PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR

 
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Projet
Éducatif Global
Départemental
2012 - 2015

                  le Département
                  prépare l’avenir
                     des jeunes
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Patrick Kanner et Bernard Baudoux
         en visite dans une salle pupitre

Édito
Depuis plus de 25 ans, le Département du Nord est aux côtés des collégiens,
de leurs familles et des acteurs éducatifs dans toute leur diversité (Éducation
nationale, associations, collectivités…) pour soutenir les projets éducatifs des
territoires.
Pour donner plus de lisibilité et de cohérence à ces actions partagées, un Projet
Educatif Global Départemental (PEGD) a été élaboré et co-construit avec les
Nordistes entre 2011 et 2012 grâce aux Ateliers Citoyens Départementaux.
Décliné en 6 priorités, il a été mis en œuvre, dans un premier temps, dans 30
collèges répartis sur tout le département. Fort de cette expérience, une géné-
ralisation progressive sera réalisée pour qu’à chaque rentrée scolaire de nou-
veaux établissements intègrent cette dynamique nouvelle.
Avec Monsieur Bernard Baudoux, Vice-président chargé des Collèges, nous
comptons sur vous à présent pour vous approprier ce projet et le faire vivre
pour une éducation plus forte, ambitieuse et solidaire pour la réussite de tous
les jeunes Nordistes.

                                             Patrick KANNER
                                 Président du Conseil général du Nord

                                                                       Sommaire
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Sommaire
  Introduction				                                                                          04

   Partie I 				                                                                           08
  Qu’est-ce que le PEGD ?
    A. Ses grandes ambitions 		                                                             08
    B. Une co-construction innovante grâce à la démocratie participative :
  		 l’éducation est l’affaire de tous		                                                    10
    C. Le Projet Éducatif Global Départemental…                                             11

   Partie II 				                                                                          12
  6 priorités
    Orientation 1 La réussite scolaire pour tous
  			               et la lutte contre le décrochage scolaire                               13

    Orientation 2 La lutte contre toutes les formes de discriminations
  			               et de violences                                                         16

    Orientation 3 La santé des jeunes – mieux-être et mieux vivre ensemble                  18

    Orientation 4 Le collège, un lieu de vie ouvert sur son environnement                   20

    Orientation 5 L’autonomie du jeune, son ouverture aux cultures
  			               et sur le monde		                                                       22

    Orientation 6 Le rapprochement des familles et de l’institution scolaire                24

   Partie III 				                                                                         26
  30 Collèges tests en action depuis la rentrée 2012-2013
    A. Les projets des 30 collèges selon les 6 orientations PEGD                            26
    B. Les premiers effets à l’issue de la première année de mise en œuvre                  26

   Partie IV 				                                                                          28
  La généralisation progressive et le co-pilotage du PEGD
    A. Une méthode et un calendrier		                                                       28
    B. Des instances de pilotage partagé du PEGD                                            29

   Le Département mobilisé		                                                               30
  Contacts				                                                                             30
  70 collèges en action			                                                                 31

                                                                                                   3
Sommaire                                          Projet éducatif global départemental 2012-2015
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Introduction

    L’éducation connaît depuis une tren-             épargnés : le regard de la société sur sa
    taine d’années des mutations profondes.          jeunesse s’est injustement dégradé, cé-
    Le modèle séculaire, d’acquisition des           dant parfois plus à la peur qu’à l’espoir.
    connaissances régie par une Éducation            Les jeunes eux-mêmes se trouvent pé-
    nationale étatique, centralisatrice, a lais-     tris de ces inquiétudes, renonçant à une
    sé place à des attentes plus complexes,          vision positive de leur rôle, s’interrogeant
    au-delà de l’enseignement scolaire. De           sur leur place dans la société aujourd’hui,
    nombreux acteurs, dont les collectivités         ne parvenant plus toujours à croire dans
    territoriales, sont désormais aux côtés de       leur avenir en tant qu’adultes.
    l’État, au cœur de la réponse éducative.
                                                     Pourtant, l’éducation est bel et bien le
    Le système éducatif français a longtemps         levier indispensable, pour toute société
    été basé sur une répartition binaire des         qui veut un avenir meilleur, d’un vivre-en-
    responsabilités entre l’Éducation na-            semble respectueux du bien-être de tous
    tionale, en charge de la diffusion des           et de chacun.
    connaissances, et les familles, en charge
    de la transmission des valeurs. Ce mode          L’éducation des jeunes ne peut plus se
    d’organisation était considéré comme             résumer à la seule transmission de sa-
    le moteur de l’ascenseur social, et a fait       voirs, dans un cadre strictement scolaire.
    consensus jusqu’au milieu des années             L’apprentissage du « savoir-être » est
    1970.                                            aussi essentiel que la maîtrise de « sa-
                                                     voir-faire », que ce soit pour l’épanouisse-
    Il n’a pas résisté à des évolutions dont         ment personnel et l’intégration sociale et
    personne ne mesure encore pleinement             professionnelle. Et ce, d’autant plus dans
    l’ampleur. L’augmentation des connais-           une société économique où la diversité
    sances, les recompositions sociales et fa-       des carrières a souvent remplacé la cer-
    miliales, la révolution des technologies, la     titude de l’emploi à vie.
    mondialisation et les difficultés d’accès à
    l’emploi, viennent bouleverser les repères       L’éducation globale, sous toutes ses
    traditionnels.                                   formes, est à valoriser, qu’elle soit for-
                                                     melle (à l’école, reconnue par un di-
    Cette situation a pu engendrer angoisses,        plôme), non formelle (sur le temps pé-
    replis sur soi et idéalisations du passé.        riscolaire ou extrascolaire), ou informelle
    Les enseignants et les parents sont re-          (en famille...). Sous ces deux derniers
    mis en cause dans leurs missions res-            aspects, elle doit être reconnue comme
    pectives, souvent de manière caricaturale        concourant à la formation du jeune, de sa
    et ont parfois la tentation de se renvoyer       personnalité, de ses actes. Il en est ainsi
    la responsabilité des limites du système.        de l’Éducation populaire, qui se développe
    Les enfants et adolescents ne sont pas           sur le temps de loisirs, par la pratique vo-

4
    Projet éducatif global départemental 2012-2015                                 Sommaire
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
lontaire d’activités sportives, artistiques    Affirmer que l’éducation est une véritable
  et culturelles et constitue un véritable       priorité nationale, mettre au cœur du pro-
  creuset d’éducation de chacun par cha-         jet de société l’avenir de la jeunesse, sont
  cun et d’apprentissage de la citoyenneté.      des axes majeurs du projet fort et soli-
                                                 daire porté aussi pour le Nord.
  Les collectivités locales, leurs partenaires
  associatifs, les familles et les jeunes eux-   Dès 2011, et au travers de son débat
  mêmes poursuivent un mouvement en-             d’orientations politiques, le Conseil géné-
  gagé depuis une dizaine d’années autour        ral a ainsi souhaité consacrer l’éducation
  de la synergie de leurs initiatives, dans un   et la jeunesse comme priorités de son ac-
  esprit de complémentarité, pour réinven-       tion publique.
  ter une éducation du XXIe siècle.
                                                 Durant les dernières années, la situation
  Pour sa part, déterminante bien sûr, l’État    sanitaire et sociale a été incontestable-
  doit assumer pleinement ses respon-            ment difficile pour bon nombre de ses
  sabilités : définir les programmes d’en-       jeunes. Cette dimension, en dépit des
  seignement pédagogiques, allouer des           exigences d’équité territoriale qu’elle
  moyens suffisants aux établissements           comporte, n’a pourtant pas été perçue
  en personnels enseignants, de médecine         comme variable d’intérêt et d’affectation
  scolaire, de conseillers d’orientation… Et     de moyens, et ce en raison d’une straté-
  ce, afin de garantir l’équité géographique     gie strictement comptable de l’État.
  et sociale tout comme l’unité du système
  éducatif.                                      Plus de 10 000 jeunes sortent chaque
                                                 année du système scolaire sans qualifi-
  Les perspectives politiques qui se des-        cation. Dans l’Académie, 8 % des jeunes
  sinent désormais portent un souffle nou-       entrent au collège sans maîtriser les res-
  veau dans lequel le Conseil général du         sorts de la langue française.
  Nord prendra pleinement sa part pour la
  refondation du système éducatif.

                                                                                                      5
Sommaire                                             Projet éducatif global départemental 2012-2015
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Collectivité de la solidarité, portant au        A l’image des communes qui, depuis dix
    cœur de son modèle de développement la           ans ont engagé ce virage, désormais, les
    protection des enfants et des jeunes, l’ac-      départements doivent s’engager eux aus-
    compagnement des familles, le Dépar-             si, dans cette réflexion.
    tement du Nord déploie tous les moyens
    pour assurer une réparation sociale, no-         En favorisant l’accès à une offre éduca-
    tamment auprès des jeunes relevant de            tive pour tous, en développant des offres
    l’aide sociale à l’enfance.                      spécifiques pour ceux qui en ont le plus
                                                     besoin, ils contribuent au portage des va-
    Cette réponse n’est plus suffisante en           leurs fortes d’égalité et d’équité.
    elle-même et les valeurs centrales que
    nous portons pour la valorisation d’une          En dépit des difficultés, de la responsa-
    approche préventive trouvent pleinement          bilité qu’elle impose, il convient d’as-
    en matière d’éducation leur traduction.          sumer cette charge, avec courage, pour
                                                     répondre aux attentes nombreuses des
    La réparation sociale qui, par définition,       Nordistes et redonner espoir à des en-
    intervient tardivement, représente un prix       fants, des jeunes et des parents qui ne
    trop élevé à payer. L’approche préventive        croient plus dans leur réussite grâce à
    permet au contraire d’en faire souvent           l’École de la République.
    l’économie tant pour l’enfant que pour
    la société. Au même titre qu’à partir de         Au nom de nos valeurs humanistes, la ré-
    2004, le Département s’est vu renforcé           alisation de ces ambitions passera néces-
    dans son rôle d’acteur central pour la           sairement par la mobilisation collective de
    prévention de la délinquance et qu’il sou-       tous les acteurs, quelles que soient leurs
    tient avec force les clubs de prévention,        missions, leurs fonctions, leurs places au-
    il est essentiel à présent que le Départe-       près du jeune.
    ment devienne une collectivité éducatrice
                                                     Face à ce défi, le Département du Nord
    à part entière.
                                                     peut se présenter comme riche d’une

6
    Projet éducatif global départemental 2012-2015                                Sommaire
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
expérience forte au travers de ses multi-    Depuis la rentrée de septembre 2012, 30
  ples compétences obligatoires ou volon-      collèges tests se sont engagés dans la
  taires intervenant au quotidien auprès des   mise en œuvre du PEGD. Un premier bi-
  jeunes et de leurs familles.                 lan de leur action en a été tiré qui permet-
                                               tra de réorienter leur action pour les deux
  Le PEGD, dont la définition se construit     années scolaires 2013-2014 et 2014-2015
  au fil des expériences, est tout autant le   au cours desquelles se poursuivront leurs
  vecteur d’une mise en cohérence de ses       projets (PARTIE III).
  actions éducatives que le catalyseur des
  innovations et des initiatives des parte-    Afin de poursuivre cette dynamique, le Dé-
  naires.                                      partement se propose d’être donc le cata-
                                               lyseur et l’ensemblier des énergies exis-
  C’est la raison pour laquelle, il a été      tantes et en devenir pour l’éducation de
  choisi de véritablement co-construire        chaque jeune Nordiste, en collaboration
  ce projet éducatif avec eux, avec chaque     étroite et dans le respect des prérogatives
  Nordiste, par le biais d’une démocratie      de l’Éducation nationale, garante de l’uni-
  participative réelle et innovante au tra-    té d’enseignement et d’apprentissage.
  vers d’Ateliers Citoyens Départementaux
  (Synthèse des ateliers citoyens disponible   C’est ainsi qu’a été lancé un appel à can-
  auprès des missions Démocratie Partici-      didatures en janvier 2013 et que 40 nou-
  pative et PEGD du Département du Nord).      veaux collèges rejoignent le PEGD à partir
                                               de la rentrée 2013-2014. Ceux-ci dispose-
  Laboratoires d’idées et d’initiatives,       ront, entre septembre 2013 et mars 2014
  leurs travaux ont permis, à la fois de       du temps nécessaire à la co-construction
  dégager les chantiers prioritaires de        partenariale de leurs projets qu’ils met-
  l’action éducative départementale, mais      tront en œuvre au cours de trois années
  aussi d’imaginer dès à présent des pro-      scolaires de septembre 2014 à juin 2017
  jets concrets qui seront soutenus par le     (PARTIE IV).
  Département (PARTIE II).

                                                                                                    7
Sommaire                                           Projet éducatif global départemental 2012-2015
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Partie I
                                            Qu’est-ce que le PEGD ?

    A. Ses grandes ambitions
    Le Projet Éducatif Global Départemental          A cet égard, le Projet Éducatif Global
    est l’outil choisi par le Département du         Départemental se constitue à partir des
    Nord pour impulser une politique édu-            orientations stratégiques définies par le
    cative globale et partagée répondant aux         Conseil général. Elles servent de fonde-
    problématiques individuelles et collec-          ment à la réalisation d’objectifs partagés
    tives de tous les jeunes.                        avec les partenaires, aux premiers rangs
                                                     desquels les établissements, l’Éducation
    En ce sens le PEGD n’est pas un nouveau          nationale et les associations. Selon les
    dispositif mais une politique publique           caractéristiques propres des territoires et
    territoriale visant à mettre en synergie,        leurs populations, ces priorités sont dé-
    en convergence et en complémentarité,            clinées en fonction des attentes locales.
    les actions éducatives relevant de chacun
    des acteurs. Sur la base d’un diagnostic         Outil novateur, le Projet Éducatif Global
    et d’orientations prioritaires définis en        Départemental s’appuie nécessairement
    commun avec l’ensemble des membres               sur la consolidation des outils dépar-
    de la communauté éducative, il lui revient       tementaux issus des politiques secto-
    d’initier ces nouvelles actions.                 rielles, mais aussi sur ceux portés par
                                                     nos partenaires associatifs et aux pre-
                                                     miers rangs desquels les milieux d’édu-
                                                     cation populaire.

8
    Projet éducatif global départemental 2012-2015                                Sommaire
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
Le Conseil général concentre son action
  en priorité sur l’accompagnement du
  jeune collégien, âgé de 11 à 16 ans car
  cette étape est une période charnière
  dans la construction de sa personnalité,
  l’émergence des atouts pour le déve-
  loppement de son autonomie pour qu’il
  prenne conscience de ses capacités et
  qualités de citoyen libre, déterminant son
  projet de vie personnel et professionnel.

  A ce titre, un accompagnement spécifique
  est réalisé auprès des enfants d’ores et
  déjà suivis par les services départemen-
  taux de l’aide sociale à l’enfance comme
  un outil supplémentaire d’appui à ces pu-
  blics prioritaires.

  Le dynamisme et la vigueur du tissu as-
  sociatif, l’action des communes engagées
  dans des projets et dispositifs de réussite
  éducative sont des leviers essentiels à l’en-
  richissement de l’action du Département.

  En effet, la continuité éducative est une
  attente importante qui interviendra dans        et décliner, pour et avec les jeunes, des
  la collaboration étroite de tous les ni-        projets aux portages diversifiés.
  veaux de collectivités : de la petite en-
  fance, à l’enseignement primaire, tout en       Les aspirations du Projet Éducatif Global
  participant à la définition d’un parcours       Départemental sont à croiser avec les
  d’orientation, de professionnalisation et       projets d’établissements portés par les
  d’autonomie par la connaissance des fi-         collèges. Cet attachement à une décli-
  lières et de la possibilité offerte à tous de   naison territorialisée des besoins et prio-
  poursuivre des cursus étudiants ambi-           rités, permet la construction progressive
  tieux. La reconnaissance d’une éducation        d’une réponse éducative pour chaque
  tout au long de la vie doit être coordonnée     collégien prenant en compte toutes les
  avec les stratégies portées par la Région       étapes de sa scolarité et l’ensemble de
  Nord - Pas de Calais envers les lycées et       son parcours de vie.
  la formation professionnelle.
                                                  A cette politique éducative départemen-
  A ce titre, des partenariats avec les           tale esquissée correspond donc une mul-
  communes sont élaborés pour définir             titude de projets éducatifs locaux sur les
  des objectifs communs, accompagner              territoires.
  l’émergence de projets éducatifs locaux

                                                                                                       9
Sommaire                                              Projet éducatif global départemental 2012-2015
PROJET ÉDUCATIF GLOBAL DÉPARTEMENTAL 2012 - 2015 LE DÉPARTEMENT PRÉPARE L'AVENIR
B. Une co-construction innovante grâce à la démocratie
        participative : l’éducation est l’affaire de tous
     Eu égard à la diversité des thématiques          sions PEGD et Démocratie Participative
     abordées, de l’originalité du portage d’un       du Département du Nord) contenant les
     tel projet pour une collectivité comme un        constats prioritaires et plus de 100 pro-
     Département, il est apparu évident dès           positions opérationnelles.
     les premiers temps de réflexion que ces
     ambitions devaient revêtir la forme d’une        Ce document reflète la multitude des
     stratégie éducative territoriale partagée.       envies et la liberté de création des par-
                                                      ticipants à ces rencontres. Il correspond
     Les acteurs éducatifs dans toute leur di-        donc désormais à une source abondante
     versité de professionnels, de citoyens et        de réflexions et de pistes de travail mis à
     de collégiens sont acteurs de cette dé-          la disposition de tous ceux qui souhaitent
     marche.                                          s’en emparer.

     Des échanges multiples bilatéraux ou             Par ailleurs, même si l’ampleur de la
     collectifs avec les représentants des            démarche impose une phase de préfi-
     corps constitués, les instances consul-          guration du PEGD auprès de quelques
     tatives existantes, à l’image du Conseil         collèges volontaires, tous les collèges du
     Départemental des Jeunes (CDJ) ou du             Nord et tous les acteurs éducatifs inté-
     Conseil Départemental de l’Éducation             ressés pourront développer les initiatives
     Nationale (CDEN), ont été menés autour           qu’ils souhaitent à partir de ce canevas.
     de cette problématique. Ils resteront des
     outils déterminants garants du respect           Cette dynamique lancée ne devra pas
     des valeurs portées par le PEGD.                 s’essouffler mais au contraire s’amplifier.

     Ainsi, il est apparu indispensable de            Elle est le fer de lance d’une véritable dé-
     conduire une approche novatrice dans             mocratie participative dans le Nord, qui
     l’écriture des besoins, des attentes mais        après avoir été co-auteur de ces ambi-
     aussi de susciter l’imagination, la créa-        tions devient, au fur et à mesure de leur
     tivité par le biais de véritables « labora-      mise en œuvre, co-pilote du PEGD.
     toires d’idées », dématérialisés à travers
                                                      A cet effet, des instances spécifiques de
     le site Internet jeparticipe.cg59.fr, ou au
                                                      pilotage du Projet Éducatif Global Dépar-
     sein d’Ateliers Citoyens Départementaux.
                                                      temental sont créées : politiques, parte-
     Ces derniers ont réuni plus de 1000              nariales, techniques et territoriales.
     personnes pour plus d’une trentaine
                                                      Compte tenu de l’ampleur de ce projet
     d’heures de débats, au long desquels
                                                      pour un territoire aussi vaste et diversi-
     ont été posées, collectivement, les bases
                                                      fié que celui du département du Nord, il
     d’un PEGD associant éducation formelle,
                                                      a été choisi de procéder à une première
     non formelle et informelle.
                                                      phase de test de la démarche auprès de
     Ces travaux ont abouti à la rédaction            30 collèges qui s’est engagée au cours de
     d’un livret (disponible auprès des mis-          l’année scolaire 2012-2013.

10
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                 Sommaire
C. Le Projet Éducatif Global Départemental…
  Pour qui ? Les 140 000 filles et          Avec qui ?
  garçons du département du Nord, âgés
                                            ➔➔l’Éducation nationale, à travers ses
  de 11 à 16 ans, auteurs et acteurs de
                                              200 collèges publics,
  leur propre avenir.
                                              et les différents services
                                              de l’État, notamment ceux
  Pourquoi ? Pour la réussite scolaire,       du Préfet à l’égalité des chances ;
  sociale et éducative de tous les jeunes   ➔➔les deux fédérations représentatives
  Nordistes, pour leur permettre de           de parents d’élèves FCPE et PEEP ;
  déterminer leur projet de vie personnel
                                            ➔➔les mouvements associatifs sportif,
  et professionnel et les accompagner
                                              culturel, scientifique, d’Éducation
  pour devenir les acteurs libres et
                                              populaire et les mouvements
  responsables de la société de demain.
                                              pédagogiques ;
                                            ➔➔les collectivités locales, communes
  Comment ?                                   et intercommunalités, à travers
   ➔➔par une démarche ascendante              leurs services jeunesse et éducation,
     qui part des besoins                     notamment ;
     des collégiens, des familles,          ➔➔les services du Département,
     des enseignants, des professionnels      Éducation, Action sociale, Culture,
     et des territoires ;                     Sport – Jeunesse, Développement
   ➔➔par la construction collective           local, Contrats de territoire etc.
     des projets par l’ensemble
     des acteurs éducatifs, au premier
     rang desquels les collégiens
     et leurs parents.

  Où et quand ? dans tous
  les temps et espaces de vie
  des jeunes Nordistes, en famille, dans
  le collège, en temps de classe ou en
  dehors des cours, dans
  le quartier avec les autres jeunes,
  en club sportif, au centre social
  ou au musée.

                                                                                                11
Sommaire                                       Projet éducatif global départemental 2012-2015
Partie II
                                             6 priorités

     En croisant les éléments de diagnostic                 dans l’élaboration de leurs projets édu-
     des territoires et de la jeunesse du Nord,             catifs de territoire ou d’établissement et
     éclairés par les priorisations énoncées                des projets éducatifs individualisés des
     par les Nordistes et les représentants de              jeunes dont ils ont la responsabilité.
     la communauté éducative, plusieurs axes
     de réflexion ont été identifiés comme prio-            Afin d’atteindre ces ambitions, une mul-
     ritaires pour le Conseil général du Nord.              titude d’outils sont à leur disposition.
                                                            Quelques illustrations, issues notam-
     Ceux-ci constituent donc les objectifs                 ment des Ateliers Citoyens Départemen-
     que poursuivent les équipes éducatives                 taux, sont ici proposées.

                                                                                             PEGD
      PEGD            Les   6 orientations pour la préfiguration du PEGD                     1 2 3
                                                                                             4 5 6
       1   La réussite scolaire pour tous et la lutte contre le décrochage scolaire
       2   La lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence
       3   La santé des jeunes - mieux-être et mieux vivre ensemble
       4   Le collège, un lieu de vie ouvert sur son environnement
       5   L’autonomie du jeune, son ouverture aux cultures et sur le monde
       6   Le rapprochement des familles et de l’institution scolaire

12
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                      Sommaire
Orientation                      1

  la réussite scolaire pour tous et la lutte
  contre le décrochage scolaire
  Le Département souhaite que le plus              Cette mesure sera de nature à améliorer
  grand nombre d’élèves fréquente le col-          l’image et l’attractivité des collèges, en
  lège avec succès et fait de la réussite          confortant la mixité des populations sco-
  scolaire, pour tous, un objectif majeur.         laires accueillies.
  Pour ce faire, il veille à donner toutes les
  conditions matérielles d’enseignement            Les aides financières accordées aux fa-
  propices à la réussite. Parmi celles-ci,         milles facilitent également la scolarité du
  des installations rénovées (construction,        jeune. Ainsi, la prise d’un repas équilibré
  travaux) ou bien équipées (matériel pé-          le midi est-elle encouragée par des aides
  dagogique) concourent à cet objectif.            à la restauration, la bourse départemen-
                                                   tale permet la réduction des frais de sco-
  La lutte contre la fracture numérique sup-       larité. D’autres formes d’interventions
  pose une modernisation des approches             seront à définir, pour réduire les frais in-
  pédagogiques pour faire face au monde            duits par la scolarité du collégien.
  numérique auquel sont confrontés quo-
  tidiennement, dès le plus jeune âge, les         Si la réussite scolaire pour tous est
  élèves.                                          l’objectif, certains publics en difficulté
                                                   doivent toutefois faire l’objet d’une atten-
  Le Département, à travers son PEGD,              tion particulière, notamment les élèves
  peut contribuer à valoriser le collège           en situation de handicap et les jeunes
  dans le parcours de l’élève, en dévelop-         en décrochage scolaire ou menaçant de
  pant l’information sur le contenu des fi-        l’être pour éviter les difficultés futures du
  lières de formation, les rencontres entre        jeune à trouver sa place face à l’emploi et
  élèves et professionnels, en facilitant le       plus largement dans la société.
  choix d’un métier ou encore la recherche
  d’un stage d’observation en classe de 3e.        Les données relatives à l’échec scolaire
                                                   dans le Nord sont en effet plus que pré-
  Le Département veillera au développe-            occupantes. L’illettrisme est un fléau
  ment de pôles d’excellence dans les col-         majeur pour l’intégration sociale et pro-
  lèges. Il est important de pouvoir offrir        fessionnelle des individus. La mise en
  des options pédagogiques plus variées            œuvre d’un accompagnement renforcé
  aux élèves, notamment dans le domaine            pour la lutte contre le décrochage sco-
  du sport et de la culture. A cet effet, la re-   laire est une nécessité absolue (6 000
  cherche d’une plus grande diversité dans         d’entre eux sont concernés chaque an-
  les contenus des actions proposées aux           née dans le département).
  collégiens sera encouragée, par le biais
  notamment de partenariats établis avec
  le milieu associatif.

                                                                                                        13
Sommaire                                               Projet éducatif global départemental 2012-2015
Parce que les barrières les plus difficiles      Aux moyens modernes d’apprentissage
     à franchir sont certainement celles des          viendront s’ajouter des actions de sou-
     esprits, parce que la reproduction sociale       tien ou d’aide méthodologique en direc-
     est encore bien trop prégnante (40 % des         tion des élèves en difficulté scolaire. Il
     diplômés d’un premier cycle universi-            conviendra, dans ce cadre, de dévelop-
     taire occupent un poste d’employé ou             per des actions de soutien scolaire et de
     d’ouvrier) les jeunes n’osent pas croire         lutte contre l’illettrisme qui touche plus
     dans leurs talents, leurs capacités, leur        de 10 % de nos collégiens.
     réussite. Le PEGD visera à inverser cette
     tendance et à redonner aux jeunes la né-
     cessaire confiance en leurs potentialités
     en contribuant à l’émergence et l’identi-
     fication des talents.

14
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                Sommaire
PEGD
                         Propositions d’actions                                1 2 3
                                                                               4 5 6

    ■■ développement du collège numérique : salles numériques
        dans les collèges, maintenance des dispositifs, prêts d’ordinateurs
        aux collégiens, selon le cadre fixé par les délibérations adoptées
        par le Conseil général en 2011 ;

    ■■ expérimentations d’internats favorisant la mixité et la réalisation
        de projets de jeunes en matière sportive ou culturelle ;

    ■■ développement des liens entre collèges et grandes écoles,
        à l’image par exemple du projet mené avec l’Institut d’Etudes Politiques
        de Lille, et instauration de parrainages de collégiens
        par des étudiants de ces grandes écoles ou universités ;

    ■■ soutien aux projets de tutorats par un pair, un élève
        d’un niveau supérieur prenant en charge un collégien plus jeune ;

    ■■ expérimentation de la mise à disposition de tablettes numériques dotées
        des ressources éducatives nécessaires ;

    ■■ aide à la recherche de stages en entreprise ou en association
        pour les élèves de 3e ;

    ■■ aménagement de salles pour les cartables avec casiers individuels
        pour alléger le poids des cartables ;

    ■■ élaboration d’un kit de rentrée scolaire pour soutenir le budget des familles.

                                                                                                    15
Sommaire                                           Projet éducatif global départemental 2012-2015
Orientation                           2

     La lutte contre toutes les                       Afin de « faire société » et de permettre
                                                      à chaque jeune de se sentir autonome,
     formes de discriminations                        acteur de son destin et de la société
                                                      dans laquelle il s’inscrit, il est important
     et de violences                                  de découvrir et de comprendre l’altérité
     Entre 11 et 16 ans, la scolarité du col-         pour déployer des ressorts de tolérance,
     légien est marquée par la traversée de           et devenir un citoyen soucieux du bien
     l’adolescence, période charnière de sa           vivre ensemble de tous et de chacun.
     vie, où le jeune peut être vulnérable.
                                                      A l’écoute des préoccupations émises
     C’est un être qu’il convient de protéger
                                                      par les jeunes eux-mêmes sur leur sen-
     contre les difficultés ou agressions qu’il
                                                      timent d’insécurité physique, morale et
     peut potentiellement rencontrer. A ce
                                                      dans leur capacité à se projeter en tant
     titre, les dispositifs de prévention doivent
                                                      qu’adulte, la question de la lutte contre
     être développés afin de minimiser les
                                                      les discriminations de tous ordres (de
     risques potentiels.
                                                      genres, d’orientations sexuelles, d’ori-
     Le manque de compréhension, par défaut           gines confessionnelles ou ethniques, du
     d’écoute et de dialogue, la violence qui en      handicap…) est une urgence.
     découle, sont souvent dus au manque de
                                                      Le Département, à travers son PEGD,
     connaissance de l’autre, garçons – filles,
                                                      se doit de lutter contre toutes les discri-
     origines différentes, passage primaire –
                                                      minations qui peuvent toucher les col-
     collège, relations enseignants – élèves,
                                                      légiens, quelle qu’en soit la nature. Les
     parents – professeurs.
                                                      actions visant à favoriser le mieux vivre
                                                      ensemble seront encouragées.

16
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                 Sommaire
PEGD
                         Propositions d’actions                                  1 2 3
                                                                                 4 5 6

    ■■ identification de lieux spécifiques pour les collégiens afin de permettre
        la rencontre des adultes (écoute individuelle et confidentielle) ;

    ■■ développement de l’éducation à la différence et au respect ;
    ■■ poursuite et renforcement de l’accessibilité des bâtiments
        aux personnes en situation de handicap ;

    ■■ soutien aux projets de sensibilisation aux différences
        et à la richesse que cela engendre dans la construction sociale
        du jeune, à l’éducation au respect et à la tolérance et aux actions
        d’éveil à la citoyenneté ;

    ■■ organisation d’ateliers-débats dans les établissements, d’ateliers de parole
        sur la relation fille – garçon, théâtre forum, ateliers intergénérationnels
        intégrant collégiens et familles, etc ;

    ■■ mise en débat avec les jeunes de l’apposition au fronton de leur collège
        de la devise de la République : « liberté, égalité, fraternité »,
        prétexte à un temps d’échanges sur la citoyenneté ;

    ■■ mise en place d’une mission de médiateur sur les discriminations
        confiée à un membre de la communauté éducative au sein
        du collège pour prendre en compte les actes commis et y chercher
        des solutions, et mise en place d’une cellule de veille
        sur les discriminations dans le collège ;

    ■■ création d’un guide des droits et devoirs par rapport à la discrimination.

                                                                                                      17
Sommaire                                             Projet éducatif global départemental 2012-2015
Orientation                           3

     La santé des jeunes – mieux-être et mieux vivre ensemble
     Au-delà même de l’excuse d’insou-                  dico-sociaux et personnel éducatif du
     ciance, de la recherche du risque pour             collège doit être renforcée, par le biais
     expérience, les alertes ne trompent pas            du comité d’éducation à la santé et à la
     et les pouvoirs publics doivent agir en            citoyenneté notamment.
     protecteur de la jeunesse. Les compor-
     tements à risque, notamment à l’égard              Le collégien, en effet, apprend, jour après
     de consommations addictives, se multi-             jour, à devenir citoyen soit au sein même
     plient. Les indicateurs sanitaires, comme          de l’établissement, par le biais de res-
     en matière d’obésité précoce, ne prêtent           ponsabilités qu’il pourra assumer (dé-
     pas à interprétation, la santé des jeunes          légué de classe par exemple), mais éga-
     dans le Nord est préoccupante.                     lement en dehors du collège, dans son
                                                        quartier ou dans la vie de la commune.
     Il revient au Département, dans un                 Le Département soutiendra son implica-
     contexte où la médecine scolaire a vu ses          tion dans la vie sociale, sous toutes ses
     moyens diminuer régulièrement, de dé-              formes. A ce titre, il encouragera le jeune
     ployer et d’amplifier, sans se substituer          à être acteur de son propre parcours, à
     à l’Etat, en partenariat avec les relais lo-       s’impliquer dans les réseaux associatifs.
     caux associatifs et médicaux, des actions
     de prévention santé.                               Par ailleurs, la dimension sanitaire est
                                                        insuffisante pour percevoir tous les pa-
     Le Département se doit de développer les           ramètres qui concourent au bien-être du
     dispositifs visant au bien-être du jeune,          jeune. Ainsi, les actions favorisant la va-
     à son alimentation équilibrée contribuant          lorisation de l’estime de soi et l’ouverture
     ainsi à la lutte contre l’obésité qui me-          culturelle seront soutenues.
     nace notamment les jeunes des milieux
     défavorisés. En matière de planification
     familiale, en plus des actions d’éduca-
     tion à la vie affective et sexuelle, il y a lieu
     d’informer les équipes des collèges sur la
     problématique de l’accès à la contracep-
     tion régulière des collégiens, lors d’une
     situation à risque avérée.

     Dans ce domaine de la santé, le Dépar-
     tement peut être moteur et soutien d’ac-
     tions d’éducation à la santé en fonction
     des besoins repérés dans chaque éta-
     blissement et sur chaque territoire. La
     collaboration entre professionnels mé-

18
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                   Sommaire
PEGD
                          Propositions d’actions                                 1 2 3
                                                                                 4 5 6

    ■■ réaffirmation, en lien avec l’Etat, du rôle et de l’importance
        de la médecine scolaire ;

    ■■ mise en œuvre d’un plan de lutte contre l’obésité
        et d’éducation à l’équilibre alimentaire ;

    ■■ encouragement des pratiques sportives, et notamment
        de la première inscription en club, par la prise en charge
        de la première licence sportive en club, via le Pass’Sport en Nord ;

    ■■ développement de l’apprentissage de la natation ;
    ■■ renforcement des dispositifs de prévention des addictions
        et des infections sexuellement transmissibles ;

    ■■ tenue d’ateliers d’information et de sensibilisation
        à la vie affective et sexuelle, à la contraception.

                                                                                                      19
Sommaire                                             Projet éducatif global départemental 2012-2015
Orientation                           4

     Le collège, un lieu de vie ouvert
     sur son environnement
                                                      Le collège est en effet un équipement
                                                      structurant à l’échelle du quartier ou de
                                                      la commune. Les installations sportives
                                                      ou culturelles dont il dispose peuvent
                                                      être mises à disposition des habitants ou
                                                      des associations locales. Le collège doit
                                                      ainsi s’ouvrir davantage sur son envi-
                                                      ronnement, favoriser les échanges, pour
                                                      mieux accueillir les différents publics qui
                                                      le fréquentent.

                                                      Il est essentiel que le collège, par son
                                                      ouverture sur son environnement, per-
                                                      mette que se fasse l’articulation entre les
                                                      différentes composantes de l’éducation
     L’École de la République doit ouvrir ses         qui par nature est globale (formelle, non
     portes sur la société et les acteurs qui         formelle ou informelle)
     l’entourent. Ainsi, des regards méfiants
     se croisent à son encontre et c’est pour-
     quoi, conformément aux inspirations qui
     guident la réalisation des nouveaux col-
     lèges, ceux-ci doivent redevenir des lieux
     de rencontres.

20
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                Sommaire
PEGD
                        Propositions d’actions                                1 2 3
                                                                              4 5 6

    ■■ développement de la démarche « association en résidence »
        où une association s’installe pour une période donnée
        dans un collège pour y construire et y conduire un projet
        en lien avec l’équipe pédagogique ;

    ■■ création et ouverture d’espaces d’échange et de construction
        de projets dans les collèges, en dehors des temps scolaires ;

    ■■ opérations d’ouverture des portes du collège : portes ouvertes,
        expositions, tournois sportifs, manifestations culturelles,
        pour permettre des échanges entre jeunes, parents, enseignants,
        habitants du quartier.

                                                                                                   21
Sommaire                                          Projet éducatif global départemental 2012-2015
Orientation                           5

     L’autonomie du jeune, son ouverture aux cultures
     et sur le monde
     Considérer le jeune mineur comme un              Le Département du Nord doit savoir re-
     acteur de ses propres choix, ayant la ca-        connaître les jeunes comme acteurs à
     pacité de formuler avis, projets, proposi-       part entière, en développant leur sens des
     tions n’est pas une évidence pour l’adulte       responsabilités et de l’action collective. A
     décisionnaire. Il convient dès lors de re-       ce titre, les jeunes pourraient se voir doter
     placer le jeune au cœur du PEGD, de l’y          d’une enveloppe financière, leur permet-
     valoriser comme porteur d’initiatives et         tant de monter un projet. En favorisant la
     de talents.                                      participation de toutes les classes du col-
                                                      lège, cette action citoyenne contribuerait
     L’ambition est de s’assurer que chaque           ainsi à leur prise d’autonomie.
     jeune puisse acquérir suffisamment de ré-
     férences culturelles et de points de repère      Les collégiens font partie intégrante de
     pour interagir avec autrui, avec le monde,       la communauté éducative. Même s’ils
     être libre de décider de l’orientation de        disposent de quelques sièges au Conseil
     son existence et trouver sa place dans la        d’Administration, leur expression est dif-
     cité. Favoriser des espaces d’expérimen-         ficile, leur voix parfois masquée par celles
     tation et d’enrichissement de leurs capa-        des adultes. Le PEGD soutiendra et ac-
     cités c’est œuvrer pour une plus grande          compagnera leur prise de parole, à l’ins-
     reconnaissance de tous les jeunes comme          tar du Conseil Départemental des Jeunes,
     citoyens à part entière.                         instance qui leur permet de débattre et
                                                      d’émettre des avis et propositions.

                                                      Le développement du tutorat pourra éga-
                                                      lement être un support au développe-
                                                      ment progressif et accompagné de l’au-
                                                      tonomie du jeune.

                                                      La pratique du sport ou l’ouverture à la
                                                      culture sont également des éléments
                                                      essentiels à la constitution de la per-
                                                      sonnalité du jeune, à son équilibre et à
                                                      sa bonne insertion sociale. Des initia-
                                                      tives fortes seront prises en ce sens. Il
                                                      est également important que le jeune
                                                      s’ouvre à d’autres cultures, par le biais
                                                      d’échanges internationaux, qu’il convient
                                                      de développer davantage.

22
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                  Sommaire
PEGD
                          Propositions d’actions                               1 2 3
                                                                               4 5 6

    ■■ expérimentation de budgets participatifs dans les collèges ;
    ■■ désignation des délégués de classe comme membres de droit
        des comités de pilotage du PEGD ;

    ■■ mise à disposition de lieux propres aux collégiens
        pour la réalisation de leurs projets ;

    ■■ développement de l’interaction entre les différents conseils participatifs
        existants – CDJ, conseils municipaux de jeunes,
        conseils de quartier ou d’équipements, conseils de jeunes collégiens à
        créer etc. au bénéfice, notamment, des moyens de communication et de
        coopération numériques ;

    ■■ développement d’expériences d’immersion à l’étranger,
        en privilégiant les échanges internationaux en famille
        et en réciprocité ;

    ■■ encouragement et diversification des pratiques culturelles ;
    ■■ accueil d’artistes dans les collèges en partenariat
        avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).

                                                                                                   23
Sommaire                                          Projet éducatif global départemental 2012-2015
Orientation                           6

     Le rapprochement des familles et de l’institution
     scolaire
     Le partage de responsabilités éducatives         tion scolaire. Il est alors important de veil-
     entre équipes éducatives des collèges, pa-       ler à leur bon accueil au collège, de leur
     rents, associations ne doit pas appeler à        destiner une information adaptée et de
     la stigmatisation des uns par rapport aux        leur permettre de tenir un rôle effectif dans
     autres et c’est pour cela par exemple que        les différentes instances consultatives et
     le soutien à la parentalité sera engagé.         décisionnelles.

     Les parents ont toute leur place dans le         La valorisation des compétences des pa-
     système éducatif et pourtant leur présence       rents, que ce soit au travers de l’animation
     et leur implication dans la vie du collège       d’activités périscolaires (aide aux devoirs,
     sont souvent limitées. C’est notamment le        ateliers informatique) ou par la valorisa-
     cas des parents dont le jeune éprouve des        tion de leurs métiers et savoir-faire, s’ins-
     difficultés scolaires et de comportement         crira dans cette même logique.
     avec les autres.
                                                      En développant des liens avec les familles,
     Le Département doit être en mesure de            le Département contribue au rapproche-
     repérer et rencontrer ces familles, qui se       ment des parents de l’institution scolaire.
     tiennent bien souvent à l’écart de l’institu-

24
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                  Sommaire
PEGD
                         Propositions d’actions                                1 2 3
                                                                               4 5 6

    ■■ aménagement, dans les collèges, de lieux spécifiques dédiés
        aux parents pour permettre les débats, les rencontres entre eux
        et les échanges avec les enseignants et l’administration ;

    ■■ organisation de séances d’informations – formations sur la connaissance
        de l’institution scolaire, fonctionnement du collège, budget etc ;

    ■■ réalisation d’un guide des ressources locales pour les parents, structures
        sociales existantes, associations et réseaux de parentalité ;

    ■■ organisation d’actions éducatives et culturelles ouvertes
        aux parents, après les temps scolaires ;

    ■■ organisation de temps d’échanges et de partage d’expériences
        entre parents, débats et rencontres animés par un intervenant extérieur ;

    ■■ organisation par les parents de forums des métiers pour exposer leurs
        métiers aux collégiens ;

    ■■ expérimentation de l’introduction de médiateurs parents – institution
        scolaire, dans le souci de rétablir le dialogue et de dédramatiser
        la relation du parent au professeur.

                                                                                                    25
Sommaire                                           Projet éducatif global départemental 2012-2015
Partie III                           30 Collèges tests en action
                                              depuis la rentrée 2012-2013
      Depuis la rentrée scolaire 2012, trente col-          2013. Les citations indiquées dans le cha-
      lèges tests ont co-construit puis mis en              pitre B sont extraites de ce bilan. Celui-ci
      œuvre des projets d’actions adaptés à la              s’affinera au cours des 2 années scolaires
      diversité de leurs situations. Un premier             2013-2014 et 2014-2015 au cours des-
      bilan de ces projets a été réalisé en juin            quelles se poursuivront ces projets.

      A. Les projets des 30 collèges selon les 6 orientations PEGD

                Répartition des projets selon les 6 axes du PEGD
                                                       ■ Réussite scolaire
       15%                                               Lutte contre décrochage
                                         41%
18%                                                    ■ Lutte contre discriminations et violences
                                                       ■ Santé des jeunes
                                                         Bien-être
                                                         Vivre ensemble

 2%                                                    ■ Collège ouvert sur son environnement
                                                       ■ Autonomie du jeune
           15%                   9%                      Ouverture à la culture et au monde
                                                       ■ Rapprocher les familles de l’institution scolaire

      B. Les premiers effets à l’issue de la première année
         de mise en œuvre
      Effet élèves : des collégiens mobilisés dans le cadre d’actions PEGD ont été « remobili-
      sés » sur les apprentissages scolaires dont ils étaient éloignés.

          « Ces projets ont un effet sur l’investissement des élèves et des
          personnels dans l’établissement. Des compétences du socle commun
          – pilier 5 culture humaniste et pilier 6 compétences sociales et civiques
          – ont pu être ainsi validées ».

 26
      Projet éducatif global départemental 2012-2015                                       Sommaire
Effet établissement : autour des actions PEGD le « climat scolaire » s’est amélioré et
  le travail d’équipe et en transversalité des enseignants a été naturellement facilité.
      « Le sentiment d’appartenance au collège chez nos élèves s’est renforcé
      par les actions déjà conduites. L’image du collège s’améliore. Le travail
      mené sur un plan individuel a parfois permis d’améliorer
      le climat scolaire. Ce projet a permis de renforcer la communication
      et la cohésion pour l’ensemble de la communauté éducative. »
      « Motivation accrue des équipes, répercussion positive
      sur le travail en équipe. »

  Effet partenariat : la consolidation de partenariats existants et leur développement
  a permis aux parents, notamment, de mieux trouver leur place dans l’établissement.

      « Meilleure utilisation des ressources extérieures au collège,
      connaissance réciproque accentuée. »
      « Les collaborations déjà engagées se sont réellement renforcées
      (centre de prévention jeunesse, cercle laïque, municipalité).
      Les nombreux effets positifs du projet ont favorisé le rayonnement
      du collège sur le territoire. »
      « Le travail collaboratif entre les divers acteurs du projet, pour finaliser
      le projet a permis de conforter une cohésion de l’équipe, de favoriser
      l’appropriation du projet et d’enrichir de manière qualitative le projet
      par une réflexion de qualité. »

  Effet continuité éducative : la continuité entre 1er et 2nd degré a été recherchée et
  la cohérence entre actions éducatives scolaires et non scolaires améliorée.

      « Partenariat enrichi avec les écoles du secteur et forte action
      de parentalité. »
      « Développement des relations primaire / secondaire,
      entre les intervenants municipaux et l’équipe éducative,
      connaissance des rôles et fonctions de chacun. »
      « Bonne cohérence entre collège, association d’insertion,
      structures municipales. »

                                                                                                   27
Sommaire                                          Projet éducatif global départemental 2012-2015
La généralisation
        Partie IV                            progressive
                                             et le co-pilotage du PEGD

     A. Une méthode et un calendrier
     Les 30 collèges tests, unanimes, l’ont dit, la mise en œuvre d’une telle démarche par-
     ticipative suppose de s’inscrire dans la durée et de prendre le temps nécessaire à la
     co-construction des projets. Ainsi, ont été décidés la méthode et le calendrier suivants
     qui répondent à ces exigences.

                                                         Le calendrier
         La méthode
                                     40 nouveaux collèges       Pour les prochains collèges
      Appel à candidature          Mars / Avril 2013            Janvier / Mars 2014
      Élaboration des projets      Septembre 2013 / Mars 2014   Septembre 2014 / Mars 2015
      Actions dans les collèges Septembre 2014 / Juin 2017      Septembre 2015 / Juin 2018

     Le même processus s’appliquera chaque année aux nouveaux collèges souhaitant rejoindre le PEGD.

     L’appel à candidature :                           La mise en œuvre et l’évaluation :
      ➔➔Une esquisse de projet                          ➔➔Trois années de déroulement
         et un début de mobilisation                      des projets ;
         transversale ;                                 ➔➔Une évaluation permanente
     ➔➔Une instruction partenariale des                    et mobilisatrice des acteurs ;
        candidatures ;                                  ➔➔Un rapport annuel d’évaluation
     ➔➔Des critères de choix : impacts                     et de réorientation.
        éducatifs et pédagogiques visés,
        dimension partenariale et ancrage
        territorial du projet.

     La co-construction des projets :
      ➔➔Six mois pour partager
         les diagnostics et les projets au sein
         de comités de pilotage locaux dans
         chaque collège ;
     ➔➔Une instruction partenariale
        des projets par l’ensemble
        des partenaires ;
     ➔➔La validation des projets
        et l’affectation des moyens
        par l’Assemblée Départementale.

28
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                   Sommaire
B. Des instances de pilotage partagé du PEGD
  1 - Le niveau local du collège, de son territoire et de ses partenaires
  est au « cœur du PEGD ».
  Assemblées générales, forums… :                 Comités de pilotage locaux :
  Chacun des 70 collèges engagés dans le          Pour assurer la conduite opérationnelle du
  PEGD prendra, selon des modalités appro-        projet, chaque principal mettra en place
  priées à chaque situation, l’initiative d’in-   un « Comité de Pilotage local » du PEGD.
  former, de réunir, de consulter et de mo-       Composé de quelques représentants, dési-
  biliser l’ensemble de la communauté édu-        gnés par leurs pairs, de chacune des com-
  cative (équipe du collège, parents d’élèves,    posantes de la communauté éducative, il se
  collégiens, associations partenaires lo-        réunira, autant que de besoin, sous l’impul-
  cales, collectivités locales etc.) dans la      sion du principal de collège qui le co-pilote
  dynamique PEGD. Le partage avec le plus         avec un autre de ses membres. Il rendra
  grand nombre d’acteurs est en effet une         compte de son action, périodiquement, à
  des conditions de réussite de la démarche.      l’ensemble de la communauté éducative.

  2 - Des instances territoriales et départementale de pilotage du PEGD :
  Des comités de coordination                     Un comité de pilotage
  territoriale du PEGD :                          départemental du PEGD :
  S’il est essentiel que l’initiative vienne      Celui-ci est composé de l’ensemble des
  du niveau local, il convient de mettre en       partenaires départementaux de la dé-
  place des moyens d’accompagnement               marche PEGD, composé notamment,
  des équipes engagées autour des col-            du Président et des Vice-présidents du
  lèges. Ainsi sont installées, dans chaque       Conseil général du Nord, du Directeur
  bassin d’éducation, des équipes partena-        Académique des Services de l’Éducation
  riales d’impulsion et d’accompagnement          nationale et ses adjoints, du représentant
  du PEGD qui rassemblent les représen-           de la Préfecture, des Fédérations de pa-
  tants de :                                      rents d’élèves etc.
   ◗◗ l’Éducation nationale,
                                                  Il se réunit une fois par an pour prendre
   ◗◗ du Préfet à l’égalité des chances,          en compte l’évaluation du PEGD et pro-
   ◗◗ des fédérations de parents d’élèves,        poser les réorientations nécessaires en
   ◗◗ des cadres éducation – jeunesse des         fonction de cette évaluation.
     collectivités locales,
   ◗◗ des associations d’éducation
      populaire et des mouvements
      pédagogiques,
   ◗◗ des correspondants territoriaux
      éducation et de la mission PEGD du
      Département,
   ◗◗ des autres services concernés du
      Département.

                                                                                                       29
Sommaire                                              Projet éducatif global départemental 2012-2015
Le Département mobilisé
             Direction de l’Éducation et Mission PEGD :

       La direction de l’Éducation par le biais de ses correspondants
      territorialisés, en lien avec la mission PEGD, est l’interlocuteur
               privilégié des collèges et des acteurs du PEGD.

     Chargé de mission                  Cambrésis et Douaisis :        Lille Nord et
                                        Anne-Claude MOREAU             Flandres Intérieures :
     PEGD                               03 59 73 33 26                 Sabine CATTOIR
     Alain THIREL                       anneclaude.moreau@cg59.fr      03 59 73 44 22
     03 59 73 60 28                                                    sabine.cattoir@cg59.fr
                                        Dunkerque :
     alain.thirel@cg59.fr
                                        Henri-Pierre DESITTER          Lille Ouest :
                                        03 59 73 42 75                 Marie-Françoise CARVAL
     Correspondants
                                        henripierre.desitter@cg59.fr   03 59 73 88 72
     Éducation                          Lille Est :                    mariefrancoise.carval@cg59.fr
     Département du Nord                Chantal DESMARETS              Valenciennes :
     Avesnois :                         03 59 73 93 63                 Liliane JOLY
     Frédéric BETTIGNIES                chantal.desmarets@cg59.fr      03 59 73 22 95
     03 59 73 10 55                                                    liliane.joly@cg59.fr
     frédéric.bettignies@cg59.fr

        Autres directions et services départementaux

     D’autres directions et services départementaux sont mobilisés
               transversalement et engagés dans le PEGD.
        Ceux-ci peuvent être contactés, en lien avec les services
            de la Direction Éducation et de la mission PEGD.
     Direction                           Directions Territoriales
     de la Culture                       de Prévention et d’Action Sociale
     Les correspondants                  DTPAS Métropole Lille          DTPAS Flandres Maritimes
     territorialisés du service          03 59 73 92 70                 03 59 73 41 20
     du développement culturel
     03 59 73 81 83                      DTPAS Métropole Roubaix        DTPAS Cambrésis
                                         Tourcoing                      03 59 73 36 00
     Direction du Sport                  03 59 73 04 20
                                                                        DTPAS Avesnois
     et de la Jeunesse                   DTPAS Douaisis                 03 59 73 10 65
                                         03 59 73 34 00
     La Direction Sport – Jeunesse                                      DTPAS Valenciennois
     03 59 73 93 91                      DTPAS Flandres Intérieures     03 27 23 30 00
                                         03 59 73 44 50

30
     Projet éducatif global départemental 2012-2015                                      Sommaire
Collèges engagés dans le PEGD :
              2012-2015
              2014-2017

  70              Collèges
                  en action
                                                                                     31
Sommaire                            Projet éducatif global départemental 2012-2015
Création : Procom - DIC Graphisme / Photographie : Photothèque du Conseil général
Sommaire

           Direction Générale du
           Développement Territorial
           Mission PEGD
           Chargé de mission : Alain Thirel
           Hôtel du Département
           51, rue Gustave Delory
           59047 LILLE Cedex
           Tél. : 03 59 73 59 59
           alain.thirel@cg59.fr
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler