Livret pratique de l'étudiant Rentrée Universitaire 2018-2019

 
Livret pratique de l’étudiant
     Rentrée Universitaire 2018-2019

           MASTER MANAGEMENT PUBLIC
                              MASTER 2
MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES

                       http://impgt.univ -amu.fr

     Twitter : @IMPGT_UnivAMU : https://twitter.com/IMPGT_UnivAMU

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/IMPGT-Page-Certifiée-1649276065356599/

           LinkedIn : https://www.linkedin.com/school/15137252/
EDITORIAL
Cher(e) IMPGTIEN(NE),

Bienvenue à l'IMPGT pour vous former au Management Public au sein d’Aix-Marseille Université !

Présent sur Aix-en-Provence et sur Marseille, l’IMPGT est une Unité de Formation et de Recherche
unique en France à la croisée des logiques publiques et des pratiques managériales. Notre Institut
accueille chaque année près de 1000 étudiants. Ouvert sur le secteur non marchand, le secteur public,
et notamment les collectivités territoriales, il offre également de nombreuses perspectives vers le monde
de l’entreprise (60 % des diplômés de Master 2 s’y insèrent chaque année). De plus, il veille à développer
l’entrepreneuriat des étudiants autour de ces logiques d’intérêt général.

L’IMPGT maintient depuis plus de 20 ans un engagement fort avec :
    • Des formations orientées vers les étudiants grâce à des équipes pédagogiques et
       administratives dans une relation de proximité ;
    • Des enseignants proches des réalités professionnelles et des acteurs de terrain (nombreux
       intervenants professionnels, formations en alternance, formation en apprentissage, formations
       continues) ;
    • Une recherche scientifique appliquée qui enrichit ses formations (Chaire attractivité et nouveau
       marketing territorial fondée par 30 territoires français, recherche-action sur les secteurs
       culturels, sanitaires et sociaux et sur le management public des territoires).

Les nouveautés de cette rentrée 2018 pour les étudiants de l’IMPGT sont les suivantes :
   • Une nouvelle offre de formation encore plus orientée vers la professionnalisation, les
       compétences et les pédagogies actives ;
   • Un nouvel espace dédié aux étudiants qui accueille également les associations étudiantes de
       l’IMPGT : IMPACT, Bureau des Arts et Junior Conseil IMPGT (Junior Entreprise) ;
   • Un nouveau gestionnaire scolarité de la Licence : M. Graille qui succède à Brigitte Guyon (départ
       à la retraite) ;
   • Une nouvelle gestionnaire scolarité Marseille et référente Relations internationales : Mme
       Ottosson qui succède à Mme Delphine Agostini (départ suite à la réussite d’un concours
       administratif externe) ;
   • Une personne dédiée spécifiquement à la formation continue pour l’IMPGT (Céline Car-Oberlin).

 Ce livret pratique présente un certain nombre d'informations qui guideront notre relation sur cette
année universitaire. Il en est ainsi pour :
    • Vos contacts au sein de l’IMPGT
    • Vos contacts de l’Université avec le guide de l’étudiant en ligne
    • 5 premières démarches à faire pour bien débuter votre année universitaire :
         1. S’inscrire à l’Environnement Numérique de Travail (E.N.T.)
         2. S’informer du contenu des enseignements et du calendrier universitaire
         3. S’informer du règlement des examens de votre formation
         4. S’informer du processus stage 2018/2019
         5. S’informer des études à l’étranger proposées par l’IMPGT

                        Profitez de cette année universitaire avec passion et curiosité !!!
                                 Christophe ALAUX, Directeur de l'IMPGT
                                         @christophealaux

                                                    2
VOS CONTACTS AU SEIN DE L’IMPGT

Référents de votre formation :
                    Référent Mention Management public :

                                 Christophe ALAUX

                        E-mail : christophe.alaux@univ-amu.fr

       Responsables pédagogiques                Secrétariat administratif

       Emil TURC et Céline DU BOYS                 Sandrine FOURNIER

                                                     Tel. : 04 42 17 05 85

              emil.turc@univ-amu.fr
                                             E-mail : sandrine.fournier@univ-amu.fr
            celine.duboys@univ-amu.fr

Référents à l’IMPGT
Responsable scolarité : Stéphanie GUILLET
Tel : 04.42.17.44.13                   Fax : 04.42.17.05.88
E-mail: stephanie.guillet@univ-amu.fr

Secrétariat Relations internationales : Gaëlle FLOUW
Tél. : 04.42.17.05.89                      Fax : 04.42.17.05.88
E-mail: gaelle.flouw@univ-amu.fr

                                         3
VOS CONTACTS AU SEIN DE L’UNIVERSITE
                     http://www.univ-amu.fr

Chers étudiantes, chers étudiants, bienvenue,

L'université met à votre disposition un Guide-étudiant pour la rentrée 2018.

Vous y trouverez toutes les clés pour une bonne réussite universitaire et extra-
universitaire ! Facile d'utilisation, interactif et complet il se parcourt comme un mini
site web et vous guidera toute au long de votre année.

4 grandes parties le composent :
LE GUIDE ÉTUDIANT avec les infos indispensables :
   • la vie de campus avec les services et aides nécessaires
   • les infos pratiques faites pour vous
   • les études à l'université

L'OFFRE DE FORMATION 2018-2019

BIENVENUE, présentation institutionnelle de l’université avec notamment les mots de
bienvenue du Président, du Vice-président formation et de votre Vice-président
étudiant

WELCOME, un espace dédié aux étudiants internationaux

Une question ? Ayez le bon réflexe : connectez-vous et suivez le guide !

http://guide-etudiant.univ-amu.fr/

                                           4
LES CINQ PREMIERES DEMARCHES A FAIRE :
  1) S’inscrire à l’Environnement Numérique de Travail

       1.1) ATTENTION : Si vous êtes étudiant, vous devez suivre la procédure
            d'activation de  votre   compte      dans   l'application SESAME :
            https://sesame.univ-amu.fr

Vos identifiants sont inscrits sur la quittance de droits que vous a remis votre scolarité

       1.2) Ensuite, pour accéder aux services qu'offre votre Environnement
            Numérique de Travail (E.N.T.). Ce dernier propose à chaque étudiant et
            à chaque personnel de l'Université un environnement personnalisable.
            Pour y accéder, vous devez vous identifier à l’aide de votre identifiant et
            de votre mot de passe sur le site Internet : ent.univ-amu.fr en cliquant
            sur le bouton « CONNEXION » situé en haut et à droite de cette page.

Ceux-ci sont strictement personnels et ne doivent jamais être transmis à une
autre personne.

Si vous recevez des demandes concernant vos codes d'accès, par email, par
questionnaire, par formulaire autre que celui de l'université, merci de ne pas les saisir !

                                            5
2) S’informer de l’organisation des enseignements
          2.1) Le contenu des enseignements

Les cours étant systématiquement actualisés, vous trouverez ci-joints les résumés de cours de l’année
                                             2018-2019

                              ENSEIGNEMENTS DE FORMATION

    Intitulé de l’UE   Intitulé du cours (EC    Résumé de cours
                       élément constitutif)
SEMESTRE 3
    Gouvernance,       Projets de territoire,   Les administrations et les territoires s’engagent périodiquement dans
    leadership et      d'administration et de   la formalisation de projets pluriannuels qui incarnent des logiques
 changement (9 ECTS)   service                  prospectives, stratégiques, identitaires et mobilisatrices. Cet outil est
                       (27h)                    le fruit d’un processus dynamique tenant compte des orientations
                       M. Dominique             stratégiques et politiques impactant la structure ou le territoire ;
                       MARECALLE                construit sur la base d’un autodiagnostic partagé ; aboutissant à des
                                                scénarios de priorisation ; traduit en action par la contractualisation
                                                d’un plan d’actions avec les parties prenantes internes et externes ;
                                                afin d’accroître l’efficience et la valeur pour l’usager du service ou des
                                                politiques publics.
                                                Les étudiants s’approprieront les différentes étapes et outils
                                                nécessaires à l’accompagnement et à la formulation des projets
                                                d’administration à partir d’études de cas ou des demandes réelles
                                                d’établissements territoriaux et/ou d’opérateurs de service. A l’issue
                                                de ce cours ils devront :
                                                - Savoir articuler la méthode prospective, le management stratégique
                                                  et les processus démocratiques du diagnostic au projet
                                                - Cerner les enjeux de l’action publique sur le territoire
                                                  (territorialisation des politiques publiques, recomposition ou
                                                  construction territoriale, diversité des attentes et des stratégies des
                                                  parties prenantes)
                                                - Savoir susciter le partage de l’état des lieux et d’une vision
                                                  commune des enjeux pour les acteurs (et notamment la
                                                  participation des usagers / citoyens)
                                                - Pouvoir traduire les scénarios en levier actionnables et formuler des
                                                  stratégies d’adaptation interne sur le moyen et le long terme.
                       Leadership et            La cadence des réformes, les besoins de rénover l’offre de services et
                       management du            de réagencer les ressources internes amènent les opérateurs publics à
                       changement dans le       s’engager dans de nombreuses démarches de changement. Ce cours
                       secteur public (27h)     permet de comprendre l’ampleur et les ambitions inégales des
                       M. Emil TURC             changements. Il propose une grille de lecture organisationnelle des
                                                projets, identifiant de façon systématique à la fois les processus et les
                                                systèmes internes qui sont amenés à changer, et la diversité des
                                                interventions qui peuvent soutenir ces transformations. Cette lecture
                                                est un préalable à l’établissement des cahiers des charges, à la
                                                conception des stratégies de changement, à la planification et au
                                                pilotage des actions inscrites au projet.
                                                Les étudiants découvriront en tant que futurs leaders l’importance des
                                                dynamiques psychosociales dans la mise en œuvre des changements
                                                dans des contextes publics souvent très contraints (rareté des
                                                ressources, réglementation, pressions politiques et des usagers). Ils
                                                acquerront des grilles de lecture des attitudes et des réactions au
                                                changement et analyseront les différentes stratégies d’intervention

                                                    6
envisageables à partir d’études de cas réels d’administrations
                                                 publiques. Ils s’approprieront le réflexe de l’action et de la décision
                                                 éthique dans des contextes souvent conflictogènes et stressants.
Management des       Contrôle de gestion et      Ce module a pour but de consolider le profil du contrôleur de gestion
ressources dans le   calcul des coûts dans le    en établissant les bases techniques de l’articulation entre comptabilité
secteur public (12   secteur public (24h)        générale, comptabilité analytique et comptabilité publique. Partant
      ECTS)          M. Thomas EISINGER          des comptes de gestion et du bilan, ce cours analyse les enjeux et les
                     M. Jean-Christophe          limites de la définition des axes analytiques pour l’organisation
                     LANGLOIS                    publique. Les étudiants couvriront les grandes typologies des charges :
                                                 directe/indirecte, variable/fixe et les grands ratios économiques. Sur
                                                 la base d’études de cas, ils s’approprieront le maniement des
                                                 principales modalités du calcul des coûts : méthode des coûts
                                                 complets, méthode des coûts partiels, direct costing, ABC, méthode
                                                 des coûts ciblés. Afin de rendre compte des activités d’intérêt
                                                 général ces méthodes se complètent du : calcul des coûts-
                                                 performances cachés, contrôle de gestion des fonctions support,
                                                 contrôle de gestion de l’immatériel. A l’issue de ce cours l’étudiant
                                                 devra être en mesure d’articuler ces techniques avec des méthodes de
                                                 gestion par les activités (ABM), et de conseiller les décideurs sur des
                                                 problématiques contemporaines du management public :
                                                 externalisation ou internalisation d’un service, coût d’un transfert de
                                                 compétence, pilotage des activités mutualisées.
                     Gestion opérationnelle      Ce cours interroge le quotidien du gestionnaire des ressources
                     des ressources humaines     humaines dans le secteur public, les outils les plus novateurs pour le
                     (24h mutualisées DMCT)      déploiement et le pilotage d’une stratégie des ressources humaines,
                     Mme Gaëlle CHEVALIER        et les savoir-faire nécessaires pour l’accompagnement des
                     M. Benoît SOURBELLE         responsables de services, de leurs agents, et des instances externes de
                                                 gestion de la fonction publique (DGAFP, écoles de l’Etat, centres de
                                                 gestion, services centraux et nationaux de la fonction publique). Par-
                                                 delà les logiques réglementaires et statutaires, le cours démontre
                                                 comment ces outils sont influencés par, ou s’apparentent aux,
                                                 approches du secteur privé qui visent à mieux intégrer une logique de
                                                 compétence dans les pratiques et les systèmes de RH (référentiels de
                                                 compétences, entretiens annuels, RIFSEEP, recrutement, intégration
                                                 des recrues). Les étudiants s’approprieront les aspects opérationnels
                                                 de mise en œuvre et d’opération d’une GPEEC, la mise en place
                                                 d’indicateurs, de tableaux de bord et de systèmes d’informations RH,
                                                 les méthodes propres aux bilans et aux audits sociaux. A l’issue de ce
                                                 module les étudiants sauront : identifier des modalités d’optimisation
                                                 et de flexibilisation des ressources humaines dans un contexte
                                                 contraint et évolutif, analyser la logique interne des outils de GRH
                                                 (recrutement, rémunération, pilotage), apprécier les modalités et les
                                                 risques de leur mise en œuvre dans un contexte dominé par la logique
                                                 statutaire, mettre en place des outils de pilotage quantitatif et
                                                 qualitatif des ressources humaines, s’associer les cadres supérieurs et
                                                 intermédiaires dans cette mise en œuvre et la gestion opérationnelle,
                                                 entretenir des liens constructifs avec les diverses instances de la
                                                 fonction publique d’Etat et territoriale.
                     Finances publiques :        Au travers d’enseignements théoriques et de mises en applications
                     Gestion opérationnelle et   concrètes, ce cours a pour objectif de développer chez l’étudiant les
                     prospective (24h            compétences nécessaires en matière de gestion opérationnelle et
                     mutualisées DMCT )          prospective des finances publiques. Il doit lui permettre d’acquérir les
                     Mme Céline DU BOYS          compétences nécessaires à l’assistance et au conseil des dirigeants sur
                                                 les volets financiers du développement stratégique des organisations
                                                 publiques. Il s’agit donc de maitriser les outils et les méthodes
                                                 d’analyse pluriannuelle des investissements et de gestion de la
                                                 trésorerie, et d’être en capacité de réfléchir les politiques
                                                 d’investissements et de financement envisageables pour une
                                                 organisation.

                                                    7
Management des         Politiques d'achat public   Ce cours s’intéresse aux enjeux, objectifs et outils des politiques
 ressources dans un      (24h)                       d’achat public, et souligne leur dimension stratégique.
contexte de réformes     M. Mathieu TORT             Il répond à la nécessité de professionnaliser les acheteurs publics et
      (9 ECTS)           Mme Emmanuelle              de sensibiliser les élus et cadres dirigeants aux enjeux de l’achat
                         SEGURET                     public. Le fonction achat peut et doit concilier l’efficacité des deniers
                                                     publics et le soutien de l’activité économique, voire le développement
                                                     durable et l’insertion sociale. La fonction achat représente aujourd’hui
                                                     un levier important de maitrise des dépenses publiques et s’insère
                                                     utilement dans les démarches de performances des administrations.
                                                     Il s’agira d’aborder bien évidemment les aspects réglementaires, à
                                                     travers le code des marchés publics et les outils managériaux de la
                                                     fonction achat (interrogation besoin service, définition des relations
                                                     avec les fournisseurs), mais également les aspects stratégiques
                                                     comme ceux liés à la mutualisation et la massification des achats. Une
                                                     séance sera consacrée spécifiquement à la problématique des achats
                                                     durables.
                         Fonds européens et          Face à la restriction durable des finances publiques, les managers se
                         nouveaux modes de           doivent d’être en capacité de repenser le financement de l’action
                         financement de l'action     publique et de mobiliser des sources alternatives de financement. Ce
                         publique (27h)              cours cherche à répondre à cet enjeu et à développer de telles
                         Mme Marie RAPIN             capacités chez les étudiants.
                         M. Thomas EISINGER          Il se propose d’aborder les financements européens et la
                                                     méthodologie propre aux montages de dossiers. Il s’intéresse
                                                     également aux possibilités offertes par des façons alternatives
                                                     d’envisager les financements traditionnels et aux modes de
                                                     financement nouveaux (PPP, mécénat, crowdfunding, pratiques
                                                     innovantes en matière de fiscalité et de tarification, valorisation du
                                                     patrimoine…).
                         Séminaire : Actualité des   Cette conférence permettra aux étudiants de venir au contact des
                         réformes publiques          dernières réformes législatives et des représentants des réformes
                                                     publiques en un « temps réel administratif ». Les intervenants
                                                     évolueront chaque année au gré de l’actualité politique et
                                                     administrative.

SEMESTRE 4
Nouvelles pratiques de   Administration              Ce cours d’administration électronique et gestion de la donnée
  l'administration (9    électronique et gestion     publique permet aux étudiants d'acquérir les connaissances
        ECTS)            de la donnée publique       théoriques et les savoirs opérationnels dans le domaine en pleine
                         (21h)                       croissance du numérique et des réseaux pour les administrations
                         M. Adrien PENERANDA         publiques, les collectivités territoriales, les entreprises publiques et les
                                                     organisations de santé. L'objectif du cours est d’exposer les méthodes
                                                     et solutions pour piloter le changement technologique des
                                                     administrations et pour mieux gérer les données publiques, plus
                                                     particulièrement les données de référence car elles structurent les
                                                     applications des systèmes d’information des organisations publiques.
                                                     Les notions théoriques abordées permettront de comprendre les
                                                     thématiques de l’open data et du big data en lien avec l’émergence de
                                                     l’intelligence artificielle pour le secteur public. Les démarches de
                                                     transformation numériques des organisations publiques seront
                                                     abordées avec leur impact sur les processus métier.
                                                     Compétences acquises à l’issue du cours pour les étudiants :
                                                      - Connaissance des bonnes pratiques pour l’implémentation d’une
                                                          administration électronique performante et pour piloter le
                                                          changement technologique des organisations publiques ;
                                                      - Compréhension des enjeux d’une gestion de la donnée publique
                                                          de qualité ;
                                                      - Appréhender les outils de mise en œuvre des technologies,
                                                          produits et organisations liés à la gestion des données au travers
                                                          d’exemples concrets et d’études de cas présentées en cours.

                                                        8
Smart city et e-             Le cours vise à comprendre les concepts et principes managériaux de
                         démocratie * (18h            Smart-city et e-démocratie qui sont les corolaires de l’intégration
                         mutualisées DMCT )           toujours plus forte de réseaux d’infrastructures et d’outils numériques
                         M. Adrien PENERANDA          dans la définition et la mise en œuvre des politiques publiques locales.
                                                      Smart-city et e-democracie émergent en ce sens dans un contexte de
                                                      management territorial digitalisé visant le développement territorial
                                                      durable et privilégiant des modèles décisionnels ouverts et
                                                      démocratiques, reposant sur l’empowerment citoyen.
                                                      A l'issu de ce cours, l'étudiant est capable de reconnaître des
                                                      pratiques d'e-démocratie, d'en évaluer le degré d'ouverture des
                                                      processus décisionnels et de juger de la pertinence des pratiques
                                                      mises en oeuvre. L'étudiant aura également les connaissances
                                                      requises pour manager l'innovation ouverte au sein des collectivités
                                                      territoriales, et plus largement sur les territoires afin de développer
                                                      l'intelligence territoriale et de favoriser les pratiques de démocratie
                                                      participative.
                         Mobilisation des équipes     Gérer une équipe au quotidien nécessite une organisation personnelle
                         et gestion de l'innovation   efficace et la mobilisation de certaines qualités personnelles. Ce cours
                         (18h)                        vise à sensibiliser les étudiants au mangement responsable des
                         M. Emil TURC                 équipes de terrain dans les organisations publiques. Dans ce but, la
                         M. Christophe GENRE          relation managériale est examinée et des techniques d’animation
                                                      d’équipe (reconnaissance, communication…) sont présentées et
                                                      analysées. Le cours s’appuiera sur les dynamiques de groupe pour
                                                      montrer comment celles-ci peuvent appuyer la créativité et
                                                      l’innovation des processus dans le secteur public malgré un
                                                      environnement contraint et lourdement institutionnel. Il discutera les
                                                      rôles du manager lors des étapes de l’innovation (incubation,
                                                      formulation, rétention, mise en œuvre) dans une dynamique
                                                      collective. Les étudiants repéreront les compétences requises par le
                                                      biais d’études de cas ou de simulations (simplification administrative,
                                                      streamlining des services, télétravail…).
                         Comparative approach of      Cette série de conférences données par des professeurs invités à
                         policies and                 l’IMPGT a pour but d’incarner l’ouverture internationale des sciences
                         administration (EN & FR )    administratives. Les intervenants souligneront la diversité des
                         *                            approches et des cultures administratives en Europe et ailleurs. Ils
                                                      accorderont une place toute particulière au repérage de meilleures
                                                      pratiques dans les services et les politiques publiques à travers
                                                      l’Europe afin d’inciter les étudiants à s’inscrire dans le mouvement
                                                      d’apprentissage croisé de ces meilleures pratiques au sein de l’Union
                                                      et de ne jamais perdre de vue le bouillonnement des idées et des
                                                      innovations administratives à travers le monde.
Perfectionnement en      Contrôle de gestion et       Ce cours se focalise sur les savoir-être et le savoir-faire du contrôleur
Finance et Contrôle de   management des               de gestion, avec pour pivot la notion d’information : comment
Gestion (Option 1) (6    performances (18h)           l’obtenir, comme la rendre exploitable, comment s’assurer de sa
ECTS)                    M. Thomas EISINGER           bonne exploitation par le collectif élus-administration. L’étudiant
                         M. Julien MEUNIER            devra appréhender le positionnement complexe du contrôleur de
                                                      gestion dans les administrations publiques, devant accompagner
                                                      différents niveaux hiérarchiques, différentes directions, différents
                                                      métiers. Dans ses missions, qui intègrent la recherche de la
                                                      performance interne et externe (via le pilotage des satellites), le
                                                      contrôleur peut se baser sur des outils et méthodes qui seront
                                                      présentées aux étudiants, au premier rang desquels les systèmes
                                                      d’informations décisionnels dont il est généralement maître d’ouvrage
                                                      et usagers. A cet effet, les étudiants bénéficieront d’une formation à
                                                      un logiciel de datadiscovery pour se familiariser avec l’état de l’art en
                                                      la matière.
                                                      Cet enseignement doit permettre aux futurs contrôleurs de gestion à
                                                      appréhender ce qui les attend, et aux futurs "clients" du contrôle de
                                                      gestion ce qu’ils sont en droit d’en attendre.

                                                         9
Audit financier et gestion   Ce cours a pour objectif de développer les compétences de l’étudiant
                      des risques financiers       en matière d’audit et de gestion des risques financiers. Il s’agit de
                      (21h)                        maitriser les principales méthodes d'analyse financière et d'audit
                      M. Jean-François             (analyse de la solvabilité, des contrats d’emprunt ou d’investissement)
                      KUNTGEN                      et d’être sensibilisé à la gestion des risques externes (Suivi hors bilan,
                                                   suivi des satellites (SPL, SEM, associations, PPP, DSP…), garantie
                                                   d'emprunt, risques juridiques…). Le cours aborde également l’analyse
                                                   des liens financiers entre intercommunalités et municipalités.
Perfectionnement en   Mutations de la RH           Ce module vient compléter les aspects réglementaires et
Ressources Humaines   publique : diversités,       opérationnels que les étudiants auront assimilés plus tôt dans leur
et Organisation       risques, télétravail (18h)   cursus en éclairant les techniques et outils qui font l’actualité de la
(Option 2) (6 ECTS)   M. Nicolas ALFANO            GRH publique. Ces derniers arrivés posent souvent le problème du
                      Mme Sonia PAVIC              déchiffrage, de leur acceptabilité et de leur mise en œuvre, mais
                      M. Benoît SOURBELLE          renferment la promesse d’une ressource humaine renouvelée, plus
                                                   flexible et plus efficace. Le cours évoque : les barrières et les écueils à
                                                   dépasser pour la mise en œuvre du télétravail et pour son intégration
                                                   efficace dans les flux opérationnels et gestionnaires ; la prévention et
                                                   le traitement des risques au sein de la fonction publique (juridiques,
                                                   psycho-sociaux…) ; l’accompagnement des managers pour intégrer et
                                                   valoriser la diversité des RH au sein de leurs services (diversité
                                                   statutaire, ethnique, de genre, générationnelle etc.) et en faire un
                                                   atout pour l’innovation administrative et la relation service-usager.
                      Audit organisationnel        Afin d’assurer l’amélioration constante de l’organisation publique et
                      (21h)                        de ses performances, le secteur public s’est approprié deux approches
                      Mme Céline LE NY             aujourd’hui démocratisées : l’audit organisationnel et les démarches
                                                   qualité. L’audit organisationnel vérifie l’efficacité du système de
                                                   management, la conformité par rapport à un référentiel et l’efficacité
                                                   du système qualité.
                                                   Les démarches qualité cherchent à mettre à plat les actions réalisées,
                                                   les politiques publiques et les processus transversaux, ainsi que les
                                                   processus opérationnels. Pendant ce cours les étudiants exploreront
                                                   les savoirs et les savoir-faire à la fois de l’auditeur indépendant et du
                                                   manager engagé dans la démarche qualité. Ils s’approprieront tout
                                                   particulièrement les outils et les méthodes des approches CAF, OHSAS
                                                   18001, ISO 9001, et des certifications qualité les plus répandues dans
                                                   le secteur public français.
Insertion             Stage et mémoire             Stage de 4 mois minimum et rédaction d’un mémoire de master.
professionnelle (15   Initiation à la recherche    Exposé des types de stages et de missions attendus en complément de
ECTS)                 de stage et d'emploi         la formation suivie à l’IMPGT, ainsi que des outils mis à disposition par
                      (contraintes ROF)            AMU pour accompagner les étudiants dans la recherche de stage. Les
                      Mme Céline DU BOYS           étudiants seront sensibilisés à l’articulation entre leur projet
                                                   professionnel, la formation délivrée par le MAP et cette expérience
                                                   professionnelle charnière avant leur entrée sur le marché du travail.
                      Méthodologie de              Présentation des exigences formelles et méthodologiques du mémoire
                      mémoire (contraintes         de stage.
                      ROF)
                      M. Emil TURC

                                                     10
2) S’informer de l’organisation des enseignements
 2.2) Le calendrier prévisionnel de votre année universitaire

      CALENDRIER FORMATION M2 MAP (2018-2019)

Période d’enseignements
                                   Du 24/09/18 au 11/01/19
      semestre 3

  Période d’examens
      semestre 3                   Du 14/01/19 au 18/01/19
      (30 ECTS)

  Congés de Toussaint            Du 27/10/2018 au 04/11/2018

     Congés Noël                 Du 22/12/2018 au 06/01/2019

Période d’enseignements
                                   Du 21/01/19 au 29/03/19
      semestre 4

    Congés d’hiver                 Du 16/02/19 au 24/02/19

  Période d’examens
      semestre 4                   Du 01/04/19 au 05/04/19
       (30 ECTS)

        Stages                       A partir du 08/04/19

   Mémoire à rendre                       30/08/19

                            11
3) S’informer du règlement des examens de votre formation

  Modalités de contrôle des connaissances en licence, licence
                  professionnelle et master :
                    Document de cadrage
      (à compter de l’année universitaire 2018/2019)

                 Document approuvé par la CFVU du 5 avril 2018

Les modalités de contrôle des connaissances (MCC) des formations de licence (L), de licence
professionnelle (LP) et de master (M) de l’Université d’Aix-Marseille s’organisent selon trois niveaux :
    -   niveau 1 : le présent cadrage de l’établissement,
    -   niveau 2 : les prescriptions communes à l’ensemble des L, LP ou des M d’une même
        composante,
    -   niveau 3 : les dispositions propres à une formation : maquettes d’enseignement et MCC
        spécifiques aux unités d’enseignement (UE).

Les règles de niveau 2 et 3 des composantes doivent respecter strictement les règles établissement
de niveau 1.

L’organisation et le déroulement des examens se conforment par ailleurs à la Charte des examens
d’AMU.

    1. Architecture et principes généraux d’organisation des diplômes

1.A) Architecture

Chaque diplôme est organisé en semestres, eux-mêmes décomposés en unités d’enseignement (UE).
A chaque UE est affecté un nombre défini de crédits (ECTS). Un semestre correspond à un total de
30 crédits, répartis sur l’ensemble des UE qui le constituent. Une année universitaire se compose de
deux semestres : elle regroupe un total de 60 crédits.

La licence comporte six semestres : elle représente une valeur de 180 crédits.
La licence professionnelle comporte deux semestres : la formation valide l'obtention de 60 crédits
ECTS. La licence professionnelle sanctionne un niveau correspondant à 180 crédits ECTS.
Le master comporte quatre semestres : il représente une valeur de 120 crédits.

1.B) Inscriptions administrative et pédagogique

L’inscription administrative annuelle permet à l’étudiant de s’acquitter de ses droits de scolarité :
elle n’a lieu qu’une fois au début de l’année universitaire et couvre donc les deux semestres.

Elle doit impérativement être complétée par une inscription pédagogique semestrielle : pour
chaque semestre, l’étudiant se prononce sur le choix des UE dont il va suivre les enseignements,
notamment dans les cas où la formation dispensée propose des éléments optionnels.

Les personnes en reprise d’études (ayant interrompu leur cursus pendant au moins un an) relèvent
soit du régime de la reprise d’études non financées soit du régime de la formation continue.

                                                  12
Les étudiants ayant interrompu leurs études supérieures depuis trois ans au moins bénéficient à
 nouveau du droit aux inscriptions annuelles (cf. points 2.A et 4.A).

 1.C) Principes de validation des enseignements crédités

     1.C)a Principes de validation des enseignements crédités

  Les unités d’enseignement peuvent être acquises selon deux modalités :
- par CAPITALISATION : lorsque l’UE est validée selon les critères définis ci-dessous pour chaque
  diplôme, les crédits associés sont définitivement obtenus ;
- par COMPENSATION : lorsque la note obtenue à l’UE ne permet pas la capitalisation, l’UE peut
  toutefois être compensée par les notes obtenues à d’autres unités d’enseignement du même semestre
  ou de la même année (cf. précisions infra). L’UE déficiente est alors déclarée acquise par
  compensation.

 Les modalités de contrôle des connaissances propres à chaque formation sont exposées en détail
 dans le niveau 3 : il appartient à chaque étudiant d’en prendre connaissance et de s’y reporter
 précisément.

 Les semestres sont construits pédagogiquement de manière à donner à l’étudiant la possibilité
 d’élaborer progressivement son projet de formation.

     1.C)b) Détermination de la mention obtenue au diplôme

 Elle se fait sur la base de la moyenne générale (MG) des années composant le diplôme, en première
 comme en deuxième session, selon les paliers suivants :
 *10 ≤MG
Dans cette perspective, trois types d’organisation du contrôle des connaissances sont possibles au
sein d’une UE :
    - les connaissances sont évaluées au seul moyen d’un contrôle terminal ;
    - les connaissances sont évaluées à l’issue d’une combinaison entre contrôle terminal et
        contrôle continu selon des pondérations fixées par la composante ;
    - les connaissances sont évaluées au moyen d’un contrôle continu intégral (CCI), pour la
        première session.

Lorsque le CCI est instauré, celui-ci se compose d’au moins trois épreuves réparties dans le semestre,
majoritairement organisées en présentiel. Aucune des épreuves organisées dans le cadre du CCI ne
peut représenter plus de 50 % de la note finale à l’enseignement concerné.

 2.B)b) Organisation des sessions d’examen

Quel que soit le type d’organisation du contrôle des connaissances retenu, deux sessions d’examens
sont proposées : les UE devant être réévaluées en seconde session seront celles qui n’auront été
acquises ni par capitalisation ni par compensation à l’issue de la première session. C’est la note de
seconde session qui prévaut dans tous les cas.

Pour les travaux pratiques ainsi que pour les UE et éléments constitutifs d’UE ayant fait l’objet d’un
contrôle continu partiel durant le semestre, l’opportunité de conserver ou non les notes de contrôle
continu de la session 1 pour la session 2 est laissée à l’appréciation de la composante.

2.B)c) Obligation d’assiduité

Les étudiants inscrits au titre d’une formation sont soumis à une obligation d’assiduité concernant la
présence aux travaux dirigés et/ou pratiques faisant partie du cursus. Toute dérogation éventuelle à
cette règle sera exercée dans des conditions fixées par la composante.

La présence à toutes les épreuves de session 1 est obligatoire (examens terminaux de fin de semestre
et épreuves de contrôle continu).

Tout étudiant concerné par la seconde session est tenu de se présenter aux épreuves des UE non
acquises en session 1 selon des modalités précisées par la composante. Dans le cas contraire, il sera
automatiquement déclaré « défaillant » à la seconde session, sans application des règles de
compensation précisées dans le paragraphe 2.C).

2.C) Critères de validation des connaissances appliqués dans l’établissement

    2.C)a) Validation de l’UE

Une UE est acquise par capitalisation dès lors que sa note est supérieure ou égale à 10/20.

Si l’UE comporte des éléments constitutifs, la note à l’UE est obtenue par calcul de la moyenne
pondérée des éléments qui la composent. Dans ce cas, les coefficients respectifs des éléments
constitutifs de l’UE sont précisés dans les dispositions particulières propres à la formation. Ces
éléments constitutifs sont également considérés comme définitivement validés, quelle que soit la note
attribuée à chacun d’eux dès lors que l’UE est capitalisée.

Les éléments constitutifs ne sont pas capitalisables ; la note supérieure ou égale à dix sur vingt pour
un élément constitutif au sein d’une UE non capitalisée ou non compensée peut néanmoins être
conservée entre la première et la seconde session d’une même année universitaire, dans des
conditions fixées par la composante.

                                                  14
Les UE se compensent entre elles au sein d’un même semestre (y compris stage) : lorsque la note à
l’UE est inférieure à 10/20 mais que l’étudiant a obtenu la moyenne au semestre, l’UE est alors validée
par compensation.

Toute UE obtenue, par capitalisation ou par compensation, l’est définitivement, sans possibilité de
renonciation.

    2.C)b) Validation du semestre et de l’année

La note du semestre est obtenue par calcul de la moyenne pondérée des UE qui le composent, à
laquelle s’ajoutent d’éventuels points de bonification (cf. paragraphe 4.).

Les crédits attribués à chaque UE sont utilisés comme coefficients pour le calcul des moyennes
générales au semestre, à l’année et au diplôme.

Le semestre est validé dès lors que sa note est supérieure ou égale à 10/20 : il est alors capitalisé. Si
la note au semestre est inférieure à 10/20, celui-ci peut être compensé par l’autre semestre du même
parcours de formation, comme suit :
  - les semestres 1 et 2 se compensent ;
  - les semestres 3 et 4 se compensent ;
  - les semestres 5 et 6 se compensent.

Les semestres relevant de niveaux différents ne peuvent se compenser entre eux à l’intérieur de la
licence.

Qu’il soit validé par capitalisation ou par compensation, un semestre acquis confère dans tous les cas
à l’étudiant les 30 crédits correspondants.

L’année est validée dès lors que la moyenne des deux semestres qui la composent est supérieure ou
égale à 10/20 (que les deux semestres soient capitalisés, ou que l’un d’entre eux soit compensé).

Seul un semestre précédemment capitalisé participe à la compensation, qui intervient à l’issue soit
du semestre impair soit du semestre pair.

Si deux semestres se compensent au sein d’une même année (au sens du point 2.C).b), les 60 crédits
annuels sont considérés comme acquis.

    2.C)c) Validation de la licence

La délivrance de la licence est subordonnée à la validation de chacune des trois années qui la
composent et entraîne l’obtention de 180 crédits. Les première, deuxième et troisième années de
licence ne se compensent pas entre elles. Une validation du diplôme par compensation entre les
niveaux annuels ne peut être prononcée que sur décision du jury.

Délivrance du DEUG :
Le Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG) peut être délivré sur demande expresse de
l’étudiant, dès lors que celui-ci a validé les première et deuxième années du diplôme de licence.

    2.C)d) Absence de note éliminatoire

Il n’existe aucune note éliminatoire au sein de la licence, qu’il s’agisse de la validation des éléments
constitutifs d’UE, de l’UE, du semestre, de l’année ou du diplôme.

                                                  15
2.D) Règles de progression

 Pour accéder à l’année supérieure, un étudiant doit avoir validé l’année en cours (obtention des 60
 crédits de L1 nécessaire pour passer en L2, obtention des 60 crédits de L2 nécessaire pour passer en
 L3). Dans le cas contraire, l’étudiant est déclaré ajourné.

  Néanmoins, et sur décision du jury, les aménagements suivants sont possibles, notamment à
  l’issue de la première session du semestre impair :
- un étudiant ajourné ayant acquis au moins 30 crédits sur les 60 crédits annuels peut être autorisé à
  présenter par anticipation certaines UE de l’année supérieure, dans une limite de 18 crédits. Il est
  alors déclaré ajourné redoublant (AJRE) ;
- un étudiant ajourné ayant acquis au moins 48 crédits sur les 60 qui constituent l’année peut être
  autorisé à s’inscrire dans l’année supérieure : il est alors déclaré ajourné autorisé à continuer (AJAC).

 La mise en œuvre effective de ces aménagements est possible à l’issue de la première session du
 semestre impair ou après la seconde session.

 L’accès à la troisième année de la licence n’est possible, sur décision de jury, que si l’étudiant a
 entièrement validé la première année et 48 ECTS de deuxième année.

     3. Dispositions spécifiques à la licence professionnelle

 3.A) Modalités d’inscription

 La licence professionnelle est un diplôme en un an, toutefois une inscription supplémentaire est
 possible sur décision de jury.

 3.B) Organisation et règles du contrôle des connaissances

 3.B)a) Organisation du contrôle des connaissances

 Les enseignements semestriels donnent lieu à une évaluation des acquis dont les modalités
 d’organisation relèvent du seul choix de la composante dans le respect de la réglementation.

 Dans cette perspective, trois types d’organisation du contrôle des connaissances sont possibles au
 sein d’une UE :
     - les connaissances sont évaluées au seul moyen d’un contrôle terminal ;
     - les connaissances sont évaluées à l’issue d’une combinaison entre contrôle terminal et
         contrôle continu selon des pondérations fixées par la composante ;
     - les connaissances sont évaluées au moyen d’un contrôle continu intégral (CCI) pour la
         première session.

 Lorsque le CCI est instauré, celui-ci se compose d’au moins trois épreuves réparties dans le semestre,
 majoritairement organisées en présentiel. Aucune des épreuves organisées dans le cadre du CCI ne
 peut représenter plus de 50 % de la note finale à l’enseignement concerné.

 3.B)b) Organisation des sessions d’examen

 Quel que soit le type d’organisation du contrôle des connaissances retenu, deux sessions d’examens
 sont proposées : les UE devant être réévaluées en seconde session seront celles qui n’auront été
 acquises ni par capitalisation ni par compensation ou dont l’étudiant n’aura pas choisi de conserver

                                                    16
la note supérieure ou égale à 8 (cf 3.C).a) à l’issue de la première session. C’est la note de seconde
 session qui prévaut dans tous les cas.

 Pour les travaux pratiques ainsi que pour les UE et éléments constitutifs d’UE ayant fait l’objet d’un
 contrôle continu partiel durant le semestre, l’opportunité de conserver ou non les notes de contrôle
 continu de la session 1 pour la session 2 est laissée à l’appréciation de la composante.

 3.B)c) Obligation d’assiduité

 Les étudiants inscrits au titre d’une formation sont soumis à une obligation d’assiduité concernant la
 présence aux travaux dirigés et/ou pratiques faisant partie du cursus. Toute dérogation éventuelle à
 cette règle sera exercée dans des conditions fixées par la composante.

 La présence à toutes les épreuves de session 1 est obligatoire (examens terminaux de fin de semestre
 et épreuves de contrôle continu).

 Tout étudiant concerné par la seconde session est tenu de se présenter aux épreuves des UE non
 acquises en session 1 selon des modalités précisées par la composante. Dans le cas contraire, il sera
 automatiquement déclaré « défaillant » à la seconde session, sans application des règles de
 compensation précisées dans le paragraphe 3.C).

 3.C) Critères de validation des connaissances appliqués dans l’établissement

     3.C)a) Validation de l’UE

 Une UE est acquise par capitalisation dès lors que sa note est supérieure ou égale à 10/20.

 Si l’UE comporte des éléments constitutifs, la note à l’UE est obtenue par calcul de la moyenne
 pondérée des éléments qui la composent. Dans ce cas, les coefficients respectifs des éléments
 constitutifs de l’UE sont précisés dans le niveau 3 des MCC propres à la formation dans un rapport de
 1 à 3. La compensation entre ces éléments constitutifs s’effectue sans note éliminatoire et ils sont
 considérés comme définitivement validés dès lors que l’UE est capitalisée.

 Les éléments constitutifs ne sont pas capitalisables ; la note supérieure ou égale à dix sur vingt pour
 un élément constitutif au sein d’une UE non capitalisée ou non compensée peut néanmoins être
 conservée entre la première et la seconde session d’une même année universitaire, dans des
 conditions fixées par la composante.

 Lorsque l’étudiant n’a pas satisfait au contrôle des connaissances et des aptitudes, il peut conserver,
 à sa demande, le bénéfice des unités d’enseignement pour lesquelles il a obtenu une note égale ou
 supérieure à 8 sur 20, pour la seconde session.

 Toute UE obtenue par capitalisation l’est définitivement, sans possibilité de renonciation.

     3.C)b) Validation de la licence professionnelle

 Les crédits affectés à chaque UE peuvent varier dans un rapport de 1 à 3 et sont utilisés comme
 coefficients pour le calcul des moyennes générales au bloc (projet tutoré et stage), et au diplôme.

  Toutefois, la licence professionnelle est décernée aux étudiants sous la double condition suivante :
- obtention d’une moyenne générale égale ou supérieure à 10 sur 20 à l’année,
  - obtention d’une moyenne pondérée égale ou supérieure à 10 sur 20 au bloc constitué du projet
  tutoré et du stage (pour autant ce bloc n’est pas capitalisable).

                                                   17
Il n’y a pas de possibilité de capitalisation du semestre.

     4. Dispositions spécifiques au master

 4.A) Modalités d’inscription

 Modalités générales :
 Le cursus conduisant au diplôme national de master est un cursus de quatre semestres qui repose sur
 un processus de recrutement à l'entrée dans le cursus.

 L’admission en master 1 :
     - dépend de la capacité d’accueil approuvée pour chaque mention de master par le conseil
         d’administration d’AMU,
     - est subordonnée, selon les formations, à un examen du dossier de l’étudiant et/ou à un
         entretien et/ou à une épreuve écrite et/ou à une épreuve orale.

 Les 180 crédits de la licence doivent être entièrement acquis par l’étudiant : aucun dispositif
 d’enjambement ou de passage anticipé au niveau M1 n’est autorisé si la licence n’est pas validée dans
 sa totalité.

 Le redoublement en master est possible, en première ou deuxième année, sur décision du jury.

 L'accès en deuxième année du diplôme national de master est de droit pour les étudiants qui ont
 validé la première année de la même mention de l’Université d’Aix-Marseille, et lorsque l’accès en
 première année de cette formation a été autorisé conformément aux capacités et modalités d’accueil
 approuvées par le conseil d’administration.

 Au sein de la mention, l’affectation de l’étudiant dans un parcours type est soumise à l’approbation du
 responsable de mention, après consultation des responsables de parcours concernés.

 Tout étudiant dont la candidature n’a pas été examinée à l’entrée du master 1 à l’Université d’Aix-
 Marseille ou souhaitant changer de mention verra sa candidature examinée pour son entrée en master
 2.

 Modalités particulières concernant les mentions de Droit :
 L’accès en première année de master des mentions de Droit est ouvert aux titulaires d’une licence
 dans le domaine compatible avec celui du master, à l’exception des mentions « Administration et
 liquidation d’entreprises en difficulté » et « Urbanisme et aménagement », qui entrent dans le cadre
 des modalités générales ci-dessus.

 L’accès au master 2 :
     - dépend des capacités d’accueil approuvées par le conseil d’administration d’AMU au niveau
         de chaque parcours type ;
     - est subordonné, selon les formations, à un examen du dossier de l’étudiant et/ou à un
         entretien et/ou à une épreuve écrite et/ou à une épreuve orale.

 4.B) Critères de validation des enseignements appliqués dans l’établissement

      4.B)a) Validation de l’UE

  Une UE est acquise :
- par capitalisation dès lors que sa note est supérieure ou égale à 10/20.

                                                    18
Si l’UE comporte des éléments constitutifs, la note à l’UE est obtenue par calcul de la moyenne
  pondérée des éléments qui la composent. Dans ce cas, les coefficients respectifs des éléments
  constitutifs de l’UE sont précisés dans le niveau 3 des MCC propres à la formation. Ces éléments
  constitutifs sont également considérés comme définitivement validés, quelle que soit la note attribuée
  à chacun d’eux dès lors que l’UE est capitalisée.
  - ou par compensation si le semestre est capitalisé.

  Une note-seuil de 8/20 est obligatoire pour les UE de langue vivante étrangère pour les publics
  étudiants non spécialistes.

  Par ailleurs, le niveau 2 ou 3 des MCC peut prévoir d’autre(s) note(s)-seuil(s) inférieure(s) à 10/20
  (hors dispositions réglementaires spécifiques), au-dessous desquelles la compensation à l’UE n’est
  pas possible. Ces seuils peuvent être appliqués au niveau de l’UE ou de l’élément constitutif d’UE.

  En outre, les éléments constitutifs ne sont pas capitalisables ; néanmoins, si deux sessions sont
  prévues, la note supérieure ou égale à dix sur vingt pour un élément constitutif au sein d’une UE non
  capitalisée ou non compensée peut être conservée entre la première et la seconde session d’une
  même année universitaire, dans des conditions fixées par la composante.

  Toute UE obtenue, par capitalisation ou par compensation, l’est définitivement, sans possibilité de
  renonciation.

      4.B)b) Validation du semestre et de l’année

  Les crédits attribués à chaque UE sont utilisés comme coefficients pour le calcul des moyennes
  générales au semestre, à l’année et au diplôme.

  Les UE se compensent entre elles au sein d’un même semestre. Celui-ci est validé par capitalisation
  si la note semestrielle obtenue est supérieure ou égale à 10/20, sous réserve que les notes d’UE ou
  d’ECUE participant au calcul de cette note semestrielle soient supérieures ou égales aux éventuels
  seuils fixés (cf. 4.B)a).

  En master 1
  Pour la validation du master, deux formules, exclusives l’une de l’autre, sont possibles :
* soit, les semestres se compensent entre eux pour la validation de l’année et l’évaluation des
  connaissances est effectuée sur une session unique.
* soit, les semestres ne se compensent pas et l’évaluation des connaissances est effectuée sur deux
  sessions.

  Un semestre ne peut donc être validé par compensation que dans les conditions cumulatives
  suivantes :
      -   dans le seul cadre d’une année de M1 organisée sur une session unique ;
      -   si la note obtenue par calcul de la moyenne des deux semestres de l’année est supérieure
          ou égale à 10/20 ;
      -   si les notes d’UE ou d’ECUE participant au calcul de cette note semestrielle sont supérieures
          ou égales aux éventuels seuils fixés.

  En cas de mutualisation d’enseignements entre mentions, celles-ci doivent opter pour la même
  modalité (compensation ou deux sessions).

  En master 2, les semestres ne se compensent pas et l’évaluation des connaissances est effectuée sur
  une session unique.

                                                    19
Vous pouvez aussi lire