2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod

 
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
Esmod
La revue des expos                                Marie-Christine Fiévet

02/2017

      2017 : une année d’expositions !

                                  Sommaire

          Mode, accessoires, textiles                          p. 2
          Parfum, bijoux                                       p. 7
          Musique et scène                                     p. 8
          Art contemporain                                     p. 9
          Histoire(s) de l’art                                 p. 12
          Peinture                                             p. 17
          Sculpture                                            p. 22
          Picasso                                              p. 23
          Arts graphiques                                       p. 24
          Métiers d’art, design et architecture                 p. 25
          Jardins                                               p. 28
          Photo, cinéma                                         p. 29
          Afrique                                               p. 30
          Civilisations                                         p. 32

                                                                           1 1
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
Mode, costume et textiles

. Tenue correcte exigée : quand le vêtement fait scandale
  au musée des Arts décoratifs, galeries mode, jusqu’au 23 avril

  Les infractions faites aux normes vestimentaires et aux valeurs morales, du
  XIVe siècle à nos jours : voilà une exposition pleine d’intérêt, bien construite,
  au thème original et actuel qui permet de
  revenir sur les siècles passés avec une                             Photos MCF
  lecture particulière. Pas de parcours chro-
  nologique donc, mais thématique, divisé
  en trois grandes sections abordant chacu-
  ne un aspect différent de la question. La
  première concerne les règles vestimentai-
  res et les interdits dans la société occiden-
  tale ; des manuels de savoir-vivre guident
  quant au « savoir-se-vêtir » selon l’époque
  et les circonstances : les tenues de baptême,

                     Grève et soleret « à la poulaine »
                                      Vers 1530-1540
                     (et remaniements du XIXe siècle)
                                            Allemagne

                                        Jean Paul Gaultier
                                        Costume quatre-pièces, lainage
                                        Collection PAP vers 1994
                                        Paris, musée des Arts décoratifs,
                                        département mode et textile

                                             de communion, de mariage et de deuil ont
                                             toujours été très codifiées, mais la vie quoti-
                                             dienne d’une femme aisée à la fin du XIXe
                                             siècle nécessitait également une grande maî-
                                             trise de l’art de se vêtir puisqu’elle pouvait
                                             être amenée à se changer huit fois dans la
                                             journée en fonction de ses activités.
                                             Gare au faux pas !

                                                                                               2 2
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
La deuxième section explore l’identité sexuelle du vestiaire : costume masculin por-
  té par des femmes depuis « l’habit d’homme » revêtu par Jeanne d’Arc jusqu’au dé-
  cret de 2013 – abrogeant la loi de 1800 – autorisant les femmes à porter le pantalon
  en toutes circonstances ; un comble, puisque le pantalon est de fait porté librement
  depuis plusieurs décennies ! Pantalon de harem des années 1910, tailleur-pantalon et
  pyjama de soirée des années 1930, smoking Yves Saint Laurent des années 1960…
  autant de tenues féminines qui ont fait scandale en leur temps. Quelques créateurs
  contemporains ont prôné la jupe pour homme – Jean Paul Gaultier, Comme des
  Garçons, Vivienne Westwood…– mais cela reste un épiphénomène.

                              La troisième section de cette exposition conséquente met
                              en évidence les excès constatés et réprouvés. « Trop c’est
                              trop ! » inventorie tout ce qui n’est pas conforme à la dis-
                              crétion requise : trop large, trop moulant, trop transparent,
                              trop court, trop coloré, coiffures trop extravagantes, décol-
                              letés trop plongeants, vêtements déchirés ou négligés…
                              Tout au long du parcours, à côté des vitrines, des panneaux
                              didactiques permettent de comparer vêtements considérés
                              comme corrects ou incorrects.
                              Quant à la dernière salle, elle est consacrée aux « défilés
                              chocs » de certains créateurs contemporains, qui ont fait
                              date. Rei Kawakubo et Yohji Yamamoto présentent en
                              1981 des collections noires, paupéristes qui médusent le
                               public parisien. Font également scandale, entre autres,
                               Les rabbins chics de Jean Paul Gaultier en 1993-94,
                               Highland Rape de Alexander McQueen en 1995-96, ou
                               très récemment, Sphinx de Rick Owens en 2015.

                            Comme des Garçons Robe, 1983 - Jersey de laine
                            Los Angeles, LA County Museum of Art

C’est l’année Christian Dior ! Pour fêter les 70 ans de la maison du couturier, fondée
en 1947, plusieurs manifestations se succèdent cette année.

Le musée des Arts Décoratifs prévoit une vaste exposition Christian Dior, de l’été
à janvier 2018.
Le musée Christian Dior de Granville propose jusqu’au 5 mars Une maison, des
collections, puis du 8 avril au 24 septembre Dior et Granville, aux sources de la légende.
Un bel hommage sera également rendu à Melbourne, du 27 août au 7 novembre (voir p.6).

Les éditions ne seront pas en reste, avec des beaux livres que nous présenterons au fur
et à mesure de leur publication.

                                                                                          3 3
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
Après Anatomie d’une collection qui se termine au Palais Galliera, le musée
proposera dans ses locaux :

. Dalida La garde-robe de la ville à la scène du 27 avril au 13 août

                               Une exposition à l’occasion
                               de la donation par Orlando,
                               frère de l’artiste, de plus de
                               200 pièces de la garde-robe
                               de Dalida.

                               Jean Dessès, Robe 1958
                               Collection Palais Galliera
                               © Julien Vidal/Galliera/
                               Roger-Viollet
                               Robe portée pour le récital à
                               Paris à Bobino en octobre 1958
                               et à l’Olympia en mars 1981
                               pour fêter ses 25 ans de succès    Portrait de Dalida
                                                                  Robe du soir, Pierre Balmain
                                                                  1973
                                                                  © Bridgeman Images/United
                                                                  Archives/Roba Archives/
                                                                  Max Schweigmann

et à l’automne :
. Mariano Fortuny du 7 octobre au 7 janvier 2018

               Les expositions hors les murs du Palais Galliera :

               . au Musée Bourdelle, Balenciaga, l’œuvre au noir du 8 mars
                 au 16 juillet

               et durant l’été :
               . à la Maison de Victor-Hugo, Habits aux couleurs de l’Espagne
                  du 21 juin au 24 septembre

. Kimono au bonheur des dames au Musée Guimet, du 22 février au 22 mai

               . Dans les armoires de l’impératrice Joséphine, la collection
                 de costumes féminins du château de Malmaison au Musée national
                 des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, jusqu’au 6 mars

                                                                                                 4 4
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
.    Miniartextil Tisser les rêves à Montrouge (Le Beffroi), du 22 février au
     19 mars

     La création textile contemporaine
     se porte bien : 54 artistes interna-
     tionaux, japonais, italiens… mais
     aussi 11 participants français.

       Patricia Ruiz de las cuevas Pillowsophy
                   Fibres de bambou, journaux,
                          fil de nickel, plastique

    En régions :

. Mode in Taiwan Apujan, Shao-Yen Chen, Mei-Hui Liu à la Cité de la Dentelle et
  de la Mode de Calais, jusqu’au 23 avril

                                                       Fidèle à sa volonté de faire découvrir les
                                                       créateurs de mode portés sur la recherche
                                                       textile, le musée propose cette exposition
                                                       axée sur le travail de trois créateurs taïwa-
                                                       nais : Apujan, Shao-Yen Chen et Mei-Hui
                                                       Liu.

                                                     Scénographie de l’exposition Mode in Taïwan, 2017
                                                     Création d’Apujan © F. Collier 2017

                Le musée présentera ensuite :

                . Hubert de Givenchy, du 15 juin au 31 décembre

                   Placée sous le haut patronage de M.
                   Hubert de Givenchy lui-même, l’ex-
                   position retracera toute la carrière du
                   couturier, à travers 70 tenues issues
                   de garde-robes privées, de collections
                   de musées et des archives de la mai-
                   son Givenchy.

              Affiche de l’exposition : photo de Victor Skrebneski
              Hubert de Givenchy Ensemble du soir, robe en satin
                   et manteau en cachemire et zibeline, hiver 1991
                                         © Skrebneski photography

                                                                                                         5 5
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
. La Route du lin à l’Abbaye royale de Saint-Riquier (baie de Somme),
  du 18 juin au 23 décembre

                . A vos pieds au musée des Confluences de Lyon, jusqu’au
                  30 avril : la chaussure, du 16e au 21e siècle

. L’Appel du lointain au Musée du bagage à Haguenau, jusqu’au 31 mai

A l’international :

. Undressed A brief History of Underwear au Victoria & Albert Museum de
  Londres, jusqu’au 12 mars

                Au Fashion & Textile Museum de Londres (nouvelle adresse :
                83 Bermondsey St) :

                . Josef Frank Patterns-Furniture-Painting, jusqu’au 7 mai

                . The World of Anna Sui, du 26 mai au 1er octobre

Au FIT Museum, New York, une riche programmation :

. Black Fashion Designers, jusqu’au 16 mai

. Paris Refashioned 1957-1968, du 10 février au 15 avril
  Le rôle incontestable de Paris dans l’évolution de la mode entre 1957 et 1968

. Force of Nature, de mai à novembre
  L’influence de la beauté de la nature sur la mode, au fil des siècles

. Expedition Fashion from the Extremes, de septembre à janvier 2018

. THINKing about PINK in Fashion Art & Culture, de septembre 2018 à janvier 2019

                A la National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie) :

               . Viktor & Rolf Fashion Artists, jusqu’au 26 février

                . The House of Dior Seventy years of haute couture, du 27 août
                  au 7 novembre

                                                                                   6 6
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
Parfum et bijoux

Le Grand Musée du Parfum a ouvert ses portes fin 2016, 73 rue du Faubourg
Saint-Honoré, 75008.

Le printemps 2016 a vu
l’ouverture de deux gran-
des propriétés dédiées à
la création des parfums,
appartenant respectivement
aux maisons Dior et Louis
Vuitton, dans ce haut lieu
de la parfumerie qu’est la
ville de Grasse.
Quelques mois plus tard,
c’est au tour de Paris d’ac-
cueillir un lieu dédié, avec
l’ouverture du Grand Mu- La collection de matières premières, Grand Musée du Parfum
sée du Parfum dans un bel © Harvey & John
hôtel particulier du XVIIIe
siècle. Cette nouvelle institution culturelle s’est dotée d’une scénographie très contem-
poraine au fil d’un parcours innovant qui permet de découvrir aussi bien l’histoire des
parfums que les processus de création et le poids économique de la parfumerie dans le
secteur du luxe.
Le sous-sol du musée accueille la partie historique du parcours : une histoire transver-
sale de l’évolution des usages du parfum, depuis la première pharmacopée due aux
Egyptiens jusqu’à l’essor de la parfumerie moderne et la rencontre de la mode et du
parfum.
Puis dans les étages, le visiteur poursuit le parcours par une immersion sensorielle
permettant de comprendre ce qu’est une odeur, avant d’être invité à découvrir l’Art
du Parfumeur grâce à de surprenantes expériences.
A ne pas manquer !

               . Des Grands Moghols aux Maharadjas Joyaux de la collection Al Thani
                 au Grand Palais (Salon d’Honneur), du 29 mars au 5 juin
                 Une exposition organisée en collaboration avec le musée Guimet

. Medusa Bijoux et tabous au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, du 19 mai
  au 5 novembre : un regard sur des objets fascinants, à mi-chemin entre parures
  et sculptures

                                                                                            7 7
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
Musique et scène

    . Bakst des Ballets russes à la haute couture
      à la Bibliothèque-musée de l’Opéra, Palais Garnier, 75009, jusqu’au 5 mars

       C’est une exposition originale con-
       cernant Léon Bakst, puisqu’elle ne
       met pas seulement en avant ses im-
       portantes collaborations avec les
       Ballets russes de Serge Diaghilev,
       mais tout son univers créatif de la

                                                            Carnet avec 49 croquis de chapeaux, vers 1914
                                                                                        Aquarelle et crayon
                                                             Collection particulière – cliché Bertrand Huet

                                                     scène à la mode, en passant par les arts décora-
                                                     tifs. Le parcours est riche de très nombreux
                                                     documents – peintures, dessins, photos, maquet-
                                                     tes de décors, costumes – et permet également
                                                     de voir les ballets L’Après-midi d’un faune et
                                                     Le spectre de la rose filmés lors de leur reprise
                                                     à l’Opéra Garnier en 2009.
Costume pour une bacchante dans Narcisse :           Une belle partie de l’exposition est consacrée à
couverture du « Programme officiel des Ballets        la mode avec l’influence de Bakst sur les collec-
Russes », Théâtre du Châtelet, juin 1911, imprimé.   tions de Paul Poiret, son travail pour Paquin en
BnF, département de la Musique, Bibliothèque-        1913, et de façon très contemporaine l’inspira-
Musée de l’Opéra                                     tion de collections chez Chloé ou Dior.

    Puis, à la Bibliothèque-musée de l’Opéra, Mozart Une passion française, du 20 juin
    au 24 septembre

                       . Jamaica, Jamaica ! à la Philarmonie de Paris, du 4 avril au 20 août

    . Patrice Chéreau et l’opéra à la BnF (site Mitterrand), du 18 novembre au 3 mars 2018

                                                                                                              8 8
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
. Déshabillez-moi ! Les costumes de la pop et de la chanson au Centre
                 national du Costume de scène, Moulins, jusqu’au 5 mars

               Le CNCS présentera ensuite :

               . Modes ! A la ville comme à la scène, du 8 avril au 17 septembre
                 Les grands noms qui ont marqué l’histoire de la mode mais aussi
                 celle du théâtre : Worth, Poiret, Lanvin, Chanel, Balenciaga,
                 Balmain, Saint Laurent, Lacroix…

                                Art contemporain

La foire d’art contemporain de printemps Art Paris Art Fair se tient cette année au
Grand Palais du 30 mars au 2 avril et met l’Afrique à l’honneur.

               La FIAC 2017 se tiendra au Grand Palais, On Site-Petit Palais et
               Hors les murs, du 19 au 22 octobre

. François Morellet le retour à la Monnaie de Paris, jusqu’au 21 mai

                . Sous le regard de machines pleines d’amour et de grâces,
                  exposition collective au Palais de Tokyo, jusqu’au 8 mai

                A l’automne, au Palais de Tokyo :
                . Carte blanche à Camille Henrot, du 18 octobre au 7 janvier 2018

Le collectionneur et mécène Antoine de Galbert a annoncé au mois de janvier sa
décision de fermer en octobre 2018 La Maison Rouge, incontournable lieu parisien
de l’art contemporain, qu’il avait ouvert en 2004.
Il a expliqué qu’il préférait arrêter cette aventure maintenant, alors que tout va bien,
mais qu’il ne voyait pas comment aller plus loin.
La Fondation restera quant à elle bien active.

Profitons des dernières expositions :
. L’Esprit français contre-cultures 1969-1989, du 24 février au 21 mai
. Inextricabilia enchevêtrements magiques, du 15 juin au 30 septembre
. La collection Marin Karmitz, du 21 octobre au 21 janvier 2018

                                                                                           9 9
2017 : une année d'expositions ! - Sommaire - Esmod
. Eva & Adèle You are my biggest inspiration au musée d’Art moderne de la Ville de
  Paris, jusqu’au 26 février

  Il reste peu de temps pour voir l’exposition !

  Il s’agit de la première exposition des artistes
  berlinoises emblématiques de l’art contempo-
  rain dans une institution française.
  Comme l’a rappelé Fabrice Hergott, directeur
  du musée, les deux artistes de body-art ont créé
  le concept « Eva & Adèle » en 1991, et depuis,
  font tout ensemble 24h sur 24h. C’est une per-
  formance sans fin où le public tient une place
  indispensable bien sûr. Autoproclamées les
                            jumelles hermaphrodi-
                            tes, celles dont la vie/
                            œuvre entend combat-
                            tre les préjugés, ont fait
                             don au musée de 5 de
                            leurs œuvres. Elles ex-
                             posent à cette occasion   Eva & Adèle, au Musée d’art moderne
                             sculptures, vidéos et     de la Ville de Paris, le 29/09/2016
                            photos.
                            « Nous aimons Paris et Paris nous aime ! » s’exclament-elles,
                             en français, d’une même voix.

                          Red Vinyl, Double Costume , 1991 – collection des artistes   photos MCF

. Orlan et Michel Journiac à la Maison Européenne de la Photographie, du
  19 avril au 18 juin : artistes plasticiens et photographes.
               . Frans Krajcberg Un artiste en résistance au Musée de l’Homme,
                 jusqu’au 18 septembre

La 14ème Biennale d’Art contemporain de Lyon se tiendra du 20 septembre au
31 décembre

               . Expérience Pommery #13 au Domaine Pommery à Reims,
                 jusqu’au 31 mai

. Un musée imaginé au Centre Pompidou Metz, jusqu’au 27 mars
  Une exposition comme un film catastrophe

                                                                                                    1010
. François Rouan Tressages 1966-2016 au Musée Fabre de Montpellier
                 Jusqu’au 30 avril

. Speedy Graphito Un art de vivre musée du Touquet-Paris-Plage, jusqu’au 21 mai

               . Bernard Pagès au Domaine de Kerguéhennec, du 25 juin au 5 nov.

A l’international :

A la Tate Modern (Londres) :
. Robert Rauschenberg, jusqu’au 2 avril
. Wolfgang Tillmans, du 15 février au 15 juin
. Ilya et Emilia Kabakov, du 10 octobre au 4 février 2018

               . Jan Fabre Knight of Despair/Warrior of Beauty au Musée de
                 l’Ermitage de Saint-Petersbourg, jusqu’au 9 avril

Giuseppe Penone est à l’honneur à Rome, avec 2 expositions :
. Matrice au Palazzo della Civita Italiana, jusqu’au 16 juillet
. Equivalenze à la Gagosian Gallery, jusqu’au 15 avril

La 57ème Biennale d’art contemporain de Venise – l’une des plus importantes
manifestations d’art contemporain au monde – se tiendra du 13 mai au 26
novembre entre les Giardini, l’Arsenale et de multiples lieux dans Venise.
La direction en est assurée par Christine Macel, conservatrice au Centre Georges
Pompidou.
                                                     C’est l’artiste Xavier Veilhan
                                                     qui a été sélectionné pour occuper
                                                     le pavillon français et a conçu
                                                     « Studio Venezia », vaste dispo-
                                                     sitif musical dans lequel des
                                                     musiciens professionnels du mon-
                                                     de entier viendront jouer en alter-
                                                     nance.

                                                   Studio Venezia
                                                   Maquette préparatoire (détail)
                                                   © Veilhan/ADAGP, Paris 2017

Toujours à Venise, à partir du 9 avril, la Fondation Pinault accueillera Damien Hirst
sur ses deux sites, le Palazzo Grassi et la Douane de mer.

                                                                                           1111
Histoire(s) de l’art

Collections

. Icônes de l’art moderne. La Collection Chtchoukine. Musée de l’Ermitage – Musée
  Pouchkine à la Fondation Louis Vuitton, exposition prolongée jusqu’au 5 mars

  Incontournable ! Cette exposition prestigieuse, qui s’inscrit dans le cadre du program-
  me de l’Année franco-russe 2016-2017 du tourisme culturel, est l’évènement de la
  saison.
  Il faut absolument aller à la Fondation Vuitton admirer les chefs-d’œuvre de l’art
  moderne collectionnés par Sergueï Chtchoukine, riche industriel textile moscovite,
  acheteur compulsif de tableaux auprès des marchands d’art parisiens du début du
  XXe puis souvent directement auprès des peintres eux-mêmes.

      La salle Matisse (Le salon rose) au Palais Troubetskoï,
      début 1920 – photographie argentique sur gélatine
      © Moscou, Musée des Beaux-Arts Pouchkine
      Photo © Musée d’Art Moderne Occidental, Moscou

                                                                Christian Cornelius (Xan) Krohn
                                                                Portrait de Sergueï Chtchoukine, 1916
Sergueï Chtchoukine collectionne pour le plaisir                ©ADAGP, Paris 2016 – Courtesy Musée
de décorer sa demeure, le palais Troubetskoï,                   d’Etat de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg
et de faire découvrir la peinture d’avant-garde aux
Moscovites. S’évadant de Russie à l’issue de la révolution, il laisse sa fabuleuse col-

                                                                                                          1212
Paul Gauguin Aha oé feii (Eh quoi, tu es jalouse ?), été 1892
Courtesy Musée d’Etat des Beaux-Arts Pouchkine, Moscou

                                                                  lection comprenant entre autres 13
                                                                  Monet, 16 Guauguin, 50 Picasso,
                                                                  37 Matisse dont La Danse et La
                                                                  Musique commandés au peintre
                                                                  pour orner l’escalier du palais.
                                                                  En 1918, la collection est nationalisée,
                                                                  puis répartie entre le musée Pouchkine
                                                                  de Moscou et le musée de l’Ermitage
                                                                  de Saint-Petersbourg en 1948, sur

                                                                     Claude Monet Le Déjeuner sur l’herbe,
                                                                              1866 - Courtesy Musée d’Etat
                                                                            Beaux-Arts Pouchkine, Moscou

      ordre de Staline qui voulait
      initialement la détruire…
      La collection Chtchoukine est
      donc maintenant scindée, et
      c’est une occasion exception-
      nelle d’en voir une très grande
      partie réunie ici !
      Au passage des XIXe et XXe
       siècles, les tableaux sont accro-
      chés dans les musées bord à
      bord, en largeur comme en hau-
      teur, ce que l’on peut observer

                                                           Le salon Picasso au Palais Troubetskoï, 1914
                                                           Photographie argentique sur gélatine
                                                           © Moscou, Musée des Beaux-Arts Pouchkine
                                                           Photo © Atelier de photographie Pavel Orlov,
                                                           beginning 1914

                                                                sur les photos du palais Troubetskoï expo-
                                                                sées à l’entrée de chaque salle.
                                                                A la Fondation Vuitton, sur les quatre
                                                                les quatre étages d’exposition, l’accrochage

                                                                                                             1313
respecte la répartition des œuvres mise en place par Chtchoukine : Claude Monet et
les impressionnistes dans la salle de musique, la grande iconostase dédiée à Gauguin,
le salon Matisse, le salon Picasso… On ne peut qu’être ébloui par la clairvoyance du
collectionneur dans ses choix, tant ils sont mis en valeur ici par une scénographie claire
et dépouillée permettant d’apprécier pleinement chaque tableau.
Ce sont 130 chefs-d’œuvre de cette illustre collection que l’on peut admirer, Cézanne,
Monet, Gauguin, Matisse et Picasso en premier lieu, mais aussi Courbet, Degas,
Pissarro, Sisley, Braque et bien d’autres. Particulièrement intéressante, les dernières
salles montrent comment l’exposition des tableaux au palais Troubetskoï et plus parti-
culièrement la Cellule Picasso a eu une influence décisive sur les peintres de l’avant-
garde russe – Malévitch, Gontcharova, Klioune, Popova…– dont une trentaine d’œuvres,
provenant notamment de la galerie Tretiakov, sont présentées ici.

Beau programme à suivre à la Fondation Vuitton :

. Art / Afrique, le nouvel atelier, du 26 avril au 28 août
  Un panorama de la création artistique contemporaine en Afrique, en 3 expositions

. Chefs-d’œuvre du MoMA, d’octobre à février 2018

               Le Centre Georges Pompidou fête ses 40 ans !
               Grâce à sa pluridisciplinarité il affiche un beau succès et annonce
               pour 2017 le programme « 40 ans, 40 villes ».
               C’est non seulement Paris mais toute la France qui est concernée par
               ce programme : 40 villes, 75 lieux partenaires, 50 expositions, 15
               spectacles et concerts… Chacun trouvera une manifestation dans sa
               région !
               le programme complet : www.centrepompidou40.fr

               A Paris :

               . Mutations-Créations/Ross Lovegrove, galerie 3
                 Du 12 avril au 3 juillet

               . Cosmopolis
                 Du 18 octobre au 8 janvier
                 Cette biennale a pour but d’exposer des artistes de pays émergents.

               Les collections du Musée national d’art moderne ont reçu un beau
               cadeau d’anniversaire : un don exceptionnel de 250 œuvres d’art russe
               moderne :
               . Kollektsia ! Art contemporain en URSS et en Russie 1950-2000
                 au MNAM, jusqu’au 27 mars

                                                                                        1414
Nouvelle présentation des collections du Musée national d’art moderne au Centre
Georges Pompidou :

. Collections modernes 1905-1965 à partir du 3 mai
. Collections contemporaines à partir de 1960

              . De Zurbaran à Rothko Collection Alicia Koplowitz au musée
                Jacquemart-André, du 3 mars au 10 juillet

. De Watteau à David la collection Horvitz au musée du Petit Palais, du 21 mars
  au 9 juillet

              . Chefs-d’œuvre du Bridgeston Museum of Art au musée de
                l’Orangerie, du 4 avril au 21 août

. La Collection Marin Karmitz à la Maison Rouge, du 20 octobre au 21
  janvier 2018

              . Henry Vasnier L’infinie passion d’un collectionneur à la Villa
                Demoiselle à Reims, jusqu’au 31 mai

. Chefs-d’œuvre de la collection Bührle Manet, Cézanne, Monet, Van Gogh…
  à la Fondation de l’Hermitage (Lausanne), du 7 avril au 29 octobre

Thèmes d’art et d’histoire

. Que sont les travaux de dames devenus ? au musée des Arts Décoratifs,
  du 8 mars au 17 septembre
  Une exposition ambitieuse mettant en lumière l’émancipation des femmes – dans le
  domaine des arts appliqués – cantonnées jusqu’au début du XXe siècle dans certaines
  activités artistiques, obtenant progressivement un statut d’artiste à part entière.
  Toutes les disciplines sont concernées : graphisme, mode, photographie, design,
  et la présentation met en valeur les œuvres d’artistes qui ont acquis une grande
  notoriété de Sonia Delaunay à Hella Jongerius, en passant par Elsa Schiaparelli,
  Charlotte Perriand ou Rei Kawakubo, permettant de voir une belle sélection
  d’œuvres des collections du musée.

              . 21, rue La Boétie au musée Maillol, du 2 mars au 23 juillet
                L’exposition retrace le parcours de Paul Rosenberg, l’un des plus
                grands marchands d’art de la première moitié du XXe siècle.

                                                                                    1515
. Corps en mouvement La danse au musée au Louvre, jusqu’au 3 juillet

               . La pente de la rêverie à la Maison de Victor-Hugo,
                 jusqu’au 23 avril

. IconoMania au MAIF Social Club, jusqu’au 31 mars
  Une interrogation sur la place et le traitement de l’image dans nos sociétés contem-
  poraines à travers les œuvres d’une quinzaine d’artistes internationaux.

               . Game Le jeu vidéo à travers le temps à la Fondation EDF, du 1er mars
                 au 27 août

. Tintamarre ! Instruments de musique dans l’art, 1860-1910 au Musée des Impression-
  nistes de Giverny, du 24 mars au 2 juillet

               . Le Baiser dans l’art de Rodin à Warhol au Musée des beaux-arts de
                 Calais, du 8 avril au 17 septembre

. Eloge de la Couleur à La Piscine, Roubaix, du 1er avril au 11 juin

               . Miroirs au Louvre Lens, jusqu’au 18 septembre

. André Breton et l’Art Magique au LAM, Villeneuve d’Ascq, du 24 juin au
  30 septembre

               . Musicircus œuvres phares du Centre Pompidou au Centre Pompidou
                 Metz, jusqu’au 17 juillet

. A propos de Nice 1947-1977 au MAMAC de Nice, du 24 juin au 15 octobre :
  une exposition sur la création artistique à Nice durant cette période très dense.

Partout dans le monde est célébré le 100e anniversaire de la révolution d’Octobre
en Russie. L’exposition du MoMA de New York et celle du Musée des Beaux-arts
d’Ottawa se terminent début mars, mais on peut voir plus longtemps :

. Révolution L’Art russe 1917-1932 à la Royal Academy of Arts, Londres, jusqu’au
  17 avril
. 1917, les Romanov et la Révolution La fin d’une dynastie à l’Ermitage, Amsterdam,
   jusqu’au 17 septembre

               . Love Art of emotion 1400-1800 à la National Gallery of Victoria,
                 Melbourne, du 31 mars au 18 juin.

                                                                                         1616
Peinture

    . Cy Twombly au Centre Georges Pompidou, jusqu’au 24 avril
      C’est la première rétrospective de grande envergure depuis le décès de l’artiste
      américain, qui vivait en Italie, en 2011.
      Le parcours retrace l’ensemble de sa carrière et met en avant l’originalité de son
      œuvre, oscillant constamment entre abstraction et figuration.
      Une très belle exposition !

  Les deux importantes expositions permettant de (re)découvrir l’œuvre de Bernard Buffet
  sont prolongées :

. Bernard Buffet Rétrospective au musée d’Art moderne de la Ville de Paris,
  jusqu’au 5 mars
  Il faut voir cette rétrospective magistrale dont le par-
  cours subjugue par sa clarté. Artiste précoce, devenu
  rapidement célèbre, adulé par le public mais assez tôt
  critiqué par le monde de l’art, trop médiatisé pour que
  son œuvre soit analysée, Bernard Buffet reste mal connu
  malgré sa notoriété. Face à cet accrochage de grands ta-
  bleaux tristes qui occupent pleinement les cimaises du
  musée – vues d’ateliers, autoportraits, natures mortes,
  évocation de la guerre, puis séries grimaçantes – person-
  ne ne reste indifférent ; les émotions sont « fortes et con-
  tradictoires » comme le souligne son fils, Nicolas Buffet.

                                                         Bernard Buffet Autoportrait sur fond noir,
                                                                    1956 – collection Pierre Bergé
                                                         © Dominique Cohas © ADAGP, Paris 2016

                                                 Bernard Buffet L’Atelier, 1947
                                                 Musée Bernard Buffet Surugadaira (Japon)
                                                 © Musée Bernard Buffet © ADAGP, Paris 2016

                                                                                                  1717
. Bernard Buffet intimement au Musée de Montmartre, jusqu’au 12 mars
  Organisée en parallèle à la rétrospective du Musée
  d’art moderne de la Ville de Paris, cette exposition
  plus intime, thématique et non chronologique, prend
  place au musée de Montmartre, quartier parisien de
  prédilection de Bernard Buffet né au pied de la butte
  et venu s’installer rue Cortot en 1989 pour être voi-
  sin de cette demeure d’artistes intégrée récemment
  au musée, dans laquelle il est aujourd’hui exposé.
  Bel hommage rendu ici au peintre dans chacune des
  petites pièces de la maison-musée avec un choix de
  tableaux regroupés par thèmes : parades du cirque
  Médrano, autoportraits, Annabel, natures mortes,
  vues montmartroises, paysages, marines dont cette
  toile de 1999 La dernière vague, annonciatrice de
  son suicide ; toutes œuvres que l’on retrouve bien
  sûr dans le catalogue très complet.

                               Bernard Buffet intimement
                                Catalogue de l’exposition
                                  Somogy Editions d’Art

                  . Frédéric Bazille 1841-1870 La jeunesse de l’impressionnisme au musée
                    d’Orsay, jusqu’au 5 mars
                                          D’abord présentée au musée Fabre de Mont-
                                          pellier – la ville du peintre – cette exposition
                                          a maintenant les honneurs du musée d’Orsay,
                                          avant de partir pour la National Gallery de
                                          Washington. Courte carrière pour cet artiste
                                          disparu à 28 ans lors de la guerre de 1870 ;
                                          son œuvre n’est donc pas prolifique mais il
                                          s’en dégage une impression de fraîcheur et de
                                          scènes estivales baignées de lumière.
                                          Vues d’atelier, paysages, natures mortes, nus,
                                          fleurs, sont accompagnés de tableaux de ses
                                          amis peintres Courbet, Monet, Renoir, Fantin-
                                          Latour ou Cézanne, pour mieux mesurer son
                                          implication dans l’époque comme l’originalité
                                          de son œuvre inachevée.

                                         Frédéric Bazille La Robe rose, fin de l’été 1864
                                         Paris, musée d’Orsay, legs de marc Bazille, 1924
                                         © Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais/Patrick Schmidt

                                                                                                   1818
. Karel Appel L’art est une fête ! au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, du
  24 février au 20 août

                                             Petit Hip Hip Hourra, 1949
                                             Musée d’art moderne de la Ville de Paris
                                             Photo Foundation Karel Appel
                                             © Karel Appel Foundation/ADAGP, Paris 2017

                    Les Danseurs du désert, 1954
         Musée d’art moderne de la Ville de Paris
                   Photo Foundation Karel Appel
    © Karel Appel Foundation/ADAGP, Paris 2017

Une exposition présentée à l’occasion d’une importante donation de la Karel Appel
Foundation : le parcours retrace la carrière picturale et sculpturale de l’artiste néerlan-
dais, membre fondateur du groupe COBRA à Paris en 1948.
A ne pas manquer !

                  . Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au Louvre,
                    du 22 février au 22 mai

. Sérénissime ! Venise en fête de Tiepolo à Guardi au musée Cognacq-Jay, du
  25 février au 25 juin

                  Deux expositions pour le peintre Camille Pissarro :
                  . Pissarro le premier des impressionnistes au musée Marmottan Monet,
                    du 23 février au 2 juillet

                  . Pissarro La nature retrouvée au musée du Luxembourg, du 16 mars
                    au 9 juillet

. Le Paysage mystique de Monet à Kandinsky au musée d’Orsay, du 14 mars au
  25 juin

                 . Le Baroque des Lumières Chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle des églises
                   de Paris au Petit Palais, du 21 mars au 16 juillet

                                                                                              1919
. Bernard Rancillac à l’espace Niemeyer, du 21 février au 7 juin
  Une rétrospective organisée par le musée de la Poste

               . Derain, Balthus, Giacometti Une amitié artistique au Musée d’art
                 moderne de la Ville de Paris, du 2 juin au 29 octobre

. Portraits de Cézanne au musée d’Orsay, du 13 juin au 23 septembre

               . David Hockney au Centre Georges Pompidou, du 21 juin au
                 23 octobre
                 Exposition à l’occasion des 80 ans de l’artiste (après la Tate
                 Britain et avant le MET de NY)

. Rubens Portraits princiers au musée du Luxembourg, du 4 octobre au 15 janvier 2018

               . André Derain 1904-1914, la décennie radicale au Centre Georges
                 Pompidou, du 4 octobre au 29 janvier 2018

. Gauguin L’alchimiste au Grand Palais, du 11 octobre au 22 janvier

               . Edgar Degas au musée d’Orsay, du 21 novembre au 5 mars

En France

. Peindre la banlieue de Corot à Vlaminck 1850-1950 à l’Atelier Grognard, Rueil
  Malmaison, jusqu’au 10 avril

               . Jacques Truphémus L’intimité révélée à la Propriété Caillebotte,
                 Yerres, du 25 mars au 9 juillet

. Heures italiennes Un voyage dans l’art italien des Primitifs au Rococo, musées des
  Hauts-de-France (Amiens, Beauvais, Chantilly, Compiègne), de mars à décembre

               . Alechinsky Marginalia au Musée départemental Matisse, jusqu’au
                 2 avril

. Les Frères Le Nain Peintres de la réalité sous Louis XIII, au Louvre Lens, du 22
  mars au 26 juin

               . Jean-François Millet au Palais des Beaux-arts de Lille, du 14
                 octobre au 22 janvier 2018

                                                                                       2020
. Impression(s), soleil au MuMa du Havre, du 9 septembre au 8 octobre :
  Célébration des 500 ans de la ville du Havre

               . Hartung et les peintres lyriques Fonds Hélène et Edouard Leclerc
                 pour la culture, Landerneau, jusqu’au 17 avril

. La nature silencieuse Paysages d’Odilon Redon à la Galerie des Beaux-arts de
  Bordeaux, jusqu’au 26 mars

               . Les Soulages du Centre Georges Pompidou au musée Soulages
                 de Rodez, du 16 juin au 5 novembre

Au Musée des Beaux-arts de Lyon :

. Matisse Le laboratoire intérieur, jusqu’au 6 mars
. Edouard Pignon Ostende, du 18 mai au 21 août

. Fernand Léger Le beau est partout au Centre Pompidou Metz, du 20 mai au 30
  octobre

               . Paul Delvaux Maître du rêve au Palais Lumière, Evian, du 1er juillet
                 au 1er octobre

. Henri Fantin-Latour A fleur de peau au Musée de Grenoble, du 18 mars au
  18 juin

               . Fenêtres sur cours Peintures du 16e au 20e siècle au musée des
                 Augustins de Toulouse, jusqu’au 17 avril

. Alfred Sisley L’Impressionniste à l’Hôtel de Caumont, Aix-en-Provence, du 10 juin
  au 8 octobre

               Au Musée Bonnard du Cannet :
               . Bonnard en toute intimité, jusqu’au 23 avril
               . Bonnard / Vuillard, du 30 juin au 30 novembre

A la Fondation Maeght, Saint-Paul-de-Vence :

. A.R. Penck, du 18 mars au 18 juin
. Eduardo Arroyo, du 1er juillet au 12 novembre

                                                                                        2121
A l’international

. Rétrospective David Hockney à la Tate Britain, Londres, jusqu’au 29 mai

               . Les impressionnistes australiens à la National Gallery,
                 jusqu’au 26 mars

. Modigliani à la Tate Modern, du 22 novembre au 2 avril 2018

               . Les maîtres hollandais à l’Ermitage, Amsterdam, du 14 octobre
                 au 27 mai 2018

. Expositions Piet Mondrian au Gemeentemuseum de La Haye → voir p. 27

                A la Fondation Beyeler, Riehen (Bâle) :
                . Monet, jusqu’au 28 mai
                . Paul Klee, du 1er octobre au 21 janvier

. Paul Klee et les surréalistes au Zentrum Paul Klee de Berne, jusqu’au 12 mars

               A la Fondation Gianadda, Martigny :
               . Hodler Monet Munch Peindre l’impossible, jusqu’au 11 juin
               . Cézanne, du 16 juin au 19 novembre

. Artemisia au Palazzo Braschi, à Rome, jusqu’au 7 mai

               . David Hockney : Current à la National Gallery of Victoria de
                 Melbourne (Australie), jusqu’au 13 mars

                                    Sculpture

1917/2017 : 100 ans Rodin : nombreuses manifestations !

. Rodin L’exposition du centenaire au Grand Palais, du 22 mars au 31 juillet
  Une exposition co-produite par la RMN et le musée Rodin

               . Kiefer Rodin Cathédrales au Musée Rodin, du 14 mars au
                 22 octobre

                                                                                  2222
Ouverture du Musée Camille Claudel à Nogent-sur-Seine, le 26 mars

              . César la rétrospective au Centre Georges Pompidou, du 13 décembre
                au 23 mars 2018

. Marc Chagall Sculptures au Musée national Marc Chagall de Nice, du 27 mai
  au 28 août

               . Germaine Richier à l’Abbaye du Mont-Saint Michel, du 1er juin
                 au 30 septembre

. Picasso. Sculptures au Palais des Beaux-arts de Bruxelles, jusqu’au 5 mars

               . Giacometti à la Tate Modern, du 9 mai au 10 septembre

                                  Picasso

Nombreuses expositions concernant le maître catalan :

Au Musée Picasso de Paris, en premier lieu :

. Olga Picasso, du 21 mars au 3 septembre
. Picasso 1932, du 10 octobre au 11 février 2018

                 . Picasso primitif au musée du Quai Branly, du 28 mars
                   au 23 juillet

. Picasso Périodes bleue et rose au musée d’Orsay, du 18 septembre au 6 janvier 2018

                 . Picasso Voyages imaginaires au Centre de la Vieille Charité,
                   Marseille, du 16 février au 24 juin

. Picasso sans cliché au musée Picasso d’Antibes, du 31 mars au 2 juillet

Perpignan et Rouen organisent également des expositions consacrées à Picasso.

. Le chemin vers Guernica au musée national Reina Sofia de Madrid, du 4 avril
  au 4 septembre
  150 œuvres pour célébrer la 80e année du tableau Guernica.

                                                                                       2323
Arts graphiques

Drawing Lab Paris ouvre ses portes !
Un nouveau centre dédié au dessin au cœur du quartier du Louvre (17 rue de Richelieu)

Dessin

. Dessiner le quotidien La Hollande au Siècle d’or au musée du Louvre, du 15 mars
  au 12 juin

               . Design graphique acquisitions récentes au musée des Arts Décoratifs,
                 du 30 mars au 16 juillet

. L’Art du pastel au musée du Petit Palais, du 15 septembre au 8 avril 2018

               . Bellini, Michel-Ange, Parmesan Cabinet d’Arts graphiques,
                 Domaine de Chantilly, du 24 mars au 20 août
                 Exposition inaugurale

Bande dessinée, illustration

. Le monde selon Topor à la BnF (site Mitterrand), du 28 mars au 16 juillet

                . Gaston au-delà de Lagaffe à la BPI du Centre Georges Pompidou,
                  jusqu’au 10 avril

. Schuiten & Peeters Machines à dessiner au musée des Arts et Métiers, jusqu’au
  26 février

                . Will Eisner génie de la bande dessinée américaine à la Cité
                  internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême,
                  jusqu’au 15 octobre

                                                                                        2424
Métiers d’art, design et architecture

Métiers d’art et design
. L’esprit du Bauhaus l’objet en question au Musée des Arts décoratifs, jusqu’au
  26 février

  Le Bauhaus est une aventure unique : cette école d’avant-garde d’art, de design, et
  d’architecture, fondée en 1919 à Weimar par Walter Gropius avec la volonté de ré-
  concilier art et artisanat, évolue parallèlement à l’histoire allemande. Face à la mon-
  tée du nazisme, elle doit déménager en 1925 à Dessau, puis à Berlin où elle est fer-
  mée par son dernier directeur Mies van der Rohe sous la pression du régime nazi
  arrivé au pouvoir. La plupart des
  membres du Bauhaus quittent alors
  l’Allemagne.

                                                  Josef Albers tables gigognes (placage de
                                                  frêne, noir laqué, verre peint), 1927
                                                  © The Josef and Anni Albers Foundation,
                                                  VG Bild-Kunst, Bonn

                                              Muller Van Severen Installation (cuir, laiton,
                                              propylène), 2012 © Musée des Arts décoratifs,
                                              Paris, Jean Tholance

                                            Après l’évocation de certaines sources du
                                            Bauhaus – inspiration des corporations mé-
 diévales, mouvement Arts & Crafts, Jugendstil, Wiener Werkstätte – la scénographie
 circulaire rend compte de l’enseignement de l’école, égalitaire pour tous. Après le
 cours préliminaire obligatoire, les étudiants s’orientent vers l’atelier de leur choix, du
 tissage à la sculpture, en passant par l’imprimerie et la reliure, la photographie, la
 peinture murale, la peinture sur verre, la céramique ou le théâtre avec ici quelques
 costumes du Ballet triadique d’Oskar Schlemmer. De nombreuses photos, coupures

                                                                                               2525
de presse rendent compte de la vie étudiante à l’école, notamment à Dessau, dans le
 bâtiment lumineux spécialement conçu par Gropius.

Josef Albers Gitterbild (Grid Mounted)           Pierre Charpin Collection Torno Subito :
Verre, metal et fil métallique, 1921             série Ecran, 2000-2001, verre, Marseille, CIRVA
© The Josef and Anni Albers Foundation,
VG Bild-Kunst, Bonn                          La dernière grande salle est consacrée à
                                             l’influence du Bauhaus sur une génération
                                             contemporaine de plasticiens, designers,
                                             créateurs de mode ; elle est organisée sous
                                             forme d’un grand atelier où sont réparties
                                             les créations sans ordre établi. Au visiteur
                                             de percevoir les filiations entre passé et
                                                                                présent !

 Herbert Bayer Carte postale pour l’expo-     Pierre Hardy Paires de sandales compensées,
 sition Bauhaus, 1923 Photo © Centre Pom-     été 2012 © pierrehardy
 pidou, MNAM-CCI Dist. RMN-Grand Palais/DR

                                                                                                   2626
Le musée des Arts Décoratifs présente ensuite :

              . Dessiner l’or et l’argent Odiot orfèvre 1763-1850, du 8 mars au
                8 mai
                Dessins et modèles de l’atelier Odiot

              . Or virtuose à la cour de France Pierre Gouthière 1732-1813,
                du 16 mars au 25 juin
                L’un des plus célèbres artisans du XVIIIe siècle, doreur et ciseleur
                des rois Louis XV et Louis XVI

. Révélations 3 au Grand Palais, du 4 au 8 mai
  Biennale Internationale des Métiers d’Art et de la Création : un grand moment !

               . D’Days le festival du design, une centaine d’expositions du 2
                 au 14 mai

. Ross Lovegrove au Centre Georges Pompidou, du 10 mai au 28 août

              . L’expérience de la couleur à la Cité de la Céramique de Sèvres,
                du 13 septembre au 30 mars 2018

Les Pays-Bas célèbrent le 100e anniversaire de Mondrian et du mouvement De Stijl
avec les artistes qui ont été influencés par ce mouvement.
Toutes ces expositions mettent en avant – outre Mondrian – Rietveld, Van Doesburg,
Van der Leck, et le renouveau du Dutch Design depuis 25 ans avec notamment le
collectif Droog.

Au Gemeentemuseum de La Haye :

. Piet Mondrian et Bart Van der Leck, jusqu’au 21 mai
. La découverte de Mondrian Amsterdam / Paris / Londres / New York du 10 juin
  au 24 septembre
. L’architecture et les intérieurs De Stijl, du 10 juin au 17 septembre

Au musée Lakenhal de Leyde :
. Theo Van Doesburg et De Stijl, du 2 juin au 27 août

Au Centraal Museum d’Utrecht :
. Droog à la découverte du design néerlandais, du 23 septembre au 3 décembre

  Le musée d’Utrecht possède la plus grande collection de Rietveld au monde.

                                                                                       2727
Architecture et urbanisme

. Mutations Urbaines La ville est à nous ! à la Cité des Sciences et de l’Industrie,
  jusqu’au 5 mars

                 . Paris Haussmann modèle de ville au Pavillon de l’Arsenal,
                   jusqu’au 7 mai

. Aéroports/Ville-Monde à la Gaîté Lyrique, jusqu’au 21 mai

                 . L’Architecture portraits… et clichés à la Cité de l’Architecture
                   du 21 avril au 4 septembre

                                         Jardins

. Jardins au Grand Palais, du 15 mars au 24 juillet

                 . Pierre-Joseph Redouté et le goût des fleurs au musée de la
                   Vie Romantique, du 1er avril au 31 octobre

. Jardin infini De Giverny à l’Amazonie
  au centre Pompidou Metz, du 18 mars
  au 28 août
  Promesse d’une belle exposition pluri-
  disciplinaire et sensorielle avec environ
  300 œuvres, de la fin du 19e siècle à nos
  jours, tirant leurs sources d’inspiration
  du jardin sous des formes infinies.

 Max Ernst Pétales et jardin de la nymphe Ancolie, 1934
              Kunsthaus Zurich © ADAGP, Paris 2016

Flower Power : c’est le thème du Festival international des Jardins de Chaumont-
sur-Loire 2017, qui se tiendra du 20 avril au 5 novembre

                                                                                       2828
Photographie, cinéma

. La France d’Avedon Vieux monde, NewLook à la BNF (site Mitterrand),
  jusqu’au 26 février

              Le musée du Jeu de Paume présente du 14 février au 28 mai :
              . Eli Lotar 1905-1969
              . Peter Campus video ergo sum
              . Ali Cherri Somniculus

              Puis du 13 juin au 24 septembre :
              . Ed van der Elsken
              . Ismaïl Bahri
              . Oscar Murillo

. Studio Blumenfeld New York 1941-1960 à la Cité de la mode et du design, du
  3 mars au 4 juin

              . Auto Photo à la Fondation Cartier pour l’art contemporain,
                du 1er avril au 31 octobre
                Exposition consacrée à la relation entre la photographie et l’auto-
                Mobile

. Les enfants du cinéma à la Cinémathèque française, du 29 mars au 31 juillet

              . Montmartre Décor de cinéma au musée de Montmartre, du 4 avril
                au 15 janvier 2018
                Evocation des différents lieux montmartrois de tournages de films
                à travers affiches, dessins et maquettes de décors, photos, costumes
                et extraits de films.

. Walker Evans Un style vernaculaire au Centre Georges Pompidou, du 26 avril
  au 14 août

              . Une saison japonaise à la Maison européenne de la photographie,
                du 28 juin au 27 août

                 → voir aussi Orlan et Michel Journiac à la MEP p. 10

. Irving Penn au Grand Palais, du 21 septembre au 29 janvier 2018

                                                                                       2929
. Robert Doisneau Les Années Vogue à l’Espace Richaud, Versailles, du 8 mars
     au 28 mai

                     . Marilyn I Wanna Be Loved By You à l’Hôtel de Caumont
                       d’Aix-en-Provence, jusqu’au 1er mai

   . Helmut Newton Icônes au Musée de la Photographie Charles Nègre de Nice,
     du 17 février au 28 mai

                     . Bosch, Brueghel, Arcimboldo fantastique et merveilleux aux
                       Carrières de Lumières, Les Baux-de-Provence, du 4 mars au
                       7 janvier 2018
                       Un environnement multimédia inédit.

   . Erwin Blumenfeld une rétrospective au Palais Lumière, Evian, du 28 octobre
     au 10 janvier 2018

                                             Afrique

   . Chefs-d’œuvre d’Afrique dans les collections du musée Dapper
     au Musée Dapper, jusqu’au 17 juin

                                       Masque ntomo
                                       Bamana / Marka - Mali
                                       © Archives musée Dapper
                                       Photo Hugues Dubois

Figure de reliquaire eyema byeri                                  Statuette kafigelejo
Fang – Gabon / Guinée équatoriale                                 Senufo – Côte d’Ivoire
Anciennes collections de G. de Miré,                              Ancienne collection de Charles
de L. Carré (1931), de J. Epstein et                              Ratton
de C. Monzino                                                     © Archives musée Dapper
© Archives musée Dapper                                           Photo Hugues Dubois
Photo Hugues Dubois

                                                                                               3030
. L’Afrique des routes au musée du Quai Branly, jusqu’au
                 12 novembre

L’art africain contemporain s’expose :

. L’Afrique est invitée d’honneur à la foire d’art contemporain Art Paris Art Fair
  qui se tient au Grand Palais du 30 mars au 2 avril

               . Les Mutants, de Soly Cissé au Musée Dapper, du 24 mars au
                 1er mai : exposition dans le cadre de Art Paris Art Fair

. Art / Afrique, le nouvel atelier, à la Fondation Vuitton, du 26 avril au 28 août :
  panorama de la création artistique contemporaine en Afrique, en 3 expositions

               . Afriques capitales à la Grande Halle de la Villette, du 23 mars
                 au 21 mai

. Africa Now à la Galerie des Galeries Lafayette, du 29 mars au 10 juin

Et aussi :

. Posing Beauty in African American Culture au Mona Bismarck American
  Center, du 9 mars au 25 juin

               . Yallah Africa à l’Institut du monde arabe, du 3 avril au 16 juillet

. Trésors de l’islam en Afrique 13 siècles d’histoire à l’Institut du monde arabe,
  du 13 avril au 30 juillet

               . DADA et l’art africain au musée de l’Orangerie, du 17 octobre
                 au 19 février 2018

Après le succès de la première foire AKAA – art et design en Afrique – la deuxième
édition se tiendra au Carreau du Temple, du 10 au 12 novembre.

               . Potières d’Afrique au musée des Confluences de Lyon,
                 jusqu’au 30 avril

                                                                                       3131
Civilisations

. Quoi de neuf au Moyen Age ? à la Cité des sciences et de l’industrie, jusqu’au
  6 août

              . Trésors princiers Richesses de la cour de Navarre au musée national
                du château de Pau, du 7 avril au 9 juillet

. François 1er au musée du Louvre, d’octobre à janvier 2018

              . La pierre magique des Maoris au musée du Quai Branly, du
                23 mai au 8 octobre

. Enquêtes vagabondes Félix Regamey et Emile Guimet en Asie, au musée Guimet,
  du 11 octobre au 15 janvier 2018

              . Hokusai à la National Gallery of Victoria, Melbourne, du 21
                Juillet au 15 octobre

                       °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                                                                      3232
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler