MATA GANGA ORCHESTRA - Conférence de presse lundi 18 février à 11h

 
DIAPOSITIVES SUIVANTES
MATA GANGA ORCHESTRA - Conférence de presse lundi 18 février à 11h
MATA GANGA
                                   ORCHESTRA

                                                   Conférence de presse
                                                                            lundi 18 février à 11h

                   Grand Cahors - 72, rue Wilson, 46000 Cahors - www.grandcahors.fr
Service Communication - tel : + 33 (0)5 65 20 89 45 - fax : +33 (0)5 65 20 89 01 - acastelgay@grandcahors.fr
SOMMAIRE

Historique du projet
      Une rencontre
      Une production commune
      Des échanges

Le Mata Ganga Orchestra

Les acteurs du projet

La venue des jeunes indiens de la CJ Maa Music School de Rishikesh à Cahors
      La résidence et ses objectifs
      Le programme
      Organisation

       MATA GANGA
       ORCHESTRA                  CONTACT :
Carine COUTARD, directrice de la communication - 05 65 20 89 07

Yves MAS, directeur du conservatoire Philippe Gaubert - 05 65 30 18 16
HISTORIQUE DU PROJET

Une rencontre
Le Mata Ganga Orchestra est né d’une rencontre musicale franco-indienne entre des élèves du Conser-
vatoire du Grand Cahors et de la CJ Maa Music School de Rishikesh, en Inde.
Le président de l’association Partage et Culture Sarasvati, Jérôme Chaumié, est dumiste et professeur
de violon au Conservatoire Philippe Gaubert du Grand Cahors. Dans le cadre de sa mission, il intervient
également dans les écoles de la Communauté d’Agglomération du Grand Cahors.
Ce projet est issu de la rencontre entre Swami Ma Chetan Jyoti et l’association Partage et Culture Saras-
vati, en 2005 à Rishikesh en Inde. A cette époque, Swami Ma Chetan Jyoti vient de fonder une école de
musique gratuite pour les enfants pauvres de son quartier de Rishikesh. Shivananda Sharma, professeur,
y fait travailler ses élèves quotidiennement en groupe, réunissant ainsi un orchestre qui se produit régu-
lièrement à Rishikesh. Quand Ma Chetan Jyoti disparait en 2008, Shivananda Sharma décide de conti-
nuer bénévolement, malgré les difficultés, son enseignement musical.

Une production commune
Jérôme Chaumié écrit et compose des chansons inspirées de ses voyages en Inde, utilisées comme sup-
ports pédagogiques lors de ses interventions. Le projet pédagogique inclut également l’enregistrement
de CD musicaux, la participation à des concerts et spectacles. L’association Partage et Culture Sarasvati
assure la production et l’enregistrement des CD musicaux et la distribution gratuite de ces CD à des asso-
ciations humanitaires. De cette façon, les élèves des écoles sont également impliqués dans des actions
de solidarité.
Le troisième CD «Mata Ganga Ki Jay» a été enregistré en 2010. Les chansons ont inspiré un conte musical
«Si loin le pays», écrit et mis en scène par Jean-Claude Caron, présenté à l’Auditorium du Grand Cahors
en juin 2010 comme spectacle de fin d’année du Conservatoire. Ce projet a réuni les choeurs enfants et
adolescents, l’orchestre à cordes du Conservatoire ainsi que les enfants des écoles élémentaires ayant
participé à l’enregistrement du CD. Le musicien indien Sukhdev Prasad Mishra, présent à Cahors à ce

        MATA GANGA
moment-là, a participé bénévolement à ce spectacle.

Des échanges
A cette occasion, les éléves du Conservatoire du Grand Cahors ont pu entrevoir un aperçu de la musique
et de la culture indienne. Ce fut une découverte pour nombre d’entre-eux et l’envie d’approfondir cette
connaissance en allant sur place en Inde est née.

        ORCHESTRA
L’association Partage et Culture Sarasvati a donc proposé aux éléves du Conservatoire d’organiser une
résidence à la CJ Maa Music School de Rishikesh pendant les vacances de février 2012. Huit jeunes de 15
à 18 ans sont donc allés à la rencontre des étudiants de la CJ Maa Music School.
En Inde, après une semaine de travail pédagogique au sein de l’école, le répertoire musical a été mis au
point et le Mata Ganga Orchestra a été créé.
Ce programme a été présenté lors de quatre concerts salué par la presse locale indienne et un public ravi.
Un jeune vidéaste, Nahum Ingrand, a accompagné les participants et a réalisé un film documentaire qui
retrace fidèlement cette belle aventure.

Cette expérience musicale mais aussi humaine a profondément enrichi ces jeunes musiciens. Dans l’idée
de continuer cet échange de pratique et de culture musicales, et dans un souci de réciprocité, l’e Conser-
vatoire Philippe Gaubert propose aux jeunes indiens de l’école CJ Maa Music School une résidence pen-
dant les vacances de février 2013.
Le mata ganga orchestra

Cette formation est composée de cinq violons indiens, quatre violons classiques, deux flûtes, deux gui-
tares, une slide-guitare, des tablas et de quatre choristes. A l’occasion de cette résidence, il pourra
accueillir de nouveaux membres. Le violoniste Sukhdev Prasad Mishra a créé des compositions sur des
ragas (gammes indiennes). Il est à la fois soliste et chef d’orchestre. Un danseur Kathak, Rohit Sharma,
a rejoint le Mata Ganga Orchestra à Bénarès.

        MATA GANGA             Le Mata Ganga Orchestra réuni à Bénarès

Programme musical donné en Inde :

Le programme musical comprend des musiques spécifiques de chaque culture. Mêlant des compositions

        ORCHESTRA
de Ravi Shankar, de Vivaldi, de Beethoven, les styles se côtoient, se croisent et cherchent à fusionner.
En souvenir du séjour des Beatles à Rishikesh, un petit crochet par la musique actuelle nous amène à
Georges Harrison. Les compositions de Sukhdev enrichissent ce programme qui s’affinera encore lors
du séjour en France. Le Mata Ganga Orchestra s’est produit à Rishikesh et à Varanasi (ou Bénarès) lors
de trois concerts publics gratuits et d’une représentation dans un centre d’accueil gouvernemental pour
enfants des rues.

                         MATA GANGA SIGNIFIE «MERE GANGE» EN HINDI
LES ACTEURS DU PROJET

Les intervenants

                      Jérôme Chaumié
                      Professeur de violon au
                                                                              Sukhdev Prasad Mishra
                      Conservatoire et
                                                                              Violoniste
                      Président de l’association
                      Culture et Partage Sarasvati

                      Rohit Sharma                                            Shivananda Sharma
                      Danseur Kathak                                          Directeur de la CJ Maa
                                                                              Music School

D’autres enseignants du Conservatoire du Grand Cahors sont impliqués dans ce projet, notamment les
professeurs de cordes, de guitare, de solfège et de l’atelier variété de l’Ecole de Musique.

Le Conservatoire de musique et d’art dramatique Philippe Gaubert
Structure intercommunale, le Conservatoire a pour vocation de permettre l’accès à tous de la pratique
musicale, vocale et instrumentale. Trente professeurs y enseignent 46 disciplines à plus de 600 élèves.
Jérôme Chaumié y est professeur de violon depuis 1979. Il est aussi musicien intervenant dans les
écoles primaires de la Communauté d’Agglomération du Grand Cahors. Il écrit et compose des chansons

        MATA GANGA
principalement pour un jeune public. Il a rencontré l’Inde et sa musique en 1999. Il étudie la musique
indienne depuis 2005 avec le violoniste Sukhdev Prasad Mishra. En 2002, il a fondé l’association Partage
et Culture Sarasvati.
                         L’association Partage et Culture Sarasvati
                         Les principaux domaines d’activité de l’association sont l’éducation, les rela-
                         tions interculturelles, les actions de solidarité. Elle contribue à la formation des
                         hommes, des femmes et des enfants, à leur participation à la pratique artistique,

        ORCHESTRA
                         culturelle et éducative. Elle mène ses actions aussi bien en France qu’en Inde
                         avec le même souci de valorisation des cultures, des relations humaines et de la
                         solidarité.
                         La musique, langage universel, en est le meilleur support.
La CJ Maa Music School
Quelque temps après le décès de Maa Chetan Jyoti, l’école s’est installée dans de nouveaux locaux, dans
le même quartier de Rishikesh. La nouvelle salle est ouverte en soirée, les enfants sont toujours assidus
et la plupart viennent pour la classe de musique, directement après l’école. Shivananda Sharma est seul
responsable du fonctionnement de l’école et de l’enseignement à une trentaine d’enfants. Pour l’ap-
prentissage, il s’appuie sur les plus avancés pour enseigner aux plus jeunes tout en guidant l’ensemble
des étudiants. Talentueux, il enseigne de nombreux instruments tel le violon, le tabla, la guitare slide, le
sitar, le santour, la mandoline et le chant. Il est également compositeur du répertoire de l’école.
LA VENUE DES JEUNES INDIENS DE LA cj mAA mUSIC sCHOOL A CAHORS

LA RESIDENCE ET SES OBJECTIFS
La résidence des jeunes musiciens indiens à Cahors a trois objectifs principaux :

- un objectif pédagogique par la mise en regard de deux cultures musicales :
Par des approches spécifiques : monodie et polyphonie, musique écrite et musique improvisée,
différences pédagogiques, maître de musique et professeur, tradition écrite et tradition orale.
Par des approches techniques : la pratique des instruments, les exercices, les gammes et les
ragas, les rythmes et les tals, l’approche corporelle du rythme : la danse Kathak, les phrasés et
l’improvisation, la mémorisation et la lecture.

- un objectif artistique par la création d’une oeuvre originale :
Le répertoire inédit issu des deux cultures déjà mis au point en Inde sera enrichi. L’Education
Nationale est impliquée dans ce projet : huit classes des écoles élémentaires participeront à
cette création.

- un objectif humain :
Par des activités de loisir partagées (tourisme, bal folk, gastronomie..), chaque participant s’en-
richira de la rencontre de l’autre dans sa culture.
Pour citer Elie dans le film : «... vraiment un autre monde...»

       MATA GANGA
       ORCHESTRA               Concert à Rishikesh (février 2012)
LA VENUE DES JEUNES INDIENS DE LA cj mAA mUSIC sCHOOL A CAHORS

LE PROGRAMME
18-22 février Résidence au Conservatoire Philippe Gaubert du Grand Cahors. Découverte
              de la musique classique occidentale, de ses instruments ainsi que des forma-
              tions orchestrales, de la polyphonie, de l’écriture musicale. Découverte des dif-
              férents départements pour une vision globale des enseignements.
              Visite des écoles primaires de la Communauté d’Agglomération dans le cadre
              des interventions musicales de Monsieur Chaumié.
22 février     Concerts d’inauguration à l’auditorium, en association avec l’école Tesseyre
               et celle de Trespoux, pour les scolaires (14h) et pour tout public (20h30).
23-24 février Week-end consacré aux invitations dans les familles des jeunes musiciens fran-
              çais et à la visite de Cahors et de ses environs.
25-27 février Ateliers croisés ouverts à tous : présentation des spécificités mélodiques et
              rythmiques de chaque musique et de la danse classique indienne Kathak.
              En complément des ateliers, un travail d’approfondissement et d‘élargissement
              du répertoire du Mata Ganga Orchestra.L’orchestre pourra intégrer de nouveaux
              membres intéressés par cette expérience.
2-3 mars      Week-end de découverte des sites prestigieux du Lot (St Cirq Lapopie, Vallée du
              Célé, Rocamadour...). Les jeunes français seront les meilleurs guides.
4-6 mars
               Répétitions d’orchestre.
4 mars         Stage de musique folk à la Granga à Soulomès et un concert-bal sur invitation
               de Xavier Vidal.

         MATA GANGA
5 mars         Concert final du Mata Ganga Orchestra au cinéma Le Quercy après projec-
               tion du documentaire tourné en Inde en février 2012.
7 mars         Concert à la chapelle de la Clarté Dieu (Orsay), monastère où ils seront logés,
               et visite de la capitale.

         ORCHESTRA
             Répétition à Rishikesh               Représentation dans un centre d’accueil
                                                  gouvernemental pour enfants des rues
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler