Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne

 
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 C RT 0 J M

                                                           Des militaires russes, vêtus d’uniformes d’époque, participent à une répétition de défilé militaire devant la cathédrale Saint-Basil sur la place Rouge au centre
                                                           de Moscou, le 6 novembre 2015.

                                                           Les entreprises militaires privées de la Russie :
                                                           y a-t-il lieu de s’en inquiéter1?
                                                                                                          par Sergey Sukhankin et Alla Hurska
                                                                Sergey Sukhankin, Ph. D., est chercheur
                                                           universitaire à la Jamestown Foundation et
                                                           conseiller auprès de Gulf State Analytics, ces
                                                           deux entités étant installées à Washington. Il
                                                           enseigne également à l’École de commerce
                                                           de l’Université MacEwan à Edmonton.
                                                           M. Sukhankin a été expert-conseil auprès
                                                           de divers organismes et entités de renom,
                                                           y compris le DIA (Washington), le SCRS,
                                                           le MDN (Ottawa) et le Parlement européen
                                                           à Bruxelles.
                                                                                                                                                                                                                               R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 C P 1 Y F 8

                                                                 Alla Hurska est chercheure associée au
                                                           Centre international des études politiques
                                                           (Kiev) et analyste à la Jamestown Foundation
                                                           à Washington, et elle fait ses études de maî-
                                                           trise à l’Université de l’Alberta à Edmonton.
                                                           Ses domaines d’intérêt comprennent les poli-
                                                           tiques de la Russie et de la Chine dans la
                                                           région arctique, les formes non linéaires
                                                           de guerre, la désinformation, la politique          Des soldats russes sur des véhicules blindés patrouillent dans une rue d’Alep, en Syrie, le 2 février 2017.
                                                           étrangère et la politique de sécurité de
                                                           l’Ukraine et la géopolitique du pétrole.

                                                           14                                                             Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
LE MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS
Introduction                                                                  de Cosaques, étaient employées par l’État pour diverses tâches

D
                                                                              (para)militaires, notamment pour assurer la sécurité physique du
                  eux grands événements géopolitiques – la guerre             monarque russe et, pour employer le jargon contemporain, afin
                  civile en Syrie et le conflit ukrainien – ont attiré        d’affronter les « menaces hybrides »3. Les forces irrégulières
                  l’attention des milieux universitaires et straté-           russes ont joué un rôle visible dans tous les grands conflits
                  giques mondiaux sur la question des entreprises             régionaux menés par le régime tsariste; elles servaient souvent de
                  militaires privées (EMP) de la Russie et sur le             forces proto-spéciales chargées en partie de protéger la frontière
soi-disant Groupe Wagner, qui est devenu le symbole vivant                    nationale russe dans les régions occupées par des peuples non
de l’emploi clandestin par la Russie de groupes militarisés                   russes. Au cours de la guerre civile russe (de 1917 à 1922), les
« louches » dans un jeu de puissance contre l’Occident et ses                 deux adversaires ont aussi recouru activement à diverses formes
alliés et dans les efforts que la Russie déploie pour consolider ses          de formations irrégulières et de groupes armés et ont collaboré
intérêts géoéconomiques et stratégiques à l’étranger.                         avec eux4.

     Bien que les EMP russes soient efficaces comme outil employé                   Pendant la période soviétique (de 1922 à 1990), l’État s’est
contre des opposants faibles, nous soutenons qu’il ne faut pas les            principalement servi de forces irrégulières pour poursuivre ses objec-
percevoir comme un atout stratégique dans la panoplie d’outils                tifs géopolitiques. Plus précisément, dans sa lutte contre les puissances
militaires de la Russie. En effet, elles ne sont efficaces que quand          occidentales dans le tiers monde, c’est-à-dire en Afrique, en Asie et
elles sont jumelées avec les forces armées régulières de ce pays.             en Amérique latine, les Soviétiques recouraient à des « instructeurs
Nous soutenons que les EMP sont peu susceptibles d’être employées             militaires »– c’était en fait des militaires en service actif5 envoyés
directement contre les membres de l’OTAN. Néanmoins, la Russie                dans les « pays amis » pour aider les forces armées locales à s’en-
continuera de recourir à elles dans les zones instables pour entraîner        traîner, mais à maintes occasions, ils ont pris directement part aux
l’Occident dans des affrontements non linéaires et asymétriques.              combats6. L’État soviétique agissait à la fois à titre d’entrepreneur
                                                                              et de fournisseur de ces services, attendu que les motifs pécuniaires
Les EMP au cours de l’histoire                                                étaient presque entièrement éclipsés par les calculs idéologiques7.
                                                                              Cependant, dans les années 1980, cette tendance a subi une certaine

L   a Russie mise sur des acteurs non étatiques depuis la seconde
    moitié du XVIe siècle2. En général, dans la Russie tsariste, des
formations irrégulières militarisées, principalement constituées
                                                                              transformation : en Libye, Mouammar Kadhafi a commencé à utili-
                                                                              ser les instructeurs et les conseillers militaires soviétiques dans ses
                                                                              « guerres frontalières » aventureuses8. Au moment de la dissolution

                                                                                                                                                            R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 D 0 T 3 2 D

Des hommes armés, que l’on croit être des militaires russes, défilent près d’une base militaire ukrainienne dans le village de Perevalnoye, à l’extérieur
de Simferopol, le 5 mars 2014.

Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021                                                                                        15
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
« zones grises » pour « se
                                                                                                                                                                                                        construire un curriculum
                                                                                                                                                                                                        vitæ » afin de se joindre plus
                                                                                                                                                                                                        tard à des EMP occidentales
                                                                                                                                                                                                        ou aux organisations de
                                                                                                                                                                                                        sécurité privées14.

                                                                                                                                                                                                          Un deuxième groupe
                                                                                                                                                                                                     est constitué d’« armées
                                                                                                                                                                                                     privées » organisées dans
                                                                                                                                                                                                     les années 1990 par suite
ITA R - TAS S N ew s Ag e n c y / A l a my S to ck P h o to / B P B D B C

                                                                                                                                                                                                     de l’expansion d’un réseau
                                                                                                                                                                                                     criminel russe 15. Afin
                                                                                                                                                                                                     d’acquérir une expérience
                                                                                                                                                                                                     militaire, leurs membres ont
                                                                                                                                                                                                     pris part à certains conflits
                                                                                                                                                                                                     régionaux, y compris en
                                                                                                                                                                                                     Tchétchénie, où ils ont
                                                                                                                                                                                                     combattu « des deux côtés
                                                                                                                                                                                                     des barricades »16 [TCO].
                                                                                                                                                                                                     Dans ce sous-groupe, il faut
                                                                                                                                                                                                     accorder une attention spé-
                                                                                                                                                                                                     ciale à Roman Tsepov, le
                                                                                                                                                                                                     propriétaire d’une société
                                                                            Des militaires russes à la frontière administrative entre le Daghestan et la Tchétchénie, le 25 mai 2000.
                                                                                                                                                                                                     de sécurité appelée Baltik-
                                                                                                                                                                                                     Eskort (1992). L’entreprise
                                                                            de l’URSS, bon nombre d’entre eux ont choisi de rester en Libye et de – issue d’une idée de Viktor Zolotov, l’actuel directeur de la Garde
                                                                            servir Kadhafi9 et ils sont devenus de facto les premiers entrepreneurs nationale russe et membre du Conseil de sécurité de Russie – avait
                                                                            militaires privés russes en Afrique.                                             des liens étroits avec certains des groupes criminels organisés les
                                                                                                                                                             plus puissants de Russie (le gang de Tambov) et elle fournissait des
                                                                                  L’effondrement de l’Union soviétique en 1991 a porté un dur services de sécurité à la famille du maire de Saint-Pétersbourg d’alors,
                                                                            coup aux institutions de l’État et à la société russe. Une transition Anatoli Sobtchak, et à son adjoint de l’époque, Vladimir Poutine17.
                                                                            abrupte et mal planifiée à une économie de marché a détruit ou gra- Plus tard, les « armées privées » ont été dissoutes, et certains de leurs
                                                                            vement endommagé des structures gouvernementales clés. Deux des membres et chefs ont été tués ou sont passés chez des sociétés de
                                                                            principales « victimes » ont été les services de sécurité et les forces sécurité privées (SSP).
                                                                            armées. Chroniquement privé de fonds
                                                                            suffisants et humilié à l’occasion par
                                                                            le nouveau régime10, ce secteur de
                                                                            l’État russe a commencé à perdre des
                                                                            éléments de son cadre le plus qualifié
                                                                            au profit de diverses « entreprises »
                                                                            (de facto semi-criminelles)11. Par consé-
                                                                            quent, les origines du secteur actuel
                                                                            des EMP russes doivent être reconnues
                                                                            comme remontant à cette époque his-
                                                                            torique (de 1991 à 2003). Toutefois,
                                                                            il ne suffit pas ici de ne mentionner                                                                                                                          ITA R - TA S S N ew s Ag e n c y / A l a my S to ck P h o to / 2 A 8 C P M 3

                                                                            qu’une seule origine : nous proposons
                                                                            plutôt d’examiner les trois groupes sui-
                                                                            vants (inextricablement liés entre eux).

                                                                                  Le premier groupe se compose
                                                                            de « volontaires » qui ont pris part à
                                                                            divers conflits au cours de la période
                                                                            postcommuniste dans des endroits
                                                                            tels que l’Ossétie du Sud, l’Abkha-
                                                                            zie, la Transnitrie, le Tadjikistan, la
                                                                            Tchétchénie et les Balkans (Bosnie)12.
                                                                            Comme l’a souligné un éminent
                                                                            officier militaire russe, Igor Girkin/
                                                                                                                       Viktor Zolotov, chef du Service fédéral de la garde nationale de la Fédération de Russie, prononce une allocution
                                                                            Strelkov, qui avait lui-même participé     lors du dévoilement d’un monument en l’honneur des officiers de la Garde nationale russe qui ont perdu la vie
                                                                            aux hostilités en Bosnie13, de nombreux    dans l’exercice de leurs fonctions, à la place Pobedy, à Riazan, en Russie, le 8 novembre 2019.
                                                                            « volontaires » étaient attirés dans ces

                                                                            16                                                        Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
LE MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS
      Un troisième groupe est formé effectivement de ces SSP. Celles            système de coercition contrôlé par l’État (y compris un recours à
qui étaient les plus connues sur le marché russe s’appelaient Antiterror-       des conflits militaires d’une envergure limitée, au besoin) qui vise
Orel, Antiterror et Redut-Antiterror18. Il faut accorder une attention          à atteindre des objectifs économiques25 » [TCO]. Par conséquent, il
spéciale au Groupe de sécurité Moran (fondé en 2011) – issu de la               importe de souligner un détail clé : le statut juridique (illégal) des
SSP Antiterror. Contrairement à des organisations semblables, le                EMP russes n’est pas le fruit d’une coïncidence, mais bien le reflet
Groupe Moran était formé d’un « consortium » de petites sociétés                de leur véritable raison d’être. Parallèlement, les actes de violence
et il possédait même un secteur « maritime » composé d’un certain               qui accompagnent les activités des EMP russes ne sont ni fortuits
nombre de navires, dont le Ratibor (ESU2529), le Maagen (E5U2139),              ni défensifs. Comme Jānis Bērziņš l’a signalé à juste titre, « il faut
l’Anchor 1 (E5U2491) et le Deo Juvante (E5U2630). La société offrait            comprendre que les EMP russes sont des entités mercenaires dans
une gamme de services beaucoup plus vaste que « l’éventail normal »;            le pire sens du terme » [TCO] : leur principal objectif est d’éviter
certaines sources russes affirmaient même que « […] Bashar-al-Assad             l’intervention directe des forces armées russes26.
était un des clients de la société19 » [TCO]. En fait, tout porte à croire
que l’histoire du Groupe Wagner remontait d’une manière ou d’une                Qu’est-ce que le Groupe Wagner?
autre au Groupe Moran : non seulement il appuyait la SSP Slavonic
Corps Limited, mais il a aussi été prouvé que certains membres de
ce dernier groupe – y compris Alexander Kuznetsov20 – avaient des
liens avec le Groupe Wagner.
                                                                                L     e Groupe Wagner est la plus importante des EMP russes.
                                                                                      Sa montée a été loin d’être spontanée. L’État-major général
                                                                                russe a envisagé, dès 2010, la nécessité d’organiser des EMP
                                                                                pour remplir diverses « missions délicates à l’étranger » [TCO]27.
La Russie par rapport aux autres pays : des                                     Cependant, il n’a pris aucune mesure concrète en ce sens. En 2012,
différences dans les pratiques                                                  Boris Tchikine, un des fondateurs de l’EMP Moran, s’est plaint du
                                                                                fait que le marché mondial des EMP était divisé entre les acteurs

C      omme l’affirment les chercheurs norvégiens Åse Gilje Østensen
       et Tor Bukkvoll, spécialistes des rouages politiques russes
militaires et afférents à la sécurité, la gamme de services typique-
                                                                                occidentaux et que les entreprises russes manquaient d’occasions
                                                                                d’entrer dans le jeu. En fait, le Slavonic Corps Limited (2013),
                                                                                un prédécesseur du Groupe Wagner, était une EMP mise sur pied
ment fournis par les sociétés de sécurité militaires privées (SSMP)             par des membres du Groupe Moran et envoyée en Syrie pour
occidentales comprend « des services de protection et de sécurité,              combattre dans le camp d’al-Assad. Le Slavonic Corps Limited a
le soutien militaire et des services d’édification de l’État » [TCO],           été anéanti près d’Al-Soukhna en Syrie orientale28. Apparemment,
et « [les sociétés occidentales] s’abstiennent en général de fournir            il a servi à faire une « répétition » en vue d’un projet plus
des services qui les associent à des mercenaires21 » [TCO]. En effet,           ambitieux et mieux organisé. Soit dit en passant, un de ses chefs,
des tragédies se sont produites dans le passé principalement à cause            Dmitri Outkine (un lieutenant-colonel à la retraite membre de la
de la nécessité de se défendre, ou d’erreurs dramatiques. Une de                Direction principale de l’État-major général russe, le GU) allait
celles-ci a entraîné le tristement célèbre « massacre de Bagdad »               plus tard devenir un commandant du Groupe Wagner en Ukraine
(16 septembre 2007) qui a impliqué la SSMP Blackwater22 : des                   et en Syrie, où il jouera un rôle clé dans la capture d’Aleppo, un
membres de cette dernière ont tué dix-sept civils iraquiens sur la              rôle pour lequel il recevra l’Ordre du courage pendant un gala
place Nisour pendant qu’ils escortaient un convoi de l’ambassade                offert au Kremlin29.
des États-Unis. Soulignons que les SSMP occidentales sont tout à
fait légales.

     Quant à elles,
les EMP russes, telles
que le Groupe Wagner,
ont été créées pour des
raisons diamétralement
opposées, et elles fonc-
tionnent en suivant une
logique différente. Les
EMP russes, qui n’ont
aucun statut juri-
dique et que le Code
pénal russe interdit23,
doivent être perçues
                                                                                                                                                         Z U M A Pre s s, I n c . / A l a my S to ck P h o to / DW G G G

comme faisant par-
tie des « Mesures
actives 2.0 »24 : (a) un
outil des branches
politiques secrètes du
pouvoir russe dans les
régions stratégique-
ment importantes, et
(b) « l’économie du
pouvoir » (silovaja
ekonomika), « […] un       Alep, en Syrie, pendant la guerre civile, le 3 avril 2013.

Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021                                                                                     17
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
La crise ukrainienne a joué un rôle central dans la naissance et      « pratique » au cours de divers conflits régionaux. Pendant cette
                                                                la montée du Groupe Wagner, dont l’entrée en scène en tant que telle        période, les fonctions remplies par le Groupe Wagner pouvaient se
                                                                remonte à mai 2014, et dans l’éclatement du conflit armé dans le sud-       comparer, à un certain niveau, aux tâches confiées aux Forces d’opéra-
                                                                est de l’Ukraine, où le Groupe allait prendre part à tous les principaux    tions spéciales russes – c’était une force polyvalente souple alliant les
                                                                engagements (la bataille de l’aéroport de Louhansk, la bataille de          qualités de la Spetsnaz à celles des forces armées32. Cependant, avec
                                                                Debaltseve), aux opérations subversives et terroristes (la destruction      un accroissement du personnel subalterne de l’EMP, les conditions
                                                                d’un appareil Il-76 ukrainien abattu en vol, les provocations à l’arrière   d’entrée et les normes d’entraînement se sont gravement appauvries33.
                                                                des forces armées ukrainiennes, la collecte du renseignement), et à la      Entre 2016 et 2017, le Groupe s’est éloigné, en Syrie, des opérations
                                                                « répression » des (pseudo-) Cosaques et des hommes forts locaux            militaires, et on l’a plutôt chargé de s’emparer par la force (« otzhim »
                                                                agissant comme des « nettoyeurs » (chistilshiki)30. Pendant qu’il           en argot russe) d’installations et de champs pétroliers et gaziers alors
                                                                était en Ukraine, le Groupe a mis en pratique certaines des tactiques       aux mains de forces combattant al-Assad. En outre, il y a tout lieu
                                                                apprises plus tôt en Syrie et employées par les radicaux islamistes,        de croire que, du moins en partie, le Groupe a commencé à agir de
                                                                tactiques qui, mises à part les opérations menées par des petits groupes    plus en plus de concert avec les forces pro-Assad (mal coordonnées,
                                                                très manœuvrables (et appliquant les principes généraux des opérations      très diverses et manifestant de piètres qualités guerrières), de sorte
                                                                non linéaires qui comprennent le sabotage, la guérilla et la guerre de      que la coordination de ses interventions avec le camp russe s’est
                                                                partisans, la pénétration rapide de la ligne de front et les opérations à   mise à s’effriter. Cette transformation a accentué le ressentiment
                                                                l’arrière des forces ennemies), comportaient aussi l’emploi de jeeps        des nationalistes néoconservateurs russes (tels que Strelkov), qui ont
                                                                ou de véhicules blindés pour attaquer les formations ennemies31. Le         condamné le Groupe Wagner et le gouvernement russe qui, selon
                                                                « chapitre ukrainien » de l’histoire du Groupe Wagner a revêtu une          eux, avaient trahi les intérêts nationaux de la Russie et délaissé la
                                                                signification fondamentale, car il est devenu une doctrine d’entraî-        principale mission de celle-ci, soit la création de la Nouvelle-Russie
                                                                nement et une sorte d’outil de marketing pour faire valoir le Groupe        (Novorossiya)34. Soit dit en passant, une de ces missions coexécutées
                                                                et ses capacités aux yeux de tierces parties.                               par le Groupe Wagner s’est soldée par une débâcle près de Deir ez-Zor,
                                                                                                                                            où il a subi ses pires pertes par suite d’une attaque aérienne menée
                                                                     Par conséquent, l’Ukraine est devenue pour le Groupe un tremplin       par les forces des États-Unis35.
                                                                vers des missions beaucoup plus lucratives en Syrie. En outre, les
                                                                opérations en Ukraine ont aussi grandement contribué à transformer               En ce qui concerne le Groupe Wagner en Syrie, il importe
                                                                la composition de l’entité, ce qui s’est surtout manifesté dans la          de faire deux observations. D’abord, une inexactitude commune
                                                                diminution de la qualité de son personnel. Entre 2014 et 2015, selon        consiste à dire qu’en Syrie, « […] le Groupe Wagner est souvent
                                                                divers témoignages, le Groupe était principalement composé de               employé comme l’est l’infanterie d’élite36 » [TCO]. Cette hypothèse
                                                                professionnels hautement qualifiés ayant acquis une vaste expérience        peut sans doute valoir dans une certaine mesure dans le contexte
H a s s a n B l a l / A l a my S to ck P h o to / P G G K X P

                                                                Vestiges du pont suspendu de Deir ez-Zor, le 11 août 2018.

                                                                18                                                       Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
LE MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS
du « chapitre ukrainien » de l’histoire du Groupe, mais non pour           le Groupe Wagner en soi, mais bien les alliés régionaux de la Russie.
les tâches accomplies par lui en Syrie. Une analyse rigoureuse des         Cet argument n’est pas plausible. Fort probablement, les membres du
opérations exécutées en Syrie par le Groupe Wagner porte à penser          Groupe Wagner ont été victimes à la fois d’une piètre coordination et
qu’il a surtout accompli les tâches les plus ardues dans les régions les   d’un excès de confiance les ayant amenés à penser que les États-Unis
plus dangereuses et à risques maximums. Autrement, il a constitué          n’utiliseraient pas leurs capacités militaro-techniques pour affronter
une force auxiliaire qui a aidé les forces armées régulières russes        et repousser l’attaquant42. Qui plus est, comme l’a soutenu le réputé
(les FOS, sur le terrain, et les Forces aérospatiales russes [VKS] en      journaliste russe Petr Kozlov, la débâcle syrienne a sans doute eu des
se chargeant de la reconnaissance du terrain et de la coordination37)      répercussions graves sur l’élite dirigeante de la Russie43. Par ailleurs,
pour réduire au minimum leurs pertes, comme cela avait été le cas en       il est sans doute possible de contester la « théorie de la punition » en
Afghanistan et au cours des deux guerres de Tchétchénie. En effet,         examinant ce qui s’est produit après 2018 et en prenant en compte
selon diverses estimations, le nombre officiel de soldats contractuels     l’intervention grandissante de la Russie en Libye. Plus précisément,
russes (kontraktniki)38 qui ont été tués en Syrie au cours d’engage-       Prigojine a été aperçu pendant les négociations entre Choïgou et
ments militaires a été sensiblement plus faible que chez n’importe         le maréchal Khalifa Haftar en novembre 201844, de sorte que le
quel autre groupe participant. Ce fait, bien qu’ayant été très publicisé   Groupe Wagner a été envoyé en Libye pour y soutenir l’offensive de
par l’appareil militaire russe et les médias d’information favorable au    Haftar à Tripoli, à savoir l’opération Flood of Dignity (avril 2019)45.
Kremlin, n’attribue aucun crédit aux EMP russes qui ont pris part aux      Un autre aspect essentiel est lié à la présence de conseillers militaires
batailles les plus dures. Contrairement à ces EMP, les forces d’élite      russes (des conseillers juridiques et des membres du Groupe Wagner)
sont typiquement chargées des opérations de haute précision – ce           en République centrafricaine; ces conseillers ont été envoyés dans ce
qui est clairement visible dans le travail des FOS russes en Syrie – et    pays en 2018 dans le cadre d’une coopération technique et matérielle
elles ne participent en général pas aux attaques frontales risquant        entre les dirigeants politiques de la République centrafricaine et le
d’être très coûteuses39. Toutefois, pendant que le Groupe Wagner           ministère de la Défense russe46. Aucun de ces deux épisodes n’aurait
était en Syrie, il a été utilisé comme l’étaient les troupes de choc,      pu avoir lieu sans la coordination des interventions par les chefs du
lesquelles s’acquittent normalement de tâches relevant des forces          Groupe Wagner et le ministère de la Défense russe.
d’élite spéciales.

      La deuxième observa-
tion se rapporte au désastre
de Deir ez-Zor subi par le
Groupe Wagner au début
de 2018 en Syrie. Selon
certains experts, la défaite
de ce dernier non loin de
Deir ez-Zor a peut-être
résulté d’un présumé désac-
cord survenu en 2017 entre
le ministre de la Défense de
la Russie, Sergeï Choïgou,
et Evgueni Prigojine, dont
on dit qu’il était le comman-

                                                                                                                                                       R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 D 0 3 6 P 7
ditaire du Groupe Wagner.
Par conséquent, l’inaction
du ministère de la Défense
russe qui a entraîné le
massacre de Deir ez-Zor
a peut-être été délibérée,
« […] l’objectif ayant été
de sacrifier la vie des vété-
rans du Groupe Wagner
pour envoyer ainsi un mes- Un combattant rebelle sur un missile Scud de fabrication russe, trouvé à Junine, à environ 25 km au sud-est de Tripoli,
sage à Prigojine40 » [TCO]. le 3 septembre 2011. Le missile avait été dirigé vers la ville de Tripoli.
Cependant, l’élimination
physique de vétérans expérimentés et, aspect sans doute plus important, Le Groupe Wagner : image et réalité
le fait de donner aux États-Unis une raison de crier victoire n’ont pas
beaucoup de sens pratique, surtout que la Russie était de plus en plus
présente en Libye. En effet, des enquêtes approfondies ont démontré        E         ntre 2014 et 2020, le Groupe Wagner a été repéré dans
                                                                                     trois continents. À cet égard, il convient de mentionner un
que, dans cette débâcle, les principales pertes ont été subies par les forces aspect important : la différence grandissante entre l’image du
favorables à Assad et à l’Iran. En revanche, le Groupe Wagner occupait Groupe (principalement créée par les médias russes et occidentaux
une place marginale parmi l’ensemble des forces qui avançaient, et et reposant sur les opérations menées par lui en Ukraine et en
il est peu probable qu’il fût la force dirigeante ou coordonnatrice41. Syrie) et ses capacités réelles. Cet argument gagne en pertinence
Selon cette logique, le ministère de la Défense russe n’a pas « puni » à la lumière des opérations exécutées par le Groupe Wagner en

Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021                                                                                   19
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
Libye dans le contexte de l’opération Flood of Dignity47 et au               militaires contre les rebelles locaux. Pris en embuscade par les radi-
                                                            Mozambique. Plus précisément, bien que le Groupe et ses com-                 caux, le Groupe Wagner aurait alors perdu plusieurs combattants, et
                                                            battants aient été envoyés en Libye pour soutenir l’offensive de             une vingtaine de représentants militaires du Mozambique auraient
                                                            Haftar contre Tripoli48, ses résultats ont été loin de correspondre          aussi été tués55. Selon certaines sources non confirmées, cet épisode
                                                            à l’objectif déclaré. En outre, comme l’ont signalé des sources              a provoqué le retrait des mercenaires russes de Cabo Delgado56.
                                                            russes et turques, le Groupe Wagner a alors subi ses pires pertes en         En fait, ces situations ont révélé certaines faiblesses structurelles,
                                                            hommes depuis la débâcle de Syrie au début de 201849. Ces pertes             mises en évidence par les entrepreneurs militaires privés, et aussi
                                                            ont entaché sa réputation. D’après les renseignements existants,             le fait que cette ressource, bien qu’efficace au niveau tactique et
                                                            après cet échec, les mercenaires russes ont été retirés de la zone du        opérationnel, risque peu d’acquérir un rôle stratégique dans la vision
                                                            front50, ce qui a peut-être résulté d’une combinaison de facteurs.           militaire russe57. La principale raison sous-jacente à cette hypothèse
                                                                                                                                         se résume à ceci : dans leurs interventions, les Russes délèguent
                                                                  Le Groupe a essuyé une autre déception en Afrique subsaha-             certaines fonctions aux EMP – par exemple, l’exécution d’opérations
                                                            rienne, région de plus en plus importante dans les calculs géopolitiques     militaires pour lesquelles elles ne sont pas conçues et n’ont pas les
                                                            et économiques du Kremlin51. Après la réunion entre le président             ressources voulues. Ces fonctions sont typiquement remplies par les
                                                            du Mozambique, Filipe Nyusi, et Vladimir Poutine à Moscou                    forces armées régulières, telles que les FOS, qui sont expressément
                                                            (22 août 2019) – moment où l’invité africain a promis de « lucratifs         organisées pour les exécuter.
                                                            contrats » et de « multiples possibilités » aux entreprises russes dans
                                                            son pays52 –, des mercenaires russes auraient été envoyés en déploie-        Au-delà du Groupe Wagner : les forces irrégulières
                                                            ment dans la province de Cabo Delgado (dans le nord du Mozambique)           russes et l’Alliance occidentale
                                                            pour aider le gouvernement dans sa lutte jusque-là infructueuse contre
                                                            les radicaux islamiques qui y menaient des opérations53. Selon des
                                                            sources russes et occidentales54, dans le cadre des efforts déployés
                                                            pour obtenir ce contrat au Mozambique, le Groupe Wagner « l’a
                                                                                                                                         E    n réfléchissant à la gamme de défis que l’emploi d’EMP par
                                                                                                                                              la Russie engendre pour l’OTAN, il importe d’admettre un
                                                                                                                                         aspect essentiel : à titre d’entité la plus connue et la plus célèbre
                                                            emporté » sur les principales SSMP occidentales, surtout en raison           en son genre, le Groupe Wagner n’est ni la racine du problème
                                                            d’une politique de prix avantageuse et des bonnes relations avec             ni le principal danger. Comme cela a été démontré de façon
                                                            les dirigeants politiques de la région. Cependant, l’enthousiasme            convaincante à Deir ez-Zor, en Libye58 et au Mozambique59, ses
                                                            initial a vite cédé la place à l’effet saisissant des premiers combats       capacités militaires réelles dépendent de diverses conditions.
R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 C H N P 6 A

                                                            Le président de la Russie, Vladimir Poutine, serre la main du président du Mozambique, Filipe Nyusi, lors d’une rencontre à Moscou, le 22 août 2019.

                                                            20                                                        Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
LE MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS
R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 C X 6 R E N

                                                            Un autre plan d’hommes armés, vraisemblablement des militaires russes, défilant devant une base militaire ukrainienne à l’extérieur de la ville de Simferopol
                                                            en Crimée, le 10 mars 2014.

                                                            L’une d’elles réside dans l’étroite coopération avec les forces                 années 1990 par le biais de forces intermédiaires, et c’est aussi le
                                                            armées régulières russes, qui lui ont valu sa réussite en Ukraine               cas de la Lettonie et de la Lituanie. Soit dit en passant, pendant les
                                                            et en Syrie. Par conséquent, d’un point de vue strictement mili-                exercices militaires stratégiques Zapad-2017, qui ont eu lieu entre
                                                            taire, les EMP russes ne doivent pas être perçues comme une                     les 14 et 20 septembre, Moscou a employé des forces locales et les
                                                            menace suprême, bien qu’elles puissent « brouiller les cartes » en              Cosaques de l’Armée du Don en tant que forces auxiliaires64 dans le
                                                            accaparant l’attention de l’OTAN et des puissances occidentales                 territoire de l’oblast de Kaliningrad, qui a coprésenté les exercices.
                                                            dans les zones d’instabilité et en en perturbant les interventions.             Bien que ce risque existe effectivement et qu’il ne faille pas y passer
                                                                                                                                            outre, il semble très improbable que Moscou recoure au « scénario
                                                                  À n’en pas douter, cependant, une menace beaucoup plus grave              criméen » dans ou contre des pays membres de l’OTAN. Après tout,
                                                            s’incarne dans les « forces dites irrégulières » – un vaste éventail            l’actuel théâtre opérationnel des EMP et des forces irrégulières russes
                                                            d’entités comprenant les EMP, les Cosaques, les Loups de la nuit60,             est confiné par les « frontières » de la zone postsoviétique, ou il s’étend
                                                            les membres de diverses organisations ou sociétés militaro-patrio-              jusqu’à des endroits classés comme étant des « zones grises ». Cela
                                                            tiques et les « hacktivistes » – qui peuvent servir à provoquer des             ne signifie cependant pas que le risque doive être exclu entièrement.
                                                            situations et à en déstabiliser d’autres. Le principal défi découlant des       La Russie continuera vraisemblablement de mettre l’OTAN et ses
                                                            activités de ces forces a sans doute été illustré de la meilleure façon         alliés à l’épreuve avec toute une série de provocations destinées à
                                                            pendant l’annexion de la Crimée par la Russie. À bien des égards,               affaiblir la cohésion de l’Alliance et la détermination de ses membres.
                                                            le succès de cette opération a été inextricablement lié aux actions
                                                            des forces irrégulières qui ont exécuté tout le « travail de base61 » en             À cette fin, Moscou emploie déjà activement des forces
                                                            préparant le « terrain » pour « les petits hommes verts62 », c’est-à-           irrégulières – principalement les Loups de la nuit, les Cosaques,
                                                            dire les forces armées régulières telles que les FOS et la Spetsnaz63.          diverses organisations militaro-patriotiques et des « hackti-
                                                            Certains éléments du « scénario criméen » pourraient prendre la                 vistes » – pour infiltrer, provoquer, déstabiliser et agiter les choses
                                                            forme d’exercices que la Russie exécuterait dans d’autres lieux ou              dans d’autres régions, pays ou endroits. Parmi un grand nombre
                                                            théâtres. Les Balkans constituent un de ces théâtres éventuels, car             d’exemples connus, il faut se rappeler le rôle qu’ont joué les Cosaques
                                                            la Russie y exécute des opérations clandestines depuis le début des             et des EMP pour radicaliser la jeunesse serbe, rôle qu’ont camouflé

                                                            Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021                                                                                            21
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
R E U T E R S / A l a my S to ck P h o to / 2 C R 9 G 2 5

                                                              Des véhicules militaires russes en mouvement pendant les jeux de guerre de l’exercice Zapad-2017 près du village de Volka, au Bélarus, le 19 septembre 2017.

                                                              le ministère des Affaires étrangères de la Russie, l’Église orthodoxe           perpétrer un coup d’État militaire en 2016) et la Serbie, qui avait
                                                              russe et le ministère serbe de l’Intérieur. C’est ce que l’on a appelé          refusé d’adopter quelque sanction que ce soit contre la Russie après
                                                              l’« affaire Zlatibor », un événement qui a profondément secoué                  que celle-ci eut annexé illégalement la Crimée. Il est fort possible que
                                                              le pays et nécessité l’intervention personnelle du président de la              même l’adhésion des pays susmentionnés à l’OTAN ou à l’Union
                                                              Serbie, Aleksandar Vučić. L’incident a mis au jour de solides liens             européenne (UE) ne dissuaderait pas entièrement Moscou de recourir
                                                              entre le ministère des Affaires étrangères de la Russie, les Cosaques,          à des méthodes clandestines.
                                                              le ministère serbe de l’Intérieur et les membres de certaines EMP
                                                              qui avaient combattu dans le Donbass65. À l’heure actuelle, en ce                     La deuxième préoccupation a ses racines dans l’évolution de la
                                                              qui concerne les Balkans, l’attention de la Russie est tournée vers             situation dans la région la plus occidentale de la Russie, à savoir l’oblast
                                                              la Bosnie, le Monténégro (où des agents russes ont déjà essayé de               de Kaliningrad. Plus précisément, les Cosaques basés à Kaliningrad
        R aw f 8 / A l a my S to ck P h o to / 2 B N K FJ B

                                                              Les drapeaux de l’OTAN et de l’UE ondoient sur un ciel bleu.

                                                              22                                                          Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021
Les entreprises militaires privées de la Russie : y a-t-il lieu de s'en inquiéter1? - Revue militaire canadienne
LE MONDE DANS LEQUEL NOUS VIVONS
établissent activement des liens, principalement par le biais d’exercices    exécuteront probablement des opérations (para)militaires concrètes
paramilitaires conjoints, avec l’Union slave (Braterstwo Słowian)            dans des pays riches en ressources et politiquement instables au
et le Mouvement pour la souveraineté du peuple polonais (Ruch                Moyen-Orient, dans le Maghreb, en Afrique subsaharienne et (peut-
Suwerennośći Narodu Polskiego) – deux plates-formes prorusses et             être) en Amérique du Sud et en Amérique centrale (Vénézuéla et
contre l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN66. Il ne faut pas exagérer les       Nicaragua) ainsi que dans les pays de l’espace postsoviétique. À
répercussions directes de ces liens, mais les dommages collatéraux           court et à moyen termes, il n’y a pas lieu de s’attendre à l’emploi de
sont imprévisibles et ils risquent de s’aggraver dans l’avenir.              ces forces dans et contre des États membres de l’UE et de l’OTAN.
                                                                             En second lieu, la Russie recourra aux provocations et « sondera
      La troisième préoccupation concerne la région arctique, où             le terrain », pour mettre à l’épreuve la détermination de l’Alliance
la Russie nourrit des intérêts stratégiques et d’énormes attentes67.         occidentale – c’est là un élément dont la portée dépassera les limites
Comme l’a souligné Marlène Laruelle, une éminente historienne,               de l’espace susmentionné et touchera notamment les Balkans, la
sociologue et politologue française, l’Arctique occupe une place             région arctique et l’UE. Certes, il ne faut pas exagérer les consé-
spéciale dans les calculs économiques, géopolitiques et idéologiques         quences concrètes de ces actions (étant donné que la Russie risque
de la Russie68. Après la crise ukrainienne, la Russie s’est mise à           peu de recourir au potentiel offensif des forces irrégulières [y compris
intensifier ses efforts pour (re)militariser la région. À de nombreux        les EMP] contre les pays de l’UE et de l’OTAN), mais l’Alliance
égards, sa stratégie va dans le sens d’une idée mise de l’avant par          occidentale doit être prudente, car des provocations (en particulier
un expert militaire russe réputé, nommément Vladislav Shuryghin :            dans les Balkans et dans les trois États baltes) pourraient se produire.
« Dans la région arctique, on ne fait pas la guerre avec des armées          Troisièmement, la Russie mènera des opérations d’information ou
et des divisions69. » [TCO] En effet, si nous examinons de plus près         des opérations psychologiques, dans le cadre de la guerre de la
les manœuvres et les exercices menés par la Russie dans l’Arctique,          nouvelle génération (guerre réseaucentrique) dont l’emploi a été
nous voyons qu’elle accorde un grand rôle aux petites formations très        démontré pendant l’opération criméenne71. Cela dit, afin de mieux
agiles –éléments qui sont probablement perçus par la Russie comme            comprendre et peut-être même de réexaminer le rôle des formations
étant sa principale force opérationnelle en cas d’escalade d’envergure       irrégulières russes (y compris les EMP), leurs domaines d’emploi
limitée dans la région. Mis à part les aspects liés aux visées militaires,   éventuels et la coordination de leurs actions avec celles des forces
les actions de la Russie dans la région suscitent de l’intérêt pour une      armées régulières russes, il serait utile d’analyser à fond l’histoire de
autre raison : Moscou y utilise un mélange de faits, de provocations         la crise ukrainienne en accordant une attention spéciale à la période
et d’opérations d’information70.                                             de janvier 2014 à février 2015.

Conclusion                                                                         Il convient de mettre un dernier aspect en lumière.
                                                                             Christopher R. Spearin, Ph. D., du Collège des Forces canadiennes,

L    ’apparition des EMP russes dans le sud-est de l’Ukraine en
     2014 et leur réapparition en Syrie en 2015 ont suscité un
intérêt énorme pour ce phénomène chez les experts, universi-
                                                                             fait valoir qu’une façon pour les États-Unis de restreindre les activi-
                                                                             tés des EMP russes consisterait « […] à les confiner à un contexte
                                                                             défensif du point de vue normatif, contexte où leur utilisation serait
taires, journalistes et décideurs politiques russes et internationaux.       transparente72 » [TCO]. Comme l’ont confirmé Anthony Pfaff et
L’omnipotence et l’invincibilité initiale apparente des entrepre-            Edward Mienie, du Collège de guerre de l’Armée des États-Unis
neurs militaires privés russes ont été remises en question en                (US Army War College)73, ce scénario présente le problème des
2018 (Syrie) et en 2019 (Libye et Mozambique). Ces exemples                  EMP russes d’un point de vue occidental. D’après l’analyse des prin-
nous amènent à présumer que le potentiel militaire réel manifesté            cipes opérationnels appliqués par les EMP russes, dont les fonctions
par les EMP russes ne permet pas de les considérer comme étant               et les activités de facto diffèrent considérablement de celles des SSMP
un élément stratégique dans l’arsenal russe. Pourtant, il ne faut pas        occidentales, les mesures légales n’auront vraisemblablement aucun
en négliger l’importance et les capacités – dans certaines circons-          effet sur les EMP russes et sur d’autres acteurs para-étatiques. Des
tances et contre des ennemis ou des adversaires particuliers, elles          mesures légales pourraient gêner les activités des forces irrégulières
peuvent et sont effectivement très utiles. Cela dit, nous estimons           dans une mesure très limitée, mais seules des mesures militaires
que le principal danger pour l’Alliance occidentale et surtout pour          pourraient avoir de véritables effets sur les EMP. En infligeant des
ses partenaires réside dans les « forces irrégulières » qui pourraient       dommages considérables à ces formations mercenaires dans les
être employées dans le cadre de diverses missions (militaires et non         « zones grises », deux principaux résultats pourraient être obtenus.
militaires) : advenant une escalade militaire éventuelle d’envergure         Tout d’abord, leur mécanisme de recrutement pourrait être perturbé,
limitée, ou au cours d’événements qui l’auraient précédée, elles             car le nombre de recrues qualifiées diminuerait sans doute d’une façon
serviraient de forces auxiliaires, comme le monde l’a vu lors de             spectaculaire. Ensuite, et c’est là l’aspect primordial, les défaites des
l’annexion de la Crimée.                                                     mercenaires pourraient bien dissuader les tierces parties de recourir
                                                                             à leurs services dans l’avenir.
      Par conséquent, nous soutenons qu’à court et à moyen termes,
les forces irrégulières russes (y compris les EMP) se manifesteront
dans les trois grands contextes suivants. Tout d’abord, les EMP russes

Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021                                                                                     23
NOTES
1    « La réalisation du présent document de travail a été       11   NCnews, « Sovershenno Dokumentalnoye                         26   Jānis Bērziņš, The Russian Way of Warfare (p. 17–21),
     financée par le Defence and Security Foresight Group             Rassledovanije sekretno-Spetssluzhby oligarhov »,                 dans Current Russian Military Affairs. Assessing
     qui reçoit des fonds du programme Mobilisation des               Youtube.com, Projekt Sovershenno Sekretno,                        and Countering Russian Strategy, Operational
     idées nouvelles en matière de défense et de sécu-                10 février 2013, dans le site https://www.you-                    Planning, and Modernization, SSI, Current Russian
     rité (MINDS) conçu pour faciliter la collaboration               tube.com/watch?v=EUZorQLtIGU. Voir aussi                          Military Affairs, Conference Executive Summaries,
     et la circulation du savoir entre le ministère de la             Mark Galeotti, The Vory: Russia’s Super Mafia,                    John R. Deni (sous la dir. de), juillet 2018.
     Défense nationale, les Forces armées canadiennes,                New Haven (CT), Yale University Press, 2018.                 27   Irina Malkova, Anton Bayev, « Chastnaya armiya dlya
     les milieux universitaires et d’autres experts des          12   Sergey Sukhankin, « From ‘Volunteers’ to Quasi-                   presidenta: istoriya samogo delikatnogo porucheniya
     questions de défense et de sécurité. Grâce à ses sub-            PMCs: Retracing the Footprints of Russian Irregulars              Yevgeniya Prigozhyna », dans The Bell, 29 jan-
     ventions de coopération ciblées, à ses réseaux de col-           in the Yugoslav Wars and Post-Soviet Conflicts », dans            vier 2019. Voir le site https://thebell.io/41889-2/.
     laboration, à des bourses et à des exposés d’experts,            War by Other Means, The Jamestown Foundation,                28   Sergey Sukhankin, « Russian PMCs in the Syrian
     le programme MINDS collabore avec des partenaires                25 juin 2019, dans le site https://jamestown.org/                 Civil War: From Slavonic Corps to Wagner Group
     clés pour renforcer les fondements de l’élaboration              program/from-volunteers-to-quasi-pmcs-retracing-                  and Beyond », dans War by Other Means, The
     des politiques de défense axées sur des données                  the-footprints-of-russian-irregulars-in-the-yugoslav-             Jamestown Foundation, 18 décembre 2019, dans le
     probantes. Ces partenariats stimulent l’innovation en            wars-and-post-soviet-conflicts/.                                  site https://jamestown.org/program/russian-pmcs-in-
     encourageant l’exécution de nouvelles analyses sur          13   Igor Strelkov, « Kontrudar », Zavtra.ru, 6 janvier 1998,          the-syrian-civil-war-from-slavonic-corps-to-wagner-
     les événements, les possibilités et les crises en devenir        dans le site http://zavtra.ru/blogs/1998-01-0751.                 group-and-beyond/.
     à l’échelle mondiale, tout en favorisant un dialogue        14   Mark Galeotti, « Gangster’s paradise: how organ-             29   « Utkin Dmitrij Valerevich », dans Myrotvorets,
     renforcé avec la population canadienne sur la défense            ised crime took over Russia », dans The Guardian,                 16 décembre 2016, dans le site https://myrotvorets.
     et la sécurité. »                                                23 mars 2018, dans le site https://www.theguardian.               center/criminal/utkin-dmitrij-valerevich/.
2    Les exemples les plus connus comprennent la guerre               com/news/2018/mar/23/how-organised-crime-took-               30   Sergey Sukhankin, « Unleashing the PMCs and
     de Livonie (de 1558 à 1583), le Temps des troubles               over-russia-vory-super-mafia.                                     Irregulars in Ukraine: Crimea and Donbas », dans
     (de 1598 à 1613) et la colonisation de la Sibérie (de       15   « Katkaya istoriya chastnoy ochrany RF »,                         War by Other Means, The Jamestown Foundation,
     1580 à la fin des années 1600).                                  Nastrussia.ru, 2 juin 2012, dans le site http://www.              3 septembre 2019. Voir le site https://jamestown.
3    Valéri Guérassimov, « Po opytu Sirii: Gibridnaya                 nastrussia.ru/russia/blogpost/126-kratkaya-istoriya-              org/program/unleashing-the-pmcs-and-irregulars-in-
     voyna trebuyet vysokotekhnologichnogo oruzhiya i                 rossijskoj-chastnoj-okhrany?start=1.                              ukraine-crimea-and-donbas/.
     nauchnogo obosnovaniya ». Voyenno-Promyshlennyy             16   NCnews, « Sovershenno sekretno-Spetssluzhby                  31   « Intervyu rossiyskikh naemnikov Botvinyevykh:
     Kurier, no 9, 2016, dans le site https://vpk-news.ru/            oligarhov », Youtube.com, 10 février 2013, dans le site           ‘Wagnera’ na Donbasse trenirovali nashy kadrovye
     articles/29579. Voir aussi Frank Hoffman, « Hybrid               https://www.youtube.com/watch?v=EUZorQLtIGU.                      voyennye iz ‘Vympela.’ Ryadovoy ‘Wagnera’
     Warfare and Challenges », Joint Forces Quarterly,           17   Charles Gurin, « ROMAN TSEPOV, R.I.P. », The                      poluchal 180 tysyach rubley », Censor.net.
     no 52, 2009, dans le site www.dtic.mil/dtic/tr/                  Jamestown Foundation, Eurasia Daily Monitor,                      ua, 18 mai 2018, dans le site https://censor.net.
     fulltext/u2/a516871.pdf; Vladimir Rauta, « Towards               volume 1, numéro 93, 27 septembre 2004, dans le site              ua/resonance/3066311/intervyu_rossiyiskih_
     a typology of non-state actors in “hybrid warfare”:              https://jamestown.org/program/roman-tsepov-r-i-p/.                naemnikov_botvinevyh_vagnera_na_donbasse_
     proxy, auxiliary, surrogate and affiliated forces »,        18   Sergey Sukhankin, « From ‘Volunteers’ to Quasi-                   trenirovali_nashi_kadrovye_voennye_iz.
     Cambridge Review of International Affairs, 2019,                 PMCs: Retracing the Footprints of Russian Irregulars         32   Sergey Sukhankin, « Russian Special Operations
     DOI : 10.1080/09557571.2019.1656600.                             in the Yugoslav Wars and Post-Soviet Conflicts »,                 Forces: Image Versus Substance », dans Eurasia
4    « Irregulyarnye voyska v Rossiyskoy imperii », Mvd.              War by Other Means, The Jamestown Foundation,                     Daily Monitor, volume no 16, numéro 43, The
     prav-ussr.su, consulté le 2 février 2019 dans le                 25 juin 2019, dans le site https://jamestown.org/                 Jamestown Foundation, 27 mars 2019. Voir le site
     site http://mvd.prav-ussr.su/иррегулярные-войска-                program/from-volunteers-to-quasi-pmcs-retracing-                  https://jamestown.org/program/russian-special-
     в-российской-имп/.                                               the-footprints-of-russian-irregulars-in-the-yugoslav-             operations-forces-image-versus-substance/.
5    Igor Eliseev et Aleksey Tikhonov, « V teni pira-                 wars-and-post-soviet-conflicts/.                             33   Denis Korotkov, « Oni srazhalis za Palmiru », dans
     mid », dans Rossiyskaya Gazeta, no 5300                     19   Sergey Lyutykh, « Umru za Rodinu. Dorogo »,                       Fontanka.ru, 29 mars 2016, dans le site https://www.
     (221), 30 septembre 2010, dans le site https://                  Lenta.ru, 1er février 2018, dans le site https://lenta.ru/        fontanka.ru/2016/03/28/171/.
     rg.ru/2010/09/30/taina.html.                                     articles/2018/02/01/chvk/.                                   34   Igor Strelkov (Girkin), « ’Chastniki’ Chast 1-4 », dans
6    Sergey Sukhankin, « The Russian State’s Use                 20   Denis Korotkov, « Brodyaga, Sedoy, Wagner i Ratibor               Vbloknot.com, 14 juillet 2018. Voir le site https://
     of Irregular Forces and Private Military Groups:                 okruzhyli prezidenta », Fontanka.ru, 21 août 2017,                vbloknot.com/18446-igor-strelkov-chastniki.html.
     From Ivan the Terrible to the Soviet Period », dans              dans le site https://www.fontanka.ru/2017/08/18/103/.        35   Bien que le nombre exact ne soit pas connu, le
     War by Other Means, The Jamestown Foundation,               21   Åse Gilje Østensen et Tor Bukkvoll, « Russian Use                 chiffre le plus réaliste de mercenaires russes tués
     12 avril 2019, dans le site https://jamestown.org/               of Private Military and Security Companies – the                  serait plus près de vingt. Afin d’en savoir plus, voir
     program/the-russian-states-use-of-irregular-forces-              implications for European and Norwegian Security »,               Christoph Reuter, « The Truth About the Russian
     and-private-military-groups-from-ivan-the-terrible-              FFI Rapport no 18/01300, CMI - Chr. Michelsen                     Deaths in Syria », dans Spiegel.de, 2 mars 2018. Voir
     to-the-soviet-period/.                                           Institute, 2018, dans le site https://www.cmi.no/                 le site https://www.spiegel.de/international/world/
7    Lavrenov S.Y., Sovietskii Soyuz w lokalnikh voinah I             publications/6637-russian-use-of-private-                         american-fury-the-truth-about-the-russian-deaths-in-
     konfliktakh, Artel, Moscou, 2003.                                military-and-security.                                            syria-a-1196074.html.
8    Les « guerres frontalières » ont été une série de           22   Phil Stewart, « U.S. troops in Iraq will need immu-          36   A. Gostev et R. Coalson, « Russia’s Paramilitary
     conflits entre la Libye et ses voisins, y compris le             nity: U.S. chief », Reuters, 2 août 2011, dans le                 Mercenaries Emerge from the Shadows », RFE/
     Tchad, le Niger et l’Égypte, qui ont eu lieu dans                site https://www.reuters.com/article/us-iraq-usa/                 RL.org, 16 décembre 2016. Voir le site https://
     les années 1970 et 1980. Afin d’en savoir plus, voir             u-s-troops-in-iraq-will-need-immunity-u-s-chief-                  www.rferl.org/a/russia-paramilitary-mercenaries-
     aussi : V. Voronov, A. Artemyev, « Sovetskaya shkola             idUSTRE7711PX20110802.                                            e m e rg e - f r o m - t h e - s h a d o w s - s y r i a - u k r a i n e /
     Kaddafi: Kak I chemu nauchili armiyu Muammara               23   Sergey Sukhankin, « “Le chat noir dans la pièce                   28180321.html.
     Kaddafi sovetskie voyennye », SUP Media Gazeta.                  obscure” : les entreprises militaires et de sécurité         37   Sergey Sukhankin, « Russian PMCs in the Syrian
     Ru: Internet-izdaniya, 2011, dans le site https://www.           quasi privées russes – certes “non existantes”, mais ô            Civil War: From Slavonic Corps to Wagner Group
     gazeta.ru/politics/theme/2011/03/31/3571009.shtml.               combien meurtrières et utiles », dans Revue militaire             and Beyond », dans War by Other Means, The
9    Vladimir Voronov et Aleksandr Artemyev,                          canadienne, vol. 19, no 4, automne 2019.                          Jamestown Foundation, 18 décembre 2019. Voir le
     « Sovetskaya shkola Kaddafi », Gazeta.ru,                   24   Andrei Soldatov et Irina Borogan. Les héritiers du                site https://jamestown.org/program/russian-pmcs-in-
     31 mars 2011, dans le site https://www.gazeta.ru/                KGB : enquête sur les nouveaux boyards, Paris,                    the-syrian-civil-war-from-slavonic-corps-to-wagner-
     politics/theme/2011/03/31/3571009.shtml.                         François Bourin, 2011.                                            group-and-beyond/.
10   Aleksandra Turchaninova, « Veteran ‘Alfy’: Eltsyn           25   Aleksandr Ageev, « Silovaya ekonomika I smena                38   Sarah Fainberg, Spetsnaz, contractuels, volontaires :
     nas nenavidel ilyubil… », dans le site https://                  mirovogo gegemona », Strategicheskie prioritety,                  qui sont les « hommes de guerre » russes en Syrie?,
     histrf.ru/biblioteka/b/vietieran-alfy-ieltsin-nas-i-             no 2 (6), 2015, p. 27–48.                                         no 105, Ifri, décembre 2017. Voir le site https://www.
     nienavidiel-i-liubil.                                                                                                              ifri.org/fr/publications/notes-de-lifri/russieneivisions/
                                                                                                                                        spetsnaz-contractuels-volontaires-hommes-de-guerre.

24                                                                      Revue militaire canadienne • Vol. 21, n o 2, printemps 2021
Vous pouvez aussi lire