La sélection des apprentis dans les PME - Compte rendu mars 2007

 
DIAPOSITIVES SUIVANTES
La sélection des apprentis dans les PME

Compte rendu mars 2007

 En bref                                La diversité des procédures et des critères
                                        de choix des apprentis dans les PME
 ■   Les critères de sélection des
 apprentis dans les PME sont            Les procédures et les critères utilisés par les PME pour choisir les appren-
 hétérogènes. Il est donc difficile
                                        tis sont hétérogènes. Il n’y a pas de critère de sélection par excellence. On
 pour les jeunes de se préparer de
 façon ciblée aux procédures de         constate plutôt qu’il s’agit d’une mosaïque de ressources difficilement iden-
 sélection.                             tifiables qui joue un rôle décisif dans la sélection. Pour les jeunes, il est par
                                        conséquent difficile de se préparer de façon ciblée aux procédures de sélec-
 ■   En entreprise, on donne de         tion. Ils n’ont souvent pas d’influence sur l’échec de leur candidature. Ceci
 l’importance à d’autres perfor-        présente une recherche de l’Institut de Pédagogie Curative de l’Université
 mances qu’à l’école. La significa-     de Fribourg. L‘étude a été menée dans le cadre du Programme national de
 tion des performances scolaires est    recherche «Intégration et exclusion» (PNR 51).
 par conséquent relativisée. Cela
 crée aussi des opportunités de         Il s’avère impossible de répondre          un refus déjà au téléphone. Ce refus
 trouver une place pour les élèves      de façon succincte à la question des       peut être justifié de différentes façons:
 plus faibles.                          procédures et critères de choix des        La place ne peut être repourvue pour
                                        apprentis dans les PME. Les procédu-       des raisons propres à l’entreprise
 ■   Les jeunes d’origine étrangère     res employées sont en effet non seule-     ou la place a déjà été attribuée à un
 sont perçus à tort comme pouvant       ment différentes d’un secteur à l’autre    candidat. Il se peut également qu’une
 causer des problèmes supplémen-        mais également d’une candidature à         entreprise aie déjà reçu suffisamment
 taires en entreprise. Cela crée un     l’autre au sein d’une seule et même en-    de candidatures et veuille en limiter le
 véritable cercle vicieux lorsque       treprise. De plus, on peut observer que    nombre.
 ces jeunes cherchent une place         les sélections dépendent souvent déjà
 d’apprentissage.                       préalablement de ce que les maîtres        Mis à part ce type de contraintes con-
                                        d’apprentissage considèrent comme          crètes, les gardiens de porte procèdent
 ■  Les jeunes hommes n’ont aucu-       leurs procédures de choix.                 souvent à une première sélection au
 ne chance d’apprendre le métier                                                   téléphone. La façon dont le candidat
 typiquement féminin d’assistant        Dans ce texte, nous utiliserons le terme   s’exprime sera une des premières in-
 médical ou dentaire. Les médecins      »gardiens de porte« pour décrire les       formations évaluées. Un accent chez
 se sentent menacés par eux.            personnes responsables de la sélection     une personne plurilingue pourrait être
                                        dans les entreprises, car elles décident   interprété comme le signe d’éventuel-
 ■  L’attribution de places d’appren-   qui va pouvoir accéder à une formation     les difficultés de langue. De même,
 tissage, spécifique selon le sexe et   au sein de leur entreprise. Les gardiens   l’art et la manière avec lesquelles le
 l’origine, n’a rien à voir avec les    de porte vont mettre les candidats à       candidat ou la candidate présente sa
 compétences des jeunes.                l’épreuve de diverses façons dans leur     requête, pourraient être considérés
                                        procédure de sélection, afin de trouver    comme reflétant sa maîtrise des règles
                                        le candidat ou la candidate adéquate       de politesse. Finalement, le nom et le
                                        pour leur entreprise. Nous nommerons       prénom donnent également des rensei-
                                        ces procédures et critères de choix »les   gnements sur le genre et la nationalité
                                        épreuves«.                                 du candidat.

                                        De la sélection cachée à la                Dans le cadre des cours sur le choix
                                        sélection déclarée                         d’une profession, les élèves de hui-
                                                                                   tième année doivent faire des stages,
                                        Il est courant que les jeunes qui cher-    qui selon le point de vue de ces jeu-
                                        chent une place d’apprentissage se         nes peuvent avoir une simple valeur
                                        renseignent par téléphone auprès d’un      d’orientation professionnelle. Or du
                                        employeur éventuel, afin de savoir s’il    point de vue de l’entreprise, ces stages
                                        y a une place de libre. Il arrive encore   peuvent déjà avoir un caractère pré-
                                        avec fréquence que le candidat essuie      sélectif. Lorsqu’un stagiaire fait ses

                                                   © Institut de Pédagogie Curative de l’Université de Fribourg 2007
2                                                             La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007

preuves dans l’entreprise, il est pos-
sible qu’on lui propose de s’annoncer
pour une place plus tard. Dans certai-
nes PME, l’importance de ces stages
pour la sélection des apprentis reste
dissimulée. Dans d’autres, par contre,
les stages sont explicitement présentés
comme faisant partie du processus de
sélection. Celui qui passe avec succès
ce test pratique pourra accéder à une
étape ultérieure de la procédure de
sélection.

Les dossiers de candidature
et les tests d’aptitude

L’appréciation des dossiers des can-
didats amène un ensemble d’autres
épreuves. Les gardiens de porte peu-
vent s’intéresser à des informations
spécifiques figurant dans le bulletin
scolaire, sur le curriculum, à la forme
et au contenu de la lettre de motivation
ou encore aux hobbys du candidat.           phone, une note spécifique dans le bul-     revue dans cette recherche, le proces-
Le type d’informations qui est perçu        letin, le statut conjugal de ses parents    sus de choix commençait avec un stage
comme particulièrement important,           tel qu’il figure dans le curriculum, des    et non avec une candidature.
varie d’une entreprise à l’autre.           distractions du type copier-coller dans
                                            la lettre de motivation, l’intérêt mani-    Dans certaines entreprises, le déroule-
Les tests d’aptitudes scolaires ou          festé vis-à-vis de l’entreprise ou de la    ment de la procédure de choix différait
professionnelles constituent encore         profession au cours du stage, l’effica-     parmi plusieurs candidatures. Une
d’autres épreuves qui peuvent être          cité dans le maniement de l’outillage       candidate pouvait par exemple éviter
inclues dans cette procédure de sé-         et bien d’autres encore.                    la phase de présélection en faisant
lection. Il peut s’agir de tests internes                                               jouer ses relations avec un collabora-
à l’entreprise (par exemple un test de      Quelle information spécifique sera          teur de l’entreprise. Une procédure de
couleurs, le façonnage d’une pièce, un      considérée comme importante, à quel         sélection peut également tout à coup
test de compétences scolaires conçu         moment et à quel point? Tout dépendra       être raccourcie lorsqu’une personne
par l’entreprise ou propre à une bran-      de l’ordre des épreuves et du poids qui     dépose son dossier plus tard que les
che spécifique) ou des tests externes       leur est accordé. La procédure de choix     autres mais qu’elle remplit un critère
(créés par une association profession-      va également déterminer si la sélection     souhaité par l’entreprise (par exemple
nelle ou un fournisseur privé). Dans les    commencera avec une appréciation            être un jeune de nationalité suisse ayant
PME qui ont participé à la recherche,       directe des compétences du candidat         suivi la filière à exigences moyennes).
les tests propres à l’entreprise avaient    (par exemple dans le cas d’un stage)
plus de poids que les tests externes de     ou alors si ce sont des qualifications      Une mosaïque de critères
performances (Basic- et Multicheck)         vérifiables (notes scolaires) ou bien       de choix
vis-à-vis desquels l’entreprise faisait     d’autres informations qui sautent aux
preuve d’une certaine réserve.              yeux dans le dossier qui prédéfiniront      On ne peut pas identifier de façon
                                            les chances d’obtenir une place d’ap-       fiable un critère de choix qui aie plus
C’est généralement seulement après          prentissage. Il n’est ainsi pas toujours    de valeur que les autres. L’image qui
cette forte présélection, et donc plus      possible d’identifier rétroactivement       paraît la plus appropriée pour décrire
tard dans le processus, que seront mis      quels critères de choix sont les plus im-   les critères de sélection n’est pas celle
en place des entretiens ou un deuxième      portants même avec une vision globale       d’un ordre hiérarchisé de critères mais
stage afin de faire passer aux candidats    des procédures de choix spécifiques.        plutôt celle d’une mosaïque de res-
présélectionnés des épreuves addition-                                                  sources importantes pour la sélection.
nelles.                                     L’idée préconçue selon laquelle la pro-     Un candidat qui a du succès se distin-
                                            cédure de sélection dans les PME suit       gue par une mosaïque de ressources
Des procédures diverses                     systématiquement un schéma compa-           identifiées par l’entreprise. Celles-ci
                                            rable (par exemple: candidature, test       laissent augurer une future bonne
Au cours de ces différentes épreuves,       de performances, stage, entretien) s’est    gestion des relations dans l’appren-
des informations partielles sur la per-     avéré ne pas correspondre à la réalité.     tissage et dépassent largement le
sonne ou son environnement peuvent          Ainsi, dans un quart des processus de       cadre des compétences attestées du
être importantes: son langage au télé-      candidature que nous avons passés en        candidat.

© Institut de Pédagogie Curative de l’Université de Fribourg 2007
La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007                                                                  3

La partie d’une mosaïque de res-             visibles et la logique de sélection est       Ces refus récurrents provoquent chez
sources perçue par l’entreprise sera         souvent difficile à retracer. Quand une       les jeunes de l’affliction et de la frus-
délimitée et réduite par des contraintes     personne obtient enfin une place après        tration. Ils ont besoin de personnes de
concrètes auxquelles l’entreprise est        sa 100ième candidature (cela arrive),         référence qui les motivent et les con-
soumise. Une évaluation basée essen-         cela signifie que les 99 entreprises dans     seillent constamment dans leurs efforts
tiellement sur les compétences sera par      lesquelles elle avait postulé auparavant      pour trouver une place d’apprentissage
conséquent systématiquement minée.           l’avaient classée comme »inapte pour          et ce à l’intérieur mais également à
Il s’en suit que la pluralité des ressour-   l’entreprise ou pour l’école profession-      l’extérieur des offres de passerelles.
ces de certains groupes de candidats         nelle«. Manifestement, cette 100ième          On doit les protéger en évitant qu’ils
n’est même pas prise en considération.       entreprise avait de bonnes raisons            ne s’attribuent de prime abord la cause
Inversement, il se peut qu’il manque         d’avoir engagé cette candidate. Une           de leur échec. Ils ont aussi besoin
des pièces dans la mosaïque du can-          explication facile de cette contradic-        d’un soutien matériel. Les dossiers
didat ou de la candidate ayant obtenu        tion est que les entreprises n’avaient        de candidature (et les tests externes)
une place (par exemple des bonnes            pas suffisamment soigneusement exa-           engendrent des frais importants qu’ils
notes).                                      miné cette candidature.                       ne veulent pas couvrir avec leur argent
                                                                                           de poche.
Les conséquences de la                       Pour les jeunes défavorisés qui cher-
pluralité des procédures pour                chent une place, il ne reste plus qu’à
les jeunes                                   postuler auprès de plusieurs entrepri-
                                             ses en même temps et sur une plus lon-
Pour les jeunes qui cherchent une            gue période jusqu’à ce qu’ils tombent
place d’apprentissage, les procédures        sur un gardien de porte qui reconnaisse
de choix des entreprises sont impré-         leur potentiel.

La signification des compétences scolaires dans la sélection
Dans les entreprises règnent d’autres normes de performances qu’à l’école. Les compétences scolaires servent
à évaluer, lors de la sélection, si le candidat sera capable de faire face aux exigences de l’école professionnelle.
Ce qui joue un rôle plus important dans le choix d’un candidat reste que celui-ci corresponde aux exigences de
l’entreprise. Cela crée aussi des chances pour les jeunes venant de l’enseignement spécialisé de trouver une place.

                                             Le certificat de fin d’études sera inter-     absences. Les qualifications scolaires
                                             prété comme un indicateur de l’apti-          sont alors particulièrement importan-
                                             tude d’un candidat à faire face aux           tes quand le nombre de candidatures
                                             exigences de l’école professionnelle.         est élevé et que la présélection dépend
                                             Cependant il est rarement important           de critères économiques. Dans le futur,
                                             pour le contexte d’apprentissage en           si le nombre de candidatures baissait,
                                             entreprise. Le certificat conserve sa         les qualifications scolaires perdraient
                                             signification, mais d’abord au travers        de l’importance.
                                             des notes, qui permettent aux gardiens
Les (petites) entreprises se différen-       de porte de tirer des conclusions sup-        La signification de l’école est
cient de l’école dans leur façon d’ap-       plémentaires sur la personnalité du           relativisée
préhender les compétences des jeu-           candidat (capacités d’apprentissage et
nes; c’est pourquoi les compétences          motivation à apprendre).                      Bien que les gardiens de porte aient
scolaires jouent un rôle mineur dans                                                       volontiers parlé des compétences
l’attribution de places d’apprentissage.     Dans l’examen global des notes, du            scolaires au cours des interviews, ils
Dans les entreprises, les apprentis doi-     type d’école et de la filière suivie, c’est   les ont toujours relativisées. Il a par
vent avant tout contribuer à la produc-      la règle suivante qui prévaut: éviter le      exemple été avancé qu’un jeune doué
tion et ne pas porter atteinte à son bon     plus possible ce qui sort de l’ordinaire.     intellectuellement n’est pas forcément
déroulement.                                 Même de très bons élèves peuvent aus-         doué manuellement. L’intérêt pro-
                                             si être traités avec scepticisme par les      fessionnel manifesté par le candidat
Dans les domaines scolaires, on fera         entreprises par peur qu’ils n’entretien-      vis-à-vis de l’entreprise et de la place
attention à ce qu’un échec à l’école         nent des aspirations plus hautes et ne        d’apprentissage a plus de valeur que
professionnelle ne soit pas prévisible.      puissent à la longue être gardés dans         les performances scolaires. L’appa-
Dans le bulletin du candidat ne devrait      l’entreprise. Cette règle vaut surtout        rence physique et le domicile du can-
donc pas figurer un nombre trop im-          en ce qui concerne les informations fi-       didat renvoient à d’autres ressources
portant de notes insuffisantes, or cela      gurant dans le bulletin scolaire quant à      importantes qui vont au-delà du cadre
arrive rarement.                             la conduite, l’application, l’ordre et les    scolaire. Le recrutement se basant sur
4                                                             La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007

les relations sociales ou sur l’entente     assistant(e)s dentaire, menuisier(ère)s    Les chances pour les candidats
avec l’équipe et la priorité donnée aux     ou peintres en carrosserie. Ces entre-     venant de classes spéciales
candidats autochtones sont d’autres         prises portent le même jugement que
mécanismes qui contournent systéma-         pour les élèves venant de la filière à     Les candidats étiquetés comme venant
tiquement une sélection basée sur des       exigences élémentaires: Une carrière       de l’enseignement spécialisé échouent
critères scolaires. Quelques entreprises    scolaire dans l’enseignement spécia-       premièrement à cause d’une concur-
se consacrent à l’encouragement des         lisé sera considérée comme problé-         rence possédant de meilleures qualifi-
jeunes défavorisés.                         matique, moins du point de vue de          cations scolaires. Cependant, puisque
                                            la logique d’entreprise, mais plus par     les logiques de sélection en entreprise
Le désavantage de porter                    rapport aux exigences de l’école pro-      ont souvent pour conséquence que les
l’étiquette d’élève venant de               fessionnelle. Cela peut cependant être     futurs apprentis ne doivent pas être des
l’enseignement spécialisé                   relativisé par les raisons mentionnées     élèves brillants, les élèves scolarisés
                                            plus haut. De plus, certaines entre-       en école spéciale ou en classe spéciale
Tout comme plusieurs élèves en fi-          prises font preuve d’un engagement         ont, sous certaines conditions spécifi-
lière à exigences élémentaires, les         social actif, mais qui peut se limiter     ques, des chances d’obtenir une place
élèves venant de l’enseignement             à un groupe de jeunes défavorisés          d’apprentissage. Ces conditions sont
spécialisé n’ont aucune chance de           (par exemple à des élèves autochtones      remplies: lorsque la procédure de sélec-
trouver une place d’apprentissage           désavantagés scolairement).                tion commence directement par un stage
comme mécanicien(ne), assistant(e)                                                     et qu’une candidature écrite n’est de-
médical(e), ou employé(e) de commer-        En plus, les labels »enseignement spé-     mandée que dans un deuxième temps,
ce dans les entreprises interviewées.       cialisé« ont aussi leurs conséquences:     lorsque les gardiens de portes ont eux-
                                            Les préjugés sur la personnalité ou sur    mêmes vécu le fait d’être défavorisés
Les jeunes venant de l’enseignement         les relations familiales des jeunes por-   (par exemple comme élève ayant vécu
spécialisé postulent par conséquent         tant cette étiquette sont nombreux et      un échec scolaire ou comme migrant)
plutôt pour des places d’apprentis-         beaucoup d’entreprises réfutent leurs      ou encore lorsque le nombre de candi-
sage à exigences plus basses, comme         compétences à suivre une formation.        datures est fortement réduit.

L’exclusion des jeunes d’origine étrangère dans l’attribution
des places d’apprentissage
Les jeunes migrants et migrantes rencontrent d’importantes difficultés à trouver une place d’apprentissage. Cela ne
s’explique pas par des déficits scolaires. Les entreprises cherchent des apprentis dont ils pensent qu’ils poseront le
moins de problème possible dans leurs relations comme apprentis. En tant que migrants, les jeunes sont considérés
à tort comme pouvant causer des problèmes dans l’entreprise. Cela les entraîne dans un véritable cercle vicieux.

Quelles sont les exigences des entrepri-    de perturbations spécialement de la        ficits linguistiques ou scolaires. Dans
ses vis-à-vis de leur candidat souhaité?    part des jeunes étrangers. Les jeunes      la majorité des entreprises on suppose
Un dentiste interrogé répond pragma-        considérés comme »étrangers« sont          que ces jeunes présentent des lacunes
tiquement: »On écarte simplement du         surtout ceux dont le pays d’origine ne     dans leur connaissance de la langue. A
chemin tout ce qui pourrait causer des      fait pas partie de l’UE (Kosovo, Ser-      côté d’autres arguments de type »cul-
problèmes«. Il ressort clairement des       bie-Montenegro, Macédoine, Bosnie,         turels«, les maîtres d’apprentissage
interviews que les gardiens de porte        Croatie et Turquie).                       utilisent aussi beaucoup d’arguments
cherchent des apprentis qui semblent                                                   liés à l’entreprise.
le plus possible convenir à l’entreprise    Pourquoi les entreprises
et dont on peut s’attendre à ce qu’ils ne   évitent-elles les jeunes d’origine
                                                                                       Argument                              Entreprises
posent pas de problèmes supplémen-          étrangère?
                                                                                       Les déficits linguistiques                     35
taires. Leur accompagnement pendant
                                                                                       La priorité donnée aux autochtones             17
l’apprentissage ne devrait pas nécessi-     Comment les maîtres d’apprentissage
                                                                                       Les déficits scolaires                         17
ter un investissement excessif (temps       justifient-ils leur refus d’engager des
                                                                                       L’entente au sein de l’équipe                  8
consacré) au détriment des tâches pro-      candidats étrangers? Vu le discours
                                                                                       Une entrée tardive dans l’école suisse         6
ductives. Les apprentis ne doivent pas      public en vigueur, il n’est pas sur-
mettre en danger la vente d’un produit      prenant de constater que l’argument        L’évitement d’une clientèle plus désagréable   6

ou la prestation de service.                le plus souvent mis en avant pour          Une prononciation dérangeante (accent)         5

                                            justifier la mise à l’écart des jeunes     Un lieu d’habitation trop éloigné              5
Or on anticipe fréquemment ce genre         d’origine étrangère, est celui de dé-      Une structure familiale patriarcale            5

© Institut de Pédagogie Curative de l’Université de Fribourg 2007
La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007                                                                  5

Ce type d’argument se réfère aux              souvent les leurs. Il est ici important de   de porte comme un manque d’intérêt
contraintes concrètes de l’entreprise         relever que cet argument de »mauvai-         pour un métier en particulier ou aussi
de formation, à ses besoins, à ses ex-        ses expériences« n’a jamais été énoncé       comme un manque de maturité dans le
périences et à ses peurs. L’argument de       à l’encontre de jeunes suisses, bien que     choix professionnel.
ce type le plus souvent mentionné est         pratiquement chaque entreprise puisse
celui du besoin d’autochtones au sein         rapporter des mauvaises expériences          L’exclusion des entreprises
de l’entreprise, ce qui ferme les portes      avec des autochtones. Selon nous, les        peut mener à l’auto-exclusion
pour tous les jeunes issus de familles        arguments des entreprises contre les
d’origine turque ou d’Ex Yougosla-            apprentis d’origine étrangère n’ont          L’expérience de refus répétés contraint
vie. La priorité donnée aux candidats         aucun fondement objectif ou logique.         les jeunes migrants à s’armer de straté-
autochtones a souvent été présentée                                                        gies de dépassement de l’échec sortant
comme une stratégie »naturelle« pour          La priorité donnée aux autochto-             de l’ordinaire. L’idéologie de la perfor-
garantir une meilleure entente dans           nes engendre un cercle vicieux               mance dont ils sont entourés au quoti-
l’entreprise ou comme relevant de la                                                       dien lors de leur recherche d’une place
tradition suisse de l’entreprise (fami-       L’exclusion des »étrangers« dans l’at-       d’apprentissage, ne manque pas son
liale).                                       tribution de places d’apprentissage met      effet: Ces jeunes exclus s’expliquent
                                              ces jeunes dans un cercle vicieux. Ils       souvent leur échec par le fait qu’ils ne
L’entente au sein de l’équipe mais aussi      doivent faire plus de postulations que       sont pas assez bons scolairement.
l’évitement de la formation de groupes        les jeunes suisses, ce qui complique
homogènes de collaborateurs parlant           la tâche de préparer les candidatures        Alors que certains n’abandonnent pas
une autre langue et l’évitement des           spécifiques avec le soin nécessaire. Ils     et continuent à postuler pour des pla-
conflits entre des groupes nationaux de       sont obligés de postuler pour des pla-       ces après plus d’une centaine de refus
collaborateurs sont encore d’autres ar-       ces plus éloignées de leur lieu de domi-     (parfois avec succès), d’autres perdent
guments mis en avant par les gardiens         cile, ce qui est contraire aux demandes      leur motivation et leur confiance en
de porte. D’autres entreprises cher-          des entreprises. Celles-ci engagent en       soi avec le temps. Des déceptions ré-
chent, par leur choix des apprentis, à        effet de préférence des apprentis vi-        pétées risquent de pousser les jeunes à
agir sur le recrutement d’une clientèle       vant dans les alentours.                     renoncer. L’exclusion pratiquée par les
le plus »facile à vivre« possible. Un                                                      entreprises peut mener les personnes
cabinet dentaire voulait par exemple          Les jeunes migrants sont contraints          concernées à une auto-exclusion.
éviter de se rendre attractif pour des        de faire des postulations sur une plus
patients albanais en engageant une            longue période et toujours plus tar-
apprentie d’origine albanaise. Fina-          divement au cours de l’année. Cela
lement, une grande distance entre le          s’accompagne d’une réduction des
lieu de travail et le lieu d’habitation est   offres de places d’apprentissage. Sans
aussi un critère d’exclusion qui touche       compter que les maîtres d’apprentissa-
particulièrement fréquemment les can-         ge anticipent justement des problèmes
didats d’origine étrangère.                   supplémentaires chez les jeunes qui
                                              cherchent une place depuis longtemps.
Les arguments n’ont pas de                    Finalement, ils doivent postuler dans
fondement solide                              un spectre plus large d’emplois. Cela
                                              peut être interprété par les gardiens
Les maîtres d’apprentissage ont
souvent fortement insisté lors des en-
tretiens sur les déficits linguistiques
et scolaires des candidats d’origine
étrangère. Les justifications liées à
l’entreprise n’étaient évoquées que
dans un deuxième temps.

Comment les maîtres d’apprentissage
ont-ils essayé de défendre la crédi-
bilité de leurs déclarations? Ils ont
d’une part soutenu leurs affirmations
en se basant sur leurs sentiments. Là
derrière se cache souvent la crainte que
l’engagement d’une personne d’origi-
ne étrangère engendre des problèmes
supplémentaires.

D’autre part, ils se référaient systé-
matiquement à de »mauvaises expé-
riences«, qui cependant n’étaient pas         Figure: Structure d’un argument
6                                                             La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007

Des assistants médicaux ou dentaires masculins?
Les médecins se sentent menacés
Alors que les entreprises dans des domaines professionnels typiquement masculins s’intéressent de plus en plus à
des jeunes femmes, les jeunes hommes n’ont quant à eux aucune chance d’obtenir une place comme assistant dans
un cabinet médical ou dentaire. Ils mettraient en danger le fonctionnement du cabinet et vont à l’encontre des idées
préconçues sur le genre des médecins. Ceux-ci veulent en plus protéger les jeunes hommes contre le choix d’un
travail mal payé.
                                            d’un jeune homme se présentant pour          Finalement, les dentistes et médecins
                                            la place d’apprenti assistant (un cabi-      argumentent dans l’intérêt des jeunes
                                            net médical avait reçu 150 candidatu-        hommes eux-mêmes. On devrait évi-
                                            res dont 10 candidatures masculines).        ter à ceux-ci de s’engager dans une
                                            Ce sont plus particulièrement les            formation professionnelle qui remet
                                            médecins ou dentistes masculins qui          en question le modèle de »l’homme
                                            s’opposent à l’engagement de jeunes          pourvoyeur de ressources«. Alors
                                            hommes comme assistants.                     qu’on accepte cette propre restriction
                                                                                         professionnelle de la part des femmes,
                                            Les dangers, lorsque les jeunes              un emploi qui n’offre pas de possibi-
Les jalons de la division sexuelle dans     hommes marchent sur les                      lité de faire carrière leur paraît insensé
le monde du travail sont déjà posés         traces des femmes                            pour les hommes.
pendant la transition entre l’école
secondaire et la formation profes-          Les gardiens de porte justifient leur        En comparaison aux gardiens de por-
sionnelle. Cela soulève la question de      attitude de refus en évoquant de pos-        tes masculins qui mettent en avant
savoir si les entreprises de formation      sibles perturbations au sein de l’entre-     cette restriction des possibilités pro-
ne jouent pas un rôle de constructeur       prise, la discordance avec leurs idées       fessionnelles, les gardiennes de porte
d’idées préconçues sur le genre en          préconçues sur le genre et la protection     se soucient quant à elles du bien-être
assignant systématiquement les jeunes       de ces jeunes hommes.                        psychique d’assistants médicaux mas-
femmes et les jeunes hommes à des                                                        culins qui feraient partie d’une équipe
domaines de compétences profession-         Dans les représentations des gardiens        féminine. Le fait que cet apprentissage
nelles typiques selon le sexe. Jusqu’à      de porte masculins, des assistants mas-      ne s’accorde pas avec le modèle de
maintenant, l’exclusion des jeunes fem-     culins perturberaient l’efficacité fonc-     »l’homme pourvoyeur de ressources«
mes des formations professionnelles         tionnelle de leur cabinet, en particulier    n’a pas d’importance pour les femmes
typiquement masculines a été problé-        la division sexuelle du travail qui a fait   dentistes, les femmes médecins et les
matisée dans ce contexte-là. Notre          ses preuves. On craint que les relations     assistantes médicales interviewées.
étude a mis en évidence de nouveaux         de travail hiérarchisées ne puissent
résultats étonnants.                        plus fonctionner, si des hommes, qui         Cependant, les prises de position
                                            sauraient moins bien se comporter            fortement émotionnelles des gardiens
L’exclusion totale des jeunes               en subalternes, se retrouvent dans la        de porte sont difficilement justifia-
hommes de postes d’assistants               position inférieure. L’évolution pro-        bles d’un point de vue plus rationnel.
dans les cabinets médicaux et               fessionnelle pourrait être compliquée        Quelques médecins ou dentistes ont
dentaires                                   par des relations amoureuses et un           d’ailleurs découvert par eux-mêmes,
                                            assistant médical pourrait mener à des       à l’occasion de l’interview, la contra-
Il ressort des interviews réalisées dans    demandes d’explication plus élevées          diction existant entre leurs idées pré-
les milieux professionnels typiquement      chez les patients. Le fait que ces décla-    conçues sur le genre et la justification
masculins (garages ou menuiseries),         rations soient formulées au condition-       rationnelle de la division sexuelle du
que les jeunes femmes étaient deman-        nel démontre que ces craintes relèvent       travail dans leur cabinet.
dées comme apprenties de façon crois-       de l’imaginaire et n’ont aucune valeur
sante car les entreprises avaient appris    empirique.
à apprécier les jeunes filles motivées.
Sans compter qu’elles sont valorisées       L’idée d’avoir un assistant médical
pour l’influence positive qu’elles exer-    masculin va à l’encontre des idées
ceraient sur le climat de travail1.         préconçues sur le genre des gardiens         1
                                                                                           On exige cependant des jeunes femmes
                                            de porte. Ce n’est pas la proximité          d’accepter la culture d’entreprise mascu-
Par contre, on constate une totale          avec un homme sur le lieu de travail         line. Cela conduit plusieurs d’entre elles,
exclusion des candidats masculins           qui les dérange. Bien plus, les dentis-      à travers l’expérience du stage, à s’exclure
dans les métiers typiquement féminins       tes et médecins ne veulent pas accepter      elles-mêmes. Il est compréhensible qu’el-
d’assistant médical ou dentaire. La         qu’un homme occupe une place de su-          les ne soient pas prêtes à s’exposer aux
                                                                                         comportements dévalorisants et hostiles
moitié des cabinets interviewés avaient     balterne et réalise en plus un travail de    de cetains collaborateurs masculins pen-
au moins reçu une fois la candidature       moindre valeur.                              dant plusieurs années d’apprentissage.

© Institut de Pédagogie Curative de l’Université de Fribourg 2007
La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007                                                            7

L’attribution des places d’apprentissage selon l’origine et le sexe
s’effectue indépendamment des compétences
Les disparités selon le genre et l’origine dans la distribution des places d’apprentissage, révélées par les statisti-
ques, ne s’expliquent pas par des compétences relevantes pour la profession.
L’exemple de l’exclusion des jeunes        les craintes des entreprises, mises en     nant aucune raison de changer leurs
migrants renvoie à des éléments ima-       évidence dans cette recherche. On la       pratiques de sélection, puisque leur
ginaires et des peurs qui contribuent      justifie plutôt par des attributions qui   justification dans le public ne provo-
à structurer le choix des apprentis.       sont en accord avec l’idéologie de la      que aucune critique. Aussi longtemps
L’anticipation de problèmes que l’en-      performance du système éducatif (»dé-      qu’on pourra prétendre publiquement
gagement d’un candidat présumé pro-        ficits linguistiques et scolaires«).       que les jeunes migrants ne trouvent
blématique (»les étrangers« en général                                                pas de places d’apprentisage à cause
et plus spécifiquement les jeunes hom-     Ce type d’attributions est inadmissible,   de »déficits scolaires«, les entreprises
mes dans les cabinets médicaux) pour-      d’autant plus qu’entre temps plusieurs     auront un argument de taille pour con-
rait créer en entreprise, a lieu quelque   études quantitatives ont démontré          tinuer à légitimer leur exclusion.
soient les compétences possédées par       que le fait que les jeunes migrants
les exclus.                                aient moins de chances de trouver un
                                           apprentissage, ne s’explique pas par
Dans le public, l’exclusion des jeu-       leurs performances scolaires. Les
nes migrants n’est pas justifiée par       entreprise ne voient jusqu’à mainte-

Recommandations pour la pratique
Le choix des apprentis dans les PME        réalisées de façon adéquate. Notre         ■  La formation continue des maîtres
est extrêmement exigeant. Le déve-         étude implique d’autres mesures ayant      d’apprentissage permet la décons-
loppement de la personnalité des           pour but d’améliorer les chances de        truction des peurs à travers la con-
jeunes au moment de l’attribution          formation des jeunes défavorisés.          frontation avec des contre-exemples
de places d’apprentissage n’est pas        Elles ciblent en première ligne les        positifs. Elle encourage en même
prévisible. Beaucoup de gardiens           entreprises et non les jeunes qui cher-    temps une culture de réflexion sur ses
de porte dans les PME accomplis-           chent une place d’apprentissage.           propres pratiques de sélection.
sent cette tâche difficile, bien qu’ils
soient des profanes en la matière.         Les entreprises peuvent surmonter          Les clients et les partenaires com-
Pour la sélection du personnel, il leur    leurs idées préconçues et leurs crain-     merciaux des entreprises peuvent
manque la connaissance profession-         tes en lien avec les groupes présu-        encourager ces dernières à orienter
nelle des cadres dirigeants. Dans les      més problématiques. Cela peut être         l’attribution de places d’apprentissage
cours pour les formateurs et forma-        rendu possible surtout à travers des       selon leurs vœux.
trices en entreprise le thème de la        expériences pratiques positives. Les
sélection des apprentis comprend au        recommandations suivantes peuvent          ■  Les consommateurs des petites en-
maximum quatre heures. Cette for-          favoriser ce type d’expériences:           treprises (nous tous) peuvent théma-
mation est-elle suffisante pour une vie                                               tiser sur place le choix des apprentis
professionnelle entière? Non. C’est        ■   La promotion de collaborateurs         dans les entreprises (par exemple lors
bien trop peu pour traiter un thème        faisant partie de l’entreprise et ayant    des achats, chez les artisans, chez le
aussi complexe.                            eux-mêmes été défavorisés (par exem-       dentiste, etc.).
                                           ple comme élèves en échec scolaire ou
Nos résultats de recherche ne peu-         comme migrants) à des postes de for-       ■   Les entrepreneurs et partenaires
vent pas solutionner ce problème. Ils      mateurs, désamorce cette problémati-       commerciaux peuvent utiliser leurs
permettent cependant d’émettre des         que de la sélection des apprentis. Les     relations d’affaire pour exiger de leurs
recommandations afin de lutter contre      gardiens de porte savent d’après leur      entreprises partenaires des conditions
l’exclusion des personnes défavori-        propre expérience que le fait d’être       de choix des apprentis plus justes.
sées lors de la recherche de places        défavorisé n’est pas un obstacle pour
d’apprentissage. Consciemment, nous        un apprentissage réussi.                   ■   Les associations professionnelles
n’exigerons pas la mise en place de                                                   ou de secteurs d’activités peuvent
cours de langue ou de rattrapage sco-      ■  En créant des places de stage pour      attribuer un signe de reconnaissance
laire, de programmes de mentoring ou       les défavorisés, les entreprises peu-      aux entreprises qui font des efforts
d’offre de passerelles, bien qu’il soit    vent se faire une idée réelle de leurs     actifs dans la formation des jeunes
incontestable que ce genre de mesure       capacités d’apprentissage et de leurs      défavorisés (par exemple un autocol-
seraient appropriées si elles étaient      aptitudes au travail.                      lant analogue à la vignette »Entreprise
                                                                                      formatrice«).
La sélection des apprentis dans les PME – Compte rendu mars 2007                                                                           8

Finalement, des changements seraient            ■   Les offres de passerelle existan-         ■   L’institutionnalisation de forma-
souhaitables dans l’enseignement.               tes peuvent se réajuster afin d’agir          tions attestées dans des branches où
                                                comme intermédiaires entre les jeu-           elles n’ont pas encore été prévues,
■    Les écoles (spéciales) devraient           nes défavorisés et les entreprises de         peut créer des places supplémentaires
éviter de marquer les élèves comme              formation. Ils pourraient directement         pour les jeunes défavorisés.
venant de l’enseignement spécialisé.            se diriger auprès des entreprises et es-
Le soutien pédagogique nécessité par            sayer de placer des jeunes défavorisés
l’élève devrait le plus possibles’ef-           individuellement et selon leur adéqua-
fectuer sans être souligné (abandon             tion à l’entreprise. Les entreprises se-
de cette mention dans le bulletin               raient ainsi déchargées d’une sélection
scolaire). Les écoles intégratives et           des apprentis qui prend beaucoup de
les formes d’enseignement spécialisés           temps. Suite à un placement réussi, un
intégrées se prêtent bien à cela.               accompagnement étroit du tandem en-
                                                treprise - apprenti devrait être offert.

    www.lehrlingsselektion.info
    La recherche »La sélection des apprentis dans les PME«
    Avec ce début de recherche basé sur         de formation ont également été inclues
    des interviews, nous avons cherché          dans l’étude, ce qui fait un total de
    à identifier quelles logiques d’en-         81 entreprises. Les responsables de
    treprise soutendaient l’attribution         la sélection ont été interviewés et les
    de places d’apprentissage et l’im-          données recueillies ont été traitées à
    portance qu’y revêtent le genre, la         l’aide d’une analyse d’argumentation.
    nationalité et le parcours scolaire.        La représentativité des manières de
    Les candidatures des jeunes cher-           procéder ne pouvant être garantie, il
    chant sans succès, au cours de              faut rester prudent quant à la générali-
    l’année scolaire 2004/2005, une             sation des résultats.
    place d’apprentissage comme pein-
    tre en carrosserie, réparateur(trice)       La recherche »la sélection des appren-
    et mécanicien(ne) d’automobiles,            tis dans les PME« a été réalisée dans
    menuisier(ère), assistant(e) den-           le cadre du programme national de
    taire, assistant(e) médical(e) ou           recherche »Intégration et exclusion«
    employé(e) de commerce ont été              (www.nfp51.ch) à l’Institut de Péda-
    suivies. Les deux échantillons paral-       gogie Curative de l’Université de
    lèles comprennent 67 entreprises et         Fribourg.
    89 candidats. 14 autres entreprises

    Equipe de projet
    Urs Haeberlin              Patrizia Tribolet           Karin Hasler
    Christian Imdorf           Salome Birkhäuser           Verena Kessler

    Impressum
    Le rapport ci-joint restitue sous une       française de ce texte sur le site de notre    commerciales ou réimpression modifée
    forme abrégée les résultats de la recher-   projet www.lehrlingsselektion.info. Pour      seulement avec l‘autorisation de l‘auteur.
    che »La séléction des apprentis dans les    une critique scientifique de la recherche,
    PME«. Pour des demandes de précision        nous vous adressons à nos publications        Auteur, rédaction et mise en page
    concernant ce rapport, veuillez s’il vous   scientifiques existantes et futures.          Christian Imdorf
    plait vous adresser à Christian.Imdorf
    @unibas.ch. Vous pouvez télécharger         Impression et diffusion à des fins non com-   Traduction
    une version allemande, italienne ou         merciales autorisée. Utilisation à des fins   Rachel Sermier

                                                           © Institut de Pédagogie Curative de l’Université de Fribourg 2007
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler