PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019

 
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
www.energiesdelamer.eu

            Édition spéciale                       @energiesdelamer

                     2019

                     PLONGÉE DANS LES MONDES
                    DES ÉNERGIES RENOUVELABLES
                       DE LA MER ET des fleuves

                    L’OFFSHORE POSÉ ET FLOTTANT PREND LE LARGE
                                 MOYENS D’ESSAIS
                                 RÉSEAUX ET PORTS
                                    TERRITOIRES

4,50 € OU 3,50 € EN TÉLÉCHARGEMENT
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
L’illustration «L’Albatros,


Robur Le conquérant,
Jules Verne» est en accord
avec l'esprit et le contenu
de votre premier numéro
de MerVeille Energie.
Il s’agit dans le roman
d’un hélicoptère idéal
comportant un jeu de
soixante quatorze hélices
sustentatrices et de deux
plus grandes hélices
propulsives. Jules Verne
s’est inspiré du premier
prototype d’hélicoptère
inventé en 1862.
Marion Demarais,
Musée Jules Verne.
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
MerVeille                                TOUT CORPS PLONGÉ DANS L’EAU…
                                           ÉNERGIE                                  Le site de presse en ligne energiesdelamer.eu se jette à l’eau avec le

                                                                            Édito
                                                                                    premier numéro annuel MerVeille Energie. En avant-première, le chapitre

                                           2019
                                                                                    consacré au flottant est édité à l’occasion de l’événement international
                                                                                    Floating Offshore Wind Turbines (FOWT) qui se tient du 24 au 26 avril 2019
                                                                                    à Montpellier. Se fondant sur les années d’expérience dans les énergies
                                           Directrice des publications              marines d’énergiesdelamer.eu, MerVeille Energie en sera le prolongement
                                           Brigitte Bornemann                       et la marque annuelle.
                                           Rédacteur en chef                        FOWT car l’éolien flottant est la nouvelle frontière de l’offshore.
                                           Joël Spaës
                                                                                    C’est l’avant-garde des énergies marines. Les parcs posés montent en
                                           Rédaction / Contributeurs                puissance et s’éloignent des côtes au fil de la recherche d’une plus grande
                                           Simon Beyrand                            productibilité. L’éolien offshore pallie aux grandes profondeurs et au grand
                                           Anne Claire Poirier                      large.

                                           Secrétaire de rédaction                  Même malmenée, pour l’heure, par la « PPE », la filière flottante et
                                           Co-coordination                          naissante a donné à la France ses deux premières éoliennes offshore.
                                           Marion Paoli                             Près de quinze ans après les premiers appels d’offres, une installation
                                           Rédaction numérique
                                                                                    flottante de 2 MW a coiffé sur le poteau les centaines de machines
                                           David Lannuzel                           attendues depuis les premiers appels d’offres pour le posé lancés en 2012
                                           web master                               et une autre a été mise à l’eau durant 6 mois dans les sites respectifs
                                           Elise Martinez                           Ifremer et SEM-REV.
                                           chargée des collectivités
                                           et réseaux sociaux                       À la veille de la manifestation montpelliéraine, les professionnels de
                                           (assistant - UBO)                        l’offshore, réunis au sein de France Energie Eolienne (FEE) et du Syndicat des
                                           Tristan Fresnay                          énergies renouvelables (SER), ont présenté une contre-proposition à la PPE,
                                           (assistant - UBO)                        plus ambitieuse, et dans le droit fil des appels répétés des Régions littorales
                                                                                    mobilisées pour le soutien de la filière. Leur demande : 1 000 MW par an
                                           Direction artistique
                                                                                    dès 2019 jusqu’en 2024 puis 1 500 MW par an… En posé et en flottant !
                                           Mara Mazzanti
                                                                                    Au-delà, toute l’industrie se mobilise pour acheminer à terre l’énergie
                                           Contact
                                           contact@energiesdelamer.eu
                                                                                    produite en mer, grâce aux réseaux. Mais aussi pour acheminer les
                                                                                    éoliennes au large, avec des ports où se développe une nouvelle activité
                                           Éditeur                                  industrielle, des câbles et des navires ad hoc.
                                           Présidente
                                           Brigitte Bornemann                       C’est aussi l’occasion de faire le point sur les quatre lauréats de l'appel
                                           SAS Mer-Veille-Energie                   à projets fermes pilotes pour l'éolien flottant "EOLFO" lancé en 2015 par
                                           38 route de Leurvéan                     l’ADEME d’après les zones propices définies par le CEREMA notamment.
                                           Porspoder 29840 France
                                           Siret 844 159 137 R.C.S. Brest           Prochain épisode, Seanergy, à Dunkerque, du 5 au 7 juin avec le premier
                                           CPPAP 0321 W 93882                       numéro annuel français MerVeille Energie.
                                           www.energiesdelamer.eu
                                                                                    Joël Spaës
                                           Tarifs n° Spécial Flottant
                                           Version papier 4 €
                                           Version numérique 3,50 €
©Musée Jules Verne de Nantes (F.Pellois)
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
L’OFFSHORE PREND LE LARGE

                            © 2018 - SBM OFFSHORE
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
Pour l’éolien offshore posé et flottant, 2018 a été révélatrice de l’approche nouvelle des
industriels en prévision de l’évolution des marchés. La taille des machines fait un bond quantitatif
avec l’annonce d’éoliennes crevant le plafond des 10 MW. La taille des parcs offshore passe la
barre des 500 MW. C’est aussi l’année de la montée en puissance de l’éolien flottant, les deux
premières éoliennes offshore françaises ayant été mises à l’eau.
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
TOUJOURS PLUS HAUT
                           TOUJOURS PLUS LOIN
                         L
                              a capacité éolienne installée en mer en 2018 dans      WindEurope estime que l’offshore éolien a de belles
 Floatgen a été              l’Union européenne représente désormais 10% de         heures devant lui. Dans le premier document, relatif
remorquée jusqu’au            la capacité éolienne totale dans l’UE. L’offshore      à l’éolien en général, WindEurope réaffirme les
site de SEM-REV de       éolien représente près de 19 GW en Europe, face aux         potentialités de l’énergie du vent dans le cadre d’une
Centrale Nantes
le 30 avril 2018 et
                         170 GW terrestres. Et si la part de l’éolien a atteint      forte montée en puissance de l’électrification de
raccordée au réseau      14% en 2018 dans la production européenne, 2%               l’Europe, telle qu’annoncée dans la stratégie climatique
                                                                                                                                                © Ideol BYTP ECN / Photographie : Valery Joncheray

terrestre quatre mois    sont directement attribuables à l’offshore éolien, soit     européenne. Dans ce cadre, l’éolien pourrait peser
plus tard.               une contribution de 14% de la production d’électricité      jusqu’à 36% de l’électricité produite dans l’Union en
                         éolienne en volume.                                         2050, avec l’offshore représentant au moins un tiers
Page précédente
Projet de Ferme pilote   Depuis 2014, après un « plateau » de près de dix            de cette production. WindEurope juge que le Capex
Provence Grand           ans, l’offshore éolien a quasiment doublé sa capacité       (l’investissement en capital) pour l’offshore éolien
Large mené par EDF       installée, avec une croissance dépassant les 15% par        chuterait à 2,3 M€/MW d’ici à 2020 et à 2 M€/MW
Renouvelables avec
                         an (18% entre 2017 et 2018). De même, depuis 2014,          en 2050, contre quelque 5 M€/MW aujourd’hui. Une
SBM Offshore et IFP
Energies nouvelles       la taille des parcs offshore a progressé dépassant les      prévision qui se fonde sur un taux d’apprentissage
pour les flotteurs       500 MW en 2018, à 561 MW en moyenne exactement.             de 16% à chaque doublement de capacité installée.
et trois éoliennes       Et depuis cette date, l’industrie jusqu’alors naissante a   Ces assertions « conservatrices » se basent également
Siemens Gamesa.          implanté en mer près de 11 000 MW.                          sur un facteur de charge de l’éolien offshore qui
                         Et c’est loin d’être fini, puisque, dans deux rapports      plafonnerait en moyenne autour de 45% dès 2020,
                         prospectifs récents, l’association européenne               alors même que dès aujourd’hui certains experts

6
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
constatent des facteurs de charge en mer de plus
de 50%. Dans le deuxième document, l’association
éolienne européenne, relatif à l’offshore éolien,
                                                                LES QUATRE LAURÉATS DE L'APPEL
WindEurope s’attache aux infrastructures portuaires.            À PROJETS FERMES PILOTES
Il tend à démontrer que l’investissement pourraient
permettre à l’éolien offshore de réduire ses coûts de           MÉDITERRANÉE
l’ordre de 5,3%. Les ports vont en effet prendre un rôle        Provence Grand Large porté par EDF EN, avec 3 turbines Siemens
accru dans le cadre de la chaîne d’approvisionnement            Gamesa de 8 MW et des flotteurs SBM Offshore/IFPEN sur la zone
éolienne.                                                       de Faraman et des câbles Prysmian.
D’ici à 2030, WindEurope juge que l’Europe devrait
                                                                Les éoliennes flottantes Golfe du Lion projet porté par Engie/EDPR/
atteindre les 70 GW installés en mer, soit plus de
                                                                CDC, avec 4 éoliennes Haliade de 6 MW GE et des flotteurs Eiffage/
10 000 turbines dans les eaux européennes.
                                                                PPI, sur la zone de Leucate en.
Ce qui signifie, signale le rapport, l’implantation de 6
GW supplémentaires par an, dont 20% consacrés au                Eolmed porté par Quadran énergies marines à Gruissan qui se com-
repowering de sites existants.                                  pose de 4 éoliennes Senvion de 6 MW et de flotteurs Bouygues Tra-
Néanmoins, pour parvenir à cette croissance, les ports          vaux Publics et Ideol.
devront investir entre 500 M€ et 1 milliard d’euros
                                                                BRETAGNE
dans la modernisation, l’adaptation et les nouvelles
                                                                Les éoliennes flottantes de Groix, Belle-île, projet porté par Eolfi/
infrastructures.
                                                                CGN à Groix, en Bretagne, qui se composent également de 4 éo-
                                                                liennes Haliade de 6 MW GE et de flotteurs Naval Energies fabriqués
Big is profitable
                                                                en collaboration avec Vinci.

Autre facteur majeur de la compétitivité de l’éolien
offshore, la puissance des machines.
La puissance moyenne des nouvelles turbines                 longueur qu'un terrain de football. Quant à l’Haliade-X,
installées l’année dernière était de 6,8 MW, ce qui         le projet de 12 MW de GE Renewable Energy, il
représente une augmentation de 15% par rapport à            affichera une taille inégalée, avec des pales de 107
2017, soit un doublement en moins de 10 ans.                mètres de long, pour un rotor de quelque 220 mètres.
Cette montée en puissance a été acquise notamment           Le fabricant juge que cette machine pourrait produire
par un changement des machines, qui se débarrassent         ainsi deux fois plus d’électricité en volume que son
de leur multiplicateur pour passer à l’attaque directe,     modèle de 6 MW actuellement en service.
réduisant d’autant la problématique de la maintenance       Pas étonnant non plus que, dans ces conditions, la
toujours malaisée en mer.                                   puissance installée des parcs offshore posés augmente
Tous les grands constructeurs, de Siemens Gamesa            de manière considérable, avec le même nombre de
(qui a absorbé Adwen) à Vestas en passant par GE            machine qu’il y a 10 ans, la capacité des parcs double
Renewable Energy (qui a repris la technologie Haliade       (561 MW en moyenne en 2018). Le Royaume-Uni,
développée par Alstom), ont ainsi pu, en quelques           encore, détient pour l’heure « la palme », avec
années, proposer des machines de plus de 6, puis 7 et       l’ouverture en 2018 du plus gros parc éolien offshore
enfin 8 MW.
Le Royaume-Uni a installé l’an dernier la plus grande
                                                            au monde à ce jour, Walney 3 Extension, 657 MW. Et le
                                                            pays devrait également être leader encore longtemps,                    —
éolienne offshore au monde à ce jour – la V164-8,8 MW       puisque Hornsea 1 est actuellement en construction et              La 10 MW
de MHI Vestas, et a annoncé le 1er avril 2019, que          affichera 1 200 MW.                                              de Siemens
l’Ecosse accueillera en 2020 pour le parc éolien flottant                                                                       Gamesa
de Kincardine, 5 turbines MHI Vestas V164 - 9,5 MW.         Plus profond, plus loin                                     (SG 10.0-193 DD)
De plus en 2018, la majorité des grands constructeurs                                                                        devrait être
ont annoncé qu’ils allaient franchir le cap jugé            Sur le parc de Beatrice, en Ecosse, a débuté                        installée
jusqu’alors complexe des 10 MW.                             l’installation d’une éolienne Siemens Gamesa de                 sur le projet
GE Renewable Energy a même indiqué vouloir passer           7MW sur une fondation jacket à une profondeur                    néerlandais
rapidement de 8 MW à 12 MW avec l’Haliade, ce qui           de 55 mètres. Un record pour le « navire poseur »              de Vattenfall,
marquera un changement sérieux de paradigme.                de Swire Blue Ocean, Pacific Orca, qui est en train               Hollandse
Moins de machines signifie moins d’espace occupé, et        d'implanter ce qu’il affirme être l’éolienne fixe la          Kust Zuid 1&2,
surtout moins d’installation et de maintenance. MHI-        plus profonde du parc éolien offshore de SSE située            premier parc
Vestas , comme Siemens Gamesa, avec sa SG 10.0-             au large de la côte écossaise. Jusqu’à peu, la quasi-       sans subvention
193 DD, affichent de leur côté la volonté de mettre à       totalité du développement éolien offshore a eu lieu               au monde
l’eau des éoliennes de 10 MW à très brève échéance.         dans des eaux de 30 et 40 mètres de profondeur. Les
Siemens Gamesa (SGRE) estime pouvoir, grâce à               zones actuellement à l'étude pourraient avoir jusqu'à
un diamètre de générateur plus grand, basé sur la           deux fois plus de profondeur, repoussant les limites
technologie éprouvée des générateurs à entraînement         de ce qui peut être réalisé avec les conceptions de
direct SGRE, mettre à l’eau une machine de 10 MW dès        fondations actuelles. Autre avantage, l’éloignement
2019. MHI-Vestas a fait une annonce dans ce sens en         des côtes permet de capter des vents plus réguliers
septembre dernier et SGRE vient de le faire.                et de s’adapter à la géographie locale. Ainsi, en avril
Mais qui dit augmentation de la puissance dit               2018, aux Etats-Unis, le Bureau of Ocean Energy
également allongement des pales. Ce sont ainsi de           Management - BOEM, a annoncé que les zones
véritables « machines géantes » qui vont évoluer            choisies le long de la côte atlantique pouvaient avoir
en mer. En augmentant le diamètre du rotor à 193            une profondeur d'eau allant jusqu'à 60 mètres.
mètres, la SG 10.0-193 DD offre jusqu'à 30% d'AEP           Et en novembre, le Crown Estate qui gère les contrats
(production d’énergie annuelle) en plus par rapport à       de concession d’énergie éolienne offshore au
son prédécesseur, la SG 8.0-167 DD.                         Royaume-Uni, a étendu la présélection des zones pour
Ses pales de 94 mètres de long offrent une surface          la quatrième série d’enchères (Round 4) afin d’inclure
balayée de 29 300 m2. Chaque pale a presque la même         des eaux de 50 à 60 mètres, soit 10 à 20 mètres de

                                                                                                                                        7
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
plus que pour les sites précédents. Le Crown Estate           INTERVIEW DE PHILIPPE VEYAN,
                     a déclaré que l'augmentation avait été décidée                Directeur action territorial et autorisations
                     «après l'approbation de l'industrie de développer des         (direction des EMR) EDF Renouvelables,
                     éoliennes posées au-delà des 50 mètres proposés               responsable du développement de Provence
                     initialement».                                                Grand Large
                     Une fois encore l’arbitrage entre coût des fondations,
                     profondeur (et donc productible) sera au cœur de cet          EDF Renouvelables est devenu un acteur international
                     éloignement des machines de la côte (jusqu’à 100 km).         des énergies renouvelables de la mer avec l'éolien
                     Sans oublier l’arrivée en force de l’éolien flottant.         posé.
                                                                                   Acteur reconnu des énergies renouvelables, nous
                     Le flottant pour aller encore plus loin                       développons depuis plusieurs années une expertise
                                                                                   dans l’éolien en mer à travers des projets en
                     Testé depuis des années, à l’étranger, l’éolien flottant      développement ou en exploitation. EDF a défini une
                     prend de l’ampleur. Le norvégien Equinor (ex-Statoil)         stratégie baptisée CAP 2030 qui porte l'ambition du
                     a ainsi démontré en 2018 la capacité de son parc              Groupe et vise à doubler ses capacités renouvelables
                     écossais Hywind à délivrer de l’électricité. Ce parc se       entre 2015 et 2030 pour atteindre 50 GW nets dans le
                     compose de cinq éoliennes de 6 mégawatts chacune,             monde.
             —       hautes de 253 mètres pour capter des vents soufflant
                     en moyenne à 10 mètres par seconde. Une technologie
                                                                                   Nous disposons au Royaume-Uni des parcs éoliens en
                                                                                   mer de Teesside (62 MW) en exploitation depuis 2013,
    Les éoliennes
          géantes    qui reprend les machines déjà installée sur des               de Blyth (41,5 MW) en exploitation depuis 2017. En
        devraient    fondations posées, mais qui permet d’élargir l’offshore       2018 nous avons acquis le projet de Neart na Gaoithe
       équiper le    aux grandes profondeurs. Pas étonnant que l’Asie              en Ecosse, d’une puissance de 450 MW.
  projet de parc     s’y intéresse de très près, tout comme les Etats-Unis.        En Allemagne, via notre filiale spécialisée dans
      offshore de    Paradoxe : alors que la France est la grande absente          l’installation et la maintenance de projets éoliens
      Dunkerque.     des statistiques européennes, les deux premières              en mer REETEC EDF Renewables, nous exploitons et
     Les résultats   éoliennes en mer françaises sont … flottantes. En avril       maintenons un parc éolien offshore de 400 MW depuis
        de l’appel   2018, Floatgen (dont des éléments ont été assemblés           2015. Nous y avons également fait l’acquisition en
       d’offres en   chez Chouteau Atlantique). Elle est composée du               2017, de la société OWS, spécialisée dans l’O&M de
 cours devraient     flotteur Ideol conçu avec Bouygues Travaux Publics            parcs éoliens en mer.
   faire ressortir   équipée d’une turbine Vestas V80 de 2MW et sur le             En Belgique nous exploitons le parc éolien en mer
  un prix jamais     site d'essais de l’Ecole centrale de Nantes SEM-REV/          C-Power (325 MW) depuis 2009.
égalé en France.     THeoREM situé à 22 kilomètres au large du Croisic. En         Nous avons construit notre expertise en Europe et
                     France encore et en avril, l’éolienne flottante à l’échelle   disposons aujourd’hui de plus de 500 personnes
                     1/10ème du concept 12MW Eolink, a été installée en            dédiées à ces activités.
                     mer, à Sainte-Anne-du-Portzic, sur le site expérimental
                     Ifremer / THeoREM et l’Ifremer, était partenaire du           Pour le projet Provence Grand Large quels sont
                     projet. En France, quatre projets de fermes pilotes           les principaux avantages déjà retirés de votre
                     éoliennes flottantes ont été désignés lauréats par            collaboration avec deux entreprises de l’O&G, SBM
                     le Gouvernement en 2016, en Méditerranée et en                Offshore et IFP Energies nouvelles ?
                     Bretagne, pour une mise en service d’ici 2020-2021.           D’un point de vue purement technique, il existe en
                                                                                   effet des besoins relativement proches en matière
                                                                                   d’ingénierie dans ces deux domaines. L’expérience de
                                                                                   projets complexes comme on les trouve dans l’offshore
                                                                                   est déterminante dans la capacité à surmonter les
                                                                                   challenges de l’éolien flottant. Notre partenaire
                      Parmi les articles les plus consultés sur le site            SBM Offshore s’est aussi associé à IFP Energies
                      energiesdelamer.eu celui qui annonce les quatre              renouvelables dans le cadre d’un programme de R&D
                      zones propices a été lu 19.572 fois entre le                 destiné à développer une solution fiable et compétitive
                      18 juillet 2015 et le 15 avril 2019.                         adaptée à l’éolien flottant.
                                                                                   Avec un de ses principaux centres d’ingénierie basé
                                                                                   sur la côte d’Azur SBM offshore bénéficie d’un
                                                                                   ancrage régional fort. EDF Renouvelables, comme
                                                                                   ses partenaires, sont conscients de l’importance
    LES PAYS DU NORD DE L’EUROPE LEADERS                                           de tirer profit du projet pour développer une filière
                                                                                   d’excellence française innovante. Une grande partie
    Si l’Europe est le grand leader de l’éolien offshore, avec près de             de sa valeur sera réalisée en France et les opérations
    85% de la capacité installée mondiale grâce à l’antériorité des pro-           d’assemblage de l’éolienne et du flotteur seront
    jets, les pays du Nord caracolent en tête. Des pays bien dotés en              effectuées dans la zone portuaire de Marseille-Fos.
    termes de mers (Baltique, mer du Nord, mer d’Irlande) mais aussi               Cette activité permettra notamment à la Région Sud de
    de vent. L’Océan Atlantique n’accueillant à ce jour « que » 413 MW.            consolider sa position de région leader en matière de
    La mer du Nord reste en tête des installations, avec 1 651 MW                  transition énergétique et d’innovation.
    implantés l’an dernier (12 938 MW au total installés), devant la mer           Nous contribuons à ce jour à une demi-douzaine de
    d’Irlande, 395 MW (2 928 MW au total) la mer Baltique, 387 MW                  projets de recherche dans le domaine de l’offshore.
    (2 218 MW au total).                                                           Dans le cadre du projet Provence Grand Large, EDF
    Le Royaume-Uni devrait maintenir son leardership sur l’offshore                Renouvelables participe notamment à ORNIT-EOF
    éolien, le pays venant de réaffirmer en 2019 son ambition avec un              &ECOSYSM-EOF, un programme de recherche sur
    objectif de 30 GW à l’horizon 2030, contre les 8,2 GW installés à fin          les effets de l’éolien flottant, coordonné par le Pôle
    2018, grâce à un soutien financier de moins en moins nécessaire et             Mer Méditerranée et qui vient d’être sélectionné par
    à une procédure désormais bien rodée.                                          l’ADEME.
                                                                                   Depuis 2010, EDF Renouvelables s’intéresse à cette

8
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
technologie d’avenir. Avec Provence Grand Large
                   notre objectif est de démontrer prioritairement la
                   viabilité de cette technologie et sa compatibilité avec
                   la préservation de la biodiversité, via un programme
                   de monitoring d’expérience environnemental global
                   particulièrement robuste. EDF Renouvelables a de
                   très fortes ambitions dans les énergies renouvelables.
                   L’éolien en mer, posé comme flottant, en représentera
                                                                                  INTERVIEW DE JACQUES CHATELET,
                                                                                  Directeur de la Préparation Industrielle chez
                   une part significative.
                                                                                  Naval Energies
                                                                                  Quels sont les avantages techniques et économiques
                                                                                  d’un flottant acier ? Avez-vous transféré des
                   DES VERBATIMS ...                                              compétences et de savoir-faire à partir du naval ?
                                                                                  Les flotteurs de Naval Energies ont la particularité
                   De Daniel Averbuch, d’IFP Energies nouvelles                   d’être conçus de façon modulaire afin de pouvoir
                   De plus en plus d'acteurs de l'O&G participent à               s’adapter aux spécificités de chaque projet et peuvent
                   des projets d'énergies renouvelables en mer. L'IFP             selon les cas être en acier, en béton ou hybride acier/
                   Energies nouvelles a eu un rôle de précurseur, puis            béton. Le choix s’effectue en fonction de l’éolienne
                   d'entraîneur. CETEAL - MAREAL, DORIS Engineering.              utilisée, des conditions environnementales et du
                   SOFRESID Engineering, Saipem... deviennent des                 contexte industriel. Les différents types de matériaux
                   acteurs et se positionnent donc naturellement de               ont chacun leurs avantages. L’acier par exemple
                   plus en plus sur l’éolien offshore ou l’hydrolien...           permet de réduire la masse et facilite les opérations
                                                                                  marines.
                   De Dominique Bouvier, d’EVOLEN
                   EVOLEN favorise ce croisement de compétences                   Quels sont les appels d’offres les plus avancés
                   entre les acteurs de l’O&G et les porteurs de pro-             auxquels vous ayez répondu ?
                   jets PME, startups, ETI et centres de recherche, avec          Naval Energies est partenaire du projet "Les éoliennes
                   une opportunité de financements lors de l’appel à              flottantes de Groix & Belle-Ile", porté par Eolfi.
                   projet du Citeph en faveur notamment des énergies              En parallèle, nous nous préparons dès à présent
                   renouvelables de la mer, de l’hydrogène…                       à répondre aux futurs appels d’offre en France,
                   Il ne faut pas opposer les filières, elles se renforcent
                                                                                  annoncés en Bretagne et en Méditerranée dans la PPE
                   mutuellement pour un mix énergétique...
                                                                                  et nous sommes également très actifs à l’export en
                                                                                  Ecosse, au Japon ou encore aux USA…

                                                     Développeur de projets d’énergies renouvelables
                                                     sur terre et en mer depuis 2004
                                                     Lauréat de la 1ère ferme pilote d’éoliennes
                                                     flottantes océanique en Bretagne
                                                     Précurseur du développement de fermes
                                                                                                                                      Naval Energies/GE

                                                     éoliennes flottantes en Bretagne, Méditerranée
                                                     et à l’international

                                                                                                                     eolfi.com
© Naval Énérgies

                              PA R I S    LORIENT       MARSEILLE             MONTPELLIER       TA I WA N

                                                                                                                                                          9
PLONGÉE DANS LES MONDES DES ÉNERGIES RENOUVELABLES - DE LA MER ET des fleuves 2019
LES RÉSEAUX
                        ALLIÉS DU DÉVELOPPEMENT
                        DES ÉNERGIES MARINES

                        T
                              oute source d’énergie électrique a un intérêt à       parcs marins. Face à la montée en puissance de la
Sous-station conçue            être reliée à un réseau. Or, mettre un câble pour     taille des parcs éoliens offshore, les pays ont opté
et fabriquée par
Chantiers Altantique,
                               relier un équipement installé en mer au réseau        pour différentes méthodes. D’aucuns, comme les
DEME et GE pour le      terrestre, là où l’électricité sera consommée n’est pas      Britanniques, jugent que c’est au développeur d’inclure
parc Arkona E.ON        un «long fleuve tranquille».                                 dans son coût le développement du raccordement au
et Statoil en mer       Pour pouvoir être utilisée, l’électricité produite par       réseau électrique, à charge du gestionnaire de réseau
Baltique, Allemagne.
                        les éoliennes en mer doit être évacuée vers le réseau        électrique (GRT), National Grid, de disposer de la
La sous-station a été
inaugurée le 16 avril   d’électricité. Dans un premier temps, l’électricité          station d’atterrage.
2019.                   produite est acheminée, depuis chaque boucle                 D’autres ont fait le choix, comme en France, de faire
                        d’éoliennes reliée vers la sous-station électrique en        porter ce coût sur le GRT (donc Réseau de Transport
                        mer via des câbles collecteurs. Elle rejoint, ensuite, le    d’Electricité – RTE). Ce n’est d’ailleurs qu’après le vote
                        réseau électrique continental par une liaison sous-          de l’Amendement du 21 septembre 2017* que les
                        marine en mer, puis à terre.                                 développeurs ont été déchargés de cette opération et,
                        Si les petits parcs marins, quelle que soit la technologie   RTE, mandaté pour gérer et réaliser les raccordements
                        (éolien offshore, flottant, hydrolien, bouées, etc.),        des parcs éoliens en mer au réseau terrestre. Les six
                        sont en général aisément raccordable en France par           premiers parcs éoliens en mer des appels d’offres
                        RTE au réseau de distribution électrique Enedis, en          de 2011 et 2013 ont ainsi pu diminuer le coût
                        revanche quand il s’agit de centaines de mégawatts à         rétroactivement.
                                                                                                                                                  © Chantiers de l’Atlantique

                        raccorder, le relais est, logiquement comme à terre,
                        pris par le réseau de transport de courant. Et le coût       Des supergrids pour l’offshore
                        des opérations, à la fois le raccordement par des
                        câbles mais aussi la construction de sous-stations en        Le transport de l’électricité en courant alternatif à
                        mer (pour élever la tension électrique par le biais de       haute tension trouve ses limites en mer, comme
                        transformateurs de puissance) et de stations pour            à terre. Les pertes de capacité sur les câbles ne
                        l’atterrage des câbles, participe au coût global des         permettent pas de les utiliser au-delà de quelques

10
dizaines de kilomètres sans équipements pour                quatre parcs éoliens au réseau terrestre de la manière            
                                                                                                                                       Exemple de levé
         redonner de la puissance. Jusqu’à très récemment,           la plus économique et la plus fiable possible, un MOG             effectué par le SHOM
         c’était le cas pour la majorité des parcs éoliens           représente aussi l’occasion unique de développer                  durant l'été 2014 par
         offshore.                                                   un premier nœud électrique (aussi appelé prise ou                 le BH2 Borda pour
         Or les nouveaux équipements qui sont appelés à              fiche en mer) en mer du Nord. Mais aujourd'hui,                   observer le Corridor
                                                                                                                                       RTE allant du
         se développer, notamment en mer du Nord, seront             ce nœud électrique peut être concrétisé sans frais
                                                                                                                                       Cotentin à Aurigny.
         situés de plus en plus loin des côtes. Dans ce cadre, le    supplémentaires pour la communauté. »                             La carte sédimentaire
         recours au courant continu à haute tension (CCHT, en        Le choix d'un réseau modulaire offshore est                       montre en violet les
         français ou HVDC pour High Voltage Direct Current en        d'importance stratégique pour l'avenir de la Belgique             zones rocheuses et en
                                                                                                                                       jaune différents types
         anglais] devient nécessaire, limitant les pertes dites      en termes de participation au déploiement ultérieur
                                                                                                                                       de fonds sableux.
         réseau.                                                     de l'énergie renouvelable en mer du Nord, insiste                 Les fonds sont de 25
         Par ailleurs, alors que dans une interconnexion sous-       d’ailleurs le GRT.                                                mètres...
         marine entre deux pays ou îles, une station d’atterrage
         est installée à chaque extrémité, pour les parcs en mer,
         il convient de mettre en place une station d’accueil et     * Amendement
         de conversion du courant pour l’ensemble des câbles         https://energiesdelamer.eu/publications/82-dossiers-
         qui proviennent des éoliennes.                              speciaux/3268-amendement-adopte-le-21-septembre-2017-
         Avec le courant continu, un autre enjeu apparaît :          mandate-rte-pour-gerer-et-realiser-les-raccordements-des-parcs-
                                                                     eoliens-en-mer-au-reseau-terrestre
         passer de liaisons dites point-à-point (d’un parc à la
         terre), à un véritable réseau maillé offshore.
         Avec un potentiel de 90 gigawatts d’éolien offshore
         en mer du Nord, cela fait sens. Ainsi, plutôt que de
         raccorder chaque parc ou groupe de parcs à un
         point donné à terre, un réseau maillé permettrait
         de mutualiser l’ensemble de la production éolienne
         de la zone et de la transporter vers tous les pays qui
         l’entourent. Cela permettrait de valoriser au mieux le
         potentiel éolien, en orientant l’électricité vers le pays
         qui en a le plus besoin. Un tel réseau maillé, et c’est
         clairement l’idée du « supergrid » autoriserait une
         évacuation du courant d’un parc même si un câble
         de raccordement à la terre est défaillant. Enfin, ces
         liaisons électriques pourraient être utilisées pour
         interconnecter plusieurs pays.
         Si aujourd’hui un tel projet peut se concevoir, c’est
         grâce, notamment, à des programmes européens                      RTE, LE MAÎTRE FRANÇAIS DES CÂBLES
         comme Twenties, emmenés par RTE et plusieurs
         autres GRT européens. Ce programme achevé en                     RTE assure la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'œuvre des
         2014 a permis notamment de démontrer la faisabilité              études et des travaux de réalisation des raccordements des parcs
         de switch (des disjoncteurs, mais très gros) pour le             offshore en France. RTE a notamment pour mission de créer les in-
         courant continu à très haut voltage (aujourd’hui 320 kV          frastruc-tures nécessaires pour que le consommateur puisse béné-
         sont possibles). Mais ces équipements en sont encore             ficier au meilleur coût, de l’énergie produite par des parcs éoliens
         à l’état de démonstrateurs.                                      en mer. Fin novembre 2018, à l’occasion du Comité Interministériel
                                                                          de la mer (CIMER), RTE a présenté trois mesures concrètes pour
         La Belgique tête de pont                                         favori-ser le développement des énergies marines renouvelables.

         En 2018, en Belgique, a été lancé un projet préfigurant          1. Créer des Hubs en mer
         de tels déploiements. En octobre dernier, la sous-               Pour favoriser l’accueil des futurs projets d’énergies marines
         structure métallique de la plateforme offshore du                re-nouvelables, RTE propose de mutualiser les infrastructures du
         Modular Offshore Grid (MOG) a été chargée avec                   ré-seau électrique en mer via une solution innovante : les Hubs de
         succès à bord du navire de transport au départ du                raccordement.
         port de Vlissingen. Ce réseau modulaire offshore est le          2. Anticiper avec un plan de développement des zones EMR
         premier projet de réseau d’Elia, le GRT belge, en mer            Pour anticiper et planifier ce réseau, RTE souhaite mettre en place
         et le premier de ce genre mené en Belgique. Le MOG               un plan de développement des zones EMR : une planification
         regroupera et raccordera l'énergie produite en mer               conjointe du réseau et de la production en mer comme à terre.
         par quatre nouveaux parcs éoliens (Rentel, Seastar,              Pour la première fois, dans son schéma décennal de déve-
         Mermaid et Northwester 2) afin de l’injecter dans le             loppe-ment du réseau 2018, un volet EMR avec un éclairage sur
         réseau terrestre belge via un nombre restreint de                l’impact financier du développement des EMR sur le réseau public
         câbles sous-marins. Il se compose d’une plateforme               de trans-port d’électricité sera mis en œuvre par RTE.
         Offshore Switchyard (OSY), de systèmes de transport
         sur la plateforme Rentel construite par les Chantiers            3. Transformer les postes électriques en mer en véritable
         de l’Atlantique à Saint-Nazaire et de trois câbles sous-         plateformes multi-usages
         marins qui raccordent les plateformes au poste à                 RTE prépare les plateformes multi-usages en mer de demain
         haute tension 380 kV Stevin situé à Zeebruges.                   pour accueillir de nouveaux services en co-construction avec les
         Le MOG permettra de maximiser le transport de la                 terri-toires et les parties prenantes. Ces plateformes pourront ac-
         production renouvelable. Les parcs éoliens en mer                cueil-lir des services divers, tels que des stations scientifiques pour
         raccordés via le MOG offrent une disponibilité totale            des études environnementales, le développement de télécommu-
         supérieure à celle des parcs éoliens disposant chacun            nica-tions ou l’accueil d’expérimentations répondant aux besoins
© SHOM

         d’un raccordement direct.                                        des acteurs et politiques publiques.
         Elia précise que « outre la nécessité de raccorder les

                                                                                                                                                           11
TOUS MOBILISÉS
                        POUR LES ÉNERGIES MARINES
                        LES PORTS
                        Le port est au cœur de la dynamique des énergies               lesquels se mobilisent pour accueillir eux aussi ces
                        marines. Les machines, les fondations, les flotteurs           nouvelles filières capables de s'insérer et de relancer
                        sont fabriqués à terre avant d’être installés en mer.          l’économie locale. Les injonctions répétées des
                        Il est donc nécessaire de disposer de terrains au              Régions maritimes à l’aune de la PPE démontrent
                        plus près des installations portuaires, de bases de            avec éclat que les territoires ont bien saisi les enjeux
                        maintenance, d’une chaîne de valeur regroupant des             liés au développement des énergies marines et aux
                        entreprises de secteurs divers, comme la fonderie, la          formations qui les accompagnent.
                        métallurgie, la plasturgie, la tôlerie, la chaudronnerie,      WindEurope signale que la modernisation est urgente
                        l’électronique, la logistique ... Et enfin des quais           pour répondre à la montée en puissance des machines
                        adaptés aux géantes marines que sont les éoliennes.            dont les composants sont de plus en plus importants
L’aménagement           Les plus grands ports nationaux et régionaux sont sur          en taille.
du port de Brest        les rangs, mais aussi des ports plus « modestes », pour        En outre, la mise à niveau des ports est également
géré par la Région
                        les opérations de maintenance. Des aménagements de             nécessaire pour les opérations de démantèlement des
Bretagne est engagé
depuis 2017 avec le     nouvelles zones industrielles, de nouveaux chenaux,            anciennes machines (estimées à 750 MW par an, soit
soutien de l’UE et la   de digues, de quais, sont ainsi en cours ou réalisées          plus de 600 turbines) qui seront en fin de vie à partir
participation de la     à Saint-Nazaire, Port Atlantique La Rochelle, au               de 2030. A partir de ces investissements portuaires,
Métropole de Brest et
                        Havre, à Port La Nouvelle, à Brest (photo ci-dessus),          WindEurope juge que le Capex pour l’implantation de
la CCI métropolitaine
Brest Ouest.            à Cherbourg, à Saint-Quay Portrieux, à Fécamp, à               30 GW offshore pourrait être diminué de 5,5 milliards
                        Dunkerque, à Marseille …                                       d’euros, soit une baisse de 5,3% du coût actualisé de
                        Des ports qui s’inscrivent dans les territoires,               l’énergie, le fameux Levelised Cost of Energy (LCOE).

                        3 QUESTIONS À FRANÇOIS LAMBERT
                        Délégué général du GICAN (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales)

                        A quel niveau les entreprises navales et EMR sont-             Comment décloisonner les structures administratives
                        elles des actrices des réaménagements portuaires ?             / entreprises pour permettre les croisements de R&D
                        Les entreprises du secteur travaillent résolument à            et répondre aux normes environnementales ?
                        l’aménagement portuaire, les volumes sont moins                Les nouvelles normes environnementales, en
                        significatifs que le foncier. L’industrie «bord à quai»        particulier issues de l’OMI (Organisation maritime
                        n’est pas une option, elle est une nécessité.                  internationale), nous obligent, et représentent une
                        Les industries de la mer doivent pouvoir se faire sur un       formidable opportunité pour l’industrie navale.
                        port ; l’autorité portuaire, dans sa nouvelle ambition,        La généralisation des zones SECA et NECA (zones
                        comme « architecte de solution logistique », est bien là       d’exclusion pour les SOx et les NOx) doit être le moteur
                        pour répondre aux demandes de ses clients.                     pour la transition écologique des navires.
                                                                                       Demain, les modes de propulsion alternatifs se
                        Quelles articulations entre les territoires, les               démocratiseront. Hydrogène, électricité, vélique…
                        collectivités locales et les entreprises ?                     nous constatons aujourd’hui un formidable élan,
                        L’industrie navale, civile ou militaire, est profondément      et la plupart des solutions existent déjà ou sont en
                        ancrée dans son territoire. Avoir un chantier reste            développement. L’Etat doit pouvoir soutenir ces projets
                        structurant pour une ville ou un bassin d’emplois,             des industriels, déjà bien engagés en faveur de la
                        c’est un élément évident de la politique maritime              transition écologique : c’est tout l’objectif du CORIMER,
                        d’un territoire. Mais la vision que nous défendons est         installé au début de l’année 2019 dans le cadre du
                                                                                                                                                   © Panoramic Bretagne-Région Bretagne © GICAN

                        nationale et ne peut se contenter d’être le cumul des          Comité Stratégique de Filière, qui doit faire le lien
                        politiques locales. Notre action a ainsi vocation à se         entre les organismes de financement et les porteurs
                        réaliser en lien avec les collectivités territoriales dans     de projets. Son ambition est bien définie puisqu’il a
                        le dessein d’une politique nationale établi par le             vocation à harmoniser les priorités entre les porteurs
                        Conseil d’administration du GICAN.                             de projet et les différents guichets nationaux, mais
                        Désormais, il s’agit pour nous d’aller plus loin dans          aussi régionaux et européens.
                        cette logique avec la mise en place d’une stratégie            Sur le sujet de propulsion comme tant d’autres, les
                        territoriale, en lien avec les collectivités, les Pôles, les   acteurs privés et publics doivent désormais travailler
                        clusters, les fédérations de l’UIMM… au service des            main dans la main afin de réaliser la transition
                        entreprises. L’Etat a lancé son projet de « territoires        écologique : c’est également toute l’ambition du Cluster
                        d’industries » et nous devons nous appuyer dessus,             Maritime Français, qui vient de lancer son Groupe
                        avec le GICAN et avec la filière des industriels de la mer.    synergie «Transition énergétique et écologique».

12
CHRISTIAN BERHAULT,
                                                                                                          chef du projet THeoREM

                                                                                                          L’Infrastructure de Recherche THeoREM, dirigée
                                                                                                          par Jean-Marc Daniel, directeur du département
                                                                                                          Ressources physiques et Eco-systèmes d’IFREMER, est
                                                                                                          la mise en réseau des moyens d’essais en ingénierie
                                                                                                          marine de Centrale Nantes et d'Ifremer, pour mener
                                                                                                          des activités de recherche et des projets collaboratifs
                                                                                                          impliquant des industriels, dans filières des EMRs, du
                                                                                                          naval et de l’offshore pétrolier.

                                                                                                          Quels en sont les « outils » ?
                                                                                                          THeoREM regroupe :
                                                                                                          • les bassins de génie océanique, de capacités
                                                                                                          différentes, situés à Boulogne/mer, Brest et Nantes
                                                                                                          • les sites d’essais en mer de Sainte-Anne du Portzic
                                                                                                          (Plouzané-Brest) et du SEM-REV (Le Croisic)
                                                                                                          • les équipes d’experts et les moyens numérique en
                                              LES MOYENS D’ESSAIS                                         hydrodynamique marine de deux établissements.
                                                                                                          L’utilisation conjointe de ces moyens par les
                                              Depuis 2011, l’Europe soutient le développement             partenaires d’Ifremer et de Centrale Nantes
                                              des Energies Marines Renouvelables à travers                permet d’accompagner l’Innovation par une aide
                                              différents projets et en particulier les projets            à la démonstration de performance et de fiabilité,
                                              Foresea, MaRINET (FP7) et MaRINET2 (H2020) dont             aux différents niveaux de TRL qui précèdent le
                                              l’objectif est d’accélérer le déploiement industriel        déploiement des concepts pré-commerciaux.
                                              de convertisseurs d’énergie marine par des actions          Un exemple typique est le projet de houlomoteur IHES
                                              de soutien à la recherche expérimentale et à l’accès        porté par la PME Geps-Techno, projet accompagné par
                                              aux infrastructures de recherches dédiées. Avec des         Ifremer et Centrale Nantes via des études numériques,
                                              sites d’essais mythiques comme celui de l’EMEC,             de l’expertise, des essais en bassin et des essais en
                                              Marinerg-i un réseau européen de moyens d’essais            mer à petite échelle et en grandeur réelle sur SEM-REV.
                                              en construction se structure avec des partenaires tels      Les partenaires de THeoREM sont également
                                              qu’IFREMER, THeoREM, l’Universiteit Gent, Fraunhofer,       des acteurs clés des deux projets français de
                                              UPPSALA Universitet, Marin, Aalborg University,             démonstration d’éolienne flottante portés par des
                                              University of Strathclyde, University College Cork.         PME : Eolink, (photo IFREMER ci-dessus) testé en bassin
                                                                                                          et en mer à échelle réduite (1/10ème) à Brest, et
                                                                                                          Floatgen (Ideol) testé à l’échelle 1 sur le SEM-REV.
                                              L’UBO, un acteur majeur de l’étude                          Plusieurs projets de recherche académiques portant
                                              intégrée de l’impact des parcs                              sur l’environnement et le comportement des
                                                                                                          structures en mer sont également supportés par
                                              éoliens offshore flottants                                  THeoREM.
                                                                                                                                                                        
                                                                                                                                                                        Embarquement de
                                              Le projet ANR APPEAL permettra de construire une            THeoREM est inscrit sur la feuille de route des               matériel scientifique
                                              nouvelle approche qui associe sciences de la nature         Infrastructures de Recherche du MES-RI depuis 2018,           à bord du N.O.
                                              et sciences humaines et sociales, afin de mesurer les       avec l’objectif de devenir la composante française de         Côtes de la Manche
                                                                                                                                                                        à Lorient pour une
                                              effets des parcs éoliens offshore flottants ou (PEOF)       l’infrastructure européenne Marinerg-i.
                                                                                                                                                                        campagne à la mer
                                              sur le fonctionnement des socio-écosystèmes côtiers         THeoREM est géré via un Groupement d’Intérêt                  sur le site pilote de
                                              et de proposer des outils d’aide à la décision.             Scientifique, signé en 2017. L’accès à THeoREM est            Groix & Belle-Ile (Août
                                              Ce projet, coordonné par France Energies Marines            facilité via le portail http:// theorem-infrastructure.org/   2018).

                                              dirigé par Yann Hervé de Roeck et piloté scientifique-
                                              ment par Gérard Thouzeau de l’Université de Bretagne
                                              Occidentale (UBO-LEMAR, UMR 6539), regroupe 17
                                              partenaires académiques et privés.
                                              Il comprend plusieurs étapes, telles que; la définition
                                              de l’état initial environnemental, écologique, et socio-
                                              économique (usages, perceptions et acceptabilité) des
                                              futurs sites d’implantation des PEOF; la modélisation
                                              des évolutions possibles de leur fonctionnement
© IFREMER © copyright UBO - LEMAR, UMR 6539

                                              trophique et de leur rôle dans la conservation de la
                                              biodiversité; des impacts économiques sur les flottilles
                                              de pêche, et des interactions avec les autres usages;
                                              le développement d’un modèle de socio-écosystème
                                              visant à caractériser et analyser les interactions entre
                                              l’ensemble des acteurs et l’environnement, en tenant
                                              compte du cadre juridique.
                                              Deux sites de développement de PEOF pilotes sont
                                              étudiés, l’un en Atlantique à Groix & Belle-Île et le
                                              second à Leucate en Méditerranée.
                                              Le projet APPEAL contribuera plus largement à
                                              l’identification et à la mesure des enjeux écologiques et
                                              socio-économiques posés par les projets EMR.

                                                                                                                                                                                            13
2 QUESTIONS À
                 PASCAL BERTEAUD
                 Directeur Général du CEREMA

                 Quels travaux menez-vous en lien avec le
                 développement des quatre projets de fermes pilotes ?
                 Le Cerema est sollicité, en qualité d’expert, pour
                 participer aux commissions nautiques sur le balisage
                 maritime et lors des instances de concertation et suivi
                 de projets de fermes pilotes éoliennes flottantes.
                 De plus, depuis 2018, nous animons, en lien avec
                 France Énergies Marines, l’Agence française pour la
                 biodiversité et l’Ineris, un groupe de travail national
                 piloté par le Ministère sur l’analyse des impacts
                 cumulés des projets d’énergies marines renouvelables
                 (EMR). Ce groupe évalue les effets environnementaux
                 de plusieurs projets afin de les appréhender le plus en
                 amont possible.
                 Enfin, le Cerema propose sur le site www.geolittoral.     dans le projet de Programmation Pluriannuelle de
                 developpement-durable.gouv.fr, une visualisation          l’Énergie publié en janvier 2019.
                 des données utilisées pour la planification des EMR       Elles permettent d’anticiper et d’organiser la
                 comprenant notamment les travaux menés en 2015            concertation avec l’ensemble des acteurs mais aussi
                 pour la concertation sur les fermes pilotes.              les études de sites qui alimenteront la procédure
                                                                           de dialogue concurrentiel. Ces études nécessitent
                 Quelles pourraient être les recommandations du            l’installation d’appareils de mesures sur la zone et des
                 Cerema au Ministère compte tenu ces premiers              campagnes en mer sur une période d’un an minimum.
                 retours d’expériences pour préparer les appels            D’autre part, les données existantes doivent être
                 d’offres commerciaux éoliens en mer ?                     valorisées dans le processus. Ainsi, les mesures
                 Pour préparer les appels d’offres à venir, il est         de vent existantes à terre, proche de la zone
                 important de connaître les secteurs et les volumes en     d’implantation, sont précieuses, car elles caractérisent
                 puissance à installer. On retrouve ces informations       la ressource en vent sur plusieurs années.

     Remerciements à Naval Energies pour sa contribution à MerVeille Energies 2019

     www.naval-energies.com / @navalenergies

14
Les manifestations dont energiesdelamer.eu
est partenaire media en 2019…
À retrouver dans l’Agenda

FOWT 2019 - Montpellier, 7ème Forum de la mer - El Jadida Maroc, 2èmes
Rencontres Littoral Urbain Durable (LUDI) – Fondation de l’Université de La Rochelle,
Seanergy à Dunkerque, PAT 18 ENERMAR 2019 Ferrol - Espagne, Africa Blue
Economy Forum ABEF Gammarth Tunis - Tunisie, Mer XXL à Nantes, puis au second
semestre, nous serons notamment à e5t à La Rochelle, Ocean Energy Europe OEE
à Dublin, WindEurope Offshore 2019 - Danemark, aux Assises de l’économie de la
mer, ....
Et début 2020, aux Assises européennes de la transition énergétique à Bordeaux et
Euromaritime à Marseille.
Et aussi aux Trophées Innovation Ocean créés par Adecan reviennent pour
une 2ème édition. Ils récompensent les projets dont l’innovation, l’action ou
l’initiative apporte une valorisation des activités pour la « Croissance bleue » & le
«Développement durable».
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler