2018 2019 SAISON - clas orléans

 
2018 2019 SAISON - clas orléans
Gaël Giraudeau   Lorànt Deutsch

                                         SAISON
                                         2018
                                         2019

Anne Parillaud   Gérard Desarthe
2018 2019 SAISON - clas orléans
30 ans !
                                                                                        ...la part du rêve
                CADO
                                                                              En cette année 2018, le CADO fête son trentième anniversaire !
                                                                              Une belle histoire, sans cesse enrichie de nouvelles propositions...
                                                                              Merci à vous qui avez souhaité ce rêve et l’avez rendu possible !
                                                                              Une bonne occasion d’explorer ensemble pendant toute la saison les frontières du rêve et de la réalité.
                Terminus                                                      Où commence le territoire de l’un, où se situent les limites de l’autre ?

                Faisons un rêve
                Le lauréat                                                    Levons le voile sur cette nouvelle saison 2018-2019...
                                                                              Tout d‘abord, nous pénétrerons dans les rêves chaotiques, drôles et fiévreux du fameux dramaturge Georges
                La vie est un songe                                           Feydeau, mis en mots alertes par Antoine Rault («Le diable rouge») dans sa nouvelle pièce : «Terminus». Puis nous
                                                                              irons du côté du rêve amoureux, libre, fantaisiste et élégant... La marque de Sacha Guitry ! Nicolas Briançon nous
                                                                              régalera avec «Faisons un rêve»...

                CADO Plus                                                     Alternons rêves et cauchemars, comme celui de Benjamin qui se voit proposer par effraction une relation hors mariage
                                                                              avec Mrs Robinson (campée par l’implacable Anne Parillaud), bien décidée à séduire «Le lauréat» !

                12 millimètres                                                Enfin avec la flamboyante épopée onirique de Calder n, «La vie est un songe», portée par des acteurs exceptionnels
                                                                              - comme Gérard Desarthe -, nous plongerons au coeur de ce questionnement humain : Peut-on rêver notre vie ? Notre
                Le sourire du chat                                            destin est-il entre nos mains ?

                                                                              Pas de rêve sans incursion divertissante dans le magique univers d’Elisabeth Amato qui sait si bien faire sourire les
                                                                              spectateurs et les félins dans «Le sourire du chat», et dans les cauchemars de Julien Boisselier dans «12 millimètres»,
                                                                              confronté aux pires moments de la vie d’un grand cuisinier. Deux spectacles CADO + à partager sans modération.

                                                                              L’occasion de rêver les yeux grands ouverts au théâtre, la tête dans les étoiles...
                                                                                                                                                                                                                                Christophe Lidon

Le CADO est subventionné par la ville d’Orléans et le département du Loiret

                                                                              Photos de couverture : Gaël Giraudeau / © Sylvain Norget - Lorànt Deutsch / © Alexandre de la Madeleine - Anne Parillaud / © Harcourt - Gérard Desarthe / © Brice Toul
2018 2019 SAISON - clas orléans
Saison 2018-2019

     Terminus                                                                                                                  28/09
                                                                                                                                au
                                                                                                                               12/10
     d’Antoine Rault
     mise en scène et scénographie Christophe Lidon
     avec Maxime d’Aboville, Valérie Alane, Chloé Berthier, Lorànt Deutsch, Bernard Malaka
     costumes Chouchane Abello-Tcherpachian - lumières Marie-Hélène Pinon - son Cyril Giroux - musique Norbert Aboudarham
     vidéo Léonard - assistante à la mise en scène Natacha Garange

     L   oin des acclamations de ses plus                                           la «mécanique Feydeau» qui est ici
         grands succès, Georges Feydeau                                                  disséquée pour notre plus grande
     mélange un peu, dans cette pièce                                                        surprise. Un mode d’emploi
     d’Antoine Rault, les affres de son                                                       efficace qui permet une mise
     quotidien et les tumultes de ses per-                                                     en scène rythmée et des
     sonnages. Quand la folie de l’auteur                                                      interprétations tout en excès
     rencontre la folie de son oeuvre...                                                      et gourmandises, pour des
     La drôle d’idée de l’auteur qui,                                                       acteurs débridés et audacieux.
     depuis plusieurs années, offre à de                                                 Une promesse de rires mais
     grands acteurs des parcours majestueux,                                      aussi d’émotions.
     qu’ils soient historiques («Le diable rouge»,
     «Le système») ou intimes («Le caïman»,
     «L’intrus»), c’est d’organiser la rencontre           Représentations
     de Feydeau, le magicien des planches, avec            salle Pierre-Aimé Touchard
     ses personnages, tous issus de ses troubles           du 28 septembre au 12 octobre 2018                                          «Dans cette maison, les portes sont ouvertes, les murs sont clairs,
     les plus profonds. Grâce au lien palpable                                                                                         mais en dessous, il y a quelque chose d’enfoui, quelque chose qui est caché ...
                                                           • les mardis 02 et 09 octobre 20h30
                                                           • les mercredis 03 et 10 octobre 19h00                                      un secret que je ne dois pas connaître, c’est ça ? »
     qui unit l’auteur et ses histoires, aussi inat-       • le jeudi 04 octobre 19h00                                                 Friedrich
                                                           • le jeudi 11 octobre 20h30

                                                                                                                                                                                                                                                            Photo © la Cinémathèque Française
     tendues que grotesques, et qui ont fait rire
                                                           • les vendredis 28 septembre, 05 et 12 octobre 20h30
     des générations de spectateurs, c’est toute           • les samedis 29 septembre et 06 octobre 20h30
                                                           • les dimanches 30 septembre et 07 octobre 15h00
                                                           Location pour tous les spectacles :
                                                           internet et par correspondance
                                                                                                                                       Georges :
                                                           • à partir du vendredi 21 septembre                                         Avant, je voudrais aller une dernière fois à Paris, sur les boulevards, m’asseoir encore une fois
                                                           Location sur place pour ce spectacle :
                                                                                                                                       aux terrasses des cafés, à l’Opéra, chez Maxim’s, et voir passer les femmes qui marchent comme des gazelles depuis
                                                           • à partir du vendredi 21 septembre 13h00                                   que leurs jupes raccourcissent.
2018 2019 SAISON - clas orléans
F aites sauter le boîtier d’une montre et
                         penchez-vous sur ses organes : roues
                     dentelées, petits ressorts et propulseurs –
                    mystère charmant, prodige ! C’est une pièce
                     de Feydeau qu’on observe de la coulisse.
                    Remettez le boîtier et retournez la montre :
                       c’est une pièce de Feydeau vue de la
                       salle – les heures passent, naturelles,
                                 rapides, exquises…

                                   Sacha Guitry
  Lorànt Deutsch
Maxime d’Aboville
  Bernard Malaka
    Valérie Alane
   Chloé Berthier
2018 2019 SAISON - clas orléans
Saison 2018-2019

                                                                                                                                              «Et c’est parti pour une heure grinçante et désopilante...

     Faisons un rêve
                                                                                                                                       LUI : Est-ce que par
                                                                                                                                              Le public      hasarden
                                                                                                                                                         s’amuse     et par bonheur,
                                                                                                                                                                        recevant  unevous auriez
                                                                                                                                                                                      leçon      en province,
                                                                                                                                                                                             de tolérance
                                                                                                               05/12                   pas trop  loinindispensable
                                                                                                                                              aussi   de Paris, un parent ou quelque aujourd’hui.»
                                                                                                                                                                      qu’intelligente chose d’approchant  ?
                                                                                                                                                                                                      Le Figaro
                                                                                                                 au                    LE MARI : Oui.
                                                                                                               15/12                   LUI : Qu’est-ce que vous avez ?
     de Sacha Guitry                                                                                                                   LE MARI : J’ai une vieille tante à Orléans.
     mise en scène Nicolas Briançon                                                                                                    LUI : Admirable !
     avec Nicolas Briançon, Alice Dufour, Eric Laugérias et Michel Dussarat                                                            LE MARI : Vous ne diriez pas «admirable», si vous la voyiez !
     décor Pierre-Yves Leprince - lumières Franck Brillet - costumes Michel Dussarat

     L   ’un des chefs d’oeuvre de Sacha Guitry !                                 «Nicolas Briançon imprime un mouvement vif à la
         Elle rayonne d’intelligence, de charme                                     représentation et se glisse avec bonheur dans
                                                                                      ces mots qui fusent comme rires et bouchons
     et de malice. Il est heureux de vivre,
                                                                                        de champagne. Un divertissement. Chose rare.
     content des autres et de lui. Elle et lui                                           Une heureuse soirée au théâtre.» Le Figaro
     se plaisent et vont enfin avoir la nuit
     pour eux, après avoir envoyé le mari                                                    «Une comédie de mœurs piquante, avec de
     au diable… Mais une nuit d’amour,                                                      l’esprit et du style.» Le Monde

     c’est bien peu lorsque l’on rêve de pro-
                                                                                «A n’en pas douter, nous sommes ici dans
     longer cette folie toute une vie. Et le rêve
                                                                             les origines mêmes du vaudeville. Le casting
     s’accomplirait peut-être si un mot de trop ne                      est parfait. Tous mettent en valeur un texte qui
     venait pas tout gâcher.                              n’a pas pris une ride. Faisons donc le rêve que Sacha Guitry
     L’homme de théâtre Nicolas Briançon a souhaité       ne soit pas de sitôt oublié.» Vanity Fair

     rendre hommage à l’homme d’esprit qu’était Sacha     Représentations
     Guitry : «Rendre cette liberté, cet amour, cette     salle Pierre-Aimé Touchard
     fantaisie est le credo de notre mise en scène. En    du 05 au 15 décembre 2018
     écrivant tous ces mots : allégresse, modernité,
                                                          • le mardi 11 décembre 20h30
     fantaisie, élégance, on comprend pourquoi Sacha      • les mercredis 05 et 12 décembre 19h00
                                                          • le jeudi 06 décembre 19h00
     Guitry nous est si nécessaire !»                     • le jeudi 13 décembre 20h30
                                                          • les vendredis 07 et 14 décembre 20h30
                                                          • les samedis 08 et 15 décembre 20h30
                                                          • le dimanche 09 décembre 15h00

                                                                                                                                                                                                                  Photo © Pascal Riondy
                                                                                                                                                                                                                  Photos © Pascal Victor
                                                          Location pour tous les spectacles :
                                                          internet et par correspondance
                                                          • à partir du vendredi 21 septembre
                                                          Location sur place pour ce spectacle :
                                                          • à partir du mercredi 28 novembre 13h00
2018 2019 SAISON - clas orléans
Saison 2018-2019

     Le lauréat                                                                                                       09/01
                                                                                                                         au
                                                                                                                      25/01
     adaptation Terry Johnson et version française Christopher Thompson
     mise en scène Stéphane Cottin
     avec Anne Parillaud, Arthur Fenwick, Marc Fayet, Françoise Lépine,
     Jean-Michel Lahmi, Adèle Bernier
     décor Catherine Bluwal et Stéphane Cottin - costumes Chouchane Abello-Tcherpachian - lumières Marie-Hélène Pinon
     vidéo Léonard - assistante à la mise en scène Victoire Berger-Perrin

     E    lle a inventé le mythe moderne de la                                      «Cette comédie de moeurs adaptée du film
          cougar»... Mrs Robinson a décidé                                            qui a lancé Dustin Hoffman est formidable.
                                                                                        Visuellement élégante et remarquablement
     d’éduquer Benjamin Bradock, à la fois
                                                                                          distribuée.» Le Parisien
     lauréat et… inexpérimenté ; ce dernier
     va vivre cette liaison comme une ini-                                                    Montée dans le jus des années 60, c’est la
     tiation malgré lui.                                                                      première prise de conscience des américains
     Lorsqu’on sait que Mrs Robinson est                                                      contre l’Amercian way of life.» Télérama

     interprétée par Nikita elle-même (alias
     Anne Parillaud), on devine que l’affaire sera
     menée avec ferveur et ténacité, dans la mise en
     scène fluide et sophistiquée de Stéphane Cottin.
     C’est tout le charme d’une troupe d’acteurs talen-    Représentations
     tueux -citons l’inénarrable numéro de Françoise       salle Pierre-Aimé Touchard
     Lépine- qui nous emporte dans cet univers «vin-       du 09 au 25 janvier 2019
     tage», si loin, si proche…
                                                           • le mardi 22 janvier 20h30
     Vous avez vu le film ? Vous serez étonnés ! Et        • les mercredis 09 et 23 janvier 19h00
                                                           • le jeudi 10 janvier 19h00
     si vous découvrez l’histoire grâce à ce spectacle,    • les jeudis 17 et 24 janvier 20h30
                                                           • les vendredis 11, 18 et 25 janvier 20h30
     vous adorerez.                                        • les samedis 12 et 19 janvier 20h30                                             «Prix d’excellence pour le Lauréat : Le film culte de Mike Nichols passe très bien la rampe,
                                                           • les dimanches 13 et 20 janvier 15h00
                                                                                                                                                     avec Anne Parillaud et Arthur Fenwick, épatants. Toutes générations confondues,
                                                           Location pour tous les spectacles :
                                                           internet et par correspondance
                                                                                                                                                                  on ne résiste pas à Simon et Garfunkel, ou à Lou Reed !» Le Figaro

                                                                                                                                                                                                                                           Photo © J.Stey
                                                           • à partir du vendredi 21 septembre
                                                           Location sur place pour ce spectacle :
                                                           • à partir du mercredi 02 janvier 13h00
2018 2019 SAISON - clas orléans
Saison 2018-2019

                                                                                                                          22/03
     La vie est un songe                                                                                                   au
                                                                                                                          05/04
     de Pedro Calder n de la Barca
     traduction et adaptation Michael Stampe
     mise en scène et scénographie Christophe Lidon
     avec Frédéric Andrau, Jérome Anger, Gérard Desarthe, Lina El Arabi,
     Valentine Galey, Gaël Giraudeau, Dominique Pinon (distribution en cours)
     costumes Chouchane Abello-Tcherpachian - lumières Marie-Hélène Pinon - son Cyril Giroux - vidéo Léonard
     assistante à la mise en scène Natacha Garange

     L   e roi Basile l’a lu dans les astres :
         Son fils Sigismond, qui vient de
     naître, est un porteur de malheur
                                                                                 sûr de sa domination du monde.
                                                                                      La portée universelle de «La vie
                                                                                         est un songe» fait de Calder n
     qu’il s’agit d’écarter du trône sans                                                  le dramaturge le plus exci-
     délai. Il choisit alors de l’enfer-                                                    tant du théâtre classique.
     mer loin du monde des humains.
     Mais lorsque le temps de sa mort
     s’approche, le doute s’insinue dans
     l’esprit du vieux roi… Peut-on échap-
     per à sa destinée ? Sa nouvelle décision
     ne sera pas sans conséquence ! Elle nourrira       Représentations                                                                Sigismond :
     d’inépuisables désirs de vengeance et de           salle Pierre-Aimé Touchard                                                     «... Vous voulez qu’une fois encore,
     pouvoir, déclenchera de guerrières che-            du 22 mars au 05 avril 2019                                                     je rêve de grandeurs qui s’évanouiront

                                                                                                                                                                                                                                A
                                                                                                                                       dès
                                                                                                                                       «Dansle lendemain   ? les portes sont ouvertes, les murs sont clairs,
                                                                                                                                                cette maison,
     vauchées, et plongera les humains dans le          • les mardis 26 mars et 02 avril 20h30                                         Vous
                                                                                                                                       mais en dessous, il yfois
                                                                                                                                              voulez  qu’une       encore chose d’enfoui, quelque chose qui est caché ...
                                                                                                                                                                                                                              É
                                                                                                                                                                                                                            CR O N
                                                        • les mercredis 27 mars et 03 avril 19h00                                                              a quelque
     sang et les larmes, à la frontière du rêve et                                                                                     mes   yeux aperçoivent   je ne
                                                        • le jeudi 28 mars 19h00                                                       un secret    que je ne dois  passais
                                                                                                                                                                         connaître, c’est ça ? »
                                                        • le jeudi 04 avril 20h30

                                                                                                                                                                                                                             TI
     de la réalité, sur le dur chemin qui mènera                                                                                       quelle
                                                                                                                                       Friedrichvaine apparence   de majesté
                                                        • les vendredis 22, 29 mars et 05 avril 20h30

                                                                                                                                CRÉA
     Sigismond vers la sagesse.                         • les samedis 23 et 30 mars 20h30                                              qui va disparaître au moindre souffle ?
                                                        • les dimanches 24 et 31 mars 15h00                                            Que je m’expose aux dangers
     L’oeuvre théâtrale de Calder n reflète les

                                                                                                                                TION
                                                        Location pour tous les spectacles :
                                                                                                                                       que suscite le pouvoir, à un pareil
     soubresauts de son époque et la crise de la        internet et par correspondance                                                 «Un artiste comme ton père ne devait jamais être tout à fait parmi les humains.
                                                        • à partir du vendredi 21 septembre                                            désenchantement ?
     modernité qui découle alors du changement
                                                                                                                                       Il devait passer au-dessus... Nous en avons peut-être tous souffert, mais son
                                                                                                                                       Non, cela ne peut pas être
                                                        Location sur place pour ce spectacle :                                         oeuvre en valait la peine, non ? »
     de système de pensée : l’homme n’est plus          • à partir du vendredi 15 mars 13h00                                           et ne sera pas.»
                                                                                                                                       Leonor
2018 2019 SAISON - clas orléans
CRÉA
                                                                                                                     TION

 Gaël
 Gael Giraudeau
      giraudeau
Gérard Desarthe
    Lina El Arabi
Dominique Pinon
  Jérôme Anger
  Jérome             Sigismond
 Valentine Galey
             .....   «... Je suis dans un monde si étrange que vivre, ce n’est que rêver, et je sais par expérience que
 Frédéric Andrau     l’homme qui vit rêve ce qu’il est, jusqu’au moment où il s’éveille...»
2018 2019 SAISON - clas orléans
Saison 2018-2019

                                                                                                         CADO
                                                                                                                +

     12 millimètres                                                                                                   23/04                            «Une pièce originale qui permet à Julien Boisselier de conjuguer ses deux passions : la comédie et la cuisine».
                                                                                                                         au                                                                                                                                Le Figaro
                                                                                                                      05/05
     de Vincent Juillet et Mélissa Drigeard
     mise en scène et interprétation Julien Boisselier
     avec les participations amicales de Frédérique Tirmont et Sara Giraudeau
     musique Pierre Tirmont - collaboration artistique Morgan Perez et Leïla Moguez - lumières François Leneveu
     conception vidéo Karim Adda

     A     quelques minutes de l’émission qui mar-                                 «Pour n’avoir pas choisi sa vie, cet homme se retrouve
           quera ses vingt cinq ans de carrière,                                      les mains pleines mais le coeur vide. Julien Boisselier,
                                                                                         acteur précis, est pile au bon endroit du jeu».
     un chef étoilé, star du petit écran, dis-
                                                                                          Télérama
     joncte et laisse éclater sous nos yeux
     le malaise existentiel d’un homme                                                         «Spectacle loufoque des plus appétissants»
                                                                                               L’Express
     qui n’assume plus son destin. Entre
     humour et tragédie, Julien Boisselier,                                                  «Vibrant, déroutant, sutout émouvant !»
     ironique et follement angoissé, endosse                                                Marie-Claire
     l’habit de cuisinier sur-médiatisé lancé dans
     une quête de perfection. Il nous embarque dans
     l’univers frénétique dont il est à la fois le héros
     et la victime, vibrant de ses rêves perdus et sub-
     mergé par ses désordres émotionnels.                     Représentations
     Un spectacle singulier et terriblement actuel dont       salle Antoine Vitez
     le titre se réfère tant à la section d’un câble poten-   du 23 avril au 05 mai 2019                                                           4
     tiellement dangereux traînant à terre qu’au calibre      • les mardis 23 et 30 avril 20h30
                                                              • le mercredi 24 avril 19h00
     d’une balle de revolver...                               • les jeudis 25 avril et 02 mai 19h00
                                                              • les vendredis 26 avril et 03 mai 20h30
                                                              • le samedi 27 avril 17h00 et 20h30
                                                              • le samedi 04 mai 20h30
                                                              • les dimanches 28 avril et 05 mai 15h00

                                                                                                                                            CRÉA

                                                                                                                                                                                                                                                                         Photo © E.Legouhy
                                                              Location pour tous les spectacles :
                                                              internet et par correspondance

                                                                                                                                            TION
                                                              • à partir du vendredi 21 septembre
                                                              Location sur place pour ce spectacle :
                                                              • à partir du mardi 16 avril 13h00
2018 2019 SAISON - clas orléans
Saison 2018-2019

                                                                                                         CADO
                                                                                                                  +
     Le sourire du chat
                                                                                                                                                   «Mais alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ?»
                                                                                                                                                   Lewis Carroll (Alice au pays des merveilles)
                                                                                                                          11/06
     Le théâtre, c’est magique !
                                                                                                                             au
                                                                                                                          23/06
     de et avec Elisabeth Amato
     lumières Marie-Hélène Pinon - images Léonard - musique Cyril Giroux

     E   t si nous étions tous magiciens, tous ca-                                    «Véritable régal de légèreté et de poésie. Un spectacle
         pables de ressentir ce que la Magie                                            où s’entrecroisent humour, théâtre et mentalisme.
                                                                                           Si vous ne connaissez pas encore Elisabeth Amato,
     peut apporter à la perception des
                                                                                            ne manquez pas cette occasion de la découvrir»
     choses ? Elisabeth Amato nous fait                                                       Télérama
     traverser le miroir... celui qui sépare
                                                                                                «A l’instar d’un Robert Houdin, Elisabeth Amato,
     notre réalité de son univers, dans
                                                                                                adoubée sorcière bien aimée, déconcertante pour
     lequel nous ne sommes pas ce que                                                          les cartésiens et émoustillante pour les rêveurs,
     nous croyons ! Dans son monde, les ap-                                                  réintroduit la magie dans le théâtre» Le Figaro
     parences sont toujours trompeuses. Pas
                                                                             «Elle raconte et se raconte d’une voix douce
     question ici de faire apparaître des lapins peu-
                                                                        tout en enchaînant les numéros. Elle nous charme,
     reux ou de découper des femmes en morceaux !             nous envoûte avec son parcours de magicienne.» Le Parisien
     Cette «magicienne» nous guide vers une pers-
     pective bien plus excitante : nous ouvrir à un           Représentations
     principe très poétique de lien entre chacun de           salle Antoine Vitez
     nous et l’Univers.                                       du 11 au 23 juin 2019
     Elisabeth Amato fait chanter les chiffres et danser
                                                              • les mardis 11 et 18 juin 20h30
     les cartes... à jouer bien sûr, mais aussi les cartes    • les mercredis 12 et 19 juin 19h00
                                                              • le jeudi 13 juin 19h00
     géographiques d’un pays oublié où les tours et           • le jeudi 20 juin 20h30
                                                              • les vendredis 14 et 21 juin 20h30
     détours déclenchent le sourire des chats. Elle dit       • les samedis 15 et 22 juin 20h30
                                                              • les dimanches 16 et 23 juin 15h00
     d’elle-même : «La magie, ce n’est pas ce que je
                                                              Location pour tous les spectacles :
     fais, c’est ce que je suis, ce que nous sommes tous      internet et par correspondance
                                                              • à partir du vendredi 21 septembre
     ensemble et chacun à sa façon. Je me sers de l’il-
                                                              Location sur place pour ce spectacle :
     lusion pour faire de la vraie magie, celle de la vie.»   • à partir du mardi 04 juin 13h00
Saison 2018-2019

                                                                                            Et pourquoi pas un peu plus ?

                                 0 a n s !
                                                                                                                     «Hier soir, j’ai assisté à la première rencontre

                        3                                                                   LE                          du Cercle. Merci pour ce très agréable moment.

                      l
                                                                                                                         Je voulais connaître un peu plus l’envers du

                                                                                          CERCLE
                                                                                                                         décor, vous avez ouvert la porte... J’attends déjà
                                                                                                                         la prochaine date avec gourmandise.»
                                                                                                                        Un mot d’encouragement parmi d’autres… Un signe qui ne
          spécia
                                                                                                                      trompe pas, un témoignage de l’envie de beaucoup de spectateurs
                              Le CADO fête ses 30 ans !                                                          du CADO de prolonger la magie théâtrale.
                                                                                                        Entrer dans le Cercle, c’est accéder à des moments privilégiés partagés avec
                                                                                            les artistes et les équipes de création artistique, découvrir la progression du travail, qu’il
                            A cette occasion, faites découvrir votre passion                s’agisse du jeu des acteurs, de la scénographie, des costumes (ce sont les «Rencontres
                      à vos proches de moins de 30 ans, en réservant pour eux               du Cercle»), c’est aussi bénéficier à travers le «Journal du Cercle», d’instantanés, de
                                                                                            témoignages, de confidences de coulisses, de réflexions… C’est enfin être invité à un
                   (sauf sur internet), au moment de votre inscription, au tarif jeune,
                                                                                            «spectacle-surprise» offert lors d’une soirée-évènement, hors les murs du Théâtre.
                     des places hors abonnement ! Le CADO souhaite privilégier              En 2017, les adhérents du Cercle avaient eu la surprise de découvrir Claude Brasseur
                         ses abonnés et vous permettre ainsi de faire goûter                dans une lecture-spectacle de «L’Indigent philosophe» de Marivaux. En 2018, c’est
                                                                                            le journaliste-comédien Christophe Barbier qui les a séduits avec une évocation de
                          à ces nouveaux spectateurs les plaisirs du Théâtre
                                                                                            Tocqueville suivie de brillantes digressions sur la modernité de ses propos. Si vous
                                  que vous éprouvez chaque saison.                          souhaitez faire partie de ce groupe de spectateurs passionnés, devenez membre
                                                                                            des amis du CADO !

                                     qu’on se le dise !
                                                                                            Frais d’adhésion au Cercle : 5 €

                                                                                            Les dates des trois recontres vous seront communiquées dès le mois de septembre - cerclecado@orange.fr
L’action départementale                                                                   Un théâtre dans la cité
                                                                                                Les années passent, 30 ans déjà… et les spectacles du CADO continuent de nous
                                                                                                transporter de bonheur, de rêve et de poésie. Dans cet univers de l’art dramatique, au service de
                                Cette année, le CADO                                           la création et de la diffusion, profondément ancré dans le paysage culturel d’Orléans, l’aventure
                              souffle ses 30 bougies.                                          théâtrale est sans cesse réinventée... 30 ans que la magie opère sur scène :
                                                                                               Pour nous, spectateurs, qui succombons avec délice à la métamorphose des personnages, à la
              30 ans que l’équipe du CADO et son directeur, Christophe                         féerie du verbe, qui voyageons à tous les temps et prêtons nos sens aux péripéties les plus folles !

         Lidon, proposent grâce au soutien du Conseil départemental, une saison                Mais aussi pour vous, chers acteurs, qui, exprimant tout votre talent, sirotez nos murmures,
       théâtrale d’exception à l’ensemble du public Loirétain. Cette action permet             vous désaltérez de nos rires et vous enivrez de bravos ! Merci et Chapeau bas…

      aux spectateurs de tout le département du Loiret d’assister à des créations et           Partenaire à vos côtés depuis 30 ans, la Ville d’Orléans est fière de soutenir ce formidable outil de
     des représentations théâtrales de grande qualité jouées par des artistes reconnus,        partage de l’écriture dramaturgique, dont de nombreuses créations ont été récompensées par des
                                                                                               Molières. Votre rôle a été déterminant dans le paysage culturel de notre territoire. Vous avez su
    souvent récompensés par des Molières.
                                                                                               ouvrir le théâtre à un public sans cesse plus large, comptant plus de 45 000 entrées par saison. Un
    30 ans que se trouve renforcé l’accès du Théâtre aux habitants les plus éloignés           auditoire de plus en plus conquis puisque le CADO compte actuellement près de 12 000 abonnés.
     dans le département grâce à un important travail d’animation culturelle.                  Merci tout particulièrement à Christophe LIDON et à son équipe qui relèvent chaque année
       Au nom du Conseil départemental, je souhaite un joyeux anniversaire au CADO             ce défi avec passion, nous offrant des soirées d’émotion et de réflexion sur les passions
        et une excellente saison théâtrale 2018 à l’ensemble des Loirétains.                   humaines. Un savoir-faire qui a acquis depuis longtemps ses lettres de noblesse et participe
                                                                                               fortement au rayonnement culturel d’Orléans.
                                                                                               Au nom de tous les amoureux du théâtre, je souhaite un joyeux anniversaire et longue vie au CADO.
                                                    Marc Gaudet,
                                                                                               Faites-nous encore et toujours rêver…
                       Président du Conseil départemental du Loiret
                                                                                                                                                                                  ​Olivier CARRE
                                                                                                                                               ​ aire d’Orléans, ​Président d’Orléans Métropole
                                                                                                                                               M
Terminus
      SAISON                                     d’Antoine Rault
                                                 mise en scène et scénographie Christophe Lidon
      2018
                                                 Faisons un rêve
      2019                                       de Sacha Guitry
                                                 mise en scène Nicolas Briançon

                                                 Le lauréat
                                                 adaptation Terry Johnson
                                                 mise en scène Stéphane Cottin

                                                 La vie est un songe                                                        CRÉA

                                                                                                                                                               Conception graphique : CADO
                                                 de Pedro Calder n de la Barca
                                                 mise en scène et scénographie Christophe Lidon
                                                                                                                            TION

                                                 12 millimètres
                                                 de Vincent Juillet et Mélissa Drigeard
                                                 mise en scène Julien Boisselier

                                                 Le sourire du chat
                                                 de et avec Elisabeth Amato

CADO - Théâtre d’Orléans - Boulevard Pierre Ségelle 45000 Orléans - 02 38 54 29 29 - contact@cado-orleans.fr - www.cado-orleans.fr -   page : CADO d’Orléans
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler