Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes

 
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
Nantes                                                     Poursuivons

passion
Le magazine de la Ville de Nantes   N° 276 Novembre 2017
                                                           la conversation

                                                                     www.nantes.fr

   DES MAISONS
   DE SANTÉ
   EN VILLE :
   POUR QUOI
   FAIRE ?
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
sommaire                                                                                                     poursuivons
                                                                                                                  la conversation !
     En savoir +                                                                                                  Envie de collaborer à la fabrique du magazine ?
     retrouvez l’essentiel de l’actualité sur nantes.fr                                                           Chaque jeudi, participez au comité édito des
     et sur l’appli Nantes dans ma poche                                                                          habitants sur Facebook,Twitter et Instagram pour
                                                                                                                  voter, témoigner, envoyer vos photos ou poser vos
                                                                                                                  questions à Johanna Rolland.

          06

                                                                                              04 en visite avec...
                                                                                                        Les serres tropicales du Grand-Blottereau

                                                                                              06 vous y étiez !
                                                                                              	Automne 2017

                                                                                              09 	nous débattons
                                                                                                        Des Maisons de santé en ville : pour quoi faire ?
                                                                      09
                                                                                              12 	maintenant
                                                                                                        Cure de jouvence pour les maisons de retraite

                                                                                              18 à vivre
                                                                                                        Les piscines de Nantes

                                                                                              22 en projet
                                                                                                        Feydeau-Commerce se met au vert

                                                                                              24 dans ma rue
18                                                                                            	Rue du Croissant

                                                                                              26 vous agissez
                                                                                              	Un regard neuf sur le passé
                                                                                                        de la ville et ses habitants
                                                                                 26           30 tribunes politiques

                                                                                              33 	cultures
                                                                                              	Culture bar-bars : 350 concerts dans les cafés

                                                                                              34 8 jours de cinéma sur les 3 Continents

                                                                                              36 	des idées pour sortir

                                                                                              38 histoire
                                                                                              	La boule nantaise

                                        34
 Nantes
 passion
 Directeur de la publication : Johanna Rolland. Codirecteur de la publication : Xavier Crouan. Rédactrice en chef : Isabelle Robin. Journalistes : Loic Abed-­
 Denesle, Claire Lelong, Ophélie Lemarié, Isabelle Robin. Pigistes : Caroline Bonnin, Pierre-Yves Lange, Nolwenn Perriat et Frédéric Véronneau. Photo-
 graphes : Rodolphe Delaroque, Patrick Garçon, Stéphan Menoret, Régis Routier. Couverture : Citizen press. Secrétariat et suivi de fabrication : Régine Le
 Clec’h. Conception et direction artistique :              . Impression : Maury imprimeur. Dépôt légal : novembre 2017. Régie publicitaire : Ouest Expansion,
 10, rue de la Santé, 35000 Rennes. Tél. 02 99 35 10 10. Éditeur : Direction générale à l’Information et à la Relation au Citoyen. Mairie de Nantes, 2, rue de l’Hô-
 tel de Ville, 44094 Nantes cedex 1. Standard général : 02 40 41 90 00. www.nantes.fr – courriel : contact@mairie-nantes.fr – Tirage : 189 000 exemplaires.
 ISSN : 1164-4125. Ce magazine est imprimé sur un papier 100 % recyclé.

 2 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
Que pensez-vous
                                                            mettre en place            Johanna Rolland : C’est une
                                                         pour la sécurité de           question sur laquelle je suis
                                                                                       mobilisée. Dans le champ
                                                         tous dans Nantes ?            de ses compétences, la
                                                                           Brivael L. Ville de Nantes prend ses
                                                                                       responsabilités : 20 policiers
                                                                 municipaux supplémentaires recrutés pour mettre
                                                                 en place un îlotage dans les quartiers, ouverture
                                                                 du service innovant de la Maison de la tranquillité
                                                                 publique cette année. Et nous avons voté au
                                                                 dernier conseil municipal le déploiement de la
                                                                 vidéoprotection en 2018 dans les quartiers nantais.

                                        © C. Blanchard
                                                                 Mais, vous le savez, la sécurité, c’est d’abord une

            vos
                                                                 compétence de l’État avec la police nationale.
                                                                 C’est pour cela, qu’en lien avec la préfète, j’ai
                                                                 demandé au ministère de l’intérieur que Nantes soit

questions
                                                                 ville pilote pour la police de sécurité du quotidien.

 à Johanna                                                        Financement
       Rolland                                                   du Yello Park :
                                                                vous avez réagi
                                                                                             Johanna Rolland :
                                                                                             Le projet de nouveau
                                                                                             stade est un projet
                                                                sur les réseaux              100 % privé proposé
                                                                                             par le FCN et le groupe
     Circulation de                                              sociaux sur ce              Réalités. Si la municipalité
        plus en plus                                            sujet. Johanna               a fixé un cadre et des
                                                                                             principes clairs sur sa
     difficile : Vous       Johanna Rolland :                     Rolland vous               mise en œuvre, elle ne
                                                                                             s’est pas engagée dans
avez été nombreux           La métropole se développe
                            et nous sommes très attentifs               répond.              un partenariat public-
       à interpeller        à ce que ce développement                                        privé comme l’ont fait
                                                                       de nombreuses autres métropoles, qui l’ont
                            ne se fasse pas au détriment
 Johanna Rolland.           de la qualité de vie,                      ensuite regretté. Pas un euro d’argent public
                                                                       ne financera le nouveau stade. La métropole
  Elle vous répond.         notamment sur la question
                            des temps de transports.                   n’accordera pas non plus de garanties
            Cela passe par développer des alternatives                 d’emprunts. C’est aux partenaires privés
            à la voiture individuelle (parking relais,                 d’assurer la viabilité financière du projet et
            transport en commun, vélo, autopartage)                    à eux seulement.
            afin de permettre à ceux qui en ont vraiment
            besoin d’utiliser leur véhicule dans les
            meilleures conditions. Nous investissons
            310 millions d’euros dans ce mandat dans                  Posez vos questions
            le réseau de transports en commun, et
            nous nous sommes engagés à traiter une                    à Johanna Rolland
            vingtaine de carrefours difficiles ou encore              sur nantes.fr/jaiunequestion,
                                                                      par mail (contact@mairie-nantes.fr / Objet :
            des sections et des portes du périphérique,               Nantes passion), sur les réseaux sociaux
            comme le périphérique nord pour fluidifier                ou par courrier à la rédaction
            les circulations automobiles.                             Nantes passion, 2, rue de l’Hôtel-de-Ville
                                                                      44094 Nantes cedex.

                                                                                                         Nantes passion — 3
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
en visite avec…

Les serres tropicales
du Grand-Blottereau
racontées par leur jardinière

                                                                                P
              Moins connues que celles du Jardin des                                      as besoin de prendre l’avion pour
                                                                                          voyager sous les tropiques ! Depuis
              plantes, les serres du Grand-Blottereau                                     plus d’un siècle, dans le quartier
                  possèdent une collection unique en                                      Doulon, les jardiniers municipaux
               France de plantes exotiques utilitaires.                         entretiennent une forêt de plantes exo-
                                                                                tiques… miniatures. Qu’il pleuve ou qu’il
                      Une étonnante réserve végétale                            neige, sous les serres du Grand-Blottereau, la
                   sur laquelle veille Magali Rouillard                         température est maintenue entre 20 et 30°.
                                      et ses collègues.                         «Entrez ! Nous avons près de 800 plantes réu-
                                                                                nies ici sur 500 m2 », lance Magali Rouillard,
                                                                                l’une des trois jardiniers-botanistes du site.
           Texte Ophélie Lemarié • Photos Roberto Giangrande et Régis Routier   Jojoba, ananas, cannelier, ébène, baobab…
                                                                                Pour faire tenir dans un si petit espace des
                                                                                espèces qui peuvent s’élever jusqu’à une cin-
                                                                                quantaine de mètres dans la nature, les bota-
                                                                                nistes perpétuent une technique utilisée de-
                                                                                puis la création des serres en 1902 : le bonzaï.
                                                                                « Toutes les plantes sont en pot. Chaque hiver,
                                                                                on les dépote pour réduire leurs racines et limiter
                                                                                leur croissance ». Le procédé ne semble pas
                                                                                perturber la nature : les plus vieux spécimens
                                                                                sont là depuis 114 ans !

4 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
LE POTAGER TROPICAL
                                                                                        Comment pousse la cacahuète ? Pour le
                                                                                        découvrir, de mai à octobre, faites un détour par
                                                                                        le potager tropical. Depuis sa création en 1902,
                                                                                        ce jardin sert de « champ d’expérimentation ».
                                                                                        On y trouve des curiosités, comme la « tomate
                                                                                        des cannibales » et différentes techniques
                                                                                        de culture : en butte, sur botte de paille ou en

1902
                                                                                        lasagne… Bon plan : à Noël, la visite des serres
                                                                                        se termine par une dégustation de recettes du
                                                                                        potager (au repos à cette saison), mitonnées
date de création                                                                        par les cuisiniers municipaux : velouté de
des serres                                                                              courge, marmelade de feijoa… Miam !
d’agronomie
tropicale au sein du                                                                    LA SERRE DES CENTENAIRES
Grand-Blottereau,                                                                       Les serres du Grand-Blottereau sont
un parc de 25                                                                           divisées en six petites chapelles, entraînant
hectares labellisé                                                                      les visiteurs dans différents mondes :
« éco jardin »                                                                          épicé, bois précieux, ou fruitier. L’une d’elle
depuis 2013.                                                                            est réservée aux spécimens centenaires.
                                                                                        « Une vingtaine de plantes sont là depuis

800
                                                                                        la création des serres en 1902 », raconte
                                                                                        Magali Rouillard. Malgré leur grand âge,
                                                                                        ficus, ébène et baobab se portent comme
plantes tropicales                                                                      des charmes dans leurs pots en terre
y sont conservées                                                                       à oreille, eux aussi centenaires.
sur 500 m2.

                                                                                        L’ORANGERIE, FRAÎCHEMENT

4 500
curieux visitent
                                                                                        RESTAURÉE
                                                                                        C’est le refuge des plantes qui peuvent
                                                                                        être cultivées en extérieur en été, mais trop
chaque année                                                                            fragiles pour y passer l’hiver. Orangers,
les serres tropicales                                                                   bananiers, acacias aux épines géantes et
du Petit-Port.                                                                          autres bougainvilliers sont cultivés à l’abri
                                                                                        des vieux murs du parc, mais aux premiers
                                                                                        froids, il faut les rentrer ! Dans l’Orangerie, ces
                                                                                        frileuses trouvent un abri tempéré pour l’hiver.
                                                                                        Le bâtiment, construit au début du siècle
                                                                                        dernier, a été entièrement restauré et accueille
                                                                                        désormais des expositions aux beaux jours.

                                      AUTREFOIS UNE ÉCOLE COLONIALE                         de découvrir des plantes surprenantes telles
                                      La création de cet incroyable conservatoire           que l’arbre à saucisse, mais aussi des espèces
                                      végétal remonte à la période coloniale. Fon-          que l’on consomme tous les jours : poivre,
                                      dé d’après la volonté de Thomas Dobrée,               quatre-épices ou encore vanille. « Saviez-vous
                                      armateur nantais philanthrope et grand                que la vanille est une orchidée ?, interroge Magali.
                                      voyageur, il visait à donner aux jeunes par-          Elle a été découverte au Mexique mais ne se plaît
                                      tant travailler dans les colonies des rudi-           que dans les forêts tropicales humides. Il a fallu
   Magali Rouillard,                  ments d’agronomie tropicale. L’école a fermé          plus de 300 ans pour lui faire donner des fruits
        28 ans, est jardinière-       en 1969. Mais les serres sont restées : « La          sur l’île Bourbon, le précédent nom de la Réu-
   botaniste. Une passion cultivée    Ville a repris leur gestion pour faire perdurer       nion. » Pour tout savoir sur cet écrin végétal
      depuis sa tendre enfance.       cette collection aujourd’hui unique en France. »      où se mêlent les odeurs de jasmin, de tiaré
   Formée à l’école de Besançon,
   elle a rejoint le parc du Grand-   Sa particularité ? « Les plantes cultivées ici ont    et du gingembre, rendez-vous les mercre-
    Blottereau en 2012, après son     toutes une utilité commerciale ou vivrière » : co-    dis à 15 h, le samedi ou le dimanche à 15 h
     apprentissage au Jardin des
    plantes de Nantes. Sa fierté ?
                                      ton, café, canne à sucre… « Sentez, propose           et 16 h 30. Les visites, guidées par Magali
    Avoir été la première femme à     Magali. C’est mon préféré : l’arbre à chocolat.       et ses collègues, sont gratuites !
   entretenir les serres tropicales   Il fait de très jolies fleurs qui poussent directe-
         depuis leur création.                                                              EN SAVOIR PLUS
                                      ment sur le tronc. »                                  [VIDÉO] SUR JARDIN.NANTES.FR/VISITE/SERRE-
                                      Une visite au Grand-Blottereau est l’occasion         TROPICALE

                                                                                                                            Nantes passion — 5
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
automne 2017

                                                     @valen_vq
                                                     Heureusement qu’en
                                                     septembre, il y a la grande
                                                     roue de la fête foraine pour
                                                     planer encore un peu et
                                                     oublier la rentrée…
                                                     #FêteForaine #GrandeRoue
                                                     #NantesPassion

                                                    vous
                                                        y
 @_nathanmenard
 Avant qu’il ne fasse trop froid pour glisser sur
 le Miroir d’eau, vite vite, Nathan profite des
 derniers rayons de soleil nantais pour peaufiner
 ses pirouettes en roller ! Sa photo fera partie
 de ses plus beaux souvenirs… et pour notre
 rédaction, c’est un coup de cœur unanime !
 #FreeStyle #MiroirdEau #NantesPassion

   @latypicoscope
   Du 14 au 24 septembre, la
   Digital Week a fait vibrer
   Nantes pour une 4e édition
   toujours plus innovante
   et inspirante, comme cette
   étonnante performance
   visuelle « Abstract » du
   Collectif Coin,
   qui a ouvert les
   festivités.
   #DigitalWeek #4eEdition
   #NantesPassion

6 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
Des illusions
                                visuelles de la
                                Digital Week,
                                en passant par
                                les reflets du
                                Miroir d’eau et
                                du premier bateau
                                à hydrogène
                                autonome sur
                                la Loire, jusqu’aux
                                Nuits Féériques
                                au Jardin des
                                plantes…
                                À l’occasion de
                                la rentrée, vous
                                avez été nombreux       @amznantes
                                                        Quand les nuits féeriques s’emparent
                                à donner une            du Jardin des plantes de Nantes, le pays
                                image lumineuse         des merveilles n’est jamais très loin...
                                                        #NuitsFéeriques #JardindesPlantes
                                de Nantes en            #NantesPassion
                                partageant vos
                                plus beaux clichés
                                sur les réseaux

étiez
                                sociaux.

@christophe_guary_ph
Energy Observer, le premier bateau                    @chrisfanpige
autonome en énergie, a fait escale à                  Laisser la ville inspirer les graffeurs pour admirer leur
Nantes avant de prendre le départ pour                créativité… lors d’une performance graffiti internationale,
un tour du monde en totale autonomie.                 organisée par le collectif Teenagekicks, quai Wilson !
#EnergyObserver #NantesTransitions                    #teenagekicks2017 #streetart #NantesPassion
#NantesPassion

                                                                                          @nantes.fr

                                                                                  CONTRIBUEZ À CETTE
                                                                                 PA G E E N P U B L I A N T V O S
                                                                                 P H O T O S S U R FA C E B O O K
                                                                                        E T I N S TAG R A M
                                                                                     # N A N T E S PA S S I O N

                                                                                              Nantes passion — 7
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
nous débattons
© Gettyimages

                                DES MAISONS DE
                                SANTÉ EN VILLE :
                                               Pour quoi faire ?
                                                                Texte Claire Lelong - Photos Stephan Menoret

                    Deux Maisons de santé sont en projet à Bellevue-Chantenay/Sainte-Anne
                      et Nantes-Nord. Ouverture prévue en 2021 dans le cadre d’une vaste
                      concertation avec les médecins, les professionnels paramédicaux, les
                     associations et les habitants. Au cœur des débats : comment renforcer
                               l’offre de soins et permettre à chacun d’y accéder ?

      P
                           lus de 1160 Maisons de santé sont actives ou en              pour 100 000 habitants en moyenne, mais Nantes-Nord n’en
                           projet sur le territoire français. Un des principaux         abrite que 59 pour 100 000 habitants quand Bellevue plafonne
                           objectifs de ces lieux où se regroupent des                  même à 41 pour 100 000 habitants.
                           professionnels de santé est d’apporter une réponse
                aux déserts médicaux. Les Maisons de santé ont d’ailleurs               UNE DEMANDE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ
                d’abord conquis les secteurs ruraux où le manque de médecins            Comment favoriser l’installation de médecins, et aussi
                est un vrai fléau. Alors, pourquoi de tels équipements sont-ils         d’infirmiers, de kinés et de sages-femmes sur l’ensemble des
                aujourd’hui en projet à Nantes, parties intégrantes des deux            quartiers et assurer à chaque Nantais une offre de soins de
                grands projets de renouvellement de Bellevue et Nantes                  qualité ? Les Maisons de santé apparaissent comme une
                Nord ? « On ne peut pas dire qu’il y ait pénurie d’offre médicale sur   solution car elles facilitent les conditions d’exercice de la
                la ville, admet Patricia Saraux, directrice du service Santé            médecine : les personnels de santé peuvent s’épauler, partager
                publique de la Ville de Nantes. Mais si on regarde plus en détail la    leurs pratiques et mutualiser leurs frais, tout en améliorant
                répartition des médecins, on constate des déséquilibres importants      la qualité de prise en charge des patients.
                selon les quartiers nantais. » La ville compte ainsi 97 médecins        Dès 2014, Johanna Rolland en fait un engagement de

                                                                                                                                       Nantes passion — 9
Nantes passion DES MAISONS DE SANTÉ EN VILLE : POUR QUOI FAIRE ? - Poursuivons la conversation - Ville de Nantes
nous débattons
                                                                              « Il y a aujourd’hui des habitants qui ne voient pas
                                                                              de médecin ou de dentiste parce qu’ils n’ont pas
                                                                              de couverture sociale ou ne se sentent pas en
campagne, parallèlement à l’interpellation des médecins qui                   confiance. En proposant un accueil convivial autour
appelaient aussi de leurs vœux de tels équipements. À l’image                 d’un café, une aide aux démarches administratives
du docteur Chungkwan Lam, implanté à Bellevue depuis plus                     pour mieux se soigner et un regroupement des
de vingt ans : « Il y a eu plusieurs départs à la retraite de médecins        principales disciplines médicales, la Maison de
généralistes non remplacés, alors que certains habitants sont de              Santé est une bonne solution pour que chacun
                                                                              se soigne mieux. Et être en bonne santé, c’est un
plus en plus fragilisés et démunis de tout. » Situation analogue              préalable indispensable pour enclencher beaucoup
quartier Nantes-Nord, où le docteur Sylvie Chesneau, arrivée                  de choses dans sa vie.»
en 2010, s’est rapidement « sentie très seule face à un manque de             — Daniel Jamonneau, habitant de Nantes-Nord
professionnels à qui adresser les patients et notamment aucune
sage-femme libérale présente sur le quartier et des kinés débordés. »
La création de Maisons de santé, qui rayonneront sur les deux              locaux, 12 à 15 professionnels de santé (médecins, infirmiers,
grands quartiers, répond également à de nouvelles attentes                 kinés, pharmaciens...) se sont regroupés en association sur
des médecins dans leur pratique professionnelle. Comme                     chaque quartier pour commencer à travailler de façon collective.
l’expliquent de concert les deux médecins rencontrés, « les                Le docteur Chesneau qui fait partie d’un de ces réseaux voit la
jeunes générations de médecins ont une approche plus collective,           différence dans sa pratique professionnelle et dans le suivi des
ils ne veulent pas s’installer seuls ». Sur les deux quartiers,            patients. « Là où je faisais hier une simple ordonnance, dit-elle, je
les professionnels de santé n’ont d’ailleurs pas attendu la                mets désormais plus souvent le patient en relation directe avec un
construction effective des Maisons de santé pour commencer                 kiné ou une infirmière s’il le souhaite ; c’est la garantie d’une meilleure
à travailler en réseau. Même s’ils ne partagent pas les mêmes              prise en charge et d’une continuité des soins. »

                                                                            PREMIERS ATELIERS DE CONCERTATION EN 2016
                                                                            Alors que les professionnels de santé commençaient à
  Participation,                                                            organiser leur pratique en réseau, avec le soutien d’une
  mode d’emploi                                                             interne en santé publique mise à disposition par la mairie, la
                                                                            Ville a animé en 2016 plusieurs ateliers de concertation avec
          — 2016 —
         Les ateliers                                                                  des habitants et associations volontaires en lien
   participatifs citoyens                                                              avec les deux grands projets de renouvellement des
        se sont tenus.                        « À la Maison de santé,                  quartiers. « Très rapidement, la question de l’accès aux
    Les élus municipaux                       il ne faut pas que l’aspect              soins s’est posée », souligne Patricia Saraux. Car il ne
       ont répondu au                         financier soit un frein.                 suffit pas de mettre en place une offre de soins sur
   1er semestre 2017 aux                      Au-delà des consultations                le quartier, encore faut-il que les habitants soient
     deux avis citoyens.                      médicales dont les tarifs                en mesure d’y accéder. Dans les ateliers citoyens,
          — 2017 —                            sont encadrés, il faudra                 les participants débattent ainsi de garde d’enfants
                                              veiller à ce que les différents          pour que les femmes puissent consulter plus
      Des ateliers de                         ateliers de prévention ou de
     concertation pour                                                                 facilement, d’interprétariat pour que les habitants
                                              bien-être soient accessibles             qui maîtrisent le moins le français puissent aussi se
    faciliter l’accès aux                     à tous.»
     droits de santé se                                                                soigner, d’habitants médiateurs pour accompagner
                                              — Hafida Bouanane, présidente
   sont déroulés de mai                       de l’association Rapi à Bellevue
                                                                                       certains vers la Maison de santé.
     à septembre. Les                                                                  Sans oublier la question financière. Car de
   élus apporteront leur                                                               nombreuses personnes hésitent en effet
  réponse en décembre.                                                                 aujourd’hui à solliciter un médecin par peur du
                                             « Beaucoup de consultations               coût de la consultation, alors qu’elles pourraient
         — 2018 —                            médicales concernent des
  Habitants, associations                                                              bénéficier d’une prise en charge à 100 %.
                                             maladies chroniques, comme
   et professionnels de                      le diabète par exemple. En                Pour informer des aides financières existantes,
  santé seront concertés                     travaillant en réseau, on peut            comme l’aide à la complémentaire santé, et
  sur le programme des                       penser un accompagnement                  accompagner les personnes pour monter par
    bâtiments des deux                       au changement du mode                     exemple leur dossier de CMU, habitants et
     Maisons de santé.                       de vie qui associe médecin,               médecins appellent de leurs vœux la présence
          — 2021 —                           pharmacien, infirmier                     de professionnels du social dans les Maisons
                                             ou d’autres professions                   de santé. La Ville étudie déjà les solutions pour
   Les deux équipements                      paramédicales. C’est un                   assurer une présence du CCAS.
     devraient ouvrir, face                  plus très concret proposé au
      au collège Stendhal                    patient.»
    sur Nantes-Nord et à                                                                DES LIEUX AU SERVICE
                                             — Chungkwan Lam, médecin
  l’angle boulevard Jean-                    généraliste à Bellevue
                                                                                        DE LA PRÉVENTION
    Moulin et de la rue de                                                              Autre enjeu majeur : la prévention. « L’objectif est
    l’Hérault sur Bellevue.                                                             aussi de diminuer les consultations dans l’urgence en
                                                                                        misant sur la prévention et le dépistage », indique

10 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
QUESTIONS À
  MARIE-ANNICK BENÂTRE,
  ADJOINTE À LA SANTÉ PUBLIQUE

                                               de mettre en lien les professionnels         demain, une offre de service public sur
                Qu’apporte la Ville            de santé avec le tissu associatif que        les sites, comme des permanences
                sur les projets de Maisons     nous accompagnons sur ces quartiers.         du CCAS.
                de santé ?                     Nous organisons aussi l’expression
                Ce projet est au               citoyenne sur ces projets avec               Qu’est-ce qui vous tient le plus
                croisement de deux             des ateliers de concertation.                à cœur dans ces équipements ?
  constats : d’un côté, les professionnels     Enfin, nous mettons à disposition            Il faut qu’ils soient des lieux facilitants
  de santé recherchent une pratique plus       des ressources techniques : l’expertise      et bienveillants pour ceux qui hésitent
  collégiale, de l’autre, nous constatons      de notre service de santé publique,          encore à se soigner aujourd’hui.
  une situation forte d’inégalités             la connaissance des architectes de la        Des lieux ressources qui orientent
  sociales et territoriales de santé.          Ville pour concevoir des équipements         vers l’ensemble de l’offre de santé et
  La Ville permet de fédérer les acteurs,      à impact positif pour la santé et            de bien-être existante sur le quartier.

  « En attendant que le
  bâtiment de la Maison
  de santé ne prenne
  corps, nous avons déjà
  commencé à travailler en
  réseau. La construction
  du bâtiment de la
  Maison de santé nous
  permettra d’aller plus
  loin, en cohabitant avec
  des acteurs sociaux
  et associatifs et en
  accueillant de nouvelles
  spécialités comme la
  psychiatrie ou la pédiatrie
  par exemple. »
  — Sylvie Chesneau, médecin
  généraliste quartier Nantes-
  Nord

Patricia Saraux. Sur chaque quartier, les libéraux ont déjà           accès cyclable, toujours au service de la prévention.
rédigé ensemble un premier projet de santé, préalable
indispensable à la création physique des Maisons de Santé.            UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA SANTÉ
Il inclut un large volet prévention qui sera discuté et enrichi       Les débats qui naissent sur les futures Maisons de santé
au fil des échanges avec les citoyens et les associations.            de Bellevue-Chantenay/Sainte-Anne et Nantes-Nord
À Nantes-Nord, les libéraux ciblent notamment la santé de             témoignent des changements dans l’approche de la santé
la femme. « Il y a peu de dépistage et de suivi gynécologique, mais   et du soin : travail plus collectif et en réseau entre secteur
aussi de vrais problèmes de diabète liés à des habitudes culinaires   médical et social, part belle donnée à la prévention,
bien ancrées », souligne Zazia Guillemot, infirmière libérale.        le bien-être et l’estime de soi... Mais ils seront aussi une pierre
Pour mieux toucher les habitants, les libéraux s’allient aux          majeure pour le futur : « Demain, les interventions hospitalières
associations, bien implantées sur le quartier. Ainsi, un atelier      se feront de plus en plus en ambulatoire, c’est-à-dire à la journée.
culinaire avec courses sur le quartier, intervention d’une            Les patients reviendront donc plus rapidement à leur domicile.
diététicienne et organisation d’un repas commun pourrait              Et la bonne organisation du réseau de professionnels de santé
se lancer en partenariat avec l’association ACCOORD.                  et sociaux sera essentielle pour le retour à domicile et une bonne
Et demain, la Maison de santé pourrait disposer d’une cuisine         convalescence. En cela, les projets de Maisons de Santé sont des
pour développer ce type d’initiative.                                 précurseurs », pointe Patricia Saraux.
Plus largement, la conception même des Maisons de Santé               EN SAVOIR PLUS
et leur insertion urbaine dans le quartier faciliteront aussi         WWW.NANTESCO.FR RUBRIQUE NANTES NORD ET BELLEVUE-
la pratique d’activités physiques à proximité : marche à pied,        CHANTENAY-SAINTE-ANNE

                                                                                                                          Nantes passion — 11
maintenant                                                                                Depuis 2012,
                                                                                            la moitié des résidences
                                                                                            municipales pour
                                                                                            personnes âgées ont
                                                                                            été modernisées afin de
                                                                                            s’adapter aux nouvelles
                                                                                            attentes des résidents
                                                                                            et des familles et à
                                                                                            l’allongement de la durée
                                                                                            de vie. Tour d’horizon
                                                                                            des évolutions.

                                                                                            P
                                                                                                        arquet et mobilier douillet dans le
                                                                                                        hall d’accueil, petit salon à chaque
                                                                                                        étage, cheminée dans la salle à
                                                                                                        manger… La résidence Renoir,
                                                                                            fraîchement reconstruite dans le quartier
                                                                                            des Dervallières, ressemble à une grande
                                                                                            maison de famille. « Nous avons cherché à
                                                                                            rendre les lieux chaleureux et agréables à vivre »,
                                                                                            explique Laurence Solier, la directrice. Quatre
                                                                                            mois après avoir emménagé, le personnel et
                                                                                            les 80 résidents semblent apprécier. L’opi-

       Cure de
                                                                                            nion est unanime : « C’est lumineux, avec de
                                                                                            grandes ouvertures permettant de voir la vie du
                                                                                            quartier et l’environnement verdoyant ! »

                                                                                            SÉCURITÉ ET CONVIVIALITÉ
                                                                                            La transformation est totale par rapport à

     jouvence
                                                                                            l’ancienne résidence Bréa, devenue inadap-
                                                                                            tée au grand âge. Elle illustre l’évolution face
                                                                                            à l’allongement de la durée de vie et la perte
                                                                                            d’autonomie. Depuis 2012, les maisons de
                                                                                            retraite sont devenues des Ehpad, établis-

      pour les
                                                                                            sements d’hébergement pour personnes
                                                                                            âgées dépendantes. On y entre de plus en
                                                                                            plus tard grâce à une autonomie plus longue,
                                                                                            mais qui nous confronte à un enjeu de taille :
                                                                                            « concilier un accueil convivial avec une prise en
                                                                                            charge de plus en plus médicalisée et lourde pour

    maisons de
                                                                                            le personnel en raison de la perte de mobilité et
                                                                                            aux maladies d’Alzheimer et de Parkinson », in-
                                                                                            dique Laurence Solier. Pour faciliter le travail
                                                                                            des soignants, chaque appartement a par
                                                                                            exemple été discrètement équipé de rails

       retraite
                                                                                            permettant de recevoir des lève-personnes.
                                                                                            Fini également les six étages, trop fatigants.
                                                                                            Un studio d’hôtes permet par ailleurs aux
                                                                                            familles de séjourner auprès de leurs parents
                                                                                            et un appartement de répit est prévu pour
                                                                                            des personnes du quartier qui auraient be-
                                                                                            soin d’un accueil provisoire.
                                             Texte Ophélie Lemarié • Photos Régis Routier   L’ouverture sur le quartier est une des prio-
                                                                                            rités du plan de modernisation des établis-
                                                                                            sements gérés par le CCAS pour le compte
                                                                                            de la Ville. La résidence Renoir est ainsi inté-

12 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
QUESTIONS À
   — CATHERINE PIAU, ADJOINTE AUX SENIORS, PERSONNES ÂGÉES ET SOLIDARITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE

                  Pourquoi la mairie                   établissements associatifs.
                  gère-t-elle ses propres
                  établissements pour                  Le nombre places est-il suffisant ?
                  personnes âgées ?                    Quelle autre solution pour les familles ?
   Les Villes n’ont aucune obligation                  La majorité des personnes âgées
   en la matière. Nantes a fait ce choix               aspirent à vieillir à domicile. C’est
   politique pour offrir un accueil de                 pourquoi la Ville intervient pour
   qualité aux aînés en perte d’autonomie
   et en particulier à celles et à ceux ayant
                                                       faciliter la vie quotidienne chez soi :
                                                       adaptation du logement, portage
                                                                                                          Bienvenue
   de faibles revenus. Dans les Ehpad                  des repas, téléassistance, logements               à table !
   privés, les loyers peuvent varier du                bleus, veille contre l’isolement, accueil
   simple au double. Le CCAS garantit,                 de jour ou aide au répit pour les                  À la résidence Fonteny
   lui, des tarifs plus accessibles                    aidants, etc. Nous soutenons aussi                 à Chantenay, rénovée
   (de 1500 à 2000 € par mois) et                      l’émergence de solutions nouvelles                 et agrandie en 2016,
   les résidents peuvent bénéficier de                 comme la colocation entre seniors                  les cuisiniers préparent
   l’aide sociale comme dans plusieurs                 et les logements participatifs.                    les repas des résidents
                                                                                                          mais aussi de Nantais
                                                                                                          intéressés par une
grée dans un projet immobilier intergénéra-            âgés auront plus de 75 ans. Afin d’accompa-        restauration variée et
tionnel et partagera dans quelques mois son            gner ce papy-boom, trois des six Ehpad mu-
                                                                                                          équilibrée. Vingt-trois
hall d’entrée et son potager avec la Courte            nicipaux ont été réhabilités depuis 2012. La
échelle, un relais parental de la Croix-Rouge          rénovation des trois autres est à l’étude pour
                                                                                                          établissements de
accueillant des enfants de 0 à 10 ans.                 2020. Les anciens foyers-logements, devenus        retraite ou restaurants de
                                                       résidences autonomie, font aussi leur mue. Ils     quartier, partenaires de
NANTES, VILLE AMIE DES AÎNÉS                           offrent des services à la carte dont les seniors   la Ville, ouvrent ainsi leur
« Nantes n’a pas attendu la loi de 2015 pour s’adap-   des quartiers voisins peuvent bénéficier (lire     table aux plus de 60 ans
ter au vieillissement, rappelle Michel Lorant, di-     ci-contre). Services à domicile, logements         dans le cadre du service
recteur du parcours de vie des aînés à la Ville        bleus, accessibilité… La collectivité, membre      O’Menu. « On peut venir
de Nantes. Dans tous les domaines, nous pensons        du réseau de l’OMS « Ville amie des aînés »,       pour un repas, ou tous les
la ville de demain avec davantage d’anciens ».         actionne tous les leviers. Avec un choix poli-     midis. Il suffit de réserver
Selon l’Insee, Nantes comptera 80 000 seniors          tique assumé : garantir un service de qualité à    trois jours à l’avance
en 2030 (contre 63 000 aujourd’hui) et 27 000          un prix accessible aux petites retraites.
                                                                                                          auprès du lieu choisi.
                                                                                                          Le prix varie selon les
                                                                                                          revenus de 1,65 € à 10 €,

               63 000                  480places
                                       dans les 6 Ehpad municipaux
                                                                           4,1  millions
                                                                           d’euros : C’est
                                                                                                          et le premier repas est
                                                                                                          gratuit », indique Myriam
  Nantais ont plus de 65 ans           à Nantes, 2 600 places au total     l’effort d’investissement
  (chiffres 2013). En 2030,            en ajoutant les                     programmé par la Ville         Braud, responsable du
  ils seront 25 % de plus, selon       24 établissements                   de Nantes entre 2014
  les projections de l’Insee           associatifs et privés.                        et 2020 pour         service Prestations.
                                                                                     moderniser ses
                                                                                     établissements
                                                                                                          Depuis la rentrée 2016,
                                                                                     de retraite.         les aînés nantais peuvent,

  85     %                             Plus de
                                                                                                          sur le même principe,
                                                                                                          participer aux activités
  des personnes
  de 90 ans et plus vivent
  chez elles
                                       3   800                             493
                                                                           agents
                                                                                                          proposées par six Ehpad
                                                                                                          et trois résidences
                                       places au total                                                    autonomie : chant, art
                                       pour héberger les personnes         municipaux
                                       âgées, dans les Ehpad,              travaillent au service         thérapie, gym douce,
                                       résidences autonomie,               des seniors.
                                       résidences services et autres                                      loto… « Cela permet
                                       domiciles collectifs.
                                                                                                          de sortir et d’assurer
                                                                           4 600                          une veille auprès des
                                                                                                          personnes âgées vivant à
                                                                           repas servis
               85 ans                  181
                                       places
                                                                           en 2016 dans le cadre
                                                                           d’O’Menu, le service de
                                                                           table ouverte proposé aux
                                                                                                          domicile afin de repérer
                                                                                                          les plus fragiles », note
  C’est l’âge moyen auquel les
  personnes âgées confrontées
                                       spécifiquement
                                       dédiées à l’accueil
                                                                           plus de 60 ans dans 23
                                                                           établissements de retraite
                                                                                                          Elise Lefebvre au CCAS.
  à une perte d’autonomie              des personnes                       ou restaurants de quartier
  entrent dans un Ehpad.               désorientées                        nantais.                       EN SAVOIR PLUS :
                                                                                                          CCAS 02 40 99 28 10.

                                                                                                                             Nantes passion — 13
maintenant

                                     DOULON/BOTTIÈRE

                                                                © Régis Routier | Ville de Nantes
© J.-F. Fayolle

                  Nantes
                  Factory                                                                             CENTRE-VILLE

                  booste                                                                            Johanna Rolland
                  l’économie                                                                        poursuit
                  sociale et                                                                        ses rencontres
                  solidaire                                                                         dans les quartiers
                  Pour aller plus loin dans le soutien et                                           Engagées le 3 octobre dernier, les 6e Rencontres de quartier se
                  l’accompagnement aux projets de                                                   poursuivent durant tout le mois de novembre, avec le bilan de la
                  l’économie sociale et solidaire (ESS),                                            mi-mandat comme fil conducteur. Et une nouveauté : en amont
                  après la création du Solilab sur l’île de                                         de chaque rencontre, des habitants volontaires invitent Johanna
                  Nantes en 2014, Nantes Métropole                                                  Rolland, maire de Nantes, à la découverte de leur quartier le long
                  et ses partenaires ont lancé l’ESS Nantes                                         d’un parcours original concocté par leurs soins.
                  Factory, fin septembre. « Il a pour but
                  de faciliter la vie des porteurs de projets
                  et de fluidifier leurs démarches. Avec                                            Malakoff St-Donatien
                  cette plateforme, nous rassemblons du                                             Vendredi 10 novembre à 18 h, gymnase Pré Gauchet
                  financement et de l’expertise au service                                          Nantes Nord
                  de la réussite de ces projets », explique                                         Mardi 14 novembre à 18 h, salle festive Nantes Nord
                  Mahel Coppey, vice-présidente de Nantes
                                                                                                    Centre-ville
                  Métropole à l’économie sociale et
                  solidaire. Pour cette première année,                                             Jeudi 16 novembre à 18 h, lieu unique – foyer haut
                  900 000 € doteront au minimum                                                     Breil-Barberie
                  quatorze projets innovants dans cinq                                              Mardi 21 novembre à 18 h, salle festive 38 Breil
                  domaines prioritaires : les services à
                                                                                                    Nantes Erdre
                  la personne et aux familles ; les déchets
                  et ressources ; les circuits courts et                                            Jeudi 23 novembre à 18 h, salle festive Nantes Erdre
                  l’alimentation ; l’habitat et la                                                  Bellevue Chantenay Ste-Anne
                  construction ; le numérique. Le FONDES,                                           Mardi 28 novembre à 18 h, Maison des habitants et du citoyen
                  le Crédit Municipal de Nantes, la Caisse                                          Dervallières-Zola
                  d’Epargne Bretagne Pays de la Loire,
                  l’Ademe et les Ecossolies sont partenaires                                        Jeudi 30 novembre à 18 h, salle de l’égalité
                  de l’ESS Nantes Factory.                                                          EN SAVOIR PLUS : WWW.NANTESCO.FR

                  14 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
Des factures de chauffage
élevées ? Un logement
mal adapté pour y vivre
sereinement ? Profitez
du programme « Habiter
Mieux » qui apporte
conseil gratuit et aides

                                                                                                                              © Agence Moss
financières à la rénovation.                                     NANTES SUD
Des crédits conséquents
sont disponibles, c’est le
bon moment pour étudier
                                                             Nature, bancs
votre projet.                                                et jeux aquatiques
En savoir plus : 02 40 44 99 44
www.nantesmetropole.fr/pratique/habitat/                     au Clos-Toreau
                                                             À l’automne 2018, une nouvelle place du Pays-Basque verra
                                                             le jour au Clos-Toreau avec parvis aménagé devant l’école

                 2,6
                                                             Jacques-Tati, cheminements piétons bordés de bancs, grande
                                                             table de pique-nique, pelouses et îlots plantés de vivaces.
                                                             La rue Saint-Jean-de-Luz sera également prolongée en allée
           millions d’euros                                  à sens unique. À deux pas, à côté du nouveau jardin du
     de travaux ont été réalisés par la                      muguet nantais, « Les jeux de la Nivelle » remplaceront
   Ville pour améliorer les sites sportifs                   l’actuelle pataugeoire. Il s’agit de 1 000 m² de jeux
   de la Durantière entre 2016 et 2017                       aquatiques, actionnés à la demande par les enfants, qui
    avec notamment le nouveau terrain                        fonctionneront avec recyclage de l’eau pour en limiter
   de football dont bénéficie le Métallo                     la consommation. Ce nouvel espace de détente pour les
           Sport chantenaysien.                              familles sera le dernier aménagement du projet livré au
                                                             printemps 2019.

ET AUSSI                     un bureau individuel.
                             www.nantes.fr/pacs
                                                       le 3919, « Violence
                                                       Femmes Info », appel
                                                       gratuit et anonyme.
                                                                                  Bouchaud.
                                                                                  Ils forment un espace
                                                                                  intergénérationnel
                                                                                                           un opérateur de
                                                                                                           pompes funèbres ?
                                                                                                           Existe-t-il des salles
PACS EN MAIRIE.              25 NOVEMBRE,                                         géré par la Croix-       de cérémonies
À compter du                 JOURNÉE                   DERVALLIÈRES-              Rouge, permettant de     laïques ? Où trouver
2 novembre, c’est            INTERNATIONALE            ZOLA, TROIS                tisser des liens entre   un accompagnement
désormais en mairie          CONTRE LES                GÉNÉRATIONS                habitants d’horizons     lors d’un deuil ?
centrale que l’on            VIOLENCES FAITES          AU VILLAGE DU              différents.              Jeudi 9 novembre
contracte un PACS et         AUX FEMMES.               BOIS-BOUCHAUD.             www.nantes.fr            2017 à 18 h 30 à l’Hôtel
non plus au tribunal         Plusieurs événements      Un centre maternel         Rubrique                 de Ville, salle Aristide-
d’instance. Les              locaux sont répertoriés   pour femmes en             Dervallières-Zola        Briand, la Ville de
personnes intéressées        par le conseil pour       difficulté avec enfants,                            Nantes répond à
doivent prendre              l’égalité femmes-         des logements seniors      TOUT SAVOIR SUR          toutes les questions
rendez-vous auprès           hommes sur www.           et une crèche de           LES OBSÈQUES             qui se posent à
de l’accueil ou              nantes.fr/egalite-fh.     80 places : ces trois      Quelles démarches        l’occasion d’un décès.
d’Allô Nantes au             Vous êtes victime de      équipements ont            administratives          www.nantes.fr/deces
02 40 41 9000. Elles         violences ou avez         été inaugurés le           doit-on faire après
seront reçues par un         connaissance de tels      30 septembre dernier       le décés d’un proche ?
officier d’état civil dans   faits ? Composez          au 25, de la rue           Comment choisir

                                                                                                                   Nantes passion — 15
maintenant

                                                                                                      CENTRE-VILLE

                                                                                                    Ça bouge place
                                                                                                    Aristide-Briand !
© Agathe Turmel

                                                Le quai Ceineray sera remanié
                                               pour le rendre plus confortable.
                                                                                                    Engagés en septembre, les travaux de réaménagement de
                                                                                                    la place Aristide-Briand se terminent. L’îlot central, jusque-là

                  La nouvelle voie
                                                                                                    colonisé par du stationnement illicite, va devenir une vraie
                                                                                                    place paysagère plantée de vivaces, avec cheminement piéton
                                                                                                    en granit, appuis-vélos et sièges pour s’y reposer. À l’issue de
                  vélo le long de                                                                   cette première étape, en limite nord-ouest de la place, le grand
                                                                                                    chantier de démolition de l’ancienne maison d’arrêt s’engage.
                  l’Erdre se dessine !                                                              D’ici à 2 ans, le site sera totalement métamorphosé avec une
                                                                                                    offre nouvelle de 160 logements, de 40 places de crèche et
                                                                                                    l’implantation d’un théâtre dans le bâtiment de greffe rénové.
                  DÉPLACEMENTS. Début 2019, l’axe vélo                                              Un nouveau parking public souterrain verra aussi le jour et un
                  nord-sud se prolongera au niveau du pont                                          mail paysager prolongera le square Faustin-Hélie le long de
                  Morand jusqu’au pont de la Tortière, en                                           la rue Harouys.
                  passant par les quais Ceineray et Barbusse                                        En savoir plus : www.nantes.fr/projetprison
                  rive gauche, et le boulevard Van Iseghem rive
                  droite. Les travaux, d’un coût de 2,682 M€,
                  débuteront à l’été 2018. Si le tracé de ces
                  2 km d’itinéraire cyclable n’a pas changé,
                  Nantes Métropole a ajusté l’enveloppe et les
                                                                                                    Les jours de collecte
                  plans initiaux à la lecture de l’avis remis par                                   des poubelles ont changé
                  les citoyens, suite à la concertation menée
                  entre décembre 2016 et mars 2017 auprès                                                                           Afin d’améliorer les conditions
                  d’associations de cyclistes, liées au handicap,                                                                   de travail des agents tout
                  etc., de riverains et d’usagers des bords de                                                                      en préservant un service
                  l’Erdre. Ce qui change surtout suite aux                                                                          public de qualité, Nantes
                  échanges : la séparation des voies. Piétons                                                                       Métropole a mis en place,
                                                                                  © J.-F. Fayolle

                  et cyclistes auront chacun leur espace, bien                                                                      le 2 octobre, une nouvelle
                  identifié afin d’éviter les conflits. Le quai                                                                     organisation de la collecte
                  Barbusse, prisé des joggeurs, sera également                                                                      des déchets ménagers.
                  remanié pour créer un véritable trottoir                                                                          Les jours de ramassage des
                  dans les pavés. La collectivité espère que cet                                    bacs bleus de 12 500 foyers ont donc changé. À Bellevue/
                  itinéraire continu et confortable permettra                                       Chantenay/Sainte Anne, le ramassage se fait le jeudi et non
                  de désengorger le quai de Versailles,                                             plus le lundi ou le vendredi. Dans le quartier Dervallières-
                  aujourd’hui surfréquenté. Pour profiter                                           Zola, il est effectué le mercredi ou le jeudi, au lieu du mardi
                  de la rive gauche de la plus belle rivière de                                     ou du vendredi. Enfin, dans le quartier Doulon-Bottière,
                  France, des bancs et des arceaux vélos seront                                     la collecte est fixée au vendredi au lieu du jeudi. Attention,
                  d’ailleurs installés face à l’Erdre !                                             cette réorganisation peut faire fluctuer les horaires.
                  En savoir plus : www.nantesco.fr/bords de                                         Pensez donc à sortir votre bac la veille de la collecte après
                  l’erdre                                                                           18h30.

                  16 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
15 lieux à réinventer :
                    l’appel à projets est lancé
L’appel à projets pour l’opération     déposer leur dossier. Leurs projets    classés et longeant la route de
« 15 lieux à réinventer » est lancé le doivent s’inscrire dans le cahier      Saint-Joseph-de-Porterie.
6 novembre. Les projets présentés      des charges rédigé, en partie, sur     Le 1er décembre prochain,
doivent notamment faire écho aux       la base des contributions              porteurs de projets et participants
cahiers d’inspiration citoyenne        recueillies auprès des habitants,      à la journée du 23 septembre sont
rédigés par les habitants en           le 23 septembre dernier. Ces           invités à se retrouver pour
septembre dernier.                     « cahiers d’inspiration citoyenne »    échanger leurs points de vue.
                                       ont été travaillés par quelque         « Tous les dossiers proposés
Débutée en mai dernier,                200 personnes, plus de 1 000           seront étudiés entre février et
l’opération « 15 lieux à réinventer », ayant visité les différents lieux et   mars, et les projets répondant au
invite les Nantais à imaginer          livré des points de vue.               cahier des charges seront retenus
une nouvelle vie pour 15 lieux                                                pour être présentés aux Nantais »,
du patrimoine de la Ville : cinq       Esprit des lieux                       indique Claire Parda, qui
édifices, la chapelle du Martray, la   « Il faut conserver l’énergie          coordonne le projet pour la Ville
cocotte en verre, la salle Bretagne, créatrice » de la Dulcie galerie de      de Nantes. Viendra enfin, au
la Dulcie galerie de l’ancienne        l’ancienne école des Beaux-Arts        printemps 2018, le temps pour les
école des Beaux-arts, les bains-       de Nantes, indiquait notamment         Nantais de voter pour les projets
douches et dix espaces de              l’un des participants de cette         de leur choix. Les projets
plein-air. Le 6 novembre, place à      journée du 23 septembre. « La          « lauréats » devraient commencer
la phase d’appel à projets. Les        dimension naturelle et le libre        à se mettre en place à la fin de
porteurs de projets, particuliers,     accès doivent être préservés »         l’été ou au début de l’automne
associations, entreprises de           indiquait un autre participant à       2018.
l’économie sociale et solidaire, ont propos du Fort, espace vert de           EN SAVOIR PLUS
jusqu’à la fin janvier 2018 pour       2 hectares, planté de chênes           WWW.NANTES.FR/15LIEUX

                                                                                                         Nantes passion — 17
à vivre

Les
piscines
de Nantes
 Texte Loïc Abed-Denesle • Photos Régis Routier

Après cinq mois de travaux, la piscine
Gloriette rouvre ses bassins début
novembre. Fin février 2017, c’était
Jules-Verne, après dix mois de
rénovation, qui faisait peau neuve.
L’occasion de zoomer sur les piscines
nantaises.

                                                                         ACCESSIBILITÉ
DIVERSITÉ                                                                Des piscines pour tous
Envie de piquer une tête ?                                               Premier atout : la politique tarifaire, adaptée
                                                                         pour inciter notamment les plus jeunes (moins de 8 ans)
À Nantes, rien de plus facile !                                          et les familles à fréquenter les piscines. Des tarifs réduits
                                                                         et sociaux existent pour les moins de 18 ans,
Six piscines accueillent le public et offrent une diversité de
                                                                         les étudiants, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires
pratiques. Léo-Lagrange, à Gloriette, est la doyenne : elle dispose
                                                                         du RSA et les détenteurs de Carte blanche.
notamment de deux bassins couverts de 50 mètres et d’une fosse
                                                                         Autre atout : les horaires se calent sur les rythmes
profonde de 5 mètres. Cette configuration est unique en France.
                                                                         sociaux. On peut nager à partir de 8 heures à Gloriette
Jules-Verne, à l’est, propose un complexe aquatique avec
                                                                         le week-end et jusqu’à 23 heures au Petit-Port en semaine.
sept bassins. La Petite-Amazonie, à Malakoff-Pré-Gauchet,
                                                                         Les associations bénéficient de créneaux horaires pour
est idéale pour les familles et les enfants. La Durantière, à l’ouest,
                                                                         développer leurs activités, accessibles dès l’âge de 6 mois
est adaptée à l’apprentissage scolaire et associatif. Le Petit-Port,
                                                                         avec les bébés nageurs et jusqu’aux seniors avec l’essor
à deux pas du Campus du Tertre, dispose de quatre bassins
                                                                         de l’aquagym. Et pour les personnes en situation
dont un à vagues. Et celle des Dervallières, ouverte l’été, est la
                                                                         de handicap ou à mobilité réduite, l’accès aux bassins
seule piscine de plein air à Nantes et dans l’agglomération.
                                                                         nantais est facilité.

33 000                        abonnés
                              sont comptabilisés                1 007 232                           entrées tous publics ont
                                                                                                    été enregistrées en 2016
                                                                                                    dans les six piscines nantaises

18 — Nantes passion — #276 — novembre 2017
Allô
                                                                    Nantes
                                                                        OÙ CONSULTER LES
                                                                      HORAIRES DES PISCINES ?
                                                                    Grâce à l’appli mobile « Nantes dans ma poche »,
                                                                         disponible gratuitement sur smartphones
                                                                           et tablettes, vous pouvez consulter via
                                                                    le service « piscines » les horaires en temps réels
                                                                               des six établissements nantais.
                                                                       En cas de fermeture exceptionnelle de votre
                                                                               bassin préféré, vous êtes alerté !

SCOLARITÉ                                                             EN SAVOIR PLUS NANTES.FR/NANTES-DANS-MA-POCHE

Une attention particulière
pour les écoliers
                                       Chaque élève, à la fin
                                       du CM2 et entrant
                                       en classe de 6e, doit             COMMENT S’ABONNER
                                       savoir nager : c’est                AUX PISCINES ?
                                       un engagement de la                  Pour connaître les tarifs des piscines
                                       collectivité. Dans le                et les cartes d’abonnement existant,
                                       cadre de l’école, la Ville          vous pouvez accéder en ligne à toutes
                                       veille ainsi à l’égalité              les informations utiles et pratiques
                                       d’accès à la natation, une          pour bien choisir sa carte. Nominative
                                       des pratiques sportives           et disponible dans chaque établissement,
fondamentales. Près de 500 créneaux sont réservés aux                      une seule et même carte donne accès
                                                                       à toutes les piscines nantaises. Le décompte
scolaires et 56 éducateurs sportifs mis à disposition. Près
                                                                            de points s’effectue à chaque entrée
de 8 500 scolaires par an en bénéficient. Savoir nager, c’est                 et varie en fonction de la piscine.
également la possibilité de découvrir d’autres disciplines
                                                                                        EN SAVOIR PLUS
comme la voile et l’aviron que la Ville soutient fortement
                                                                                     NANTES.FR/PISCINES
via les plans de développement dédiés aux sports nautiques.

 Bon à savoir
 Les abonnements dans les piscines nantaises sont                   Posez vos questions
 valables deux ans. Grâce aux e-démarches, vous                     Par mail à questions@nantes.fr , sur les
 pouvez consulter le nombre et la durée de validité des             réseaux sociaux en utilisant #nantes , ou
                                                                    en appelant Allô Nantes (prix d’un appel local).
 points disponibles sur votre carte d’abonnement. Et la
 recharger en ligne, 24h24 et 7j/7. Pratique !
  EN SAVOIR PLUS NANTES.FR / RUBRIQUE E-DÉMARCHES

                                                                                                            Nantes passion — 19
en projet
                                                 CENTRE-VILLE

                                                                                                                                © Agence Leibar et Seigneurin
    À Désiré-Colombe, des logements,
          une crèche, un jardin...
D’ici le début 2019, c’est un pôle       rénové et complété de deux ailes      bretonnes venant du site
majeur de services et de logements       neuves.                               d’Harouys, mais aussi le photo
qui verra le jour au cœur de la ville,   Par beau temps, ils n’auront que      club nantais, la Confédération
à deux pas du musée Dobrée.              quelques pas à faire pour rejoindre   syndicale des familles, Graine
Le point sur l’avancement du             le jardin Say, 3 000 m² d’espaces     d’Europe, Accueil des villes de
chantier Désiré-Colombe.                 verts de proximité ouverts à tous     France, l’Amicale Lermite
Sur le site de l’ancienne bourse         les Nantais. Ce jardin sera rénové    Lamoricière... Le pôle intègrera
du travail, la dernière grue vient       et doté de bancs dont l’un sera       aussi le nouveau Salon Mauduit,
de quitter le chantier. Les volumes      conçu par des étudiants en design     réinterprété dans un cadre
bâtis sont tous en place, c’est          d’espaces du lycée Livet.             contemporain. D’une capacité
désormais à l’intérieur que se joue      Le monde associatif sera aussi        de 350 personnes, la salle pourra
la partie avec plaquistes et             largement présent sur le site :       accueillir conférences, expositions,
électriciens à l’œuvre. D’ici début      la bourse du travail et l’institut    spectacles ou événements
2019, l’ensemble du nouveau              Livet restaurés vont accueillir un    associatifs. Les bas-reliefs,
« quartier » se révélera. Il y a ceux    nouveau pôle associatif de près de    luminaires et balustrades Arts
qui habiteront là jour et nuit :         5 000 m², le plus grand de Nantes     déco, précieusement conservés
le site comptera 125 logements           avec la Maison des syndicats.         lors de la démolition des anciens
se déployant le long de cours            Ici, une cinquantaine                 Salons Mauduit, vont y être
arborées, dont 33 logements              d’associations seront hébergées       réinstallés à l’été 2018. Les
locatifs sociaux et 16 en accession      et se partageront bureaux, salles     premiers habitants devraient
abordable. Les 60 enfants de la          de réunions et de rencontres,         prendre leurs marques au même
crèche associative « Jours 2             espaces de pratique d’activités       moment tandis qu’associations et
Crèches » rejoindront eux le site        comme la danse ou la musique          crèche investiront les lieux fin
en journée : ils s’installeront dans     et espaces de convivialité. Parmi     2018-début 2019.
l’ancien pavillon des mutuelles          elles, les associations culturelles

                                                                                                          Nantes passion — 21
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler