Exploitation des transports collectifs et COVID-19

Exploitation des transports collectifs et COVID-19
Exploitation des transports
       collectifs et COVID-19

LES RÉPONSES DES AGENCES DE TRANSPORT COLLECTIF AU CORONAVIRUS
Exploitation des transports collectifs et COVID-19
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                            i




Table des                            1 Introduction
                                       Historique et contexte de la COVID-19
                                                                                                                1
                                                                                                                1
Matières                               Répercussions sur les agences de transport en commun                     2
                                     	Faits saillants concernant les mesures actuelles appliquées
                                       par les agences de transport                                             2


                                     2   Modifications des services                                            3
                                         Installations, stations, arrêts et gares de transport                 4
                                         Véhicules et zone du conducteur                                       4
                                         Passagers                                                             5


                                     3   Procédures de nettoyage                                                6
                                         Produits désinfectants dans le cadre de la lutte contre la COVID-19    6
                                         Bouclier antimicrobien AEGIS                                           7
                                         Protocole de nettoyage accru                                           9
                                         Équipement de protection individuelle (EPI)                           10
                                         Méthodes d’application des produits désinfectants                     11
                                         Procédures de nettoyage et audits                                     12


                                     4	Procédures de dépistage dans les
                                        garages d’autobus                                                      13


                                     5	Principales personnes-ressources
                                        et contributeurs                                                       14
Exploitation des transports collectifs et COVID-19
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                   ii




                                     REMERCIEMENTS
                                     WSP remercie les associations internationales de transport en
                                     commun, les agences et exploitants, leurs fournisseurs et les
                                     professionnels du transport d’avoir partagé leurs procédures et
                                     leurs réponses aux questions sur la COVID-19. Grâce à cette étroite
                                     collaboration, WSP a pu rédiger le présent livre blanc.
Exploitation des transports collectifs et COVID-19
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                            1




1. INTRODUCTION
Face à une flambée épidémique sans précédent, le présent livre blanc a pour but de fournir un aperçu
sur la pandémie mondiale actuelle de la COVID-19 et ses répercussions sur les agences de transport en
commun. Aux fins de cette révision, WSP s’est abstenue de faire référence aux protocoles spécifiques des
agences de transport et a plutôt choisi de se concentrer sur un aperçu des mesures actuelles adoptées par
les agences de transport en Amérique du Nord. Depuis l’émergence du risque de propagation du virus,
de nombreuses agences ont signalé une réduction massive de la fréquentation des transports en commun.
Cela était à prévoir, car les populations respectent les protocoles recommandés par leurs gouvernements,
tels que le confinement, la quarantaine, la distanciation physique, le télétravail, auxquels s’ajoute
l’annulation d’événements publics. Le présent livre blanc fournit un aperçu des mesures recommandées
par les sociétés de transport actuelles.



HISTORIQUE ET CONTEXTE DE LA COVID-19

La COVID-19 est une maladie infectieuse                     • L
                                                                e virus se transmet principalement entre
provoquée par la nouvelle souche de coronavirus                des personnes en contact rapproché (à moins
du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-                  de 2 mètres environ) par l’intermédiaire des
CoV-2). Cette maladie est apparue initialement en              gouttelettes libérées par la toux ou les
décembre 2019 à Wuhan, en Chine, et s’est propagée             éternuements d’une personne infectée. Ces
dans le monde entier (dans plus de 180 pays) depuis            gouttelettes peuvent s’infiltrer dans la bouche
le début de l’année 20201. Le 11 mars 2020,                    ou le nez des personnes à proximité ou être
l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a                    inhalées dans les poumons.
déclaré la propagation de la COVID-19 comme
                                                            • L
                                                                a transmission de la COVID-19 continue de se
pandémique. Il y a eu auparavant deux coronavirus
                                                               propager avec un accroissement mondial rapide
transmis aux humains par les animaux qui ont
                                                               du nombre de cas signalés.
entrainé des maladies chez les humains : le
coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère            • L
                                                                es mesures d’atténuation actuelles appliquées
(CoV-SRAS) et le coronavirus du syndrome                       par les gouvernements dans le monde sont,
respiratoire du Moyen-Orient (CoV-SRMO).                       entre autres : la mise en quarantaine des patients
                                                               infectés, le confinement en cas de suspicion
• Les symptômes de la COVID-19 peuvent
                                                               d’exposition à la COVID-19, la distanciation
    s’apparenter à ceux du rhume ou de la grippe.
                                                               physique, le port de masques et de gants,
    Les maladies signalées varient entre des
                                                               l’amélioration de l’hygiène avec le nettoyage
    symptômes bénins et des maladies graves
                                                               fréquent des surfaces de contact et l’utilisation
    pouvant entrainer la mort. Ces symptômes
                                                               de produits désinfectants approuvés.
    peuvent apparaitre dans les 2 à 14 jours suivant
    l’exposition au virus. Ils sont, entre autres, la
    fièvre, la toux, des difficultés respiratoires et une
    éventuelle infection des poumons (pneumonie).
Exploitation des transports collectifs et COVID-19
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                             2




RÉPERCUSSIONS SUR LES AGENCES DE TRANSPORT EN COMMUN

Les systèmes de transport en commun sont jugés              billets de transport, billetteries, etc.).
à haut risque pour la propagation de la COVID-19           • Aucun contrôle ou méthode de dépistage
pour les raisons suivantes :                                   préalable des personnes avant qu’elles montent
• Un grand nombre de personnes partagent le                  dans les transports en commun.
    même espace clos pendant de longues durées,            La continuité des services de transport est
    avec un système d’aération limité.                     importante en termes de mobilité. Les agences
• Les personnes âgées et les personnes à mobilité        de transport doivent donc établir des méthodes
    réduite et avec des problèmes médicaux qui ont         pour contenir et empêcher la propagation du
    besoin d’un système de transport traditionnel          virus, gérer efficacement et en toute sécurité les
    et spécialisé courent un risque élevé.                 répercussions sur leurs employés, et communiquer
• Les surfaces communes de contact (mains                en toute transparence avec leurs clients.
    courantes, rampes, portes, boutons, courroies,



FAITS SAILLANTS CONCERNANT LES MESURES ACTUELLES
APPLIQUÉES PAR LES AGENCES DE TRANSPORT

Un aperçu de certaines des principales mesures              réduction des heures de service, des itinéraires
prises par les agences de transport pour contenir et        (tenant compte de la diminution de la
réduire les risques liés à la COVID-19 est présenté         fréquentation), et accroissement du service
ci-après :                                                  pendant les heures de pointe pour contribuer
                                                            à la distanciation physique.
•  Nettoyage et désinfection accrus : Les
   installations pour autobus et les gares routières       • M
                                                               odification des protocoles concernant les
   sont désinfectées tous les jours, avec des                 sièges : Suppression des sièges situés juste
   calendriers de nettoyage accru pendant les                 derrière le conducteur pour contribuer à la
   heures de pointe. Certaines agences de transport           distanciation physique, installation d’une
   nettoient leurs véhicules deux fois par jour.              cloison de protection pour le conducteur afin
   Des produits désinfectants pour les mains                  de créer des barrières de protection physiques,
   (avec au moins 70 % d’alcool) et des lingettes             embarquement par la porte arrière pour réduire
   désinfectantes sont fournis aux opérateurs pour            le contact avec le conducteur, et questionnaire de
   le nettoyage de leur environnement de travail.             dépistage des passagers lors de la réservation de
   Des produits désinfectants sont fournis aux                billets de transport adapté et spécialisé.
   agences pour le nettoyage quotidien des surfaces
                                                           • C
                                                               ommunications régulières avec les employés
   de contact fréquent (les informations détaillées
                                                              et les clients : Information régulière des
   sur les produits désinfectants sont indiquées
                                                              employés sur la gestion des risques personnels
   ci-après).
                                                              et les règles d’hygiène appropriées, mises à jour
• Modification des itinéraires et services de               régulières sur la situation locale concernant la
    transport : Modification de l’offre de service            COVID-19, utilisation d’écrans et d’affiches pour la
    selon les considérations locales, y compris               communication, annonces rappelant aux
Exploitation des transports collectifs et COVID-19
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                            3




 passagers les mesures à appliquer pour réduire             éléments nécessaires au fonctionnement des
 la transmission du virus et maintenir une                  véhicules comme le carburant, les lubrifiants et
 distance physique appropriée pendant le                    les pièces de rechange, recherche préliminaire
 transport, communications en toute transparence            d’autres fournisseurs, si possible.
 concernant la transmission de la COVID-19
                                                           • Identification et élaboration de plans de
 pendant le transport.
                                                               continuité des activités : Les agences de
• Identification des risques pour la chaine                  transport examinent leurs plans de continuité
    d’approvisionnement et équipement de                       et d’action en cas d’urgence pour assurer le
    protection essentiel : Examen de la                        doublement du personnel de première ligne,
    disponibilité actuelle des équipements de                  de l’entretien et d’autres fonctions de soutien
    protection essentiels ainsi que des produits               pour la continuité des opérations. Elles élaborent
    désinfectants et fournitures pour le nettoyage,            également des stratégies de gestion pour la
    modification des procédures pour vérifier les              supervision et le remplacement des responsables.


2. MODIFICATION DES SERVICES
Il est évident que la pandémie mondiale de COVID-19 entraine des défis sans précédent pour les
systèmes de transport en commun. En tant que service crucial, ils doivent permettre à la population
d’accéder aux biens et services de première nécessité tels que les épiceries et les pharmacies.
Par conséquent, il est primordial que l’accent soit mis sur la protection des usagers et des opérateurs
et employés de première ligne.
Les agences de transport mettent en place actuellement différentes stratégies destinées à améliorer le
moral des clients et des employés, dont la suspension des contrôles de la fraude, la gratuité du service
et la promotion de protocoles d’embarquement par la porte arrière.
Les agences de transport établissent actuellement de nombreuses mesures en matière de nettoyage
sanitaire des véhicules et en matière de quarantaine. Toutefois, des précautions et mesures
supplémentaires sont mises en place pendant le service. Cette section a pour but d’informer sur la
façon dont les dirigeants de l’industrie du transport réagissent pour assurer la continuité du service
de transport en commun.
Le personnel de première ligne comprend les conducteurs/opérateurs, le personnel des gares d’autobus et
des billetteries. La pandémie continuant de progresser, il est crucial de protéger l’ensemble de ce personnel
afin d’atténuer les risques de maladie et d’absence, ce qui affecterait les services de transport ainsi que le
système de soins de santé. Les sections suivantes détaillent certaines mesures préventives pouvant être
mises en pratique par le personnel qui travaille dans les gares et terminus ainsi que par les opérateurs et
les usagers.
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                                  4




INSTALLATIONS, STATIONS, ARRÊTS ET GARES DE TRANSPORT

Les actions et mesures proactives prises par le             •  Nettoyage régulier des terminaux de paiement, y
personnel des gares d’autobus et des billetteries                 compris les écrans tactiles et les claviers de saisie
concernant les stations, les arrêts et les gares                  des codes (NIP) des cartes de crédit et de débit.
d’autobus sont les suivantes, entre autres :                •  Nettoyage fréquent des mains des employés avec
•  Encourager l’utilisation de billetteries                    du produit désinfectant (comportant au moins 70
      automatisées et le paiement sans contact                    % d’alcool).
      (c’est-à-dire les cartes de crédit, cartes à puce,    •  Nettoyage et désinfection réguliers des arrêts
      cartes de débit et le rechargement en ligne) afin           et gares d’autobus.
      de limiter les interactions entre les personnes.



VÉHICULES ET ZONE DU CONDUCTEUR

Dans les rames de métro et les systèmes légers sur          •  Mise en place d’une zone de sécurité du
rail (SLR), la cabine de l’opérateur est isolée des               conducteur en gardant de trois (3) à cinq (5)
passagers. Par contre, dans les autobus, le risque                rangées de sièges vides derrière la cabine du
d’exposition entre le conducteur et les passagers est             conducteur. Cette zone peut être délimitée
accru. Les agences de transport s’efforcent de mieux              par un panneau de signalisation et une bande
isoler les conducteurs contre toute exposition                    de marquage.
potentielle en appliquant les mesures suivantes :
                                                            •  Annonces fréquentes par radio dans le véhicule
•  Installation d’une cloison de protection pour               sur les mesures préventives mises en place
      le conducteur dans les véhicules (cloison en                par l’agence de transport. Ces annonces
      plexiglas) et fourniture d’équipement de                    comprennent également l’information des
      protection individuelle (EPI) aux conducteurs,              passagers sur tout cas de COVID-19 signalé
      dont des masques et des gants à jeter à la fin de           dans les véhicules de transport, avec la date,
      chaque voyage. Des lingettes désinfectantes sont            l’heure et le numéro d’identification du véhicule
      également fournies aux conducteurs pour qu’ils              mis en quarantaine pour que les passagers
      puissent nettoyer leur volant ainsi que d’autres            potentiellement exposés puissent contacter les
      surfaces de contact, une mesure supplémentaire              autorités de santé publique afin de connaitre la
      de nettoyage du véhicule avant le voyage.                   marche à suivre.

•  Mise en place de distributeurs de produit             •  Dans ce cadre, les agences de transport pourraient
      désinfectant pour les mains (avec au moins 70 %             encourager les passagers à tenir un journal de
      d’alcool) dans les véhicules et sensibilisation des         leurs déplacements en transport en commun.
      passagers à les utiliser avant de toucher quoi que          Ce journal pourrait comporter des informations
      ce soit dans les véhicules.                                 cruciales telles que l’heure du déplacement, le
                                                                  numéro d’identification de l’autobus, l’itinéraire,
•  Dans la mesure du possible, encourager l’entrée             le numéro du siège occupé, le nombre de
      et la sortie uniquement par la porte arrière du             passagers et tout élément inhabituel.
      véhicule. Cela permet une distance entre les
      passagers et le conducteur.
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                              5




PASSAGERS

Les passagers peuvent jouer un rôle tout aussi               doivent fournir des distributeurs de produit
important dans le maintien des services de                   désinfectant pour les mains (avec au moins 70 %
transport pendant cette pandémie. Avant tout, ils            d’alcool) installés dans le véhicule ou sur les quais.
doivent demeurer à domicile s’ils sont malades ou           •  Appliquer la distanciation physique en s’asseyant
ont des symptômes semblables à la grippe. S’ils                   sur des sièges espacés (c’est-à-dire séparés de 2
doivent prendre un véhicule de transport collectif,               mètres environ) des autres usagers.
ils doivent :
                                                            La figure suivante présente un plan type de bus
•  Se désinfecter les mains avant de monter à bord       de transport public avec les zones clés et les
      du véhicule ou de toucher les mains courantes,        pratiques exemplaires indiquées pour réduire le
      les courroies de sécurité et d’autres surfaces dans   plus possible tout risque d’exposition et appliquer
      le véhicule. Si possible, les agences de transport    la distanciation physique.




                                      Sièges passagers espacés                       Zone de sécurité
                                                                                     du conducteur




                 Entrée/sortie
                 par la porte arrière




Les passagers doivent faire preuve de patience lorsqu’ils montent à bord du véhicule ou en sortent afin
d’appliquer impérativement la distanciation physique. La mise en place au niveau fédéral et provincial du
télétravail et d’autres mesures de distanciation physique ont réduit d’environ 60 à 90 % la fréquentation des
transports en commun, ce qui favorise d’autant plus la distanciation physique dans les véhicules pour les
usagers qui doivent les utiliser.
Plus important encore, tout le monde peut contribuer en restant à la maison et en ne sortant que pour
des achats et services de première nécessité, le cas échéant. Cela pourra permettre de réduire le risque de
propagation de la COVID-19 et d’alléger la pression pesant actuellement sur notre système de soins de santé.
La section suivante décrit en détail les mesures actuelles prises par les agences de transport en matière de
procédures de nettoyage visant à garantir la désinfection des véhicules de transport public.
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                                         6




3. PROCÉDURES DE NETTOYAGE
Les agences de transport appliquent différentes méthodes et divers intervalles de nettoyage afin de
garantir un environnement sain aux passagers. Cette section présente les modifications apportées aux
méthodes de nettoyage dans le cadre de la situation actuelle de la COVID-19. Elle fait ressortir les
différentes méthodes de nettoyage des autobus mises en place par les agences de transport. Cette section
souligne également l’importance de l’utilisation de produits désinfectants et d’équipement de protection
individuelle (EPI) appropriés par le personnel chargé du nettoyage afin de réduire le risque d’exposition
et de propagation de la COVID-19.
Le premier scénario concerne le maintien du niveau d’hygiène dans un autobus où il n’y a eu aucun
passager infecté. Le deuxième scénario concerne le maintien du niveau d’hygiène dans un autobus où une
exposition à la COVID-19 a été confirmée. Le premier scénario identifie les pratiques exemplaires lors de
la phase d’inspection avant le nettoyage, de la phase active de nettoyage et de la phase d’inspection après le
nettoyage. Dans le cas du deuxième scénario, il est préférable de consulter des experts de la santé afin de
savoir comment réduire le risque d’exposition au virus.



PRODUITS DÉSINFECTANTS DANS LE CADRE DE LA
LUTTE CONTRE LA COVID-19

Comme plusieurs produits désinfectants peuvent                      être efficaces selon leur efficacité prouvée contre
être utilisés pour lutter contre la COVID-19, le                    un virus difficile à tuer2 (c’est-à-dire un autre
produit désinfectant utilisé par la majorité des                    coronavirus humain similaire au SRAS-CoV-2).
agences de transport contient du peroxyde                           Les produits désinfectants sont fournis avec les
d’hydrogène comme ingrédient actif courant.                         directives des fabricants en matière de méthodes
L’Agence américaine pour la protection de                           d’application (prêt à l’emploi, dilué, lingette, etc.), de
l’environnement (EPA) met à jour régulièrement la                   temps de contact et d’utilisation d’équipement de
liste de ces produits désinfectants contre les agents               protection individuelle (EPI) pendant l’application.
pathogènes émergents. Le SRAS-CoV-2 est un                          Le temps de contact correspond à la durée pendant
nouveau virus qui n’est pas encore disponible sur le                laquelle la surface doit rester visiblement mouillée
marché à des fins d’essais en laboratoire. La liste des             pour que le produit soit efficace contre les agents
produits désinfectants contre les agents pathogènes                 pathogènes. Il est très important de respecter ces
viraux émergents publiée par l’EPA se trouve sur                    directives afin de réduire le risque de propagation
son site Web1. Ces produits n’ont pas été testés                    de la COVID-19.
contre le virus SRAS-CoV-2, mais ils sont censés




1
    https://www.epa.gov/pesticide-registration/list-n-disinfectants-use-against-sars-cov-2
2
    https://www.epa.gov/pesticide-registration/frequently-asked-questions-about-list-n-disinfectants-use-against-sars-cov-2
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                                       7




Les produits désinfectants les plus courants ont été identifiés grâce à la contribution des agences de
transport. Ces produits désinfectants, leurs ingrédients actifs et le temps d’application proviennent des
fiches respectives de données de sécurité et sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

     Nom du produit         Ingrédients actifs                      Méthode d’application             Temps de contact
     désinfectant


     ES65H                  Peroxyde d’hydrogène (5-10 %)           Pulvérisateur/vaporisateur        10 minutes


                            Potassium Hydroxide
  Lingettes Oxivir                                                  Lingette                          1 minute
		                          (0,1-1 %)

                            Peroxyde d’hydrogène et acide
  Oxivir 5                                                          À diluer                          5 minutes
		                          phosphorique (1-5 %)

                            Peroxyde d’hydrogène
  Virox 5                                                           Lingette                          5 minutes
		                          (0,1-1,5 %)


     Decon 30               Thymol (0,05 %)                         Prêt à l’emploi                   10 minutes



Les autres produits désinfectants utilisés par les agences de transport sont les suivants, entre autres :
Decon 7, Flexo Patriot 30, DR200, EP50 et Swish Miracle.
D’après des recherches dans la liste des produits désinfectants approuvés par l’EPA, il a été constaté
que l’hypochlorite de sodium (eau de Javel) est l’un des produits désinfectants avec un temps de contact
minimum de 30 secondes. L’utilisation de l’eau de Javel peut être étudiée par les agences de transport
pour améliorer l’efficacité des produits désinfectants.



BOUCLIER ANTIMICROBIEN AEGIS

Le bouclier antimicrobien AEGIS3 est un liquide                     la COVID-19. Le produit AEGIS est désormais de
antimicrobien qui forme un revêtement de                            plus en plus utilisé par de nombreuses autres
protection pouvant se lier au niveau moléculaire aux                agences de transport.
surfaces lors de son application. Les micro-                        Contrairement à des produits désinfectants qui tuent
organismes sont attirés par la charge positive du                   les agents pathogènes pendant le temps de contact,
revêtement et meurent rapidement lorsqu’ils                         le produit AEGIS, selon son fabricant, reste efficace
entrent en contact avec la surface. Le bouclier                     pendant un an. Il s’agit d’un produit antimicrobien
antimicrobien AEGIS inhibe la prolifération des                     conçu pour se lier de façon permanente aux
microbes sur les surfaces en neutralisant la                        surfaces sur lesquelles il est appliqué. Il crée un «lit
protection naturelle de la membrane cellulaire                      de pointes» pouvant perforer la membrane cellulaire
des microbes.                                                       des agents pathogènes déposés par l’air ou par
Il a été constaté que certaines agences de transport                contact. Cette couche de protection peut détruire
ont utilisé le bouclier antimicrobien AEGIS pour                    la membrane extérieure d’agents pathogènes tels
nettoyer leurs véhicules, bien avant l’apparition de                que le SRAS-CoV-2 et les tuer.

3
    https://www.microban.com/antimicrobial-solutions/technologies/aegis-microbe-shield
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                        8




                              Microbe




                                                  Surface traitée


Les produits désinfectants conventionnels peuvent tuer des agents pathogènes uniquement lors de leur
application, mais la probabilité de nouvelle contamination des surfaces lorsqu’elles sont touchées par une
personne infectée est élevée. De même, comme indiqué, la désinfection à l’aide de produits désinfectants
n’est efficace que si la méthode d’application et le temps de contact approprié sont respectés. Le bouclier
antimicrobien AEGIS n’est pas un produit désinfectant conventionnel. Il peut optimiser l’efficacité des
méthodes de nettoyage et de désinfection existantes. Son efficacité est prouvée contre tout micro-
organisme pourvu d’une membrane cellulaire extérieure.
Ce produit AEGIS peut être appliqué facilement sur des surfaces dures et des surfaces lisses par
pulvérisation, puis en le laissant sécher. Les agences de transport traitent actuellement toutes les surfaces
internes avec ce produit. AEGIS recommande au personnel de porter un EPI tel que le masque N95, des
lunettes de protection et des gants en nitrile lors de l’application de ce produit antimicrobien.
Tout comme les autres produits désinfectants utilisés contre les agents pathogènes émergents, le produit
AEGIS permet de tuer le virus provoquant la COVID-19. Toutefois, aucune approbation ni aucun essai
réalisé à l’heure actuelle ne peut prouver l’efficacité de cet antimicrobien. De plus, le fabricant a publié
un énoncé sur l’efficacité de ce produit sur son site Web4.




4
    http://microban.com/message-about-covid-19
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                                  9




PROTOCOLE DE NETTOYAGE ACCRU

Les agences de transport ont déjà commencé à appliquer leur protocole de nettoyage régulier accru afin
de réduire le risque de propagation de la COVID-19. Ce protocole couvre les installations de transport, les
espaces de travail, les arrêts d’autobus et les véhicules.

L’une des principales priorités des agences de transport est la désinfection des surfaces de contact
fréquent dans leurs installations et leurs véhicules. Ces surfaces de contact fréquent sont répertoriées
ci-dessous.

ZONE DU CONDUCTEUR


•  Volant                             •  Tous les leviers de colonne de     •  Visières
•  Interrupteur du klaxon                   direction                          •  Boutons de la console
•  Levier de vitesse                  •  Vannes de purge d’air des                supérieure
                                               portes                             •  Porte et système de fermeture
•  Frein de stationnement
                                         •  Microphones                              de la cabine conducteur
•  Interrupteurs de siège
                                         •  Radio de communication             •  Boutons d’urgence
•  Boutons de réglage de siège
                                         •  Appareil distributeur de billets   •  Bouton-poussoir pour la
•  Boucles de ceintures de sécu-            de transport                             circulation et la recirculation
      rité
                                         •  Système de répartition assistée          d’air
•  Tous les interrupteurs du tab-           par ordinateur/localisation        •  Bouton-poussoir pour le
      leau de bord                             automatique des véhicules                chauffage et la climatisation
•  Tous les boutons                         (LAV)

ZONE PASSAGERS


•  Poignées des portes                •  Accoudoirs                         •  Sièges
•  Mains courantes                    •  Fenêtres                           •  Poignées en hauteur
•  Appareil distributeur de           •  Rebords de fenêtres
      billets de transport               •  Boutons d’arrêt

La liste ci-dessus indique les surfaces de contact fréquent selon les commentaires apportés par les agences
de transport. Elle peut être complétée afin de créer un environnement encore plus sain pour les employés
et les passagers.
Les agences de transport réalisent un nettoyage quotidien des surfaces de contact fréquent. Certaines
d’entre elles réalisent ce nettoyage deux fois par jour. Une agence de transport prévoit effectuer ce
nettoyage toutes les 4 heures pendant les heures de service, ce qui peut s’avérer difficile à réaliser.
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                            10




ÉQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE (EPI)

L’utilisation d’équipement de protection individuelle (EPI) pour le nettoyage et la désinfection dépend
beaucoup des produits de nettoyage utilisés. L’utilisation d’EPI pour éviter la propagation de l’infection
pourrait être insuffisante pendant le nettoyage à cause des effets nocifs des produits chimiques. L’EPI
approprié à porter lors de l’application du produit à base de peroxyde d’hydrogène couramment utilisé
avec de l’eau de Javel est indiqué dans cette section.

HYPOCHLORITE DE SODIUM5


Protection des yeux :
•  Porter des lunettes de sécurité résistantes aux éclaboussures et un masque facial.
•  Installer un poste de lavage d’urgence des yeux et une douche de décontamination rapide près de
      l’espace de travail.
Protection de la peau et du corps :
•  Porter des vêtements résistants aux produits chimiques et des bottes en caoutchouc en cas de contact
      potentiel avec les matériaux.
•  Les vêtements contaminés doivent être retirés, puis jetés ou lavés.
Protection des mains :
•  Porter des gants appropriés résistants aux produits chimiques. Types de matériaux de protection :
      caoutchouc naturel, néoprène, nitrile, chlorure de polyvinyle (PVC).
Protection respiratoire :
•  Un appareil respiratoire approuvé par le NIOSH avec des cartouches N95 (contre la poussière, la fumée
      et la buée) peut être autorisé dans certaines circonstances, lorsque la concentration dans l’air pourrait
      dépasser les limites d’exposition ou si des symptômes indiquant une surexposition ont été observés.
•  Des cartouches contre les gaz acides peuvent être nécessaires en cas de présence de produits de
      décomposition.
•  Un programme de protection respiratoire conforme à la norme 29 CFR 1 910 134 doit être suivi lorsque
      les conditions de l’espace de travail justifient l’utilisation d’un appareil respiratoire.

PEROXYDE D’HYDROGÈNE


Protection des yeux :
•  Porter en permanence des lunettes de protection étanches et résistantes aux produits chimiques et
      aux éclaboussures.
Protection de la peau et du corps :
• Les vêtements qui entrent en contact avec du peroxyde d’hydrogène doivent être lavés immédiatement
   avec précaution pour éviter toute inflammation retardée.
Protection des mains :
•  Porter des gants en néoprène ou en caoutchouc butyle amples qui se retirent facilement.


 Manufacturer recommendations was gathered from OXY: Occidental Chemical Corporation Safety Data Sheet for Sodium
5

 Hypochlorite (EPA) and Allied Universal Corporation Material Safety Data Sheet for Sodium Hypochlorite.
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                             11




Protection respiratoire :
•  Il est recommandé d’aérer autant que possible les zones et de ne pas y retourner tant que les odeurs n’ont
      pas disparu.
Les agences de transport ont déjà modifié leurs politiques de nettoyage et leurs procédures d’exploitation
normalisées en réponse à la situation actuelle liée à la COVID-19. Elles doivent s’assurer que le personnel
chargé du nettoyage est formé adéquatement à l’utilisation d’EPI et fournir des guides avec des schémas
décrivant le port et le retrait approprié d’EPI (p. ex. gants, masques, etc.). La documentation sur l’EPI doit
comporter des éléments importants tels que la fréquence de stérilisation et de remplacement de l’EPI, la
compatibilité appropriée à l’EPI et d’autres fournisseurs.



MÉTHODES D’APPLICATION DES PRODUITS DÉSINFECTANTS

Selon les recherches effectuées et les commentaires            conventionnelle en une salle de désinfection à
apportés par les agences de transport, les méthodes            ultraviolets pour ses autobus. Cette innovation
d’application des produits désinfectants les plus              a réduit la durée habituelle du nettoyage de 40
utilisées sont indiquées ci-dessous.                           minutes à seulement 5 minutes. En général, le
1. Produits désinfectants dilués/prêts à l’emploi :           nettoyage régulier nécessitait toute l’attention de
                                                               deux personnes chargées du nettoyage pour
   • Pulvérisation de produits désinfectants dilués/         pulvériser le produit désinfectant sur les surfaces
     prêts à l’emploi                                          et l’essuyer.
   • Pulvérisateur/vaporisateur électrostatique
   • Pulvériser et essuyer                                   Yanggao a estimé que les produits désinfectants
                                                               pourraient ne pas atteindre tous les recoins. Pour
2. Lingettes prêtes à l’emploi                                 remédier à ce problème, la société s’est associée à
Les agences de transport dans le monde sont sous               un fournisseur du domaine des technologies afin
haute pression pour empêcher la propagation de la              de créer des salles de nettoyage aux UV équipées
COVID-19 et certaines d’entre elles ont recours à              de tubes UV 210. Yanggao a ainsi transformé deux
des technologies pour nettoyer leurs véhicules.                salles de nettoyage pouvant chacune désinfecter
Par exemple, en utilisant des appareils à rayons               jusqu’à 250 autobus par jour. Les salles à UV sont
ultraviolets (UV) pour désinfecter les autobus.                fermées et activées de l’extérieur par le personnel
La société de transport public à Shanghai, Yanggao,            sans intervention manuelle, car les UV peuvent
a récemment transformé sa salle de nettoyage                   provoquer des irritations cutanées.

                              Désinfection aux rayons UV d’un bus à Shanghai (photo : AFP/Hector Retamal)
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                                    12




PROCÉDURES DE NETTOYAGE ET AUDITS

En général, les agences de transport appliquent différents niveaux de nettoyage en fonction de la
fréquence (tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, etc.). Compte tenu de la situation liée à la
COVID-19, elles ont modifié leurs politiques de nettoyage et inclus le nettoyage quotidien des surfaces de
contact fréquent, et dans certains cas le nettoyage plusieurs fois par jour. Les trois niveaux de nettoyage
des agences de transport sont en général les suivants :

1. Nettoyage léger (tous les jours)
2. Nettoyage approfondi (tous les trimestres)
3. Nettoyage des surfaces exposées à un risque biologique (au besoin)

En général, les protocoles et procédures de nettoyage          veiller à ce qu’aucun véhicule n’y échappe. Il est
approfondi préconisent l’utilisation de produits               par conséquent crucial que les calendriers de
désinfectants pour tous les éléments intérieurs des            nettoyage soient planifiés de façon appropriée et que
véhicules de transport. Ces protocoles et procédures           des systèmes de suivi soient mis en place afin de
sont désormais appliqués tous les jours. De même,              s’assurer que ces calendriers sont respectés. Ce suivi
les agences de transport ont établi de nouvelles               peut être intégré dans les systèmes de gestion
procédures d’exploitation normalisées qui intègrent            de l’entretien existants. Certaines agences de
les protocoles et procédures habituels de nettoyage            transport réalisent également des audits réguliers
avec une fréquence accrue et auxquels s’ajoutent               des procédures de nettoyage et de désinfection pour
de nouveaux protocoles et procédures selon les                 s’assurer que les nouveaux protocoles sont respectés
directives des autorités locales de santé.                     scrupuleusement par les employés/sous-traitants.
De plus, une inspection est réalisée après le                  Les autres mesures que les agences de transport
nettoyage afin de s’assurer qu’un nettoyage                    peuvent appliquer sont les suivantes, entre autres :
approprié a été effectué. Il faut tenir compte                 •  S’assurer que le personnel chargé du nettoyage a un
des éléments suivants :                                              endroit pour se changer afin de réduire les contacts
•  Date du dernier nettoyage : document indiquant la              avec d’autres employés.
      date et l’heure du dernier nettoyage du véhicule de      •  Mettre en place des barrières qualité pour s’assurer
      transport.                                                     que les véhicules ne sont pas remis en service tant
•  Liste de vérification complète : s’assurer que toutes          qu’un nettoyage et une désinfection n’ont pas été
      les surfaces de contact cruciales ont été nettoyées et         effectués.
      sont indiquées dans la liste de vérification.            •  Rechercher proactivement d’autres fournisseurs
•  Signature du personnel responsable : document                  d’éléments essentiels, des sous-traitants pour le
     portant la signature du personnel chargé des                    nettoyage, et des solutions innovantes, comme le
     activités de nettoyage.                                         nettoyage aux UV.
•  Confirmation : document du responsable chargé            •  Être prêtes à vérifier fréquemment les procédures
      de l’inspection après le nettoyage.                            d’exploitation normalisées et les procédures
Le nettoyage et la désinfection des véhicules                       de formation pour y intégrer tout changement
constituent désormais l’une des priorités                            concernant l’équipement, les produits
principales des agences de transport. Elles appliquent               désinfectants, l’EPI, le manque de personnel
plusieurs types et fréquences de nettoyage, et doivent               à cause d’infection, etc.
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                                13




4.	PROCÉDURES DE DÉPISTAGE DANS LES
    GARAGES D’AUTOBUS
Même si toutes les précautions possibles sont prises pour garder les autobus propres et désinfectés, les
agences de transport s’efforcent d’anticiper la possibilité que des passagers ayant contracté la COVID-19
empruntent leurs véhicules. Afin d’être prêtes à faire face à cette éventualité, elles mettent actuellement au
point un questionnaire ainsi que des procédures d’exploitation normalisées permettant le dépistage aux
portes d’accès du garage et d’autres mesures (quarantaine, nettoyage et désinfection) en cas d’identification
de passagers atteints de la COVID-19.
•  Les conducteurs sont interrogés aux portes            à proximité de tout passager infecté doivent se
      d’accès afin d’identifier tout passager soupçonné     mettre en confinement. De plus, les autorités
      d’avoir les symptômes de la COVID-19 (toux,           de santé doivent en être informées afin de
      essoufflement, fièvre, etc.).                         déclencher d’autres procédures.
•  En cas d’identification de passager(s) infecté(s),   •  Les zones de stationnement en quarantaine
      l’autobus et/ou le conducteur doivent être mis en          doivent être indiquées dans chaque garage
      quarantaine, et les co-passagers qui se trouvaient         d’autobus.



Des procédures normalisées sont en cours d’élaboration pour permettre d’identifier rapidement
les co-passagers susceptibles d’avoir été en contact avec tout passager infecté. Des protocoles de
communication sur la situation sont également en cours d’élaboration. Si un véhicule est considéré
comme devant être mis en quarantaine, son envoi en quarantaine doit être immédiat, et les mesures
suivantes doivent être prises :

•  La plaque d’immatriculation doit être retirée.       conformément à la nouvelle procédure
•  Il faut appliquer les procédures actuelles de        d’exploitation normalisée :
      confinement lorsqu’un autobus est mis hors           •  Le personnel chargé du nettoyage et de la
      service afin de s’assurer que personne n’entre             désinfection des véhicules en quarantaine doit
      ou ne sort de l’autobus.                                   porter un EPI approprié tel qu’une combinaison
•  Des barrières, pylônes, rubans d’avertissement             couvrant tout le corps.
      doivent être installés autour du véhicule.           •  Il est important que les agences de transport
•  Un panneau d’avertissement indiquant clairement            utilisent des produits désinfectants approuvés par
      «NE PAS ENTRER» doit être apposé sur le                    des autorités comme l’EPA et qui sont efficaces
      pare-brise.                                                pour tuer le virus SRAS-CoV-2 qui provoque la
                                                                 COVID-19.
•  Les véhicules doivent être mis en quarantaine
      entre 9 et 19 jours au maximum selon le niveau       •  Il est également crucial que les procédures
      de contamination, c’est-à-dire le risque de                d’exploitation normalisées établies et l’EPI utilisé
      passager(s) infecté(s).                                    soient appropriés aux produits désinfectants
                                                                 qui doivent être appliqués conformément aux
Les véhicules en quarantaine doivent être                        directives du fabricant (temps de contact,
scrupuleusement nettoyés et désinfectés                          méthode d’application, etc.).
WSP / Exploitation des transports collectifs et COVID-19                                                     14




5.	PRINCIPALES PERSONNES-RESSOURCES
    ET CONTRIBUTEURS

PRINCIPALES PERSONNES-RESSOURCES :




Jeffrey Seider                           Razi Chagla                        Naeem Farooqi
Vice-président, Conseils                 Consultant principal, Conseils     Consultant principal, Conseils
Jeffrey.Seider@wsp.com                   Razi.Chagla@wsp.com                Naeem.Farooqi@wsp.com


CONTRIBUTEURS :


•  Razi Chagla                        •  Divya Raghani
      Consultant principal, Conseils           Consultante adjointe
•  Naeem Farooqi                      •  Rick Baltzer
      Consultant principal, Conseils           Technologue principal
•  Aman Makroo                        •  Luc Côté
      Consultant                               Consultant
•  Nicholas Roberts                   •  Saravanan Kumar
      Consultant                               Étudiant



PROFESSIONNELS DE LA MÉDECINE :


•  Dr. Abdul. H. Chagla
      Ph. D., FCCM., D. (ABMM)
•  Selena Hussain
      M. Sc. (santé mondiale), maîtrise en santé publique (épidémiologie)
En tant que firme mondiale de premier plan
en services professionnels, WSP fournit une
expertise technique ainsi que des services-
conseils stratégiques à de nombreux clients des
domaines du transport et des infrastructures, des
propriétés et des bâtiments, de l’environnement,
des industries, des ressources (dont les mines, le
pétrole et le gaz) et de l’énergie, en plus d’assurer
l’exécution de projets et de programmes et d’offrir
des services consultatifs. Ingénieurs, conseillers,
techniciens, scientifiques, architectes, urbanistes/
planificateurs, arpenteurs-géomètres et spécialistes
environnementaux comptent parmi nos experts,
qui regroupent également des professionnels en
conception et en gestion de programme et de
travaux. Grâce à nos près de 50 000 employés
talentueux œuvrant dans le monde, nous
bénéficions d’un positionnement unique pour
réaliser des projets de grande qualité et durables,
partout où nos clients ont besoin de nous.




                                                        © WSP Canada inc., 2019. Tous droits réservés. TM est
Coordonnées
WSP Canada
                                                        une marque de commerce de WSP Global inc.



2300, rue Yonge
Toronto (Ontario)
M4P 1E4




wsp.com
Vous pouvez aussi lire
Partie suivante ... Annuler