Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "

 
Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "
Une initiative des professionnels de la coiffure

                Les Institutions de la Coiffure
                présentent le label
                “ Développement durable,
                mon coiffeur s’engage ”
                DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014

CONTACT PRESSE

Marie-Claude GESLIN
Tél. : 01 76 60 95 07
marieclaude.geslin@ag2rlamondiale.fr

Teninsy SAVANE
Tél. : 01 58 22 21 11
t.savane@auvray-associes.com
Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "
Sommaire
                    Les Institutions de la Coiffure présentent
                    le label “ Développement durable, mon coiffeur s’engage ”

                 I. Le label : “ Développement durable, mon coiffeur s’engage ”         03
                                              II. Un nouveau concept de salon
                                      adapté aux personnes à mobilité réduite
                                                                                        10

                                               III. Présentation des partenaires
                                                      Les Institutions de la Coiffure
                                                                                        11
                                                   Le Groupe AG2R LA MONDIALE

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "
I. Le label “ Développement durable,
                   mon coiffeur s’engage ”
                                                                                                         3

               Mis en place par l’ensemble de la profession de la coiffure et porté par les Institu-
               tions de la Coiffure, membres du groupe AG2R LA MONDIALE, depuis 2009, le label
               “ Développement durable, mon coiffeur s’engage ” traduit l’engagement environne-
               mental et sociétal des salons de coiffure.

               Intégrer les problématiques liées au développement durable dans les pratiques pro-
               fessionnelles est aujourd’hui une nécessité. En effet, relever le défi écologique est
               un acte citoyen mais également un investissement destiné à réaliser à terme des
               économies. Consommer moins d’énergie en adaptant notamment les équipements
               professionnels aux impératifs environnementaux signifie dépenser moins.

               Au travers du label “ Développement durable, mon coiffeur s’engage ”, les représen-
               tants de la profession, les organisations syndicales, patronales et salariales, via les
               Institutions de la Coiffure, mènent une démarche de sensibilisation aux enjeux du
               développement durable auprès des professionnels du secteur.

               “ Dans un salon développement durable, tout le monde s’y retrouve ! Les sala-
               riés travaillent dans un environnement favorable où leur santé et l’environnement
               sont une priorité. Des gestes préventifs sont affichés dans la salle de repos afin
               de diminuer les risques de maladies professionnelles : port des gants, tabourets
               réglables etc. Quant à la clientèle, qui a la volonté d’agir en écocitoyenne, le sa-
               lon développement durable correspond à ses attentes. Plusieurs outils et amé-
               nagements participent directement au bien-être et à la santé de la clientèle :
               des fauteuils ergonomiques, des sèche-cheveux faible intensité, l’emploi de cou-
               leurs naturelles. Dans un tel salon, le bien-être de chacun est une priorité. ”

                                        Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la Coiffure

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "
La santé étant l’élément principal du développement durable, le label “ Développe-
               ment durable, mon coiffeur s’engage ” incite ainsi les salons de coiffure à prendre
               en compte non seulement le bien-être de leur clientèle mais également celui de
               leurs employés, qui, par effets récurrents, sont les premiers touchés par les allergies,
                                                                                                          4
               les troubles musculo-squelettiques (TMS) et autres maux dûs à la pratique de leur
               activité.

               La santé des collaborateurs est en effet liée au respect de certaines normes. Si les
               métiers de la coiffure ne sont pas considérés comme un secteur générant des pol-
               lutions significatives, la volonté d’excellence de la profession l’a conduite à engager
               une démarche d’amélioration de ses performances environnementales.

               Afin de préserver la santé des professionnels, des améliorations sont possibles à
               différents niveaux : le salon peut utiliser des produits plus respectueux de l’environ-
               nement, choisir des installations qui privilégient l’ergonomie, mettre en place des
               aménagements facilitant l’aération du lieu, etc.

               A cet effet, depuis septembre 2013, les Institutions de la Coiffure, en partenariat
               avec l’Assurance Maladie - Risques Professionnels, ont lancé une opération de pré-
               vention des troubles musculo-squelettiques (TMS), l’Aide PRÉCISÉO, permettant
               aux salons de coiffure de bénéficier d’un soutien financier pour l’achat de matériels
               ergonomiques évitant les postures contraignantes.

               1. Une labellisation encadrée et simple
               Le label “ Développement durable, mon coiffeur s’engage ” marque l’engagement
               des salons en matière de développement durable. Les établissements qui souhaitent
               se lancer dans cette démarche demandent un dossier de candidature auprès des
               Institutions de la Coiffure via Prima Coiffure (n°Vert : 0 800 800 195).

               L’attribution de ce label repose sur un certain nombre de principes et s’appuie sur
               un questionnaire d’évaluation précis.
               Ce document recense les engagements pris par le salon en matière de développe-
               ment durable autour de six critères principaux :
               • L’élaboration de pratiques qui préservent la santé, la sécurité et le confort de
                  travail des collaborateurs ;
               • L’adoption des principes d’hygiène et de nettoyage appropriés ;
               • Le respect de la préservation de la santé et du bien-être des clients ;
               • L’assainissement et l’amélioration de la qualité de l’air dans le salon ;
               • La mise en place, au quotidien, de pratiques plus économes en ressource : eau,
                  énergie, etc.
               • L’optimisation des achats de matériels ergonomiques et de produits respectueux
                  de l’environnement.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "
Ces engagements ont pour objectifs principaux de préserver la santé des salariés en
               les protégeant des risques professionnels et d’assurer le bien-être des clients.
               Afin de garantir le sérieux de cette certification, un bureau d’études indépendant
               effectue un audit auprès du salon candidat afin de vérifier la conformité du dossier
                                                                                                         5
               d’évaluation déposé. Les résultats sont validés par ce bureau.

               Selon les pratiques, les équipements et les méthodes de travail employés, le salon
               peut obtenir la labellisation. Le niveau de performance et d’implication en terme de
               développement durable du salon est pris en compte et se distingue par un nombre
               d’étoiles (une à trois) associé au label.

               Les salons de coiffure labellisés mènent, au quotidien, diverses actions propres à
               leurs valeurs liées au développement durable comme :
               • la réduction de la consommation d’eau et d’énergie ;
               • l’utilisation de matériel ergonomique (ex : bacs à shampoing réglables, sèche-che-
                  veux légers, etc.) ;
               • le tri et le recyclage des déchets ;
               • l’utilisation de produits plus naturels et moins polluants ;
               • l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée, etc.

               Certains coiffeurs labellisés parviennent à réaliser jusqu’à 70 % d’économie en eau et
               45 % en électricité, en utilisant un matériel adapté et efficace.

               Le label est attribué pour une durée de trois ans. A l’issue de cette période, une nou-
               velle évaluation est réalisée en vue d’acquérir un niveau de labellisation supérieur en
               fonction de l’amélioration des pratiques.

               2. Une démarche valorisante

               Le label représente pour les coiffeurs une opportunité de promouvoir leur salon
               auprès de la clientèle.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
Les Institutions de la Coiffure présentent le label " Développement durable, mon coiffeur s'engage "
Dans cette perspective, chaque salon labellisé reçoit des supports de communica-
               tion afin de valoriser leur engagement. Ce kit de communication comprend notam-
               ment une vitrophanie étoilée selon le niveau de labellisation.

                                                                                                           6
               Des plaquettes d’information expliquant l’ensemble de la démarche sont également
               mises à la disposition de la clientèle.

               Autre outil de communication proposé, le site www.moncoiffeursengage.com.
               Celui-ci offre de multiples possibilités de communication et de valorisation auprès
               de tous les publics pour les salons de coiffure labellisés. Une rubrique liste l’ensemble
               des salons de coiffure de France métropolitaine investis dans cette démarche. Le
               client qui le désire peut ainsi trouver d’une façon simple et rapide le salon proche de
               son lieu d’habitation ou de son travail.

               Par ailleurs, des outils pédagogiques pour aider les responsables de salon et leurs
               collaborateurs à optimiser leurs pratiques professionnelles sont également adressés
               au salon de coiffure nouvellement labellisé.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
3. S
                   ensibiliser les apprentis de la coiffure
                  au développement durable

                                                                                                         7
               Depuis le début de l’année 2012, les Institutions de la Coiffure s’adressent aux futurs
               salariés et chefs d’entreprises de la profession avec la création et la mise en œuvre
               d’un module de sensibilisation au développement durable.

               Dispensé dans le cadre du programme Prévention, Santé, Environnement (PSE) au sein
               des Centres de Formation d’Apprentis (CFA) et autres écoles de formation de la
               coiffure, ce module s’inscrit dans la démarche du label “ Développement durable,
               mon coiffeur s’engage ”.
               Dans la voie professionnelle, les formations et les diplômes sont de plus en plus
               nombreux à intégrer progressivement les problématiques du développement du-
               rable. Les Institutions de la Coiffure agissent en ce sens et permettent aux apprentis
               coiffeurs d’appréhender leurs missions quotidiennes en tenant compte des ques-
               tions liées au développement durable, dans la continuité de la démarche entreprise
               par le label “ Développement durable, mon coiffeur s’engage ”.

               “ Anticiper l’avenir et faire du développement durable une perspective partagée
               par le plus grand nombre nécessite de proposer des projets et des actions favo-
               risant l’adhésion et la participation de chacun. Aujourd’hui, avec le label “ Déve-
               loppement durable, mon coiffeur s’engage ”, nous renforçons notre démarche de
               prévention en accompagnant les coiffeurs dès leur apprentissage grâce à la mise
               en œuvre d’un module consacré aux enjeux du développement intégré dans leur
               formation. C’est en sensibilisant les futurs professionnels aux risques et aux dan-
               gers auxquels ils sont exposés quotidiennement sur leur lieu de travail que nous
               réussirons à mieux les protéger. ”

                                        Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la Coiffure

               Grâce à un outil pédagogique élaboré, la formation convient aussi bien à l’apprentis-
               sage des élèves qu’à la sensibilisation des professionnels en activité.

               Positif, enrichissant, incitant à la cohésion et à l’échange, le module permet égale-
               ment à chacun de mieux appréhender les différents aspects liés au développement
               durable : santé, environnement, économie et social.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
Avec la mise en place du module “ Développement durable ” dans les différents éta-
               blissements de formation de la coiffure, les Institutions de la Coiffure donnent la
               possibilité à chaque professionnel de participer activement à la dynamique de mo-
               bilisation et faire de la labellisation une démarche spontanée.
                                                                                                            8

               4. Des partenariats comme moteur du déploiement national

               A. D
                   es conventions de partenariat avec des instances
                  et des structures professionnelles

               À ce jour, il existe déjà une centaine de salons labellisés et les régions les plus repré-
               sentatives de la forte mobilisation sont : Rhône-Alpes, Aquitaine, Alsace, Lorraine
               et Bretagne.

               “ Nos objectifs sont précis. Nous souhaitons développer le plus possible cette dé-
               marche et généraliser, dans la profession de la coiffure, cet engagement dans le
               Développement Durable. Nous souhaitons faire de la charte et du label des sym-
               boles d’engagement connus et reconnus en y associant l’ensemble des partenaires
               et fournisseurs de la coiffure. ”

                                         Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la Coiffure

               Afin de favoriser le déploiement du label “ Développement durable, mon coiffeur
               s’engage ” et sensibiliser le plus de salons de coiffure sur l’ensemble du territoire,
               des conventions de partenariat sont signées entre des instances régionales et les
               Institutions de la Coiffure, autour du développement durable dans la profession.
               Ces conventions ont pour but d’encadrer l’engagement environnemental et sociétal
               dont font preuve les salons en régions.
               À ce jour, 12 conventions ont été signées avec les structures professionnelles de
               diverses régions.

               Des conventions ont également été signées avec des Chambres des métiers et de
               l’artisanat, notamment en Alsace et en Ardèche.
               Enfin des Conseils régionaux, sensibles à cette démarche à l’avenir prometteur, ont
               décidé de participer à cette entreprise. Ainsi, le Conseil régional Rhône – Alpes par
               son soutien financier, encourage les salons à s’y engager.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
B. Des partenariats avec des médias

               Pour sensibiliser à la fois les professionnels de la coiffure mais aussi leur clientèle, les
               Institutions de la Coiffure ont également signé des partenariats avec deux médias :
                                                                                                              9
               Néoplanète et Rose Magazine.

               Néoplanète est le premier mensuel français consacré au développement durable à
               travers lequel Yolaine de la Bigne, fondatrice et directrice de la publication souhaite
               rendre accessible au grand public les questions liées à ce sujet.

               “ Le problème de notre milieu, c’est que face aux choses extrêmement graves qui
               se passent, vous devenez très vite pessimiste, et vous avez tendance à vous mon-
               trer anxiogène vis-à-vis des gens. C’est contre-productif. Nous, nous ne cachons
               pas la vérité, mais nous disons que tout espoir n’est pas perdu. ”

                                                      Yolaine de la Bigne, directrice de la publication

               Néoplanète est également une web radio dont Teddy Follenfant, scientifique et
               journaliste, est l’animateur. Conçue sur les mêmes valeurs et le même ton optimiste
               et déculpabilisant que le magazine, Néoplanète Web Radio est la radio de référence
               de la “ green attitude ” sur le web.

               Créé en 2011, Rose Magazine est une revue semestrielle destinée aux femmes tou-
               chées par un cancer.

               “ Rose Magazine n’est pas un magazine qui parle de maladie mais un magazine qui
               parle de vie, parce qu’il y a aujourd’hui urgence au bonheur.”

                                     Céline Lis-Raoux, directrice de la publication et de la rédaction

               Rose Magazine a pour ambition de faire changer le regard des pouvoirs publics sur
               le cancer mais également des malades avec la perception de leur corps et de leur
               vie. Il est diffusé gratuitement via les 101 comités départementaux de la Ligue contre
               le cancer, dans les centres de lutte contre cette maladie et dans les établissements
               de soins publics et privés.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
C. Des partenariats avec des organismes associatifs divers

               Le développement durable concerne l’écologie mais également le bien-être des sa-
                                                                                                         10
               lariés d’une entreprise et de sa clientèle. L’accessibilité des salons de coiffure aux
               personnes à mobilité réduite fait ainsi partie des principes énoncés dans la Charte
               de développement durable de la profession de la coiffure. Et c’est pour cette raison
               que les Institutions de la Coiffure sont partenaires de l’association Jaccède.

               Fondée en 2005, Jaccède a créé le premier guide collaboratif des bonnes adresses
               accessibles, une solution innovante lauréate du prix Proxima mobile. Alimenté par
               ses utilisateurs, ce guide permet de recenser les lieux de plusieurs villes par niveau
               d’accessibilité et d’aider les personnes à mobilité réduite à mieux gérer leurs dépla-
               cements. À ce jour, l’application compte plus de 24 000 lieux référencés en France
               et à l’international et 7 000 bénévoles actifs.

               Jaccède est également à l’initiative de la Journée nationale de l’accessibilité, un
               événement d’envergure nationale dont les Institutions de la Coiffure sont des par-
               tenaires actifs. Cette journée a pour objectif de sensibiliser et de mobiliser le grand
               public autour des questions du handicap et, plus généralement, de la mobilité dans
               les villes.

               II. Un nouveau concept de salon adapté
               aux personnes à mobilité réduite

               Dans la continuité de leur démarche de sensibilisation au développement durable,
               les Institutions de la Coiffure mettent en place un concept de salon développe-
               ment durable répondant à la fois aux normes en vigueur pour l’accessibilité des
               personnes handicapées ou à mobilité réduite dans un salon et aux problématiques
               économiques et environnementales liées au développement durable.

               La conception de ce salon développement durable, adapté pour être mis en place
               dans des structures telles que les EHPAD (Etablissements d’hébergement pour per-
               sonnes âgées et dépendantes), a été pensée afin que les différents éléments qui le
               composent (bacs, postes de coiffage, sièges…) s’adaptent aux clients, leur facilitent
               l’accès à ce moment de détente et favorisent leur confort.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
III. Présentation des partenaires

                                                                                                        11
               Les Institutions de la Coiffure : 1er acteur de la protection
               sociale de la coiffure
               Membres du groupe AG2R LA MONDIALE, les Institutions de la Coiffure sont
               le premier acteur de la protection sociale de ce secteur. Nées de la volonté
               commune des salariés et des employeurs de la profession, elles sont gérées à parité
               par leurs représentants à travers leurs organisations. Elles regroupent les trois ré-
               gimes sociaux destinés aux professionnels salariés de la coiffure : la prévoyance, les
               frais de santé et la retraite.
               En continuité de ses actions et fidèles à ses valeurs, les Institutions de la Coiffure
               mettent en place diverses opérations afin d’inciter à agir en éco-citoyen et à prendre
               en compte les problématiques économiques, sociales et environnementales liées au
               développement durable, au travail comme au quotidien.

               “ Les Institutions de la Coiffure sont au cœur du dialogue social et permettent aux
               partenaires sociaux de discuter entre eux et de bâtir ce type de démarche avec un
               consensus. Notre objectif est de compléter nos actions dans le domaine de la pro-
               tection sociale et de la préservation de la santé des salariés. Nous souhaitons faire
               avancer la profession de la coiffure et jouer notre rôle jusqu’au bout. Voilà pour-
               quoi nous sommes fiers d’être porteur de la démarche “ Développement durable,
               mon coiffeur s’engage ”, au nom de toute la profession. ”

                                        Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la Coiffure

               Les Institutions de la Coiffure œuvrent pour offrir aux professionnels les meilleures
               prestations. Depuis plusieurs années, elles s’engagent dans des opérations de sen-
               sibilisation pour accompagner les coiffeurs dans leur quotidien. Elles ont ainsi mené
               auprès des chefs d’entreprises, des enseignants, des salariés et des apprentis, des
               campagnes d’information sur les maladies cutanées et respiratoires puis sur les
               troubles musculo-squelletiques.

               Cette démarche de prévention et d’information entreprise par les Institutions de
               la Coiffure se confirme en septembre 2009 avec le lancement du label “ Dévelop-
               pement durable, mon coiffeur s’engage ”. Elle bénéficie du soutien de l’ensemble
               des organisations syndicales patronales et salariales représentant le secteur ainsi
               que des pouvoirs publics, de l’ADEME et de la CNAMTS. Ayant compris la nécessité
               d’une telle action, ils se réunissent régulièrement lors de réunions et de commissions
               d’experts.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
“ Depuis plus de 40 ans, les partenaires sociaux s’intéressent, à travers la protec-
               tion sociale, au bien-être et à l’environnement professionnel de tous les acteurs
               des métiers de la coiffure. À la suite des nombreuses campagnes d’information et
               de prévention concernant la santé des 120 000 salariés et 40 000 employeurs, les
                                                                                                           12
               partenaires sociaux ont décidé en 2008 de se concentrer sur le développement
               durable et de rédiger La Charte de développement durable de la profession de la
               coiffure. A présent, pour traduire concrètement l’engagement environnemental et
               sociétal des salons, les Institutions de la Coiffure développent le label Développe-
               ment durable, mon coiffeur s’engage ”.

                                            Jacques Minjollet, directeur des Institutions de la Coiffure

               Le Groupe AG2R LA MONDIALE
               Le groupe de protection sociale AG2R LA MONDIALE allie performance écono-
               mique et engagement social au travers des valeurs portées par le paritarisme et
               le mutualisme. En 2013, la collecte des cotisations est de 17,6 Md€ pour 9 millions
               d’assurés.

               AG2R LA MONDIALE dispose de toutes les expertises en assurance de personnes.
               Le Groupe couvre l’ensemble des besoins de protection sociale et patrimoniale tout
               au long de la vie de ses assurés. Il apporte des réponses individuelles et collectives,
               aussi bien en prévoyance qu’en santé, en épargne comme en retraite complémen-
               taire et supplémentaire, quels que soient l’âge, le statut social et le secteur profes-
               sionnel.
               www.ag2rlamondiale.fr

               En 2013, AG2R LA MONDIALE totalisait 17,6 Md€ de collecte de cotisations pour
               9 millions d’assurés.

                                        Disposez des dossiers thématiques à
                                     nos différentes actions sur simple demande.

DOSSIER DE PRESSE : SEPTEMBRE 2014
CONTACT
     contact@moncoiffeursengage.com

     PRIMA COIFFURE

     AG2R LA MONDIALE
     Les Institutions de la Coiffure
     104 –110 boulevard Haussmann - 75008 Paris

                                                                                                www.letb-synergie.com – Crédits photos : Fotolia ©

                                                                      REJOIGNEZ-NOUS

                                                  http://facebook.com/moncoiffeursengage
                                                            http://twitter.com/@labelcoiffure
www.moncoiffeursengage.com
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler