PLAN D'ACTION 2019 - GIP Emploi Roissy

 
PLAN D’ACTION 2019

Ambition générale
Ce plan d’action, synthèse des différentes feuilles de route des groupes de travail animés par le
groupement et ses partenaires, se veut le reflet de l’action 2019. Avec une ambition renouvelée de
développer des actions nouvelles, poursuivre les démarches enclenchées et développer des projets
innovants au service du Grand Roissy Le Bourget et de ses acteurs. Les actions d’animation territoriale
ne sont pas inscrites dans cette feuille de route mais sous-tendent l’ensemble des travaux, portés dans
le cadre de groupes de travail multi partenariaux.

  I.      POLE ATTRACTIVITE ET OBSERVATION
Le pôle attractivité et observation est en charge de la promotion à l’international du territoire. A
travers l’animation de groupes de travail partenariaux des acteurs de l’attractivité sur le bassin
d’emploi et partage de l’analyse territoriale.

Cette connaissance du territoire est portée par un groupe de travail dédié, qui réunit les compétences
de différents acteurs régionaux et territoriaux pour partager les données et fournir une analyse fine
des enjeux du territoire. Enfin, ce pôle travaille sur l’évolution du territoire à court et moyen terme en
lien avec les grands projets et l’évolution des compétences.

    A. Observation :
Cette activité se décline en deux grandes parties : l’analyse et le partage de la connaissance sur le
bassin d’emploi aujourd’hui et l’analyse prospective des enjeux Ressources Humaines à 5 et 10 ans
pour le territoire.

       1. Partage de l’analyse du territoire
Deux productions ont été réalisées en 2018 pour être proposées en 2019 aux acteurs du territoire :

    •     Chiffres clés du GRLB : Un outil de synthèse présentant les principaux chiffres de ce territoire :
          grands indicateurs sur le territoire et ses filières principales pour partager les données et les
          informations à connaitre auprès des acteurs du territoire,
    •     Portraits du Grand Roissy – Le Bourget : Une analyse plus détaillée du territoire avec à la fois
          des données quantitatives et un éclairage qualitatif permettant d’aller au-delà des données
          pour expliquer les grands enjeux du bassin d’emploi. Un focus a été fait sur les filières
          transport- logistique et hôtellerie -restauration.

Ces deux productions seront diffusées en janvier 2019, expliquées et partagées pour que les acteurs
puissent se les approprier. Ce travail nourrira le développement d’un outil territorial basé sur des outils
régionaux. Il permettra d’avoir en continu une information fiable, à jour et facilement appréhendable
pour connaitre ce territoire.

                                                                                                   1 sur 11
Observatoire dynamique
Suite aux travaux de préparation réalisés en 2018 et au financement du Programme d’Investissement
d’Avenir sur le projet Hub Compétences, la réalisation des principaux modules de l’observatoire
dynamique aura lieu en 2019, à partir des outils régionaux. Un travail commun sera mené entre le
groupement, Défi métiers et la Région IDF pour construire des outils pertinents à destination des
acteurs du territoire et intégrés dans les outils des bassins d’emploi. Le travail de réalisation sera confié
à des structures extérieures.

Le Grand Roissy Le Bourget, se positionne ainsi de plus en plus comme bassin d’emploi
d’expérimentation permettant à ses acteurs de bénéficier d’outils innovants.

     2. Prospective
Axe de travail important de 2018, l’analyse prospective livrera des premiers éléments quantitatifs et
qualitatifs sur le premier semestre 2019. Il s’agit, au regard de deux grands projets de ce territoire,
d’anticiper les besoins en compétences et la capacité à former les personnes au regard des besoins à
5 et 10 ans.

Terminal 4 aéroport Paris CDG
L’analyse porte sur les phases de construction et d’exploitation. Sur la phase de construction, il s’agit
d’identifier, les besoins de recrutement récurrents et l’évolution des métiers du Bâtiment et des
Travaux Publics. Deux sujets en particulier feront l’objet d’analyses complémentaires : les besoins liés
aux clauses d’insertion (quel impact en matière de besoin RH ?) et la concurrence avec les autres
projets sur le territoire et l’Île-de-France sur la même période.

EuropaCity
Au regard de l’évolution du planning de ce projet, l’enjeu est de pouvoir anticiper au maximum les
besoins en recrutement permettant la construction et ensuite l’exploitation du projet. Centré sur les
métiers de la relation client mais également sur d’autres métiers en tension, le travail qui sera effectué
en 2019 sera focalisé sur les besoins de recrutement et de compétences et la capacité du territoire à y
répondre.

Un accent sera mis sur le partenariat universitaire pour compléter les analyses par un travail de
recherche complémentaire permettant de s’assurer d’avoir identifié tous les scénarios et permettant
un travail plus fin sur la méthodologie.

     3. Analyses filières
Ces travaux permettront d’identifier les évolutions des emplois sur des filières déjà présentes sur le
territoire. L’idée est de produire des notes de synthèse permettant de confronter et partager les
données sur l’évolution des emplois et des compétences pour travailler sur des plans d’action de
préparation des salariés et des demandeurs d’emploi aux recrutements de demain sur ces filières.

     4. Cartographie
Au regard des enjeux de représentation cartographique, le groupe de travail observatoire fera un focus
sur les informations cartographiques disponibles. Il s’agira à la fois de construire des cartes et de
partager les informations nécessaires à leur construction. Plusieurs arbitrages seront ainsi soumis à
l’Assemblée générale du groupement concernant la mise à jour des informations du territoire (nombre
de projets, périmètre de représentation…).

                                                                                                    2 sur 11
B. Attractivité
La feuille de route attractivité est, à ce stade, une version préliminaire, le groupe de travail permettant
de la valider et de la coconstruire n’ayant pas eu l’occasion de se réunir sur la fin de l’année 2018.
Basée sur les réalisations de l’alliance Hubstart pour s’inscrire dans la continuité, la feuille de route
2019 se veut ambitieuse et innovante pour construire de nouvelles actions dans le cadre de
partenariats établis ou nouveaux.

    1. Chantier marketing
Plusieurs enjeux sont à relever, sur la base de la démarche initiée et portée par l’alliance Hubstart et
au regard du repositionnement des acteurs sur l’attractivité depuis la loi NOTRe. Ce travail est porté
au niveau régional par Paris Région Entreprises et animé sur le territoire par différents partenaires
dans le cadre du groupe de travail attractivité.

Argumentaire général
Véritable pierre angulaire du travail sur l’attractivité, l’argumentaire est le chantier principal à finaliser.
Il s’agit de synthétiser, sur le format régional, les principaux éléments du positionnement du bassin
d’attractivité. L’enjeu est de disposer d’un ensemble de visuels communs permettant de passer un
même message lorsque l’on parle du territoire à des acteurs internationaux.

Ce travail, déjà amorcé en 2018, sera finalisé sur le premier trimestre 2019.

Argumentaires filières
Déclinaison de l’argumentaire général, les argumentaires filières permettent de présenter les points
forts du bassin d’attractivité sur nos filières cibles. Ces deux argumentaires combinés permettront à
Paris Région Entreprises de présenter le territoire, en quelques visuels et messages percutants, lors de
demande d’implantation.

Ces travaux seront construits et partagés avec l’ensemble des acteurs de l’attractivité qui souhaitent
travailler ensemble pour une diffusion commune et ainsi améliorer la lisibilité du territoire à
l’international.

    2. Chantier communication
Ce chantier est devenu prioritaire au vu de l’importance de la communication en matière de
développement de la notoriété du territoire à l’international. Il s’agit d’investir dans la production
d’outils de communication modernes et présentant efficacement le territoire et ses acteurs à des
acteurs internationaux.

Charte graphique
Au vu des éléments du chantier sur l’argumentaire général et du besoin d’actualisation de la charte
graphique, un travail sera fait autour de ce sujet sur le premier semestre 2019 afin de disposer d’une
charte graphique actualisée et plus simple à partager entre les acteurs.

Visuels
Les principaux visuels sont à revoir dans le cadre de cette charte graphique actualisée et au regard de
l’expression des besoins portée à l’échelle régionale pour la démarche d’attractivité de la Région.

                                                                                                      3 sur 11
Digital
Un retard important a été pris au regard des autres territoires aéroportuaires en matière de présence
sur le digital (outil principal de notoriété et de promotion internationale). Il s’agit là de construire de
nouveaux outils digitaux (site internet, présence sur les réseaux sociaux, animation de communauté
en ligne) permettant de rattraper ce retard.

Au-delà de la construction de ces outils il s’agit également de les animer.

    3. Animation de la notoriété à l’international
Portée par la dynamique de l’alliance Hubstart, la notoriété du territoire en termes d’animation
partenariale est reconnue à l’international. L’enjeu pour 2019 est de développer cette notoriété au
service de rencontres business pour les acteurs de l’attractivité et les entreprises du territoire.

Salons
Une stratégie salon renouvelée sera mise en place afin de déterminer pour l’ensemble des salons
recensés (salons en France d’envergure internationale sur nos filières principales (exemple SITL ou Le
Bourget) ou inter filière (exemple SIMI ou MIPIM)). L’enjeu est de déterminer l’offre de service
proposée par l’ensemble des partenaires de l’attractivité et de mieux connaitre les stratégies des
autres territoires sur ces salons. Trois types d’action sont envisagés : présence avec stand, animation
de conférence (avec ou sans stand), présence d’un membre du groupe de travail pour étudier le
marché.

Conférences
A partir de la présence de l’alliance Hubstart (en particulier animée par le Groupe ADP) sur les
conférences internationales, l’objectif est de recenser les conférences les plus pertinentes (dans
lesquelles nous sommes déjà représentés ou non) pour construire une véritable stratégie de présence
sur les conférences internationales.

A partir des travaux des chantiers marketing et communication, 2019 verra un appui important pour
la construction d’éléments visuels présentés par les partenaires de l’alliance sur les conférences.

Sustainable Airport Areas International Seminar
La neuvième édition de ce séminaire se tiendra en 2019 à Atlanta dans le cadre d’un nouveau cycle de
séminaires qui se déplaceront beaucoup plus à l’étranger. Véritable étendard de la promotion de ce
territoire et du réseau d’acteurs experts permettant d’accompagner des investisseurs, l’objectif est de
renforcer cette démarche par la construction de plusieurs événements autour. Dans la même
dynamique, initiée en 2018 sur les rencontres bilatérales et dans une optique de rencontres business,
l’objectif de l’édition 2019 sera de porter un message d’innovation et de favoriser les rencontres entre
entreprises sur les territoires aéroportuaires.

Il s’agit donc, dès 2019, d’initier un nouveau format de partenariat avec nos partenaires internationaux
pour appuyer notre démarche de visibilité à l’international et d’obtenir des résultats en termes
d’implantation plus rapidement mesurables.

    4. Déclinaison des Memorandum Of Understanding (MOU : lettres d’intention en vue
       d’un programme d’action commun)
A partir des MOU signés en 2017 et 2018, l’objectif sera, en 2019, de décliner des feuilles de route
permettant de réaliser des actions opérationnelles sur :

                                                                                                  4 sur 11
•    Des échanges de pratiques en matière de développement de territoire aéroportuaire,
    •    Des partenariats d’échanges de start-up
    •    Des échanges sur les enjeux RH (échanges de candidats par exemple sur le modèle du dispositif
         Envol Pro, échanges d’outils…)

L’idée est de mettre en œuvre ces feuilles de route dès le second semestre 2019.

    5. Accueil de délégations
Au regard de l’évolution des acteurs sur le champ de l’attractivité et le besoin régulier d’accueillir des
délégations étrangères, un travail d’actualisation du processus et des outils de l’accueil sera réalisé en
2019. Ce travail s’attachera notamment à l’animation du réseau de partenaires permettant l’accueil et
la présentation du territoire ainsi qu’au développement de nouveaux services améliorant la qualité de
l’accueil.

    6. Projet DREAAM
Le groupement ayant obtenu en 2018 un financement dans le cadre d’un partenariat stratégique
Erasmus +, nous animons une démarche entre 7 territoires aéroportuaires et un réseau européen de
territoire aéroportuaires sur l’attractivité des emplois sur ces territoires. Cette démarche européenne
nous permet à la fois d’échanger des bonnes pratiques sur les enjeux emplois mais également de
construire un partenariat de places aéroportuaires qui ont l’habitude de travailler ensemble. Le dernier
objectif de ce projet est de construire une réponse à un appel à projet européen pour construire un
outil commun permettant la promotion de la diversité des emplois et l’adéquation des compétences.

 II.     POLE ORIENTATION ET ENTREPRISES
Ce pôle porte deux démarches territoriales complémentaires qui verront de fortes évolutions en 2019,
à la fois sur la Cité des Métiers qui rentre dans une phase opérationnelle dès le premier semestre et
sur le HUB Entreprises qui évoluera fortement dans sa nouvelle composition.

    A. Cité des métiers
Le projet de Cité des métiers va s’appuyer sur plusieurs axes d’action :

       1. Développement des partenariats et offre de service
A partir du label projet obtenu en octobre 2018, il s’agit maintenant de développer et d’expérimenter
une offre de service basée sur la mutualisation et la valorisation des actions des professionnels de
l’orientation tout au long de la vie. L’année 2019 sera donc centrée sur le développement de nouveaux
partenariats, la contractualisation des partenariats existants avec le souhait d’intégrer plus fortement
les entreprises dans la démarche de Cité des Métiers du Grand Roissy Le Bourget.

       2. Mise en place d’une Cité des Métiers itinérante
En parallèle au développement de l’offre de service sur le site d’Aulnay-sous-Bois, une cité des métiers
itinérante se déplacera sur les territoires pour créer des événements avec nos partenaires locaux sur
les métiers du territoire. Il s’agit à la fois de faire la promotion des besoins de recrutement 2019 mais
également d’expérimenter le travail partenarial d’une cité des métiers.

Cette cité des métiers itinérante aura plusieurs modalités :

                                                                                                 5 sur 11
•   appui à des événements locaux types salons de recrutement pour faire la promotion des
        métiers en amont de la rencontre avec les entreprises,
    •   espace de coaching avec des entreprises pour appuyer le travail réalisé dans les structures
        d’accompagnement…

Et cela pourra prendre la forme de Cité des Métiers éphémère : toute l’offre de service d’une cité des
métiers avec ses pôles conseils mais sur un temps limité à un événement (salon sur une filière par
exemple).

    3. Aménagement d’un lieu phare
A partir de l’étude d’aménagement réalisée par le Groupe ADP et en relation avec les partenaires qui
s’engagent dans la démarche de Cité des métiers, 2019 sera l’année de dépôt des différents dossiers
pour les travaux et la conception de l’aménagement des locaux au regard de l’usage innovant porté
par le partenariat territorial.

Il s’agit de construire et aménager un lieu innovant permettant de faire de l’orientation basée sur des
échanges humains et utilisant les nouvelles technologies. Un partenariat avec les universités sera
également recherché pour concevoir ces lieux dans cette optique d’usage sans barrière entre les
professionnels et les visiteurs.

    B. HUB Entreprises
Le projet HUB Entreprises arrive à la fin de la première expérimentation en décembre 2018. Il s’agit de
construire une évolution de ce projet qui a permis de rencontrer et d’orienter plus de 400 TPE/PME du
territoire entre 2017 et 2018.

    1. Recherche de financement et validation du projet
Suite aux travaux initiés lors du dépôt d’un pré-dossier de demande de financement FSE et à tout le
travail de reconstruction de l’offre de service avec les EPCI compétents sur le sujet de
l’accompagnement entreprise, l’objectif est de valider sur le premier trimestre 2019 le modèle et le
financement de la V2 du HUB Entreprises.

Cette nouvelle version s’appuiera sur une offre de service à l’échelle du bassin d’emploi déclinée sur
les deux EPCI : l’EPT Paris Terres d’Envol et la CA Roissy Pays de France. Une équipe de 4 chargés de
relation entreprise, salariés du groupement et hébergés par les EPCI travaillera sur les diagnostics
individuels en faisant un focus sur le suivi de l’accompagnement suite aux diagnostics et la mise en
relation des entreprises sur plusieurs mois.

Ce travail sera coordonné par le GIP Emploi Roissy et permettra également l’émergence d’actions
collectives à l’échelle du bassin d’emploi ou par déclinaison sur chaque territoire.

    2. Mise en œuvre du nouveau projet HUB Entreprises
Si le projet est validé par les instances du groupement et des deux territoires ainsi que son
financement, la mise en œuvre du projet pourra être faite à partir du deuxième trimestre 2019 jusqu’à
fin décembre 2020.

Il s’agira à la fois de capitaliser sur l’expérience de la première version et la marque HUB Entreprises
mais également de reconstruire des méthodologies de travail et un partenariat permettant également
de rencontrer 350 entreprises sur 1,7 ans.

                                                                                               6 sur 11
III.      POLE EMPLOI – FORMATION
Ce pôle, historiquement le premier développé dans le cadre du groupement voit son activité s’accroître
fortement en 2019 en particulier en lien avec le groupe de travail emploi formation et le projet Hub
Compétences, lauréat du programme d’investissement d’avenir.

    A. Groupe de travail Emploi – Formation
Ce groupe de travail, co-animé par le groupement et la région IDF, rassemble les acteurs de l’emploi
et de la formation du territoire autour des enjeux de recrutement et d’adaptation de la formation.
Dans la lignée du travail initié en 2016 de partenariat avec le Campus des métiers et des qualifications,
l’idée est de construire des parcours innovants permettant aux habitants d’accéder à l’offre de
formation et d’adapter l’offre de formation aux besoins du territoire.

Ce travail se voit renforcé en 2019 par un partenariat avec Pôle emploi renforcé au regard de
l’ensemble des actions déjà réalisées en commun en 2018 et le souhait d’étoffer notre partenariat.

       1. Filière Hôtellerie – Restauration
Une feuille de route a été construite avec les membres de ce groupe co-animé avec la maison de
l’emploi Roissy Pays de France et en lien avec le club des DRH de l’association des hôteliers du Grand
Roissy.

Cette feuille de route s’attache, à la fois à construire un plan d’action de cette filière toute l’année,
mais également à revoir les modalités des événements emploi permettant d’améliorer les résultats
recrutement pour chaque rencontre avec des candidats du territoire.

Cette filière a également développé pour 2019 de nouvelles expérimentations dans le cadre d’Envol
Pro avec un parcours sécurisé pour les métiers de réceptionniste et de service, mais également dans
le cadre de nouvelles actions de formation proactive.

       2. Filière Logistique – Transport
Ce groupe de travail, coanimé par le Campus des Métiers et des Qualifications, a également construit
une feuille de route avec en point d’orgue un projet de semaine de la logistique en avril 2019. Il s’agit
de construire des actions de formation, de promotion des métiers et de recrutement permettant aux
habitants du territoire d’accéder à l’offre d’emploi de la filière principale du territoire en termes
d’emploi.

       3. Filière Services Aéroportuaires
De la même façon ce groupe de travail co-animé par Planet Airport a construit une feuille de route qui
commence dès janvier 2019 par un événement recrutement sur les métiers de la sûreté et la police
aux frontières.

Il s’agit également de préparer les structures d’accompagnement et ainsi permettre aux habitants de
mieux connaitre les besoins des entreprises, les solutions de formation, et de fédérer les efforts de
chaque structure et des entreprises.

                                                                                                7 sur 11
B. Alternance
Dans la continuité des actions animées par le développeur de l’apprentissage territorial du bassin
d’emploi financé par la Région, il s’agit de construire des actions permettant le développement de
l’alternance et en particulier l’apprentissage sur le territoire.

    1. En amont de l’alternance
Dans la lignée des annonces gouvernementales sur les expérimentations en amont de de
l’apprentissage dans le cadre d’un PIC dédié et de l’évolution du rôle des Centre de Formation des
Apprentis (différentes réformes en cours), une première réunion a eu lieu en novembre 2018
permettant d’identifier des axes de développement des actions de formation en amont de l’alternance
innovantes. Deux modalités sont à l’étude, le partenariat ???des projets portés par les acteurs du
territoire et la création d’un projet innovant rassemblant des partenaires dans un consortium dédié.

    2. Développement de l’alternance
Le développement de l’alternance passe par différentes actions en partenariat avec les 3 développeurs
de l’apprentissage territorial sur les 3 départements. Il s’agit à la fois de promouvoir l’alternance
auprès des entreprises, de favoriser les rencontres entre CFA et entreprises lors d’événements dédiés,
et de créer des solutions innovantes favorisant l’accès des habitants du territoire aux offres en
alternance.

La reprise du groupe de travail alternance au premier trimestre 2019 permettra d’affiner la feuille de
route sur ce point en lien avec 3 temps forts : la période de recrutement des CFA à partir de mars, puis
les périodes de mai à juillet de recrutement entreprises et enfin les places disponibles avec contrat de
septembre à novembre.

    3. Suite à l’alternance
Dans la continuité du partenariat avec Air France et le groupe ADP, l’idée est de proposer une offre de
service partenariale pour sécuriser les parcours après une période en alternance sur le territoire dans
ces deux grands groupes.

Un partenariat a été fait en 2018 avec Orly pour dupliquer les événements sur ce territoire. Il sera
reconduit en 2019.

    4. Mobilité sans permis (porté par Papa Charlie)
Dans le cadre du projet Hub Compétences, une action portée par Papa Charlie a permis à cette
association d’acheter une flotte de véhicules sans permis pour les candidats n’ayant pas de moyen de
locomotion afin de faire sauter ce frein à l’accès à l’apprentissage.

L’année 2019 sera donc l’année de développement/promotion de cette offre et permettra de faire un
premier bilan de cette opération.

    5. Actions nouvelles alternance (portées par Planet Airport)
A la suite d’une première expérimentation de Préparation Opérationnelle à l’Emploi utilisant la
démarche proactive, il s’agit en 2019 de construire des actions innovantes, toujours dans le cadre du
projet Hub Compétences, favorisant l’implication des tuteurs en CFA/organisme de formation, des
apprenants et des entreprises ensemble. Ces actions prennent la forme de nouveaux modules de
formation et d’expérimentation dans le cadre de Préparations Opérationnelles à l’Emploi Collectives
par exemple, suivies de formations métiers en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

                                                                                               8 sur 11
C. Langues et mobilités
Ce groupe de travail pilotait en 2018 uniquement le projet Envol Pro et développe aujourd’hui une
offre de service plus large en matière de mobilité au regard des partenariats internationaux
développés dans l’attractivité.

      1. Envol Pro
La version 2 de ce projet a été déposée et financée en 2018 pour une mise en œuvre en 2018 – 2019
et 2020. Ce sont ainsi environ 70 candidats qui bénéficieront d’une période de mobilité avec beaucoup
de départs liés à une filière et un parcours sécurisé vers l’emploi.

Parcours classiques
Le comité de pilotage du projet a souhaité conserver des périodes de mobilités classiques permettant
à des candidats de bénéficier d’opportunités professionnelles en dehors de filières engagées dans la
démarche et favorisant le recrutement de plusieurs types de candidats. Une trentaine de places sont
réservées sur ce type de parcours.

Parcours filières
Une majorité de parcours sont aujourd’hui construits avec des entreprises qui s’engagent sur les
recrutements à l’issue du parcours de mobilité. Il s’agit par exemple de parcours dans les métiers de
l’escale ou de PNC ou dans l’hôtellerie… avec une sélection réalisée en commun entre les entreprises,
les structures de formation et les structures d’accompagnement qui composent ensemble le jury. Les
candidats entrent ensuite dans un parcours de 4 à 6 mois permettant d’obtenir un contrat (CDI, CDD,
contrat de professionnalisation, apprentissage…).

Appui aux démarches de mobilité
De plus en plus de structures souhaitent un accompagnement à leur démarche de développement de
la mobilité et le projet Envol Pro ainsi que le groupement sont aujourd’hui reconnus comme des
acteurs performants de ce type de programme. Dans le cadre de nos engagements européens, nous
avons un axe de travail sur le développement de la mobilité en France, qui nous amène à accompagner
certaines démarches sur le territoire, favorisant l’émergence de solutions de mobilité.

      2. Autres mobilités linguistiques
Dans le cadre des feuilles de route en cours de réalisation avec les partenaires de l’attractivité deux
territoire ressortent pour des expérimentations de mobilités hors Europe.

USA
Une expérimentation pourrait voir le jour à Atlanta sur le dernier trimestre 2019 en fonction de
l’obtention de financement sur ce projet permettant à des habitants du territoire de bénéficier d’une
mobilité sur le premier territoire aéroportuaire mondial en matière de trafic passager.

Chine
Dans la lignée des échanges bilatéraux lors du séminaire international SAA de 2018, les discussions ont
porté sur les échanges de candidats dans le cadre de programme de mobilité. Au vu des particularités
de la Chine, 2019 permettra d’étudier la faisabilité de ce type de programme avec un territoire
aéroportuaire en cours de développement qui est celui du sud de Pékin et le nouvel aéroport qui
ouvrira en octobre 2019 (100 millions de passagers en cible).

                                                                                              9 sur 11
D. Développement de nouvelles formations
Dans le cadre du projet Hub Compétences, un travail a été réalisé en 2018 de conception des besoins
en matière de formation immersive qui va se décliner en 2019 par la mise en œuvre de solutions
innovantes.

     1. Plateforme de réalité virtuelle
Un marché pour le développement d’un plateau technique de réalité virtuelle sera ainsi lancé
permettant aux organismes de formation du consortium d’expérimenter cette solution immersive et
de développer de nouveaux contenus pédagogiques en lien avec l’université Paris 8.

     2. Développement d’un learning lab
Un learning lab sera également développé, permettant d’avoir l’espace de conception de ces modules
pédagogiques et favorisant l’expérimentation de solutions innovantes en matière de formation. Un
partenariat avec l’Université de Cergy-Pontoise qui a développé une expertise sur le sujet est en cours
de discussion et pourrait aboutir sur le premier trimestre 2019.

     3. Expérimentations de formation
L’objectif, dans le cadre de ce projet, est d’expérimenter de nouvelles méthodes pédagogiques pour
les métiers de la relation client via les outils développés. Ces formations pourraient être expérimentées
sur le dernier trimestre 2019.

    E. Ingénie d’insertion
Ce nouveau volet d’action est issu de la réflexion partenariale autour des enjeux liés à l’insertion
professionnelle sur le territoire pour les publics les plus éloignés de l’emploi. De nombreuses actions
et structures travaillent déjà sur ce sujet. L’objectif est d’identifier les actions innovantes et les
partenariats qui font sens à l’échelle du bassin d’emploi pour accompagner ce public en lien avec les
besoins des entreprises.

5 thèmes seront défrichés sur le premier semestre 2019 dans le cadre de groupes de travail multi
partenariaux :

     1. Cartographie de l’offre d’accompagnement
L’idée de ce premier sujet est d’identifier sur le territoire, à partir des travaux qui existent par
département et intercommunalités, l’ensemble des acteurs présents sur le champ de l’insertion, leurs
périmètres d’intervention et leurs actions.

     2. Identification des besoins sur les clauses d’insertion liées aux projets de l’aéroport
L’enjeu est double : à la fois bien identifier et rendre visible les besoins sur l’aéroport liés aux clauses
d’insertion, en partenariat avec les différents acteurs sur les 3 départements. Les enjeux de
coordination interdépartementale sur ce territoire sont très importants car les projets situés sur
l’aéroport se font à la confluence des 3 départements d’emprise.

     3. Nouvelles méthodes d’accompagnement
Un travail de benchmarking est à construire pour identifier les méthodes innovantes et performances
d’accompagnement qui pourraient être développées sur le territoire.

                                                                                                  10 sur 11
4. Appel à projet 100% inclusion
Cet appel à projet structurant pourrait faire l’objet de plusieurs réponses sur le territoire. L’objectif est
d’appuyer ces démarches et d’en assurer la complémentarité. Cet appel à projet est identifié comme
stratégique car permettant de financer des actions nouvelles, de grande ampleur sur un enjeu majeur
du Grand Roissy Le Bourget.

     5. Animation de l’offre de formation
La Région développe de nouvelles offres de formation en lien avec les besoins des filières. Il s’agit là
de mener des démarches concertées avec les acteurs de l’insertion du territoire, afin d’apporter un
éclairage sur les besoins en matière d’offre de formation, pour l’adapter au public le plus éloigné de
l’emploi.

                                                                                                   11 sur 11
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler