Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen

 
 
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
trouver ensemble des solutions .




Jahresbericht
2019
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
1           Éditorial page 2
                                2           Avant-propos page 6
                                3           Nos clients page 10
                                4           Nos résidences page 16
                                5           La collaboration avec nos
                                            partenaires page 20
                              6             Ouverture au public page 24
                              7             Nos collaborateurs page 30
                              8             Notre soutien page 34
                              9             Notre organisation page 38
                             10             Nos comptes page 42
                             11             Mentions légales page 52




Pour des raisons de simplicité et de lisibilité, les termes utilisés tentent de rester neutres en matière de genre. La forme féminine ou
masculine est utilisée là où cela s’avère nécessaire ou pertinent. La forme utilisée inclut dans tous les cas les deux sexes.
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
Éditorial
                                  1                            C’est pourquoi nous avons lancé en 2019 un concours
                                                               d’architecture pour la construction d’un nouveau
                                                               bâtiment et pour la transformation et extension des
                                                               cliniques existantes. Une procédure de dialogue ouverte
                                                               en deux étapes, selon GATT/OMC, permettra d’évaluer
                                                               les partenaires les plus qualifiés pour cet ambitieux
                                                               projet. La création dans les bâtiments existants d’unités
                                                               de soins conçues dans une perspective d’avenir vise à
                                                               soutenir notre approche thérapeutique novatrice.

                                                               Le CPM, qui se percevait autrefois plutôt comme un
                                                               lieu de retraite, comme une oasis, est aujourd’hui
                                                               une clinique moderne dans laquelle les patients sont
                                                               traités simultanément et de manière interdisciplinaire
   «Les troubles psychiques constituent l’un des plus          avec diverses thérapies scientifiquement validées. Les
   grands défis de santé publique dans la Région euro-         séjours de deux à trois semaines au CPM offrent, dans le
   péenne de l’OMS, car ils sont la principale cause           cadre d’un traitement ambulatoire de plusieurs années,
   d’invalidité et la troisième cause la plus fréquente de     une phase de thérapie courte, intensive et personna-
   la charge globale de morbidité (mesurée en nombre           lisée permettant d’obtenir de spectaculaires résultats.
   d’années de vie corrigées du facteur invalidité) après      La manière dont le traitement psychiatrique va se déve-
   les maladies cardiovasculaires et le cancer. En 2015,       lopper n’est pas prédéfinie.
   la prévalence des troubles psychiques dans la Région
   européenne de l’OMS était estimée à 110 millions de         Ce qui est sûr, cependant, c’est que le CPM s’engage
   cas, soit 12 % de la population totale. L’inclusion des     pour une chaîne thérapeutique continue dans laquelle
   troubles liés à la toxicomanie augmente ce chiffre de       les généralistes, les psychiatres, les institutions de soins
   27 millions supplémentaires (soit 15 %), tandis que la      ambulatoires et hospitaliers, le soutien aux familles et
   prise en compte des troubles neurologiques tels que la      les communautés thérapeutiques offrent leurs services
   démence, l’épilepsie et les céphalées augmente la préva-    aux patients d’une manière parfaitement coordonnée.
   lence totale de plus de 300 millions, pour atteindre 50 %   L’étroite collaboration avec les services psychiatriques
   de la population.»                                          de Thoune, Berthoud et Langenthal et l’offre de soins




   T
                                                               psychiatriques à Bienne servent également cet objectif.
            el est le message clé de l’OMS dans son dernier
            rapport sur l’évolution de la santé mentale en     Je tiens à remercier le Conseil d’administration, le direc-
            Europe. Le Centre psychiatrique Münsingen, qui     teur et le Comité de direction pour leur travail au long de
            est l’une des plus importantes institutions de     cette année. Je tiens aussi à remercier tous nos colla-
   soins psychiatriques du canton de Berne, accueille éga-     borateurs dont l’engagement et la motivation nous ont
   lement un nombre toujours croissant de patients. Mal-       permis de progresser vers nos objectifs. Je remercie
   gré le personnel et l’espace limités dont nous disposons,   également les autorités et les responsables politiques
   nous faisons tout notre possible pour maintenir à tout      pour leur agréable coopération, leur soutien et leur
   moment une capacité d’accueil et pour fournir aux pa-       confiance.
   tients la meilleure prise en charge en termes de qualité.

   Cependant, le bâtiment classé monument historique du
   CPM ne répond pas toujours de manière optimale aux          Au nom du conseil d’administration
   besoins des patients et aux exigences thérapeutiques.       Beat Straubhaar, président du conseil d’administration




                                                                                                       Rapport annuel 2019   3
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
«S’il plaît à Votre
              Majesté, demanda le
              Lapin Blanc, par où
              dois-je commencer? –
              Commencez par le
              commencement, dit
              le Roi, et continuez
              jusqu’à ce que vous
              arriviez à la fin;
              ensuite, arrêtez-
              vous.»
«Alice au pays des merveilles» (originellement «Les Aventures d’Alice au pays des
merveilles»; titre original anglais «Alice’s Adventures in Wonderland») est un livre
pour enfants de l’auteur britannique Lewis Carroll publié en 1865.
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
2
                                                                    Soins intégrés
                                                                      En décembre 2018, le CPM Centre psychiatrique
                                                                      Münsingen SA, Spital STS AG et le Centre hospitalier
                                                                      Bienne ont signé une déclaration d’intention préparant
                                                                      la mise en place d’une prise en charge psychiatrique
                                                                      intégrée et centrée sur le patient à caractère supraré-
                                                                      gional dans le canton de Berne. L’année 2019 a donc été
                                                                      consacrée à la mise en œuvre de cette approche. Spital
                                                                      STS AG s’est malheureusement retiré du projet au cours
                                                                      de l’année. Cependant, avec le Centre hospitalier Bienne,
                                                                      tout s’est déroulé tel que nous l’avions prévu et souhaité.
                                                                      Le 1er janvier, nous avons pu commencer avec une unité de
                                                                      psychiatrie ambulatoire au Centre hospitalier Bienne et un


Avant-propos
                                                                      service de consultation et de liaison psychiatrique pour
                                                                      les patients du centre hospitalier.

                                                                      La coopération avec Bienne illustre notre attitude et
                                                                      notre positionnement dans le paysage psychiatrique du
                                                                      canton de Berne. Nous sommes convaincus que, suite au
                                                                      processus d’autonomisation, notre succès se doit au fait
                                                                      que nous considérons notre offre comme partie intégrante




 P
                                                                      de la chaîne thérapeutique. Nous voulons le meilleur pour
           endant que sa sœur lui lit un livre, l’héroïne de          nos patients, et cela signifie qu’ils doivent toujours obtenir
           l’histoire, Alice, voit passer un lapin blanc qui ré-      ce dont ils ont besoin. Du médecin de famille aux soins
           pète en regardant sa montre qu’il va être en retard.       ambulatoires, en passant par les soins hospitaliers, puis à
           Curieuse, Alice le suit dans son terrier. Là, elle         nouveau le suivi par le médecin de famille. Pour que cette
  tombe dans un puits profond et se retrouve dans une salle           approche fonctionne pour le patient et ait donc un sens
  entourée de nombreuses portes. Après un certain temps               pour toutes les personnes impliquées, nous devons faire
  et après avoir surmonté divers obstacles, Alice se rend             confiance à nos partenaires, et ces derniers doivent à leur
  au Pays des merveilles, un endroit rempli de paradoxes et           tour nous faire confiance. C’est ce que nous avons réussi à
  d’absurdités. Outre le Lapin Blanc qui parle seul, Alice ren-       faire à Bienne et ce que nous parvenons à faire chaque jour
  contre le Chat du Cheshire, le Lièvre de Mars, un Chape-            avec d’autres partenaires. Nous leur en sommes profondé-
  lier fou, le roi et la Reine de Cœur et un Griffon. Après avoir     ment reconnaissants.
  vécu de merveilleuses aventures, elle se réveille à côté de
  sa sœur.                                                    Perspectives
                                                                Le système de santé suisse est coûteux, de grande qualité
  Dans ce rapport annuel, nous vous présentons notre            et fortement réglementé. Cette réglementation a un
  parc avec ses arbres, ses arbustes, ses prés fleuris, ses     impact direct sur notre travail quotidien. Par exemple,
  pelouses, ses plates-bandes de fleurs, un jardin sauvage,     l’orientation politique «l’ambulatoire avant le stationnaire»
  le verger et le labyrinthe et de nombreux solitaires. Le      a conduit à une expansion des offres psychiatriques ambu-
  parc naturel historique est ouvert au public. Les visiteurs   latoires, ce qui, dans un domaine où il existe une offre
  peuvent ressentir son atmosphère particulière et s’im-        insuffisante, comme c’est le cas de la psychiatrie à Berne,
  merger dans un monde de conte de fées, semblable au           augmente également le besoin de thérapies résiden-
  pays des merveilles d’Alice. Au meilleur des cas, nous        tielles. Cette orientation a entraîné un transfert croissant
  imaginons que nos patients empruntent un chemin simi-         de patients vers nos services. En 2012, nous avons traité
  laire à celui d’Alice – ils vivent des choses incroyables,    près de 2000 patients par an, en 2018 environ 3200, et nous
  rencontrent des gens bizarres, pensent qu’ils sont complè-    prévoyons d’atteindre les 4000 admissions par an d’ici 2024.
  tement fous, mais à un moment donné, ils se réveillent        Pour relever ce défi, nous continuerons à travailler avec
  et peuvent accepter l’expérience comme faisant partie         nos collaborateurs pour trouver des solutions permettant
  de leur histoire et l’intégrer dans leur vie quotidienne.     de fournir un traitement de qualité. Dans cette optique,
  C’est avec ces pensées à l’esprit que nous aimerions vous     vous trouverez dans les pages suivantes une sélection de
  guider dans notre rétrospective de l’année 2019. Laissez      mesures et de projets, petits et grands, que nous avons mis
  Alice vous accompagner et laissez-vous inspirer par notre     en œuvre en 2019.
  parc!
                                                                Dr méd. Rolf Ineichen, directeur




                                                                                                               Rapport annuel 2019   7
Jahresbericht 2019 - Psychiatriezentrum Münsingen
CPM Centre psychiatrique Münsingen SA   8
Rapport annuel 2019   9
«Je peux vous
raconter les
aventures qui me
sont arrivées depuis
ce matin, dit Alice
assez timidement;
mais il est inutile
que je remonte
jusqu’à hier, car,
alors, j’étais tout
à fait différente
de ce que je suis
aujourd’hui…»
Nos clients
                                                   3                                                  Prévention du suicide
                                                                                                        Les personnes atteintes de maladie psychique
                                                                                                        présentent un risque de suicide plus élevé que
                                                                                                        la population générale. La prévention du suicide
                                                                                                        par des mesures architecturales et la création
                                                                                                        d’un environnement antisuicide sont donc d’une
                                                                                                        grande importance. Sur la base de nos travaux
                                                                                                        de recherche, nous avons pu élaborer et publier
                                                                                                        en 2019 des principes complets de prévention du
                                                                                                        suicide par des mesures architecturales. L’accent
                                                                                                        est mis sur trois niveaux d’intervention:

                                                                                                        •



                                                                                                        •
                                                                                                              Prévenir l’accès à une méthode de suicide par
                                                                                                              des mesures restrictives.

                                                                                                              Accompagnement étroit des personnes
                                                                                                              concernées par les employés.

                                                                                                        •     Le troisième niveau, le plus important, est
                                                                                                              la création d’un environnement antisuicide




                            C
                                                                                                              par des moyens atmosphériques. Concrète-
                                           haque année, nous traitons environ                                 ment, cela peut se faire, par exemple, par une
                                           3000 adultes souffrant de maladies psy-                            abondance de lumière, des références à la
                                           chiques dans la Clinique de la dépression                          nature, un mobilier de haute qualité, une défi-
                                           et de l’anxiété, la Clinique de la psychose                        nition claire des territoires, des dimensions
                               et des addictions, la Clinique de psychiatrie géria-                           suffisantes des pièces ou des possibilités de
                               trique et de neuropsychiatrie et, depuis le 1er janvier                        distraction positive.
                               2020, au sein de l’unité Psychiatrie Biel/Bienne.
                               Outre le secteur hospitalier, nous gérons une rési-     Stepped Care
                               dence pour personnes souffrant de troubles psy-           La plupart des troubles dépressifs peuvent être
                               chiques, un centre de compétence pour le traite-          traités. En réalité cependant, plus de la moitié
                               ment des personnes ayant un handicap mental               des personnes souffrant de dépression sont
                               ainsi que le domaine spécialisé de la sociothérapie       traitées trop tard, ne reçoivent qu’une thérapie
                               et de la réinsertion professionnelle.                     insuffisante ou ne bénéficient d’aucune thérapie.
                                                                                         Le «Stepped Care» du canton de Berne souhaite
                               Notre travail quotidien avec les patients s’inten-        remédier à cette situation en institutionnali-
                               sifie, et la charge de travail de notre personnel         sant la collaboration étroite nécessaire entre
                               augmente. Notre fierté professionnelle se nourrit         les médecins de famille, les cliniques et les
                               des idéaux que nous entretenons dans le contact           services ambulatoires. Il permet aux personnes
                               avec nos patients. Cependant, cette approche est          en dépression de bénéficier d’un traitement
                               de plus en plus marquée par l’augmentation du             efficace plus rapidement. Nous avons lancé ce
                               nombre d’admissions, la pénurie de main-d’œuvre           projet innovant en 2019 conjointement avec l’Al-
                               qualifiée, les nouveaux modèles de financement et         liance bernoise contre la dépression, le Départe-
                               les orientations politiques. Pour éviter que cet          ment de psychologie clinique et de psychothé-
                               exercice d’équilibre ne devienne trop douloureux,         rapie de l’Université de Berne et le Département
                               nous avons mis en œuvre en 2019 divers concepts           de psychologie clinique axé sur la recherche
                               et offres qui bénéficieront à tous les patients           psychothérapeutique de l’Université de Zurich.
                               souffrant de troubles psychiques, qu’ils soient
                               traités chez nous ou ailleurs. À cet égard, nos           Le «Stepped Care» du canton de Berne aide les
                               projets de recherche d’une grande pertinence              médecins de famille du canton à détecter les cas
                               pratique1 ont également fourni des bases impor-           de dépression à un stade précoce et à améliorer
                               tantes.                                                   les examens diagnostiques et la prise en charge.




1 Nous travaillons en association avec l’Université de Berne (Clinique universitaire de psychiatrie et de psychothérapie de Berne)
  et collaborons sur différents projets individuels avec l’Institut de médecine légale de l’Université de Zurich, l’Institut de médecine
  sociale et préventive de Berne et l’Hôpital psychiatrique Malévoz à Monthey (VS).

                                                                                                                                           Rapport annuel 2019 11
Grâce à la prise en charge échelonnée (Stepped          Le travail de l’infirmière de pratique avancée
  Care), il est possible de proposer aux patients           Les infirmières et infirmiers de pratique avancée
  une thérapie qui prenne en compte à la fois leur          comblent la lacune entre le personnel soignant et
  degré de détresse et leurs préférences de traite-         les médecins. Ils possèdent des connaissances
  ment. Des options thérapeutiques très acces-              spécialisées approfondies en matière de soins
  sibles comme la thérapie en ligne ou la thérapie          cliniques et sont capables de planifier des traite-
  téléphonique leur facilitent la première prise de         ments dans des situations de santé complexes, en
  contact.                                                  coopération et en consultation avec les méde-
                                                            cins, et d’exécuter de manière indépendante des
Soins intensifs                                             mesures médicales exigeantes. Ils conseillent le
  L’autonomie et le droit à l’intégrité revêtent une        personnel soignant et les responsables, et parti-
  grande importance dans le traitement de nos               cipent au développement de nouveaux concepts
  patients. Chacun est responsable de lui-même –            de soins.
  mais la communauté est également responsable
  de chacun de ses membres. Ce sont précisément             Les concepts et les check-lists décrits pour les
  ces différentes valeurs qui entrent constamment           soins intensifs ont été élaborés par notre infir-
  en conflit lors d’un traitement stationnaire. Que         mière de pratique avancée. En 2019, ses activités
  doit faire l’équipe soignante si un patient devient       ont inclus un certain nombre d’autres mesures
  agressif envers d’autres patients ou envers les           d’amélioration de la qualité affectant tous les
  collaborateurs?                                           patients du CPM. Grâce à des ateliers, à un
                                                            coaching individuel et par service, à la conduite
  Bien que notre objectif soit de créer un climat de        des discussions de cas cliniques et à la formation
  confiance en employant le moins de mesures                de spécialistes pour les services spécifiques, elle a
  coercitives possible, il serait complètement              contribué à ancrer les connaissances théoriques
  irréaliste d’imaginer les soins psychiatriques en         dans la vie quotidienne et à les intégrer dans la
  milieu hospitalier sans elles. Toutefois, diverses        prise en charge des patients.
  mesures peuvent contribuer à réduire considéra-
  blement la probabilité d’incidents.                     Hygiène
                                                           Il existe un risque important que les agents patho-
  En 2019, nous avons développé et introduit un            gènes et les germes se propagent dans un hôpital.
  concept de soins intensifs psychiatriques. Tous          Pour les patients malades et fragiles, en particulier,
  les collaborateurs ont été formés dans ce sens et        une infection peut avoir de graves conséquences.
  peuvent utiliser cette base ainsi que des check-         C’est donc pour éviter ces problèmes que nous
  lists pour optimiser l’éprouvant et stimulant travail    avons mis l’accent sur la question de l’hygiène en
  avec les patients.                                       2019. Dans une première étape, nous avons créé
                                                           ou mis à jour les directives relatives à la préven-
  De nouvelles chambres de soins intensifs facilitent      tion des infections et à l'hygiène, en accordant
  la tâche de nos collaborateurs dans cette acti-          une attention particulière aux contenus axés sur la
  vité importante. Un premier bilan concernant les         pratique et orientés vers l’application. La respon-
  exigences, la fonctionnalité, la sécurité et l’utili-    sabilité de la communication et de l’information
  sation des nouvelles chambres de soins intensifs         en cas d’infection a également été révisée, et des
  dans la pratique a été positif. Les deux chambres        directives concrètes ont été définies pour certains
  répondaient à tous les souhaits et exigences du          cas d’infection.
  personnel soignant.
                                                            Une source de lumière ultraviolette a été utilisée
  Les chambres visent à favoriser l’autonomie des           pour vérifier l’efficacité de la désinfection des
  patients, permettent un certain degré de contrôle         mains dans le cadre d’une action Mains propres au
  de l’environnement, minimisent les facteurs de            printemps. Cet autocontrôle des collaborateurs
  stress en atténuant la lumière, par exemple, et           est un instrument important et amusant pour
  permettent une densité de stimulation variable en         démontrer la nécessité d’une hygiène rigoureuse
  prévoyant, par exemple, des installations sanitaires      des mains. Mais les surfaces, les lave-vaisselles,
  dans la zone située devant la porte pour assurer la       les chiffons de nettoyage, etc. ont également été
  sécurité, l’intimité et l’isolement.                      soumis à des tests microbiologiques. Des mesures




                                                                             CPM Centre psychiatrique Münsingen SA 12
ont été prises sur la base de ces résultats, par          Examen, diagnostic et
  exemple en ce qui concerne le contrôle des répara-
  tions ou l’utilisation appropriée des produits.
                                                            ­traitement
                                                              Conjointement avec les médecins traitants, nous
  Un nouveau manuel a été élaboré et introduit pour           recherchons la méthode thérapeutique appro-
  les services du nettoyage et de l’entretien. Il définit     priée pour chaque patient et travaillons en étroite
  des normes uniformes avec des instructions                  collaboration avec les proches chaque fois que
  concrètes et réglemente les responsabilités au              cela est possible. En 2019, les trois cliniques ont
  sein des services (interface soins/nettoyage). Une          revu leurs offres, ont révisé les concepts existants
  première évaluation effectuée par des entreprises           lorsque cela était nécessaire et en ont introduit de
  externes montre une amélioration significative.             nouveaux. En voici une sélection:

Conseils diététiques au CPM                                 Service de la démence et des troubles délirants
 D’une part, les personnes atteintes de maladie             Münsingen (DDM)
 psychique sont fréquemment confrontées à des                 Au vu de la situation extrêmement tendue au
 problèmes de déséquilibre alimentaire et ont                 niveau des offres de psychiatrie gériatrique, nous
 besoin de conseils appropriés. D’autre part, les             avons lancé à l’été 2018 un projet qui s’est achevé
 diagnostics somatiques sont de plus en plus                  un an plus tard avec l’ouverture du nouveau
 fréquents au sein du CPM. Le conseil nutritionnel            service de la démence et des troubles délirants.
 fait donc partie des attributions de l’équipe                La démence et les troubles délirants représentent
 soignante interdisciplinaire. C’est là que les               deux tableaux cliniques difficiles à diagnostiquer
 personnes affectées (et leurs proches au besoin)             et à distinguer, même par les spécialistes. Cette
 reçoivent le soutien dont elles ont besoin. Les              distinction est cependant très importante car le
 diététiciennes du CPM sont très bien intégrées               traitement des deux maladies est sensiblement
 en interne et en externe: elles participent à des            différent. Le nouveau service spécialisé permet
 groupes d’experts et d’échange d’expériences sur             de prendre en charge les différents groupes de
 la psychiatrie et les troubles alimentaires, dirigent        patients de manière encore mieux adaptée à leurs
 des groupes d’information sur la nutrition au sein           besoins.
 des services, apportent leur soutien à la cuisine en
 cas de questions et d’incertitudes concernant les            Le service de la démence et des troubles délirants
 allergies, les intolérances, les régimes spéciaux,           de Münsingen (DDM) dispose de 28 lits et d’un
 etc. et aident au restaurant en fournissant des              jardin spécialement adapté, directement acces-
 informations sur les aliments.                               sible aux patients. Il aide les personnes affectées
                                                              et leurs proches à obtenir des éclaircissements et
                                                              des soins adéquats et comble une lacune dans la
                                                              chaîne thérapeutique vis-à-vis des médecins trai-
                                                              tants et de nos partenaires. Depuis son ouverture,
                                                              le nouveau service connaît une forte occupation et
                                                              suscite une demande importante.

                                                            STRP
                                                              Nos offres en sociothérapie et réinsertion profes-
                                                              sionnelle sont ouvertes à tous les patients, et leur
                                                              utilisation n’est pas associée à une clinique. En
                                                              2019, nous avons encore optimisé le processus
                                                              thérapeutique dans tous les ateliers en travail-
                                                              lant avec les patients pour fixer des objectifs
                                                              individuels adaptés à la thérapie et en effectuant
                                                              des évaluations régulières. Nous soutenons la
                                                              coopération interdisciplinaire en documentant
                                                              régulièrement les présences et les absences des
                                                              patients, la réalisation des objectifs ainsi que
                                                              d’autres observations faites dans les ateliers. Les




                                                                               CPM Centre psychiatrique Münsingen SA 14
personnes chargées du cas disposent ainsi de ces           a décidé d’introduire cette technique en 2019.
  informations via le système d’information hospita-         Nous pouvons ainsi fournir un meilleur soutien
  lier. Elles peuvent en tenir compte dans le cadre du       aux patients pour gérer leur vie quotidienne et
  traitement dans son ensemble et obtenir ainsi une          pour maintenir, adapter et restaurer les fonctions
  image plus complète du patient.                            physiques, psychiques et sociales.

  Notre atelier cuisine est particulièrement               Détection précoce de la psychose
  apprécié: dans le cadre de diverses offres de             Les troubles psychotiques comptent parmi les
  groupe, des thèmes de la vie pratique visant à            principales causes d’invalidité dans le monde. On
  promouvoir les compétences quotidiennes, telles           sait depuis longtemps qu’un traitement effectué à
  que la cuisine, la promotion de la santé, la gestion      temps améliore l’évolution des troubles, prévient
  du budget, la gestion du temps et des activités de        les conséquences négatives telles que l’isolement
  loisirs, sont discutés dans les différents services       social, le chômage et le sans-abrisme, et réduit le
  ou mis en œuvre de manière très concrète, par             risque de préjudices personnels et causés à des
  exemple dans la préparation du dîner.                     tiers. Les psychoses sont souvent traitées tardi-
                                                            vement. Les raisons en sont une méconnaissance
L’ASSIP en intervention de crise                            ou une mauvaise interprétation des symptômes
  L’ASSIP (Attempted Suicide Short Intervention             psychotiques précoces, la peur de la stigmatisa-
  Program) est une thérapie brève proposée aux              tion et la réticence des professionnels inexpéri-
  patients ayant commis une tentative de suicide.           mentés à poser un diagnostic qu’ils considèrent
  La survenue d’une tentative de suicide augmente           stigmatisant. Cependant, il est particulièrement
  considérablement le risque d’une nouvelle crise           important de diagnostiquer correctement une
  suicidaire durant plusieurs années. L’objectif prin-      psychose émergente. C’est pourquoi nous avons
  cipal est de clarifier le contexte et d’élaborer une      décidé en 2019 de former et développer spécifi-
  carte d’urgence contenant des signaux d’alerte            quement les compétences diagnostiques corres-
  précoce et un plan de crise individuel. Les princi-       pondantes.
  pales personnes de contact y figurent également.

  La continuité des thérapeutes est particulière-
  ment importante pour les personnes qui ont tenté
  de se suicider; le thérapeute fait alors office de
  «base sûre». C’est pourquoi nous voulons offrir
  un traitement cohérent aux personnes ayant
  commis une tentative de suicide. Ce processus
  commence déjà pendant le séjour et se poursuit
  par des rendez-vous de suivi ambulatoires après
  la sortie de la clinique. Avec la mise en œuvre de
  l’offre au début de l’été 2019, l’unité ambulatoire de
  la Clinique de la dépression et de l’anxiété a donc
  également été agrandie.

Safewards
  L’autodétermination est un droit de l’homme:
  toute personne a le droit de décider de son
  propre mode de vie et donc aussi des mesures
  qui affectent sa santé. Par conséquent, la déci-
  sion autonome des patients est une condition
  indispensable pour réaliser un bon traitement
  médical. Safewards laisse place à ces idées et
  montre une façon d’améliorer les relations afin de
  détendre l’atmosphère et désamorcer les conflits
  au sein du service. Notre service de thérapie et de
  réinsertion des personnes psychotiques (STRP)




                                                                                             Rapport annuel 2019 15
Alice:
«Combien de
temps dure
‹toujours›? Le
Lapin Blanc:
«Parfois, juste
une seconde...»
4
                                                                vivre dans un foyer» pourront être préparées à une
                                                                situation résidentielle ultérieure.

                                                              Fermeture de la résidence du parc
                                                                Les exigences légales et la nouvelle orientation
                                                                stratégique nous ont contraints à fermer la rési-
                                                                dence existante. Les résidents affectés étaient
                                                                au nombre de 42. Nous avons cherché avec les
                                                                proches ou les représentants légaux la meilleure
                                                                solution pour chacun d’entre eux. L’Office des
                                                                personnes âgées et des personnes handicapées
                                                                nous a aidés à rechercher des solutions, dans la
                                                                limite de ses moyens.


Nos résidences                                                  Nous avons mené des entretiens individuels avec
                                                                les collaborateurs concernés afin de trouver les
                                                                offres de travail les plus appropriées au sein ou en
                                                                dehors du CPM. De la sorte, nous avons pu trouver
                                                                ensemble une solution pour toutes les personnes
                                                                affectées.




     D
                                                              Résidence Lättacker
                 epuis les années 1990, on tend à deman-        La «Résidence Lättacker» offre un hébergement
                 der que les résidences pour personnes          provisoire ou durable aux adultes présentant un
                 atteintes d’un handicap mental ne soient       trouble psychique. L’accompagnement sociothé-
                 plus gérées par des cliniques psychia-         rapeutique et la thérapie du milieu, le logement, la
      triques. En raison de la forte demande, du bon taux       stimulation sociale et professionnelle des rési-
      d’occupation et du fort ancrage dans le paysage           dents sont déterminés en corrélation et adaptés
      local, le CPM a continué de gérer son foyer pour          aux besoins de chaque personne. Cette offre est
      handicapés mentaux malgré la tendance décrite             maintenue. En 2019, nous avons soumis l’offre à
      ci-dessus. Lorsque les institutions psychiatriques        un audit et avons reçu une évaluation positive des
      cantonales sont devenues indépendantes en 2017,           experts.
      le foyer a été soumis à l’ordonnance cantonale sur
      les foyers et ses nouvelles exigences et disposi-
      tions légales, de sorte que seule une autorisation
      d'exploitation limitée a été accordée au foyer pour
      handicapés mentaux existant.

      La modification prévue de la prise en charge finan-
      cière (c’est désormais le pensionnaire qui doit être
      financé et non plus l’institution qui l’accueille)
      réduira également la demande à moyen et long
      terme. Il existe toutefois un déficit de soins en ce
      qui concerne les offres ambulatoires et de proxi-
      mité et les personnes gravement malades. Sur la
      base de ces considérations, nous avons décidé de
      renforcer les compétences de base de la clinique
      psychiatrique et d’élargir l’offre pour les personnes
      handicapées mentales pendant et après une crise.
      Un groupe intensif sera mis en place d’ici mars
      2020, dans lequel les personnes souffrant d’un
      handicap mental qui n’ont plus besoin d’être hospi-
      talisées, mais qui ne sont pas encore «aptes à




                                                                                                 Rapport annuel 2019 17
«Voudriez-vous
me dire, s’il vous
plaît, quel chemin
je dois prendre
pour m’en aller
d’ici?» demanda
Alice. «Cela
dépend beaucoup
de l’endroit où tu
veux aller»,
répondit le chat.
5
                                                               de l’encadrement de soins de NepThun et de
                                                               la continuité du personnel soignant.

                                                           •   Depuis 2015, le CPM renforce sa collabo-
                                                               ration avec la Fondation Santé bernoise.
                                                               Cette étroite coopération facilite une
                                                               thérapie intégrée des patients souffrant de
                                                               dépendances (traitements ambulatoires,
                                                               semi-hospitaliers, hospitaliers). Nous plani-
                                                               fions et réalisons ensemble des formations
                                                               continues et des événements.

                                                           •   Nous sommes en contact étroit avec la

La collaboration                                               police cantonale bernoise. Nous proposons
                                                               des visites guidées et des formations conti-


avec nos parte-
                                                               nues, et faisons tout notre possible pour
                                                               comprendre son travail et agir ensemble
                                                               dans l’intérêt des patients.

naires                                                     •   L’intégration de nos collaborateurs dans
                                                               de nombreuses fondations, organismes,
                                                               associations professionnelles et groupes de




     P
                                                               travail régionaux et nationaux est essen-
               Pour nous permettre de réaliser notre           tielle. Cela renforce le travail en réseau et
               idée de réseau professionnel, nous déve-        offre des possibilités d’échanges et de déve-
               loppons en permanence notre collabo-            loppement professionnel.
               ration avec nos partenaires. Celle-ci est
      particulièrement ancrée avec les institutions sui-   •   Nous développons constamment notre
      vantes (sélection):                                      coopération ainsi que nos services de
                                                               consultation et de liaison. Depuis juin 2019,
       •   La Coopération optimisée «CoOp» régit la            nous offrons des soins psychiatriques deux
           collaboration entre nous, les Services              jours par semaine à «Frienisberg – üses
           psychiatriques de Haute-Argovie PDO (SRO),          Dorf».
           les Services psychiatriques de l’Emmental
           PDE (RSE) et les Services psychiatriques de     Nous organisons régulièrement des séminaires,
           Thoune PDT (STS AG). Le CPM organise            des colloques et des congrès sur des sujets
           régulièrement une conférence CoOp sur des       d’actualité en matière de traitement psychia-
           sujets pertinents tels que «La perte d’emploi   trique, souvent en coopération avec d’autres
           suite à une maladie psychique» en janvier       institutions. En voici une sélection:
           2020.
                                                           •   Le 17 janvier, nous avons accueilli pour la
       •   Le réseau de psychiatrie de Thoune                  première fois le Séminaire sur la psychothé-
           «NepThun» est un projet de coopération              rapie de la troisième vague. Cette manifesta-
           entre le CPM, les soins psychiatriques à            tion s’adressait à tous les professionnels
           domicile de Spitex Region Thun et les               travaillant dans le domaine de la psychothé-
           Services psychiatriques de Thoune PDT (STS          rapie dans le canton de Berne et les régions
           AG). Les objectifs sont de raccourcir la            avoisinantes. Le thème du séminaire était ce
           durée du séjour, de réduire le nombre de            qu’on appelle la troisième vague des
           réhospitalisations et d’optimiser le traite-        thérapies comportementales, qui rassemble
           ment des patients souffrant d’une maladie           un ensemble de thérapies ayant souvent un
           grave et prolongée. Grâce à une approche            effet plus rapide et plus durable et pouvant
           thérapeutique intégrée de tous les acteurs          également être appliquées à des patients
           impliqués, les patients peuvent bénéficier          gravement atteints.




                                                                                          Rapport annuel 2019 21
•   Les applications d’autogestion sont désor-
    mais également utilisées dans le cadre de la
    prise en charge et de la prévention des
    dépendances. Dans le même temps, la
    numérisation entraîne une certaine dépen-
    dance, la solitude et l’abandon de soi. Lors
    d’un colloque tenu en 2019, des experts ont
    abordé cette contradiction et ont discuté
    des opportunités et des risques des traite-
    ments basés sur Internet dans le cadre de la
    thérapie des dépendances.

•   À l’occasion d’un symposium international
    de médecins en octobre 2019, le Centre
    psychiatrique Münsingen a publié un
    ouvrage qui traite de l’histoire des électro-
    chocs dans l’établissement de cure et de
    soins de Münsingen à partir de 1939. Ce livre
    n’est pas une revue d’histoire médicale. Sa
    lecture nous mène sur les traces d’un
    journaliste d’investigation enquêtant sur
    l’histoire des électrochocs à Münsingen. Le
    livre ne cherche pas à dissimuler ou enjo-
    liver quoi que ce soit. On y trouve les
    histoires de vie et de souffrance des patients
    de l’époque. Une publication nuancée et
    magnifiquement conçue, qui est le fruit de
    recherches méticuleuses et se lit presque
    comme un roman à suspense.




                                                     CPM Centre psychiatrique Münsingen SA 22
Le Chat:
«Bienvenue
au pays des
merveilles.»
6
                                                             En février, nous avons dû abattre des arbres,
                                                             dont certains avaient plus de 100 ans, en
                                                             raison des dégâts causés par la sécheresse, les
                                                             champignons et les coléoptères, car ils mena-
                                                             çaient de tomber. Alors qu’à certains endroits,
                                                             cet abattage a été perçu comme une perte,
                                                             à d’autres, il a offert une nouvelle chance de
                                                             s’épanouir à des arbres auparavant cachés. Une
                                                             fois les surfaces nivelées, nous avons pu semer
                                                             une nouvelle pelouse au printemps et planifier
                                                             le remplacement des arbres pour l’automne, en
                                                             collaboration avec l’architecte paysagiste et en
                                                             tenant compte des travaux d’entretien du parc.


Ouverture au                                                 Pour que nos visiteurs se sentent à l’aise sur le
                                                             site, même les choses les plus banales comme


public
                                                             les poubelles et les cendriers doivent être véri-
                                                             fiées régulièrement. Sont-ils placés correcte-
                                                             ment? Sont-ils utilisés? Après avoir analysé les
                                                             systèmes d’élimination des déchets existants,
                                                             nous avons équipé notre site de nouveaux




     I
                                                             conteneurs antivandalisme et les avons placés
          l est important pour nous de combattre les         à des points névralgiques.
          préjugés et de promouvoir la réinsertion des
          personnes souffrant de maladies psychiques         Depuis l’été 2019, des chaises longues aux
          dans la société. Pour y parvenir, nous ouvrons     couleurs du CPM sont à disposition de
     depuis des années nos portes au public, et celui-ci     ceux qui souhaitent se reposer. Ces chaises
     répond de manière croissante à notre invitation.        longues sont très appréciées, car elles sont
     Notre ensemble de bâtiments d’une architecture          très légères et peuvent facilement être dépla-
     exceptionnelle, le parc, la taille de l’établissement   cées en fonction de la position du soleil. Les
     et son histoire créent une atmosphère unique que        nombreux chats du CPM apprécient égale-
     les patients et leurs familles décrivent comme un       ment le nouveau mobilier et – selon le temps –
     facteur important de rétablissement. Le parc, le        ils prennent plaisir à s’allonger sur ou sous les
     restaurant et la boutique «Farbtupfer» avec ses ar-     chaises longues.
     ticles fabriqués dans nos ateliers sont ouverts au
     public.                                                 Le 18 février 2019, les cigognes sont revenues au
                                                             CPM. Le couple de cigognes a pu être observé
     Afin que les personnes intéressées puissent             sur notre webcam pendant la construction du
     mieux s’orienter sur notre site, nous avons élaboré     nid, la couvaison et l’élevage des petits. Les
     en 2019 une carte détaillée qui leur sera remise        premiers oisillons sont sortis de l’œuf juste à
     à la réception. Les visiteurs peuvent ainsi voir en     temps pour Pâques. Ils ont suscité un vif intérêt
     un coup d’œil où ils peuvent admirer des œuvres         au sein du CPM, dans les environs et même
     d’art, flâner ou se promener et trouver un peu de       à l’étranger. Des utilisateurs de Hongrie, de
     paix entre les pavillons et les fontaines. Bien sûr,    Norvège et des États-Unis ont régulièrement
     la carte mentionne également notre jardin décou-        visité notre webcam et ont pu se faire une idée
     verte, ouvert au public, où les visiteurs peuvent       de la vie familiale des cigognes. Lors d’une
     cueillir et savourer différentes baies – une pers-      séance d’information, Robert Schoop, ornitho-
     pective qui ne séduit pas seulement les nombreux        logue engagé de longue date qui assure le suivi
     enfants qui nous rendent visite! Malheureuse-           de tous les nids et bague les jeunes cigognes
     ment, nous n’avons pas encore été en mesure de          pour «Cigogne Suisse» dans les régions de Berne,
     rénover l’aire de jeux en 2019, mais une étude nous     du Jura, de Soleure et de Suisse romande, a
     a permis de préciser nos idées afin de pouvoir          répondu aux questions du public et a fourni des
     démarrer le projet en 2020.                             informations sur la vie des cigognes en Suisse.




                                                                                              Rapport annuel 2019 25
Newsletter et médias sociaux                             La Fête cantonale de la lutte, qui s’est déroulée
 En 2019, nous avons lancé notre nouvelle                devant notre porte en 2019, a marqué une
 newsletter. Trois à quatre fois par an, nous            grande partie de notre été: nous avons suivi de
 voulons donner aux personnes intéressées un             près la mise en place rigoureusement orches-
 aperçu des dernières nouvelles et les informer          trée des installations, nous nous sommes
 des prochains événements. Les trois premiers            étonnés de voir les milliers de visiteurs paisibles
 numéros ont suscité un grand intérêt, et nos            et de bonne humeur, nous avons aidé en tant
 abonnés se sont montrés très satisfaits du ton,         que bénévoles, nous avons partagé l’allégresse
 du contenu ainsi que de la mise en page.                collective et nous nous sommes réjouis de la
                                                         remise en état des prés et des champs après la
  Les médias sociaux nous offrent une plate-             fête.
  forme supplémentaire pour rendre nos
  contenus accessibles à un large public. Une            Depuis 25 ans, l’association «Dampfbahn
  série d’articles de prévention sur des sujets en       Aaretal» exploite les installations ferroviaires
  vogue, rédigés par des spécialistes confirmés,         qui s’intègrent harmonieusement dans le parc
  a suscité un vif intérêt sur Facebook en 2019.         du CPM. Différentes locomotives à vapeur,
  Nous ne saurons qu’après la phase pilote en            diesel et électriques, plus de 30 wagons de
  janvier 2020 si l’utilisation plus intensive du        passagers et deux wagons surbaissés spécia-
  compte Instagram portera ses fruits.                   lement conçus pour le transport de fauteuils
                                                         roulants circulent sur les voies. En automne,
Événements                                               l’association a fêté son anniversaire avec toutes
  Nous organisons des événements publics et              sortes de démonstrations, un carrousel à
  spécialisés et sommes également un lieu de             vapeur, des trains miniatures, des locomotives
  rencontre très fréquenté pour toutes sortes de         invitées provenant de Suisse et de l’étranger et
  séminaires et réunions. En 2019, par exemple,          bien d’autres attractions.
  diverses institutions et parties ont de nouveau
  organisé leurs rencontres dans nos locaux.             Dans le cadre de l’exposition «Öpfu, Nuss u
  Nous avons organisé avec l’UBS la Journée de           Bire – Werke aus dem Psychiatriezentrum
  la famille à la Pentecôte, nous avons participé        Münsingen» (Pomme, noix et poire – œuvres du
  à la journée Futur en tous genres et au passe-         Centre psychiatrique Münsingen), nous avons
  port découverte Libero, nous avons invité à            présenté au centre culturel PROGR à Berne
  des soirées gibier, et notre vente de charité          une petite sélection d’œuvres de patients qui
  a accueilli près de 8000 visiteurs. Outre les          n’avaient jamais été montrées auparavant.
  stands présentant le travail des patients, les         L’exposition présente des peintures ainsi que
  aires de jeux pour les enfants et les offres culi-     des œuvres textiles et céramiques des années
  naires, nous mettons toujours au premier plan          1930 à nos jours. «Un patient ne devient pas
  une offre de soins et présentons celle-ci aux          forcément un artiste. Mais souvent, les travaux
  personnes intéressées. En 2019, ce fut le tour         artistiques des patients montrent une intensité
  du traitement intégré de la dépression.                particulière. Certaines œuvres surprennent par
                                                         une immédiateté rafraîchissante, d’autres par
  Devant le CPM, nous avons célébré en août              l’intimité de leur langage visuel» rapportait le
  le 20e anniversaire du module photovol-                quotidien «Der Bund». Les invités au vernissage
  taïque. Avec cette installation solaire qui nous       se sont montrés enthousiastes, et – bien que
  alimente en électricité, nous posons, avec la          l’exposition ait eu lieu pendant les vacances
  commune de Münsingen, un signe clair en                d’été – le nombre de visiteurs a largement
  faveur d’une utilisation respectueuse de nos           dépassé nos attentes.
  ressources naturelles. En 2019, le module
  photovoltaïque a également attiré deux invités       Casa Cesa
  très spéciaux. Au sommet du module, un                Le centre de loisirs Casa Cesa – financé en 2014
  couple de cigognes a commencé à construire            grâce à un legs généreux – a fêté son 5e anni-
  un nid. Nous verrons si ce site de nidification       versaire en 2019. Lieu de loisirs et de rencontre
  sera conservé lorsque les cigognes reviendront        attrayant, il offre à tous les patients station-
  du sud au printemps.                                  naires ou ambulatoires, aux anciens patients et




                                                                           CPM Centre psychiatrique Münsingen SA 26
à leurs proches un bistrot, des jeux de société,
  des postes avec accès à Internet, un baby-foot
  et une table de billard.

  Dans l’infothèque, les personnes intéressées
  peuvent trouver des livres avec des histoires de
  patients, des DVD sur les maladies psychiques
  ainsi que des guides et des brochures d’informa-
  tion sur des sujets tels que l’auto-assistance, les
  tableaux cliniques, les offres pour les proches,
  etc.

  Une séance de cinéma a lieu chaque mardi
  soir. D’autres offres sont également proposées
  telles que des activités créatives, des événe-
  ments culinaires, des concerts ou des improvi-
  sations de danse. En été, la terrasse du jardin et
  la table de ping-pong sont également un lieu de
  rencontre pour les collaborateurs et les familles.

Aumônerie
 En principe, les services de l’aumônerie sont
 ouverts à tous. Les personnes atteintes de
 maladies psychiques et leurs proches, mais
 aussi le personnel soignant, les médecins, les
 travailleurs sociaux et le personnel administratif
 s’y rendent souvent au rythme de leur
 programme quotidien. Nos aumôniers prennent
 le temps de tenir des entretiens planifiés ou
 improvisés, parfois même à une heure indue.
 Dans les escaliers en rentrant à la maison, avant
 ou après les services religieux, au café ou dans
 le train. Nos aumôniers ne cherchent à
 convaincre personne, n’incitent ou n’obligent
 personne à faire quoi que ce soit. Ils ont le
 temps d’être à vos côtés et d’écouter ce qui vous
 émeut, vous tourmente, vous réjouit, vous
 angoisse ou vous inquiète. Peu importe que
 vous fassiez partie du CPM ou non, ils mettent
 leur temps à votre disposition et vous êtes libre
 d’en tirer parti. Compris comme une partie
 intégrante de la prise en charge globale
 (physique, psychique, sociale et spirituelle) des
 personnes, la Direction et l’Église soutiennent et
 facilitent cet engagement.




                                                        Rapport annuel 2019 27
Alice: «Jusqu’à
présent je voyais
le temps comme un
voleur qui me prenait
tout ce que j’aimais.
Mais je sais désormais
que vous donnez
avant de prendre,
que chaque jour est
un cadeau, chaque
heure, chaque minute,
chaque seconde.»
7
                                                                grande importance aux échanges réguliers et au
                                                                retour mutuel d’information. Nous vivons au CPM
                                                                une culture de gestion qui favorise les expériences
                                                                positives et inhabituelles. Avec nos collaborateurs,
                                                                nous avons également mené à bien le deuxième
                                                                exercice du CPM Centre psychiatrique Münsingen
                                                                SA. En guise de remerciement, nous avons tous été
                                                                récompensés par des chèques Reka.

                                                                Depuis mai 2019, nous donnons aux collabora-
                                                                teurs qui quittent l’entreprise la possibilité de
                                                                nous communiquer les raisons de leur départ. Ce
                                                                retour d’information nous donne l’opportunité de


Nos collabora­
                                                                nous améliorer et de nous perfectionner en tant
                                                                qu’entreprise. L’enquête est menée et évaluée par
                                                                le département des ressources humaines. Afin


teurs
                                                                d’éviter que les commentaires puissent être attri-
                                                                bués à une personne en particulier, l’enquête est
                                                                menée de manière anonyme, et la direction reçoit
                                                                une évaluation réduite à l’essentiel.




     N
                                                              Grève des femmes
                  os collaborateurs sont fortement sol-         Dans une «lettre ouverte», le SSP du groupe CPM a
                  licités, ils doivent s’occuper de plus en     demandé à la direction d’améliorer les conditions
                  plus de patients. Nous soutenons ce           de travail. En outre, le 14 juin 2019, les collabora-
                  travail exigeant et éprouvant par des         trices devraient pouvoir défendre leurs intérêts
      mesures ciblées, un accompagnement personnel              sans avoir à craindre des conséquences néga-
      et une formation continue ainsi que par l’adapta-         tives. Il est clair que les collaboratrices du Centre
      tion de nos infrastructures. Mais ces dernières an-       psychiatrique Münsingen sont sur un pied d’égalité
      nées, outre nos collaborateurs qui ont fourni un re-      avec leurs collègues masculins. Nous payons un
      marquable travail, les services de soutien ont eux        salaire égal pour un travail égal. Les femmes sont
      aussi participé à de nombreux projets, en vérifiant       équitablement représentées au sein du Conseil
      et en adaptant les processus et en réorganisant           d’administration et de la direction.
      leurs domaines de responsabilité, en plus de leurs
      activités quotidiennes.                                   Nous avons soutenu les actions de la grève
                                                                des femmes à titre d’acte de solidarité envers
      En 2019, nous avons développé un nouveau                  les femmes qui sont encore désavantagées par
      concept de gestion: «La gestion au sein du CPM            rapport à leurs collègues en Suisse. C’est pourquoi
      – assumer ensemble la responsabilité». C’est la           nous avons approuvé le concert de casseroles
      devise qui a dirigé nos réflexions durant notre           proposé par le SSP du groupe CPM et le service
      retraite des cadres. Différents jeux de simula-           du thé sur le site. Le 14 juin 2019, les collabora-
      tion, des discussions de cas, une table ronde et          trices ont également été autorisées à participer
      un exposé d’Adolf Ogi nous ont permis d’aborder           à l’action de protestation sur la Place fédérale à
      cette question sous différents angles et d’en tirer       partir de 15 h 30. Pour les participantes, 1,5 heure
      des enseignements importants pour nous et nos             a été comptée comme temps de travail. La bonne
      équipes.                                                  marche du service a néanmoins été assurée, et les
                                                                patients ont pu être pris en charge dans les condi-
      En tant que cadres, nous voulons donner l’exemple         tions habituelles.
      et accompagner de près nos collaborateurs. Nous
      les impliquons dans la gestion et leur offrons la       Enquête de satisfaction concernant les offres du
      possibilité de faire valoir leurs atouts et de pour-    restaurant
      suivre leur développement. À cette fin, nous entre-       Une grande partie des collaborateurs du CPM ont
      tenons une atmosphère ouverte et attachons une            saisi l’occasion de participer à une enquête sur




                                                                                                 Rapport annuel 2019 31
Partie suivante ... Annuler