CREDIT MUTUEL OCEAN INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE 2013

 
CREDIT MUTUEL OCEAN

   INFORMATIONS RELATIVES
     AU PILIER 3 DE BALE II
        EXERCICE 2013
Gestion des risques .............................................................................................................................. 3
  Politiques et dispositifs mis en place pour la gestion des risques ...................................................... 3
  Structure et organisation de la fonction chargée de la gestion du risque ........................................... 3
  Champ et nature des systèmes de déclaration et de mesure des risques ......................................... 4
  Les politiques en matière de couverture et de réduction des risques ainsi que les politiques et
  dispositifs mis en place afin d’assurer leur efficacité continue ........................................................... 4

Champ d’application ............................................................................................................................. 5

Composition des fonds propres .......................................................................................................... 6
  Les fonds propres de base .................................................................................................................. 6
  Les fonds propres de base admis avec plafond ................................................................................. 6
  Composition des fonds propres complémentaires .............................................................................. 6
  Déductions .......................................................................................................................................... 7

Adéquation du capital ........................................................................................................................... 8

Risque de concentration ..................................................................................................................... 10
  Expositions par catégorie .................................................................................................................. 10
  Expositions par pays de résidence de la contrepartie ...................................................................... 11
  Expositions par secteur ..................................................................................................................... 12
  Ventilation du portefeuille Clientèle de détail .................................................................................... 14

Approche standard .............................................................................................................................. 15
  Expositions en approche standard .................................................................................................... 15

Système de notation ........................................................................................................................... 16
  Description et contrôle du système de notation ................................................................................ 16
  Valeurs exposées au risque par catégorie ........................................................................................ 18
  Valeurs exposées au risque traitées en approche notations internes avancée par catégorie et par
  note interne (hors expositions en défaut) .......................................................................................... 19

Risque de contrepartie des salles de marché .................................................................................. 24

Techniques de réduction du risque de crédit ................................................................................... 25
  Compensation ........................................................................................... Erreur ! Signet non défini.
  Description des principales catégories de sûretés prises en compte par l’établissement ................ 25
  Procédures appliquées en matière de valorisation et de gestion des instruments constitutifs de
  sûretés réelles ................................................................................................................................... 25
  Les principales catégories de fournisseurs de protection ................................................................. 25

Titrisation ............................................................................................................................................. 26
   Objectifs poursuivis ........................................................................................................................... 26
   Procédures de suivi et de contrôle des activités de marchés ........................................................... 26
   Politiques de couverture du risque de crédit ..................................................................................... 26
   Approches et méthodes prudentielles ............................................................................................... 26
   Principes et méthodes comptables ................................................................................................... 26
   Expositions par type de titrisation ..................................................................................................... 27

Risque opérationnel ............................................................................................................................ 28
  Description de la méthode AMA ........................................................................................................ 28
  Périmètre d’homologation en méthode AMA .................................................................................... 28
  Politique en matière de couverture et de réduction des risques opérationnels ................................ 28
  Utilisation des techniques d’assurance ............................................................................................. 29

Actions.................................................................................................................................................. 30

Risque de taux du banking book ....................................................................................................... 31

Crédit Mutuel Océan                                                                                                                         Pilier 3 – p.2
L’accord de Bâle a introduit, en janvier 1998, un ratio minimal de fonds propres par rapport à l’ensemble des
crédits accordés (ratio Cooke).

Cette réglementation a été parallèlement adoptée (de façon différente) en droit européen, puis transposée en droit
français (règlement CRB 91.05 et 95.02) ; c’est ainsi que le Crédit Mutuel applique, depuis le 1er janvier 1993, le
ratio de solvabilité européen (RSE).

Afin de mieux prendre en compte la dimension de la qualité de l’emprunteur, un nouveau dispositif d’adéquation
des fonds propres « Bâle II », incluant notamment la mise en place d’un système de notations internes propre à
chaque établissement, a été instauré par le Comité de Bâle et par la Commission européenne. La transposition
française de ces nouvelles normes prudentielles a été publiée via un arrêté du Comité Consultatif de la
Législation et de la Réglementation Financières (CCLRF) le 20 février 2007.

L’arrêté décrit les trois piliers :

        - Le pilier I introduit de nouvelles exigences minimales de fonds propres, se matérialisant par le calcul
          d’un ratio de solvabilité incluant le risque de crédit, le risque de marché et le risque opérationnel ;
        - Le pilier II impose aux banques de conduire leur propre appréciation du « capital économique » et
          d’avoir recours à des scénarii de stress pour apprécier leurs besoins en fonds propres en cas de
          dégradation de la conjoncture économique ; il permet d’apprécier un dispositif interne de couverture
          des risques par des fonds propres économiques
        - Le pilier III consiste à renforcer la discipline de marché par la publication d’un niveau élevé
          d’informations (transparence) sur le profil de risque de chaque établissement assujetti.

Le présent rapport répond aux exigences du titre IX de l’arrêté du 20 février 2007 relatif aux exigences de fonds
propres applicables aux établissements de crédit et aux entreprises d’investissement, et s’applique sur base
consolidée à notre établissement.

Afin de répondre à l’exigence de transparence, le Crédit Mutuel Océan (CMO) communique, au travers de ce
rapport, des informations qualitatives et quantitatives relatives notamment à la gestion de ses risques, à la
composition de ses fonds propres et leur affectation aux divers risques.

Gestion des risques
                                                             -    Ce processus tient compte des risques
Politiques et dispositifs mis en                                  potentiels auxquels le CMO est exposé et des
place pour la gestion des risques                                 enseignements des années passées, et s’appuie
                                                                  sur l’organisation et les dispositions nationales
                                                                  existantes (déclinaison régionale).
Dans un souci permanent de gestion et de maîtrise
des risques, une révision de la politique du risque          Structure et organisation de la
est mise en œuvre chaque année. Elle s’adapte                fonction chargée de la gestion du
notamment à l’environnement économique et
financier actuel et s’articule autour de 3                   risque
dispositions :
- Des limites globales qui consistent au niveau
     du CMO à décliner les limites définies par la           La Direction Conformité, Contrôle Permanent et
     Confédération Nationale du Crédit Mutuel                Coordination des dispositifs Risques intervient dans
     (CNCM) sur les principaux risques du Crédit             le cadre du dispositif de surveillance des risques
     Mutuel.                                                 (C.R.B.F 97-02).
- Des dispositions complémentaires qui
     s’articulent autour d’un dispositif de limites          Une surveillance des dispositifs risques est assurée
     internes et d’un suivi d’indicateurs qualitatifs et     par la direction Conformité, Contrôle Permanent,
     quantitatifs crédit.                                    Coordination des dispositifs Risques auprès de
- Des mesures opérationnelles mises en œuvre                 l’organe exécutif et de l’organe délibérant.
     par les directions en fonction des risques de
     crédits identifiés.
                                                             .

Crédit Mutuel Océan                                                                                    Pilier 3 – p.3
Le système de reporting sur les risques
                                                          opérationnels est basé sur les données provenant de
Le suivi du risque de crédit est assuré par le Comité     trois applications servant les trois fonctions
opérationnel de risques sur opérations de crédit à la     principales de la gestion des risques opérationnels :
clientèle. Cette instance est une émanation de            sinistres avérés, risques potentiels, actions de
l’organe exécutif. Elle se réunit 4 fois par an. Elle     réduction. Ces données sont réunies dans un
est constituée de 3 Directeurs centraux, du               entrepôt de données unique à partir duquel le
responsable des engagements, du responsable du            reporting risques opérationnels est produit et
Crédit Mutuel Entreprises (Centre d’affaires), d’un       communiqué aux organes exécutifs et délibérants.
représentant de la Direction des Réseaux et de 5
représentants des Caisses de Crédit Mutuel Océan.
                                                          Les politiques en matière de
Elle prend connaissance des résultats des activités       couverture et de réduction des
des directions concernées par l’activité crédit. Elle
évalue la fiabilité des systèmes d’octroi et de           risques ainsi que les politiques et
gestion des risques sur opérations de crédit au           dispositifs mis en place afin
travers des résultats qui lui sont présentés par le
Service Engagements. Elle propose et elle suit les
                                                          d’assurer leur efficacité continue
plans d’actions correctives. Elle est aussi amenée à
suivre et vérifier tous les changements ou                La politique générale de crédit au CMO est validée
exceptions majeurs, par rapport à la politique de         annuellement par les organes exécutif et délibérant.
gestion du risque de crédit, qui auraient un impact       Elle détermine les règles de la distribution des
significatif sur les risques.                             crédits, les limites, et les exclusions. Elle définit
                                                          également la politique de garantie.
Ce comité répond à la logique de séparation entre         Le référentiel engagement du CMO précise les
l’octroi de crédits et le suivi du risque.                procédures d’octroi, ainsi que l’organisation de la
                                                          distribution du crédit et son recouvrement.
                                                          Les dispositifs de mesure et de surveillance
Champ et nature des systèmes                              déterminent les limites des grands risques.
de déclaration et de mesure des                           Le dispositif de prévention et gestion des risques
                                                          définit le traitement des clients irréguliers ainsi que
risques                                                   les processus de déclassement, reclassement et
                                                          provisionnement des dossiers.
                                                          Afin d’assurer leur efficacité continue, ces
Sur les domaines crédits, taux, liquidité et marché,      dispositifs ci-dessus sont complétés par :
le CMO élabore des tableaux de bord dans l’optique        x    Les processus de contrôle :              contrôle
de suivre et d’analyser l’évolution du profil des              permanent, contrôle périodique.
risques de l’établissement. Ces tableaux de bord
sont diffusés aux organes exécutifs et délibérants.       x    Un reporting régulier aux organes exécutif et
                                                               délibérant (suivi des limites, tableaux de bord,
Trimestriellement, le CMO déclare les grands                   ratios…).
risques au régulateur.                                    x    Le provisionnement des prêts et créances afin
                                                               de couvrir le risque de perte (provision
Ce dispositif est complété par des reporting conçus            individuelle pour dépréciation et provision
par la Confédération Nationale du Crédit Mutuel                collective).
sur les risques crédit et l’activité salle des marchés,
alimentés par les Groupes de Crédit Mutuel et dont
la synthèse leur est transmise.
Dans le cadre du suivi du risque de liquidité, un
nouvel indicateur moyen long terme, a été créé en
substitution du Coefficient de Fonds Propres et de
Ressources Permanentes (CFPRP) abrogé en 2007.
Il vise à encadrer la politique de transformation de
la banque de détail. Cet indicateur a donné lieu à la
fixation d’une limite par la Confédération Nationale
du Crédit Mutuel (CNCM), validé par les
Directeurs Généraux du Groupe CM-CIC et décliné
par notre établissement. Il fait l’objet d’un calcul
trimestriel.

Crédit Mutuel Océan                                                                                  Pilier 3 – p.4
Champ d’application
Pour le Groupe Crédit Mutuel, les entités qui        de consolidation est celle de la mise en
sont incluses dans le périmètre de                   équivalence, quel que soit le pourcentage
consolidation comptable le sont aussi dans le        détenu (art.7c) du règlement CRBF 2000-03.
périmètre de consolidation prudentielle. Seule
la méthode de consolidation diffère pour les         Les entités qui sont incluses dans le périmètre
entités ne figurant pas dans le prolongement         de consolidation comptable décrit au
de l’activité bancaire ou financière, à savoir les   paragraphe 3.1 de l’annexe aux comptes
entités relevant du secteur des assurances et        consolidés du rapport annuel 2013 du Groupe
les entités à caractère non financier (entités       Crédit Mutuel Océan, le sont aussi dans le
autres que celles citées à l’art 1 f du règlement    périmètre de consolidation prudentielle.
CRBF 2000-03). Pour ces entités, la méthode

Crédit Mutuel Océan                                                                       Pilier 3 – p.5
Composition des fonds propres
Les fonds propres prudentiels sont déterminés           financiers, comprenant les instruments de
conformément au règlement n° 90-02 du                   dettes sont neutralisées.
Comité de la réglementation bancaire et
financière du 23 février 1990.
                                                     Les fonds propres de base admis
Ils sont répartis en fonds propres de base et en     avec plafond
fonds propres complémentaires à partir
desquels sont réalisées un certain nombre de
déductions.                                          Les titres hybrides sont admis en fonds
                                                     propres de base avec plafond, après accord du
                                                     Secrétariat Général de l’Autorité de Contrôle
Les fonds propres de base                            Prudentiel et ce, lorsqu’ils respectent les
                                                     critères d’éligibilité définis dans le règlement n°
                                                     90-02 modifié par l’arrêté du 25 août 2010.
Ce noyau dur est déterminé à partir des
capitaux propres comptables du Groupe,               Il s’agit en particulier des titres super-
calculés sur le périmètre prudentiel, après          subordonnés émis dans le cadre des
application de « filtres prudentiels ».              dispositions de l’article L. 228-97 du Code de
                                                     commerce.
Ces ajustements concernent principalement :
- l'anticipation      de   la   distribution   des   Les instruments hybrides « innovants », c’est-
  dividendes ;                                       à-dire présentant une forte incitation au
                                                     remboursement via notamment un saut de la
- la déduction des écarts d’acquisition et des       rémunération (ou « step-up ») et les
  autres actifs incorporels ;                        instruments datés sont limités à 15 % des
- la déduction des plus values latentes sur          fonds propres de base.
  les instruments de capitaux propres nettes
  de l'impôt déjà déduit comptablement               L’ensemble de ces instruments hybrides –
  (calculées devise par devise) du Tier One,         « innovants et non-innovants » – est limité à
  et la reprise de ces plus values latentes en       35% des fonds propres de base. De plus, une
  fonds propres complémentaires à hauteur            clause de grand père prévoit de conserver à
  de 45 % ;                                          100% sur 30 ans, les instruments hybrides
                                                     déjà émis qui ne respecteraient pas les
- les moins values latentes nettes par devise        nouveaux critères d’éligibilité introduits en août
  sur les instruments de capitaux propres, ne        2010, dès lors qu’ils ne dépassent pas une
  sont pas retraitées ;                              certaine limite des fonds propres de base.
- les plus ou moins values latentes
  enregistrées comptablement directement             Le Crédit Mutuel Océan ne détient pas de
  en capitaux propres du fait d’une opération        titres super-subordonnés au 31 décembre
  de couverture de flux de trésorerie ainsi          2013.
  que celles relatives aux autres instruments

                                                        indéterminée     ou      titres   subordonnés
                                                        remboursables) ;
Composition des fonds propres
                                                       - des plus values latentes nettes des
complémentaires                                         instruments de capitaux propres, qui sont
                                                        reprises à hauteur de 45 %, devise par
Les fonds propres complémentaires sont                  devise avant impôt ;
composés :                                             - de la différence positive entre les pertes
 - de l’émission de titres ou emprunts                  attendues calculées en utilisant les
  subordonnés qui répondent aux conditions              approches notations internes et la somme
  du règlement CRBF 90-02 relatif aux fonds             des ajustements de valeurs et des
  propres (titres subordonnés à durée                   dépréciations collectives afférentes aux
                                                        expositions concernées.

Crédit Mutuel Océan                                                                          Pilier 3 – p.6
Déductions

Les déductions suivantes s'imputent à 50% de
leurs montants sur les fonds propres de base
et 50% de leurs montants sur les fonds
propres complémentaires.

Il s'agit en particulier, des  participations
représentant plus de 10 % du capital d’un
établissement de crédit ou d’une entreprise
d’investissement, ainsi que les créances
subordonnées et tout autre élément constitutif
des fonds propres afférents.

Il s'agit également des pertes attendues sur les
expositions en actions ainsi que celles sur les
encours de crédit traités selon l'approche de
notations internes non couverte par des
provisions et ajustements de valeurs.

Par ailleurs, le Groupe Crédit Mutuel applique
la méthode transitoire prévue par le règlement
CRBF n° 90-02 concernant le traitement des
participations dans des sociétés d’assurance.
Pendant une période courant jusqu’au 31
décembre 2013, les conglomérats financiers
peuvent en effet déduire des fonds propres
globaux la valeur consolidée de leurs titres
d'assurances (acquis avant le 1er janvier
2007), ainsi que les créances subordonnées
afférentes, ayant valeur de fonds propres.

Crédit Mutuel Océan                                Pilier 3 – p.7
En millions d'euros                                                                                                 31.12.2013      31.12.2012

FONDS PROPRES DE BASE (Tier one), nets de déductions                                                                  934             876

   Capital                                                                                                            288             280

   Réserves eligibles                                                                                                 653             609
   Titres hybrides retenus sur accord de l'ACP
     Dont Titres avec incitation au remboursement
   Déductions des fonds propres de base (dont notamment les immobilisations incorporelles)
   Déductions des fonds propres de base (dont notamment les immobilisations incorporelles)                             -7              -12

   Déductions des fonds propres de base (50%)

   Déductions des titres d'assurance en Tier 1

FONDS PROPRES COMPLEMENTAIRES (Tier 2), nets de déductions                                                            102              97

   Titres subordonnés et autres éléments en Tier 2

   Déductions des fonds propres complémentaires (dont les titres d'assurances)                                         -7              -12

   Déductions paritaires

   Déductions des titres d'assurance en Tier 2

TOTAL DES FONDS PROPRES POUR LE CALCUL DU RATIO DE SOLVABILITE                                                        1030            961

   Exigences de fonds propres au titre du risque de crédit                                                           2 919           3 320

   Exigences de fonds propres au titre des risques de marché

   Exigences de fonds propres au titre du risque opérationnel                                                         285             265

TOTAL DES EXIGENCES DE FONDS PROPRES avant prise en compte des exigences additionnelles (mesures transitoires        3 204           3 585

   Exigences additionnelles au titre des niveaux planchers                                                            489

TOTAL DES EXIGENCES DE FONDS PROPRES                                                                                 3 693           3 585

RATIOS DE SOLVABILITE
   Ratio Tier one                                                                                                    25,30%          24,45%
   Ratio Global                                                                                                      27,88%          26,81%

Adéquation du capital
Le pilier 2 de l’accord de Bâle impose aux                                                   d’évaluation du capital interne dans le cadre de
banques de conduire leur propre appréciation                                                 l’Internal  Capital    Adequacy      Assesment
du capital économique et d’avoir recours à des                                               Process (ICAAP). Les méthodes de mesure du
scénarii de stress pour apprécier leurs besoins                                              besoin     économique       sont   approfondies
en fonds propres en cas de dégradation de la                                                 concomitamment à la rédaction de procédures
conjoncture économique. Ce pilier a pour effet                                               de gestion et de contrôle visant également à
de structurer le dialogue entre la Banque et                                                 encadrer     la    politique     des     risques.
l’Autorité de Contrôle Prudentiel sur le niveau                                              Parallèlement, divers scenarios de stress sont
d’adéquation     du    capital    retenu    par                                              élaborés.
l’établissement.
                                                                                             La différence entre le capital économique et le
Les travaux menés par le Groupe Crédit                                                       capital réglementaire constitue la marge
Mutuel pour se mettre en conformité avec les                                                 permettant de sécuriser le niveau de capital de
exigences du pilier 2 s’inscrivent dans le cadre                                             la Banque. Cette dernière est fonction du profil
de l’amélioration du dispositif de mesure et de                                              de risques du Groupe Crédit Mutuel et de son
surveillance des risques crédits. Courant 2008,                                              degré d’aversion au risque.
le Groupe Crédit Mutuel a initié son dispositif

Crédit Mutuel Océan                                                                                                                Pilier 3 – p.8
En millions d'euros                                                                     31.12.2013          31.12.2012

MONTANT DES EXIGENCES DE FONDS PROPRES AU TITRE DU RISQUE DE CREDIT                       233,7               265,6

Approche standard                                                                          7,9                 8,2
     Administrations centrales et banques centrales
     Etablissements                                                                        3,5                 3,6
     Entreprises                                                                           4,4                 4,6
     Clientèle de détail
     Actions
     Positions de titrisation en approche standard
     Autres actifs ne correspondant pas à des obligations de crédit
Approche notations internes                                                               225,8               257,4
     Etablissements                                                                        10,1                11,1
     Entreprises                                                                           32,9                70,1
     Clientèle de détail                                                                   98,5                93,4
      Petites et moyennes entités                                                          20,9                18,2
      Expositions renouvelables                                                            2,3                 1,5
      Prêts immobiliers                                                                    45,2                43,5
      Autres expositions sur la clientèle de détail                                        30,1                30,2

     Actions                                                                               71,3                66,0
      Capital investissement (pondération 190%)
      Actions cotées (pondération 290%)                                                    10,9                7,0
      Autres actions (pondération 370%)                                                    60,3                59,0

     Autres actifs ne correspondant pas à des obligations de crédit                        13,1                16,8
     Positions de titrisation

MONTANT DES EXIGENCES DE FONDS PROPRES AU TITRE DES RISQUES DE MARCHE

     Risque de taux
     Risque spécifique relatif aux positions de titrisation
     Risque spécifique relatif aux positions du portefeuille de corrélation
     Risque de variation sur titres de propriété
     Risque de marché en approche standard relatif aux positions sur produits de base

MONTANT DES EXIGENCES DE FONDS PROPRES AU TITRE DU RISQUE OPERATIONNEL                               22,8              21,2

     Approche notations internes (AMA)
     Approche standard
TOTAL DES EXIGENCES DE FONDS PROPRES                                                              256,5               286,8

Crédit Mutuel Océan                                                                                           Pilier 3 – p.9
Risque de concentration
Expositions par catégorie

Historiquement, le Crédit Mutuel Océan a pour priorité de développer un sociétariat de particuliers.
La composition du portefeuille du Groupe Crédit Mutuel Océan traduit bien ces fondamentaux, avec
une part de la clientèle de détail qui se maintient à 65% au 31.12.2013.

                                                                            Expositions au 31.12.2013                      Expositions au 31.12.2012              Expositions
En millions d'euros
                                                                      IRB           Standard        Total            IRB          Standard         Total         moyennes 2012
Administrations centrales et banques centrales                              -           1 815         1 815                  -        1 780           1 780                  -
Etablissements                                                         1 636              230            1 865         1 706             234            1 940            1 682
Entreprises                                                            1 468               72            1 540         1 424              74            1 498            1 439
Clientèle de détail                                                   10 541              -             10 541        10 077                -          10 077           10 384
Actions                                                                  251              -               251              229              -            229              232
Titrisation                                                                     0         -                 0                -              -               -               0
Autres actifs ne correspondant pas à des obligations de crédit           164              -               164              210              -            210              170
TOTAL                                                                  14 059           2 117           16 176        13 646           2 088           15 734           15 201

Le Groupe Crédit Mutuel s’est orienté vers les formes les plus avancées de l’accord Bâle 2 en
commençant par la clientèle de détail, son cœur de métier.

L’autorité de contrôle prudentiel a autorisé le Crédit Mutuel à utiliser son système de notation interne
pour le calcul de ses exigences de fonds propres réglementaires sur le risque de crédit :
    - en méthode avancée, à partir du 30.06.2008, pour le portefeuille de la Clientèle de détail ;
    - en méthode fondation, à partir du 31.12.2008, puis en méthode avancée, à partir du
         31.12.2012 pour le portefeuille Banques;
    - en méthode avancée, à partir du 31.12.2012, pour le portefeuille Corporate.

Le pourcentage des expositions homologuées en méthodes internes avancées pour les portefeuilles
réglementaires Etablissements, Entreprises et Clientèle de détail s’élève à 84% au 31.12.2013 pour le
Groupe Crédit Mutuel Océan.

Les exigences de fonds propres réglementaires des portefeuilles Administrations centrales et banques
centrales sont évaluées durablement en méthode standard en accord avec le secrétariat général de
l’autorité de contrôle prudentiel. Les filiales étrangères sont traitées au 31.12.2013 en méthode
standard.

                 Part des expositions brutes IRB au 31.12.2013*                                              Part des expositions brutes IRB au 31.12.2012*

                       Approche                                                                                    Approche
                       Standard                                                                                    Standard
                         13%                                                                                         13%

                                                                                                                                                         Approche IRB
                                                                 Approche IRB                                                                                87%
                                                                     87%

Crédit Mutuel Océan                                                                                                                                             Pilier 3 – p.10
Expositions par pays de résidence de la contrepartie

Répartition des expositions par catégorie et par zone géographique 2013
                                                                      Autres pays
                                                                                    Reste du
En millions d'euros                              France   Allemagne   membres de               Total 2012-12
                                                                                     Monde
                                                                         l'EEE

Administrations centrales et banques centrales   11,0%      0,0%         0,5%         0,0%         11,5%

Etablissements                                   11,7%      0,0%         0,1%         0,0%        12,9%

Entreprises                                       9,7%      0,0%         0,0%         0,0%         9,8%

Clientèle de détail                              66,7%      0,0%         0,1%         0,1%        65,8%

TOTAL                                            99,0%      0,0%         0,9%        0,1%        100,0%

Répartition des expositions par catégorie et par zone géographique 2012
                                                                      Autres pays
                                                                                    Reste du
En millions d'euros                              France   Allemagne   membres de               Total 2012-12
                                                                                     Monde
                                                                         l'EEE

Administrations centrales et banques centrales   11,4%      0,0%         0,2%         0,0%         11,5%

Etablissements                                   12,5%      0,0%         0,3%         0,0%        12,9%

Entreprises                                       9,8%      0,0%         0,0%         0,0%         9,8%

Clientèle de détail                              65,5%      0,0%         0,1%         0,1%        65,8%

TOTAL                                            99,2%      0,0%         0,7%        0,1%        100,0%

Le Groupe Crédit Mutuel Océan est un acteur essentiellement français et européen. La ventilation
géographique des expositions brutes au 31.12.2013 en est le reflet avec 99,9% des engagements
dans l’Espace Economique Européen.

Crédit Mutuel Océan                                                                            Pilier 3 – p.11
Expositions par secteur

La répartition par secteur d’activité est effectuée sur le périmètre des administrations centrales et des
banques centrales, des établissements, des entreprises et de la clientèle de détail.

                                              Exposition brute au 31 décembre 2013

                                Banques et Etablissements   Administrations publiques   Distribution
                                       financiers                     13%                    3%        Agro-alimentaire & boissons
                                          10%
                                                                                                                   1%
        Voyages & loisirs                                                                                      Industrie automobile
              1%                                                                                                        1%

                                                                                                              Services aux collectivités
     Transport industriel                                                                                                1%
            1%
                                                                                                                        Immobilier
                                                                                                                           2%
  Holdings, Conglomérats
                                                                                                                  Autres act. financières
            1%
                                                                                                                           2%
 Biens & services industriels                                                                                              Agriculteurs
             1%                                                                                                                 4%
                                                                                                                           Associations
  Entrepreneurs individuels                                                                                                    1%
            5%

      Batiment & matériaux de
           construction
                                                                                                                  Divers
                1%
                                                                                                                   1%

                                                                        Particuliers
                                                                           52%

Crédit Mutuel Océan                                                                                                          Pilier 3 – p.12
Exposition brute au 31 décembre 2012

                                                                                         Distribution
                                                           Administrations publiques          3%
                               Banques et Etablissements                                                Agro-alimentaire & boissons
                                                                     13%
                                      financiers                                                                    1%
                                         11%
                                                                                                            Industrie automobile
                                                                                                                     1%

           Voyages & loisirs                                                                             Services aux collectivités
                 2%                                                                                                 1%

                                                                                                                  Immobilier
                                                                                                                     1%
Transport industriel                                                                                       Autres act. financières
        1%                                                                                                          2%
Holdings, Conglomérats
          1%                                                                                                          Agriculteurs
                                                                                                                           4%
Biens & services industriels
            1%                                                                                                        Associations
                                                                                                                          1%

Entrepreneurs individuels
          5%                                                                                                 Divers
                                                                                                              1%
     Batiment & matériaux de
          construction
               2%

                                                                       Particuliers
                                                                          50%

Crédit Mutuel Océan                                                                                                         Pilier 3 – p.13
Ventilation du portefeuille Clientèle de détail

L’encours sur la clientèle de détail s’élève à 10 541 M€ au 31.12.2013 contre 10 077 M€ au
31.12.2012. La répartition de ce portefeuille par sous catégorie réglementaire est illustrée dans le
graphique ci-après.

                         Répartition du portefeuille clientèle de détail
                      6 000,0

                      5 000,0

                      4 000,0

                      3 000,0

                      2 000,0

                      1 000,0

                           -
                                   Prêts           Petites et       Expositions      Autres
                                 immobiliers       moyennes        renouvelables expositions sur
                                                    entités                      la clientèle de
                                                                                      détail

                                               31.12.2012       31.12.2013

Crédit Mutuel Océan                                                                                Pilier 3 – p.14
Approche standard
Le Groupe Crédit Mutuel a recours aux évaluations des agences de notation pour mesurer le risque
souverain sur les expositions liées aux administrations et aux banques centrales. La table de
correspondance utilisée pour allier les échelons de qualité de crédit aux notes externes prises en
compte est celle définie par les textes réglementaires.

Expositions en approche standard

L’exposition sur les administrations et les banques centrales est quasiment exclusivement pondérée à
0%. Les exigences de fonds propres associées à ce portefeuille témoignent d’un risque souverain
limité pour le Groupe Crédit Mutuel Océan à des contreparties de bonne qualité.

APPROCHE STANDARD

En millions d'euros                                        Pondérations
                                                                                   Total        Total
EXPOSITIONS BRUTES                                0%           20%        50%
                                                                                31.12.2013   31.12.2012
Administrations centrales et banques centrales   1 814,8                          1 814,8      1 780,1

Administrations locales et régionales                          229,9              229,9         234,2

                                                                                   Total        Total
VALEURS EXPOSEES AU RISQUE                         0%          20%        50%
                                                                                31.12.2013   31.12.2012
Administrations centrales et banques centrales   1 814,8                          1 814,8      1 780,1

Administrations locales et régionales                          219,5              219,5         227,0

Crédit Mutuel Océan                                                                          Pilier 3 – p.15
Système de notation
Description et contrôle                    du     reflète la progressivité du risque et se
                                                  décompose en onze positions dont neuf saines
système de notation                               (A+, A-, B+, B-, C+, C-, D+, D-, E+) et trois
                                                  pour le défaut (E- E= et F).
Un système unique de cotation pour
l’ensemble du Groupe Crédit Mutuel                Une définition unifiée du défaut
                                                  conforme aux exigences bâloises et
Les algorithmes de notation ainsi que les         comptables
modèles experts ont été développés afin
d’améliorer l’évaluation des risques de crédit    Une définition unifiée du défaut a été mise en
du Groupe et répondre aux exigences               œuvre pour l’ensemble du Groupe Crédit
réglementaires relatives aux approches de         Mutuel. Basée sur l’alignement du prudentiel
notation interne.                                 sur le comptable (CRC 2002-03), celle-ci se
                                                  traduit par la correspondance entre la notion
La définition des méthodologies de notation est   bâloise de créance en défaut et la notion
réalisée sous la responsabilité de la             comptable de créances douteuses et
Confédération Nationale pour l’ensemble des       litigieuses. Les outils informatiques prennent
portefeuilles.    Néanmoins,     les    entités   en compte la contagion, permettant d’étendre
régionales sont directement impliquées dans la    le déclassement aux encours liés. Les
réalisation et la validation des chantiers des    contrôles réalisés tant par l’Inspection interne
groupes de travail sur des sujets spécifiques     que par les Commissaires aux comptes
ainsi que sur les travaux relatifs à la qualité   assurent la fiabilité du dispositif de
des données et la recette des applicatifs. Au     recensement des défauts utilisés pour le calcul
total, le système de notation des contreparties   des exigences de fonds propres.
du Groupe Crédit Mutuel est commun à
l’ensemble du.                                    Un dispositif de suivi formalisé du
                                                  système de notation interne
Les contreparties du Groupe éligibles aux
approches internes sont notées par un             Le suivi de la qualité du système de notation
système unique qui se fonde sur :                 interne fait l’objet de procédures nationales qui
  -     des algorithmes statistiques ou           détaillent les thèmes explorés, les seuils
« notations de masse », reposant sur un ou        d’alertes      et    les   responsabilités   des
plusieurs modèles, basés sur une sélection de     intervenants. Ces documents sont mis à jour
variables représentatives et prédictives du       par la Direction des risques de la
risque pour les segments suivants :               Confédération Nationale du Crédit Mutuel
      - Particuliers ;                            autant que de besoin en fonction des décisions
      - Personnes morales Retail ;                entérinées.
      - SCI ;
      - Entrepreneurs individuels                 Le reporting de suivi des modèles de notation
          professionnels;                         de masse s’articule autour de trois principaux
      - Agriculteurs ;                            volets que sont l’étude de la stabilité, des
      - OBNL ;                                    performances       et    diverses    analyses
      - Entreprises Corporate ;                   complémentaires. Ce reporting est réalisé sur
      - Financements d’acquisition                chaque modèle de notation de masse sur base
          entreprise.                             trimestrielle et complété par des travaux de
  -     des grilles de cotation élaborées par     suivi et de contrôles semestriels et annuels
des experts pour les segments suivants :          dont les niveaux de détails sont plus
      - Banques et Covered Bonds ;                importants.
      - Grands Comptes ;
      - Financements d’acquisition GC ;           Concernant les grilles expertes, le dispositif
      - Foncières ;                               comprend un suivi annuel complet fondé sur la
      - Assurances.                               réalisation de tests de performance (analyse
                                                  des concentrations de notes, des matrices de
La discrimination et la bonne qualification du    transition, de concordance avec le système de
risque sont assurées par ces modèles              notation externe) complété pour les grands
(algorithmes ou grilles). L’échelle de valeurs

Crédit Mutuel Océan                                                                    Pilier 3 – p.16
comptes     et    assimilés    par  un      suivi                          d’une part, et sur la surveillance permanente
intermédiaire, réalisé sur base semestrielle.                              du système de notation interne (et notamment
                                                                           des paramètres) d’autre part.          A l’échelle
Les paramètres utilisés pour le calcul des                                 régionale, celui-ci vérifie l’appropriation globale
risques     pondérés      sont    nationaux    et                          du système de notation interne, les aspects
s’appliquent à toutes les entités du Groupe. Le                            opérationnels liés à la production et au calcul
suivi annuel des probabilités de défaut                                    des notes, les procédures de gestion des
s’effectue préalablement à toute nouvelle                                  risques de crédit directement en lien avec le
estimation du paramètre réglementaire. Selon                               système de notation interne et la qualité des
les portefeuilles, celui-ci est complété par un                            données.
suivi    intermédiaire,    réalisé    sur    base
semestrielle. Les dispositifs de suivi de la LGD                           Au titre du contrôle périodique, le corps
et des CCF sont annuels et ont pour principal                              d’inspection du Groupe Crédit Mutuel réalise
objectif de valider, à l’échelle de chaque                                 une revue annuelle du système de notation
segment, les valeurs prises par ces                                        interne. Une procédure cadre définit la
paramètres. Concernant la perte en cas de                                  typologie des missions à réaliser en mode
défaut, cette validation s’effectue notamment                              pérenne sur le dispositif Bâle 2 ainsi que la
en vérifiant la robustesse des méthodes de                                 répartition des responsabilités entre les
calcul des marges de prudence et en                                        inspections régionales et nationale.
confrontant les estimateurs de LGD aux
dernières données et aux réalisations. Pour le                             Insertion opérationnelle du système de
CCF, la validation s’effectue par confrontation                            notation interne
des estimateurs aux derniers CCF observés.
                                                                           Les Groupes régionaux mettent en œuvre le
Le système de notation interne entre                                       dispositif Bâle 2 national selon des modalités
dans le champ de contrôle du contrôle                                      propres (composition des comités, procédures
permanent et du contrôle périodique                                        de gestion des risques…). Conformément à la
                                                                           règlementation, la mise en œuvre du dispositif
Le plan de contrôle permanent du Groupe                                    Bâle 2 dans les différentes entités du Groupe
Crédit Mutuel relatif à Bâle 2 comporte deux                               Crédit Mutuel intervient à tous les niveaux de
niveaux. A l’échelle nationale, le contrôle                                la filière de gestion des crédits, comme en
permanent intervient sur la validation des                                 témoigne le schéma ci-dessous relatif à
nouveaux modèles et des ajustements                                        l’utilisation de la notation :
significatifs apportés aux modèles existants

                                                               Décider     Détecter
                                               Octroyer         les       les           Aiguiller
                                                    les      paiements risques       les
                                      Scorer                                                          Fiche
                                                     crédits           sensibles risques
                                       les                                      sensibles         stratégie
                                       clients                                                 risques

                                                             Cotation
                                                              Risque
                       Déléguer les pouvoirs                                                             Recouvrement amiable

                      Limites/secteurs d ’activité            Unique                                   Proposition automatique
                                                                                                                  de provisions
                                                                               F              Détection
                                                                                o
                                        Agences                                     r                 pour
                                                                                     m                 Contrôleurs
                                      en suivi                                           a
                                                                                           r            2ème et 3ème niv
                                   rapproché                                                i
                                                 Accès                                        s
                                                                                                q
                                                direct                      Suivi                 u
                                                                                                    e
                                                            Incentive       CdC

Crédit Mutuel Océan                                                                                                               Pilier 3 – p.17
La cohérence globale du dispositif est assurée                                   -    les outils de reporting nationaux, qui
par :                                                                                 vérifient l’homogénéité des pratiques
                                                                                      dans les Groupes régionaux ;
      -       la gouvernance nationale du système
              de notation interne ;                                              -    les missions du contrôle permanent et
                                                                                      de l’inspection confédérale.
      -       la diffusion des procédures nationales
              par la Confédération Nationale du
                                                                             Ces outils et missions visent à assurer la
              Crédit Mutuel ;
                                                                             conformité aux exigences règlementaires et un
      -       les échanges de pratiques entre les                            haut niveau de convergence des pratiques
              entités (au cours de réunions plénières                        d’appropriation du système de notation interne.
              ou         d’échanges        bilatéraux                        Les orientations méthodologiques, l’état
              CNCM/Groupes ou inter Groupes) ;                               d’avancement du dispositif ainsi que les
                                                                             principales conséquences de la réforme sont
      -       l’adhésion de la quasi-totalité des
                                                                             régulièrement présentées au niveau de toutes
              entités à deux systèmes informatiques,
                                                                             les Fédérations du Crédit Mutuel, des banques
              structurant l’organisation du Groupe
                                                                             du CIC et des filiales.
              Crédit Mutuel (même logique des
              outils au plan national, paramétrage
              possible au plan fédéral) ;

Valeurs exposées au risque par catégorie

                                                                                                                        Variations
                                                   31/12/2013                          31/12/2012
                                                                                                                        2013/2012
                                                                                 Valeurs                           Valeurs
                                       Valeurs exposées    Ajustements de                       Ajustements de                   Ajustements
En millions d'euros                                                            exposées au                       exposées au
                                           au risque           valeur *                             valeur*                       de valeur
                                                                                  risque                            risque
Approche notation internes fondation
Etablissements                                                                                                             0,0            0,0

Approche notation internes avancée

Etablissements                                   1 623,7               0,0            1 694,3              0,0           -70,5            0,0

Entreprises                                      1 356,8              15,2            1 330,4             15,1            26,4            0,1

Clientèle de détail
    Revolving                                     376,2                0,9             285,7               0,5            90,5            0,3
    Immobiliers résidentiels                     5 374,4              22,7            5 015,5             15,7           358,9            7,0
    Autres                                       4 017,4              99,5            4 101,2             90,0           -83,7            9,5

TOTAL                                           12 748,5             138,2           12 427,0            121,3           321,5           16,9

(*) Ces ajustements de valeurs sont ceux effectués au titre des provisions individuelles. Les informations concernant les
provisions collectives sont communiquées dans le rapport annuel.

Crédit Mutuel Océan                                                                                                            Pilier 3 – p.18
Valeurs exposées au risque traitées en approche notations internes
avancée par catégorie et par note interne (hors expositions en défaut)

ETABLISSEMENTS ET ENTREPRISES

                                     Echelon de
                                                  Exposition
En m illions d'euros 31.12.2013      qualité de                  EAD      RWA        RW %             EL
                                                    Brute
                                       crédit
Etablissem ents                          1                  49       49          7      13,6                0
                                         2               1 226    1 226         25       2,0                0
                                         3                 346      334         89      26,7                0
                                         4                   6        6          2      27,6                0
                                         5                   6        6          3      49,0                0
                                         6                   2        2          1      64,0                0
                                         7                   0        0          0                          0
                                         8                   0        0          0                          0
                                         9                   0        0          0                          0
Entreprises - Grands com ptes            1                   0        0          0       0,0                0
                                         2                   2        2          0      18,2                0
                                         3                   7        7          2      25,5                0
                                         4                  43       39         13      33,2                0
                                         5                  72       71         41      57,7                0
                                         6                  29       25         22      88,7                0
                                         7                  18       16         18     111,9                0
                                         8                  23       22         34     153,2                0
                                         9                   0        0          0                          0
Entreprises - Hors Grands com ptes       1                 282      260         61       18,8               0
                                         2                 281      258         74       28,8               0
                                         3                 140      131         46       36,0               0
                                         4                 204      192         83       47,5               1
                                         5                 120      109         62       60,2               1
                                         6                  92       86         64       66,6               1
                                         7                  58       53         42       75,7               1
                                         8                  40       36         37     136,3                1
                                         9                   7        7          7     116,9                0
Entreprises en IRB Slotting                              -        -        -           -                -

Crédit Mutuel Océan                                                                             Pilier 3 – p.19
RETAIL PARTICULIERS

                                  Echelon de
                                               Exposition
En m illions d'euros 31.12.2013   qualité de                EAD     RWA       RW %         EL
                                                 Brute
                                    crédit
Immobilier                            1               353     345      5       1,4              0
                                      2             2 153   2 118     35       1,6              0
                                      3               937     925     37       4,0              0
                                      4               677     668     53       7,9              0
                                      5               293     290     41      14,3              0
                                      6               163     155     39      25,2              0
                                      7                70      69     24      34,4              0
                                      8                95      94     45      47,7              1
                                      9                50      50     33      66,5              1

Revolving                             1               78      27          0    0,7              0
                                      2              286     119          1    1,1              0
                                      3              160      80          2    2,6              0
                                      4              118      65          4    5,9              0
                                      5               45      26          3   12,5              0
                                      6               38      23          5   22,9              0
                                      7               17      11          4   36,7              0
                                      8               10       7          4   51,2              0
                                      9                4       3          3   84,4              0

Autres                                1              188     177          3   1,9               0
crédits                               2              777     740      15      2,0               0
                                      3              358     339      17      5,1               0
                                      4              235     223      22      9,9               0
                                      5              106     101      16      16,1              0
                                      6               89      67      11      16,8              0
                                      7               36      34      10      29,9              0
                                      8               32      31      10      30,7              0
                                      9               16      16          7   46,9              1

Crédit Mutuel Océan                                                                  Pilier 3 – p.20
Echelon de
                                               Exposition
En m illions d'euros 31.12.2012   qualité de                EAD     RWA       RW %         EL
                                                 Brute
                                    crédit
Immobilier                            1               355     349      5       1,3              0
                                      2             2 058   2 025     32       1,6              0
                                      3               829     817     31       3,8              0
                                      4               600     593     45       7,6              0
                                      5               270     266     37      13,8              0
                                      6               133     128     31      24,2              0
                                      7                69      68     23      33,3              0
                                      8                77      77     35      45,8              1
                                      9                52      51     33      63,6              1

Revolving                             1               24      10          0    0,8              0
                                      2              212      92          1    1,0              0
                                      3              139      66          2    2,4              0
                                      4              108      57          3    5,5              0
                                      5               40      23          3   11,9              0
                                      6               22      13          3   21,5              0
                                      7                8       6          2   33,7              0
                                      8                6       4          2   47,8              0
                                      9                3       2          2   78,0              0

Autres                                1              198     185          3   1,8               0
crédits                               2              768     729      14      1,9               0
                                      3              399     371      20      5,3               0
                                      4              270     251      26      10,5              0
                                      5              127     119      21      17,6              0
                                      6               96      69      11      16,1              0
                                      7               35      34          9   26,8              0
                                      8               32      31      10      31,8              0
                                      9               21      20          9   43,0              1

Crédit Mutuel Océan                                                                  Pilier 3 – p.21
RETAIL – AUTRES

                                  Echelon de
                                               Exposition
En m illions d'euros 31.12.2013   qualité de                EAD       RWA       RW %         EL
                                                 Brute
                                    crédit
Immobilier                            1              159     157            7   4,4               0
                                      2              156     154        13      8,2               0
                                      3               63      63            9   14,0              0
                                      4               62      61        12      19,8              0
                                      5               38      38        10      27,5              0
                                      6               51      50        18      36,5              0
                                      7               26      25        12      48,1              0
                                      8               21      21        12      58,6              0
                                      9               22      22        15      68,6              1

Revolving                             1               12          5         0   3,0               0
                                      2                 6         3         0   6,6               0
                                      3                 2         1         0   11,6              0
                                      4                 2         1         0   15,8              0
                                      5                 1         1         0   23,1              0
                                      6                 3         2         1   33,3              0
                                      7                 1         1         0   47,5              0
                                      8                 1         0         0   62,6              0
                                      9                 0         0         0   88,6              0

Autres                                1              654     602        52      8,7               0
crédits                               2              537     504        66      13,2              0
                                      3              236     220        42      19,2              0
                                      4              260     238        56      23,6              1
                                      5              197     183        48      26,3              1
                                      6              171     156        44      28,4              1
                                      7              114     105        34      32,7              2
                                      8               73      69        27      38,6              2
                                      9               66      63        31      49,8              3

Crédit Mutuel Océan                                                                    Pilier 3 – p.22
Echelon de
                                                Exposition
En m illions d'euros 31.12.2012    qualité de                EAD       RWA       RW %         EL
                                                  Brute
                                     crédit
Immobilier                             1              137     135            6   4,4               0
                                       2              151     149        12      8,0               0
                                       3               77      76        10      13,5              0
                                       4               66      65        13      19,2              0
                                       5               46      45        12      26,4              0
                                       6               45      45        16      35,1              0
                                       7               24      24        11      46,6              0
                                       8               18      18        10      56,2              0
                                       9               22      22        14      65,5              1

Revolving                              1                 9         4         0   3,0               0
                                       2                 5         3         0   6,3               0
                                       3                 2         1         0   10,8              0
                                       4                 2         1         0   15,1              0
                                       5                 1         1         0   21,7              0
                                       6                 2         1         0   31,7              0
                                       7                 1         0         0   43,8              0
                                       8                 0         0         0   58,9              0
                                       9                 0         0         0   82,2              0

Autres                                 1              571     527        45      8,5               0
crédits                                2              500     473        62      13,0              0
                                       3              332     309        56      18,2              1
                                       4              259     240        55      22,9              1
                                       5              230     211        54      25,6              1
                                       6              164     153        42      27,6              1
                                       7              119     110        33      30,1              2
                                       8               68      63        24      37,7              2
                                       9               67      64        30      46,9              3

La LGD utilisée pour le calcul des pertes attendues propose une estimation moyenne de cycle alors
que l’information comptable enregistrée concerne une année donnée. En conséquence, la
comparaison entre EL et pertes n’est pas pertinente pour une année donnée.

Crédit Mutuel Océan                                                                     Pilier 3 – p.23
Risque de contrepartie des salles de marché
Le risque de contrepartie de la salle des marchés est   Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM)
encadré par la Charte des Activités financières         et décliné au CMO. Le suivi du risque de
faisant l’objet d’une validation par le bureau du       contrepartie est assuré par le Back Office
Conseil d’Administration. Elle fixe les limites         Trésorerie. Il fait l’objet d’un Reporting mensuel à
globales et les limites par contrepartie (bancaire et   l’organe délibérant et à l’organe exécutif.
non bancaire) fonction de la notation interne CM
CIC. Depuis 2009, le système des limites des            Le dispositif de suivi du risque de contrepartie est
contreparties bancaires a été revu par la cellule       intégré dans le contrôle interne de la Direction
Informations Financières Contreparties (IFC) de la      Financière/Back Office Trésorerie.

Crédit Mutuel Océan                                                                            Pilier 3 – p.24
Techniques de réduction du risque de crédit
Compensation et collatérisation                              ou d’obtenir le transfert ou la propriété
                                                             de certains montants ou actifs tels que
des pensions et des dérivés de                               les dépôts en espèce nantis, les titres
gré à gré                                                    de créances, les actions ou obligations
                                                             convertibles, l’or, les parts OPCVM,
Lorsqu’un contrat cadre est passé avec une                   les contrats d’assurance vie et les
contrepartie, l’entité signataire applique une               instruments de toute nature émis par
compensation des expositions de cette                        un tiers et remboursables sur simple
dernière.                                                    demande.
Avec les contreparties établissements de crédit
le Crédit Mutuel complète ces accords avec           L’utilisation de la garantie n’est effective que si
des contrats de collatérisation (CSA).               cette dernière respecte les critères juridiques
La gestion opérationnelle de ces derniers se         et opérationnels prévus par la réglementation.
fait à travers la plateforme TriOptima.
Grâce aux appels de marges réguliers, le             Des procédures opérationnelles décrivent les
risque de crédit net résiduel sur les dérivés de     caractéristiques des garanties utilisées, les
gré à gré et les pensions est fortement réduit.      conditions d’éligibilité, le mode opératoire et la
                                                     résolution des alertes qui se déclenchent en
                                                     cas de non conformité. Les traitements aval
Description    des     principales                   pour le calcul des risques pondérés tenant
catégories de sûretés prises en                      compte des techniques de réduction des
compte par l’établissement                           risques sont largement automatisés.

Le Groupe Crédit Mutuel exploite les garanties       Procédures       appliquées     en
dans le calcul des risques pondérés de               matière de valorisation et de
manière différenciée selon la nature de
l’emprunteur, la méthode de calcul retenue           gestion       des      instruments
pour l’exposition couverte et le type de             constitutifs de sûretés réelles
garantie.
                                                     Les procédures de valorisation des garanties
Pour les contrats relevant de la clientèle de        varient avec la nature de l’instrument constitutif
masse et traités en méthode IRB Avancée, les         de la sureté réelle. Pour le cas général, les
garanties sont utilisées comme axe de                études réalisées au sein du Groupe Crédit
segmentation de la perte en cas de défaut            Mutuel se fondent sur des méthodologies
calculée de manière statistique sur l’intégralité    d’estimation statistiques, directement intégrées
des créances douteuses et litigieuses du             aux outils, à partir d’indices externes auxquels
Groupe.                                              des décotes peuvent être appliquées selon le
                                                     type de bien pris en garantie. Par exception,
Pour les contrats relevant des portefeuilles         des procédures spécifiques prévoient des
Souverains, Etablissement et, pour partie, du        valorisations à dire d’expert, notamment en
portefeuille      Corporate,      les     sûretés    cas de dépassement des seuils fixés sur les
personnelles et les sûretés financières sont         encours des opérations.
exploitées comme techniques de réduction des
risques     telles   que     définies    par    la   Ces procédures sont établies à l’échelle
réglementation.                                      nationale. La gestion opérationnelle, le suivi
                                                     des valorisations et les mises en action des
    ƒ Les           sûretés          personnelles
                                                     garanties sont ensuite du ressort des entités
        correspondent à l’engagement pris par
                                                     du Groupe Crédit Mutuel.
        un tiers de se substituer au débiteur
        primaire en cas de défaillance de ce         Les principales catégories de
        dernier. Par extension, les dérivés de
        crédits (achat de protection) font partie    fournisseurs de protection
        de cette catégorie.                          En dehors des garanties intra-Groupes, les
                                                     principales catégories de fournisseurs de
    ƒ Les sûretés financières sont définies          protection prises en compte relèvent des
         par le Groupe comme un droit de             sociétés de cautionnement mutuel de type
         l’établissement de liquider, conserver      Crédit Logement ou GPA.

Crédit Mutuel Océan                                                                         Pilier 3 – p.25
Vous pouvez aussi lire