L'orientation sexuelle à l'école - Q uestions & réponses : Sieccan

 
L'orientation sexuelle à l'école - Q uestions & réponses : Sieccan
Questions&réponses :

L'orientation sexuelle
à l'école
L'orientation sexuelle à l'école - Q uestions & réponses : Sieccan
Notre mission est de promouvoir et de protéger la santé des Canadiens grâce
au leadership, aux partenariats, à l'innovation et aux interventions en matière
de santé publique.
                                           Agence de la santé publique du Canada

Publication autorisée par le ministre de la Santé.
Cette publication peut également être offerte dans d'autres formats,
sur demande. Elle est disponible sur Internet à l'adresse suivante :
www.santepublique.gc.ca/its.
Available in English under the title:
Questions & Answers: Sexual Orientation in Schools

Correspondance :
Section de la santé sexuelle et les infections transmises sexuellement
Division des infections acquises dans la collectivité
Centre de la lutte contre les maladies transmissibles et les infections
Direction générale de la prévention et contrôle des maladies infectieuses
Agence de la santé publique du Canada
Ottawa (Ontario) K1A 0K9
Téléc. : (613) 957-0381
Courriel : PHAC_Web_Mail@phac-aspc.gc.ca

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2010
Catalogue number: HP5-97/1-2010F-PDF
ISBN: 978-1-100-93962-9
Questions&réponses :

L'orientation sexuelle
à l'école
Table des matières

Avant-propos et remerciements ......................................................................... i
Introduction . ..................................................................................................... 1
Que sait-on de l'orientation sexuelle ? . ............................................................. 1
Il n'y a pas de jeunes appartenant à une minorité sexuelle
dans mon école. Pourquoi soulever ces questions ? ........................................... 2
Quelles sont, aujourd'hui, les préoccupations des étudiants de minorité
sexuelle en matière de santé, de sécurité et d'éducation dans nos écoles ? ....... 3
    Homophobie et harcèlement .........................................................................                  3
    Santé mentale . ..............................................................................................       4
    Suicide ..........................................................................................................   4
    Autres risques pour la santé ...........................................................................             5
Que dois-je faire si un étudiant me communique son orientation sexuelle ? ..... 5
Que peuvent faire les écoles pour soutenir et améliorer la santé
et la sécurité des étudiants de minorité sexuelle ? ............................................. 6
    Ce que vous pouvez faire ..............................................................................              7
    À titre personnel ............................................................................................       7
    Dans les écoles .............................................................................................        7
    Dans la collectivité . ......................................................................................        8
Que puis-je faire pour appuyer les parents et les personnes responsables
des jeunes de minorité sexuelle ? ....................................................................... 8
Comment puis-je aider à renforcer la résilience
des jeunes de minorité sexuelle ? ....................................................................... 9
Perspective . ....................................................................................................... 10
Ressources additionnelles .................................................................................. 11
Notes ................................................................................................................. 17
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

    Avant-propos                                               Remerciements
    D’abord publiées en 1994, puis révisées en 2003 et en      L’ASPC tient à remercier les nombreux collaborateurs
    2008, les Lignes directrices nationales pour l'éducation   et réviseurs qui ont participé à la production du docu-
    en matière de santé sexuelle (Lignes directrices) de       ment Questions & réponses : L'orientation sexuelle à
    l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) ont         l’école. L’élaboration de ce document a été rendue
    été conçues pour aider les professionnels travaillant      possible grâce aux précieux conseils des spécialistes
    dans le domaine de la promotion de la santé et de          travaillant dans le domaine de l’éducation et de la
    l’éducation en matière de santé sexuelle à élaborer        promotion en matière de santé sexuelle dans l’ensemble
    des programmes qui produisent des résultats positifs       du Canada, notamment les membres du Groupe de
    en matière de santé sexuelle. Les commentaires émis        travail sur la santé sexuelle du Consortium conjoint
    dans le cadre d’une évaluation nationale des Lignes        pour les écoles en santé. Pour obtenir la liste com-
    directrices ont souligné le besoin de documents            plète des évaluateurs externes, veuillez consulter le
    d’accompagnement pour fournir de plus amples               site Web : http://www.santepublique.gc.ca/its.
    renseignements, des données probantes et des res-
                                                               De plus, l’ASPC souhaite remercier les membres du
    sources relativement à certains sujets. En réponse
                                                               personnel de la Section de la santé sexuelle et des
    à ces commentaires, l’ASPC a déterminé qu’un
                                                               infections transmises sexuellement (ITS), du Centre
    document de type questions et réponses était une
                                                               de la lutte contre les maladies transmissibles et les
    façon appropriée de fournir des renseignements aux
                                                               infections qui ont contribué à l’élaboration de ce
    éducateurs et aux autres professionnels travaillant
                                                               document.
    auprès de populations d’âge scolaire. Les documents
    de type questions et réponses visent à couvrir un
    large éventail de sujets portant sur les questions
    courantes liées à l’éducation en matière de santé
i   sexuelle chez les populations d’âge scolaire. Ils sont
    fondés sur des données probantes et utilisent un
    langage inclusif à l’image des Lignes directrices.
    Ce document, Questions & réponses : L’orientation
    sexuelle à l’école vise à répondre aux questions les
    plus fréquemment posées relativement à l'orientation
    sexuelle des jeunes dans les écoles. Le but de cette
    ressource est d’aider les éducateurs, les planificateurs
    de programmes d’études, les administrateurs scolaires,
    les décideurs et les professionnels de la santé à créer
    un environnement scolaire positif et sain pour les
    jeunes aux prises avec des questions en matière
    d'orientation sexuelle.
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

Introduction                                                    EN QUESTIONNEMENT :
En 1996, la Loi canadienne sur les droits de la personne        (personne s’interrogeant sur son orientation
a inclus « l’orientation sexuelle » parmi les motifs de         sexuelle) : Une personne qui n’est pas
distinction illicite et, en 2009, le Canada a marqué le         certaine de son orientation sexuelle.
quarantième anniversaire de la décriminalisation de
l’homosexualité au Canada. Les personnes lesbiennes,           1 les programmes d’éducation en matière de santé
gaies et bisexuelles (appelées collectivement minorités          sexuelle traitent des besoins pressants des jeunes
sexuelles) ont maintenant les mêmes droits et les mêmes          qui font partie des minorités sexuelles en matière
responsabilités que tous les citoyens canadiens. Pendant         de santé, de sécurité et d’éducation, et répondent
ce court laps de quarante ans, le Canada est devenu              aux questions des jeunes qui s'interrogent au
l’un des pays occidentaux les plus progressistes en ce           sujet de leur orientation sexuelle;
qui a trait à la reconnaissance des droits fondamentaux
des minorités sexuelles, dont l’égalité des prestations        2 les expériences des jeunes qui font partie des
accordées aux conjoints, l’égalité des droits d’adoption         minorités sexuelles fassent partie intégrante de
et des droits accordés aux parents d’accueil, des mesu-          toutes les facettes de l’éducation générale en
res visant à supprimer la discrimination dans les milieux        matière de santé sexuelle;
de travail, des politiques, des soins de santé universels      3 les éducateurs, les
et la légalisation du mariage entre personnes de même            administrateurs et le          ORIENTATION
sexe. Malgré ces mesures des progrès accomplis, des              personnel des conseils         SEXUELLE :
individus subissent encore de la discrimination fondée           scolaires disposent            Affection et
sur leur orientation sexuelle réelle ou perçue1.                 d’une meilleure com-           attirance ressentie
                                                                 préhension des buts            pour autrui sans
Le présent document, sous forme de questions et
                                                                 et des objectifs de            égard au sexe de
                                                                                                                         1
réponses, vise à soutenir l’application des Lignes                                              la personne.
directrices nationales pour l’éducation en matière de            l’éducation générale et
santé sexuelle2. Les Lignes directrices prennent appui           intégrée en matière de
sur des preuves démontrant que l’éducation générale              santé sexuelle.
en matière de santé sexuelle devrait refléter les besoins
et les réalités diversifiés de tous, compte tenu de l’âge     Que sait-on de l’orientation
de l’apprenant, et devrait être basée sur les faits, fondée   sexuelle ?
sur les droits, exacte au plan scientifique, adaptée aux      L’orientation sexuelle est le terme utilisé pour décrire
différences culturelles, respectueuse et intégrée en ce       les sentiments d’attirance sexuelle, psychologique et
qui a trait à l’orientation sexuelle, et sensible à la        affective éprouvés par un individu envers une autre
diversité selon les sexes. Les Lignes directrices stipulent   personne. La sexualité est considérée comme une
que « l’éducation sexuelle devrait être offerte à tous        caractéristique essentielle et naturelle de toute per-
les Canadiens et fait partie intégrante des programmes        sonne; elle commence à se développer dès la petite
et des services de promotion de la santé »3.                  enfance et cette évolution se poursuit tout au long de
Les présentes réponses à des questions souvent posées         sa vie5. Bien que les données de recherche soient
sur l’orientation sexuelle4 dans les écoles canadiennes       divisées quant aux mécanismes exacts du dévelop-
reposent sur des recherches basées sur les faits. Cette       pement de l’orientation sexuelle, elles révèlent que
ressource est destinée aux planificateurs de program-         celle-ci est déterminée par de nombreux facteurs, entre
mes d’études, aux éducateurs (qu’ils interviennent au         autres hormonaux, génétiques et environnementaux6.
sein des établissements ou à l’extérieur) aux adminis-        Il est important de noter « que la recherche suggère
trateurs, aux décideurs et aux professionnels des soins       qu’un parentage inadéquat, l’abus sexuel, de même
de santé, afin de les aider à appliquer les Lignes            que d’autres événements défavorables de la vie
directrices actuelles de façon que :                          n’influent pas sur l’orientation sexuelle »7.
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

    La recherche actuelle indique que l’orientation sexu-
    elle participe d’un continuum d’attirances affectives           GAI :
    et sexuelles8. Ce continuum va de personnes qui ne              Une personne attirée physiquement et
    sont attirées que par celles du sexe opposé à celles qui        affectivement par quelqu’un du même sexe.
    ne sont attirées que par celles du même sexe, et inclut         Le mot peut renvoyer tant aux hommes
                                                                    qu’aux femmes, mais il est habituellement
    les personnes qui éprouvent à des degrés divers des
                                                                    utilisé en référence aux hommes seulement.
    attirances affectives et/ou physiques pour, à la fois, les
    personnes de sexe opposé ou de même sexe. De plus,              LESBIENNE :
    l’orientation sexuelle d’une personne ne correspond             Une femme attirée physiquement et affec-
    pas toujours à son activité ou à son comportement sur           tivement par d’autres femmes.
    le plan sexuel. Des facteurs sociaux, culturels, politiques     BISEXUEL :
    et religieux ont une incidence sur le degré d’identi-           Une personne attirée physiquement et
    fication d’un individu à une minorité sexuelle, sur             affectivement à la fois par les hommes et
    l’étendue de sa visibilité (affirmation de son identité)        les femmes.

      COMING OUT :                                                renvoie à l’attirance affective et sexuelle soit pour
      Signifie « sortir du placard » de l’expression              les personnes du même ou de l’autre sexe, soit pour
      anglaise « coming out of the closet » – qui                 les deux. L’identité sexuelle renvoie au sentiment qu’a
      désigne l’annonce volontaire de son orien-                  un individu d’être un homme ou une femme, de se
      tation sexuelle ou de son identité sexuelle                 situer entre les deux ou de n’appartenir à aucune de
      (à ses amis, à sa famille, à ses collègues).                ces catégories. Tout autant que lorsqu’il s’agit d’hétéro-
                                                                  sexuels, il arrive que des personnes gaies lesbiennes
    ou de son silence et de sa dissimulation à cet égard          ou bisexuelles soient incertaines quant à leur identité
    (orientation inavouée), et sur la mesure dans laquelle
2
                                                                  sexuelle, ce document ne s’attarde pas à cette question
    il agit conformément à ses attirances. Les expériences        précisément et ne traite que de l’orientation sexuelle.
    de stigmatisation et de discrimination, ainsi que les         C’est dans un autre document intitulé « Questions &
    préjugés, empêchent souvent les jeunes d’intégrer,            réponses : l’identité sexuelle à l’école » que sont
    de façon positive, leurs émotions d’ordre sexuel et           explorées plus avant ces questions9.
    peuvent les retenir de s’identifier publiquement à une
    minorité sexuelle. Par exemple, certains individus,
                                                                    TRANSGENRE (Trans) :
    particulièrement au cours de l’adolescence, peuvent
                                                                    Personne dont l’identité sexuelle, l’apparence,
    adopter une gamme de comportements sexuels à l’en-              l’expression ou l’anatomie ne correspondent
    droit de partenaires                                            pas à ce que décrètent les conventions
    de même sexe, sans         HÉTÉROSEXUEL:                        sociales pour l’homme et la femme.
    pour autant affirmer       Une personne attirée
    une orientation homo- physiquement et affecti-
    sexuelle, ou en se         vement par quelqu’un               Il n’y pas de jeunes appartenant
    percevant, néan-           du sexe opposé. Souvent            à une minorité sexuelle dans mon
    moins, comme               appelé familièrement
    hétérosexuels.             « hétéro ».                        école. Pourquoi soulever ces
                                                                  questions ?
                                       On confond souvent         Il y a des jeunes de minorité sexuelle dans les écoles
      IDENTITÉ SEXUELLE :              « orientation sexuel-      canadiennes, qu’ils se présentent ou non comme tels
      L’impression ou le               le » et « identité         au personnel et aux administrateurs de l’école, ou à
      sentiment d’être un              sexuelle », bien           leurs pairs. Il y a aussi des élèves fréquentant des écoles
      homme ou une femme,              qu’il s’agisse de          canadiennes qui ont des frères, des sœurs, des parents,
      lesquels peuvent ou non                                     des personnes responsables, d’autres membres de la
                                       deux notions très
      correspondre à son sexe                                     parenté, ou encore des amis faisant partie d’une
      biologique.                      différentes. L’orien-
                                       tation sexuelle            minorité sexuelle.
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

Les jeunes de minorité sexuelle demeurent invisibles        si les harceleurs ne savent rien de l’orientation sexuelle
pour plusieurs raisons. Tout d’abord, en tenant pour        réelle de leurs victimes. Les étudiants qui en sont
acquis qu’il n’y a pas de jeunes de minorité sexuelle       victimes peuvent être eux mêmes incertains de leur
dans l’école, le personnel et les administrateurs ne        orientation sexuelle. Beaucoup d’étudiants peuvent
reconnaîtront pas que ces étudiants existent. Deuxiè-       se sentir « différents » et vulnérables d’une manière
mement, à cause de leur expérience de l’intimidation,       ou d’une autre, mais survivre en « faisant le mort ».
de la discrimination et de la stigmatisation, les jeunes    Ils préfèrent peut-être ne pas attirer sur eux une atten-
de minorité sexuelle forment souvent une population         tion réprobatrice et n’affirmer leur orientation sexuelle
invisible dans les écoles, et ils peuvent choisir de le     que plus tard dans un milieu plus favorable. « Cela
demeurer par souci de sécurité. Les jeunes de minorité      fait tellement homosexuel » fait maintenant partie
sexuelle qui affirment leur identité ou ont recours à       intégrante de la culture des jeunes comme un terme
des services accueillants et qui les soutiennent dans       dénigrant et équivalant à « stupide », ou comme le
leur identité sexuelle risquent d’être plus vulnérables     contraire de « cool »13. De nombreux étudiants utilisent
en raison même de ces démarches. Plutôt que de tenir        des mots comme « fif » et « homo » sans trop com-
pour acquis qu’il n’y a pas d’étudiants de minorité         prendre comment ils peuvent blesser leurs camarades.
sexuelle dans votre école, n’est-il pas plus important      Souvent tolérés dans les écoles, ces mots ne sont qu’un
de se demander pourquoi ils ne sont pas visibles. Le        aspect d’une intimidation homophobe et, en l’absence
milieu est-il favorable aux jeunes de minorité sexuelle ?   d’une intervention, ils renforcent davantage l’hostilité,
Est-ce qu’il ne contribue pas plutôt à perpétuer leur       l’intolérance et les perceptions négatives des minorités
invisibilité ?                                              sexuelles.
Actuellement, les résultats de la recherche indiquent       La recherche indique que les expériences de discrimi-
qu’entre 2 % et 10 % des individus sont non hétéro-         nation, de stigmatisation, de violence, et les consé-
sexuels dans la société nord-américaine10. Au Canada,       quences négatives sur la santé mentale qui leur sont
une enquête démographique menée récemment auprès
de 105 000 étudiants de l’école secondaire du Toronto
                                                            associées ont un impact disproportionné sur la vie
                                                            physique et affective et sur la scolarisation des jeunes     3
District School Board a conclu que 8 % des étudiants        de minorité sexuelle. Une étude menée auprès de
des neuvième, dixième, onzième et douzième années           1 598 adolescents de cinq écoles secondaires de
s’identifiaient comme étant non hétérosexuels ou en         l’Ontario a montré que « les adolescents de minorité
questionnement11. Les études de recherche sur la santé      sexuelle se plaignent dans des proportions beaucoup
des adolescents révèlent, de plus, que l’âge moyen de       plus élevées d’intimidation et de harcèlement sexuel
l’affirmation de son identité sexuelle est maintenant       que les adolescents hétérosexuels », et que tant les
15 ou 16 ans12. Les conclusions de ces recherches           étudiants qui s’identifient comme LGB que les « ado-
montrent que les questions relatives à l’orientation        lescents qui se questionnent sur leur orientation sexuelle
sexuelle et à l’identité sexuelle ont leur place dans       rapportent des difficultés d’ajustement similaires, des
l’école d’aujourd’hui.                                      expériences de victimisation, et la perception qu’ils
                                                            manquent de soutien social »14. Au Canada, une
Quelles sont, aujourd’hui, les                              enquête menée en 2008 par le Centre de toxicomanie
préoccupations des étudiants de                             et de santé mentale a permis de constater qu’un tiers
                                                            des garçons de neuvième et de onzième années ont
minorité sexuelle en matière de                             signalé avoir été victimes d’insultes homophobes,
santé, de sécurité et d’éducation                           tandis qu’un nombre à peu près égal de garçons ont
dans nos écoles ?                                           révélé avoir été les auteurs de telles insultes. Un nombre
                                                            légèrement plus faible de filles de neuvième année,
Homophobie et harcèlement                                   soit le quart, ont signalé être victimes ou auteures
Les étudiants peuvent être harcelés soi-disant parce        d’insultes homophobes; le nombre de filles de onzième
qu’ils sont « gais », en fonction de leur orientation       année qui ont signalé avoir été victimes ou auteures
sexuelle présumée ou parce qu’ils ne sont pas con-          d’insultes homophones chute considérablement15.
formes aux attentes à l’égard de leur sexe, et ce, même
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

    Santé mentale
                                                                   HARSAH :
    La stigmatisation, les préjugés et la discrimination           Un acronyme qui désigne les hommes ayant
    peuvent créer un milieu social hostile et stressant pour       des relations sexuelles avec d’autres hommes.
    les jeunes de minorité sexuelle. Cela peut mener les           On se sert de cet acronyme pour refléter la
    jeunes à s’attendre à être rejetés, à intérioriser l’homo-     complexité de l’orientation sexuelle, et, plus
    phobie, à cacher leur orientation sexuelle, à avoir            particulièrement, pour souligner que certains
    honte et à développer des stratégies de dissimulation16.       hommes qui ont des relations sexuelles avec
                                                                   d’autres hommes ne se considèrent pas
      HOMOPHOBIE INTÉRIORISÉE :                                    comme gais.
      Diminution de l’estime de soi ou du senti-                   FARSAF :
      ment de sa valeur ressentie par un individu                  Un acronyme qui désigne les femmes ayant
      en présence de l’homophobie réelle ou                        des relations sexuelles avec d’autres femmes.
      présumée d’autrui.                                           On se sert de cet acronyme pour refléter la
                                                                   complexité de l’orientation sexuelle, et, plus
    L’état actuel de la recherche qui explore les principaux       particulièrement, pour souligner que certaines
    facteurs de stress vécus par les jeunes de minorité            femmes qui ont des relations sexuelles avec
    sexuelle indique que ces jeunes subissent en plus grand        d’autres femmes ne se considèrent pas
    nombre des facteurs de risque plus graves, comme               comme des lesbiennes.
    de l'intimidation et de la victimisation homophobe
    et présentent plus de cas de dépression et de toxico-        Une étude canadienne a montré que, comparés à
    manie que leurs pairs hétérosexuels17. Plus précisément,     leurs pairs hétérosexuels, les lesbiennes, les gais et
    les jeunes de minorité sexuelle qui sont autochtones,        les bisexuels étaient plus susceptibles :
    membres de minorités ethnoculturelles ou sans abri,

4   qui sont sous la garde ou qui relèvent du système                • d’avoir eu des pensées suicidaires et d’avoir
    correctionnel, sont peut-être plus à risque de subir               fait des tentatives de suicide;
    des conséquences néfastes pour leur santé.                       • de subir plus d’abus physiques et sexuels;
                                                                     • de subir des taux plus élevés de harcèlement
    Suicide                                                            à l’école et de discrimination au sein de la
    Les études sur la santé des adolescents indiquent                  collectivité;
    constamment que le suicide est l’une des principales             • de s'être enfui de la maison une fois ou plus
    causes de mortalité chez les jeunes aujourd’hui18.                 au cours de l’année écoulée;
    Chez les jeunes de minorité sexuelle, le suicide est la          • d'avoir une plus grande expérience sexuelle
    première cause de mortalité19. Les études montrent                 et d’avoir été enceintes ou d’avoir mis
    que les jeunes de minorité sexuelle sont de 1,5 à 7                quelqu’un enceinte;
    fois plus susceptibles de faire une tentative de suicide         • d'être des fumeurs, d'avoir consommé de
    que leurs pairs hétérosexuels20. Parmi les principaux              l’alcool ou de consommer d’autres drogues;
    facteurs de risque de suicide chez les adolescents,
                                                                     • de signaler plus fréquemment éprouver une
    en général, signalons le sentiment de désespoir, des
                                                                       détresse affective;
    antécédents de famille dysfonctionnelle, les abus
    sexuels, la toxicomanie et le suicide récent ou la               • de participer moins souvent à des activités
    tentative de suicide d’un membre de la famille ou d’un             sportives ou physiques;
    ami proche21. Outre ce qui précède, les jeunes de                • de signaler des taux plus élevés d’utilisation
    minorité sexuelle ont d'autres facteurs de risque dont             de l’ordinateur ou de temps passé devant
    l’affirmation de l’orientation sexuelle plus jeune22, le           l’ordinateur;
    fait que la famille ne les accepte pas et des conflits           • de moins sentir que leurs parents ou les
    interpersonnels (comme l’intimidation) plus fréquents              personnes responsables s’occupaient d’eux
    touchant leur sexualité23.                                         et de se sentir moins liés à leurs familles24.
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

Autres risques pour la santé                                 ses professeurs, ses accompagnateurs ou ses respon-
                                                             sables religieux avant qu’il n’y soit prêt et consentant,
L’absence, au sein du système scolaire, d’une infor-
                                                             cet étudiant court des risques importants.
mation sur l’orientation sexuelle exacte, sans jugement
de valeur et adaptée selon l’âge non seulement est           Les chercheurs sont d’avis que les processus de l’affir-
préoccupant sous l’angle de la sécurité et de l’éducation,   mation et de l’acceptation de son orientation sexuelle
mais pose également un problème de santé publique            exercent une influence sur la santé mentale et le
important. Les Nations Unies et le Center for Disease        bien-être affectif des jeunes de minorité sexuelle28.
Control (CDC) des États-Unis indiquent que les jeunes        Si les jeunes de minorité sexuelle perçoivent leur
hommes gais et bisexuels et les jeunes hommes ayant          milieu scolaire comme menaçant ou hostile, ils peuvent
des relations sexuelles avec des hommes (HARSAH)             connaître un profond sentiment d’isolement et d’alié-
sont très nettement plus à risque d’être infectés par le     nation et craindre que leur identité ne soit exposée au
VIH25. Ce risque est peut-être attribuable à de multiples    grand jour, ce qui peut se répercuter sur leur estime
formes de discrimination, à une absence d’accès à une        d’eux-mêmes, leur réussite scolaire et leur sentiment
éducation santé-sexualité inclusive, à un sentiment de       d’appartenance au système scolaire. L’expérience de
désespoir et à des tendances suicidaires26. Il est par       l’affirmation de son identité constitue seulement le
conséquent primordial que l’éducation générale en            point de départ d’un processus plus complexe, au cours
matière de santé sexuelle réponde aux besoins et             duquel se succèdent l’apprentissage, la compréhension,
préoccupations des personnes les plus vulnérables de         la négociation et l’acceptation, et auquel doivent
notre société. Tous les éducateurs, les professionnels       prendre part l’individu qui révèle son identité non
de la santé et les décideurs ont un devoir de diligence      hétérosexuelle, tout autant que les personnes tenant
et une responsabilité professionnelle de favoriser une       un rôle majeur dans sa vie à qui il se confie (par
éducation intégrée en matière de santé sexuelle, de          exemple ses parents ou les personnes responsables).
façon à soutenir la santé et le mieux-être de tous les       Il est possible de soutenir ces étudiants en créant un
jeunes Canadiens.                                            espace sécuritaire où les jeunes peuvent explorer et
                                                             exprimer leur diversité sexuelle. On peut commencer
                                                                                                                          5
Que dois-je faire si un étudiant                             par être attentif aux manifestations d’homophobie et
me communique son orientation                                intervenir le cas échéant, et faire montre d’une attitude
sexuelle ?                                                   d’acceptation envers les jeunes de minorité sexuelle.
                                                             Lorsqu’on est témoin d’actes d’homophobie ou que de
Si un étudiant vous communique son orientation sexu-
                                                             tels actes sont rapportés, il est du devoir des éducateurs
elle, vous devriez respecter cette divulgation ainsi que
                                                             et des administrateurs de réagir immédiatement et de
le droit de l’étudiant à la confidentialité27. La confi-
                                                             créer un milieu où aucun comportement irrespectueux,
dentialité est une préoccupation majeure pour nombre
                                                             quel qu’il soit, ne sera ignoré, tout en sensibilisant
de jeunes qui se questionnent sur leur orientation
                                                             l’ensemble des étudiants au tort que peuvent causer
sexuelle, sont inquiets pour leur sécurité, ou craignent
la réaction éventuelle de leurs parents ou celle des
personnes responsables à cette révélation. La décision         HOMOPHOBIE :
que prend un étudiant d’affirmer son orientation sex-          Peur ou haine de l’homosexualité chez les
uelle est grandement influencée par les questions de           autres, qui se traduit souvent par des préjugés,
                                                               de la discrimination, de l’intimidation ou
sécurité, par sa vulnérabilité, par son assurance per-
                                                               des actes de violence. De la même façon, la
sonnelle, et par sa perception du niveau de soutien et         « transphobie » désigne la peur des personnes
d’acceptation auquel il peut s’attendre de la part des         transgenres ou une aversion envers celles-ci
personnes qui jouent un rôle important dans sa vie.            qui se traduit par des préjugés, de la discrimi-
Si un étudiant vous communique son orientation                 nation, de l’intimidation ou des actes de
sexuelle, il vous fait confiance et il pense que vous          violence. La « biphobie » désigne la peur des
allez recevoir cette information d’une façon positive          personnes bisexuelles ou une aversion envers
et encourageante. Si l’on manque à son devoir de               celles-ci qui se traduit par des préjugés, de la
confidentialité à l’égard d’un étudiant et que son             discrimination, de l’intimidation ou des actes
orientation sexuelle est révélée à sa famille, ses amis,       de violence.
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

    à autrui aussi bien certaines paroles que certaines         S’ils ont accès à une information adaptée à leur âge
    actions29. Les éducateurs peuvent intervenir dans des       et sans jugement de valeur, les étudiants pourront
    situations d’homophobie à l’école de nombreuses             intégrer sereinement l’acceptation de l’orientation
    façons, dont30 :                                            sexuelle à la connaissance de soi.
        • s’attaquer au préjugé voulant que l’apparte-
          nance à une minorité sexuelle soit une
                                                                Que peuvent faire les écoles pour
          mauvaise chose, et insister sur le fait que           soutenir et améliorer la santé
          tout le monde à l’école mérite le respect;            et la sécurité des étudiants de
        • aborder les stéréotypes et la désinformation          minorité sexuelle ?
          qui se cachent derrière les insultes et la            Globalement, la santé à l’école, y compris
          violence;                                             l’éducation générale en matière de santé sexuelle,
        • explorer avec les étudiants des façons de             exige que l’ensemble du milieu scolaire mette ses
          réagir aux insultes excluant le recours à la          efforts en commun pour créer un milieu scolaire
          violence physique ou à l’insulte en retour.           intégrateur et qui prône des valeurs de « réciprocité,
    Les éducateurs peuvent également prendre d’autres           égalité et respect… comme préalable à des relations
    initiatives dans le cadre du milieu scolaire en vue         sociales et sexuelles plus saines et plus sûres »35.
    d’aider les jeunes appartenant à une minorité sexuelle.     Un des programmes qui a contribué à améliorer le
    Tout d’abord, ils peuvent se renseigner à propos des        sentiment de sécurité chez les étudiants de minorité
    difficultés que doivent affronter, à l’école, les jeunes    sexuelle et à réduire les incidences de violence
    appartenant à une minorité sexuelle31. Ils peuvent          homophobe dans les écoles a été celui des alliances
    ensuite donner leur appui à la formation d’une alliance     gais/hétéros (AGH)36. Les AGH présentent l’avantage
    entre étudiants gais et hétérosexuels. Ils peuvent, en      d’exiger seulement de leurs membres qu’ils fassent

6
    outre, soutenir les jeunes appartenant à une minorité       état d’un désir de contrer le harcèlement homophobe,
    sexuelle en s’informant sur la prestation de program-       et non pas qu’ils déclarent leur orientation sexuelle.
    mes de santé sexuelle intégrés, grâce auxquels les          Elles reposent sur le principe que les réseaux sociaux
    étudiants ont accès à une information adaptée à leur        permettent de briser l’isolement ressenti par tant
    âge sur des questions liées directement à leur vie.         d’étudiants qui sont LGB ou qui sont simplement
                                                                vulnérables devant la perspective d’être étiquetés
    L’orientation sexuelle d’un étudiant n’est pas un choix     gais, isolement qui les paralyse. Les AGH permettent
    de « style de vie », et un étudiant ne devrait en aucun     aussi de créer un espace sécuritaire et de contreba-
    cas se voir conseiller de changer ou de tenter de « répa-   lancer l’intimidation exercée par les harceleurs.
    rer » son orientation sexuelle. L’American Psycholo-        Un guide sur la façon de créer une AGH est inclus
    gical Association32 et de nombreuses associations           dans la section consacrée aux ressources à la fin du
    d’enseignants du Canada ont critiqué et déconseillé         présent document.
    ces formes de « conversions » ou de thérapies « de
    réparation »33 . La recherche clinique a démontré que
    ces approches sont largement inefficaces, qu’elles            HÉTÉROSEXISME :
    ignorent l’impact de la stigmatisation sociale sur la         Ce terme désigne l'affirmation selon laquelle
    santé mentale et, dans certains cas, qu’elles peuvent         tout le monde est hétérosexuel et l’hétéro-
    être extrêmement dangereuses, particulièrement pour           sexualité supérieure aux autres orientations
    les jeunes qui présentent des vulnérabilités34. Au lieu       sexuelles. L'hétérosexisme s'exprime souvent
                                                                  de façon plus subtile que l'homophobie.
    de tenter de changer l’orientation sexuelle d’un étu-
    diant, les éducateurs, administrateurs et professionnels
    de la santé devraient concentrer leurs efforts sur l’aide   Par la création d’un espace sécuritaire à l’école,
    à apporter aux jeunes et à leur famille afin qu’ils déve-   les étudiants LGB affirment peut-être leur identité à
    loppent des mécanismes actifs d’adaptation, ce qui leur     l’école avant de le faire à la maison. Il est important
    permettra de lutter contre l’homophobie intériorisée,       que cette décision de s’affirmer demeure le choix
    la stigmatisation, les préjugés et la discrimination.       personnel de l’étudiant, car ce sont eux qui peuvent
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

juger si et quand ils peuvent le faire en toute sécurité      • aidez les jeunes de minorité sexuelle à trouver
à la maison. Les écoles qui révèlent prématurément              les ressources où ils peuvent obtenir informa-
l’identité des étudiants LGB risquent de les exposer à          tion et soutien39;
de la violence ou à l’expulsion de la maison.                 • préservez la confidentialité à l’égard des
                                                                étudiants dans toute circonstance où il est
Ce que vous pouvez faire
                                                                professionnellement approprié de le faire;
Voici des suggestions destinées aux enseignants, aux
                                                              • étudiez la possibilité de soutenir la création
écoles et à la communauté en général, et qui visent
                                                                d’une alliance gais/hétéros afin d’établir dans
à stimuler la réflexion et la discussion sur ce que les
                                                                votre école un espace sécuritaire40;
intervenants de l’éducation peuvent faire pour créer
des milieux dans lesquels l’éducation générale en             • profitez de périodes propices à l’apprentissage
matière de santé sexuelle est considérée comme un               pour éduquer les étudiants sur l’orientation
droit absolu pour tous les étudiants sans égard à leur          sexuelle, les préjugés et l’homophobie;
orientation sexuelle.                                         • luttez contre le postulat qu’il soit mauvais
                                                                d’être gai, lesbienne ou bisexuel, et renforcez
À titre personnel                                               l’idée que dans le milieu scolaire, chacun
     • informez-vous et offrez votre personnel sco-             mérite d’être respecté;
       laire, aux parents et les personnes responsables       • confrontez les stéréotypes et l’information
       ainsi qu’aux membres du conseil scolaire des             erronée qui se cachent derrière les insultes
       occasions de perfectionnement professionnel;             et la violence à l’encontre des jeunes de
     • développez une réflexion critique sur vos                minorité sexuelle;
       valeurs personnelles en matière de sexualité.
       Demandez-vous comment ces valeurs pour-               BI-SPIRITUEL :

                                                                                                                      7
       raient faire obstacle à votre obligation profes-      Certains Autochtones se considèrent
       sionnelle de fournir une éducation et des             comme bispirituels plutôt que comme gais,
       services qui respectent les droits et les             lesbiennes ou transgenres. Historiquement,
       besoins des jeunes de minorité sexuelle;              dans nombre de cultures autochtones, les
                                                             personnes bispirituelles étaient des chefs et
     • faites de votre salle de classe un espace             des chamans respectés. Avant la colonisation,
       accueillant et sécuritaire en luttant contre          les personnes bispirituelles jouissaient d’un
       les stéréotypes, les injures et l’intimidation        statut particulier grâce à leurs aptitudes
       homophobe chaque fois que vous en êtes                singulières à comprendre à la fois le point
       témoin ou en entendez parler37;                       de vue des hommes et des femmes.
     • dans l’esprit d’une éducation générale en
       matière de santé sexuelle, apprenez à parler           • confrontez les stéréotypes et l’homophobie
       ouvertement de sexe, de sexualité et                     de vos collègues;
       d’orientation sexuelle;
                                                              • examinez avec les étudiants des répliques
     • déterminez comment aborder les questions                 plus appropriées aux insultes que la violence
       de sexe, de sexualité et d’orientation sexuelle          physique ou l’injure en retour.
       avec vos collègues et avec l’administration
       scolaire;
     • formulez et soutenez une approche fondée sur        Dans les écoles
       les droits dans laquelle les connaissances, les        • Faites la promotion, à l’échelon local, pro-
       compétences et les attitudes sont liées aux              vincial et territorial, de l’utilisation des Lignes
       principes des droits humains universellement             directrices nationales pour l’éducation en
       acceptés38;                                              matière de santé sexuelle comme cadre pour
     • ne conseillez jamais à un étudiant de « chan-            l’élaboration d’un programme éducatif général
       ger » d’orientation sexuelle, et n’essayez               en matière de santé sexuelle, qui inclut
       jamais de le faire;                                      l’orientation sexuelle et l’identité sexuelle;
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

    • instaurez des politiques scolaires claires afin
      de soutenir les enseignants dans la discussion            ALLIÉ :
      et la prestation d’une éducation générale en              Une personne qui indépendamment de
      matière de santé sexuelle en classe;                      son orientation sexuelle défend les droits
                                                                humains, les droits civils et les droits
    • lisez vos programmes d’études provinciaux                 sexuels des minorités sexuelles.
      ou territoriaux afin de trouver où et comment,
      l’orientation sexuelle est traitée. Si elle n’en fait
      pas partie, communiquez avec votre représen-            Dans la collectivité
      tant auprès du Ministère;
                                                                  • faites la promotion des droits humains et
    • encouragez votre arrondissement scolaire à                    sexuels fondamentaux et le droit des mino-
      instaurer des politiques précises de sécurité à               rités sexuelles à être traitées dans l’égalité
      l’école dans lesquelles l’orientation sexuelle                avec dignité et respect;
      et les familles composées de parents de même
                                                                  • encouragez l’adaptation selon l’âge à tous
      sexe font explicitement partie des motifs
                                                                    les niveaux scolaires de l’éducation générale
      illicites de discrimination;
                                                                    en matière de santé sexuelle;
    • informez-vous sur les soutiens et services
                                                                  • insistez sur le fait que l’éducation offerte par
      communautaires visant à aider les jeunes de
                                                                    votre école s’adresse à tous les étudiants;
      minorité sexuelle et leurs familles dans les
      processus d’acceptation et d’affirmation de                 • contestez les stéréotypes médiatisés ou
      l’orientation sexuelle;                                       l’information erronée, inexacte ou
                                                                    sensationnelle.
    • aidez les jeunes de minorité sexuelle à déter-
      miner les comportements sains ou nuisibles
      pour la santé qui ont une incidence sur leur            Que puis-je faire pour appuyer
8     santé mentale, physique et sexuelle;                    les parents et les personnes
    • augmentez les soutiens éducationnels et                 responsables des jeunes de
      sociaux pour les jeunes de minorité sexuelle            minorité sexuelle ?
      en élaborant des programmes basés sur les
      faits (c.-à-d. les alliances gais/hétéros et des        Les familles ne constituent pas toujours un milieu sûr
      espaces sécuritaires) pour favoriser l’accepta-         pour les jeunes de minorité sexuelle. Par conséquent,
      tion par les pairs, le sentiment d’appartenance         il ne faut pas inviter les parents de jeunes de minorité
      à l’école et la sécurité des étudiants;                 sexuelle ou les personnes responsables à intervenir à
                                                              moins que les jeunes eux-mêmes aient dévoilé leur
    • des séances de formation sur les questions
                                                              identité à leur famille ou à moins que vous ayez l’obli-
      d’identité de genre devraient être offertes à tout
                                                              gation juridique de le signaler, comme dans le cas
      le personnel. Par exemple, les jours consacrés
                                                              du risque d’un acte autodestructeur. Faire intervenir
      au perfectionnement professionnel pourraient
                                                              les parents ou les personnes responsables avant que
      comprendre des ateliers ou des présentations
                                                              l’étudiant leur ait divulgué son identité peut mettre
      visant à sensibiliser et hausser les niveaux de
                                                              l’étudiant en danger de subir un traumatisme mental,
      connaissance sur les expériences et les besoins
                                                              physique ou émotionnel chez lui. Les enfants qui
      des étudiants de minorité sexuelle. Ces ateliers
                                                              divulguent leur identité peuvent susciter diverses
      pourraient être l’occasion de discuter des
                                                              réactions chez les parents ou les personnes respon-
      compétences nécessaires pour être un bon
                                                              sables, allant de l’acceptation affectueuse au rejet et
      allié et pour acquérir un « plan d’action» ou
                                                              à l’expulsion de l’enfant de chez lui42.
      une liste de gestes concrets visant à améliorer
      le milieu scolaire des personnes de toutes les          Il est possible d’appuyer tous les parents ou les per-
      orientations sexuelles41.                               sonnes responsables de jeunes de minorité sexuelle
                                                              en les aiguillant vers des ressources communautaires,
                                                              du counselling et des groupes de soutien qui pourront
                                                              les aider à composer avec l’éventail des émotions,
Questions & réponses : L'orientation sexuelle à l'école

                                                             La recherche a permis de relever les attributs im-
  LGBTTQ :                                                   portants suivants, qu’on retrouve souvent chez les
  Acronyme courant englobant les personnes                   enfants et les jeunes résilients45 :
  lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles,
  transgenres, bi-spirituelles et en questionne-                 • aptitude à résoudre des problèmes de façon
  ment (qui s’interrogent sur leur orientation                     proactive et à réfléchir de façon personnelle;
  sexuelle). Le terme « minorité sexuelle »                      • capacité à comprendre les émotions
  constitue un synonyme.                                           complexes et à composer avec la frustration;
                                                                 • sentiment appuyé de maîtrise de soi intérieure
notamment le soulagement, le choc, la colère, la peine,            et d’autonomie;
la culpabilité et la honte. Les parents et les personnes         • conscience des structures de l’oppression,
responsables chercheront probablement à obtenir des                comme un milieu scolaire hostile et homophobe;
réponses à de nombreuses questions et devraient ob-              • idée saine de soi-même et optimisme devant
tenir de l’information sur l’orientation sexuelle pour             l’avenir;
qu’ils se renseignent sur ce que vit leur enfant et
                                                                 • résistance à l’intériorisation des dénigrements
pourquoi, ainsi que sur les préoccupations en matière
                                                                   et refus de s’étiqueter de façon dépréciative;
de santé et de sécurité de leur enfant appartenant à
une minorité sexuelle43. Les parents et les personnes            • sens de l’humour et peu de goût pour la
responsables de jeunes de minorité sexuelle peuvent                rancune;
avoir besoin d’aide pour comprendre que l’orientation            • sentiment d’être en mesure de vivre une vie
sexuelle de leur enfant n’est pas le fait de l’échec de            fructueuse et enrichissante;
l’art d’être parent et que leur enfant ne l’a pas choisie.       • désir de développer et d'entretenir des
Des parents et des personnes responsables bien ren-                amitiés fondées sur le soutien mutuel et la

                                                                                                                           9
seignés peuvent être des alliés et assurer le dévelop-             confiance.
pement sain et la le ressort psychologique des jeunes
de minorité sexuelle. Ils peuvent aider les jeunes à           QUEER :
apprendre des techniques permettant de reconnaître             Terme péjoratif pour désigner l’homo-
et de combattre la stigmatisation, la discrimination,          sexualité autrefois. Plus récemment, la
l’abus verbal et à développer des stratégies pour y faire      communauté LGBTTQ s’est approprié le
face44. Tous les enfants, quelle que soit leur orientation     mot et l’utilise pour se désigner elle-même
sexuelle, ont besoin d’être appuyés, acceptés et de            dans un sens positif.
bénéficier de compassion de la part de leur famille
pour s’épanouir et, dans l’exercice de ce rôle, les          Étant donné ces attributs, « les écoles, les établissements
parents doivent être appuyés pour garantir le sain           et les groupes communautaires peuvent encourager
développement de leurs enfants.                              ces qualités en aidant les jeunes à nouer des relations
                                                             avec des modèles de rôle adultes empathiques, et en
Comment puis-je aider à                                      proposant des cadres de vie où l’on reconnaît les ac-
                                                             complissements, où l’on propose des attentes saines,
renforcer la résilience des jeunes                           où l’on favorise l’estime de soi et où l’on encourage
de minorité sexuelle ?                                       la résolution de problèmes et la pensée critique »46.
La résilience (ou les facteurs de protection) peut être      Les enseignants et les écoles peuvent faire plusieurs
considérée comme les influences internes et externes         choses importantes pour développer la résilience
qui peuvent avoir un impact positif sur la santé et le       chez les jeunes, notamment :
développement des jeunes. Elle permet d’éviter que
les jeunes adoptent des comportements nuisibles pour             • Créer un groupe de soutien ou un groupe social
la santé, ou des mécanismes d’adaptation destructifs.              dans lequel les jeunes se sentent membres
Les individus ont une résilience innée et possèdent,               d'une collectivité, qui peut susciter un plus
dès la naissance, la capacité de développer des                    grand sentiment de valorisation et augmenter
facteurs de protection.                                            la probabilité qu'ils demeureront à l'école. La
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler