LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS

 
LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS
UFR HSS                             UNIVERSITE
  HUMANITES                           CAEN
  & SCIENCES SOCIALES                 NORMANDIE

LICENCE L2
SCIENCES DE L’ÉDUCATION

GUIDE DES ÉTUDES
2019 – 2020

                        WWW . UNICAEN . FR / UFRHSS
LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS
UNICAEN   UFR HSS   SCIENCES DE L’ÉDUCATION   GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

                                                                     2 / 54
LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS
UNICAEN                           UFR HSS                        SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                                                     GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

 TABLE DES MATIÈRES

PRÉSENTATION DES SCIENCES DE L’ÉDUCATION ..........................................................................................................................................5

   QUELLES SCIENCES ? .........................................................................................................................................................................................5

   LE VOISINAGE DES SCIENCES ET LEURS ARTICULATIONS .........................................................................................................................5

   PRATIQUES ET THÉORIES .................................................................................................................................................................................6

   LES SCIENCES DE L’ÉDUCATION POUR QUOI FAIRE ? ................................................................................................................................6

PRÉSENTATION DE LA LICENCE ..........................................................................................................................................................................8

ENSEIGNEMENTS DU SEMESTRE 3 .....................................................................................................................................................................9

ENSEIGNEMENTS DU SEMESTRE 4 .................................................................................................................................................................. 21

INFORMATIONS ET DÉMARCHES ADMINISTRATIVES ................................................................................................................................. 37

LE DÉLIT DE PLAGIAT......................................................................................................................................................................................... 39

RÈGLEMENT DES ÉTUDES - LICENCE ............................................................................................................................................................... 40

RÈGLEMENT DES DISPENSES D’ASSIDUITÉ ET DE CONTRÔLE CONTINU (UFR HSS) ........................................................................... 44

CALENDRIER DE L’ANNÉE UNIVERSITAIRE 2019-2020................................................................................................................................ 46

LES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES ........................................................................................................................................................... 47

LE CLES .................................................................................................................................................................................................................. 49

PIX – NOUVELLE CERTIFICATION AUX COMPÉTENCES NUMÉRIQUES .................................................................................................... 50

INFORMATIONS UTILES ................................................................................................................................................................................... 51

ASSOCIATIONS ÉTUDIANTES ............................................................................................................................................................................ 52

RECONNAISSANCE DE L’ENGAGEMENT DE L’ÉTUDIANT ........................................................................................................................... 53

ORIENTATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE – EOI ............................................................................................................................ 54

                                                                                                                                                                                                                 3 / 54
LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS
UNICAEN   UFR HSS   SCIENCES DE L’ÉDUCATION   GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

                                                                     4 / 54
LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS
UNICAEN              UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

 PRÉSENTATION DES SCIENCES DE L’ÉDUCATION

Avec la création, en 1967, d’une licence et d’une maîtrise de l’éducation, le fait marquant était évidemment le nom donné à
cette discipline nouvelle. La tradition française avait jusque-là retenu le mot au singulier : « la Science de l’Éducation ». Mot que
Bain avait employé le premier en 1878 (Education as a science) dans une perspective psychologisante, alors que Durkheim,
occupant en 1902 une chaire de science de l’éducation ne reconnaissait dans cette science que la sociologie. Conflit
d’hégémonie ? Durkheim n’eut guère, sur ce point, de postérité immédiate. Le modèle français s’est cantonné, dans les
décennies suivantes, à la référence psychologique : la discipline censée traiter des démarches pédagogiques éclairées par un
savoir scientifique ne s’est-elle pas appelée ensuite, et en France en tout cas, psychopédagogie ? Focalisation légitime, mais
sans doute bien limitée, sur le thème de l’apprentissage et ses corollaires relationnels.

QUELLES SCIENCES ?
Un changement profond s’est engagé avec le terme « sciences de l’éducation ». Ce pluriel révèle ici un sens capital : les axes
spécifiques se multiplient, les savoirs se diversifient, les voies d’approche deviennent différentes au sein d’une « discipline »
pourtant identique. Sans doute les sciences humaines ont-elles acquis suffisamment de maîtrise et de sûreté pour promouvoir
une lecture plurielle du fait éducatif. Sans doute les « milieux » pédagogiques sont-ils devenus suffisamment conscients de ces
progrès pour attendre quelque « gain » d’une telle lecture plurielle. Avec la constitution d’UFR ou de départements
universitaires de sciences de l’éducation, la véritable nouveauté est, en tout cas, de créer des lieux de réflexion, d’enseignement,
de recherche dans lesquels plusieurs approches scientifiques peuvent voisiner, voire se conforter, afin de mieux étayer
l’ensemble des gestes et des processus éducatifs.

Mais il faut bien mesurer le sens et les enjeux de cette pluralité. La première tentative est toujours d’en dessiner les contours,
d’en tracer les limites et d’énumérer une à une les sciences qui la composent. Tentative utile sans doute qui montre le nombre
de démarches scientifiques susceptibles d’être ici retenues. Tentative vaine aussi qui révèle, à l’inverse, les limites des
classifications vouées aux énumérations et aux juxtapositions difficilement exhaustives. Tout au plus peut-on suggérer des
perspectives de regroupement. Les sciences de l’éducation pourraient ainsi comprendre :

         Les sciences étudiant les phénomènes « macro-éducatifs » : phénomènes démographiques, économiques, sociaux,
          institutionnels ou culturels, permettant d’embrasser l’éducation dans de vastes solidarités d’ensemble. Les échelles
          prises ici en compte débordent toujours l’individu ;
         Les sciences étudiant les phénomènes « micro-éducatifs » : phénomènes psychologiques et biologiques entre autres,
          qui, de l’histoire individuelle aux processus cognitifs ou relationnels, mettent en jeu le sujet de l’éducation ;
         La didactique des disciplines : savoirs étayant les méthodes de l’éducation et les mécanismes de la transmission (soit
          très généraux, soit liés, au contraire, spécifiquement, à chaque discipline d’enseignement).

Cette diversité est un facteur de richesse et de dynamisme. Richesse bien sûr dans la possibilité de confrontations nouvelles,
dans la volonté de varier les perspectives, dans cette finalité concrète de travailler les pratiques selon plusieurs axes. Impossible
de maintenir, dans ce cas, les savoirs figés ou des repères étroits.

LE VOISINAGE DES SCIENCES ET LEURS ARTICULATIONS
Les sciences de l’éducation continuent de s’alimenter nécessairement à la part vivante de chacune des sciences qui les
composent. Les spécialités existent ici en tant que telles, entretenant et développant leur corps théorique singulier, travaillant
leurs concepts et leurs modes d’approche autonomes L’existence des sciences de l’éducation permet par contre leur
confrontation. Elle permet une ouverture une « écoute » entre des disciplines conservant leur rigueur théorique propre : une
entreprise d’approfondissement des théories spécifiques et une tentative d’attention réciproque ; une cohabitation assurant
le maintien de la spécialisation et le refus d’ignorer la spécialité des autres.

Les thèmes de l’éducation suscitent eux-mêmes d’ailleurs, de telles rencontres non confusionnelles. Les problèmes de l’échec
scolaire ou celui de l’égalité des chances, d’autres problèmes, plus pratiques encore, l’organisation pédagogique ou l’emploi des
technologies éducatives, appellent directement à l’échange d’informations et au concours de perspectives scientifiques

                                                                                                                              5 / 54
LICENCE L2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - GUIDE DES ÉTUDES 2019 2020 - UFR HSS
UNICAEN              UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

différentes confrontées sur le terrain. Les sciences de l’éducation sont faites de ce dialogue entre des démarches conservant,
quoi qu’il en soit, leur corps théorique et leurs méthodes propres : non pas amalgame donc, mais prise en compte des disparités
entre les disciplines, autant que de leurs divergences éventuelles. Impossible dans ce cas, d’échapper à une réflexion
épistémologique, impossible aussi d’échapper à une évaluation rigoureuse des méthodes respectives. Tel est le sens d’une
cohabitation des disciplines au sein des sciences de l’éducation.

PRATIQUES ET THÉORIES
Si les sciences de l’éducation doivent ainsi mesurer et travailler l’hétérogénéité des sciences qui les composent, une autre
hétérogénéité ne saurait être négligée par elles : celle qui partage les pratiques et les théories. Hétérogénéité complexe, sans
doute, puisque les pratiques ont, à elles seules, des « niveaux » différents. Elles ont entre elles leurs disparités. L’action du
planificateur par exemple n’implique ni les mêmes savoirs ni les mêmes gestes que celle de l’enseignant. Ici encore les
références peuvent ne pas se recouper, les repères demeurent distants. Un problème différent est plus important encore : celui
du rapport difficile entre les pratiques et les théories.

Trop simple en effet demeure la conception tenant pour transparente l’application du discours savant sur les pratiques. Celles-
ci, de fait, « résistent ». Elles ne se laissent pas toujours transformer par les théories selon un schéma linéaire de continuité ou
de réduction. Elles peuvent imposer des logiques qui ne sont pas celles de la science. Avec elles des concepts s’infléchissent,
des surdités s’installent, des opacités s’entretiennent. Ce qui ne saurait en aucun instant invalider la pratique mais ce qui montre
au moins que, comme toute « technique », elle comporte ses cohérences bien à elle. Il faut insister : les pratiques n’ont pas à
être « dévalorisées » comme quelque sous-produit des démarches savantes. Elles ont plutôt à être envisagées dans leur
spécificité, leur autonomie relative. C’est plutôt leur logique particulière qui devrait être relevée. L’action sur les pratiques, en
un mot, comporte ses obstacles propres : difficulté d’exploiter des savoirs variés dans une situation d’urgence et à un instant
précis, difficulté de les adapter à des situations elles-mêmes différentes, difficulté, encore, dans le cas particulier de
l’enseignement, de transmettre sans altérer. Sur ce dernier point, les recherches en didactique montrent bien combien le
concept enseigné peut ne pas être superposable au concept du savant. Ce qui est enseigné est toujours « reformulé », non
seulement « ajusté » à celui qui apprend, mais le plus souvent, restructuré ou transformé. La transposition didactique impose
ses lois, ses déformations réglées, ses exigences internes. Les pratiques font ici subir des déviations et des discours censés les
éclairer. Or c’est bien l’objet des sciences de l’éducation que d’interroger ces résistances et ces écarts, ces systématisations
aussi.

Une telle démarche ne fait certes pas leur originalité. D’autres disciplines sont confrontées à des problèmes semblables.
D’autres aussi sont traversées par ce rapport ambigu entre les pratiques et les théories. Encore faut-il que ces mêmes problèmes
soient posés dans le champ éducatif. Encore faut-il qu’une « discipline » puisse les prendre en compte. Le rôle des sciences de
l’éducation est précisément de fournir des outils scientifiques pour engager une telle tâche. Elles permettent au passage de
mieux préciser ce qu’est la pédagogie : un art de faire certes. Mais un art de faire où la science joue un double rôle : celui
d’éclairer une pratique pour mieux la maîtriser, celui de cerner l’irréductibilité possible de cette même pratique (à la science en
particulier), pour mieux la comprendre.

LES SCIENCES DE L’ÉDUCATION POUR QUOI FAIRE ?
Le rôle des sciences de l’éducation a donc au moins deux versants : accroître les connaissances pluridisciplinaires sur le
phénomène éducatif, fournir des orientations praxéologiques pour mieux assurer les actions entreprises dans ce champ.

Les sciences de l’éducation répondent :

         Aux exigences de la formation à la recherche en éducation de caractère interdisciplinaire,
         À la nécessité d’une formation pédagogique approfondie des enseignants à tous les niveaux,
         Aux besoins qui s’expriment dans des milieux divers où se posent des problèmes d’animation de groupe, de
          communication et de relation dans des situations éducatives,
         Aux demandes d’éducation permanente. (Texte du projet du département de sciences de l’éducation de l’Université
          de Paris, 1968.)

                                                                                                                             6 / 54
UNICAEN               UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                           GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

Des intérêts se sont même accentués, qu’un tel texte n’évoque qu’indirectement : la formation des formateurs d’adultes par
exemple ou plus largement, celle de la formation de formateurs (et non seulement d’enseignants). De même, les demandes
elles-mêmes montrent aujourd’hui que le champ des sciences de l’éducation s’étend à tous les milieux concernés par les
problématiques éducatives ou pédagogiques (ceux de l’intervention sociale, ceux de la thérapie, ceux de la communication).
L’évocation du rapport des sciences de l’éducation à la professionnalité (page 12 de ce guide) repère d’autres demandes sociales
encore.

[D’après l’ouvrage collectif de l’AECSE (Association des Enseignants et Chercheurs en Sciences de l’Education) : Les sciences de
l’éducation, enjeux et finalités d’une discipline, Paris, 1993.]

                                                                                                                         7 / 54
UNICAEN            UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

 PRÉSENTATION DE LA LICENCE

La Licence s'obtient par la validation de 60 ECTS (soit 30 ECTS par semestre) qui correspondent à 500 heures d'enseignement
(CM, TD et TP). L’offre de formation en L3 sciences de l'éducation comprend, pour chaque semestre, trois ensembles :

        Un tronc commun qui offre une formation de base à tous les étudiants grâce à des apports des principales disciplines
         des sciences de l’éducation, mais aussi grâce à des apports méthodologiques et grâce à l’introduction d’un
         renforcement en langues. Ce tronc commun comprend obligatoirement :

              -    Une formation pluridisciplinaire en sciences humaines (4 UE de 3,5 ECTS soit 14 ECTS) ;
              -    Un module : « Méthodologie du travail de l’étudiant : outils et dispositifs » (2 UE de 3 ECTS soit 6 ECTS) ;
              -    Un module « analyse de l’activité » (2 UE de 3 ECTS soit 6 ECTS) ;
              -    Une aide au projet professionnel personnalisé de l’étudiant qui comprend des UE de pré-
                   professionnalisation / (2 UE de 2 ECTS soit 4 ECTS) ;
              -    Un enseignement de langue vivante étrangère (2 UE de 2 ECTS, soit 4 ECTS) ;
              -    Une aide à l’expression écrite et orale en français (2 UE de 3 ECTS, soit 6 ECTS).
              -    Un stage de pré-professionnalisation (4 ECTS) en L3

        Un des deux parcours obligatoires (chacun comportant 2 UE de 3 ECTS et 4 UE de 3,5 ECTS soit 20 ECTS).

         A partir des deux principales orientations de nos publics, ont été construits deux choix possibles de parcours, orientés
         sur les métiers. LE CHOIX ENTRE CES DEUX PARCOURS DOIT ÊTRE FAIT AU MOMENT DES INSCRIPTIONS
         ADMINISTRATIVES.

             D’une part, un parcours « Métiers de l'enseignement et de la formation », qui peut ouvrir :

                   o    Vers le Master de sciences de l'éducation - parcours professionnalité et savoirs dans les métiers de
                        la relation (années 1 puis 2),

                                                              Ou

                   o    Vers le M1 de l’école interne (ESPE) « Métiers de l'éducation, de l'enseignement et de la formation »,

                                                              Ou

                   o    Vers le marché du travail.

             D’autre part, un parcours « Métiers du travail social et de la santé », qui peut ouvrir :
                   o    Vers le Master de sciences de l'éducation - parcours professionnalité et savoirs dans les métiers de la
                        relation (années 1 puis 2)

                                                              Ou

                   o    Vers les concours des métiers du social et de la santé,

                                                              Ou

                   o    Vers le marché du travail.

                                                                                                                           8 / 54
UNICAEN   UFR HSS    SCIENCES DE L’ÉDUCATION   GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

                    ENSEIGNEMENTS DU
                           SEMESTRE 3

                                                                      9 / 54
UNICAEN             UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

TRONC COMMUN
UE1 SOCIOLOGIE DE L'ÉDUCATION
EC1 - ÉDUCATION ET FAMILLE

Volume horaire reçu par l’étudiant : 25h          Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h - T.D. : 7h
ECTS : 3

Titre du cours : Éducation et famille
Enseignante : Irène-Lucile Hertzog

Ce cours de sociologie de l'éducation vise à montrer les transformations des finalités institutionnelles de l'école, entre laïcité,
démocratisation, évaluation. Mobilisant diverses théories explicatives, il montre aussi en quoi l'école contemporaine est
traversée par toutes formes d'inégalités sociale - en même temps qu'elle participe à leur existence. Les grilles de lecture du
genre et des classes sociales sont privilégiées pour la compréhension d'un certain nombre de réalités scolaires : le rôle des
acteurs du système éducatif, l'avènement de la mixité, la place de l’enseignement technique.

Bibliographie indicative
DURU-BELLAT Marie, VAN ZANTEN Agnès, Sociologie de l’école, Paris, Armand Colin, 2006 [1999].
MERLE Pierre, La ségrégation scolaire, Paris, La Découverte, 2012.
MILLET Mathias, MOREAU Gilles (dir) La société des diplômes, Paris, La Découverte, 2011.
PALHETA Ugo, La domination scolaire, Paris, PUF, 2012.
VAN ZANTEN Agnès (dir.), Dictionnaire de l’éducation, Paris, PUF, 2008.

Modalités d’évaluation du premier semestre

                                                      Session 1                           Session 2
                                                      (avril-mai)                     (rattrapage juin)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                 Contrôle terminal (100%)
                                               Contrôle continu (25%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                          10 / 54
UNICAEN              UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

TRONC COMMUN
UE1 SOCIOLOGIE DE L'ÉDUCATION
EC2 - SOCIOLOGIE DES PRATIQUES CULTURELLES

Volume horaire reçu par l’étudiant : 25h              Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h - T.D. : 7h
ECTS : 3

Titre du cours : Culture et société : Quel regard sur les pratiques culturelles des français ?
Les sociologies des pratiques et consommations culturelles des jeunes : réflexion sur la légitimité culturelle.
Enseignants : Nathalie Dupont, Jean-Marc Lemonnier

Quels regards porter sur les pratiques culturelles des français et plus particulièrement celles des jeunes en tant qu'ils
appartiennent à la fois à un groupe générationnel et un groupe social ?
Comment historiquement ont été produites des hiérarchies culturelles ? Comment se sont organisées des échelles de légitimité
culturelle ? Nous étudierons différentes approches sociologiques : la sociologie du déterminisme culturel de Pierre Bourdieu,
la sociologie des loisirs et de la culture populaire de Joffre Dumazedier, la sociologie du quotidien de Michel de Certeau, la
sociologie des profils et des trajectoires des individus de Bernard Lahire.
Comment se repose la question d’une culture légitime, aujourd’hui, avec l’évolution sociale et politique de la société ?
L'éclectisme peut-il être considéré comme un nouveau mode de distinction ? Comment les sociologues retravaillent-ils la
question ? Nous aborderons les recherches de Sylvie Octobre sur les liens entre les pratiques culturelles chez les jeunes et les
institutions de transmission ou les effets de la mondialisation et d'internet sur les pratiques culturelles des jeunes ; celles de
Philippe Coulangeon sur les processus croisés : uniformisation, fragmentation, démocratisation et différenciation (à la fois
générationnelle, sexuée, sociale et socioprofessionnelle) ; celles de Nathalie Roucous sur les rapports de l’éducation formelle
et informelle.
La réflexion sur les usages sociaux du corps aux usages sociaux du sport permettra de montrer qu'il y a différentes cultures
sportives (et donc des définitions variées du sport) articulées aux CSP/, aux rapports au corps, au genre, à l’âge... et donc
potentiellement des cultures sportives juvéniles.
Comment ces comportements, pratiques et croyances culturelles nous permettent-ils de penser le projet d'éducation ?

Bibliographie indicative
BOURDIEU P., Les héritiers, Paris : Editions de Minuit, 1964.
BOURDIEU P., La distinction : critique sociale du jugement, Paris : Editions de Minuit, 1979.
CERTEAU (DE) M., La culture au pluriel, Paris : Christian Bourgeois, 1980.
COULANGEON P., Sociologie des pratiques culturelles, Paris, Éd. La Découverte, coll. Repères, 2010.
DUMAZEDIER J., Vers une civilisation du loisir ? Paris : Seuil, 1962, rééd 1972.
DUMAZEDIER J., Révolution culturelle et temps libre, 1968-1988, Paris : Méridiens Klingstieck, 1988.
LAHIRE B. La culture des individus, Paris, La Découverte, 2004.
OCTOBRE S., Deux pouces et des neurones. Les cultures juvéniles de l'ère médiatique à l'ère numérique, Paris, La Documentation
Française, coll. « questions de culture », 2014.
ROUCOUS N., « Les loisirs de l’enfant ou le défi de l’éducation informelle », Revue française de pédagogie, 160 | 2007, 63-73.

Modalités d’évaluation

                                                         Session 1                         Session 2
                                                         (avril-mai)                   (rattrapage juin)

                                                Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                   Contrôle terminal (100%)
                                                   Contrôle continu (25%)

                                                Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                  Contrôle terminal (100%)
                                                   Travail personnel (25%)
NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                         11 / 54
UNICAEN             UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

TRONC COMMUN
UE2 APPRENTISSAGE ET MOTIVATION
EC1 - THÉORIES DE L'APPRENTISSAGE

Volume horaire reçu par l’étudiant : 24h          Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h - T.D. : 7h
ECTS : 1,5

Titre du cours : Formes d’apprentissage
Enseignante : Maude Hatano-Chalvidan

Ce cours porte sur différentes théories de l’apprentissage dont on retrouve aujourd’hui des applications pédagogiques
concrètes dans les champs scolaires et éducatifs. Il présentera de manière générale les apports de trois grands courants de
pensée : béhavioriste, constructiviste et humaniste. Chacune de ces approches développe une conception particulière du sujet
et de ses relations avec son environnement qu’il s’agira de comprendre et de s’approprier. Par ailleurs, le cours s’appuiera sur
l’analyse d’articles scientifiques et privilégiera des travaux d’argumentation de la part des étudiants.
Au terme de ce cours, l’étudiant sera capable d’argumenter un point de vue personnel sur une problématique ou question
éducative en mobilisant des éléments théoriques du cours.

Bibliographie indicative
CHARLOT, B., BAUTIER, E. ET ROCHEX, Y. (1992). École et savoir dans les banlieues et ailleurs, Paris : Armand Colin.
MAULINI, O. (2005). Questionner pour enseigner & pour apprendre. Le rapport au savoir dans la classe, Paris : ESF.
MEIRIEU, PH. (1989). Itinéraires des pédagogies de groupe. Apprendre en groupe ? - 1. Lyon : Chronique Sociale, 3e éd.
MONTANDON, C. (1997). L'éducation du point de vue des enfants, Paris : L'Harmattan.
MOSCONI, N., BEILLEROT, J. ET BLANCHARD-LAVILLE, C. (dir.) (2000). Formes et formations du rapport au savoir, Paris :
L'Harmattan.
PERRENOUD, PH. (1998). L'évaluation des élèves. De la fabrication de l'excellence à la régulation des apprentissages. Bruxelles :
De Boeck.
PERRENOUD, PH. (2002). Les cycles d'apprentissage. Une autre organisation du travail pour combattre l'échec scolaire. Sainte-Foy
: Presses Universitaires du Québec.
PRESSEAU, A. ET FRENAY, M. (dir.) (2004). Le transfert des apprentissages. Comprendre pour mieux intervenir, Québec : Presses
de l'Université Laval
VYGOTSKI, L. (1997). Pensée et langage, Paris : La Dispute.

Modalités d’évaluation

                                                       Session 1                          Session 2
                                                      (avril-mai)                     (rattrapage juin)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                 Contrôle terminal (100%)
                                                Contrôle continu (25%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                         12 / 54
UNICAEN              UFR HSS          SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                 GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

TRONC COMMUN
UE2 APPRENTISSAGE ET MOTIVATION
EC2 - THÉORIES DE LA MOTIVATION

Volume horaire reçu par l’étudiant : 25h           Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h - T.D. : 7h
ECTS : 1,5

Titre du cours : Théories de la motivation
Enseignante : Laurence Filisetti

Durant ce semestre nous nous emparerons de la question de la motivation. De quoi s’agit-il ? Comment la mesure-t-on ? Quelles
sont ses conséquences et ses causes ? Pour ce faire, nous aurons à traiter les notions connexes de compétence, d’autonomie ou
de soutien et plus généralement d’estime de soi. Pour mieux comprendre les théories que nous aborderons, des exemples issus
du domaine scolaire, sportif, social (entre autres) seront donnés.

Bibliographie
FENOUILLET, F. (2012). Les théories de la motivation. Paris : Dunod.
GALAND, B. & BOURGEOIS. E. (2006). (Se) motiver à apprendre. Paris: Presses Universitaires de France.
LIEURY, A., & FENOUILLET, F. (1997). Motivation et réussite scolaire. Paris: Dunod.
MARTINOT, D. (2001). Connaissance de soi et estime de soi: Ingrédients pour la réussite scolaire. Revue des Sciences de
l’Education, 27 (3), 483-502.
Revue Française de Pédagogie (numéro spécial 155)
VALLERAND, R. J., & THILL, E. E. (1993). Introduction à la psychologie de la motivation.
Québec: Editions Etudes Vivantes.

Modalités d’évaluation

                                                       Session 1                           Session 2
                                                      (avril-mai)                      (rattrapage juin)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                  Contrôle terminal (100%)
                                               Contrôle continu (25%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                 Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                          13 / 54
UNICAEN             UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                  GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

TRONC COMMUN
UE3 INTELLIGENCE ET APPRENTISSAGE
EC1 - PSYCHOBIOLOGIE
EC2 - PSYCHOLOGIE

 EC1 = Approche en psychobiologie                                         EC2 = approche en psychologie
 Volume horaire reçu par l’étudiant : 10h                                 Volume horaire reçu par l’étudiant :
 Forme d’enseignement : C.M. : 10                                         Forme d’enseignement : C.M.
 ECTS : 3                                                                 ECTS : 3

Titre du cours : Intelligence et apprentissage
(Le sujet sera traité du point de vue de la psychobiologie – EC1 – et de la psychologie – EC2 -.)
Enseignant coordinateur : Ludovic Dickel

Cette UE aborde les concepts d’intelligence et d’apprentissage à la lumière de différents champs disciplinaires. La notion
d’intelligence comparée entre animal et humain sera abordée du schisme philosophique entre platoniciens et aristotéliciens
aux débats entre psychologues comparatistes/behaviouristes et naturalistes, jusqu’à l’émergence de l’éthologie cognitive.
Certains apprentissages chez l’animal illustreront les notions actuelles d’« intelligence » et de « cognition » en éthologie ainsi
que leurs fonctions adaptatives de l’embryon jusqu’à l’adulte. L’apprentissage sera abordé également à travers l’étude d’une
technique appelée conditionnement. Ce procédé a entrainé la première forme d’apprentissage dans l’évolution des espèces et
constitue le mécanisme d’adaptation fondamental de l’individu à son environnement. L’intelligence est multiple, construite au
croisement de facteurs cognitifs, affectifs et sociaux ; elle nécessite la prise en compte de l’adaptation des individus, ainsi que
leurs aptitudes à comprendre et à analyser le monde. L’étude des profils cognitifs permettra de rendre compte des
fonctionnements ou dysfonctionnements des aptitudes, les styles cognitifs pouvant être différenciés selon leur objet de
centration. L’environnement culturel peut également influencer l’intelligence ; l’exemple des sujets à haut potentiel permettra
d’illustrer ces différents profils, styles et adaptations. Le concept d’apprentissage sera abordé ensuite au cours de la période
périnatale ; dans quelle mesure les notions « apprentissage » et « développement » se différencient-ils ? Les relations entre ces
deux notions seront envisagées au travers la continuité transnatale, de la formation du concept d’objet, de l’émergence des
conduites de catégorisation, de la formation du nombre et des habiletés grapho-manuelles (dessin et écriture). L’apprentissage
sera également abordé chez l’enfant d’âge scolaire. L’accent sera porté sur le rôle du développement de la mémoire dans
l’émergence de compétences, en étroite interaction avec la maturation cérébrale et le développement d‘autres fonctions
cognitives tels que le langage ou les fonctions exécutives. Les méthodes de soutien aux apprentissages fondées sur cette
approche multifactorielle seront présentées et discutées. Enfin, l’apprentissage social chez l’humain illustrera les différents
facteurs liés à l’acquisition de comportements et à leur évaluation en fonction des comportements des autres.

Bibliographie indicative
SHETTLEWORTH J. (2009) Cognition, Evolution and Behaviour. Oxford University press.
EUSTACHE F. & GUILLERY-GIRARD B. (2016) La neuroéducation. La mémoire au cœur des apprentissages. Odile Jacob : Paris.

Modalités d’évaluation

                                                      Session 1                             Session 2
                                                      (avril-mai)                        (rattrapage juin)

                   Régime Normal              Contrôle terminal (100%)               Contrôle terminal (100%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                    Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25 %)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                          14 / 54
UNICAEN              UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                               GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

OPTION A
UE4 FORMATION AUX DIDACTIQUES DISCIPLINAIRES
EC1 - DIDACTIQUE DU FRANÇAIS EN PRIMAIRE

Volume horaire reçu par l’étudiant : 24h             Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h - T.D. : 6h
ECTS : 3

Titre du cours : Didactique du français en primaire
Enseignante : Marie-France Lévêque

Cet enseignement a pour objectif de guider progressivement les étudiants vers l’appropriation des méthodes de travail
nécessaires à la réussite d’études supérieures et les acculturer aux questionnements et aux postures propres à la didactique du
français. Il vise à donner aux étudiants une connaissance de base des cadres théoriques pour analyser des pratiques
d’enseignement-apprentissage de
     ‐     l’oralité : l’oral pour apprendre, pour communiquer et l’oral objet d’apprentissage.
     ‐     la littératie : lecture-écriture, compréhension, étude de la langue.

Compétences visées :
          Suivre un cours magistral et apprendre à travailler en autonomie.
          Guider la lecture d’articles de recherche universitaire.
          Mettre en perspective des savoirs savants propres à la didactique du français.

Bibliographie indicative
BUCHETON, D. (2014). Refonder l’enseignement de l’écriture, Paris : Retz.
CATACH, N. (1986). L’Orthographe française. Traité théorique et pratique, Paris : Armand Colin.
CHISS, J-L., DAVID, J. ET REUTER, Y. (dir.) (2008). Didactique du français. Fondements d’une discipline, Bruxelles : De Boeck.
DAUNAY B., REUTER Y., SCHNEUWLY B. (dir) (2011). : Les concepts et les méthodes en didactique du français, Namur : Presses
Universitaires de Namur.
DEBANC, C. (2002). (dir.), L'oral pour apprendre, Paris : Hatier.
GOODY, J. (1994). Entre l’oralité et l’écriture, Paris : PUF.
MAURER B. (2001). Une didactique de l'oral du primaire au lycée, Paris : Bertrand-Lacoste.
NONNON, E. (2016). 40 ans de discours sur l’enseignement de l’oral : la didactique face à ses questions. In Pratiques, 169-170.
REUTER, Y. (dir.) (2007/2010). Dictionnaire des concepts fondamentaux des didactiques. Bruxelles : De Boeck.

Modalités d’évaluation

                                                         Session 1                        Session 2
                                                         (avril-mai)                   (rattrapage juin)

                                                 Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                  Contrôle terminal (100%)
                                                 Contrôle continu (25%)

                                                 Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                 Contrôle terminal (100%)
                                                 Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                           15 / 54
UNICAEN             UFR HSS           SCIENCES DE L’ÉDUCATION                              GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

OPTION A
UE4 FORMATION AUX DIDACTIQUES DISCIPLINAIRES
EC2 - DIDACTIQUE DES MATHÉMATIQUES EN PRIMAIRE

Volume horaire reçu par l’étudiant : 24h           Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h – T.D. : 6h
ECTS : 3

Titre du cours : Didactique des mathématiques en primaire
Enseignant : Gilles Damamme

Rappels et consolidations de notions de géométrie (Angles, Théorèmes de Thalès et Pythagore, etc.).
Proportionnalité, Eléments de probabilités, Initiation au logiciel Scratch.
Didactique des mathématiques : un bref historique et une présentation de l'école française de didactique des mathématiques,
vocabulaire de base, évaluation, travail sur des analyses de productions d'élèves à partir d'annales du CRPE.

Evaluations : 2 CC + 1 CT

Modalités d’évaluation

                                                      Session 1                         Session 2
                                                      (avril-mai)                   (rattrapage juin)

                                              Contrôle terminal (75%)
                  Régime Normal                                                 Contrôle terminal (100%)
                                               Contrôle continu (25%)

                                              Contrôle terminal (75%)
                  Régime Salarié                                                Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                   16 / 54
UNICAEN              UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                             GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

OPTION B
UE4
EC1 - PROBLÉMATIQUES ET PUBLICS DE L’ACTION SOCIALE

Volume horaire reçu par l’étudiant : 24h          Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h – T.D. : 6h
ECTS : 3

Titre du cours : Problématiques et publics de l’action sociale
Enseignant : Arnaud Morange

Cette Unité d’enseignement s’appuiera sur des études et recherches conduites par l’IRTS sur les problématiques de différents
publics et sera déclinée en 6 grandes thématiques :
          Les enfants bénéficiant d’une mesure de Protection de l’enfance
          Les personnes sans abri et les jeunes en errance
          Les conduites addictives (drogues, alcool, jeux)
          Les problèmes de mobilité spatiale, les comportements inciviques et leurs effets (exemple : la délinquance routière)
          Les personnes en situation de maladie grave ou de handicap et les effets de la perte d’autonomie sur elles-mêmes
           et leurs aidants familiaux
          Les personnes âgées en risque de dépendance.

Notions et concepts abordés : Addiction, Autonomie, Dépendance, Incivilités, Errance, Enfance, Vieillesse

Compétences travaillées :
          Etre capable d’appréhender quelques-uns des publics bénéficiaires du travail social ;
          Pouvoir identifier leurs problématiques principales ;
          Connaître quelques actions innovantes destinées à prévenir leurs difficultés et à mieux les accompagner.

Bibliographie indicative
BOUISSON J., AMIEVA HELENE, L’aide aux aidants, A l’aide ! Concepts, modèles, méthodes et défis, Editions In press, 2015.
DEQUIRE A.F., JOVELIN E., La jeunesse en errance face aux dispositifs d’accompagnement, Rennes, Presses de l’EHESP, 2009.
NOBLET P. Pourquoi les SDF restent dans la rue ? L’Aube, (2010), 2014 pour la seconde édition.
TOUIL N. (coord.). Des drogues aux addictions. Shooter les représentations ? Le Sociographe n° 39. 2012.
MORANGE A., STEINLE-FUERBACH. « Evolution des représentations et du jeu social autour des risques », Journal des Accidents
et des Catastrophes, n° 41, Centre Européen de Recherche sur le Droit des accidents et des Catastrophes (C.E.R.D.AC.C.).
VERDIER P, L’enfant en miettes, Paris, Dunod, 2013.
VIRIOT-DURANDAL J-P., PIHET C., CHAPON P-M., Les défis territoriaux face au vieillissement., Paris, La documentation française,
2012.

Modalités d’évaluation

                                                      Session 1                         Session 2
                                                      (avril-mai)                    (rattrapage juin)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                Contrôle terminal (100%)
                                               Contrôle continu (25%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                               Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                       17 / 54
UNICAEN             UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                 GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

OPTION B
UE4
EC2 - APPROCHES SOCIO-ÉDUCATIVES DE LA DEVIANCE

Volume horaire reçu par l’étudiant : 24h            Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h – T.D. : 6h
ECTS : 3

Titre du cours : Approches socio-éducatives de la déviance
Enseignante : Irène-Lucile Hertzog

Il s’agira, dans ce cours, de présenter la déviance comme le résultat conjoint d’un processus de production normative (formelle
ou informelle), d’une transgression et d’une réaction sociale à cette transgression. Nous commencerons par parcourir les
grandes théories explicatives de la déviance pour questionner ensuite les normes et le fonctionnement des institutions en
charge de la régulation sociale, ce qui nous amènera à dépasser la seule analyse de la délinquance.

Bibliographie
BECKER H., Outsiders. Etudes de sociologie de la déviance, Paris, Métaillié, 1985 (1963).
DURKHEIM E., Le suicide, Paris, PUF, 2013 (1887).
ELIAS N., La société des individus, Paris, Pocket, 2004 (Agora, 163).
FOUCAULT M., Surveiller et punir, Paris, Gallimard, 1975.
FOUCAULT M., Histoire de la sexualité 1. La volonté de savoir, Paris, Gallimard, 1976.
GOFFMAN, Stigmates, Paris, Les Editions de Minuit, 1975.
OGIEN A., Sociologie de la déviance, Paris, Armand Colin, 1999.

Modalités d’évaluation

                                                       Session 1                            Session 2
                                                       (avril-mai)                    (rattrapage juin)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                 Contrôle terminal (100%)
                                                Contrôle continu (25%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Salarié                                                Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                       18 / 54
UNICAEN             UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                               GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

OPTION TRANSVERSALE
UE5
EC1 - ENQUÊTE AUPRÈS DES PROFESSIONNELS ET FORMATION PEC

Volume horaire reçu par l’étudiant : 28h           Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : T.D. : 28h
ECTS : 1,5

Titre du cours : Enquête auprès des professionnels et formation PEC
Enseignantes : Laurence Filisetti, Marie Vergnon, Lucile Hertzog et Aurélie Doignon

Ce cours a pour objectif de permettre aux étudiants de développer des compétences de compréhension des résultats des
recherches qui structurent leurs enseignements, de leur offrir une initiation à la démarche de recherche et de se familiariser
avec les principaux outils de recueil de données et les enjeux de leur utilisation.

Une bibliographie indicative et des ressources documentaires seront mises en ligne sur l’espace du cours sur e-Campus.

Modalités d’évaluation

                                                      Session 1                          Session 2
                                                      (avril-mai)                     (rattrapage juin)

                  Régime Normal               Contrôle continu (100%)                   Oral (100%)

                  Régime Salarié              Contrôle continu (100%)                   Oral (100%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                      19 / 54
UNICAEN              UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                              GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

OPTION TRANSVERSALE
UE5
EC2 - ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

Volume horaire reçu par l’étudiant : 24h            Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 24h
ECTS : 1,5

Titre du cours : L’analyse de contenu en histoire de l’éducation et histoire des idées
Enseignants : Youenn Michel, Marie Vergnon et Delphine Patry

Résumé : Le cours vise à présenter l’approche historienne dans la recherche en sciences humaines et sociales. A partir
d’exemples, il s’agira de montrer l’intérêt de cette démarche pour la maîtrise du commentaire de documents, mais aussi pour
les futurs professionnels de l’éducation et du social.
Objectifs :
Les étapes d’une recherche historique :
         Le questionnement historique et sa pertinence pour des chercheurs et des professionnels de l’éducation et du social
         Les catégories de sources en histoire de l’éducation et en histoire des idées
         Le traitement des sources : critique externe et interne, l’objectivité du chercheur face aux sources contemporaines et
          à l’histoire du temps présent
         La hiérarchisation et l’interprétation des faits : les évolutions historiographiques
Compétences :
         Comprendre une périodisation historique (déroulement chronologique, longue durée, permanences, rémanences,
          mutations, ruptures).
         Savoir repérer l’altérité passé/présent en faisant référence aux institutions scolaires.
         Repérer et classer les thèmes d’un document.
         Maîtriser un raisonnement historique fondé sur la contextualisation et l’éclaircissement du rôle de différentes
          catégories d’acteurs.
         Savoir rédiger de manière structurée.

Bibliographie indicative
CHARMASSON, Th. (dir.) (2006). L’histoire de l’enseignement (XIXe-XXe siècles), guide du chercheur. Paris : INRP-publications de la
Sorbonne, 228 p.
COMPERE, M.-M. (1995). L’histoire de l’éducation en Europe, essai comparatif sur la manière dont elle s’écrit. Paris : Peter Lang-
INRP.
FILLOUX, J.-C. (1982). Une propédeutique pédagogique : l'histoire de l'éducation, Connexions, n°37, 1982, p.129-144 (réédité en
2004 in FILLOUX (2004) Epistémologie, éthique et sciences de l’éducation, Paris : L’Harmattan, p.67-88.
PROST, A. (1996). Douze leçons sur l’Histoire. Paris : Seuil, 330 p.

Modalités d’évaluation du premier semestre

                                                          Session 1                       Session 2

                    Régime Normal                 Contrôle continu (100%)         Contrôle terminal (100%)

                                                      Travail personnel
                    Régime Salarié                                                Contrôle terminal (100%)
                                                       (100% dossier)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                          20 / 54
UNICAEN   UFR HSS    SCIENCES DE L’ÉDUCATION   GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

                    ENSEIGNEMENTS DU
                           SEMESTRE 4

                                                                     21 / 54
UNICAEN             UFR HSS            SCIENCES DE L’ÉDUCATION                                GUIDE DES ÉTUDES 2019 – 2020

TRONC COMMUN
UE6 PHILOSOPHIE ET PRAGMATIQUE DE L’ÉDUCATION
EC1 - ÉDUCATION ET LIBERTÉ

Volume horaire reçu par l’étudiant : 25h           Nombre d’heures hebdomadaires : 2h
Formes d’enseignement : C.M. : 18h - T.D. : 7h
ECTS : 1,5

Titre du cours : Éducation et liberté
Enseignante : Marie Vergnon

Ce cours propose une réflexion d’orientation philosophique et pratique sur la liberté, l’autorité, la confiance, l’accueil et
l'autonomie, dans leur articulation avec l’éducation, avec les conditions de sa possibilité et avec ses finalités, dans une pluralité
de contextes.
Elle se prolongera, dans le cadre des travaux dirigés, par un travail sur l'analyse de propositions éducatives au prisme de ces
thématiques.

Une bibliographie indicative et des ressources documentaires seront mises en ligne sur l’espace du cours sur e-Campus.

Modalités d’évaluation du semestre 4

                                                       Session 1                           Session 2
                                                      (avril-mai)                      (rattrapage juin)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime Normal                                                   Contrôle terminal (100%)
                                               Contrôle continu (25%)

                                               Contrôle terminal (75%)
                   Régime salarié                                                  Contrôle terminal (100%)
                                               Travail personnel (25%)

NB : important : les étudiants du régime salarié doivent prendre contact avec les enseignants dès l’inscription pédagogique
pour obtenir des informations complémentaires sur les modalités de contrôle de connaissances.

                                                                                                                            22 / 54
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler