CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015

 
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
CONTRAT LOCAL
  DE SANTE
Ville de Saint-Etienne-
      du-Rouvray
Septembre 2012 –septembre 2015
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
Table des matières
PREAMBULE ............................................................................................................. 5

LA DEMARCHE D’ELABORATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ................. 8

LE PILOTAGE DE L’ELABORATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE .............. 9

L’équipe projet ...................................................................................................................................................... 9
       pour l’Agence régionale de santé .............................................................................................................. 9
       Pour la ville de Saint-Etienne-du-Rouvray ............................................................................................... 9

Le comité de pilotage .......................................................................................................................................... 10

Il est chargé de : .................................................................................................................................................. 10
          pour l’Agence régionale de santé ............................................................................................................ 10
          pour la ville de Saint-Etienne-du-Rouvray ............................................................................................. 10

Les partenaires associés à la démarche ............................................................................................................. 10

LE CONTEXTE A SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY ............................................... 11

La population ...................................................................................................................................................... 11

Situation géographique ....................................................................................................................................... 11

Quelques éléments de contexte ........................................................................................................................... 11

LE CONTRAT LOCAL DE SANTE .......................................................................... 12

I. Le périmètre du Contrat Local de santé ........................................................................................................ 12

II. Les thématiques du Contrat Local de Santé ................................................................................................ 12

THEME ACCES AUX SOINS / SANTE GLOBALE ................................................. 13

Les éléments de diagnostic ayant confirmé l’intérêt de travailler sur ce thème ............................................ 13

Les priorités du projet régional de santé de l’ARS .......................................................................................... 15

Les actions municipales concourant à l’atteinte des objectifs du thème accès aux soins / santé globale ..... 15

Axe stratégique 1 : Améliorer l’accès aux soins et l’offre de soins ................................................................. 16

Axe stratégique 2 : Formation et prévention auprès de la population ........................................................... 23

THEME NUTRITION................................................................................................. 26
Les éléments de diagnostics ayant confirmé l’intérêt de travailler sur ce thème........................................... 26

                                                                                                                                                                     2
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
Les priorités du projet régional de santé de l’ARS .......................................................................................... 26

Le schéma régional de prévention prévoit l’inscription prioritaire de la thématique de la nutrition dans les
projets de promotion de la santé développés en direction des enfants, des adolescents des jeunes adultes. 26

Le programme régional d’accès à la prévention et aux soins (PRAPS) insiste sur la nécessité de ces projets
en direction des personnes en situation de précarité. ....................................................................................... 26

Le socle municipal ............................................................................................................................................... 26

Axe stratégique 1 : Actions d’éducation nutritionnelle .................................................................................... 27

Axe stratégique 2 : l’offre alimentaire ............................................................................................................... 30

THEME ADDICTIONS .............................................................................................. 33

Les éléments de diagnostics ayant confirmé l’intérêt de travailler sur ce thème........................................... 33

Les priorités du projet régional de santé de l’ARS .......................................................................................... 33

Le socle municipal ............................................................................................................................................... 34

Axe stratégique 1 : Accompagnement et prise en charge des pratiques addictives ....................................... 35
  Axe stratégique 2 : Prévention et sensibilisation aux risques ........................................................................... 39

THEME VIEILLISSEMENT....................................................................................... 45

Les éléments de diagnostics ayant confirmé l’intérêt de travailler sur ce thème........................................... 45

Les priorités du projet régional de santé de l’ARS .......................................................................................... 46

Le socle municipal ............................................................................................................................................... 46
  Axe stratégique 1 : Eviter l'isolement et retarder les effets du vieillissement .................................................. 48
  Axe stratégique 2 : Amélioration de la prise en charge des problématiques individuelles liées au vieillissement
   .......................................................................................................................................................................... 52

THEME SOUFFRANCE PSYCHOSOCIALE ........................................................... 60

ET PROMOTION DE LA SANTE MENTALE ........................................................... 60

Les éléments de diagnostics ayant confirmé l’intérêt de travailler sur ce thème........................................... 60

Les priorités du projet régional de santé de l’ARS .......................................................................................... 61

Le socle municipal ............................................................................................................................................... 61

Axe stratégique : Accompagnement et soutien des personnes en situation de fragilité ................................ 62

THEME HABITAT / ENVIRONNEMENT .................................................................. 70

Les éléments de diagnostics ayant confirmé l’intérêt de travailler sur ce thème........................................... 70

Les priorités du projet régional de santé de l’ARS .......................................................................................... 70

Le projet régional de santé fixe deux objectifs principaux : ............................................................................ 70

                                                                                                                                                                             3
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
Le socle municipal ............................................................................................................................................... 71

Axe stratégique 1 : Amélioration de l'habitat, lutte contre l'habitat indigne et résorption de l'habitat
insalubre............................................................................................................................................................... 72
   Axe stratégique 2 : Prévention des risques sanitaires liés à l'environnement ................................................... 78

III. Les impacts attendus en termes de santé publique et les améliorations attendues à l’échelle du
territoire ............................................................................................................................................................... 82

IV. Mise en œuvre du CLS ................................................................................................................................. 82
  Les missions du référent santé .......................................................................................................................... 83

V. Organisation et pilotage du suivi du CLS .................................................................................................... 83
   Les missions du comité de pilotage .................................................................................................................. 83
   Les missions de l’équipe projet ........................................................................................................................ 84

VI. Le financement du CLS ................................................................................................................................ 84

VII. Le calendrier ................................................................................................................................................ 84

VIII. Les engagements des signataires du contrat local de santé .................................................................... 85

ANNEXE : LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE ........................... 86

LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE .............................................................................. 86
  L’article L1422-1 du Code de la Santé Publique.............................................................................................. 86
  La loi n°2009-879 du 21 Juillet 2009 portant réforme de l’Hôpital et relative aux patients, à la santé et aux
  territoires (Loi HPST) ...................................................................................................................................... 86
  Le projet régional de santé ............................................................................................................................... 88

                                                                                                                                                                          4
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
PREAMBULE
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a donné sa première définition de la santé en
1946 dans le préambule à sa Constitution :
« La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne
consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »
Cette définition est complétée par le droit pour tous à la santé : « la possession du
meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits
fondamentaux de tout être humain, quelles que soient son origine, sa religion, ses
opinions politiques, sa condition économique ou sociale. »

En 1986, la Charte d’Ottawa, adoptée par la première conférence internationale pour la
promotion de la santé définit :
«La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens
d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d’améliorer celle-ci. Cette
démarche relève d’un concept définissant la santé comme la mesure dans laquelle un
groupe ou un individu peut d’une part, réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins et,
d’autre part, évoluer avec le milieu ou s’adapter à celui-ci. La santé est donc perçue
comme une ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie. Il s’agit
d’un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que
des capacités physiques. Ainsi donc la promotion de la santé ne relève pas du secteur
sanitaire : elle dépasse les modes de vie sains pour viser le bien-être. »

La santé et ses déterminants

On entend par « déterminants de santé » les facteurs personnels, sociaux ou
environnementaux qui ont une relation de causalité avec la santé des individus ou des
populations. Il s’agit :

-   Des caractéristiques individuelles irréductibles ont un impact sur la santé, comme
    l’âge, le sexe et le patrimoine génétique.
-   De l’influence du comportement personnel et du style de vie que l’individu peut
    contrôler en partie mais l’environnement social et physique aura une influence sur ses
    pratiques ;
-   Des réseaux sociaux autour de la personne et sur lesquels elle peut compter pour
    améliorer ses conditions de vie
-   Des facteurs matériels et structurels influençant l’état de santé (logement, conditions
    de travail, accès aux services…)
-   Des conditions socio-économiques, culturelles et environnementales d’un territoire.

Les réactions aux divers déterminants de la santé sont très variables d’un individu à
l’autre.
La quasi-totalité des recherches cependant montre que les effets néfastes sur la santé
sont d’autant plus importants qu’ils affectent des populations dont les revenus et/ou le
niveau scolaire sont bas.

Il est évident qu’un système de soins, aussi performant soit-il, ne peut pas à lui seul
avoir un impact important sur les déterminants de santé. Dans le but d’améliorer la santé
de la population, il est nécessaire que les différents secteurs travaillent en partenariat.

                                                                                         5
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
Le contrat local de santé (CLS), mesure innovante de la loi du 21 juillet 2009
portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires
(HPST), a pour vocation de consolider le partenariat local sur les questions de
santé dans le cadre de la mise en œuvre du projet régional de santé.

Le CLS a pour objectif de soutenir les dynamiques locales de santé sur des territoires de
proximité urbains ou ruraux qui constituent des infra-territoires de santé.
Il incarne une dimension intersectorielle de la politique régionale de santé dans le but de
favoriser la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, au travers de :
        l’amélioration des contextes environnementaux et sociaux qui déterminent, à plus
        ou moins long terme, l’état de santé des populations au niveau local (problèmes
        de pollution spécifiques, enclavement en matière de transport, etc.) ;
        l’accès des personnes, notamment « démunies », aux soins, aux services, et à la
        prévention ;
        la promotion et le respect des droits des usagers du système de santé.

Il renforce la qualité de la mise en œuvre de la politique de santé au niveau local dans le
respect des objectifs inscrits dans le Projet régional de santé (PRS) en assurant à ce
niveau la coordination des financeurs et des politiques impactant la santé mais aussi des
acteurs.

Le projet régional de santé de Haute-Normandie définit
       trois axes stratégiques :
- Maintenir et renforcer l’accès à la santé
- Réduire les inégalités sociales et territoriales de santé :
- Renforcer et garantir la qualité et l’efficience des dispositifs ainsi que la performance
   des organisations
       et des priorités thématiques : la santé mentale, les addictions, la périnatalité et la
       petite enfance, le cancer, le handicap et le vieillissement, les maladies chroniques,
       la santé environnementale.

Le présent CLS a pour objectif de décliner localement ces priorités.

Le contrat local de santé (CLS) constitue un outil d’amplification de la politique
locale de santé

De par la loi, les villes ont une compétence en matière d’hygiène publique.
C’est à ce titre qu’intervient la division hygiène et environnement au sein de la Direction
des services techniques municipaux.

Depuis plusieurs années, Saint-Etienne-du-Rouvray comme beaucoup de villes, a fait le
choix d’aller plus loin et s’est engagée en faveur de la prévention et de la promotion de la
santé. Cet engagement s’est traduit dans la mise en œuvre d’actions programmées dans
le cadre du volet santé du contrat urbain de cohésion sociale ou du programme de
réussite éducative mais aussi dans la convention de renouvellement urbain :

-   Des actions d’amélioration de l’habitat et du cadre de vie, l’accompagnement social
    et/ou psychosocial des habitants
-   Des actions de prévention des conduites à risques
-   De l’organisation d’évènements tels que le forum santé ou la semaine du sport et du
    bien-être
-   Une implication au titre du Plan National nutrition santé

                                                                                           6
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
La reconnaissance de l’engagement municipal en faveur de la promotion de la santé a
conduit en 2008 à l’extension d’une délégation d’élu.

Conjointement dans le cadre de sa politique sociale, la Ville s’est attachée au
développement de services visant l’accompagnement et la prévention des effets du
vieillissement. Ce travail a notamment permis la création d’un EHPAD qui a ouvert ses
portes en 2011. Il s’est également concrétisé au travers d’actions partenariales
aboutissant à un programme de conférences sur le thème de la santé et un forum seniors
réunissant les acteurs locaux.

Saint-Etienne-du-Rouvray, signataire dès 1996 d’une Charte Ville Handicap, promeut
activement l’intégration dans la ville des personnes handicapées.

Mise en œuvre d’une politique publique locale en faveur du bien-être et de la
santé

Relevant d’importantes inégalités de santé sur le territoire communal, le diagnostic santé
a confirmé la légitimité d’une mobilisation des acteurs du territoire en faveur de la
promotion de la santé.

C’est dans ce contexte, la Ville travaillant à l’élaboration de son projet de ville, qu’un
volet « prévention santé et accès aux soins » a trouvé sa place au sein du projet social
de territoire. Les travaux réalisés dans ce cadre ont démontré la pertinence d’élargir la
réflexion à la problématique de la démographie médicale.

La démarche a conforté la municipalité dans sa légitimité à agir sur son territoire en
faveur de la promotion de la santé et de l’accès aux soins des habitants.

Souhaitant appréhender tous les outils susceptibles de contribuer à la pérennisation des
actions de promotion de la santé et du bien-être engagées et à la structuration d’une
politique publique locale de santé soutenue par un partenariat étroit avec les acteurs de
santé publique, la ville a sollicité l’Agence Régionale de Santé sur les finalités du contrat
local de santé prévu par la loi « Hôpital, patients, santé et territoires » du 21 juillet 2009.

Ces contrats, reliés à la mise en œuvre du Projet régional de santé, visent la réduction
des inégalités territoriales et sociales de santé et portent sur la promotion de la santé, la
prévention, les politiques de soins, l’accompagnement médico-social mais également sur
les déterminants de la santé (logement, transports, environnement physique, cohésion
sociale etc.). Ils concernent exclusivement les territoires particulièrement vulnérables,
volontaires pour un engagement contractuel.

Ils peuvent également associer d’autres acteurs de la santé, partenaires et organismes
prêts à accompagner les actions (CPAM, CAF, conseils généraux, associations, mutuelles
etc.) créant une dynamique de santé locale, cohérente et coordonnée, en réponse à des
besoins clairement identifiés à partir d’un diagnostic local partagé.

C’est sur cette base que le travail d’élaboration d’un Contrat Local de Santé a été
poursuivi.

L’élaboration d’un Contrat Local de Santé s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de
la politique publique «Bien-être, Santé, Famille ».

Le Contrat Local de Santé est à replacer dans le prolongement d’une part des actions
santé développées par la Ville, d’autre part du diagnostic santé / social réalisé en 2009.

                                                                                             7
CONTRAT LOCAL DE SANTE - Ville de Saint-Etienne- du-Rouvray Septembre 2012 -septembre 2015
LA DEMARCHE D’ELABORATION DU CONTRAT
LOCAL DE SANTE
Le périmètre du contrat local de santé résultant de la confrontation des attentes de la
Ville et de l’ARS comporte cinq axes prioritaires :

-   Le suivi et la mise à jour du diagnostic local

-   L’éducation pour la santé et la prévention :
           o en direction de publics prioritaires : enfants, personnes en difficultés
               sociales, personnes âgées
           o les dépistages et repérages
           o les vaccinations

-   La santé environnementale :
           o habitat
           o qualité de l’air
           o sites pollués

-   La prise en charge des personnes âgées : développement de la coordination, du
    réseau

-   La démographie des professionnels de santé : consolidation de l’offre de 1er recours.

Une lettre de cadrage cosignée par le Directeur général de l’agence régionale de Haute-
Normandie et le Maire de Saint-Etienne-du-Rouvray a défini la méthodologie et le
calendrier de travail du CLS.

                                                                                            8
LE PILOTAGE DE L’ELABORATION DU CONTRAT
LOCAL DE SANTE
Les instances de pilotage ont été décrites dans la lettre de cadrage après concertation
entre l’ARS et la Ville.

L’équipe projet

Elle est chargée :
- De réaliser une analyse commune du diagnostic local pour identifier les axes
    stratégiques à inscrire dans le Contrat Local de Santé ;

-   pour chaque axe stratégique :
           o d’identifier les objectifs opérationnels prioritaires
           o de décliner les objectifs opérationnels en actions prioritaires (fiches
              actions)
           o de mobiliser les partenaires et les acteurs du territoire
           o de recenser les financements existants et les besoins de financement ;

-   présenter les travaux devant le comité de pilotage.

Elle est composée :

Pour l’Agence régionale de santé
-   Corinne LEROY, Chef de projet du CLS, pôle prévention et promotion de la santé
-   Bruno ANQUETIL, Directeur du département qualité, appui à la performance
-   Anne-Sophie DUBOIS, pôle organisation de l’offre médico-sociale
-   Jérôme LE BOUARD, Responsable du pôle santé environnement
-   Alain PLANQUAIS, pôle organisation de l’offre de santé, offre de soins ambulatoires

Pour la ville de Saint-Etienne-du-Rouvray
-   Marie-Pierre RODRIGUEZ, Chef de projet, Responsable du département solidarité
    et développement social
-   Francine GOYER, Adjointe au Maire
-   Maxime TROMPIER, Responsable de la division développement social
-   Sylviane HEITZMANN, Directrice générale adjointe des services
-   Pierre CREUSE, Agent de développement social
-   Sylvie SELLIER, Responsable de la division hygiène et environnement

                                                                                          9
Le comité de pilotage
Il est chargé de :
-   Valider les propositions des instances de travail au cours de la démarche de
    contractualisation,
-   Valider le contrat local de santé dans sa forme finalisée,
-   Valider les orientations proposées dans le cadre de la mise en œuvre du contrat,
-   Vérifier que les actions réalisées au cours de la période du contrat sont conformes
    aux orientations prises

Il associe les membres de l’équipe projet et est composé des personnes suivantes :

Pour l’Agence régionale de santé
-   Nathalie VIARD, Directrice de la santé publique
-   Christelle GOUGEON, Responsable du pôle prévention et promotion de la santé
-   Benoît CHARLE, Responsable du pôle organisation de l’offre de santé
-   Christine LE FRECHE, Responsable du pôle organisation de l’offre médico-sociale

Pour la ville de Saint-Etienne-du-Rouvray
-   Hubert WULFRANC, Maire
-   Joachim MOYSE, Premier Adjoint
-   Francine GOYER, Adjointe en charge de la solidarité et du développement social
-   Murielle RENAUX, Conseillère municipale déléguée
-   Dominique GOUPIL, Directeur général des services

Les partenaires associés à la démarche

Conseil Régional de Haute Normandie
Conseil Général de la Seine-maritime
La Communauté d’Agglomération de Rouen, Elbeuf, Austreberthe
Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Seine-Maritime
Caisse Primaire d’Assurance Maladie
Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail
Education Nationale
Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail
et de l’Emploi
Centre Hospitalier Universitaire de Rouen
Centre Hospitalier du Rouvray
Service de Soins Infirmiers à Domicile
Les acteurs de la santé et de la précarité

                                                                                          10
LE CONTEXTE A SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY

La population

La commune est entrée depuis 2008 dans une nouvelle période d’accroissement de la
population. Les données INSEE 2008 font état d’une population de 28 068 habitants et
celles de 2009 d’une population de 28 309 personnes.

Les données Insee 2008 donnent les grandes caractéristiques suivantes en ce qui
concerne la population stéphanaise :

La commune est composée de 10 912 ménages.
La population y est multiculturelle avec 11.3% d’habitants de nationalité étrangère.
43.9% des familles n’ont pas d’enfant de moins de 25 ans.
56.1% des familles ont au moins 1 enfant de moins de 25 ans.
La population active est de 64% et le taux de chômage de 13.8%.
Les employés et les ouvriers représentent 59.1% de la population active.
Le phénomène de déscolarisation des jeunes est présent sur la commune avec 7.2% des
15-17 ans non scolarisés et 52.9% des 18-24 ans qui ne suivent pas d’études.
Le niveau de qualification des habitants relativement faible avec 31.7% de la population
active qui n’a aucun diplôme.

Situation géographique

Saint-Étienne-du-Rouvray est desservie par le métro de Rouen depuis le prolongement
vers le technopôle du Madrillet. Le métro permet de rejoindre le centre-ville de Rouen en
une vingtaine de minutes.
Sept lignes de bus (7, 10, 27, 32, 33, 42, t59) dont deux à haute fréquence (7 et 10)
s'articulent autour de la ligne de métro.

Quelques éléments de contexte

La part des ménages fiscaux non imposés est de 53.2% sur la commune (Données Insee
2008).
Fin 2008, 24.2% des allocataires CAF de la commune étaient bénéficiaires de minima
sociaux contre 19.7% dans l’agglomération.
La ville couvre une superficie de 18.3 km² et comprend 11536 logements en 2008 dont
38.5% de logements sociaux.
Depuis le début des années 2000, la ville de Saint-Étienne-du-Rouvray s'est engagée
dans une vaste opération de renouvellement urbain (ORU) dans 9 quartiers de la ville.
Elle nécessite la démolition puis la reconstruction de 1 000 logements.

Ancienne ville ouvrière, la ville compte notamment une centrale thermique et des usines
rejetant du dioxyde de carbone. La présence de sites industriels peut impacter la santé
des habitants par le rejet de particules nocives dans l’air ou dans l’eau émises par des
usines chimiques, des dépôts d’hydrocarbures ou d’autres industries. Cette dimension est
d’autant plus importante que Saint-Etienne-du-Rouvray se situe dans un bassin industriel
dense. Néanmoins, la qualité de l’air s’améliore sur l’agglomération sur ces vingt
dernières années.

                                                                                      11
LE CONTRAT LOCAL DE SANTE
Entre d’une part,

L’Agence régionale de santé de Haute-Normandie représentée par Monsieur Claude
d’HARCOURT, Directeur Général

Et d’autre part,

La ville de Saint-Etienne-du-Rouvray représentée par Monsieur Hubert WULFRANC, Maire

Il est convenu ce qui suit :

I. Le périmètre du Contrat Local de santé

Le contrat local de santé est décliné sur le territoire de la ville de Saint-Etienne-du-
Rouvray.

Il s’adresse prioritairement aux publics identifiés comme fragilisés ou potentiellement
fragiles notamment :

-   Les   habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville,
-   Les   personnes migrantes,
-   Les   personnes vieillissantes,
-   Les   enfants et les jeunes de moins de 25 ans,
-   Les   travailleurs pauvres,
-   Les   bénéficiaires de minima sociaux,
-   Les   foyers monoparentaux.

II. Les thématiques du Contrat Local de Santé

Le contrat local de santé vise à décliner les priorités du projet régional de santé de l’Ars.

Il s’articule avec la politique de la ville et plus particulièrement avec la démarche de
l’Atelier Santé Ville (ASV) animée par la Communauté d’Agglomération de Rouen, Elbeuf,
Austreberthe.

Les thématiques ciblées résultent de l’analyse du diagnostic local de santé et des
réflexions des groupes de travail qui ont contribué à la démarche d’élaboration. Il s’agit :
- l’accès aux soins/la santé globale,
- la nutrition,
- les addictions,
- la santé mentale/la souffrance psychosociale,
- le vieillissement,
- l’habitat/l’environnement.

                                                                                            12
Thème accès aux soins / santé globale

Les éléments de diagnostic ayant confirmé l’intérêt de
travailler sur ce thème

                                                         13
14
Les priorités du projet régional de santé de l’ARS

Il s’agit d’améliorer et de faciliter, par des dispositifs adaptés et une bonne articulation
entre les acteurs des champs sanitaire, médico-social et aussi social, l’accès aux droits,
aux soins et à l’accompagnement des populations qui le nécessitent soit en fonction de
besoins de santé et d’autonomie accrus de par leur âge ou leur handicap soit en fonction
de leur situation socioéconomique qui constitue une cause d’accroissement de la
vulnérabilité de l’état de santé, y compris mentale (personnes en situation de précarité
ou d’exclusion, migrants,…).
Les actions seront dirigées prioritairement vers l’amélioration de l’information,
notamment des professionnels de santé, sur les dispositifs existants (CMU-C, ACS,
PASS,..), la promotion et l’éducation à la santé au plus près des populations concernées,
notamment les habitants des quartiers politique de la ville.

Les actions municipales concourant à l’atteinte des
objectifs du thème accès aux soins / santé globale

La ville de Saint-Etienne-du-Rouvray déploie depuis la rentrée scolaire 2011 un dispositif
de tarification solidaire. Ce dispositif traverse la quasi-totalité des services publics
proposés aux usagers par la municipalité et propose ainsi aux foyers stéphanais des tarifs
adaptés en fonction de la composition familiale et des revenus.
Cette politique vise à faciliter l’accès aux services et concourt de façon importante à
l’épanouissement de la population stéphanaise aussi bien par un accès à l’alimentation
que par un accès à la culture et aux loisirs.
La santé passe par le moral mais aussi par l’activité physique. C’est pourquoi le dispositif
de tarification solidaire, appelé Unicité, s’applique aussi à un large choix d’activités
physiques et sportives à partir de 3 ans. Celles-ci sont encadrées par 13 éducateurs
sportifs municipaux et effectuées dans un esprit de sport détente et sport santé. En effet,
l’évolution des pratiques sportives confirme qu’aujourd’hui, les habitants cherchent avant
tout le lien social, le bien-être et la santé dans leurs activités.

Par ailleurs, le département des sports met en place une action intitulée « pratique libre
sur site ». Celle-ci consiste à réunir les conditions d’accueil pour les stéphanais, ne
trouvant pas leur place dans l’offre sportive de la commune, parfois trop contraignante à
leurs yeux. Ce dispositif se définit par sa simplicité d’accès pour les utilisateurs
(mercredi, soirées et week-end), la proximité des lieux de pratique, sans inscription
préalable et par sa gratuité. Il a pour but de permettre aux jeunes des quartiers par le
biais d’une pratique sportive et le respect de ses règles, de se retrouver autour d’une
activité commune et de mieux connaître l’offre sportive municipale.

Une convention est établie avec l’association du planning familial. L’objectif de cette
convention est de sensibiliser la population stéphanaise, notamment féminine aux
questions de santé. Il s’agit plus spécifiquement d’aborder la prévention des cancers au
féminin, la lutte contre les grossesses non désirées et la prévention des infections
sexuellement transmissibles.

                                                                                         15
Axe stratégique 1 : Améliorer l’accès aux soins et l’offre
de soins

Objectif opérationnel n°1.1 : disposer d'une offre de soins de
premier recours suffisante et diversifiée permettant de
répondre aux besoins des habitants

Objectif opérationnel n°1.2 : Mettre en place les outils
(information, mobilité, aides financières…) permettant
d'améliorer l'accès aux soins des publics ciblés par le contrat

                                                             16
THEME
                                         Accès aux soins / Santé globale

Axe stratégique             Améliorer l'accès aux soins et l'offre de soins

                                  1. Disposer d'une offre de soins de premier recours suffisante et diversifiée
Objectif opérationnel                permettant de répondre aux besoins des habitants
                                  2. Contribuer à renforcer l’offre de soins de premier recours

  Action n°1 : Evaluer la faisabilité d’un projet de maison de santé pluridisciplinaire
                                       L’objectif est d’accompagner les professionnels de santé dans leurs
                                       démarches pour favoriser leur maintien sur le territoire (projets
                                       immobiliers, matériel etc…).
                                       Il s’agit d’évaluer la faisabilité d'un projet de maison de santé
                                       pluridisciplinaire et acteurs sociaux permettant d'augmenter l'attractivité
Descriptif des actions et
                                       du territoire.
année de début des           2012
                                       La maison pluridisciplinaire aurait à la fois des fonctions d’éducation
travaux
                                       pour la santé, de prévention et de soins.
                                       Etape 1 : Rédiger un cahier des charges
                                       Etape 2 : Rencontrer les professionnels de santé pour recueillir leur
                                       point de vue
                                       Etape 3 : Etudier la faisabilité 2014
                            Cette étude vise à déterminer les moyens à mettre en œuvre pour :
                             Attirer des professionnels de santé sur le territoire en tenant compte de
                            l’évolution des besoins de la population (vieillissement, caractéristiques
                            sociodémographiques…) et des attentes des professionnels de santé en lien avec
Commentaires                l’évolution de la démographie médicale, l’offre globale de soins, et l’organisation
                            de la permanence des soins.
                             Accueillir les acteurs de la promotion de la santé globale.
                             Favoriser l’émergence d’actions partenariales dans le domaine de la prévention
                            et de l’accès aux soins.

Maître d’œuvre              Ville / Agence régionale de santé

Moyens engagés              Ville / Observatoire régional de la santé

                               Union Régionale des Professionnels de Santé
Partenaires à solliciter       Observatoire Régional de Santé
pour la mise en œuvre          Conseil Régional de Haute-Normandie
                               Communauté de l’Agglomération Rouen, Elbeuf, Austreberthe
                               Département des affaires économiques
                               Direction des Services Techniques
Services ville associés
                               Direction de l’Urbanisme et du Paysage
                               Département de la Solidarité et du Développement Social

                            Portage avec le département des affaires économiques dans le cadre des
Eléments facilitateurs
                            professionnels de santé

Obstacles à lever           La mobilisation des professionnels de santé libéraux dans un groupe de travail

Moyens existants            Mission inscrite dans le programme d’activités de l’ORS

Budget prévisionnel et
                            Prix de l’étude et financement ARS (financement indirect 25 000€)
sources de financement
                             Rédaction du cahier des charges
Indicateurs                  Nombre de professionnels de santé libéraux mobilisés
                             Effectivité de l’étude

Modalité de suivi           Action suivie directement par l’équipe projet
                                                                                                          17
Référent                    Référent santé / Responsable du département des affaires économiques ville
THEME
                                        Accès aux soins / Santé globale

Axe stratégique             Améliorer l'accès aux soins et l'offre de soins

                                3. Disposer d'une offre de soins de premier recours suffisante et diversifiée
Objectif opérationnel              permettant de répondre aux besoins des habitants
                                4. Contribuer à renforcer l’offre de soins de premier recours
 Action n°2 : évaluer la faisabilité d’une antenne de la Permanence d’accès aux soins
                    de santé (PASS) du CHU de Rouen rive gauche
                                             La Permanence d’accès aux soins de santé (PASS) du CHU de
                                             Rouen a pour mission de            faciliter l’accès des personnes
                                             démunies non seulement au système hospitalier mais aussi aux
                                             réseaux institutionnels ou associatifs de soins, d’accueil et
                                             d’accompagnement social.
                                             La population de la rive gauche fréquente peu cette structure qui
                                             se situe dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire rue de
Descriptif des actions et
                             2012           Germont.
année de début des
                                             Une annexe de la Permanence d’accès aux soins de santé
travaux
                                             pourrait être envisagée sur la rive Gauche.
                                             Un groupe de travail composé de représentants du CHU de
                                             Rouen, des communes concernées, du coordonnateur régional
                                             des PASS, de la référente du programme régional d'accès à la
                                             prévention et aux soins en faveur des personnes les plus
                                             démunies à l’Agence régionale de santé sera mis en place pour
                                             élaborer le projet.

Commentaires

Maître d’ouvrage            Agence Régionale de Santé

Maître d’œuvre              Centre Hospitalier Universitaire de Rouen

Moyens engagés

Partenaires à solliciter    Dans ce cas, plutôt une participation de la commune à une réflexion menée par le
pour la mise en œuvre       Centre Hospitalier Universitaire de Rouen

                             Département de la Solidarité et du Développement Social
Services ville associés
                             Maison pour l’Information l’Emploi et la Formation

Eléments facilitateurs

Obstacles à lever           Moyens financiers à mobiliser

Moyens existants

                                                                                                     18
Budget prévisionnel et
sources de financement

                          Mise en place du groupe de travail
indicateurs
                          Projet d’implantation sur la rive gauche

Modalité de suivi        Action suivie directement par l’équipe projet

Référent                 Référent santé

                                                                         19
THEME
                                         Accès aux soins / Santé globale

     Axe stratégique                             Améliorer l'accès aux soins et l'offre de soins

                            Mettre en place les outils (information, mobilité, aides financières…) permettant
  Objectif opérationnel
                            d'améliorer l'accès aux soins des publics ciblés par le contrat

 Action n°3 : mettre en place un réseau de professionnels et des outils d’information
                                                           Identifier les outils pour faciliter la mutualisation et
                                                          mise en place d'un réseau pour soutenir l'aide à la
                                                          mutualisation des habitants et mettre en œuvre une
                                                          communication au niveau local
                                                           Développer des points d'information santé dans les
                             2012                        lieux "jeunesse"
                                                           identifier les outils permettant de favoriser la
                                                          mobilité, et diffuser l’information
Descriptif des actions et                                  Groupe de travail permettant la création d’outils,
année de début des                                        liste des structures…conception, fabrication, formation
travaux                                                   des animateurs
                                                           Sensibilisation des personnels les plus concernés à
                                                          l'accueil des publics précaires pour favoriser
                             2013                        l'orientation
                                                           Sensibilisation des professionnels intervenant au
                                                          domicile
                                                           Mettre en lien les victimes et leurs familles avec les
                                                          acteurs associatifs et para publics spécialisés dans
                             2014                        l'accompagnement de leurs démarches

                             Diverses structures jeunesse (station, périph, ludothèque), 4 centres
                            socioculturels
Commentaires
                             Faciliter l’accès à la CMU-C pour le public pouvant en bénéficier (groupe de
                            travail assistante sociale secteur avec le département précarité de la CPAM)

Maître d’œuvre              Ville

Moyens engagés              Ville
                               Etat
                               Conseil Général (TISF, AS)
                               Comité Régional d’Education pour la Santé
                               Planning Familial
Partenaires à solliciter
                               Maison de l’Adolescent
pour la mise en œuvre
                               Association de défense (consommateurs, victimes…)
                               Transports en commun de l’Agglomération de Rouen
                               Communauté de l’Agglomération Rouen/Elbeuf/Austreberthe
                               Caisse Primaire d’Assurance Maladie département précarité
                               Département de la Solidarité et du Développement Social
                               Département des Sports
Services ville associés        Département des Activités Socioculturels Festives et de la Vie Associative
                               Département jeunesse
                               Maison pour l’Information l’Emploi et la Formation

Eléments facilitateurs      L’action s’appuie sur de nombreuses structures municipales

                            18% des personnes ne font pas valoir ce droit (CMUC) au niveau national.
Obstacles à lever                                                                        20
                            Optimiser l’information sur le territoire.
Moyens existants         Structures municipales, centres socioculturels

Budget prévisionnel et
sources de financement   Moyens financiers annuel de l’Agence Régionale de Santé : 8 000 euros

                          Nombre de partenaires investis
Indicateurs               Nombre de points d’informations conçus
                          Nombre d’animateurs formés

Modalité de suivi        Action suivie directement par l’équipe projet

Référent                 Référent santé

                                                                                             21
THEME
                                       Accès aux soins / Santé globale

     Axe stratégique                           Améliorer l'accès aux soins et l'offre de soins

                              Mettre en place les outils (information, mobilité, aides financières…) permettant
  Objectif opérationnel
                                       d'améliorer l'accès aux soins des publics ciblés par le contrat

   Action n°4 : étudier la faisabilité de permanences santé en faveur des publics ne
                           bénéficiant pas de visites médicales
Descriptif des actions et                 Mise en place d’un groupe de travail pour étudier la faisabilité de
année de début des           2013        cette action
travaux

Commentaires

Maître d’ouvrage            Ville

Maître d’œuvre              A identifier en 2013

Partenaires à solliciter
                            A identifier en 2013
pour la mise en œuvre

Services ville associés     A identifier en 2013

Eléments facilitateurs
                            Au delà de la formalisation du projet, la mise en place de cette action nécessite un
Obstacles à lever
                            financement direct

Moyens existants

Budget prévisionnel et
sources de financement

Indicateurs

Modalité de suivi           Action suivie directement par l’équipe projet

Référent                    Référent santé

                                                                                                     22
Axe stratégique 2 : Formation et prévention auprès de la
population (promotion de la santé)
Objectif opérationnel n° 2.1: favoriser l'appropriation de la notion de
santé globale par la population pour faire évoluer ses comportements
santé et toucher les personnes les plus éloignées des dispositifs de santé

                                                                        23
THEME
                                  Accès aux soins / Santé globale

                                  Formation et prévention auprès de la population
   Axe stratégique
                                             (promotion de la santé)
                             1. Favoriser l'appropriation de la notion de santé globale par la
                             population
Objectif opérationnel        2. Faire évoluer les comportements santé et toucher les
                             personnes les
                          plus éloignées des dispositifs de santé
 Action n°5 : mettre en place un groupe de travail « santé globale »
        et déployer les interventions auprès de la population
                                        Groupe de travail santé globale :
                                         Les actions de prévention générale et d'accès aux
                                        droits et à l'information (forum santé - Semaine du
                                        sport et du bien être- Place à la santé - Forums CPAM
Descriptif des actions                  -8 mars-25 novembre).
et année du début            2012       Intervention de professionnels auprès de groupes
des travaux                             d'habitants pour parler d'un métier, d'une maladie,
                                        d'un dispositif
                                        Prévention cancers : accompagnement des personnes
                                        à des séances de dépistage, intervention du médecin
                                        de l’association EMMA.

Commentaires              Promotion de la santé globale, animation de proximité

Maître d’œuvre            Ville

Moyens engagés            Ville

                           Acteurs de prévention
                          (ex association EMMA…)
Partenaires à              Clubs sportifs
solliciter pour la mise    Institutionnels de la Santé (ex CARSAT…)
en œuvre                   Communauté d’Agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe
                           Professionnels de soins
                           Acteurs sociaux (ex : éducation et formation, aspic, csf…)
                           Département de la Solidarité et du Développement Social
                           Département des Sports
                           Département des Activités Socioculturels Festives et de la Vie
                          Associative
                           Département jeunesse
Services ville associés
                           Maison pour l’Information l’Emploi et la Formation
                           Département des Affaires Scolaires et de l’Enfance (café des
                          parents)
                           Direction de l’Urbanisme et du Paysage
                           Direction des Services Techniques

                                                                                                 24
Eléments facilitateurs   Mobilisation des partenaires,

Obstacles à lever

Moyens existants         groupe de travail existant

                         moyens financiers :

Budget prévisionnel      8900 euros Contrat Urbain de Cohésion Sociale (Agence Nationale pour
et sources de            la Cohésion sociale et l’Egalité des Chances - Ville)
financement
                         8000 euros Agence régionale de la santé

                          Nombre des partenaires mobilisés dans l’organisation du forum
Indicateurs               Nombre de personnes ayant participé au forum
                          Nombre de personnes ayant participés aux actions sur le dépistage

Modalité de suivi        Action suivie directement par l’équipe projet

Référent                 Référent santé

                                                                                      25
Thème Nutrition

Les éléments de diagnostics ayant confirmé l’intérêt de
travailler sur ce thème

Les priorités du projet régional de santé de l’ARS
Le schéma régional de prévention prévoit l’inscription prioritaire de la thématique de la
nutrition dans les projets de promotion de la santé développés en direction des enfants,
des adolescents des jeunes adultes.

Le programme régional d’accès à la prévention et aux soins (PRAPS) insiste sur la
nécessité de ces projets en direction des personnes en situation de précarité.

Le socle municipal

En ce qui concerne l’axe stratégique lié à l’offre alimentaire, la restauration est un pilier
important. La municipalité a fait le choix de conserver en régie la production de repas
pour garantir au plus grand nombre l’accès à des repas équilibrés et lutter contre la
dénutrition notamment des personnes vieillissantes. La distribution de repas concerne
des catégories d’âges différentes, des enfants jusqu’aux personnes âgées. Ainsi, la
distribution de repas dans des lieux diversifiés (établissements scolaires, résidences
seniors, domiciles, restaurant du personnel) et pour des publics différents rend
essentielle la multiplication des offres dans ce domaine.

                                                                                          26
Pour des personnes isolées ou ne pouvant se déplacer, le portage à domicile sept jours
sur sept répond en partie à cette problématique. Une offre de repas « régime » facilite
l’accès à la restauration pour les personnes âgées ayant un avis médical.

Ce sont donc près de 357 000 repas qui sont, chaque année, produits et servis aux
Stéphanais. Un peu plus de 220 000 repas sont servis dans les écoles maternelles et
élémentaires de la commune ce qui représente plus de 6 000 repas par semaine.
Par ailleurs, près de 70 000 repas sont servis chaque année aux personnes âgées dont
un peu plus de 40 000 en portage à domicile.

Axe stratégique 1 : Actions d’éducation nutritionnelle
Objectifs opérationnels

-   sensibiliser les familles à l'importance d'une bonne alimentation

-   donner les outils permettant de manger équilibré "sous contrainte"
    du budget

                                                                                    27
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler