03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire

 
CONTINUER À LIRE
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
03/07
> 27/08
  2019
   Cinéma
  Jacques
    Tati
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Calendrier
du 3 au 9 juillet              mer 3      jeu 4     ven 5     sam 6     dim 7     lun 8    mar 9
Parasite                       18h        16h       14h       21h       14h       -        20h45
                               -          -         18h45     -         18h30     -        -
La Femme de mon frère          15h45      18h20     21h       14h15     16h20     -        16h15
The Host                       21h        -         -         -         -         -        18h30
Memories of Murder             -          -         16h20     -         21h       -        -
Snowpiercer                    -          -         -         18h15     -         -        -
Madame de...                   -          20h30     -         -         -         -        -
Le Kid                         14h30 +    -         -         -         11h +     -        -
Le Cirque                      -          14h30 + -           -         -         -        -
Les Lumières de la ville       -          -         -         16h30 +   -         -        14h30 +
Charlot s’amuse                -          -         -         -         -         -        10h30 +

du 10 au 16 juillet            mer 10     jeu 11    ven 12    sam 13    dim 14    lun 15   mar 16
Parasite                       21h        15h30     18h10     14h30     18h30     -        21h
So Long, My Son                15h30      17h45     20h30     -         14h45     17h30    15h
                                                                                                     Parasite
                                                                                                     fable domestique de Bong Joon-ho
La Femme de mon frère          18h45      -         16h       21h       -         20h45    18h15
                                                                                                     Corée du Sud, 2019, couleur, VOSTF, 2h12
Mother                         -          21h       -         18h30     -         15h      -         avec Song Kang-Ho, Lee Sun-kyun, Cho Yeo-jeong
Snowpiercer                    -          -         -         -         21h       -        -         Palme d’or 2019 du Festival de Cannes
Le Kid                         -          -         -         17h +     -         -        -         q Film de l’année
Le Cirque                      14h +      -         -         -         -         -        10h30 +
                                                                                                     du 3 juillet au 27 août
Les Lumières de la ville       -          -         14h15 +   -         -         -        -
Charlot s’amuse                -          14h +     -         -         11h +     -        -
                                                                                                     Toute la famille de Ki-taek est au                    tout au long du film rien d’autre que le moment
La Sorcière dans les airs      10h30 +    -         -         -         -         -        -
                                                                                                                                                           précis où les choses seront irrémédiablement
                                                                                                     chômage, et s’intéresse fortement
                                                                                                                                                           montrées, où il commencera à en savoir un peu
                                                                                                     au train de vie de la richissime famille
du 17 au 23 juillet            mer 17     jeu 18    ven 19    sam 20    dim 21    lun 22   mar 23                                                          trop sur ce qu’il est en train de voir, c’est-à-
                                                                                                     Park. Un jour, leur fils réussit a se
Parasite                       20h45      18h30     15h45     21h       14h45     -        18h                                                             dire un peu plus qu’il n’aurait avoué s’être imaginé.
                                                                                                     faire recommander pour donner des                     Fantastique puissance du cinéma.
So Long, My Son                17h30      -         20h30     14h       17h15     -        14h45
                                                                                                     cours particuliers d’anglais chez
Rojo                           15h30      21h       18h30     18h30     -         20h30    -
                                                                                                     les Park. C’est le début d’un engrenage               Ce nouveau film de Bong Joon-ho fait retour vers
El Reino                       -          15h45     -         -         -         18h      -
                                                                                                     incontrôlable, dont personne ne                       un imaginaire de la profondeur, plus proche de son
Snowpiercer                    -          -         -         -         21h       -        -
                                                                                                     sortira véritablement indemne…                        œuvre coréenne. C’est une récapitulation géniale,
Le Kid                         14h30 +    -         -         -         -         -        10h30 +
                                                                                                                                                           retraçant en un film une filmographie, repartant
Le Cirque                      -          -         -         -         11h +     -        -         Dans sa supplique aux critiques de cinéma qui         de la famille branque et brute pour parvenir à
Les Lumières de la ville       -          14h +     14h +     -         -         -        -         découvraient Parasite au dernier Festival de          l’invasion métaphorique d’une belle demeure,
Charlot s’amuse                -          -         -         17h15 +   -         -        -         Cannes, Bong Joon-ho priait la foule des scribes      remontant de l’inspiration fait-divers de Memories
Séance surprise !              -          -         -         -         -         -        20h30     de ne pas révéler les péripéties de son film          of Murder au récent style ultra-allégorique
                                                                                                     au-delà d’un certain point : l’intrusion du frère     d’Okja, infiltrant les hauteurs du ciné-capital.
                                                                                                     et de la sœur, imposteurs embauchés comme             Portrait du cinéaste en parasite, écrivant son
du 21 au 27 août               mer 21     jeu 22    ven 23    sam 24    dim 25    lun 26   mar 27
                                                                                                     professeurs particuliers, dans la maison et dans      autobiographie en langage codé, comme un signal
Portrait de la jeune fille ... 20h30      -         -         -         -         -        -
                                                                                                     la vie de la famille Park. Si la crainte mondiale     de lumière émis en morse, depuis les carnets
Perdrix                        16h30      18h       14h30     18h30     16h30     -        20h30     du spoiler est un éloquent trait d’époque, où         du sous-sol vers la surface d’une villa grand luxe.
Give Me Liberty                18h30      14h       21h       16h30     18h20     -        18h30     l’horreur de savoir à l’avance ce qui va se passer    C’est cette solitude, désespoir d’une bouteille à
Yuli                           -          16h       19h       21h       14h30     -        14h       correspond au désir panique, sur le plan collectif    la mer, qui l’emporte sur les quelques fraternités
Parasite                       -          20h30     -         14h       21h       -        -         ou historique, de ne pas le savoir (l’expression      et alliances qui subsistaient dans les films

Toy Story 4                    14h30 +    -         16h30 +   -         10h30 +   -        16h       d’un mauvais pressentiment), l’intrigue de Parasite   précédents : flacon d’élixir politique, majestueux
                                                                                                     est elle-même chargée de cette double angoisse,       et virtuose, qui valait bien tout l’or d’une palme.
La Cabane aux Oiseaux          -          10h30 +   -         -         -         -        -
                                                                                                     à la fois narrative et destinale. Celle-ci est son
                                                                                                     principal combustible : le spectateur n’espérant
  rencontre-débat ou présentation    + goûter ou brunch
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
The Host                                              Memories of Murder
                                                                                      film fantastique de Bong Joon-ho                      polar de Bong Joon-ho
                                                                                      Corée du Sud, 2006, couleur, copie 35mm,              Corée du Sud, 2004, couleur, VOSTF, 2h10
                                                                                      VOSTF, 1h59                                           avec Song Kang-Ho, Kim Sang-kyung,
                                                                                      avec Song Kang-Ho, Hie-bong Byeon, Hae-il Park        Hie-bong Byeon
                                                                                      q Monstre et compagnie                                q Détectives à la dérive
Bong Joon-ho, cinéaste politique                                                      du 3 au 9 juillet                                     5 et 7 juillet
Rétrospective
                                                                                      À Séoul, Park Hee-bong tient un snack                 En 1986, dans la province de Gyunggi,
                                                                                      au bord de la rivière Han où il vit avec              le corps d’une jeune femme violée puis
La Palme d’or décernée à Bong Joon-ho      amorale et profondément égalitaire,
                                                                                      les siens. Un jour, un monstre géant                  assassinée est retrouvé dans la
nous offre l’occasion rêvée de             dont la beauté tient justement à cet
                                                                                      et inconnu jusqu’à présent surgit des                 campagne. Deux mois plus tard, d’autres
replonger, du 3 au 21 juillet, dans        amour de l’hétérogénéité, des saillies
                                                                                      profondeurs de la rivière.                            crimes similaires ont lieu. Dans un pays
l’univers d’un cinéaste majeur,            et bifurcations de tons qui sont
                                                                                                                                            qui n’a jamais connu de telles atrocités,
passionnant et carnavalesque, qui en       une manière d’embrasser les formes
                                                                                      Film de monstre mais surtout film-monstre,            la rumeur d’actes commis par un serial
six films et autant de coups de maître     et rythmes du spectacle populaire          The Host fusionne les matières et les sens pour
                                                                                                                                            killer grandit de jour en jour. Une unité
aura su pulvériser le clivage entre        avec une générosité jamais feinte ni       en faire jaillir une œuvre mutante d’une richesse
                                                                                                                                            spéciale de la police est ainsi créée dans
productions commerciales et films          stratégique, tout en révélant une vision   esthétique et théorique monumentale, à la fois
                                                                                      comédie grotesque, mélodrame familial, fable          la région afin de trouver rapidement le
d’auteur, pour installer la lutte des      farcesque et féroce de la société.
                                                                                      politique et plaidoyer écologique, qui confirmait     coupable. Elle est placée sous les ordres
classes au centre de sa description
                                                                                      dès 2006 que Bong Joon-ho était le meilleur           d’un policier local et d’un détective
métaphorique du monde.                     La lutte des classes y apparaît
                                                                                      cinéaste coréen de sa génération, et un conteur       spécialement envoyé de Séoul à sa
                                           toujours comme un partage des corps,
                                                                                      de génie, capable de concilier en un seul film        demande. Devant l’absence de preuves
Car Bong Joon-ho, dramaturge aguerri,      différenciés par leurs milieux, leurs      les qualités narratives et visuelles des films de
                                                                                                                                            concrètes, les deux hommes sombrent
élégant gestionnaire de temps et           gestes et leurs oppositions : les abris    William Friedkin, Sergio Leone et Steven Spielberg,
                                                                                                                                            peu à peu dans le doute…
d’espace, coloriste génial, est aussi un   souterrains contre les hauteurs            tout en accomplissant le délicat prodige de
grand cinéaste politique, contempteur      urbaines et architecturales, l’instinct    les saboter.
                                                                                                                                            Les grandes affaires criminelles sont comme les
d’une Corée dont il s’est plu dès ses      archaïque contre le calcul civilisé,                                                             chefs-d’œuvre : on n’en a jamais complètement fini
                                                                                      Mercredi 3 juillet à 21h, ouverture de la
débuts à brocarder les travers. Tous       le sale contre le propre, sans retour                                                            avec. La forme est grande, et pourtant l’on
                                                                                      rétrospective Bong Joon-ho et présentation
ses films auront peint diversement,        possible au mensonge de la pureté.                                                               pourrait aisément ne pas s’en apercevoir, car
                                                                                      de The Host par Jérôme Baron, directeur
dans l’écrin des genres les plus                                                      artistique du Festival des 3 Continents.
                                                                                                                                            il n’y a aucune emphase dans la mise en scène

populaires du cinéma, le portrait d’un     Vitalité politique de cette œuvre,                                                               de maître Bong, mais tout à l’inverse une forme
                                                                                      Tarif unique 4€
                                                                                                                                            de bonhomie quasi burlesque, une façon taciturne
pays où règnent corruption, violence       donc, que nous vous proposons de
                                                                                      Remerciements à Paradis Films.                        de regarder le réel se défaire, sans franche
des rapports de classe, incompétence       (re)découvrir tout entière cet été,
                                                                                                                                            possibilité d’intervention. Plus on essaie de s’en
bornée des autorités installées.           avant ou après la plage.                                                                         saisir, plus la vérité se dérobe. Et pendant
                                                                                                                                            ce temps-là, au fond du bocal, les criquets
Bong Joon-ho a su renouveler depuis        Bonnes vacances à tous !                                                                         étouffent en silence.
quinze ans et la sortie de Memories
                                                                                                                                            Remerciements aux Bookmakers
of Murder une œuvre tragi-comique,
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Mother                                                     Snowpiercer                                              Madame de…                                           La Femme de mon frère
thriller de Bong Joon-ho                                   science-fiction de Bong Joon-ho                          romance de Max Ophüls                                comédie de Monia Chokri
Corée du Sud, 2009, couleur, copie 35mm,                   Corée du Sud, 2013, couleur, VOSTF, 2h06                 France, 1953, noir et blanc, copie restaurée, 1h40   Québec, 2019, couleur, 1h57
VOSTF, 2h10                                                avec Chris Evans, Jamie Bell, Tilda Swinton              avec Danielle Darrieux, Charles Boyer,               avec Anne-Elisabeth Bossé, Patrick Hivon,
avec Kim Hye-ja, Won Bin, Ku Jin                           q Rage de glace                                          Vittorio de Sica                                     Sasson Gabai
q La mère aux trousses                                     du 6 au 21 juillet
                                                                                                                    q Carte blanche à Claude Lévêque                     Un certain regard, Festival de Cannes, Prix du Jury

du 11 au 15 juillet                                                                                                 séance unique jeudi 4 juillet à 20h30
                                                                                                                                                                         q Naissance d’une cinéaste
                                                                                                                                                                         du 3 au 16 juillet
                                                           2031. Une nouvelle ère glaciaire. Les
Afin de prouver l’innocence de son                         derniers survivants ont pris place à bord                Afin de payer une dette de jeu,
fils de vingt-huit ans, déficient mental                   du Snowpiercer, un train gigantesque                     Madame de... vend les boucles d’oreilles             Montréal. Sophia, jeune et brillante
accusé de meurtre, une mère se lance                       condamné à tourner autour de la Terre                    que son mari lui a offertes. Quelque                 diplômée sans emploi, vit chez son
dans une enquête désespérée et tente                       sans jamais s’arrêter. Dans ce microcosme                temps plus tard, le baron Donati, dont               frère Karim. Leur relation fusionnelle
de confondre l’assassin.                                   futuriste de métal fendant la glace,                     elle est amoureuse, lui fait cadeau                  est mise à l’épreuve lorsque Karim,
                                                           s’est recréée une hiérarchie des classes                 des mêmes bijoux. Le mari n’est pas dupe             séducteur invétéré, tombe éperdument
“Bong Joon-ho, loin de tout discours abêtissant,
                                                           contre laquelle une poignée d’hommes                     et le provoque en duel.                              amoureux d’Eloïse, la gynécologue
a su dénicher le caractère démoniaque de l’instinct                                                                                                                      de Sophia…
                                                           entraînés par l’un d’eux tente de lutter.
maternel dans ce que, par ailleurs, on a trop
tendance à considérer comme essentiellement bon :                                                                   Carte Blanche à Claude Lévêque
                                                                                                                                                                         Révélation des Amours imaginaires (2010) et
                                                           “L’idée du mensonge politique est au cœur du film.
son activisme, son assurance, son obstination,                                                                      Jeudi 4 juillet à 20h30, séance choisie et           Laurence Anyways (2012) de Xavier Dolan, l’actrice
                                                           Quand un système arrive au bout du rouleau, qu’il
sa légitimité. C’est parce que cette activisme-là                                                                   présentée par Claude Lévêque, artiste plasticien,    franco-canadienne Monia Chokri passe à la
                                                           est obsolète et qu’il opprime les gens, toutes
a partie liée avec les forces obscures (celles                                                                      dont l’installation Human Fly, spécialement conçue   réalisation avec une première comédie déjantée
                                                           sortes de fables sont imaginées pour maintenir
de la nature, transfigurées dans la forme du mythe)                                                                 pour l’espace monumental du LiFE, est visible à      sur les rapports fraternels.
                                                           artificiellement le pouvoir en place. Ici, c’est
que la mère – jamais nommée – est prête à tout,                                                                     Saint-Nazaire jusqu’au 29 septembre.
                                                           la notion magique du moteur à mouvement perpétuel
y compris au pire. Elle ne transige pas une seconde                                                                 Discussion à bâtons rompus sur les rapports entre    “À la genèse de La Femme de mon frère, il y a ce
                                                           et qui devient une religion, mais, en fait, les pièces
lorsqu’il s’agit d’abattre une faiblesse                                                                            cinéma et art contemporain autour d’un des           désir de raconter la dynamique particulière qu’est
                                                           détachées s’usent, et il n’est pas possible de les
compromettante, puis sait, l’instant d’après,                                                                       chefs d’œuvre de Max Ophüls, ici projeté en copie    celle d’une relation entre grand frère et petite
                                                           remplacer, alors on cache les déficiences du
se faire plus coulante quand il devient nécessaire                                                                  restaurée.                                           sœur. Une relation fusionnelle que j’ai moi-même
                                                           système et les solutions terribles qu’il réclame
de se glisser dans les interstices d’un pouvoir                                                                                                                          expérimenter mais aussi, que j’ai pu observer chez
                                                           pour subsister. J’ai pensé à la structure                En partenariat avec le LiFE
plus vaste (la justice, l’exécutif, la mafia). Elle a                                                                                                                    plusieurs “couples” du même genre. Hormis dans
                                                           d’Apocalypse Now, avec le personnage de Curtz-
la nature avec elle, qui gronde et tonne sous                                                                                                                            Love Streams de Cassavetes, je ne connais aucun
                                                           Brando au terme de la remontée du fleuve dont
sa frêle enveloppe, la nature jusque dans sa loi                                                                                                                         film qui traite de cette relation ou s’ils le font,
                                                           Wilford dans le train est un équivalent. Le spectateur
criminelle : l’instinct de conservation, les lois                                                                                                                        c’est systématiquement pour se noyer dans
                                                           ne peut pas aller plus vite que le héros Curtis
primitives, la prédation, la barbarie, le feu, le sang.”                                                                                                                 l’inceste. Une relation frère-sœur, c’est avant tout
                                                           dans son avancée et plus on progresse avec lui,
Mathieu Macheret                                                                                                                                                         un amour pur, qui est vécu sans chercher d’intérêt
                                                           plus ce sont les idées qui priment sur l’action.”
                                                                                                                                                                         en l’autre. C’est de cette dualité parfaite de genre
Remerciements à Diaphana                                   Bong Joon-ho                                                                                                  dont je voulais témoigner.”

                                                           Remerciements au Pacte                                                                                        Monia Chokri
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Rojo                                                   El Reino
                                                                                                            polar de Benjamin Naishtat                             polar de Rodrigo Sorogoyen
                                                                                                            Argentine, 2019, couleur, VOSTF, 1h49                  Espagne, 2019, couleur, VOSTF, 2h11
                                                                                                            avec Dario Grandinetti, Andrea Frigerio,               avec Antonio de la Torre, Monica Lopez,
                                                                                                            Alfredo Castro                                         Josep María Pou
                                                                                                            Festival du Film Policier du Beaune 2019               q Séances de rattrapage
So Long, My Son                                                                                             q La dictature qui vient                               18 et 22 juillet
mélodrame de Wang Xiaoshuai                                                                                 du 17 au 22 juillet
Chine, 2019, couleur, VOSTF, 3h
avec Jing-chun Wang, Mei Yong, Qi Xi                                                                                                                               Manuel López-Vidal est un homme
Double Prix d’Interprétation au Festival de Berlin                                                          Argentine, 1975. Claudio, avocat                       politique influent dans sa région.
q Les enfants du fleuve rouge                                                                               réputé et notable local, mène une                      Alors qu’il doit entrer à la direction
                                                                                                            existence confortable, acceptant                       nationale de son parti, il se retrouve
du 10 au 23 juillet
                                                                                                            de fermer les yeux sur les pratiques                   impliqué dans une affaire de corruption
                                                                                                            du régime en place. Lors d’un dîner,                   qui menace un de ses amis les plus
Au début des années 1980, Liyun et                    des individus. Chacun devrait avoir le droit de
                                                      décider de sa propre vie et du nombre d’enfants
                                                                                                            il est violemment pris à parti par un                  proches. Pris au piège, il plonge dans
Yaojun forment un couple heureux.
                                                      qu’il désire. Ce qui s’est passé avec cette           inconnu et l’altercation vire au drame.                un engrenage infernal…
Tandis que le régime vient de mettre
                                                      politique, c’est que chaque Chinois a dû organiser    Claudio fait en sorte d’étouffer
en place la politique de l’enfant
                                                      sa vie pour se mettre au service du pays, de la       l’affaire, sans se douter que cette                    “Si El Reino convainc davantage le spectateur
unique, un évènement tragique va                      société et des décisions du gouvernement, sans                                                               que le précédent film de son auteur, Que Dios nos
                                                                                                            décision va l’entraîner dans une
bouleverser leur vie.                                 aucun choix possible sur le plan personnel. Il me                                                            perdone, c’est sans doute parce qu’il parvient
                                                                                                            spirale sans fin.
Pendant 40 ans, alors qu’ils tentent                  semble que c’est un cas unique au monde. Maintenant                                                          à dépasser les contraintes un peu codées du
de se reconstruire, leur destin va                    que l’on est de nouveau autorisé à avoir plusieurs
                                                                                                            “Le talent de Benjamin Naishtat réside dans son
                                                                                                                                                                   cinéma policier pour proposer un type particulier

s’entrelacer avec celui de la Chine                   enfants, il faut se pencher sur cette génération                                                             de suspense, une manière d’embarquer le
                                                                                                            habileté jamais démonstrative à circuler d’un
                                                      sacrifiée de parents d’enfants uniques pour                                                                  spectateur dans un “trip” à la fois burlesque et
contemporaine.                                                                                              personnage à l’autre, d’un lieu à l’autre, au rythme
                                                      essayer de comprendre comment cette politique                                                                terrifiant. Maîtrisant remarquablement la logique
                                                                                                            de cette contamination des âmes qui n’épargnera,
                                                      a influencé leur vie, leur état psychologique,                                                               comportementaliste, El Reino plonge le spectateur
À l’ombre d’un grand formaliste comme Jia Zhang-Ke                                                          au bout du compte, personne. Si le film joue
                                                      et comment on pourrait les aider.                                                                            au cœur d’une machine entropique. L’essentiel
ou de la puissance sentimentale d’un Lou Ye,                                                                avec des archétypes – le notable provincial, le
                                                      J’ai voulu une structure non linéaire. Ce genre de                                                           est là, dans le mécanisme quasi ludique engendré
Wang Xiaoshuai n’est pas le cinéaste chinois de                                                             détective, l’adolescente… – il veille toujours
                                                      suspens permet au spectateur de passer par des                                                               par les déboires du louche protagoniste principal
   e
la 6 génération le plus connu. So Long, My Son                                                              à les décaler vers un certain inattendu qui les
                                                      interrogations. Je ne voulais pas tout dévoiler                                                              de cette comédie de la traîtrise et de la
est pourtant, à nos yeux, un monument du cinéma                                                             rend terriblement, atrocement humains, sans
                                                      tout de suite car mon intention était aussi de                                                               manipulation.”
chinois, son œuvre la plus accomplie, et sans                                                               psychologisation ni déterminisme – et donc sans
                                                      montrer au spectateur ce que vit cette famille
aucun doute la plus ambitieuse.                                                                             les dédouaner de leur responsabilité.”                 Jean-François Rauger, Le Monde
                                                      au quotidien sur le temps long, et comment certains
                                                      évènements importants influent sur leur existence     Clément Schneider, cinéaste membre de l’ACID
“Au moment où la politique de l’enfant unique
                                                      et leur comportement. Je voulais que le public
a été décidée, une bonne partie de la population
                                                      ressente d’abord le quotidien avant de lui révéler
chinoise la comprenait, notamment en raison
                                                      tous les grands virages de l’intrigue. C’est comme
des risques de surpopulation et de paramètres
                                                      quand on revoit un ami après untemps long.”
économiques. Cela dit, quelle que soit la politique
d’un état, elle ne doit pas totalement tourner        Monia Chokri
le dos à la liberté, aux droits et au bien-être
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Le Kid                                                 Le Cirque                                             Charlot s’amuse                                          Les Lumières de la ville
comédie de Charlie Chaplin                             comédie de Charlie Chaplin                            trois courts métrages inédits de Charlie Chaplin         comédie romance de Charlie Chaplin
États-Unis, 1921, noir et blanc,                       États-Unis, 1928, noir et blanc,                      États-Unis, 1915/1917, noir et blanc,                    États-Unis, 1931, noir et blanc,
version restaurée, 52’                                 version restaurée, 1h12                               version restaurée, 1h12                                  version restaurée, 1h27
avec Charlie Chaplin et Jackie Coogan                  avec Charlie Chaplin, Al Ernest Garcia,               avec Charlie Chaplin                                     avec Charlie Chaplin et Virginia Cherill
q Dès 5 ans !                                          Merna Kennedy                                         q Dès 5 ans !                                            q Plus beau film de tous les temps, dès 6 ans !
du 3 au 23 juillet
                                                       q Dès 5 ans !                                         du 9 au 20 juillet                                       du 6 au 19 juillet
                                                       du 4 au 21 juillet

Lâchée par son amant, une jeune femme                                                                        Charlot au music-hall : Cette comédie exceptionnelle     Un vagabond vient en aide à une jeune
abandonne son enfant. Charlot le                       En fuyant la police, un vagabond se                   doit tout au numéro de music-hall Mumming Birds          fleuriste aveugle et se fait passer
                                                       retrouve sur la piste d’un cirque.                    qui fit la célébrité de Chaplin dans la troupe Karno
vagabond le recueille. Mais les services                                                                                                                              pour un homme riche. À force de travail
                                                                                                             avant ses années de cinéma. Dans le film, Chaplin
sociaux s’en mêlent…                                   Ses étourderies provoquent l’hilarité                                                                          il réunit assez d’argent pour que la
                                                                                                             joue deux rôles, celui de M. Pest, l’alcoolique qu’il
                                                       du public et incitent le directeur de                                                                          jeune fille recouvre la vue.
                                                                                                             avait interprété à la scène, et celui de M. Rowdy,
Chaplin étoile absolue du cinéma et de la comédie.     l’établissement à l’embaucher comme                   un spectateur désargenté installé au balcon. Les
Chaplin éternel et irremplaçable. Pour fêter           clown. Quand il tombe amoureux de                                                                              1929. À l’aune du cinéma parlant, Chaplin décide de
                                                                                                             deux assistent à un spectacle de vaudeville.
       e
son 130 anniversaire, revoici ses chefs d’œuvre à                                                                                                                     tourner le dos aux innovations techniques et se
                                                       l’écuyère, son rival tente de le faire                M. Pest sème le désordre à l’orchestre, et M. Rowdy
partager sur grand écran en famille et entre amis.                                                                                                                    résout à la production d’un nouveau long métrage
                                                       renvoyer…                                             fait de même dans les étages supérieurs.
Il n’y a pas de mauvais moment pour découvrir                                                                                                                         sans paroles. Ce seront Les Lumières de la Ville,
ou redécouvrir son œuvre inégalée, en copies                                                                                                                          dernier film muet de Charlot et ultime occasion
                                                       C’est avec Le Cirque que Chaplin obtint son           Charlot et le comte : C’est à l’époque sa production
restaurées absolument parfaites. Ces films sont                                                                                                                       pour les spectateurs du monde entier de s’imaginer
                                                       premier Academy Award, que l’on n’appelait pas        la plus ambitieuse, avec trois décors importants.
pour les jeunes et les vieux, les modernes et                                                                                                                         une voix pour leur héros. Conscient qu’il devra
                                                       encore “Oscar”. On le lui remit lors de la première   Le sol glissant lui permet quelques-unes de ses
les classiques. Ils sont une source d’optimisme                                                                                                                       faire face au cinéma sonore tôt ou tard sous peine
                                                       cérémonie de ce genre, en 1929. La récompense         chorégraphies les plus excentriques, du grand écart
indispensable pour ceux qui n’ont pas le cœur sec.                                                                                                                    de disparition, Chaplin trouve alors un compromis
                                                       portait la mention suivante : “Pour la variété de     au coup de canne vers le chandelier au-dessus
                                                                                                                                                                      afin de se donner encore un peu le temps de la
                                                       ses talents et son génie de l’écriture, du jeu,       de lui pour se sortir d’une position impossible.
“En tant que cinéaste, Le Kid me touche au plus                                                                                                                       réflexion quant aux premiers pas de Charlot dans
                                                       de la mise en scène et de la production”. Le film
profond. Je vois désormais à quel point il m’a                                                                                                                        le monde du dialogue : sa nouvelle création sera
                                                       méritait sans nul doute une telle récompense.         Charlot fait une cure : sans doute le plus drôle
influencé, parce qu’il y a dans le cinéma de Chaplin                                                                                                                  un film muet, mais sonore - comprendre avec musique
                                                       Il recèle parmi les meilleures inventions comiques    de tous les films réalisés par Chaplin pour la Mutual.
comme dans le mien une logique de vie, et non                                                                                                                         et effets bruités. Musique qu’il composera lui-
                                                       de Chaplin, subtilement équilibrées par des           On ne dira jamais assez combien la scène dans
une logique de cinéma.”                                                                                                                                               même, confirmant ainsi une des multiples facettes
                                                       moments d’émotion toujours parfaitement et            les vestiaires est délicieuse, Chaplin prenant des
                                                                                                             poses dans son maillot de bain alors que le rideau       de son talent.
Abbas Kiarostami                                       fantastiquement contrôlés. Un ravissement.
                                                                                                             du vestiaire s’ouvre et se ferme, avant de danser

                                                       “Chaplin n’était pas un intellectuel prétentieux,     jusqu’au bassin. Cette scène fut également

                                                       c’était quelqu’un qui poussait à son paroxysme        inspirée des “tableaux vivants”, un numéro très

                                                       l’expression des émotions et d’une certaine vision    populaire dans de nombreux programmes de

                                                       de la vie à travers le cinéma.”                       music-hall anglais.

                                                       Emir Kusturica
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Fermeture estivale                           Réouverture                                         Give Me Liberty                                         Perdrix
Tombola et film surprise !                   Portrait de la jeune fille en feu                   rocambole de Kirill Mikhanovsky                         comédie d’Erwan Le Duc
                                                                                                 États-Unis/Russie, 2019, couleur, VOSTF, 1h51           France, 2019, couleur, 1h35
                                             drame historique de Céline Sciamma
mardi 23 juillet à 20h30                                                                         avec Chris Galust, Lauren ‘Lolo’ Spencer,               avec Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant,
                                             France, 2019, couleur, 2h
                                                                                                 Darya Ekamasova                                         Nicolas Maury
                                             avec Adèle Haenel, Noémie Merlant,
                                                                                                 Quinzaine des Réalisateurs 2019                         Quinzaine des Réalisateurs 2019
Du 24 juillet au 20 août inclus, le Cinéma   Luàna Bajrami, Valeria Golino
Jacques Tati ferme ses portes. L’été         Prix du Scénario, Festival de Cannes                q Vent d’Est à l’Ouest                                  q Le capitaine s’enflamme !
bat son plein sur la Côte d’amour,           q Avant-première !                                  du 21 au 27 août                                        du 21 au 27 août
c’est l’heure des bains. L’occasion pour     mercredi 21 août à 20h30
nous d’imaginer la suite : un grand cycle                                                        Vic, malchanceux jeune Américain                        Pierre Perdrix, capitaine de
consacré aux utopies, des rencontres         1770. Marianne est peintre et doit                  d’origine russe, conduit un minibus pour                gendarmerie, vit des jours agités
avec l’École des Beaux-Arts, une             réaliser le portrait de mariage                     personnes handicapées à Milwaukee.                      depuis l’irruption dans son existence
ouverture au cinéma expérimental,            d’Héloïse, une jeune femme qui vient                Alors que des manifestations éclatent                   de l’insaisissable Juliette Webb.
une autre histoire du cinéma français,       de quitter le couvent. Héloïse résiste              dans la ville, il est déjà très en retard               Comme une tornade, elle va semer le
des festivals à parcourir, des pépites       à son destin d’épouse en refusant                   et sur le point d’être licencié.                        désir et le désordre dans son univers
à dénicher, des cinéastes à découvrir.       de poser. Marianne va devoir la peindre             À contrecœur, il accepte cependant de                   et celui de sa famille, obligeant chacun
                                             en secret. Introduite auprès d’elle                 conduire son grand-père et ses vieux                    à redéfinir ses frontières, et à se
Mais avant que la joyeuse équipe
                                             en tant que dame de compagnie, elle la              amis russes à des funérailles. En chemin,               mettre enfin à vivre.
du Cinéma Jacques Tati ne parte en
                                             regarde.                                            Vic s’arrête dans un quartier afro-
goguette pour des vacances bien                                                                                                                          “Le film déploie avec une intelligence burlesque
                                                                                                 américain pour récupérer Tracy, une
méritées, nous vous invitons                                                                                                                             et un sens du découpage très vifs, qui lorgnent
                                             Ce Portrait de la jeune fille en feu était          femme atteinte de la maladie de Lou
chaleureusement à partager un                incontestablement l’un des grands événements
                                                                                                                                                         vers la meilleure bande dessinée, l’ambition de
                                                                                                 Gehrig. C’est alors que la journée de
apéritif dînatoire au bar du cinéma                                                                                                                      faire sortir chacun de sa case avec autant de
                                             du dernier Festival de Cannes, l’horizon d’un       Vic devient joyeusement incontrôlable.                  grâce que de grimaces. Si la singularité du trait,
le mardi 23 juillet à partir de 19h.         amour et d’une libération. La recherche d’un
                                                                                                                                                         longtemps prolixe en bifurcations inattendues
Ce sera l’occasion de discuter de            langage qui rendrait justice à la forme ineffable   “Quand on s’est attelés à l’écriture de Give Me         des scènes, ne verse jamais dans l’hystérie ou la
ces nombreuses perspectives et de            de mystère et de limpidité en quoi consiste         Liberty, on savait qu’on voulait qu’il palpite, qu’il   platitude qui pourraient guetter cette belle
                                             l’état amoureux, et aux pouvoirs qu’il donne :
partager un verre de l’amitié avant                                                              semble viscéral – qu’il soit authentique sans la        comédie d’émancipation, on s’émeut de voir le duo
                                             cette grâce solaire, impériale, par laquelle        moindre concession. C’était la seule bonne manière
de prendre la route.                                                                                                                                     de héros rester en mouvement, parce que cette
                                             l’état amoureux recompose toute la grammaire        de s’y prendre. Il a fallu imaginer une forme de
                                                                                                                                                         rencontre les change, et le film inventer à leur
                                             du monde, le régénérant sous nos yeux.
À 20h, tombola dans la salle !                                                                   “chaos maîtrisé“ – le genre de dispositif qui nous
                                                                                                                                                         diapason autant de mues inédites aux excellents
                                                                                                 permette d’avoir la chance d’associer l’imprévu au
                                                                                                                                                         acteurs qui leur prêtent leur collection de
À 20h30, lancement de la dernière            Avant-première mercredi 21 août à 20h30, pour       sublime. Et Dieu que nous avons eu de la chance !”
                                                                                                                                                         masques et d’expériences vécues ou rêvées.”
séance de la saison avec un film             la réouverture du cinéma. Nous vous attendons
                                             dès 19h pour un repas joyeux et festif au bar du    Kirill Mikhanovsky
                                                                                                                                                         Julien Gester, Libération
surprise, placé, lui aussi, sous le signe
                                             cinéma, avant la projection d’un des plus beaux
de l’utopie.
                                             films de l’année. Venez nombreux !

Bonnes vacances à tous,

L’équipe du cinéma
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Yuli                                                    Toy Story 4                                           La Sorcière dans les airs                            Petits courts nazairiens !
biopic d’Icíar Bollaín                                  film d’animation Pixar de Josh Cooley                 film d’animation de Max Lang et Jan Lachauer         École Pierre-et-Marie Curie
Espagne, 2019, couleur, VOSTF, 1h50                     États-Unis, 2019, couleur, VF, 1h40                   Royaume-Uni, couleur, VF, 50’                        Sous la direction de Pauline Rébufat
avec Carlos Acosta, Santiago Alfonso,                   q Dès 5 ans                                           qDès 3/4 ans
Kevyin Martínez
                                                        du 21 au 27 août                                      mercredi 10 juillet à 10h30                          Cette année, trois classes de l’école Pierre-
Festival de San Sebastian, Grand Prix
                                                                                                                                                                   et-Marie Curie de Saint-Nazaire ont réalisé des
q   Lumineux
                                                                                                                                                                   courts-métrages sur le thème de l’émotion,
                                                        Woody a toujours privilégié la joie                   Une sympathique sorcière, son chat et son
du 21 au 27 août                                                                                                                                                   accompagnés par la cinéaste Pauline Rébufat,
                                                        et le bien-être de ses jeunes                         chaudron s’envolent sur un balai. Quel bonheur de
                                                                                                                                                                   la Mairie de Saint-Nazaire et le Cinéma Jacques
                                                                                                              voler ! Mais le vent se met à souffler très fort,
                                                        propriétaires – Andy puis Bonnie –                                                                         Tati, dans le cadre des Parcours d’Éducation
Le destin de Carlos Acosta, danseur                                                                           et un dragon affamé vient de se réveiller...
                                                        et de ses compagnons, n’hésitant                                                                           Artistique et Culturelle de l’école.
étoile des rues de Cuba au Royal Ballet
                                                        pas à prendre tous les risques pour
de Londres.                                                                                                                                                        Introduction au cinéma d’animation, réalisation
                                                        eux, aussi inconsidérés soient-ils.
                                                                                                                                                                   du story-board à partir des scénarios écrits
“Le retour de Carlos à Cuba lorsqu’il a 20 ans,         L’arrivée de Forky, un nouveau jouet
                                                                                                                                                                   en classe, travail sur les personnages, travail sur
après son premier séjour à Londres, coïncide avec       qui ne veut pas en être un, met                                                                            les décors, tournage (image puis son), choix
la crise des balseros (terme utilisé pour désigner      toute la petite bande en émoi. C’est                                                                       de montage. La bande son (musiques et ambiances
les Cubains qui tentaient d’atteindre les côtes         le début d’une grande aventure et                                                                          sonores) a été créée par les élèves ULIS lors
des États-Unis dans des embarcations de fortune,        d’un extraordinaire voyage pour Woody                                                                      d’ateliers menés par SamiFati, en partenariat avec
les “balsas”) de 1994, lorsque l’aide russe prend                                                                                                                  le VIP.
                                                        et ses amis. Le cowboy va découvrir
fin après l’effondrement de l’Union Soviétique et
                                                        à quel point le monde peut être vaste
que l’île vit l’un des pires moments de son histoire.                                                                                                              Aboutissement logique : la projection sur grand
L’histoire de Carlos est unique, car il n’y a qu’à
                                                        pour un jouet…
                                                                                                                                                                   écran ! Tout l’été, ces trois courts métrages
Cuba qu’un garçon métis comme lui, fils d’un                                                                                                                       réalisés par les CP de Sonia Nicosia, les CE1 de
                                                        N’hésitez pas à venir voir ou revoir le nouveau
camionneur noir issu d’un quartier modeste, se                                                                                                                     François Mathelier et les CE1-CE2 de Corinne
                                                        chef d’œuvre de la maison Pixar, bouquet final
retrouve à suivre gratuitement les cours d’une                                                                                                                     Sculo seront montrés aléatoirement en avant-
grande école de ballet comme l’École Nationale
                                                        avant la fin de l’été. Toy Story 4 est une nouvelle   La Cabane aux oiseaux                                programme des séances jeune public.
                                                        entrée fantastique dans la saga et un des volets      9 petits courts métrages d’animation
de Danse de Cuba.
                                                        qui se rapproche le plus nettement du film            France, couleur, VF, 42’
Je me suis souvent rendue à Cuba depuis les                                                                                                                        Venez les découvrir !
                                                        d’aventure. Il y est question d’adieux difficiles,
années 90 et j’ai pu admirer la capacité qu’ont les                                                           qDès 2/3 ans
                                                        de secondes chances, de recherche intrépide de
Cubains à toujours aller de l’avant. Au milieu des
                                                        ses racines, avec l’humour tordant et la délicate     jeudi 22 août à 10h30
contradictions et des difficultés économiques
                                                        émotion poétique qui caractérise l’aventure
constantes, il y a une vie artistique incroyablement
                                                        collective de Pixar. N’en disons pas plus :           Quel plaisir de se laisse raconter des histoires !
foisonnante à Cuba, avec des danseurs, des
                                                        d’incroyables rebondissements vont se produire,       Quelle joie de voir les illustrations des albums
musiciens, des plasticiens, des écrivains et des
                                                        qui permettront à la petite troupe d’objets (en       prendre vie au fur et à mesure de la lecture.
cinéastes de très haut niveau auxquels le film rend
                                                        principe) inanimés de retrouver le chemin de la       Neuf histoires de la littérature pour la jeunesse
hommage, à travers Carlos et les danseurs de sa
                                                        lumière.                                              sont rassemblées pour 45 minutes d’images
compagnie, tous cubains, tous extraordinaires.”
                                                                                                              animées, virevoltant à tire d’ailes, piaillant,
Icíar Bollaín
                                                                                                              roucoulant et même pigeonnant !
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Informations
                            pratiques

                            tarifs
                            plein 6,50€
                            réduit 5,50€
                            carte 6 entrées 30€
                            séances cinémômes 4€
                            moins de 18 ans 4€

                            tarif réduit : abonné Le Théâtre, jeune de -25 ans,
                            demandeur d’emploi, adhérent CCP, La Couronnée,
À voir                      Version Originale, abonné des cinémas Pax
à la rentrée                au Pouliguen et Atlantic à La Turballe, UIA, AVF

                            accès /contact
Une grande fille            Cinéma Jacques Tati
de Kantemir Balagov         Agora 1901
                            2bis avenue Albert de Mun
                            BP 150 - 44603 Saint-Nazaire Cedex
Rêves de jeunesse
d’Alain Raoust
                            billetterie /séances scolaires
                            Charlotte Berthet-Garnier, Maëlle Péan
                            02 40 53 69 63
Vif-argent                  cinema@letheatre-saintnazaire.fr
de Stéphane Batut
                            projection /cabine
Viendra le feu              Antoine Ledroit, Luigi de Angelis

d’Oliver Laxe
                            programmation
                            Simon Lehingue

Les Hirondelles de Kaboul   02 40 53 65 56
                            simon.lehingue@letheatre-saintnazaire.fr
de Zabou Breitman
                            direction
                            Béatrice Hanin
Une fille facile
de Rebecca Zlotowski
                            Attention, les cartes 6 entrées sont valables

Bacurau                     uniquement jusqu’au 23 juillet.
                            Changement de saison oblige, nous ne pourrons
de Kleber Mendonça Filho    plus les accepter à compter du 21 août.
                            Merci d’avance pour votre compréhension,
                            L’équipe du cinéma.
Carte blanche à Mire

Journées du Patrimoine,
Cinéma russe

Intégrale Jean Vigo
                            Conception graphique : Atelier ter Bekke & Behage
                            Impression : Média-Graphic, Rennes
03/07 27/08 2019 Cinéma Jacques Tati - Scène Nationale de Saint-Nazaire
Vous pouvez aussi lire