DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...

 
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
ROYAUME DU MAROC
                                                   Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement
                                                   Direction de l’Observation et de la Programmation

NOTE MÉTHODOLOGIQUE

DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D’UN MODULE
SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D´INFORMATION
LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D’UNE NAMA
DU SECTEUR DE L´ÉNERGIE
PROJET « Faciliter la préparation et la mise en œuvre pour l´atténuation »
FIRM - MAROC
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
COPYRIGHT©, 2016                               PREPARE PAR
Cette publication peut être reproduite, en     Amine AMRAOUI, Août 2014
totalité ou en partie, à des fins éducatives
ou non lucratives sans autorisation
préalable du détenteur de droits d’auteur, à   REMERCIEMENTS
condition que la source soit mentionnée.
                                               Le projet Faciliter la préparation et la mise
Cette publication ne peut être vendue ou
                                               en œuvre pour l´atténuation (FIRM) a été
utilisée pour aucun autre but commercial
                                               mis en œuvre avec un financement de
sans la permission écrite préalable du UNEP
                                               l´Agence Danoise pour le Développement
DTU Partnership.
                                               International du Ministères des Affaires
                                               Etrangères du Danemark.
DISCLAIMER
Cette publication est un produit du projet     Maquette : Fabrice Belaire Infographie
Faciliter la préparation et la mise en œuvre
pour l´atténuation (FIRM), financé par
DANIDA du Ministères des Affaires              Pour toute demande ou question, merci de
Etrangères du Danemark et mis en œuvre         contacter :
par le Programme des Nations Unies pour
                                               UNEP DTU PARTNERSHIP
l´Environnement (PNUE) et le centre UNEP
DTU Partnership (UDP). Les points de vue et    UN City, Copenhagen
opinions exprimés dans cette publication       Marmorvej 51,
sont celles des auteurs et ne reflètent pas    2100 Copenhagen Ø
nécessairement les vues du UNEP DTU            Denmark
Partnership ou du PNUE.
                                               Web: www.unepdtu.dk
                                               LinkedIn: UNEPDTU
COORDINATION NATIONALE
                                               Twitter: @unepdtu
Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau
et de l’Environnement
Direction de l’Observation et de la
Programmation
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
ABREVIATIONS ET ACRONYMES ..................................................................................................... 3

1. INTRODUCTION ......................................................................................................................... 4

2. PRESENTATION GENERALE DU CONCEPT MRV.......................................................................... 4

3. APPROCHE PRECONISEE POUR LE DEVELOPPEMENT DE L’ACTIVITE 4 DU PROJET FIRM........... 6

4. PRESENTATION DES DEUX NAMAS DEVELOPPEES DANS LE CADRE DU PROJET FIRM............... 6
    4.1     NAMA TOITS SOLAIRES ........................................................................................................... 7
    4.2     NAMA POMPAGE SOLAIRE POUR L’IRRIGATION.............................................................................. 7

5. CHOIX DE LA NAMA POUR LE PILOTAGE DU SYSTEME MRV ..................................................... 8

6. PRESENTATION DU SYSTEME MRV DE LA NAMA RETENUE ...................................................... 8
    6.1     NIVEAUX DE SUIVI DU SYSTEME MRV .......................................................................................... 8
    6.2     IDENTIFICATION DES INDICATEURS DE SUIVI DE LA NAMA ................................................................. 9

7. DESCRIPTION DU SYSTEME PILOTE ......................................................................................... 11
    7.1     IDENTIFICATION DES INDICATEURS A SUIVRE ................................................................................. 11
    7.2     IDENTIFICATION DES INSTALLATIONS PILOTES A SUIVRE ................................................................... 12
    7.3     PRESENTATION DE L’EQUIPEMENT DE SUIVI DE L’INDICATEUR RETENU ................................................ 13

8. INTRODUCTION AU MODULE DEDIE AU SUIVI ET AU TRAITEMENT DES DONNEES DES
INSTALLATIONS PILOTES CIBLEES ................................................................................................. 16

ANNEXES....................................................................................................................................... 17
    ANNEXE 1 : PHOTOS ILLUSTRATIONS DES INSTALLATIONS PV PILOTES CIBLEES ............................................. 18
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
Tableau 1 : Indicateur de suivi de la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre .................................... 9
Tableau 2 : Indicateurs de suivi des critères de développement durable ....................................................... 9
Tableau 3 : Indicateurs de suivi du progrès de la NAMA et des capacités d’atténuation .............................. 11
Tableau 4 : Identification des installations PV à suivre................................................................................. 12

Figure 1 : Principes fondamentaux d’un système MRV .................................................................................. 5
Figure 2 : Présentation des niveaux de suivi du système MRV de la NAMA toits solaires ............................... 9
Figure 3 : Diagramme récapitulatif du système de suivi pilote ..................................................................... 15

Illustration 1 : Interface utilisateur de la Sunny WebBox ............................................................................. 14
Illustration 2 : Aperçu de l’installation 1 ...................................................................................................... 18
Illustration 3 : Aperçu de l’installation 2 ...................................................................................................... 18
Illustration 4 : Poste de commande des installations 1 et 2 ......................................................................... 18
Illustration 5 : Boîtier de suivi Sunny Web Box ............................................................................................ 18
Illustration 6 : Aperçu futur de la plateforme de recherche et de formation en énergies renouvelables ...... 20
Illustration 7 : Aperçu actuel de la plateforme de recherche et de formation en énergies renouvelables .... 20
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
ADEREE   : Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité
         Energétique
BD       : Base de Données
CCNUC    : Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique
DANIDA   : Agence de Développement International du Danemark
DES      : Dispositif Energétique Statistique
DTU      : TechnicalUniversity of Denmark
DOP      : Direction de l’Observation et de la Programmation
DTIE     : Division de la Technologie, de l’Industrie et de l’Economie
FIRM     : Facilitating Implementation and Readiness for Mitigation
GES      : Gaz à Effet de Serre
IRESEN   : Institut de Recherche en Energie Solaire et en Energies Nouvelles
LCDS     : LowCarbonDevelopmentStrategy
MDP      : Mécanisme de Développement Propre
MEMEE    :Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement
MRV      : Monitoring/Reporting/Vérification
NAMA     : Mesures d’Atténuation Appropriées au niveau National
PNUE     : Programme des Nations Unies pour l'Environnement
PV       : Photovoltaïque
SI       : Système d’Information
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
La présentenote méthodologique est élaborée dans le cadre du Projet « Faciliter la préparation et la
mise en œuvre pour l´atténuation » (FIRM), financé par l´Agence de Développement International du
Danemark (DANIDA) et géré par la Division de la Technologie, de l’Industrie et de l’Economie (DTIE) du
PNUE avec l’appui de l’UNEP DTU Partnership(anciennement appelé Centre Risø du PNUE).

Le projet FIRM a pour objet l’assistance technique et le renforcement des capacités des institutions
nationales (et autres acteurs) de chacun des pays ciblés1, en vue de la mise en œuvre du cadre
favorable à une Stratégie de Développement à Faible intensité de Carbone (LCDS) et le développement
d´initiatives d´atténuation dans le contexte d´Actions d´Atténuation Appropriées au Niveau National
(NAMA). Le point focal de ce projetau Maroc est la Direction de l’Observation et de la Programmation
(DOP).

La première phase de la composante LCDS du projet a permis d’analyser des circonstances nationales
d’atténuation des émissions des GES au Maroc et de dresser les activités prioritaires à mener dans le
cadre de l’assistance technique et le renforcement des capacités de la DOP. L’objectif est de
permettreau secteur de l’énergie d’offrir une meilleure contribution au développement du cadre
national favorable à la mise en œuvre d´une Stratégie de Développement à Faible intensité Carbone
(LCDS).

Cette noteméthodologique est un document opérationnel, conçu d’une manière simple et pratique
dans le cadre de l’activité spécifique n°4 de mise en œuvre des systèmes MRV de la deuxième phase du
projet FIRM. Cette activité a pour objectif d’étendre le champ du Dispositif Energétique Statistique de la
DOP au suivi de NAMAs spécifiques du secteur et développer les capacités des cadres de la DOP en
matière de MRV.

La présente note est ainsi destinée aux cadres de la DOP avec comme principal objectif la présentation
de la méthodologie pour la formalisation du cadre d’exécution et le développement à titre pilote du
système de suivi, de reportinget de vérification (MRV) des indicateurs de suivi d’une des NAMAs
développée dans le cadre du projet FIRM. Elle est organisée comme suit :

    1.       Présentation générale du concept MRV ;
    2.       Approche préconisée pour le développement de cette activité ;
    3.       Présentation des deux NAMAs développées dans le cadre du projet FIRM ;
    4.       Choix de la NAMA pour le pilotage du système MRV ;
    5.       Présentation du système MRV de la NAMA retenue ;
    6.       Présentation du système MRV pilote ; et
    7.       Introduction au module spécifique du SI dédié au suivi et au traitement des données des
             installations pilotes ciblées.

1
 Neuf pays de l’Afrique, de l’Asie et de l’Amérique Latine participent au projet : Ethiopie, Ghana, Maroc, Sénégal,
Afrique du Sud, Indonésie, Vietnam, Costa Rica et Mexique.
DÉVELOPPEMENT À TITRE PILOTE D'UN MODULE SPÉCIFIQUE MRV AU SEIN DU SYSTÈME D INFORMATION LIÉ À LA MISE EN ŒUVRE DU SYSTÈME MRV D'UNE NAMA DU ...
Le MRV trouve son origine dans les négociations internationales sur le climat où, depuis la COP13 de
Bali en 2007, la notion de mise en œuvre de mesures d’atténuation de façon mesurable, notifiable et
vérifiable a été introduite. L’objectif principal d’un système MRV est d’augmenter « la transparence des
efforts d'atténuation déployés par pays en développement et permettre également de renforcer la
confiance mutuelle entre tous les pays ».2
La figure suivante présente les fondamentaux d’un système MRV.
                          Figure 1 : Principes fondamentaux d’un système MRV

                                          •Collecte des données et informations
                 Mesure                    pertinentes relatives à l'état d'avancement et
                                           aux résultats de la NAMA

                                          • Communiquer d'une manière transparente,
                Reporting                  dans un format standardisée et à une
                                           fréquence donnée, les informations collectées

                                          • Evaluer par un processus indépendant
                Vérification               l'exhaustivité, la cohérence et la fiabilité de
                                           l'information collectée et communiquée

Les derniers accords internationaux sur le changement climatique de Durban et Cancun stipulent que
toutes les NAMAs, appuyées au niveau national ou au niveau international, devront être mesurées,
notifiées et vérifiées au niveau national. De plus, le MRV national des NAMAs appuyées au niveau
national devra être en accord avec les lignes directrices générales développées et approuvées par la
COP. Ces accords stipulent également que les NAMAs appuyées au niveau international doivent en plus
être soumises à un MRV international.

Dans le cadre MRV de leurs NAMAs, les pays vont devoir mesurer et notifier:
    1.   les progrès de mise en œuvre de leurs NAMAs ;
    2.   les impacts des NAMAs en termes de réduction des émissions de GES du pays ;
    3.   les impacts des NAMAs en termes de développement durable ;
    4.   le support en termes de flux financiers, transfert de technologie et développement de capacité.
Les bénéfices du MRV sont multiples. Ainsi, au niveau national, il i) facilite la planification nationale ;ii)
appuie la mise en œuvre des NAMA et permet l’évaluation de l'efficacité des NAMAs, iii) met en relief
les enseignements tirés et les bonnes pratiques, iv) favorise la coordination et la communication entre
les parties prenantes et v) permet une reconnaissance internationale pour les performances nationales
d’atténuation des émissions des GES.
Au niveau international, le MRV augmente les chances d'obtenir un appui international, répond aux
exigences internationales de la CCNUCC pour les NAMAssoutenues et permet de savoir si l'on est sur la
bonne voie pour atteindre les objectifs mondiaux d'atténuation.

2
Référence, UNFCCC 2011, Decision 2/CP.17.FCCC/CP/2011/9/Add.1.: MRV increases the “transparency of
mitigation efforts made by the developing countries’ as well as build mutual confidence among all countries”
A ce jour, l’expérience nationale en matière de MRV reste limitée aux systèmes de suivi et d’évaluation
des réductions des émissions de GES des projets enregistrés auprès de la CCNUCC dans le cadre
duMécanisme de Développement Propre (MDP).
Il convient de préciser que dans le cadre de cette activité de pilotage d’un système MRV, seuls les
aspects de mesure et de reporting seront testés. Le volet de vérification pourra être testé et éprouvé à
un niveau de développement plus avancé des NAMAs.

L’approche préconisée et les actions spécifiques à mettre en œuvre dans le cadre de cette activité de
développement à titre pilote d’un système MRV d’une NAMA Energie, sont présentées dans le
diagramme suivant :

  1       •Sélection d’une des deux NAMAs à considérer (PV toits solaires ou pompage solaire)

        •Identification des paramètres et des indicateurs à suivre dans le cadre de l’activité pilote
  2
        •Identification des installations à suivre
  3
        •Elaboration de conventions de collaboration avec les propriétaires/institutions concernés
  4      permettant l’accès aux installations et la collecte des données requises

        •Acquisition éventuelle et installation au niveau des systèmes PV identifiés des appareils de
  5      mesure et de suivi des paramètres à suivre

        •Collecte à titre pilote des données sur un ou deux mois
  6
        •Conception d’un module spécifique du SI dédié au suivi et au traitement des données des
  7      installations pilotes ciblées

        •Test du module développé et analyse critique des résultats de suivi
  8
        •Recommandations pour l’extension du module développé aux systèmes MRV d’autres
  9      NAMAs du secteur
        •Formation des cadres de la DOP chargés du SI au MRV et à la gestion du module MRV
         développé
  10

Le projet FIRM Maroc comprend le développement de deux NAMAs pour le secteur de l’énergie :
        1. NAMA pour le développement à grande échelle de toits solaires PV raccordés au réseau
           électrique basse tension dans le secteur résidentiel (ou NAMA toits solaires) ;
        2. NAMA pourle développement à grande échelle du pompage solaire dans les projets
           d'économie d'eau en irrigation (ou NAMA pompage solaire pour l’irrigation).
L’objectif général de la NAMA toits solaires est de faciliter le développement à grande échelle des
installations photovoltaïques raccordées au réseau Basse Tension (BT) dans le secteur résidentiel au
Maroc.
Les objectifs spécifiques de cette NAMA sont de :

       Atteindre un parc installé de toit solaire dans le secteur résidentiel de 500MWc à l’horizon
        2020 et 2500 MWc d’ici 2030 sur la base du net metering ;
    •   Renforcer les capacités des acteurs et accompagner les institutions marocaines dans la mise en
        place d’instruments de financement appropriés pour faciliter la diffusion des installations PV
        raccordés au réseau BT dans le secteur résidentiel ;
    •   Aider au développement d’une offre d’équipements et services structurée et professionnelle en
        vue de soutenir le programme.

L’objectif général de la NAMA pompage solaire est de favoriser un développement plus durable de
l’agriculture marocaine en transformant le marché du pompage pour l’irrigation agricole vers une
utilisation élargie du solaire comme solution compétitive au diesel et au butane.

Les objectifs spécifiques de cette NAMA sont de :
       Changer l’échelle du programme pilote de diffusion de pompage solaire pour l’irrigation lancé
        par le Gouvernement marocain dans le cadre de la convention entre le Ministère de
        l’Agriculture (MA) et le MEMEE ;
       Installer 30000 pompes entre 2015 et 2025 au lieu de l’objectif initial de 5000 pompes sur les
        cinq prochaines années ;
    •   Aider les acteurs marocains à opérationnaliser et renforcer les mécanismes prévus dans le
        cadre de la convention MA-MEMEE ;
    •   Aider au développement d’une filière d’offre structurée et professionnelle de pompage solaire
        dans le pays.
La DOP a signé deux conventions de collaboration avec l’Institut de Recherche en Energie Solaire et
Energies Nouvelles (IRESEN), une convention cadre et une convention spécifique.

La convention cadre a pour objet de définir le cadre général qui régit les relations de coopération
technique et scientifique entre les la DOP et l’IRESEN dans le domaine de l’atténuation des émissions
des GES et d’une manière plus générale des énergies renouvelables.

La Convention spécifique a quant à elle pour objet la définition de la première activité spécifique de la
Convention Cadre. Plus précisément, elle porte sur l’identification et le suivi des productions
énergétiques de projets pilotes solaires promus par IRESEN dans le cadre du développement et
opérationnalisation du module MRV (Measuring, Reporting and Verification) du système d’information
des données énergétiques nationales géré par la DOP.

Etant donné que le programme de l’IRESEN pour le développement de projets photovoltaïques est
avancé et que cette convention de collaboration permettra l’accès aux installations et la collecte des
données, il a été décidé sur cette base de cibler la NAMA toits solaires pour le pilotage de son système
MRV.

Le système MRV de la NAMA toits solaires repose sur plusieurs niveaux :

1. Au niveau des installations :
       a. Par échantillonnage, et
       b. Par système automatique d’acquisition à distance
2. Au niveau du programme : la validation et l'agrégation des données, collecte de données sur les
   indicateurs, la déclaration des données compilées
3. Niveau national et international:
       a. Rapports au niveau national par le registre des mesures d'atténuation nationales ;
       b. Rapports à l'échelle internationale liées à la CCNUCC par le registre CCNUCC et rapports
          biennaux actualisés / communications nationales et (potentiellement) vérification selon le
          processus de Consultation et Analyse Internationale (ICA) ;
       c. Rapports et potentiellement la vérification au niveau international concernant les bailleurs
          de fonds et en fonction de leurs besoins spécifiques ;
       d. Agrégation des données sur le soutien NAMA.
Figure 2 : Présentation des niveaux de suivi du système MRV de la NAMA toits solaires

Il est prévu trois types d’indicateurs de suivi de la NAMA :

    1.        Indicateurs de suivi du progrès de la NAMA et des capacités d’atténuation ;
    2.        Indicateurs de suivi des critères de développement durable ;
    3.        Indicateur de suivi de la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre.

Ces indicateurs sont présentés aux tableaux suivants3.

          Tableau 1 : Indicateur de suivi de la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre

                  Indicateurs, paramètres        Source des données        Fréquence      Entités responsables et
                  et unités                      des indicateurs, y                       méthodes
                                                 compris les bases
                                                 de données/outils

Gaz à effet       Production électrique          Echantillonnage ou        Annuelle       ADEREE / DOP/IRESEN
de serre          totale des installations       suivi direct
                  PV                             automatisé
                  x
                  Facteur d’émission du
                  réseau électrique
                  Tableau 2 : Indicateurs de suivi des critères de développement durable

3
 La liste définitive et la description des indicateurs et paramètres de suivi de la NAMA seront arrêtées lors de la
présentation du concept de la NAMA en cours d’élaboration par l’expert en charge, Monsieur Rafik Missaoui.
Cette liste définitive et la description correspondante seront reprises lors du rapport final de la mission.
Indicateurs, paramètres    Source des données        Fréquence Entités
               et unités                  des indicateurs, y                  responsables et
                                          compris les bases de                méthodes
                                          données/outils

Facture        Production électrique      Echantillonnage ou        Annuelle   ADEREE / DOP
énergétique    totale des installations   suivi direct automatisé
               PV                         ONEE
               x                          DOP
               Consommation
               spécifique d’énergie
               fossile par unité
               d’électricité produite
               x
                Prix international des
               énergies primaires
Création       Nombre d’employés          Système d’information     Annuelle     ADEREE / DOP
d’emplois      dans les entreprises       de la NAMA :
               accréditées                informations sur le
Création de    Nombre de nouvelles        nombre d’employés au
nouvelles      entreprises créées         sein des compagnies
entreprises                               d’installateurs et
                                          fournisseurs

Développement Nombre de systèmes de       Système d’information     Annuelle   ADEREE/DOP
de marché     PV importés ou              de la NAMA
              fabriqués dans le pays
Tableau 3 : Indicateurs de suivi du progrès de la NAMA et des capacités d’atténuation

Composante              Activités            Indicateurs de progrès              Fréquence       Entités
NAMA                                                                                             responsables
                        Programme de             Nombre de dossiers             Annuelle        ADEREE
                        certification             soumis
                                                 Nombre de dossiers
                                                  approuvés
                        Programme                Nombre de dossiers             Annuelle        ADEREE
                        d’accréditation           soumis
                                                 Nombre de dossiers
Technique                                         approuvés
                        Programme de             Nombre de sessions de          Annuelle        ADEREE
                        formation                 formation
                                                 Nombre de participants
                        Programme                Nombre d’installations         Annuelle        ADEREE
                        d’installation            PV effectuées dans le
                                                  cadre de la NAMA

                        Campagne de              Nombre de spots TV             Annuelle        ADEREE
                        communication            Nombre de spots radio
                                                 Nombre d’articles dans
                                                  les journaux
Communication et
                        Séminaires et            Nombre de                      Annuelle        ADEREE
sensibilisation4
                        conférences               séminaires/conférences
                                                 Nombre de participants
                        Campagne de              Nombre de dépliants            Annuelle        ADEREE
                        sensibilisation           distribués

La NAMA n’étant pas encore mise en œuvre, le seul indicateur qui peut être suivi à titre pilote est celui
de la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre. Il est calculé par le produit entre la production
électrique des installations PV et le facteur d’émission du réseau électrique. Le paramètre qui sera donc
suivi durant cette phase pilote est le productible des installations sélectionnées (voir tableau 1).

4
 En ce qui concerne les entités responsables de la composante NAMA de communication et de sensibilisation, il y
aurait lieu d’ajouter par la suite, en plus de l’ADEREE, l’institution à identifier qui sera responsable de mettre en
œuvre ces activités
L’IRESEN est actuellement en train de développer un projet d’installation de plusieurs systèmes pilotes
utilisant différentes technologies PV. Ce projet vise à mettre en œuvre sa stratégie dans le domaine du
PV qui est de développer une vision stratégique pour le déploiement de la technologie photovoltaïque
dans le Royaume. Les installations retenues dans le cadre de cette phase pilote sont présentées dans le
tableau suivant.
                           Tableau 4 : Identification des installations PV à suivre

                                                                                                   Date de
                              Type de                                                 Puissance
N°Installation     Ville                          Type de technologie PV                           mise en
                              bâtiment                                                  crête
                                                                                                   service
Installation 1   Rabat       MEMEE          Cellules à concentration CPV              3kWc       2012
Installation 2   Rabat       MEMEE          Cellules à concentration CPV               1.2kWc    2012
Installation 3   Ben         Laboratoire    Couches minces                             7 kWc     Fin Août
                 Guérir      de R&D         cuivre-indium-di-séléniure/                           2014
                                             cuivre, indium, gallium et sélénium
                                            (CIS/CIGS)
Installation 4   Ben         Laboratoire    Couches minces CIS/CIGS                    7 kWc     Fin Août
                 Guérir      de R&D                                                               2014
Installation 5   Ben         Laboratoire    Couches minces CIS/CIGS                    7 kWc     Fin Août
                 Guérir      de R&D                                                               2014
Installation 6   Ben         Laboratoire    Silicium mono cristallin         20kWc               Fin Août
                 Guérir      de R&D                                          ±10%                 2014
Installation 7   Ben         Laboratoire    Couches minces cadmium-tellurure  7 kWc              Fin Août
                 Guérir      de R&D         (CdTe)                                                2014
Installation 8   Ben         Laboratoire    Couches minces CdTe               7 kWc              Fin Août
                 Guérir      de R&D                                                               2014
Installation 9   Ben         Laboratoire    Couches minces CdTe                        7 kWc     Fin Août
                 Guérir      de R&D                                                               2014
Installation     Ben         Laboratoire    couches minces silicium amorphe            7 kWc     Fin Août
10               Guérir      de R&D                                                               2014
Installation     Ben         Laboratoire    couches minces silicium amorphe            7 kWc     Fin Août
11               Guérir      de R&D                                                               2014
Installation     Ben         Laboratoire    couches minces silicium amorphe            7 kWc     Fin Août
12               Guérir      de R&D                                                               2014

Les installations 1 et 2 sont situées sur le toit d’un des bâtiments du Ministère de l’Energie dans le
quartier de l’Agdal à Rabat. Ces installations sont opérationnelles depuis juillet 2012et font déjà l’objet
d’un suivi par l’IRESEN.
Les installations 3 à 9 font partie d’un projet de plateforme internationale mixte de recherche et de
formation en énergies renouvelables qui est située dans la Nouvelle Ville Verte de Ben Guérir. Cette
plateforme sera inaugurée en octobre 2014 mais dès la fin du mois d’août les installations PV de quatre
types de technologies doivent être opérationnelles et connectées au réseau électrique national. La
puissance installée de chacune de ces technologies sera d’environ 22 kWc. Pour chaque technologie
trois rangées de panneaux PV seront installées. Chaque rangée disposera de son propre onduleur et par
conséquent peut être considérée comme une installation indépendante. Seules les rangées de
panneaux PV de la technologie de silicium mono cristalline (installation 6) seront connectées à un seul
onduleur.
Il convient de préciser pour cette phase pilote qu’il ne sera pas nécessaire d’acquérir du matériel pour
le suivi du productible des installations ciblées. En effet, les installations 1 et 2 sont déjà pourvues d’un
matériel de suivi tandis que l’IRESEN prévoit déjà l’installation d’un boîtier de suivi pour les systèmes PV
du projet de la plateforme de Ben Guérir. Le suivi des installations PV est actuellement centralisé dans
les bureaux de l’IRESEN à Rabat.

La mesure du productible des installations PV est effectuée grâce aux onduleurs qui sont installés par
défaut sur toute installation PV. Un onduleur est un appareil permettant de convertir un courant
continu délivré par une source d'énergie électrique en des tensions et courants alternatifs.
Le suivi du productible est effectué grâce un boîtier de surveillance, la Sunny Web Box, installé en
amont de l’onduleur. A noter que plusieurs onduleurs d’un même site peuvent être connectés à un seul
boîtier. Les informations collectées par le boîtier sont consultables de deux façons, soit à travers une
interface utilisateur intégrée au boîtier, soit via un portail en ligne, le Sunny Portal.

SunnyWebBox
La SunnyWebBox5 est une solution de surveillance pour les installations photovoltaïques quelle qu’en
soit la taille. Elle collecte et stocke toutes les valeurs de mesures et données actuelles, via son interface,
ce qui permet d’être informé à tout moment de l’état actuel de l’installation PV.
Ce boîtier présente plusieurs avantages et permet :
       Une surveillance, un diagnostic et une configuration à distance de l’installation photovoltaïque ;
       Un enregistrement de données pour toutes les informations importantes de l’installation ;
       Une détection rapide des dysfonctionnements ;
       Une installation rapide grâce au SunnyWebBox Assistant et aux instructions simplifiées ;
       Un accès standard gratuit au Sunny Portal inclus pour toute la durée de vie de l’installation ;
       Des représentations, analyses, rapports de production et d’événement flexibles via le Sunny
        Portal.

Toutes les données enregistrées sont tenues à la disposition de l’exploitant par la SunnyWebBox via
uneconnexion Internet ou un modem GSM. Pour ce faire, un simple abonnement Internet,via un
opérateur national, à une carte 3G qui peut être intégrée au boîtier SunnyWebBox, est nécessaire. Le
boîtier, ainsi connecté à Internet, peut dès lors transmettre ses données à distance.

5
 LaSunny Web Box est un produit de SMA Solar Technology AG, leader mondial du développement, de la
fabrication et de la distribution d’onduleurs photovoltaïques
Interface Utilisateur

L’interface utilisateur de la SunnyWebBox permet d’accéder aux informations collectées par le boitier
et donne un aperçu de la puissance actuelle, du rendement journalier et du rendement total de tous les
onduleurs raccordés.L’illustration suivanteprésente la page d’accueil de l’interface utilisateur.
                         Illustration 1 : Interface utilisateur de la SunnyWebBox

Cette interface peut être accessible à distance via un navigateur Web grâce un serveur FTP intégré au
boitier.
Sunny Portal
Le Sunny Portal, une plateforme en ligne gratuite, est un complément idéal à la SunnyWebBox car il
permet l’administration, la surveillance et la présentation des données d’installations photovoltaïques.
Les principales données de l’installation sont ainsi accessibles par Internet et le portail peut être
configuré pour alerter en cas d’écarts de performances de l’installation PV, et ce sur n’importe quel
terminal Internet, que ce soit sur ordinateur ou téléphone mobile.

Pour les besoins de suivi de la NAMA toits solaires, trois solutions ou options permettant de consulter
les données des SunnyWebBox sont possibles :
    1. Développement d’une interface regroupant toutes les données de tous les boitiers
        SunnyWebBox à travers leurs serveurs FTP intégrés. Les résultats du suivi pourraient être
        exportés vers le module de la DOP.
    2. Effectuer le suivi directement via le portail en ligne Sunny Portal où il est possible d’afficher les
        données de plusieurs boitiers sur un même compte utilisateur.Dans le cas de la NAMA, cela
        suppose que l’acquéreur de toutes les Sunny Web Box serait unique. Les données peuvent être
        exportées vers le module de la DOP.
    3. Configurer chaque boîtier SunnyWebBox lors de leur installation pour envoyer
        automatiquement les données relatives aux systèmes PV vers le module de la DOP. Une
        interface développée au sein de ce module permettrait d’afficher les résultats du suivi.
Dans le cadre de cette activité pilote, et compte tenude la portée à grande échelle de la NAMA, la
troisième solution est recommandée pour éviter l’intégration manuelle des résultats du suivi au sein du
module. Les solutions 1 et 2 peuvent toujours être utilisées et permettraient de vérifier les informations
et données de la troisième solution.
Le diagramme suivant présente un résumé du système de suivi pilote développé dans le cadre de cette
activité.
Figure 3 : Diagramme récapitulatif du système de suivi pilote

 R
 A
     Installation 1
 B
 A
 T   Installation 2

                       Collecte des
     Installation 3
                       données du
                       productible
     Installation 4                                              Transmission
B
                                                                 par Internet                             Possibilité
E                                                                                                         d’exportation des
     Installation 5                                              (carte 3G) des
N                                                                                                         résultats du suivi
                                                                 données
G    Installation 6                                              collectées                               au module de la
U                                                                                                         DOP
E    Installation 7
RI
R    Installation8
                                                                                                   BD SQL
                                                                                                   Server
     Installation 9

     Installation 10
                                                                                               Interface utilisateur
     Installation 11                                                                          de la BD au sein de la
                                                                                                       DOP
     Installation 12
Le module à développer dans le cadre de ce système pilote aura pour objectif de stocker et de traiter
les données relatives aux indicateurs de suivi de la NAMAet préalablement collectées. A ce titre, une
base de données sera développée pour la NAMA toits solaires et pourra servir de référence pour les
bases de données des prochainesNAMAs du secteur de l’Energie. Dans le cadre de cette phase pilote,
seules les données relatives au productible des installations PV ciblées seront renseignées dans la base
de données.

Le système adopté pour développer et gérer la base de données est Microsoft SQL Server. Ce logiciel
est choisi en raison de robustesse,et de sa compatibilité avec la plupart des logiciels de bureautique en
usage au sein de l’Administration. Il offre plusieurs avantages et permet :

     des performances accrues avec un temps de réponse de la BD réduit.
     de prendre en charge des bases de données très volumineuses avec des tailles se
        chiffrant en Tera-octets.
     mettre en route un système de restauration automatique de la base de données dans
        son dernier état de fonctionnement sans intervention d'un administrateur et ce, en cas
        de panne réseau, qu'il soit électrique ou informatique. Ainsi, l'exploitation de la base de
        données peut reprendre son cours immédiatement.

L’interface utilisateur ou l’application permettant d’accéder à la BD sera programmé par le langage
informatiqueC-Sharp, produit de Microsoft et donc compatible à SQL Server. Elle permettra notamment
d’ajouter et/ou modifier les données contenues dans la BD, afficher les résultats de suivi des
indicateurs de la NAMA, imprimer les rapports de suivi de la NAMA selon la fréquence désirée, etc.

La BD sera installée au niveau d’un serveur au sein de la DOP. Les interfaces utilisateur seront installées
au niveau des postes de travail d’où la BD pourra être consultée par réseau. Il est possible de définir les
autorisations d’accès à cette BD au niveau de chaque poste de travail. Ainsi, selon l’utilisateur du poste
de travail, il serait possible d’accéder soit partiellement soit à toutes les fonctionnalités de la BD.

Ce module est en cours de développement et sera alimenté durant cette phase pilote par les données
des productibles des installations PV ciblées. Il sera par la suite intégré au système informatique de la
DOPdont les cadres seront formés à son utilisation et gestion.
Il convient de noter que l’utilisation de Microsoft SQL server implique l’acquisition de sa licence
d’exploitation dans le cas où le Ministère de l’Energie n’en fait pas déjà usage.
Site du bâtiment du MEMEE

Illustration 2 : Aperçu de l’installation 1

                                                       Illustration3 : Aperçu de l’installation 2

Illustration4 : Poste de commande des installations 1 et 2

                                                Illustration5 : Boîtier de suivi Sunny Web Box

* En rouge : Onduleurs Sunny Boy
Site de la plateforme de recherche de L’IRESEN de Ben Guérir

Illustration6 : Aperçu futur de la plateforme de recherche et de formation en énergies renouvelables

Illustration7 : Aperçu actuel de la plateforme de recherche et de formation en énergies renouvelables
ROYAUME DU MAROC
Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement
Direction de l’Observation et de la Programmation
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler