Comptes consolidés - Christian Dior Finance

 
Comptes consolidés

1. Compte de résultat consolidé                                                  94

2. État global des gains et pertes consolidés                                   95

3. Bilan consolidé                                                               96

4. Tableau de variation des capitaux propres consolidés                          97

5. Tableau de variation de la trésorerie consolidée                              98

6. Annexe aux comptes consolidés                                                100

7. Rapport des Commissaires aux Comptes                                         161

                                                          Rapport Annuel 2009         93
COMPTES CONSOLIDÉS
     Compte de résultat consolidé

     1. Compte de résultat consolidé

     (en millions d’euros, sauf résultats par action)                     Notes         2009           2008           2007

     Ventes                                                               22-23       17 745         17 933         17 245

     Coût des ventes                                                                   (6 422)        (6 305)        (6 060)

     Marge brute                                                                      11 323         11 628         11 185

     Charges commerciales                                                              (6 422)        (6 490)        (6 118)

     Charges administratives                                                           (1 545)        (1 517)        (1 457)

     Résultat opérationnel courant                                        22-23        3 356          3 621          3 610

     Autres produits et charges opérationnels                               24          (192)          (153)          (117)

     Résultat opérationnel                                                             3 164          3 468          3 493

     Coût de la dette financière nette                                                   (242)          (322)          (272)

     Autres produits et charges financiers                                               (155)           (26)           (45)

     Résultat financier                                                      25          (397)          (348)          (317)

     Impôts sur les bénéfices                                                26          (867)          (904)          (855)

     Part dans les résultats des sociétés mises en équivalence               7              2              8              7

     Résultat net avant part des minoritaires                                          1 902          2 224          2 328

     Part des minoritaires                                                              1 207          1 428          1 448

     Résultat net - part du Groupe                                                       695            796            880

     Résultat net - part du Groupe par action (en euros)                    27           3,90           4,46           4,94

     Nombre d’actions retenu pour le calcul                                       178 243 418    178 304 484    178 147 605

     Résultat net - part du Groupe par action après dilution (en euros)     27           3,89           4,43           4,86

     Nombre d’actions retenu pour le calcul                                       178 475 792    178 932 178    179 109 815

94            Rapport Annuel 2009
COMPTES CONSOLIDÉS
                                                                             État global des gains et pertes consolidés

2. État global des gains et pertes consolidés

(en millions d’euros)                                                        2009              2008              2007

Résultat net avant part des minoritaires                                     1 902            2 224             2 328

Variation du montant des écarts de conversion                                (127)              250              (570)

Effets d’impôt                                                                (20)               25                  -

                                                                             (147)              275              (570)

Variation de valeur des investissements et placements financiers               114              (186)                8

Montants transférés en résultat                                               (11)              (66)              (29)

Effets d’impôt                                                                (26)               21                18

                                                                               77              (231)               (3)

Variation de valeur des couvertures de flux de trésorerie futurs en devises    128               128               234

Montants transférés en résultat                                              (118)             (211)             (173)

Effets d’impôt                                                                  (2)              47               (43)

                                                                                8               (36)               18

Variation de valeur des terres à vignes                                       (53)              172                80

Effets d’impôt                                                                 18               (59)              (26)

                                                                              (35)              113                54

Gains et pertes enregistrés en capitaux propres                               (97)              121              (501)

Total des gains et pertes                                                    1 805            2 345             1 827

Part des minoritaires                                                        1 138            1 532             1 142

TOTAL DES GAINS ET PERTES, PART DU GROUPE                                     667               813               685

                                                                                         Rapport Annuel 2009             95
COMPTES CONSOLIDÉS
     Bilan consolidé

     3. Bilan consolidé
     Actif
                                                                                                                                      (1)                  (1)
     (en millions d’euros)                                                               Notes             2009               2008                 2007
     Marques et autres immobilisations incorporelles, nettes                                 3           11 370             11 199               10 641
     Écarts d’acquisition, nets                                                              4            4 901              5 054                5 404
     Immobilisations corporelles, nettes                                                     6            6 395              6 345                5 664
     Participations mises en équivalence                                                     7              215                219                  132
     Investissements financiers                                                               8              540                375                  823
     Autres actifs non courants                                                                             766                858                  614
     Impôts différés                                                                        26              555                714                  596
     Actifs non courants                                                                                 24 742             24 764               23 874
     Stocks et en-cours                                                                      9            5 802              5 963                5 000
     Créances clients et comptes rattachés                                                  10            1 515              1 721                1 675
     Impôts sur les résultats (2)                                                                           224                235                  156
     Autres actifs courants                                                                 11            1 237              1 734                1 920
     Trésorerie et équivalents de trésorerie                                                13            2 533              1 077                1 615
     Actifs courants                                                                                     11 311             10 730               10 366
     TOTAL DE L’ACTIF                                                                                    36 053             35 494               34 240

 Passif et capitaux propres
                                                                                                                                      (1)                  (1)
     (en millions d’euros)                                                               Notes             2009               2008                 2007
 Capital                                                                                                    363                363                  363
 Primes                                                                                                   2 205              2 205                2 205
 Actions auto-détenues et assimilés                                                                        (265)              (256)                (240)
 Écarts de réévaluation                                                                                     378                354                  433
 Autres réserves                                                                                          3 107              2 595                1 958
 Écarts de conversion                                                                                      (219)              (167)                (263)
 Résultat net - part du Groupe                                                                              695                796                  880
 Capitaux propres - part du Groupe                                                          14            6 264              5 890                5 336
 Intérêts minoritaires                                                                      16            9 857              9 281                8 510
 Capitaux propres                                                                                        16 121             15 171               13 846
 Dette financière à plus d’un an                                                             17            5 163              4 615                3 387
 Provisions à plus d’un an                                                                  18              995                977                  981
 Impôts différés                                                                            26            4 023              4 016                3 761
 Autres passifs non courants                                                                19            3 086              3 254                4 147
 Passifs non courants                                                                                    13 267             12 862               12 276
 Dette financière à moins d’un an                                                            17            2 164              2 522                3 678
 Fournisseurs et comptes rattachés                                                                        1 956              2 348                2 167
 Impôts sur les résultats (2)                                                                               224                308                  339
 Provisions à moins d’un an                                                                 18              354                326                  298
 Autres passifs courants                                                                    20            1 967              1 957                1 636
 Passifs courants                                                                                         6 665              7 461                8 118
     TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES                                                             36 053             35 494               34 240
 (1) Les bilans aux 31 décembre 2008 et 2007 ont été retraités des effets de l’application de l’amendement d’IAS 38 Immobilisations incorporelles,
     rétroactive au 1er janvier 2007. Voir Note 1.2.
 (2) Depuis le 31 décembre 2008, la dette d’impôt sur les résultats au titre de l’intégration fiscale française est présentée compensée avec les acomptes
     d’impôts versés. Le bilan au 31 décembre 2007 a été retraité afin de le rendre comparable.

96            Rapport Annuel 2009
COMPTES CONSOLIDÉS
                                                                                               Tableau de variation des capitaux propres consolidés

4. Tableau de variation des capitaux propres consolidés
                                                                                                                                                  Total des
                                                                                   Écarts de conversion et de réévaluation                    capitaux propres
                                                                                                       Couverture
                                                                    Actions                             de flux de
                                                                      auto-              Invest. et     trésorerie              Résultat          Intérêts
                                         Nombre                  détenues et Écarts de placements        futurs en Terres à     et autres Part du minori-
(en millions d’euros)                    d’actions Capital Primes assimilés conversion financiers           devises vignes Total réserves Groupe taires        Total

Notes                                                14.1               14.2        14.4                                                                16
Au 31 décembre 2006                    181 727 048   363    2 205      (229)       (53)         164            38     216    365    2 244   4 948    8 026 12 974
Effet de l’application d’IAS 38
amendée. Voir Note 1.2                                                                                                               (41)     (41)     (53)      (94)
Au 31 décembre 2006,
après retraitement                     181 727 048   363    2 205      (229)        (53)        164            38     216    365    2 203   4 907    7 973 12 880
Gains et pertes enregistrés
en capitaux propres                                                                (210)         (1)           (2)      18 (195)             (195)    (306)   (501)
Résultat net                                                                                                                         880      880    1 448    2 328
Total des gains et pertes                                                         (210)          (1)           (2)     18 (195)      880      685    1 142    1 827
Charges liées aux plans d’options                                                                                                      27      27       26        53
(Acquisitions) cessions d’actions
auto-détenues et assimilés                                              (11)                                                         (11)     (22)      53        31
Augmentations de capital des filiales                                                                                                             -       1         1
Dividendes et acomptes versés                                                                                                       (261)    (261)    (544)   (805)
Variations de périmètre                                                                                                                          -     (15)      (15)
Effets des engagements
d’achat de titres                                                                                                                                -    (126)   (126)
Au 31 décembre 2007                    181 727 048   363    2 205      (240)      (263)         163            36     234    170    2 838   5 336    8 510 13 846
Gains et pertes enregistrés
en capitaux propres                                                                  96        (102)          (18)      41    17               17      104       121
Résultat net                                                                                                                         796      796    1 428    2 224
Total des gains et pertes                                                            96        (102)         (18)      41     17     796      813    1 532    2 345
Charges liées aux plans d’options                                                                                                      27      27       27        54
(Acquisitions) cessions d’actions
auto-détenues et assimilés                                              (16)                                                           25       9      (64)      (55)
Augmentations de capital des filiales                                                                                                             -       5         5
Dividendes et acomptes versés                                                                                                       (287)    (287)    (618)   (905)
Variations de périmètre                                                                                                                          -      20        20
Effets des engagements
d’achat de titres                                                                                                                                -    (139)   (139)
Autres                                                                                                                                (8)      (8)       8            -
Au 31 décembre 2008                    181 727 048   363    2 205      (256)      (167)          61            18     275    187    3 391   5 890    9 281 15 171
Gains et pertes enregistrés
en capitaux propres                                                                 (52)         34             3     (13)   (28)             (28)     (69)      (97)
Résultat net                                                                                                                         695      695    1 207    1 902
Total des gains et pertes                                                           (52)         34             3     (13)   (28)    695      667    1 138    1 805
Charges liées aux plans d’options                                                                                                      25      25       27        52
(Acquisitions) cessions d’actions
auto-détenues et assimilés                                               (9)                                                         (22)     (31)      11       (20)
Augmentations de capital des filiales                                                                                                    -        -      29        29
Dividendes et acomptes versés                                                                                                       (287)    (287)    (603)   (890)
Variations de périmètre                                                                                                                          -       3         3
Effets des engagements d’achat
de titres                                                                                                                                        -     (29)      (29)
Au 31 décembre 2009                    181 727 048   363    2 205      (265)      (219)          95            21     262    159    3 802   6 264    9 857 16 121

                                                                                                                             Rapport Annuel 2009                 97
COMPTES CONSOLIDÉS
     Tableau de variation de la trésorerie consolidée

     5. Tableau de variation de la trésorerie consolidée
     (en millions d’euros)                                                                  Notes    2009      2008      2007
     I - OPÉRATIONS ET INVESTISSEMENTS D’EXPLOITATION
     Résultat opérationnel                                                                          3 164      3 468     3 493
     Dotations nettes aux amortissements et provisions, hors éléments fiscaux et financiers             863        749       680
     Autres charges calculées, hors éléments financiers                                                (41)       (34)      (39)
     Dividendes reçus                                                                                  21         17        33
     Autres retraitements                                                                             (43)       (59)      (22)
     Capacité d’autofinancement générée par l’activité                                               3 964      4 141     4 145
     Coût de la dette financière nette : intérêts payés                                               (250)      (271)     (252)
     Impôts payés                                                                                    (906)      (877)     (925)
     Capacité d’autofinancement après intérêts financiers et impôts                                   2 808      2 993     2 968
     Variation des stocks et en-cours                                                                 115       (829)     (626)
     Variation des créances clients et comptes rattachés                                              216        (19)     (203)
     Variation des fournisseurs et comptes rattachés                                                 (373)       122       223
     Variation des autres créances et dettes                                                          191        (11)       82
     Variation du besoin en fonds de roulement                                                        149       (737)     (524)
     Variation de la trésorerie issue des opérations d’exploitation                                 2 957      2 256     2 444
     Acquisitions d’immobilisations incorporelles et corporelles                                     (783)    (1 071)   (1 025)
     Cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles                                           26        100        58
     Dépôts de garantie versés et autres flux d’investissements opérationnels                           (6)        (9)      (21)
     Investissements d’exploitation                                                                  (763)      (980)     (988)
     Variation de la trésorerie issue des opérations et investissements d’exploitation              2 194      1 276     1 456
     II- INVESTISSEMENTS FINANCIERS
     Acquisitions d’investissements financiers                                                         (93)     (155)      (45)
     Cessions d’investissements financiers                                                              49       185        33
     Incidences des acquisitions et cessions de titres consolidés                             2.4    (277)     (668)     (329)
     Variation de la trésorerie issue des investissements financiers                                  (321)     (638)     (341)
 III - OPÉRATIONS EN CAPITAL
 Augmentations de capital des filiales souscrites par les minoritaires                                  42         11        1
 Acquisitions et cessions d’actions auto-détenues et assimilés par le Groupe                           21       (146)      (3)
 Dividendes et acomptes versés par la société Christian Dior                                 14.3    (287)      (287)    (261)
 Dividendes et acomptes versés aux minoritaires des filiales consolidées                       16     (604)      (618)    (544)
 Variation de la trésorerie issue des opérations en capital                                          (828)    (1 040)    (807)
     IV - OPÉRATIONS DE FINANCEMENT
     Émissions ou souscriptions d’emprunts et dettes financières                                      2 826     2 555     2 209
     Remboursements d’emprunts et dettes financières                                                 (2 496)   (2 549)   (1 956)
     Acquisitions et cessions de placements financiers                                                  321       (47)     (278)
     Variation de la trésorerie issue des opérations de financement                                     651       (41)      (25)
     V - INCIDENCE DES ECARTS DE CONVERSION                                                          (114)       59       (45)
     VARIATION NETTE DE LA TRÉSORERIE (I+II+III+IV+V)                                               1 582      (384)      238
     TRÉSORERIE NETTE À L’OUVERTURE                                                           13      653     1 037       799
     TRÉSORERIE NETTE À LA CLÔTURE                                                            13    2 235       653     1 037
     Opérations comprises dans le tableau ci-dessus, sans incidence
     sur la variation de la trésorerie :
     - investissements par location financement                                                         12        11          6

98           Rapport Annuel 2009
Annexe aux comptes consolidés

NOTE 1   PRINCIPES COMPTABLES                                                               100
NOTE 2   VARIATIONS DE PÉRIMÈTRE                                                            107
NOTE 3   MARQUES, ENSEIGNES ET AUTRES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES                         111
NOTE 4   ÉCARTS D’ACQUISITION                                                               113
NOTE 5   ÉVALUATION DES ACTIFS INCORPORELS À DURÉE DE VIE INDÉFINIE                         114
NOTE 6   IMMOBILISATIONS CORPORELLES                                                        115
NOTE 7   PARTICIPATIONS MISES EN ÉQUIVALENCE                                                117
NOTE 8   INVESTISSEMENTS FINANCIERS                                                         117
NOTE 9   STOCKS ET EN-COURS                                                                 118
NOTE 10 CLIENTS                                                                             119
NOTE 11 AUTRES ACTIFS COURANTS                                                              120
NOTE 12 PLACEMENTS FINANCIERS                                                               121
NOTE 13 TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE                                             121
NOTE 14 CAPITAUX PROPRES                                                                    122
NOTE 15 PLANS D’OPTIONS D’ACHAT                                                             124
NOTE 16 INTÉRÊTS MINORITAIRES                                                               127
NOTE 17 EMPRUNTS ET DETTES FINANCIÈRES                                                      128
NOTE 18 PROVISIONS                                                                          130
NOTE 19 AUTRES PASSIFS NON COURANTS                                                         131
NOTE 20 AUTRES PASSIFS COURANTS                                                             132
NOTE 21 INSTRUMENTS FINANCIERS ET GESTION DES RISQUES DE MARCHÉ                             132
NOTE 22 INFORMATION SECTORIELLE                                                             138
NOTE 23 VENTES ET CHARGES PAR NATURE                                                        143
NOTE 24 AUTRES PRODUITS ET CHARGES OPÉRATIONNELS                                            144
NOTE 25 RÉSULTAT FINANCIER                                                                  144
NOTE 26 IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS                                                            145
NOTE 27 RÉSULTATS PAR ACTION                                                                148
NOTE 28 ENGAGEMENTS DE RETRAITES, FRAIS MÉDICAUX ET AVANTAGES ASSIMILÉS                     148
NOTE 29 ENGAGEMENTS HORS BILAN                                                              150
NOTE 30 PARTIES LIÉES                                                                       153
NOTE 31 ÉVÉNÉMENTS POSTÉRIEURS À LA CLÔTURE                                                 154

                                                                      Rapport Annuel 2009         99
COMPTES CONSOLIDÉS
  Annexe aux comptes consolidés

  6. Annexe aux comptes consolidés

  NOTE 1 - PRINCIPES COMPTABLES

  1.1 Cadre général et environnement                                  Ces textes n’ont pas d’impact significatif sur les comptes consolidés
                                                                      du Groupe. IFRS 8 ne modifie pas la structure des données
  Les comptes consolidés de l’exercice 2009 sont établis en           publiées, ni le montant des écarts d’acquisition alloués à chaque
  conformité avec les normes et interprétations comptables            secteur d’activités. La norme IAS 23 amendée ne modifie pas
  internationales (IAS/IFRS) adoptées par l’Union Européenne          le calcul du coût de revient des stocks des activités Vins et
  et applicables au 31 décembre 2009. Ces normes et interprétations   Spiritueux, les biens produits « en grande quantité de manière
  sont appliquées de façon constante sur les exercices présentés.     répétitive » n’entrant pas dans son champ d’application. Les
  Les comptes consolidés ont été arrêtés le 4 février 2010 par le     effets de l’application de l’amendement d’IAS 38 sont décrits
  Conseil d’Administration.                                           ci-dessous.
  L’exercice 2009 a été affecté par les conséquences de la
  crise économique et financière qui a commencé en 2008.               Effets de l’amendement d’IAS 38 Immobilisations
  Les comptes consolidés de l’exercice 2009 ont été établis par
  référence à cet environnement, notamment pour la valorisation
                                                                      incorporelles
  des investissements, placements et instruments financiers,           À compter de l’exercice 2009, les frais de publicité et promotion
  l’appréciation de l’écoulement probable des stocks et la            sont enregistrés lors de leur réception ou de leur production s’il
  recouvrabilité des créances commerciales. Les actifs dont la        s’agit de biens ou lors de la réalisation des prestations s’il s’agit
  valeur s’apprécie par référence à des perspectives à plus long      de services. Jusqu’à cette date, ces frais étaient enregistrés en
  terme, en particulier les actifs incorporels ou immobiliers, ont    charges lorsqu’ils étaient encourus, en particulier le coût des
  été évalués dans le cadre d’hypothèses prenant en compte une        campagnes média était étalé sur la durée des campagnes et le
  reprise progressive de l’activité à partir de 2010 puis des taux    coût des échantillons et catalogues était comptabilisé lors de leur
  de croissance modérés les années suivantes.                         mise à disposition aux clients. L’effet du changement de méthode
                                                                      sur les capitaux propres au 1er janvier 2007 est de 94 millions ;
                                                                      il s’analyse de la façon suivante :
  1.2 Évolutions du référentiel comptable
       en 2009                                                        (en millions d’euros)                   Impact au 1er janvier 2007
                                                                      Immobilisations incorporelles                                  (13)
  Normes, amendements et interprétations dont                         Écarts d’acquisition                                             6
  l’application est obligatoire en 2009                               Immobilisations corporelles                                     (7)
                                                                      Impôts différés                                                 40
  Les normes, amendements et interprétations qui concernent le
  Groupe, appliqués depuis le 1er janvier 2009, sont les suivants :   Stocks et en-cours                                              (3)
                                                                      Autres actifs courants                                        (117)
  • IFRS 8 Secteurs d’activités publiés ;
                                                                      Capitaux propres consolidés                                    (94)
  • amendements d’IAS 1 sur la présentation des états financiers ;     Dont :
  • amendement d’IAS 38 Immobilisations incorporelles, relatif          part du Groupe                                                (41)
    à la comptabilisation des frais de publicité et promotion ;         intérêts minoritaires                                         (53)
  • amendements d’IAS 23 sur la capitalisation des coûts
    d’emprunt ;
                                                                      Les autres actifs courants correspondent aux charges constatées
  • amendements d’IFRS 2 concernant les conditions d’acquisition      d’avance enregistrées au titre des échantillons et matériels
    des droits et le traitement de la caducité dans le cadre des      publicitaires (activités Parfums et Cosmétiques principalement).
    plans d’options ;
                                                                      Les résultats des exercices 2007 et 2008 n’ont pas été retraités,
  • l’interprétation IFRIC 14 IAS 19 portant sur les exigences        l’effet de l’application de l’amendement d’IAS 38 par rapport à
    de financement minimal des régimes à prestations définies et        celui constaté au 1er janvier 2007 étant considéré non significatif.
    leur interaction avec le plafonnement des actifs financiers ;
  • amendements d’IFRS 7 sur la présentation des notes concernant
    les instruments financiers.

100      Rapport Annuel 2009
COMPTES CONSOLIDÉS
                                                                                                        Annexe aux comptes consolidés

Normes, amendements et interprétations dont                            de la détermination du montant des provisions pour risques et
l’application est optionnelle en 2009                                  charges ou des provisions pour dépréciation des stocks et, le cas
                                                                       échéant, des actifs d’impôts différés. Ces hypothèses, estimations
Les normes, amendements et interprétations concernant le               ou appréciations établies sur la base d’informations ou situations
Groupe, applicables de manière obligatoire à compter du                existant à la date d’établissement des comptes, peuvent se révéler,
1er janvier 2010, n’ont pas donné lieu à application anticipée         dans le futur, différentes de la réalité.
en 2009 ; il s’agit de :
• IFRS 3 révisée sur les regroupements d’entreprises ;
                                                                       1.5 Méthodes de consolidation
• IAS 27 révisée sur les états financiers individuels et consolidés ;
                                                                       Les filiales dans lesquelles le Groupe exerce directement ou
• amendement d’IAS 17 relatif aux locations de terrains.               indirectement un contrôle exclusif, en droit ou en fait, sont
                                                                       consolidées par intégration globale.
L’application de ces textes en 2010 ne devrait pas avoir
d’impact significatif sur les comptes consolidés du Groupe.             Les sociétés sous contrôle conjoint sont consolidées selon la
En particulier, IAS 27 et IFRS 3 révisées étant appliquées de          méthode de l’intégration proportionnelle.
manière prospective, les écarts d’acquisition comptabilisés au
                                                                       Les filiales de distribution détenues en commun avec le groupe
31 décembre 2009 au titre des engagements d’achat d’intérêts
                                                                       Diageo sont consolidées à hauteur de la part de leurs bilans
minoritaires seront maintenus à l’actif du bilan. Voir Note 1.10.
                                                                       et comptes de résultat correspondant aux seules activités du
                                                                       Groupe (voir Note 1.23).
1.3 Première adoption des IFRS                                         Les sociétés dans lesquelles le Groupe exerce une influence notable
Les premiers comptes établis par le Groupe en conformité avec          sont consolidées selon la méthode de la mise en équivalence.
les normes IFRS l’ont été au 31 décembre 2005 avec une date de
transition au 1er janvier 2004. La norme IFRS 1 prévoyait des
exceptions à l’application rétrospective des normes IFRS à la date
                                                                       1.6 Conversion des états financiers
de transition ; celles retenues par le Groupe sont les suivantes :           des filiales étrangères
• regroupement d’entreprises : l’exemption d’application               La devise d’établissement des comptes consolidés est l’euro ; les
  rétrospective n’a pas été retenue. Le Groupe Christian Dior          comptes des filiales utilisant une monnaie fonctionnelle différente
  a retraité rétrospectivement les acquisitions réalisées depuis       sont convertis en euros :
  1988, date de première consolidation de LVMH. Les normes             • aux cours de clôture pour les postes du bilan ;
  IAS 36 Dépréciations d’actifs et IAS 38 Immobilisations
  incorporelles ont été appliquées rétrospectivement depuis            • aux cours moyens de la période pour les éléments du compte
  cette date ;                                                           de résultat.
• valorisation des immobilisations corporelles et incorporelles :      Les différences de change résultant de l’application de ces cours
  l’option d’évaluation de ces actifs à leur juste valeur à la date    sont inscrites dans les capitaux propres, en « Écarts de conversion ».
  de transition n’a pas été retenue, à l’exception de l’ensemble
  immobilier détenu par Christian Dior Couture ;
                                                                       1.7 Opérations en devises
• avantages sociaux : les écarts actuariels différés en normes
  françaises à la date de transition ont été comptabilisés ;                 et couvertures de change
• conversion des comptes des filiales étrangères : les réserves de      Les opérations en devises étrangères réalisées par les sociétés
  conversion relatives à la consolidation des filiales en devises       consolidées sont converties dans leur monnaie fonctionnelle aux
  étrangères ont été annulées au 1er janvier 2004 en contrepartie      cours des devises à la date des opérations.
  des « Autres réserves » ;                                            Les créances et dettes exprimées en devises étrangères sont
• paiement en actions : la norme IFRS 2 sur les paiements en           converties aux cours de ces devises à la date de clôture. Les
  actions est appliquée à tous les plans d’options d’achat et de       pertes et gains de change latents résultant de cette conversion
  souscription ouverts à la date de transition, y compris ceux         sont enregistrés :
  mis en place avant le 7 novembre 2002, date avant laquelle           • en coût des ventes pour les opérations à caractère commercial ;
  l’application est optionnelle.
                                                                       • en résultat financier pour les opérations de nature financière.
                                                                       Les pertes et gains de change résultant de la conversion
1.4 Utilisation d’estimations                                          d’opérations ou créances et dettes intra-Groupe en devises
Dans le cadre du processus d’établissement des comptes                 étrangères, ou de leur élimination, sont enregistrés au compte de
consolidés, l’évaluation de certains soldes du bilan ou du compte      résultat, à moins qu’ils ne proviennent d’opérations de financement
de résultat nécessite l’utilisation d’hypothèses, estimations ou       intra-Groupe à long terme pouvant être considérées comme des
appréciations. Il s’agit notamment de la valorisation des actifs       opérations en capital : ils sont dans ce cas inscrits en capitaux
incorporels, des engagements d’achat de titres de minoritaires,        propres, en « Écarts de conversion ».

                                                                                                            Rapport Annuel 2009             101
COMPTES CONSOLIDÉS
  Annexe aux comptes consolidés

  Lorsque des instruments dérivés sont affectés à la couverture          Des tests de perte de valeur sont pratiqués pour les marques,
  d’opérations commerciales en devises, ceux-ci sont comptabilisés       enseignes et autres immobilisations incorporelles suivant la
  au bilan à leur valeur de marché à la date de clôture ; la variation   méthodologie présentée en Note 1.12.
  de valeur de marché de ces instruments dérivés est enregistrée :
                                                                         Les frais de recherche ne sont pas immobilisés. Les frais de
  • en coût des ventes pour la part efficace de la couverture des         développement d’un nouveau produit ne sont immobilisés que
    créances et dettes inscrites au bilan à la date de clôture ;         si la décision de lancement de ce produit est effectivement prise.
  • en capitaux propres, en écarts de réévaluation, pour la part         Les immobilisations incorporelles, autres que les marques et
    efficace de la couverture de flux de trésorerie futurs, ce montant     enseignes, sont amorties sur les durées suivantes :
    étant transféré en coût des ventes lors de la comptabilisation
                                                                         • droits au bail, pas de porte : selon les conditions de marché,
    des créances et dettes objets de la couverture ;
                                                                           le plus souvent 1 à 2 fois la durée du bail ;
  • en résultat financier pour la part inefficace de la couverture ;
                                                                         • frais de développement : maximum 3 ans ;
    les variations de valeur liées aux points de terme des contrats
    à terme ainsi que la valeur temps dans le cadre des contrats         • logiciels : 1 à 5 ans.
    d’options sont systématiquement considérées comme
    part inefficace.
                                                                         1.9 Écarts d’acquisition
  Lorsque des instruments dérivés sont affectés à la couverture de
  situations nettes en devises de filiales consolidées, la variation      Lors de la prise de contrôle d’une entreprise en droit ou en fait,
  de leur valeur de marché est inscrite en capitaux propres, en          les actifs, passifs et passifs éventuels de l’entreprise acquise
  «Écarts de conversion», à hauteur de la part efficace, et en            sont évalués à leur juste valeur ; la différence entre le coût de
  résultat financier pour la part inefficace.                              la prise de contrôle et la quote-part du Groupe dans la juste
                                                                         valeur de ces actifs, passifs et passifs éventuels est inscrite en
  En l’absence de relation de couverture, les variations de
                                                                         écart d’acquisition.
  valeur de marché des instruments dérivés sont enregistrées en
  résultat financier.                                                     Le coût de la prise de contrôle est le prix payé par le Groupe
                                                                         dans le cadre d’une acquisition, ou l’estimation de ce prix si
                                                                         l’opération se fait sans versement de trésorerie.
  1.8 Marques, enseignes et autres
                                                                         En l’absence de dispositions spécifiques dans les textes en vigueur
       immobilisations incorporelles                                     au 31 décembre 2009, la différence entre le coût d’acquisition et la
  Seules les marques et enseignes acquises, individualisables et de      valeur comptable des intérêts minoritaires acquis postérieurement
  notoriété reconnue sont inscrites à l’actif, à la valeur déterminée    à la prise de contrôle est enregistrée en écart d’acquisition. A
  lors de leur acquisition.                                              compter du 1er janvier 2010, en application d’IAS 27 révisée,
                                                                         cette différence sera portée en déduction des capitaux propres.
  Les frais engagés pour créer une marque nouvelle ou développer
  une marque existante sont enregistrés en charges.                      Les écarts d’acquisition sont comptabilisés dans la devise
                                                                         fonctionnelle de l’entité acquise.
  Les marques, enseignes et autres immobilisations incorporelles
  à durée de vie définie sont amorties sur leur durée de vie. Le          Les écarts d’acquisition ne sont pas amortis mais font l’objet
  classement d’une marque ou enseigne en actifs à durée de vie           d’un test de perte de valeur annuel suivant la méthodologie
  définie ou indéfinie résulte en particulier de l’application des         présentée en Note 1.12. La charge de dépréciation éventuelle est
  critères suivants :                                                    comprise dans les « Autres produits et charges opérationnels ».

  • positionnement global de la marque ou enseigne sur son marché
    en termes de volume d’activité, de présence internationale,          1.10 Engagements d’achat de titres
    de notoriété ;
                                                                                de minoritaires
  • perspectives de rentabilité à long terme ;
                                                                         Les actionnaires minoritaires de certaines filiales consolidées par
  • degré d’exposition aux aléas conjoncturels ;                         intégration globale bénéficient de promesses d’achat de leurs
                                                                         titres octroyées par le Groupe.
  • événement majeur intervenu dans le secteur d’activité
    susceptible de peser sur le futur de la marque ou enseigne ;         En absence de dispositions spécifiques des normes IFRS, le
                                                                         Groupe comptabilise ces engagements de la façon suivante :
  • ancienneté de la marque ou enseigne.
                                                                         • la valeur de l’engagement à la date de clôture figure en « Autres
  La durée d’amortissement des marques, fonction de l’estimation           passifs non courants » ;
  de leur pérennité, est comprise entre 15 et 40 ans.
                                                                         • les intérêts minoritaires correspondants sont reclassés dans
  La charge d’amortissement des marques et enseignes et, le cas            le montant ci-dessus ;
  échéant, le montant de leur dépréciation sont comptabilisés dans
  les « Autres produits et charges opérationnels ».                      • la différence entre le montant de l’engagement et les intérêts
                                                                           minoritaires reclassés est enregistrée en écart d’acquisition.

102      Rapport Annuel 2009
COMPTES CONSOLIDÉS
                                                                                                        Annexe aux comptes consolidés

Ce mode de comptabilisation n’a pas d’effet sur la présentation        1.12 Tests de perte de valeur
des intérêts minoritaires au compte de résultat.
                                                                              des actifs immobilisés
À compter du 1er janvier 2010, en raison de la révision d’IAS 27,
                                                                       Des tests de perte de valeur sont réalisés pour les actifs
les variations de la différence entre le montant de l’engagement
                                                                       immobilisés corporels et incorporels dès lors qu’un indice de
et celui des intérêts minoritaires seront enregistrées en
                                                                       perte de valeur apparaît, et au moins une fois par an pour les
déduction des capitaux propres. Cette disposition étant
                                                                       actifs incorporels à durée de vie indéfinie, principalement les
d’application prospective, les écarts d’acquisition au titre
                                                                       marques, enseignes et écarts d’acquisition. Lorsque la valeur
des engagements existants au 31 décembre 2009 seront
                                                                       nette comptable de ces actifs devient supérieure au montant le
maintenus à l’actif du bilan, la variation future du montant des
                                                                       plus élevé de leur valeur d’utilité ou de marché, une dépréciation
engagements nets d’intérêts minoritaires restant enregistrée
                                                                       est enregistrée, du montant de la différence ; la dépréciation,
en écart d’acquisition.
                                                                       imputée en priorité sur l’écart d’acquisition, est comptabilisée
                                                                       en « Autres produits et charges opérationnels ».
1.11 Immobilisations corporelles                                       La valeur d’utilité est fondée sur les flux de trésorerie futurs
La valeur brute des immobilisations corporelles, à l’exception des     actualisés qui seront générés par ces actifs. La valeur de marché
terres à vignes et de l’ensemble immobilier détenu par Christian       de l’actif est déterminée par référence à des transactions
Dior Couture, est constituée de leur coût d’acquisition. Les           similaires récentes ou à des évaluations réalisées par des experts
frais financiers supportés au cours de la période précédant la          indépendants dans une perspective de cession.
mise en exploitation ou durant la période de construction sont         Les flux de trésorerie prévisionnels sont établis au niveau
immobilisés le cas échéant.                                            du Groupe par secteur d’activités, un secteur d’activités
Les terres à vignes sont comptabilisées à leur valeur de marché        correspondant à une ou plusieurs marques ou enseignes et à une
à la date de clôture. Cette valeur résulte de données officielles       équipe de Direction spécifique. Au sein du secteur d’activités,
publiées sur les transactions récentes dans la même région, ou         il peut être déterminé des unités génératrices de trésorerie d’un
d’expertises indépendantes. L’écart entre le coût d’acquisition        niveau plus petit, tel un ensemble de magasins.
historique et la valeur de marché est inscrit en capitaux propres,     Les marques et écarts d’acquisition sont évalués à titre principal
en « Écarts de réévaluation ». Si la valeur de marché devient          sur la base des flux de trésorerie prévisionnels actualisés ou selon
inférieure au coût d’acquisition, une dépréciation est comptabilisée   la méthode des transactions comparables, méthode utilisant
en résultat, du montant de la différence.                              les multiples de chiffre d’affaires et de résultat retenus lors de
Les pieds de vignes, ou vignobles, pour les champagnes, cognac         transactions récentes portant sur des marques similaires, ou
et autres vins produits par le Groupe, sont des actifs biologiques     sur les multiples boursiers applicables aux activités concernées.
au sens d’IAS 41 Agriculture. Leur valeur de marché étant peu          D’autres méthodes sont utilisées à titre complémentaire : la
différente de leur valeur historique, aucune réévaluation de ces       méthode des royalties, donnant à la marque une valeur équivalente
actifs n’est pratiquée.                                                à la capitalisation des royalties qu’il faudrait verser pour son
                                                                       utilisation ; la méthode du différentiel de marge, applicable
Les immeubles locatifs ne sont pas réévalués à leur valeur de          lorsqu’il est possible de mesurer la différence de revenus générée
marché.                                                                par une marque, par référence à un produit sans marque ; enfin,
                                                                       la méthode du coût de reconstitution d’une marque équivalente,
Les actifs financés par contrat de location financement sont
                                                                       notamment en termes de frais de publicité.
immobilisés sur la base de la valeur actuelle des loyers futurs
ou sur la base de leur valeur de marché si celle-ci est inférieure.    Les données utilisées dans le cadre de la méthode des flux de
                                                                       trésorerie prévisionnels actualisés proviennent des budgets
Les immobilisations corporelles sont amorties selon le mode
                                                                       annuels et plans pluri-annuels établis par la Direction des secteurs
linéaire sur la durée estimée de leur utilisation :
                                                                       d’activités concernés. Les plans consistent en des projections
• Constructions, immeubles de placement                20 à 50 ans ;   à cinq ans (à l’exception de Christian Dior Couture dont les
                                                                       plans ont une durée de trois ans), cette durée pouvant être
• Installations techniques, matériels et outillages     3 à 25 ans ;
                                                                       étendue lorsqu’il s’agit de marques en cours de repositionnement
• Agencements de magasins                               3 à 10 ans ;   stratégique, ou dont le cycle de production est supérieur à cinq
                                                                       ans. En outre, s’y ajoute une valeur terminale correspondant
• Vignobles                                             18 à 25 ans.
                                                                       à la capitalisation à l’infini des flux de trésorerie issus, le plus
La base amortissable des immobilisations corporelles est constituée    souvent, de la dernière année du plan. Lorsque plusieurs scénarios
du coût d’acquisition, diminué de la valeur résiduelle estimée.        prévisionnels sont retenus, une probabilité de survenance est
                                                                       attribuée à chacun d’entre eux. Le taux d’actualisation des flux
Les frais d’entretien et de réparation sont enregistrés en charges
                                                                       de trésorerie prévisionnels intègre le taux de rendement attendu
lors de la réalisation des opérations.
                                                                       par un investisseur dans le domaine d’activité concerné et la
                                                                       prime de risque propre à cette activité.

                                                                                                           Rapport Annuel 2009            103
COMPTES CONSOLIDÉS
  Annexe aux comptes consolidés

  1.13 Investissements                                                  1.15 Créances clients,
         et placements financiers                                              autres créances et prêts
  Les actifs financiers sont présentés en investissements financiers      Les créances clients, autres créances et prêts sont comptabilisés
  (actifs non courants) ou en placements financiers (actifs courants)    à leur valeur nominale. Une dépréciation est enregistrée lorsque
  selon leur nature et la durée estimée de leur détention.              leur valeur d’inventaire, fondée sur la probabilité de leur
                                                                        recouvrement, est inférieure à la valeur comptabilisée.
  Les investissements financiers comprennent principalement les
  prises de participation, stratégiques et non stratégiques.            Lorsque l’échéance des créances et prêts est supérieure à un
                                                                        an, leur montant fait l’objet d’un calcul d’actualisation, dont les
  Les placements financiers incluent les placements
                                                                        effets sont enregistrés en résultat financier, selon la méthode du
  temporaires en actions, parts de Sicav, ou Fonds Commun de
                                                                        taux d’intérêt effectif.
  Placement (FCP) et assimilés, à l’exclusion des placements
  relevant de la gestion de trésorerie au jour le jour, qui sont
  comptabilisés en « Trésorerie et équivalents de trésorerie »          1.16 Trésorerie et équivalents de trésorerie
  (Voir Note 1.16).
                                                                        La ligne « Trésorerie et équivalents de trésorerie » inclut les
  Investissements et placements financiers sont évalués au               liquidités ainsi que les placements monétaires immédiatement
  cours de clôture s’il s’agit d’actifs cotés et sur la base d’une      disponibles dont la valeur présente un risque de variation
  estimation de leur valeur de réalisation à cette date s’il s’agit     négligeable.
  d’actifs non cotés.
                                                                        Les placements monétaires sont évalués à leur valeur de marché
  Les variations de valeur, positives ou négatives, sont enregistrées   et au cours de change à la date de clôture, les variations de valeur
  en capitaux propres en Écarts de réévaluation. En cas de perte        étant enregistrées en résultat financier.
  de valeur jugée définitive, une dépréciation de ce montant est
  enregistrée en résultat financier, la dépréciation n’étant reprise
  en résultat qu’au moment de la cession des investissements et         1.17 Provisions
  placements financiers correspondants.
                                                                        Une provision est comptabilisée dès lors qu’existe une
                                                                        obligation, vis-à-vis d’un tiers, dont il résultera pour le Groupe
  1.14 Stocks et en-cours                                               un décaissement probable dont le montant peut être évalué de
                                                                        façon fiable.
  À l’exception des vins produits par le Groupe, les stocks sont
  comptabilisés à leur prix de revient, hors frais financiers. Le        Lorsque la date d’exécution de cette obligation est au-delà d’un an,
  prix de revient est constitué du coût de production (produits         le montant de la provision fait l’objet d’un calcul d’actualisation,
  finis), ou du prix d’achat majoré des frais accessoires (matières      dont les effets sont enregistrés en résultat financier, selon la
  premières, marchandises) ; il ne peut excéder la valeur nette         méthode du taux d’intérêt effectif.
  de réalisation.
  Les stocks de vins produits par le Groupe, en particulier les vins    1.18 Dettes financières
  de Champagne, sont évalués en valeur de marché de la vendange
  correspondante, comme si les raisins récoltés avaient été acquis      Les dettes financières sont comptabilisées au coût amorti, c’est-
  auprès de tiers. Jusqu’à la date de vendange, l’évaluation des        à-dire à leur valeur nominale nette des primes et frais d’émission,
  raisins se fait prorata temporis sur la base d’un rendement et        qui sont enregistrés progressivement en résultat financier jusqu’à
  d’une valeur de marché estimés.                                       l’échéance, selon la méthode du taux d’intérêt effectif.

  Les mouvements de stocks sont valorisés selon les métiers au          En cas de couverture du risque de variation de valeur de la dette
                                                                        financière du fait de l’évolution des taux d’intérêt, le montant
  coût moyen pondéré ou selon la méthode premier entré – premier
                                                                        couvert de la dette, ainsi que les instruments de couverture
  sorti (FIFO).
                                                                        associés, figurent au bilan à leur valeur de marché à la date de
  Compte tenu du processus de vieillissement nécessaire au              clôture ; les effets de cette réévaluation sont enregistrés dans le
  champagne et au cognac, la durée de détention de ces stocks           résultat financier de la période. La valeur de marché de la dette
  est le plus souvent supérieure à un an. Ces stocks restent classés    couverte est déterminée selon des méthodes similaires à celles
  en actifs courants selon l’usage de la profession.                    décrites ci-après en Note 1.19.
  Les dépréciations de stocks sont constatées principalement dans       En cas de couverture du risque d’évolution de la charge d’intérêt
  les activités autres que Vins et Spiritueux. Elles sont établies le   future, la dette financière dont les flux sont couverts reste
  plus souvent en raison de l’obsolescence des produits concernés       comptabilisée au coût amorti, la variation de valeur de la part
  (péremption proche, saison ou collection terminées…) ou sur           efficace de l’instrument de couverture étant enregistrée dans
  la base de leur perspective d’écoulement.                             les capitaux propres en Écarts de réévaluation.

104      Rapport Annuel 2009
COMPTES CONSOLIDÉS
                                                                                                       Annexe aux comptes consolidés

En l’absence de relation de couverture, ou pour la partie inefficace   Actions auto-détenues LVMH et assimilés
des couvertures, les variations de valeur des instruments dérivés
sont enregistrées en résultat financier.                               Les achats/ventes par LVMH, de ses propres titres, à l’origine
                                                                      des variations de pourcentages d’intérêt du Groupe Christian
Lorsqu’un instrument dérivé est incorporé à la dette financière,       Dior dans LVMH, sont traités dans les comptes consolidés du
celle-ci est comptabilisée à la valeur de marché ; les variations     Groupe Christian Dior comme des acquisitions et des cessions
de valeur de marché sont enregistrées en résultat financier.           d’intérêts minoritaires.
La dette financière nette est constituée des dettes financières         Par mesure de simplification, le mode de traitement de ces
à plus et moins d’un an et de la valeur de marché à la date de        intérêts minoritaires a été modifié en 2007 et est appréhendé,
clôture des instruments dérivés sur risque de taux d’intérêt,         depuis cette date, globalement sur la période.
sous déduction de la valeur des placements, des autres actifs
financiers courants ainsi que de la valeur de marché à la date de      À compter du 1er janvier 2010, en raison de la révision d’IFRS 3,
clôture des instruments dérivés sur risque de change associés         les variations de pourcentage du Groupe Christian Dior dans
à l’un de ces éléments et de la trésorerie et équivalents de          LVMH seront enregistrées dans les capitaux propres. Cette
trésorerie à cette date.                                              disposition étant d’application prospective, les écarts d’acquisition
                                                                      enregistrés au 31 décembre 2009 seront maintenus à l’actif
                                                                      du bilan.
1.19 Instruments dérivés
                                                                      Les options d’achat d’actions LVMH détenues par le Groupe,
Le Groupe négocie des instruments financiers dérivés dans le           sont comptabilisées à leur coût d’acquisition, en déduction des
cadre de sa stratégie de couverture des risques de change et de       capitaux propres consolidés.
taux d’intérêt.
La mise en oeuvre d’une comptabilité de couverture requiert,
selon IAS 39, de démontrer et documenter l’efficacité de la            1.21 Retraites, frais médicaux et autres
relation de couverture lors de sa mise en place et pendant toute             engagements vis-à-vis du personnel
sa durée. L’efficacité de la couverture sur le plan comptable est
                                                                      Lorsque les indemnités de départ à la retraite, retraites, frais
vérifiée par le rapport des variations de valeur du dérivé et du
                                                                      médicaux et autres engagements donnent lieu à cotisations
sous-jacent couvert, ce rapport devant rester dans une fourchette
comprise entre 80 et 125 %.                                           versées par le Groupe à des organismes extérieurs qui assurent
                                                                      le paiement des allocations ou le remboursement des frais
Les instruments dérivés sont comptabilisés au bilan pour leur         médicaux, ces cotisations sont comptabilisées dans les charges
valeur de marché à la date de clôture. Les variations de valeur       de l’exercice au titre duquel elles sont dues, aucun passif n’étant
des instruments dérivés sont enregistrées selon les modalités         comptabilisé au bilan.
précisées en Note 1.7 pour les couvertures de risque de change
et en Note 1.18 pour les couvertures de risque de taux d’intérêt.     Lorsque les indemnités de départ à la retraite, retraites, frais
                                                                      médicaux et autres engagements sont à la charge du Groupe,
La valeur de marché est établie par référence à des données de        le montant de l’engagement actuariel correspondant donne
marché et selon des modèles d’évaluation communément utilisés ;       lieu à provision au bilan, la variation de cet engagement étant
cette valeur est confirmée dans le cas d’instruments complexes         comptabilisée dans le résultat opérationnel courant de l’exercice,
par des cotations d’établissements financiers tiers.                   y compris l’effet d’actualisation financière.
Les instruments dérivés dont la maturité est supérieure à douze       Lorsque cet engagement est couvert, partiellement ou en totalité,
mois sont présentés en actifs et passifs non courants.                par des fonds versés par le Groupe à des organismes financiers,
                                                                      le montant de ces placements dédiés vient en déduction, au bilan,
                                                                      de l’engagement actuariel.
1.20 Actions Christian Dior et LVMH
       auto-détenues et assimilés                                     L’engagement actuariel est calculé sur la base d’évaluations
                                                                      spécifiques au pays et à la société du Groupe concernée ;
                                                                      ces évaluations intègrent notamment des hypothèses de
Actions auto-détenues Christian Dior                                  taux d’actualisation, de progression des salaires, d’inflation,
Les actions Christian Dior détenues par le Groupe, sont               d’espérance de vie, de rotation des effectifs et de rentabilité
comptabilisées à leur coût d’acquisition en déduction des capitaux    des placements dédiés.
propres consolidés quel que soit l’objet de leur détention.           Les effets cumulés des écarts actuariels sont amortis dès lors
En cas de cession, le prix de revient des actions cédées est établi   que ceux-ci excèdent en fin d’exercice 10 % du montant de
par catégorie d’affectation (voir Note 14.2) selon la méthode         l’engagement ou de la valeur de marché des placements venant
premier entré – premier sorti (FIFO). Les résultats de cession        en couverture. L’amortissement de ces écarts se fait à compter
sont inscrits directement en capitaux propres, pour leur montant      de l’exercice suivant leur constatation, sur la durée résiduelle
net d’impôt.                                                          moyenne d’activité du personnel concerné.

                                                                                                           Rapport Annuel 2009            105
COMPTES CONSOLIDÉS
  Annexe aux comptes consolidés

  1.22 Impôts courants et différés                                        Lorsque cette pratique est établie, les ventes enregistrées sont
                                                                          diminuées d’un montant correspondant à une estimation de ces
  Les différences temporelles entre les valeurs en consolidation des      retours, en contrepartie de la réduction des créances clients
  éléments d’actif et de passif, et celles résultant de l’application     et d’une inscription en stocks. Le taux de retour retenu pour
  de la réglementation fiscale, donnent lieu à la constatation             l’établissement de ces estimations est calculé sur la base de
  d’impôts différés.                                                      statistiques historiques.
  Le taux d’impôt retenu pour le calcul des impôts différés est celui
  connu à la date de clôture ; les effets des changements de taux         Activités en partenariat avec Diageo
  sont enregistrés sur la période au cours de laquelle la décision
  de ce changement est prise.                                             Une partie significative des ventes des activités Vins et Spiritueux
                                                                          est réalisée dans le cadre d’accords de distribution avec Diageo,
  Les économies d’impôts résultant de déficits fiscaux reportables          consistant le plus souvent en un partenariat dans des structures
  sont enregistrées en impôts différés actifs qui sont dépréciés le       communes. Celles-ci assurent les livraisons et les ventes à la
  cas échéant, seuls les montants dont l’utilisation est probable         clientèle des marques des deux groupes, le partage du résultat
  étant maintenus à l’actif du bilan.                                     et du bilan de ces entités entre LVMH et Diageo étant régi par
  Les actifs et passifs d’impôts différés ne sont pas actualisés.         les accords de distribution. Sur la base de ces accords, le Groupe
                                                                          consolide ces structures à hauteur de la quote-part des ventes
  Les impôts dus au titre des réserves distribuables des filiales sont     et des charges concernant ses propres marques.
  provisionnés à hauteur des distributions envisagées.

                                                                          1.24 Frais de publicité et de promotion
  1.23 Comptabilisation des ventes
                                                                          Les frais de publicité et de promotion incluent le coût de la
                                                                          réalisation des supports publicitaires, des achats d’espaces
  Définition des ventes                                                   média, de la fabrication d’échantillons et de catalogues et de
  Les ventes incluent principalement des ventes au détail dans            manière générale, le coût de l’ensemble des activités destinées
  le cadre des magasins du Groupe et des ventes de gros à des             à la promotion des marques et produits du Groupe.
  distributeurs et agents. Sont assimilées à des opérations au détail     Les frais de publicité et de promotion sont enregistrés en charge
  les ventes effectuées dans le cadre de magasins appartenant à           lors de leur réception ou de leur production s’il s’agit de biens,
  des tiers si les risques et avantages liés à la propriété du stock      ou lors de la réalisation des prestations s’il s’agit de services.
  sont conservés par le Groupe.
  Les ventes au détail proviennent des activités Mode et
  Maroquinerie, de certaines marques des Parfums et Cosmétiques           1.25 Plans d’options et assimilés
  ou des Montres et Joaillerie ainsi que de la Distribution sélective.    Les plans d’options d’achat ou de souscription d’actions donnent
  Ces ventes sont comptabilisées lors de l’achat par la clientèle.        lieu à enregistrement d’une charge constituée de l’estimation du
  Les ventes de gros proviennent des activités Vins et Spiritueux et      gain pour les bénéficiaires de ces plans ; l’estimation du gain est
  de certaines marques des Parfums et Cosmétiques ou des Montres          calculée le jour du Conseil d’Administration ayant attribué les
  et Joaillerie. Ces ventes sont comptabilisées lors du transfert         options, selon la méthode Black & Scholes.
  de propriété, c’est-à-dire le plus souvent lors de l’expédition.        Pour les plans d’attribution d’actions gratuites, l’estimation du
  Les frais d’expédition et de transport refacturés aux clients ne sont   gain est calculée sur la base du cours de clôture de l’action la
  compris dans les ventes que lorsqu’ils sont inclus forfaitairement      veille du Conseil d’Administration ayant mis en place le plan et
  dans le prix des produits.                                              des dividendes anticipés sur la période d’acquisition des droits.

  Les ventes sont présentées nettes de toutes formes de remises et        Pour les plans de rémunérations liés au cours de l’action LVMH
  ristournes. En particulier les sommes permettant le référencement       et dénoués en numéraire, l’estimation du gain sur la période
  des produits ou correspondant à des accords de participation            d’acquisition des droits est établie, selon le type de plan, comme
  publicitaire avec le distributeur viennent en déduction des             décrit ci-dessus.
  ventes correspondantes.                                                 Pour l’ensemble des plans, la charge est répartie linéairement sur
                                                                          la période d’acquisition des droits en contrepartie des réserves
  Provision pour retours de produits                                      pour les plans d’options ou d’attribution et en contrepartie des
                                                                          provisions pour les plans de rémunérations dénoués en numéraire.
  Les sociétés du groupe d’activités Parfums et Cosmétiques et
  dans une moindre mesure des activités Mode et Maroquinerie,             Au-delà de la période d’acquisition des droits, seuls les plans de
  ou Montres et Joaillerie, peuvent reprendre auprès de leurs             rémunérations dénoués en numéraire ont un effet sur le compte de
  clients et distributeurs les produits invendus ou périmés.              résultat, du montant de la variation du cours de l’action LVMH.

106      Rapport Annuel 2009
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler