DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...

 
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
DEPHY
  en NORMANDIE
Résultats et pratiques remarquables

           MINISTÈRE
       DE L’AGRICULTURE
     DE L’AGROALIMENTAIRE
         ET DE LA FORÊT
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
es DEPHY
                           Le dispositif Ferm                                                                                                                                                                         EDITO
                           en Normandie
Les exploitations Fermes DEPHY normandes                                                                                                    Les travaux des Fermes DEPHY normandes
                                                                                                                                            Fermes DEPHY en Normandie, c’est 106 agriculteurs impliqués dans des démarches
                                                                                                                                            de raisonnement de leurs systèmes et de leurs pratiques.
                                                                                                                                            Agriculteurs, éleveurs, ou légumiers, tous sont bénévoles, volontaires et motivés
                                                                                                                                            par l’objectif de maintenir un bon niveau de production, d’optimiser leurs marges et
                                                                                                          Dieppe
                                                                                                                         Neufchâtel         d’adopter des pratiques avec des impacts limités sur l’environnement.
                                                                                                                          en-Bray
                                                                                                                                            Pour cela, ils travaillent sur différentes pistes : optimisation des intrants
                                                                              Fécamp
     Cherbourg
                                                                                                                                            (phytosanitaires, fertilisation, alimentation du troupeau,…), organisation du travail à
                                                                                                                                            la ferme, observation, formation, adaptation des itinéraires techniques des cultures,
                                                                          Le Havre                                                          etc…
                                                                                                     ROUEN
                                                                                                                                            Ces 106 exploitations sont réparties dans 11 groupes sur l’ensemble de la Normandie
                                                                         Deauville
                                     Bayeux
                                                                                                                Elbeuf
                                                                                                                                            et portés par différents partenaires (cf. carte page précédente), chaque groupe étant
                                                CAEN                                                                                        accompagné par un conseiller-animateur, appelé ingénieur-réseau. C’est avec ce
                                                                         Lisieux
                SAINT-LÔ                                                                                                     Vernon         conseiller que les agriculteurs testent des pratiques innovantes alternatives ou
         Coutances                                                                     Bernay
                                                                                                                                            économes en produits phytosanitaires. L’idée n’est pas de se passer totalement des
                                                                                                                EVREUX
                                                                                                                                            traitements chimiques mais de ne les utiliser qu’en dernier recours.
                                                    Falaise
           Granville
                              Vire                                                                                                          Les rencontres individuelles avec le conseiller et les temps d’échanges avec le reste du
                                                              Argentan
                                                                                                     Verneuil
                                                                                                     sur-Avre
                                                                                                                                            groupe permettent à chacun d’engager des réflexions sur leurs systèmes de culture,
            Avranches                  Flers
                                                                                                                                            d’agir en préventif, d’appréhender les difficultés et de tester de nouvelles techniques.
                                                                                                                                            Les nombreuses expériences et références produites par ces agriculteurs normands
                                                                                Mortagne au Perche                                          ont pour but de servir au plus grand nombre de conseillers et d’agriculteurs en
                                                                 ALENÇON
                                                                                                                                            Normandie.
                                                                                                                                            Dans l’attente de parutions ultérieures intégrant davantage la dimension économique,
                                                                                                                                            cette publication présente les premiers résultats et pratiques remarquables
                                                                                                                                            d’exploitations impliquées dans Fermes DEPHY en Normandie.

RESEAUX polyculture-élevage
  Economies en intrants et durabilité des systèmes ......................................................... p                        4-5
  Chambre d’agriculture du Calvados
   Progresser sur la gestion des adventices et réduire les herbicides .............................. p                                6-7
   Chambre d’agriculture de l’Eure
   Intégrer la prairie dans le système de culture ............................................................... p                   8-9
   FR CIVAM Basse-Normandie
   Une diversité d’acteurs pour un grand éventail de solutions ......................................... p 10-11
   Chambre d’agriculture de la Manche
   Moins de phytos et plus d’autonomie .............................................................................. p 12-13
   Chambre d’agriculture du Calvados
   Sécuriser le système fourrager tout en réduisant les phytos ........................................ p 14-15
   CERFRANCE Normandie Maine

RESEAUX grandes cultures
  Un travail déjà engagé depuis plusieurs années.............................................................. p 16-17
  AGRIAL
   Raisonner à l’échelle du système de culture................................................................... p 18-19
   CERFRANCE Normandie Maine
   Des rotations cohérentes agronomiquement.................................................................. p 20-21
   Défis ruraux
   Concilier économie et performance dans des systèmes avec cultures industrielles .... p 22-23
   Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime
RESEAU légumes                                                                                                                                                    Note :
  Améliorer l'efficience pour diminuer les intrants et privilégier la substitution ............ p 24-25                                                           IFT : Indice de fréquence de traitement
  SILEBAN
                                                                                                                                                                  IFTH : Indice de fréquence de traitement herbicides
Le dispositif EXPE DEPHY en Normandie............................................................................. p 26-27                                        IFTHH : Indice de fréquence de traitement hors herbicides

                                                                                                                                                        Découvrez aussi le dispositif EXPE DEPHY
                                                                                                                                                                 à la fin du document !
   2                                                                                                                                                                                                                            3
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
Animateur du réseau
                                                                                                                                                                                                                    Jacques GIRARD
                                                                                                                                                                                                                                                Z•OOM  sur...
                                                                                                                                                                                                                                                  GAEC de la Bouhardière,
                                                                                            Polyculture-élevage                                                                                    Chambre d’agriculture du Calvados,
                                                                                                                                                                                                                         Région Plaine
                                                                                                                                                                                                                                                     représenté par Fabrice BEUCHER
                                                                                                                                                                                                       j.girard@calvados.chambagri.fr              • Localisation : St-Mars d’Egrenne (sud-ouest de l’Orne)
                                                                                                                                                                                                                   Tél. 02 31 53 55 07             • Polyculture-élevage (lait)
                                                                                                                                      Dieppe
                                                                                                                                                         Neufchâtel
                                                                                                                                                          en-Bray

                                                                                                           Fécamp
Cherbourg

                                                                                                        Le Havre

                                                                                                                                 ROUEN
                                                                                                                                                                                  Economies en intrants
                                                               Bayeux

                                                                           CAEN
                                                                                                    Deauville
                                                                                                                                            Elbeuf                                et durabilité des                                                                                                       Motivations de l’agriculteur
                                             SAINT-LÔ                                               Lisieux

                                                                                                                                                                                  systèmes
                                                                                                                                                             Vernon
    Coutances                                                                                                       Bernay

                                                                                                                                            EVREUX

           Granville
                                                        Vire                   Falaise
                                                                                                                                                                                                                                                Elles sont d’abord économiques et organisationnelles.
                                                                                                                                 Verneuil
                       Avranches                                 Flers
                                                                                         Argentan                                sur-Avre
                                                                                                                                                                                                                                                Son système fourrager mixte valorise très bien l’herbe, et génère un coût alimentaire bas.
                                                                                                                                                                                  Groupe de 8 exploitations dont
                                                                                                                                                                                                                                                Sur les cultures, Fabrice BEUCHER vise de bonnes marges en se fixant un objectif de
                                                                                                            Mortagne au Perche
                                                                                                                                                                                  6 en production laitière. Systèmes de
                                                                                            ALENÇON
                                                                                                                                                                                                                                                rendement «dans la moyenne» et en adoptant des pratiques pour limiter les intrants. Il
                                                                                                                                                                                  culture combinant des fourrages (maïs
                                                                                                                                                                                                                                                cherche également à limiter le temps passé aux traitements.
                                                                                                                                                                                  majoritairement et prairies temporaires)
                                                                                                                                                                                                                                                Depuis 10 ans il travaille la préservation des sols avec l’arrêt du labour.
                                                                                                                                                                                  et des grandes cultures.
                                                                                                                                                                                                                                                Fabrice BEUCHER a déjà testé des techniques innovantes sur son exploitation avec la
    Objectifs du groupe :
                                                                                                                                                                                                                                                Chambre d’agriculture de l’Orne. Il souhaite aussi s’informer et échanger sur la réduction
    • optimiser les marges, au travers de la maîtrise des intrants et en particulier des produits
                                                                                                                                                                                                                                                des intrants, et en particulier sur des systèmes en TSL.
      phytosanitaires,
    • maintenir ou augmenter l’autonomie alimentaire pour le troupeau,
    • préserver les sols, limiter les risques d’érosion et de pollution des eaux superficielles,
    • prévenir les risques sur la santé, optimiser le temps de travail, et montrer des pratiques
      innovantes aux élèves pour le Lycée agricole de Sées.                                                                                                                                                                                                                       Répartition des cultures : assolement 2013

         Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                                                                            Evolution de l’assolement sur 4 ans
                                                                                                                                                                                                                                                                   100 %    Prairies permanentes
                                                                                          Variétés résistantes
                                                          Désherbage mécanique
                                                                                                                                                                                                                                                                    80 %    Prairies temporaires (Ray Gras Anglais, luzerne-dactyle
                                              Mélanges de variétés ou d'espèces                                                                                                                                                                                             ou autres)
                                             Densité de semis céréales à la baisse
                                                         Introduction cultures étouffantes                                                                                                                                                                          60 %                                                              Méteil fourrage

                                                               Rotation alternée et/ou longue
                                                                                                                                                                                                                                                                            Maïs
                                                               Déchaumage(s) ou faux-semis                                                                                                                                                                          40 %
                                                                         Labour quasi-systématique                                                                                                                                                                          Colza
                                                            Alternance labour et non labour                                                                                                                                                                                                                                   Orge
                                                                                                                                                                                                                                                                    20 %    Blé
                                         Pas de semis de céréales trop précoces
     Objectifs de rendement "dans la moyenne"                                                                                                                                                                                                                               Protéagineux
                                                                                                                                                                                                                              % Exploitations
                                                                                                                                                0%                    20 %           40 %         60 %       80 %    100 %                                           0%
                                                                                                                                                                                                                                                                           2011            2012                2013            2014
                                                                                                                                                           Systèmes initiaux                    Systèmes évolués (2013)

         Évolution des IFT sur les exploitations du réseau
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Pratiques remarquables
                             Exploitations
                                                                               1                                    2                                3                       4              5            6           7              8
                              du réseau
                                          Travail                          Labour                           Labour                   Alternance                       Alternance
                                                                                                                                                                                      100 % TSL      100 % TSL    100 % TSL     100 % TSL       • Depuis 10 ans et lors du passage en non labour : diversification des cultures (blé, orge,
                                          du sol                          fréquent                         fréquent                  Labour/TSL                       Labour/TSL
                                                                                                                                                                                                                                                  maïs, colza) et augmentation des cultures de printemps (pois de printemps et féveroles
                                                IFT Herbicides                                                                                                                                                                                    de printemps).
     Indice de Fréquence de Traitement

                                         2,5
                                                                                                                                                                                                     A retenir :
                                                                                                                                                                                                     On constate une plus                       • Sur des surfaces fluctuantes : mise en place d’une rotation avec les prairies temporaires
                                          2
                                                                                                                                                                                                     grande difficulté à réduire le               en luzerne / dactyle et réalisation de tests avec des méteils ensilés.
                                         1,5                                                                                                                                                                                                    • Valorisation en fourrage des couverts graminées / trèfle entre le blé et le maïs.
                                                                                                                                                                                                     recours aux herbicides. Sur
                                          1                                                                                                                                                          3 ans, les IFT herbicides                  • Variétés de blé cultivées en mélange, sans régulateur et résistantes à la septoriose,
                                                                                                                                                                                                     supérieurs à 1,4 sont fré-                   fusariose, rouille jaune et à la verse.
                                         0,5                                                                                                                                                         quents dans des systèmes                   • Utilisation d’insecticides sur colza uniquement en cas de pression extrême.
                                          0                                                                                                                                                          en Techniques Sans Labour
                                                        1                  2                        3                   4                      5                      6          7          8
                                                                                                              Exploitations du réseau                                                                (TSL) permanentes depuis
                                         IFTH système initial                                           IFTH 2012                                    IFTH 2013                                       au moins 10 ans.
                                         IFT de référence herbicides polyculture élevage en Basse-Normandie = 1,4

                                                IFT Hors Herbicides
                                          3
                                                                                                                                                                                                      A retenir :
     Indice de Fréquence de Traitement

                                         2,5                                                                                                                                                          Pour les autres produits
                                                                                                                                                                                                      (fongicides, insecticides
                                          2
                                                                                                                                                                                                      et régulateurs de crois-
                                         1,5                                                                                                                                                          sance), des réductions no-
                                                                                                                                                                                                      toires sont plus facilement
                                          1
                                                                                                                                                                                                      observées.
                                         0,5

                                          0
                                                        1                  2                        3                   4                      5                      6          7          8
                                                                                                                        Exploitations du réseau
                                                                                                                    IFTHH système initial                                        IFTHH 2012          IFTHH 2013
                                                                                                                    IFT de référence hors herbicides polyculture élevage en Basse-Normandie = 2
                                         4                                                                                                                                                                                                                                                                                                        5
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
Z•OOM  sur...
                                                                                                                                                                                                                                  EARL Jean-Paul JOURDAIN
                                                                                         Polyculture-élevage
                                                                                                                                                                                                   Animateur du réseau
                                                                                                                                                                                                Bertrand OMON                                                • Localisation : Mandeville
                                                                                                                                                                                   Chambre d’agriculture de l’Eure
                                                                                                                                                                                 bertrand.omon@eure.chambagri.fr                                               (Nord du plateau du Neubourg - Eure)
                                                                                                                                  Dieppe
                                                                                                                                                 Neufchâtel
                                                                                                                                                                                              Tél. 03 44 15 20 62                                            • Exploitation de Polyculture Elevage (lait)
                                                                                                                                                  en-Bray

                                                                                                      Fécamp
Cherbourg

                                                                                                  Le Havre

                                                                                                                             ROUEN
                                                                                                                                                                     Progresser sur la
                                                                                                                                                                     gestion des adventices
                                                                                                 Deauville
                                                               Bayeux

                                                                         CAEN
                                                                                                 Lisieux
                                                                                                                                        Elbeuf
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Motivations de l’agriculteur
                                                                                                                                                     Vernon

                                                                                                                                                                     et réduire les
    Coutances                                                                                                  Bernay
                                             SAINT-LÔ

                                                                                                                                        EVREUX

                                                                                                                                                                     herbicides
                                                                            Falaise
           Granville
                                                        Vire

                                                                                                                             Verneuil
                                                                                                                                                                                                                         Jean-Paul JOURDAIN exploite 90 ha sur le plateau du Neubourg. Les sols sont des
                                                                                      Argentan                               sur-Avre
                       Avranches                                 Flers
                                                                                                                                                                                                                         limons assez profonds mais battants.
                                                                                                        Mortagne au Perche
                                                                                                                                                                     Groupe de 12 exploitations dans l’Eure              Son système de culture est classique de cette région, associant des fourrages dont de la
                                                                                         ALENÇON

                                                                                                                                                                     travaillant sur des systèmes de culture             prairie temporaire à des cultures type SCOP et du lin fibre.
                                                                                                                                                                     intégrés bien avant d’adhérer au                    Ses principales motivations sont d’avoir un système qui fonctionne bien économiquement,
                                                                                                                                                                     dispositif Fermes DEPHY (10 à 15 ans                non bio, bâti sur une organisation durable et confortable du travail en élevage, et avec
                                                                                                                                                                     d’antériorité).                                     l’objectif de minimiser l’usage de la chimie et de limiter ses impacts associés vers
    Objectifs du groupe :                                                                                                                                                                                                l’extérieur.
    • améliorer la durabilité de leurs systèmes de culture d’un point de vue environnemental,
      social et économique,
    • maintenir et conforter leur faible utilisation de produits phytosanitaires en progressant                                                                                                                                                                                                                                Pratiques remarquables
      sur les herbicides pour atteindre un IFT Herbicides proche de 1.
                                                                                                                                                                                                                                                                          Un des systèmes de cultures présent sur l’exploitation
         Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                                                                                                                                         Prairie
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Temporaire
                                                                                                                                                                                                                                                                                                               3 ans
    Travail individuel et en groupe : réflexions sur les systèmes de cultures et les stratégies à
    mettre en œuvre, reconception et suivi des systèmes de culture.
                                                                                                                                                                                                                                                                                          Blé                                   Maïs
    Stratégies pluriannuelles :                                                                                                                                         Stratégies annuelles :
    • des rotations de 4 à 9 ans,                                                                                                                                       • pour limiter la rencontre avec les
    • 3 à 4 périodes de semis,                                                                                                                                            bio-agresseurs : 3/4 des semis de
    • un labour tous les 3 à 4 ans,                                                                                                                                       blé après le 20 octobre et retard
    • des cultures de printemps qui représentent                                                                                                                          du 1er apport d’azote au printemps,                                                                        Colza                                        Blé
      1/3 de l’assolement,                                                                                                                                                semis du colza vers le 15 août,
    • un travail du sol assez important durant                                                                                                                            éviter les variétés peu couvrantes,
      l’interculture,                                                                                                                                                   • désherbage mécanique : herse
    • éviter l’application de glyphosate si possible                                                                                                                      étrille sur céréales et protéagineux ;                                                                                  Blé                    Lin
      avant le semis en non labour.                                                                                                                                       binage sur maïs, betterave et
                                                                                                                                                                          féveroles.
                                                                                                                                                                                                                         Une stratégie à moyen terme :
                                                                                                                                                                                                                         • rotation longue intégrant la prairie temporaire,
         Évolution des IFT sur les exploitations du réseau                                                                                                                                                               • pratique du labour occasionnel qui permet de limiter le risque «adventices»,
                                          6
                                                                                                                                                                                                                         • parcellaire redécoupé et plantation de haies pour limiter l’érosion et favoriser
                                                                                                                                           2010               2011                                                         la biodiversité.
     Indice de Fréquence de Traitement

                                                                                                                                           2012               2013
                                          5
                                                                                                                                  IFT de référence polyculture élevage en Haute-
                                                                                                                               Normandie
                                                                                                                                                                                                                         Des pratiques annuelles :
                                          4
                                                                                                                                  50 % de l'IFT de référence polyculture élevage
                                                                                                                                                                                                                         • décalage des semis de blé après le 20 octobre,
                                          3                                                                                    en Haute-Normandie                                                                        • conduite type blé rustique avec une limitation de la fertilisation azotée,
                                                                                                                                                                                                                         • utilisation de variétés résistantes aux maladies et à la verse,
                                          2                                                                                                                                                                              • binage du maïs lorsque les conditions météorologiques le permettent.
                                                                                                                               Des systèmes qui sont économes en produits
                                          1
                                                                                                                               phytosanitaires en particulier en fongicides et en                                        Une «certaine tolérance» vis-à-vis des adventices et des maladies tant que cela n’affecte
                                          0                                                                                    insecticides.                                                                             pas les marges brutes des différentes cultures.
                                                                   Moyenne groupe

                                                                                                                                                                                                                                                              Performances de Jean-Paul JOURDAIN
         Indicateurs économiques                                                                                                                                                                                                                                    au sein du groupe DEPHY
                                                                                                                                                                                                                                                             6
                                                                                                                                                                        En comparant les performances
                                                                                                                                                                                                                         Indice de Fréquence de Traitement

                                         Marge Brute (MB) et Charges Opérationnelles (CO)                                                                               du groupe Fermes DEPHY de                                                            5
                   en €/ha                                                                                                                                              l’Eure («DEPHY 27») avec un panel
             1 500                                                                                                                                                                                                                                           4
                                                                                                                                                                        d’exploitation de l’Est de l’Eure
                                                                                                                                                                        («CER Est»), on observe un maintien                                                  3
             1 200
                                                                                                                                                                        des marges brutes avec des charges                                                   2
                                         900                                                                                                                            opérationnelles inférieures pour le
                                                                                                                                                                                                                                                             1
                                                                                                                                                                        groupe Fermes DEPHY de l’Eure.
                                         600                                                                                                                                                                                                                 0
                                                                                                                                                                                                                                                                 2009    2010     2011     2012         2013
                                                                                                                                                                        A retenir :
                                                                                                                                                                                                                                                             IFT total DEPHY 27    IFT total JP Jourdain
                                         300                                                                                                                            • l’IFT moyen du groupe est inférieur
                                                                                                                                                                                                                            IFT de référence polyculture élevage
                                                                                                                                                                        à 50 % de l’IFT de référence,
                                                                                                                                                                                                                         en Haute-Normandie
                                             0                                                                                                                          notamment grâce aux économies de
                                                    2007 2008 2009                                           2010 2011 2012                                   2013                                                          50 % de l'IFT de référence polyculture élevage
                                                       MB CER Est                                               CO DEPHY 27                                             fongicides et d’insecticides,                    en Haute-Normandie
                                                       MB DEPHY 27                                              CO CER Est                                              • la réduction de l’utilisation des
                                                                                                                                                                        herbicides est beaucoup plus difficile.

                                         6                                                                                                                                                                                                                                                                                                        7
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
OOM sur...
                                                                                                                                                                                       Z• EARL de La Chaumière
                                                                 Polyculture-élevage
                                                                                                                                                                 Animateur du réseau
                                                                                                                                                                  Benoît ENOUF
                                                                                                                                                   FRCIVAM de Basse-Normandie
                                                                                                                                                                                          représentée par Alain DAVY
                                                                                                                                                         benoit.enouf@civam.org         • Localisation : Pointel (bassin versant de La Rouvre - Orne)
                                                                                                                                                             Tél. 02 31 68 80 58
                                                                                                          Dieppe
                                                                                                                         Neufchâtel
                                                                                                                                                                                        • Exploitation en polyculture-élevage (lait-viande)
                                                                                                                          en-Bray

                                                                              Fécamp
Cherbourg

                                                                          Le Havre

                                                                         Deauville
                                                                                                     ROUEN
                                                                                                                                      Intégrer la prairie dans
                                     Bayeux
                                                                                                                Elbeuf
                                                                                                                                                                                                                                                      Motivations de l’agriculteur
                                                                                                                                      le système de culture
                                                 CAEN
                                                                         Lisieux
                                                                                                                             Vernon
    Coutances                                                                          Bernay
                   SAINT-LÔ

                                                                                                                EVREUX                                                                 En 2005, Alain DAVY a participé à une démarche collective, initiée par le syndicat d’eau
      Granville
                              Vire                  Falaise

                                                                                                     Verneuil
                                                                                                                                                                                       du Houlme et l’agence de l’eau, et animée par la FRCIVAM. L’objectif était de réfléchir à
                                                              Argentan                               sur-Avre
       Avranches                       Flers

                                                 Groupe de 8 exploitations sur le bassin                                                                                               l’évolution des systèmes de production pour contribuer à la préservation de la ressource
                                                 versant de La Rouvre ou en périphérie,
                                                                                Mortagne au Perche                                                                                     en eau et la santé, en travaillant l’autonomie et l’économie à l’échelle du système.
                                                                 ALENÇON

                                                 dans l’Orne.                                                                                                                          Dès lors, Alain DAVY s’est orienté vers différentes pistes et travaux :
                                                 4 fermes en Agriculture Biologique (AB)                                                                                               • une contractualisation en 2008 d’une MAE SFEI confortant ainsi sa démarche d’évolution
                                                 (dont 2 converties depuis la création du                                                                                                 vers un système de production plus économe et plus autonome,
    groupe), 3 fermes en démarche d’Agriculture Durable (dont 2 signataires de la Mesure                                                                                               • des échanges parcellaires successifs en 2008 et 2012, lui permettant d’accroître sa
    Agro-Environnementale Système Fourrager Econome en Intrants (MAE SFEI)), 1 ferme en                                                                                                   surface accessible au pâturage,
    conduite conventionnelle.                                                                                                                                                          • un engagement dans la conversion de son exploitation à l’AB en 2012.
    Objectifs du groupe :
    • travailler l’économie et l’autonomie (alimentaire et décisionnelle), à l’échelle du système
      d’exploitation, avec des systèmes fourragers axés sur la valorisation de prairie pâturée                                                                                                             Répartition des cultures : évolution de l'assolement
      et/ou de fauche,
    • préserver ou accroître la viabilité et la vivabilité des systèmes laitiers en polyculture-                                                                                       Les 98,5 ha de SAU de                          2008                                       2014
      élevage,                                                                                                                                                                         l'exploitation se répartissent
                                                                                                                                                                                                                                  Jachère
    • réduire ou ne plus utiliser de pesticides afin de contribuer à la préservation de l’eau, l’air,                                                                                  comme suit :                                                                         Triticale
                                                                                                                                                                                                                                  7 ha
      le sol, la biodiversité, sans oublier la santé humaine.                                                                                                                                                                                                          Maïs 9 ha
                                                                                                                                                                                       1,5 UTH,                                                 Prairie
                                                                                                                                                                                                                                                                    grain 9 ha
                                                                                                                                                                                       55 vaches laitières,                                     24 ha
                                                                                                                                                                                                                         Céréales à
     Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                       291 000 L de quota,               paille                                                         Prairie
                                                                                                                                                                                       15 bœufs/an.                      31 ha                Luzerne-fétuque      Luzerne-fétuque      52 ha
                                                                                                                                                                                                                                                  élevée               élevée
                                                                                                                                                                                       Exploitation certifiée
    Efficience :                                                                                                                       Reconception :                                                                              Maïs
                                                                                                                                                                                                                                                   15 ha                30 ha
                                                                                                                                                                                       Agriculture Biologique depuis
    • meilleure prise en compte des conditions                                                                                         • faux-semis,                                                                              ensilage
                                                                                                                                                                                       mai 2014.
      d’application des produits,                                                                                                      • mélanges variétaux, densité de                                                            22 ha
    • réflexion sur le choix des produits (nocivité                                                                                      semis réduite et décalage de semis,
      vis-à-vis de l’environnement et de la santé).                                                                                    • introduction de prairies temporaires          Le système de culture DEPHY étudié représente 30 % de la SAU et est composé de
    Substitution :                                                                                                                       (courte ou longue durée), de                  parcelles non accessibles au pâturage des vaches laitières.
    • désherbage mécanique sur maïs et céréales.                                                                                         mélanges céréales/protéagineux
                                                                                                                                                                                                                               008
                                                                                                                                                                                                                              2008                      0
                                                                                                                                                                                                                                                       2014
                                                                                                                                                                                                                         Maïs Ensilage/Blé/Triticale                 Luzerne-Fétuque Elevée/
    Les différents leviers mobilisés s’inscrivent dans une démarche d’évolution menée à                                                                                                                                          IFTH : 1,06                           Maïs Grain/Triticale
    l’échelle du système d’exploitation ce qui assure une cohérence dans les changements                                                                                                                                        IFTHH : 1,27                                 IFT : 0
    en cours.
                                                                                                                                                                                       L’exploitation autonome à 100 %, a diminué de 70 % sa surface en culture, substitué
                                                                                                                                                                                       l’atelier taurillons par des bœufs à l’herbe et adapté son système fourrager (9 mois de
     Les actions collectives de formations et d’échanges
                                                                                                                                                                                       pâturage, ration hivernale : foin et enrubannage luzerne/fétuque élevée + maïs grain
     menées par le groupe
                                                                                                                                                                                       inerté).
                                     •         Gestion et conduite du pâturage et des prairies de fauche.
                                     •         Désherbage mécanique des cultures.                                                                                                                                                                          Pratiques remarquables
                                     •         Tours d’herbe / de cultures.
                                     •         Co-conception de systèmes de culture.                                                                                                   Evolution liée à la réflexion menée à l’échelle de l’exploitation, et matérialisée par :
                                     •         Vie et fonctionnement du sol.                                                                                                           • l’intégration de prairie de fauche luzerne/fétuque élevée (azote, adaptation aux
                                     •         Essais de différents mélanges céréales/protéagineux.                                                                                      conditions séchantes, allongement de la rotation),
                                                                                                                                                                                       • l’abandon des Techniques Culturales Sans Labour pour la maîtrise des adventices,
                                                                                                                                                                                       • la suppression de la 2e paille,
                                                                                                                                                                                       • le recours au désherbage mécanique (herse étrille, bineuse).
                                                                                                                                                                                       Evolution des objectifs agronomiques de l’exploitant et des résultats attendus à l’échelle
                                                                                                                                                                                       du système de culture.

                                                                                                                                                                                                                                                                      Autres indicateurs
                                                                                                                                                                                                                                      Soldes intermédiaires de
                                                                                                                                                                                                                                                            d gestion
                                                                                                                                                                                                                                                                 ti
                                                                                                                                                                                                                        450 €
                                                                                                                                                                                       Entre 2005 et 2012,                            396 €                                             VA/1 000 L
                                                                                                                                                                                       diminution de la Valeur                                                                          EBE/1 000 L
                                                                                                                                                                                                                                                           312 €                        RC/1 000 L
                                                                                                                                                                                       Ajoutée (VA) par l’arrêt de                                                           305 €
                                                                                                                                                                                                                        300 €
                                                                                                                                                                                       la vente des céréales.                                             300 €             293 €
                                                                                                                                                                                                                                       260 €
                                                                                                                                                                                       Augmentation du Résultat
                                                                                                                                                                                       Courant (RC) avant la            150 €
                                                                                                                                                                                                                                                          98 €               115 €
                                                                                                                                                                                       certification bio, grâce à
                                                                                                                                                                                                                                       65 €
                                                                                                                                                                                       l’amélioration de l’efficacité
                                                                                                                                                                                       économique.                         0
                                                                                                                                                                                                                                      2005                2008               2012

            8                                                                                                                                                                                                                                                                                     9
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
Z•OOM  sur...
                                                                                                                                                                                                                                             GAEC de la Planche Saint Jean,
                                                                                        Polyculture-élevage
                                                                                                                                                                                                                    Animatrice du réseau
                                                                                                                                                                                                           Caroline MILLEVILLE                 représenté par Christian PHILIPPE
                                                                                                                                                                                             Chambre d’agriculture de la Manche
                                                                                                                                                                                                cmilleville@manche.chambagri.fr              • Localisation : Catteville (Nord de la Manche)
                                                                                                                                 Dieppe
                                                                                                                                                                                                              Tél. 02 33 06 46 72            • Exploitation de Polyculture Elevage (lait)
                                                                                                                                                    Neufchâtel
                                                                                                                                                     en-Bray

                                                                                                     Fécamp
Cherbourg

                                                                                                 Le Havre

                                                                                                Deauville
                                                                                                                            ROUEN
                                                                                                                                                                             Une diversité d’acteurs
                                                            Bayeux
                                                                                                                                       Elbeuf
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Motivations de l’agriculteur
    Coutances
                                          SAINT-LÔ
                                                                        CAEN
                                                                                                Lisieux
                                                                                                              Bernay
                                                                                                                                                        Vernon               pour un grand éventail
          Granville
                                                     Vire                  Falaise
                                                                                                                                       EVREUX
                                                                                                                                                                             de solutions                                                  La plus grande part de l’exploitation de Christian PHILIPPE se trouve dans le parc naturel
                      Avranches                               Flers
                                                                                     Argentan
                                                                                                                            Verneuil
                                                                                                                            sur-Avre
                                                                                                                                                                                                                                           des marais du Cotentin et du Bessin, directement concerné par le réseau Natura 2000.
                                                                                                                                                                                                                                           La gestion du jonc dans les parcelles de marais est particulièrement difficile. Le système
                                                                                                       Mortagne au Perche                                                    Groupe de 11 exploitations en                                 est représentatif de la région : un atelier lait avec une référence intéressante (6 100 l/ ha)
                                                                                        ALENÇON

                                                                                                                                                                             polyculture élevage laitier réparties dans                    et des surfaces pour nourrir les animaux. La contrainte des parcelles de marais se
                                                                                                                                                                             le bocage de la Manche.                                       conjugue avec le souci «d’assurer» les rendements en maïs fourrage, tout en contrôlant
                                                                                                                                                                                                                                           les interventions pratiquées. Avec le temps, une certaine compétence et un goût évident
    Particularité :                                                                                                                                                                                                                        s’expriment dans la conduite économe des cultures ainsi que dans l’optimisation du
    avoir intégré 4 exploitations de lycées agricoles (Coutances, Montebourg, St Lô/Thère et                                                                                                                                               travail.
    Vire) et la ferme expérimentale de la Blanche Maison.
    Objectifs du groupe :
    • allier systèmes de culture économes en intrants, respectueux de l’environnement et                                                                                                                                                                                   Répartition des cultures : assolement 2013
      autonomie pour le troupeau,
    • bénéficier d’une diversité de références et de supports pédagogiques, rendus possibles                                                                                                                                               Les 101 ha de SAU de l'exploitation se répartissent comme suit :
      par différentes situations d’exploitation.
                                                                                                                                                                                                                                           Le système de culture DEPHY étudié
                                                                                                                                                                                                                                           représente 41 % de la SAU de l’ex-
                                                                                                                                                                                                                                           ploitation.                                                                  Maïs
        Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                                                                                                                                Prairie
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        34,5 ha
                                                                                                                                                                                                                                           Le système de culture comprend une                      permanente
                                                                                                                                                                                                                                                                                                   39 ha
                                                                                                                                                                                                                                           rotation maïs-maïs-blé (voire maïs-
                                                                                       Agriculture biologique
                                                                                                                                                                                                                                           maïs-maïs-blé occasionnellement) et
                                                                               Désherbage mécanique
                                                                                                                                                                                                                                           l’introduction de 2,3 ha de luzerne en                            Prairie     Blé
                                                                                                                                                                                                                                           2009.                                                           temporaire    7,5 ha
                                                             Recours à des variétés rustiques
                                                                                                                                                                                                                                                                                                             18 ha
                                                            Réduction de la densité de semis                                                                                                                                                                                                                            Luzerne
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        2,3 ha
                                                                      Décalage de la date de semis
    Rotation : introduction de cultures étouffantes
                                                                                                                                                0%                    20 %          40 %        60 %         80 %       100 %
                                                                                                                                                                                                                        % Exploitations                                                               Pratiques remarquables
                                                                                                                                                                 Systèmes initiaux          Systèmes évolués (2013)

                                                                                                                                                                                                                                           • Le blé est semé en mélange d’au moins 2 ou 3 variétés assez résistantes aux maladies
                                                                                                                                                                                                                                           depuis quelques années, et la densité de semis est modérée. L’objectif : limiter l’appari-
        Évolution des IFT sur les exploitations du réseau                                                                                                                                                                                  tion de maladies et donc réduire les interventions fongicides. Bien que dans un secteur
                                                                                                                                                                                                                                           humide et avec des pratiques limitant les bio-agresseurs, c’est surtout le regard sur la
                                                                                                                                                                                                                                           culture qui change.
                                                                                                                                                                                                                                           Christian PHILIPPE n’intervient pas dès les premiers signes de maladies, il raisonne en
                                          5                                                                                                                                                               IFT initial
                                                                                                                                                                                                                                           fonction des variétés qu’il a choisies, des conditions météo annoncées et du stade de la
     Indice de Fréquence de Traitement

                                         4,5                                                                                                                                                              IFT 2013
                                                                                                                                                                                                          IFT de référence                 culture. L’IFT total du blé est égal à 1,97.
                                           4                                                                                                                                                           polyculture élevage en
                                         3,5                                                                                                                                                                                               • Sur le maïs, les interventions chimiques se font à doses réduites. Elles sont fonction du
                                                                                                                                                                                                       Basse-Normandie
                                           3                                                                                                                                                                                               salissement de la parcelle qui diffère selon le précédent cultural. L’IFT total maïs est égal
                                         2,5                                                                                                                                                                                               à 1,21 avec un précédent maïs, mais seulement de 1,07 avec un précédent céréale.
                                           2                                                                                                                                                                                               • Concernant la luzerne, Christian PHILIPPE intègre quelques hectares de
                                         1,5                                                                                                                                                                                               luzerne dans ses rotations pour les allonger. La luzerne est sou-
                                           1                                                                                                                                                                                               vent associée d’un dactyle ou d’une fétuque afin
                                         0,5
                                                                                                                                                                                                                                           de limiter l’enherbement là où la
                                          0
                                                       1               2               3              4                 5                       6                7      8       9      10      11                                          luzerne a plus de mal à s’im-
                                                                                                                   Exploitations du réseau
                                                                                                                                                                                                                                           planter. Cette association
                                                                                                                                                                                                                                           permet d’éviter le désherba-
    A retenir :                                                                                                                                                                                                                            ge de la culture. Si toutefois
    • les IFT des systèmes suivis sont aujourd’hui inférieurs aux références régionales,                                                                                                                                                   une intervention chimique est
      principalement grâce à des leviers agronomiques et à l’allongement des rotations,                                                                                                                                                    nécessaire, il intervient à doses
    • les exploitations qui ont vu leur IFT système augmenter en 2013 sont en général                                                                                                                                                      réduites et ne traite en priorité
      celles qui continuent d’utiliser des variétés de blé sensibles aux maladies,                                                                                                                                                         que les foyers d’adventices en
                                                                                                                                                                                                                                           ouvrant et coupant sa rampe de
    • deux exploitations (cf. exploitations 10 et 11 de l’histogramme) ont arrêté l’usage les                                                                                                                                              pulvérisateur en fonction des be-
      produits phytosanitaires : l’une par son passage en agriculture biologique, l’autre                                                                                                                                                  soins.
      par la mise en place d’un programme d’expérimentation «Zéro phyto» (ferme
      expérimentale).
                                                                                                                                                                                                                                           Au final en 2013, l’IFT du système
                                                                                                                                                                                                                                           de culture est égal à 1,25 soit 36 %
                                                                                                                                                                                                                                           de la référence régionale.

                                10                                                                                                                                                                                                                                                                                                  11
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
Z•OOM   sur...
                                                                                                                                                                                                                                            GAEC Anne Godard
                                                                                                Polyculture-élevage
                                                                                                                                                                                                                   Animateur du réseau
                                                                                                                                                                                                            Arnaud LANGLOIS                   représenté par Bruno ANNE
                                                                                                                                                                                               Chambre d’agriculture du Calvados
                                                                                                                                                                                                a.langlois@chambagri.calvados.fr            • Localisation : Blay (Ouest du Calvados)
                                                                                                                                         Dieppe
                                                                                                                                                        Neufchâtel
                                                                                                                                                                                                             Tél. 02 31 51 66 34            • Exploitation de Polyculture Elevage (lait)
                                                                                                                                                         en-Bray

                                                                                                             Fécamp
Cherbourg

                                                                                                         Le Havre

                                                                                                        Deauville
                                                                                                                                    ROUEN
                                                                                                                                                                                Moins de phytos et
                                     Bayeux
                                                                                                                                               Elbeuf
                                                                                                                                                                                                                                                                                               Motivations de l’agriculteur
                                                                                                                                                                                plus d’autonomie
                                                            CAEN
                   SAINT-LÔ                                                                             Lisieux
                                                                                                                                                            Vernon
    Coutances                                                                                                         Bernay

                                                                                                                                               EVREUX

                                                                                   Falaise
      Granville
                              Vire
                                                                                                                                                                                                                                         L’exploitation est située sur une aire d’alimentation de captage, classée Grenelle, avec une
       Avranches                       Flers
                                                                                             Argentan
                                                                                                                                    Verneuil
                                                                                                                                    sur-Avre
                                                                                                                                                                                Groupe de 8 exploitations en polyculture
                                                                                                                                                                                                                                         problématique phytosanitaire forte. Des actions de sensibilisation sont menées sur cette
                                                                                                                                                                                élevage réparties dans l’ouest du
                                                                                                               Mortagne au Perche                                                                                                        zone depuis de nombreuses années. Motivé par la réduction de l’usage de ses intrants,
                                                                                                ALENÇON                                                                         Calvados, le Bessin et le Bocage.
                                                                                                                                                                                                                                         Bruno ANNE s’est d’abord engagé dans un Contrat Territorial d’Exploitation (CTE) puis
                                                                                                                                                                                Exploitations avec un atelier cultures
                                                                                                                                                                                                                                         dans une Mesure Agro-Environnementale Système Fourrager Econome en Intrant (MAE
                                                                                                                                                                                plus ou moins développé (présence de
                                                                                                                                                                                                                                         SFEI). Par ailleurs, il cherche également à accroître son autonomie alimentaire. L'herbe
                                                                                                                                                                                blé et de maïs).
                                                                                                                                                                                                                                         est la base de l’alimentation du troupeau.
    Objectifs du groupe :
    • gagner en autonomie alimentaire en développant les cultures fourragères et travailler
      sur des conduites économes en intrants,
    • partager et échanger autour de ces thématiques.                                                                                                                                                                                                                   Répartition des cultures : assolement 2013

                                                                                                                                                                                                                                         Les 151 ha de SAU de l'exploitation se répartissent comme suit :

     Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe
                                                                                                                                                                                                                                                                                            Blé
                                                                                                                                                                                                                                                                                            28 ha

                                 Agriculture biologique
                                                                                                                                                                                                                                         Le système de culture étudié dans                             Prairie
                                                                                                                                                                                                                                         le réseau DEPHY couvre 50 ha.                                 permanente
                          Désherbage mécanique                                                                                                                                                                                                                                         Maïs            73 ha
                                                                                                                                                                                                                                         Il s’appuie sur une rotation maïs-blé         24 ha
            Limitation des apports d'azote
                                                                                                                                                                                                                                         et répond aux exigences de la MAE
                                     Allongement rotation
                                                                                                                                                                                                                                         SFEI.                                             Prairie
                                     Réduction des doses
                                                                                                                                                                                                                                                                                         temporaire
    Recours à des variétés rustiques
                                                                                                                                                                                                                                                                                           21 ha    Luzerne
                  Travail de sol en interculture                                                                                                                                                                                                                                                    5 ha
     Travail sur les couverts végétaux                                                                                                                                                                        % Exploitations
                                                                                                                    0%                           20 %                   40 %         60 %      80 %       100 %

                                                                                                                                Systèmes initiaux                               Systèmes évolués (2013)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pratiques remarquables

                                                                                                                                                                                                                                          Econome, il combine une lutte chimique réduite en complément d’une lutte physique
                                                                                                                                                                                                                                         (désherbage mécanique, labour systématique) et culturale (limitation de la fertilisation,
     Évolution des IFT sur les exploitations du réseau                                                                                                                                                                                   choix variétal…).
                                                                                                                                                                                                                                         • En 2013, l’IFT du système est égal à 1,43 soit 42 % de la référence régionale. Les
                                                                                                                                                                                                                                           performances économiques, notamment les marges des cultures, restent d’un bon
                                                                                        4                                                                                                                                                  niveau.
                                                                                   3,5                                                                                                                                                   • Sur blé, les pratiques se caractérisent notamment par une conduite type blé rustique
                                               Indice de Fréquence de Traitement

                                                                                                                                                                                                                                           avec une limitation de la fertilisation à 100 unités d'azote, l’utilisation de variétés
                                                                                        3
                                                                                                                                                                                                                                           résistantes aux maladies et à la verse, le décalage des dates de semis, l’absence de
                                                                                   2,5                                                                                                                                                     régulateur et le recours à une lutte fongicide à dose réduite. L’IFT total du blé
                                                                                        2                                                                                                                                                  est égal à 2,04.
                                                                                   1,5                                                                                                                                                   • Sur maïs, l’usage du binage en complément d’une première intervention chimique
                                                                                                                                                                                                                                           permet une faible utilisation de désherbant. L’IFT total maïs est de 0,52.
                                                                                        1
                                                                                   0,5
                                                                                        0
                                                                                                             1                       2                         3            4            5      6         7
                                                                                                                                                                     Exploitations du réseau

                                                                                                             IFT initial       IFT 2013
                                                                                                             IFT de référence en polyculture-élevage en Basse-Normandie

    Note : l’exploitation n°7 de l’histogramme s'est convertie à l'agriculture biologique, affichant un
    IFT de 0 en 2013.

    A retenir :
    • les IFT initiaux sont tous inférieurs à la référence régionale. Les IFT baissent en 2013
      pour plusieurs exploitations,
    • seule l’exploitation n°3 (cf. histogramme) voit son IFT augmenter significativement
      suite au développement de l’atelier cultures.

         12                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     13
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
Z•OOM  sur...
                                                                                                                                                                                                                                   GAEC de Forges
                                                                                            Polyculture-élevage
                                                                                                                                                                                                          Animatrice du réseau
                                                                                                                                                                                                      Adeline MICHEL                  représenté par Marc LECHAT
                                                                                                                                                                                           CERFRANCE Normandie Maine                • Localisation : Curey (sud de la Manche)
                                                                                                                                                                                                amichel@nm.cerfrance.fr
                                                                                                                                                                                                    Tél. 02 31 15 58 24
                                                                                                                                                                                                                                    • Exploitation avec un atelier porc et un atelier bovin lait
                                                                                                                                     Dieppe
                                                                                                                                                    Neufchâtel
                                                                                                                                                     en-Bray                                                                        • 4 UTH dont 2 associées et 2 salariées
                                                                                                         Fécamp
Cherbourg

                                                                                                     Le Havre

                                                                  Bayeux
                                                                                                    Deauville
                                                                                                                                ROUEN

                                                                                                                                           Elbeuf
                                                                                                                                                                        Sécuriser le système                                                                                                                               Motivations de l’agriculteur
    Coutances
                   SAINT-LÔ
                                                                            CAEN
                                                                                                    Lisieux
                                                                                                                  Bernay
                                                                                                                                                        Vernon          fourrager tout en
                                                                                                                                                                                                                                 Trois raisons motivent la participation de Marc LECHAT au réseau de Fermes DEPHY.
      Granville
                               Vire                                            Falaise
                                                                                                                                           EVREUX
                                                                                                                                                                        réduisant les phytos                                     D’abord, il s’agit d’anticiper les contraintes environnementales et d’avoir le temps et
                                                                                                                                Verneuil
       Avranches                                                    Flers
                                                                                         Argentan                               sur-Avre
                                                                                                                                                                                                                                 l’accompagnement pour s’y préparer sereinement, voire de les transformer en opportunités.
                                                                                                           Mortagne au Perche                                           Groupe de 8 exploitations dont 6 avec                    Ensuite, parce que ça fait longtemps qu’utiliser ces produits le perturbe vis-à-vis de sa
                                                                                            ALENÇON

                                                                                                                                                                        un atelier lait + porcs, une exploitation                santé et de l’image qu’ils véhiculent auprès de la société.
                                                                                                                                                                        laitière et une exploitation en système                  Enfin, les produits phytosanitaires ont un coût non négligeable qu’il souhaite rationnaliser
                                                                                                                                                                        allaitant.                                               au maximum.
    Particularités :                                                                                                                                                                                                             Si Marc LECHAT travaillait déjà sur la réduction des produits phytosanitaires, son entrée
    • structures de tailles importantes avec des objectifs de production élevée en élevage et                                                                                                                                    dans le réseau en 2012 lui donne un nouveau souffle. Le groupe lui donne l’occasion de
      sur les cultures afin d’être le plus autonome possible en céréales et paille,                                                                                                                                              «ne plus être seul dans son coin à travailler sur le sujet et d’échanger». Il joue également
    • conciliation de 2 types de systèmes de culture : un système dit «fourrager» (blé/maïs                                                                                                                                      un rôle de réassurance pour expérimenter : «On ose plus en groupe».
      ensilage et prairies temporaires) et un système dit «céréalier» (blé tendre, orge d’hiver,
      colza et maïs grain).                                                                                                                                                                                                                                           Répartition des cultures : assolement 2013
    Objectifs du groupe : engager une réflexion sur le système fourrager pour raisonner et
    concilier nutrition des animaux et réduction des phytosanitaires.                                                                                                                                                            Les 82 ha de SAU de l'exploitation se répartissent comme suit :
                                                                                                                                                                                                                                 Assolement moyen en ha                                                               Un système de culture DEPHY «céréalier»
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 à rotation courte
     Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                                                                      Luzerne 3 ha    Prairie permanente 2 ha

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             RGI
                                                                                               Mélanges variétaux blé
                                                                    Allongement ponctuel de la rotation                                                                                                                                                      Maïs
                                                                                                                                                                                                                                         Prairie             25 ha                                                                                          Maïs
            Variété colza précoce en mélange (méligèthes)                                                                                                                                                                              temporaire
                                                                                                                           Faux semis                                                                                                    22 ha                                                                                    Orge
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  d’hiver
                                                                        Choix de variétés moins sensibles
 Progrès dans le raisonnement et utilisation d'OAD*
                                                                                                                                                                                                                                            Orge            Blé
                                                                                                                                       Labour                                                                                               17,5 ha         17,5 ha
                                                                               Date de semis tardive en blé                                                                                                                                                                                                                                         Blé
                                                                                                                                                         0%           20 %       40 %        60 %      80 %       100 %
                                                                                                                                                                                                              % Exploitations
    * Outils d'Aide à la Décision
                                                                                                                                                                 Systèmes initiaux       Systèmes évolués (2013)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pratiques remarquables
     Évolution des IFT sur les exploitations du réseau                                                                                                                                                                           Depuis 2012, le principal axe de tra-                                                                          Sur blé
                                                                                                                                                                                                                                 vail concerne la gestion des maladies                                              4,5

                                                                       4                                                                                                                                                         en céréales.                                                                       4,0

                                                                                                                                                                                                                                                                                Indice de Fréquence de Traitement
                                                                                                                                                                                                                                 • En blé, Marc LECHAT a semé un                                                    3,5
                                                                  3,5
                                                                                                                                                                                                                                 mélange composé de 4 variétés aux                                                         IFT initial = 3,01
                              Indice de Fréquence de Traitement

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    3,0
                                                                       3                                                                                                                                                         profils de résistance aux maladies et
                                                                                                                                                                                                                                 à la verse complémentaires.                                                        2,5
                                                                  2,5                                                                                                                                                                                                                                                              1,43                   IFT 2013 = 1,98
                                                                                                                                                                                                                                 • Les réunions de groupe lui ont éga-                                              2,0
                                                                       2                                                                                                                                                         lement permis d’affiner le pilotage du                                             1,5
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               0,65
                                                                  1,5                                                                                                                                                            déclenchement du premier fongicide
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    1,0
                                                                                                                                                                                                                                 par des observations et l’utilisation
                                                                       1                                                                                                                                                                                                                                            0,5            1,58                        1,33
                                                                                                                                                                                                                                 de seuils de déclenchement. Ainsi,
                                                                  0,5                                                                                                                                                            en 2012, un seul fongicide à dernière                                              0,0
                                                                                                                                                                                                                                 feuille étalée a été appliqué.                                                            IFTH             IFTHH
                                                                       0
                                                                                    1                           2                             3                  4           5       6          7         8                                                                                                                 IFT de référence du blé en Basse-Normandie
                                                                                                                                                       Exploitations du réseau                                                   Reste pour les prochaines années à
                                                                                   IFT initial        IFT 2013                                                                                                                   travailler sur la gestion du désherba-
                                                                                   IFT de référence en polyculture-élevage en Basse-Normandie                                                                                    ge mécanique notamment en maïs.

    A retenir :
    • la diminution de l’IFT pour 5 exploitations a été majoritairement permise par
      l’amélioration de l’efficience des produits phytosanitaires hors herbicides : travail sur le
      raisonnement du déclenchement, utilisation de variétés moins sensibles…
    • cette diminution est toutefois atténuée par une forte sécurisation du désherbage
      entraînant une stagnation, voire une augmentation de l’IFT herbicide,
    • la gestion du désherbage reste un axe de travail prioritaire pour le groupe avec
      l’organisation de formations spécifiques par exemple sur le désherbage alternatif en
      maïs.

        14                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            15
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
ZOOM sur...
                                                                                            Grandes cultures
                                                                                                                                                                                                                  Animatrice du réseau
                                                                                                                                                                                                                         Lucie VIEL          • EARL du Domaine
                                                                                                                                                                                                              Coopérative AGRIAL             • Crocy (région de Falaise - Calvados)
                                                                                                                                                                                                                   l.viel@agrial.com
                                                                                                                                                                                                               Tél. 02 31 45 43 73
                                                                                                                                                                                                                                             • Exploitation de grandes cultures
                                                                                                                                     Dieppe
                                                                                                                                                    Neufchâtel
                                                                                                                                                     en-Bray

                                                                                                         Fécamp
Cherbourg

                                                                                                     Le Havre

                                                                                                                                ROUEN

                                                               Bayeux

                                                                           CAEN
                                                                                                    Deauville
                                                                                                                                           Elbeuf
                                                                                                                                                                             Un travail déjà engagé                                                                                                Motivations de l’agriculteur
    Coutances
                                             SAINT-LÔ                                               Lisieux
                                                                                                                  Bernay
                                                                                                                                                        Vernon
                                                                                                                                                                             depuis plusieurs
                                                                                                                                           EVREUX

      Granville

       Avranches
                                                        Vire                   Falaise

                                                                                         Argentan
                                                                                                                                Verneuil
                                                                                                                                sur-Avre
                                                                                                                                                                             années                                                      Installé en 1996, l’exploitant a toujours mis à profit les couverts végétaux pour maintenir
                                                                 Flers
                                                                                                                                                                                                                                         une bonne qualité de sol. L’exploitation se situe sur des terres parmi les plus sèches du
                                                                                                           Mortagne au Perche                                                                                                            Calvados dont le potentiel est variable (autour de 85 qtx/ha sur blé).
                                                                                            ALENÇON                                                                          Groupe de 14 exploitations valorisant
                                                                                                                                                                                                                                         Multiplicateur de semences pour la coopérative, il se doit de garantir une production de
                                                                                                                                                                             des cultures industrielles comme la
                                                                                                                                                                                                                                         qualité irréprochable. Convaincu des progrès possibles pour mieux utiliser les produits
                                                                                                                                                                             betterave sucrière et le lin textile.
                                                                                                                                                                                                                                         phytosanitaires, il décide de s’engager dans ce groupe d’agriculteurs passionnés
    Particularités :
                                                                                                                                                                                                                                         d’agronomie.
    • la réflexion sur l’utilisation des produits phytosanitaires s’est amorcée il y a plusieurs
      années alors que le dispositif DEPHY n’existait pas,
    • les exploitations présentent des rotations longues et des potentiels de rendement
      globalement élevés, malgré des types de sol hétérogènes.
                                                                                                                                                                                                                                                                           Répartition des cultures : assolement 2013
    Objectifs du groupe : allier performance économique et respect de l’environnement
    dans une dynamique d’innovation et une meilleure connaissance des processus                                                                                                                                                          Les 172,5 ha de SAU de l'exploitation se répartissent comme suit :
    écosystémiques.                                                                                                                                                                                                                                                                                             Lin 7,5 ha
                                                                                                                                                                                                                                                                                           Betteraves 12 ha

     Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Pois
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    14 ha
                                                 Bande mellifère (pollinisation et auxilliaires)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Colza
                                                                                           Produits de biocontrôle                                                                                                                                                                               14 ha                       Blé
                                                                                                Labour tous les 4 ans                                                                                                                                                                                                        75 ha
                                                   Mélange avec variété précoce sur colza                                                                                                                                                                                                           Maïs
                                                                                              Déherbage mécanique                                                                                                                                                                                   20 ha
                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Orge
                                                                                   Outils d'Aide à la Décision                                                                                                                                                                                                30 ha
     Alternance cultures de printemps/cultures d'hiver
                                                                  Implantation de couverts végétaux
                                                                         Surveillance seuils d'intervention
                                                                          Rotation longue (plus de 5 ans)
                                                                         Choix de variétés peu sensibles
                                                                                                                                                      0%                   20 %           40 %        60 %        80 %       100 %
                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Pratiques remarquables
                                                                                                                                                                                                                     % Exploitations
                                                                                                                                                                      Systèmes initiaux          Systèmes évolués (2013)
                                                                                                                                                                                                                                         • Remise en question permanente.
    Les cultures industrielles telles que le lin textile ou les betteraves requièrent une grande                                                                                                                                         • S’adapter au contexte.
    technicité. Sur des rotations longues et diversifiées, les agriculteurs ont développé un
                                                                                                                                                                                                                                         • Etayer la stratégie avec les Outils d’Aide à la Décision : modèle d’estimation du risque
    savoir-faire agronomique qu’ils perfectionnent au quotidien par :
                                                                                                                                                                                                                                           d’apparition des maladies sur blé, aide au pilotage de l’azote…
    • l’agriculture de précision : Outils d’Aide à la Décision pour le pilotage de l’azote,
      simulation des risques liés aux maladies, surveillance épidémiologique du territoire,                                                                                                                                              • Des tours de plaine fréquents, surveillance et piégeage pour n’intervenir que si les
      autoguidage des bineuses…                                                                                                                                                                                                             seuils d’intervention sont dépassés : exemple de la tordeuse du pois ou de l’altise du
    • une volonté de valoriser au mieux les processus biologiques : effets des bandes fleuries,                                                                                                                                             colza.
      des couverts végétaux, observations de pollinisateurs, de la biologie du sol, utilisation                                                                                                                                                                                                                                           ion
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           e pour la gest
      de produits de biocontrôle dès que possible…                                                                                                                                                                                                                 ge ur s :                       ba nd e de colza précoc
                                                                                                                                                                                                                                                        aux  ra va                    s altises et
                                                                                                                                                                                                                                         Alternatives                     comptage de
                                                                                                                                                                                                                                            ve tt e de pi égeage pour
                                                                                                                                                                                                                                         cu
     Évolution des IFT sur les exploitations du réseau                                                                                                                                                                                                     s
                                                                                                                                                                                                                                         des méligèthe
                                             6
        Indice de Fréquence de Traitement

                                             5

                                             4

                                             3

                                             2

                                             1

                                             0
                                                   1            2          3         4              5           6          7           8            9            10    11 12 13 14 Moyenne
                                                                                                                  Exploitations du réseau
                                            IFT initial (synthèse 3 ans)                                                        IFT 2013                                  IFT de référence grandes cultures en Basse-Normandie

    A retenir :
    • 9 exploitations ont vu leur IFT diminuer en 2013,
    • pour accélérer la réduction de leur IFT, les agriculteurs du groupe multiplient les
      observations, affinent leurs connaissances et leurs techniques et s’adaptent aux
      conditions annuelles de pressions des maladies et des ravageurs.

              16                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       17
DEPHY en NORMANDIE Résultats et pratiques remarquables - Ministère de l ...
ZOOM sur...
                                                                                         Grandes cultures
                                                                                                                                                                                                      Animateur du réseau
                                                                                                                                                                                                      Adrien BLOUX
                                                                                                                                                                                                                               • David MAILLARD
                                                                                                                                                                                        CERFRANCE Normandie Maine              • Localisation : Petiville (Vallée de Seine - Seine-Maritime)
                                                                                                                                                                                              abloux@nm.cerfrance.fr           • Exploitation en grandes cultures
                                                                                                                                                                                                  Tél. 06 75 90 98 19
                                                                                                                                  Dieppe
                                                                                                                                                 Neufchâtel
                                                                                                                                                  en-Bray

                                                                                                      Fécamp
Cherbourg

                                                                                                  Le Havre

                                                                                                                             ROUEN

                                                                                                 Deauville
                                                               Bayeux

                                                                         CAEN
                                                                                                 Lisieux
                                                                                                                                        Elbeuf

                                                                                                                                                                   Raisonner à l’échelle                                                                                               Motivations de l’agriculteur
                                             SAINT-LÔ                                                                                                Vernon
    Coutances                                                                                                  Bernay

                                                                            Falaise
                                                                                                                                        EVREUX                     du système de culture
            Granville
                                                        Vire

                                                                                      Argentan
                                                                                                                             Verneuil
                                                                                                                             sur-Avre
                                                                                                                                                                                                                            L’exploitation de David MAILLARD est située sur des limons profonds à fort potentiel de
                        Avranches                                Flers

                                                    Groupe de 9 exploitations présentant                                                                                                                                    production. Sa rotation est constituée de cultures d’hiver et de cultures de printemps.
                                                    dans leurs systèmes de culture une ouALENÇON
                                                                                                        Mortagne au Perche
                                                                                                                                                                                                                            Il recherche dans la démarche DEPHY un cadre pour bénéficier du retour d’expériences
                                                    plusieurs cultures industrielles comme le                                                                                                                               d’autres agriculteurs, ce qui lui est précieux pour avancer sans prendre trop de risques.
                                                    lin, la betterave sucrière et la pomme de
                                                                                                                                                                                                                            Il s’est fixé un objectif chiffré : passer de 4,7 à 3,3 d’IFT. Il a notamment mis en place le
                                                    terre.
                                                                                                                                                                                                                            mélange de variétés en blé et le semis de cultures associées au colza pour atteindre son
    Exploitations localisées dans des zones de production favorables de la Haute-Normandie.
                                                                                                                                                                                                                            objectif.
    Objectifs du groupe : faire évoluer les systèmes de culture, pour utiliser moins d’intrants
    tout en restant très performants sur le plan économique.
                                                                                                                                                                                                                                                              Répartition des cultures : assolement 2013

         Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                                                        Les 136 ha de SAU de l'exploitation se répartissent comme suit :
                                                                                                                                                                                                                                                                Gel annuel + Prairie
                                                                                                                                                                                                                                                         Bande enherbée 4 ha 1,5 ha
                                                                                             Bas volume
                                                                           Couverts associés                                                                                                                                                                         Colza
                                                                                                                                                                                                                                                                     d'hiver
                                                 Développement du biocontrôle
                                                                                                                                                                                                                                                                     15 ha
                                             Couverture permanente des sols
                                                                   Décalage date de semis                                                                                                                                                                     Lin fibre              Blé
                                                                                                                                                                                                                                                              24,5 ha              tendre
                                                                           Mélange variétaux
                                                                                                                                                                                                                                                                                   75 ha
                                                   Choix des variétés résistantes
                                                                              Rotation allongée                                                                                                                                                                     Betterave
                                                                                                 Faux semis                                                                                                                                                         sucrière
                                                                                                                                                                                                      % Exploitations                                               16 ha
                                                                                                                         0%                            20 %       40 %       60 %        80 %      100 %

                                                                                                                                           Systèmes initiaux             Systèmes évolués (2013)

                                                                                                                                                                                                                                                                                            Pratiques remarquables
         Évolution des IFT sur les exploitations du réseau
                                                                                                                                                                                                                            Levier principal utilisé : les mélanges variétaux.
                                                                                                                                                                                                                            David MAILLARD a conçu deux types de mélanges :
                                         8                                                                                                                                                    IFT initial                   • un précoce : Allez y + Barok + Bermude + Chevron,
     Indice de Fréquence de Traitement

                                         7                                                                                                                                                    IFT 2012
                                                                                                                                                                                                                            • un tardif : Rubisko + Cellule + Alixan + Altigo + Pakito.
                                                                                                                                                                                              IFT 2013
                                         6                                                                                                                                                    IFT de référence grandes
                                         5                                                                                                                                                cultures en Haute-Normandie       L’objectif est de limiter la nuisibilité de la rouille jaune, de la septoriose et de la fusariose et
                                         4                                                                                                                                                                                  de limiter les doses de fongicides. De plus, bénéficier de deux mélanges permet d’éche-
                                         3
                                                                                                                                                                                                                            lonner les dates de semis et de récolte.
                                         2
                                         1
                                         0
                                                        1                 2                        3                         5                     6          7          8          9
                                                                                                     Exploitations du réseau

    A retenir :
    • les évolutions d’IFT sont variables : cinq sont en augmentation et trois sont en nette
      baisse,
    • les augmentations des IFT sont essentiellement liées aux herbicides. Par exemple avec
      l’exploitation n°9 de l’histogramme : l’IFT initial est de 2,48 avec 1,34 d’IFT herbicide.
      Ce niveau d'herbicide n’était pas compatible avec la robustesse agronomique du
      système d’exploitation. La pression adventice, devenue trop forte, aurait pu mettre en
      péril la durabilité économique de l’exploitation. La protection contre les adventices a dû
      être ajustée (+ 1,5 d’IFT l’année suivante),
    • les IFT fongicides sont en baisse pour quatre exploitations.

                                 18                                                                                                                                                                                                                                                                                       19
Z•OOM  sur...
                                                                                                                                                                                                                              GAEC du Mesnil au Coffre
                                                                                        Grandes cultures
                                                                                                                                                                                                     Animateur du réseau
                                                                                                                                                                                                  Thomas ROLAND                 représenté par Jean-Paul COMMARE
                                                                                                                                                                                                    Les Défis Ruraux          • Localisation : Nointot (Pays de Caux - Seine-Maritime)
                                                                                                                                                                                        thomas.roland@defis-ruraux.fr         • Exploitation de type Polyculture Elevage (Lait)
                                                                                                                                                                                                 Tél. 02 32 70 43 59
                                                                                                                                  Dieppe
                                                                                                                                                 Neufchâtel
                                                                                                                                                  en-Bray
                                                                                                                                                                                                                              • 3,5 UTH
                                                                                                       Fécamp
Cherbourg

                                                                                                    Le Havre

                                                                                                Deauville
                                                                                                                             ROUEN
                                                                                                                                                                      Des rotations
                                                           Bayeux
                                                                                                                                        Elbeuf
                                                                                                                                                                                                                                                                                    Motivations de l’agriculteur
    Coutances
                                         SAINT-LÔ
                                                                       CAEN
                                                                                                Lisieux
                                                                                                                Bernay
                                                                                                                                                     Vernon           cohérentes
            Granville
                                                    Vire                   Falaise
                                                                                                                                        EVREUX
                                                                                                                                                                      agronomiquement                                      «À mon installation, je n'étais pas sensible aux questions de niveaux d'intrants. C'est
                        Avranches                            Flers
                                                                                     Argentan
                                                                                                                             Verneuil
                                                                                                                             sur-Avre                                                                                      suite à des rendements en blé de 50 quintaux en 1987 que j'ai commencé à raisonner en
                                                   Groupe de 8 exploitations, dont 6 en                                                                                                                                    termes de marge plutôt que de rendement. J'ai alors recherché à optimiser l'efficacité de
                                                   polyculture élevage laitier, et présentant
                                                                                        ALENÇON
                                                                                                        Mortagne au Perche

                                                                                                                                                                                                                           mes dépenses, tout en me tournant vers des pratiques moins polluantes.»
                                                   une grande diversité de cultures de
                                                   vente typiques du pays de Caux : blé,                                                                                                                                   Jean-Paul COMMARE s'est engagé dans le réseau de fermes DEPHY pour favoriser
                                                   betterave sucrière, colza, lin textile,                                                                                                                                 les échanges entre agriculteurs, faire émerger de bonnes idées, et tester à plusieurs de
                                                   pomme de terre.                                                                                                                                                         nouvelles techniques, en particulier dans les domaines du désherbage mécanique et des
    Particularités : la combinaison de ces cultures de vente avec des cultures fourragères                                                                                                                                 intercultures.
    donne naissance à des systèmes à rotations longues et cohérentes agronomiquement.
    Objectifs du groupe : atteindre une réduction de plus de 50 % de l'utilisation de produits
    phytosanitaires, tout en restant performants économiquement.                                                                                                                                                                                                                            Pratiques remarquables

                                                                                                                                                                                                                                                 Un des systèmes de cultures présent sur l’exploitation
    Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Colza
                                                                     Couverts associés
                                                                                                                                                                                                                           Sur plus de 100 ha des 190 ha exploités,
                                                                                                                                                                                                                           Jean-Paul COMMARE pratique une
                                                    Désherbage mécanique
                                                                                                                                                                                                                           rotation sur 6 ou 7 ans.                             Blé                                Blé
                                                           Agriculture biologique                                                                                                                                                                                             tendre                             tendre
                    Bas volume / Réduction de dose                                                                                                                                                                         Il sème une moutarde comme CIPAN
                                             Choix de variétés rustiques
                                                                                                                                                                                                                           et teste des couverts associés de type
                                                                                                                                                                                                                           vesce/avoine, avant de cultiver le maïs,
                                                                     Rotations longues                                                                                                                  % Exploitations    les betteraves et le lin.
                                                                                                                0%                               20 %             40 %        60 %       80 %       100 %                                                               ( dePomme
                                                                                                                                                                                                                                                                              terre )
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Lin

                                                                                                                              Systèmes initiaux                       Systèmes évolués (2013)

                                                                                                                                                                                                                                                                                          Blé
                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Betterave
                                                                                                                                                                                                                                                                                        tendre
    Évolution des IFT sur les exploitations du réseau

                                                                                                                                                                                                                           • Le semis d'une variété très précoce de colza en mélange permet de concentrer sur
                                         7                                                                                                                                                  IFT initial                      cette variété précoce, la pression des insectes ravageurs au printemps. Le choix de
                                                                                                                                                                                            IFT 2012                         variétés résistantes permet de s'affranchir des traitements fongicides et insecticides et
                                         6                                                                                                                                                  IFT 2013
                                                                                                                                                                                                                             ainsi d’atteindre un IFT compris entre 1,6 et 2,6, pour des rendements moyens
     Indice de Fréquence de Traitement

                                                                                                                                                                                            IFT de référence grandes
                                         5                                                                                                                                              cultures en Haute-Normandie          supérieurs à 40 quintaux.
                                                                                                                                                                                                                           • Pour aller plus loin, Jean-Paul COMMARE a commencé à désherber mécaniquement et
                                         4                                                                                                                                                                                   souhaite mettre en place un binage sur colza afin de réduire, voire supprimer, l'utilisation
                                                                                                                                                                                                                             d'herbicide post-semis.
                                         3
                                                                                                                                                                                                                           • La conduite intégrée du blé (faible densité de semis, choix de variétés selon la
                                         2                                                                                                                                                                                   résistance, réduction de doses) permet d'optimiser la marge économique sur la culture,
                                                                                                                                                                                                                             malgré des rendements moindres, autour de 90 quintaux, pour un IFT entre 1,8 et 3,1
                                         1                                                                                                                                                                                   (moyenne régionale : 5,8).
                                         0
                                                     1                 2                        3               4                       5                     6   7       8      Moyenne
                                                                                                                 Exploitations du réseau

    Note : l’exploitation n°4 de l’histogramme s'est convertie à l'agriculture biologique, affichant un IFT
    de 0 en 2013.

    A retenir :
    • la quasi-totalité des exploitations est inférieure à la référence régionale,
    • les progrès obtenus sont surtout liés à une réduction de l'IFT hors herbicide, grâce
      au recours à des variétés moins sensibles aux maladies. Une marge de progrès est
      encore réalisable pour réduire l'utilisation des herbicides, via le désherbage mécanique
      notamment,
    • certaines variations d'IFT sont à nuancer, car elles sont le fruit de variation des conditions
      climatiques annuelles, qui entraînent des pressions variables en maladie et en flore
      adventice,
    • par ailleurs, certains leviers agronomiques, tel l'allongement des rotations, ont un effet
      à long terme et ne s'observent pas encore aujourd’hui.

                                20                                                                                                                                                                                                                                                                                        21
Z•OOM   sur...
                                                                                                                                                                                                                                      EARL DEMOULINS
                                                                                           Grandes cultures
                                                                                                                                                                                                             Animateur du réseau
                                                                                                                                                                                                     Vincent COURTEAUD                  représentée par Thierry DEMOULINS
                                                                                                                                                                                     Chambre d’agriculture de la Seine-Maritime
                                                                                                                                                                                  vincent.courteaud@seine-maritime.chambagri.fr       • Localisation : St Sylvain (Caux maritime - Seine-Maritme)
                                                                                                                                    Dieppe
                                                                                                                                                                                                         Tél. 02 35 59 47 47          • Exploitation de grandes cultures (cultures industrielles)
                                                                                                                                                   Neufchâtel
                                                                                                                                                    en-Bray

                                                                                                        Fécamp
Cherbourg

                                                                                                    Le Havre

                                                                                                   Deauville
                                                                                                                               ROUEN                                     Concilier économie
                                                                Bayeux

                                                                           CAEN
                                                                                                   Lisieux
                                                                                                                                          Elbeuf

                                                                                                                                                                         et performance dans                                                                                             Motivations de l’agriculteur
                                              SAINT-LÔ                                                                                                 Vernon
    Coutances                                                                                                    Bernay

            Granville
                                                         Vire                 Falaise
                                                                                                                                          EVREUX
                                                                                                                                                                         des systèmes avec                                         Thierry DEMOULINS souhaite utiliser moins de produits phytosanitaires dans son système
                        Avranches                                 Flers
                                                                                        Argentan
                                                                                                                               Verneuil
                                                                                                                               sur-Avre
                                                                                                                                                                         cultures industrielles                                    tout en valorisant les forts potentiels de ses sols dans un objectif d’optimiser ses marges.
                                                                                                          Mortagne au Perche
                                                                                                                                                                                                                                   Il s’agit pour lui de montrer qu’il est possible de produire en quantité, en qualité et en
                                                                                           ALENÇON
                                                                                                                                                                                                                                   respectant l’environnement.
                                                                                                                                                                         Groupe de 8 exploitations présentant                      Techniquement, il cherche à optimiser sa rotation pour une meilleure conduite agronomique
                                                                                                                                                                         des cultures industrielles comme la                       et en particulier pour maitriser le stock semencier des adventices (déspécialiser et éviter
                                                                                                                                                                         betterave, le lin et aussi la pomme de                    la flore difficile). Il veut également profiter du progrès génétique (variétés plus tolérantes
                                                                                                                                                                         terre pour certaines d’entre elles.                       aux maladies) et utiliser des produits moins dangereux pour l’applicateur et pour
    Particularités :                                                                                                                                                                                                               l’environnement.
    • localisation en Haute-Normandie sur la façade maritime et plateau du Neubourg,                                                                                                                                               Enfin, il souhaite travailler la prophylaxie et l’efficience de ses traitements pour pouvoir
      en limons profonds à haut potentiel,                                                                                                                                                                                         sécuriser ses réductions de doses.
    • exigences de qualité conséquentes pour ces productions.
    Objectifs du groupe :
                                                                                                                                                                                                                                                                     Répartition des cultures : assolement 2013
    • travailler à concilier ces exigences avec une moindre utilisation des produits
      phytosanitaires,
    • être acteur d’une agriculture productive et plus respectueuse de l’environnement,                                                                                                                                            Les 110 ha de SAU de l'exploitation se répartissent comme suit :               Betterave fourragère
    • améliorer l’efficience, le raisonnement des interventions, la protection intégrée et les                                                                                                                                                                                                                    4 ha
                                                                                                                                                                                                                                                                                   Pois protéagineux 6 ha
      innovations.                                                                                                                                                                                                                 Des cultures diversifiées sur
                                                                                                                                                                                                                                   l'exploitation : 2 céréales à paille,                                                 Betterave
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         17 ha
         Principaux leviers agronomiques mobilisés au sein du groupe                                                                                                                                                               une culture oléagineuse, une
                                                                                                                                                                                                                                   légumineuse et deux cultures                                  Lin textile
                                                                                                                                                                                                                                                                                                 18 ha
                                                                           Stimulateurs de défenses naturelles                                                                                                                     industrielles de printemps.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Blé
                                                                                                               Mélanges de variétés                                                                                                + un atelier mineur de vaches                                                           tendre
                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Colza
                                                                                  Choix de variétés plus tolérantes                                                                                                                allaitantes.                                                   d'hiver
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           36 ha
                                                                                              Date de semis des céréales                                                                                                                                                                          19 ha
                                                                                                                                                                                                                                                                                                               Orge
                                                         Réduction de dose (dont 60 % bas volume)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                               d'hiver
                                                                      Broyage des fanes de pomme de terre                                                                                                                                                                                                      10 ha
                                                                          Désherbage mécanique en betterave
    Travail de sol en interculture (labour, déchaumages,...)
                                                                                           Rotation longue et diversifiée
                                                                                                                                                                    0%     20 %        40 %       60 %         80 %      100 %
                                                                                                                                                                                                                                                                                               Pratiques remarquables
                                                                                                                                                                                                                 % Exploitations
                                                                                                                                                      Systèmes initiaux            Systèmes évolués (2013)
                                                                                                                                                                                                                                   • Le système de culture s’appuie sur une rotation longue avec 2 cultures de printemps et
         Évolution des IFT sur les exploitations du réseau                                                                                                                                                                         3 cultures d’hiver. De ce fait, les périodes de semis sont très diversifiées avec des dates
                                                                                                                                                                                                                                   de semis de céréales qui ont été retardées.
    A retenir :                                                                                                                                                                                                                    • Une attention particulière est apportée à l’interculture :
    La majorité des exploitations ont des IFT en dessous des références (régionales ou                                                                                                                                             nombreux déchaumages et gestion des
    recalculées*) en 2013, ce qui n’était pas le cas au départ.                                                                                                                                                                    résidus. Le choix de variétés
                                                                                                                                                                                                                                   plus tolérantes aux maladies est
                                                  Exploitations sans pomme de terre                                                                                        IFT initial    IFT 2013
     Indice de Fréquence de Traitement

                                                                                                                                                                            IFT de référence grandes cultures en                   systématique en céréales et en
                                              7
                                                                                                                                                                         Haute-Normandie                                           betteraves. La pratique du binage
                                              6
                                                                                                                                                                                                                                   des betteraves est réalisée quand
                                              5                                                                                                                          Après une année à la hausse en 2012,
                                                                                                                                                                                                                                   les conditions sont favorables.
                                              4                                                                                                                          liée à une forte pression sanitaire
                                              3                                                                                                                          sur la quasitotalité des cultures, la                     • Depuis 2013, l’exploitant teste
                                              2                                                                                                                          faible pression maladie en 2013 a fait                    des applications de produit naturels
                                              1                                                                                                                          diminuer l’utilisation des phytosanitaires,               (Stimulateur de Défenses Naturelles)
                                              0                                                                                                                          à l’exception de deux agriculteurs (qui                   en complément de doses réduites
                                                                1                            2                                 3                                4
                                                                                   Exploitations du réseau                                                               restent cependant au niveau initial).                     de fongicides classiques, pour lutter
                                                                                                                                                                                                                                   contre les maladies.
                                              Exploitations avec pomme de terre                                                                                                                                                    • Depuis 2014, lors du semis du colza,
     Indice de Fréquence de Traitement

                                                                                                                                                                            IFT initial    IFT 2013                                une variété plus précoce est semée avec
                                         10
                                                                                                                                                                             IFT de référence recalculé avec pomme de terre
                                                                                                                                                                                                                                   la variété principale pour mieux gérer les
                                          8
                                                                                                                                                                         L’optimisation des interventions dans                     méligèthes.
                                          6
                                                                                                                                                                         3 systèmes avec pomme de terre (en
                                          4                                                                                                                              particulier les réductions de dose) les                   La mise en œuvre de ces leviers
                                                                                                                                                                         rend plutôt économes par rapport aux                      agronomiques a permis à l’agriculteur
                                          2
                                                                                                                                                                         références.                                               de réduire l’utilisation des produits
                                          0                                                                                                                                                                                        phytosanitaires. Aujourd’hui, c’est une
                                                         1                          2                                3                                4
                                                                                   Exploitations du réseau                                                               * Etant donné le poids très important de la pomme         économie de 30 % en produits phytosanitaires
                                                                                                                                                                         de terre dans les systèmes concernés, les réfé-           par rapport aux références régionales, et
                                                                                                                                                                         rences sont recalculées en fonction du ratio de
                                                                                                                                                                         pomme de terre dans ces systèmes.
                                                                                                                                                                                                                                   jusqu'à 40 % en utilisation des herbicides.

                                22                                                                                                                                                                                                                                                                                                   23
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler