Marie Curie researchers and their long-term career development: A comparative study

 
Marie Curie researchers and their long-term career development: A comparative study
Marie Curie researchers and their long-term career
       development: A comparative study

                 Résumé Analytique

                                     Written by:

                                                   Mars 2014

                   Septième
                   programme-
                   cadre
Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des
                            réponses
  aux questions que vous vous posez sur l’Union européenne.

                            Un numéro unique gratuit (*):
                                  00 800 6 7 8 9 10 11
  (*) Les informations sont fournies à titre gracieux et les appels sont généralement gratuits
      (sauf certains opérateurs, hôtels ou cabines téléphoniques).

De nombreuses autres informations sur l’Union européenne sont disponibles sur l’internet
via le serveur Europa (http://europa.eu).

Luxembourg: Office des publications de l’Union européenne, 2014

© Union européenne, 2014
Reproduction autorisée, moyennant mention de la source

IMPRIMÉ SUR PAPIER BLANCHI TOTALEMENT SANS CHLORE (TCF)

Ce document a été préparé pour la Commission européenne; néanmoins, il reflète uniquement l’avis des
auteurs et la Commission ne saurait être tenue responsable de toute utilisation qui serait faite des
informations qu’il contient.
RESUME ANALYTIQUE

L'OBJECTIF DE L'ETUDE
Collecter et organiser les informations relatives au développement de la
carrière des chercheurs Marie Curie (selon le Programme-Cadre #4, #5 et
#6), et présenter un aperçu complet et une analyse approfondie des
perspectives de carrière à long terme après leur formation.
PRINCIPALES CONCLUSIONS
                       Une formation Marie Curie en qualité de boursier a un
                        impact positif sur les perspectives de carrière d'un
                        chercheur. Plusieurs indicateurs de carrière et de réussite
                        professionnelle montrent que les anciens boursiers MC
                        obtiennent de meilleurs résultats que les non-boursiers (le
                        "groupe de contrôle" - GC).
                       Cependant, les différences constatées entre les résultats
                        des boursiers MC et ceux du GC sont souvent minimes car
                        (i) les bénéfices prennent plus de temps à se concrétiser
                        pleinement ; et (ii) les non boursiers ont souvent eu accès
Conclusions
                        à des plans de mobilité équivalents ayant produit des effets
générales
                        similaires.
                       Les effets positifs d'une formation MC sont plus évidents
                        pour les chercheurs universitaires alors que la collaboration
                        et les bénéfices mutuels avec le secteur privé pourraient
                        être améliorés.
                       De façon générale, MC bénéficie d'une très bonne
                        réputation et a attiré de nombreux chercheurs européens
                        de talent provenant des universités les plus prestigieuses.
                        Le degré d'affiliation des anciens boursiers demeure élevé,
                        même plusieurs années après la période de formation.
                       Les boursiers MC sont plus "mobiles" que le GC. Il s'agit
                        principalement d'une mobilité géographique et dans une
                        moindre mesure d'une mobilité intersectorielle ou
Mobilité des            interdisciplinaire.
chercheurs             Les bourses MC ont souvent favorisé avec succès le retour
                        des chercheurs européens et contribué à attirer et retenir
                        les chercheurs non européens (en particulier ceux des pays
                        BRIC).
                       Les boursiers MC ont indiqué que la formation MC a
                        contribué de manière significative au développement
                        d'autres "moteurs" de carrière clés, tels que (i) l'accès à
                        des installations et laboratoires de recherche de haute
Moteurs de              qualité, (ii) l'élargissement de leur réseau professionnel et
carrière et             (iii) l'amélioration de leurs compétences interdisciplinaires.
employabilité          L'employabilité immédiate des boursiers MC est légèrement
                        supérieure à celle d'autres boursiers ayant bénéficié d'un
                        autre type de formation. De nombreux anciens boursiers
                        MC ont reçu des offres d'emploi de l'établissement d'accueil
                        au terme de leur formation.
                       Les résultats de l'étude indiquent que - tout autre facteur
                        ayant été considéré - les publications des boursiers MC sont
                        plus souvent citées que celles du GC, et sont plus souvent
                        publiées sur des journaux scientifiques influents.
Résultats
                       Les boursiers MC ont plus de succès lorsqu'ils présentent
professionnels
                        une demande de subvention par concours au Conseil
                        Européen de la Recherche (CER) pour des recherches de
                        haute qualité.
                       Inversement, aucun effet positif (ou des effets limités) n'a

Mars 2014                                                                                1
été constaté concernant (i) la soumission/commercialisation
                       de brevets ; et (ii) l'obtention de fonds de recherche privés.
                      Les boursiers MC obtiennent une chaire d'enseignant plus
                       fréquemment que les autres mais un peu plus tard dans
                       leur carrière, et auront plus de chance que le GC de diriger
                       une équipe de chercheurs, par exemple en détenant une
Situation et           position de chercheur principal.
réalisations          Les boursiers MC obtiennent souvent de meilleurs contrats
professionnelles       d'embauche que le GC (par exemple des contrats à durée
                       indéterminée), mais cela n'implique pas forcément des
                       revenus plus élevés.
                      Les boursiers MC sont davantage satisfaits de leur emploi
                       que le GC, tant d'une manière générale qu'individuelle.
                      L'étude a confirmé l'existence de disparités entre les sexes
                       dans la recherche, disparités apparentes dans de nombreux
                       secteurs, à savoir : (i) une mobilité inférieure ; (ii) des
                       difficultés pour concilier le travail et la famille ; (iii) une
                       discrimination "active" (salaire, évolution de carrière,
Disparités entre       harcèlement, etc.)
hommes et             Les formations MC semblent avoir quelque influence dans la
femmes                 réduction des disparités entre les sexes, notamment en ce
                       qui concerne : (i) les probabilités d'obtenir un poste de
                       Professeur Agrégé, Professeur ou Chercheur Principal ; (ii)
                       de reprendre une carrière interrompue (maternité) ; (iii) le
                       nombre et la qualité des publications ; et (iv) l'accès aux
                       fonds internationaux destinés à la recherche.

Mars 2014                                                                                2
Objectifs et portée de la mission

Aperçu. Au cours des 20 dernières années les bourses Marie Curie (BMC) ont offert
à environ 80 000 chercheurs la possibilité de poursuivre leurs travaux de
recherches et de développer leur carrière dans toute l'Europe et le monde. La
mobilité des chercheurs est l'un des piliers de l'Espace Européen de la Recherche
(EER) et un objectif clé non seulement pour la politique européenne de recherche
mais aussi pour la stratégie européenne de croissance et de compétitivité au sens
large. Les actions pour la mobilité sont financées depuis le début des années 1990
dans le cadre des différentes éditions du Programme-Cadre (PC). Depuis le PC4
elles sont intégrées aux Actions Marie Curie (AMC), rebaptisées Actions Marie
Sklodowska-Curie dans le cadre du programme actuel Horizon 2020. Avec le temps,
le budget alloué aux AMC a considérablement augmenté, passant de 260 millions
d'écus sous le PC4 à 4,75 milliards d'euros sous le PC7. Parallèlement, les différents
types de bourses proposés ont été multipliés et diversifiés par groupe cible (par ex.
bourses destinées aux chercheurs en début de carrière), par type de mécanisme de
prestation (par ex. bourses d'accueil), et par type d'objectif (par ex. bourses de
réintégration/retour, bourses d'échange dans l'industrie, etc.).

Objectif de l'Etude. Le principal objectif de l'étude, conformément aux
Spécifications d'Appel d'Offres, est de "Collecter et organiser les informations
relatives au développement de la carrière des chercheurs Marie Curie, et présenter
un aperçu complet et une analyse approfondie des perspectives de carrière à long
terme après leur formation".      Plus spécifiquement, l'étude comprend quatre
objectifs opérationnels :

    Construction du parcours professionnel des boursiers Marie Curie en
     considérant, entre autres: (i) la situation professionnelle et les conditions dans
     le temps ; (ii) les "trajectoires" de carrière, notamment la mobilité
     géographique, sectorielle et interdisciplinaire ; et (iv) les réalisations
     professionnelles (travaux scientifiques, l'excellence dans la recherche, etc.).
    Comparaison des carrières des anciens boursiers MC avec celle des
     chercheurs non boursiers notamment en ce qui concerne les parcours ci-
     dessus, les principales étapes et les réalisations professionnelles, en vue
     d'évaluer les différences existantes et les facteurs sous-jacents.
    Evaluer l'étendue de la relation entre la bourse MC et les résultats
     professionnels à travers des techniques quantitatives appropriées afin de
     déterminer les effets possibles de la bourse MC sur les carrières des
     chercheurs et sa valeur ajoutée spécifique.
    Analyser les disparités entre hommes et femmes dans le domaine de
     la recherche et les effets d'atténuation possibles des bourses MC, en
     vue d'identifier des mesures pour améliorer la mobilité et les réalisations
     professionnelles des chercheuses.

Mars 2014                                                                                 3
Portée de l'étude. Contrairement aux précédentes évaluations des AMC, la
présente étude n'a pas pour objectif de fournir une évaluation globale des résultats
des AMC mais plutôt de se concentrer de manière spécifique sur les effets à long
terme de ces actions sur la carrière et les réalisations professionnelles des
boursiers. Par conséquent, les impacts plus généraux sur le système européen de
recherche ou les effets économiques et sociaux potentiels n'ont pas été étudiés. De
même, afin d'évaluer les effets sur la carrière dans une perspective à plus long
terme, l'analyse a concerné uniquement les boursiers MC financés sous les PC4,
PC5 et PC6.

Mars 2014                                                                              4
Approche et méthodologie

Méthodologies et outils. L'exécution des missions a impliqué dans une large
mesure l'utilisation de méthodes quantitatives supportées, le cas échéant, par une
analyse qualitative. En particulier :

    Etude à grande échelle des chercheurs. La plupart des informations
     traitées dans cette étude proviennent d'un grand sondage en ligne qui a
     concerné (i) les anciens boursiers MC (le "Groupe Cible" - TG) ; et (ii) d'autres
     chercheurs n'ayant eux pas bénéficié d'une bourse MC (le "Groupe de
     Contrôle" - GC). Aucune liste consolidée de noms et de coordonnées de
     contact des boursiers MC du 4e programme-cadre au 6e programme-cadre
     n'étant disponible, les listes partielles fournies par la Commission ont été
     intégrées à travers une recherche bibliographique approfondie sur la base de
     données SCOPUS (identifiant les éventuels anciens boursiers MC à travers des
     reconnaissances possibles des AMC dans la publication) et à travers
     l'échantillonnage en "boule de neige". D'une manière générale, 1 412
     réponses valables ont été reçues du TG et 1 545 du GC.
    Programme d'entretien direct. En vue d'améliorer la précision des données
     quantitatives et d'obtenir une interprétation correcte des conclusions de
     l'enquête, un programme articulé d'entretiens approfondis a été mis en
     œuvre. Ce programme comprenait : 53 entretiens avec des anciens boursiers
     MC ; 15 entretiens avec des superviseurs des bourses MC (des établissements
     d'accueil) ; et 10 entretiens avec des partenaires européens du secteur de la
     recherche.
    Analyse bibliométrique. Enfin, l'Entrepreneur a réalisé une analyse
     bibliométrique comparative des publications du TG et du GC présentes dans la
     base de données SCOPUS. Cet exercice s'est non seulement axé sur le taux de
     productivité général mais aussi sur les paramètres de qualité (taux de citation
     et facteur d'impact des journaux) et sur les modèles de publication
     internationaux.

Méthodes analytiques. Considérant la nature principalement quantitative de
l'exercice, les données ont été analysées essentiellement selon les techniques de la
statistique inférentielle, et plus spécialement en utilisant différents types de
modèles de régression. D'une façon générale, 42 types d'effets possibles sur les
carrières des boursiers ont été analysés, notamment : les "moteurs" de carrière, les
modèles de mobilité, les réseaux professionnels, les trajectoires de carrière, les
travaux scientifiques, la situation et les réalisations professionnelles. L'analyse
quantitative a permis d'identifier des relations statistiquement solides, à savoir la
comparaison des différences entre les résultats escomptés et les résultats réels des
boursiers MC et du GC. Naturellement, de nombreux autres facteurs peuvent avoir
influé sur les différences observées : Par conséquent, 16 variables de "contrôle" (le
genre, l'âge, la nationalité, mais aussi le type de bourse etc.) ont été considérées.

Lorsque les modèles quantitatifs ne fournissaient aucune preuve solide des effets
des bourses MC, d'autres méthodes analytiques ont été utilisées pour traiter les
informations et identifier les tendances et les autres conclusions qualitatives utiles,
notamment : les statistiques descriptives et les analyses qualitatives basées sur des
entretiens approfondis. Ces informations ont également été utilisées pour trianguler
les résultats des analyses de régression et pour favoriser leur compréhension et
interprétation correcte.
Enfin, les conclusions de l'étude ont fait l'objet d'une discussion avec des
partenaires européens majeurs et des anciens boursiers et superviseurs MC lors
d'un atelier de validation qui s'est tenu à Bruxelles le 22 novembre 2013. Cet
atelier a permis d'identifier les points à améliorer ainsi que les bonnes pratiques et
les réussites en vue du prochain développement des Actions Marie Sklodowska-
Curie à l'Horizon 2020.

Mars 2014                                                                                 5
Caractéristiques saillantes des boursiers MC analysés

Profil général des chercheurs interrogés. Concernant les caractéristiques
structurelles les deux sous-groupes de chercheurs interrogés (TG et GC) sont
largement similaires. Dans ces deux sous-groupes la composante masculine est
prédominante et correspond aux deux-tiers du total. La composition géographique
est également analogue (avec des chercheurs italiens, français, allemands et
espagnols représentant environ la moitié des deux groupes) ainsi que la
composition du sous-groupe par discipline de recherche (principalement les
sciences de la vie) et secteur professionnel (principalement universitaire).
Inversement, la distribution en fonction de l'âge entre les deux groupes est quelque
peu différente, la majorité des membres du TG (51%) étant âgés de 36 à 45 ans,
contre 30 % seulement des membres du GC se situant dans cette tranche d'âge. Il
y a deux raisons à cela : (i) le TG était limité aux chercheurs des PC4, PC5 et PC6,
ce qui a de toute évidence influencé la distribution par âge ; (ii) en particulier, le
sous-groupe de boursiers du PC6 est numériquement plus important que l'autre de
l'AMC, par conséquent l'échantillon du TG est plus jeune que l'échantillon du GC.
Cependant, les différences d'âge ne transforment pas les résultats de l'étude car
elles ont été dûment prises en considération dans les modèles de régression
utilisés.

Caractéristiques saillantes de l'expérience MC La formation MC a impliqué une
mobilité géographique majeure que les autres types de formations entreprises par
les chercheurs du GC, même si les modèles peuvent varier de manière significative
parmi les chercheurs de différente nationalité. La majorité des boursiers MC
(environ quatre sur cinq) ont obtenu une seule bourse MC, d'une durée moyenne
de 2 ans. Cependant, certains boursiers ont bénéficié de plusieurs bourses MC
consécutives, souvent de nature différente (ex. une subvention postdoctorale pour
une mobilité transfrontalière, suivie d'une subvention de retour/réintégration), pour
un soutien total de 4 ans ou plus. Les motivations les plus fréquentes de la
candidature sont : l'intérêt personnel pour la recherche, les possibilités d'évolution
de carrière, et l'intérêt pour un emploi à l'étranger et l'apprentissage des langues
étrangères.

Il n'est dès lors pas surprenant que les principaux résultats de la bourse MC aient
été pour les bénéficiaires la publication et la participation à des conférences.
Environ 7,1 articles proviennent directement de l'activité de recherche accomplie au
cours de la formation MC, et quelque 6,3 articles ont été soumis aux conférences
internationales. En revanche, le nombre de brevets développés a été inférieur
(environ 0,2).

Principales conclusions sur le développement de carrière

Effets des bourses MC sur la carrière. Les moteurs de carrière ont été examinés
afin de comprendre dans quelle mesure les bourses MC peuvent avoir influencé
l'évolution de la carrière des participants. Les résultats indiquent que, de façon
générale, les bourses MC ont eu un impact sur la plupart des moteurs de carrière
analysés mais en particulier sur la mobilité internationale, l'expansion du réseau
professionnel et l'exposition aux installations de recherche de haute qualité.

Des études antérieures ont démontré que la mobilité était souvent considérée
comme un objectif en soi plutôt que comme un moyen pour obtenir un plus grand
effet. Alors que cela semble cohérent pour obtenir un effet systémique (par ex.
pour construire l'EER, la circulation physique des chercheurs à travers l'Europe peut
en effet être considérée comme un objectif intermédiaire), la mobilité a été

Mars 2014                                                                                6
considérée dans le cadre de cette étude comme un facteur "favorisant", susceptible
d'améliorer la réussite professionnelle des chercheurs à différents niveaux, comme
une "production" accrue de publications, des réseaux plus larges et un impact
majeur sur la carrière et l'emploi. Les résultats de l'analyse statistique montrent
que les bourses MC ont en effet un plus grand impact sur la mobilité professionnelle
que d'autres types de bourses. Ceci est particulièrement évident pour la mobilité
géographique, mais elles semblent également avoir un impact sur la mobilité
sectorielle et interdisciplinaire à long terme.

Le réseau professionnel du chercheur est un autre moteur de carrière important car
il représente une source d'opportunités professionnelles, d'échanges des
connaissances, d'emplois etc. Il a été constaté que les boursiers MC construisaient
des réseaux de taille moyenne (entre 11 et 50 personnes) plus fréquemment qu'un
non boursier mais qu'ils construisaient moins souvent de très grands réseaux (>50
personnes). Même s'ils sont plus petits, les réseaux créés par les boursiers MC ont
tendance à être plus forts que les réseaux construits par d'autres boursiers :
L'analyse statistique indique une relation positive entre la participation à la
formation MC et les probabilités de poursuite d'une collaboration avec des
chercheurs rencontrés pendant la formation.

Effets sur le développement de carrière. Il a été constaté que les bourses MC
avaient un effet bénéfique légèrement supérieur aux autres bourses en ce qui
concerne l'aide apportée aux chercheurs pour la recherche d'un emploi au terme de
leur formation. De même, il est statistiquement prouvé que les boursiers MC ont
plus de chance que les chercheurs GC d'obtenir un emploi à durée indéterminée au
terme de leur formation. En général, plus de la moitié des boursiers restent
quelques temps dans leur structure d'accueil au terme de leur formation. Cet effet
de "rétention" semble quelque peu supérieur pour les boursiers MC ; cependant,
cela est statistiquement prouvé uniquement en cas de formations multiples/longue
durée d'au moins 36 mois.
Aucun effet particulier sur la "vitesse" de carrière n'a été enregistré. Les boursiers
MC obtiennent une chaire d'enseignant plus fréquemment que les autres mais cela
semble demander plus de temps que pour les chercheurs ayant une expérience de
mobilité inférieure, par exemple ceux qui ont tendance à rester dans le même
établissement pendant toute leur carrière. Dans ce cas, on observe un "effet
d'affiliation" qui récompense les chercheurs non mobiles dans certains
environnements universitaires et qui pénalise les chercheurs mobiles.

Certaines bourses MC analysées dans cette étude avait pour objectif statutaire
d'encourager le retour et la réintégration des chercheurs dans leur pays d'origine
ou en Europe, pour les chercheurs qui s'étaient transférés dans des pays tiers. Les
effets à long terme de ces bourses MC sont largement maintenus : environ 8
chercheurs sur 10 ayant bénéficié de ce type de bourse sont retournés et sont
restés dans leur pays d'origine. Plus en général, les bourses MC se sont avérées
plus efficaces que les autres pour attirer et retenir les chercheurs
extracommunautaires, notamment ceux des pays du BRIC.

Effets sur les résultats professionnels. Il a été constaté un effet général
modéré des bourses MC sur la productivité totale des chercheurs. En particulier, on
estime que - tout autre facteur ayant été considéré - les boursiers MC ayant
bénéficié d'une bourse MC individuelle (par rapport à une bourse d'accueil) ont en
moyenne 5 publications de plus que le chercheur GC moyen. Cet effet sur la
productivité est encore plus important pour les chercheurs du secteur privé.
Lorsque la publication d'indicateurs types de qualité étaient utilisés, l'influence
bénéfique des bourses MC était plus évidente : Les résultats des boursiers MC
étaient supérieurs aux résultats du GC tant pour l'indice H (citations de certaines
publications par d'autres auteurs) que le facteur d'impact des journaux (niveau d'
"influence" scientifique du journal dans lequel un article a été publié).

Mars 2014                                                                                7
D'autre part, l'analyse quantitative a montré que les boursiers MC ont déposé et
commercialisé moins de brevets que d'autres chercheurs - même si cette
conclusion se fonde sur un nombre limité d'observations. De même, le nombre
moyen d'entreprises créées par des boursiers MC est inférieur au nombre
d'entreprises créées par des chercheurs du GC. Aucun effet significatif sur
l'obtention de récompenses/prix scientifiques et sur le nombre d'invitations en
qualité d'orateur principal à des conférences internationales n'a été enregistré.

Enfin, des différences ont été constatées entre les boursiers MC et les non boursiers
dans les sources exploitées pour financer les activités de recherche au terme de
leur formation. En particulier, on observe que les boursiers MC ont
comparativement plus de succès lorsqu'ils présentent une demande de subvention
par concours au Conseil Européen de la Recherche (CER) pour des recherches de
haute qualité. Ceci est également confirmé par les informations qualitatives
émanant des entretiens.

Impact sur la situation professionnelle. La plupart des chercheurs interrogés
dans les deux sous-groupes ont actuellement un emploi, si bien qu’il n’a été
enregistré que des différences marginales. Cependant, lorsqu’on considère les
termes contractuels, les statistiques indiquent que les boursiers MC ont plus de
chance que d’autres chercheurs d’obtenir un contrat à durée indéterminée. En
outre, on observe que les boursiers MC travaillent plus fréquemment que les
chercheurs du GC pour les 100 institutions universitaires les plus prestigieuses
(selon le classement du Times Higher Education). Aucun effet statistiquement
significatif n’a été enregistré sur les revenus.
L’étude a révélé un effet significatif des bourses MC sur le titre/position
professionnelle actuelle des boursiers : tout autre facteur ayant été considéré, les
boursiers MC ont 10% plus de chance de diriger une équipe de chercheurs, par
exemple en obtenant une position de chercheur principal (CP), que le GC (même si
cette équipe est probablement plus petite). De même, l’analyse quantitative des
données a montré que les boursiers MC auront plus de chance que les chercheurs
CG de devenir des “professeurs agrégés” ou des “professeurs titulaires”.

Enfin, les données collectées indiquent que les boursiers MC sont en général plus
satisfaits de leur emploi que les non boursiers. Le secteur dans lequel l’écart entre
les boursiers MC et les non boursiers est le plus important concerne les
opportunités d’évolution de carrière qui sont apparemment plus importantes pour
les boursiers MC. De même, les boursiers MC semblent bénéficier d’avantages
professionnels plus significatifs et d’un accès plus aisé aux fonds destinés à la
recherche.

Principales conclusions sur les disparités entre hommes et femmes

Le développement de carrière. Lorsqu’on compare les trajectoires de carrière
des chercheurs des deux sexes (qu’ils soient boursiers MC ou non), on observe
quelques différences. En premier lieu, on observe que les chercheurs n’ayant
bénéficié d’aucune bourse dans leur carrière sont plus nombreux chez les hommes
que chez les femmes. En second lieu, les chercheurs de sexe féminin semblent être
en moyenne plus diplômées (Licence, Maîtrise, Doctorat ou équivalent) que les
chercheurs de sexe masculin. Au cours d’une carrière professionnelle on observe
des disparités concernant l’expérience de mobilité. En effet, les chercheurs de sexe
féminin obtiennent en général des résultats inférieurs sur tous les indicateurs de
mobilité de carrière (intersectorielle, interdisciplinaire ou géographique).

On observe une relation claire et évidente entre le genre et la continuité de la
carrière des chercheurs. Alors que moins d’un quart des chercheurs hommes ont
connu au moins une interruption de carrière, pour les femmes ce pourcentage
augmente à 56%. Cette conclusion est confirmée et quantifiée par l’analyse de
régression : tout autre facteur ayant été considéré, les femmes connaissent en

Mars 2014                                                                               8
général une interruption de carrière de plus que les hommes (le congé maternité
étant le plus souvent cité comme raison de cette interruption). Des différences ont
également été observées concernant la conciliation du travail et de la vie familiale.
Les femmes ont déclaré plus souvent que les hommes avoir expérimenté le besoin
de mieux concilier leur carrière et leur vie personnelle/familiale. Cependant, les
femmes ont non seulement eu plus de difficultés à concilier leur vie professionnelle
et familiale que les hommes mais ont aussi dû plus souvent sacrifier leur vie
professionnelle pour des raisons personnelles/familiales.

La discrimination fondée sur le sexe. Lorsqu’elles ont été interrogées sur la
discrimination fondée sur le sexe, environ un tiers des chercheurs femmes ont
déclaré l’avoir personnellement expérimenté et 20% ont affirmé connaître des
collègues qui en ont souffert. La forme de discrimination la plus connue concerne
les qualifications et les conditions professionnelles : environ neuf chercheurs
femmes sur dix ayant déclaré avoir personnellement subi une forme de
discrimination ont déclaré que leurs collègues hommes ayant le même niveau
d’expérience et les mêmes compétences exercent des fonctions plus élevées. Alors
que la discrimination sur l’employabilité et l’évolution de carrière est moins souvent
citée, la gravité des cas observés est en revanche supérieure, notamment les cas
où les employeurs potentiels semblent réticents à embaucher des femmes mères de
famille.

Concernant les inconduites relatives à la discrimination fondée sur le sexe, la
fréquence de ces inconduites semble très élevée : environ 7 femmes sur 10 ont
déclaré avoir subi une forme d’harcèlement sexuel (défini comme une intimidation
basée sur le sexe, une hostilité, une humiliation). Globalement, ces cas ont été
signalés comme comparativement moins graves que d’autres types de
discrimination (par exemple une plainte typique a concerné les diverses demandes
de servir le café aux hommes aux réunions).

Les différences observées dans les résultats professionnels et les effets de
la bourse MC. L’analyse statistique des articles publiés par les chercheurs
interrogés disponibles sur la base de données SCOPUS a révélé l’existence d’une
différence claire et notable entre hommes et femmes. En effet, on a observé une
différence de 6 articles en moyenne, qui diminue de manière significative pour les
boursiers MC de sexe féminin.

La participation à des bourses MC semble également avoir un effet positif sur
l’accès aux subventions accordées par le CER pour l’excellence dans la recherche.
Cette conclusion reste vraie même lorsque le seul sous-groupe des chercheurs
femmes est interrogé : les boursières MC ont un peu plus de chance que les non
boursières d’accéder à ces subventions. L’effet MC est encore plus surprenant
lorsqu’on considère l’accès aux autres subventions européennes et/ou
internationales. Les chercheurs femmes ayant bénéficié d’une bourse MC ont 13%
de probabilités de plus d’obtenir des subventions de recherche à l’échelle
internationale pour leur future carrière que leurs collègues de sexe féminin non
boursières.

Alors que les différences entre les sexes sont plus évidentes quant au titre
professionnel détenu, l’effet MC est tangible : l’analyse inférentielle montre que
dans le sous-groupe des femmes, les boursières MC ont environ 7% de chances de
plus que les non boursières d’obtenir un poste de professeur agrégé ou professeur
titulaire.

Mars 2014                                                                                9
Conclusions et recommandations générales

En conclusion, les résultats de l’étude nous permet de conclure que les
bourses MC ont bien des effets positifs certains sur l’amélioration des
perspectives de carrière et sur les réalisations professionnelles des
boursiers. Les boursiers MC bénéficient d’une meilleure réputation dans le monde
de la recherche et ont souvent attiré des chercheurs européens de talent formés
dans les universités les plus prestigieuses. De même, le degré d’affiliation des
anciens boursiers est élevé, même plusieurs années après avoir terminé leur
formation.

En termes quantitatifs, les différences observées entre les boursiers MC et les
chercheurs GC en ce qui concerne les résultats professionnels sont dans certains
cas réduites ou marginales. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela : (i) les
avantages professionnels prennent plus de temps à se concrétiser pleinement ; et
(ii) les non boursiers ont souvent entrepris des plans de mobilité équivalents ayant
produit des effets similaires. Cependant, certaines mesures peuvent être prises
pour intensifier ultérieurement les effets positifs des bourses MC sur la carrière des
boursiers. Ces mesures ont fait l’objet de discussions approfondies lors du
séminaire final de validation organisé avec des partenaires européens, des
superviseurs et des boursiers MC, et sont reportées ci-dessous. Considérant la
nature ex-post de l’étude, et le fait que seules les activités réalisées sous les
anciens programmes-cadres ont été considérées, seules les recommandations
générales et stratégiques concernant la voie à suivre ont été traitées.

#1 – Encourager la contribution de l’AMC à l’organisation de l’Espace
Européen de Recherche (EER) en termes de formation et d’employabilité.
Les conclusions de l’étude montrent que la formation formelle représente un aspect
mineur de la formation MC et ce fait a été souligné par le séminaire de validation
comme une faiblesse qui limite les possibilités d’emploi des boursiers MC. Il est
donc souhaitable que MC communique aux établissements d’accueil l’exigence de
fournir une éducation et une formation axée sur l’employabilité des boursiers. En
effet, même si l’excellence en matière de recherche doit rester une priorité, la
formation MC doit également se fonder sur le développement des compétences
transférables (gestion de projet, techniques de présentation, etc.) afin d’affronter
au mieux le futur marché de l’emploi.

Concernant l’employabilité, en communiquant les opportunités de bourse, l’AMC
doit souligner la variété des débouchés professionnels au terme de la formation MC.
Il faut faire connaître les différents parcours professionnels entrepris par les anciens
boursiers MC avec des documents démontrant qu’une bourse MC n’aboutissant pas
à une carrière universitaire ne doit en aucun cas être considérée comme un
« échec ».

#2 – Mettre davantage l’accent sur l’élimination des disparités entre
hommes et femmes. Cette étude souligne les disparités auxquelles les chercheurs
femmes doivent faire face. Cependant, la recherche actuelle montre que la
formation MC peut atténuer certains aspects de cette disparité, notamment
concernant les résultats professionnels des boursières MC par rapport à leurs
collègues non boursières. En outre, le Séminaire de Validation a souligné la
nécessité de définir de nouvelles mesures pour réduire les disparités entre les
sexes, en particulier :

    Il est possible de présenter une déclaration et des éclaircissements concernant
     la formation MC et le congé de maternité : le congé de maternité pourrait être
     traité comme une question de sécurité sociale, et ne devrait pas influencer la
     formation en termes de temps et d’argent, par exemple il ne devrait pas
     impliquer une réduction de la formation ou des fonds obtenus.

Mars 2014                                                                                  10
   Le mentorat ou toute autre forme de soutien pourrait être développé afin de
     soutenir les chercheurs femmes dans leur évolution de carrière (par exemple
     en stimulant la production) mais aussi pour les aider à trouver le juste
     équilibre entre leur travail et leur vie privée et à reprendre leur carrière après
     une interruption.
    Des changements structurels devraient être apportés pour améliorer
     l’équilibre des genres au sein des comités et des commissions de sélection MC
     (par exemple des comités acceptant des candidats pour des subventions et
     des financements). Les « Sélecteurs » et les « Evaluateurs » devraient
     bénéficier d’une formation ultérieure afin de prendre conscience des
     discriminations sexistes susceptibles d’influencer le processus décisionnel.

#3 Développer les relations entre l’AMC et le secteur privé. Au cours du
séminaire de validation, les partenaires ont souligné que les grandes entreprises
pouvaient établir des relations avec l’AMC plus facilement que les PME car elles
possèdent l’expérience et les ressources, notamment en termes de ressources
humaines et de connaissances juridiques, permettant de faciliter la gestion de ces
programmes. Par conséquent, afin d’augmenter le nombre de boursiers MC
accueillis par des PME fondées sur le savoir, l’AMC devrait mettre davantage
l’accent sur la création de partenariats entre les PME et les universités, en partie
pour que les universités puissent aider les PME pour tout ce qui concerne les
aspects administratifs de la formation. Par conséquent, la promotion de telles
collaborations devrait être diffusée à travers des communications mettant l’accent
sur les succès de la formation MC au sein des PME.

Mars 2014                                                                                 11
COMMENT VOUS PROCURER LES PUBLICATIONS
                   DE L’UNION EUROPÉENNE?

Publications gratuites:
• un seul exemplaire:
  sur le site EU Bookshop (http://bookshop.europa.eu);
• exemplaires multiples/posters/cartes:
  auprès des représentations de l’Union européenne
  (http://ec.europa.eu/represent_fr.htm), des délégations dans les pays hors UE
  (http://eeas.europa.eu/delegations/index_fr.htm), en contactant le réseau Europe
  Direct (http://europa.eu/europedirect/index_fr.htm)
  ou le numéro 00 800 6 7 8 9 10 11 (gratuit dans toute l’UE) (*).
   (*)  Les informations sont fournies à titre gracieux et les appels sont généralement gratuits (sauf certains
   opérateurs, hôtels ou cabines téléphoniques).

Mars 2014                                                                                                         12
NC-01-14-222-FR-N
NC-04-14-202-EN-N
   NC-04-14-202-EN-N
Vous pouvez aussi lire