorialiste de L'Echo.

avait d'autres candidats qui au-
raient chacun pu remporter le
précieux sésame...

COLONA
C'est dans sa cave, à Waremme, en 1963,
qu'Albert Colon développe sa première
sauce destinée à l'assaisonnement du
filet américain. Suivront rapidement la
mayonnaise et les épices, à destination
des professionnels de l'alimentaire. Mais
l'entreprise familiale a de l'ambition et
développe sa gamme de sauces froides
et chaudes en 1970, date à laquelle elle
frappe à la porte de la grande distribu-     schueren et Bruno Venanzi, voulaient               GROUPE EGGO – EURO CENTER
tion. Le réel succès dans ce segment         d'emblée se différencier sur le marché             Tout le monde connaît la publicité Eggo,
n'arrivera toutefois que 15 ans plus tard.   de l'électricité en mettant en avant leur          « La cuisine de ma vie ». Par contre, on
Entre-temps, l'entreprise se développe       image belge, locale, écolo, humaine et             sait moins que le cuisiniste a été créé
vers les professionnels en dehors de la      transparente. Un profil atypique dans le            en 2007 dans les jupons d'Euro Center,
Belgique, surtout en France, où la marque    secteur de l'électricité dominé par les            fondé en 1979 par Philippe Taminiaux.
Colona jouit d'une forte notoriété. En       multinationales qui a rapidement plu aux           Aujourd'hui, Eggo représente 60 % du
misant sur les grossistes à l'exportation    consommateurs belges et qui lui permet             chiffre d'affaires total du groupe, estimé
et la grande distribution, l'entreprise      aujourd'hui d'être le numéro trois du              à environ 160 millions d'euros, avec ses
connaît une forte croissance qui l'oblige    marché. Un profil que la société sait aussi         46 points de vente en Belgique, en Es-
à investir dans un outil de production       habilement mettre en avant, notamment              pagne et au Luxembourg. Eggo est donc
moderne, lui permettant aujourd'hui de       en rachetant les certificats verts des              sans conteste le moteur de croissance du
produire près de 35.000 tonnes et d'être     membres de l'association « Touche pas              groupe ces dernières années avec une
le troisième producteur belge du sec-        à mes certificats verts » ou en proposant           stratégie centrée sur le volume et les prix
teur avec un chiffre d'affaires de plus de   un service d'alerte SMS pour prévenir              bas, avec un service impeccable. Euro
40 millions d'euros, dont les trois quarts   d'éventuelles coupures de courant. Ré-             Center, pour sa part, arrive à afficher une
sont réalisés hors de la Belgique.           sultat : l'entreprise réalise aujourd'hui          belle évolution dans un secteur en repli.
                                             un chiffre d'affaires de plus de 1 milliard        Et le potentiel d'Eggo n'est pas épuisé,
LAMPIRIS                                     d'euros et une marge brute de 70 millions          puisque Frédéric Taminiaux, fils du fon-
Lampiris, c'est aujourd'hui plus de          d'euros et se développe en dehors de la            dateur, compte vendre 20.000 cuisines
800.000 clients en Belgique qui sont         Belgique (en France, Lampiris compte dé-           d'ici deux à trois ans, contre 15.000 au-
approvisionnés en gaz et électricité         jà 100.000 clients) tout en diversifiant ses        jourd'hui. Le tout avec une culture d'en-
verte. Car les fondateurs, Bruno Vander-     activités telles que l'isolation et le bois.       treprise résolument humaine. ■

                                                                                                                     impulse 16 - EY   13
DOSSIER

L'Entreprise prometteuse de l'Année® 2014

Cefaly vise la tête !
Si la croissance de l'entreprise                de neurostimulation crânienne externe         CROISSANCE DE 100 % EN 2014
est rapide, elle est aussi contrô-              pour le grand public en vue de traiter        Au fil des années, les ventes de Cefaly
lée puisqu'elle lui permet d'enre-              diverses pathologies.                         s'accélèrent en Europe et en dehors,
                                                                                              notamment aux Etats-Unis où le produit
gistrer très vite ses premiers bé-              PREMIÈRE PERCÉE COMMERCIALE                   est commercialisé depuis cette année.
néfices. Nul doute que cette belle               Après cinq années de recherche et déve-       Résultat : le chiffre d'affaires devrait
histoire ne fait que commencer...               loppement, la première percée de l'en-        atteindre 5 millions d'euros en 2014,
                                                treprise sera l'enregistrement médical        contre 2,5 millions d'euros en 2013 et
                                                du Cefaly en Europe pour le traitement        0,5 millions d'euros en 2009. Et le po-
Pierre Rigaux, médecin, et Pierre-Yves          des migraines chroniques. « C'est à ce
Muller, docteur en physique, auraient           moment que l'activité commerciale a
pu passer leur vie à occuper des postes
à hautes responsabilités dans les plus
                                                réellement démarré », explique Pierre
                                                Rigaux, « mais cela n'a pas été simple,
                                                                                              « Les études ont
grandes entreprises pharmaceutiques.
Mais les deux hommes, ayant travaillé
                                                dans un monde médical assez conserva-
                                                teur. Nous avons dû réaliser un énorme
                                                                                              prouvé que le
ensemble pendant de nombreuses an-              travail d'information, notamment en par-      Cefaly était aussi
nées, décident de lâcher cette certitude        ticipant à des congrès, et trouver des dis-
et de fonder Cefaly en 2004, avec pour          tributeurs qui croyaient dans le produit. »   efficace que les
objectif de développer des applications         Le fait est que le diadème anti-migrai-
                                                neux développé par Cefaly présente de         médicaments. »
      Le ministre Didier Gosuin et Pierre       nombreux avantages par rapport à un
       Rion, président du jury, remettent       traitement médicamenteux classique.                 PIERRE RIGAUX
                  le prix à Pierre Rigaux.      « Les études ont prouvé que le Cefaly
                                                était aussi efficace que les médicaments,
                                                mais avec beaucoup moins d'effets se-         tentiel reste énorme. On estime en effet
                                                condaires. Par exemple, il permet d'évi-      que 10 % de la population souffre de mi-
                                                ter que des migraines évoluent vers une       graine et que les cas les plus lourds, à
                                                forme chronique, ce qui est le cas pour       qui le produit est destiné, représentent
                                                un patient sur trois traité par les médi-     1 à 2 % de la population. Rien qu'en Eu-
                                                caments », explique Pierre Rigaux.            rope, il s'agit de 4 millions de patients, à
                                                                                              comparer aux... 40.000 pièces vendues
                                                                                              aujourd'hui par la société.
                                Carte d'identité                                              Pierre Rigaux est donc serein sur
                                                                                              l'avenir de l'entreprise. D'autant que
                                Nom : Cefaly Technology                                       d'autres applications pourraient être
                                Forme juridique : SPRL                                        lancées en utilisant la même technolo-
                                Siège social : Grâce-Hollogne (province de Liège)             gie. « Nous pouvons stimuler d'autres
                                Chiffre d'affaires attendu pour 2014 : 5 millions d'euros     nerfs pour traiter l'épilepsie, l'insom-
                                Résultat net attendu pour 2014 : 1,5 million d'euros          nie, la fibromyalgie voire même pour
                                Effectifs : environ 15 équivalents temps plein
                                                                                              faciliter la récupération après un ac-
                                Site Internet : www.cefalytechnology.com
                                                                                              cident vasculaire cérébral », conclut le
                                                                                              médecin. ■

14   impulse 16 - EY
DOSSIER

L'Entreprise prometteuse de l'Année® 2014

Les concurrents
Les entreprises prometteuses,                 Les finalistes de l'Entreprise prometteuse de l'Année® 2014
la Belgique en compte bien                    et Yvan De Cock de BNP Paribas Fortis.

d'autres. IntoPIX, ORA et
UNITEQ en faisaient partie...

INTOPIX
Aujourd'hui, les images et vidéos en
haute définition sont la règle plutôt
que l'exception dans des secteurs aus-
si divers que l'audiovisuel, le médical,
la sécurité et l'aérospatial, où la quali-
té des images est essentielle. Malheu-
reusement, cette évolution va de pair
avec un défi... de taille ! Les images en
haute définition sont en effet bien plus
lourdes, ce qui pose problème lors de
leur transfert ou de leur archivage.
Mais intoPIX, société spin-off de l'Uni-
versité Catholique de Louvain-la-Neuve
créée en 2006, apporte des solutions
permettant de compresser ces images
sans perte de qualité. Elle peut aussi
les sécuriser et faciliter leur transport
et stockage. Cette société de haute          Alzheimer, ainsi que du cancer et des          plus respectueux de l'environnement et
technologie est désormais reconnue           maladies cardiaques. Avec le dévelop-          spécialement conçus pour combattre
mondialement et équipe aujourd'hui           pement de la médecine personnalisée,           les feux solides, liquides et gras. Ces ad-
pas moins de 60 % des projecteurs de         qui tend à offrir à chaque patient le          ditifs liquides améliorent l'efficacité des
cinéma digital.                              traitement qui lui correspond le mieux,        extincteurs classiques. Mais, au-delà
                                             il est en effet nécessaire d'avoir des so-     de l'extinction des feux, l'entreprise
ORA                                          lutions qui permettent de définir le pro-       veut aller plus loin dans la prévention
C'est en 2006 que Vincent Tadino dé-         fil génétique et les biomarqueurs des           et propose également des produits
cide de lancer ORA en vue de révolu-         maladies, ce qui passe nécessairement          retardateurs d'inflammation. Elle met
tionner le marché mondial des auto-          par la technologie moléculaire...              également toute son expertise des in-
mates de synthèse pour la production                                                        cendies et des normes à disposition de
de traceurs en imagerie moléculaire.         UNITEQ                                         ses clients, dont 90 % se situent en de-
Cette technologie, à la croisée de l'in-     En Europe de l'Ouest, pas moins de             hors de la Belgique, qui peuvent ainsi
formatique et de la biotechnologie, per-     5.500 incendies se déclarent chaque            fabriquer des produits plus efficaces et
met à ses utilisateurs de produire des       jour, causant en moyenne 14 décès et           plus sûrs. ■
traceurs utilisés en imagerie médicale       de nombreux dégâts matériels. UNITEQ
pour réaliser un diagnostic précis des       veut améliorer la lutte contre ces in-
maladies neurodégénératives, comme           cendies grâce à ses agents chimiques

                                                                                                                impulse 16 - EY   15
DOSSIER

Trois questions à
Philippe Pire, associé chez EY
Associé chez EY, Philippe Pire suit le prix de l'Entreprise de l'Année®                   Mais ce n'est que le reflet du paysage
                                                                                          économique belge. Toutefois, la tendance
depuis dix ans. Personne n'est donc mieux placé que lui pour parler
                                                                                          d'avoir plus de difficultés à trouver des
des grandes tendances de ce prix, créé il y a 19 ans dans la partie                       entreprises qui répondent à nos critères
francophone du pays.                                                                      s'observe également en Flandre. »
                                                                                          Le prix de l'Entreprise de l'Année® a-
C'est EY qui sélectionne les candidats      sance significative, comprise donc entre       t-il un impact sur le gagnant en
à présenter au jury. Cette sélection        30 et 40 % environ. Mais il faut dire que     matière de business ?
est-elle plus difficile aujourd'hui          les entreprises sélectionnées en 2014 le      Philippe Pire : « Oui. Ce prix est organisé
qu'auparavant ?                             sont sur la base de leur évolution entre      dans 60 pays à travers le monde, donc
Philippe Pire : « Elle est plus difficile,   2008 et 2013, qui sont des années de          il peut parfois faciliter les contacts à
oui. Mais pas parce que les candidats       crise... Un tel niveau de croissance sur      l'étranger. Il y a régulièrement des ga-
sont trop nombreux, au contraire. Par       une période aussi difficile est dès lors       gnants dans des pays différents qui se
exemple, auparavant, une condition          une véritable performance ! »                 sont connus par ce biais et ont fait des
était de réaliser une croissance d'au       Le prix est également décerné en              affaires ensemble. C'est le cas d'Exki
moins 50 % de la valeur ajoutée, du         Flandre depuis 20 ans. Y a-t-il des dif-      par exemple, le gagnant belge de 2010.
chiffre d'affaires ou du personnel. Ac-     férences notables entre la Wallonie et        Il discutait avec un fournisseur pour son
tuellement, on parle plutôt de crois-       la Flandre ?                                  implantation aux Etats-Unis. Au départ,
                                            Philippe Pire : « La taille ! Les sociétés    ce fournisseur ne faisait pas vraiment
                                            wallonnes sont plus petites qu'en Flandre.    confiance à cette petite société belge.
« Le prix de                                Là-bas, il est facile de trouver de grosses
                                            PME, qui occupent 500 à 1.000 per-
                                                                                          Mais lorsqu'il a appris qu'elle avait gagné
                                                                                          le prix, tout a changé, car il avait égale-
l'Entreprise de                             sonnes. C'est plus difficile en Wallonie.      ment gagné le prix, aux Etats-Unis. » ■

l'Année® est                                Philippe Pire, associé chez EY.

organisé dans
60 pays à travers
le monde, donc il
peut parfois faci-
liter les contacts
à l’étranger. »
       PHILIPPE PIRE

16   impulse 16 - EY
EXPERT

L'équipe financière :
un partenaire
business
Les départements finan-                       se porte sur une multitude de formes de
                                             compliance, le contrôle s'accentue et le
ciers de nos entreprises
                                             reporting se fait d'une nouvelle manière. A
n'échappent pas aux règles de                                                                Marleen Mannekens
                                             ce stade, le département financier connaît
                                                                                             ●   associée EY Réviseurs d'entreprises
réduction des coûts et doivent,              une nouvelle phase de croissance. D'un
                                                                                             ●   audits externes
                                             autre côté, chaque organisation vise conti-
eux aussi, appliquer des prin-
                                             nuellement à réduire ses coûts. Aucun dé-
cipes « lean and mean » s'ils                partement ne déroge à la règle, pas même      DES TÂCHES SUPPLÉMENTAIRES
veulent continuer à travailler               le département financier qui doit fournir      POUR L'ÉQUIPE FINANCIÈRE
de manière effective et effi-                 un effort et devenir « lean and mean ».       En outre, le département financier re-
                                                                                           çoit souvent d'autres responsabilités
cace. De plus petites équipes                LE SERVICE FINANCIER COMME                    comme les TIC, les achats et même les
se voient confier davantage                   PARTENAIRE BUSINESS                           RH. Bien que ces tâches ne fassent pas
de responsabilités et doivent                Nous notons, dans les plus grandes en-        partie des compétences clés du dépar-
                                             treprises, une tendance au transfert          tement, elles n'ont rien de surprenant,
contribuer toujours plus à la
                                             de toujours plus d'activités comptables       car elles s'inscrivent dans une évolution,
valeur ajoutée de l'entreprise.              transactionnelles vers un centre de ser-      au sein de l'équipe finance, des activi-
                                             vices partagé. Cette forme d'externalisa-     tés transactionnelles vers un vrai par-
La taille d'un département financier ne       tion donne plus de latitude au départe-       tenariat. Le département financier est
doit pas nécessairement aller de pair        ment financier local pour se concentrer        de moins en moins un centre de coûts
avec le chiffre d'affaires de l'entreprise.  sur les aspects susceptibles d'apporter       cloisonné et nécessaire, mais joue, en
L'effectif du service financier connaît une   une réelle valeur ajoutée tels que l'ana-     revanche, un rôle toujours plus essentiel
croissance au début, à mesure que l'on       lyse financière, la budgétisation et le        dans d'autres domaines aussi. Le flux
pourvoit les rôles essentiels qui incombent  contrôle, autant d'exemples très par-         d'informations au départ du départe-
au département. Une fois ces fonctions       lants. Un accent accru sur le contrôle en-    ment financier vers toute l'organisation
pourvues, l'effectif stagne, ce qui est lo-  traîne une meilleure compréhension des        est crucial et se doit d'être totalement
gique. Mais à mesure qu'une entreprise       processus de l'entreprise. La fonction de     fiable. A cet égard, le CEO et le CFO
grandit, elle gagne en complexité et le      contrôle du département financier per-         coexistent au sein d'un authentique bi-
département financier s'enrichit, lui aussi,  met le partage avec les autres départe-       nôme : chacun a son rôle, mais ces rôles
de tâches plus complexes. Pensons, par       ments des informations et analyses cru-       sont complémentaires et fondés sur une
exemple, à une introduction en Bourse ou à   ciales pour la stratégie et les processus     forte relation de confiance. Il incombe au
l'expansion internationale. Ces évolutions   décisionnels au sein de l'organisation.       CFO de jouer, en l'occurrence, un rôle de
s'accompagnent de nouvelles tâches pour      En ce sens, le département financier           coordination et d'engager des compé-
le département financier : la consolidation   s'érige en vrai partenaire business.          tences spécifiques pour ces domaines. ■
et le reporting de-
viennent plus com-
pliqués, l'attention     +       Plus d'informations ? Contactez Marleen Mannekens au +32 (0)9 242 54 10 – marleen.mannekens@be.ey.com

                                                                                                                 impulse 16 - EY   17
CASE #1

Embarquement immé-
diat vers le leadership
L'EY Growth Navigator, le guide vers une croissance durable

Vous souhaitez définir et suivre une stratégie de                 acquise. Ce facteur comprend les aspects politique tarifaire,
croissance à l'aide des meilleures pratiques appli-              marketing et historique du client.

quées par les leaders mondiaux ? L'EY Growth Na-
                                                                 PILIERS STRATÉGIQUES
vigator a été spécialement développé pour vous                   Collaborateurs, attitude et culture d'entreprise
servir de guide. L'analyse des expériences accu-                 Aucune organisation n'est plus performante que les per-
                                                                 sonnes qui travaillent pour elle. Pour remporter la guerre
mulées par des milliers d'entreprises de croissance
                                                                 des talents, les leaders du marché développent un environ-
a permis de dégager sept facteurs déterminants                   nement permettant d'attirer et de conserver les collabora-
de succès en affaires et de croissance durable.                  teurs qui réaliseront la croissance visée. Un savant mélange
                                                                 de profils compétents et de gardiens de l'esprit d'équipe qui
Le principal défi consiste à préserver l'équilibre
                                                                 souscrivent à la stratégie de l'entreprise et s'inscrivent dans
dans les efforts de maîtrise et d'optimisation de                sa culture crée un environnement de travail qui stimule l'inno-
ces différents facteurs. Les déséquilibres dans ces              vation et l'esprit d'entreprise. Ainsi les meilleures entreprises
actions sont en effet la principale raison pour la-              investissent-elles plus que la moyenne dans leurs collabora-
                                                                 teurs, sont attentives à leurs talents et les aident à développer
quelle les entreprises accumulent du retard dans                 des compétences adaptées à chaque phase de leur croissance.
leur conquête du leadership de leur marché.
                                                                Technologie
                                                                Pour les dirigeants d'entreprise, l'information, c'est le pou-
CLIENTS : LE PILIER CENTRAL                                                           voir. Elle les aide à prendre des déci-
Les leaders de marché se concentrent                                                  sions meilleures, plus rapides et plus
avant tout sur leur portefeuille de        impulse L'EY Growth Naviga-                intelligentes, qui renforcent les perfor-
clients. Faire des besoins et souhaits                                                mances de l'entreprise, et leur permet
                                            tor est un guide structurel vers la
de leurs clients la priorité des priori-                                              de maîtriser les risques. Les techno-
                                            croissance durable, qui passe au
tés leur permet d'obtenir un avantage                                                 logies numériques comme les médias
compétitif. Ils savent qui sont leurs       crible sept domaines indispensa-          sociaux, le cloud, les data analytics et
clients, et comment et quand ceux-ci        bles au succès des entreprises.           les applications mobiles influencent la
souhaitent quels produits et services.      Sous la forme d'une application           gestion des entreprises dans tous les
Ces leaders savent qu'une croissance        interactive dynamique, ce guide           secteurs, entraînent des modifications
structurelle nécessite des investisse-      vous permet, à vous et à votre            fondamentales dans la communica-
ments constants destinés à stimuler         équipe, de réaliser une auto-             tion entre le client et l'entreprise, et
la fidélité fondamentale des clients.        évaluation de votre statut actuel         génèrent de nouveaux modèles d'af-
Même après avoir conquis le leadership      et de vos ambitions futures.              faires. Les CIO des organisations qui
sur leur marché, ces entreprises réflé-                                                embrassent la puissance de l'informa-
chissent en permanence à la manière                                                   tion créent des avantages stratégiques
dont elles peuvent ancrer la loyauté                                                  et compétitifs.

18   impulse 16 - EY
CASE #1

                                                                      LE LEADERSHIP

                                                                                                       loppement d'un plan concret, aligné sur votre
Fonctionnement opérationnel                                                                            stratégie, afin de remédier à vos faiblesses
Une vision et une approche claires qui alignent                                                       et de réagir aux futures menaces de manière
le modèle opérationnel sur votre stratégie ac-                                                        proactive, augmentera significativement vos
croissent vos chances de succès. Les leaders de                                                       chances de succès futurs.
marché sont attentifs à tous les aspects de leur
fonctionnement opérationnel et comprennent                                                        Maîtrise des risques
                                                            St                                    Tout défi fondamental que relève une organisa-
la nécessité d'exceller et de s'améliorer en per-                rat                             le
                                                                     é g ie d                rab
manence dans chaque élément de leur fonc-                                    e croissance du       tion comprend des risques. Quelle que soit la
tionnement pour rester les meilleurs de la                                                          phase de croissance dans laquelle se trouve
classe. C'est la seule manière d'obtenir une                                                         une entreprise, sa capacité à identifier et à
efficacité optimale constante de tous les élé-                                                         maîtriser les risques constitue un facteur
ments et de pouvoir intervenir où et quand                                                                de succès essentiel. Les chefs d'entre-
cela est nécessaire.                                                                                          prise qui ambitionnent de devenir des
                                                                                                                  leaders de marché ne doivent pas
SUPPORTS                                                                                                               craindre les risques opération-
Financement                                                                                                                nels, mais adopter une ap-
Une entreprise a besoin                                                                                                          proche intelligente des-
de fonds pour                                                                                                                          tinée à préserver
                        Clients   Collaborateurs, attitude Technologie Fontionnement     Financement   Transactions et    Maîtrise des
pouvoir grandir.                   et culture d’entreprise              opérationnel                      alliances         risques    leur réputation
Les leaders de                                                                                                                         et accélérer leur
marché optent pour les meilleures solutions financières pour                     croissance. Ils se différencient souvent de leurs concurrents
leur entreprise et tirent le maximum de la gestion des res-                     par une politique proactive fouillée. Ce facteur se concentre
sources disponibles. C'est pourquoi il est important que le CFO                 sur les éléments maîtrise des risques, lignes de comportement,
assume un rôle plus stratégique, voire commercial, en interve-                  procédure et respect, et gestion des parties prenantes. ■
nant comme guide interne fiable pour les dirigeants de l'entre-
prise. C'est la notion de 'business partnering' : la fonction finan-
cière intervient comme catalyseur et intégrateur de valeur. Ce                        Appli
                                                                                     Sous la forme d'une application interactive dynamique, l'« EY
facteur comprend les éléments croissance, facteur humain et
                                                                                     Growth Navigator » vous permet, à vous et à votre équipe,
organisation, processus financiers et contrôle interne, données
                                                                                     de réaliser une autoévaluation de votre statut actuel et de
et technologies, et gestion des parties prenantes.
                                                                                      vos ambitions futures. Les résultats sont ensuite comparés
                                                                                      à ceux de leaders de référence et aux modèles opération-
Transactions et alliances                                                             nels d'autres entreprises de croissance. Conclusion de cette
Pour atteindre le sommet, les leaders de marché recherchent                           autoévaluation ? Un aperçu détaillé des incohérences dans
des partenariats et des acquisitions stratégiques qui apportent                       votre vision interne, des défis propres à votre entreprise et
une contribution effective à la réalisation de leurs ambitions                        des possibilités de réaliser vos ambitions. Assortie d'exemples
de croissance, à leur compétitivité et à la rentabilité. Dans les                     pratiques convaincants, cette autoévaluation offre à votre
conditions de marché actuelles particulièrement dynamiques,                           entreprise des informations précieuses, des priorités et des
les meilleurs entrepreneurs ont volontiers recours à la valeur                        points d'action qui vous permettront de définir ou d'affiner
                                                                                      une stratégie de croissance et d'entreprendre la prochaine
ajoutée des transactions et des alliances. Ils s'y préparent de
                                                                                      étape de votre ascension vers le leadership du marché.
manière solide et cohérente, restent constamment à l'affût et
suivent de près toutes les évolutions de leur marché. Le déve-

                           +     Plus d'informations ? Contactez Marie-Laure Moreau au +32 (0)4 242 76 43 – marie-laure.moreau@be.ey.com

                                                                                                                                 impulse 16 - EY     19
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler