SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE - RAPPORT DU CONSEIL CANADO-AMÉRICAIN POUR L'AVANCEMENT DES FEMMES ...

 
SOUTENIR LES ENTREPRISES
APPARTENANT À DES FEMMES ET
FAVORISER LEUR CROISSANCE

RAPPORT DU CONSEIL CANADO-AMÉRICAIN POUR L’AVANCEMENT
DES FEMMES ENTREPRENEURES ET CHEFS D’ENTREPRISES
2   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

    PRÉSENTATION
    Au Canada et aux États-Unis, il existe une occasion sans précédent de stimuler la croissance économique
    en investissant dans les femmes entrepreneures.

    Peu de pays cumulent l’environnement commercial solide, la stabilité sociale et politique et l’accès à
    l’éducation nécessaires pour développer des entreprises à grande échelle. Pourtant, les deux pays
    gaspillent un grand potentiel; bien que les femmes démarrent près de la moitié des nouvelles entreprises,
    elles possèdent moins de 15 % des entreprises comptant 500 employés ou plus.

    Aider un plus grand nombre de femmes à faire croître leur entreprise pourrait avoir des retombées
    considérables. Pourtant, notre expérience et notre analyse montrent que les femmes font face à des
    obstacles tenaces lorsqu’elles tentent de faire croître leur entreprise. Quatre d’entre eux se distinguent :
    un manque de capital de croissance; un accès inadéquat aux talents, aux réseaux et à l’expertise; une «
    économie domestique » déséquilibrée; des préjugés sociaux et psychologiques omniprésents, à la fois
    manifestes et subtils. Bien que tous les entrepreneurs affrontent ces défis dans une certaine mesure, ces
    obstacles sont particulièrement importants pour les femmes.

    Il est impératif pour la croissance économique au Canada et aux États-Unis d’uniformiser les règles du jeu
    pour les femmes entrepreneures. Nous sommes d’avis que quatre initiatives précises adoptées par les
    secteurs privé et public permettraient de faire de grands progrès à cet égard :

    1. Mettre au défi les accélérateurs et les réseaux professionnels de prendre des mesures audacieuses
    pour attirer et développer les entreprises dirigées par des femmes, en commençant par le suivi du
    nombre de femmes entrepreneures qui reçoivent une aide pour l’expansion de leur entreprise et la
    transparence à cet égard.

    2.Élargir le recours aux programmes de diversification des fournisseurs du secteur privé et
    accroître le rayonnement auprès des entreprises dirigées par des femmes.

    3.Améliorer le Programme de contrats fédéraux pour les petites entreprises appartenant à des
    femmes aux États-Unis, mettre en œuvre un programme semblable au Canada d’ici 12 mois et
    envisager de lier les programmes afin qu’ils soient accessibles aux femmes des deux pays.

    4. Envisager des moyens d’actualiser les prestations pour la garde des enfants et d’autres politiques
    familiales pour égaliser le calcul de « l’économie domestique » pour les femmes entrepreneures.

    À PROPOS DU CONSEIL ET DU PRÉSENT RAPPORT
    Le Conseil canado-américain pour l’avancement des femmes entrepreneures et chefs d’entreprises a été
    nommé par les gouvernements américain et canadien en février 2017. Par ses recommandations, le
    Conseil aspire à accroître la participation économique des femmes et le nombre de femmes chefs
    d’entreprise, et à contribuer à la croissance, à l’amélioration de l’intégration et à l’augmentation de la
    compétitivité des économies américaine et canadienne.
3           SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

            Le Conseil a pour mandat de rendre compte au premier ministre du Canada et au président des États Unis
            des recommandations susceptibles de réduire les obstacles qui limitent la participation des femmes aux
            affaires, de soutenir l’avancement professionnel des femmes et d’aider les femmes à lancer et à
            développer leur entreprise.

            Le Conseil est un groupe indépendant et autonome qui fait des recommandations au secteur privé et aux
            gouvernements respectifs.
            White Paper 2016
            Canada-United
            Le Conseil adopteStates  Councilciblée
                              une approche   for Advancement     of Women
                                                   en examinant cinq « piliersEntrepreneurs   andet en rédigeant cinq
                                                                               » de l’avancement
            BusinessetLeaders
            rapports   séries de recommandations distincts (voir l’encadré1). Ces rapports seront publiés un à un au
            Exhibit
            cours   1 of
                  des    11
                      prochains mois, en commençant par le présent rapport sur le thème Soutenir les entreprises
            appartenant à des femmes et favoriser leur croissance.

Encadré 1   Les cinq piliers du Conseil

                                                                                                                                              Point d’intérêt du présent rapport

                                                                                                                Attirer des
                                                                  Augmenter le nombre
                                                                                                                entrepreneures,
                                                                  de femmes en STIM
                                                                                                                encourager les
                                                                                                                femmes à démarrer
                                                                                                                des entreprises

                                                  Favoriser
                                                  l’avancement des              Piliers du Conseil
                                                  femmes en tant                                                             Soutenir les
                                                  que leaders dans                                                           entreprises
                                                  le secteur privé                                                           appartenant à
                                                                                                                             des femmes et
                                                                                                                             favoriser leur
                                                                                                                             croissance

                                                                             Accroître l’accès des
                                                                             femmes au capital

            Source : Mandat du Conseil canado-américain pour l’avancement des femmes entrepreneures et chefs d’entreprises

            La tâche pour chaque pilier est de recenser les principaux obstacles auxquels font face les femmes et
            d’élaborer quelques recommandations audacieuses qui pourraient « faire bouger les choses » dans les
            deux pays. Nos efforts comprennent une combinaison de recherche et de sensibilisation auprès des
4           SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

            intervenants, y compris les entrepreneurs, le gouvernement, le secteur privé et les groupes
            communautaires des toutes les classes de revenus. Nous mobilisons aussi bien les hommes que les
            femmes et nous sommes convaincus que les deux sexes devront unir leurs efforts pour vraiment
            provoquer le changement.

            Pour rédiger le présent rapport, nous avons examiné et synthétisé plus de 80 rapports de recherche,
            interviewé plus de 60 entrepreneurs, tenu deux tables rondes transfrontalières et mobilisé des
            représentants de divers groupes minoritaires. Nous sommes conscients que certains groupes
            socioéconomiques se heurtent davantage à des obstacles que d’autres et nous saluons l’excellent travail
            réalisé par des organismes comme Impakt, les Nations Unies, la Fondation Bill et Melinda Gates, le «
            Projet Diane » de digitalundivided, Indigenous Business Australia, le Réseau d’entrepreneuriat des
            femmes d’affaires autochtones et Black Women Connect. Même si nous n’abordons pas ces questions en
            profondeur, nous encourageons le secteur privé et les deux gouvernements à tenir compte des questions
            qui découlent du croisement de la race et du sexe dans la mise en œuvre de nos recommandations.

            ARGUMENTS EN FAVEUR DU CHANGEMENT
            Nous sommes d’avis qu’il s’agit d’un moment unique où l’investissement dans les femmes
            entrepreneures est à la fois un impératif économique et une occasion de créer un environnement d’affaires
            plus inclusif pour les prochaines générations de femmes.
            White Paper 2016
            Canada-United
            Le Canada et lesStates       Council
                                 États-Unis         for Advancement
                                              ont des                    of Women
                                                        forces sur lesquelles  prendre appui
            Entrepreneurs
            À bien des égards,and    Business
                                le Canada        Leaders possèdent deux des environnements d’affaires les plus
                                          et les États-Unis
            Exhibit
            propices à2l’entrepreneuriat
                         of 11           dans le monde.1 Ils peuvent également compter sur une main-d’œuvre
            féminine instruite et motivée et sur de nombreuses femmes entrepreneures inspirantes. L’encadré 2

Encadré 2   Il existe de nombreuses réussites inspirantes d’entreprises «
            championnes mondiales » canadiennes et américaines dirigées par
            des femmes

                                Canada                                    États-Unis
                                Broadband TV                              ABC Supply Company
                                Clear Banc                                Alex and Ani
                                Freshco Retail Maintenance                Birchbox
                                Global Relay                              Epic Systems
                                Groupe Germain Hotels                     Houzz
                                Indigo                                    Indinero
                                Kids & Company                            J.B. Hunt
                                Linamar                                   Little Caesars Pizza
                                Logistec                                  Medallia
                                Nature’s Path                             Orange Theory Fitness
                                NRSTOR                                    Pinnacle Group
                                Purdys Chocolatier                        Spanx
                                T&T Supermarket                           Tory Burch
5            SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

             donne des exemples d’entreprises qui ont été créées ou développées par des femmes canadiennes et
             américaines. Nous voyons de grandes possibilités d’en créer davantage.

             Il existe de solides arguments économiques en faveur de l’investissement dans les
             entreprises dirigées par des femmes
             De nombreuses études réalisées par des organismes tels que Catalyst, McKinsey & Company, the
             Peterson Institute for International Economics et d’autres ont révélé que l’augmentation du nombre de
             femmes propriétaires d’entreprises présente des avantages économiques considérables.2 La Banque
             Royale du Canada estime qu’une augmentation de 10 p. 100 du nombre de petites et moyennes
             entreprises (PME) dirigées par des femmes ajouterait 198 milliards de dollars canadiens au produit
             intérieur brut (PIB) du Canada.3 Le Center for Women’s Business Research estime que l’augmentation du
             White
             nombrePaper      2016 dirigées par des femmes qui comptent au moins un employé pourrait injecter 10
                       d’entreprises
             Canada-United        States Council
             billions de dollars américains          for Advancement
                                            dans l’économie  américaine.4 of Women
             Entrepreneurs and Business Leaders
             Exhibit  3 of
             Ces calculs    11
                         sont renforcés par des études qui révèlent que la présence de femmes dirigeantes contribue à
             un meilleur rendement financier (encadré 3). Des études réalisées par BNP Paribas, Catalyst, Dow Jones,

Encadré 3    De nombreuses études démontrent qu’il existe de solides arguments
             économiques en faveur de l’investissement dans les entreprises
             dirigées par des femmes

                                     15 %
               en profits supplémentaires observés lorsque la proportion
                                                                                                                              13 %
                                                                                                    d’augmentation du chiffre d’affaires pour les entreprises dirigées par
               de femmes aux postes de direction passe de 0 % à 30 %.1                              des femmes de moins de 35 ans par rapport aux entreprises dirigées
                                                                                                    par des hommes du même âge.3

                              +63 %

                                                                                                             46 %                 60 %                       84 %
                                                                                                                                                          de hausse du
                                                                                                              de hausse           de hausse           rendement des ventes
                                                                                                               du RCP              du RCP

             Les entreprises qui ont au moins une fondatrice ont surpassé                           Les entreprises du classement Fortune 500 qui comptent au moins
             les équipes de fondateurs exclusivement masculines de 63 %                             trois femmes au conseil d’administration ont démontré un avantage
             au cours de 10 dernières années.2                                                      important sur le plan du rendement par rapport à celles qui avaient
                                                                                                    moins de femmes au conseil d’administration.4

            1 Marcus Noland, Tyler Moran, and Barbara Kotschwar, Is Gender Diversity Profitable? Evidence from a Global Survey, The Peterson Institute for International Economics, 2016.
            2 “Ten Year Project,” First Round Capital, 2015 [publication sur le Web] http://10years.firstround.com.
            3 “The emergence of the “Millennipreneur” – 2016 BNP Paribas Global Entrepreneur Report, BNP Paribas Wealth Management and Scorpio Partnership, 2016.
            4 Vivian Hunt, Dennis Layton, and Sara Prince, Diversity Matters, McKinsey & Company, 2015; Nancy M. Carter, and Harvey M. Wagner, The Bottom Line: Corporate
             Performance and Women’s Representation on Boards, Catalyst, 2011.
6            SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

             Ernst & Young, First Round Capital et McKinsey & Company parviennent toutes à la même conclusion : les
             entrepreneures ont le potentiel d’être des facteurs clés de la croissance des entreprises.

            Trop peu de femmes dirigent des entreprises d’envergure
            Bien que les femmes créent davantage d’entreprises que leurs homologues masculins,5 notre recherche
            révèle qu’elles ont de la difficulté à les faire croître. Dans les deux pays, les femmes sont propriétaires
            d’environ 40 % de toutes les entreprises, mais ce pourcentage est nettement moindre quand il s’agit de
            plus grandes entreprises. Selon les données du recensement des États-Unis, les femmes possèdent 21 %
            des entreprises qui comptent entre un et quatre employés et moins de 15 % des entreprises comptant
            plus de 100 employés.6 La situation est semblable au Canada, où les femmes possèdent 17 % des
            entreprises qui comptent entre un et quatre employés et seulement 7 % des entreprises comptant plus de
            White
            100     Paper(encadré
                employés     2016 4).
             Canada-United States Council for Advancement of Women
             IlEntrepreneurs     and que
                convient de souligner Business   Leaders
                                         cette tendance est encore plus prononcée chez les femmes de couleur. Selon
             Exhibit
             une étude4réalisée
                          of 11 par American Express en 2016, les femmes de couleur ont lancé huit nouvelles
             entreprises sur dix appartenant à des femmes.7 L’une des explications possibles est que les femmes de

Encadré 4    Dans les deux pays, les femmes sont sous-représentées en tant que
             propriétaires parmi les entreprises de toutes tailles, en particulier les
             grandes entreprises

                                                                                                                                            xx Chiffre d’affaires moyen en millions
             Représentation des propriétaires d’entreprise selon le sexe et le nombre d’employés                                               de dollars américains2

             En %, en 2012 aux États-Unis et en 2014 au Canada

                                                                    1 à 4 employés                 5 à 19 employés           20 à 99 employés         100 à 500 employés

                            Propriété masculine1                               64 % 0,4                      65 % 1,7                 71 % 8,3                  77 % 41,8

                                                                                                             19 % 1,1                 15 % 4,8                  14 % 25,5
                            Propriété féminine1                                21 % 0,3

                            Propriété masculine1                               63 %                          64 %                       73 %                        76 %

                                                                                                             15 %                        11 %                       7%
                            Propriété féminine1                                17 %

             Nota : Le total n’est pas de 100 %; les entreprises détenues à part égale par des hommes et des femmes sont exclues.
            1 Détenue à plus de 50 %.
            2 Le chiffre d’affaires moyen selon le sexe et le nombre d’employés n’est pas disponible pour le Canada.

             Sources : Bureau du recensement des États-Unis, 2012; Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2014 (Canada)
7   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

    couleur font face à des obstacles plus nombreux sur le marché du travail et choisissent plutôt de se lancer
    en affaires. Le portrait varie selon les groupes; à titre d’exemple, le nombre d’entreprises appartenant à
    des femmes amérindiennes et autochtones de l’Alaska a augmenté à un rythme équivalent à moins de la
    moitié du nombre d’entreprises appartenant à des femmes afro-américaines et latino-américaines.
    Cependant, en moyenne, les entreprises appartenant à des femmes de couleur sont plus petites et
    génèrent moins de revenus que les entreprises appartenant à des femmes blanches en raison de la nature
    des entreprises qu’elles ouvrent et parce qu’elles ont tendance à être plus jeunes. Cela laisse entendre que
    ces groupes éprouvent particulièrement de la difficulté à atteindre une certaine échelle.

    Les femmes entrepreneures à qui nous avons parlé ne manquent pas d’ambition ou d’énergie, ce qui est
    corroboré par un nombre croissant de recherches.8 La croissance est plutôt freinée par divers facteurs, qui
    nuisent également à la création d’entreprises dirigées par des femmes. Si le gouvernement et l’industrie
    parvenaient à uniformiser les règles du jeu, le résultat serait une croissance importante du PIB et la
    création d’emplois pour les économies des deux pays.

    QUATRE OBSTACLES PRINCIPAUX
    Notre analyse montre que les femmes entrepreneures font face à quatre obstacles. Nous sommes
    conscients que bon nombre de ces obstacles sont transversaux par rapport aux autres piliers du Conseil,
    mais nous nous sommes concentrés sur ceux qui sont les plus importants pour les femmes qui tentent de
    faire croître leur entreprise.

    1. Accès au capital de croissance
    L’accès au capital de croissance est un défi pour tous les entrepreneurs, mais notre recherche révèle que
    les femmes éprouvent cette difficulté avec plus d’acuité que les hommes. Le secteur de la technologie en
    est un exemple. Au Canada et aux États-Unis, les entreprises ayant au moins une fondatrice reçoivent
    moins de 16 % de tous les fonds de capital de risque et ce pourcentage tombe à moins de 8 % lorsque l’on
    comptabilise les entreprises qui ont seulement des fondatrices.9 D’après les données de Crunchbase sur
    les entreprises américaines et le capital de risque, les femmes fondatrices reçoivent proportion- nellement
    moins de financement à tous les stades, mais surtout aux stades de croissance (encadré 510). Le MaRS
    Discovery District arrive à des conclusions semblables en ce qui concerne les sociétés canadiennes qui
    obtiennent du capital de risque.11

    Le problème est complexe. D’une part, les femmes sont moins susceptibles de chercher du financement
    et ont tendance à compter sur l’épargne personnelle, affirmant qu’elles préfèrent conserver le contrôle de
    leur entreprise.12 D’autre part, la recherche révèle que les femmes sont moins susceptibles de recevoir du
    financement lorsqu’elles le demandent.13

    Pourquoi? L’une des raisons est probablement que les femmes sont évaluées différemment par les
    investisseurs, hommes et femmes. Les études laissent entendre que les investisseurs ont tendance à
    évaluer le potentiel d’une entreprise différemment selon le sexe de son fondateur. Une étude menée
    auprès de 189 entrepreneurs et de 140 sociétés de capital de risque a révélé que les investisseurs
    interrogeaient les hommes sur le potentiel de gains (« questions de promotion ») et les femmes sur le
8            SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

             White Paper 2016
             Canada-United States Council for Advancement of Women
             Entrepreneurs
             potentiel de pertesand    Business
                                 (« questions     Leaders ») et que ce préjugé expliquait un écart de financement
                                               de prévention
             Exhibit   5 ofmultiplié
             pouvant être   11       jusqu’à sept entre les hommes et les femmes fondateurs.14 Ce problème est encore
             plus grave parmi les femmes autochtones et les femmes de couleur.15

Encadré 5    Les fondatrices sont plus fortement représentées dans les premiers
             stades de financement, mais réunissent moins de capital de croissance
                                                                                                                                                                    Fondateurs masculins
                                                                                                                                                                    Au moins une fondatrice
                                                                                                                                                                    Représentation des
             Entreprises américaines classées selon le dernier stade de financement documenté et                                                                    fondatrices par stade de
             le sexe des fondateurs 1, 2                                                                                                                            financement

             De 2009 à 2014, selon les données de Crunchbase3

             Nombre d’entreprises financées                                                                                                                % des entreprises qui ont au
             (selon le dernier stade de financement documenté)                                                                                             moins une fondatrice

                           7 000

                                                      19 %                                                                                                                      20
                           6 000

                           5 000
                                                                                                                                                                               15

                                                                                                       13 %
                           4 000                                                                                                                         12 %
                                                      4 842

                                                                                                                                                                               10
                           3 000

                                                                                                       3 460
                           2 000

                                                                                                                                                                                5

                            1 000
                                                                                                                                                        1 278
                                                      1 166
                                                                                                        518
                                                                                                                                                       171
                                0                                                                                                                                               0
                                        Capital de départ /                                     Premiers stades                                  Stades ultérieurs
                                        investisseurs providentiels

            1 Premiers stades : stade A ou B; stades ultérieurs : stade C et après. Chaque entreprise est comptabilisée une fois en fonction du dernier stade atteint.
            2 Au Canada, l’information sur les entreprises qui reçoivent du capital de risque et qui comptent au moins une fondatrice est rare et ne fournit pas de données significatives
             ou comparables.
            3 Données de CrunchBase de 2009 à 2014 composées de 14 341 entreprises américaines en démarrage qui ont reçu des fonds de capital de risque.

             Source : Gené Teare et Ned Desmond, Female Founders On An Upward Trend, According To CrunchBase, The Crunch, 2015 [publication sur le Web]
             https://techcrunch.com/2015/05/26/female-founders-on-an-upward-trend-according-to-crunchbase/
9           SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

            Une autre raison est le faible nombre de femmes investisseurs. Nous avons entendu dire que la confiance
            est un facteur clé dans la décision d’un investisseur d’investir et qu’il peut être difficile pour les femmes
            d’établir des relations de confiance avec des investisseurs de sexe masculin. Trop peu de femmes
            occupent des postes de direction dans les secteurs des services financiers, de la gestion d’actifs et du
            capital-investissement16 et moins de 10 % des associés dans les grandes sociétés de capital de risque
            sont des femmes.17

            2. Accès aux talents, aux réseaux et à l’expertise
            Nous avons entendu dire que les talents, les réseaux et l’expertise sont tout aussi importants pour le
            développement d’une entreprise que le capital de croissance. Là encore, les femmes sont désavantagées.

            Les femmes commencent avec des réseaux différents et ont tendance à passer plus de temps avec
            d’autres femmes (encadré 6). Cela peut limiter leur accès aux chefs d’entreprise et aux talents techniques
            (postes majoritairement occupés par des hommes). Les réseaux féminins peuvent aussi diminuer
            avec le temps, car les collègues et les contacts féminins quittent le marché du travail pour se concentrer
            sur leur famille.

            Les femmes peuvent aussi avoir de la difficulté à nouer de solides relations de confiance avec des chefs
            White   Paper
            d’entreprise     2016
                         et ont parfois de la difficulté à trouver des conseillers, des mentors et des partenaires. Environ
            Canada-United        Statesaffirment
            50 % des entrepreneures        Council    for Advancement
                                                   qu’elles                    ofàWomen
                                                             ont de la difficulté trouver des mentors18 et une étude a
            Entrepreneurs       and sont
            révélé que les femmes    Business      Leaders
                                           46 % moins    susceptibles d’avoir un « parrain » qui créera des possibilités et
            Exhibit   6 des
            leur ouvrira of 11
                             portes.19 Il est donc plus difficile pour les femmes de rencontrer des clients, des
            partenaires et des investisseurs potentiels.

Encadré 6   Les femmes sont trois plus fois susceptibles de compter sur un réseau
            à dominante féminine

            Ventilation par sexe des réseaux des femmes et des hommes                       En majorité    En majorité          Répartition égale
                                                                                            des hommes     des femmes           du temps

                                                                27 %
                                                                                                                         37 %
                              45 %
                                       Réseaux des femmes                                        Réseaux des hommes
                                                                                          55 %

                                                             27 %                                                9%

            Source: Women in the workplace 2016, LeanIn.Org et McKinsey & Company, 2016
10   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

     Bref, les femmes disposent d’un plus petit bassin de collègues entrepreneurs, de talents techniques
     et de conseillers informels dans lequel elles peuvent puiser lorsqu’elles démarrent une entreprise
     et la développent.

     3. « Économie domestique »
     Pour certaines femmes, l’entreprenariat d’envergure n’offre pas de solution de rechange durable à un
     emploi normal, surtout en raison de la différence de l’équation coûts/avantages à laquelle elles sont
     confrontées lorsqu’elles doivent équilibrer leurs obligations professionnelles et familiales. À notre avis,
     plusieurs facteurs interviennent dans cette équation, les plus importants étant les attentes. Les femmes
     envisageant l’entreprenariat ont des attentes moins élevées pour subvenir aux besoins financiers de leur
     famille, mais plus élevées pour participer aux travaux ménagers. À ce problème s’ajoute une « différence
     de perception » : un sondage indique que 46 % des hommes, mais seulement 32 % des femmes croient
     que les tâches ménagères sont réparties équitablement entre conjoints.20

     Un autre facteur est la volonté de « tout faire ». De nombreuses femmes entrepreneurs tentent de gérer à
     la fois leur entreprise et leur foyer, alors que les hommes sont plus portés à chercher du soutien à la
     maison.21 Un troisième facteur est le stress lié au lancement d’une entreprise. Le démarrage d’une
     entreprise met à rude épreuve les liens familiaux et, selon certaines études, affecte plus les femmes que
     les hommes.22 Les mères qui travaillent sont jugées plus distraites et moins productives, alors que les
     pères qui travaillent sont considérés comme des soutiens de famille bons et plus stables.23 Enfin, le
     moment choisi est une question primordiale : un quart des nouveaux entrepreneurs a entre 20 et 34 ans,
     ce qui est également l’âge de la plupart des mères de nouveau-nés. 24

     4. Préjugés sociaux et psychologiques
     Ces entraves reposent toutes sur un ensemble de préjugés conscients et inconscients qui incitent les
     investisseurs et autres à traiter les femmes entrepreneures différemment et poussent ces dernières à
     douter de leurs propres capacités. Les femmes entrepreneurs sont non seulement traitées différemment
     de leurs homologues masculins, mais elles se heurtent aussi à des obstacles internes plus forts que ceux
     auxquels sont confrontés les hommes.

     L’un des obstacles externes les plus importants est lié à la capacité d’établir des relations commerciales
     de confiance. Lors de nos entrevues et discussions avec des entrepreneurs et des investisseurs des deux
     sexes, nous avons appris que la confiance s’instaurait souvent en dehors d’un milieu de travail formel,
     généralement dans le cadre d’interactions personnelles. Les femmes comme les hommes nous ont dit
     qu’il était plus difficile de nouer ces liens avec une personne de l’autre sexe, des rétroactions étayées par
     les travaux de recherche. Des études récentes montrent une réticence alarmante des femmes et des
     hommes à passer du temps ensemble seuls dans des milieux sociaux et professionnels. À titre d’exemple,
     il ressort d’un sondage de Morning Consult cité dans un article du New York Times qu’un quart des
     répondants jugent inapproprié de participer à des réunions de travail en privé et près des deux tiers
     estiment que les gens devraient redoubler de prudence en compagnie d’une personne de sexe opposé
     (encadré 7). D’ailleurs, 50 % des hommes et 60 % des femmes considèrent qu’il n’est pas convenable de
     boire un verre ensemble.25 Si l’échantillon ne saurait être représentatif, compte tenu de sa petite taille, la
     plupart des femmes et des hommes interrogés ont dit reconnaître là leur propre expérience.
White Paper 2016
             Canada-United States Council for Advancement of Women
11           SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE
             Entrepreneurs and Business Leaders
             Exhibit 7 of 11

Encadré 7    Les femmes et les hommes sont réticents à passer du temps
             ensemble seuls.

                                                           Être seuls ensemble, ce qu’en pensent les femmes et les hommes1

                                                           Est-il approprié ou inapproprié de participer aux activités suivantes seul/seule avec un
                                                           homme/une femme qui n’est pas votre conjoint/conjointe?

                                                               Approprié             Ne sait pas/ Sans opinion   Inapproprié

             Boire un verre                   Femmes                       29                                                  60

                                              Hommes                                 41                                                  48

             Dîner                            Femmes                            35                                                  53

                                              Hommes                                 43                                                   45

             Déjeuner                         Femmes                                 43                                                   44

                                              Hommes                                           52                                              36

             Monter dans                      Femmes                                      47                                                   38
             une voiture
                                              Hommes                                                58                                              29

             Participer à une                 Femmes                                                     63                                          25
             réunion de travail
                                              Hommes                                                      66                                             22

            1 Enquête de Morning Consult menée auprès de 5 282 électeurs inscrits.

             Une autre enquête s’est intéressée plus précisément aux préjugés empêchant les femmes et les hommes
             d’établir des relations de patronage. Elle montre que la moitié des femmes débutantes et les deux tiers
             des hommes occupant des postes supérieurs évitent le mécénat personnel de crainte que les autres y
             voient des relations sexuelles là où il n’y en a pas. 26 Les travaux de recherche et l’expérience nous
             montrent que les commanditaires (à savoir, les acteurs influents qui vont ouvrir des portes, établir des
             contacts et créer des occasions) s’avèrent indispensables au développement d’une entreprise. Ce sont
             ces partis pris qui laissent les femmes de côté.

             Il convient de noter que dans la foulée des derniers scandales de harcèlement sexuel, les relations
             commerciales entre les femmes et les hommes font l’objet d’une surveillance plus étroite, d’où
             l’importance d’encourager et d’appuyer les femmes qui signalent ces cas. Par ailleurs, certains hommes
             affirment être plus prudents lorsqu’’ils interagissent avec des femmes, plus particulièrement dans un
             cadre professionnel.27 Un message important à retenir est la nécessité de dénoncer les préjugés et les
12   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

     comportements sociaux nuisibles, tout en faisant attention de ne pas tomber dans la surcompensation,
     qui risque d’isoler encore plus les femmes en affaires. Nous devons veiller à ce que les entreprises
     adoptent une politique de tolérance zéro à l’égard du harcèlement sexuel. Par ailleurs, les entreprises
     doivent se doter d’un processus d’enquête équitable, d’enquêteurs internes ou externes qualifiés et d’une
     culture qui encourage les gens à dénoncer sans craindre de représailles.

     En plus des préjugés conscients et inconscients, les femmes se heurtent à des obstacles internes
     distincts, dont les plus manifestes sont liés à la confiance. Nous avons découvert qu’au moment de créer
     et de développer leur entreprise, les femmes (en moyenne) ne semblaient pas avoir le même excès de
     confiance que les hommes. Si l’excès de confiance peut être problématique pour les décideurs du monde
     des affaires, pour les entrepreneurs, ce trait psychologique clé peut s’avérer crucial.28 Comme l’affirme
     l’une des personnes interrogées, « les femmes entrepreneurs les plus prospères que je connais sont
     toutes des superhéroïnes — les femmes ordinaires sont convaincues qu’elles n’ont pas ce qu’il faut. »

     NOS RECOMMANDATIONS — QUATRE MESURES AUDACIEUSES QUE LES
     SECTEURS PUBLIC ET PRIVÉ PEUVENT PRENDRE
     Les entreprises appartenant à des femmes rencontrent des problèmes substantiels et coûteux que seuls
     des changements de politique et de pratique tout aussi importants pourront corriger. Aussi
     recommandons-nous quatre initiatives précises qui permettront de faire des progrès notables, mais
     nécessitent la participation des secteurs public et privé.

     Recommandation no 1 : Tous les accélérateurs et les réseaux professionnels doivent
     prendre des mesures audacieuses pour attirer et faire croître les entreprises appartenant
     aux femmes, et commencer par effectuer un suivi et faire preuve de transparence.
     Les entrepreneurs femmes et hommes que nous avons rencontrés dans les deux pays ont souligné
     l’importance des accélérateurs et des réseaux professionnels pour avoir accès aux talents,
     former des partenariats, rencontrer de nouveaux clients et investisseurs et stimuler les liens de
     mentorat et de patronage.

     Les femmes sont sous-représentées dans pratiquement tous les accélérateurs et réseaux d’entrepreneurs
     ou de dirigeants d’entreprise que nous avons étudiés, même si ces derniers sont nombreux à prendre des
     mesures inspirantes en vue d’accroître la participation des femmes. Ces efforts sont d’ailleurs louables.

     Pour notre première recommandation, nous appelons les accélérateurs et les organismes professionnels
     des deux côtés de la frontière à faire des entreprises appartenant à des femmes une véritable priorité, à
     s’engager à faire le suivi des résultats et à les publier. À des fins de transparence, nous recommandons de
     retenir les services d’une tierce partie pour regrouper les données de référence sur les organisations
     existantes, mener une enquête annuelle sur la participation des entreprises appartenant à des femmes et
     publier les conclusions. Nous recommandons que l’un des deux gouvernements ou les deux s’engagent à
     affecter des fonds en faveur de l’enquête.
13          SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

            White Paper 2016
            Canada-United States Council for Advancement of Women
            Entrepreneurs      and Business
            Pour aider les accélérateurs         Leaders
                                         et les réseaux à progresser plus rapidement, nous avons relevé cinq pratiques
            Exhibit  8 of
            exemplaires  qui11
                             ont permis à des organisations d’attirer des entreprises appartenant à des femmes et de
            les développer (Encadré 8).

Encadré 8   Cinq pratiques exemplaires pour attirer et former les femmes
            entrepreneurs qui se démarquent et affichent d’excellents résultats

            Pratiques exemplaires                                                                Exemples

             1 Suivi et transparence                                                                                                   MaRS Discovery District affiche
               Comprendre la situation initiale; faire de la représentation                                                            une participation de 30 % de
               équitable une priorité absolue; recruter activement afin                                                                femmes fondatrices sous la
               d’accroitre la représentation dans un bassin de candidats;                                                              supervision d’une femme PDG.
               nommer des femmes à des postes à responsabilités et
               mesurer les progrès accomplis; déposer un rapport
               transparent sur la représentation des entreprises appartenant
               à des femmes et tenir l’organisation responsable.

             2 Programmes axés sur les femmes                                                                                          Grâce au programme Femmes
               Former et encadrer (p. ex., répondre aux questions de                                                                   entrepreneures gagnantes d’EYMC, les
               prévention; renforcer la confiance en soi); assurer                                                                     participantes affichent une croissance
               l’accès aux réseaux d’entreprises et aux mentors;                                                                       annuelle moyenne de 20 % de leur
               conseiller sur des questions clés (p. ex.., visibilité et                                                               revenu; 45 % des participantes ont
               médias sociaux, aptitudes à diriger, stratégie)                                                                         annoncé qu’il leur était désormais plus
                                                                                                                                       facile de réunir des fonds et 88 % ont
                                                                                                                                       observé un effet positif sur leur
                                                                                                                                       confiance en elles-mêmes.

             3 Réseautage mixte                                                                                                        Entrepreneurs’ Organization permet
               Offrir aux femmes des occasions de nouer des liens avec                                                                 à tous les participants (hommes
               des entrepreneurs hommes; faciliter l’accès aux talents                                                                 et femmes) d’avoir accès à un réseau
               commerciaux et techniques des deux sexes.                                                                               d’entrepreneurs qui partagent
                                                                                                                                       leurs pratiques exemplaires et leur
                                                                                                                                       soutien moral

             4 Éliminer les préjugés touchant aux décisions                                                                            La Banque de développement du
               d’investissement                                                                                                        Canada a mené une étude
               Favoriser une plus grande participation des femmes aux                                                                  d’accessibilité Indépendante sur
               postes à responsabilités des sociétés d’investissement;                                                                 toutes les étapes du parcours d’une
               remettre en question les décisions fondées sur des                                                                      femme entrepreneure et met en
               stéréotypes ou des préjugés                                                                                             application des recommandations
                                                                                                                                       pour conduire au changement.

             5 Modèles de comportement et engagement public                                                                            YPO Canada s’est joint à l’initiative
               Créer une « pression de groupe » et encourager les acteurs                                                              #GoSponsorHer afin d’encourager les
               influents à passer publiquement à l’action; donner                                                                      membres à entrer proactivement en
               l’exemple au sommet par un engagement formel à                                                                          contact avec des femmes
               l’échelon des PDG/ au niveau C; attirer davantage de                                                                    entrepreneures, et les premières
               mentors féminins.                                                                                                       rétroactions qu’elle a reçues
                                                                                                                                       d’hommes et de femmes se sont
                                                                                                                                       avérées positives.

            Source : Entrepreneurs’ Organization; Femmes entrepreneures gagnantes d’EY; entrevues; MaRS Discovery District; la Banque de développement du Canada;
            Young Presidents’ Organization
White Paper 2016
             Canada-United States Council for Advancement of Women
14           SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE
             Entrepreneurs and Business Leaders
             Exhibit 11a of 11

Encadré 9    Techstars, un exemple d’accélérateur de premier plan engagé
             publiquement à attirer davantage d’entreprises appartenant
             à des femmes

             La première étape vers le changement consiste à mesurer les
             données de base et à faire le suivi des progrès — « On ne peut
             améliorer que ce que l’on mesure. »1

             En 2015, Techstars a fixé des cibles        L’entreprise s’est également              . . . tout en veillant à être bien outillée
             audacieuses :                               engagée à rendre compte                   pour atteindre ses objectifs
                                                         publiquement de ses progrès . . .
            • Établir deux objectifs à atteindre sur                                              • A conçu pour tous les employés un
              une période de quatre ans                 • S’est donné pour objectif de              programme de formation sur les
                                                          publier des données sur la                préjugés inconscients.
             – Multiplier par deux le nombre de           diversité tous les ans
               femmes dans le bassin de candidats                                                 • S’est assurée que tous les comités
               et le réseau des mentors                 • A atteint un taux de participation        de sélection comportent au moins
                                                          de 19 % en 2016 pour les femmes,          deux femmes.
             White
             – MultiplierPaper
                          par deux 2016
                                   la proportion          soit une hausse par rapport à des
             Canada-United              States Council
               des minorités sous-représentées          for   Advancement
                                                          données   de base constantes of Women   • A créé la Fondation Techstars
               participant au programme                   de 12 $                                   afin d’accroître la diversité dans le
             Entrepreneurs and Business Leaders                                                     monde entier.
             Exhibit 11b of 11
                                                                                                  • A fait de l’initiative de la diversité un
                                                                                                    objectif stratégique à l’échelle de la
                                                                                                    société pour 2016.

            1 David Cohen, co-PDG de Techstars.

             Source : entrevues; Techstars

             #GoSponsorHer aide YPO à surmonter les défis touchant
             au recrutement et aux préjugés.

             YPO a toujours eu du mal à recruter         #GoSponsorHer a aidé YPO à                Elle a également aménagé un «
             des femmes.                                 signaler, à recruter et à montrer         espace sécuritaire » pour les
                                                         l’exemple.                                rencontres entre hommes et
            • Critères d’adhésion stricts (taille de                                               femmes.
              l’entreprise, revenus) faisant en sorte   • #GoSponsorHer exhorte les hauts
              que moins de femmes étaient                 dirigeants à parrainer                  • Les participants à cette initiative
              admissibles                                 publiquement                              parlent de leurs relations dans les
                                                                                                    médias sociaux
            • Persistance d’une mentalité de « Club     • une femme au grand potentiel
              de vieux copains »                          dans leur réseau et en incite           • Femmes et hommes affirment
                                                          d’autres à en faire autant.               que leur participation à cette
                                                                                                    initiative leur permet de se sentir
                                                        • YPO a retenu l’attention des              plus à l’aise lors des
                                                          médias et ses membres ont pris            rencontres individuelles.
                                                          en charge la communication.

             Source : YPO et #GoSponsorHer
15   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

     Les accélérateurs et les réseaux de toutes tailles peuvent apprendre les uns des autres ce qui marche et
     ne marche pas. Deux organismes fort différents — Techstars et Young President’s Organization —
     proposent des études de cas intéressantes sur la façon de relever ces défis.

     Recommandation no 2 : S’inspirer davantage des programmes de diversification des
     fournisseurs du secteur privé et recourir plus souvent aux entreprises appartenant
     à des femmes.
     Pour les entreprises axées sur la croissance, les programmes d’approvisionnement sont un excellent
     moyen d’accéder aux capitaux et aux réseaux. Aux États-Unis, de petites entreprises qui sont
     devenues des fournisseurs de grandes sociétés et de gouvernements ont vu leurs recettes bondir, en
     moyenne, de 250 %, et leur nombre d’employés augmenter en moyenne de plus de 150 %.29
     D’importants contrats comme ceux qu’offrent les gouvernements et les grandes entreprises peuvent
     servir de garantie, et ainsi permettre aux entrepreneurs d’obtenir des prêts. Ils donnent également
     plus de crédibilité aux entrepreneurs recherchant des capitaux extérieurs et les aident à se relier aux
     chaînes d’approvisionnement.

     L’argument en faveur des programmes de diversification des fournisseurs est fort. Ainsi, des rapports du
     Forum économique mondial 30 et du Conference Board of Canada 31 soulignent les avantages importants,
     tels que l’augmentation du taux de satisfaction de la clientèle, la hausse du chiffre d’affaires, le maintien
     accru des employés, les chaînes d’approvisionnement plus robustes et l’accès élargi aux nouveaux
     marchés. Il ressort d’une autre étude menée par Ernst & Young que les programmes de diversification des
     fournisseurs peuvent permettre d’augmenter à hauteur d’un tiers le rendement associé au coût des
     opérations d’approvisionnement.32

     Le secteur privé américain est relativement avancé sur le plan des programmes de diversification des
     fournisseurs, ceux-ci encourageant proactivement les entités acheteuses à privilégier les fournisseurs
     appartenant à des minorités. Ces programmes incluent généralement les entreprises appartenant aux
     femmes, même s’il reste encore beaucoup à faire en termes de sensibilisation. Le secteur privé canadien
     est encore plus en retard, puisque moins de 50 % des grandes entreprises (5 000 employés et plus) ont
     adopté ce programme.33

     Afin d’élargir l’accès aux capitaux et aux gros clients, nous recommandons aux grandes et moyennes
     entreprises américaines et canadiennes de redoubler d’efforts pour instaurer et renforcer les
     programmes de diversification des fournisseurs et accroître l’influence des entreprises
     appartenant à des femmes.

     Le secteur privé canadien doit aspirer à atteindre le taux de 97 % des entreprises du palmarès Fortune 500
     dotées de programmes de diversification des fournisseurs. Les entreprises des deux pays doivent
     également intensifier leurs efforts et faire davantage appel aux entreprises appartenant à des femmes.
     Des entreprises telles que Accenture et General Motors (dirigées par Julie Sweet et Mary Barra, qui font
White Paper 2016
              Canada-United States Council for Advancement of Women
16            SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE
              Entrepreneurs and Business Leaders
              Exhibit 9 of 11

Encadré 10    Accenture est un exemple de grande entreprise ayant réussi
              à diversifier ses activités d’approvisionnement pour améliorer
              ses résultats

              Pour Accenture, la diversification de la chaîne d’approvisionnement
              constitue une priorité stratégique depuis plus de 20 ans; aujourd’hui,
              cette société effectue environ 30 % de ses achats totaux auprès
              de fournisseurs diversifiés.

              Une procédure homogène et                                    Formation et mentorat ciblés grâce au     L’aide aux entreprises appartenant à
              facile d’accès                                               programme DSDP1                           des femmes, une priorité

             • Employés spécialisés chargés de                            • Programme de mentorat mettant en        • A co-fondé WEConnect International
               soutenir et de faire connaître les                           relation des entreprises diversifiées     et siège au conseil d’administration
               fournisseurs diversifiés (y compris                          (dont des entreprises appartenant à
               des entreprises appartenant à des                            des femmes) et des dirigeants           • Collabore avec WEConnect et
               femmes).                                                     d’Accenture afin d’offrir des séances     WBENC afin de repérer les
                                                                            individuelles de mentorat et de           entreprises appartenant à des femmes
             • Base de données centralisée                                  perfectionnement.                         susceptibles de répondre
               accessible à tous les fournisseurs et                                                                  aux exigences des demandes de
               regroupant toutes les demandes de                          • Programme de 18 mois axé sur le           propositions d’Accenture.
               propositions en cours.                                       capital de connaissances et les
                                                                            pratiques exemplaires.                  • Aujourd’hui, la société réserve
                                                                                                                      30 % de ses achats à des
                                                                                                                      fournisseurs diversifiés, dont 6 à 8 %
                                                                                                                      à des entreprises appartenant à
                                                                                                                      des femmes.

             1 Programme favorisant la diversification des fournisseurs

              Source : interviews; Accenture

              partie de ce Conseil) utilisent les programmes de diversification des fournisseurs pour améliorer leurs
              résultats financiers et servent de modèle aux entreprises cherchant à les imiter (Encadré 10).

              Voici quelques « pratiques exemplaires » que nous respectons afin de tirer pleinement parti des avantages
              de la diversification des fournisseurs :

              ƒƒ mettre sur pied une équipe spéciale visant à atteindre des cibles précises en matière de diversification
                 des fournisseurs;

              ƒƒ tenir une base de données centrale sur les besoins en approvisionnement et les fournisseurs inscrits
                 pour faciliter le travail des employés chargés de rapprocher les adjudicateurs et les fournisseurs
                 appartenant à des femmes;

              ƒƒ privilégier les efforts de communication notamment en participant à des conférences et à des
                 sommets et en collaborant étroitement avec les accélérateurs, les réseaux et les pépinières
                 d’entreprises appartenant au secteur de l’organisation;
17   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

     ƒƒ appliquer une politique de diversification des fournisseurs et un mécanisme d’établissement de
        rapports afin de mesurer les progrès;

     ƒƒ créer des partenariats avec des organismes catalyseurs tels que WEConnect International, WBE
        Canada, National Women Business Owners Corporation (NWBOC) ou WBENC pour avoir un
        meilleur accès aux entreprises appartenant à des femmes. À titre d’exemple, WEConnect International
        forme les femmes entrepreneures à la vente de leurs produits et services aux grandes entreprises. À
        l’heure actuelle, elle collabore avec plus de 70 entreprises du palmarès Fortune 500 dont le pouvoir
        d’achat annuel dépasse 1 billion de dollars américains.

     Recommandation no 3 : Mettre à profit les marchés publics pour accéder aux capitaux et
     aux contrats importants
     De nombreux arguments en faveur de la diversification des fournisseurs du secteur privé visent également
     le gouvernement. Le secteur public bénéficie de la diversification des fournisseurs et les jeunes
     entreprises profitent de l’injection de capitaux et de la crédibilité inhérente aux contrats du gouvernement.

     Ceci dit, les procédures d’accès aux marchés publics peuvent s’avérer longues et coûteuses. Les
     entreprises de toutes sortes éprouvent des difficultés à se renseigner sur les appels d’offres lancés, à
     respecter les exigences techniques et financières complexes et à obtenir de la rétroaction des organismes
     adjudicateurs. En plus de ces obstacles courants, les entreprises appartenant à des femmes sont
     également aux prises avec d’autres défis :

     ƒƒ difficultés encore plus grandes à se renseigner sur les appels d’offres lancés en raison de la différence
        des réseaux et des systèmes de collecte de l’information;

     ƒƒ adoption plus faible des technologies de l’information et des communications;

     ƒƒ personnel et ressources plus limités pour absorber les coûts élevés et le fardeau administratif entourant
        les contrats du gouvernement;

     ƒƒ demande moins forte des organismes du secteur public pour les types d’entreprises où les femmes sont
        très présentes (par exemple, les industries de services).

     Le Canada et les États-Unis ont suivi des voies différentes pour relever ces défis et assurer aux femmes
     un accès aux marchés publics. Les États-Unis ont mis sur pied le Women-Owned Small Business (WOSB)
     Federal Contract Program (Programme de marchés publics pour les entreprises appartenant à des
     femmes) en février 2011. Ce programme oblige le gouvernement fédéral à réserver 5 % de ses marchés
     principaux aux petites entreprises appartenant à des femmes dans des secteurs où ces dernières sont
     sous-représentées. Ces marchés publics ont atteint environ 11 milliards de dollars en 2012. Officiellement,
     le Canada n’a pas de programme de marchés réservés aux entreprises appartenant aux femmes et ne
     calcule pas la proportion des montants des marchés publics octroyés aux entreprises appartenant à des
     femmes. Toutefois, le gouvernement vient d’établir des objectifs de communication dans le but de former
     davantage de femmes à l’accès aux marchés publics.
18   SOUTENIR LES ENTREPRISES APPARTENANT À DES FEMMES ET FAVORISER LEUR CROISSANCE

     Notre troisième recommandation est fondée sur les forces respectives des deux pays : Nous
     recommandons aux États-Unis d’améliorer le WOSB Federal Contract Program de manières précises
     (notamment en élargissant sa portée), et au Canada d’instaurer un programme similaire au cours des
     12 prochains moins, tout en privilégiant la communication et l’éducation. Pour que les femmes et le
     gouvernement en profitent davantage, nous recommandons d’étendre ces programmes aux femmes
     des deux pays une fois que le programme canadien aura été mis en œuvre.

     a) Renforcer le Women-Owned Small Business (WOSB) Federal Contract Program
     des États-Unis
     Nous sommes convaincus que le programme des États-Unis joue un rôle important auprès des femmes
     entrepreneures en leur permettant d’accéder à de gros marchés et à d’importants capitaux. Ceci dit, les
     experts et les parties intéressées que nous avons interrogés ont évoqué certains aspects à améliorer. En
     premier lieu, mentionnons la faible participation au programme, le recours abusif au programme et à la
     certification ainsi que le manque de connaissances et de possibilités de soumissionner.34

     Aussi recommandons-nous les mesures suivantes :

     ƒƒ élargir la portée en fixant des cibles de diffusion (par exemple, en faisant participer deux fois plus
        d’entreprises appartenant à des femmes en 2018 qu’en 2017) et en obligeant les organismes à rendre
        des comptes;

     ƒƒ passer de l’auto-certification à la certification par des tiers de confiance ou le gouvernement. La
        certification doit privilégier la gestion et le contrôle des opérations plutôt que la possession;

     ƒƒ élargir la portée du programme à d’autres catégories industrielles (autrement dit, codes du SCIAN) où
        les femmes sont sous-représentées;

     ƒƒ publier le rendement du programme et rendre les hauts dirigeants plus responsables de l’atteinte de la
        cible de 5 %;

     ƒƒ utiliser les réseaux du secteur privé et les communications du secteur public pour mieux sensibiliser
        les femmes et les aider à repérer les marchés publics, à répondre aux appels d’offres et à respecter
        les contrats;

     ƒƒ procéder à la vérification d’échantillons aléatoires et créer une ligne téléphonique confidentielle
        permettant de signaler les abus et de contribuer à éliminer l’usage de prête-noms;

     ƒƒ corriger l’absence de concurrence en élargissant l’admissibilité aux marchés réservés à d’autres
        entreprises prioritaires comme les entreprises appartenant à d’anciens combattants.
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler