DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom

 
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

              Diagnostic territorial : volet environnemental

                                                               1
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
1     CONTEXTE PHYSIQUE .......................................................................... 4               5     ENERGIE ET LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE .............71
    1.1      Situation générale et topographie .............................................. 4                        5.1     Contexte supra-territorial ..........................................................71
    1.2      Géologie....................................................................................... 6         5.2     Les consommations énergétiques territoriales..........................71
    1.3      Climat........................................................................................... 8       5.3     La production énergétique territoriale ......................................74
2     MILIEUX AQUATIQUES ET RESSOURCES EN EAU ............................... 12                                   6     NUISANCES ET RISQUES .....................................................................76
    2.1      Cadre supra communal ............................................................. 12                     6.1     La qualité de l’air ........................................................................76
    2.2      Les eaux souterraines : .............................................................. 14                 6.2     Les risques naturels ....................................................................82
    2.3      Le réseau hydrographique du territoire .................................... 15                            6.3     Les risques technologiques ........................................................91
    2.4      L’Alimentation en eau potable .................................................. 20                       6.4     Les sites et sols pollués ..............................................................93
    2.5      L’assainissement ........................................................................ 21              6.5     Les nuisances sonores ................................................................96
    2.6      La gestion des eaux pluviales .................................................... 23
3     BIODIVERSITE ET TRAME VERTE ET BLEUE ........................................ 26
    3.1      Cadre supra-communal ............................................................. 26
    3.2      Les milieux naturels ................................................................... 32
    3.3      Les réservoirs de biodiversité .................................................... 44
    3.4      Les corridors écologiques .......................................................... 45
4     LE PAYSAGE........................................................................................ 47
    4.1      Les unités paysagères ................................................................ 47
    4.2      Les ruptures paysagères. ........................................................... 53
    4.3      Les valeurs paysagères .............................................................. 53
    4.4      Synthèse des enjeux de paysage ............................................... 64

                                                                                                                                                                                                                           2
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

                                                 3
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

    CONTEXTE PHYSIQUE
1.1Situation générale et topographie
Appartenant à la plaine de la Limagne, la ville de RIOM est située à une
dizaine de kilomètres au nord de Clermont Ferrand, au pied de
l’imposant massif de la chaine des volcans d’Auvergne.
Sa position géographique particulière, dans une forme de large vallon en
entonnoir lui donne d’emblée une orientation spécifique :
-   vers l’Est s’ouvrent les larges horizons de la plaine de la Limagne
    qui constitue l’unité topographique dominante ;
-   tandis que vers l’ouest se donnent à voir les découpages
    caractéristiques des sommets volcaniques, non présents sur la
    commune mais fortement marquants dans le paysage ;
-   entre les deux se déclinent les formations collinéennes de moindre
    amplitude que sont les hauteurs de la montagne de Champ Griaud
    au sud avec la colline de Mirabel ou la colline de Madargue au nord.
    (cf. carte du relief ci-contre et page suivante).                       Enjeux :
La ville ancienne occupe elle-même une petite colline qui surplombe la
                                                                            Une topographie permettant de larges dégagements et perspectives
plaine de Limagne permettant cette perspective particulière sur le centre
ancien de Riom et son église (entre autres).                                paysagères, contribuant largement à l’identité communale.

Les altitudes s’échelonnent de 320 m à 500 m donnant localement lieu        Des pentes localement fortes et pouvant être à l’origine de
à de fortes pentes au niveau des collines : Ronchalon, Madargue,            phénomène de ruissellement et mouvement de terrain
Mirabel, certains secteurs du centre-ville.
                                                                            Une topographie pouvant être contraignante pour le vélo.

                                                                                                                                               4
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

                                                 5
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
                                                                                   Enjeux :
1.2 Géologie
                                                                                   Des sols très fertiles dans la plaine de Limagne constituant un
La structure géologique du territoire de RIOM est essentiellement
                                                                                   patrimoine pour l’agriculture.
composée de terrains sédimentaires datant du tertiaire ou du quaternaire.

La plaine et les fonds de vallons sont occupés par des alluvions et colluvions     Des terrains marno-calcaire pouvant être instables sur les zones de
pour partie alimentés pas les reliefs alentour. La formation dominante est         relief.
le complexe de Limagne, constituée d’alluvions et de colluvions imbriquées         Des terrains peu filtrants sur les secteurs urbanisés.
de composition variable : argiles, marnes, sables et localement galets. Elle
occupe toute la plaine de Limagne et est à l’origine de sols très fertiles « les
terres noires ». Le « complexe » de la Grande Limagne correspond
approximativement aux anciens marais qui s'étendent de l'agglomération
clermontoise à Chappes et Ennezat jusqu'au marais de Riom au Nord.

Les reliefs au Nord (Ronchalon, Madargue) sont constitués d’une formation
particulière de l’Oligocène supérieur : les argiles et sables de Saint-
Hippolyte. Les bas de versant sont constitués de colluvions alimentées par
cette formation sableuse.

Le coteau de Mirabel se situe en limite de la coulée volcanique coiffant le
plateau de Châteaugay et constitué de Basanite.

Le versant situé sur la commune de Riom, ainsi que la petite colline sur
laquelle s’est implantée la ville de Riom sont constitués de matériaux argilo
calcaire dérivés des substrats marneux et calcaires qu’ils recouvrent. La
présence de marne peut induire d’intenses phénomènes de solifluxion,
c'est-à-dire d’un écoulement lent des marnes

                                                                                                                                                         6
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
                                                              Légende

                                          FZ : alluvions actuelles
                                          F : Alluvions indifférenciées
                                          RF : Alluvions résiduelles épaisses de quelques
                                          centimètres
                                          RFg : Galets épars, témoins d'une ancienne
                                          nappe alluviale, sur substrat de formation
                                          oligocène indifférencié
                                          C : Colluvions de fond de thalweg de bas de
                                          pentes et de dépressions
                                          K : Complexe de Limagne : alluvions et
                                          colluvions imbriquées de composition variable
                                          (argiles, marnes, sables et localement galets)
                                          Cg : Colluvions argilo-calcaires issues de
                                          formations oligocènes
                                          G3m : Argiles et sables de Saint-Hippolyte.
                                          Oligocène supérieur à Aquitanien
                                          Cgm : Colluvions essentiellement alimentées
                                          par les sables g3-m
                                          RCg : Matériaux fins, argilo-calcaires, cailloutis
                                          cryoclastiques (Limagne), matériaux argilo-
                                          calcaires et sables (bordure ouest Limagne) sur
                                          substrat de marnes et calcaires. Formations
                                          dérivées de l'Oligocène
                                          CRg : Formations argilo-calcaires des bas-
                                          versants dérivées du substrat marneux et
                                          calcaires, et de RCg (épaisseur supérieure à 1
                                          m). Formations dérivées de l'Oligocène.
                                          A : Form. complexes des versants exposés au
                                          Nord (Châteaugay, Côtes de Clermont,
                                          Gergovie) : matériaux argilo-calc., sables,
                                          affectés par une intense solifluxion.
                                          CF : Colluvions alimentées par les alluvions
                                          eβm : Basanite du Miocène

                                                                                     7
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

1.3Climat                                                                               Hauteur de précipitations (moyenne en
                                                                                                        mm)
(source : statistiques climatiques de la France, 1971-2000, Direction de
la climatologie, Météo-France)                                               100                               85,3
                                                                              80                                      70,6        67,2 64,3
Le climat de Riom est la résultante de différentes influences. Situé à la                                                    53               53,1
charnière des influences océanique et continentale, le climat est             60                        44,6
                                                                                                                                                     38,1 33,3
fortement influencé par la présence d’un fort relief et de fossés             40 28,7 26,826,6
d’effondrement axés nord-sud, de manière perpendiculaire aux                  20
circulations atmosphériques de nos latitudes orientées ouest-est. Cette           0
disposition engendre de fortes pluies sur les versants et a contrario une
relative sécheresse au niveau de la plaine de la Limagne.
Ce climat subcontinental est donc fortement lié à la présence de la
chaine des Puys, qui créée un effet de foehn important. Ainsi, le sommet
du Puy-de-Dôme reçoit près du double des précipitations annuelles de
Riom. L’effet de foehn induit un climat sec, des températures élevées et
                                                                                      Températures moyennes mensuelles (°C),
de faibles précipitations.                                                                         1971 - 2000
Précipitations annuelles                                                     25
                                                                                                                             19,7 19,5
Les données suivantes sont issues de la station de Clermont-Ferrand,         20                                       16,8               16,2
station Météo-France la plus proche de Riom (13 kilomètres à vol                                              13,7
                                                                             15                                                                 12
d’oiseau).
                                                                                                        9,5
Le cumul des précipitations annuelles est, en moyenne, de 591,6 mm           10                   7,3                                                 6,8
(1971-2000), ce qui situe la commune dans le quart inférieur des                            4,9                                                             4,4
                                                                              5       3,5
précipitations annuelles au niveau national. Le climat est donc
relativement sec sur Riom, avec des précipitations annuelles faibles.         0
Températures annuelles moyennes
La température annuelle moyenne mesurée sur la station Météo-France
de Clermont-Ferrand est de 11,2°C, avec de grandes disparités
interannuelles (des phénomènes exceptionnels) et intra-annuelles (les       Source : statistiques climatiques de la France, 1971-2000, Direction de
variations saisonnières).                                                   la climatologie, Météo-France

                                                                                                                                                                  8
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
Les températures du territoire sont marquées par l’influence
continentale avec des hivers rigoureux et secs et des étés chauds
et orageux/pluvieux.
À Clermont-Ferrand, on obtient en moyenne 18,6 jours par an
pour lesquels la température maximale dépasse 30 °C, 17 jours
par an pour lesquels la température minimale est inférieure ou
égale à –5 °C et 2,6 jours par an pour lesquels la température
minimale est inférieure ou égale à –10 °C.
Vent
On dispose des normales de vent maximal moyen de Clermont-
Ferrand : 2,8 m/s sur la période trentenaire 1981-2010.
Les vents dominants sont d’orientation Nord /Sud. Les vents
moyens et forts ne représentent qu’en moyenne 17,5% et 3,3%
des vents.
Concernant les rafales, on présente un nombre de jours moyen
annuel pour lesquels le vent maximal instantané dépasse un
certain seuil :
-   49,4 jours pour un vent maximal instantané dépassant
    16 m/s,
-   1,3 jour pour un vent maximal instantané dépassant 28 m/s.

La rose des vents maximaux instantanés de Clermont-Ferrand
montre la direction d’où proviennent les rafales de vent
supérieures à 20 m/s, soit 72 km/h : de sud (direction 160) et
d’ouest (direction 240) principalement. On compte 3,3 % des
rafales dépassant 20 m/s.
Foudre :                                                            Source : statistiques climatiques de la France, 1971-2000, Direction
                                                                    de la climatologie, Météo-France
Le nombre de jours d’orage est supérieur à la moyenne nationale :
16jours

                                                                                                                                      9
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL - Diagnostic territorial : volet environnemental - Ville de Riom
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

Ensoleillement                                                                                   Durée d'insolation moyenne (heures)
La durée d’insolation moyenne est de 1 898 heures par an.                       300
L’ensoleillement est bon, équivalent à la moyenne nationale (environ                                                              245,9 248,8
                                                                                250
1 900 heures par an), cette durée d’insolation est suffisante pour                                                  203,5 206,1
                                                                                200                                                             182,5
exploiter l’énergie solaire.                                                                          162,5 173,6
Sous les latitudes moyennes telles que celle de la France, l’énergie            150           113,7                                                     121,9
incidente est d'environ 1 000 kWh/m² par an sur un plan horizontal. A                  85,5                                                                     85,3
                                                                                100                                                                                    69,2
Riom, l’énergie incidente est d’environ 1 250 kWh/m² et par an sur un
plan horizontal, le potentiel pour exploiter l’énergie solaire est donc bien     50
présent.
                                                                                   0
Masques solaires lointains
Le relief avoisinant est peu important, il n’est pas susceptible de créer
des effets de masques importants comme nous le montre le graphique
ci-contre. Le masque solaire nous indique (courbe en rouge), la
topographie lointaine avoisinante et son impact potentiel sur l’exposition     Source : statistiques climatiques de la France, 1971-2000, Direction de
au soleil au cours d’une journée. Les courbes en bleu donnent les              la climatologie, Météo-France
courses du soleil aux solstices d’hiver (courbe la plus basse) et d’été
(courbe la plus haute). Aussi, le relief avoisinant ne créé pas d’effets de
masques particuliers sur la commune.

La situation de la commune lui permet de conserver un bon
ensoleillement. En cas de projet d’implantation solaire, des études plus
poussées prenant en compte ces effets de masque proches sont
nécessaires afin d’optimiser le rendement des panneaux.
De manière générale la prise en compte de ces masques est importante
pour optimiser les apports solaires passifs en hiver et optimiser le           Masques solaires sur la commune de RIOM (réalisé à partir du logiciel
potentiel solaire photovoltaïque ou thermique.                                 Carnaval)

                                                                                                                                                                         10
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
Enjeux liés au climat pour le PLU de Riom                                       - une hausse des températures moyennes annuelles,
La prise en compte du contexte climatique est importante dans le cadre          - une augmentation du nombre de jours avec une température maximale
des nouveaux aménagements ou du renouvellement urbain. En effet,                supérieure à 25 °C : le phénomène caniculaire devient régulier après
ces informations sont utiles dans la lutte contre l’effet d’ilot de chaleur     2050,
urbain ou encore pour limiter les déperditions thermiques en protégeant
                                                                                - une nette diminution du nombre de jours de gel,
les bâtiments des principaux vents.
                                                                                - une augmentation significative du risque orageux,
Les leviers du PLU pour lutter contre l’effet d’ilot de chaleur urbain sont
multiples, notamment en développant les points d’eau et les ressources          Les résultats de l'analyse des modèles indiquent également :
hydrauliques pouvant contribuer au confort hygrothermique, ou encore            - une tendance à la hausse des fortes précipitations et des cumuls de
en développant les espaces verts, ou en favorisant des revêtements sol          pluies importants en hiver,
ou façades aux teintes claires, ne favorisant pas l’absorption du
rayonnement solaire. La composition des espaces extérieurs (végétation          - moins de neige en dessous de 1000 m
et autres ombrages, nature des sols, des façades, des toitures, présence        Les conséquences attendues sur la santé et les risques sont notamment
de l’eau) influe directement sur le confort thermique.                          la multiplication des épisodes caniculaires, le renforcement des effets
De plus, la possibilité de maximiser les apports solaires passifs des           îlots de chaleur urbain, l’accroissement du risque d’inondation.
nouveaux aménagements pourra permettre de réduire les besoins en
                                                                               Enjeux :
période de chauffe et a contrario, il sera nécessaire de les équiper de
protections solaires en été pour réduire les besoins de rafraichissement.       La prise en compte des spécificités climatiques dans les futurs
Changement climatique                                                           aménagements

La ville de Clermont-Ferrand en lien avec Clermont Communauté a lancé           -   Un climat particulièrement sec et des températures contrastées
une étude de vulnérabilité du territoire clermontois au changement                  générant des effets d’îlots de chaleur dans les zones urbaines
climatique avec comme objectifs : analyser l’évolution du climat, évaluer       -   Un niveau d’ensoleillement important favorable à l’énergie solaire
les conditions climatiques futures pour identifier les impacts sur la santé,
les ressources en eau, l’économie et ce afin de produire des propositions       -   Des vents d’orientation Sud et Nord dominants.
d’adaptation pour en limiter les conséquences négatives sur les                 -   Un territoire particulièrement sensible au changement climatique en
personnes et les biens. Ces résultats sont extrapolables au territoire              raison de sa sensibilité aux inondations et aux effets d’îlots de
riomois.                                                                            chaleur.
Cette étude réalisée en 2013 met en évidence les points suivants :
Une hausse des températures : Les différents modèles climatiques et
scénarios tendent tous vers une hausse des températures dans les
années à venir. Cette hausse des températures se matérialisera par :

                                                                                                                                                         11
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

    MILIEUX AQUATIQUES ET
    RESSOURCES EN EAU
2.1Cadre supra communal
2.1.1 Le SDAGE
Le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) est
un document de planification concertée qui décrit les priorités de la
politique de l’eau pour le bassin hydrographique et les objectifs. Il définit
les orientations fondamentales d’une gestion équilibrée et durable de la
ressource en eau. Il fixe les objectifs de qualité et de quantité à atteindre
pour chaque cours d’eau, plan d’eau, nappe souterraine, estuaire et
secteur littoral. Il détermine les dispositions nécessaires pour prévenir la
détérioration et assurer l’amélioration de l’état des eaux et des milieux
aquatiques.
Le SDAGE Loire Bretagne 2016-2021 a été adopté le 4 novembre 2015
pour une durée de 6 ans.
Les documents d’urbanisme – schémas de cohérence territoriale
(SCoT), plans locaux d’urbanisme (PLU), cartes communales – doivent
être compatibles avec les orientations fondamentales et avec les
objectifs de qualité et de quantité des eaux définis par le Sdage.
Deux orientations fondamentales comprennent des dispositions à
traduire dans les PLU :
-   Orientation 3 : réduire la pollution organique et bactériologique : des
    dispositions particulières sont à intégrer dans les PLU en matière de
    gestion des eaux pluviales
-   Orientation 8 : des dispositions particulières sont à intégrer dans les
    PLU pour protéger les zones humides                                         Les 14 orientations fondamentales du SDAGE Loire Bretagne 2016-2021

                                                                                                                                                      12
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
 Par ailleurs il fixe des objectifs d’atteinte du bon état écologique à
 l’horizon 2027 pour les deux principales masses d’eau du territoire :
 l’Ambène et ses affluents, le Gensat et ses affluents.
                                                                              Enjeux retenus pour le SAGE du bassin versant Allier Aval

2.1.2 Le SAGE Allier Aval                                                     Enjeu 1 : mettre en place une gouvernance et une animation adaptées
 Le SAGE Allier Aval a été approuvé par la Commission Locale de l’Eau         aux ambitions du SAGE et à son périmètre
 le 3 juillet 2015.
                                                                              Enjeu 2 : Gérer les besoins et les milieux dans un objectif de
 Le SAGE est un outil stratégique de planification de la ressource en eau     satisfaction et d'équilibre à long terme
 à l’échelle d’une unité hydrographique cohérente. Il concilie le
 développement économique, l’aménagement du territoire ainsi que la           Enjeu 3 : Vivre avec/ à côté de la rivière en cas de crues
 gestion durable des ressources en eau. Il est également l’outil privilégié
 de mise en œuvre de directive cadre sur l’eau (DCE).                         Enjeu 4 : Restaurer et préserver la qualité de la nappe alluviale de
 Le Sage est constitué d’un plan d’aménagement et de gestion durable          l'Allier afin de distribuer une eau potable à l'ensemble des usagers du
 (PAGD) de la ressource, d’un règlement ainsi que d’un rapport                bassin versant
 environnemental.
                                                                              Enjeu 5 : Restaurer les masses d’eau dégradées afin d'atteindre le
 Le PAGD du SAGE Allier Aval est structuré autour de 8 enjeux (cf. ci-        bon état écologique et chimique demandé par la DCE
 contre) déclinés en objectifs.
 Le PLU doit être compatible avec le PAGD. Le Plu de Riom sera                Enjeu 6 : Empêcher la dégradation, préserver voire restaurer les têtes
 particulièrement concerné par les enjeux 3, 5 et 7.                          de bassin versant

                                                                              Enjeu 7 : Maintenir les biotopes et la biodiversité

                                                                              Enjeu 8 : Préserver et restaurer la dynamique fluviale de la rivière
                                                                              Allier en mettant en œuvre une gestion différenciée suivant les
                                                                              secteurs

                                                                                                                                                        13
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

2.2 Les eaux souterraines :
D’après la notice de la carte géologique n°31 de Clermont-Ferrand, les
caractéristiques hydrogéologiques et par suite les ressources en eaux
souterraines présentes correspondent aux formations de la plaine de la
Limagne. Ils se composent de formations oligocènes et quaternaires.
-   Formations oligocènes :
Les formations oligocènes sont en majeure partie marneuses et
imperméables. Elles comprennent cependant en profondeur, localement
en surface, des niveaux calcaires, gréseux ou arkosiques plus ou moins
perméables et pouvant contenir des nappes libres ou captives. Les
forages effectués n'ont rencontré dans les niveaux profonds que des
eaux chargées en sel et parfois en CO2 et en bitume.
-   Formations quaternaires de la Limagne :
Au-dessus des formations oligocènes existent, par places, quelques
mètres de formations quaternaires ; ce sont soit des sables et graviers
perméables, soit un complexe argilo-sableux peu perméable
correspondant respectivement à des dépôts d'anciens chenaux ou de
marais. Les infiltrations provenant des précipitations, des ruisseaux y
alimentent de petites nappes phréatiques dont la puissance est de l'ordre
du mètre. Le toit de la nappe est estimé selon les secteurs, entre 2 et 4
mètres en dessous du niveau du sol.
Le territoire communal est rattaché à la masse d’eau FRGG051
« Sables, argiles et calcaires du Tertiaire de la Plaine de la Limagne ».
L’état quantitatif et chimique de la masse d'eau souterraine sont
considérés comme bon.

                                                                            14
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
                                                                                L’Ambène : longue de 21,8 kilomètres, elle prend sa source sur un
2.3Le réseau hydrographique du                                                  plateau granitique à environ 800 m d'altitude, au pied de la Roche-de-

   territoire                                                                   Sauterre (977 m) sur la commune de Manzat. Elle passe ensuite à
                                                                                Charbonnières-les-Varennes, puis par cascades successives, elle
 Le territoire de Riom est parcouru par un réseau dense de cours d’eau          emprunte les gorges d'Enval. Au bout de ces défilés, l'Ambène entre
 et canaux.                                                                     dans la plaine de la Limagne, traverse Mozac où elle est renforcée par
                                                                                le ruisseau des Moulins Blancs. A partir du lieu-dit « les Boules » entre
 Les cours d’eau du territoire prennent tous leur source dans la Chaine         Mozac et Riom, elle est artificiellement détournée pour alimenter le
 des Puys, à l’Ouest, pour aller rejoindre le Bédat, à l’Est, lui-même          centre-ville de Riom où existait un quartier artisanal de tanneries. Elle
 affluent de la Morge. Ils appartiennent au grand bassin versant de l’Allier.   passe enfin au sud d'Ennezat avant de se jeter au point de confluence
 A l’échelle du territoire, bien que les travaux hydrauliques passés aient      d'Entraigues dans la rivière du Bédat (environ 310 m d'altitude, rive
 profondément modifié les cours d’eau et créé un système complexe de            gauche).
 canaux et d’interconnexions, il est possible de distinguer trois sous-         Le Sardon et l’Ambène appartiennent à la même masse d’eau
 bassins versants :                                                             (FRGR1656).
 -   Le Sardon au Nord                                                          Le Mirabel : les ruisseaux de Rivaux et de Sigadoux, prenant
 -   L’Ambène qui traverse la totalité de la commune d’Est en Ouest             respectivement leurs sources dans les communes de Volvic et de
                                                                                Malauzat forment le Mirabel après leur confluence. La partie sommitale
 -   Le Mirabel affluent du Genzat                                              du bassin est constituée par le bassin hydogéologique de Volvic
                                                                                constitué de substrats assez perméables. Ce n’est qu’à partir de
2.3.1 Hydrologie : des cours au régime                                          Ménétrol que le cours d’eau pénètre dans la plaine de la Limagne. Le
     torrentiel                                                                 ruisseau de La Pâle est le principal affluent du Mirabel qui traverse les
                                                                                zones urbaines du Sud de Riom. Il conflue avec le Mirabel au niveau de
 Le Sardon prend son origine au sommet du plateau des Dômes au                  la zone d’activité des Charmes sur la commune de Ménétrol.
 niveau de Faye-Haute. Il franchit les coteaux de la Limagne dans des
 gorges très étroites et encaissées occupées par des forêts. Dans ce            Le Mirabel correspond à la masse d’eau FRGR1587.
 secteur, la zone inondable est limitée par les versants abrupts qui            Des cours d’eau au régime torrentiel :
 plongent dans la vallée. Le cours d’eau rejoint ensuite les buttes marno-
 calcaires de faibles pentes, pour atteindre les villes de St Bonnet et de      La pente du cours d’eau et l’étroitesse du lit des rivières dans leur partie
 Riom pour aboutir dans la plaine de Limagne. Il est alors alimenté par         amont provoquent un écoulement de type torrentiel caractérisé par des
 deux affluents, le Ronchalon et le Saint Don. Les cours d’eau ont été          vitesses d’écoulement élevées et des montées d’eau rapides de l’eau.
 historiquement drainés et recalibrés pour permettre l’assainissement de        Ces crues torrentielles peuvent présenter un temps de
 cette zone de marais et son usage agricole actuel. De ce fait, le
 fonctionnement hydraulique dans ce secteur est complexe.

                                                                                                                                                           15
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

                                                 16
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
 concentration de moins d’une heure rendant impossible toute évacuation
 préalable de la population. Après avoir traversé les zones urbanisées,
 les cours d’eau s’écoulent dans la plaine de Limagne, les inondations se                                                                                                                                                                                                         MASSE D'EAU : BIOLOGIE indicateurs (classe
                                                                                                                       MASSE D'EAU : ETAT ECOLOGIQUE
 transforment en crues de plaine avec des temps de montée des eaux                                                                                                                                                                                                                                 d'état)
                                                                                                               Codes utilisés pour les colonnes avec des éléments de qualité de
 beaucoup plus lents (de l’ordre de plusieurs heures voire plusieurs jours),                                l'état écologique (état écologique, IBD, IBGN, IPR, Physico-chimiques

                                                                                                                                                                                                                                  Détail de l'état masses d'eaux (classes)
                                                                                                                                         généraux , ...) :
 et des vitesses d’écoulement faibles (moins de 0,5 m/s). Ces secteurs                                          Etat écologique = 1 : très bon état ; 2 : bon état ; 3 : moyen, 4 :

                                                                               Synthèse état des eaux
                                                                                                              médiocre ; 5 : mauvais ; U : inconnu /pas d’information ; NQ : non
 sont caractérisés par des phénomènes d'étalement progressif et de                                                                                                                                                                                                                                  IBG     IBGA      IBMR       IPR
 stockage qui permettent le laminage des crues.                                                             Etat    Niveau de                             Etat physico-
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 pertinent pertinent pertinent pertinent
                                                                                                                                                                        Etat Polluants                                                                                                               ou       ou        ou        ou
                                                                                                         Ecologique confiance             Etat Biologique    chimie
                                                                                                                                                                         spécifiques                                                                                                    IBD
                                                                                                                                                            générale                                                                                                                              non(cas non(cas non(cas non(cas
2.3.2 Une qualité de l’eau moyenne à
                                                                                                           validé     validé
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 MEFM/M MEFM/M MEFM/M MEFM/M
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    EA)      EA)       EA)       EA)

      mauvaise :
 Les 3 principaux cours d’eau du territoire connaissent une dégradation
                                                                                                        5                             3                5                                           5                                                                         3                    4                                                                         5
 importante de leur qualité entre l’amont et la plaine de Limagne et sont
 fortement impactés par la traversée des agglomérations. Ainsi l’état
                                                                                                        OBJECTIF                                                                                   PRESSIONS CAUSE DE RISQUE
 demeure moyen à mauvais pour la plupart des paramètres dans la
 traversée du territoire communal, malgré des améliorations importantes

                                                                                                                                                             caractérisation 2013 du risque 2021
 depuis les années 2000 : l’état morphologique et écologique dégradé, la

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Obstacles à l'écoulement
                                                                               Objectit du Sadge
 qualité organique et trophique de l’eau ainsi que divers polluants

                                                                                                                                                                                                                 Macropolluants

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Morphologie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Hydrologie
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Pesticides

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Toxiques
                                                                                                                                                                                                                                                                                 Nitrates
                                                                                                         Objectif    Délai        Objectif       Délai                                              Risque
 (phosphore, MOOX, matière s azotées, nitrates, pesticides), expliquent                                 écologique écologique     chimique     chimique                                             Global

 cet état de fait.
 Concernant la qualité piscicole, si le Sardon présente une bonne qualité
 piscicole, le Mirabel et particulièrement l’Ambène dans la plaine de la                                Bon Etat           2027 Bon Etat      ND                                                   Risque    Risque                                             Respect                       Respect         Respect       Risque            Risque                        Risque
 Limagne présentent une situation très dégradée (l’indice poisson rivière      Qualité et objectifs masse d’eau FRGR1656 « l'Ambène et ses affluents
 est considéré comme mauvais). Sur le Mirabel et le Sardon les espèces         depuis la source jusqu'a la confluence avec le Bédat »
 recensées sont la Truite fario, la Loche franche, la Lamproie de planer,
 le Vairon et plus rarement le Chabot.
 Dans la plaine de Limagne a l’aval de l’agglomération l’Ambène offre un
 profil piscicole très dégradé : Carpe commune, Goujon, Chevesne,
 Vairon, Epinoche, Loche franche sont les principales espèces.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                17
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
2.3.3 Des pressions diverses sur les milieux                                       Un territoire particulièrement sensible au changement climatique en
                                                                                   raison de sa sensibilité aux inondations et aux effets d’îlots de
      aquatiques :
 Un contrat de restauration des milieux aquatiques a été mené par le
 SIARR (Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Région de
 RIOM) entre 2004 et 2009. Malgré les améliorations apportées, les                                                           MASSE D'EAU : ETAT ECOLOGIQUE
                                                                                                                                                                                                                                                                                       MASSE D'EAU : BIOLOGIE indicateurs (classe
                                                                                                                                                                                                                                                                                                        d'état)
 pressions sur les milieux aquatiques restent d’actualité :                                                          Codes utilisés pour les colonnes avec des éléments de qualité de
                                                                                                                  l'état écologique (état écologique, IBD, IBGN, IPR, Physico-chimiques

                                                                                                                                                                                                                                       Détail de l'état masses d'eaux (classes)
 -   Artificialisation des berges et du lit : recalibrage, artificialisation des                                                               généraux , ...) :
                                                                                                                      Etat écologique = 1 : très bon état ; 2 : bon état ; 3 : moyen, 4 :

                                                                                     Synthèse état des eaux
     tracés ;                                                                                                       médiocre ; 5 : mauvais ; U : inconnu /pas d’information ; NQ : non
                                                                                                                                                                                                                                                                                                         IBG     IBGA      IBMR       IPR
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      pertinent pertinent pertinent pertinent
 -   Absence de ripisylve dans les secteurs urbanisés et dans la plaine                                           Etat    Niveau de                             Etat physico-
                                                                                                                                                                              Etat Polluants                                                                                                              ou       ou        ou        ou
                                                                                                               Ecologique confiance             Etat Biologique    chimie                                                                                                                    IBD
     agricole                                                                                                    validé     validé                                générale
                                                                                                                                                                               spécifiques                                                                                                             non(cas non(cas non(cas non(cas
                                                                                                                                                                                                                                                                                                      MEFM/M MEFM/M MEFM/M MEFM/M
                                                                                                                                                                                                                                                                                                         EA)      EA)       EA)       EA)
 -   Rejets et dépôts de toutes sortes (déchets, gravats)
 -   Espèces végétales envahissantes parfois utilisées comme plantes
     d’ornement dans les fonds de jardin
                                                                                                              4                             3                4                                           4                                                                        4                    4                                                                         4

 -   Gestion inappropriée de la part des riverains ;
                                                                                                              OBJECTIF                                                                                   PRESSIONS CAUSE DE RISQUE
 -   Pollutions d’origine domestiques et agricoles

                                                                                                                                                                   caractérisation 2013 du risque 2021
 Ainsi le SDAGE 2016-2021 a repoussé l’échéance de bon état

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Obstacles à l'écoulement
 écologique à l’horizon 2027 pour les deux cours d’eau du territoire.

                                                                                     Objectit du Sadge

                                                                                                                                                                                                                      Macropolluants

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Morphologie

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Hydrologie
 Aucun délai n’a été fixé pour l’état chimique.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pesticides

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Toxiques
                                                                                                                                                                                                                                                                                      Nitrates
                                                                                                               Objectif    Délai        Objectif       Délai                                              Risque
                                                                                                              écologique écologique     chimique     chimique                                             Global

Enjeux :
                                                                                                              Bon Etat           2027 Bon Etat      ND                                                   Risque    Respect                                           Respect                       Risque          Respect       Risque            Respect                       Risque
Un réseau dense de cours d’eau qui fait partie de l’identité communale
Des cours d’eau au régime torrentiel, présentant des risques importants
                                                                                    Qualité et objectifs pour la Masse d’eau FRGR1587 « le Gensat et ses
d’inondation pour les zones urbaines constituant un enjeu fort pour                 affluents depuis la source jusqu'a la confluence avec le Bedat »
l’agglomération
Une qualité des cours d’eau à reconquérir tant sur l’aspect écologique
que chimique.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     18
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

                                                 19
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

2.4 L’Alimentation en eau potable                                         La répartition entre les différentes ressources a été la suivante pour
2.4.1 Production : ressource et organisation du                           l’année 2013 :

      service                                                              Captage
                                                                           Captage de Volvic
                                                                                                         Volumes produits
                                                                                                         1 750 906m3
                                                                                                                                      % respectifs
                                                                                                                                      95,7%
 Le Syndicat d’Adduction d’Eau Potable de la Région de Riom (le SAEP)      Captage de Gargouilloux       4 230 m3                     0,2%
 alimente à 97% la commune de RIOM avec de l’eau en provenance :           Interconnexion SIAEP      –   75 322 m3                    4 ,1 %
                                                                           Plaine de Riom
 -   de la source du Goulet de Volvic, dont la ressource de 167l/s est     TOTAL                         1 830 458 m3
     gérée par le SMUERR (Syndicat Mixte des Utilisateurs d’Eau de la
     Région de Riom), le SAEP disposant d’un droit de 70l/s.
                                                                          Sur l’exercice 2013, le volume global a sensiblement augmenté par
 -   de la source du Gargouilloux à Saint-Genest-l'Enfant sur la          rapport à celui de 2012 avec 39 508m3 produits en plus, soit une
     commune de Malauzat, pour un débit réservé de 50l /s.                augmentation de 2,2% du total facturé (cf. tableau ci-après).
 L’exploitation est assurée par la SEMERAP par un marché de prestation
 de service qui a en charge l’entretien des réseaux et la facturation.   2.4.2 Distribution et consommations d’eau :
 Le SAEP dispose en outre d’une possibilité d’approvisionnement par le    Le service public d’eau potable a desservi une population de
 biais d’une interconnexion au niveau de Ménétrol, avec le SIAEP de la    18 291habitants pour 6516 abonnés facturables et 6 134 facturés au
 plaine de RIOM dont les ressources sont :                                31/12/2013.

 -   le captage gravitaire du Goulet de Volvic                            Le nombre d’usagers ainsi que les volumes facturés se répartissent
                                                                          ainsi :
 -   les pompages dans la nappe alluviale de l’Allier, au niveau de
     Limons (5 puits).                                                                           Nombre       total   M3 distribués       Evolution
                                                                                                 d’usagers                                2013/2012
 Enfin la commune de RIOM possède un droit d’eau industrielle pour la                            facturés
 zone de la Gravière (PEER) en provenance de la réserve d’eau              Total                             6 516        1 830 458
 d’irrigation de l’ASA des Brayauds à Saint-Bonnet-Pres-Riom.              desservi/distribué

 La commune ne dispose pas de captages pour l’eau potable sur son          Total facturés                    6 134        1 790 950            + 2,2%
 territoire ni à proximité.                                                Domestiques                       5 797          672 631             - 8,5%
                                                                           Communaux                          140            54 506             - 9,5%
                                                                           Industriels                          91          312 628             - 6,6%
                                                                           OPHIS                                86          100 352            + 3,9%
                                                                           Riom communauté                      20           42 201            + 8,3%

                                                                                                                                                         20
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
Le rendement global du réseau de distribution, c’est-à-dire le rapport m3
utilisés/m3 livrés, est nettement inférieur à celui de 2012 (73,06 %),
puisqu’il s’élève à 67,3 % pour 2013 soit 648 140 m3.
                                                                            2.5 L’assainissement
Le rendement est en dessous du seuil fixé par le décret « fuites » du 27    2.5.1 Assainissement collectif
janvier 2012 qui est de 70,36 %.
                                                                             Organisation du service :
Ce mauvais rendement s’explique à la fois par des pertes d’eau et des
                                                                             La compétence « transfert et traitement » est assurée par le Syndicat
prises d’eau illicites. Ainsi, l’augmentation des consommations d’eau qui
                                                                             Intercommunal d’Assainissement de la Région de Riom (SIARR).
sera générée par le développement futur pourrait être très largement
                                                                             L’exploitation de ce service et plus particulièrement de la station
couverte par une amélioration des réseaux, sans pression
                                                                             d’épuration est assurée par la Lyonnaise des Eaux, par affermage. Seule
complémentaire sur la ressource.
                                                                             la compétence collecte reste du ressort de la Ville de RIOM (service
                                                                             communal d’assainissement).
                                                                             Le réseau collectif : descriptif et fonctionnement
                                                                             Le réseau d’assainissement de la commune de Riom est de type mixte
                                                                             puisque l’on trouve aussi bien de l’unitaire que du séparatif : environ 86%
                                                                             du réseau de collecte des eaux usées est de type séparatif.
                                                                             Les eaux usées collectées, déversées dans le réseau intercommunal,
                                                                             sont traitées à la station d’épuration situées dans le quartier du Moulin
                                                                             d’Eau. Il s’agit d’une station d’épuration en aération prolongée de 55 000
Source : SIARR – rapport annuel sur le prix et la qualité des services       EH (équivalent habitant) mise en service en mai 2000. Le milieu
publics de l’eau potable et de l’assainissement 2013.                        récepteur est le Canal de Limagne qui se jette dans l’Ambène. La STEP
L’eau distribuée est de très bonne qualité. Le taux de conformité des        comprend également une filière boue par déshydradation et
prélèvements sur les eaux distribuées réalisés au titre du contrôle          compostage. Le compost est valorisé en agriculture.
sanitaire est de 100% pour l’année 2013.                                     A l’échelle du bassin versant de la STEP la population raccordée est
                                                                             estimée à 43 145 habitants en 2014.
                                                                             Quatre grandes industries sont raccordées au réseau du SIARR : La
                                                                             Société des Eaux de Volvic, Altadis, MSD CHIBRET, Porc centre.
                                                                             La charge entrante moyenne est estimée en 2014 à 35 575 EH.

                                                                                                                                                       21
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
A l’échelle de Riom, les assiettes de facturation pour l’assainissement se   La pollution industrielle (selon volumes ou charges autorisés dans le
répartissent de la manière suivante en 2013 :                                cadre de la convention de rejet) représentent 20% des volumes
                                                                             théoriques. La société des eaux de Volvic représente environ 65 % de la
 Catégories d’usagers            Nombre                      m3
                                                                             part des industriels. Cette société a mis en service en 2009 une nouvelle
 Domestiques                      5 934                   639 510            station d’épuration de prétraitement des effluents. Mais les rejets sont
 Riom communauté                    17                     16 836            toutefois souvent supérieurs aux 2000m3 autorisés.
                                                                             De fait, la capacité nominale de la STEP est fréquemment dépassée
 communaux                          93                     26 139
                                                                             les premiers mois de l’année. Ces dépassements ne sont pas dus aux
 Industriels                        83                    202 227            apports de temps de pluie, mais ils sont liés aux charges polluantes
 Logements collectifs               86                    100 352
                                                                             rejetées par la Société des eaux de Volvic dont la pointe de productions
 (OPHIS)                                                                     se situe au premier semestre.
                                                                             La CBPO ou Charge Brute de Pollution Organique exprime la charge
                                  6 213                   985 064            journalière moyenne de la semaine de pointe produite dans
                                                                             l’agglomération d’assainissement. La CBPO moyenne pour l’année 2014
                                                                             est de 54 189 EH (soit 90 135 kg DBO5 (Demande Biologique en
                                                                             Oxygène calculée au bout de 5 jours)) ce qui est supérieur à la capacité
                                                                             nominale de la station
                                                                             Ces apports ne semblent pas perturber le fonctionnement de la station
                                                                             d’épuration puisque les bilans montrent que les objectifs de rendement
                                                                             et de qualité de rejet sont respectés. Toutefois, une analyse prospective
                                                                             menée par le SIARR en 2011 montre que les capacités de la station
                                                                             d’épuration seront dépassées à l’horizon 2030. Des travaux pour
                                                                             améliorer le fonctionnement de l’ouvrage et en augmenter la capacité
                                                                             sont ainsi à prévoir.
                                                                             D’autres dysfonctionnements du réseau d’assainissement collectif ont
                                                                             été mis en évidence lors d’un diagnostic mené en 2015 par la ville de
                                                                             Riom parmi lesquels :
       Source : rapport annuel sur l’eau et l’assainissement 2013            - l’intrusion d’eaux claires parasites (ECP) dans les réseaux
97 % de la population riomoise est raccordée à l’assainissement collectif.        d’assainissement qui peuvent atteindre un taux 54 % ;
                                                                             - des déversements d’eaux usées dans le milieu naturel ; toutefois
Les pollutions domestiques comptabilisées à partir des volumes d’eau              l’impact du système d’assainissement de la ville de Riom sur la
consommés représentent 75 % de la charge de la station (dont 10 %                 qualité du milieu récepteur n’a pas été mis en évidence par la
logements collectifs OPHIS).                                                      campagne de mesures sur le milieu naturel réalisée en septembre
                                                                                  2013 : les rejets de temps de pluie des déversoirs d’orage ne

                                                                                                                                                     22
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
     semblent pas dégrader de façon notable les milieux récepteurs par
     ailleurs déjà altérés avant leur traversée de Riom.                     2.6La gestion des eaux pluviales
 -   des surcharges hydrauliques par temps de pluie.
                                                                              La commune de RIOM a élaboré en 2015 un zonage pour les eaux
 Afin de répondre à ces problématiques, la ville a défini un programme        pluviales (cf. carte ci-après). Ce zonage défini plusieurs types de zones :
 d’actions pluriannuel pour l’amélioration et l’extension des réseaux de
                                                                              -   Zones de prescriptions générales : zones où il convient de respecter
 gestion des eaux usées et pluviales. Ce programme s’articule
                                                                                  les préconisations générales de gestion des eaux pluviales (maîtrise
 directement avec le PLU à plusieurs niveaux : création d’emplacements
                                                                                  de l’imperméabilisation, infiltration, récupération des eaux pluviales,
 réservés pour la gestion des eaux pluviales, prescriptions particulières
                                                                                  rétention), pour des projets individuels ou des opérations
 pour les zones AU, priorisation des secteurs d’extension du réseau.
                                                                                  d’ensemble;
2.5.2 L’assainissement individuel                                             -   Zones de prescriptions particulières (dont PSMV et zones présentant
                                                                                  des insuffisances capacitaires) : zones où il convient de respecter,
 La mission de SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif)
                                                                                  en complément des prescriptions générales, des préconisations
 est assurée par le SIARR en régie directe. 197 installations en
                                                                                  particulières de gestion des eaux pluviales pour des projets
 assainissement non collectif étaient recensées sur la commune en 2011.
                                                                                  individuels ou des opérations d’ensemble (ex. dans le PSMV :
 Parmi ces installations environ 55 % pouvaient être considérés comme             réduire l’imperméabilisation des sols et préserver les espaces
 conformes ou acceptables. Environ 40 % étaient non conformes mais                verts) ;
 présentaient des nuisances faibles pour l’environnement (des travaux
 sont souhaitables). Seule une petite part (- de 5%) était non conforme et    -   Emplacement réservé : emplacement destiné à accueillir un
 présentait des nuisances importantes pour l’environnement et le                  équipement pour la gestion des eaux pluviales.
 voisinage. Des données plus récentes n’étaient pas disponibles à la date    Il précise en outre qu’au sein des zones inondables, aucun dispositif d’in-
 de réalisation du diagnostic.                                               filtration ne devra être implanté.

                                                                                                                                                        23
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

                                                 24
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL

Enjeux
Une eau potable de bonne qualité et en quantité suffisante mais des
réseaux pour l’eau potable à rénover pour améliorer le taux de
rendement et réduire les pertes d’eau.
Une STEP présentant des situations de surcharge dont les capacités
doivent être augmentées dans une perspective de développement futur.
Un réseau d’assainissement collectif à améliorer pour assurer le bon
fonctionnement du service.
Une gestion des eaux pluviales à optimiser afin de limiter les risques,
préserver les milieux et la ressource.

                                                                          25
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
                                                                               les plans locaux d’urbanisme et les documents en tenant lieu ainsi que
   BIODIVERSITE ET TRAME                                                       les cartes communales doivent prendre en compte les SRCE. Ainsi, un
                                                                               document de planification (SCoT, PLU...) ou un projet ne pourra pas
   VERTE ET BLEUE                                                              remettre en cause les orientations générales du SRCE, mais pourra les
                                                                               adapter voire y déroger sous réserve de justifications fondées.
Les éléments de ce chapitre sont issus de l’étude Trame verte et Bleue         Au-delà de sa prise en compte dans les documents d’urbanisme, le
menée préalablement à la révision du PLU entre 2014 et 2015. Seuls les         SRCE s’adresse à toute personne susceptible de pouvoir œuvrer en
principaux éléments sont retranscrits dans le présent rapport. Pour plus       faveur des continuités écologiques : l’État et ses services déconcentrés,
de détail il convient de se rapporter au rapport complet sur la trame verte    les collectivités territoriales, les aménageurs, les acteurs socio-
et bleue.                                                                      économiques ainsi que les structures de gestion et de protection des
                                                                               espaces naturels.
3.1Cadre supra-communal                                                        Le SRCE décline des objectifs dans différents domaines (sensibilisation
                                                                               du public, tourisme, aménagement du territoire, …) et pour chaque sous-
3.1.1 Le SRCE (Schéma Régional de Cohérence                                    trame (milieux forestiers, ouverts, …).
      Ecologique)                                                              En matière d’aménagement du territoire les objectifs déclinés sont les
Présentation générale :                                                        suivants :

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) Auvergne a été               -   penser un aménagement du territoire qui prenne en compte les
adopté par arrêté du 7 juillet 2015.                                               milieux naturels, agricoles et forestiers ainsi que les paysages

Ce schéma traduit à l’échelle régionale les enjeux et objectifs de la          -   lutter contre la consommation d’espace, le morcellement du
Trame verte et bleue. Il a pour objectif de lutter contre la dégradation et        territoire, et la pollution lumineuse
la fragmentation des milieux naturels, de protéger la biodiversité, de         -   donner sa place à la nature en ville
participer à l’adaptation au changement climatique et à l’aménagement
durable du territoire.                                                         -   appréhender les effets cumulés de la fragmentation

Il définit pour l’Auvergne les enjeux et objectifs en termes de continuités    -   étudier et améliorer la transparence des infrastructures
écologiques que devront prendre en compte les différents documents             -   développer les énergies renouvelables de façon durable
d’urbanisme. Les schémas de cohérence territoriaux (Scot) doivent le
prendre en compte ce document cadre tout comme les documents de                -   saisir les opportunités de restauration des continuités écologiques à
planification et projets de l’État. Les plans locaux d’urbanisme (PLU) et          travers la gestion et la réhabilitation des sites exploités
carte communales doivent être compatibles avec les schémas de                  -   limiter la propagation des espèces exotiques envahissantes
cohérence territoriale et les schémas de secteur. En l’absence de
schéma de cohérence territoriale ou de SCoT à jour vis-à-vis du SRCE,         Ces objectifs sont déclinés dans un plan d’actions.

                                                                                                                                                       26
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
 Les enjeux identifiés sur le territoire de RIOM

   Le SRCE identifie sur la commune les enjeux suivants :
   -    des réservoirs de biodiversité à préserver correspondant
        aux secteurs de Mirabel , Madargue et Ronchalon
   -    des cours d’eau à préserver
   -    des corridors thermophiles en pas                              japonais
        correspondant à la colline de Madargue
   -    Un corridor linéaire à remettre en bon état entre Riom et
        Ménétrol
   -    des corridors diffus à préserver au sein de la plaine
        agricole .
   Dans le cadre de l’étude spécifique, menée sur la trame verte
   et bleue les enjeux relatifs aux trames vertes et bleues ont été
   déclinés localement. L’étude a été réalisée en parallèle de
   l’élaboration du SRCE.

Les trois grands types de corridors :

Les guides méthodologiques issus du Comité opérationnel (COMOP)
Trame verte et bleue du Grenelle de l’environnement distinguent
dorénavant trois types de corridors :

1. des corridors linéaires (étroits; ces corridors abritent surtout des
espèces de lisières forestières et des eaux). Ce sont par exemple des
haies, fossés, talus, ripisylves,…

2. des corridors plus larges, de type paysager, accueillant à la fois des
espèces de lisière et celles ne vivant que dans les « coeurs » d'habitats (ex
: forêts) ;

3. des corridors composés de suites d’ilots-refuges ou corridors dits « en
pas japonais ».

                                                                                  27
DIAGNOSTIC TERRITORIAL : VOLET ENVIRONNEMENTAL
3.1.2 Inventaires scientifiques et sites                                       Ophrys mouche, Ophrys bécasse, Ophrys araignée, Céphalanthère
                                                                               rouge, Céphalanthère blanchâtre, Epipactis à petites feuilles). La variété
      patrimoniaux                                                             de milieux de ce site ainsi que sa richesse botanique lui confère une
                                                                               valeur patrimoniale majeure parmi les coteaux calcaires de Limagne.
 L’analyse bibliographique des différents sites répertoriés dans le cadre
 d’inventaires ou protection, au titre des richesses naturelles qu’ils         La commune de Riom est concernée par 1 ZNIEFF de type II :
 recèlent, a permis de dresser une première liste des milieux naturels et
                                                                               Coteaux de Limagne occidentale (n°830007460) : cette ZNIEFF
 espèces à enjeux du territoire. Cette première analyse a été complétée
                                                                               correspond à une longue bande collinéenne Nord-Sud, exposée au soleil
 par des échanges auprès des principaux acteurs pouvant apporter des
                                                                               et à la sécheresse. Il s’agit d’une zone intermédiaire entre la plaine de
 éléments de compréhension de la trame verte et bleue du territoire
                                                                               Limagne et les secteurs d’altitude de l’Ouest du département. Ce
 (pêcheurs, chasseurs, associations de protection de la nature,…).
                                                                               territoire est fortement marqué par l’influence urbaine.
3.1.2.1Les ZNIEFF                                                             3.1.2.2Les sites Natura 2000
 Les ZNIEFF (Zones Naturelles d’Intérêt Faunistique et Floristique) de
                                                                               Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens,
 type II, de surface importante, sont des espaces naturels offrant de
                                                                               terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces
 bonnes potentialités biologiques, possédant un rôle fonctionnel ainsi
                                                                               sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats particulièrement
 qu’une cohérence écologique et paysagère et contenant souvent
                                                                               menacés, à forts enjeux de conservation en Europe.
 plusieurs ZNIEFF de type I. Les ZNIEFF de type I, de superficie réduite,
 sont des espaces homogènes d’un point de vue écologique et qui                Ce réseau mis en place en application de la Directive Oiseaux de 1979
 abritent au moins une espèce et/ou un habitat rares ou menacés,               et de la directive Habitats de 1992 comprend deux types de sites :
 d’intérêt aussi bien local que régional, national ou communautaire.
                                                                               -   des Zones de Protection Spéciale (ZPS) visant la conservation
 La commune de Riom est concernée par 1 ZNIEFF de type I :                         des espèces d’oiseaux sauvages figurant à l’annexe I de la directive
                                                                                   Oiseaux ou qui servent d’aires de reproduction, de mue, d’hivernage
 Versants et Plateau de Chateaugay (n°830015181) : il s'agit d'une
                                                                                   ou de zones de relais à des oiseaux migrateurs ;
 vaste colline marno-calcaires du plateau basaltique de Lachaud qui se
 situe à proximité directe des agglomérations de Clermont-Ferrand et de        -   des Zones Spéciales de Conservation (ZSC) visant la
 Riom. L'essentiel des versants ouest et nord est recouvert d'une chênaie,         conservation des types d’habitats et des espèces animales et
 coupée çà et là de petites châtaigneraies. Elle abrite également des              végétales figurant aux annexes I et II de la directive Habitats.
 pelouses calcicoles à orchidées remarquables. Le bas des versants
                                                                               La commune de Riom est concernée par 1 site Natura 2000 (Directive
 exposés au sud comporte des vergers ainsi que des vignobles. Les
                                                                               Habitats) aux milieux naturels très diversifiés :
 autres versants comportent des pâturages (ovins), ainsi que quelques
 cultures. Les anciens vergers et terrains agricoles sont colonisés par des    -   Vallées et coteaux thermophiles du nord de Clermont
 fruticées. La flore des versants est très riche et variée, elle comprend          (FR8301036) : il s’étend sur 12 entités distinctes d’une superficie
 notamment plusieurs espèces d'orchidées protégées (Orchis militaire,              totale de 235,30 hectares, dont la plus grande entité couvre 135,37
                                                                                   hectares (coteaux de Mirabel en partie sur Riom), et le plus petit de

                                                                                                                                                         28
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler