INDONÉSIE STRATÉGIE 2017-2021 - #MONDEENCOMMUN - AFD

 
STRATÉGIE
                 2017-2021

          Indonésie

#MondeEnCommun
Indonésie
SOMMAIRE
1. ÉLÉMENTS DÉTERMINANTS POUR LA STRATÉGIE DE L’ AFD............................ 4
1.1 SYNTHÈSE DES ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT DURABLE .......................................................................................... 5

1.2 ANALYSE DE LA STRATÉGIE DU PAYS............................................................................................................................ 6

1.3 PANORAMA DU FINANCEMENT DU DÉVELOPPEMENT................................................................................................ 7

1.4 ELÉMENTS DE CADRAGE DE LA STRATÉGIE FRANÇAISE............................................................................................ 8

2. BILAN DES ACTIVITÉS PASSÉES,
VALEUR AJOUTÉE ET CONTRAINTES DE L’AFD....................................................... 9
2.1 BILAN QUANTITATIF DES ACTIVITÉS PASSÉES ......................................................................................................... 10

2.2 BILAN QUALITATIF ET VALEUR AJOUTÉE ................................................................................................................... 10

3. STRATÉGIE D’INTERVENTION DE L’ AFD............................................................. 12
3.1 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES................................................................................................................................... 13

3.2 OBJECTIFS ET ACTIVITÉS............................................................................................................................................. 14

3.3 OBJECTIFS TRANSVERSAUX........................................................................................................................................ 16

3.4 PARTENARIATS ET PRODUCTION DE CONNAISSANCES........................................................................................... 16

4. MOYENS ET MODALITÉS D’INTERVENTION....................................................... 17
4.1 MOYENS FINANCIERS.....................................................................................................................................................18

4.2 MODALITÉS D’INTERVENTION.......................................................................................................................................18

LISTE DES SIGLES.................................................................................................... 19
1.ÉLÉMENTS
                  DÉTERMINANTS
                  POUR LA
                  STRATÉGIE
                  DE L’AFD

4   STRATÉGIE INDONÉSIE
    2017-2021
1.1 SYNTHÈSE DES ENJEUX
DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’archipel le plus grand et le plus peuplé du monde                      Des progrès sur les questions sociales

Avec ses 50 000 km de côtes de mers tropicales et plus de                La dernière décennie s’est traduite par des progrès significatifs
17 500 îles, l’Indonésie est le plus grand archipel du monde, couvrant   sur le plan socio-économique : réduction de la pauvreté avec un
5 000 km d’est en ouest et trois fuseaux horaires. Cette étendue         taux passant de 28 % en 2006 à moins de 11 % en 2016, représen-
lui confère la 6e plus vaste Zone Economique Exclusive, ainsi            tant une sortie de la pauvreté pour 43 millions de personnes5 ;
que l’une des plus riches biodiversités marines et terrestres            amélioration de l’accès à l’éducation et à la santé avec une pro-
au monde (le pays fait partie des 17 pays « mégadivers »1                gression du classement IDH constatée en 2015 (115e rang) ;
et possède la 2e plus grande couverture forestière). Avec une            progrès réalisés en termes de parité homme/femme dans la
population estimée à plus de 262 millions de personnes en 2016,          société,6 etc. Des disparités régionales demeurent toutefois,
c’est le 4e pays le plus peuplé du monde et le 1er pays à majorité       ces inégalités étant pour partie liées aux questions d’accès et de
musulmane, caractérisé par sa diversité culturelle, religieuse et        qualité des services publics de santé et d’éducation7. Les enjeux
ethnique (plus de 300 groupes ethniques). Il s’agit également            de vieillissement se poseront aussi dans quelques années (en
de la 3e démocratie en nombre d’habitants. Le président Joko             2050, 22 % de la population aura plus de 60 ans).
Widodo (« Jokowi ») a été élu au suffrage direct en 2014.
                                                                         Climat et environnement
Un émergent incontournable en Asie
                                                                         L’Indonésie possède la 2e plus grande forêt du monde et compte
Avec un PIB de plus de 930 Mds USD en 2016, l’Indonésie est              parmi les nations les plus riches en biodiversité, avec 2 des 34
membre du G20 et se place au 3e rang des pays asiatiques                 hotspots8 de la biodiversité mondiale. Mais ce patrimoine naturel
en développement, derrière la Chine (11 200 Mds) et l’Inde               est menacé par l’activité humaine. Malgré le renforcement du
(2 250 Mds)2. Le PIB par habitant (3 600 USD en 2016) est proche         cadre réglementaire, le phénomène de déforestation9 se pour-
de la moyenne des pays de l’ASEAN hors Singapour. Le pays tire           suit même si on note des signes de ralentissement en ce qui
ses richesses d’importantes ressources naturelles (pétrole, gaz,         concerne la production d’huile de palme. La forêt indonésienne
bois, charbon, étain, cuivre et or) qui lui ont permis de financer       reste menacée par l’exploitation forestière et de ce fait, l’Indoné-
une politique de soutien à l’agriculture et des projets industriels.     sie se situe selon les années entre le 3e et le 5e plus grand émet-
L’Indonésie bénéficie ainsi aujourd’hui d’une structure produc-          teur de gaz à effet de serre (GES). Parallèlement, les émissions
tive diversifiée3. Le secteur des services et la consommation            liées au secteur de l’énergie devraient continuer à croître du fait
domestique tirent la croissance indonésienne (55 % du PIB), tout         de l’augmentation de la capacité installée, malgré la progression
en lui assurant une certaine résilience aux chocs économiques            planifiée des énergies renouvelables.
externes, notamment au ralentissement de l’économie chinoise.
La croissance économique indonésienne demeure robuste avec               L’Indonésie est également très exposée aux conséquences du
une moyenne annuelle supérieure à 5 % depuis 2010. Couplée               réchauffement climatique qui sont déjà présentes : hausse des
avec des fondamentaux économiques solides (déficit budgétaire            températures, des précipitations, des inondations, élévation du
inférieur à 3 % ; dette publique inférieur à 30 % du PIB ; inflation     niveau de la mer (de 35 cm d’ici 2050 et de 90 cm à la fin du XXIe
inférieur à 5 %), elle a permis à l’Indonésie de devenir une des-        siècle, touchant en Indonésie les 42 millions de personnes vivant
tination privilégiée pour les investisseurs et de bénéficier d’une       à moins de trois kilomètres de la côte), glissements de terrain
appréciation positive (Investment grade) des principales agences         et sécheresse10. Elles devraient toucher plus particulièrement
de notation. L’Indonésie est, enfin, un acteur majeur de la lutte        les plus pauvres qui dépendent de la production de l’agriculture,
contre le changement climatique et l’un des tout premiers pays           de la pêche et des activités forestières. Il en va de même pour
émergents à s’être dotés de politiques « climat » au plan national
et local.                                                                1
                                                                           Un pays « mégadivers » abrite au moins 1 % des quelque 300 000 espèces de plantes
                                                                         vasculaires endémiques du monde.
Infrastructures et réformes                                                IMF, World Economic Outlook, Avril 2017.
                                                                         2

                                                                         3
                                                                           En 2015, l’industrie pesait pour 40 % du PIB et 16 % des travailleurs, tandis que les
                                                                         services représentaient 43 % du PIB et 46 % des travailleurs. Le secteur primaire ne pesait
D’importants investissements ont été consentis par l’État depuis         que 14 % du PIB mais occupait encore 38 % de la population active. La population active
                                                                         était estimée à 122 millions de personnes et le taux de chômage à 6 % (source : OIT,
2015 pour améliorer de manière quantitative et qualitative les           Labour and Social Trends Update, Nov. 2015).
infrastructures indonésiennes (la part dédiée aux infrastructures        4
                                                                           Le pays se situe à la 60e place sur 138 du classement Global Competitiveness
                                                                         Index 2016-2017 sur le volet infrastructures, derrière notamment la Malaisie et la
dans le budget de l’État est passée de 5 Mds EUR en 2009 à               Thaïlande. http://reports.weforum.org/global-competitiveness-index/competitiveness-
25 Mds EUR en 2017), qui demeurent toutefois globalement                 rankings/#series=GCI.A.02
                                                                         5
                                                                           World Bank – data center. Taux de pauvreté considéré : personne vivant avec moins de
déficitaires4, que ce soit dans les secteurs des transports,             1,90 USD par jour.
de l’électricité, de l’eau ou de l’assainissement. Le gouverne-          6
                                                                           Selon le Social Institutions & Gender Index de l’OCDE (2014), l’Indonésie est classée en
ment s’est aussi engagé à lever progressivement les obstacles            catégorie « moyenne ». Selon le Global Gender Gap report de 2016, l’Indonésie est classée
                                                                         au 88e rang sur 144 pays.
règlementaires qui freinent les investissements directs étran-           7
                                                                           Taux de mortalité infantile : 190/100 000 naissances contre 102/100 000 naissances
gers ainsi que le développement du secteur privé. D’importants           selon les OMD.
                                                                         8
                                                                           Les « hotspots », ou « points chauds de la biodiversité », sont considérés comme les
efforts ont également été entrepris en matière de lutte contre           zones les plus riches mais aussi les plus menacées de la planète. Près de la moitié des
la corruption (comme, par exemple, la création, en 2002, de la           espèces de plantes ou encore 35 % des espèces de vertébrés sont endémiques des
                                                                         hotspots.
KPK, commission indépendante qui traque les cas de corruption),          9
                                                                           Autour de 800 000 ha par an ces dernières années dont plus de 100 000 hectares de
ce qui a permis d’améliorer le classement de l’Indonésie selon           forêts de tourbières sont détruits chaque année.
l’indice de corruption de l’ONG Transparency International (90e
                                                                         10
                                                                            https://deenpsu.wordpress.com/type/gallery/page/2/

rang sur 175 pays en 2016, contre 137 en 2005).

                                                                                                                                   STRATÉGIE INDONÉSIE
                                                                                                                                              2017-2021           5
les vastes ressources marines dont dispose l’Indonésie, objet           d’allonger l’espérance de vie (passée de 45 ans en 1970 à 71
d’importants efforts du gouvernement indonésien en matière              ans en 2015), mais où l’accès aux soins de santé reste un enjeu
de lutte contre la pêche illégale, mais qui sont fragilisées par        en raison du manque d’infrastructures sanitaires disponibles.
les effets des pollutions terrestres11 et le développement éco-
nomique. Forte de ses richesses et de ses acquis, l’Indonésie           Défis économiques
est aujourd’hui confrontée à des enjeux qui évoluent et qui sont
ceux d’un pays émergent en transition.                                  L’économie indonésienne reste encore dépendante des matières
                                                                        premières (industries extractives, huile de palme, caoutchouc et
Défis urbains                                                           café, notamment). Le tissu industriel est en développement mais
                                                                        concentré sur l’île de Java. L’importance du secteur informel et
Avec un taux de croissance de sa population urbanisée de 4,1 %          l’étroitesse de la base fiscale ont un impact négatif sur les recettes
par an, le plus important en Asie, 68 % de la population indoné-        fiscales alors que les besoins de financement du pays demeurent
sienne devrait vivre dans les villes à horizon 202512. Les villes ne    importants. Les écarts de développement entre les principales
disposent pas aujourd’hui des infrastructures suffisantes pour          îles (Java et dans une moindre mesure Sumatra, qui sont les plus
accueillir ces flux, ce qui se traduit par des problématiques de        peuplées) et l’Est de l’Indonésie où se situent d’importantes res-
pollution de l’air et de l’eau, de logement, de mobilité, d’assainis-   sources naturelles génèrent des coûts et des délais importants pour
sement13. La pression foncière en milieu urbain (9 400 hab/km²          le transport et la logistique, qui brident le potentiel de croissance.
en 2010 contre 7 400 hab/km² en 2000) renchérit par ailleurs le
coût du logement conduisant à l’éloignement des populations             Défis institutionnels et écologiques
des lieux de travail. De nouvelles approches en termes de déve-
loppement des villes s’imposent, pour leur permettre d’être plus        L’Indonésie s’est engagée dans un programme de décentralisation,
intégrées à l’échelle des territoires.                                  qui s’est renforcé depuis 2015, avec plus de 50 % du budget national
                                                                        mis en œuvre par les collectivités locales. Ceci constitue un défi
Défis sociaux                                                           pour ces dernières qui voient leurs responsabilités étendues s’agis-
                                                                        sant de la mise en œuvre des projets, sans toujours disposer des
L’âge médian de la population est de 28,6 ans en 2016 et 56 %           compétences ad hoc pour ce faire. Les aspects environnementaux
des Indonésiens (157 millions) sont en âge de travailler (15-           et sociaux constituent également des enjeux importants qu’elles
64 ans). L’Indonésie pourrait ainsi bénéficier d’un dividende           doivent concilier avec le développement des territoires et l’amélio-
démographique important, mais le nombre d’emplois qualifiés             ration des conditions de vie des populations.
créés est insuffisant pour absorber les 2 millions de jeunes qui
entrent sur le marché du travail chaque année. Ceci s’explique
par le décalage entre l’offre en matière d’éducation tertiaire et la    11
                                                                           L’Indonésie serait le 2ème pays mondial contributeur aux déchets plastiques retrouvés
                                                                        en mer, après la Chine, selon Ocean Conservancy (2015).
demande en emplois qualifiés, entraînant une hausse du travail          12
                                                                           BPS (Central Bureau of Statistics), 2015.
informel (62 % de la population active). Le même constat peut           13
                                                                           Selon la Banque Mondiale (Indonesia’s Urban Story, 2016), 48 % des ménages ont accès à
                                                                        l’eau potable, 11 villes seulement disposent d’un réseau d’assainissement, 2 % des citadins
être fait dans le secteur de la santé, où des progrès ont permis        ont accès à un système d’assainissement centralisé.

1.2 ANALYSE DE LA STRATÉGIE DU PAYS

Souveraineté, indépendance et coopération                               gouvernance sont présentés comme une condition essentielle pour
                                                                        la mise en œuvre de la stratégie. Les finalités renvoient au bien-être
La stratégie indonésienne repose sur un plan de développement           des populations, à plus de justice sociale et économique et au res-
sur 20 ans (Rencana Pembangunan Jangka Panjang Nasional                 pect de l’environnement. Cette stratégie est en ligne avec la vision
[RPJPN] - 2005-2025), lui-même segmenté en plans quinquennaux           intégrée promue par les ODD, qui pour chacun des 17 objectifs,
(Rencana Pembangunan Jangka Menengah Nasional - RPJMN),                 croise les dimensions économiques, sociales, environnementales,
qui définissent les priorités sectorielles et orientent les dépenses    et de gouvernance. Le gouvernement Jokowi a mis l’accent sur
publiques en conséquence. Le RPJMN actuel (2015-2019) porte             les investissements dans les infrastructures de base (notamment
une attention particulière (i) au développement humain (éduca-          énergie, transports et eau et assainissement) et les programmes
tion, santé, logement…), (ii) au développement économique et (iii)      sociaux (couverture maladie universelle et logements sociaux),
au développement territorial et à la réduction des inégalités (cf       évolution permise par une réduction sensible des subventions à
schéma infra). L’énergie, les questions maritimes, mais également       l’énergie. Les transferts aux collectivités locales ont été également
les aspects sociaux, sont des priorités affichées. Les enjeux de        augmentés.

6    STRATÉGIE INDONÉSIE
     2017-2021
La stratégie nationale de développement                                                                   Développement durable et climat

                                      DEVELOPMENT NORM                                                    Ce plan de développement doit permettre une croissance inclu-
                                                                                                          sive et durable, valorisant les ressources naturelles de manière
        1 - Development for human beings and community;                                                   durable et contribuant à la lutte contre le changement climatique.
        2 - Effort to increase welfare, prosperity, productivity should not lead to create                Il cherche à trouver un équilibre entre les enjeux économiques,
            a wider grap;
        3 - Main focus is adressed to increase the productivity of middle-lower society,
                                                                                                          sociaux et environnementaux. Il intègre, à titre d’exemple, des
            without preventing, hampering, lowering, and reducing the flexibility of major                notions de soutenabilité environnementale pour le développe-
            actors to continue to be an agent of growth;
                                                                                                          ment urbain ou la lutte contre la pêche illégale et de manière
        4 - Development activity should not harm and decrease the environmental
            support and the balance of ecosystem.                                                         plus générale contre l’exploitation non durable des ressources
                                                                                                          naturelles. Il prend surtout en compte les engagements inter-
                                 3 DEVELOPMENT DIMENSIONS                                                 nationaux de l’Indonésie et notamment l’objectif de réduction
                                                                                                          des émissions de GES de 26 % à horizon 2020 dans 5 secteurs
       Human development                 Main sector develop-                 Territorial and             prioritaires (forêt, énergie, transport, industrie, déchets) du Plan
       dimension                         ment dimension                       equality dimension
                                                                                                          National d’Action pour la Réduction des Emissions de GES
        Education                          Food Soverignty                     Among Group of Income
                                                                                                          (RAN-GRK).
        Health                             Energy and Power                    Among region: (1)
                                           Sovereignty                         Village, (2)               Cet objectif a été réaffirmé par l’Indonésie lors de la COP 21
        Housing
        Mental / Character
                                           Maritime and Marine
                                                                               Borderland, (3)
                                                                               Outside Java, (4)
                                                                                                          (objectif inconditionnel de réduction de 29 % des émissions à
                                           Tourism ans Industry                East Region                horizon 2030 et de 41 % avec appui international) et traduit dans
                                                                                                          sa contribution nationale (Nationally Determined Contribution
                                    NECESSARY CONDITIONS
                                                                                                          – NDC14). Les stratégies déclinées ensuite, au plan sectoriel
                                                                                                          comme au plan local, doivent respecter ces engagements, à
       Law Certainty and       Security and Peaceful           Politics and          Gouvernance and      l’image de la stratégie énergie visant à porter les énergies renou-
         Enforcement                                           Democracy            Bureaucratic Reform
                                                                                                          velables à 23 % du mix énergétique primaire à horizon 2025,
                                                                                                          compte tenu des abondantes ressources renouvelables dont
                    QUICK WINS AND OTHER CONTINUED PROGRAMS                                               dispose l’Indonésie.

Source : Bappenas, RPJMN 2015-2019, Livre 1, chapitre 5.2.

1.3 PANORAMA DU FINANCEMENT
DU DÉVELOPPEMENT
Les besoins de financement des investissements pour                                                       De manière plus générale, l’Indonésie a un faible niveau d’en-
mettre en œuvre le RPJMN 2015-2019 sont estimés à 470                                                     dettement. La loi budgétaire de 2003 plafonne la dette publique
Mds USD pour la période, pour un budget en 2017 de 156                                                    à 60 % du PIB et le déficit budgétaire à 3 % du PIB. Par ailleurs,
Mds USD. L’Etat indonésien a dans un premier temps réduit                                                 les collectivités locales ne peuvent pas s’endetter auprès d’ins-
les subventions à l’énergie qui représentaient plus de 18 %                                               titutions financières étrangères, sauf par l’octroi de prêt à l’État
des dépenses de l’État avant 2015 (< 4 % en 201715), libérant                                             avec transfert à la collectivité locale et/ou par l’octroi direct de
ainsi plus de 20 Mds USD par an. Le pays a par ailleurs                                                   prêts par le gouvernement central. Plus de 70 % de la dette est
recours aux bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux                                                au final financée par émissions obligataires (internes et externes)
pour financer ses projets prioritaires inscrits au « Blue                                                 qui représentent au total 12 % du PIB en 201617.
book »16, c’est-à-dire éligibles à des financements extérieurs
et en devises, pour un montant total de 44,7 Mds USD pour                                                 Les entreprises publiques financent également une partie des
les cinq prochaines années. Ces projets ciblent surtout les                                               investissements prioritaires, notamment dans le cadre de parte-
secteurs des transports, de l’énergie, du logement et de l’eau                                            nariats public-privé. L’Etat procède par injection de capital dans
et de l’assainissement. Les contraintes d’endettement (voir                                               ces entreprises, qui de leur côté financent leur développement
ci-après) conduisent cependant à privilégier les investisseurs                                            sous la forme de prêts et d’émissions obligataires pour les plus
privés et la mobilisation des entreprises publiques, nouveaux                                             importantes. Elles deviennent progressivement dans ce contexte
acteurs du développement indonésien.                                                                      des acteurs clefs de la politique de développement indonésienne,
                                                                                                          tandis que le gouvernement porte de plus en plus son atten-
Les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux engagent envi-                                         tion sur l’efficacité de la dépense publique, notamment dans le
ron 4 à 5 Mds USD en Indonésie chaque année, essentiellement                                              contexte de décentralisation accrue.
sous la forme de prêts. Ces engagements sont globalement
stables. L’ensemble de ces acteurs est positionné sur les sec-                                            14
                                                                                                             http://www4.unfccc.int/ndcregistry/PublishedDocuments/Indonesia%20First/First%20
teurs prioritaires définis par les autorités indonésiennes, à savoir                                      NDC%20Indonesia_submitted%20to%20UNFCCC%20Set_November%20%202016.pdf
                                                                                                          15
                                                                                                             IISD, Indonesia energy subsidy news, March 2017.
les infrastructures, les secteurs sociaux et les programmes de                                            16
                                                                                                             Voir infra, partie 2.
réformes institutionnelles.                                                                               17
                                                                                                             En décembre 2016, le gouvernement a émis avec succès une obligation internationale
                                                                                                          d’un montant de 3,5 Mds USD.

                                                                                                                                                                 STRATÉGIE INDONÉSIE
                                                                                                                                                                            2017-2021             7
1.4 ELÉMENTS DE CADRAGE
DE LA STRATÉGIE FRANÇAISE
Compte tenu de la volonté des deux pays de rehausser leur               Un cinquième secteur a été intégré à l’occasion de la visite d’État
relation bilatérale, la France et l’Indonésie ont signé en juillet      de François Hollande en mars 2017, à savoir l’économie créative
2011 un Partenariat Stratégique.                                        et les industries culturelles, donnant lieu à une déclaration com-
                                                                        mune des deux Présidents de la République et à la mise en place
Ce partenariat identifie plusieurs secteurs prioritaires de             de premières coopérations dans les domaines des nouvelles
coopération entre les deux pays :                                       technologies et du cinéma.

- l’énergie : secteur dans lequel un groupe de travail a été mis       En dehors de l’AFD, les principaux acteurs de la coopération
   en place regroupant les principaux acteurs publics et privés         bilatérale sont :
   français. Des consultations bilatérales sont organisées réguliè-     -L   a Direction Générale du Trésor, que ce soit au travers de
   rement en France et en Indonésie, donnant lieu à des échanges            la mobilisation du Fonds d’études et d’aide au secteur privé
   entre ministères de l’Energie, ainsi qu’à la signature d’un accord       (FASEP) ou des prêts du Trésor, concessionnels et non conces-
   entre le Syndicat des Energies Renouvelables français et son             sionnels. Plusieurs projets du gouvernement indonésien sont en
   homologue indonésien (METI). Les échanges se sont intensi-               phase de lancement ou à l’étude, notamment dans le domaine
   fiés depuis 2015 avec un focus plus important sur les énergies           de la météorologie (auprès de l’agence nationale BMKG), de la
   renouvelables et les smarts grids ;                                      gouvernance (projet « e-gov » sur l’administration numérique)
- le secteur maritime : la visite du Président de la République            et des télécommunications (télévision numérique) ;
   française en Indonésie en mars 2017 a été l’occasion de signer       -L   ’Institut Français d’Indonésie, notamment dans le domaine
   une déclaration de partenariat maritime et une lettre d’intérêt          de la formation professionnelle (ouverture en 2018 d’un centre
   dans le domaine des pêches, de la recherche et de l’assistance           d’excellence en partenariat avec Schneider Electric et les minis-
   technique. La coopération bilatérale dans le domaine maritime            tères de l’éducation des deux pays), de la recherche (plusieurs
   couvre plusieurs secteurs comme les infrastructures (notam-              partenariats actifs, par exemple dans les domaines du spatial,
   ment portuaires), la gestion durable de la ressource halieutique,        du maritime et de la géologie) ;
   la coopération scientifique et technologique, la météorologie, la    -L   es instituts de recherche, notamment l’IRD et le CIRAD, qui
   sûreté et la souveraineté de l’espace maritime ou les énergies           disposent d’équipes permanentes dans les domaines des
   marines ;                                                                cultures industrielles, de la forêt et de la biodiversité marine ;
- la ville durable : une délégation « Vivapolis » s’est notamment      - Business France, dont le programme d’activités porte une
   rendue en Indonésie en 2016 à l’occasion d’un colloque orga-             attention particulière sur les secteurs de l’énergie, de la ville
   nisé par l’équipe France sur cette thématique. Un groupe de              durable, des infrastructures. La France est le 2e partenaire euro-
   travail sur le développement urbain durable pourrait être envi-          péen de l’Indonésie avec 4,4 Mds EUR d’échanges en 2016 (pour
   sagé au second semestre 2018 ;                                           une balance commerciale excédentaire d’environ 800 M€). Plus
- le tourisme : un groupe de travail a également été mis en                de 200 entreprises et filiales françaises sont implantées en
   place regroupant les acteurs publics et privés français où les           Indonésie, représentant plus de 50.000 emplois directs.
   échanges se sont poursuivis avec les autorités indonésiennes
   suivant une orientation vers le développement de l’éco-tourisme.

8    STRATÉGIE INDONÉSIE
     2017-2021
2.
BILAN DES
ACTIVITÉS PASSÉES,
VALEUR AJOUTÉE
ET CONTRAINTES
DE L’AFD

                     STRATÉGIE INDONÉSIE
                                2017-2021   9
2.1 BILAN QUANTITATIF DES ACTIVITÉS
PASSÉES
 Bilan quantitatif des activités passées                                                 De 2007 à 2016, l’AFD a engagé en Indonésie plus de 1,8 Md
 M€                                                                                      EUR et versé plus de 1,4 Md EUR.
 400
                                                                                         S’agissant spécifiquement des engagements réalisés sur la
 350
                                                                                         période de la stratégie précédente (2013-2015), ces derniers
                                                                                         représentent un montant total d’environ 580 M EUR18, portant sur
 300                                                                                     les secteurs de l’énergie, du climat, du transport, de la logistique
                                                                                         et sur le secteur maritime. Les montants versés sur la période
 250                                                                                     se sont élevés à 323 M EUR.

 200                                                                                     PROPARCO couvre l’Indonésie à partir de son bureau régional
                                                                                         localisé à Bangkok. Cinq projets ont été financés dans le pays
 150
                                                                                         depuis l’ouverture du bureau régional en 2006, dans des sec-
 100
                                                                                         teurs variés : (i) microfinance et institutions financières (lignes
                                                                                         de crédit) (ii) énergie (financement de l’extension d’une centrale
  50                                                                                     à gaz à cycle combiné) et (iii) recyclage de papier (financement
                                                                                         d’un incinérateur à déchets). Fin 2016, PROPARCO a étendu son
     0                                                                                   intervention en Indonésie en investissant pour la première fois
         2007   2008   2009   2010   2011     2012   2013   2014    2015   2016   2017   dans un fonds d’investissement.
                                Engagements            Versements
 Source : AFD                                                                            18
                                                                                              Environ 450 M€ après annulations.

2.2 BILAN QUALITATIF ET VALEUR
AJOUTÉE
Une diversification sectorielle réussie en phase                                         Un équilibre entre les prêts projets et les prêts
avec les priorités françaises en Indonésie                                               de politique publique

Après avoir contribué au programme budgétaire Climate Change                             Les seuls projets éligibles à des financements extérieurs
Program Loan (CCPL) de 2008 à 2011 (800 MUSD), l’AFD a                                   (banques de développement, banques commerciales), en dons
progressivement diversifié son portefeuille, en réponse à la                             comme en prêts, hors financements non souverains, sont ceux
demande indonésienne. Elle a ainsi développé un portefeuille de                          figurant dans la liste inscrite au « Blue Book », document du
prêts souverains et non souverains, de prêts de politique publique                       gouvernement (Bappenas, l’agence nationale de planification
et d’initiatives financées par les délégations de fonds obtenues.                        et de développement) couvrant la période 2010-2014 puis 2015-
Ce portefeuille s’est structuré autour des principaux enjeux indo-                       201919, en lien avec le RPJMN. Le document fait l’objet de « green
nésiens, correspondant à la fois aux priorités des gouvernements                         books » annuels (voir infographie ci-après), listant les projets
successifs, aux priorités géographiques et sectorielles de l’AFD                         ayant l’accord du gouvernement pour être financés après valida-
ainsi qu’aux priorités de la France en Indonésie :                                       tion (généralement lorsque les études de faisabilité ont été réali-
- biodiversité (ressources marines et forêt) ;                                           sées et après concertation entre les différents acteurs impliqués).
- énergie durable (efficacité énergétique et énergies renouve-
   lables), premier secteur d’intervention de l’agence ;                                 19
                                                                                              Le Blue Book a été révisé en 2016.

- services collectifs urbains (transports urbains, assainissement,
   éco-quartiers ;
- politiques publiques en faveur de la connectivité (à partir
   de 2013) ;
- gouvernance financière (2016).

10        STRATÉGIE INDONÉSIE
          2017-2021
Processus de validation des projets d’investissement
éligibles à des financements internationaux

                                                              !

                              Bappenas                Readiness                        Bappenas
                                                       criteria :
   Pré-faisabilité ou                               Études de faisabilité,                                         Projets signés                Convention
   concept de projet                                études d’impact etc.                                           l’année n+1                     de prêt
                                Blue book                                               Green book
                            Liste des projets                                        Liste des projets
                           prioritaires éligibles                                   inscrits au budget
                             au financement         Ministères techniques             de l’année n+1
                                 extérieur           & bailleurs de fonds
Source : AFD

A ce jour, trois projets de l’AFD ont pu être engagés et achevés     Une approche partenariale renforcée
en Indonésie dans les secteurs de l’énergie, de la surveillance
satellitaire des océans et pour la reconstruction du réseau d’as-    À l’occasion notamment de sa participation aux prêts de poli-
sainissement de Banda Aceh après le tsunami. Plusieurs autres        tique publique, l’AFD a développé une approche partenariale et
sont en préparation.                                                 travaille systématiquement avec les autres bailleurs de fonds
                                                                     présents en Indonésie (cofinancements avec la BAsD, la Banque
Dans un pays de la taille de l’Indonésie, les prêts de politique     Mondiale et la KfW dans le secteur de l’énergie, avec la Banque
publique (PrPP) ont également un fort effet levier : les réformes    Mondiale pour les PrPP dans les secteurs de la fiscalité et de la
soutenues peuvent toucher l’ensemble de la population et toutes      logistique, avec la BAsD, la Banque Mondiale et la JICA dans le
les provinces du pays. Cet outil permet d’encourager les réformes    programme relatif aux infrastructures de connectivité, obtention
dans les secteurs clefs (énergie, transport maritime, finances       de fonds délégués par l’Union européenne et par le DFID, etc.). Ces
publiques, etc.), notamment grâce au travail d’accompagnement        opérations ont favorisé une approche concertée et un dialogue
des bailleurs de fonds via des appuis techniques en réponse          rapproché entre bailleurs.
aux demandes formulées par les autorités indonésiennes. Ces
opérations sont principalement portées par les grands bailleurs      Les projets de l’AFD ont par ailleurs permis de mobiliser réguliè-
multilatéraux, mais associent également les bailleurs de fonds       rement les acteurs et l’expertise français, notamment dans le
bilatéraux qui peuvent ainsi participer au dialogue de politique     cadre de coopérations techniques.
publique à haut niveau.
                                                                     L’AFD travaille également de concert avec les services fran-
Les contributions de l’AFD aux prêts de politique publique en        çais présents sur place, notamment le Service Economique
Indonésie lui ont ainsi permis de se positionner parmi les grands    et Business France dans le cadre de cofinancements tenant
bailleurs de fonds (BAsD, BM, JICA et KfW), tant du point de vue     compte de la complémentarité des outils de financement (tout
du volume (la France apparaît comme le 2e bailleur de fonds bila-    en respectant le principe du déliement de l’aide) et au travers de
téral de l’Indonésie20 en termes d’engagements cumulés) que          l’organisation de manifestations conjointes.
du point de vue de sa participation au dialogue sectoriel. L’AFD
accompagne par ailleurs systématiquement ses prêts d’actions         20
                                                                          Derrière le Japon, Classement Ministère des Finances, Novembre 2016.
de coopération technique mobilisant de l’expertise française.

                                                                                                                              STRATÉGIE INDONÉSIE
                                                                                                                                         2017-2021      11
3.STRATÉGIE
                   D’INTERVENTION
                   DE L’AFD

12   STRATÉGIE INDONÉSIE
     2017-2021
3.1 ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

En ligne avec la logique intégrée des ODD, la stratégie de dévelop-       - Les actions lancées dans les domaines de la connectivité seront
pement de l’État indonésien (RPJMN) pour la période 2015-2019                par ailleurs poursuivies en réponse à la priorité indonésienne
reconnaît les enjeux environnementaux et climatiques comme                   accordée à cette question, que ce soit sous forme de prêts de
essentiels, mais place également le bien-être des populations au             politique publique pour soutenir les réformes engagées par le
centre de ses priorités et met ainsi l’accent sur une plus grande            gouvernement ou au travers du financement d’infrastructures
redistribution en faveur des classes moyennes et pauvres dans                de transport, notamment en prêts non souverains, permettant
un souci de cohésion sociale.                                                de réduire les inégalités territoriales et sociales ;
                                                                          - Dans le même esprit, il sera envisagé un accroissement des
Ces deux grandes priorités indonésiennes rencontrent celles                  engagements sur le développement urbain, secteur qui est à la
du Groupe AFD formulées dans son Plan d’orientations straté-                 croisée des sujets environnementaux (qualité de l’air, pollution
giques, au travers de deux engagements : 100 % Accord de Paris               des eaux, assainissement, etc.) et sociaux, afin de promou-
et 100 % Lien social. L’AFD recherche ainsi à concilier la lutte contre      voir un développement urbain respectueux de l’homme et de
la pauvreté et les inégalités avec la lutte contre le changement             l’environnement ;
climatique, et s’assurera que chacun de ses financements est              -E  nfin, l’AFD poursuivra ses appuis en faveur d’une plus grande
compatible avec une trajectoire de développement bas carbone                 efficacité de l’action publique, notamment dans le domaine de
et résilient au sens de l’Accord de Paris, et qu’il ne nuit pas aux          la gouvernance financière. Elle pourra s’intéresser à la question
liens sociaux, à défaut de les renforcer.                                    de l’efficacité des dépenses publiques, notamment dans les
                                                                             secteurs sociaux.
Schéma
Dans         logiqueune
        ce contexte,   d’intervention    dedel’AFD
                          première finalité     l’AFDen   Inde,
                                                       sera      2017-2021
                                                            d’accom-
pagner le développement de l’Indonésie vers une société plus Sur l’ensemble de ces interventions, une attention particulière
inclusive et vers un bien-être des populations renforcé. Ceci sera portée par l’AFD aux questions de genre et à la mobilisation
implique pour l’AFD de soutenir des actions permettant d’atténuer d’expertises permettant de contribuer aux réflexions ainsi qu’à
les disparités géographiques et sociales mais également d’amé- la mise en œuvre des projets/programmes. Dans un contexte
liorer les conditions de vie des populations. Il s’agira en particulier d’intervention complexe, l’agence gardera aussi une certaine
d’accompagner le développement durable de l’Indonésie, ce qui ouverture pour pouvoir répondre aux différentes sollicitations
passe notamment par des services publics urbains de qualité indonésiennes et s’adapter aux demandes ainsi qu’aux priorités
(eau, assainissement, mobilité, cadre de vie respectueux des qui pourraient évoluer après les élections de 2019.
hommes et de l’environnement), une meilleure connectivité de
l’archipel, des réformes favorisant une plus grande équité et effi-
cacité dans les dépenses publiques ainsi que le développement
des compétences.

En parallèle, en regard de la forte contribution du pays aux
émissions de GES mondiales, de sa sensibilité aux effets du
changement climatique et des risques qui pèsent sur son patri-
moine naturel, l’AFD aura pour seconde finalité de soutenir les
efforts indonésiens face aux enjeux climatiques et environne-
mentaux. Il s’agira dans ce cadre d’accompagner les efforts de
l’Indonésie en faveur de la transition énergétique, notamment par
le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité
énergétique, mais également de promouvoir une gestion durable
des ressources naturelles, notamment marines et forestières.
L’Agence soutiendra par ailleurs les politiques de gestion de l’em-
ploi (création et destruction), conséquences de cette transition.
Il s’agira ainsi de contribuer au respect des engagements pris
par l’Indonésie dans le cadre de l’Accord de Paris.

S’inscrivant dans la continuité des 10 dernières années d’inter-
vention, l’agence confortera son positionnement dans les sec-
teurs où elle a le plus de valeur ajoutée et d’influence tout en
tenant compte des priorités de la France en Indonésie :

- L’énergie devrait rester l’un des principaux secteurs d’interven-
   tion, que ce soit sous la forme d’appuis aux réformes secto-
   rielles, de financement direct des investissements portés par
   les entreprises publiques ou de financement indirect du secteur
   privé et des collectivités locales via les banques publiques indo-
   nésiennes, permettant ainsi d’accompagner des trajectoires de
   développement sobres en carbone et de répondre aux besoins
   énergétiques du pays ;
- L’AFD souhaite également conserver un objectif opérationnel
   en lien avec la préservation des écosystèmes. Il s’agit d’enjeux
   forts pour l’Indonésie et ces appuis requièrent un accompagne-
   ment important pour trouver des solutions durables et inno-
  vantes contribuant à une gestion soutenable des ressources
  naturelles ;

                                                                                                                     STRATÉGIE INDONÉSIE
                                                                                                                                2017-2021   13
3.2 OBJECTIFS ET ACTIVITÉS

Pour la période 2017-2021, l’AFD retient donc les cinq objectifs                                                                                                                                                                                  Ces objectifs font écho à plusieurs des grandes transitions adop-
opérationnels suivants :                                                                                                                                                                                                                          tées par l’AFD comme base de sa stratégie : énergétique, numé-
• p romouvoir un développement urbain respectueux de                                                                                                                                                                                             rique, territoriale et urbaine, écologique, politique et citoyenne. Ils
   l’homme et de son environnement ;                                                                                                                                                                                                              sont détaillés en activités, présentées dans le schéma logique
• accompagner des trajectoires de développement sobres en                                                                                                                                                                                        ci-après.
   carbone et répondre aux besoins énergétiques indonésiens ;
• encourager une gestion soutenable des ressources naturelles ;
• réduire les inégalités territoriales et sociales ;
• contribuer à l’efficacité de l’action publique.

 Schéma logique d’intervention de l’AFD en Indonésie
                                                                                                                                                                                                                                                                                                           % des
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            OUTILS
      FINALITÉ(S)                                                                                                                                                                                                 OBJECTIFS OPÉRATIONNELS         ODD                       ACTIVITÉS                     montants
                                                                                                                                                                                                                                                                                                          octroyés        FINANCIERS

                                                                                                                                                                                                                                                               Promotion des énergies
                                                                                                                                      100 % LIEN SOCIAL - PRISE EN COMPTE DU GENRE ET DES PERSONNES VULNÉRABLES

                                                                                                                                                                                                                  Accompagner des trajectoires                 renouvelables et de l’efficacité
                                                                                                                                                                                                                  de développement sobres                      énergétique
                                                                                                                                                                                                                                                                                                             40 %
                                                                      100 % ACCORD DE PARIS - LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

                                                                                                                                                                                                                                                               Innovation, réforme du cadre                             • PrPP
     ACCOMPAGNER                                                                                                                                                                                                  en carbone et répondre aux
                                                                                                                                                                                                                                                               institutionnel, amélioration de
       LE DÉVELOP-                                                                                                                                                                                                besoins énergétiques du pays                 l’accès                                                  • Prêts projets
        PEMENT DE
                       EXPERTISE FRANÇAISE ET PARTAGES D’EXPÉRIENCE

      L’INDONÉSIE
                                                                                                                                                                                                                                                               Amélioration des services                                • Prêts
         VERS UNE                                                                                                                                                                                                 Promouvoir un développement                  collectifs urbains                                          programmes
      SOCIÉTÉ PLUS                                                                                                                                                                                                urbain respectueux de l’homme                                                              14 %
                                                                                                                                                                                                                                                               Eau, déchets, planification
      INCLUSIVE ET                                                                                                                                                                                                et de l’environnement                        urbaine et aménagement                                   • FEXTE + Fonds
      UN BIEN-ÊTRE                                                                                                                                                                                                                                                                                                         d’amorçage
     RENFORCÉ DES                                                                                                                                                                                                                                                                                                          (coopération
                                                                                                                                                                                                                                                               Gestion durable des sols et                                 technique et
     POPULATIONS                                                                                                                                                                                                  Encourager une gestion
                                                                                                                                                                                                                                                               des écosystèmes                                             académique)
                                                                                                                                                                                                                  soutenable des ressources                                                                  16 %
                                                                                                                                                                                                                                                               Plantations, forêts, biodiversité
                                                                                                                                                                                                                  naturelles                                   marine, espèces protégées
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Mobilisation des
  SOUTENIR LES                                                                                                                                                                                                                                                                                                             fonds délégués,
   EFFORTS DE                                                                                                                                                                                                                                                                                                              UE, SECO,
                                                                                                                                                                                                                                                               Amélioration de la
                                                                                                                                                                                                                  Réduire les inégalités                                                                                   autres.
   L’INDONÉSIE                                                                                                                                                                                                                                                 connectivité maritime                         16 %
     FACE AUX                                                                                                                                                                                                     territoriales et sociales                    Transport, logistique maritime
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        • Prêts non-
      ENJEUX
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           souverain
 CLIMATIQUES ET
                                                                                                                                                                                                                                                               Renforcement de l’efficacité
    ENVIRON-                                                                                                                                                                                                                                                   des finances publiques                                   • Garanties
   NEMENTAUX                                                                                                                                                                                                      Contribuer à l’efficacité de                 Fiscalité, administration,                    14 %
                                                                                                                                                                                                                  l’action publique                            développement des
                                                                                                                                                                                                                                                               compétences

Promotion des énergies renouvelables et de                                                                                                                                                                                                        Dans le secteur de l’énergie, les autorités indonésiennes s’ef-
l’efficacité énergétique                                                                                                                                                                                                                          forcent de concilier les engagements internationaux pris en
                                                                                                                                                                                                                                                  faveur de la lutte contre les changements climatiques et les
Le secteur de l’énergie est aujourd’hui le principal secteur d’inter-                                                                                                                                                                             objectifs nationaux de développement socio-économique pou-
vention de l’AFD (55 % des engagements). L’AFD continuera à y                                                                                                                                                                                     vant conduire à des arbitrages difficiles, dans un pas de temps de
intervenir à la fois sous la forme de prêts de politique publique,                                                                                                                                                                                quelques années. Le pays passerait ainsi d’un modèle reposant
sous la forme de prêts-projets et sous la forme d’appuis tech-                                                                                                                                                                                    aujourd’hui essentiellement sur un opérateur public électrique
niques. L’AFD souhaite ainsi être présente, de manière com-                                                                                                                                                                                       unique (dont la rentabilité dépend pour partie des subventions
plémentaire, sur (i) le dialogue sectoriel au niveau ministériel                                                                                                                                                                                  d’exploitation de l’État), privilégiant l’augmentation de la pro-
permettant de contribuer à la définition des orientations de la                                                                                                                                                                                   duction électrique au moindre coût21 (et donc essentiellement à
politique énergétique, (ii) la réalisation d’investissements contri-                                                                                                                                                                              base de charbon, ressource dont l’Indonésie dispose en réserves
buant à un accès plus durable et équitable à l’énergie, (iii) le                                                                                                                                                                                  abondantes) à une transition énergétique laissant une place plus
plaidoyer et la collaboration académique pour la prise en compte                                                                                                                                                                                  importante aux énergies renouvelables22, au secteur privé et à
des enjeux environnementaux dans la planification économique                                                                                                                                                                                      l’amélioration de l’efficacité énergétique pour ralentir la crois-
ainsi que la définition des priorités d’investissement, (iv) le déve-                                                                                                                                                                             sance de la demande.
loppement des compétences (formation professionnelle) des
personnels du secteur, avec un focus sur les nouvelles tech-                                                                                                                                                                                      21
                                                                                                                                                                                                                                                     L’outil de modélisation 3ME mis en place en Indonésie par l’OFCE sous financement
                                                                                                                                                                                                                                                  AFD a permis de montrer que le charbon à terme ne coûtera pas moins cher que le solaire
nologies nécessaires à la transition énergétique et (v) l’appui                                                                                                                                                                                   ou la géothermie au Kw/h.
technique auprès de ses partenaires pour faciliter la réalisation                                                                                                                                                                                 22
                                                                                                                                                                                                                                                     L’Indonésie garde en parallèle ses objectifs de réduction de GES et l’objectif d’atteindre
                                                                                                                                                                                                                                                  23 % de renouvelables en 2025.
des projets le cas échéant, notamment par le renforcement de
leurs capacités.

14     STRATÉGIE INDONÉSIE
       2017-2021
Cette approche, conciliant prêts de politique publique, prêts non       innovants. L’AFD, via son guichet de financement des initiatives
souverains auprès des opérateurs dans le secteur de l’énergie           d’ONG françaises, pourra le cas échéant soutenir certaines ONG
(PLN, l’opérateur public électrique, notamment) et des institu-         impliquées sur cette thématique.
tions financières (PT-SMI, la banque publique), et subventions
déléguées par d’autres bailleurs notamment l’Union européenne           Enfin, d’autres opportunités pourront être recherchées dans
(UE), permet à l’AFD d’apporter un appui aux réformes du cadre          le domaine de l’écotourisme si des synergies avec les actions
sectoriel et de soutenir les orientations politiques en faveur          d’autres acteurs français sont identifiées.
d’une énergie plus durable et plus inclusive. Elle permet aussi à
l’Agence de financer des projets à co-bénéfices climat, concréti-       Amélioration des services collectifs urbains
sant l’inflexion de la politique indonésienne en faveur de la tran-
sition énergétique, et d’apporter une contribution aux réflexions       Les actions de l’AFD dans le secteur du développement urbain
indonésiennes sur le modèle de développement et la vision à             s’articuleront dans un premier temps autour des deux projets en
plus long terme de la trajectoire de réduction des GES du pays.         préparation qui concernent la promotion d’un modèle de déve-
                                                                        loppement urbain durable (type « écoquartier ») dans trois villes
À travers ces actions, l’AFD continuera de jouer un rôle actif          pilotes et un programme d’assainissement pour la ville de Bogor.
dans le cadre du groupe de travail franco-indonésien sur l’énergie      Ces projets pourront par ailleurs être mis en avant dans le cadre
durable.                                                                du groupe de travail bilatéral sur la ville durable.

Amélioration de la connectivité maritime                                Compte tenu de la taille des agglomérations indonésiennes (plu-
                                                                        sieurs millions d’habitants), l’AFD cherchera à cibler des points
L’action de l’AFD dans le domaine de la connectivité maritime           d’application précis dans ses interventions, soit en proposant des
sera concentrée sur un programme de réformes financé sous               projets faisant partie de programmes plus larges, à l’instar des
forme de prêts de politique publique. Celui-ci vise à augmenter         deux projets cités précédemment, soit en se rapprochant des
les performances des secteurs maritime et logistique, à clari-          bailleurs de fonds multilatéraux, qui ont la capacité de pouvoir
fier leur organisation institutionnelle et à accroître la confiance     aborder les problématiques urbaines (mobilité, assainissement,
des opérateurs privés afin d’encourager leurs investissements.          logement, etc.) des très grandes agglomérations.
Il doit permettre à terme de réduire les inégalités régionales
(en contribuant à désenclaver les zones isolées du territoire)          Les bailleurs de fonds n’étant pas autorisés à financer directe-
et sociales (notamment en apportant plus d’équité en termes             ment les collectivités locales, l’agence étudiera par ailleurs avec
d’accès, de mobilité, de pouvoir d’achat et plus d’opportunités         PT-SMI la possibilité de renforcer son partenariat, afin d’étendre
de création de richesses). Pour accompagner cette réforme               ses appuis en faveur du développement urbain. Elle s’intéres-
sectorielle, un Fonds d’expertise technique et d’échanges d’ex-         sera également au secteur de l’eau (gestion de la ressource en
périences (FEXTE) sera instruit pour mettre en place un appui           eau et accès à l’eau) compte tenu de la grande vulnérabilité de
du Port du Havre et de l’institut de formation IPER auprès des          l’Indonésie aux effets du changement climatique. Une attention
autorités indonésiennes avec notamment un focus spécifique              particulière sera apportée au développement des compétences
sur la gestion durable des infrastructures portuaires.                  des personnels au bénéfice des services collectifs urbains (eau,
                                                                        déchets, mobilité). L’AFD sera par ailleurs sensible aux enjeux
Cette intervention, correspondant à un enjeu prioritaire pour           d’adaptation en lien avec ce portefeuille urbain, que ce soit en
le gouvernement, permet par ailleurs à l’AFD d’avoir l’oppor-           transversal sur les projets à venir ou via des projets dédiés, et
tunité de dialoguer avec l’ensemble des acteurs du secteur et           prospectera enfin le domaine de la réduction du risque de catas-
notamment les entreprises publiques intervenant sur les grands          trophes (RRC).
projets d’infrastructures de transport. La prospection auprès
des entreprises publiques du secteur se poursuivra pour ten-            Renforcement de l’efficacité des finances publiques
ter de développer l’activité non souveraine. Outre les enjeux de
connectivité essentiels pour le rattrapage économique des îles          Les autorités indonésiennes ont engagé d’importantes réformes
situées à l’Est du pays, l’AFD s’intéressera à l’atténuation des        en matière de finances publiques, à la fois pour accroître les
impacts environnementaux des grands projets d’infrastructures           revenus de l’État, et ainsi soutenir de manière durable la politique
et notamment des ports.                                                 du gouvernement, mais également pour améliorer l’efficacité
                                                                        de la dépense publique (« Collect more, spend better »). L’AFD
Gestion durable des écosystèmes                                         accompagne depuis 2016 ces réformes en matière de finances
                                                                        publiques sous forme de prêts de politique publique, cofinancés
Dans ce domaine, l’AFD souhaite poursuivre à la fois le travail         avec la BM. L’augmentation du budget de l’État et la qualité de ses
entamé sur la biodiversité marine, via le projet de surveillance        dépenses sont des conditions à la bonne réalisation de sa straté-
satellitaire INDESO achevé en 2017, et l’important travail de pros-     gie de développement en faveur d’une croissance plus inclusive
pection auprès des acteurs forestiers. S’agissant de la préserva-       et durable. Une assistance technique mise en place par Expertise
tion des ressources marines, la signature d’une Lettre d’intention      France et qui mobilise des fonctionnaires de la Direction Géné-
entre la France et l’Indonésie en mars 2017 a créé un cadre             rale des Finances Publiques (DGFiP) permet d’accompagner
favorable à la poursuite des projets favorisant le renforcement         les réformes engagées, notamment l’évolution de la politique
des capacités indonésiennes, afin de mieux connaître et préser-         fiscale (par exemple : réforme de la TVA). Celle-ci pourrait être
ver les ressources naturelles. L’AFD étudiera notamment dans ce         étendue aux questions de mobilisation des financements publics
cadre la possibilité de soutenir l’émergence d’un pôle de com-          en faveur de la lutte contre le changement climatique.
pétitivité maritime indonésien et les initiatives visant à renforcer
les capacités nationales en matière de recherche appliquée,
notamment dans le cadre de partenariats franco-indonésiens.

S’agissant de la gestion durable de la forêt, l’AFD restera attentive
aux initiatives des acteurs économiques s’inscrivant dans une
démarche volontaire de mise en œuvre des meilleures pratiques
internationales pour la conservation de la ressource forestière
et l’inclusion de populations locales. L’AFD souhaite en effet être
un acteur de ce secteur clef en Indonésie sur le plan de ses
impacts environnementaux et sociaux en promouvant de nou-
veaux standards et en cherchant à développer des partenariats

                                                                                                                   STRATÉGIE INDONÉSIE
                                                                                                                              2017-2021   15
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler