LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN

 
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
Septembre 2013           n°3

 In extenso

Le
     cancer
         évolution
     à La Réunion
   jusqu’en 2011

Système de santé et état de santé

                     Registre des Cancers à La Réunion
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
Plateforme d’Information
   des études en Santé (PIES)
                                                    Le cancer
                                                    évolution à La Réunion
                                                                                       jusqu’en 2011
                                                                                                                                                  In ext
                                                                                                                                                         enso
                                                                                                                                                                                                  Septem
                                                                                                                                                                                                           bre 20
                                                                                                                                                                                                                  13   n°3

                                                                                                                                            Le
                                                                                                                                                  cance
                                                                                                                                                    évo
                                                                                                                                               à La R lution
                                                                                                                                             jusqu ’enéunion
                                                                                                                                                                                                     R

                                                      Sommaire
                                                                                                                                                       2011

                                                                                                                                         SyStèm
                                                                                                                                               e de Sa
                                                                                                                                                       nté et
                                                                                                                                                                       état de
                                                                                                                                                                                              Santé

                                                                                                                                                          Registre
                                                                                                                                                                     des Can
                                                                                                                                                                            cers à La
                                                                                                                                                                                        Réunion

                                                     Préambule                                         4
                                                     I – Cancer et système de santé                    5
Créée en mars 2012, la Plateforme d’Informations
                                                     1.1. Historique                                    5         II – État de santé - Cancérologie                                                                    20
des Etudes en Santé regroupe trois organismes
                                                     1.2. Prévention et dépistage                       6         2.1. Incidence due au cancer                                                                         20
œuvrant dans le domaine de la Santé :                                                                             2.2. Hospitalisation pour cancer                                                                     23
                                                        1.2.1. Prévention                               6
                                                        1.2.2. Dépistage                                7         2.3. Mortalite pour cause de cancer                                                                  25
L’Agence de Santé Océan Indien (ARS OI)                 1.2.3. Détection précoce                        9         Conclusion                                                                                           27
                                                     1.3. Diagnostic, ressources disponibles           10
                                                                                                                  ANNEXES	28
                                                        1.3.1. Le plateau technique d’imagerie         10
                                                        1.3.2. L’anatomie pathologique                 11         Annexe 1 – Les dépistages organisés          28
L’Observatoire Régional de la Santé (ORS)            1.4. Les soins                                    12         Annexe 2 – Les incidences, données
                                                        1.4.1. Les modalités de prise en charge        12                     du registre des cancers           34
                                                        1.4.2. Les médecins autour du cancer           13         Annexe 3 – Les hospitalisations pour cancer,
                                                        1.4.3. Les établissements autorisés            14                     données du PMSI                   38
La Cellule de l’InVS en Région (Cire OI)                1.4.4. Les réseaux                             15         Annexe 4 – La mortalité, données des
                                                        1.4.5. Parcours de soins                       15                     certificats de décès de l’Inserm  48
                                                     1.5. La vie pendant et après le cancer            17         Sigles		                                                                                             54
                                                        1.5.1. Soins de support                        17
                                                                                                                  Sources des données                                                                                  55
                                                        1.5.2. Le suivi                                18
                                                        1.5.3. Soins palliatifs                        19         Sources bibliographiques                                                                             56
                                                        1.5.4. La réinsertion                          19         Adresses utiles                                                                                      57

ses missions
•C
  entraliser les demandes d’études et éclairer

                                                                                      J’
 la Direction Générale sur leur pertinence ;                                                 ai le plaisir de vous présenter cette publication concernant le cancer
                                                                                             à La Réunion. C’est le fruit du travail réalisé par les différents acteurs
•R
  ecenser, mettre à disposition et valoriser les                                            concernés par cette problématique de santé. Il présente une synthèse
 informations disponibles (données statistiques,
 études, diagnostics locaux) ;
                                                    Edito                             d’une monographie des différentes facettes de la mise en œuvre des plans
                                                                                      cancers, des spécificités de la population et de l’offre de prévention, du dépistage
•R
  epérer et analyser les besoins en matière                                          et des soins à la Réunion.
 d’observation, d’études et de diagnostic ;
                                                                                      A l’approche du prochain plan cancer national, cette étude apportera, je le
•O
  rganiser les complémentarités nécessaires                                          souhaite, un éclairage sur l’évolution et la situation à La Réunion.
 pour la conduite des travaux prévus au programme
 de travail partagé ;                                                                 Bonne lecture,
• Réaliser ou coordonner les études ;                            Chantal de Singly,
                                                    Directrice Générale de l’Agence
• Présenter, diffuser et valoriser les travaux.            de Santé Océan Indien
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
cancer et système de santé

    Préambule
    Le cancer est une pathologie polymorphe,
    attaquant tout type d’organe et touchant
                                                                             qualité dans la prise en charge d’un patient
                                                                             atteint du cancer. En outre, il insiste sur des       1.1. HISTORIQUE
    majoritairement les populations vieillissantes.                          perspectives nouvelles :
    Sa gravité n’est cependant pas liée à l’âge du                           • recherche avec l’organisation de partage           Les différents plans cancers montrent                    • l’incitation au travail en réseau                   Parallèlement au plan 2003-2007,
    patient qui en est atteint mais à l’organe qu’il                            entre professionnels spécialisés de régions        l’importance donnée au niveau national                      impliquant la participation active des              le chapitre des autorisations du code
    touche, à son type histologique1 et au stade                                différentes,                                       à cette pathologie puisqu’elle est dans                     spécialistes en oncologie regroupés                 de la santé publique octroyées par la
    auquel il est diagnostiqué.                                              • implication des établissements, ouverture à la     de nombreuses régions françaises la                         majoritairement au sein des CLCC                    tutelle aux établissements de santé
                                                                                ville,                                             1ère cause médicale de décès sur la                         mais effectuant des consultations                   fut enrichi. Ce qui se traduisit par
    Depuis 2000, la France s’est dotée d’une                                 • importance du système d’information et             période 2007-2009 pour les deux sexes                       avancées dans les hôpitaux généraux.                moins d’équipements lourds et plus de
                                                                                                                                   confondus (source CépiDC Inserm).                                                                               précision dans les activités.
    politique de lutte contre le cancer avec un                                 amélioration de la lisibilité.
                                                                                                                                                                                            La     création    de    structures   de               Toutefois, les scanners, les IRM3, les
    premier plan (Gillot – Kouchner). Le Plan Cancer I                                                                             Dès 1998, la conférence nationale                        gestions     départementales     mettant               TEP4 et les gammas caméras restent
    2003-2007 [1] a marqué une étape décisive en                             Nous sommes à l’aube d’un 3ème plan cancer qui        de santé souhaite une organisation                       en place le dépistage organisé des                     soumis à autorisation. Ils sont tous
    identifiant le cancer comme priorité nationale et                        a été annoncé par le président Hollande à l’issue     spécialisée, une coopération des divers                  principaux cancers fait partie de ces                  utiles dans le diagnostic et le suivi des
    en l’inscrivant en tant que chantier présidentiel                        d’un séminaire sur les inégalités sociales de         professionnels dans la lutte contre le                   premières mesures. A La Réunion, la                    tumeurs. La précision dans les activités
    à un niveau de mobilisation sans précédent.                              santé en cancérologie, le 4 décembre 2012. Ce         cancer et une prévention de l’alcoolisme                 structure Mammorun qui deviendra                       en particulier l’activité de traitement
    Ce plan en 70 mesures, doté de 600 millions                              nouveau plan 2013-2016 devrait insister sur la        et du tabagisme, facteurs de risque                      ultérieurement Run Dépistages, est                     du cancer qui se localise dans des
    d’euros de financements publics nouveaux, avait                          prévention, la recherche et la vie après le cancer.   reconnus de cette pathologie.                            créée en 2004. Le département de La                    établissements autorisés, sert de base à
    comme objectif de réduire en 5 ans la mortalité                                                                                                                                         Réunion n’est donc pas en retard dans                  l’homogénéisation des pratiques et à la
                                                                                                                                   En 2002, les établissements de santé                     le travail en réseau, le dépistage et la               qualité de celles-ci.
    par cancer de 20 %, grâce à la mise en œuvre de                          Dans ce contexte, il est apparu intéressant de
                                                                                                                                   sont incités à se regrouper en réseaux                   pluridisciplinarité puisqu’il s’engage                 En 2008, les révisions spécifiques des
    7 axes stratégiques :                                                    faire l’état des lieux, pour ne pas dire le bilan,    territoriaux autour des grands centres                   même dans une informatisation précoce                  SROS de 3ème génération ont consacré
    • rattraper le retard français en prévention ;                          de 10 années d’efforts à La Réunion dans ce           universitaires ou des centres de lutte                   des fiches de réunions de concertation                 cette réorganisation des plateaux
    •m  ieux organiser le dépistage ;                                       domaine et de présenter les écarts principaux         contre le cancer (CLCC). Le réseau                       pluridisciplinaire (RCP).                              techniques destinés aux traitements des
    • a pporter des soins de meilleure qualité centrés                      de notre région à la moyenne nationale. C’est         ONCORUN est créé à la Réunion et                                                                                cancers.
       sur le patient ;                                                      l’objet de cette monographie. Nous présenterons       regroupe tous les établissements de                      Les établissements de santé doivent
    •p  ermettre un accompagnement social plus                              les mesures préconisées au niveau national,           santé de l’île mais également le centre                  faire   connaître    leur   mode    de                 La place de la recherche a toujours
       humain et plus solidaire ;                                            les réalisations réunionnaises en termes de           hospitalier de Mayotte (CHM). A défaut                   fonctionnement au sein du Centre de                    été valorisée mais son organisation
    •m  ettre en place une formation plus adaptée ;                         structures et d’organisation ainsi que les            de centre hospitalier universitaire (CHU)                Coordination en Cancérologie (3C).                     interrégionale est maintenant fortement
                                                                                                                                   ou de CLCC, ONCORUN s’organise                           Le SROS III de l’Agence Régionale                      recommandée.
    •d  évelopper la recherche ;                                            principales données d’état de santé. Des focus
                                                                                                                                   autour de 3 centres spécialisés : la                     de l’Hospitalisation Réunion-Mayotte                   La meilleure prise en compte de
    • c réer l’Institut National du Cancer (création                        sur des mesures particulières seront mises en         Clinique Sainte Clotilde, le Centre                      prévoit deux 3C territoriaux : un Nord                 l’anatomie     pathologique,     de    la
       réalisée en 2005).                                                    annexes de cette monographie et d’autres feront       Hospitalier Félix Guyon et le Groupe                     et un Sud. Mayotte et ses patients                     cytopathologie et des marqueurs
                                                                             l’objet de publications ultérieures.                  Hospitalier Sud Réunion (GHSR). Ces 2                    ont le choix de leur rattachement.                     biologiques font également avancer
    L’évaluation du plan cancer 2003-2007 a montré                                                                                 derniers forment maintenant le CHU de                    Ces centres de coordination doivent                    la connaissance épidémiologique et
    qu’un tiers des mesures étaient pleinement                                                                                     la Réunion.                                              notamment permettre aux patients                       permettent les avancées thérapeutiques.
    concrétisées, un autre tiers modérément ou                                Plan cancer 2009-2013 [2] : favoriser des                                                                     atteints de cancer une équité d’accès                  C’est donc tout naturellement que le
    inégalement, le dernier tiers peu ou pas du                               mesures adaptées à la situation des DOM TOM.         L’organisation des soins en cancérologie                 aux innovations thérapeutiques.                        plan actuel se focalise sur le suivi hors
    tout mis en œuvre. Les progrès à faire étaient                            Développer dans les DOM des filières de              conformément à la circulaire DHOS/                                                                              de l’hôpital et à la vie après le cancer
                                                                                                                                   SDO/101 du 22 février 20052 est                          Cette recherche qualitative engendre                   incluant ainsi les progrès du dépistage
    notamment dans la coordination des soins.                                 prise en charge du cancer appuyées sur la
                                                                                                                                   intégrée dans les volets cancer du                       la création en 2007 des réseaux                        et les prises en charge thérapeutiques
    En découle le rapport au Président de la                                  mise en réseau des dispositifs existants entre       Schéma Régional de l’Offre de Soins de                   régionaux de cancérologie. Ils ont pour                dans les soins de support.
    République, comprenant des recommandations                                département : un schéma interrégional de la          3ème génération (SROS III).                              mission principale d’évaluer la qualité
    pour le Plan Cancer II (2009-2013) [2], remis                             cancérologie sera formalisé pour renforcer les                                                                des prises en charge. Les acteurs de
    par le professeur Grünfeld le 14 février 2009 et                          complémentarités locales de l’offre de soins,        Le 1er plan cancer [1], accompagné                       la cancérologie de La Réunion et de
    ses orientations :                                                        développer l’accès aux soins sur place ou à          de textes propres à l’hospitalisation a                  Mayotte décident de garder la même
    Les cancers plutôt que le cancer, en référence à                          proximité pour les patients cancéreux, ainsi         insisté sur :                                            appellation d’ONCORUN qui sert déjà
    la multiplicité des formes et évolutions de cette                         qu’à certaines techniques de recours et définir      • une organisation recentrée autour                     au réseau « territorial » pour le réseau
    maladie.                                                                  les conditions des transferts vers la métropole         d’équipes spécialisées utilisant les                  régional de cancérologie. Cette décision
                                                                                                                                      données actuelles de la science ;                     entraîne encore des confusions dans
    Les cancers ou les personnes atteintes de                                 ou les pays voisins. Sont concernées La Réunion
                                                                                                                                   • la création de l’Institut National du                 le partage des compétences et des
    cancers ? Avec en corollaire « Le médecin connaît                         et la collectivité départementale de Mayotte.           Cancer (INCa) ;                                       missions.
    la tumeur, le malade connaît sa vie ».                                    Les mesures générales thématiques du plan
                                                                              cancer intègrent le renforcement de l’offre          2
                                                                                                                                        irculaire DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005 relative à l’organisation des soins en cancérologie. Différents modes d’organisation des soins
                                                                                                                                       C
    Ce plan prend en considération les inégalités                             de soins des DOM. Elles concernent les                   doivent être mis en place au sein des établissements de santé, au sein des territoires de santé et au sein de chaque région. Les établissements
    face à cette maladie. Il propose de généraliser                           équipements lourds, le développement des                 de santé exerçant l’activité de traitement du cancer doivent garantir une organisation appuyée sur la pluridisciplinarité, l’utilisation des référentiels
                                                                                                                                       validés et sur un travail en réseau. Ils garantissent la réalisation des missions des centres de coordination en cancérologie (3C). Au niveau de
    certaines mesures comme le dispositif d’annonce                           soins palliatifs, les molécules onéreuses et la          chaque région, le recours et l’accès à l’innovation et à la recherche clinique sont organisés au sein d’un pôle régional. Les filières de recours sont
    et la réunion de concertation pluridisciplinaire.                         mise en réseau.                                          formalisées dans le SROS. Au sein des réseaux de cancérologie, la coordination entre établissement et avec la ville permet de structurer la prise
    Ces dispositions contribuent à une meilleure                                                                                       en charge de la majorité des localisations cancéreuses et la continuité des soins entre l’hôpital et le domicile.
                                                                                                                                   3
                                                                                                                                       Imagerie par Résonance Magnétique
    1
        Science qui étudie la structure microscopique, la formation et le rôle des tissus et des cellules des êtres vivants.       4
                                                                                                                                       Tomographie par Émission de Positons
4                                                                                                                                                                                                                                                                                                  5
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
cancer et                                  système de santé

    1.2. Prévention et dépistage
    1.2.1. Prévention                                                                                                                     1.2.2. Dépistage
    La prévention du cancer recouvre              Plan cancer 2009-2013 [2] :                Cette thématique fait l’objet d’une          Le dépistage est une démarche qui vise         Un programme de dépistage du cancer
    l’ensemble des mesures préventives,           les mesures relatives à la                 attention particulière dans le cadre         à détecter, au plus tôt, en l’absence de       du col de l’utérus est actuellement
    collectives ou individuelles, contre          prévention                                 des travaux d’élaboration des contrats       symptômes, des lésions susceptibles d’être     expérimenté. L’évolution des program­
    les risques liés à cette pathologie. La       Mesure 10 : poursuivre la lutte contre     locaux de santé.                             cancéreuses ou d’évoluer vers un cancer.       mes existants et la mise en place de
    prévention est un domaine dans lequel         le tabac.                                                                               L’intérêt de détecter plus précocement un      nouvelles techniques de dépistage
    la France entend combler un retard par                                                   •D
                                                                                               ans le cadre du renforcement de           cancer est de mieux soigner le patient         comme les tests immunologiques pour
                                                  Mesure 11 : promouvoir des actions
    rapport à d’autres pays. Les divers plans                                                 la prévention à l’exposition aux            et de limiter la lourdeur des traitements      le cancer colorectal, la mammographie
                                                  de prévention sur les liens entre
    cancers lui font une part de plus en plus                                                 rayonnements UV et dans une région          et des séquelles éventuelles. Il est           numérique pour le cancer du sein, le
                                                  l’alimentation, l’activité physique et
    importante.                                                                               particulièrement exposée, l’ARS OI          aujourd’hui possible de dépister ou de         test HPV (human papilloma virus) pour
                                                  les cancers.
                                                                                              soutient annuellement le programme :        détecter précocement certains cancers.         le cancer du col de l’utérus, s’appuient
    Que dit le plan cancer 2009-2013              Mesure 12 : renforcer la prévention         « Vivre avec le soleil ». Ce programme,     Le dépistage peut être réalisé soit dans       sur l’évolution des connaissances et
                                                  des cancers liés à l’environnement          mis en œuvre en 2008, a pour objectif       le cadre d’un programme organisé par les       les recommandations des agences
    [2] :
                                                  en particulier dans le domaine              d’améliorer les connaissances, les          autorités de santé publique comme pour         sanitaires, des sociétés savantes et de
    « Il est possible d’agir pour diminuer
                                                  professionnel.                              attitudes et les comportements de la        le cancer du sein et le cancer colorectal,     la Haute Autorité de Santé (HAS).
    l’incidence de certains cancers, par
    la réduction ou l’élimination des             Mesure 13 : prévenir les cancers            population réunionnaise en matière          soit de façon individuelle à l’initiative du
    expositions aux facteurs de risque            d’origine infectieuse.                      d’exposition et de protection solaire       professionnel de santé ou du patient tel       Les dépistages organisés du cancer
    de cancers. Il est aussi possible d’en                                                    en ciblant prioritairement les élèves       le cancer du col de l’utérus, le mélanome      du sein et du cancer colorectal sont
    diminuer la gravité, de faire baisser la                                                  d’écoles primaires (4-11 ans), de 6ème      etc.                                           systématiquement proposés tous les
    mortalité et d’améliorer la qualité ou                                                    et de 5ème (12-13 ans).                                                                    deux ans aux personnes âgées de 50 à
                                                 Qu’en est-il à La Réunion ?
    la durée de survie par le repérage de                                                                                                  Plan cancer 2009-2013 [2] :                   74 ans dans tous les départements de
    facteurs de susceptibilité individuelle,                                                 •U
                                                                                               ne enquête de l’Observatoire               les mesures relatives au                      France : celui du sein pour les femmes       La question du dépistage du cancer de
                                                 •D
                                                   ans le cadre de la consommation
    le dépistage ou le diagnostic précoce.                                                    Régional de la Santé (ORS), menée            dépistage                                     et celui du colorectal pour les deux         la prostate est posée de longue date au
                                                  de tabac et de boissons alcoolisées,
    La loi «Hôpital, patients, santé,                                                         auprès des médecins du travail et des        Mesure 14 : lutter contre les inégalités      sexes. Ces dépistages doivent respecter      niveau national, mais son efficacité en
                                                  des actions d’information et de
    territoires » renforce la prévention des                                                  médecins généralistes de La Réunion          d’accès et de recours au dépistage.           des contraintes fortes de qualité et         termes de santé publique n’a pas encore
                                                  sensibilisation des jeunes en milieu
    principaux facteurs de risque du cancer.                                                  entre novembre 2012 et janvier                                                             de sécurité. Leur impact dépend du           été établie.
                                                  scolaire (primaire et secondaire) sont                                                   Mesure 15 : améliorer la structuration
    Plusieurs mesures prioritaires ont été                                                    2013, a permis d’identifier une                                                            taux de participation. Malgré une
                                                  menées depuis plusieurs années par                                                       du dispositif des programmes
    prises en faveur de la protection de la                                                   réelle méconnaissance du risque des                                                        nette progression depuis leurs mises
                                                  des associations en partenariat avec le                                                  nationaux de dépistage organisé des
    santé environnementale, des femmes et                                                     maladies professionnelles, notamment                                                       en place, leur intérêt n’est pas encore      Pourquoi un dépistage individuel ?
                                                  Rectorat de La Réunion. Les parents                                                      cancers.
    de certaines populations vulnérables.                                                     les cancers professionnels, par                                                            suffisamment compris. De nouvelles
                                                  sont associés à la réalisation de ces                                                    Mesure 16 : impliquer le médecin
    La mise en œuvre de la prévention des                                                     l’ensemble des acteurs concernés et                                                        stratégies doivent être déployées afin       À côté des programmes organisés visant
                                                  actions mais leur mobilisation au sein                                                   traitant dans les programmes
    cancers, qu’elle vise des déterminants                                                    un suivi insuffisant des expositions                                                       que le plus grand nombre y participe,        des personnes à risque moyen, des
                                                  des établissements scolaires reste                                                       nationaux de dépistage et garantir
    ou facteurs de risque individuels ou                                                      professionnelles sur l’île [3].                                                            notamment pour limiter autant que            actions et recommandations doivent
                                                  difficile.                                                                               l’égalité d’accès aux techniques les
    environnementaux, requiert le dévelop­                                                                                                                                               possible les effets des inégalités           être développées pour prendre en
                                                                                             •M
                                                                                               ésothéliome (amiante) : à la suite         plus performantes sur l’ensemble du           sociales qui freinent la participation à     compte des risques aggravés ou des
    pement de stratégies diversifiées indivi­    •D
                                                   ans le cadre du programme
                                                                                              de la mise en place de la déclaration        territoire.                                   ces dépistages. Ils doivent aussi intégrer   susceptibilités particulières, lorsque les
    du­­alisées ou collectives, s’appuyant sur    alimentation,      activité    physique,
    la mobilisation de professionnels de                                                      obligatoire (31ème maladie) au niveau        Mesure 17 : assurer une veille                les progrès techniques en maintenant         moyens de dépistage et les bénéfices
                                                  nutrition        santé        (PRAANS),
    multiples disciplines et de la société                                                    national, l’ARS OI, en collaboration         scientifique   et   améliorer  les            les exigences de qualité et de sécurité.     attendus le permettent.
                                                  l’ARS accompagne et appuie le
    civile. Les professionnels de santé                                                       avec l’INVS et ONCORUN, met en               connaissances en matière de
                                                  développement d’actions visant à
    de première ligne, en particulier les                                                     place en 2012 un groupe de travail           détection précoce des cancers.
                                                  promouvoir les repères nutritionnels,
    médecins traitants, sont les plus à                                                       dont la 1ère phase est de connaître
                                                  à favoriser la pratique d’une activité
    même de réaliser plus efficacement le                                                     les risques d’exposition dans les îles
                                                  physique régulière et à améliorer la
    repérage des expositions aux risques de                                                   de La Réunion et de Mayotte.
                                                  qualité de vie des personnes atteintes                                                  Qu’est-ce qu’un dépistage organisé
    cancers, de recommander les moyens de         de pathologies liées à la nutrition
    réduction des risques et de proposer les                                                 •L
                                                                                               es campagnes de communication du
                                                  (obésité, surpoids, diabète, maladies                                                   Un dépistage ne bénéficie d’une
    dépistages nécessaires (individuels ou                                                    ministère de la santé sur la promotion
                                                  cardiovasculaires…).        L’ARS     OI                                                organisation nationale que lorsque le
    dans le cadre du dépistage organisé). »                                                   du dépistage sont relayées au niveau
                                                  soutient également le déploiement                                                       rapport coût-bénéfice est démontré
                                                                                              local : « Mars bleu » pour le cancer
                                                  du programme « Manger, bouger                                                           pour une certaine tranche d’âge de la
                                                                                              colorectal et « Octobre rose » pour
                                                  pour ma santé » à destination des                                                       population. Suite à des expériences
                                                                                              le cancer du sein. Actuellement
                                                  enseignants du 1er degré. Des actions                                                   pilotes, des stratégies de dépistage
                                                                                              le dépistage du col de l’utérus est
                                                  de promotion des fruits et légumes en                                                   validées existent. Elles ont prouvé leur
                                                                                              en phase d’expérimentation à La
                                                  lien avec les producteurs (semaine de                                                   efficacité en termes d’impact sur la
                                                                                              Réunion.
                                                  la « fraich’attitude ») sont également                                                  mortalité et ont conduit à la mise en
                                                  développées.                                                                            place de programmes nationaux : le
                                                                                                                                          dépistage du cancer du sein en 2004
                                                                                                                                          et celui du cancer colorectal en 2008.

6                                                                                                                                                                                                                                                                             7
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
cancer et                                    système de santé

    • Les structures de gestion du dépistage organisé
    Créées par arrêté du 29 septembre             Actuellement, les seuls dépistages           Précédemment elle se nommait                   Dépistage du cancer du sein                 dépistées a augmenté de 33 %. Dès            cancer le plus fréquent chez la femme
    2006, les structures de gestion des           systématiques      organisés   déployés      MAMMORUN, ayant été créée pour                                                             2006, plus d’une réunionnaise sur            (le 3ème à La Réunion en 2006 – source
    dépistages organisés des cancers              sur l’ensemble du territoire national        gérer le dépistage du cancer du sein.          Le dépistage du cancer du sein              deux âgée de 50 à 74 ans a adhéré à          Registre des cancers de La Réunion)
    sont    définies     comme       l’instance   sont ceux des cancers du sein et                                                            consiste à inviter toutes les femmes        ce programme de dépistage. Le taux           et se place au 13ème rang des décès par
    opérationnelle assurant l’organisation        du colorectal. Cinq départements                                                            âgées de 50 à 74 ans à faire pratiquer      de participation est ainsi de 51 % en        cancer (source Inserm CépiDC).
    locale des dépistages organisés des           historiques béné­   ficient du double        RUN DEPISTAGES est une asso­                   une mammographie chez un radiologue         2010/2011 et approche 60% en 2012.
    cancers à l’échelle d’un ou de plusieurs      financement pour le dépistage organisé       ciation loi 1901 à but non lucratif            spécifiquement agréé. Ce dépistage          Il est similaire à celui de la métropole     Pour démontrer la faisabilité et
    départements. La structure de gestion         du cancer du col de l’utérus. Une            subventionnée par le Ministère de la           réalisé tous les 2 ans comprend une         (52 % en 2010). Ce dépistage a permis        évaluer le rapport coût- bénéfice, une
    peut recevoir des financements de             expérimentation sur treize départements      santé et les instances locales afin de         mammographie à deux incidences              de détecter 691 cancers du sein sur la       expérimentation du dépistage du cancer
    diverses sources, notamment la ligue          est en cours pour juger de l’intérêt et      valoriser le dépistage et faire reculer le     ainsi qu’un examen clinique des seins       période 2004/2011, correspondant à           du col de l’utérus a été mise en place
    contre le cancer et les conseils généraux.    des modalités d’une généralisation du        cancer du sein, du colon et récemment          et d’une seconde lecture des clichés        une moyenne annuelle de 4 cancers pour       dans 13 départements. La Réunion
    Mais la base de son budget annuel est         dépistage systématique organisé du           du col de l’utérus. Elle vise, avant           mammographiques par un second               1 000 femmes dépistées par campagne.         a été volontaire et retenue pour le
    une dotation mixte État et Assurance          col de l’utérus. La Réunion est l’un des     tout, les hommes et les femmes âgés            radiologue. A La Réunion, le dépistage                                                   sérieux de sa structure de gestion et
    Maladie.                                      départements de cette expérimentation        de 50 à 74 ans. En effet, c’est dans           du cancer du sein existe depuis 2004.                                                    l’intérêt manifesté par sa communauté
                                                  qui s’achève en 2013.                        cette tranche d’âge que la formation           Ses campagnes se font sur 2 années          Dépistage du cancer du col de                médicale. L’implication du médecin
    Chaque dépistage organisé fait, lors                                                       de cancer et son dépistage sont le plus        consécutives.                                                                            traitant et celle du gynécologue est
                                                                                                                                                                                          l’utérus
    de sa généralisation nationale, l’objet                                                    importants.                                                                                                                             primordiale pour la réalisation du frottis.
    d’une publication au Journal Officiel         La structure de gestion de La                                                                                                                                                        Le renforcement de l’implication des
    d’un cahier des charges par une annexe                                                                                                    Le cancer du sein est le premier cancer     Le dépistage du cancer du col de
                                                  Réunion : RUN DEPISTAGES                                                                    féminin en termes d’incidence en                                                         médecins traitants dans les dispositifs
    au décret de 2006. La structure de                                                                                                                                                    l’utérus consiste à inviter les femmes
                                                                                                                                              France (53 000 nouveaux cas en 2011                                                      de programmes nationaux de dépistage
    gestion se doit de suivre ce cahier des                                                                                                                                               âgées de 25 à 65 ans à faire pratiquer
                                                  La structure de gestion de La Réunion                                                                                                                                                organisé des cancers est l’un des
    charges. Des réunions régulières et une                                                                                                   – source INCa) et demeure la principale     un frottis. Les deux premiers frottis
                                                  se nomme RUN DEPISTAGES depuis                                                                                                                                                       objectifs nationaux.
    «convention» annuelle accompagnent la                                                                                                     cause de mortalité par cancer chez les      sont réalisés à 1 an d’intervalle.
                                                  l’extension de son champ d’activité
    prise en compte des évolutions.                                                                                                           femmes françaises (11 289 décès en          S’ils sont normaux, le dépistage est
                                                  au dépistage du cancer colorectal.                                                                                                                                                   A ce jour, il n’y a pas assez d’historique
                                                                                                                                              2010 – source Inserm-CépiDC).               recommandé tous les 3 ans. Il est
                                                                                                                                                                                                                                       et de recul pour pouvoir analyser de
                                                                                                                                                                                          réalisé par un médecin. Actuellement,
                                                                                                                                              Le dépistage du cancer du sein a                                                         façon pertinente les données relatives à
                                                                                                                                                                                          ce dépistage organisé est expérimenté
                                                                                                                                              bénéficié de l’investissement du                                                         ce dépistage. A noter toutefois que sur
                                                                                                                                                                                          dans 13 départements français dont
                                                                                                                                              médecin traitant grâce aux engagements                                                   l’année 2011, il y a eu 74 367 actes
                                                                                                                                                                                          celui de la Réunion où il a débuté en
    • Les cancers faisant l’objet d’un dépistage organisé en 2011 à La Réunion :                                                             conventionnels conclus depuis 2006          juillet 2010 jusqu’en 2013.
                                                                                                                                                                                                                                       remboursés au titre d’un frottis (source :
                                                                                                                                                                                                                                       Assurance maladie).
                                                                                                                                              et à son rôle important concernant
       colorectal, sein et col de l’utérus5                                                                                                   l’identification des niveaux de risque.
                                                                                                                                                                                          Depuis 30 ans, l’incidence annuelle           Une analyse plus fine et détaillée
    Dépistage du cancer du colorectal             Le médecin traitant est au cœur du           de l’ordre 160 000 individus, est de                                                       du cancer du col de l’utérus en France        des résultats de chacun de ces
                                                  dispositif de dépistage du cancer            21 %. Parallèlement au dépistage du            Près de 45 000 femmes ont été
                                                                                                                                                                                          est en recul (2 820 nouveaux cas en           dépistages se trouve en annexes de
                                                  colorectal     puisqu’il   recueille    le   cancer du colorectal, plus de 23 000           dépistées en 2010/2011 à La Réunion.
    Le dépistage du cancer du colon se                                                                                                                                                    2011 – source INCa). Il est le 12ème          cette monographie.
                                                  consentement du patient, évalue les          réunionnais ont été remboursés par             Depuis 2004, le nombre de femmes
    base sur la recherche de sang dans les
    selles. Le cahier des charges prévoit         situations d’exclusion et remet le           l’assurance maladie au titre d’un acte
    l’invitation de tous les hommes et            test, en expliquant les modalités de         biologique de recherche de sang dans
    femmes âgés de 50 à 74 ans à se               réalisation et conséquences en cas de        les selles. De fait, si on ajoute ces
    rapprocher de leur médecin traitant qui       positivité. Il est également en première     personnes au public ayant participé
    leur remettra un kit de dépistage. A La
    Réunion, il a débuté au 2nd semestre
                                                  ligne dans la gestion des faux positifs et
                                                  faux négatifs du dépistage.
                                                                                               au dépistage organisé, ce sont plus de
                                                                                               56 000 personnes qui ont effectué un
                                                                                                                                              1.2.3. Détection précoce
    2008. Les campagnes de dépistage se                                                        dépistage du cancer colorectal, soit           Les actions relatives à la détection        • la validation de nouveaux tests ou
    font sur 2 années consécutives.               Sur la période 2009-2010, plus de            35 % de la population réunionnaise.            précoce de ces cancers, plus ou moins          stratégies de dépistage.                  Qu’en est-il à La Réunion ?
                                                  176 000 réunionnais âgés de 50 à 74          Les données partielles de 2011                 applicables selon les localisations
    Le cancer colorectal se situe au 3ème         ans ont été invités à se faire dépister      montrent une amélioration à la Réunion         concernées, comportent :                    La mise en place d’une veille scientifique   Dans ce cadre, on peut noter à la
    rang des cancers dans la population           et près de 33 000 d’entre eux ont            mais restent bien en deçà du taux cible        • le renforcement de l’information de la   et de programmes de recherche doit           Réunion l’organisation annuelle par
    française (40 500 nouveaux cas en             adhéré au programme de dépistage.            espéré (60%). Grâce au dépistage                  population générale,                     permettre de faire évoluer les dispositifs   les dermatologues de la journée de
    2011 – source INCa) et au 3ème rang           Le taux de participation départemental       organisé, 55 cancers colorectaux ont été       • la formation et l’implication de         de dépistage organisé. Certains cancers      détection précoce des cancers de la
    des décès par cancer (12 655 décès en         au dépistage organisé pour cette             découverts soit un taux de 0,35 cancers           plusieurs catégories de professionnels   font l’objet de recommandations de           peau (mélanome notamment).
    2010 – source Inserm-CépiDC).                 période, rapport entre le nombre             pour 1 000 personnes dépistées.                   de santé,                                dépistage ou de détection précoce à
                                                  d’adhérents et la population cible Insee                                                    • l’amélioration du diagnostic précoce     titre individuel.
                                                                                                                                                 et la mise au point des marqueurs
                                                                                                                                                 d’évolutivité,

    5
        Sources : Run Dépistages
8                                                                                                                                                                                                                                                                              9
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
cancer et                                     système de santé

     1.3. Diagnostic, ressources disponibles
     Les modes de révélation des cancers                                        Un certain nombre de procédures                      d’extension complet de la pathologie            Les examens radiographiques                             •L
                                                                                                                                                                                                                                               e scanner est l’un des examens                      La médecine nucléaire et la TEP
     sont multiples et variés selon la                                          diagnostiques privilégiées permettent                cancéreuse (recherche d’évolution à             standards, la mammographie                               indispensable au diagnostic des
     symptomatologie. Le diagnostic de                                          d’obtenir rapidement, avec un minimum                distance) afin d’en déterminer le stade qui     et le scanner                                            tumeurs profondes (crâne, cou,                        La mise en place d’une TEP à la Réunion
     certitude repose sur l’histologie ou                                       d’effets secondaires pour le patient, une            conditionne le choix du traitement.                                                                      thorax, abdomen ou pelvis). Il détecte                a nécessité, au préalable, la création
     cytologie pour certaines hémopathies.                                      certitude du diagnostic et de faire le bilan                                                         La suspicion diagnostique du cancer                      les lésions dont la taille est supérieure             d’un cyclotron, compte tenu de la demi-
                                                                                                                                                                                     se fait souvent sur des images                           à 1 cm. Il permet d’effectuer des                     vie des radionucléides nécessaire au
                                                                                                                                                                                     caractéristiques ou probabilistes.                       biopsies radioguidées. Grâce aux                      fonctionnement et de l’éloignement
                                                                                                                                                                                     • La radiographie pulmonaire est un                     scanners hélicoïdaux et multi-                        des fabrications européennes. Cette
     1.3.1. Le plateau technique d’imagerie                                                                                                                                             examen simple et très utile pour le                   barrettes, les artéfacts entraînés par
                                                                                                                                                                                                                                              les mouvements de la respiration sont
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    réalisation exceptionnelle a bénéficié de
                                                                                                                                                                                        diagnostic de tumeurs primitives du                                                                         crédits européens pour l’investissement
     Le plan cancer 2009-2013 [2]                                               universitaires à forte activité cancé­               • é laborer des recommandations sur               poumon, de métastases pulmonaires                     éliminés et le seuil de détection des                 mais la production de la dose nécessite
     prévoit                                                                    rologique permettra d’inscrire l’imagerie               les indications et les techniques               et    des    localisations  pleurales.                lésions pathologiques abaissé avec des                un accompagnement financier continu
                                                                                dans la politique de site portée par la                 d’imagerie en cancérologie, prenant             C’est également un examen utile                       temps et donc des doses d’irradiations                important au vu du nombre d’examens
     Mesure 21.4 : faciliter l’accès au
                                                                                recherche et de développer des réseaux                  en compte la nécessité de mieux                 pour visualiser des complications                     diminuées6. Il y a 10 scanners à La                   lié à la population cible.
     diagnostic et à la surveillance des
                                                                                d’imagerie permettant la transmission                   contrôler la douleur liée aux actes             infectieuses ou post-radiques.                        Réunion et le parc est récent.
     cancers via l’imagerie et les TEP.
     L’accès à une imagerie de qualité est                                      d’images. Cela signifie :                               guidés par l’imagerie (Société               • Les radiographies osseuses standards                                                                        La médecine nucléaire est fondamentale
     indispensable au diagnostic et à la                                        • modifier les SROS 3ème génération pour               française de radiologie, labellisation          objectivent soit une tumeur primitive,               L’IRM                                                  dans les bilans d’extension. Le service
     surveillance de nombreux cancers. Le                                          intégrer l’objectif de 10 machines IRM               HAS / INCa),                                    soit plus souvent des métastases.                                                                           de médecine nucléaire est au CHU site
     nombre et la répartition des scanners et                                      par million d’habitants dans chaque               • mettre à disposition en région, d’ici        • La mammographie constitue l’examen                   L’IRM donne des résultats intéressants                 Nord. Il possède 3 gammas caméras
     des TEP sont aujourd’hui adéquats. En                                         région française en mars 2011, soit                  2013 dans le cadre de l’existant ou             de choix pour diagnostiquer un cancer                pour les tumeurs neurologiques et                      et 1 TEP scan. La TEP-scan associe à
     revanche, le nombre et la répartition des                                     74 machines supplémentaires par                      des prévisions ci-dessus, soit une IRM          du sein chez la femme ménopausée.                    osseuses ainsi que pour la détection des               l’imagerie en coupe des imprégnations
     appareils d’IRM restent insuffisants. De                                      rapport aux SROS actuels,                            disposant de larges plages dédiées              Le parc des mammographies de                         cancers du sein chez la femme jeune. Il                tumorales par radionucléides. C’est
     plus, les IRM et les TEP constituent des                                   • a ugmenter le parc d’IRM à 12 machines               à la cancérologie, soit une IRM                 La Réunion est conforme aux                          y a 6 IRM sur l’île de La Réunion et ce                notamment l’examen de choix dans le
     outils importants pour la progression de                                      par million d’habitants d’ici 2013,                  dédiée permettant d’implémenter                 recommandations         de     l’ANSM                nombre devrait être doublé à l’issue du                bilan des métastases.
     la recherche en cancérologie.                                                 soit 39 machines supplémentaires,                    des programmes de recherche en                  (AFSSAPS).                                           SOS-PRS 2012-2016.
     À ce titre, l’accès à une machine IRM                                         dans les 10 régions françaises ayant                 utilisation conjointe CHU/CLCC,
     dédiée au niveau des établissements                                           la mortalité la plus élevée par cancer,           • suivre les délais d’attente pour les
                                                                                                                                        examens scannés et IRM réalisés.
     Carte 1 : L
                e plateau technique d’imagerie de La Réunion est de qualité.                                                                                                        1.3.2. L’anatomie pathologique
                                                                                                     Equipements lourds
                                                                                                                                                                                     Le diagnostic de certitude de tout                      Le bilan d’extension repose sur des
                                                     Clinique Saint-Vincent                          autorisés au 1er janvier 2012                                                   cancer repose sur les données du                        données d’imagerie éventuellement
                                 CHU site Nord                                                                                                                                       pathologiste. Médecin, il interprète                    isotopique et sur les confirmations
                                                                                                                      Scanner
                                                                                                                                                                                     au microscope les lames réalisées à                     éventuelles du pathologiste. Une fois
            Clinique                                                                                                  IRM                                                            partir d’une biopsie ou d’une exérèse                   le bilan d’extension réalisé, la phase
        Jeanne d'Arc                                        Clinique Ste-Clotilde
                                                                                                                      TEP                                                            opératoire. Parfois c’est la cytologie                  de diagnostic se termine. Le dossier
                                                                                                                      Gama camér a                                                   qui est démonstrative, notamment pour                   du patient est présenté en réunion de
                                                                                                                      Caisson                                                        certaines hémopathies. L’évolution                      concertation pluridisciplinaire (RCP)
                                                                                                                                                                                     ces dernières années des techniques                     pour définition du traitement.
             CH Gabriel Martin
                                                                      Territoire de santé Nord-Est                                                                                   de radiologie interventionnelle et                      Malgré le nombre restreint de
                                                                                                                                                                                     d’endoscopie ont permis d’améliorer de                  pathologistes,    les    RCP   de   La
                              Territoire de santé Ouest                                               Clinique St-Benoit
                                                                                                                                                                                     manière importante le diagnostic des                    Réunion disposent des données des
                                                                                                                                                                                     cancers.                                                anatomopathologistes pour chaque
                                                                                                                                                                                                                                             patient. Les sites du CHU ont un
                                                                                                                                                                                     L’anatomopathologie vise non seule­                     laboratoire d’anatomopathologie et
                                                                                                                                                                                     ment à établir le diagnostic du                         4 cabinets libéraux sont installés à
                                                      Territoire de santé Sud                                                                                                        cancer et de son « type », mais aussi                   La Réunion (1 à Saint-Pierre et 3 à
                                                                                                                                                                                     d’en déterminer les caractéristiques                    Saint-Denis). Ils assurent les examens
                                                                                                                                                                                     précises (différentiation, mutation,…).                 de Mayotte.
                                                                     S.C.M. Scanner Sud                                                                                              Ses données aident à mettre en œuvre
                                                                                                                                                                                     les thérapeutiques les plus efficaces
                                                                                                                                                                                     pour chaque cas.
                   N
        0           6          12 km

        Champ : Réunion                             CHU site Sud
        Source : ARS OI
        Exploitation : groupe projet cancer
                                                                                                                                                                                     6
                                                                                                                                                                                          ’est également l’outil de définition en radiothérapie des volumes et des doses d’irradiation. Dans ce cas, il s’agit de
                                                                                                                                                                                         C
                                                                                                                                                                                         scanner dédié à cet usage, non soumis à autorisation des ARS et dont l’utilisation diagnostique est proscrite.
10                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       11
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
cancer et                                         système de santé

     1.4. LES SOINS
     Il est recommandé que l’ensemble de la
     prise en charge soit suivi par le médecin
                                                   L’organisation des soins en cancérologie
                                                   comprend les établissements de santé
                                                                                                 Groupement Hospitalier Est Réunion) et un
                                                                                                 3C Sud (autour du CHU site Sud avec la
                                                                                                                                                         1.4.2. Les médecins autour du cancer
     traitant qui est à l’origine du diagnostic,   autorisés à l’activité de traitement du       clinique Durieux). Les 3C sont chargés de                Le plan cancer 2009-2013 [2]                   aussi par des biologistes médicaux et des
     voire du dépistage. Cependant, l’activité     cancer et ceux qui leur sont associés.        l’organisation des RCP et de la validation               prévoit                                        généticiens pour des caractérisations
     de traitement des patients atteints de        Ils doivent coordonner leurs efforts          des décisions qui y sont prises.                                                                        encore plus fines.
                                                                                                                                                          Mesure 20 : soutenir la spécialité
     cancer fait l’objet de recommandations        grâce aux centres de coordination de                                                                                                                  Un travail mené en 2006 dans toutes
                                                                                                                                                          d’anatomopathologie.
     nationales qualitatives émises par            cancérologie (3C). Depuis le SROS III,                                                                                                                les régions françaises par la FNORS
     l’INCa et d’une règlementation précise.       La Réunion en compte deux : un 3C [10]                                                                 Mesure 24 : Répondre aux défis
                                                                                                                                                                                                         (Fédération Nationale des ORS) [4],
     L’objectif affirmé des plans Cancer est       Nord (autour du CHU site Nord et de la                                                                 démographiques des professions et
                                                                                                                                                                                                         a montré la difficulté de dénombrer
     de garantir à chaque patient un parcours      clinique Sainte Clotilde avec le CH Gabriel                                                            former à de nouvelles compétences.
                                                                                                                                                                                                         précisément        les     professionnels
     de soins personnalisé et efficace.            Martin, la clinique des Orchidées et le                                                                                                               impliqués dans la prévention, le
                                                                                                                                                         La prise en charge des cancers relève
                                                                                                                                                                                                         dépistage, le diagnostic et le traitement
                                                                                                                                                         de diverses spécialités médicales.
                                                                                                                                                                                                         des affections cancéreuses.
                                                                                                                                                         Elle est assurée d’une part, par
                                                                                                                                                                                                         A La Réunion, au 1er janvier 2012, 10
                                                                                                                                                         des pro­fes­sion­nels qui consacrent
     1.4.1. Les modalités de prise en charge                                                                                                             la totalité de leur activité à la
                                                                                                                                                                                                         anatomo-cytopathologistes      sont    en
                                                                                                                                                                                                         exercice (5 publics et 5 libéraux), ainsi
     Les établissements de santé doivent           Leur respect est donc obligatoire pour        2. L
                                                                                                     a mise en place de la concertation                 cancérologie (oncologues médicaux et
                                                                                                                                                                                                         que 9 oncologues/hématologues. Selon
     remplir plusieurs catégories d’exigences      la pratique de ces quatre modalités qui          pluridisciplinaire (RCP), garantissant               radiothérapeutes) et d’autre part, par
                                                                                                                                                                                                         la DREES [5], une diminution des               L’ARS OI a inscrit le soutien à l’anato­
     pour traiter les cancers :                    sont :                                           à la personne malade que le                          des professionnels compétents en
                                                                                                                                                                                                         professionnels devrait être observée sur       mopathologie dans son Programme
     • mettre en œuvre des mesures                • la chirurgie des cancers ;                    traitement qu’on lui propose est le                  cancérologie (hématologues, pneu­
                                                                                                                                                                                                         la période de 2008 à 2020, puis une            des Systèmes d’Information et de
        transversales de qualité qui garan­        • la radiothérapie externe et curiethé­         fruit d’une réflexion entre plusieurs                mo­logues, gastro­entérologues, derma­
                                                                                                                                                                                                         augmentation de 2020 à 2030. De                Télémédecine et prévoit, par des
        tissent la qualité de la prise en charge      rapie ;                                       professionnels de santé.                             tologues,    pédiatres,     chirurgiens,
                                                                                                                                                                                                         fait, en 2030 nous serions au même             applicatifs de télétransmission, un
        de la personne malade pour toutes les      • l’utilisation thérapeutique de sources                                                             gynécologues…). Le diagnostic des
                                                                                                 3. L
                                                                                                     a remise à la personne malade d’un                                                                 niveau qu’en 2008. Les professionnels          soutien et une valorisation du travail des
        pathologies cancéreuses ;                     non scellées ;                                                                                     cancers est assuré essentiellement par
                                                                                                    programme personnalisé de soins                                                                      impliqués dans la cancérologie seront          anatomopathologistes.
     • mettre en œuvre des critères               • la chimiothérapie ou autres traitements                                                            les anatomo-cytopathologistes, mais
                                                                                                    (PPS) détaillant les traitements                                                                     également concernés.
        d’agrément spécifiques pour les               médicaux spécifiques.                         proposés et leur calendrier de mise
        principes thérapeutiques du cancer ;                                                        en œuvre.
     • et atteindre un seuil annuel d’acti­       Six mesures transversales de qualité
                                                                                                 4. L
                                                                                                    e suivi des référentiels de bonne
        vité minimum pour certains types de        fondées sur l’objectif d’une prise en
                                                                                                    pratique clinique (meilleur traitement               Tableau 1 : Principaux professionnels concernés par les cancers à La Réunion au 1er janvier 2012
        traitement (chimiothérapie, radio­         charge globale dès le diagnostic initial,
                                                                                                    pour une maladie donnée, à un stade
        thérapie et certaines spécialités          garantissent aux patients le bénéfice
                                                                                                    donné).
        chirurgicales).                            des mesures suivantes :
                                                                                                 5. L
                                                                                                    ’accès pour la personne malade à                                                                                      La Réunion                                      Métropole
                                                   1. L
                                                      a mise en place du dispositif
     Les décrets relatifs à l’organisation
                  7                                                                                 des soins « de support ».
                                                      d’annonce : dispositif garantissant                                                                                                                  Effectifs                      Densité 2012                   Densité 2012
     des soins en cancérologie précisent les          un meilleur accompagnement de la           6. L
                                                                                                     ’accès pour la personne malade aux
     quatre modalités soumises à autorisation                                                       traitements innovants et aux essais                                                                 au 01/01/2012                  (pour 100 000 hab.)            (pour 100 000 hab.)
                                                      personne malade et de ses proches
     et les mesures transversales de qualité.         lors de l’annonce de la maladie.              cliniques.                                            Médecins spécialistes libéraux et salariés
     Ces conditions s’appliquent à l’ensemble
     des pratiques thérapeutiques.                                                               Les décrets précisent également que                      Anatomo-cytopathologistes
                                                                                                 les établissements de santé devront être                 (ils assurent aussi les examens                      10                               1,2                            2,4
                                                                                                 membres d’une coopération régionale :                    de Mayotte)
                                                                                                 réseau régional ou territorial de
                                                                                                 cancérologie (qui regroupe localement                    Oncologues et hématologues                           9                                1,1                            1,8
                                                                                                 plusieurs établissements ayant une
                                                                                                 activité en cancérologie). Le réseau                     Radiothérapeutes                                     7                                0,6                            1,2
                                                                                                 régional devra avoir fait l’objet d’une
                                                                                                 reconnaissance par l’INCa. A La Réunion,                 Gynécologues obstétriciens                                                         24,6                            28,2
                                                                                                                                                                                                               81
                                                                                                 ONCORUN a été reconnu par l’INCa réseau                  et Gynécologues médicaux                                                  (femmes 15 ans ou plus)         (femmes 15 ans ou plus)
                                                                                                 régional de cancérologie (RRC) en 2011.                  Professionnels de santé libéraux

                                                                                                                                                          Médecins généralistes                               789                               94,2                           99
                                                                                                 7
                                                                                                      écret n°2007-388 du 21 mars 2007 relatif
                                                                                                     d
                                                                                                                                                          Infirmiers                                         1 372                             163,7                          140,4
                                                                                                     aux conditions d’implantation applicables à
                                                                                                     l’activité de soins de traitement du cancer et
                                                                                                     le décret n° 2007-389 du 21 mars 2007 relatif       Champ : Réunion
                                                                                                     aux conditions techniques de fonctionnement         Sources : RPPS / INSEE estimation population 2012 / DREES - Les médecins au 1er janvier 2012
                                                                                                     applicables à l’activité de soins de traitement     Exploitation : groupe projet cancer
                                                                                                     du cancer.
12                                                                                                                                                                                                                                                                                            13
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
cancer et                               système de santé

     1.4.3 Les établissements autorisés                                                                                                                                      1.4.4. Les réseaux
                                                                                                                                                                             Le Réseau Régional de Cancérologie           l’Agence de Santé de l’Océan Indien.                  • l’aide à la formation continue des
     A La Réunion, sept établissements sont autorisés à traiter le cancer au 1er janvier 2012.                                                                               (RRC) de La Réunion, nommé                   Le RRC n’est pas un réseau de soins                      professionnels de santé ;
                                                                                                                                                                             ONCORUN, a été créé en 2002. Il              puisque l’organisation des soins et le                • le recueil des données et l’évaluation
                                                             G.H.                C.H.              C.H.U.         C.H.U.       Clinique          Clinique       Clinique     met en partenariat les Centres de            classement des établissements de santé                   des pratiques en cancérologie.
                                                                                                                                                                             Coordination en Cancérologie (3C),           au sein des différents niveaux de prises
                                                              Est               Gabriel             Site           Site        Durieux          Ste-Clotilde       des
                                                                                                                                                                             les sites de proximité et les membres        en charge graduées sont du ressort des                Le Réseau ONCORUN repose sur un
                                                            Réunion             Martin              Nord           Sud                                         Orchidées     associés. Il couvre les îles de Mayotte et   organismes de tutelles concernés, dans                système d’information qui permet de
                                    Digestifs                     X                 X                  X             X                               X                       de La Réunion.                               le cadre du SOS-PRS.                                  créer pour chaque patient un Dossier
                                                                                                                                                                                                                                                                                Communicant en Cancérologie (DCC)
           Chirurgie des cancers

                                    Gynécologiques                                  X                  X             X                               X
                                                                                                                                                                             Les RRC ont été mis en place pour            ONCORUN organise de manière                           parfaitement sécurisé, qui peut être
                                    Mammaires                                                          X             X             X                 X            X          contribuer à assurer aux patients            opérationnelle la coordination des                    consulté à tout moment, avec l’accord
                                                                                                                                                                             une égalité d’accès aux soins et             acteurs et des actions menées en                      du patient, par son médecin traitant et
                                    Urologiques                                                        X             X                               X            X
                                                                                                                                                                             des prises en charge de qualité. Ils         cancérologie. Durant l’année 2011,                    les médecins spécialistes : chirurgiens,
                                    Thoraciques                                                        X             X                               X                       veillent à la coordination des acteurs       ONCORUN a renforcé et pérennisé                       cancérologues, spécialistes d’organes.
                                                                                                       X             X                                                       de la cancérologie au niveau régional.       certaines      actions       des    années            Ce     dossier     comprend    plusieurs
                                    O.R.L. et
                                                                                                                                                                             Désormais l’appartenance à un RRC est        précédentes, correspondant aux cinq                   volets dont l’observation initiale, les
                                    maxillo-faciale
                                                                                                                                                                             une obligation pour les établissements       axes majeurs des objectifs des RRC à                  consultations de surveillance et les
                                    De l’enfant                                                        X                                                                     publics et privés qui veulent traiter des    savoir :                                              fiches des Réunions de Concertation
      Chimiothérapie                                                                                   X             X                               X                       patients atteints de cancer.                 • la promotion et l’amélioration de la               Pluridisciplinaire    (RCP)   avec    le
                                                                                                                                                                             Avec les mêmes adhérents, ONCORUN               qualité en cancérologie ;                          programme personnalisé de soins (PPS)
      Radiothérapie                                                                                                  X                               X                       est également le Réseau Régional de          • la promotion d’outils de communication             remis au malade.
      Sources non scellées                                                                             X                                                                     Cancérologie (RRC) et a fait à ce titre         communs au sein de la région ;
                                                                                                                                                                             l’objet d’une décision de reconnaissance     • l’information    des      professionnels           A ce jour, l’ensemble du DCC n’est pas
                                                                                                                                                                             par l’INCa selon une procédure mise en          de santé, des patients et de leurs                 déployé pour tous les cancers.
     Champ : Réunion
                                                                                                                                                                             place en janvier 2010, avec l’accord de         proches ;
     Sources : ARS OI - DIR
     Exploitation : groupe projet cancer

     Carte 2 : L
                es établissements autorisés à La Réunion au 1er janvier 2012
                                                                                                                                                                             1.4.5 Parcours de soins                      Figure 1 : Parcours de soins du patient – source : ONCORUN

                                                    CHU site Nord
                                                                                                                         Type d'autorisation pour                            Après la phase diagnostique vient
                                                                           Clinique de Sainte-Clotilde                   le traitement du cancer                                                                                                                   2. Les examens médicaux
                                                                                                                                                                             le temps de l’annonce au travers du                                               complémentaires [imageries, radio,
                                                                                                                         au 1er janvier 2012                                 dispositif d’annonce. Celle-ci ne peut                                              scanner, IRM, bilan biologique,
                                                                                                                                                                                                                                                                     prélèvement (biopsie)]
                                                                                                                                                                             être complète qu’avec le compte-
                                                                                                                              Chirurgie
                                                                                                                                                                             rendu de la RCP. Le patient pourra
                                          Clinique                                                                                                                           alors participer à l’organisation de son                 1. Consultation par un
                                                                                                                              Radiothérapie
                                                                                                                                                                                                                                         généraliste ou un
                                          des Orchidées                                                                                                                      parcours personnalisé de soins. Ce
                                                                                                                              Chimiothér apie                                                                                        spécialiste (oncologue)
                                                                                                                                                                             dernier fait l’objet d’une formalisation                                                                                     3. RCP + DCC
                                                                                                                              Sources non scellées                           par un PPS remis au patient et au
                                                                                   Territoire de santé Nord-Est                                                              médecin traitant. Le PPS comporte les
                                   CH Gabriel Martin                                                                                                                         précisions nécessaires aux différentes
                                                                                                                                                                             étapes thérapeutiques du patient dont
                                                                                                                                                                             les numéros à appeler en cas d’urgence.
                                             Territoire de santé Ouest                                            CH Est
                                                                                                                  Réunion

                                                                                                                                                                                                                                                                                                               4. Décision
                                                                                                                                                                                                                                  8. Suivi
                                                                                                                                                                                                                                 du patient

                                                                   Territoire de santé Sud

                                                                                  Clinique Durieux                                                                                                                                                                                                           5. Consultation -
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                information
                                                                                                                                                                                                                                                                                      6. Remise du PPS           du patient
                                                                                                                                                                                                                                                                                     (Plan Personnalisé
                                     N                                                                                                                                                                                                                                                    de Soins)
                                                                                                                                                                                                                                          7. Traitement
       0                             6          12 km

       Champ : Réunion
       Source : ARS OI
14     Exploitation : groupe projet cancer                               CHU site Sud                                                                                                                                                                                                                                        15
LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN LE CANCER - IN EXTENSO - ÉVOLUTION À LA RÉUNION JUSQU'EN 2011 SYSTÈME DE SANTÉ ET ÉTAT DE SANTÉ - ARS OCÉAN INDIEN
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler