Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants

 
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
Actus 2017

Solutions durables pour l’agriculture,
  l’agribusiness et le développement
                  du secteur financier

  MEMBRE DU GROUPE GOPA CONSULTING
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
AFC Agriculture and Finance GmbH (AFC, anciennement AFC
Consultants International GmbH) est une société de conseil pri-
vée allemande spécialisée dans les projets agricoles, de l’agribusi-
ness et de développement financier dans des pays en voie de dé-
veloppement et en transition. AFC a été fondée en 1973. En 2007,
AFC devient membre du Groupe GOPA Consulting, le plus im-
portant groupe allemand de sociétés de conseil dans le domaine
de la coopération au développement.

Nos services, s’adressant à des organisations publiques et à des
entreprises privées, couvrent toute la gamme, de la production
primaire à la transformation et au marketing. Le portefeuille d’AFC
comprend le développement institutionnel d’organismes de micro-
finance et de banques afin de fournir des systèmes de crédit et
d’épargne durables.
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
Sommaire
Éditorial                                                                                            4
Sortie de l’entreprise AFC                                                                           6
Annulation des quotas d’émission pour des vols                                                       6
Premier événement Réseau Agri à Bonn                                                                 6
9èmes Journées des experts financiers AFC et ADG                                                     7
Inclusion financière digitale                                                                        8
La numérisation pour le développement de l’agriculture                                               9
Exemples de synergies de compétences clés dans le financement de l’agriculture                      10
Kirghizstan et Ukraine — Projets d’agriculture biologique                                           10
Ukrai ne — Projet Agritrade                                                                         11
Mali — Contrat sur la formation agricole pour le Centre vert d’innovation                           13
Nigéria — Soutien de l’innovation dans le secteur de l’agriculture                                  14
Zambie — Centre de connaissances et de formation dans le domaine de l’agriculture (AKTC) - Début
de la deuxième phase                                                                                16
Ghana — Aide à l’innovation dans le secteur de l’agriculture                                        17
Nigéria — Les TIC pour la vulgarisation dans le secteur de l’agriculture                            17
Maroc — Centre de Conseil Agricole Maroco-Allemand                                                  18
Bénin — Politique agricole responsable                                                              20
Côte d’Ivoire — Autonomie et indépendance pour les partenaires du Programme Sucre                   21
Mali, Ghana et Nigéria — Soutien de la mise en œuvre du Cycle de formation et de coaching des PME   22
Togo — Renforcement des chaînes de valeur agricoles                                                 24
Afrique de l’Est et Centrale — Programme d’AT BEI Secteur Financier Élargi                          24
Myanmar— Aide à la mise en œuvre de normes applicables aux rapports financiers internationaux       26
Laos — Renforcement du financement du secteur rural via le Lao Access to Finance Fund (LAFF)        27
Thaïlande — Supervision et régulation du secteur des coopératives                                   28
Bangladesh — Voyage d’étude de hauts fonctionnaires en Allemagne                                    29
« Digi#ances » : Solutions digitales pour les remises d’argent et autres services financiers        30
Évaluation de projets du secteur agricole financés par la Coopération Technique Belge               31
Certificat de gestion qualité renouvelé                                                             32
Engagement dans l’Unité Économie Verte 2.0 de la GOPA                                               32
Nouveaux membres du personnel de notre siège                                                        33
Nouveaux projets AFC dans le monde                                                                  34
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
Éditorial
                        Réorganisation d’AFC pour opérer dans un marché en expansion
Depuis qu’elle a rejoint le Groupe GOPA il y a dix ans, AFC connaît une croissance constante. En 2016, nous avons aug-
menté notre chiffre d’affaires de 11 pour cent et celui-ci a atteint les 21 millions d’euros. Pour répondre à cette évolu-
tion positive, nous avons mis en place une nouvelle structure organisationnelle interne. Le nouveau modèle d’organisation est
le reflet de nos compétences en matière de coopération au développement dans plus de 90 projets en cours dans le monde,
et des services nécessaires au niveau de la gestion et de l’assistance administrative. En optant pour la raison sociale
« Agriculture and Finance Consultants GmbH », nous mettons l’accent sur notre expertise dans les deux principaux départe-
ments, Agriculture & Agribusiness et Développement du secteur financier, exprimant nos domaines de travail dédiés au sein
du Groupe GOPA. De plus, notre actionnaire a augmenté le capital d’AFC, qui est ainsi passé à 1 million d’euros.

                                                                       Compétences-clé d’AFC

                            Agriculture & Agribusiness                              Développement du secteur financier
                            Production végétale et élevage                          Développement d’organismes financiers
                            Développement des chaînes de valeur                     Financement MPME
                            Partenariat des secteurs public et privé                Financement agricole et des chaînes de valeur
                            Marketing et commerce                                   Littératie financière
                            Agriculture climate-smart                               Régulation et supervision des banques
                            Les TIC en agriculture                                  Systèmes d’assurances
                            Sécurité alimentaire et nutrition                       Financement de l’énergie durable
                            Conseils en matière de stratégie                        Finance digitale
                            Sécurité alimentaire

         Pour les départements suivants, des nouveaux directeurs et directeurs-adjoints ont été nommés :
         Développement du secteur financier : M. Holger Christ – M. Sigitas Bubnys
         Financements, comptabilité et contrats : Mme Petra Heinen-Manz – Mme Sandra Benthe

         Mme le Dr. Ute Jacob continue à diriger le département Agriculture et Agribusiness – Pays francophones et Johannes Buschmeier reste le direc-
         teur d’Agriculture et Agribusiness. Tous deux agissent respectivement en tant qu’adjoint. La structure dirigeante de l’entreprise n’a pas changé.

Nous avons célébré le 10ème anniversaire de notre coopération stratégique avec l’Académie des coopératives allemandes
(ADG), qui est un succès. Lors de l’événement festif, qui a eu lieu le 10 janvier 2017 au château de Montabaur, ce fut un grand
honneur pour nous de recevoir également des représentants d’organisations importantes dans le domaine de la coopération
financière et au développement, à savoir la GIZ, la KFW et la Banque européenne d’investissement, qui nous ont fait part de
leur analyse approfondie des tendances futures en matière de développement du secteur financier (www.youtube.com/
watch?v=lFgNAYskfJQ). Au cours des dix années passées, AFC/ADG ont mis en œuvre conjointement 70 projets pour un
chiffre d’affaires total de 40 millions d’euros.
Nous nous félicitons que le nombre de projets dans le financement du secteur rural, du secteur agricole et le financement de
la chaîne de valeur augmente à un rythme accéléré ; ceci permet à AFC/ADG de tirer des avantages de leurs connaissances et
de leur expérience dans ces domaines. Dans le département Agriculture, nous mettons actuellement plusieurs projets en
œuvre en coopération avec DLG, tirant profit de l’implication d’entreprises privées opérant dans le secteur agricole euro-
péen. Reconnaissant que différents aspects de la nutrition deviennent de plus en plus importants, nous avons investi dans un
savoir-faire supplémentaire dans ce domaine et nous sommes déjà impliqués dans la mise en œuvre de projets avec une com-
posante liée à la nutrition.

La numérisation est devenue un mot clé dans la coopération au développement, spécialement en ce qui concerne le déve-
loppement en Afrique. À ce stade, AFC met en œuvre des projets dans le domaine de la finance digitale au nom de la GIZ au
Mozambique et en Jordanie. Nous sommes par ailleurs membre du groupe de travail « Numérisation de l’agriculture » BMZ

                                                                                4
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
(Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement)/GIZ. Nous considérons la numérisation
comme un outil d’assistance aux processus. Par exemple, la numérisation peut aider à améliorer la protection des plantations et
à délivrer des informations pertinentes et en temps opportun aux agriculteurs. Nous avons cependant besoin de connais-
sances plus approfondies sur toute la chaîne de valeur pour servir de base à l’élaboration du support digital approprié. De
plus, nous devons accéder au niveau méso – tels que les services d’extension – pour toucher un nombre raisonnable de bé-
néficiaires. Dans cette mesure, AFC a entamé une coopération stratégique avec KIAG afin de proposer des solutions digitales spéci-
fiques et de les adapter aux exigences de la vie réelle, principalement en ce qui concerne le climat, les systèmes de production agri-
cole et les conditions du marché dans les régions sélectionnées de par le monde. Une application pilote a déjà été développée et
est actuellement ajustée par rapport aux besoins des projets en cours.
Nous remercions tous nos partenaires pour la coopération fructueuse au cours des années passées et nous sommes impa-
tients de vous rencontrer en personne ou dans l’espace numérique dans un avenir proche pour discuter de nouvelles idées
et d’autres projets communs en Agriculture & Agribusiness et Développement du secteur financier !

                               Johannes Buschmeier                                        Wolfgang Schmitt
                               Managing Director, CEO                                     Managing Director
                               johannes.buschmeier@afci.de                                wolfgang.schmitt@afci.de

                                                                  5
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
Sortie de l’entreprise AFC
                                 Exploration de l’histoire et de l’agriculture
                                                                      autre activité, axée sur l’un de nos domaines d’expertise : l’agri-
                                                                      culture.

                                                                      Nous avons passé la matinée à visiter l’ancien bunker du
                                                                      gouvernement fédéral (Regierungsbunker), où se trouve
                                                                      maintenant un musée. À environ 25 km de Bonn, dans la
                                                                      vallée de l’Ahr, ce bunker en béton a été construit pen-
                                                                      dant la guerre froide pour protéger le gouvernement de la
                                                                      République Fédérale d’Allemagne pendant les situations de
                                                                      crise ou d’urgence.

                                                                      L’après-midi, à l’issue d’une promenade plaisante dans la
                                                                      forêt, nous avons visité une exploitation arboricole
                                                                      (pommiers). Après une dégustation agréable de pommes,
                                                                      un petit train nous a emmenés voir différentes pomme-
Chaque année, le personnel d’AFC participe à une sor-                 raies, ce qui nous a permis de découvrir de nombreuses
tie d’entreprise pour renforcer son esprit d’équipe. En               variétés de pommes et leurs caractéristiques spécifiques.
septembre 2016, nous avons élargi le cadre de la sortie de            Nous avons visité le pressoir et nous avons terminé la
notre équipe en intégrant une session historique ainsi qu’une         journée par un délicieux dîner

  Annulation des quotas
  d’émission pour des vols

  Dans le cadre de l’initiative de l’année dernière,
  AFC Agriculture and Finance Consultants a de
  nouveau annulé 230 tonnes de quotas d’émis-
  sion au total pour des vols dans le monde. Nous
  contribuons ainsi à limiter les émissions de CO2
  selon le Système d’échange de quotas d’émis-
  sion de l’UE (SEQE-UE).

                   Premier événement Réseau Agri à Bonn
                                                                    AFC a organisé ses premières journées Réseau Agri les 16 et 17
                                                                    janvier 2017 à Bonn. Tous les responsables d’équipes ainsi
                                                                    que le personnel international de nos projets de Centres
                                                                    verts d’innovation (financés par la GIZ/le BMZ (Ministère
                                                                    fédéral allemand de la coopération économique et du déve-
                                                                    loppement)) et des projets de coopération du Ministère
                                                                    fédéral allemand de l’alimentation et de l’agriculture (BMEL)
                                                                    y ont participé. Nous avons par conséquent bénéficié de
                                                                    contributions de nos projets en Chine, en Inde, au Nigéria,
                                                                    au Ghana, au Mali, au Burkina Faso, au Maroc et en Ukraine.
                                                                    Ce fut une opportunité magnifique pour les collaborateurs

                                                                6
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
de nos projets de se rencontrer en personne, dans le                 durabilité. Les retours des participants ont montré que cet
cadre de la création d’une plateforme d’échanges au sein             événement a été un succès retentissant. Nous espérons
des projets. La première journée était axée sur des                  par conséquent que cet événement aura lieu régulièrement
échanges d’expériences et des discussions sur les réussites          et que nous accueillerons à nouveau nos responsables
et les défis posés par la collaboration avec le secteur privé.       d’équipes en 2018 !
Deux groupes de travail ont été constitués, l’un pour ana-           Pour de plus amples informations, contacter :
lyser les expériences faites au Mali et au Maroc, l’autre
pour celles faites en Chine et en Inde. À partir de ces dis-
cussions, un certain nombre de recommandations concer-
nant la collaboration avec le secteur privé ont été propo-
sées. La deuxième journée était dédiée à l’utilisation des
technologies de l’information et de la communication
(TIC) dans le secteur de l’agriculture. L’Académie DLG et
KIAG étaient conviées à faire des présentations succinctes
et à participer aux discussions. Deux groupes de travail                  Johannes Buschmeier                  Ute Jacob
ont ensuite été créés, le premier se concentrant sur une
                                                                     johannes.buschmeier@afci.de           ute.jacob@afci.de
application communautaire AFC, et le second réalisant une
analyse comparative des outils de la TIC eu égard à la de-
mande des utilisateurs, aux approches de diffusion et à la

     9èmes Journées des experts financiers AFC et ADG
                    Célébration d’une décennie de partenariat stratégique réussi
                                                                                           deux entreprises ont par ailleurs
                                                                                           célébré dix années de partenariat
                                                                                           stratégique réussi lors d’une fête le
                                                                                           deuxième jour. Les Journées des ex-
                                                                                           perts financiers sont devenues un
                                                                                           événement annuel régulier depuis que
                                                                                           les deux sociétés ont entamé leur
                                                                                           coopération, en 2007. L’atelier de
                                                                                           haut niveau réunit les chefs de projet
                                                                                           d’AFC et d’ADG et des consultants et
                                                                                           des experts dans le domaine du déve-
                                                                                           loppement du secteur financier au
                                                                                           niveau international. Le thème de
                                                                                           cette année, « Refléter les tendances
                                                                                           & obtenir des résultats dans les pro-
                                                                                           jets de développement du secteur
AFC et l’Académie des coopératives allemandes (ADG) ont                                    financier », était animé par notre am-
organisé leurs 9èmes journées annuelles des experts finan-           bition commune, à savoir devenir des leaders en matière de
ciers les 9 et 10 janvier 2017 au château de Montabaur. Les          bonnes pratiques du secteur. Mais les questions les plus
deux entreprises ont par ailleurs célébré dix années de              importantes soumises à la discussion ont plutôt été em-
partenariat stratégique réussi lors d’une fête le deu-               preintes d’autocritique, par exemple « Définissons-nous
xième jour. Les Journées des experts financiers sont deve-           l’axe correct ? » et « Mettons-nous nos projets en œuvre
nues un événement annuel régulier depuis que les deux                de la manière la plus efficace ? ». Ces questions directrices
sociétés ont entamé leur coopération, en 2007. L’atelier de          ont donné lieu à des discussions animées entre les partici-
haut niveau réunit les chefs de projet d’AFC et d’ADG et             pants, qui ont échangé des expériences vécues dans le
des consultants et des experts dans le domaine du dévelop-           cadre de nombreux projets dans le monde entier. En plus
pement du secteur financier au niveau international. Les             de la discussion sur des questions d’ordre technique, les

                                                                 7
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
M. Martin Güldner, Président du Conseil d’Administration de
                                                                             GOPA Consultants, a insisté sur l’importance des projets de
                                                                             développement du secteur financier et leur rôle au sein du
                                                                             Groupe GOPA. Ce fut un grand honneur d’accueillir également
                                                                             des représentants d’organisations importantes dans le domaine
                                                                             de la coopération financière et au développement, à savoir la
                                                                             GIZ, la KfW et la Banque européenne d’investissement, qui
                                                                             ont fait part de leur analyse approfondie des futures tendances
                                                                             dans le développement du secteur financier. De plus, Mme
                                                                             Sahar Tieby du Réseau Sanabel dans la région MENA a fait une
                                                                             présentation portant sur le sujet très actuel de l’immigration et
                                                                             des réfugiés.
                                                                             Pour AFC et ADG, les Journées des experts financiers de cette
                                                                             année et la célébration de notre anniversaire commun a été un
                                                                             grand succès et toutes deux espèrent que ce partenariat se
experts ont profité de cette opportunité pour bâtir un réseau                poursuivra et portera ses fruits. Nous remercions tous les
avec des collègues. Le deuxième jour comprenait également une                participants de nous avoir rejoints au château de Montabaur,
session de travail intensif en groupe sur l’utilisation efficace des         qui, à l’occasion, était joliment couvert de neige.
données d’évaluation de l’impact. Des collègues de l’Unité de Suivi
et d’Évaluation/Qualité (SEQ) GOPA ont présenté l’approche du                Pour de plus amples informations, contacter :
Groupe, et la discussion qui a suivi a fourni un aperçu des diverses
expériences concernant différents projets et méthodes de travail.
La journée s’est poursuivie par une fête l’après-midi, lors de la-                   Holger Christ
quelle M. Johannes Buschmeier, Directeur général d’AFC, et M.                     holger.christ@afci.de
Rüdiger Meister, responsable d’ADG International, ont accueilli et
présenté les participants. Les deux responsables ont souligné la
coopération réussie et constructive entre les deux sociétés dans
leur mise en œuvre conjointe de plus de 70 projets au cours des
dix années passées.                                                          AFC’s YouTube channel:
                                                                             https://youtube.com/
                                                                             watch?v=lFgNAYskfJQ

                                    Inclusion financière digitale
La finance digitale est susceptible de favoriser l’accès à des ser-         Au niveau mondial, l’utilisation de services financiers digitaux
vices financiers formels pour de nombreux individus dans les                pour un meilleur accès à l’électricité offre un potentiel supplé-
pays émergents et en développement. Des estimations actuelles               mentaire. En particulier en Afrique subsaharienne, où plus de
révèlent que 1,5 milliard d’individus, notamment des femmes, pour-          580 millions de personnes dépendent encore de sources d’éner-
raient bénéficier des efforts d’inclusion financière par le biais de        gie inefficaces, des solutions hors réseau comme les installations
solutions digitales jusqu’en 2025.                                          solaires domestiques pourraient être commercialisées selon des
                                                                            modèles de services par répartition (pay-as-you-go) et rendues
Les foyers ruraux souffrent particulièrement du manque d’infras-            plus facilement accessibles et abordables pour des foyers ruraux.
tructures financières et des coûts élevés des transactions. Ces             Dans une perspective mondiale, des efforts supplémentaires
coûts ne comprennent pas seulement les dépenses directes,                   doivent être faits pour établir des cadres réglementaires appro-
comme les frais de transport pour se rendre à l’agence bancaire             priés afin de créer un environnement propice pour des acteurs
la plus proche, mais également les coûts d’opportunité, c.-à-d. le          tels que les opérateurs de réseau mobile, les institutions finan-
temps passé à effectuer les trajets ou dans les files d’attente             cières, etc.
avant d’être servi.
                                                                            L’interopérabilité entre différents systèmes de paiement est la clé
Lors de la mise en œuvre de projets très variés de financement              de l’adhésion à des services financiers digitaux. Mais, dans de nom-
du secteur agricole et rural dans le monde, nous avons estimé               breux pays, il n’est pas encore possible d’effectuer des paie-
que les coûts de transaction élevés étaient une raison de l’accès           ments facilement, par ex. des porte-monnaie mobiles vers des
limité à des financements, en particulier parmi les agriculteurs.           comptes bancaires ou entre des porte-monnaie mobiles de diffé-
Par exemple, au sein des chaînes de valeur agricoles, les paiements         rents opérateurs de réseau mobile (les MNO – Mobile Network
saisonniers effectués directement en cash à des producteurs ou à            Operators). De plus, l’interopérabilité doit être garantie non
des intermédiaires sont chose courante. Ces paiements pourraient            seulement au niveau national, mais également au niveau régional.
bénéficier de manière considérable de l’instauration de services            Si l’on prend en considération le nombre croissant de transac-
financiers digitaux ; les agriculteurs pourraient, par exemple, rece-       tions transfrontalières en raison du commerce transfrontalier et,
voir des paiements instantanés pour leurs produits, sans dépendre           plus important, de différentes formes de migration (par ex. la
les liquidités des grossistes qui, habituellement, doivent réaliser,        migration forcée due aux conflits armés ou la migration de tra-
certains jours, un grand nombre de transactions avec des agricul-           vail), le développement de services financiers digitaux revêt
teurs.

                                                                        8
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
une importance croissante. Les transferts d’argent (envois de                conséquent, l’instauration de la confiance et les efforts de sensi-
fonds) pourront être effectués à des coûts bien inférieurs et                bilisation sont impératif afin d’encourager des clients potentiels à
plus rapidement lorsque l’interopérabilité fonctionnera au ni-               profiter des avantages des services financiers digitaux.
veau régional,
Néanmoins, il convient de prendre en compte les préférences des              Pour de plus amples informations, contacter :
personnes et les niveaux d’acceptation en ce qui concerne l’utilisa-
tion des services financiers digitaux car ces facteurs varient de
manière significative selon les pays et les couches de la société. Par                 Marcel Pape
conséquent, l’instauration de la confiance et les efforts de sensi-
bilisation sont impératif afin d’encourager des clients potentiels
à profiter des avantages des services financiers digitaux.
                                                                                   marcel.pape@afci.de
Néanmoins, il convient de prendre en compte les préférences des
personnes et les niveaux d’acceptation en ce qui concerne l’utilisa-
tion des services financiers digitaux car ces facteurs varient de
manière significative selon les pays et les couches de la société. Par

    La numérisation pour le développement de l’agriculture
               AFC et KIAG lancent une nouvelle application de téléphonie mobile
Les demandes en matière d’agriculture deviennent de plus en                  de valeur et des conseillers, ainsi que des institutions gouverne-
plus complexes et exigeantes. En Afrique, on demande à des                   mentales et non-gouvernementales au niveau supérieur. Le logi-
petits agriculteurs d’améliorer leur productivité pour assurer la            ciel agri@bonn a été développé en s’appuyant sur 40 années
sécurité alimentaire et le développement économique durable.                 d’expérience du secteur de l’agriculture dans le monde entier et
                                      Les agriculteurs doivent se            sur une compétence en matière de transmission d’informations
                                      conformer, en Asie, à de               et de connaissances aux agriculteurs par le biais de la technologie
                                      nouvelles habitudes de                 de l’information (TI) dans des applications simples.
                                      consommation et aux
                                      normes correspondantes.                L’application facilite la fourniture d’informations et de services de
                                      En Amérique du Sud, les                conseil aux agriculteurs. Différentes fonctionnalités seront déve-
                                      coopératives doivent ré-               loppées en permanence. agri@bonn consiste en plusieurs mo-
                                      pondre à la demande                    dules complémentaires qui peuvent être individualisés pour ré-
                                      croissante de plantations              pondre aux besoins des clients. À ce jour, cinq modules ont été
                                      agricoles, comme le café               développés et sont prêts à être mis sur le marché sous une forme
                                      et le cacao. Le change-                individualisée :
                                      ment climatique et la né-
                                      cessité de protéger les                       Économie agricole
                                      ressources naturelles ont                     Données météorologiques
des incidences sur les producteurs du monde entier. Pour rele-                      Informations sur les marchés
ver certains de ces défis, AFC entend utiliser l’immense poten-                     Bonnes pratiques de la production
tiel du développement digital dans des zones rurales. Malgré une                    Traçabilité dans la chaîne de valeur.
division numérique qui persiste entre les zones rurales et ur-
baines et par rapport au genre et à l'âge, plus de 70 pour cent              Le produit sera disponible pour les projets et les clients intéressés en
du quintile le plus pauvre de la population dans les pays en dé-             différentes versions, avec des fonctionnalités adaptées aux besoins
veloppement possèdent maintenant un téléphone mobile.                        spécifiques.

Les Journées Réseau Agri AFC (voir page 6) ont consacré un                   Pour de plus amples informations, contacter :
jour entier de consultations des experts au thème des techno-
logies de l’information et de la communication (TIC) dans nos
projets. Sur la base d’échanges d’expériences faites dans diffé-
rents pays et projets, des régions clés ont été identifiées, dans
lesquelles les TIC et, en particulier, des applications de télépho-
nie mobile peuvent apporter une valeur ajoutée significative à
des activités de projets prévus ou en cours. L’accès à des don-
nées météorologiques, à des informations importantes sur les
marchés, la visualisation de bonnes pratiques et technologies,
ainsi que des références à la protection des cultures et à des
outils pour une planification efficace de la production peuvent
contribuer à améliorer la qualité et l'efficacité du travail des
agriculteurs.                                                                    Nico Wilms-Posen                            Holly Hufnagel
Un consortium composé des sociétés AFC et KIAG, toutes                       nico.wilms-posen@afci.de                  holly.hufnagel@afci.de
deux basées à Bonn, a maintenant relevé le défi consistant à
développer une application de téléphonie mobile qui puisse
répondre aux besoins des agriculteurs, des acteurs des chaînes

                                                                         9
Actus 2017 Solutions durables pour l'agriculture, l'agribusiness et le développement du secteur financier - Agriculture and Finance Consultants
Exemples de synergies de compétences clés dans
                    le financement de l’agriculture
Le changement de nom récent d’AFC, maintenant AFC                       des chaînes de valeur agricoles dans les pays cibles du projet
Agriculture and Finance Consultants, met en exergue ses                 global (Bénin et Zambie). En impliquant des institutions finan-
deux compétences principales, le développement de l’agri-               cières pertinentes dans les pays, le développement du concept
culture et du secteur financier. Notre expertise repose sur             de formation sera également conforme aux exigences du côté
les vastes connaissances et l’expérience que nous avons                 de l’offre du financement de l’agriculture. AFC met en œuvre
dans ces deux vastes secteurs, mais des synergies des deux              les services de conseil en coopération avec CEFE Interna-
départements spécialisés sont créées spécialement dans le               tional et notre partenaire stratégique ADG.
domaine du financement de l’agriculture.                                L’engagement d’AFC dans le domaine du financement de
Le financement de l’agriculture est actuellement un thème               l’agriculture au sein du Programme AT BEI Afrique de l’Est
important dans la coopération au développement car on ne                (www.ta-eca.eu) promeut le sujet sous deux angles :
répond pas aux besoins du secteur agricole en la matière                d’abord, il s’attaque au côté de l’offre en mettant en œuvre
dans les pays en développement et émergents, ce qui em-                 de la formation et des ateliers sur le financement des
pêche par conséquent le secteur agricole d’exploiter com-               chaînes de valeur agricoles pour des membres du person-
plètement son potentiel. Deux récents projets sont repré-               nel des institutions financières partenaires. Le but de ces
sentatifs de notre capacité à rapprocher l’offre et la de-              sessions de formation est de réduire le manque de connais-
mande en matière de financement de l’agriculture, c.-à-d.               sances en matière de financement du secteur agricole dans
les destinataires finals de produits financiers pour l’agricul-         de nombreuses institutions financières dans la région, amé-
ture et les organismes financiers fournissant des services au           liorant ainsi les opportunités de fournir des produits finan-
secteur agricole.                                                       ciers essentiels qui soutiennent le secteur agricole. Deuxiè-
Dans le cadre du projet global de la GIZ, « Promotion du fi-            mement, le côté de la demande de produits de financement
nancement agricole au profit d’entreprises basées sur l’agricul-        agricole est renforcé par la mise en place de littératie finan-
ture en milieu rural », AFC développe actuellement une forma-           cière et d’ateliers sur l’entrepreneuriat pour les entreprises et
tion de perfectionnement à l’entrepreneuriat pour les acteurs           les groupes d’entraide ruraux. Couvrant des thèmes tels que
des chaînes de valeur agricoles. Le concept de la formation et          la budgétisation, les solutions d’argent mobile, la planifica-
les supports qui seront développés par des experts AFC                  tion des activités et la définition des produits financiers les
cibleront des agriculteurs et des micro, petites et                     plus courants, la bancabilité de groupes et d’individus est
moyennes entreprises basées sur l’agriculture dans des pays             renforcée.
émergents. De plus, le concept de la formation assure le                Globalement, AFC a mis en œuvre avec succès plus de 16
renforcement des capacités des organisations basées sur                 projets dans le domaine du financement du secteur agricole
l’agriculture pour la gestion des investissements dans le               et rural dans le monde. Le développement de modules de
secteur agricole.                                                       formation sur mesure, du coaching, du développement des
Le développement des supports de formation et la vérifica-              affaires et toute la gamme du développement des capacités
tion des contenus par le biais de sessions de formation pi-             ne sont que certains services clés proposés actuellement et
lotes et la formation de formateurs ont pour but de contri-             mis en œuvre pour soutenir le financement du secteur
buer à améliorer la capacité d’investissement des acteurs               agricole dans nos pays de projets.

Kirghizstan et Ukraine — Projets d’agriculture biologique
                                                                        La demande croissante de produits alimentaires répondant
                                                                        aux préférences des consommateurs de produits de l’agri-
                                                                        culture biologique se traduit également dans le portefeuille
                                                                        de projets actuel d’AFC. Depuis 2016, AFC met en œuvre
                                                                        deux projets qui sont entièrement ou partiellement con-
                                                                        çus pour améliorer la qualité et augmenter la quantité des
                                                                        produits de l’agriculture biologique. Les projets
                                                                        « Coopération germano-ukrainienne en matière d’agricul-
                                                                        ture biologique » (financé par BMEL/GFA) et « Promotion
                                                                        du développement économique durable” au Kirghizstan
                                                                        (mis en œuvre par la GIZ et financé par le BMZ (Ministère

                                                                   10
fédéral allemand de la coopération              le programme prévoit aussi de développer et de renforcer
                         économique et du développement)                 le marché intérieur du Kirghizstan pour les produits biolo-
                         et la DDC) visent les secteurs de               giques certifiés.
                         l’agriculture biologique nationale              Le secteur de l’agriculture biologique ukrainien est structu-
                         dans les pays respectifs par le biais           rellement différent de son équivalent au Kirghizstan car les
                         de diverses mesures de renforcement             exploitations agricoles sont considérablement plus grandes
                         des capacités.                                  et le pays se situe à proximité de l'Union européenne. Le
                          L’accession du Kirghizstan à l’Union           projet « Coopération germano-ukrainienne en matière
Économique Eurasiatique (UEE) en 2015 a contribué à                      d’agriculture biologique » aborde la problématique de la
promouvoir les exportations du pays vers les autres États                demande croissante de produits biologiques de qualité
membres de l’UEE. Cependant, l’adhésion à l’UEE requiert                 élevée sur les marchés de l’Union européenne. Pour at-
également des améliorations dans les domaines de la sécu-                teindre l’objectif, le projet vise différents niveaux d’inter-
rité alimentaire et du contrôle de la qualité pour exploiter             vention. À partir de l’évaluation des risques et d’une étude de
le potentiel de croissance découlant des opportunités                    base, le projet a identifié les besoins de formation au niveau
élargies en matière d’exportations. Étant considérable-                  des exploitations agricoles. Avec son partenaire, la National
ment plus exposé à la concurrence des autres pays de                     Agroecological University (université nationale d’Agro-
l’UEE du fait de son accession à l’union, le Kirghizstan met             écologie) de Zhytomyr, et un réseau d’autres universités et
l’accent sur la question des niches de marché sur les-                   collèges, le projet aborde également le besoin d’un meil-
quelles il peut se placer en raison des avantages compara-               leur enseignement supérieur en ce qui concerne l’agricul-
tifs. Pour la plupart des produits agricoles de base, la concur-         ture biologique. La révision des cursus et la formation d’en-
rence, non seulement des pays de l’UEE mais également des                seignants du supérieur font partie des thèmes clés du pro-
pays voisins, la chine, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan, se fera         jet. Enfin, le projet soutient également la mise en place d’un
vraisemblablement plus dure à l’avenir. Pour répondre à ces              cadre réglementaire et le renforcement des capacités au
défis, le Kirghizstan devra renforcer le développement de                sein des institutions publiques, au niveau régional et natio-
sa production biologique. Par conséquent, dans le cadre                  nal.
du programme de la GIZ mentionné ci-dessus, la produc-                   Dans les deux pays, le contexte révèle le besoin croissant
tion de l’agriculture biologique est considérée comme une                de mécanismes d’assurance qualité crédibles dans les pro-
priorité, se traduisant par les efforts considérablement                 cessus d’intégration économique régionaux. Pour exploiter
plus soutenus déployés dans ce sens au Kirghizstan que                   le potentiel de croissance de la demande de produits agri-
dans les pays voisins. Dans ce contexte, le Kirghizstan bé-              coles biologiques au niveau international, un environne-
néficie également de l’image qu’elle renvoie, celle d’un en-             ment favorable et un cadre légal harmonisé doivent être en
vironnement non pollué, dont fait partie la très connue                  place. En même temps, les fournisseurs de services au ni-
réserve de la biosphère d’Issyk Kul, inscrite au patrimoine              veau méso devront être capables de fournir des services
de l’UNESCO. Sur la base de ce potentiel, le programme                   fiables en matière de conseil et de certification. Les pro-
intervient à la fois au niveau du producteur et au niveau de             ducteurs devront, par ailleurs, avoir une bonne compré-
la transformation, avec l’objectif d’améliorer la qualité des            hension des pratiques et des principes de l’agriculture bio-
produits et le développement de chaînes de valeur biolo-                 logique, et non pas faire de la pro-
giques par le biais de l’instauration et de la facilitation de la        duction « biologique par défaut ».
certification biologique. À ce stade, les prix forts des pro-
                                                                         Pour de plus amples informations,
duits biologiques sont obtenus principalement dans l’UE et
aux États-Unis, et le programme est par conséquent axé                   contacter :
sur le soutien des chaînes d’approvisionnement agricole                  Nico Wilms-Posen
dans ces régions. Cependant, en ce qui concerne le futur,                nico.wilms-posen@afci.de

                                Ukraine — Projet Agritrade
                 Promotion active du commerce entre l’Ukraine et l’Allemagne
Depuis 2016, AFC met en œuvre quatre projets en                          En février 2017, Agritrade a soutenu le pavillon ukrainien
Ukraine avec sa société partenaire, IAK, financés par le                 à BIOFACH à Nuremberg. En étroite collaboration avec
Ministère fédéral allemand de l’alimentation et de l’agricul-            les organisateurs ukrainiens et suisses, 17 sociétés ukrai-
ture (BMEL). L’objectif du projet Agritrade est de soutenir              niennes ont eu l’opportunité de se rencontrer et de se
le dialogue sur la politique relative au commerce de pro-                présenter lors de la plus grande foire de l’alimentation
duits agricoles et de proposer des formations pratiques                  biologique dans le monde. De plus, des producteurs, des
aux acteurs privés du secteur.                                           représentants d’organes de certification, des acheteurs

                                                                    11
internationaux ainsi que d’autres acteurs ont discuté des
difficultés et des opportunités de la collaboration au forum
« Ukraine – Votre partenaire pour des solutions biolo-
giques ». Le vice-ministre de l’intégration européenne du
Ministère de la politique agricole et alimentaire de l’Ukraine
(MAPE), Olga Trofimtseva, a insisté sur l’énorme potentiel

                                                                               Les participants du deuxième forum germano-ukrainien sur l’alimenta-
                                                                               tion visitant les entrepôts de fruits et légumes à Hambourg (le respon-
                                                                                    sable d’équipe, André Pilling, au milieu, tenant une brochure)
                                                                               par le biais du commerce entre les deux pays.
                                                                               En 2017, deux nouveaux guides à l’intention des produc-
                                                                               teurs ukrainiens ont été publiés par Agritrade Ukraine
Les participants du deuxième forum germano-ukrainien sur l’alimenta-           (Organic Guideline et European Enterprise Network) et
tion visitant les entrepôts de fruits et légumes à Hambourg (le respon-
     sable d’équipe, André Pilling, au milieu, tenant une brochure)            deux sessions de formation à l’export majeures ont eu lieu à
                                                                               Kiev (sur les champignons et les baies) et Dnipro
d’exportation des produits biologiques cultivés en Ukraine.                    (exportations vers l’UE). Plus de 100 représentants d'exploi-
Parmi les présents se trouvait une délégation ukrainienne du                   tations agricoles et de sociétés de transformation alimen-
MAPE, qui avait été invitée par le projet sur l’agriculture                    taire y ont participé.
biologique financé par le Ministère fédéral allemand de l’ali-                 Le projet a également mis en place un nouveau partenariat
mentation et de l’agriculture (BMEL).                                          pour un voyage commun dans des régions de l’Ukraine avec
En avril, Agritrade a coordonné le deuxième forum germano-                     la Chambre de Commerce et d’Industrie germano-
ukrainien sur l’alimentation à Hambourg et Berlin. Plus de 30                  ukrainienne. Par ailleurs, il a également contribué à renfor-
représentants de sociétés et d’associations ukrainiennes, et                   cer le dialogue sur la politique en soutenant la formation de
du MAPE, ont profité de cette occasion pour assister à                         deux groupes de travail sur l’agriculture au sein du MAPE.
l’événement et pour s’informer sur les thèmes relatifs aux
                                                                               Pour le deuxième semestre 2017, d’autres activités portant
exportations. Au programme :
                                                                               sur la promotion de l’exportation sont prévues, comme des
   Contrôles des entrepôts et réunions avec des repré-                        sessions de formation à l’export dans différentes régions
    sentants d’EDEKA sur la commercialisation des fruits et                    d’Ukraine, un voyage d’étude pour des acheteurs internatio-
    légumes                                                                    naux en Ukraine, la participation à la foire ANUGA, etc. De
   Visite d’une entreprise de torréfaction de café bien con-                  plus, le transfert du help desk pour les PME exportatrices
    nue à Hambourg avec présentation des dernières procé-                      ukrainiennes intéressées sera achevé, tout comme la coopé-
    dures en matière d’emballage et de logistique                              ration avec le MAPE en termes d’exigences commerciales.
   Visite du marché des grossistes en fruits et légumes et                    Le projet soutiendra également les entreprises agricoles
    des entrepôts d’une société de commerce internatio-                        germano-ukrainiennes qui ont l’intention d’exporter plus
    nal, ainsi que du terminal de containers de Hambourg                       vers l’Ukraine en donnant accès à des données supplémen-
    Altenwerder                                                                taires.
   Deux visites in-house de sociétés d’importation de fruits
    (Port International et Godeland)                                           Pour de plus amples informations, consulter :
                                                                               www.agritrade-ukraine.com
   Deux forums B2B à l’Ambassade d’Ukraine à Berlin et
                                                                               ou contacter :
    au Consulat général d’Ukraine à Hambourg
Le responsable d’équipe d’Agritrade, André Pilling, a insisté
sur l’importance de cet événement en soutien des relations                           Stefanie Maak
bilatérales entre le plus grand pays agricole de l’Europe et
                                                                                stefanie.maak@afci.de
l’économie leader en Europe, confirmant l’intérêt de l’Alle-
magne pour la coopération avec l’Ukraine moderne afin
d’optimiser les chaînes de valeur et d’approvisionnement

                                                                          12
Mali — Contrat sur la formation agricole pour le
                Centre Vert d’Innovation
Le projet « Centre vert d’innovation », financé par la GIZ, au            melles en matière d’agriculture contractuelle existent au
Mali soutient les chaînes de valeur du riz, de la pomme de                Mali. Cependant, elles sont mal structurées et n’ont pour
terre/des légumes et de la mangue dans le but d’améliorer la              l’instant pas permis aux petits exploitants d’augmenter leurs
productivité, de créer des emplois et d’augmenter les reve-               revenus, ni d’assurer la sécurité ou un meilleur accès aux
nus. En janvier 2017, AFC, en collaboration avec nos parte-               informations sur le marché et à la formation. Les acheteurs
naires ECO Consult et DLG International, a remporté un                    ont tiré des avantages en termes d’approvisionnement et de
contrat portant sur le renforcement des chaînes de valeur de la mangue et traçabilité des matières premières. La formalisation et la
des pommes de terre/légumes dans le sud et le centre du Mali. Le          professionnalisation de ces liens commerciaux sont néces-
projet comprend les trois domaines d’action suivants :                    saires pour redresser la balance et pour qu’ainsi, les deux
    Soutien des petits exploitants agricoles                             côtés en tirent des bénéfices.
    Soutien des petites et moyennes entreprises (PME) pen- Par conséquent, en mars 2017, nous avons organisé une
     dant les différentes étapes de la chaîne de valeur avant et après la formation sur l’agriculture contractuelle en collaboration
     production, et
                                                                          avec nos partenaires, l’Interprofession de la filière Mangue et
    Renforcement des capacités de plateformes et d’associa- le Groupement d’Interprofession de la Pomme de Terre. Parmi les
     tions (interprofessions) le long de la chaîne de valeur.             participants, il y avait des représentants de services de vul-
                                                                          garisation, des PME (par ex. des PME d’exportation de
                                                                          mangues fraîches et des PME de transformation des
                                                                          mangues), des fournisseurs d’intrants, et des coopératives et
                                                                          des associations d’agriculteurs. Suite à la formation, cer-
                                                                          taines PME et coopératives ont développé des modèles d’af-
                                                                          faires dans le domaine de l’agriculture contractuelle. Nous
                                                                          avons fourni des services permanents de coaching et d’assistance
                                                                          à ces organisations, et ceci a donné lieu à l’établissement de con-

Les Champs École des Producteurs et Ecoles d’Entrepreneu-
riat Agricole se sont avérés des outils efficaces pour diffuser
les bonnes pratiques agricoles et les innovations. Pour aug-
menter l’impact de ces innovations tout au long de la chaîne
de valeur, nous avons mis en place une stratégie axée sur la
promotion des PME, avec pour objectif d’augmenter leur
chiffre d’affaires et de créer des emplois. La stratégie poursuit
une approche selon trois piliers, comme le montre le schéma.
Cet article se concentre sur le troisième pilier : promotion de
l’agriculture contractuelle.
La diffusion d’innovations a contribué à l’augmentation de la production
pour les petits exploitants sans qu’ils bénéficient nécessairement de plus
grosses marges bénéficiaires, pour des raisons telles que l’instabilité du trats impliquant des PME à différentes étapes de la chaîne de va-
marché, le manque d’informations sur le marché et le déséquilibre des leur. Les deux exemples ci-après illustrent ce projet :
relations. Un système d’agriculture contractuelle bien géré peut
aider les petits exploitants à gagner en compétitivité grâce au  L’exportateur de mangues AOM a conclu deux contrats
soutien apporté par des acheteurs (en termes de moyens,                        pour garantir son approvisionnement en mangues par
d’équipements, de coaching, de formation, ainsi que l’achat                    des coopératives à un prix convenu mutuellement. Le
garanti). Les acheteurs bénéficient en retour de l’approvision-                premier contrat a été conclu avec une coopérative de
nement en matières premières dans les délais opportuns,                        120 petits exploitants agricoles et AOM les aidera à clô-
dans la quantité et la qualité requises. Des pratiques infor-                  turer leurs vergers. Le deuxième contrat a été signé
                                                                               avec une coopérative de production de mangues biolo-

                                                                        13
giques : AOM leur fournira une assistance technique pour              contrat avec un revendeur de produits culinaires qui
    le processus de certification biologique et les petits ex-            s’est engagé à acheter des oignons et de l’ail.
    ploitants s’engageront à respecter les règles et les normes
                                                                       Pour de plus amples informations, contacter :
    en matière d’agriculture biologique. AOM a également
    conclu un contrat avec une société de transformation
    de la mangue pour la fourniture de mangues certifiées
    non sélectionnées pour l’exportation. Ce contrat ré-
    duit les pertes de mangues au niveau d’AOM car ils ont
    un débouché pour les mangues qui ne sont pas expor-
    tées et, en même temps, il améliore la qualité de l’ap-
    provisionnement en mangues de la deuxième société.

   L’acheteur Madagou Agro Business a conclu des con-
    trats avec deux coopératives (158 petits exploitants
    agricoles au total) portant sur l’achat d’oignons à un
    prix convenu mutuellement. L’acheteur couvrira égale-
    ment le coût de la livraison des oignons dans son en-          Yaya Ballo (Team Leader)                   Holly Hufnagel
    trepôt de Bamako lorsque l’accès est difficile pendant
    la saison des pluies. En outre, la société a conclu un              yaya.ballo@afci.de                holly.hufnagel@afci.de

                   Nigeria — Soutien de l’innovation dans
                          le secteur de l’agriculture

AFC travaille au Nigéria pour le compte de la GIZ depuis                tème efficace de prestations de formation technique aux
2004, impliquée dans le secteur financier et le développe-              Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) et de transmission de
ment de l’agriculture. Depuis août 2015, nous participons               compétences entrepreneuriales via l’approche de l’Ecole
également à la mise en œuvre du projet « Centres verts                  d’Entrepreneuriat Agricole (Farmer Business School)
d’innovation pour le secteur de l’agriculture et de l’alimenta-         adoptée par la GIZ. Selon ce mode de fourniture de
tion », financé par la GIZ, visant à introduire des innovations         prestations, le projet peut assurer la diffusion à grande
dans les chaînes de valeur du maïs, du riz, de la pomme de              échelle visée, à savoir un groupe cible de 200 000 petits
terre et du manioc.                                                     exploitants agricoles. À ce jour, près de
                                                                        53 000 agriculteurs ont été formés dans une FBS,
L’une de nos principales activités est axée sur le renforce-            60 000 agriculteurs sont actuellement inscrits dans les
ment des capacités institutionnelles dans les systèmes publics          cycles de formation aux BPA des différentes chaînes de
de vulgarisation dans le secteur agricole, et ce dans les huit          valeur et 17 000 agriculteurs ont déjà achevé leur for-
états fédéraux couverts par le projet. Par le biais d’un sys-           mation aux BPA. D’ici la fin de l’année, le projet aura
tème de formations en cascade, qui comprend des forma-                  touché environ 100 000 agriculteurs avec de la forma-
tions de formateurs complètes pour des agents publics de                tion dans les deux domaines.
vulgarisation sélectionnés, le projet a mis en place un sys-

                                                                  14
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler