Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com

 
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
eugène onéguine
PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI

                           1
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
Don Giovanni retrouve                                                                  Une Édition 2017
                          la scène de l’Archevêché                                                                  riche en promesses
    Don Giovanni de Mozart retrouve cette année la scène de l’Archevêché. Don Giovanni, le « coup de                L’édition 2017 – la 69ème édition du Festival d’Aix-en-Provence – est l’une des plus prometteuses avec
    maître » de la deuxième édition du Festival en 1949 dont les connaisseurs gardent en mémoire les                des chefs-d’œuvre de Mozart, Bizet, Stravinski, Cavalli et la création mondiale Pinocchio de Philippe
    décors réalisés par Cassandre. Le peintre, architecte, décorateur et affichiste avait accepté à l’époque        Boesmans. Tous ces opéras sont des nouvelles productions du Festival d’Aix-en-Provence, c’est ainsi que
    de faire les décors et les costumes à la condition d’édifier un théâtre. Ce théâtre à l’italienne dit de        notre Festival se place dans les tous premiers rangs mondiaux. À ces opéras s’ajoutent une série de 16
    « Cassandre » servira cette année-là de décor à la pièce mise en scène par Meyer, mais également                concerts, y compris celui de l’Orchestre de Paris dirigé par Daniel Harding.
    d’écrin à l’ensemble des représentations lyriques du Festival jusqu’en 1973.
                                                                                                                    Cette édition 2017 a été imaginée, préparée et dirigée par Bernard Foccroulle, Directeur général du Festival depuis
    Le musée du palais de l’Archevêché propose d’ailleurs à cette occasion – durant tout l’été – une                2005, dont le talent vient d’être récompensé. Ce dernier a en effet reçu le Prix du Leadership aux Opera Awards
    exposition intitulée « Don Giovanni, l’opéra des opéras » dans laquelle on retrouvera des costumes,             de Londres le 7 mai 2017. Bernard Foccroulle a décidé de se consacrer pleinement à son activité de musicien à
    des esquisses ou des maquettes des décors de cet opéra intemporel que l’on retrouve régulièrement               partir d’août 2018. La ministre de la Culture et de la Communication et le Conseil d’administration du Festival ont
    dans la programmation du Festival depuis presque 70 ans.                                                        choisi Pierre Audi, Directeur de l’Opéra d’Amsterdam (Dutch National Opera), pour lui succéder à partir du 1er
                                                                                                                    août 2018. Pierre Audi, nommé directeur délégué, prépare dès maintenant les festivals 2019, 2020 et 2021.
    Le public retrouvera aussi la mythique Carmen de Bizet, Eugène Onéguine de Tchaïkovski, The Rake’s
    Progress de Stravinski, Erismena de Francesco Cavalli. Une programmation riche, donc, et ce n’est pas           AIX EN JUIN, pour sa 5ème édition, propose une quarantaine de manifestations à Aix et dans sa région qui
    le Pinocchio de Philippe Boesmans qui me fera mentir.                                                           s’achèveront sur une note festive : un grand concert gratuit sur le cours Mirabeau le 26 juin.
    Mais c’est surtout Bernard Foccroulle, directeur du Festival depuis 2007, que je tiens à saluer ici. Et         AIX EN JUIN poursuit l’action du Festival en matière d’éducation artistique et d’ouverture vers des publics de
    le remercier pour les dix années qu’il vient de consacrer à ce joyau de la culture aixoise. Ses qualités        plus en plus nombreux. À AIX EN JUIN vont participer des membres de l’Académie du Festival, qui réunira une
    humaines et professionnelles ont donné un souffle nouveau au Festival.                                          vingtaine de professeurs et 260 jeunes artistes. Parmi eux, les Lauréats HSBC de l’Académie proposeront des
                                                                                                                    récitals à Aix-en-Provence et dans sa région, avant de partir en tournée en France et à l’étranger.
    Il n’a pas souhaité briguer un nouveau mandat à la tête de l’institution pour se consacrer à l’interprétation
    et à la composition, ses deux passions. L’an prochain sera donc sa dernière programmation avant de              Les enjeux de transmission et d’accessibilité au public le plus large et diversifié sont deux axes primordiaux
    passer la main à Pierre Audi. Je sais qu’il va encore nous surprendre avant de tourner cette page de            auxquels nous restons particulièrement attachés. Ainsi, les retransmissions prévues sur Arte, Arte Concert,
    l’histoire du Festival. Une très belle page.                                                                    France Musique, France Télévisions et Culture Box, complétées par les projections gratuites de Carmen et Pinocchio
                                                                                                                    sur grand écran dans toute la région, permettent de prolonger notre politique d’ouverture au plus grand nombre.

                                                                                                                    Le Festival a poursuivi en 2016 et en 2017 son expansion à l’étranger à travers les deux réseaux qu’il anime,
    Maryse Joissains Masini                                                                                         celui d’enoa en Europe et celui de Medinea en Méditerranée. De nombreux pays étrangers ont accueilli le
    Maire d’Aix-en-Provence                                                                                         Festival d’Aix. Il faut noter en particulier nos collaborations avec le Théâtre Bolchoï à Moscou et le Beijing
    Président du conseil de territoire du Pays d’Aix                                                                Music Festival de Pékin.
    Vice-président de la Métropole Aix-Marseille-Provence
                                                                                                                    Tout cela a été rendu possible grâce au soutien de nos mécènes, entreprises et particuliers, et tout
                                                                                                                    particulièrement Altarea Cogedim, premier partenaire du Festival.

                                                                                                                    Enfin le Festival d’Aix se félicite du soutien renouvelé du ministère de la Culture et de la Communication,
                                                                                                                    de la Ville d’Aix-en-Provence, de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Territoire du Pays d’Aix, du
                                                                                                                    Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et de
                                                                                                                    l’Union européenne.

                                                                                                                    Je souhaite à chacun d’entre vous une très belle édition 2017 du Festival d’Aix-en-Provence.

                                                                                                                    Bruno Roger
                                                                                                                    Président du Festival d’Aix-en-Provence
2                                                                                                                                                                                                                                         3
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
Libertà !

    L'opéra a toujours entretenu un rapport étroit avec la liberté de pensée et d'expression. À Venise, la       La fable de Pinocchio est quant à elle un véritable récit initiatique : on ne naît pas libre, on le devient.
    ville qui a abrité dès 1637 les premières salles ouvertes au public, l'opéra a connu un premier essor        La marionnette est incapable de maîtriser ses désirs et ses pulsions, incapable aussi de tirer les leçons
    fulgurant durant quelques décennies de liberté intellectuelle et artistique exceptionnelle, liberté          de ses mésaventures. C'est seulement dans le ventre de la baleine que Pinocchio prendra son destin
    impensable à Rome à la même époque. Monteverdi et Cavalli ont su profiter de ce climat privilégié            en main : il provoque – contre l'avis de son père – son expulsion, revient au monde et trouve le chemin
    pour écrire des œuvres dont l'audace et la liberté de mœurs ne cessent de nous surprendre. Erismena          d'une liberté chèrement acquise. L'opéra de Philippe Boesmans et Joël Pommerat, dont Aix présentera
    témoigne du goût typiquement vénitien pour le travestissement, pour le mélange des genres comiques,          la création mondiale, n'est pas juste un « opéra pour enfants » : il se veut accessible à tous les publics,
    tendres et tragiques. À travers les jeux de l'amour et les déclinaisons infinies de la séduction, l'opéra    enfants compris, et notre espoir est que les spectateurs de tous âges et de toutes origines forment, le
    de Cavalli nous incite à voir dans la passion amoureuse un aveuglement fatal, l'aliénation même de la        temps de la représentation, cette communauté humaine, intelligente et sensible, qui donne sens au
    liberté.                                                                                                     conte revisité et réincarné.

    Avec Don Giovanni et Carmen, nous nous trouvons face à deux figures incarnant la liberté la plus             À un moment de l'Histoire où les valeurs de liberté et de démocratie sont contestées ou combattues un
    radicale. Chez Molière comme chez Mozart, Don Juan ne se contente pas de séduire toutes les femmes           peu partout dans le monde, il n’est pas inutile de faire résonner ces œuvres dans toute leur force, d'en
    qu'il rencontre, il bouscule les interdits les plus incontournables de son temps : il défie l'ordre social   sonder la charge émotionnelle et critique et de s'interroger sur leur pertinence et leur actualité.
    et l'ordre moral, les règles profanes et sacrées. Refusant tout repentir, Don Giovanni meurt mais sa
    condamnation morale n'est pas exempte d'une forme de transfiguration.                                        Bernard Foccroulle
                                                                                                                 Directeur général du Festival d’Aix-en-Provence
    Carmen incarne quant à elle une liberté qui, heurtant de front les préjugés du XIXe siècle, provoqua
    des réactions bien plus violentes qu'à la création de Don Giovanni. Carmen séduit, charme, se rebelle,
    ne cède à aucune menace et choisit la mort plutôt que de renoncer à sa liberté. Plus que le roman de
    Prosper Mérimée, l'opéra de Bizet a porté son héroïne au rang de figure mythique : la force du chant
    consiste précisément à exacerber les sentiments, à renforcer les caractères, à porter les relations
    humaines à une forme d'incandescence qui accroît l'intensité de notre réaction émotionnelle et
    facilite la projection de chacun de nous dans le récit.

    Composé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, The Rake’s Progress dépeint de manière aussi
    virtuose que cauchemardesque la descente aux enfers d'un homme trahi non seulement par sa soif
    de richesses et de plaisirs, mais par toute la société en laquelle il a cru : la déchéance du libertin
    s'accompagne de la progressive privation de liberté qui était la sienne. Les innombrables allusions
    littéraires et musicales qui parsèment la partition lui confèrent une dimension kaléidoscopique
    unique dans l'histoire de l'opéra. On peut y lire aussi la désillusion et le ressentiment de ses auteurs,
    Auden et Stravinski, tous deux récemment immigrés aux États-Unis, à l'égard d'une civilisation qui
    avait généré tant de destructions et de catastrophes.

4                                                                                                                                                                                                                               5
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI (1840 - 1893)

EUGÈNE ONÉGUINE
Scènes lyriques en trois actes
Livret de Piotr Ilitch Tchaïkovski et Constantin S. Chilovski, d’après Alexandre Pouchkine
Créé le 29 mars 1879 au Théâtre Maly de Moscou
Opéra en version de concert

Direction musicale 		            Tugan Sokhiev

Madame Larina		                  Maria Gavrilova
Tatiana 			                      Anna Nechaeva
Olga        		                   Evgenia Asanova
Filippievna                      Svetlana Shilova
Eugène Onéguine		                Igor Golovatenko
Vladimir Lenski 		               Bogdan Volkov
Prince Grémine		                 Ain Anger
Zaretski / Le Capitaine          Goderdzi Janelidze
Monsieur Triquet		               Stanislav Mostovoy

Chœur 		                         Chœur du Bolchoï – Théâtre académique d’État de Russie
Chef de chœur		                  Valery Borisov

Orchestre			                     Orchestre du Bolchoï – Théâtre académique d’État de Russie

Solistes, chœur et orchestre du Bolchoï – Théâtre académique d’État de Russie

Concert en langue russe surtitré en français et en anglais – 3h entracte compris
Grand Théâtre de Provence 19 juillet 2017 – 20h

                                                                                              7
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
Argument                                        synopsis
    Acte I                                                                                                     Act I
    Tatiana et Olga, deux sœurs, entonnent un air          Accompagné de son témoin Zaretski, Lenski           Tatiana and Olga, two sisters are singing a nostalgic   Accompanied by his witness Zaretski, Lenski
    nostalgique en présence de leur mère Larina et         attend Onéguine dans les bois. Sentant la mort      air in the company of their mother Larina and           waits for Onegin in the woods. Feeling that death
    de leur nourrice Filippievna dont les souvenirs        approcher à grands pas, il espère qu’Olga ne        their nurse Filippievna whose youthful memories         is rapidly approaching, he hopes that Olga will not
    de jeunesse sont aussitôt ravivés. C’est alors que     l’oubliera pas. Quoique conscients de l’absurdité   are immediately brought back to them. It is then        forget him. Although fully aware of the absurdity
    les paysans du domaine rentrent de leur journée        de la situation, les deux anciens amis ne peuvent   that the peasants return from their daily labour        of the situation, the two former friends can no
    de travail en chantant. Olga reproche à sa sœur de     plus reculer. Onéguine tire, Lenski tombe mort.     singing. Olga reproaches her sister for spending        longer withdraw. Onegin opens fire, Lenski falls
    consacrer tout son temps à la lecture et de nourrir                                                        all her time reading and dreaming up romantic           down dead.
    des idées romantiques. Elle lui expose sa vision       Acte III                                            ideas. She reveals to her her pragmatic vision of
    pragmatique du bonheur. Arrivent Vladimir              Deux années se sont écoulées, Onéguine se rend      happiness. Olga’s suitor Vladimir Lenski arrives        Act III
    Lenski, soupirant d’Olga, ainsi que l’un de ses        au bal du prince Grémine à Saint Pétersbourg et     together with one of his friends, Eugene Onegin.        Two years have gone by, Onegin goes to Prince
    amis, Eugène Onéguine. Au premier coup d’œil,          croît y reconnaître Tatiana, devenue l’épouse du    Upon setting eyes on him, Tatiana realises that he      Gremin’s ball in Saint Petersburg and thinks he
    Tatiana reconnaît en ce dernier l’homme de sa          prince. Cette vision ainsi que les confidences du   is the man of her dreams.                               recognises Tatiana who has become the prince’s
    vie.                                                   prince louant les mérites de Tatiana achèvent de                                                            wife. This sight, together with the prince’s telling
                                                           le troubler.                                        Tatiana cannot fall asleep and decides instead to       praises of Tatiana’s merits profoundly disturb
    Tatiana ne parvient pas à trouver le sommeil et                                                            confide in Filippievna before writing a letter to       him.
    en profite pour se confier à Filippievna avant         Tatiana est bouleversée par la lettre d’amour       Onegin in which she reveals her love for him. The
    d’écrire une lettre à Onéguine lui révélant son        qu’Onéguine vient de lui adresser. Onéguine la      following morning, Filippievna is sent to deliver       Tatiana is shocked by the love letter which Onegin
    amour. Le lendemain matin, Filippievna est             rejoint et tente désespérément de lui soutirer un   the letter to Onegin.                                   has just sent her. Onegin goes to see her and
    chargée de porter cette lettre à l’intéressé.          aveu d’amour. Or, malgré les sentiments qu’elle                                                             desperately tries to make her confess her love
                                                           éprouve pour lui, Tatiana choisit de le repousser   Even though the letter is not signed, Eugene            for him. However, despite the feelings she has
    Quoique la lettre ne soit pas signée, Eugène           et de rester fidèle à son mari. En proie au         Onegin guesses the identity of its author. He goes      for him, she chooses to reject him and to remain
    Onéguine devine l’identité de son auteure. Il          désespoir, Onéguine est condamné à la solitude.     to see Tatiana to explain to her that matrimonial       faithful to her husband. Victim of dispair, Onegin
    revient vers Tatiana pour lui expliquer que les                                                            bonds would not lead to happiness. Tatiana feels        is condemned to solitude.
    liens conjugaux ne sauraient les conduire au                                                               humiliated.
    bonheur. Et Tatiana de se sentir humiliée.
                                                                                                               Act II
    Acte II                                                                                                    A ball is given to celebrate Tatiana’s name day.
    Un bal est donné à l’occasion de la fête de Tatiana.                                                       Many guests are invited, amongst whom are
    Nombreux sont les invités, parmi lesquels Lenski                                                           Lenski and Onegin. In order to belie the rumours
    et Onéguine. Pour contredire les rumeurs                                                                   about him, Onegin decides to woo Olga and to
    courant à son sujet, Onéguine décide de courtiser                                                          thus make his friend jealous. One of the guests,
    Olga et attise ainsi la jalousie de son ami. L’un                                                          Monsieur Triquet decides to propose a toast in
    des convives, Monsieur Triquet, porte un toast                                                             honour of Tatiana. Meanwhile, tension mounts
    en l’honneur de Tatiana. Pendant ce temps, le ton                                                          to such a point that Lenski challenges Onegin to
    monte au point que Lenski provoque Onéguine                                                                a duel.
    en duel.

8                                                                                                                                                                                                                             9
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
Vue d’ensemble

     L’idée de composer un opéra à partir de l’illustre      La création d’Eugène Onéguine a lieu le 29            par la trame épisodique sur laquelle repose           Tatiana et Lenski, deux personnages dont les
     roman Eugène Onéguine (1833) d’Alexandre                mars 1879 au Théâtre Maly de Moscou dans              l’action et son intime cohésion avec l’univers        destins seront significativement bouleversés par
     Pouchkine aurait été suggérée en mai 1877 par           l’interprétation des élèves du conservatoire          poétique de Pouchkine, on tend à préférer             Onéguine. L’opéra fait la part belle à la culture
     la cantatrice Elisaveta Lavroskaia. Une fois            dirigés par Nikolaï Rubinstein. Malgré quelques       l’appellation « scènes lyriques » à celle d’opéra     française régnant en maître dans les milieux
     convaincu, Tchaïkovski se serait plongé dans            défaillances, la première représentation rencontre    pour identifier Eugène Onéguine. La plupart des       aristocratiques russes, notamment à travers
     l’ouvrage pour en extraire – en l’espace d’une nuit     le succès du public et respecte la volonté de         dialogues et des chœurs que l’ouvrage contient        l’intervention de Monsieur Triquet dans l’acte II
     seulement – le canevas du livret. C’est d’ailleurs      Tchaïkovski selon laquelle l’opéra doit être          ont été écrits ex nihilo pour l’adaptation lyrique.   ainsi que l’importance accordée aux scènes de
     dans la propriété du librettiste Konstantin             présenté sobrement. D’autres représentations          Le prince Grémine, tout juste mentionné chez          bals calquées sur le modèle de l’opéra français.
     Chilovski que l’essentiel de la partition sera écrit.   s’ensuivent et débouchent sur l’entrée triomphale     Pouchkine, apparaît comme un personnage               Les scènes collectives et populaires telles que les
                                                             de l’ouvrage au Théâtre Bolchoï le 23 janvier 1881.   essentiel chez Tchaïkovski. Sa voix de basse est      danses et chants de paysans sont l’occasion de
     Cinquième des onze opéras de Tchaïkovski,               Eugène Onéguine sera ensuite donné à Prague           fortement valorisée, au même titre que son profil     déployer une musique vive et colorée.
     Eugène Onéguine s’inscrit dans une période              en 1888 sous la direction de Tchaïkovski, puis        psychologique.
     compositionnelle féconde au cours de laquelle           à Hambourg en 1892 sous la baguette de Gustav                                                               Aujourd’hui, Eugène Onéguine et La Dame de
     la Quatrième symphonie voit le jour. Le soutien         Mahler, en présence du compositeur.                   L’esthétique musicale se tient délibérément à         pique (1890), tous deux fondés sur un roman de
     financier fraîchement accordé par Madame                                                                      l’écart de l’opéra romantique russe brandie par le    Pouchkine, comptent parmi les œuvres lyriques
     von Meck, sa mécène, ne peut que favoriser              S’étant fait un nom grâce à l’épopée Rousslan et      « Groupe des Cinq », sans pour autant respecter       de Tchaïkovski les plus jouées. L’ouvrage a été
     cette effervescence. La relation épistolaire            Ludmila (1822), Alexandre Pouchkine se lance à        à la lettre les modèles occidentaux dominants         donné au Festival d’Aix-en-Provence en 2002
     que le compositeur entretient avec cette riche          l’âge de vingt-quatre ans dans l’écriture de son      auxquels Tchaïkovski se dit pourtant attaché          sous la direction de Daniel Harding, dans une
     aristocrate lui assurera treize ans de pension          roman versifié Eugène Onéguine, bientôt considéré     (les romantiques allemand, l’orchestration            mise en scène d’Irina Brook.
     mensuelle et autant de sérénité pour atteindre          comme un ouvrage fondateur de la littérature          berliozienne, le bel canto italien et l’opéra
     le sommet de son art. Ses histoires de cœur ne          russe. Quelques années plus tard, le prodige,         français). La partition se caractérise tout d’abord
     sont pas aussi paisibles. L’ironie du sort veut         érigé en poète national, connaît étrangement le       par une écriture mélodique témoignant d’une
     qu’en pleine composition d’Eugène Onéguine,             même sort que son personnage Lenski et meurt          sensibilité exacerbée. Fondée sur la prosodie
     Tchaïkovski reçoive, à la manière de son                en 1837 des suites d’un duel au pistolet.             russe, elle déploie de grandes lignes vocales
     héros, la déclaration d’amour d’une ancienne                                                                  tout en faisant preuve d’une souplesse de phrasé
     élève. Il s’ensuit un mariage aussi malheureux          Le livret de l’opéra de Tchaïkovski reste fidèle      et d’une certaine fluidité rythmique. Riche
     qu’éphémère, nuisant non seulement à la                 au style de Pouchkine et va même jusqu’à              et subtile, l’orchestration tend à exprimer de
     santé mentale du compositeur, mais aussi au             reprendre mot pour mot certains de ses vers.          manière sensible l’évolution des sentiments
     bon déroulement du travail de composition de            Découpé en sept tableaux et trois actes, l’opéra      des personnages. On retrouve d’ailleurs
     l’opéra, pourtant achevé le 1er février 1878.           déploie un continuum ininterrompu que                 l’usage du leitmotiv wagnérien, quoiqu’au
                                                             les sentiments guident plus que l’action. De          stade embryonnaire, pour évoquer ce qui relie

10                                                                                                                                                                                                                             11
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
eugène onéguine
                               par tugan sokhiev

                               Eugène Onéguine fut composé par Tchaïkovski pour les élèves du Conservatoire de Moscou et sa première
                               interprétation eut lieu dans cette même ville. Or, bien que Moscou ait eu la primeur de l’œuvre, j’ai
Photo © Marco Borggreve

                               l’intime conviction qu’Eugène Onéguine appartient davantage à la ville de Saint-Pétersbourg dans
                               laquelle j’ai eu le bonheur de poursuivre mes études musicales. Pour le dire autrement, il s’agit à mon
                               sens d’un opéra dont la tradition interprétative est étroitement liée à la ville de Saint-Pétersbourg.

                               Eugène Onéguine conjugue les talents de deux illustres créateurs russes : la musique de Tchaïkovski
                               d’une part et la poésie de Pouchkine d’autre part. Parmi les ouvrages de Tchaïkovski, La Dame de pique
                               et Eugène Onéguine sont tous deux inspirés par Pouchkine. Si le premier est défini par son auteur
                               comme un opéra, le second se présente au contraire comme une suite de scènes lyriques, forme que
                               j’admire au plus haut point dans la mesure où elle nous permet de nous introduire au cœur de la vie
                               intérieure des personnages.

                               Eugène Onéguine est le premier opéra que j’ai dirigé dans ma carrière, raison pour laquelle la relation
                               que j’entretiens avec cette œuvre est si spéciale et chargée d’émotion. Cette musique a le don de me
                               toucher en profondeur tout en étant capable de me surprendre, de m’offrir sans cesse l’occasion de
                               découvrir quelque chose de nouveau.

                               Au Festival d’Aix-en-Provence, Eugène Onéguine sera interprété par les solistes du Bolchoï qui sauront
                               mettre en valeur la grande tradition lyrique de notre maison, ainsi que notre subtile perception de
                               cette musique.

                               Onéguine sera interprété par Igor Golovatenko, un baryton très talentueux à la voix fluide et au timbre
                               original, dont la personnalité sied parfaitement au rôle. Il en va de même pour le jeune ténor Bogdan
                               Volkov, issu du Programme Jeunes Artistes du Théâtre Bolchoï, qui est selon moi l’un des meilleurs
                               Lenski que la Russie connaisse aujourd’hui.

                          12                                                                                                             13
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
TCHAÏKOVSKI ET LE THÉÂTRE BOLCHOÏ   polina vaidman

                                         Piotr Ilitch Tchaïkovski fut étroitement lié          par son manque de succès, il détruisit Le Voïevode
                                         au Bolchoï pendant 25 années de sa vie. C'est         et Ondine. Les partitions furent reconstituées au
                                         dans cette maison que s'est révélé son talent de      XXe siècle grâce aux archives du Bolchoï.
                                         compositeur d'opéras et de ballets et où il fit ses
                                         débuts en tant que chef d’orchestre symphonique       Au printemps 1873, le Bolchoï accueillit un
                                         et lyrique. Dans sa critique des productions          événement remarquable : les théâtres favoris de
                                         du Bolchoï, il expose sa vision esthétique et sa      Tchaïkovski, le Bolchoï et le Maly s'unirent pour
                                         position quant aux traditions de la composition       une représentation de la pièce de La Fille de neige
                                         russe et européenne. Au cours de son existence,       d’Alexandre Ostrovski. Le Théâtre Maly était alors
                                         Tchaïkovski eut l'occasion de voir sept de ses        fermé pour travaux et sa compagnie donnait des
                                         opéras et son premier ballet, Le Lac des cygnes,      représentations au Bolchoï. Ostrovski demanda
                                         représentés au Théâtre Bolchoï.                       que Tchaïkovski en compose la musique. Ce
                                                                                               dernier finit par considérer cette œuvre comme
                                         Il arrive à Moscou le 6 janvier 1866 et passe les     sa création favorite.
                                         quatre premiers jours de son séjour à visiter le
                                         Bolchoï et le Théâtre Maly. Celui qui deviendra       En février 1877, Tchaïkovski revêt son costume
                                         bientôt professeur au Conservatoire de Moscou         de chef d’orchestre pour diriger sa Marche slave
                                         écrit à ses jeunes frères et sœurs que bien que       au Bolchoï.
                                         « l'opéra ne soit pas bien bâti », jamais il n'a
                                         « fait l'expérience d'un plaisir artistique tel       À partir de 1871, Tchaïkovski fit régulièrement
                                         que celui qu'on éprouve face à une œuvre non          la critique des productions du Bolchoï dans la
                                         musicale. » À la fin du mois de janvier, Nikolaï      presse. Il fut aperçu pour la dernière fois dans
                                         Rubinstein l’invita à un bal masqué donné au          le public du Bolchoï le 27 avril 1893 à l'occasion
                                         Bolchoï. En février 1868, Tchaïkovski dirigea         de la soirée d'ouverture d’Aleko, premier opéra
                                         les Danses de son premier opéra, Le Voïevode,         de Sergueï Rachmaninov, que Tchaïkovski
                                         encore inachevé, à l'occasion d'un concert de         avait salué quelques mois auparavant lors des
                                         charité au Bolchoï. Cette expérience marqua           examens au Conservatoire de Moscou. Certains se
                                         le début de sa carrière de chef d'orchestre. Le       souviennent l’avoir vu applaudir avec tellement
                                         Voïevode fut interprété pour la première fois au      d’enthousiasme qu’il manqua de tomber de sa
                                         Bolchoï le 30 janvier. L'accueil fut pour le moins    loge…
                                         mitigé, mais un célèbre écrivain et critique,
                                         Vladimir Odoyevski, considéra que le premier          Depuis le XIXe, le Bolchoï ne cesse de revisiter
                                         opéra de Tchaïkovski augurait « d'une carrière        le patrimoine musical de Tchaïkovski. Sa
                                         remarquable ». En 1870, Tchaïkovski présenta          musique fut source de gloire et de succès pour
                                         au Bolchoï la partition de son deuxième opéra,        des générations de chanteurs lyriques, danseurs
                                         Ondine, inspiré de l'intrigue de son livre d'enfant   classiques, chefs d'orchestre, metteurs en scène
                                         préféré écrit par Vasili Zhukovski. Quelques          et scénographes du Bolchoï.
                                         morceaux de cet opéra furent interprétés en
                                         mai 1870, mais l'œuvre ne fut jamais présentée
                                         dans son intégralité. Les débuts lyriques de
                                         Tchaïkovski connurent une fin tragique : frustré

14                                                                                                                                                   15
Eugène onéguine PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI - Festival-aix.com
eugène onéguine
                                         ET LE THÉÂTRE BOLCHOÏ                                tatiana BELOVA

                                                                                              C’est le 11 janvier 1881 qu’Eugène Onéguine fut mis     de Boris Pokrovski en 1944. On y retrouva de
                                                                                              en scène pour la première fois par une compagnie        brillants chanteurs de l’âge d’or de l’art lyrique
                                                                                              professionnelle, le Théâtre Bolchoï. L’opéra était      russe, parmi lesquels Ivan Kozlovski et Sergei
                                                                                              dirigé par Enrico Bevignani pour sa création            Lemeshev dans le rôle de Lenski, Pavel Lisitzian
                                                                                              mondiale et mis en scène par A. Dmitriyev.              et Panteleimon Nortsov pour Onéguine, Natalia
                                                                                              Pavel Khokhlov y tenait le rôle-titre, Avgusta          Shpiller et Galina Vishnevskaya pour Tatiana.
                                                                                              Verni celui de Tatiana. Tchaïkovski écrivit à           L’univers poétique de la musique russe, l’âme
                                                                                              Nadejda von Meck : « La première d'Onéguine a           russe et la vie rustique comme le luxe impérial
                                                                                              eu lieu hier soir. Je ne peux que me réjouir des        sont présents dans la production de Pokrovski
                                                                                              marques d'approbation qui m'ont été données.            grâce aux décors pittoresques de Piotr Williams.
                                                                                              J'étais tout à fait satisfait de la représentation et   Cette version fut présentée plus de 1 500 fois
                                                                                              de la production, tout particulièrement Onéguine        jusqu’en 2006 avant d’être remplacée par la
                                                                                              (Khokhlov) et Verni (Tatiana). Bevignani a              nouvelle production de Dmitri Tcherniakov. La
                                                                                              dirigé l'opéra avec talent et c'est à lui, plus         version de Tcherniakov est aujourd’hui l’une
                                                                                              qu'à quiconque, que je dois le succès de la             des productions les plus iconiques du Bolchoï,
                                                                                              représentation. »                                       connue à travers le monde. Elle fut présentée à
                                                                                                                                                      Paris, Madrid, Milan et Tel-Aviv et existe même
                                                                                              Eugène Onéguine fut repris en 1883, puis en             en DVD. Les thèmes et motifs tchékhoviens
                                                                                              1889. La 51e représentation d’Eugène Onéguine           viennent sublimer à merveille cette production.
                                                                                              au Théâtre Bolchoï eut lieu le 18 septembre
                                                                                              1889. À cette occasion, c’est Tchaïkovski lui-          Ancrée profondément dans les racines de son
                                                                                              même qui tint la baguette. En témoignent ces            pays d’origine, la version lyrique d’Eugène
                                                                                              mots adressés à Nadejda von Meck  : « J’ai dirigé       Onéguine a su capter le meilleur de la culture russe
                                                                                              l’opéra. Ce fut un beau succès et j’étais ravi de       tout en y insufflant la couleur de Tchaïkovski.
                                                                                              la représentation.» La production de 1889 fut           Le compositeur lui-même s’est exprimé sur
                                                                                              représentée 201 fois. Le 13 avril 1898, Leonid          ce point : « Tout ceci est très simple, quasi
                                                                                              Sobinov fit ses débuts dans le rôle de Lenski.          prosaïque, mais la simplicité et le prosaïsme
                                                                                                                                                      n’excluent ni la poésie, ni le drame. »
                                                                                              La nouvelle production de l’opéra fut montée en
                                                                                              1908 avec les décors de Konstantin Korovin et
                                                                                              Antonina Nezhdanova dans le rôle de Tatiana.
                                                                                              L’ère soviétique vit trois productions au Bolchoï
                                                                                              (en 1921, 1933 et 1942) avant la version légendaire
Pavel Khokhlov dans le rôle d’Eugène Onéguine   Antonina Nezhdanova dans le rôle de Tatiana

16                                                                                                                                                                                                           17
LE BOLCHOÏ d’hier et d’aujourd’hui
       Le Bolchoï a toujours été et restera l’un des plus            incendie et le bâtiment fut restauré par un architecte      compagnie composée de 150 danseurs se développa             protéger, tout en ayant conscience du besoin d’évoluer
       grands symboles de la Russie et de sa culture. C’est          vénitien, Alberto Cavos, fils du compositeur Caterino       dans la tradition française sous l’influence de Félicité-   et de se développer afin de prospérer dans un monde
       le principal théâtre national du pays, le garant des          Cavos et grand-père d’Alexandre Benois. En 1856, le         Virginie Hullin-Sor et de Fanny Elssler qui firent          en rapide mutation. Le Bolchoï présente au public des
       traditions de la culture musicale russe, le centre de         Bolchoï rouvrit ses portes au public et depuis, aucune      découvrir au public moscovite les œuvres de Jules           chefs-d’œuvre de théâtre et de musique du XIXe et du
       la culture musicale mondiale et le fer de lance du            modification majeure n’y fut apportée.                      Perrot et d’autres chefs-d’œuvre du ballet romantique.      XXe siècle, appartenant à la tradition russe comme
       développement des arts du spectacle en Russie.                                                                            Don Quichotte de Marius Petipa dont la première eut         occidentale, ainsi que des œuvres contemporaines
                                                                     Très tôt, le Bolchoï a proposé au public des chefs-         lieu à Moscou le 26 décembre 1869 fut reconnu comme         ayant fait l’objet de commandes spéciales. Le théâtre
       L’histoire du Bolchoï commence en 1776. La première           d’œuvre lyriques allant de La Flûte Enchantée de            la carte de visite de la compagnie de Moscou. Alexandre     s’efforce de maintenir une certaine continuité entre
       compagnie théâtrale permanente à Moscou fut                   Mozart aux œuvres de Spontini et Boieldieu, de              Gorski, assistant et élève de Petipa, fut nommé au          les générations en encourageant le développement
       créée par le prince Piotr Ouroussov, procureur du             Rossini et Auber, de Bellini et Donizetti. Les premiers     Bolchoï en 1900. Sous sa direction, la compagnie            artistique de jeunes talents. C’est ainsi que fut
       gouvernement impérial de Catherine II et passionné            vaudevilles musicaux de Fomin et Pachkevitch, ainsi         découvrit sa véritable identité.                            créé le Programme Jeunes Artistes (Young Artists
       de théâtre, avec l’aide d’un impresario anglais,              que les premiers opéras romantiques de Vertovski                                                                        Opera Program) afin de révéler et d’accroître le
       l’ex-acrobate Michael Maddox. En 1780, le prince              furent présentés en contrepoint du courant principal        À la suite de la Révolution d’octobre 1917, les critiques   talent lyrique des étoiles de demain. Les concerts
       Ouroussov, s’étant engagé à bâtir un édifice « dont les       européen. À l’inverse de Saint-Pétersbourg qui opta         de gauche exigèrent le retrait des œuvres classiques du     symphoniques et de musique de chambre, ainsi que
       ornements extérieurs contribueraient à la beauté de           pour un répertoire étranger, la compagnie du Bolchoï        répertoire. Toutefois, des voix plus modérées se firent     les opéras en version de concert font partie intégrante
       la ville », construisit un théâtre rue Petrovska qui fut      à Moscou choisit de mettre sa scène à disposition des       entendre et au cours de la période soviétique, des          des activités du théâtre. Cela permet de familiariser le
       appelé Théâtre Petrovsky et où la compagnie donnait           compositeurs russes. C’est à Moscou que Mazeppa et          opéras et les ballets traditionnels du XIXe siècle furent   public à des œuvres de tous genres.
       des représentations théâtrales, lyriques et des ballets.      Eugène Onéguine de Tchaïkovski furent créés. C’est          produits en parallèle à des œuvres contemporaines.
                                                                     à Moscou que les événements nationaux étaient               Grâce au transfert de la capitale de Petrograd à Moscou,    Depuis février 2014, Tugan Sokhiev occupe le poste
       Vingt-cinq ans plus tard, ce bâtiment fut entièrement         célébrés chaque année par des représentations d’Une         le Bolchoï devint le premier théâtre du pays, foyer des     de directeur musical et principal chef d’orchestre du
       détruit par un incendie. Les représentations furent           vie pour le tsar de Glinka. Enfin, c’est à Moscou que       meilleurs talents créatifs. Les plus grands chanteurs et    Bolchoï. En mars 2016, Makhar Vaziev a été nommé
       donc données dans différents lieux de la ville jusqu’en       Boris Godounov de Moussorgski et Le Prince Igor de          danseurs travaillaient au Bolchoï aux côtés d’illustres     directeur du ballet. Le Bolchoï dispose de trois scènes
       1825, date à laquelle un nouveau théâtre fut inauguré         Borodine trouvèrent leur forme théâtrale idéale.            chefs d’orchestre, chorégraphes, metteurs en scène          différentes : sa légendaire scène historique, à nouveau
       sur les cendres de l’ancien. Conçu par les architectes        Chaque production se distinguait par l’accent qui           et scénographes. L’orchestre du Bolchoï contribua lui       utilisable depuis sa reconstruction et restauration de
       Osip Bovet et Andrei Mikhailov dans un style classique,       était mis sur le jeu, ce qui a toujours été un élément      aussi à la renommée du théâtre, rivalisant avec les         2005-2011, la nouvelle scène, et le Beethoven Hall.
       le bâtiment présentait un portique de huit colonnes           clé du style Bolchoï, ainsi que par l’art décoratif que     plus grands ensembles symphoniques du monde,                Plus de 500 représentations sont données chaque
       doriques surmontées par un fronton représentant               proposaient les scénographes.                               tout comme ses chefs d’orchestre, parmi lesquels            saison. Les compagnies d’opéra et de ballet font
       Apollon conduisant un char tiré par quatre chevaux.                                                                       on retrouve Sergueï Rachmaninov et Mstislav                 régulièrement des tournées et se produisent dans des
       Les représentations théâtrales furent transférées             Les premiers ballets furent produits par des maîtres        Rostropovich.                                               villes de Russie et dans les plus prestigieux opéras du
       au Théâtre Maly récemment inauguré tandis que le              français et italiens tels que Filippo Beccari, les frères                                                               monde.
       Théâtre Bolchoï Petrovski, comme on l’appelait alors,         Morelli et Jean Lamiral. Toutefois, très rapidement,        Aujourd’hui, 3 000 personnes travaillent pour le
       se spécialisa dans les productions lyriques et les ballets.   de jeunes chorégraphes russes tels qu’Adam                  Bolchoï. Cet effectif comprend la célèbre compagnie         Aujourd’hui, le Bolchoï n’est pas qu’un théâtre riche
                                                                     Glouchkovski reprirent la main en se concentrant            lyrique et plus de 200 danseurs classiques. Le Bolchoï      de 240 années d’histoire, c’est réellement un théâtre
       En 1853, l’intérieur du théâtre fut détruit par un            sur des ballets aux thèmes russes. De 1820 à 1830, la       est fier de son patrimoine artistique qu’il s’engage à      du XXIe siècle.

18     Le Théâtre Bolchoï et la place Teatralnaya après 1856. Lithographie colorée d’après une illustration de F. Thime          © Pavel Rychkov                                                                                                        19
Biographies                                                            Flagey (Bruxelles) pour une représentation de The Russian Seasons de Leonid Desyatnikov, en compagnie du Charlemagne
     Tugan Sokhiev / Direction musicale                                                                                               Orchestra. Au disque, elle chante entre autres le rôle de Gorislava (Rousslan et Ludmilla, Glinka) avec l’Orchestre du Bolchoï
                     Né en 1977 à Vladikavkaz (Ossétie du Nord), Tugan Sokhiev étudie la direction d’orchestre pendant deux ans       sous la direction d’Alexander Vedernikov (PentaTone Classics, 2004) et Zemfira (Aleko, Rachmaninov) avec l’Orchestre
                        avec Anatoly Briskin avant de poursuivre sa formation auprès d’Ilya Musin, puis de Yuri Temirkanov au         symphonique Tchaïkovski de la Radio de Moscou sous la direction de Vladimir Fedoseyev (Relief, 2007).
                          Conservatoire de Saint-Pétersbourg, dont il sort diplômé en 2001. Après avoir remporté le Premier
                           Prix au IIIe Concours international Prokofiev (2000), il fait ses débuts au Welsh National Opera           Anna Nechaeva, soprano / Tatiana
                           avec La Bohème (2002). Il se produit dès lors sur de grandes scènes internationales et dirige Eugène                      Après avoir obtenu son diplôme de chant en 1996 au Collège de musique Mykola Lyssenko de Poltava (Ukraine),
                          Onéguine au Metropolitan Opera de New York en 2003, L’Amour des trois oranges au Festival d’Aix-en-                            la soprano russe Anna Nechaeva se perfectionne au Conservatoire d’État de Saratov (Russie). Dès 1998, elle
                         Provence en 2004 (production reprise au Grand Théâtre de Luxembourg et au Teatro Real de Madrid)                                   travaille à la Société philharmonique de la ville et lors de sa cinquième année d’étude, elle est invitée à
                     et Boris Godounov à l’Opéra de Houston en 2006. L’année 2005 marque le début de sa collaboration avec                                   venir chanter le rôle de Tatiana (Eugène Onéguine) sur la scène du Conservatoire Rimski-Korsakov
     le Théâtre Mariinsky, où il dirige Le Voyage à Reims de Rossini, Carmen, Le Conte du tsar Saltan (Rimski-Korsakov) ainsi                                de Saint-Pétersbourg. En 2003, elle intègre en tant que soliste la compagnie du Théâtre de chambre
     que, plus récemment, Le Coq d’or (Rimski-Korsakov), Iolanta (Tchaïkovski), Samson et Dalila (Saint-Saëns) et L’Ange de                                 de Saint-Pétersbourg ; elle y incarne de nouveau Tatiana, mais aussi Lauretta (Gianni Schicchi), Xenia
     feu (Prokofiev). Après avoir été pendant trois ans premier chef invité et conseiller musical de l’Orchestre national du                              (Boris Godounov) et les rôles-titres de Suor Angelica et Madame Butterfly de Puccini. Lauréate du Concours
     Capitole de Toulouse, il est nommé en 2008 chef principal et directeur musical de l’orchestre – qu’il est invité à diriger                       international de chant « Madama Butterfly » de Chisinau (Moldavie, 2007), elle rejoint la compagnie du
     jusqu’en août 2019 – avec lequel il réalise de nombreuses tournées à travers l’Europe, la Russie, l’Asie, les Émirats arabes     Théâtre Mikhailovski entre 2008 et 2011 et étend son répertoire lyrique aux rôles de Nedda (Pagliacci) et Rachel (La Juive),
     unis et l’Amérique du Sud. En 2005, sa prestation au Théâtre des Champs-Élysées avec l’Orchestre national du Capitole            ainsi qu’au rôle-titre de Rusalka. En 2012, elle fait ses débuts au Théâtre Bolchoï sous les traits de Nastassia (L’Enchanteresse,
     de Toulouse lui vaut d’être nommé « Révélation musicale de l’année » par le Syndicat de la critique Théâtre, Musique et          Tchaïkovski) et devient dans la foulée soliste de la célèbre institution moscovite. Elle y chante dans une dizaine d’opéras
     Danse. De 2012 à 2016, il est chef principal du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin. En 2013, il reçoit les insignes         russes, français et italiens, parmi lesquels Iolanta de Tchaïkovski (Iolanta), Le Prince Igor de Borodine (Yaroslavna), Le Convive
     de Chevalier de l’ordre national du Mérite. En 2014, le Syndicat de la critique le nomme « Personnalité musicale » dans la       de pierre d’Alexandre Dargomyjski (Donna Anna) ou encore Turandot (Liù), Carmen (Micaëla), La Traviata (Violetta) et La
     catégorie instrumentale. Cette même année, il est nommé directeur musical et chef principal du Théâtre Bolchoï à Moscou          Bohème (Mimì). Elle apparaît par ailleurs sur la scène d’autres institutions lyriques russes – comme le Théâtre Stanislavski et
     au sein duquel il dirige entre autres La Bohème, La Traviata, Boris Godounov, Carmen, Katerina Izmailova de Chostakovitch,       Nemirovitch-Dantchenko de Moscou – mais aussi en Europe. Elle débute ainsi à l’Opéra national de Lettonie dans le rôle de
     La Damnation de Faust de Berlioz, La Fille de neige de Rimski-Korsakov et monte une version concert de La Pucelle d’Orléans      Leonora (Le Trouvère) en 2014. En 2015, c’est au tour de La Monnaie de Bruxelles de l’inviter dans deux opéras de Rachmaninov,
     de Tchaïkovski et du Voyage à Reims. Au cours des dernières saisons, il est l’invité des orchestres philharmoniques de           Francesca da Rimini et Aleko, et en 2016, elle foule les planches du Staatsoper de Berlin dans le rôle-titre de Manon Lescaut.
     Rotterdam, Oslo, Munich et Radio France, de l’Orchestre symphonique de la NHK, l’Orchestre symphonique de la Radio
     de Vienne, l’Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, l’Orchestre national philharmonique de Russie, l’Orchestre          Evgenia Asanova, mezzo-soprano / Olga
     de l’Académie nationale Sainte-Cécile de Rome, l’Orchestre symphonique national de la RAI de Turin, l’Orchestre du                            Après avoir réalisé un premier cycle de piano au Collège de musique Grigori & Alexander Pirogov à
     Staatsoper de Munich, l’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, l’Orchestre national de France. En 2016/2017,                               Riazan (Russie) de 2009 à 2011, la mezzo-soprano Evgenia Asanova étudie le chant auprès de Liubov
     il retrouve les orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne, l’Orchestre de Philadelphie, le London Symphony                                   Yachmennikova au sein du même établissement et décroche son diplôme en 2014, dans la spécialité
     Orchestra (aux côtés de Janine Jansen), ainsi que l’orchestre Philharmonia de Londres qu’il dirige chaque saison. Il                                  Chant académique. Elle intègre ensuite la classe d’Elena Romanova au Conservatoire d’État Sergueï
     retourne également au Japon pour le Festival de Musique de la NHK. Sa discographie avec l’Orchestre national du Capitole                              Rachmaninov de Rostov-sur-le-Don. Durant ses études, elle collabore avec le Chœur académique
     de Toulouse compte cinq enregistrements chez Naïve dont le dernier : un disque Stravinski avec L’Oiseau de feu et Le Sacre                           d’État Alexander Yurlov (2012-2013) ainsi qu’avec le Chœur Blagovest de Moscou (2014). Invitée à
     du printemps. Deux enregistrements consacrés à Prokofiev sont parus avec le Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin                                l’Opéra d’État de Rostov-sur-le-Don en 2014, elle y incarne Olga dans Eugène Onéguine et Laura dans
     chez Sony Classical en 2014 et en 2016. Deux DVD sont à paraître chez EuroArts en 2017/2018 : Concerto pour violon de                          Iolanta de Tchaïkovski. En novembre 2014, elle devient soliste de l’Orchestre philharmonique d’État de
     Beethoven, Le Prince de bois de Bartók, Symphonie n°1 de Brahms avec le violoniste Vadim Gluzman, ainsi que le Requiem de        Rostov-sur-le-Don et en 2015, elle rejoint le programme pour jeunes artistes du Théâtre Bolchoï. Au cours de la saison
     Berlioz enregistré au Théâtre Bolchoï.                                                                                           2016/2017, elle interprète sur la scène du théâtre moscovite les rôles de Fiodor (Boris Godounov), Lel (La Fille de neige,
                                                                                                                                      Rimski-Korsakov), Delia et Maddalena (Le Voyage à Reims).
     Maria Gavrilova, soprano / Madame Larina
                     Après avoir obtenu son diplôme de chant au Collège de musique de Tcheliabinsk dans la classe de son              Svetlana Shilova, mezzo-soprano / Filippievna
                        père German Gavrilov, la soprano russe Maria Gavrilova intègre le Conservatoire d’État Tchaïkovski de                       La mezzo-soprano russe Svetlana Shilova obtient son diplôme de chant en 1997 au Conservatoire d’État
                          Moscou, où elle étudie avec Irina Maslennikova. En 1990, alors qu’elle est encore étudiante, elle rejoint                     Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg dans la classe de Konstantin Pluzhnikov. Alors qu’elle est encore
                           la troupe du Bolchoï et fait ses débuts sur la scène du théâtre dans le rôle d’Oksana (La Nuit de Noël,                        étudiante, elle se produit sur la scène de l’Opéra de chambre de Saint-Pétersbourg dans les rôles de
                           Rimski-Korsakov). Elle y tient par la suite un vaste éventail de rôles, allant de Rosina (Les Noces de                          Paulina (La Dame de pique) et Olga (Eugène Onéguine). Soliste au Conservatoire Rimski-Korsakov entre
                          Figaro) à Maria (Mazeppa, Tchaïkovski), en passant par Mimì (La Bohème), Marguerite (Faust), Leonora                             1998 et 2002, elle y incarne entre autres Lioubacha (La Fiancée du tsar), Jocaste (Œdipus Rex) et Didon
                        (Le Trouvère), Marfa (La Fiancée du tsar, Rimski-Korsakov), Nedda (Pagliacci, Leoncavallo), Lisa (La Dame                         (Les Troyens). En 2002, elle intègre la troupe du Théâtre Bolchoï, où elle fait ses débuts sous les traits de
                    de pique) et les rôles-titres de Tosca, Iolanta (Tchaïkovski) et Francesca da Rimini (Rachmaninov). Durant la                        Marfa (La Khovanchtchina). Sur la scène moscovite, elle chante des rôles aussi divers que la Voyante (L’Ange
     saison 2007-2008, elle foule pour la première fois les planches du Metropolitan Opera de New York sous les traits de Cio-Cio                    de feu), Sonietka (Lady Macbeth de Mtsensk), Linetta (L’Amour des trois oranges, Prokofiev), Carmen (Carmen),
     San (Madame Butterfly). Elle y retourne les années suivantes dans les rôles de Manon Lescaut, La Mère (Le Nez, Chostakovitch)    le Prince Orlofsky (La Chauve-souris) ou encore Teresa (La sonnambula). Son répertoire compte également les requiems de
     et Susanna (La Khovanchtchina, Moussorgski). Aujourd’hui, la soprano se produit dans de nombreuses salles internationales :      Mozart et de Verdi, Le Messie de Haendel et la cantate Alexandre Nevski de Prokofiev. En 2005, la mezzo-soprano remporte le
     Opéra royal de Wallonie, Opéra de Lille, Opéra d’Avignon, Salle Pleyel, Grand Opéra de Floride, Opéra de Baltimore, Opéra        Troisième Prix au Concours pour jeunes chanteurs d’opéra « All-Russian » de Lipetsk. Aujourd’hui, elle se produit dans
20   de Seattle, Opéra de Budapest, Opéra de Hambourg, Opéra national de Finlande, etc. En 2010, elle apparaît sur la scène de        de nombreuses salles et festivals internationaux (Théâtre Mariinsky, Tchaïkovski Concert Hall, Theater an der Wien, Opéra            21
Vous pouvez aussi lire