Épidémie d'opioïdes au Canada : Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise - KPMG

 
Épidémie d'opioïdes au Canada : Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise - KPMG
Épidémie d’opioïdes au Canada : Pleins feux sur
                                                            les efforts provinciaux pour conjurer la crise
                                                            Document d’information no 2 | Mai 2018

Notre premier document d’information, Épidémie d’opioïdes : Pleins feux sur
les efforts internationaux pour conjurer la crise, brossait un portrait global des
différentes réactions internationales à la crise des opioïdes. Ce deuxième
document d’information porte sur le Canada et sur les mesures prises par les
gouvernements fédéral et provinciaux pour contrer cette urgence nationale.
L’épidémie d’opioïdes qui sévit actuellement au Canada a été décrétée crise nationale de santé publique1. Avec
quelque 2 500 décès apparemment liés aux opioïdes en 2016, ce qui correspond en moyenne à huit décès par jour2,
le Canada vient au deuxième rang des pays du monde pour la consommation d’opioïdes par habitant, derrière les
États-Unis3. Des données préliminaires pour 2017 laissent entrevoir que ce total dépassera 4 000 décès au Canada4.
La crise des opioïdes est un problème complexe. Son incidence varie d’une province à l’autre et ses conséquences
sur les personnes, les familles et les collectivités sont dévastatrices. Partout au pays, les organisations
gouvernementales et non gouvernementales, les professionnels de la santé et de la sécurité publique, et les
Canadiens multiplient les mesures pour tenter de sauver des vies.
En novembre 2016, la Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la crise des opioïdes a été la
première initiative d’importance prise par le gouvernement du Canada en réponse au problème5. Cette initiative a
donné lieu à la création de la Stratégie canadienne sur les drogues et autres substances (SCDAS) en décembre 2016
et au lancement d’une approche officielle fondée sur les quatre piliers suivants :
1.    Prévention
2.    Traitement
3.    Réduction des méfaits
4.    Application de la loi

La SCDAS utilise des données nationales actualisées et comparables pour soutenir la prise de décisions et
l’élaboration de politiques, et pour déterminer les tendances et les meilleures solutions à la consommation
problématique de substances6.
Sur le plan national
Dans son budget 2017, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il investirait 100 millions de dollars sur cinq ans
pour combattre la crise des opioïdes, et qu’il affecterait un autre montant de 22,7 millions de dollars expressément à
la SCDAS. Des sommes supplémentaires ont été affectées au Fonds pour la réduction des méfaits, qui appuie les
initiatives communautaires visant à réduire les taux d’hépatite C et de VIH7, afin d’offrir du soutien et de la formation
aux nouveaux sites de consommation supervisée au Canada8. Parmi les autres interventions pancanadiennes
amorcées en 2017, mentionnons le lancement des directives sur les ordonnances d’opioïdes9, l’autorisation accordée
à des sites de consommation supervisée d’offrir des services de vérification des drogues10, des outils d’éducation
des patients11 et l’appui à des projets pilotes visant à offrir des solutions pharmaceutiques plus sûres pour remplacer
les drogues illicites12.

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                               Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International              Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                                                                                           1
Épidémie d'opioïdes au Canada : Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise - KPMG
Sur le plan provincial
Ces stratégies sont également déployées à l’échelle provinciale. Le cadre d’action de la SCDAS guide les provinces
et les territoires grâce à la création d’un système coordonné de soins pour le traitement de la dépendance aux
opioïdes chez les patients et les membres de leur famille.
L’épidémie d’opioïdes sévit surtout dans les provinces les plus populeuses. L’Agence de la santé publique du
Canada révèle que la Colombie-Britannique a été la plus durement touchée : on y a enregistré 1 138 décès
apparemment liés aux opioïdes au cours des trois premiers trimestres de 2017. L’Ontario suit avec 942 décès pour la
même période, tandis que l’Alberta et le Québec en ont recensés respectivement 546 et plus de 9313. La figure 1 qui
suit illustre l’ampleur des décès liés aux opioïdes selon la province ou le territoire entre janvier et septembre 201714.
Figure 1 : Décès apparemment liés aux opioïdes, de janvier à septembre 2017

Source : Décès apparemment liés à la consommation d’opioïdes au Canada (mars 2018)

Malgré l’absence de preuve à cet effet, il est généralement reconnu que les communautés des Premières Nations
ont été touchées de façon disproportionnée par la crise des opioïdes15. Même si les membres des Premières Nations
ne représentent que 3,4 % de la population en Colombie-Britannique, ils sont cinq fois plus susceptibles d’être
victimes d’une surdose et trois fois plus susceptibles d’en mourir qu’un non-autochtone16. Les autochtones de
l’Alberta sont trois fois plus susceptibles de mourir d’une surdose d’opioïdes que les Albertains non autochtones17.
Il incombe aux provinces de veiller à ce que ces communautés bénéficient d’un accès équitable aux mêmes
traitements et de services adaptés à leur culture (voir l’étude de cas ci-dessous).

  Étude de cas : L’Autorité sanitaire des Premières Nations de la Colombie-Britannique consacrera 20 millions de
  dollars au cours des trois prochaines années à des services de traitement, de réduction des méfaits et de
  prévention destinés aux Premières Nations de la Colombie-Britannique. La première année, l’argent sera
  principalement affecté au développement de projets de réduction des méfaits adaptés à la culture dans
  55 communautés. Cette injection de fonds permettra également de faire passer de 126 à 203 le nombre des
  communautés qui ont reçu une formation sur la naloxone et d’en ajouter 43 aux 86 qui servent déjà de points de
  distribution de naloxone18. Il faut espérer que ces initiatives aideront à conjurer le problème plus efficacement que
  les services actuellement offerts qui, pour la plupart, ne s’adressent pas expressément à la population
  autochtone de la Colombie-Britannique.

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                               Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                           2
Les enjeux locaux nécessitent des initiatives localisées et les provinces les plus populeuses du Canada ont élaboré
des politiques afin d’affronter la crise des opioïdes sous plusieurs angles. Nous décrivons dans les pages qui suivent
les différentes mesures prises par les gouvernements des provinces les plus populeuses du Canada dans le cadre de
la SCDAS et de ses quatre champs d’action. Nous mentionnons également les démarches importantes entamées
par certaines des provinces les moins populeuses afin de conjurer la crise.

           Colombie-Britannique
Province la plus durement touchée par la crise, la Colombie-Britannique a adopté diverses mesures pour combattre la
dépendance aux opioïdes, des premiers signes aux conséquences d’une surdose.
L’association Drug Overdose and Alert Partnership (DOAP) a été fondée en 2014 afin de prévenir et de réduire les
méfaits de la toxicomanie. Cette association notamment repère et diffuse des renseignements à jour sur les méfaits
de la toxicomanie, comme les surdoses, les réactions indésirables aux produits contaminés et d’autres problèmes19.
En outre, elle a publié sa stratégie d’intervention en matière de surdose d’opioïdes (DOORS) le 4 février 201620,
laquelle précise un nombre de mesures clés dans le cadre de la SCDAS que les organismes municipaux, provinciaux
et fédéraux peuvent adopter pour contribuer à la lutte contre la crise des opioïdes en Colombie-Britannique. Ces
mesures comprennent :
–     un accès accru à la naloxone, un antidote aux surdoses d’opioïdes, par la modification des pratiques et des
      politiques gouvernementales, comme méthode de réduction des méfaits;
–     l’amélioration de l’éducation, de la formation et des services relatifs à la prévention des surdoses, notamment la
      création d’un comité de surveillance des ordonnances;
–     une meilleure surveillance et utilisation des données sur les surdoses comme mode de prévention et
      d’application de la loi, notamment un échange de données plus efficace entre les forces de l’ordre, la santé
      publique, les chercheurs, les coroners, et les laboratoires de toxicologie et d’analyse dans le but d’apporter des
      améliorations aux plans d’intervention et aux avertissements précoces et de réduire ainsi les méfaits.

À la suite de l’urgence de santé publique décrétée en avril 2016 par l’agent de santé publique de la Colombie-
Britannique21, la province a amorcé la collecte de données en temps réel sur la crise des opioïdes, lesquelles font
depuis l’objet de rapports et d’analyses dans le système de soins de santé. Ces données permettent de déterminer
immédiatement les zones à risque et de prendre des mesures pour avertir et protéger les consommateurs de
drogues. De plus, en raison de la gravité de la crise, la province a vite fait de devancer les autres dans la création
d’un réseau de services de santé mentale et de traitement des dépendances. Ce réseau vise à accroître le nombre
de fournisseurs en mesure de prescrire une thérapie de substitution aux opioïdes, comme la méthadone et le
suboxone. Il vise aussi l’élaboration, par le Comité consultatif sur les lignes directrices et les protocoles, de projets
de directives et de cheminements cliniques standard pour diagnostiquer et gérer les troubles de dépendance en
première ligne22.

    Étude de cas : Formation pour les médecins de famille – En Colombie-Britannique, une attention particulière a été
    accordée à la formation des médecins en première ligne pour qu’ils puissent prescrire des substituts aux
    opioïdes23. En six mois, le nombre de médecins prescrivant des substituts aux opioïdes est passé de 800 à 1 400,
    et le nombre de personnes suivant une thérapie de substitution, de 22 000 à 27 00024.

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                               Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                           3
Alberta
En mai 2017, le ministère de la Santé de l’Alberta a institué la Commission de réaction à la situation d’urgence des
opioïdes (Opioid Emergency Response Commission) dans le cadre de la Réglementation en matière de réaction à la
situation d’urgence des opioïdes prévue par la Loi sur la santé publique. La commission supervise et met en œuvre
en coordination des mesures d’urgence selon six axes stratégiques : la réduction des méfaits, les traitements, la
prévention, l’application de la loi et le contrôle de l’approvisionnement, la collaboration, la surveillance et les analyses.
Les représentants de la commission proviennent de divers groupes touchés par la crise des opioïdes, dont les forces
policières, les communautés autochtones, les experts en programmes de réduction de méfaits et les associations de
parents25.
Afin de favoriser la prévention de la dépendance aux opioïdes, la commission suit de près les données liées aux
opioïdes. Elle publie d’ailleurs des rapports de surveillance trimestriels, lesquels sont utilisés pour évaluer le bon et le
mauvais usage des opioïdes et d’autres narcotiques recensés par les mécanismes existants de surveillance de la
santé publique26. En partenariat avec le Collège des médecins et des chirurgiens de l’Alberta, la province a instauré
une nouvelle norme de pratique en matière d’ordonnances d’opioïdes comme analgésiques en vue d’assurer un
meilleur contrôle des ordonnances de médicaments et de mettre en œuvre de nouveaux outils de prévention du
mauvais usage de médicaments d’ordonnance. Collaborer étroitement avec les médecins au contrôle des
ordonnances d’opioïdes devrait contribuer aux efforts pour trouver d’autres méthodes plus sûres de traitement de la
douleur27.
Sur le plan du traitement, l’Alberta offre des services d’entretien à la méthadone et au suboxone aux personnes
dépendantes aux opioïdes28. Le Programme sur la pharmacodépendance aux opioïdes du ministère de la Santé de
l’Alberta prévoit un programme d’essais pilotes aux fins duquel une drogue injectable, l’hydromorphone, sera mise à
l’essai pour traiter la dépendance aux opioïdes. Le recours à cette drogue a pour but d’aider les personnes qui ne
réagissent pas à la méthadone ni au suboxone administrés par voie orale29.
En outre, la commission offre des subventions pour le financement d’initiatives communautaires de sensibilisation du
public à la crise des opioïdes. Ce programme constitue une importante initiative de traitement et de prévention en ce
qui a trait aux aspects liés à la santé mentale de la crise des opioïdes30. (Voir l’étude de cas ci-dessous pour plus de
détails.)
L’Alberta travaille également à la mise en œuvre de programmes de réduction des méfaits et en voici quelques
exemples :
–     Soutiens de proximité et par les pairs;
–     Distribution de seringues et d’autre matériel de réduction des méfaits, telle la naloxone, dans les villes de
      l’Alberta;
–     Services de consommation supervisée, ce qui comprend des sites d’injection offrant un milieu sûr et hygiénique
      aux utilisateurs de drogues sous la supervision d’un personnel qualifié31.
La commission a consacré 2,6 millions de dollars aux ressources des Law Enforcement Response Teams en Alberta
(ALERT) qui se spécialisent dans les interventions en situation de surdose d’opioïdes. La commission a aussi accordé,
dans le cadre du fonds sur les produits de la criminalité, un financement totalisant 220 000 dollars aux forces
policières et à leurs partenaires afin de sensibiliser la population aux dangers du fentanyl et d’autres drogues.

    Étude de cas : Le ministère de la Santé de l’Alberta a consacré 700 000 $ à une campagne de sensibilisation
    portant sur la crise des opioïdes dans la province et sur l’usage de la naloxone pour sauver des vies. La campagne
    utilise comme supports publicitaires des panneaux-réclames, des spots dans les réseaux sociaux et à la radio,
    des annonces dans les campus, les bars et les transports publics. Ses messages parlent de prévention des
    surdoses et des ressources accessibles aux consommateurs d’opioïdes illicites. La campagne cible les
    consommateurs de narcotiques tels que le fentanyl, tout en offrant des renseignements utiles pour leurs amis,
    leur famille et les citoyens qui jusqu’ici ont été épargnés par la crise des opioïdes32.

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                               Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                           4
Ontario
En 2016, l’Ontario a mis en œuvre une première stratégie globale pour prévenir les dépendances et les surdoses aux
opioïdes. Elle a amélioré la collecte des données, modernisé les pratiques en matière d’ordonnance et de délivrance
et relié les patients à des services de traitement des toxicomanies de grande qualité33.
À l’instar des autres provinces populeuses, l’Ontario a instauré un nouveau système de surveillance et de
signalement pour intervenir plus rapidement en cas de surdose d’opioïdes, et informer sur la façon d’appliquer un
traitement efficace. L’accès à la naloxone, un médicament pour traiter les surdoses d’opioïdes, a également été
élargi. En effet, elle est désormais disponible gratuitement en pharmacie et auprès d’organisations admissibles pour
les patients et les familles afin de prévenir les décès par surdose et de renforcer la réduction des méfaits. De même,
l’accès au suboxone a été augmenté par l’intermédiaire des centres de contrôle. L’Ontario a également investi
17 millions de dollars par année pour créer et améliorer 17 cliniques de douleur chronique sur son territoire, et ainsi
s’assurer que les patients reçoivent des soins appropriés rapidement.
L’Ontario a commencé à élaborer des normes fondées sur les données probantes pour les médecins et les
fournisseurs de soins de santé relativement à la prescription appropriée d’opioïdes, et ces normes seront publiées à
la fin de 2018. Elles visent à prévenir la délivrance non nécessaire et les ordonnances excessives d’analgésiques dans
le but d’enrayer la dépendance aux opioïdes. Conjointement avec la surveillance des ordonnances, les formules très
puissantes des opioïdes à action prolongée ont été retirées de la liste du formulaire de médicaments de l’Ontario à
compter du 1er janvier 2017 afin de prévenir la dépendance et de favoriser la prescription d’antidouleurs appropriés.
L’Ontario a aussi mis en œuvre des contrôles plus rigoureux des ordonnances et de la délivrance de timbres de
fentanyl en vertu desquels les patients doivent désormais retourner les timbres de fentanyl utilisés à leur pharmacie
avant que d’autres timbres puissent être remis.
La Loi fédérale sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose a été mise en application en mai 2017, car
on s’est rendu compte que les usagers de drogues hésitaient à composer le 911 en situation de surdosage, de peur
de se voir accusés d’une infraction criminelle, dont de possession de drogue. Le projet de loi d’initiative
parlementaire cherchait à empêcher que toute personne appelant le 911 soit inculpée pour ce chef d’accusation;
toutefois en Ontario, il était déjà évident qu’aucune arrestation n’avait eu lieu à cet effet avant l’adoption de la Loi.
Dans certains secteurs, tels que Peterborough, les organismes d’application de la loi étendront l’application de
l’immunité aux gens libérés avec une ordonnance de probation, purgeant une condamnation avec sursis ou en
libération conditionnelle34.
En mettant l’accent sur la prévention, les traitements, la réduction des méfaits et des mesures d’application de la loi,
l’Ontario entend non seulement sauver des vies, mais aussi améliorer la qualité de vie de ses familles et de ses
collectivités par la prévention et la réduction de l’usage abusif d’opioïdes.

  Étude de cas : L’Ontario a approuvé un financement de quelque 7 millions de dollars destiné à sept centres
  d’injection supervisée. Cinq de ces centres ont été ouverts entre août 2017 et février 2018. Ces centres offrent
  des services et des mesures de soutien essentiels à la réduction des méfaits, tels que des injections supervisées
  et un accès à des traitements d’atténuation, comme le suboxone35. L’efficacité du suboxone a déjà été
  démontrée en Ontario lors d’une étude médicale regroupant six communautés des Premières Nations à
  Thunder Bay. Environ 95 % des participants de l’étude ont adopté une solution de remplacement aux opiacés
  dans les 30 jours après avoir eu accès au matériel de réduction des méfaits36.

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                               Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                           5
Québec
Le Collège des médecins et l’Ordre des pharmaciens du Québec se sont engagés à lutter contre la crise des opioïdes
dans leur province37.
Le Québec a commencé à mobiliser des partenaires stratégiques afin d’établir un plan d’action pour l’usage
sécuritaire d’opioïdes comme mesure de prévention contre la crise. À cette fin, le Québec a établi un programme de
surveillance des ordonnances visant à déterminer les prescripteurs à haut risque et les patients à risque. Les
interventions comprendront aussi des programmes ciblés de formation et de perfectionnement professionnels afin
de réduire ou d’éliminer la prescription systématique d’opioïdes à long terme pour le traitement de la douleur
postopératoire. Le Québec fera également la promotion d’un programme commun dans les universités pour la
gestion de la douleur chronique.
Au besoin, des mesures supplémentaires relevant de la compétence des ordres professionnels (visites d’inspection,
enquêtes officielles ou processus disciplinaires) pourraient faire office de mesures d’application de la loi. Afin
d’améliorer la réduction des méfaits, le Québec a également créé un programme de naloxone à emporter à domicile
en vertu duquel les fournisseurs de services sociaux, y compris les premiers intervenants, les paramédicaux, les
pompiers et les forces policières, reçoivent une formation pour utiliser les trousses de naloxone.

  Étude de cas : Parallèlement à l’augmentation des décès liés aux opioïdes, le nombre d’ordonnances d’opioïdes
  au Québec s’est accru en moyenne de 28 % entre 2011 et 201638. Ayant décelé un certain nombre de lacunes
  dans la surveillance des ordonnances dans la province, le Collège des médecins et l’Ordre des pharmaciens du
  Québec ont demandé l’établissement d’un programme de surveillance des ordonnances en 2016.
  L’ordonnance établie par un médecin ou un pharmacien sera bientôt surveillée de façon électronique par le
  Dossier Santé Québec (DSQ) et toute pratique non conforme pourra faire l’objet d’une enquête. Le nouveau
  système déterminera les prescripteurs à haut risque et les patients à risque, encouragera l’usage optimal
  d’opioïdes et modifiera les pratiques de prescription dans les hôpitaux, notamment la prescription systématique
  d’opioïdes à long terme pour traiter la douleur postopératoire39.

Autres provinces et les territoires
Voici des démarches importantes entreprises par d’autres provinces pour conjurer la crise des opioïdes.

Nouveau-Brunswick
Dans le cadre de sa vision « Un patient, un dossier », le Nouveau-Brunswick a mis en place un Système
d’information sur les médicaments. À l’instar des systèmes implantés dans d’autres provinces, celui du Nouveau-
Brunswick renferme les antécédents pharmaceutiques en temps réel des patients qui ont fait l’objet d’une
ordonnance dans une pharmacie de la province40. Le Système d’information sur les médicaments et le programme
provincial de surveillance des médicaments41 affichent les renseignements sur l’ordonnance d’un patient à même le
dossier de santé informatisé provincial. Dans la prochaine année, le programme sera doté d’éléments qui
déclencheront des alertes en temps réel pour aider les médecins prescripteurs et les pharmaciens à détecter les
problèmes potentiels. Ces éléments englobent les abus du système d’ordonnances, lesquels renvoient à une même
ordonnance exécutée dans plusieurs pharmacies. Il est à espérer que ces mesures permettront aux cliniciens de
prendre des décisions plus sûres et plus éclairées, ce qui constitue une importante initiative de prévention pour la
province.

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                               Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                           6
Terre-Neuve-et-Labrador
En août 2017, le gouvernement provincial de Terre-Neuve-et-Labrador a accordé un financement au Comité SIDA de
Terre-Neuve-et-Labrador et aux quatre autorités sanitaires régionales pour établir un programme de naloxone à
emporter à domicile. Les trousses de naloxone devraient être disponibles à la fin de novembre42. Cette démarche
s’est effectuée en parallèle avec d’autres importantes mesures de lutte contre la crise des opioïdes, notamment :
–      l’élaboration d’un processus sûr d’ordonnance en partenariat avec le Collège des médecins et des chirurgiens de
       Terre-Neuve-et-Labrador et la faculté de médecine de l’Université Memorial;
–      la mise en application des nouvelles normes du Newfoundland and Labrador Pharmacy Board exigeant que
       toutes les pharmacies soient reliées au réseau provincial des pharmacies;
–      l’élaboration d’un programme provincial de contrôle des ordonnances de médicaments;
–      l’amélioration de l’accès à des options efficaces de traitement, y compris l’accès au suboxone en remplacement
       de la méthadone, et à d’autres mesures de réduction des méfaits;
–      l’élaboration d’un programme de sensibilisation et d’éducation sur les opioïdes.

Réflexions finales
Chacune des provinces les plus populeuses du Canada a mis en œuvre des démarches importantes en vue de
conjurer la crise des opioïdes. Le tableau qui suit résume les démarches abordées dans le présent document.

                                 Prévention                             Traitement          Réduction des méfaits                Application de la loi
    Colombie-            –      Collecte de                     –      Constitution d’un    –   Diffusion                    –      Échange de
    Britannique                 données en                             réseau de                d’information par la                données plus
                                temps réel pour                        services de santé        DOAP sur les méfaits                efficace entre les
                                déceler les zones                      mentale et de            de la consommation                  forces de l’ordre, la
                                à risque et                            traitement des           de substances                       santé publique, les
                                permettre des                          dépendances          –   Accès accru à la                    chercheurs, les
                                mesures                         –      Augmentation du          naloxone                            coroners, et les
                                proactives dans                        nombre de                                                    laboratoires de
                                ce domaine                             fournisseurs de                                              toxicologie et
                         –      L’amélioration de                      soins de santé qui                                           d’analyse dans le
                                l’éducation, de la                     peuvent prescrire                                            but d’apporter des
                                formation et des                       des thérapies de                                             améliorations aux
                                services relatifs à                    substitution aux                                             plans d’intervention
                                la prévention des                      opioïdes                                                     et aux
                                surdoses,                                                                                           avertissements
                                                                –      Élaboration de
                                notamment la                                                                                        précoces et de
                                                                       projets de
                                création d’un                                                                                       réduire ainsi les
                                                                       directives et de
                                comité de                                                                                           méfaits
                                                                       cheminements
                                surveillance des                       cliniques
                                ordonnances                            standards pour
                         –      Formation sur la                       diagnostiquer et
                                prescription de                        gérer les troubles
                                substituts                             de dépendance
                                d’opioïdes pour                        aux opioïdes
                                les médecins de
                                première ligne

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                                 Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                            Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                             7
Prévention                             Traitement          Réduction des méfaits                Application de la loi
 Alberta                 –      Publication de                  –      Services             –   Soutiens de proximité        –      Création du groupe
                                rapports de                            d’entretien à la         et par les pairs                    de travail ALERT
                                surveillance                           méthadone et au      –   Distribution de                     pour intervenir en
                                trimestriels, qui                      suboxone                 seringues ou d’autre                situation de
                                servent à évaluer               –      Programme de             matériel de réduction               surdose d’opioïdes
                                le bon et le                           mise à l’essai           des méfaits dans les         –      Financement dans
                                mauvais usage                          d’une drogue             villes de l’Alberta                 le cadre du fonds
                                d’opioïdes                             injectable,                                                  sur les produits de
                                                                                            –   Services de
                         –      Instauration d’une                     l’hydromorphone,         consommation et                     la criminalité
                                nouvelle norme                         comme traitement         sites d’injection                   destiné aux forces
                                de pratique                            potentiel de la          supervisés                          policières et à leurs
                                concernant la                          dépendance aux                                               partenaires des
                                prescription                           opioïdes pour                                                collectivités afin de
                                sécuritaire et                         ceux qui ne                                                  sensibiliser la
                                amélioration de la                     réagissent pas au                                            population aux
                                surveillance en                        suboxone ni à la                                             dangers du fentanyl
                                matière de                             méthadone                                                    et d’autres drogues
                                médicaments                     –      Offre de
                                d’ordonnance                           subventions afin
                                                                       de financer les
                                                                       initiatives
                                                                       communautaires
                                                                       de sensibilisation
                                                                       du public

 Ontario                 –      Retrait des                     –      Lancement d’un       –   Accès élargi à la            –      Mise en œuvre de
                                formules très                          nouveau système          naloxone, un antidote               la Loi sur les bons
                                puissantes                             de surveillance et       pour les surdoses                   samaritains
                                d’opioïdes à                           de signalement           d’opioïdes                          secourant les
                                action prolongée                       des surdoses afin        maintenant disponible               victimes de
                                de la liste du                         d’intervenir plus        gratuitement pour les               surdose pour que
                                formulaire de                          rapidement en cas        patients et les                     les gens qui
                                médicaments de                         de surdoses              familles                            composent le 911
                                l’Ontario                              d’opioïdes et        –   Accès élargi au                     ne soient pas
                         –      Ordonnance et                          d’informer sur le        suboxone par                        accusés de
                                délivrance de                          meilleur moyen de        l’intermédiaire de                  possession de
                                timbres de                             diriger les gens         centres contrôlés                   drogues
                                fentanyl soumises                      vers un traitement                                    –      Élargissement de la
                                à des contrôles                        efficace                                                     portée de la Loi afin
                                plus rigoureux                  –      Création ou                                                  de prévoir
                         –      Publication des                        amélioration de                                              l’immunité aux
                                normes de qualité                      17 cliniques de                                              gens libérés avec
                                relatives à la                         douleur chronique                                            une ordonnance de
                                prescription                                                                                        probation, purgeant
                                appropriée                                                                                          une condamnation
                                d’opioïdes                                                                                          avec sursis ou en
                                fondées sur les                                                                                     libération
                                données                                                                                             conditionnelle
                                probantes pour
                                les médecins et
                                les fournisseurs
                                de soins de santé
                                d’ici la fin de 2018

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                                 Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                            Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                             8
Prévention                             Traitement           Réduction des méfaits                Application de la loi
 Québec                  –      Établissement                   –      Promotion d’un        –   Mise en œuvre d’un           –      Pouvoirs
                                d’un programme                         programme                 programme de                        additionnels
                                de surveillance                        commun dans les           trousses de naloxone                accordés aux
                                des ordonnances                        universités pour la       à emporter à domicile               ordres
                                et détermination                       gestion de la         –   Formation sur                       professionnels afin
                                des prescripteurs                      douleur chronique         l’utilisation des                   d’instaurer des
                                à haut risque et                                                 trousses de naloxone                visites d’inspection,
                                des patients à                                                   pour les fournisseurs               des enquêtes
                                risque                                                           de services sociaux, y              officielles ou des
                                                                                                 compris les premiers                processus
                                                                                                 intervenants, les                   disciplinaires
                                                                                                 paramédicaux, les
                                                                                                 pompiers et les
                                                                                                 forces policières

Dans notre document d’information précédent, Épidémie d’opioïdes : Pleins feux sur les efforts internationaux pour
conjurer la crise, nous avions déjà conclu qu’il n’y avait pas de solution miracle. La situation n’est pas différente au
Canada. Puisque le Canada est, malheureusement, un des chefs de file mondiaux de la consommation et de l’abus
d’opioïdes, l’adoption d’une approche audacieuse pour lutter contre cette crise est urgente.
Du côté positif, une stratégie fédérale a été élaborée et est actuellement déployée dans tout le pays. Les provinces
conçoivent des approches adaptées à leur situation locale et les études de cas soulignées dans le présent document
indiquent qu’il y a des avancées sur les quatre axes d’intervention précisés dans la Stratégie canadienne sur les
drogues et autres substances (SCDAS) : la prévention, le traitement, la réduction des méfaits et l’application de la loi.

La plus grande source de frustration tient au fait que les efforts concertés n’ont pas encore donné de meilleurs
résultats. Si des mesures favorables se prennent, il est encore trop tôt pour affirmer que le vent est en train de
tourner. Pour que le changement s’opère, il faut un sentiment d’urgence, une vision et du financement. De toute
évidence, le sentiment d’urgence est présent. La vision se met en place. Et les prochaines élections fédérales et
provinciales nous indiqueront si les électeurs et les décideurs politiques sont disposés à investir dans une multitude
de solutions susceptibles d’influer concrètement sur la vie de Canadiens touchés par l’épidémie d’opioïdes.

Pour nous joindre
Jennifer Shulman                                     Emmeline Roodenburg                                Kayleigh O'Malley
Associée,                                            Directrice,                                        Directrice,
Fiscalité                                            Services-conseils – Management                     Fiscalité
416-777-3265                                         416-777-8854                                       416-777-3122
jennifershulman@kpmg.ca                              eroodenburg@kpmg.ca                                kayleighomalley1@kpmg.ca

kpmg.ca/healthcare

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet                                  Épidémie d’opioïdes au Canada :
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295
                                                                                             Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise

                                                                                                                                                              9
Références
1.
      SANTÉ CANADA. Nouvelles initiatives fédérales visant à remédier à la crise des opioïdes, [En ligne],
      2017. [https://www.canada.ca/fr/sante-
      canada/nouvelles/2017/11/nouvelles_initiativesfederalesvisantaremedieralacrisedesopioides.html]
      (Consulté le 13 avril 2018).
2.
      HOWLETT, Karen. « Opioid-related overdose figures show grim reality of Canadian epidemic », The
      Globe and Mail, [En ligne], 2017. [https://www.theglobeandmail.com/news/national/opioid-related-
      overdose-figures-show-grim-reality-of-canadian-epidemic/article36257932/] (Consulté le 13 avril
      2018).
3.
      AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA. Le gouvernement du Canada renforce son
      programme de réduction des méfaits pour prévenir les maladies infectieuses, [En ligne], 2017.
      [https://www.canada.ca/fr/sante-
      publique/nouvelles/2017/11/le_gouvernement_ducanadarenforcesonprogrammedereductiondesmefa
      it.html] (Consulté le 13 avril 2018).
4.
      AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA. Rapport national : Décès apparemment liés à la
      consommation d’opioïdes au Canada, [En ligne], 2018. [https://www.canada.ca/fr/sante-
      publique/services/publications/vie-saine/rapport-national-deces-apparemment-lies-consommation-
      opioides-publie-mars-2018.html] (Consulté le 13 avril 2018).
5.
      GOUVERNEMENT DU CANADA. Mesures du gouvernement du Canada sur les opioïdes : 2016 et
      2017, [En ligne], 2017. [https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/publications/vie-
      saine/mesures-opioides-2016-2017.html] (Consulté le 13 avril 2018).
6.
      Ibid, source 5.
7.
      Ibid, source 3.
8.
      Ibid, source 3.
9.
      SANTÉ CANADA. Rapport d’étape sur la Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la
      crise des opioïdes au Canada, [En ligne], 2017. [http://www.ccsa.ca/Resource%20Library/CCSA-
      Addressing-Opioid-Crisis-in-Canada-Summary-Report-2017-fr.pdf] (Consulté le 13 avril 2018).
10.
      SANTÉ CANADA. La ministre de la Santé annonce de nouveaux projets visant à remédier à la crise
      des opioïdes, [En ligne], 2017. [https://www.newswire.ca/news-releases/la-ministre-de-la-sante-
      annonce-de-nouveaux-projets-visant-a-remedier-a-la-crise-des-opioides-657776103.html] (Consulté
      le 13 avril 2018).
11.
      Ibid, source 9.
12.
      Ibid, source 10.
13.
      Ibid, source 4.
14.
      Ibid, source 4.
15.
      TUNNEY, Catharine. « Opioid Stats Coming into Focus, but Impact on Indigenous Communities
      Largely Unknown », CBC News, [En ligne], 2017. [http://www.cbc.ca/news/politics/opioid-use-
      indigenous-1.4290429] (Consulté le 23 avril 2018).
16.
      FIRST NATIONS HEALTH AUTHORITY. Overdose Data and First Nations in BC, [En ligne], 2017.
      [http://www.fnha.ca/newsContent/Documents/FNHA_OverdoseDataAndFirstNationsInBC_Preliminary
      Findings_FinalWeb.pdf] (Consulté le 23 avril 2018).
17.
      CBC NEWS. Rate of Opioid Overdose Deaths 3 Times Higher among Indigenous Albertans, [En
      ligne], 2017. [http://www.cbc.ca/news/canada/calgary/first-nation-aboriginal-deaths-overdoses-
      opioid-alberta-indigenous-drugs-1.4393259] (Consulté le 23 avril 2018).
18.
      HYSLOP, Katie. « First Nations Receive $20 Million for Opioid Crisis », The Tyee, [En ligne], 2018.
      [https://thetyee.ca/News/2018/02/09/First-Nations-Receive-20-Million-For-Opioid-Crisis/] (Consulté le
      23 avril 2018).
19.
      BC CENTRE FOR DISEASE CONTROL. BC DOAP Opioid Overdoes Response Strategy, [En ligne],
      2017. [http://www.bccdc.ca/resource-
      gallery/Documents/Educational%20Materials/Epid/Other/Opioid%20Overdose%20Response%20Strat
      egy%20Final.pdf] (Consulté le 13 avril 2018).

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
                                                                                                                      Épidémie d’opioïdes au Canada :
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise
                                                                                                                                                           10
20.
      BC DRUG OVERDOSE AND ALERT PARTNERSHIP. Key Recommendations of the BC Drug Overdose
      and Alert Partnership Opioid Overdose Response Strategy, [En ligne], 2017.
      [http://www.bccdc.ca/resource-gallery/Documents/DOORS%20naloxone%20update%20-
      %20April%202017.pdf] (Consulté le 13 avril 2018).
21.
      BRITISH COLUMBIA OVERDOSE AWARENESS. How the Province is Responding, [En ligne], 2017.
      [https://www2.gov.bc.ca/gov/content/overdose/how-the-province-is-responding] (Consulté le 13 avril
      2018).
22.
      MINISTRY OF MENTAL HEALTH AND ADDICTIONS. Responding to BC’s Illegal Drug Overdose
      Epidemic – Progress Update, [En ligne], 2018. [https://www2.gov.bc.ca/assets/gov/overdose-
      awareness/final_responding_to_bcs_opioid_overdose_epidemic_-_progress_updatejan_2018.pdf]
      (Consulté le 13 avril 2018).
23.
      STUECK, Wendy. « The Worst Agony of my Life to Absolutely Normal », The Globe and Mail, [En
      ligne], 2017. [https://www.theglobeandmail.com/news/british-columbia/a-bc-clinic-is-showing-how-
      quick-treatment-can-get-patients-offopioids/article33815291/] (Consulté le 13 avril 2018).
24.
      Ibid, source 22, page 8.
25.
      GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA. Ministers Opioid Emergency Response Commission, [En ligne],
      2016. [https://www.alberta.ca/opioid-emergency-response-commission.aspx] (Consulté le 13 avril
      2018).
26.
      GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA. Opioids Report, [En ligne], 2017. [https://www.alberta.ca/opioid-
      reports.aspx] (Consulté le 13 avril 2018).
27.
      GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA. Province Bolsters Opioid Action Plan to Save Lives, [En ligne],
      2016. [https://www.alberta.ca/release.cfm?xID=4370949c41f38-b3bb-e166-75134c94cf0754cd]
      (Consulté le 13 avril 2018).
28.
      ALBERTA HEALTH SERVICES. Addiction Services – Opioid Dependency Program, [En ligne], 2017.
      [https://www.albertahealthservices.ca/info/service.aspx?id=1000286] (Consulté le 13 avril 2018).
29.
      CRYDERMAN, Kelly. « Alberta to test new treatment for opioid addiction », The Globe and Mail, [En
      ligne], 2017. [https://www.theglobeandmail.com/news/alberta/alberta-to-test-new-treatment-for-
      opioid-addiction/article36805946/] (Consulté le 13 avril 2018).
30.
      GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA. Opioid Public Awareness Grants for Communities, [En ligne],
      2018. [https://www.alberta.ca/opioid-public-awareness-grants-communities.aspx] (Consulté le
      13 avril 2018).
31.
      GOUVERNEMENT DE L’ALBERTA. Supervised Consumption Services, [En ligne], 2017.
      [https://www.alberta.ca/supervised-consumption-services.aspx] (Consulté le 13 avril 2018).
32.
      WOOD, James. « AHS Launches New Opioid Awareness Campaign », Calgary Herald, [En ligne],
      2018. [http://calgaryherald.com/news/local-news/ahs-launches-new-opioid-awareness-campaign]
      (Consulté le 17 avril 2018).
33.
      MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE DE L’ONTARIO. L’Ontario adopte des
      mesures pour prévenir l’abus d’opioïdes, [En ligne], 2016.
      [https://news.ontario.ca/mohltc/fr/2016/10/lontario-adopte-des-mesures-pour-prevenir-labus-
      dopioides.html] (Consulté le 13 avril 2018).
34.
      VANDONK, Todd. « Good Samaritan Overdose Act allows people to call 911 and not fear criminal
      charges », MyKawartha.com, [En ligne], 2017. [https://www.mykawartha.com/news-story/7318243-
      good-samaritan-overdose-act-allows-people-to-call-911-and-not-fear-criminal-charges/] (Consulté le
      25 avril 2018).
35.
      MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE DE L’ONTARIO, L’Ontario agit
      rapidement pour accroître les programmes salvateurs de prévention des surdoses, [En ligne], 2018.
      [https://news.ontario.ca/mohltc/fr/2018/03/lontario-agit-rapidement-pour-accroitre-les-programmes-
      salvateurs-de-prevention-des-surdoses.html] (Consulté le 13 avril 2018).
36.
      THOMPSON, Jon. « Northwestern Ontario’s uphill battle against opioid addiction », TVO, [En ligne].
      2017. [https://tvo.org/article/current-affairs/the-next-ontario/northwestern-ontarios-uphill-battle-
      against-opioid-addiction] (Consulté le 13 avril 2018).
37.
      GOUVERNEMENT DU CANADA. Déclaration conjointe sur les mesures visant à remédier à la crise
      des opioïdes, [En ligne], 2016. [https://www.canada.ca/fr/sante-
      canada/services/toxicomanie/conference-opioides/declaration-conjointe-mesures-visant-remedier-
      crise-opioides.html] (Consulté le 13 avril 2018).

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
                                                                                                                      Épidémie d’opioïdes au Canada :
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise
                                                                                                                                                           11
38.
      ROBILLARD, Jean-Philippe. « Lacunes dans le contrôle des opioïdes au Québec », Radio-Canada, [En
      ligne], 2017. [https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1035224/opioides-dossier-sante-quebec-controle-
      surveillance-ordonnances-medecins-pharmaciens-patients-laxisme-lacunes-abus-fraudes] (Consulté
      le 13 avril 2018). [Accessed April 13, 2018].
39.
      DAOUST-BOISVERT, Amélie. « Médecins et pharmaciens sous surveillance », Le Devoir, [En ligne],
      2018. [https://www.ledevoir.com/societe/sante/524906/crise-des-opioides-medecins-sous-
      surveillance] (Consulté le 13 avril 2018).
40.
      CONSEIL DE LA SANTÉ DU NOUVEAU-BRUNSWICK. New Brunswick Drug Information System goes
      Provincewide, [En ligne], 2017. [https://www.nbhc.ca/new-brunswick-drug-information-system-goes-
      provincewide#.WtDdA8Kotok] (Consulté le 13 avril 2018).
41.
      GOUVERNEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Programme de surveillance pharmaceutique et
      Système d’information sur les médicaments, [En ligne], 2017.
      [http://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/sante/AssurancemaladiesMedicaments/Programme-
      de-surveillance-pharmaceutique-Systeme-information-sur-les-medicaments.html] (Consulté le
      13 avril 2018).
42.
      GOUVERNEMENT DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR. Stronger Communities through Improved
      Health Care, [En ligne], 2016. [http://www.releases.gov.nl.ca/releases/2016/health/1121n04.aspx]
      (Consulté le 13 avril 2018).

© 2018 KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée et cabinet
membre du réseau KPMG de cabinets indépendants affiliés à KPMG International
                                                                                                                      Épidémie d’opioïdes au Canada :
Cooperative (« KPMG International »), entité suisse. Tous droits réservés. 20295          Pleins feux sur les efforts provinciaux pour conjurer la crise
                                                                                                                                                           12
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler