VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT

 
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
VI.         PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES
                   EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE
                                L’HOPITAL-CAMFROUT

Commune de l’HOPITAL-CAMFROUT                            60
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
VI.1 Présentation du réseau de collecte des
                                         eaux pluviales.

Le réseau de collecte des eaux pluviales dessert principalement deux secteurs : le bourg de la
commune et les villages de Kerascoët et Troaon. Il est également important de préciser qu’en zone
rurale, des fossés, situés en général de part et d’autres des routes, assurent la collecte des eaux de
ruissellement. Ces zones ne présentent pas d’enjeu particulier. Les points pouvant y présenter des
dysfonctionnements seront étudiées localement et au cas par cas. La caractéristique principale du
réseau pluvial de l’Hôpital-Camfrout est la multitude de ruisseaux qui ont été busés et qui rejoignent les
eaux pluviales dans le réseau.

La zone d’étude correspond principalement aux zones urbanisées ou urbanisables à proximité du bourg
ainsi que des zones à problèmes situées dans les villages de Troaon, Kerascoet ou le Pouligou.

Les zones urbanisées et urbanisables à proximité du bourg correspondent à la zone collectée par le
réseau indiquée en jaune sur la carte de la page suivante.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                            - 61
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
Commune de l’HOPITAL-CAMFROUT                                                                 62
         Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Figure 16 Carte de localisation de la zone d’étude et des différents bassins versants sur le territoire communal
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
VI.1.1 Présentation du réseau de collecte d’eaux pluviales sur la zone urbanisée ainsi
                          que les bassins versants concernés

         Le réseau pluvial

Le réseau de collecte des eaux pluviales du bourg se situe principalement dans les bassins versants de la
rivière du Camfrout et de son estuaire.

La caractéristique principale du réseau d’eaux pluviales de l’Hôpital-Camfrout est la présence de
nombreux ruisseaux busés qui s’y écoulent.

Au niveau du bourg, ce réseau de collecte des eaux pluviales du bourg draine les eaux de
ruissellement d’une surface d’environ 196 hectares environ, soit 15 % de la surface totale de la
commune.

L’hypothèse prise en compte considère que les parcelles sont par défaut connectées au réseau d’eaux
pluviales lorsque celui-ci se trouve face à la parcelle. Cette hypothèse prend en compte le cas le plus
défavorable dans la gestion des eaux pluviales. Il est à noter que depuis quelques années, la mairie de
l’Hôpital-Camfrout préconise l’infiltration des eaux pluviales dans la parcelle ce qui réduit les rejets au
réseau.

Le bourg de la commune se situe sur les deux versants du Camfrout. Les eaux pluviales sont dirigées via
le réseau de collecte en place en direction de ce cours d’eau. Ce dernier se rejette ensuite dans la rade
de Brest.
 Le reste des eaux pluviales de la commune est rejeté dans la rade de Brest via l’anse de Kéroullé mais
aussi une multitude d’exutoires littoraux.

Les eaux pluviales sont collectées par un réseau de conduites, de fossés et de caniveaux. Le plan de la
page suivante présente le positionnement de ces ouvrages. On mesure environ:

     -    17.6 km de conduites,
     -    16.2 km de fossés,
     -    3.9 km de caniveaux

Soit un réseau d’environ 38km de long.

Des plans simplifiés sont donnés à titre indicatif sur la page suivante pour montrer les pentes et les
diamètres des principales canalisations sur le réseau pluvial du bourg. Il est à noter que les fossés sont
inclus dans le plan simplifié des conduites.

Des plans détaillés du réseau pluvial à proximité du bourg, des zones de Kerascoët, Troaon, Pouligou et
Tibidy sont joints à la présente étude.
Le plan des réseaux des villages de Kerascoët et Troaon sera à compléter après nettoyage du réseau
suite aux travaux d’assainissement eaux usées.

                                                         63
Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
                                                         63
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
Link
Diamètre
Max. Depth
0.20
0.30
0.50
1.00
m

 Figure 17 Diamètre des principales canalisations du réseau de collecte des eaux pluviales du bourg

       Link
       Pente
       Slope
       2.00
       5.00
       8.00
       10.00
       %

 Figure 18 Pente des principales canalisations du réseau de collecte des eaux pluviales du bourg

 Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                               - 64
 Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
    Les sous-bassins versants (« impluviums »)

La surface totale interceptée par le réseau a été décomposée en sous-bassins versants (ou
« impluviums ») correspondant à des zones drainées disposant chacun d’un exutoire spécifique.

Des zones similaires drainées vers des exutoires très proches des uns des autres ont été dans certains
cas identifiées comme un même impluvium dans le rapport dans un souci de synthèse. Les sous-bassins
ont cependant été différenciés lors de la modélisation. Les impluviums suivants possèdent plusieurs
exutoires dans le Camfrout, ces points de rejet sont très proches les uns des autres :

     -    « Nord du bourg »
     -    « Est Lannec »
     -    « Les Glacis »
     -    « Moulin Tréguier »

Au total 28 impluviums séparés ont été identifiés pour la présentation des caractéristiques de la
commune en termes de gestion pluviale. Ces impluviums ont parfois quelques particularités :

         Les impluviums suivants possèdent un ou plusieurs ruisseaux qui s’écoulent via le réseau d’eaux
          pluviales :

     -    « Le Pouligou »
     -    « Est Lannec »
     -    « Moulin Tréguier »
     -    « Garenne »
     -    « Sud Kerfeuten »
     -    « Cimetière »
     -    « Nord du bourg »
     -    « Est Pouligou »
     -    « Kersanton » (via le ruisseau du « Kervaden »)

         Les eaux pluviales des impluviums « Garenne », « Kergorentin » transitent via l’impluvium « Sud
          Kerfeuten » dont les eaux interceptées transitent elles-mêmes via l’impluvium » Cimetière ». Les
          eaux pluviales interceptées dans ces différents impluviums s’écoulent enfin vers le Camfrout via
          le réseau de l’impluvium du « Moulin Tréguier »

         L’exutoire de l’impluvium « Pors Huel Ouest » se rejette dans le ruisseau traversant l’impluvium
          « Est Lannec », on suppose que c’est également le cas de l’exutoire de l’impluvium Pors Huel
          Est »

         L’impluvium de « Kersanton » possède trois exutoires séparés qui se rejettent dans un même
          ruisseau « le Kervaden » qui se rejette lui-même dans le Camfrout ;

         Les eaux pluviales de l’impluvium « Nord du bourg » sont interceptées via le réseau ou les
          ruisseaux. Ces ruisseaux sont ensuite busés et rejoignent le réseau. Les eaux provenant de l’est
          de l’impluvium sont acheminées vers l’ouest de la rue Emile Salaün via un réseau busé sous la
          route. Les eaux drainées à l’est et l’ouest de l’impluvium se rejoignent dans un petit bassin situé
          au niveau d’une zone humide. Elles transitent ensuite via une unique canalisation vers le
          Camfrout.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                            - 65
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
    Les impluviums « Toulbelory » et « Rhun Vraz » correspondent à des zones récemment
          urbanisées pour lesquelles des ouvrages de régulation de rejet des eaux pluviales ont été
          réalisés. Les eaux de la résidence Toulbelory sont rejetées dans le Camfrout via le réseau de
          l’impluvium « Sud Toulbelory ». Les eaux du lotissement « Rhun Vraz » rejoignent un fossé situé
          dans l’impluvium de la « Route de Logonna ».

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                            - 66
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
VI.1.2 Les sous-bassins versants concernés

    La carte de la page suivante présente un plan du réseau pluvial, la localisation des 28 sous-bassins à
    proximité du bourg ainsi que de leurs exutoires. Les exutoires des sous-bassins se rejettent tous au final
    vers le Camfrout et son estuaire. Les valeurs des caractéristiques topographiques ayant une incidence
    sur l’hydrologie de ces bassins figurent dans le tableau ci-dessous :

                                                                 Espaces                                                         tc*     tc*
                        Pente Surface S Toiture Voirie                   Champs        Bois    Terrasse    Sa      I*      L*
    Impluvium                                                     verts                                                        Kirpich Sogreah
                         (%)    (ha)     (ha)    (ha)                      (ha)        (ha)      (ha)     (ha)    (%)     (m)
                                                                   (ha)                                                         (min)   (min)
   Nord du bourg         6,95      58.29        2,27     3,04     23,20   24,07        3,39     2,10      13,9    23,9    1570 15,77    23,48
     Est Lannec          9,24      29,14        0,74     0,73    17,09          2,10   8,09     0,39      4,33    14,9    976     9,79    18,83
    Est Pouligou         14,41     16,27        0,18     0,35     4,82          4,94   5,61     0,38      2,55    15,7    543,3   5,25    12,04
     Garenne             3,14      13,32        0,24     0,47     2,40          9,95   0,00     0,26      3,08    23,2    524     9,22    21,11
  Keraliou-Mairie         9,8      12,36        1,09     1,37     5,10          4,22   0,00     0,58      4,06    32,8    1056    10,15   10,23
     Goascreis            5,3      10,71        0,15     0,13     0,78          8,93   0,34     0,39      2,44    22,7    871     11,09   15,05
 Route de Logonna        4,79       7,24        0,40     0,64     5,10          0,75   0,00     0,35      1,91    26,3    673,9   9,46    13,10
     Les Glacis          6,42       5,88        0,65     0,73     2,17          1,98   0,00     0,34      2,14    36,4    587     7,61    9,42
     Kerfeuten           8,58       5,81        0,28     0,47     4,85          0,00   0,00     0,21      1,36    23,4    490     5,91    9,44
    Kersalguen           8,33       3,80        0,25     0,93     2,62          0,00   0,00     0,21      1,48    39,00   386     7,03    12,83
    Kergorentin          3,45       3,93        0,20     0,33     3,20          0,00   0,00     0,20      0,98    24,8    364     4,77    7,61
   Ouest Lannec          12,87      3,78        0,00     0,06     0,00          1,97   1,74     0,00      0,54    14,2    563,7   5,63    7,90
Résidence Toulbelory     4,36       3,42        0,36     0,37     2,41          0,00   0,00     0,28      1,13    33,2    255     4,63    9,91
     Pouligou            12,93      3,04        0,06     0,16     2,78          0,00   0,00     0,03      0,53    17,5    536,8   5,43    6,81
  Sud Toulbelory         4,62       2,24        0,29     0,49     1,22          0,00   0,00     0,24      1,01     45     422,1   6,71    7,36
     Cimetière           6,83       2,21        0,04     0,42     1,71          0,00   0,00     0,04      0,62    27,9    329     4,76    7,12
  Moulin Tréguier        4,12       1,94        0,13     0,12     1,67          0,00   0,00     0,03      0,43    22,1    142     3,03    9,50
   Sud Kerfeuten         9,35        1,9        0,17     0,27     1,40          0,00   0,00     0,06       0,6    31,4    224     3,13    5,51
Est Rue des Moulins      6,97       1,82        0,11     0,32     1,26          0,12   0,00     0,00      0,54     30     705     8,47    6,39
     Rhun Vraz             5         1,6        0,15     0,19     1,22          0,00   0,00     0,05      0,48    29,6    207,9   3,76    7,26
     Kersanton           6,91       1,54        0,16     0,18     0,99          0,00   0,00     0,21      0,57    37,1    287,9   4,27    5,64
    Moulin Vert           9,1       1,52        0,09     0,08     1,13          0,15   0,00     0,07      0,36    23,8    386,8   4,82    5,71
  Nord des Glacis          2        1,01        0,27     0,23     0,50          0,00   0,00     0,02      0,52    51,5    528     10,98   8,05
  Rue des Moulins        8,33         1         0,02     0,07     0,89          0,00   0,00     0,02      0,19    19,2    185     2,83    5,56
    Emile Salaün         1,51       0,71        0,08     0,16     0,46          0,00   0,00     0,01      0,27    38,5    278,6   7,50    9,11
  Pors Huel Ouest        10,16      0,46        0,06     0,10     0,30          0,00   0,00     0,00      0,17    37,9    104,8   1,69    3,02
    Les Carriers         1,54      0,4425       0,04     0,15     0,21          0,00   0,00     0,04      0,22    50,1    125     5,76    11,10
   Pors Huel Est         7,69       0,31        0,06     0,07     0,18          0,00   0,00     0,00      0,13    43,7    47,3    1,02    2,88
      TOTAL              7,03      195,8        8,53     12,62   89,67          59,2   19,17    6,49      46,54    30     478     6,45    9,71
    *I : Imperméabilisation en % ; L : chemin hydraulique en m et Tc : Temps de concentration en min
    TOTAL = valeur moyenne (sinon non souligné = somme)

    Tableau 11 : caractéristiques physiques des différents impluviums

    Le tableau 11 montre que la surface d’impluviums représente 196 hectares environ, avec des surfaces
    de drainage très variables.

    Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                        - 67
    Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
Figure 19 Présentation des principaux impluviums de la commune de l’Hôpital-Camfrout
                                                                                                  68
Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
                                                                                                  68
VI. PRESENTATION DU RESEAU DE COLLECTE DES EAUX PLUVIALES DE LA COMMUNE DE L'HOPITAL-CAMFROUT
     Temps de concentration (tc en minutes)

Le temps de concentration tc est le temps que met la goutte d’eau la plus éloignée de l’exutoire pour
rejoindre ce dernier. Il a été calculé sur la base de deux formules de calcul :
        Formule de Kirpich : tc = 0.0195 x L0.77x p-0.385
        Formule de Sogreah : tc = 0.9 x S0.35 x c-0.35 x p-0.5

Avec       tc : Temps de concentration (minutes)
           L : Longueur de l’écoulement (mètres)
           p : pente moyenne de l’écoulement (m/m)
           S : Superficie du bassin versant (hectares)

On découvre que la majorité des impluviums se jette directement dans le Camfrout sauf en ce qui
concerne les sous-bassins du sud-est du bourg qui ont des sous-bassins intermédiaires comme le montre
le tableau ci-dessous. Leur temps de concentration réels sont plus longs et se rapprochent des valeurs
trouvées pour les impluviums de très grande superficie. On note cependant que les temps de
concentration sont toujours inférieurs à une heure.

                                                                           Kirpich                          Sogreah
                                                                     tc              tc jusqu’au       tc        tc jusqu’au
                         Impluvium
                                                                   (min)              Camfrout        (min)       Camfrout
                           Garenne                                  9,22                 20,14        21,11          43,24
                         Kergorentin                               4,77                15,69          7,61          29,74
                       Sud Kerfeuten                               3,13                10,92          5,51          22,13
                          Cimetière                                4,76                 7,79          7,12          16,62
         Moulin Tréguier (Exutoire vers le Camfrout)               3,03                 3,03          9,50          9,50

          Surface active (Sa en hectares)

La surface active correspond à la surface complètement imperméable du bassin versant : pour calculer
cette surface, on détermine les superficies de chaque surface présentant le même coefficient
d’imperméabilisation.

          Taux d’imperméabilisation (I en %)

Le coefficient d’imperméabilisation représente le rapport entre la surface imperméabilisée et la surface
totale. Dans la présente étude, on considère les coefficients d’imperméabilisation suivants :

                       Type de surface                                Coefficient d’imperméabilisation retenu
                              Bois                                                             0,05
                         Espaces verts                                                         0,11
                           Champs                                                               0,2
                           Terrasse                                                            0,76
                             Voirie                                                            0,86
                            Toiture                                                            0,95
Tableau 12 : coefficients d'imperméabilisation pris en compte dans les calculs

                                                             69
Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
                                                              69
Chaque surface de ruissellement (i) d’un impluvium se caractérise par sa fonction ou sa nature (route,
toiture, …) auquel on peut associer un coefficient d’imperméabilisation (Ci) et une surface brute (Si). La
surface active (« imperméabilisée ») se calcul de la façon suivante :

Le coefficient d’imperméabilisation « C » est égal au rapport entre la surface imperméabilisée et la
surface totale considérée :

                                                         C = Sa/ST

A partir des surfaces de voirie, toitures, espaces verts et terrasses on peut calculer les coefficients
d’imperméabilisation de chaque bassin versant. Plus le coefficient est élevé, plus le bassin versant est
imperméabilisé.

Le taux d’imperméabilisation I est le pourcentage équivalent au coefficient d’imperméabilisation « C ».

Les cartes des pages suivantes indiquent les taux d’imperméabilisation et les pentes sur le territoire
communal.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                               - 70
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Figure 20 Représentation graphique du taux d’imperméabilisation des principaux impluviums de la commune de l’Hôpital-Camfrout
                                                                                                                                    71
Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
                                                                                                                                    71
Figure 21 Représentation graphique des pentes des principaux impluviums de la commune de l’Hôpital-Camfrout

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                            -                                                    72
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
La bibliographie donne des valeurs de coefficients d’imperméabilisation en fonction du type de
surface :
                                                                               Coefficients
                          Type de surface
                                                                          d’imperméabilisation
           Habitation très denses : centre-ville, parkings                       0.8 à 1.0
     Habitations denses : zones industrielles et commerciales                    0.6 à 0.8
              Quartiers résidentiels (habitat collectif)                         0.3 à 0.6
Tableau 13 : coefficients d’imperméabilisation en fonction du type de surface

Le tableau ci-dessous présente les différentes classes des coefficients d’imperméabilisation sur
l’ensemble du bourg de la commune :

        Coefficient
                                                                    Occupation du sol
 d’imperméabilisation en %
                                           Secteurs principalement composés de de terres cultivées, prairies ou
               < 20%                       de bois
                                           Zones en périphérie du centre bourg caractérisé par des logements
           20%
Le tableau ci-dessous synthétise les caractéristiques de la commune en ce qui concerne la gestion
des eaux pluviales :

             Atouts (eaux pluviales)                                Handicaps (eaux pluviales)
     -    Taux d’imperméabilisation relativement                -    Présence de nombreux ruisseaux busés
          faible sur la commune.                                     qui s’ajoutent au débit d’eaux pluviales
                                                                     collectées par le réseau.
     -    Existence de plusieurs exutoires,
          fractionnant l’impluvium du centre                    -    La commune se situe en aval du bassin
          bourg.                                                     versant du Camfrout ainsi elle récupère
                                                                     les apports amonts.
     -    Impluviums contigus au Camfrout. Cette
          configuration assure une excellente                   -    Les fortes marées influent sur les
          capacité de drainage du réseau (hors                       exutoires principaux sur le Camfrout et
          période de grande marée).                                  donc sur le réseau pluvial.

     -    Pente     moyenne      favorisant les
          ruissellements vers l’exutoire en
          contrebas sans atteindre des vitesses
          d’écoulement trop rapides.
Tableau 15 : avantages et handicaps de la commune en termes de gestion d'eaux pluviales

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         74
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.2 Modélisation du réseau de collecte

                   VI.2.1 Principe

L’objectif de cette partie de l’étude consiste à calculer les débits d’apport au milieu récepteur pour
chaque surface de drainage. Les bassins de drainage ont été divisés en bassins versants élémentaires
pour permettre une modélisation la plus fine possible des phénomènes hydrauliques qui se
produisent sur la zone d’étude.

                   VI.2.2 Logiciel utilisé

Nous utilisons le logiciel SWMM5 pour réaliser les modélisations : ce logiciel permet de représenter le
comportement d’un réseau de collecte des eaux pluviales en temps direct. Il a été élaboré depuis
1971 par l’EPA (Agence de Protection de l’Environnement des USA). Ce logiciel est largement utilisé
dans le monde entier pour établir des schémas directeur d’eaux pluviales, dimensionner des ouvrages
et ce, autant en zone urbaine que rurale.

SWMM5 est utilisé pour :

     -    Concevoir et dimensionner les ouvrages de collecte et de traitement des eaux pluviales
     -    Identifier les dysfonctionnements des ouvrages
     -    Identifier les points de débordement
     -    Définir les mesures compensatoires pour les problèmes de pollution liées aux eaux pluviales.

Ce modèle permet de prendre en compte de nombreux phénomènes hydrauliques qui se déroulent
dans le milieu naturel :

     -    Pluviométrie (prise en compte de données spatio-temporelles)
     -    Evaporation de l’eau sur les plans d’eau
     -    Accumulation et fonte des neiges
     -    Stockage des eaux dans les cuvettes
     -    Infiltration de l’eau dans le sol
     -    Phénomènes de résurgence
     -    Etc.

Figure 22 les ouvrages de gestion des eaux pluviales que peut modéliser le logiciel EPSWMM5

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                              -
                                                          75
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
On divise la zone d’études en bassins versants élémentaires dont on définit les caractéristiques :
    pente, perméabilité, rugosité,… En fonction d’une pluie de projet, le logiciel transforme d’abord les
    pluies en débits de ruissellement sur chaque bassin versant. Pour réaliser ce calcul, le logiciel utilise
    les équations de Green Ampt ou de Horton pour simuler les phénomènes d’infiltration dans les sols.

              La formule de Horton - La capacité d'infiltration s'exprime comme suit :

                                                             (3 paramètres)                              (5.2)
Avec :
               i(t) : capacité d'infiltration au temps t [mm/h],
               io : capacité d'infiltration respectivement initiale dépendant surtout du type de sol [mm/h],
               if : capacité d'infiltration finale [mm/h],
               t : temps écoulé depuis le début de l'averse [h],
                  : constante empirique, fonction de la nature du sol [min-1].

L'utilisation de ce type d'équation, quoique répandue, reste limitée, car la détermination des
  paramètres, i0, if, et g présente certaines difficultés pratiques.

              Le modèle de Green et Ampt - Un autre modèle tout aussi connu que le précédent est celui
               de Green et Ampt. Ce modèle repose sur des hypothèses simplificatrices qui impliquent une
               schématisation du processus d'infiltration

Il est basé sur la loi de Darcy (cf. chapitre 6) et inclut les paramètres hydrodynamiques du sol tels que
           les charges hydrauliques totales, au niveau du front d'humidification (Hf est la somme de la
           hauteur d'eau infiltrée depuis le début de l'alimentation - Zf - et de la charge de pression au
           front d'humidification - hf ) et en surface (H0 = ho = charge de pression en surface).Une des
           hypothèses du modèle de Green et Ampt stipule que la teneur en eau de la zone de
           transmission est uniforme. L'infiltration cumulative I(t) résulte alors du produit de la variation
           de teneur en eau et de la profondeur du front d'humidification. Ce modèle s'avère
           satisfaisant dans le cas de son application à un sol dont la texture est grossière.

    Les ouvrages de collecte sont pris en compte, et ce quelle que soit leur forme (circulaire,
    rectangulaire, canaux, section irrégulière). Le logiciel permet de définir les débits d’eaux parasites
    (eaux usées, remontées reflux d’eaux depuis l’exutoire, sources,….). Les ouvrages de gestion sont
    également pris en compte : trop plein, exutoire, bassin de rétention, séparateurs, pompes de
    relevage…

    Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                             76
    Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Le logiciel peut calculer les débits instantanés en n’importe quel point du réseau.

                   VI.2.3 Limites de la modélisation

La modélisation n’est qu’une représentation grossière des phénomènes d’écoulement qui se
déroulent au sein d’un bassin versant.

Elle ne prend pas compte de l’état d’entretien du réseau : avaloirs bouchés, atterrements dans les
réseaux, dépressions dans le sol, … et une connaissance partielle du réseau peut conduire à des
conclusions aléatoires.
Par ailleurs, les calculs se font sur la base d’une pluie uniforme sur toute la surface du bassin versant.
Or on sait qu’à partir de 50 hectares de surface, il est impossible d’avoir une précipitation homogène
sur l’ensemble de la zone d’étude.

L’intérêt de la modélisation est de confronter les résultats obtenus à la réalité du terrain pour
expliquer les phénomènes observés.

                   VI.2.4 Pluie de projet

VI.2.4.1 Principe du calcul

Parmi les paramètres fondamentaux à prendre en compte dans la modélisation hydrologique d'un
bassin versant, on retrouve bien sûr les précipitations. On peut fournir au logiciel trois types de
données concernant les précipitations:

          des relevés pluviométriques d'un évènement réel;
          des hauteurs d'eau théoriques obtenues à partir d'une étude fréquentielle;
          des données relatives à un évènement extrême (pluie de projet).

Nous retiendrons une pluie de projet de type Chicago. Cette pluie de projet a été proposée par
Keiffer & Chu (1957) pour la ville de Chicago (USA) : il s’agit de transformer directement les courbes
IDF (Intensité Durée Fréquence) en hyétogrammes. Les courbes IDF sont représentées par la formule
classique de Montana :

                                                    Imm(t,T) = a.

Avec :

Imm : intensité moyenne maximale sur une durée t= dp et de période de retour T (mm/h)

T : temps (h)

a et b : coefficients numériques dépendant de T et du site géographique.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                               -
                                                           77
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.2.4.2 Données Météo France

Les données pluviométriques ont été recueillies auprès de Météo France pour le poste d’aéroport de
GUIPAVAS, situé à 25 km du lieu d’études.

                                                                           Période                          Période
                                       Coefficients de
   Période de retour                                                       15’-60’                         30’-1440’
                                       Montana locaux
                                                                       (pluie intense)                   (pluie longue)
                                                  a                         3.955                            3.604
            5 ans
                                                  b                         0.647                            0.622
                                                  a                         5.217                            4.341
           10 ans
                                                  b                         0.681                            0.633
                                                  a                         6.580                            5.047
           20 ans
                                                  b                         0.709                            0.641
                                                  a                         9.622                            6.661
          100 ans
                                                  b                         0.748                            0.654
Tableau 16 : coefficients de Montana retenus pour l'étude (données fournies par Météo France)

Les différences entre « pluie intense » et « pluie longue » sont minimes, comme le montrent les deux
hyétogrammes ci-dessous :

                            Figure 23 : pluies de projet d'occurrence 10 ans - pluie intense et longue

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                   -
                                                               78
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.2.4.3 Pluies de projet retenues

La norme EN 752 (réseaux d’évacuation et d’assainissement à l’extérieur des bâtiments)
recommande pour les zones rurales de baser les calculs de modélisation sur la base des périodes de
retour suivantes :

                                                    Fréquence d’inondation         Fréquence d’un orage donné
            Type de zone
                                                  (une fois tous les « n » ans)     (une fois tous les « n » ans)

Zone rurale                                    1 tous les 10 ans                  1 par an
Zone résidentielle                             1 tous les 20 ans                  1 tous les 2 ans
                                                                                      - 1 tous les 2 ans si le
                                                                                           risque d’inondation est
Centres des villes, zones                                                                  vérifié
                             1 tous les 30 ans
industrielles ou commerciale                                                          - 1 tous les 5 ans si le
                                                                                           risque      d’inondation
                                                                                           n’est pas vérifié
Passages souterrains routiers
                              1 tous les 50 ans                                   1 tous les 50 ans
ou ferrés
Tableau 17 Fréquences recommandées pour les projets (extrait de la norme EN 752)

      On retiendra donc principalement les pluies de projet suivantes :

     -    Pour les zones résidentielles, une modélisation sur la base d’une pluie d’occurrence 20 ans.
     -    Une modélisation réalisée sur la base d’une pluie d’occurrence 10 ans pour les zones rurales
          et pour vérifier si l’objectif de 3 l/s/ha fixé par le SAGE est atteint.

Les simulations seront réalisées pour une pluie longue (30’-1440’). Les calculs de modélisation sont
effectués sur la base d’une période de retour de 10 années

Un calage des paramètres des conduites a été effectué à partir des débits mesurés pour une pluie
réelle en deux endroits de la commune : au Sud-Ouest de la rue Emile Salaün et sur le quai de l’église.

VI.2.4.4 La marée

La modélisation s’effectue en situation de marée haute pour l’étude des dysfonctionnements du
réseau et en situation de marée basse pour l’évaluation des débits aux exutoires.

Le port de référence permet d’avoir des données convenables pour l’Hôpital-Camfrout est le port de
Brest qui est lui aussi impacté par les marées de la rade de Brest tout comme l’Hôpital-Camfrout.

La marée haute choisie pour la simulation est une marée de coefficient 113 comme celle ayant eu
lieu le mardi 12 août 2014 vers 19h12. La hauteur d’eau en pleine mer était alors estimée à 7.75m
pour Brest.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                   -
                                                               79
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Figure 24 Marégramme de Brest du Mardi 12 août 2014

Les eaux avaient alors atteints le niveau des quais comme le montrent les photographies suivantes :

Figure 25 Quai devant l’église                            Figure 26 Le Camfrout

Figure 27 Pont routier de la RD 770 en centre-bourg       Figure 28 Quai devant l’église

Figure 29 Quai devant la salle de sport                   Figure 30 Quai devant l’église

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         80
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.3           Diagnostic des réseaux modélisés

                   VI.3.1 Calcul par modélisation des débits de ruissellement théorique au niveau de
                          chaque impluvium (sans tenir compte des bassins de rétention existants)

Afin de pouvoir comparer les variations des débits de ruissellement en fonction des aménagements
(urbanisation, mise en place de bassin de rétention), nous modélisons les débits de ruissellement par
impluvium.

Le tableau ci-dessous présente les débits de ruissellement de pointes, exprimés en litres par seconde,
en fonction des fréquences de retour des pluies avec des conduites aux exutoires suffisamment
dimensionnées. Le calcul a été réalisé dans le cas le plus défavorable, c’est-à-dire dans celui des
pluies longues 30’-1440’.

                                                 Débits de pointe (l/S) actuels                        Débits spécifiques (l/S/ha) actuels
                                                        Pluie de retour                                         Pluie de retour

NOM IMPLUVIUM SURFACE (ha)            10 ans longue      20 ans longue     100 ans longue        10 ans longue        20 ans longue        100 ans longue

  Nord du bourg               58,29               1706              1946                  2371                   29                33                  41
    Est Lannec                29,14               1378              1578                  1932                   47                54                  66
   Est Pouligou               16,27                706               853                  1043                   43                52                  64
     Garenne                  13,32                570               657                   816                   43                49                  61
 Keraliou-Mairie              12,36                321               367                   449                   26                30                  36
    Goascreis                 10,71                433               501                   699                   40                47                  65
Route de Logonna               7,24                651               744                   908                   90               103                 125
    Les Glacis                 5,88                269               308                   377                   46                52                  64
    Kerfeuten                  5,81                218               253                   317                   38                43                  54
   Kergorentin                 3,93                141               164                   206                   36                42                  52
    Kersalguen                 3,80                193               221                   270                   51                58                  71
  Ouest Lannec                 3,78                 59                70                    77                   16                19                  20
    Résidence
                               3,52                 57              170                   211                    16                   48               60
    Toulbelory
     Pouligou                  3,04                143               164                   201                47                   54                  66
 Sud Toulbelory                2,24                502               574                   701               224                  256                 313
    Cimetière                  2,21                908              1045                  1296               411                  473                 586
 Moulin Tréguier               1,94                 98               112                   136                51                   58                  70
  Sud Kerfeuten                1,90                799               920                  1145               420                  484                 603
   Est Rue des
                               1,82                 65               75                    94                    35                   41               52
     Moulins
    Rhun Vraz                  1,60                 73               84                   104                    46                   53               65
    Kersanton                  1,54                 87               99                   122                    57                   65               79
   Moulin Vert                 1,52                 17               20                    27                    11                   13               18
 Nord des Glacis               1,01                 42               48                    59                    41                   47               58
 Rue des Moulins               1,00                 51               58                    70                    51                   58               70
  Emile Salaun                 0,71                 29               33                    41                    40                   46               58
 Pors Huel Ouest               0,46                 24               27                    33                    52                   59               71
   Les Carriers                0,44                 27               29                    40                    62                   66               91
  Pors Huel Est                0,31                 24               24                    25                    78                   78               80
      TOTAL             196               9589              11142                 13769               77                   89                   109
Tableau 18 : calcul par modélisation des débits spécifiques théorique exprimés en L/s/ha au niveau de chaque impluvium
(état initial sans prendre en compte les mesures compensatoires existantes)

Le calcul met en évidence :

     -    Que pour l’ensemble de la zone d’étude à proximité du bourg, le débit de ruissellement
          global atteint 9,6m3/s pour une pluie décennale contre 11,1m3/s pour une pluie vicennale.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                               -
                                                                           81
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
-    Que pour une pluie décennale, le débit spécifique de la zone collectée atteint 77L/s/ha au
          niveau du Camfrout.

     -    Que les impluviums « Nord du bourg », « Est Lannec », « Est Pouligou » , « Route de
          Logonna », « Cimetière » et « Sud Kerfeuten » provoquent les débits de pointe les plus élevés
          (conséquence de leurs grandes surfaces). Cependant il est important de noter que « Nord du
          bourg », « Est Lannec », et « Est Pouligou » ne possèdent pas les débits spécifiques les plus
          élevés (conséquence de leur faible imperméabilisation). Les impluviums « Route de
          Logonna », « Cimetière » et « Sud Kerfeuten » possèdent un fort débit spécifique étant
          donné leur faible superficie. Leurs forts débits de pointe s’expliquent par les rejets d’autres
          impluviums dans leur partie du réseau pluvial. Si l’on considère uniquement l’impact des
          surfaces incluses dans l’impluvium, on obtient un débit spécifique homogène à ceux des
          autres impluviums de même caractéristique.

                                             Débits de pointe (L/s) actuels       Débits spécifiques (L/s/ha) actuels

                                                     Pluie de retour                       Pluie de retour

                                        10 ans           20 ans        100 ans   10 ans        20 ans          100 ans
   Impluvium         Surface (ha)
                                        longue           longue        longue    longue        longue          longue
   Cimetière          2,21          114           130              157             52            59           71
 Sud Kerfeuten         1,9           89           102              125             47            54           66
Sud Toulbelory        2,24          109           125              152             49            56           68
Tableau 19 calcul par modélisation des débits spécifiques théorique exprimés en L/s/ha au niveau des impluviums
« Cimetière », « Sud Kerfeuten » et « Sud Toulbelory » (état initial sans prendre en compte les mesures compensatoires
existantes).

Pour chaque impluvium, les débits ruisselés ont été comparés aux débits de pointe à l’exutoire dans
le tableau ci-après.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                      -
                                                                  82
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Débits de pointe (L/s) actuels                       Débits ruisselés (L/s) actuels
                                                         Pluie de retour                                      Pluie de retour

NOM IMPLUVIUM SURFACE (ha)             10 ans longue     20 ans longue     100 ans longue   10 ans longue       20 ans longue      100 ans longue

  Nord du bourg               58,29        1706               1946                 2371         2133                 2434               2862
    Est Lannec                29,14        1378               1578                 1932         1378                 1578               1932
   Est Pouligou               16,27         706               853                  1043         768                   882               1084
      Garenne                 13,32         570               657                   816         572                   660               819
 Keraliou-Mairie              12,36         321               367                   449         620                   709               870
     Goascreis                10,71         433               501                   699         433                   502               626
Route de Logonna               7,24         651               744                   908         535                   662               807
     Les Glacis                5,88         269               308                   377         269                   308               377
     Kerfeuten                 5,81         218               253                   317         218                   253               317
   Kergorentin                 3,93         141               164                   206         141                   164               206
    Kersalguen                 3,80         193               221                   270         194                   222               271
  Ouest Lannec                 3,78         59                 70                   77          175                   201               247
     Résidence
                               3,52         57                 170                 211          149                   171               212
    Toulbelory
      Pouligou                 3,04        143                164                   201         143                   164               202
 Sud Toulbelory                2,24        502                574                   701         109                   125               152
     Cimetière                 2,21        908                1045                 1296         114                   130               157
 Moulin Tréguier               1,94        98                 112                   136          98                   112               136
  Sud Kerfeuten                1,90        799                920                  1145          89                   102               125
    Est Rue des
                               1,82         65                 75                   94           65                   75                 94
      Moulins
     Rhun Vraz                 1,60         73                 84                   104          74                   84                104
     Kersanton                 1,54         87                 99                   122          74                   84                103
   Moulin Vert                 1,52         17                 20                   27           61                   71                 88
 Nord des Glacis               1,01         42                 48                   59           42                   48                 59
Rue des Moulins                1,00         51                 58                   70           51                   58                 70
   Emile Salaun                0,71         29                 33                   41           29                   33                 41
 Pors Huel Ouest               0,46         24                 27                   33           24                   27                 33
    Les Carriers               0,44         27                 29                   40           21                   24                 30
   Pors Huel Est               0,31         24                 24                   25           16                   18                 22
       TOTAL            196                9589              11142                 13769        8595                 9901               12046
Figure 31 Comparaison des débits de pointe à l’exutoire et du débit ruisselé au maximum sur l’impluvium

Qruisselé=Qexutoire                    Les eaux de ruissellements sont bien interceptées par le réseau de l’impluvium
QruisseléQexutoire                     Le réseau ralentit les eaux de ruissellements même s’il n’intercepte pas tout

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                              -
                                                                          83
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.3.2 Calcul par modélisation des débits capables des conduites au niveau des
                          exutoires des impluviums (sans tenir compte des bassins de rétention
                          existants)

La modélisation permet de dresser une carte :
    - Des débits de pointe d’eaux pluviales s’écoulant dans les canalisations.
    - Des capacités de transfert des canalisations.

Les cartes de la page suivante présentent les résultats obtenus. Ces cartes mettent en évidence des
dépassements de capacité des conduites.

  Link
  Capacité
  Capacity
  des  conduites
  0.25
  0.50
  0.75
  1.00

     N

Figure 32 Capacités des conduites lors du pic d’intensité d’une pluie décennale en périphérie du bourg de l’Hôpital-
Camfrout

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         84
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Débits
   Link dans
   Flow
  les conduites
  25.00
  50.00
  75.00
  100.00
  LPS

     N

Figure 33 Débits dans les conduites lors du pic d’intensité d’une pluie décennale en périphérie du bourg de l’Hôpital-
Camfrout

D’après les cartes issues de la modélisation, on constate que certaines conduites semblent limitées.

La liste ci-dessous recense les principales rues concernées par des conduites limitées :
     - Rue de Kerbiaouen
     - Les Glacis
     - Quelques sections de conduites de la route du Pouligou
     - Une portion de la rue Emile Salaün
     - Une partie de la route de Rhun Bihan et notamment le busage sous la zone humide à l’arrière
          de la route

Le tableau ci-dessous présente les débits de pointes, exprimés en litres par seconde, en fonction des
fréquences de retour des pluies. Le calcul a été réalisé dans le cas le plus défavorable, c’est-à-dire
dans celui des pluies longue 30’-1440’. Cette modélisation tient compte des ruisseaux qui
empruntent le réseau pluvial en différents points de la commune.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         85
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Débit s'écoulant via les différents exutoires en
                                                     incluant l'impact des ruisseaux busés en l/s

                                                                    Pluie de retour

                                                    10 ans longue   20 ans longue     100 ans longue
                 NOM IMPLUVIUM
                 Nord du bourg                               1467             1467                  1467
                 Est Lannec                                   504              504                   504
                 Est Pouligou                                 338              378                   386
                 Garenne                                       61               62                    63
                 Keraliou-Mairie                              233              233                   233
                 Goascreis                                     39               39                    39
                 Route de Logonna                             169              169                   169
                 Les Glacis                                    33               33                    33
                 Kerfeuten                                    218              253                   317
                 Kergorentin                                  141              164                   206
                 Kersalguen                                   115              115                   115
                 Ouest Lannec                                 183              209                   255
                 Résidence Toulbelory                          11               11                    11
                 Pouligou                                     143              164                   199
                 Sud Toulbelory                               230              230                   230
                 Cimetière                                    909             1046                  1297
                 Moulin Tréguier                               22               22                    22
                 Sud Kerfeuten                                292              328                   394
                 Est Rue des Moulins                           37               37                    37
                 Rhun Vraz                                     73               84                   104
                 Kersanton                                     37               43                    53
                 Moulin Vert                                   61               71                    88
                 Nord des Glacis                               42               48                    59
                 Rue des Moulins                               51               58                    70
                 Emile Salaun                                  29               33                    41
                 Pors Huel Ouest                               24               27                    33
                 Les Carriers                                   1                1                     1
                 Pors Huel Est                                 16               18                    22
Tableau 20 : calcul des débits capables des conduites au niveau des exutoires des impluviums (état initial sans prendre en
compte les mesures compensatoires existantes)

On constate que les dépassements des capacités des conduites sont fréquents. Les débits capables
de certaines conduites sont atteints dès les pluies d’occurrence décennale ; c’est la raison pour
laquelle les débits collectés par les conduites sont identiques quelle que soit l’occurrence de la pluie
Les valeurs sont alors indiquées en rouge au sein du tableau précédent. Ce résultat nous indique que
les conduites principales ne sont pas dimensionnées pour collecter les débits théoriques. Dans ce cas
les avaloirs n’assurent plus leur rôle et les eaux de ruissellent sur la chaussée.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                   -
                                                               86
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Le graphique ci-dessous représente, pour indication, les courbes de débits de pointe pour une pluie
de retour 10 ans au niveau de deux exutoires : celui de l’impluvium « Kerfeuten » et celui de
l’impluvium de la « Rue des Moulins ».

Figure 34 Courbe d’évolution des débits instantanés au niveau des exutoires.

Ce graphique nous démontre que l’exutoire présent au niveau de l’impluvium « Est rue des moulins »
ne permet pas un écoulement de l’ensemble des eaux ruisselant sur l’impluvium pour une pluie
décennale (présence d’un plateau, capacité maximum de la conduite entre 12h et 13h30). L’absence
de plateau au niveau de la courbe représentant le débit de pointe pour l’impluvium « Rue des
Moulins » nous renseigne sur la capacité de la conduite existante à acheminer l’ensemble des eaux
de ruissellement provenant de l’impluvium.

Ainsi, dans les impluviums aux exutoires sous-dimensionnés, la totalité des eaux de ruissellement ne
peut être évacuée par les conduites. Nous pouvons donc constater que certaines conduites des
impluviums suivants semblent ne pas être suffisamment dimensionnées dès l’apparition d’une pluie
de retour 10 ans:
-       Nord du bourg,
-       Est Lannec,
-       Keraliou-Mairie,
-       Goascreis,
-       Route de Logonna,
-       Les Glacis,
-       Kersalguen,
-       Résidence Toulbelory,
-       Sud Toulbelory,
-       Cimetière,
-       Moulin Tréguier,
-       Est Rue des Moulins.

La mise en charge du réseau, voir des débordements sur les chaussées n’impliquant pas de dégâts
matériels (inondations de particuliers) ne sont pas rédhibitoires. En effet, ces phénomènes peuvent
avoir pour conséquence une diminution du débit de pointe aux exutoires donc un impact positif. Il
convient donc de recenser les désordres réellement constatés ; la modélisation permettra en partie
d’expliquer l’origine du dysfonctionnement.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                               -
                                                           87
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Afin de vérifier que les conduites sont capables d’acheminer les eaux de ruissellement pour une
fréquence d’occurrence 10 ans, des profils piézométriques ont été réalisés pour les conduites
principales. Le calcul est réalisé pour une pluie décennale.

               Figure 35 Exemple de mise en charge de réseau provoquant un débordement d’un piège à eau

Suite à la modélisation réalisée pour une pluie décennale plusieurs dysfonctionnements sont
constatés :

         La présence sur plusieurs zones de canalisations ou fossés sous-dimensionnés, peut
          impliquer des mises en charge du réseau voir des débordements,

         Sur certaines zones les pentes des canalisations sont insuffisantes et ne permettent pas une
          bonne évacuation des eaux pluviales, ce qui peut impliquer des mises en charge du réseau
          voir des débordements,

         Des modifications de pentes peuvent casser les vitesses d’écoulement et mettre en charge
          les réseaux en amont, ce qui peut créer des débordements.

Pour rappel : La mise en charge du réseau, voir des débordements sur les chaussés n’impliquant pas
de dégâts matériels (inondations de particuliers…) ne sont pas rédhibitoires. En effet, ces
phénomènes peuvent avoir pour conséquences une diminution du débit de pointe aux exutoires et
donc tamponner les écoulements dans le temps.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                              -
                                                          88
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.3.3 Synthèse du diagnostic des réseaux modélisés

La modélisation des réseaux nous indique différents points importants :

        - La présence de débit de pointe très importants, surtout pour les impluviums possédant les
plus grandes superficies: les impluviums « Nord du bourg », « Est Lannec » et « Est Pouligou ».

       - Les débits spécifiques, sont toujours supérieurs aux débits de fuite préconisés par le
SDAGE (3 L/s/ha). Les valeurs des débits de pointes sont toutes relativement élevées avec une
moyenne de 342 L/s cela s’expliquent par les grandes surfaces peu imperméabilisées en périphérie
du bourg (prairies, champs,…) qui ruissellent sur les différents impluviums étudiés.

         - Pour une pluie de retour 10 ans les conduites ne permettent pas d’acheminer les eaux de
ruissellement de leur impluvium au niveau des exutoires des impluviums suivants :
-        Nord du bourg,
-        Est Lannec,
-        Keraliou-Mairie,
-        Goascreis,
-        Route de Logonna,
-        Les Glacis,
-        Kersalguen,
-        Résidence Toulbelory,
-        Sud Toulbelory,
-        Cimetière,
-        Moulin Tréguier,
-        Est Rue des Moulins,

        - L’existence de canalisations sous-dimensionnées, ce qui peut impliquer des mises en
charge du réseau voir des débordements (surtout au niveau des impluviums ayant de grandes
superficies),

       - La présence de canalisations caractérisées par des pentes insuffisantes, ne permettent pas
une bonne évacuation des eaux pluviales, ce qui peut impliquer des mises en charge du réseau voir
des débordements,

           - Des modifications de pentes peuvent casser les vitesses d’écoulement et mettre en charge
           les réseaux en amont, ce qui peut créer des débordements.

La mise en charge du réseau, voir des débordements sur les chaussées n’impliquant pas de dégâts
matériels (inondations de particuliers) ne sont pas rédhibitoires. En effet, ces phénomènes peuvent
avoir pour conséquence une diminution du débit de pointe aux exutoires donc un impact positif. Il
convient donc de recenser les désordres réellement constatés ; la modélisation permettra en partie
d’expliquer l’origine du dysfonctionnement.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         89
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
VI.4 Les dysfonctionnements constatés

La mairie de l’Hôpital-Camfrout enregistre les plaintes des administrés relatives aux inondations. On
constate qu’en cas de fortes pluies, il y a l’apparition de problèmes ponctuels dus à des blocages du
réseau que les services techniques règlent au fur et à mesure de leur apparition. Mais les forts
épisodes pluvieux provoquent également des problèmes récurrents qui nécessitent des travaux de
réhabilitation du réseau pluvial.

                   VI.4.1 Dysfonctionnements constatés lors de la modélisation

      Impluvium du Nord du Bourg : Route de Rhun Bihan-Jardin de la maison
       des Carriers
        La modélisation indique lors de fortes marées une mise en charge du réseau et des
débordements potentiels au niveau du secteur de la maison des Carriers. Les volumes d’eaux
pluviales et du ruisseau en provenance de l’impluvium Nord du Bourg sont trop importants pour les
conduites présentes sous la zone humide (diam 300 au début du busage, diamètre de busage
variable mais inconnu). De plus, la pente de cette même conduite est assez faible (environ 2%). Une
fois en charge les conduites ne peuvent acheminer la totalité des eaux vers l’exutoire (bloqué par la
forte marée) ce qui provoque des débordements sur la zone humide et le jardin à l’arrière de la
maison des Carriers.
        Il est à noter qu’il existe une rupture de pente et de faibles pentes sur le réseau de la route
de Rhun Bihan. Ces problèmes de pente se retrouvent sur le réseau qui traverse la route à l’arrière
de la salle de sport. Ces problèmes de pente perturbent les écoulements et favorisent la mise en
charge du réseau.

         Les faits corroborent la simulation, en effet, suite à un très fort évènement pluvieux associé à
une grande marée les eaux pluviales ne peuvent être évacuées par l’exutoire situé sur le quai car les
eaux du Camfrout atteignent le niveau de l’exutoire des conduites ce qui perturbe les écoulements.
Cette absence d’exutoire provoque la mise en charge du réseau. Une fois en charge les eaux du
réseau débordent sur la zone humide et le jardin à l’arrière de la maison des Carriers. Les eaux de la
zone humide s’écoulent selon la pente Nord-Sud jusqu’à ce qu’elles soient déviées par un talus vers
le terrain adjacent (Garage Barnot).
De plus, le ruisseau permanent busé, qui emprunte la même conduite et le même exutoire que les
eaux pluviales, charrie parfois des débris végétaux dont l’accumulation a déjà provoqué des blocages
dans le regard de l’espace vert des Carriers et causé des inondations.

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         90
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Zone
     humide
                            Rue           Emile
                            Salaün

           Talus

                 Salle de sport
Terrain    de
football

            Figure 36 : Zone d’inondations                     Figure 37 : Zone humide inondable (image du haut) et
                                                               Quai des Carriers (image du milieu) et jardin de la maison des Carriers
                                                               (image du bas)

      Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                                   -
                                                                     91
      Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
 Impluvium du Nord du Bourg : Croisement entre la rue Emile Salaün et
                       la route de Logonna

        La modélisation indique une mise en charge du réseau en amont de cette zone à problème
ainsi qu’une accumulation des eaux de pluie et de ruisseau qui ne peuvent être acheminées par le
réseau. Cette mise en charge s’explique par la présence d’une zone de rupture de pente causée par
une conduite de faible pente ce qui provoque des débordements au niveau d’un avaloir grille.

         Suite à un très fort évènement pluvieux (janvier 2014), les eaux pluviales ne pouvant être
acheminées par le réseau ont ruisselé le long de la RD 770 (rue Emile Salaün) puis dans les terrains de
particuliers. Les eaux de ruissellement ne s’écoulent que très peu vers les avaloirs, elles s’orientent
vers le chemin hydraulique le plus simple et ruissellent le long de la voirie. Il est envisageable de
redessiner le terrassement aux abords des avaloirs.

                                                                                                                              A

                                                   Zone de débordements

                                              Ajout d’avaloirs grille envisageable

                                                                       Profil hydraulique de la rue Emile Salaün
                                                         134

                                                                             129

                                                                                                               128

                                                                                                                                           127

                                                                                                                                                         126

                                                                                                                                                                                              125
                    16

                                                                                                17

               31
               30
               29
               28
               27
               26
               25
               24
               23
                                                                                                                     Zone de rupture de pente et une
  Niveau (m)

               22                                              2.20%
               21                                                                                                    conduite de faible pente (
 Impluvium du Nord du Bourg : Croisement entre la route de Kerbrat et
       la rue de Kerbiaouen
       La modélisation n’indique pas de sous-dimensionnement de conduites mais indique que les
deux buses permettant le transfert des eaux pluviales vers le fossé « sec » ont de faibles pentes.

          Suite à un très fort évènement pluvieux (décembre2013-janvier 2014), les eaux pluviales ont
traversé la route de Kerbrat en aval du croisement avec la rue de Kerbiaouen et ont fait déborder les
avaloirs situés en aval. Les eaux pluviales n’ont pas suivi le chemin hydraulique prévu et ont laissé le
fossé « sec » pour s’écouler le long de la voirie. Des eaux pluviales ont notamment ruisselé au fond
des terrains du lotissement Buzaré en suivant les pentes sans être interceptées par le réseau pluvial.
Le problème est récurrent car l’aménagement du réseau au niveau du carrefour est défectueux. En
effet, il semblerait que les avaloirs soient placés trop en aval du carrefour et qu’en conséquence ils
n’interceptent qu’un faible volume d’eaux pluviales. Leur localisation est à revoir.

                       Avaloirs mal
                       positionnés
                             Fossé « sec »

Figure 40 : Zone de dysfonctionnement                     Figure 41 : Photos du croisement

              Eaux pluviales non interceptées
Figure 42 : Problème d’écoulement des eaux pluviales      Figure 43 : Photo du lotissement Buzaré

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                             -
                                                         93
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
 Impluvium du Nord du Bourg : Croisement entre la rue Emile Salaün et
       la rue de Kerbiaouen

        La simulation montre un sous-dimensionnement de certaines canalisations (200mm) dans la
rue de Kerbiaouen ce qui peut provoquer des problèmes de débordements et d’inondations en aval.

         Dans les faits, il existe des problèmes d’inondations au croisement des rue Kerbiaouen et
Emile Salaün. La propriété située au croisement récupère dans le fond de son terrain les eaux de
ruissellement des grands champs situés en amont et les eaux pluviales non gérées par les nouvelles
constructions en cours au Nord. Lorsque les travaux seront achevés, la conformité des constructions
concernant la gestion des eaux pluviales sera vérifiée ; leur impact deviendra donc négligeable.
Concernant les champs situés au Nord, une solution globale doit être mise en place. La mairie devra
porter une attention particulière sur ce point lors de l’examen du permis d’aménager.

                                                                                        Propriété
                                                                                        inondée

        Ruissellement
        provenant     des                    Futur
        champs                               lotissement

                                     Propriété
                                     inondée

Figure 44 : Zone d’inondation                                   Figure 45 : Propriété inondée

Commune de L’HOPITAL-CAMFROUT                               -
                                                           94
Schéma Directeur des Eaux Pluviales et zonage pluvial.
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler