BILAN DU TOURNOI - UEFA.com

 
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
BILAN DU
TOURNOI
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
SOMMAIRE
6    Message du président de l’UEFA
7    Message du président du KNVB

RAPPORT TECHNIQUE

10   Objectif Enschede
20   La finale
24   L’entraîneure victorieuse
26   Questions techniques
34   Analyse des buts
38   Points de discussion
42   Équipe du tournoi
43   Joueuse du tournoi
44   Résultats et classements
48   Profils des équipes

RAPPORT ÉVÉNEMENTIEL

66   Un accueil chaleureux
72   Responsabilité sociale
74   Ensemble #WePlayStrong
76   Programme commercial
84   Licensing
86   Droits médias
90   Production TV de l’UEFA
92   Communication
94   Palmarès
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
MESSAGE DU                                                                                                                                                   MESSAGE DU
    PRÉSIDENT DE L’UEFA                                                                                                                                          PRÉSIDENT DU KNVB

     Les supporters néerlandais en marche
     vers le stade à Enschede.

                        ÉTABLIR DE NOUVEAUX                                                                                                                                                           LE TEMPS EST
                            STANDARDS                                                                                                                                                                   À LA FÊTE
                                   Grâce à la qualité affichée, le football féminin exerce
                                                                                                                                                                                         Des supporters enthousiastes aux Pays-Bas et à
                                               désormais un grand attrait.
                                                                                                                                                                                         l’étranger ont contribué à la réussite du tournoi
Le Stade du FC Twente à Enschede semblait             réussite grâce à la qualité du football affichée,   majeures, et l’UEFA continuera à collaborer
une mer orange, alors que l’équipe                    aux brillantes performances individuelles, aux      étroitement avec ses associations membres             Pour la première fois de leur histoire,                                                     passion à la télévision. On dit que les
néerlandaise et ses supporters ravis                  nombreux matches excellents et à certains           afin de promouvoir et de développer le football       en 2017, les Pays-Bas ont organisé une                                                      records sont faits pour être battus,
savouraient avec exaltation le titre remporté         buts remarquables. La finale elle-même a été        féminin à tous les niveaux. Par ailleurs, nous        phase finale du Championnat d’Europe                                                        et ils l’ont été : jamais auparavant
lors de l’EURO féminin 2017. Les effusions            passionnante, les Pays-Bas et le Danemark           sommes fermement convaincus que la campagne           féminin de l’UEFA, et l’affluence totale, de                                                une phase finale du Championnat
de joie du pays organisateur après le coup de         ayant produit un match de haute facture en          Ensemble #WePlayStrong, lancée par l’UEFA avant       240 000 spectateurs, nous permet d’affirmer                                                 d’Europe féminin n’avait attiré autant de
sifflet final ont constitué le point d’orgue d’une    mettant l’accent sur l’attaque et en assurant       l’EURO féminin, convaincra un nombre croissant        que ce tournoi a été un succès considérable.                                                téléspectateurs, et cette popularité ne
fête du football qui allait entrer dans l’histoire.   le spectacle devant un public nombreux.             de femmes et de filles de jouer au football ou        L’EURO féminin de l’UEFA 2017 a été le plus                                                 s’est pas limitée aux Pays-Bas. Plus de
    Pendant 22 jours, nous avons été fascinés             La décision de l’UEFA d’augmenter à             de participer à des activités liées à ce sport.       grand jamais organisé, avec 31 matches,                                                     5 476 000 personnes ont regardé la finale,
par un tournoi qui a montré que le football           16 le nombre d’équipes participantes s’est              En pensant à ce tournoi mémorable, j’aimerais     16 équipes participantes et sept villes hôtes.                                              et plus de 165 millions de téléspectateurs
féminin est désormais fermement ancré                 révélée judicieuse. Davantage de joueuses et        exprimer mes sincères remerciements à                     Du match d’ouverture à Utrecht jusqu’à                                                  ont suivi le tournoi dans le monde.
dans le paysage footballistique européen.             d’associations ont ainsi eu la possibilité de       l’Association de football des Pays-Bas (KNVB), à      la finale à Enschede, nous avons apprécié                                                       J’aimerais remercier toutes les
Nous avons eu le privilège de voir à l’œuvre          montrer leurs capacités dans une compétition        son président, Michael van Praag, aux villes hôtes    l’atmosphère fantastique dans les stades                                                    personnes qui ont contribué au succès de
les meilleures joueuses d’Europe lors d’un            prestigieuse. De nouvelles équipes ont              et à toutes les personnes qui ont contribué à faire   ainsi que le soutien fervent des supporters.                                                l’EURO féminin de l’UEFA 2017. Je suis très
tournoi final qui a enregistré des affluences         rejoint les nations établies du football            de l’EURO féminin 2017 un succès retentissant.        Les nombreux visiteurs des sept villes hôtes                                                reconnaissant de la sélection des Pays-Bas
records. L’intérêt était élevé du début à             féminin européen, de nouvelles vedettes             De nouveaux standards ont été établis en termes       ont été chaleureusement accueillis dans les                                                 pour organiser ce grand tournoi. J’aimerais
la fin, et le nombre de téléspectateurs et            sont apparues sous le feu des projecteurs           de performances sportives, d’infrastructures          zones des supporters. D’importants groupes                                                  également remercier tout particulièrement
de personnes qui suivaient l’événement                et la qualité générale des 16 formations            et d’organisation, et je suis certain que le          de supporters s’y sont rassemblés, avant                                                    l’UEFA pour sa collaboration : nous
sur les plateformes numériques a                      participantes a souligné l’extraordinaire           football féminin poursuivra sa progression à          de se diriger ensemble vers les stades. À        Les présidents de l’UEFA et du KNVB,
                                                                                                                                                                                                                                                            avons apprécié de partager ces
atteint des niveaux sans précédent.                   travail effectué dans le secteur du                 tous les niveaux dans les années à venir.             Enschede, le jour de la finale, une foule        Aleksander Čeferin et Michael van Praag.   merveilleux moments avec vous !
    Ces faits et ces chiffres montrent que le         développement à travers le continent.               Aleksander Čeferin                                    considérable de 10 000 personnes a participé                                                Michael van Praag
football féminin exerce désormais un attrait              Pour moi, la poursuite de la progression        Président de l’UEFA                                   à la marche des supporters jusqu’au stade.                                                  Président du KNVB
important. Ce tournoi a été une grande                du football féminin fait partie des priorités                                                                 Le tournoi a également été suivi avec

6                                                                                                                                       Pays-Bas 2017           Bilan du tournoi                                                                                                                          7
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
La milieu suédoise Caroline Seger
            parle à ses coéquipières avant le quart
                      de finale contre les Pays-Bas.

 RAPPORT
TECHNIQUE
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
LE PARCOURS
 JUSQU’EN FINALE

                                                            OBJECTIF
                                                            ENSCHEDE
                                                      Les Pays-Bas surfent sur une vague orange jusqu’à la
                                                             finale d’un tournoi riche en surprises.

                                                                                      « La vie est faite de hauts et
                                                                                      de bas. Le football aussi. » Pia
                                                                                      Sundhage, la sélectionneuse de
                                                                                      l’équipe de Suède, une des deux
                                                                                      entraîneures encore en place depuis
                                                                                      l’EURO féminin 2013, n’était pas
                                                                                      la seule à rester songeuse après
                                                                                      avoir été éliminée d’une phase
                                                                                      finale dans laquelle certaines
                                                                                      équipes ont obtenu des succès
                                                                                      inespérés, et d’autres subi des
                                                                                      revers de fortune inattendus.

                                                                                                               Vivianne Miedema inscrit le
                                                                                                              deuxième but pour les Pays-
                                                                                                                Bas lors du quart de finale
                                                                                                            remporté 2-0 contre la Suède.

10                 Pays-Bas 2017   Bilan du tournoi                                                                                           11
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
LE PARCOURS
 JUSQU’EN FINALE

GROUPE A                                                                                                                                                                               GROUPE B                                      et son centre à ras de terre fut repris
                                                                                                                                                                                                                                     instantanément au premier poteau par
                                                                                                                                                                                                                                     l’attaquante Ilaria Mauro. Cependant, une
                                                                                                                                                                                                                                     fois de plus, la malchance les poursuivit
Les futures finalistes s’imposent aux                                                                                                                                                  Le tenant du titre allemand saisit
                                                                                                                                                                                                                                     puisque Mauro, d’abord, dut quitter
dépens de la Norvège.                                                                                                                                                                  sa chance, tandis que la guigne
                                                                                                                                                                                                                                     le terrain sur blessure et qu’ensuite,
                                                                                                                                                                                       s’acharne sur l’Italie.
                                                                                                                                                                                                                                     l’Allemagne reprit l’avantage sur penalty,
La Norvège s’est retrouvée parmi les
                                                                                                                                                                                                                                     avant qu’Elisa Bartoli n’écope d’un
perdants. Les finalistes de 2013, après                                                                                                                                                Les Italiennes furent elles aussi
                                                                                                                                                                                                                                     carton rouge. Face à tant d’adversité,
s’être vu gratifiées du cadeau empoisonné                                                                                                                                              poursuivies par la malchance dans un
                                                                                                                                                                                                                                     l’Italie continua à presser mais, échouant
d’un match d’ouverture contre le pays                                                                                                                                                  groupe B dont les résultats ont été
                                                                                                                                                                                                                                     à revenir une deuxième fois au score,
hôte, auraient eu de la peine à imaginer le                                                                                                                                            conformes aux prévisions, ou presque.
                                                                                                                                                                La défaite est amère                                                 elle se trouvait dès lors éliminée.
scénario catastrophe qui les attendait : zéro                                                                                                                                          L’équipe d’Antonio Cabrini, qui s’efforçait
                                                                                                                                                                pour la Norvégienne                                                  En théorie, son dernier match contre
but, zéro point et la dernière place dans un                                                                                                                        Caroline Graham    de garder la possession du ballon face à
                                                                                                                                                                                                                                     la Suède ne devait plus être qu’une
groupe A qui a proposé six rencontres pour                                                                                                                                   Hanson.   une équipe russe repliée en un compact
                                                                                                                                                                                                                                     formalité. L’équipe de Pia Sundhage avait
un total de neuf buts, avec un seul match                                                                                                                                              4-1-4-1 pour miser sur la contre-
                                                                                                                                                                                                                                     débuté le tournoi en remportant un point
dans lequel les deux équipes ont marqué. La                                                                                                                                            attaque, se retrouva menée 0-2 après
                                                                                                                                                     La Russe Elena Morozova en                                                      face à l’Allemagne dans un match très
bataille entre le 4-3-3 tout en largeur des                                                                                                                 action contre l’Italie.
                                                                                                                                                                                       un but opportuniste de l’attaquante
                                                                                                                                                                                                                                     intense, auquel il ne manqua que des
Pays-Bas et le 4-4-2 resserré de la Norvège                                                                                                                                            Elena Danilova et une tête victorieuse
                                                                                                                                                                                                                                     buts. Les Suédoises avaient ensuite pris
a été remporté par les ailières du pays hôte,                                                                                                                                          d’Elena Morozova sur corner, avant de
                                                                                                                                                                                                                                     la mesure d’une équipe russe compacte
le centre de la gauche de Lieke Martens                                                                                                                                                subir un nouveau coup du sort après
                                                                                                                                                                                                                                     et travailleuse après une sortie manquée
ayant été repris victorieusement de la tête                                                                                                                                            25 petites minutes de jeu, avec la sortie
                                                                                                                                                                                                                                     de la gardienne sur un coup franc et
par Shanice van de Sanden, qui avait coupé                                                                                                                                             sur blessure de la latérale droite Sara
                                                                                                                                                                                                                                     un but de Stina Blackstenius à la suite
la trajectoire du ballon en rentrant depuis                                                                                                                                            Gama, une pièce maîtresse de son
                                                                                                                                                                                                                                     d’un dégagement aux 6 mètres manqué.
la droite devant une défenseuse surprise.                                                                                                                                              jeu. Passant en 4-4-2 pour la dernière
                                                                                                                                                                                                                                     Cependant, le rideau défensif suédois,
    La descente aux enfers de la Norvège se                                                                                                                                            demi-heure après l’entrée de Cristiana
                                                                                                                                                                                                                                     généralement imperméable, fut déchiré
poursuivit à cause du plan de jeu courageux                                                                                                                                            Girelli comme deuxième attaquante,
                                                                                                                                                                                                                                     par les attaques verticales et les contre-
adopté par la Belgique lors du deuxième                                                                                                                                                l’Italie retrouva des couleurs mais,
                                                                                                                                                                                                                                     attaques d’une Italie recomposée, qui,
match. L’équipe d’Ives Serneels effectua un                                                                                                                                            malgré ses efforts, ne passera qu’un
                                                                                                                                                                                                                                     malgré le retour à deux reprises des
pressing haut qui perturba la relance des                                                                                                                                              seul but à une Russie faiblissante.
                                                                                                                                                                                                                                     Scandinaves, s’imposa grâce à trois
Norvégiennes, et elle fut récompensée pour                                                                                                                                             Une grossière erreur défensive offrit
                                                                                                                                 Daniela                                                                                             buts brillants sur le plan technique.
le cœur mis à l’ouvrage, son esprit offensif et                                                                              Sabatino a                                                l’ouverture du score à l’Allemagne et
                                                         L’Allemande Anna Blasse
                                                                                                                                                                                                                                     Heureusement pour les Suédoises,
les occasions qu’elle se créa : d’abord grâce                                                                              marqué deux                                                 conforta l’impression que, décidément,
                                                         tente de contrôler le                                              buts lors de                                                                                             l’Allemagne l’emporta 2-0 face aux
à un rebond victorieux après une tête sur un             ballon pendant le match
                                                                                                                                                                                       le sort s’acharnait sur les Italiennes.
                                                                                                                              la victoire                                                                                            Russes dans un match qui, comme le
centre, puis par une tête de Janice Cayman               du groupe B contre la                                                 de l’Italie                                             Mais ces dernières répliquèrent par
                                                         Russie à Utrecht.
                                                                                                                                                                                                                                     dira Elena Fomina, « aurait pu être bien
sur une longue rentrée de touche depuis                                                                                        contre la                                               une contre-attaque d’école : Barbara
                                                                                                                                  Suède.                                                                                             plus excitant sans les deux penalties ».
la droite qui avait rebondi dans la zone de                                                                                                                                            Bonansea perça sur le flanc gauche,
                                                                                                                                                                                                                                     L’équipe de Steffi Jones termina première
la gardienne norvégienne. La Norvège se
                                                                                                                                                                                                                                     sans avoir marqué un seul but sur une
trouvait dès lors contrainte de l’emporter        un coup franc, avant de s’incliner face aux
                                                                                                                                                                                                            L’entraîneure            action de jeu, suivie de la Suède. Toutes
face au Danemark lors de la dernière              Pays-Bas après un penalty concédé pour                                                                                                                     de la Suède,            deux se qualifièrent aux dépens de deux
rencontre en soignant sa différence de buts       un contact dans la surface de réparation.                                                                                                                Pia Sundhage.
                                                                                                                                                                                                                                     équipes qui avaient contribué de manière
dans l’espoir que cela s’avère suffisant.         Même avec six points en poche, l’équipe hôte
                                                                                                                                                                                                                                     positive à l’intérêt de ce groupe.
Toutefois, après une entame catastrophique        devait éviter la défaite lors de son dernier
et un but encaissé très tôt suite à la perte      match, contre la Belgique, qui, comme à
du ballon à mi-terrain, à une course en solo      son habitude, fit preuve de courage et de                                                                                                                                  L’ALLEMAGNE TERMINA
de Pernille Harder et à une superbe finition
de Katrina Veje, le reste du match allait lui
                                                  détermination même après avoir concédé
                                                  l’ouverture du score sur un nouveau penalty.
                                                                                                                                                                                                                             PREMIÈRE DU GROUPE B
aussi être placé sous le sceau de la poisse :     Évoluant en 4-3-1-2 pour contrer la ligne                                                                                                                  Shanice van
                                                                                                                                                                                                                             SANS AVOIR MARQUÉ
l’équipe de Martin Sjögren toucha deux fois
la barre transversale et une fois le poteau,
                                                  d’attaque étirée des Néerlandaises, les
                                                  Belges jetèrent un froid en égalisant sur un
                                                                                                                                                                                                              de Sanden
                                                                                                                                                                                                              exulte lors
                                                                                                                                                                                                                             UN SEUL BUT SUR UNE
et bénéficia même d’un penalty, mais il           centre-tir qui loba Sari van Veenendaal. Mais
                                                                                                                                                                                                            de la victoire
                                                                                                                                                                                                                des Pays-
                                                                                                                                                                                                                             ACTION DE JEU, SUIVIE DE
fut repoussé par Stina Lykke Petersen.
    Ce 1-0 suffit au Danemark pour décrocher
                                                  après qu’un tir dévié de Martens eut trompé
                                                  Justien Odeurs de manière similaire, Sarina
                                                                                                                                                                                                               Bas sur la
                                                                                                                                                                                                                Norvège.
                                                                                                                                                                                                                             LA SUÈDE, AUX DÉPENS
la deuxième place avec une autre victoire et      Wiegman remodela sa formation pour jouer                                                                                                                                   DE DEUX ÉQUIPES QUI
une défaite sur ce même score. Les Danoises
marquèrent rapidement contre la Belgique,
                                                  avec une seconde milieu récupératrice, et les
                                                  Néerlandaises préservèrent leur carton plein
                                                                                                                                                                                                                             AVAIENT CONTRIBUÉ À
                                                                                                  La gardienne belge, Justien Odeurs,
également grâce à un rebond consécutif à          pour conserver la première place du groupe.     tient les Danoises en échec.                                                                                               L’INTÉRÊT DE CE GROUPE.

12                                                                                                                       Pays-Bas 2017       Bilan du tournoi                                                                                                                13
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
LE PARCOURS
 JUSQU’EN FINALE

GROUPE C                                                                                     Le penalty

                                               sur une rentrée de touche. Et la formation
                                                                                             d’Eugénie Le
                                                                                             Sommer permet                                                                                  GROUPE D
                                               islandaise, solide jusqu’alors, s’effondra    à la France de
Les débutantes autrichiennes                                                                 s’imposer face à
                                               sous l’impact de deux centres et d’un
s’imposent et les Françaises                                                                 l’Islande.
                                               corner. Évoluant à trois défenseuses                                                                                                         Une Angleterre souveraine prend
s’accrochent à la deuxième place.
                                               centrales et deux latérales, l’équipe de                                                                                                     le contrôle alors que l’Espagne
                                               Freyr Alexandersson avait contré la                                                                                                          passe entre les mailles du filet.
L’histoire se répéta dans le groupe C, où
                                               technique française par son labeur, son
les favorites, les Françaises, ne parvinrent
                                               engagement et son organisation, mais                                                                                                         Le groupe D fut caractérisé par la
pas non plus à marquer sur une action
                                               un penalty annihila ses efforts. Face à la                                                                                                   domination sans partage de l’Angleterre
de jeu et où deux équipes furent bien
                                               Suisse, bien que menant au score, elle fut                                                                                                   et le suspense qui caractérisa la
mal récompensées de leurs efforts. Lors
                                               surprise à deux reprises par des centres                                                                                                     lutte des trois autres équipes pour
du premier match, le pressing haut de
                                               tirés depuis les ailes et ne put éviter la                                                                                                   la deuxième place. Concrétisant sa
l’Autriche empêcha la Suisse de poser
                                               défaite 1-2 malgré son passage en 3-4-3.                                                                                                     mainmise totale sur la partie et la
son jeu et eut pour effet de concentrer                                                      La milieu
                                                  La Suisse restait ainsi en course pour     islandaise,                                                                                    supériorité de ses individualités,
l’action dans une des deux moitiés du
                                               la qualification. Pour cela, il lui fallait   Sara Björk                                                                                     l’équipe de Mark Sampson réalisa face
terrain pendant la première mi-temps,                                                        Gunnarsdóttir.
                                               battre la France. La surprise semblait                                                                                                       à l’Écosse la victoire fleuve du tournoi
durant laquelle une relance manquée
                                               parfaite lorsqu’une obstruction d’Eve                                                                                                        (6-0) grâce à des mouvements parfois
de la gardienne helvétique permit à
                                               Perisset fut sanctionnée d’un carton                                                                                                         spectaculaires et au coup du chapeau
l’attaquante Nina Burger d’inscrire le seul                                                                                                                      L’Autrichienne Stefanie
                                               rouge et qu’Ana-Maria Crnogorčević ouvrit                                                                                                    de l’attaquante Jodie Taylor. Dans
but du match. Martina Voss-Tecklenburg                                                                                                                      Enzinger inscrit le troisième
                                               le score d’une superbe tête sur le coup                                                                              but contre l’Islande.
                                                                                                                                                                                            l’autre match de la première journée,
le reconnut : « J’ai essayé de faire
                                               franc qui s’ensuivit. La situation devenant                                                                                                  Francisco Neto donna un visage très
comprendre à mes joueuses que, face à
                                               pressante, l’équipe d’Olivier Echouafni,                                                                                                     défensif à l’équipe portugaise. Toutefois,
une telle pression, nous ne pouvions pas
continuer de tenter de construire notre jeu
                                               disposée en 4-2-3, prit le jeu à son compte
                                               et obtint de haute lutte sa place en
                                                                                                                                                     LE PORTUGAL                            cette mesure ne suffit pas face à une
                                                                                                                                                                                            Espagne qui marqua à deux reprises.
depuis l’arrière. » Même si son message
fut bien reçu, le sort des Suissesses
                                               quarts de finale grâce à un coup franc de                                                              OBTINT FACE                           À Breda, lors de son deuxième match,
parut réglé lorsque la défenseuse Rahel
                                               Camille Abily dévié dans le but par une
                                               Gaëlle Thalmann dépitée de son erreur.
                                                                                                                                                     À L’ÉCOSSE SA                          contre l’Angleterre, l’équipe de Jorge
                                                                                                                                                                                            Vilda continua à monopoliser le ballon
Kiwic fut expulsée à l’heure de jeu.
Réduites à dix, elles refusèrent pourtant
                                               Avec leur victoire 3-0 face à l’Islande,                                                                  PREMIÈRE                           (de nouveau 74 % de possession) sur
de baisser les bras, mais leurs efforts
                                               les nouvelles venues autrichiennes
                                               terminèrent premières du groupe.
                                                                                                                                                          VICTOIRE                          une pelouse détrempée. Mais, après
                                                                                                                                                                                            avoir concédé l’ouverture du score
restèrent vains face à l’imperméable
bloc défensif autrichien en 5-4-1.
                                                                                                                                                         DANS UNE                           après moins de deux minutes de
    Les autres équipes allaient elles aussi                                                                                                                 PHASE                           jeu, elle ne trouva jamais la solution
                                                                                                                                                                                            devant un bloc défensif resserré, et
souffrir face aux Autrichiennes. La France
sauva le match nul grâce à un corner                   La capitaine suisse,
                                                                                                                                                           FINALE.                          capitula une deuxième fois à cinq
                                                       Lara Dickenmann
                                                                                                                                                                                            minutes du terme de la rencontre.
après avoir concédé l’ouverture du score
                                                       (à droite) ; l’Islande                                                                                                                   Le Portugal obtint face à l’Écosse
                                                       a poussé la France                                                                                                                   sa première victoire dans une phase
                                                       dans ses derniers
                                                       retranchements.
                                                                                                                                                                                            finale en exploitant une erreur défensive
                                                                                                                                                                                            adverse et en marquant sur contre
                                                                                                                                                                                            pour l’emporter 2-1. Avec un moral
                                                                                                                                                                                            gonflé à bloc, les Portugaises réussirent
La Portugaise Carolina                                                                                                                                                                      ensuite à égaliser contre l’Angleterre,
Mendes ouvre le score                                                                                                                                                                       et les quarts de finale leur tendaient
contre l’Écosse.
                                                                                                                                                                                            les bras. Toutefois, elles concédèrent
                                                                                                                                                                                            un deuxième but peu après la pause,
                                                                                                                                                                                            alors que l’Écosse créait la surprise
                                                                                                                                                                                            face à l’Espagne en prenant l’avantage
                                                                                                                                                                                            suite à une passe en profondeur et un
                                                                                                                                                                                            rebond, un avantage qu’elle défendit
                                                                                                                                                                                            becs et ongles. Et, en marquant un
                                                                                                                                                                                            but de plus, l’équipe d’Anna Signeul
                                                                                                                                                                                            se serait même qualifiée. Toutefois,
                                                                                                                                                                                            à l’issue d’une troisième journée à
                                                                                                                                                   L’Espagnole Amanda Sampedro
                                                                                                                                                   maintient la Portugaise Sílvia Rebelo
                                                                                                                                                                                            suspense, l’Écosse et le Portugal, à
                                                                                                                                                   à distance (ci-dessus) ; l’Angleterre    égalité de points avec l’Espagne, furent
                                                                                                                                                   l’a emporté sur l’Écosse dans le duel    éliminés à la différence de buts.
                                                                                                                                                   entièrement britannique (à gauche).

14                                                                                                              Pays-Bas 2017   Bilan du tournoi                                                                                    15
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
LE PARCOURS
 JUSQU’EN FINALE

                                                       Anna Mittag accuse le                                                        LE CENTRE REPRIS DE LA        vivant dangereusement pour appliquer enfin
QUARTS DE FINALE                                       coup lors de l’élimination
                                                       inattendue de l’équipe                                                       TÊTE PAR NIELSEN A MIS        le 3-5-2 en attaque voulu par Nils Nielsen et
                                                                                                                                                                  fondé sur les montées offensives de la latérale
                                                                                                                                    FIN AU RÈGNE DE 22 ANS
                                                       d’Allemagne, alors que
                                                       Theresa Nielsen (à droite)                                                                                 droite Theresa Nielsen, sensée venir redoubler
Les outsiders montrent les dents et
                                                                                                                                    DES ALLEMANDES SUR LE
                                                       partage la joie de la victoire                                                                             la milieu de terrain droite Sanne Troelsgaard
                                                       avec les supporters danois.
les poids lourds tirent leur révérence.                                                                                                                           pour que celle-ci puisse se replacer dans
                                                                                                                                    FOOTBALL FÉMININ EN           une position plus axiale, créer le surnombre
Rares auraient été les personnes étonnées
que l’Allemagne, la France, l’Espagne et la
                                                                                                                                    EUROPE.                       à mi-terrain et ouvrir des espaces pour sa
                                                                                                                                                                  camarade. Pernille Harder, intercalée dans le
Suède se qualifient pour les demi-finales.                                                                                                                        bon timing entre les lignes allemandes, était
Mais l’inverse en surprit plus d’un.                                                                                                                              imprévisible, et l’esprit d’entreprise danois
    Le mandat de Pia Sundhage à la tête de                                                                                                                        fut récompensé peu après la pause. À la suite
l’équipe de Suède prit fin dans le stade comble                                                                                                                   d’un corner balancé dans des 16 mètres
de Doetinchem. Son dispositif témoignait                                                                                                                          très peuplés, la défenseuse centrale danoise
d’une évidente volonté offensive, avec                                                                                                                            Stine Larsen récupéra sur la droite un
Fridolina Rolfö associée en pointe à Stina                                                                                                                        dégagement allemand. Profitant de ce que
Blackstenius, et Lotta Schelin prête à jaillir sur                                                                                                                deux joueuses allemandes se montraient plus
le côté droit. Les Néerlandaises opposèrent                                                                                                                       attentives au drapeau de l’arbitre assistante
au 4-4-2 suédois leur traditionnel 4-3-3, avec                                                                                                                    qu’à l’application par l’arbitre de la règle de
deux ailières collées sur leur ligne de touche                                                                                                                    l’avantage, Larsen centra pour Nadia Nadim,
pour étirer le front de l’attaque, et avec Jackie                                                                                                                 qui égalisa de la tête. Puis, à sept minutes
Groenen et Danielle van de Donk prêtes à                                                                                                                          du terme de la rencontre, Nielsen glissa le
venir en soutien de leurs attaquantes.                                                                                                                            ballon sur la droite et continua sa course pour
    La rencontre bascula juste après une                                                                                                                          couper dans les 16 mètres et reprendre de la
première demi-heure de jeu disputée, mais                                                                                                                         tête le centre qui lui était adressé en retour.
au cours de laquelle aucune des gardiennes                                                                                                                        Le règne de 22 ans des Allemandes sur le
n’avait vraiment été mise à contribution.              Le coup de                                                                                                 football féminin en Europe venait de s’achever.
                                                       sifflet final scelle
L’arbitre allemande, Bibiana Steinhaus,                la victoire de
                                                                                                                                                                      Le quart de finale suivant allait
sanctionna une faute sur Vivianne Miedema              l’Angleterre face à                                                                                        opposer l’Autriche à l’Espagne à Tilburg.
par un coup franc à l’angle de la surface de           la France.                                                                                                 Contrairement au palpitant dialogue proposé
réparation. Profitant du mauvais placement                                                                                                                        par l’Allemagne et le Danemark, ce ne fut
de la gardienne et du mur, Lieke Martens                                                                                                                          qu’un monologue, de l’Espagne, qui se
ajusta le second poteau pour marquer                                                    La Suédoise Stina                                                         cassa les dents sur une Autriche disposée
le crucial premier but. La victoire fut                                                 Blackstenius est                                                          en un très défensif 5-4-1. L’équipe de Jorge
                                                                                        prostrée, alors que
définitivement assurée en seconde mi-temps                                              les Néerlandaises                                                         Vilda l’emporta très largement du point
grâce une contre-attaque digne d’un manuel                                              se qualifient pour le                                                     de vue des statistiques (20 tentatives de
(2-0) : reprenant d’un contrôle orienté une                                             tour suivant ; en bas                                                     buts contre 4), mais ne trouva pas la faille
                                                                                        à gauche, la capitaine
diagonale parfaitement dosée de Martens                                                 suédoise, Lotta                                                           et, après 120 minutes stériles, elle fut
depuis la droite, Shanice van de Sanden jaillit                                         Schelin.                                                                  éliminée 3-5 à l’issue de la séance de tirs
à pleine vitesse dans les 16 mètres suédois,                                                                                                                      au but, Manuela Zinsberger ayant arrêté
et son centre précis à ras de terre trouva                                                                                                                        le penalty tiré par Silvia Meseguer.
Miedema pour conclure à bout portant.                                                                                                                                 Même scénario à Deventer, où la France
    La rencontre à Rotterdam entre                                                                                                                                domina l’Angleterre en termes de possession
l’Allemagne et le Danemark fut repoussée                                                                                                                          et de tentatives de but, mais ne trouva
du samedi soir au dimanche à midi en                                                                                                                              pas la solution face à une défense adverse
raison de précipitations torrentielles. Et                                                                                                                        regroupée en 4-1-4-1 et se retrouva crucifiée
                                                                                                                                        Manuela Zinsberger
ceux qui avaient prolongé leur grasse                                                                                                   arrête le tir de Silvia   par une contre-attaque anglaise. Après
matinée manquèrent l’entrée en matière                                                                                                  Meseguer et offre ainsi   une récupération à mi-terrain, la latérale
                                                                                                                                        la victoire à l’équipe
tonitruante des Allemandes. La latérale                                                                                                                           droite Lucy Bronze revint à l’intérieur
                                                                                                                                        d’Autriche lors de la
gauche Isabel Kerschowski, qui joue du pied                                                                                             séance de tirs au but     pour glisser le ballon entre la défenseuse
droit, repiqua au centre pour décocher un                                                                                               au terme d’un quart de    centrale et la latérale pour l’attaquante
                                                                                                                                        finale sans but.
tir que la gardienne Stina Lykke Petersen ne                                                                                                                      Jodie Taylor, qui ne se fit pas prier pour
                                                     Amandine Henry
put que détourner dans ses propres filets.           suit Jordan Nobbs                                                                                            battre Sarah Bouhaddi. Une fois de plus,
Il convient toutefois de porter au crédit de         comme son ombre.                                                                                             la France trébuchait en quart de finale.
cette dernière qu’elle se rattrapa par la                                                                                                                         L’Angleterre, avait, selon les termes de Mark
suite et réalisa de belles parades pendant                                                                                                                        Sampson, « arraché une nouvelle victoire »
les 87 minutes qui restaient à jouer.                                                                                                                             et s’était offert le droit de défier l’équipe de
    Il fallut une demi-heure à un Danemark                                                                                                                        l’association organisatrice en demi-finale.

16                                                                                              Pays-Bas 2017    Bilan du tournoi                                                                              17
BILAN DU TOURNOI - UEFA.com
LE PARCOURS
 JUSQU’EN FINALE

DEMI FINALES
                                                                    LE DUEL ENTRE
                                                                    LUCY BRONZE ET
DANEMARK –                                                                                                                                                           PAYS-BAS –
AUTRICHE : 0-0                                                      LIEKE MARTENS                                                                                    ANGLETERRE : 3-0
(le Danemark l’emporte 3-0 aux tirs au but)                         FUT L’UN DES PLUS
Le Danemark commença par se faire
                                                                    PASSIONNANTS DU                                                                                  Une foule d’un peu plus de
                                                                                                                                                                     27 000 spectateurs créa une superbe
des frayeurs à Breda. Toutefois, Sarah                              TOURNOI.                                                                                         atmosphère pour la demi-finale qui
Puntigam, qui avait pourtant marqué le                                                                                                                               opposait les Pays-Bas à l’Angleterre à
penalty décisif lors de l’épreuve des tirs                                                                                                                           Enschede, une rencontre qui eut tout
au but contre l’Espagne, tira au-dessus de                                                                                                                           d’une finale avant l’heure. Face au
la transversale sur le penalty accordé à                                                                                                                             4-4-2 anglais, le 4-3-3 néerlandais géra
l’Autriche. Nadia Nadim et Pernille Harder                                                                                                                           efficacement son infériorité numérique
tentaient de trouver des espaces entre les                                                                                                                           théorique au milieu du terrain grâce au
lignes de défense autrichiennes compactes,                                                                                                                           placement intelligent des ailières et des
et l’équipe de Nils Nielsen sembla plus                                                                                                                              latérales, et le duel entre Lucy Bronze
proche de l’ouverture du score que des                                                                                                                               et Lieke Martens fut l’un des plus
adversaires qui misaient sur les appels en                                                                                                    En demi-finale         passionnants du tournoi. Danielle van de
                                                                                                                                              face aux
contre de l’attaquante Nina Burger. Mais                                                                                                      Anglaises,
                                                                                                                                                                     Donk et Jackie Groenen se montrèrent
l’efficacité des Autrichiennes pâtit, dans                                                                                                    Vivianne               impériales à la construction sous la
les 30 derniers mètres, d’une certaine                                                                                                        Miedema ouvre          houlette de Sarina Wiegman, assurant
                                                                                                                                              le score pour les
précipitation dans les passes et de tirs de                                                                                                   Néerlandaises
                                                                                                                                                                     les transitions verticales en attaque et
loin imprécis, et, comme les Danoises ne                                                                                                      (ci-dessus), qui       apportant le soutien nécessaire dans
réussirent pas à frapper un coup décisif,                                                                                                     se sont battues        les 30 derniers mètres. L’Angleterre
                                                                                                                                              comme des
il fallut recourir à la prolongation. Nicole                                                                                                  lionnes grâce
                                                                                                                                                                     s’appuya sur des diagonales précises
Billa ayant rallongé en première mi-                                                                                                          au soutien d’un        pour renverser le jeu d’un côté à
temps la liste des blessées autrichiennes,                                                                                                    public record.         l’autre et sur des attaques directes
Dominik Thalhammer avait décidé de                                                                                                                                   tranchantes, Francesca Kirby n’hésitant
ne faire rentrer que deux de ses quatre                                                                                                                              pas à décrocher pour rester disponible
remplaçantes. Il l’admit : « Le jeu autrichien                                                                                                                       dans le sillage des menaçantes courses
                                                               Theresa Nielsen et
est très physique, et mes joueuses étaient                     ses coéquipières du
                                                                                                                                                                     en profondeur de Jodie Taylor.
fatiguées. » Lors d’une séance de tirs                         Danemark laissent                                                                                        Les Pays-Bas trouvèrent l’ouverture,
au but où seulement trois des sept tirs                        éclater leur joie                                                                                     si précieuse, à la suite d’une diagonale
                                                               d’être en finale
trouvèrent le chemin du filet, l’Autriche,                     après avoir battu les
                                                                                                                                                                     de Martens sur le côté droit, où Groenen
qui en avait manqué trois, s’inclina 0-3.                      Autrichiennes aux                                                                                     avait permuté avec l’ailière Shanice van
                                                               tirs au but.                                                                                          de Sanden. Le centre de Groenen fut
                                                                                                                                                                     repris de la tête par Vivianne Miedema,
                                                                                                                                                                     dont la tête croisée loba la gardienne.
                                                                                  L’Autrichienne
                                                                                  Sarah
                                                                                                                                                                     Certes, l’Angleterre toucha le cadre des
                                                                                  Puntigam (à                                                                        buts néerlandais à la suite d’un corner
                                                                                  gauche), aux                                                                       obtenu sur un temps fort en seconde
                                                                                  prises avec la
                                                                                  Danoise Line
                                                                                                                                                                     mi-temps, mais sa tentative de revenir
                                                                                  Røddik.                                                                            au score fut plombée par une erreur
                                                                                                                                                                     de Jade Moore en défense, qui tenta
                                                                                                                                                                     de remettre le ballon de la tête à sa
                                                                                                                                                                     gardienne. Van de Donk accepta ce
                                                                                                                                                                     cadeau, et l’addition fut encore alourdie
                                                                                                                                                                     après un centre détourné dans ses
                               Stina Lykke Petersen sauve le tir au but de                                                                                           propres buts par la défenseuse centrale
                                                        Viktoria Pinther.                                                                                            Millie Bright pendant les arrêts de jeu.
                                                                                                                                                                     Après toutes ces péripéties, l’équipe
                                                                                                                                      Danielle van de Donk exulte    hôte et le Danemark se retrouvaient en
                                                                                                                                           après avoir marqué le     finale, mais cette fois-ci, la confrontation
                                                                                                                                      deuxième but des Pays-Bas
                                                                                                                                              contre l’Angleterre.
                                                                                                                                                                     aurait le titre européen pour enjeu.

18                                                                                                 Pays-Bas 2017   Bilan du tournoi                                                                           19
LA
 FINALE

                                                                                                                            Les Néerlandaises en liesse
                                                                                                                                      avec le trophée !

UNE MACHINE
NÉERLANDAISE
À PLEIN RÉGIME
L’équipe du pays organisateur fait preuve de sang-
froid et remporte le titre pour la première fois.

Une longue saison s’est achevée sur         néerlandaise. Pour la première fois
une partition inattendue, comme si          du tournoi, l’équipe hôte se trouvait
l’on était soudainement passé du            menée au score. Le décor était planté
chant grégorien au rock’n’roll. Pour        pour une finale qui allait présenter,
se mettre au diapason, le ciel gris et      selon les termes de Nils Nielsen,
la pluie, qui avaient marqué le tournoi,    l’entraîneur du Danemark, « deux
firent soudain place à un soleil radieux,   équipes qui ont cherché à tout prix à
ajoutant encore de la chaleur à la marée    marquer plus de buts que l’adversaire. »
rouge et orange qui envahit le stade           Ces intentions offensives se
d’Enschede. Plus de 28 000 spectateurs      traduisirent différemment de part et
assistèrent à une finale qui n’allait pas   d’autre. À certains égards, le Danemark
s’inscrire dans le fil des 30 matches       se fit davantage entendre lors des
précédents, mais constituer un              45 premières minutes de ce dialogue.
événement passionnant et à part.            Ses transitions offensives furent fluides,
   Il ne fallut pas plus de deux minutes    rapides et menaçantes à chaque fois
pour s’en rendre compte. Le Danemark,       qu’une opportunité se présenta. Comme
jouant haut et sa gardienne Stina Lykke     lors des matches précédents, la latérale
Petersen ratissant l’espace situé devant    droite Theresa Nielsen monta pendant
sa surface de réparation, tira un coup      la phase de construction pour donner à
de semonce en lançant une dangereuse        son équipe une configuration offensive
contre-attaque à travers les premières      en 3-5-2, Troelsgaard repiquant vers
lignes bataves. Et trois minutes plus       le centre pour ouvrir des espaces.
tard, il concrétisa ses menaces. Katrina    La défenseuse centrale Simone Boye
Veje déboula sur le côté gauche, et         Sørensen fit étalage de sa capacité
son centre trouva Pernille Harder. La       à porter le ballon vers l’avant et à
capitaine danoise prolongea jusqu’à la      déclencher des mouvements offensifs
milieu de terrain Sanne Troelsgaard,        grâce à ses passes bien dosées. Sur le
qui fut victime d’une « semelle ». Le       flanc gauche, la qualité des dribbles
penalty tiré en force par Nadia Nadim       et la vélocité de Veje posaient des
ne laissa aucune chance à la gardienne      problèmes à l’adversaire. L’attaquante

20                                                                                       Pays-Bas 2017   Bilan du tournoi                                 21
LA
 FINALE

Nadim se montrait menaçante dès                  Wiegman allait pouvoir remettre                                                                                Curieusement, l’équipe batave, à l’instar
qu’on lui laissait assez d’espace pour
se retourner, dribbler et tirer. Et, par-
                                             certaines choses en place. En effet,
                                             malgré deux buts marqués, le
                                                                                                                                                                de la latérale gauche Van Es, heureuse
                                                                                                                                                                d’avoir à prendre en charge une ailière
                                                                                                                                                                                                             STATISTIQUES
dessus tout, Harder mettait à l’épreuve      4-3-3 néerlandais ne tournait pas                                                                                  plutôt que de devoir couvrir un espace       DU MATCH
le dispositif défensif néerlandais avec      rond. Certes, les ailières paraissaient                                                                            vide, se trouva plus à l’aise face à
sa capacité à récupérer le ballon dans       menaçantes dans les 30 derniers                                                                                    une configuration plus habituelle. La
les situations les plus improbables,         mètres, mais la disposition haut dans                                                                              machine néerlandaise avait trouvé son        PAYS-BAS –
à affronter l’adversaire et à trouver        le terrain des joueuses de Nielsen                                                                                 rythme de croisière : les défenseuses
                                                                                                                                                                                                             DANEMARK : 4-2
                                                                                                                                                                                                             6 août 2017
et à exploiter intelligemment                contraignait Martens à évoluer plus                                                                                centrales alimentaient les ailes avec des    Stade du FC Twente, Enschede
les espaces entre les lignes.                bas que d’habitude. Veje mettait la                                                                                diagonales judicieuses, les milieux de
   Sur le plan défensif, l’équipe de         latérale droite Desiree van Lunteren                                                                               terrain distribuaient de bons ballons et     buts
Nielsen se regroupait rapidement en          à rude épreuve. Et Harder, toujours                                                                                se portaient rapidement en soutien, et       0-1 Nadim 6e (P), 1-1 Miedema
                                             à l’affût entre les lignes, forçait la                                                                                                                          10e, 2-1 Martens 28e,
4-4-2 et s’opposait aux contres en                                                                                                                              Miedema, qui faisait des appels efficaces
                                                                                                                                                                                                             2-2 Harder 33e, 3-2 Spitse 51e,
mettant immédiatement la pression            milieu récupératrice Spitse à jouer                                                                                et protégeait bien son ballon, effectuait    4-2 Miedema 89e
sur la porteuse du ballon, en effectuant     plus bas que d’habitude, ce qui étirait                                                                            sa meilleure prestation du tournoi.
des courses de récupération bien             le triangle à mi-terrain et permettait                                                                                 Enflammées par la foule, les deux        pays-bas
dosées et en fermant les espaces.            à Kildemoes et à Sofie Pedersen                                                                                    équipes jetèrent toutes leurs forces         Van Veenendaal ; Van
                                             de perturber les transmissions de                                                                                                                               Lunteren (Janssen 57e),
Pressant haut, les deux attaquantes                                                                                                                             dans la bataille. Nielsen, en maillot et
                                                                                                                                                                                                             Dekker, Van der Gragt, Van
contrôlaient efficacement la défense         Groenen et de Danielle van de Donk.                                                                                short noirs, donnait constamment des         Es (Van den Berg 90e+4) ;
centrale néerlandaise, et les milieux            Une fois les ajustements tactiques                                                                             directives depuis la ligne de touche.        Groenen, Van de Donk, Spitse ;
excentrées resserraient leur toile pour      nécessaires effectués, le verrou sauta                                                                             De l’autre côté, les caméras devaient        Van de Sanden (Jansen 90e),
former un bloc défensif compact.                                                                                                                                plonger dans l’ombre de l’avant-toit         Miedema, Martens
Mais, comme pour faire exception                                                                                                                                protégeant le banc néerlandais pour
                                                                                                                                                                                                             danemark
à ce que l’on a vu tout au long du                                                                                                                              localiser Wiegman sur son siège.             Petersen ; Nielsen,
                                                                                                                                       Dominique Janssen (à
tournoi, la finale ne s’est pas jouée                                                                                                 gauche) tente de gêner
                                                                                                                                                                Un frisson parcourut l’échine des            S. B. Sørensen (Røddik 77e),
sur l’efficacité des blocs défensifs.                                                                                                 la course de la Danoise   supporters locaux lorsque le tir puissant    Larsen, Sandvej ; Troelsgaard,
   L’équipe de Sarina Wiegman, bien que                                                                                                         Katrine Veje.   de Troelsgaard frôla la lucarne. Puis,       Kildemoes (Thøgersen 61e),
                                                                                                                                                                                                             Pedersen (Christiansen 82e),
chahutée par son fougueux outsider, sut                                                                                                                         soudain, alors que l’on s’acheminait vers
                                                                                                                                                                                                             Veje ; Harder, Nadim
répliquer à ce coup encaissé d’entrée                                                                                                                           la fin de la finale, une jolie combinaison
de jeu. D’abord par Sherida Spitse,                                                                                                                             impliquant quatre joueuses à mi-terrain      cartons jaunes
qui, abandonnant sa position de milieu                                                                                                                          s’acheva par une longue passe par-           Groenen 14e, Dekker 43e, Van
défensive, trouva Jackie Groenen                                                                                                                                dessus la défense pour Miedema, qui mit      der Gragt 72e (NED) ; Nadim
                                                                                                                                                                                                             45e (DEN)
après avoir récupéré le ballon sur le                                                                                                                           Cecilie Sandvej dans le vent en repiquant
côté droit. La numéro 14 néerlandaise                                                                                                                           au centre avant de sceller le score par      arbitre
loba la latérale gauche adverse, et                                                                                                                             une frappe du droit au premier poteau.       Esther Staubli (SUI)
Shanice van de Sanden, faisant valoir                                                                                                                               Dans l’attente du coup de sifflet
sa pointe de vitesse, délivra un centre                                                                                                                         final, le banc néerlandais se leva et        affluence
                                                                                                                                          Nadia Nadim (n° 9)
                                                                                                                                                                                                             28 182 spectateurs
à ras terre au second poteau repris                 Le coup franc tiré par Sherida Spitse                                                a ouvert le score du   forma une chaîne le long de la ligne
victorieusement par l’attaquante                    donne l’avantage aux Néerlandaises 3-2.                                                 point de penalty.   de touche. Quand il retentit, Nielsen        NED                            DEN
Vivianne Miedema. Ensuite, une autre                                                                                                                            et Wiegman se donnèrent l’accolade.
                                                                                                                                                                Les joueuses danoises, emmenées                 4            BUTS             2
combinaison sur le côté droit déboucha
sur une passe latérale à Lieke Martens,                                                                                                                         par Harder pour aller chercher leur            10         TENTATIVES         11
laquelle pivota et arma un tir croisé qui                                                                                                                       médaille d’argent, eurent droit à une
trouva le petit filet. La réplique danoise                                                                         sur une balle arrêtée. Les Pays-Bas          standing ovation pour leur contribution         7          CADRÉES            4
vint cinq minutes plus tard, après un                                                                              ayant obtenu un coup franc face au           à un spectacle si palpitant. Lorsque
                                                                                                                                                                                                                2        NON CADRÉES          6
pressing efficace de Troelsgaard et de                                                                             but, le Danemark érigea un mur de            Wiegman, prolongeant la tradition des
Maja Kildemoes : cette dernière dribbla                                                                            cinq joueuses auquel vint se joindre         entraîneures victorieuses à l’EURO,             1          CONTRÉES           1
                                                                          Kika van Es savoure
Kika van Es, qui s’était avancée, et                                    la victoire (au centre),                   la défenseuse centrale néerlandaise          reçut sa médaille d’or, elle la contempla
                                                                                                                                                                avec un air incrédule. Et lorsque que           0        CADRE DU BUT         0
envoya le ballon dans l’espace délaissé                                        alors que Sanne                     Anouk Dekker. Comme contre la
par la latérale gauche. Harder marqua                                  Troelsgaard (ci-contre)                     Suède, Spitse enroula sa frappe au           la Joueuse du match, Spitse, et la
                                                                       doit digérer la défaite.                                                                                                                 0          CORNERS            4
intelligemment un temps d’arrêt dans                                                                               second poteau. Dekker s’effaça dans          capitaine de l’équipe, Mandy van den
sa course pour éviter le hors-jeu, puis                                                                            le bon timing pour laisser passer le         Berg, levèrent le trophée dans le               3      CARTONS JAUNES         1
partit affronter victorieusement Sari
van Veenendaal. Cela faisait quatre buts
                                                                                 LORSQUE WIEGMAN REÇUT             ballon : 3-2 pour les Pays-Bas.
                                                                                                                      Réagissant à ce but, Nielsen fit entrer
                                                                                                                                                                ciel d’Entschede, mettant du même
                                                                                                                                                                coup un terme à des décennies de
                                                                                                                                                                                                             80 % TAUX DE RÉUSSITE DES PASSES 76 %

en l’espace de 33 minutes en conclusion                                         SA MÉDAILLE D’OR, ELLE LA          Frederikke Thøgersen à la place de           domination allemande, les chants               16      FAUTES COMMISES       10
d’un tournoi bien pauvre sur ce plan ! Le
score ne bougea plus avant que l’arbitre
                                                                                  CONTEMPLA AVEC UN AIR            Kildemoes sur la droite de son 4-3-3, et
                                                                                                                   Harder se positionna dans le sillage de
                                                                                                                                                                commencèrent à résonner. Et ce
                                                                                                                                                                n’étaient pas des chants grégoriens.           50      POSSESSION EN %      50

suisse Esther Stäubli ne siffle la pause.                                                     INCRÉDULE.           Nadim pour former un losange offensif.

22                                                                                                 Pays-Bas 2017   Bilan du tournoi                                                                                                                  23
L’ENTRAÎNEURE
 VICTORIEUSE

                                                                                                                                                                           l’analyse des performances des joueuses, et
                                                                                                                                                                           les spécialistes en formation des entraîneurs
                                                                                                                                                                           du KNVB ont apporté leur pierre à l’édifice en
                                                                                                                                                                           passant les adversaires potentiels à la loupe.
                                                                                                                                                                               Sarina Wiegman était aussi consciente que
                                                                                                                                                                           la préparation de l’équipe du pays organisateur
                                                                                                                                                                           comportait une dimension particulière. « Jouer
                                                                                                                                                                           à domicile est bien évidemment synonyme de
                                                                                                                                                                           pression. Pour cette raison, nous avons fait
                                                                                                                                                                           appel à un préparateur mental. Nous avons bien
                                                                                                                                                                           préparé les matches, et les joueuses savaient
                                                                                                                                                                           ce qu’elles avaient à faire. Mais il était aussi
                                                                                                                                                                           important qu’elles puissent faire face à ce
                                                                                                                                                                           qui les attendrait en dehors du terrain. » Elle
                                                                                              Sarina Wiegman porte
                                                                                                                       « Avant le tournoi, nous avons défini nos           consacra beaucoup de temps à la préparation
                                                                                           fièrement le trophée (en
                                                                                             médaillon), après avoir   objectifs. Nous voulions montrer qui nous           collective d’un groupe très combatif, tout en
                                                                                            conduit son équipe à six   sommes, ce que nous savons faire et que             définissant le travail en amont du tournoi en
                                                                                           victoires en six matches.
                                                                                                                       nous avons un vrai esprit d’équipe. » Objectif      fonction des besoins individuels de ses joueuses.
                                                                                                                       atteint : les Pays-Bas ont remporté leurs               Après une entrée en lice empreinte de
                                                                                                                       six rencontres, marqué treize buts en n’en          nervosité face aux Norvégiennes médaillées
                                                                                                                       concédant que trois, et sont devenus le             d’argent en 2013, elle déclara : « Nous avons
                                                                                                                       quatrième pays à soulever le trophée et le          joué en équipe, nous nous sommes bien battues,
                                                                                                                       premier pays organisateur vainqueur depuis          et nous avons voulu pratiquer un bon football. »
                                                                                                                       l’Allemagne en 2001. Pour Sarina Wiegman, qui       D’une manière générale, ce sont là les points
                                                                                                                       n’avait repris les rênes de l’équipe que six mois   forts qui permirent aux Pays-Bas de remporter
                                                                                                                       avant la phase finale, l’exploit est de taille.     le titre. Pour leur entraîneure nationale, cette
                                                                                                                           Mais il serait faux de réduire son expérience   victoire contre la Norvège a permis de franchir un
                                                                                                                       avec l’équipe nationale à ces seuls six mois,       palier et a certainement été une étape majeure
                                                                                                                       puisqu’elle en a porté le maillot à 104 reprises    dans un parcours débuté en 2007 et poursuivi
                                                                                                                       entre 1987 et 2001 en tant que milieu de            lors de l’EURO 2009 en posant les fondations
                                                                                                                       terrain ou défenseuse. Par ailleurs, elle a         défensives sur lesquelles les traditionnelles
                                                                                                                       joué aux États-Unis, plus précisément en            qualités offensives des Pays-Bas ont pu se
                                                                                                                       Caroline du Nord, dans un pays où le football       développer jusqu’en 2017. « Nous avons grandi
                                                                                                                       féminin est bien plus professionnalisé. Enfin,      en évoluant en 4-3-3, explique Sarina Wiegman,
                                                                                                                       en accomplissant sa formation pragmatique           mais parfois, cela devient un 4-4-2 ou un 4-5-1,
                                                                                                                       avec l’équipe masculine du Sparta Rotterdam,        puis encore autre chose. Nous débutons en 4-3-
                                                                                                                       elle a été la troisième femme aux Pays-             3, mais cela change constamment. Il faut être
                                                                                                                       Bas, après Vera Pauw et Hesterine de Reus,          capable de s’adapter. » Ce constat vaut également
                                                                                                                       à obtenir une licence Pro de l’UEFA.                pour sa composition d’équipe, qui l’obligea à
                                                                                                                           Sarina Wiegman avait aussi été entraîneure      prendre des décisions courageuses, comme
                                                                                                                       assistante de l’équipe nationale depuis août        lorsqu’elle n’aligna pas sa capitaine, Mandy van
                                                                                                                       2014 avant d’en prendre la tête. Promue             den Berg. « Elle ne figurait plus sur la feuille de

                   L’ASCENSION
                                                                                                                       entraîneure principale le 13 janvier 2017, elle     match, mais elle a toujours été là pour l’équipe et
                                                                                                                       a mis un accent particulier sur l’encadrement       pour répondre aux médias. Son exemple montre
                                                                                                                       de l’équipe. Pour l’assister, elle misa sur         bien en quoi nous avons été une équipe si forte. »
                                                                                                                       l’expérience des grands tournois de Foppe               Mais Sarina Wiegman a aussi su garder les
                                                                                                                       de Haan, un entraîneur qui a remporté le            pieds sur terre. Son calme dans la surface

                 FULGURANTE DE
                                                                                                                       Championnat d’Europe des M21 de l’UEFA              technique a lui aussi été déterminant. « Nous
                                                                                                                       en 2006 et en 2007, et l’enthousiasme, plus         avons tenté de ne pas nous mettre trop de
                                                                                                                       juvénile, de l’entraîneur du FC Twente, Arjan       pression en affirmant que nous voulions juste
                                                                                                                       Veurink. Elle a su tenir compte des acquis          faire du mieux que nous pouvions et nous

                 SARINA WIEGMAN
                                                                                                                       en matière de football féminin en général,          montrer sous notre meilleur jour. Cela nous
                                                                                                                       mais aussi d’autres spécialités sportives           a menées au titre. Mais l’essentiel est que
                                                                                                                       grâce à Minke Booij et à Peter Blangé, des          les gens se sont mis à apprécier le football
                                                                                                                       managers de la performance par ailleurs             féminin, et j’espère que cet aspect contribuera
                                                                                                                       médaillés olympiques, pour la première en           à son développement. » Indéniablement,
          Après seulement six mois à la tête de l’équipe des Pays-Bas, Sarina Wiegman                                  hockey sur gazon, pour le second en volley-         l’équipe et son entraîneure, Sarina Wiegman,
                mène ses joueuses à leur premier titre dans la catégorie senior.                                       ball. L’Université de Leyden fut chargée de         se sont montrées sous leur meilleur jour.

24                                                                         Pays-Bas 2017   Bilan du tournoi                                                                                                                25
ANALYSE

                                    QUESTIONS
                                   TECHNIQUES
                       Même s’il y a eu peu de buts et si les défenses ont pris le dessus,
                       les observateurs techniques de l’UEFA ont malgré tout relevé de
                       nombreux points positifs lors de cette phase finale aux Pays-Bas.

     LA PAROLE                              été celle d’un football basé sur
                                            des combinaisons collectives et la
                                                                                   championne de Sarina Wiegman
                                                                                   (53 % en moyenne), mais le fait
     À LA DÉFENSE                           conservation du ballon, mettant        que les Pays-Bas aient partagé à
                                            l’accent sur les passes pour se        50-50 le ballon avec l’Angleterre
                                            mettre en position de marquer ; la     et le Danemark en demi-finale puis
     Une possession stérile.                seconde a été celle d’équipes qui      en finale donne à penser que la
                                            ont cherché à rester compactes, à      possession n’a pas été un objectif en
     « Le tournoi a confirmé                fermer les espaces, à défendre bas     soi. Sur les 26 matches dans lesquels
     l’évolution graduelle vers un          et à frapper sur contre-attaques.      au moins un but a été marqué, huit
     jeu de combinaisons basé sur la        D’une manière générale, ce style       ont été remportés par l’équipe
     possession du ballon [...]. » Cette    défensif a pris le pas sur celui des   qui a le moins eu le ballon, neuf si
     observation, formulée dans le          équipes plus offensives et qui, à      l’on inclut le quart de finale entre
     rapport technique sur l’EURO           mon avis, cherchent à offrir aux       l’Autriche et l’Espagne (0-0, puis tirs
     féminin 2013, a été franchement        spectateurs un jeu plus attrayant. »   au but). Les différences en termes
     démentie par une édition 2017 qui         Cette polarisation aura été         de possession ont été significatives :
     a présenté un visage très différent.   en fin de compte le principal          l’Angleterre a battu l’Espagne avec
     L’entraîneur de l’Espagne, Jorge       sujet du tournoi. Comme l’a fait       une possession de 26 % ; l’Écosse
     Vilda, a parfaitement résumé une       remarquer Jarmo Matikainen, un         en a fait de même avec 31 % ; le
     phase finale au cours de laquelle      des observateurs techniques de         Danemark a éliminé l’Allemagne avec
     « deux approches différentes ont       l’UEFA : « En Suède, nous avions       une possession de 42 % ; la Russie
     été privilégiées : la première a       déjà pu constater la qualité de la     l’a emporté face à l’Italie avec 39 %
                                            discipline défensive. Aux Pays-Bas,    de possession. L’Autriche atteint les
                                            elle s’est encore améliorée. »         demi-finales et a quitté le tournoi
                                            Venons-en aux faits : la France,       sans être battue, avec une possession
                                            l’Allemagne et l’Espagne ont été       moyenne de 40 %, et encore, grâce
                                            les seules à fonder leur jeu sur la    aux 51 % du match contre l’Islande.
                                            possession du ballon, dans la mesure   Dans les douze rencontres qu’elles
                                             où, sur ce plan, elles n’ont jamais   ont disputées, les trois équipes qui
                                            enregistré un taux inférieur à 50 %.   ont privilégié la conservation du
                                            Cela a aussi été le cas de l’équipe    ballon ont marqué dix buts, dont                             La Française Eugénie
                                                                                                                                                Le Sommer à la lutte
                                                                                                                                                  contre la Suissesse
                                                                                                                                                 Ramona Bachmann.

26                                                                                                         Pays-Bas 2017     Bilan du tournoi                           27
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler