VACANCES ACTIVES EN FAVEUR DE L'ENVIRONNEMENT, 2019

 
CONTINUER À LIRE
VACANCES ACTIVES EN FAVEUR DE L’ENVIRONNEMENT, 2019

Pro Natura a été fondée en 1909 dans le but de financer la        La Fondation Actions Environnement est la plus importante
création du Parc national suisse en Engadine. Aujourd’hui,        organisation de chantiers bénévoles pour jeunes et adultes
l’association gère environ 700 réserves naturelles sur            en Suisse. Créée en 1976, elle organise depuis des
tout le territoire suisse. Néanmoins, la protection de la         interventions en pleine nature pour des classes d’écoles,
nature moderne ne se limite pas aux seules réserves               des adultes et des civilistes. Grâce à ses interventions,
naturelles. Pro Natura promeut la biodiversité à l’échelle        la fondation sensibilise les participantes et participants
nationale, conformément à sa devise « Agir pour la nature,        au respect de la nature, protège des zones naturelles
partout ! ». Elle prête une voix forte à la nature dans les       menacées, veille à l’entretien de paysages culturels et
secteurs public et politique. En tant qu’organisation à but non   apporte de l’aide à des régions défavorisées. Elle a ses
lucratif, Pro Natura est neutre aux niveaux confessionnel         bureaux à Berne.
et politique, mais elle prend parti pour la nature, le paysage
et l’environnement. Pro Natura veut susciter l’amour de la        Depuis la création de la Fondation Actions Environnement,
nature dans le cœur des gens, que ce soit dans les Centres        quelque 115’000 élèves, particuliers et civilistes ont
nature de Champ-Pittet (VD) et d’Aletsch (VS) ou dans la          effectué plus de 4 millions d’heures de travail bénévole.
trentaine de groupes Jeunes+Nature. Plus de 160’000               Pour remplir ses multiples missions, la Fondation Actions
membres soutiennent Pro Natura, 3’000 personnes                   Environnement compte sur certaines prestations facturées
donnent de leur temps en tant que bénévoles, épaulées             mais aussi sur les dons privés et les contributions du
par 150 professionnels salariés.                                  secteur public (Confédération, cantons et communes).

Pro Natura – Agir pour la nature, partout !

INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES.                                     INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES.
Pro Natura, case postale, 4018 Bâle                               Fondation Actions Environnement, Brunnmattstrasse
Téléphone 061 317 91 91, mailbox@pronatura.ch,                    15, 3007 Berne, Téléphone +41 31 380 50 60,
www.pronatura.ch                                                  fewo@umwelteinsatz.ch, www.umwelteinsatz.ch
DES VACANCES DIFFÉRENTES.
    Le plaisir d’être en pleine nature peut être couplé à une
    activité en faveur de l’environnement. Pro Natura et
    la Fondation Actions Environnement vous offrent des
    camps-nature d’une semaine dans quelques-unes des
    plus belles régions de Suisse.

S’ENGAGER POUR LA NATURE.
    Les sites protégés doivent aussi être entretenus. On aime la nature si on la comprend, et on la
    comprend si on l’aime. Les camps organisés par Pro Natura en collaboration avec la Fondation Actions
    Environnement, présentent la possibilité d’apprendre à mieux connaître la nature et de s’engager
    concrètement en sa faveur.

ENTRETENIR LA NATURE: UNE NÉCESSITÉ?
    Autrefois, le paysan récoltait modestement le foin aromatique de ses prés maigres; il appréciait les laîches
    et les joncs des marais comme litière pour le bétail; dans les haies brise-vent, il coupait régulièrement
    du bois de feu, des échalas ou de l’osier pour ses corbeilles. Ces modes d’exploitation traditionnels ont
    contribué à conserver des milieux riches en espèces pendant des siècles. Sans interventions humaines
    régulières, ces associations végétales suivraient leur évolution normale et redeviendraient finalement
    des forêts de composition stable. Aujourd’hui, le nombre d’agriculteurs a fortement diminué; ils doivent
    travailler leurs terres de façon rationnelle et suivant un rythme accéléré. Les zones à rendement faible
    et qui demandent en plus un travail intense sont donc vouées à l’abandon. Pour que la diversité et
    l’équilibre biologiques puissent être maintenus dans ces endroits, l’intervention des protecteurs de la
    nature et l’aide de bénévoles sont indispensables.

LE COÛT.
    Oui, c’est vrai! Vous travaillerez gratuitement en faveur de l’environnement et, de plus, il vous faudra payer
    quelque chose. Non, notre but n’est pas de nous enrichir! Mais rien que la préparation, l’organisation
    et l’encadrement des chantiers nous coûtent très cher. C’est pourquoi nous sommes obligés de vous
    demander une participation, afin que le nombre de chantiers organisés par nos soins en faveur de la
    nature soit aussi grand que possible. Si toutefois le prix demandé dépasse votre budget, renseignez-
    vous sur une éventuelle réduction.
    L’insciption, pour une semaine, coûte Fr. 270.– (jeunes en formation: Fr. 170.–). Réduction de Fr. 50.–
    accordée aux membres de Pro Natura et aux grands donateurs de la FAE (dès 500.- de don). Ce prix
    comprend le logement en dortoir ou en chambre à plusieurs lits, la nourriture et l’encadrement. Le
    voyage aller-retour est à la charge des participants. Age minimum: 18 ans.

CONDITIONS.
    Les participants inscrits recevront une confirmation accompagnée d’une facture et d’un bulletin de
    versement. Prière de ne pas envoyer d’argent lors de l’inscription. En cas de dédite après confirmation,
    les montants suivants seront facturés: Fr. 50.– par personne en cas de dédite plus d’un mois avant le
    début du camp. 50% du montant normal en cas de dédite 1 à 4 semaines avant le début du camp. 100%
    du montant normal en cas de dédite dans la semaine précédant le début du camp. Une assurance-
    accidents collective n’est pas prévue par les organisateurs, car les participants sont en général déjà
    assurés individuellement.

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS.
    Inscrivez-vous directement online!
    Fondation Actions Environnement, Brunnmattstrasse 15, 3007 Berne
    Téléphone +41 31 380 50 60, fewo@umwelteinsatz.ch
    www.umwelteinsatz.ch


Programme 2019
    1.    Meien                       28 avril ̶               12.    Soazza                        21 ̶
          Meiental, Uri               03 mai                          Grisons                       27 juillet
    2.    Castasegna *                28 avril ̶               13.    Oberried                      28 juillet ̶
          Bergell, Graubünden         04 mai                          Oberland bernois              02 août
    3.    Intragna *                  05 ̶ 11 mai              14.    Chalet-Vieux de Culan         04 ̶
          Centovalli, Tessin                                          Les Diablerets, Vaud          10 août
    4.    La Sagne *                  19 ̶ 25 mai              15.    Alp Flix, Parc Ela            18 ̶
          Jura neuchâtelois                                           Grisons                       24 août
    5.    Zillis-Reischen *           02 ̶ 08 juin             16.    Avers                         18 ̶
          Grisons                                                     Grisons                       24 août
    6.    Col du Septimer *           16 ̶ 22 juin             17.    Alp Flix, Oberhalbstein       25 ̶
          Grisons                                                     Grisons                       31 août
    7.    La Sagne *                  30 juin ̶                18.    Sent *                        25 ̶
          Jura neuchâtelois           06 juillet                      Basse-Engadine,GR             31 août
    8.    Réserve naturelle La 07 ̶ 13 juillet                 19.    Walchwil *                    01 ̶
          Pierreuse, Vaud                                             Lac de Zoug                   07 septembre
    9.    Val Cama,                   07 ̶ 13 juillet          20.    Col du Lukmanier              22 ̶
          Val Mesocco, Grisons                                        Tessin                        28 septembre
    10.   Monte Comino                14. ̶                    21.    Susch *                       29 sept. ̶
          Centovalli, Tessin          20. juillet                     Basse-Engadine, GR            05 octobre
    11.   Bergün *                    21. ̶
          Grisons                     27. juillet
    * Ce chantier pour l’environnement vous offre l’opportunité de vous initier à l’art de construire avec des pierres
    sèches. Vous recevrez de nombreux conseils sur la planification, le matériau et l’outillage. Egalement compris
    dans le prix: notre livre primé «Murs de pierres sèches. Manuel pour la construction et la réfection».

    Traditionnellement très appréciées, les semaines de la forêt d’Aletsch et d’Erschmatt n’auront
    malheureusement pas lieu en 2019. Elles devraient par contre être proposées à nouveau dès 2020.

1. Meien, Meiental, Uri, du 28 avril au 3 mai
    La Meiental, une vallée débouchant sur la vallée
    principale de la Reuss dans le canton d’Uri, assure en
    été une liaison avec le canton de Berne, via le col du
    Susten. En 1959, la vallée comptait 59 exploitations
    agricoles; en 2011, celles-ci n’étaient plus qu’au nombre de neuf. Riche d’éléments de paysage typiques
    – dépressions humides, mamelons arides, murs de pierres sèches et champs exigus – la Meiental abrite
    une biodiversité élevée. Afin de pouvoir la préserver, il est nécessaire que les champs ouverts continuent
    à être cultivés de manière durable.
    >   Travail: faucher et débroussailler les prairies, nettoyer et entretenir les pâturages et terrasses, arracher
        les plantes indésirables, entretenir les biotopes. Travaux à adapter en fonction de la météo.
    >   Hébergement: bâtiment polyvalent à Meien (1300 m d’altitude), dortoirs.

2. Castasegna, Val Bregaglia, Grisons, du 28 avril au 3 mai (chantier mur de pierres sèches)
    Avec ses antiques forêts de châtaigniers, ses puissantes montagnes et son écrin de nature intacte, le Val
    Bregaglia est un bijou de paysage donnant sur l’Italie. La tradition de la châtaigne y est encore vivace,
    bichonnée même, ici, dans l’une des plus vastes châtaigneraies d’Europe. Au coeur de ce magnifique
    paysage culturel ancien, nous restaurons un mur de pierres sèches en décrépitude.
    >   Travail: reconstruire un mur de pierres sèches (mur de soutènement).
    >   Hébergement: maison de vacances à Soglio, chambres à plusieurs lits.

3. Intragna, Centovalli, Tessin, du 5 au 11 mai (chantier mur de pierres sèches)
    Sur un balcon ensoleillé, à une altitude de quelque 500 m au-dessus d’Intragna, se niche Pila, un petit village
    en pleine nature, accessible uniquement à pied ou par le téléphérique. Ce site est unique avec ses maisons
    rustiques typiques du Tessin et une vue dégagée sur l’Onsernone. Les terrasses étayées par d’innombrables
    murs de pierres sèches témoignent d’une exploitation agricole ancestrale. En coopération avec l’association
    Al Forno Vacanze, nous réparons l’un de ces murs de soutènement au cours de cette semaine active.
    >   Travail: reconstruire un mur de pierres sèches (mur de soutènement).
    >   Hébergement: Appartement dans le village de vacances de l’association Al Forno, dortoirs.

4. La Sagne I, Jura neuchâtelois, du 19 au 25 mai (chantier mur de pierres sèches)
    Dans le canton de Neuchâtel, sur les pittoresques hauteurs du Jura, se trouve, perché au-dessus du lac de
    Neuchâtel, le petit village de la Sagne. Environné d’un magnifique paysage, il est niché au cœur des pâturages
    d’altitude semés de majestueux épicéas, où des fermes isolées sont disséminées parmi de douces collines.
    Dans la haute vallée des Ponts du Jura neuchâtelois, l’agriculture occupe toujours une place dominante
    et de nombreux murs de pierres sèches parcourent le paysage, délimitant les pâturages comme jadis. En
    coopération avec la commune de la Sagne, nous y reconstruisons un mur de pierres sèches.
    >   Travail: reconstruire un mur libre en pierres sèches au-dessus de la Sagne (1050 m d’altitude).
    >   Hébergement: maison confortable et merveilleusement située au-dessus des Ponts-de-Martel (dortoirs).

5. Zillis-Reischen, Parc Beverin, Grisons, du 2 au 8 juin (chantier mur de pierres sèches)
    Reischen est un hameau idyllique perché à plus de 1000 m d’altitude, au-dessus de Zillis, dans la vallée de
    Schams. Niché au coeur de la région de Viamala, le village de Zillis est avant tout connu pour le plafond de
    son église du 12e siècle, mais il offre également de superbes paysages. En coopération avec le Parc naturel
    de Beverin, nous rénovons un mur de soutènement effondré en-dessous du village.
    >   Travail: reconstruire un mur de pierres sèches (mur de soutènement).
    >   Hébergement : à Andeer, joli village de montagne et lieu de cure thermale, dans une maison confortable
        destinée à l’accueil de groupes.


6. Col du Septimer, Grisons, du 16 au 22 juin
                                                      (chantier mur de pierres sèches)
                                                 A l’époque romaine, le col du Septimer était l’un des plus
                                                 importants passages alpins directement orientés nord-sud.
                                                 Longeant l’ancienne route du col, dans le Val Tgavretga au-
    dessus de Bivio (1970 m d’altitude), des murs de pierres sèches ancestraux séparent les pâturages des
    chemins et autres prairies. En coopérant avec l’organisation du Parc Ela, nous restaurons certaines sections
    de murs partiellement délabrées et envahies par la végétation.
    >   Travail: reconstruire un mur de pierres sèches longeant une partie de l’itinéraire pédestre qui traverse le
        col du Septimer.
    >   Hébergement: maison de vacances simple mais confortable, dortoirs, eau courante froide seulement.

7. La Sagne II, Jura neuchâtelois, du 30 juin au 6 juillet (chantier mur de pierres sèches)
    Dans le canton de Neuchâtel, sur les pittoresques hauteurs du Jura, se trouve, perché au-dessus du lac de
    Neuchâtel, le petit village de la Sagne. Environné d’un magnifique paysage, il est niché au cœur des pâturages
    d’altitude semés de majestueux épicéas, où des fermes isolées sont disséminées parmi de douces collines.
    Dans la haute vallée des Ponts du Jura neuchâtelois, l’agriculture occupe toujours une place dominante
    et de nombreux murs de pierres sèches parcourent le paysage, délimitant les pâturages comme jadis. En
    coopération avec la commune de la Sagne, nous y reconstruisons un mur de pierres sèches.
    >   Travail: reconstruire un mur libre en pierres sèches au-dessus de la Sagne (1050 m d’altitude).
    >   Hébergement: maison pour l’accueil de groupes, confortable et merveilleusement située au-dessus des
        Ponts-de-Martel (dortoirs).

8. Réserve naturelle La Pierreuse, Petit Jable, Vaud, du 7 au 13 juillet
    Au cœur du Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut s’étend la plus grande réserve naturelle Pro Natura
    de Suisse romande, La Pierreuse. En son sein, la vallée de l’Etivaz est dédiée à l’économie alpestre et à la
    production de fromage, dont le fameux Etivaz AOP. Entourée de splendides sommets calcaires dépassant les
    2000 mètres, la vallée propose des pâturages richement fleuris et de vieilles forêts dans lesquels les cerfs se
    baladent sous le regard de l’aigle et des autres rapaces ainsi que des bouquetins ou autres chamois perchés
    dans les parois rocheuses. Les nombreux chalets d’alpage typiques s’insèrent dans un magnifique panorama
    inscrit à l’inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels. Plusieurs secteurs s’étant fortement
    embroussaillés ces dernières décennies, cette semaine doit permettre de débroussailler un pâturage sec
    d’importance nationale dans le secteur du Jable.
    >   Travail : débroussaillage de pâturage (couper et entasser des épicéas et des vernes).
    >   Hébergement : chalet d’alpage du Petit-Jable, rustique mais charmant, situé à 1780 m d’altitude et
        surplombant la vallée (dortoir, eau courante, toilettes et douches solaires, cuisine au gaz mais pas
        d’électricité). Atteignable en téléphérique puis à pieds (800 m relativement à plat).

9. Val Cama, Val Mesocco, Grisons, du 7 au 13 juillet
    Au Val Cama, dans une vallée latérale du Val Mesolcina, se trouve l’une des plus grandes réserves forestières
    de Suisse, s’étendant sur plus de 1500 hectares. Elle bénéficie du soutien de Pro Natura. La sauvage beauté
    de la vallée en fait un secret bien gardé des amoureux de la nature. Autrefois, le Val Cama abritait dix alpages,
    mais la modernisation a imposé aux éleveurs et aux forestiers de s’étendre sur de plus grandes surfaces. Le
    paysage de pâturages semi-ouverts s’est reboisé, et les bâtiments et chemins d’alpage ont été délaissés. Les
    communes de Verdabbio et Cama souhaiteraient préserver, voire valoriser la vallée et son héritage culturel.
    >   Travail: débroussailler les pâturages, couper les buissons et les jeunes arbres.
    >   Hébergement: bâtiment simple à l’alpage de Lagh (1270 m d’altitude). L’accès à l’estive n’est possible qu’à
        pied; à partir de Cama, il faut compter 3,5 heures. Les bagages doivent être montés par les participants.
        Ce chantier exige une bonne forme physique et un pied sûr.


10. Monte Comino, Centovalli, Tessin,
    du 14 au 20 juillet
    Le Monte Comino est immergé dans une forêt sauvage
    à cheval entre les Centovalli et le Val Onsernone. A une
    altitude de 1200 m, il offre un panorama à couper le souffle,
    jusqu’au Lac Majeur. Ce coin de paradis, qui se rejoint en téléphérique depuis Verdasio, est le refuge d’une
    multitude d’espèces animales et végétales, il recèle de nombreux écosystèmes et il abrite une agriculture
    traditionnelle et durable vouée à l’entretien et à la valorisation du paysage. C’est avec la famille exploitante et
    leurs lamas qu’est organisé un séjour de travail bénévole au moment de la fenaison.
    >    Travail: aide à la fenaison; en cas de mauvais temps, nettoyage de cours d’eau.
    >    Hébergement: dans deux petites maisons rustiques sur le Monte Comino.

11. Bergün, Parc Ela, Grisons, du 21 au 27 juillet (chantier mur de pierres sèches)
    Le parc Ela, le plus grand parc naturel de Suisse, se situe au cœur d’un paysage diversifié entourant les cols
    alpins de l’Albula, du Julier et du Septimer. Il propose une nature intacte, des villages romans authentiques
    et une culture trilingue vivante (allemand, romanche et italien). Le Parc Ela est empreint d’histoire: celle de
    la civilisation paysanne vieille de plusieurs siècles et celle des voies de transport à travers les Alpes. En
    témoignent la vie et le paysage actuels. Jadis, la construction de murs de pierres sèches faisait partie des
    travaux de routine des agriculteurs. Aujourd’hui, par manque d’entretien, de nombreux murs anciens sont
    menacés de disparition. Dans un site pittoresque, à Bergün (1400 m), nous reconstruisons un ancien mur de
    soutènement.
    >    Travail: reconstruire un mur de soutènement en pierres sèches.
    >    Hébergement: foyer des scouts Chasa Muntanella à Bergün, bien équipé, dortoirs.

12. Soazza, Val Mesocco, Grisons, du 21 au 27 juillet
    Dans les châtaigneraies de Soazza au pied du Mont Grand se cachent quelques spécimens splendides. Au fil
    de ces dernières décennies, la forêt envahissante est presque parvenue à dissimuler ces géants. A Soazza,
    la châtaigne fait partie des traditions ancestrales. Ainsi, l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et
    le paysage, a répertorié 26 châtaigniers monumentaux pour Soazza. Il s’agit d’arbres dont la circonférence
    dépasse les 7 mètres et dont l’âge peut atteindre 600 ans. Le projet de la Fondazione Mont Grand consiste à
    libérer ces vétérans, à les soigner et à les réintégrer dans une agriculture extensive adaptée.
    >    Travail: faire les foins dans les châtaigneraies de Soazza, en pente raide, à 700 m d’altitude.
    >    Hébergement: petites maisons rustiques, réaménagées et confortables au cœur des châtaigneraies
         (dortoirs).

13. Oberried, Lac de Brienz, Oberland bernois, du 28 juillet au 2 août
    Le village ensoleillé d’Oberried offre un panorama magnifique sur le lac de Brienz et les sommets alpins.
    Situé en flanc de montagne, entre le lac et la partie raide au-dessus, le village ne dispose que d’une surface
    réduite de terres utilisables pour l’agriculture. Traditionnellement, les paysans ont toujours fait les foins même
    sur les portions exposées des hauteurs. Ce travail pénible était généralement accompli par l’ensemble de la
    population en été. De nos jours, le foin sauvage a perdu sa place en agriculture. Mais du point de vue de la
    protection de la nature, ce travail joue toujours un rôle important.
    >    Travail: retourner et rassembler le foin sauvage en pente raide, entretenir les sentiers.
    >    Hébergement: par beau temps, dans un refuge très simplement aménagé (douches solaires) avec une
         vue magnifique, à 1400 m d’altitude (accessible uniquement à pied en 2 heures, 800 m de dénivelé); en
         cas de mauvais temps, dans l’école d’Oberried, au bord du lac.


14. Chalet-Vieux de Culan, Les Diablerets, Vaud,
                                                       du 4 au 10 août
                                                 Le versant nord du majestueux Massif des Diablerets, avec ses
                                                 parois abruptes qui culminent à 3000 m d’altitude, domine la
                                                 Vallée des Ormonts et le village des Diablerets. Il fait partie de
    l’inventaire des paysages bénéficiant d’une protection fédérale. Plusieurs télécabines permettent d’accéder
    aisément aux sommets qui cachent le splendide glacier de Tsanfleuron côté valaisan. Dans les belles forêts
    sauvages se cache la bécasse de bois et les pierriers sont le paradis des marmottes. Tel un balcon, le
    pâturage de Chalet-Vieux de Culan, situé à 1700 m d’altitude, offre un dégagement somptueux sur les
    Préalpes vaudoises. Depuis les années 70, Pro Natura s’engage pour protéger le caractère sauvage de tout
    ce versant encore peu colonisé par l’homme.
    >   Travail: débroussailler les pâturages, couper les jeunes épicéas, faucher les rumex.
    >   Hébergement: chalet d’alpage rustique, simple, merveilleusement situé à 1700 m d’altitude; douche,
        dortoir (matelas sur le sol). Le chalet est accessible en deux heures de marche (600 m de dénivelé). Les
        bagages sont presque entièrement transportés par nos soins.

15. Alp Flix, Parc Ela, Grisons, du 18 au 24 août
    Petit paradis perché à plus de 2000 m d’altitude, au-dessus de Sur, l’Alp Flix est également réputée pour
    son immense biodiversité. Sur cette terrasse ensoleillée s’étend une mosaïque d’étangs, de marécages, de
    prairies fleuries et d’étendues arides. A l’Alp Flix, on peut découvrir d’anciennes clôtures, amas de pierres et
    autres matériaux locaux, abritant de nombreuses espèces animales et végétales. Toutefois ces talus sont
    souvent en piètre état. Sous la direction du Parc Ela, ces clôtures traditionnelles de pierres sont reconstruites
    afin de préserver cet élément structurant du paysage à la fois typique et écologiquement intéressant.
    >   Travail: reconstruction d’un talus de pierres.
    >   Hébergement: appartement de vacances à Sur, dortoirs.

16. Avers, Grisons, du 18 au 24 août
    Cachée entre Andeer et Maloja s’étend la haute-vallée d’Avers. Situé tout au fond, Juf passe pour le plus haut
    hameau d’Europe habité toute l’année. Jadis, lorsque les années étaient maigres dans cette région reculée et
    authentique, les prairies en pente abrupte étaient fauchées pour récupérer du foin sauvage. Mais depuis leur
    exploitation s’est fortement réduite – ce qui a affecté non seulement leur beauté mais également leur richesse
    en espèces. «Pro Natura Grisons» a donc lancé un projet pilote afin de réactiver la pratique ancienne des
    foins sauvages et de favoriser la biodiversité sur les hauteurs d’Avers.
    >   Travail : dans un terrain très raide et difficile, retourner l’herbe fauchée et ramasser les foins, réparer des
        chemins, arracher les buissons.
    >   Hébergement : appartements de vacances à Cröt, dortoirs.

17. Alp Flix, Oberhalbstein, Grisons, du 25 au 31 août
    L’Alp Flix au-dessus de Sur est un coin de paradis à 2000 m d’altitude. Un paysage de marais s’y étend,
    déployant sur ce balcon ensoleillé ses multiples facettes, telle une mosaïque composée de petits lacs, de
    parties marécageuses, de prairies fleuries et de zones sèches. Le programme «Schatzinsel (trésor) Alp Flix»
    se préoccupe de la biodiversité de cet espace, ceci depuis plusieurs années – et découvre encore et encore
    de nouvelles espèces. Pro Natura chapeaute plusieurs zones de protection à l’Alp Flix, dont des prairies
    alpines et des pâturages, mais aussi le Lai Neir, un lac au charme singulier qui, contrairement à deux autres
    lacs accessibles à la baignade, est réservé à la nature. Pro Natura coopère avec les agriculteurs de la région
    pour l’entretien des prairies.
    >   Travail: débarrasser les pâturages des jeunes buissons nains, épicéas et aulnes verts qui les envahissent;
        couper l’herbe dans les marais et prairies alpines (par beau temps).
    >   Hébergement: maison de montagne simple mais jouissant d’une vue magnifique (sans douches, dortoirs).


18. Sent, Basse-Engadine (GR), du 25 au 31 août
    (chantier mur de pierres sèches)
    A Sent, comme dans l’ensemble de la Basse-Engadine,
    l’agriculture était jadis la principale source de revenus en le
    terrain était terrassé autant que possible pour accroître les
    superficies cultivables. Niché sur un balcon ensoleillé, ce village engadinois présente toujours un magnifique
    paysage de terrasses. Des prairies maigres d’une grande biodiversité et de très nombreuses haies offrent aux
    insectes, petits mammifères et volatiles, un espace idéal de vie. En coopération avec «Pro Terra Engiadina»,
    nous restaurons un ancien mur de pierres sèches sur un alpage offrant un magnifique panorama.
    >   Travail: reconstruire un mur de pierres sèches.
    >   Hébergement: maison pour l’accueil de groupes bien située.

19. Walchwil, lac de Zoug, du 1er au 7 septembre (chantier mur de pierres sèches)
    Le village de Walchwil se situe directement au bord du lac de Zoug. Sur les pentes de ses montagnes
    environnantes poussent châtaigniers, vignes et même figuiers. D’un village historiquement destiné à
    l’agriculture, à la pêche et au travail artisanal, Walchwil est devenu une petite commune ouverte et moderne
    aux racines traditionnelles néanmoins bien ancrées. Dans un magnifique panorama proposant une vue
    imprenable autant sur le lac de Zoug que sur le Rigi – «la reine des montagnes» –, nous restaurons un mur
    de soutènement, apportant ainsi une contribution écologique importante.
    >   Travail: reconstruire un mur de pierres sèches.
    >   Hébergement: maison pour l’accueil de groupes bien équipée, dortoirs.

20. Col du Lukmanier, Centre Pro Natura Lucomagno, Tessin, du 22 au 28 septembre
    La région du Lukmanier est connue pour la beauté de son paysage et la présence de zones humides, de
    prairies sèches et de pâturages boisés abritant de nombreuses espèces animales et végétales. La plupart
    des espèces emblématiques des Alpes peuvent y être observées, comme l’aigle royal, le cerf, le chamois,
    le bouquetin, la marmotte ainsi que le tétras lyre. En outre, environ 50 espèces d’oiseaux nicheurs et 70
    espèces de papillons vivent dans la région. Le Centre Pro Natura Lucomagno est situé à 5 km au sud du
    col Lucomagno, dans la localité d’Acquacalda. Il se trouve à 1750 m d’altitude dans un magnifique paysage
    alpin.
    >   Travail: divers travaux d‘entretien aux alentours du Centre et dans la forêt, nettoyer et réparer des sentiers
        de randonnée.
    >   Hébergement: dortoirs bien équipés du Centre Pro Natura récemment rénové.

21. Susch, Basse-Engadine, Grisons, du 29 septembre au 5 octobre (chantier mur de pierres
    sèches)
    Dès la préhistoire, les alentours de l’actuel village de Susch étaient habités. Situé au pied du col de la Flüela
    et sur la route commerciale traversant l’Engadine, Susch était au Moyen Âge un important poste douanier; en
    témoigne deux tours de la Fortezza Rohan. Susch est aujourd’hui la seule localité de la magnifique région de
    Basse-Engadine à être traversée par l’Inn. En coopération avec «Pro Terra Engiadina», nous restaurons un
    mur de soutènement délabré, à une altitude de 1420 m; il fait partie du chemin historique menant à Zernez.
    >   Travail: reconstruire un mur de soutènement au début du village.
    >   Hébergement: logement collectif simple, dortoirs.

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS.
    Inscrivez-vous directement online!
    Fondation Actions Environnement, Brunnmattstrasse 15, 3007 Berne
    Téléphone +41 31 380 50 60, fewo@umwelteinsatz.ch
    www.umwelteinsatz.ch


Vous pouvez aussi lire