JOURNEES CULTURELLES DE LA PLANIFICATION FAMILIALE, DE LA LUTTE CONTRE LES MUTILATIONS GENITALES FEMININES ET LE MARIAGE D'ENFANTS ...

 
MINISTERE DE LA SANTE            BURKINA FASO
                                   Unité – Progrès – Justice

         JOURNEES CULTURELLES DE LA
     PLANIFICATION FAMILIALE, DE LA LUTTE
      CONTRE LES MUTILATIONS GENITALES
      FEMININES ET LE MARIAGE D’ENFANTS
Table des matières
Avant-propos ......................................................................................................................................... 3
Liste des sigles, des abréviations et des acronymes ...................................................................... 4
I.         Contexte ......................................................................................................................................... 5
II.        Présentation du manuel ............................................................................................................... 5
      1.        Conception ................................................................................................................................. 6
      2.        Objectifs pédagogiques ........................................................................................................... 6
      2.1.         Objectif général ..................................................................................................................... 6
      2.2.         Objectifs spécifiques............................................................................................................. 7
MODULE 1 : Investigation et identification d’une pratique culturelle locale ................................ 8
      1.        Objectifs du module .................................................................................................................. 8
      2.        Investigation des pratiques culturelles locales ..................................................................... 8
           a.      La présentation de l’intention à la communauté .............................................................. 9
           b.      L’énoncé des critères d’une bonne pratique culturelle aux participants..................... 10
           c.      L’identification consensuelle de la pratique culturelle locale ........................................ 10
           d. L’intégration de la promotion de la PF, la lutte contre le mariage des enfants et les MGF dans
           la pratique culturelle identifiée .................................................................................................. 11
MODULE 2 : Conduite du plaidoyer................................................................................................. 13
      1.        Objectifs du module ................................................................................................................ 14
      2.        Préparation du plaidoyer ........................................................................................................ 14
           a) Définition des intentions (fixation des objectifs) ................................................................ 14
           b) Identification des acteurs objets du plaidoyer .................................................................... 14
           c)      Mise en œuvre du plaidoyer .............................................................................................. 15
MODULE 3 : Implication de la communauté .................................................................................. 17
      1.        Objectifs du module ................................................................................................................ 17
      2.        Principes généraux du comité villageois d’organisation du concept des JCPF/MGF-ME 17
           2.1 Représentativité du comité ................................................................................................. 17
           2.2         Cohésion du comité ........................................................................................................ 18
           2.3 Compétition dans la coopération (motivation du comité) ............................................... 18
           2.4 Appartenance au comité et implication ............................................................................. 18
           2.5 Management du comité d’organisation.............................................................................. 19
           2.6 Prévention des conflits au sein du comité ........................................................................ 19
           3 Rôle du comité local d’organisation des JCPF/MGF-ME .................................................. 19
           3.1 Autonomie du comité ........................................................................................................... 20
           3.2 Calendrier de travail (feuille de route) ............................................................................... 20
      4. Mise en place du comité local .................................................................................................. 21
           4.1 Composition des membres du comité............................................................................... 21
           4.2 Processus de mise en place du comité .............................................................................. 0
      5.        Recherche des ressources ...................................................................................................... 0
           5.1 Justification.............................................................................................................................. 0
           5.2 Mise en œuvre......................................................................................................................... 1
                                        Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                                                                                  1
MODULE 4 : Communication dans les ménages ............................................................................ 3
   1.      Objectif du module .................................................................................................................... 3
   2.      Orientation des ASBC sur la communication dans les ménages ...................................... 3
   3.      Description du processus de la communication dans les ménages ................................. 4
   4.      Suivi des activités de communication dans les ménages................................................... 4
MODULE 5 : Offre des méthodes contraceptives et célébration de l’évènement ...................... 5
   1.      Objectifs du module .................................................................................................................... 5
   2.      Définition de la planification familiale ..................................................................................... 5
   3.      Counseling en planification familiale ...................................................................................... 6
   4.      Bilan en PF ................................................................................................................................... 6
   5.      Sensibilisation de masse pendant l’évènement culturel ..................................................... 7
MODULE 6 : Sensibilisation sur la lutte contre les mutilations génitales féminines et le mariage des
enfants .................................................................................................................................................... 9
   1.      Objectifs du module .................................................................................................................. 9
   2.      Les mutilations génitales féminines ..................................................................................... 10
   2.1 Définition des MGF .................................................................................................................. 10
   2.2 Causes des MGF ..................................................................................................................... 11
   2.3 Conséquences des MGF ........................................................................................................ 12
   3.      Le mariage des enfants ......................................................................................................... 13
   3.1 Définition des concepts ........................................................................................................... 13
   3.2 Ampleurs du phénomène ........................................................................................................ 14
   3.3        Causes ou raisons du mariage des enfants ................................................................... 14
   3.4        Conséquences du mariage des enfants .......................................................................... 15
   3.5        Quelques extraits de lois en rapport avec le mariage ................................................... 15
   4.      Sensibilisation sur la lutte contre les MGF et le mariage des enfants ............................ 16
Références........................................................................................................................................... 20
Annexes................................................................................................................................................ 21
   Annexe 1 : Guide du formateur..................................................................................................... 21
   Annexe 2 : Agenda de formation .................................................................................................. 21
   Annexe 3 : Outils de suivi des JCPF ........................................................................................... 21
   Annexe 1 : Guide de formation sur les JCPF/MGF-ME ............................................................ 21
   Annexe 2 : Agenda de formation .................................................................................................. 29
   Annexe 3 : Outils de suivi des JCPF/MGF-ME .......................................................................... 30

                                    Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                                                                                 2
Avant-propos
Le gouvernement du Burkina Faso s’est fixé pour objectif de réduire l’indice synthétique de fécondité
(ISF) de 5,4 à 4,7 enfants par femme en 2020 (Plan National de Développement Economique et Social
PNDES 2016-2020). Pour ce faire, un Plan national d’accélération de la planification familial (PNAPF)
couvrant la période 2017-2020 a été adopté et vise à porter le taux de prévalence contraceptive moderne
de 22, 5% en 2015 à 32% en 2020 [2]. Il décline les interventions prioritaires à développer par les acteurs
du système de santé burkinabè. Aussi, ce PNAPF vise-t-il l’amélioration de la santé de la population et
l’accélération de la transition démographique tout en accordant une place de choix à la dissémination et
à l’implémentation d’expériences nationales probantes en matière de création de la demande et de l’offre
des méthodes contraceptives modernes.
L’adoption et la validation nationale du présent manuel de formation des prestataires du système de
santé burkinabè sur les Journées culturelles de la planification familiale, de la lutte contre mutilations
génitales féminines et le mariage des enfants (JCPF) s’inscrivent dans cette vision et ambitionnent de
mettre à la disposition du ministère de la santé burkinabé, un outil innovant de mobilisation
communautaire et de collecte de fonds au profit de la planification familiale. En effet, véritable outil de
plaidoyer, les JCPF sont une approche qui manie avec subtilité le concept de participation
communautaire et tire son originalité dans l’utilisation de la culture locale comme support de mobilisation
sociale et des ressources. En intégrant la PF dans des évènements culturels locaux, les JCPF s’attaquent
aux obstacles culturels fréquemment rencontrés dans l’offre des méthodes contraceptives modernes
dans le contexte burkinabè.
Conçues en 2013 dans la région de la Boucle du Mouhoun pour faire face aux insuffisances de
financement et de mobilisation sociale au profit de la contraception, les JCPF se nommaient au départ
les Journées du Djandioba de la PF. C’est dans le but de prendre en compte les diversités culturelles
nationales et de faciliter son passage à l’échelle, que cet outil a été rebaptisé JCPF/MGF-ME en 2017.
Par la suite, il a été associé à la PF, la lutte contre le mariage des enfants et les mutilations génitales
féminines car collaborer avec les communautés en mettant un accent particulier sur le respect de leur
culture offre une grande chance de réussir à réduire cette forme d’atteinte aux droits de l’homme.
Constitué de six (6) modules, le présent manuel de formation a été élaboré avec l’appui technique et
financier de l’ONG Graines de Femmes (GF) et du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)
avant d’être validé par le ministère le 06 juillet 2018.
Tout en formulant mes encouragements et mes vives félicitations à tous les acteurs qui ont contribué à
l’édification de cet outil conçu par notre système de santé, j’invite les responsables des structures
sanitaires aux différents niveaux, nos collaborateurs des secteurs connexes et les partenaires à se
l’approprier et l’implémenter.

                                                                                 Le Ministre de la Santé

                                                                               Professeur Nicolas MEDA
                                                                                  Officier de l’Ordre National
                       Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                                 3
Liste des sigles, des abréviations et des acronymes

ASBC                           Agent de santé à base communautaire
BF                             Burkina Faso
CDF                            Code des personnes et de la famille
COGES                          Comité de gestion des centres de santé
CSPS                           Centre de santé et de promotion sociale
ECD                            Equipe de cadre de district
EDS                            Enquête démographique et de santé à indicateurs multiples
FS                             Formation sanitaire
GF                             Graines de femmes
JCPF/MGF-ME                    Journées culturelles de la planification familiale, de la lutte
                               contre les mutilations génitales féminines et le mariage
                               d’enfants
ME                             Mariage des enfants
MGF                            Mutilation génitales féminines
MGF-ME                         Mutilation génitale féminine et le mariage d’enfants
OMS                            Organisation mondiale de la santé
ONG                            Organisation non gouvernementale
PF                             Planification familiale
PNAPF                          Plan national d’accélération de la PF
PNDES                          Plan national de développement économique et social
UNFPA                          Fonds des nations unies pour la population

                Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                       4
I.    Contexte
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que plus de 300 000 femmes meurent
chaque année dans le monde en raison de problèmes liés à la grossesse ou à l’accouchement.
Près de 99% de ces décès maternels se produisent dans les pays en développement dont plus
de la moitié en Afrique sub-saharienne [1]. Au Burkina Faso, le taux de décès maternel était de
341 pour 100 000 naissances vivantes en 2010 et de 330 pour 100 000 naissances vivantes en
2015 [2, 3]. Un quart de ces décès pourrait être évité si ces femmes avaient accès à la
contraception (UNFPA, 2014) [3].
Cette situation très alarmante est aussi marquée par des besoins non satisfaits en matière de
contraception qui s’élèvent à 19,4% (EMDS, 2015) [3]. Les obstacles socioculturels et financiers
demeurent un des freins importants à l’accès des femmes aux services de planification familiale
(PF) en Afrique [4-5]. Au Burkina Faso (BF), en dépit des efforts du gouvernement, la prévalence
contraceptive demeure faible : 15% [6-7]. Un plan de relance 2013-2015 a été développé avec
pour objectif d’atteindre 25% de prévalence contraceptive en 2015, soit le recrutement de
392 000 nouvelles utilisatrices [8]. Ce plan a permis au Burkina Faso d’atteindre 22,5 % de
prévalence contraceptive en 2015 [9]. Par la suite, un plan national d'accélération de la PF a été
adopté en 2017. Il ambitionne atteindre la cible de 32% de prévalence contraceptive chez les
femmes en union en 2020 [9]. Pour relever ce défi, il a été initié dans la région de la Boucle du
Mouhoun, une approche intégrant la création de la demande et l’offre des services de PF dans
une activité culturelle endogène dénommée : les Journées du Djandioba de la PF [10].
Considérées aujourd’hui comme une bonne pratique par le ministère de la santé burkinabè et
ses partenaires, ces Journées du Djandioba de la PF ont permis d´améliorer considérablement
l´utilisation des méthodes contraceptives modernes dans la région de la Boucle du Mouhoun et
en particulier dans le district sanitaire de Tougan. En effet dans ce district, après quatre (4)
éditions de cette stratégie, 10 480 utilisatrices des méthodes contraceptives dont 4 598 ont été
enregistrées [10].
Dans l’optique de prendre en compte les diversités culturelles et d’envisager un passage à
l’échelle nationale, elles ont été rebaptisées par la suite, Journées Culturelles de la PF. Elles
intègrent désormais les thématiques de la santé de la lutte contre les mariages des enfants et
les mutilations génitales féminines (MGF).

C’est pour favoriser cette extension que ce manuel de formation des acteurs de la santé a été
développé avec l’appui de l’ONG G, de l’UNFPA, de MS-BF et de l’OMS.

 II.   Présentation du manuel

                     Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                            5
1. Conception
Ce manuel est inspiré de l’article intitulé : « Culture locale et participation communautaire :
Journées du Djandioba de la planification familiale au Burkina Faso » publié dans la revue
française santé publique en décembre 2016 par Kaboré S. et col. Cet article décrit d’une part la
stratégie utilisée par les acteurs de la santé du district sanitaire de Tougan pour mobiliser la
population autour de la question de la contraception moderne et d’autre part, il explique
comment le personnel a procédé pour obtenir le financement de la semaine nationale de la PF
par la population et les partenaires locaux de la santé [10].
Les JCPF/MGF-ME sont un croisement entre deux concepts développés dans la littérature. Il
s’agit de la “participation communautaire“ et “l’utilisation de la culture/tradition locale comme
support de mobilisation communautaire“. A ce sujet les auteurs de l’article soulignent que : « Si
la participation communautaire a beaucoup été documentée et a montré ses atouts dans de
nombreux domaines de l’offre des soins et des services de santé dans les pays en
développement, l´utilisation de la culture comme vecteur de promotion des services de santé
reste rare dans la littérature bien que plusieurs auteurs la recommandent » [10].
Le présent manuel de formation décrit les sept (7) activités principales de l’approche des
JCPF/MGF-ME regroupées en six (6) modules de formation en vue de faciliter le renforcement
des compétences des acteurs du système de santé ainsi que sa diffusion. Bien qu’il aborde de
façon systématique les thématiques se rapportant à la PF, aux mariages des enfants et aux
mutilations génitales féminines, selon le contexte et en fonction des besoins des parties
prenantes en place, l’approche des JCPF/MGF-ME peut être appliquée à uniquement à l’un ou
à l’autre de ces thèmes. Ces modules se composent comme suit :
            Module 1 : Investigation et identification d’une pratique culturelle locale
            Module 2 : Conduite du plaidoyer
            Module 3 : Implication de la communauté
            Module 4 : Communication dans les ménages
            Module 5 : Offre des méthodes contraceptives et célébration de l’évènement
            Module 6 : Sensibilisation sur la lutte contre les mutilations génitales féminines et
              le mariage des enfants
2. Objectifs pédagogiques
   2.1. Objectif général

A la fin de la session de formation les participants doivent être capables de développer les
activités de l’approche des JCPF/MGF-ME dans leurs centres de santé respectifs en y intégrant
la sensibilisation sur la lutte contre le mariage des enfants et celle contre les mutilations génitales
féminines.

                     Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                            6
2.2. Objectifs spécifiques

Le participant doit être capable de :
   a. identifier une pratique culturelle locale pouvant servir de support de promotion à la PF et
       à la sensibilisation sur le mariage des enfants et les mutilations génitales féminines après
       investigation ;
   b. adapter l’approche des JCPF/MGF-ME à la nouvelle pratique culturelle identifiée.
   c. faire le plaidoyer auprès des leaders coutumiers, administratifs, religieux et de la
       population ;
   d. mettre en place et manager un comité villageois d’organisation de l’évènement culturel
       dédié à la PF et à la sensibilisation sur les mariages des enfants et les mutilations
       génitales féminines ;
   e. initier et coordonner les visites de sensibilisation à domicile des ASBC dans les ménages.
   f. Mettre en place un processus de recrutement des bénéficiaires des méthodes
       contraceptives modernes dans son aire de responsabilité ;
   g. initier et coordonner la collecte de fonds auprès de la communauté et au profit de la PF
       et la sensibilisation sur la lutte contre la lutte contre les mariages des enfants et les
       mutilations génitales féminines ;
   h. conduire l’organisation de l’activité culturelle qui sert de support à la promotion de la PF
       et la sensibilisation sur la lutte contre les mariages des enfants et les mutilations génitales
       féminines ;
   i. suivre, rapporter et faire un feedback aux leaders coutumiers, religieux, administratifs et
       à la population.

                      Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                             7
MODULE 1 : Investigation et identification d’une pratique culturelle locale

Les JCPF/MGF-ME utilisent comme élément catalyseur, une pratique culturelle locale ayant un
fort potentiel de mobilisation de la population. A titre d’exemple, dans le district sanitaire de
Tougan, c’est la fête du “Djandioba“ qui est utilisée. Il s’agit d’une manifestation de réjouissance
locale où les participants dansent au son d’une musique traditionnelle ou moderne. Elle est
organisée à diverses circonstances et sa dimension culturelle féminine constitue un véritable
atout pour la promotion de la planification familiale. Dans le souci de prendre en compte le
contexte local et en particulier la diversité culturelle de notre pays, il est indispensable d’analyser
les différents évènements culturels locaux et d’en retenir un de façon consensuelle avec la
communauté. Ce module décrit les étapes du choix de cette pratique culturelle.

   1. Objectifs du module

A la fin de ce module les participants doivent être capable de :

   a. Investiguer les pratiques culturelles locales.
   b. Connaitre les critères d’un bon évènement culturel local ayant un fort potentiel de
       mobilisation de la population.
   c. Identifier de façon consensuelle avec la population, la pratique culturelle locale pouvant
       servir de support de mobilisation de la communauté.
   d. Adapter l’approche des JCPF/MGF-ME à la pratique culturelle identifiée.

   2. Investigation des pratiques culturelles locales

L’investigation et le choix d’une pratique culturelle pouvant porter les JCPF/MGF-ME pourraient
passer par l’observation minutieuse des habitudes culturelles des populations. Cette activité
devrait être participative et impliquer précocement la communauté à travers leurs
représentations que sont : les autorités administratives, coutumières, religieuses, la société civile
locale, le COGES et les ASBC...

Toutefois eu égard aux contraintes de temps imparti aux acteurs pour faire ce choix, il est
suggéré ici d’utiliser la “méthode de l’atelier“ qui est tirée du guide d’élaboration de la
cartographie des incidences de Sarah Earl et al. et adaptée à la technique de la prise de décision
consensuelle de l’Institut of Cultural Affairs (ICA Canada) [11 ]. Cette méthode est fondée sur
la participation, si bien qu’une fois que la pratique culturelle est retenue, acteurs de santé et
communautés (hommes, femmes, jeunes et personnes âgées) devraient partager ensemble le

                     Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                            8
même sentiment de responsabilité et d’engagement vis-à-vis des JCPF. L’utilisation de la
méthode des ateliers passe par les quatre (4) étapes suivantes :

    -   la présentation de l’intention à la communauté présente à l’atelier,
    -   l’énoncé des critères d’une bonne pratique culturelle aux participants,
    -   l’investigation et l’identification consensuelle de la pratique culturelle locale,
    -   l’intégration de la promotion de la PF, de la lutte contre le mariage des enfants et les MGF
        dans la pratique culturelle identifiée.

    a. La présentation de l’intention à la communauté
Au cours d’une réunion/atelier regroupant les représentants de la population, le responsable de
la formation sanitaire (FS) énonce son intention de s’appuyer sur une des pratiques culturelles
de la localité pour mobiliser la population autour de la question de l’offre et la demande de la
PF, des mariages des enfants et les MGF. Le responsable de la FS devra en particulier faire
preuve d’anticipation et s’efforcer de donner des réponses aux questions suivantes :

-   Pourquoi ? :
        o   décrire le contexte de cette activité ;
        o   justifier la mise en œuvre des JCPF/MGF-ME intégrant la lutte contre le mariage
            d’enfants et les MGF (faible prévalence contraceptive, taux élevé de décès maternels
            et infantiles, prévalence de la malnutrition, besoins non satisfaits en PF, JCPF/MGF-
            ME comme outil de promotion de la PF, Problématique des MGF et mariages
            d’enfants...) ;
        o   présenter la vision de l’ECD et du CSPS par rapport à ces problèmes et la nécessité
            de fédérer tous les acteurs autour de ces trois thématiques.
-   Qui ? : expliquer que le projet doit être porté par la communauté qui est chargée de la mise
    en œuvre de toutes ses activités. La communauté sera appuyée dans cette tâche par le
    personnel de santé et les partenaires locaux.
-   Comment ? : décrire l’organisation pratique des JCPF aux participants. Dire quelle sera la
    suite des activités après l’identification de l’évènement culturel (rôle des acteurs, périodes de
    mise en œuvre, activités, financement …).
-   Quoi ? : expliquer les résultats attendus : augmenter le niveau d’engagement en faveur de
    la PF, augmentation de l’utilisation des méthodes contraceptives modernes, et la réduction
    du nombre de cas de mariage d’enfants et des MGF.

Cet exercice de mise en condition a pour but d’amener les participants de l’atelier à avoir un
même point de vue sur l’objectif et la vision du CSPS. Il est important de bien expliquer les

                       Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                              9
attentes du responsable de la FS afin de parvenir à un langage commun au cours de la séance
d’identification de la pratique culturelle locale.

           b. L’énoncé des critères d’une bonne pratique culturelle aux participants

A la suite de la présentation de l’intention, le responsable de la FS présentera les critères d’une
bonne pratique culturelle aux participants de l’atelier. En effet, il existe au sein de chaque
communauté des pratiques ou évènements culturels qui rassemblent de façon naturelle et
spontanée les populations de la localité. Ces évènements sont généralement organisés par la
population elle-même sans apport particulier d’un partenaire extérieur (contribution individuelle
et collective de toute nature). Il peut s’agir d’une fête, d’une danse, d’un évènement sportif,
culinaire, etc. A ce titre, une pratique culturelle peut être considérée comme ayant un fort
potentiel de mobilisation de la population si elle respecte les cinq (5) critères suivants. Etre :

     i.       un évènement culturel pratiqué habituellement dans la localité où les JCPF seront
              développées. Il ne faut pas choisir une pratique culturelle qui n’est pas connue par la
              communauté et qu’il faut importer.
    ii.       une pratique culturelle qui mobilise spontanément les hommes, les femmes, les jeunes,
              les adolescents et les personnes âgées. A l’annonce de l’évènement culturel, tout le
              monde devrait se sentir concerner.
    iii.      une pratique culturelle simple et facile à organiser,
    iv.       une pratique culturelle qui n’est pas stigmatisante ,
    v.        une pratique culturelle qui respecte les valeurs locales, les mœurs et les droits de
              l’homme.

           c. L’identification consensuelle de la pratique culturelle locale

Après l’énoncé des critères d’une bonne pratique culturelle pouvant être retenue, le responsable
de la FS doit au préalable créer un climat de confiance et de respect mutuel au sein du groupe
des participants à la rencontre en expliquant que tous les points de vue sont la bienvenue.
Ensuite il suivra les étapes suivantes :

-          Etape 1 : demander aux participants de se mettre en binôme et d’écrire sur un bout de papier,
           une pratique culturelle qui pourrait servir de support aux JCPF. Leur donner 10 à 15 minutes
           pour cette activité.
-          Etape 2 : Sur un tableau, le responsable de la FS trace un tableau à deux (2) colonnes
           comportant les items suivants : pratique culturelle (pour la 1ère colonne), et points
           correspondants au nombre de fois que la pratique a été citée (pour la 2e colonne).
-            Etape 3 : Au fur et à mesure que les binômes énumèrent les pratiques culturelles notées
           sur leur bout de papier, le responsable de la FS les inscrit sur le tableau et note les points
                             Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                                    10
correspondants. Cet exercice permettra de classer les pratiques culturelles selon le nombre
        de fois qu’elles ont été citées.
-       Etapes 4 : Bien que cette méthode permette d’identifier la pratique culturelle qui a été citée
        le plus grand nombre de fois, l’animateur doit instaurer une discussion sous la forme d’un
        brainstorming autour des trois (3) premières pratiques les plus citées afin d’en retenir une
        seule de façon consensuelle. En d’autres termes, la pratique culturelle retenue sera le fruit
        de cette discussion plutôt que le résultat brut des notes obtenues après le dépouillement. Le
        responsable de la FS doit faire preuve de souplesse afin de prendre en compte les points de
        vue des participants quand ils sont pertinents. A la fin des échanges, le responsable de la
        FS doit faire :
-       une synthèse rapide ;
-       situer la place de cette pratique culturelle dans l’ensemble du processus de mise en œuvre
        des JCPF/MGF-ME ;
-       énoncer les prochaines étapes ;
-       et remercier les participants pour leur participation.

        d. L’intégration de la promotion de la PF, la lutte contre le mariage des enfants et les
           MGF dans la pratique culturelle identifiée

L’adaptation de la nouvelle pratique culturelle identifiée à l’approche des JCPF/MGF-ME se fait
en deux (2) étapes :

-       Le re-baptême du concept en y intégrant le nouveau nom de la pratique culturelle retenue.
        Exemple : Si la pratique culturelle est du Warba (danse traditionnelle mossi), les JCPF/MGF-
        ME s’appelleront désormais « Journées du warba de la planification familiale ». S’il s’agit
        d’une activité sportive comme la lutte traditionnelle, qui s’appelle Boondori en Dioula, le nom
        de la journée sera : « Journée du Boondori de la planification familiale ».

Remarque : il est indispensable de garder le nom traditionnel local de la pratique afin d’optimiser
l’appropriation et l’identification culturelle de la communauté vis-à-vis des JCPF.

    Points clés à retenir :
    Les JCPF/MGF-ME utilisent comme élément catalyseur, une pratique culturelle locale ayant
    un fort potentiel de mobilisation de la population. Elles constituent un outil de promotion de la
    PF, de la problématique des MGF et mariages d’enfants. Dans le souci de prendre en compte
    le contexte local, et les diversités culturelles de notre pays il convient d’analyser les différentes
    pratiques culturelles locales et d’en retenir une de façon consensuelle.
    Elle doit respecter les critères suivants :
    -    Etre pratiquée dans la localité où le concept des JCPF/MGF-ME sera développé,
                          Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                                 11
-   Mobiliser spontanément les hommes, les femmes, les jeunes et les personnes âgées,
-   Simple et facile à organiser,
-   N’est pas stigmatisante ni discriminatoire,
-   Et respecte les valeurs locales, les mœurs et les droits de l’homme ;
-   Porte le nom traditionnel local de la pratique.
Il est indispensable de garder le nom traditionnel local de la pratique culturelle retenue afin
d’optimiser l’appropriation et l’identification culturelle de la communauté au concept.

                    Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                           12
MODULE 2 : Conduite du plaidoyer
Le plaidoyer en faveur du concept des JCPF/MGF-ME se définit comme étant un ensemble
d’actions visant à lever les principaux obstacles et attitudes qui pourraient s’opposer à la
réalisation des activités des JCPF/MGF-ME. Il permet d’influencer les processus décisionnels
afin de générer des prises de décision en faveur de la planification familiale, de la lutte contre le
mariage des enfants et les MGF. En d’autres termes, le plaidoyer permet de "vendre
l’évènement" auprès de la communauté. Il s’agit d’une tactique rigoureusement puissante pour
entrainer la motivation nécessaire au déclanchement de l’action de la communauté. Le plaidoyer
en faveur des JCPF/MGF-ME est par-dessus tout, une négociation contextualisée aux fins de
l’obtention de l’implication effective de la population à la cause des activités des JCPF/MGF-ME.
Première activité opérationnelle du processus de mise en œuvre des JCPF, le plaidoyer
constitue un des piliers majeurs qui conditionne leur succès. De sa réussite dépend en partie
l’adhésion de la communauté ainsi que leur appropriation du reste des activités qui seront
développées. Il implique pour certains, un changement de considération et de regard vis-à-vis
du rôle de la population. En effet, notre perception du rôle de la communauté peut relever de
deux (2) dimensions :
-   Dimension 1 : la communauté perçue uniquement comme usager et bénéficiaire de nos
    services de santé ;
-   Dimension 2 : la communauté perçue comme un partenaire et un véritable acteur de
    développement de notre système de santé ;
La mise en œuvre du concept des JCPF/MGF-ME prend en compte l’association de ces deux
(2) dimensions : population comme “usager“ et comme “partenaire“.
Pour optimiser les effets du plaidoyer dans le contexte des JCPF/MGF-ME, il est nécessaire de
considérer la deuxième dimension de notre communauté de sorte à développer à leur endroit,
une réelle approche de séduction et de persuasion.
Le partenaire est, selon une des définitions du dictionnaire, une personne ou un groupe de
personnes auxquels l’on s’associe pour la réalisation d’un projet. Il peut s’agir d’un partenaire
social, financier ou communautaire. A ce titre, le partenariat est un système associant des
partenaires sociaux ou économiques. Il exprime la volonté de réussir ensemble le projet. Le
partenariat entre deux ou plusieurs partenaires est basé sur la confiance, un partage de
responsabilité, d’intérêts, une réelle transparence et une redevabilité (cf Module formation en gestion de district).
Un plaidoyer réussi incite le partenaire à l’action et donc à son engagement véritable aux
différentes étapes du processus de mise en œuvre des JCPF/MGF-ME. Il obéit à une
méthodologie bien précise qui passe par une étape de préparation et de mise en œuvre. Ce
module décrit la technique de plaidoyer à utiliser lors de la mise en œuvre des JCPF.

                        Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                                        13
1. Objectifs du module

A la fin de ce module les participants doivent être capables de :
    a) Décrire les éléments de la préparation du plaidoyer
    b) Décrire la technique de plaidoyer
    c) Connaitre les éléments de succès du plaidoyer
       2. Préparation du plaidoyer

Avant de faire un plaidoyer en faveur d’une cause, il est indispensable de fixer d’abord ses
intentions (objectifs) et les résultats attendus, d’identifier les acteurs visés et de choisir son
approche. Pour la planification du plaidoyer, il est conseillé d’identifier les facteurs favorisants et
limitants l’utilisation de la contraception moderne. Il est aussi nécessaire d’identifier les facteurs
favorisants la pratique des mariages des enfants et des MGF dans votre aire de responsabilité
de la pratique des mariages des enfants et des MGF dans votre aire de responsabilité. Ces
actions réflexives permettent non seulement de mieux préparer votre message mais aussi
d’anticiper les réponses aux questions éventuelles qui pourraient vous être posées.

    a) Définition des intentions (fixation des objectifs)

A cette étape, le personnel de santé (infirmier responsable de la FS, responsable de la maternité
ou membre ECD) doit se poser les questions suivantes : Qu’est-ce que j’attends du partenaire
(communauté) ? Envers qui vais-je faire le plaidoyer ?
A ce propos les auteurs des JCPF/MGF-ME ont noté que : « La double approche participation
communautaire et utilisation de la culture locale potentialise l’adhésion de la population aux
différentes activités développées mais aussi sa réceptivité aux messages de sensibilisation
diffusés » [10].
    En nous référant à cette assertion, les objectifs visés par le plaidoyer sont :
-   sensibiliser la communauté sur la contraception moderne, le mariage des enfants, les MGF ;
-   présenter l’approche des JCPF/MGF-ME: les différentes étapes de sa mise en œuvre ;
-   obtenir l’adhésion et l’implication de la communauté pour la mise en œuvre des activités du
    concept : constitution du comité villageois d’organisation de l’évènement, mise en œuvre
    effective des activités par la communauté et participation à la mobilisation des ressources
    (financières, logistiques et matérielles).
b) Identification des acteurs objets du plaidoyer

A cette étape de préparation du plaidoyer, il est indispensable de se poser les questions
suivantes :
-   qui sont les personnes influentes de mon aire sanitaire (les autorités coutumières,
    religieuses, administratives, élus, associations, ONG, … ?

                      Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                             14
-   que m’apporte cette personne ou groupe de personnes ?
-   peut-elle participer ou contribuer à l’organisation des JCPF/MGF-ME ?
-   quels avantages pourrais-je tirer en faisant un plaidoyer auprès d’elle ?
-   qu’est-ce que je perds ou risque si je ne fais pas le plaidoyer auprès d’elle ?
Le plaidoyer ne doit pas être uniquement dirigé sur les autorités. Il existe dans toute
communauté, des personnes qui n’ont aucune responsabilité formelle mais qui sont très
écoutées, très engagées et très entreprenantes. Ces personnes sont à prendre en compte
également. Il est conseillé d’avoir en tête à cette étape, l’activité suivante : la constitution du
comité d’organisation de l’évènement qui servira de support pour la mobilisation sociale.
Il est conseillé également de faire ce plaidoyer envers le personnel des autres services
déconcentrés de l’aire sanitaire tels que les enseignants, les agents des services de l’élevage,
du service de l’action sociale etc. Une attention particulière devra être accordée aux associations
et ONG locales. Après cette réflexion préliminaire, l’on peut dresser maintenant la liste (non
exhaustive) des personnes envers qui le plaidoyer sera fait.
       c) Mise en œuvre du plaidoyer

L’erreur que la plupart des acteurs commettent quand ils passent à la phase de mise en œuvre
du plaidoyer, c’est de résumer celui-ci à une seule action : donner une information. Le plaidoyer
va au-delà de l’information. Il s’agit d’un art. Il ne s’improvise pas et rappelez-vous, il doit inciter
son bénéficiaire à passer à l’action. Faire un plaidoyer en faveur du concept des JCPF/MGF-ME
intégrant les MGF et le mariage des enfants c’est :
-   sensibiliser sur la planification familiale, les méthodes contraceptives modernes, la lutte
    contre les MGF et le mariage des enfants ;
-   informer sur les intentions et les instructions de l’ECD ;
-   enseigner les étapes des JCPF ;
-   recueillir des suggestions et conseils pour réussir l’activité ;
-   solliciter l’implication de la communauté dans la mise en œuvre des activités des
    JCPF/MGF-ME ;
-   annoncer la mise en place les jours à venir du comité d’organisation de l’évènement et
    demander des conseils.
Pour mettre les chances de son côté, l’agent chargé de faire le plaidoyer doit maitriser la langue
locale ainsi que l’approche lui-même. Il doit l’expliquer avec confiance, enthousiasme et montrer
qu’il est lui-même impliqué dans sa mise en œuvre. Il doit également être humble, développer
son sens de l’écoute et accepter les suggestions et conseils de son interlocuteur. Le plaidoyer
dure environ une demi-journée par village s’il est bien préparé.

                      Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                             15
Points clés à retenir :
Le plaidoyer en faveur des JCPF/MGF-ME se définit comme étant un ensemble d’actions visant
à lever les principaux obstacles et attitudes qui pourraient s’opposer à la réalisation des
activités des JCPF/MGF-ME.
Ses objectifs sont :
-   sensibiliser la communauté sur la PF, la lutte contre les MGF et le mariage d’enfants ;
-   présenter le concept des JCPF/MGF-ME : les différentes étapes de sa mise en œuvre ;
-   obtenir l’adhésion et l’implication de la communauté pour la mise en œuvre des activités du
    concept
Le plaidoyer ne s’improvise pas. Il se planifie en ces termes : définition des objectifs,
identification des acteurs objets du plaidoyer et préparation des messages.

                       Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                              16
MODULE 3 : Implication de la communauté
La première phase de l’implication de la communauté selon l’approche des JCPF/MGF-ME
consiste à leur confier l’organisation de l’évènement culturel qui servira de vecteur à la
mobilisation sociale. Cette action passe par la mise en place d’un comité local d’organisation.
La seconde phase étant la réalisation de la communication dans les ménages par les agents de
santé à base communautaire (ASBC).
Le comité villageois d’organisation des JCPF/MGF-ME est un groupe de personnes poursuivant
un objectif commun : celui de la réussite de l’organisation de l’évènement dédié à la planification
familiale, à la lutte contre les MGF et le mariage d’enfants. Chaque membre de ce comité
contribue selon ses compétences à l’atteinte de l’objectif fixé en commun et constitue avec les
autres membres du comité d’organisation, une équipe. Dans ce module, nous apporterons des
réponses aux questions suivantes :
-   Qui ? : qui peut être membre du comité villageois d’organisation des JCPF/MGF-ME ?
-   Quoi ? quel est le rôle de ce comité ?
-   Comment ? : comment met-on en place le comité ?

    1. Objectifs du module

A la fin de ce module les participants doivent être capables de :

    a) décrire les principes généraux du comité villageois d’organisation des JCPF/MGF-ME ;
    b) décrire le rôle du comité villageois ;
    c) savoir comment mettre en place un comité villageois d’organisation des JCPF/MGF-ME.

    2. Principes généraux du comité villageois d’organisation du concept des
       JCPF/MGF-ME
Pour être efficace et atteindre son objectif, le comité local doit obéir aux principes suivants :
2.1 Représentativité du comité

Outre l’utilisation de la culture locale, les JCPF/MGF-ME sont fondées sur le principe de la
participation communautaire. Pour susciter cette participation, le comité doit avant toute chose,
être accepté par la communauté et dans la mesure du possible, être neutre par rapport aux
conflits latents ou patents au sein de cette communauté. La représentativité des membres du
comité vis-à-vis de la communauté tout entière peut nous amener à nous poser les questions
suivantes :
-   comment notre comité d’organisation peut-il être ouvert à tous, fondé sur la consultation des
    personnes influentes de la communauté et transparent aux yeux de tous, tout en ayant une
    attitude réaliste à l’égard du désir de la population, celui du personnel de santé (local et
                     Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                            17
hiérarchique) et des exigences liées aux ressources disponibles (temps, logistiques,
    financières) et à rechercher ?
-   quel serait l’apport de telle ou telle autre personne à l’organisation de l’évènement ? (en
    termes de discussion, idées positives, influence sur la population) ?
-   quels avantages pourrait-on tirer de sa participation au comité d’organisation ? (meilleure
    appropriation du concept par la communauté, faciliter dans l’exécution des activités,
    influence positive sur la population…) ?
-   peut-elle participer efficacement et pleinement à l’organisation de l’évènement (disponibilité :
    temps, santé, langue…) ?
       2.2 Cohésion du comité

La cohésion entre les membres du comité est un élément important pour l’atteinte de l’objectif
fixé. Cette cohésion s’appuie sur :
    la confiance : Elle est la pierre angulaire de la cohésion au sein du comité. Le fait de se
    connaître, de se côtoyer tous les jours est déjà un facteur générateur de confiance. Il ne faut
    pas pour cette raison réunir forcément au sein du comité, des personnes qui se connaissent
    déjà.
    la coopération : L’idée que chaque membre du comité se fait des autres membres détermine
    en partie sa bonne coopération. Quels avantages tire le membre du comité par rapport à ce
    travail (reconnaissance vis-à-vis du personnel de santé et de la communauté, respect, plaisir
    d’être utile aux autres…)
Remarquons que tout comportement individuel positif favorisera le succès commun et procurera
à son tour une motivation du comité. De plus, la bonne idée d’un membre stimule le comité et
provoque un accroissement des interactions.
2.3 Compétition dans la coopération (motivation du comité)

Une certaine compétition loyale au sein du comité (qui fera mieux le travail qui lui sera confié),
accroît de manière significative les performances du groupe. Cette compétition est suscitée par
le responsable du centre de santé qui a mis en place le comité ou par le président du comité.
Elle n’est pas forcément nécessaire à la réussite de l’organisation de l’évènement et devrait
plutôt être passive, fait avec tact sous la forme d’encouragement oral ou de remerciement.
2.4 Appartenance au comité et implication

Il s’agit du sentiment d’appartenance à un groupe qui mène une action noble. « Sentir » le groupe
et se « sentir » membre de ce groupe, implique et suscite un ensemble d’attitudes favorables à
l’atteinte de l’objectif commun.
A ce titre, les membres du comité local d’organisation des JCPF/MGF-ME auront l’impression
de constituer une équipe lorsque :
                     Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                            18
ils sauront qui fait partie du comité et en auront une image suffisamment distincte pour se
   démarquer ;
   ils sentiront que leurs coéquipiers et les autorités locales attendent d’eux des résultats ;
   il y a des valeurs qu’ils reconnaissent tous, des normes de conduite, un langage commun.
2.5 Management du comité d’organisation

Le management est l’art de "Faire faire les choses par les autres". Autrement dit, le management
du comité d’organisation des JCPF/MGF-ME est l’art de conduire le comité vers l’atteinte de son
objectif avec le minimum de ressources mis à sa disposition. Cela implique que le responsable
du centre de santé (l’ICP) soit un manager.
Il doit avoir les bonnes idées (la pensée soutient l’action), et la manière (l’art). En dépit de sa
connaissance de l’approche, de ses bonnes idées, le manager doit savoir faire preuve d’humilité,
de dialogue et de souplesse suffisantes pour intégrer les suggestions des membres du comité,
et accepter de "mettre la main à la pâte". Sachant que les membres du comité ont des
caractères, des rapports sociaux, psychologiques diversifiés, le management de ces acteurs
requiert donc un certain niveau de compétence pour assurer le leadership nécessaire à la
réussite de la mission du comité.
Le management est aussi un processus consistant à planifier les actions, à organiser les
activités, à impulser une vision, une dynamique en vue de l’atteinte de l’objectif visé.
2.6 Prévention des conflits au sein du comité

L'une des causes les plus fréquentes de conflit au sein des comités d’organisation des
JCPF/MGF-ME est :
    le manque de clarté dans la fixation de l’objectif de la mission confiée au comité ;
   le manque de clarté dans la répartition des tâches (qui fait quoi) ;
    la jalousie et le favoritisme.
On peut prévenir les conflits en observant les règles suivantes :
   tenir des réunions régulières et fréquentes du comité ;
   favoriser la liberté d'expression des membres ;
   prendre les décisions de façon consensuelle ;
   partager ensemble les décisions sur lesquelles les membres se sont accordées ;
   rester solidaire à la décision prise par l'équipe ;
   répartir les tâches avec justice et équité ;
   éviter de critiquer les membres en public.

3 Rôle du comité local d’organisation des JCPF/MGF-ME

Le comité local d’organisation des JCPF/MGF-ME joue un rôle essentiel dans la mise en œuvre
de l’approche. Il est chargé de :
                     Manuel national de formation des prestataires JCPF/MGF-ME Ministère de la Santé_2018
                                                                                                            19
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler