LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019

 
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
N° 45 MAI 2019

LES
DOSSIERS
FNAU
L’emploi dans le commerce en France :
de la vision nationale aux réalités territoriales

LE COMMERCE EST-IL ENCORE
CRÉATEUR D’EMPLOIS ?
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
SOMMAIRE

LE COMMERCE REPRÉSENTE
DANS L’ÉCONOMIE FRANÇAISE
PRÈS D’UN EMPLOI SUR CINQ                                                                                                                          ����������������������������������������������   5
CE QUI EST OBSERVÉ : le volume d’emplois dans le commerce
et les services commerciaux / les limites

QUELS PROFILS D’EMPLOI
ET DE SALARIÉS DANS
LE COMMERCE EN FRANCE ?                                                                                                                     �����������������������������������������������������   11
CE QUI EST OBSERVÉ : les conditions d’emploi dans le commerce
et les services commerciaux

UN SECTEUR CRÉATEUR
D’EMPLOIS               ��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������   20
CE QUI EST OBSERVÉ : les évolutions de l’emploi salarié privé
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?   N° 45   3

ÉDITORIAL

Les enjeux du commerce dans les territoires sont prégnants dans les pré-
occupations des élus locaux qui les abordent sous différentes facettes :
la dynamique d’emploi, l’accès des populations aux services, l’urbanisme
et l’aménagement, l’attractivité et la qualité urbaine…

L’activité commerciale apparait en profonde mutation sous l’effet de l’évo-
lution des pratiques de consommation, du développement du e-com-
merce, de « l’uberisation » et des stratégies des acteurs du commerce.
Celles-ci apparaissent de plus en plus concentrées, financiarisées et orga-
nisées en réseaux inscrites dans des stratégies globales plutôt que locales,
dont les impacts territoriaux sont difficiles à anticiper, tandis que dans le
même temps se diffusent aussi des modèles de circuits courts et de proxi-
mité. Les frontières entre commerce et services sont devenues plus floues.
Une approche prospective du commerce parait un exercice de plus en plus
complexe, car les données et les grilles traditionnelles de lecture trouvent
leurs limites pour objectiver des tendances fortement évolutives. Des
zones d’ombre de connaissance des phénomènes ont été révélées dans
les nombreux et récents rapports consacrés au commerce.

Aussi la Fnau a-t-elle décidé de travailler avec son réseau sur les enjeux
de connaissance des dynamiques commerciales. Cette publication est la
première d’un tryptique sur l’emploi commercial. Le commerce est-il créa-
teur d’emploi, quelles sont les disparités territoriales dans les dynamiques
de création, de mutation ou de disparition d’emplois ? Quelles sont les
spécificités de ces emplois suivant le type d’activité ? Notre démarche
vise à faire le lien entre des tendances macro à échelle nationale et des
dynamiques étudiées de manière fine par les agences dans les territoires
afin d’offrir des outils de compréhension à l’ensemble des acteurs pour
construire les stratégies locales.

                                                      PATRICE VERGRIETE
                                            PRÉSIDENT DÉLÉGUÉ DE LA FNAU
                                    MAIRE ET PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ
                                                   URBAINE DE DUNKERQUE
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
4    N° 45     LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

    INTRODUCTION

Argument décisif de bien des choix, l’emploi             de centrer l’analyse sur les emplois présents         vices commerciaux en France et des dyna-
dans le commerce reste un sujet mal connu.               dans les magasins, ceux directement en                miques de l’emploi depuis dix ans (c’est l’ob-
Ce secteur bénéficie pourtant d’une réputa-              relation avec les clients dans les territoires,       jet de cette première publication) ;
tion positive quant à sa capacité à créer des            en excluant ceux des sièges sociaux ou des            • une analyse des évolutions de l’emploi
emplois en grand nombre, pour ses qualités               services connexes des enseignes. Le e-com-            dans les territoires et des facteurs d’in-
intégratrices vis-à-vis des personnes peu ou             merce, ses enjeux et la manière dont il               fluence (deuxième publication) ;
pas formées et pour sa participation à la vie            impacte désormais les territoires seront              • une étude sur la localisation de l’emploi
locale grâce à des emplois non délocalisables.           également abordés. Le sujet est traité de             (troisième publication).
Mais que savons-nous de la place de ce sec-              manière exploratoire, en raison de la diffi-
teur d’activité dans l’économie, de ses spéci-           culté à définir un secteur aux limites du             Dans ce premier volet, l’objectif est de (re)
ficités et de son impact sur l’organisation et la        commerce et de la logistique, et qui, par             dessiner les contours du paysage commer-
dynamique des territoires ?                              conséquent, ne dispose pas de contours                cial français, afin de disposer de références
                                                         statistiques précis.                                  communes à l’échelle nationale ; de mesurer
Cette étude vise à interroger la place du                                                                      la place prise par le commerce dans l’éco-
commerce dans l’économie et son influence,               Ces questions seront abordées en trois                nomie ; de bien comprendre les spécificités
en tant qu’activité présentielle et en matière           temps et donneront lieux à des publications           sociologiques des emplois et de vérifier si
d’aménagement du territoire. Il ne s’agit pas            successives :                                         les dynamiques de création d’emplois dans
d’étudier la filière du commerce, mais plutôt            • un état des lieux du commerce, des ser-             le commerce sont toujours d’actualité.

    UNE CONCEPTION ÉLARGIE DES COMMERCES
    ET SERVICES COMMERCIAUX
    La nomenclature des activités commerciales a          La structuration de la nomenclature de l’étude      Plusieurs sources de données ont été mobili-
    été définie par les agences d’urbanisme. Les          répond à un double objectif : appréhender la        sées pour approcher l’emploi dans le com-
    choix ont fait l’objet d’arbitrages s’appuyant        question de l’emploi dans le commerce selon le      merce (et sc) :
    sur des nomenclatures utilisées par les princi-       type d’activités (ventes de biens ou de ser-        • le recensement de la population (RP 2015)
    paux acteurs institutionnels intervenant dans         vices) et selon la catégorie des biens et ser-      de l’Insee pour estimer le volume global de
    le domaine du commerce (Insee, CCI…) et sur           vices vendus (équipement de la maison, ali-         l’emploi ;
    les retours d’expérience des agences partici-         mentaire). La nomenclature est organisée sur        • les Déclarations Annuelles des Données
    pantes dans le cadre de leurs missions d’obser-       un principe de tableau à double entrée ; toutes     Sociales (DADS 2015) pour la typologie des
    vation et de planification.                           les activités ont été classées selon :              emplois ;
                                                          • la dimension commerces/services,                  • la source Acoss (Caisse nationale des Urssaf)
    Le champ d’analyse inclut le commerce de              • dix catégories correspondant à la spécificité     pour les évolutions d’emploi entre 2008 et
    détail, le commerce automobile, mais égale-           des biens ou services vendus.                       2017.
    ment les services commerciaux comme les               Ainsi, chaque activité peut être appréhendée
    banques, les agences immobilières ou la res-          sous l’angle commerces/services indépendam-         Ces données ne peuvent être comparées entre
    tauration. Le choix d’intégrer ces activités a        ment de la nature des biens ou des services         elles, car leurs sources sont différentes, elles ne
    tout son sens au regard de leur logique d’im-         échangés. Inversement, un indicateur pourra         portent pas sur le même millésime (2015 dans
    plantation (rez-de-chaussée dans les centres          être étudié par catégorie (alimentaire, loisirs…)   les deux premiers cas, 2017 pour les données
    urbains, centres commerciaux, zones d’activi-         sans distinction de la nature de l’activité (com-   Acoss) et recouvrent des champs différents
    tés, secteurs de flux…) et de l’hybridation           merces ou services).                                (emploi total, emploi salarié, emploi salarié
    croissante entre activités commerciales et de                                                             privé).
    service. Par souci de simplification, les com-        Les activités commerciales et leur représen-
    merces et services commerciaux seront dési-           tation dans l’étude © IAU ÎDF                       La nomenclature retenue permet de couvrir un
    gnés dans la publication sous le vocable « le                                                             large spectre d‘activités commerciales et
    commerce (et sc) ».                                         Alimentaire                                   d’identifier les emplois en « magasin ». Les
                                                                                                              effectifs dans les sièges sociaux des groupes
    La sélection s’est appuyée sur la Nomenclature              Hôtellerie, bar, restauration                 de distribution ne sont pas comptabilisés. Cer-
    d’Activités Françaises (NAF) dans sa dernière                                                             taines entreprises du commerce peuvent éga-
    révision publiée par l’Insee en 2008 ; une cen-             Banque, assurance, immobilier                 lement échapper au champ pris en compte si
    taine de postes a été retenue sur les 732 pré-                                                            elles sont classées dans d’autres codes NAF
    sents dans le niveau le plus détaillé. Ce référen-          Santé, beauté, hygiène                        que ceux retenus par l’étude. C’est le cas par
    tiel étant utilisé par les principaux producteurs                                                         exemple de certains opérateurs de e-com-
    de données et d’informations économiques,                   Automobile, motocycle                         merce qui apparaissent dans les activités de
    l’analyse utilise les regroupements d’activités                                                           transport-logistique. À l’inverse, le périmètre
    de cet inventaire.                                          Équipement de la maison                       retenu peut parfois intégrer des emplois de
                                                                                                              siège, des fonctions administratives. Dans le
                                                                Équipement de la personne                     secteur bancaire notamment, les codes rete-
                                                                                                              nus correspondent essentiellement aux activi-
                                                                Culture, sport, loisir                        tés des agences bancaires et d’assurances,
                                                                                                              mais la présence d’emplois administratifs n’est
                                                                Vente hors magasin                            pas à exclure dans certains cas.

                                                                Divers
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?             N° 45   5

Centre commercial
à Euralille
© VINCENT LECIGNE/MEL

LE COMMERCE REPRÉSENTE
DANS L’ÉCONOMIE FRANÇAISE
PRÈS D’UN EMPLOI SUR CINQ

   CE QUI EST OBSERVÉ
   Le volume d’emplois dans le commerce et les services commerciaux : les données du recensement général de la population
   permettent de mesurer le nombre total d’emplois, en distinguant l’emploi salarié et non salarié. SOURCE : INSEE, RP 2015.
   Les limites : il s’agit d’une donnée déclarative.

En France, on dénombre 4 750 000 emplois           constituées de boutiques dédiées à la vente      Un emploi non salarié sur quatre
dans le champ élargi du « commerce », c’est-       de produits à destination d’une clientèle de     en France dans le commerce
à-dire en comptant les activités de com-           particuliers. Mais il inclut aussi aujourd’hui   La très grande majorité des emplois du
merce de détail (et sc). Ce chiffre recouvre       de nombreux services commerciaux en              commerce (et sc) est composée de salariés.
l’ensemble des effectifs des magasins, mais        plein développement. La frontière entre le       Mais la différence avec d’autres secteurs
n’intègre pas les activités des sièges             commerce et les services commerciaux se          d’activités réside dans la part importante
sociaux. Il représente donc le noyau dur des       fait de plus en plus floue. La tendance est à    d’emplois non salariés. Elle atteint 18 %
emplois de l’activité du commerce (et sc).         une économie « de services » pour répondre
Avec 18 % de l’emploi total français, il consti-   à la demande des consommateurs, se diffé-        Répartition de l’emploi
tue le deuxième secteur d’activité écono-          rencier et apporter de la valeur ajoutée,        dans le commerce « élargi »
mique devant l’industrie (3,2 millions d’em-
plois) ou la construction (1,7 million). Il est
                                                   notamment par rapport au e-commerce.
                                                   L’hybridation entre commerces et services        82 %
devancé par le secteur regroupant l’admi-          prend des formes de plus en plus variées :       emploi salarié
nistration publique, l’enseignement, la santé      personnalisation de produits, concept store      3 894 408 emplois
et l’action sociale.                               mixant par exemple restauration et prêt-à-

Le secteur du commerce se singularise par
                                                   porter, accès à des services complémen-
                                                   taires (ex. : location de chariot pour trans-
                                                                                                    18 %
son caractère composite avec des activités         porter ses achats, services de conciergerie,     emploi non salarié
strictement commerciales, c’est-à-dire             pressing ou librairie café…).                    852 514 emplois
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
6    N° 45    LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

dans le commerce (et sc), ce qui représente
un chiffre supérieur à la moyenne de l’éco-           LES MULTIPLES VISAGES DE L’EMPLOI NON SALARIÉ
nomie française (12 %), sans toutefois                DANS LE COMMERCE (ET SC)
atteindre celui de l’agriculture ou de la
construction. Les 850 000 personnes recen-            L’emploi non salarié est souvent mal connu. La               vitrine sur rue, la part des micro entreprises
sées comme non salariées se répartissent              définition de l’OCDE indique que « l’emploi                  ne cesse d’y croître depuis la création du sta-
de manière quasi égale entre commerces et             non salarié recouvre les employeurs, les per-                tut d’auto-entrepreneur en 2008 (ex. conduc-
                                                      sonnes établies à leur compte, les membres                   teurs de voitures de tourisme avec chauffeurs
services commerciaux.                                 de coopératives de production et les travail-                (VTC) ou livreurs de repas – Deliveroo, Uber
                                                      leurs familiaux non rémunérés ». Alors que l’on              Eats…). Le visage de l’emploi indépendant est
L’emploi non salarié est présent surtout              a tendance à considérer que ce segment de                    donc en forte évolution, il recouvre des situa-
dans certains secteurs : il représente 20 %           l’emploi est essentiellement composé de                      tions très variées et contribue à redessiner les
                                                      chefs d’entreprises commerciales et artisa-                  contours d’un paysage commercial bien au-
des effectifs dans l’automobile-motocycle
                                                      nales « classiques », représentant des activi-               delà du traditionnel clivage entre grande dis-
ou la culture, sport, loisir ; un tiers des           tés de proximité ou de production, ayant                     tribution, franchise et indépendant.
emplois dans la santé, beauté, hygiène, avec
notamment des spécificités dans la coiffure
(43 % d’emplois non salariés) ou les soins
                                                  Surface de vente et nombre d’emplois moyen selon l’activité commerciale en France
de beauté (56 %). L’emploi non salarié
atteint même près de la moitié des effectifs                                                            Surface              Personnes              ETP estimés
dans la vente hors magasin qui regroupe la                                                              de vente             occupées              pour 1 000 m²
vente sur les marchés, à domicile et cer-                                                                en m²                en ETP            de surface de vente
taines activités de la vente à distance.           Ensemble                                               250                     5                      20

                                                   Alimentaire spécialisé
L’alimentaire spécialisé et l’artisanat com-       et artisanat commercial
                                                                                                          60                      3                      50
mercial sont les secteurs les plus pour-
                                                   Alimentaire non spécialisé                             740                     15                     20
voyeurs d’emplois rapportés à la surface de
vente, d’après les données de l’Insee              Loisirs, culture et technologies
                                                   de l’information et de la                              220                     4                      18
(enquête Points de vente 2014). Le nombre
                                                   communication
d’emplois en équivalent temps plein s’élève
à 50 pour 1 000 m² de surface de vente, soit       Équipement de la maison                                490                     5                      10
cinq fois plus que dans un magasin spécialisé      Équipement de la personne                              180                     3                      17
dans l’équipement de la maison. Cela s’ex-         Biens médicaux                                         100                     4                      40
plique par les fonctions de fabrication asso-
                                                   Autres*                                                210                     3                      14
ciées à celles de la vente (boulangerie, pâtis-
serie, traiteur…) qui n’existent pas dans la      * Grands magasins, bazars, carburants, biens d’occasion, autres commerces de détail spécialisés
plupart des autres activités commerciales.        SOURCE : INSEE, DGFIP, ENQUÊTE POINTS DE VENTE 2014

    Fromager à Brest
    © FRANCK BÉTERMIN/
    BREST MÉTROPOLE
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?                        N° 45    7

                                                                 Les dix grands secteurs d’activité       commerce (et sc) : les deux tiers de l’emploi
                                                                 dans le commerce et les services         dans l’auto-moto concernent la vente des
                                                                           commerciaux en France
                                                                                                          véhicules légers et l’entretien ; les deux tiers
                                                                                         SOURCE : INSEE
                                                                                                          des emplois de l’équipement de la personne
                                                                                                          sont dans l’habillement ; la moitié des effec-
                                                                                                          tifs de l’équipement de la maison se situe
                                                                                                          dans l’électroménager et le bricolage. Pour
                                                                                                          ce dernier, l’effet se conjugue avec une
                                                                                                          concentration des enseignes (68 % des
                                                                                                          emplois concernent les grandes surfaces de
                                                                                                          bricolage telles que les enseignes Casto-
                                                                                                          rama ou Leroy Merlin).
                    Alimentaire
                 960 000 emplois                                                                          Une première géographie
             12 % d’emplois non salariés                                                                  de l’emploi dans le commerce
                                                                                                          L’emploi dans le commerce (et sc) est rela-
                                                         Hôtellerie, bar, restauration
                                                                                                          tivement concentré d’un point de vue spa-
                                                             862 000 emplois
                                                         19 % d’emplois non salariés                      tial : Paris et les aires urbaines1 de plus de
                                                                                                          500 000 habitants représentent 46 % du
                                                                                                          total (en population, leur part est de 42 %).
                                                                                                          La moyenne en termes de densité d’emploi
                                                                                                          est de 72 emplois pour 1 000 habitants. Ce
                                                                                                          ratio peut être multiplié par trois, voire
                                                                                                          quatre, dans des territoires très touris-
                                                                                                          tiques, littoraux et montagnards (Morzine,
                                                                                                          Saint-Tropez, Quiberon, Bourg-Saint-Mau-
Banque, assurance, immobilier                                           Automobile, motocycle             rice, Chamonix…).
     726 000 emplois                                                      486 000 emplois
  9% d’emplois non salariés                                           18 % d’emplois non salariés
                                     Santé, beauté, hygiène                                               La part de l’emploi commercial dans l’emploi
                                       525 000 emplois
                                                                                                          total varie significativement d’une aire
                                    29% d’emplois non salariés
                                                                                                          urbaine à une autre. En moyenne, ce taux
                                                                                                          s’établit à 18 % pour la France entière, mais il
                                                                                                          s’échelonne de 3 % à près de 50 %. Les ter-
                                                                                                          ritoires les plus « dépendants » de l’activité
                                                                                                          commerciale sont des aires urbaines de
                                                                                                          petite taille (moins de 15 000 habitants) et
            Équipement de la maison                      Équipement de la personne
                                                                                                          très touristiques. Dans de nombreuses sta-
               386 000 emplois                               266 000 emplois
            14% d’emplois non salariés                   16 % d’emplois non salariés                      tions littorales ou montagnardes, au moins
                                                                                                          un emploi sur trois se situe ainsi dans le sec-
                                                                                                          teur du commerce (et sc). C’est notamment
                                                                                                          le cas de Saint-Pierre d’Oléron, Bormes-les-
                                                                                                          Mimosas, Le Grau-du-Roi…
          Divers                      Culture, sport, loisir             Vente hors magasin
     219 000 emplois                    196 000 emplois                   122 000 emplois                 Ce sont de petites aires urbaines qui pré-
 33 % d’emplois non salariés        21% d’emplois non salariés        46 % d’emplois non salariés         sentent également les parts les plus faibles
                                                                                                          du commerce (et sc) dans l’emploi total. Ce
                                                                                                          sont des territoires sans vocation touristique
                                                                                                          majeure qui se distinguent soit par la pré-
L’alimentaire, premier secteur                    e n se i g n es co m m e C a r refo u r c i ty,         sence d’un employeur important (un indus-
employeur dans le commerce                        Monop’Daily ou Franprix), elles ne sont pas             triel, une centrale nucléaire, un site mili-
L’alimentaire représente un emploi sur cinq       comptabilisées dans les grandes surfaces                taire…) dont le poids prépondérant dans
dans le commerce (et sc). Sans surprise, les      alimentaires, en raison de leur petite surface          l’emploi relativise la place du commerce, soit
hypermarchés et supermarchés sont les             de vente et de leur implantation dans les               par la proximité d’une polarité commerciale
principaux employeurs (58 %). Dans ce sec-        quartiers ou les centralités qui les dis-               à fort rayonnement dans une aire urbaine
teur très intégré, l’emploi est concentré         tinguent, dans leur fonctionnement, des                 voisine. Plusieurs aires urbaines d’outre-mer
chez quelques grands acteurs comme                hypermarchés ou supermarchés.                           sont aussi dans ce cas.
Auchan, Casino, Carrefour, Intermarché,
Leclerc… Les autres grands pourvoyeurs            L’hôtellerie, la restauration, et les bars for-         1. Selon la définition de l’Insee, un ensemble
d’emplois dans l’alimentaire sont les bou-        ment le deuxième pôle d’emplois du com-                 de communes, d’un seul tenant et sans enclave,
langeries et pâtisseries (183 000 emplois).       merce (et sc). Le pilier de ce secteur, avec            constitué par un pôle urbain (unité urbaine)
Elles devancent les supérettes et alimenta-       près de la moitié des emplois (392 000), se             de plus de 10 000 emplois, et par des communes
                                                                                                          rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine)
tions générales (58 000). Même si ces der-        trouve dans la restauration traditionnelle.             dont au moins 40 % de la population résidente
nières appartiennent souvent à de grands          Des concentrations d’emplois importantes                ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans
groupes de la distribution (avec des              apparaissent dans certaines catégories du               des communes attirées par celui-ci.
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
8   N° 45   LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?                        N° 45        9

Dans les aires urbaines de plus de 200 000              Les frontières floues                                ticulièrement. Mais force est de constater,
habitants, la part d’emploi commercial est              du commerce :                                        notamment avec le développement du
souvent proche de la moyenne. La palette                le cas du e-commerce                                 e-commerce, que ce champ d’activité
d’activités généralement présentes permet               Avoir un décompte précis de l’emploi commer-         concerne de plus en plus d’emplois que l’on
d’avoir différents ressorts économiques et de           cial dans chacun de ses segments est com-            ne sait pas bien comptabiliser ni même clas-
limiter l’influence du commerce dans l’em-              plexe. Le cas de la vente hors magasin illustre      ser. Appartiennent-ils ou non au commerce
ploi. Quelques exceptions sont toutefois à              parfaitement cette difficulté. Cette catégorie       (et sc) ? Comment faire pour les estimer ?
noter pour des aires urbaines transfronta-              intègre la vente à distance, avec notamment
lières : Genève-Annemasse, Nice et Bayonne.             des enseignes historiques comme La Redoute           Les circuits courts : une montée
Dans l’aire urbaine de Genève-Annemasse,                ou les 3 Suisses. Mais les chiffres n’intègrent      en puissance difficile à évaluer
27 % de l’emploi se situe dans le commerce              pas des entreprises faisant de la vente à dis-       dans l’emploi
(et sc), soit 9 points au-dessus de la moyenne          tance comme les drives alimentaires (non             Avec l’évolution des modes de consomma-
nationale. Cette situation tient probablement           accolés à un hyper/supermarché) ou encore            tion, la montée des préoccupations liées à
à la conjonction d’au moins deux facteurs : un          les sociétés comme Amazon ou Cdiscount.
                                                                                                             2. À noter que le deuxième volet des travaux
niveau élevé de revenus des habitants, dont             Si cette situation ne concernait que peu             ira plus loin dans l’analyse des caractéristiques
une part travaille en Suisse, et une fréquen-           d’emplois et/ou restait stable dans le temps,        des aires urbaines et de l’influence des activités
tation touristique importante2.                         cela ne nécessiterait pas de s’y pencher par-        commerciales dans l’emploi.

   COMMENT ÉVALUER L’EMPLOI DU E-COMMERCE ?
   Le e-commerce poursuit sa progression. Selon          et spécialisé (4791B). Les statistiques Acoss      logistiques dans plusieurs régions. Les emplois
   les dernières statistiques de la Fédération du        font état en 2017 de 3 540 établissements          de ces grands acteurs sont en partie comptabi-
   e-commerce et de la vente à distance (Fevad),         employant 33 000 personnes. Mais ces statis-       lisés dans le champ du commerce (vente à dis-
   son chiffre d’affaires s’est élevé en 2018 à près     tiques semblent minimiser le poids du com-         tance, notamment pour les effectifs du siège).
   de 93 milliards d’euros, soit de 9,4 % des ventes     merce en ligne : la Fevad avançait le chiffre de   Mais il n’y a pas de règle générale. Par exemple,
   du commerce de détail. Le nombre de sites est         66 000 emplois équivalent-temps plein en           Amazon, et ses 7 000 emplois permanents esti-
   lui aussi en hausse : plus de 182 000 sites actifs    2010, 87 000 en 2013, 100 000 en 2014 ; les        més en France en 2018, sont intégrés dans le
   sont dénombrés. Seulement 1 % d’entre eux             estimations produites par l’Insee dans l’en-       secteur de la logistique.
   réalisent à eux seuls les deux tiers du chiffre       quête TIC réalisée en 2014 auprès des entre-       Chaque fin d’année, les effectifs de ces géants
   d’affaires du commerce en ligne.                      prises du net s’élevaient à 112 000 emplois.       de l’e-commerce peuvent doubler grâce au
   La forte croissance du e-commerce – on se             Le cas de trois grands acteurs du e-commerce       recrutement de nombreux intérimaires, princi-
   souvient qu’il était quasi-inexistant en France à     en France que sont Amazon, Vente-privee et         palement sur des postes de préparateurs de
   la fin des années 1990 –  ­ s’est nécessairement      Cdiscount est une bonne illustration. Ces der-     commandes et d’exploitation logistique. Ces
   accompagnée de fortes créations d’emplois.            niers sont dans les 5 premiers sites de e-com-     enseignes offrent aussi des emplois pérennes
   Mais celles-ci sont difficiles, voire impossibles,    merce avec la FNAC et Oui SNCF (source             et recherchent particulièrement des déve-
   à mesurer aujourd’hui au regard des limites de        Médiamétrie/NetRatings – Moyenne T1 2018           loppeurs et ingénieurs informaticiens, ainsi que
   l’appareil statistique existant et des études ou      France – Audience internet tous écrans).           plus largement des profils digitaux (data scien-
   enquêtes menées jusqu’à présent. Certains             Ces entreprises ont différentes implantations      tists, data analysts, traffic manager…).
   acteurs du e-commerce sont classés dans la            en France, avec, en général, une activité de
   vente à distance sur catalogue général (4791A)        siège social, complétée par des plateformes

   Sièges et principaux
   sites logistiques
   en France d’Amazon,
   Vente-privee
   et Cdiscount
   SOURCE : INSEE - SIRENE,
   AEF.CCI.FR – RÉALISATION :
   ADEUPA
LES DOSSIERS FNAU LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D'EMPLOIS ? - N 45 MAI 2019
10     N° 45      LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

La diversité des filières courtes de proximité
SOURCE : « UNE MÉTROPOLE À MA TABLE, LES CAHIERS N°173 », IAU IDF

la santé, à l’environnement et à l’éthique, le              du système alimentaire francilien a montré       En 2010, date du dernier recensement agri-
consommateur souhaite améliorer la traça-                   que ce mode d’approvisionnement, qui met         cole, 14 % des exploitations de France
bilité des produits consommés et rappro-                    en relation les produits et les consomma-        métropolitaine pratiquaient la vente en cir-
cher ses lieux d’approvisionnement. Cette                   teurs via l’agriculteur, directement ou par le   cuits courts. En Île-de-France, les systèmes
démarche touche principalement les pro-                     biais d’un ou de quelques intermédiaires,        traditionnels dominent ; la moitié des agri-
duits alimentaires.                                         pouvait revêtir des formes différentes.          culteurs pratiquent la vente à la ferme, 27 %
                                                            À côté de pratiques traditionnelles comme        vendent sur les marchés, alors que les
Depuis une dizaine d’années, les filières ou                la vente à la ferme, les marchés, les cueil-     autres modes de vente (paniers, Amap) ne
circuits courts se sont développés. Une                     lettes, se sont développées d’autres formes      représentent que 4 % du total. Ces quelques
étude réalisée en 2015 (IAU Île-de-France)                  de distribution : Amap, paniers Sncf, La         milliers d’emplois échappent aux statis-
sur les filières courtes de proximité au sein               Ruche qui dit oui, Drive des champs…             tiques du commerce de détail alimentaire.
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?                     N° 45   11

Épicerie bio
© ANTOINE REPRESSE/MEL

QUELS PROFILS D’EMPLOI
ET DE SALARIÉS DANS
LE COMMERCE EN FRANCE ?

   CE QUI EST OBSERVÉ
   Les conditions d’emploi dans le commerce et les services commerciaux : les déclarations annuelles des données sociales (DADS)
   des employeurs permettent d’avoir des informations sur la nature des emplois et la qualification des salariés, les conditions d’emploi
   (temps complet, partiel), le montant des rémunérations versées… Les informations sont fournies en volume de postes, un poste pouvant
   correspondre au cumul de périodes d’un même salarié dans un même établissement. Un salarié ayant travaillé dans deux établissements
   différents au cours de l’année se retrouve dans deux postes différents (0,2 % des cas). SOURCE : INSEE, DADS 2015

Une féminisation du secteur                       de postes sont occupés par des femmes, et           les instituts de beauté, les parfumeries et
toute relative                                    1,8 million par des hommes.                         la vente de produits de beauté, les labora-
Le commerce se démarque par un taux de            Les inégalités de répartition homme/femme           toires d’analyses médicales, les com-
féminisation de ses emplois un peu plus           dans le commerce sont toutefois très loin de        merces de produits pharmaceutiques ou la
marqué que la moyenne nationale (55 % des         celles observées dans des secteurs comme            coiffure ;
postes contre une moyenne de 52 %). Loin          la construction ou l’industrie, où la part des      • l’équipement de la personne. Le taux de
derrière l’administration publique, l’ensei-      hommes dépasse 65 %. Les activités qui              féminisation dépasse 75 % dans les com-
gnement, la santé et l’action sociale (70 %       présentent les plus forts taux de féminisa-         merces de chaussure, d’habillement, d’hor-
de femmes), le commerce (et sc) est le deu-       tion sont, par ordre d’importance :                 logerie/bijouterie, dans les blanchisseries-
xième secteur d’activités en France par son       • la santé, beauté, hygiène. 85 % des               teintureries de détail et les commerces de
taux de féminisation. En volume, 2,2 millions     postes sont occupés par des femmes dans             maroquinerie et d’articles de voyage ;
12      N° 45        LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

   Chronodrive à
   Seyssinet-Paris © AURG

Répartition des postes selon le genre dans les grands secteurs économiques en France                                                         • la banque, assurance, immobilier. Agents
SOURCE : DADS - INSEE, 2015                                                                                                                  et courtiers d’assurances sont les profes-
                                                                                                                                             sions les plus féminisées (71 %), suivies des
                              Construction
                                                                                                                                             agences immobilières et des banques ;
                Industrie manufacturière,                                                                                                    • la culture, sport, loisir. Dans des boutiques
           industries extractives et autres
                                                                                                                                             comme les agences de voyage, trois postes
           Agriculture, sylviculture, pêche                                                                                                  sur quatre sont occupés par des femmes ;
                                                                                                                                             • l’alimentaire. La grande distribution géné-
           Commerce de gros et de détail,
  transports, hébergement et restauration                                                                                                    raliste est fortement féminisée avec des taux
              Toutes activités confondues
                                                                                                                                             élevés pour les grands magasins (74 %), les
                                                                                                                                             magasins multi-commerces (74 %), les
                            Services divers                                                                                                  supermarchés (67 %) ou encore les hyper-
                                                                                                                                             marchés (60 %). Les commerces de détail de
                                Commerce                                                                                        ■	Femme     pains, pâtisseries et de confiseries (72 %), de
                                                                                                                                ■	Homme
               Administration publique,                                                                                                      cuisson de produits de boulangerie (61 %)
    enseignement, santé et action sociale
                                                                                                                                             concentrent également une grande propor-
                                              80 %   60 %     40 %        20 %     0%          20 %      40 %     60 %     80 %      100 %
                                                                                                                                             tion de femmes. À l’inverse, les boucheries/
                                                                                                                                             charcuteries, les poissonneries, les com-
                                                                                                                                             merces de boissons se distinguent par une
Taux de féminisation dans les commerces (et sc)
SOURCE : DADS - INSEE, 2015
                                                                                                                                             surreprésentation masculine ;
                                                                                                                                             • l’hôtellerie, bar et restauration apparaît
         Santé, beauté, hygiène                                                                                                   85 %       comme le secteur où la répartition des
                                                                                                                                             emplois entre les hommes et les femmes est
     Équipement de la personne                                                                                             80 %
                                                                                                                                             la plus équilibrée (50 %) ;
  Banque, assurance, immobilier                                                                          61 %                                • enfin, les activités liées à l’automobile/
                                                                                                                                             motocycle concentrent, pour la plupart,
            Culture, sport, loisir                                                                      59 %
                                                                                                                                             plus de 80 % d’hommes, à l’exception de la
                     Alimentaire                                                                       58 %                                  vente de carburants (51 %) et de la location
                                                                                                                                             longue durée de voitures (57 %).
                           Divers                                                                      58 %

             Vente hors magasin                                                                 53 %                                         On observe également une surreprésenta-
                                                                                                                                             tion masculine dans de nombreuses activi-
     Hôtellerie, bar, restauration                                                        50 %
                                                                                                                                             tés de l’équipement de la maison telles que
       Équipement de la maison                                                      45 %                                                     la vente et la réparation d’ordinateurs, de
                                                                                                                                             matériels audio, d’appareils électroména-
         Automobile, motocycle                              21 %
                                                                                                                                             gers, de meubles, d’équipement de commu-
                                     0%       10 %    20 %         30 %     40 %        50 %          60 %      70 %     80 %       90 %     nication, de produits électroniques…
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?                            N° 45   13

Conditions d’emplois dans le commerce (et sc) en France en 2015                                               Des contrats partiels
SOURCE : DADS - INSEE, 2015                                                                                   mais de longue durée
                                                                                                              Plus d’un quart des postes (27 %) dans le
                                        0,5%
                                                                                                              commerce (et sc) sont à temps partiel, situa-
                                                                                                              tion partagée avec l’administration publique,
                                                                                                              soit un taux supérieur à la moyenne des acti-
                                                                                                              vités économiques (21 %).
                               26,7 %                                                                         Le temps partiel peut être choisi. L’emploi
                                                            ■	Temps complet                                  dans le commerce est par exemple une
                                                            ■	Temps partiel                                  source de revenus pour de nombreux étu-
                                                            ■	Autre condition d’emploi                       diants qui combinent études et quelques
                                                                                                              heures de travail toutes les semaines. Mais la
                                                72,8 %
                                                                                                              situation peut être subie. D’après l’Insee3,
                                                                                                              parmi les actifs du commerce employés à
                                                                                                              temps partiel, un sur trois souhaiterait tra-
                                                                                                              vailler plus. Les secteurs avec une forte pro-
                                                                                                              portion de temps partiels sont l’équipement
                                                                                                              de la personne (38 %), la vente hors magasin
                                                                                                              (34 %), l’hôtellerie/bar/restauration (34 %)
Part des postes à temps complet dans le commerce (et sc) en France en 2015                                    et l’alimentaire (32 %). Globalement, les
SOURCE : DADS - INSEE, 2015                                                                                   temps partiels sont davantage présents dans
                                                                                                              les activités de commerce de détail (vente)
       Automobile, motocycle                                                                   87 %           que dans les services commerciaux.
Banque, assurance, immobilier                                                                83 %
                                                                                                              De manière plus détaillée, le temps partiel est
     Équipement de la maison                                                               82 %               une pratique courante et même majoritaire
                                                                                                              dans la restauration rapide (60 %), les cafété-
          Culture, sport, loisir                                                      77 %
                                                                                                              rias et autres libres services (51 %). D’autres
       Santé, beauté, hygiène                                                  71 %                           activités présentent des taux entre 35 % et
                                                                                                              45 % de postes à temps partiel, comme le
                   Alimentaire                                              68 %                              commerce alimentaire sur éventaires et mar-
                                                                                                              chés, le commerce de chaussures et d’habil-
   Hôtellerie, bar, restauration                                          66 %
                                                                                                              lement, les supermarchés, supérettes et ali-
           Vente hors magasin                                            66 %                                 mentations générales ou les pharmacies. Le
                                                                                                              temps partiel est par ailleurs une caractéris-
   Équipement de la personne                                         62 %                                     tique plus courante pour les salariés en CDD :
                         Divers                                      61 %
                                                                                                              34 % d’entre eux sont à temps partiel.

                                   0%    20 %        40 %         60 %              80 %              100 %   3. « La situation du commerce en 2017 », Insee

    Drive piéton Leclerc                                                            Casiers Amazon
    © ADULM                                                                         © ADULM
14       N° 45       LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

                                                              Type de contrat selon les secteurs d’activités économiques
                                                              SOURCE : DADS - INSEE, 2015

Part des postes occupés
                                                                                     Construction                                                           87 % 13 %
par type de contrat en 2015
SOURCE : DADS - INSEE, 2015
                                                                                         Industrie                                                          87 % 13 %

                               9%
                               344 000 postes                  Commerce et services commerciaux                                                           83 % 17 %

                                                                 Toutes activités confondues (hors
                                                                                                                                                         80 % 20 %
                                                                          administration publique)
        8%
        336 000
        postes
                                                                                   Services divers                                                     76 % 24 %

                                                                   Agriculture, sylviculture, pêche           24 % 76 %

                                                                                                      0%       20 %               40 %       60 %           80 %        100 %

                                                                                                        DI
                                                                                                      ■C        DD et autres contrats
                                                                                                              ■C
                    83 %
                    3,3 millions de postes

■	CDI
                                                              Un fort taux de CDI                                            tionnelle et rapide, plus de 21 000 postes
■	CDD                                                        3 345 000 postes dans le commerce (et sc)                      dans l’hôtellerie. D’autres activités se dis-
■	Autres contrats (stages…)                                  sont occupés en CDI, soit 83 % de l’en-                        tinguent par des volumes de CDD impor-
                                                              semble des postes occupés. Cette part est                      tants : les hypermarchés et supermarchés,
                                                              supérieure à la moyenne de l’ensemble des                      ainsi que le prêt-à-porter. Toutefois, en dépit
                                                              activités économiques (80 %). Le caractère                     de volumes importants, la part des CDD est
Part des postes occupés en CDI                                saisonnier ou ponctuel des activités, en lien                  modérée (11 à 13 % de l’ensemble des
par domaine d’activité commerciale (et sc)                    avec des événements ou une fréquentation                       postes).
SOURCE : DADS - INSEE, 2015
                                                              touristique, semble être le principal facteur
                                                              influençant le recours plus ou moins impor-                    L’apprentissage est l’apanage de la sphère
                                                              tant au CDD. Dans le commerce alimentaire                      de l’artisanat, en particulier dans les
 95%
                                                              spécialisé (boulangerie, boucherie…), c’est                    domaines de l’alimentaire et de la beauté.
                                                              la pratique plus développée de l’apprentis-                    La boulangerie (19 % des postes en appren-
                                                              sage qui limite la part des CDI.                               tissage), la pâtisserie (22 %), la coiffure
                                                                                                                             (18 %) et les soins de beauté (16 %)
                                                              Au sein des activités commerciales, les plus                   comptent parmi les plus forts taux.
                                                              forts taux de CDI se situent dans la banque,
                                                              l’assurance, l’immobilier. A contrario, le                     Un taux d’encadrement
                                                              domaine de la culture, sport, loisir est le plus               inférieur aux autres secteurs
 90%              Banque, assurance, immobilier 89,9%
                                                              marqué par les contrats à durée détermi-                       économiques
                                                              née, ce qui s’explique aisément par la nature                  La part des employés/ouvriers est plus
                                                              saisonnière de certaines activités. C’est par                  importante dans le secteur du commerce
                  Automobile, motocycle 87,9%
                                                              exemple le cas, dans les stations littorales                   (et sc) que dans l’économie française en
                                                              et de montagne, de la location d’articles de                   général (73 %, soit 10 points au-dessus de la
                                                              loisirs et de sport, mais cela ne représente                   moyenne). Le secteur de la construction est
                                                              qu’un faible volume de postes. L’hôtellerie,                   le seul à légèrement dépasser ce taux (75 %).
 85%                                                          bar et restauration est également une acti-                    Un ouvrier ou employé sur 5 en France tra-
                  Vente hors magasin 84,3%                    vité ayant particulièrement recours aux                        vaille dans des activités commerciales.
                  Équipement de la maison 83,7%               CDD, particulièrement en volume, plus de                       La part des cadres et professions intellec-
                  Ensemble des activités commerciales 83,1%   45 000 postes dans la restauration tradi-                      tuelles supérieures s’élève à 26 %, traduisant
                  Alimentaire 82,8%
                  Divers 82,2%
                  Équipement de la personne 81,8%

                                                                                                                   
                                                              Secteurs pourvoyeurs
                  Santé, beauté, hygiène 80,5%                de postes en apprentissage
 80%              Hôtellerie, bar, restauration 80,2%

                  Culture, sport, loisir 78,6%

                                                                                                                      N° 1
                                                                              N° 2                              Boulangeries                             N° 3
                                                                         Restauration                           et pâtisseries                      Coiffure et soins
                                                                           21 000                                  29 000                              de beauté
                                                                                                                                                         20 000
 75%
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?                          N° 45   15

une sous-représentation des fonctions d’en-       dans l’hôtellerie-restauration. À l’inverse, le   • le taux de cadres est important, mais infé-
cadrement dans le commerce (et sc). Cette         domaine de la banque, assurance, immobi-          rieur à celui des employés : les ventes à
situation est singulière par rapport à des sec-   lier ne compte que 35 % d’employés et             distance ;
teurs comme l’industrie ou l’administration       ouvriers.                                         • le taux de cadres est proche de celui des
publique où la part des cadres dans l’emploi      Dans l’alimentaire, les supérettes, super-        employés : les métiers de l’informatique, des
salarié est supérieure à 40 %.                    marchés et hypermarchés comptent entre            banques et assurances ;
Dans les facteurs explicatifs, la taille          80 et 90 % d’employés. D’autres com-              • la part des cadres est nettement supé-
modeste de nombreux établissements peut           merces sont dans le même cas comme la             rieure à celle des employés : les pharmacies
jouer. L’encadrement est également souvent        vente de chaussures, les soins de beauté ou       et la location de véhicules.
du ressort du chef d’entreprise, comptabilisé     la coiffure. La part d’ouvriers est importante
comme un emploi non salarié lorsqu’il s’agit      (comprise entre 50 et 60 %) dans des acti-        Sociologie et spécificité
d’une entreprise individuelle et donc non         vités « artisanales » de bouche (charcutiers,     des emplois liés au commerce
pris en compte dans les statistiques présen-      boulangers, pâtissiers) ou dans des métiers       La composition sociale des actifs du com-
tées ici.                                         de réparation de meubles et d’électroména-        merce (et sc) est proche des caractéris-
                                                  ger. Mais les plus fortes proportions d’ou-       tiques de l’économie en général du point de
Une typologie de l’emploi                         vriers sont observées dans les métiers de         vue du genre. Elle diffère beaucoup plus du
très dépendante du secteur                        l’automobile, tant dans la vente (50 à 55 %)      côté des catégories socio-professionnelles,
d’activité au sein du commerce                    que dans la réparation et le contrôle tech-       mais ce qui est sans doute le plus remar-
Les domaines de l’alimentaire et de l’hôtel-      nique (69 %).                                     quable, ce sont les disparités très impor-
lerie-restauration sont ceux qui regroupent                                                         tantes constatées au sein même des activi-
les plus forts taux d’employés et d’ouvriers,     Les cadres et professions intellectuelles         tés commerciales. Afin d’illustrer les
respectivement 92 % et 88 %. Ce sont éga-         supérieures se situent essentiellement dans       particularités des métiers, tant dans le type
lement les secteurs qui emploient les plus        les activités de services commerciaux, entre      de contrat, le temps de travail, la fonction et
gros volumes, plus de 800 000 employés et         20 et 50 % des postes. On peut distinguer         la rémunération, une sélection de profils
ouvriers dans l’alimentaire, plus de 670 000      les activités dont :                              types a été réalisée ci-après.

Catégories socioprofessionnelles                                                                    Part des postes occupés par
dans le secteur du commerce (et sc)                                                                 des employés ou des ouvriers dans
SOURCE : DADS - INSEE, 2015                                                                         les activités commerciales (et sc)
                                                                                                    SOURCE : DADS - INSEE, 2015
                                 1%
                                                                                                    100%

                                                           ■	Employés et ouvriers
                       26 %                                ■	Cadres, professions intermédiaires                   Alimentaire 91,8%
                                                             et intellectuelles supérieures         90%
                                                           ■	Autres                                               Hôtellerie, bar, restauration 88,2%

                                                                                                                   Divers 83,9%

                                                                                                                   Équipement de la personne 81,0%
                                                                                                    80%
                                         73 %

                                                                                                                   Automobile, motocycle 74,5%

                                                                                                                     Ensemble des activités commerciales 72,9%
                                                                                                     70%
                                                                                                                     Culture, sport, loisir 72,8%
Catégories socioprofessionnelles
                                                                                                                     Équipement de la maison 72,7%
tous secteurs d’activité confondus
SOURCE : DADS - INSEE, 2015

                                                                                                                   Vente hors magasin 61,7%
                                  1%                                                                60%
                                                                                                                   Santé, beauté, hygiène 58,5%

                                                                                                     50%
                      36 %

                                                            ■	Employés et ouvriers
                                                            ■	Cadres, professions intermédiaires
                                                               et intellectuelles supérieures
                                                            ■	Autres                               40%

                                         63 %

                                                                                                                   Banque, assurance, immobilier 34,5%

                                                                                                    30%
16    N° 45        LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

Profils types des postes salariés dans le commerce (et sc)                                                 SOURCE : DADS - INSEE, 2015

                       Employée d’hypermarché
                       NAF4711F
                                                                                                                      Boucher
                                                                                                                      NAF4722Z
                                                                                                                                                                                                                        Vendeuse en magasin de vêtements
                                                                                                                                                                                                                        NAF4771Z

                                           60%                                                                                                                                                                                                    81%
                                                                                                                                                                 70%
               Sexe                                                                                           Sexe                                                                                                  Sexe

                                  Cadres, etc.             82% Employés               Ouvriers                              Cadres, etc.      Employés
                                                                                                                                                                61% Ouvriers                                                       Cadres, etc.             78% Employés                Ouvriers

                CSP                                                                                            CSP                                                                                                   CSP
                                                                                                                                                                          CDD          15% en
                                                        85% CDI                   CDD et autres                                                  CDI                    et autres    apprentissage                                                        CDI et autres            13% CDD
             Contrat                                                                                        Contrat                                                                                               Contrat

                                           Temps complet                35 % Temps partiels                                                Temps complet               24 % Temps partiels                                                  Temps complet                 40 % Temps partiels
     Temps de travail                                                                               Temps de travail                                                                                      Temps de travail

                                  1K€   1 726 €/mois         2 K€                          3 K€                                  1K€
                                                                                                                                        1 458 €/mois           2 K€                          3 K€                                  1K€
                                                                                                                                                                                                                                         1 478 €/mois          2 K€                         3 K€

      Rémunération                                                                                   Rémunération                                                                                          Rémunération

                   Vendeuse en magasin de chaussures                                                              Vendeur en magasin de bricolage                                                                       Vendeuse en jardinerie-animalerie
                   NAF4772A                                                                                       NAF4752B                                                                                              NAF4776Z

                                             81%                                                                                                                                                                                            65%
                                                                                                                                                                      58%
               Sexe                                                                                           Sexe                                                                                                  Sexe

                                  Cadres, etc.             81% Employés               Ouvriers                                Cadres, etc.                   69% Employés               Ouvriers                                   Cadres, etc.             78% Employés                Ouvriers

                CSP                                                                                            CSP                                                                                                   CSP
                                                                                                                                                                                                                                                                              CDD          9% en
                                                     CDI et autres              14% CDD                                                                      89% CDI                 CDD et autres                                                  CDI                     et autres   apprentissage
             Contrat                                                                                        Contrat                                                                                               Contrat

                                           Temps complet                44 % Temps partiels                                        83 % Temps complet                               Temps partiel                                    80 % Temps complet                         Temps partiel

     Temps de travail                                                                               Temps de travail                                                                                      Temps de travail
                                        1 475 €/mois                                                                                                   2 020 €/mois                                                                      1 598 €/mois
                                  1K€                        2 K€                          3 K€                                  1K€                           2 K€                          3 K€                                  1K€                         2 K€                         3 K€

      Rémunération                                                                                   Rémunération                                                                                          Rémunération

                   Pharmacienne                                                                                   Coiffeuse                                                                                             Vendeur en magasin de sport
                   NAF4773Z                                                                                       NAF9602A                                                                                              NAF4764Z

                                                 88%                                                                                              87%                                                                                                                     57%

               Sexe                                                                                           Sexe                                                                                                  Sexe

                                     82% cadres et prof. int.                   Employés Ouvriers                             Cadres, etc.             96% Employés                     Ouvriers                                   Cadres, etc.         76% Employés                    Ouvriers

                CSP                                                                                            CSP                                                                                                   CSP
                                                                                                                                                                           CDD           18% en
                                                        86% CDI                    CDD et autres                                                       CDI               et autres     apprentissage
                                                                                                                                                                                                                                                          CDI et autres           16% CDD
             Contrat                                                                                        Contrat                                                                                               Contrat

                                           Temps complet                40 % Temps partiels                                                Temps complet               25 % Temps partiels                                                  Temps complet                 27 % Temps partiels
     Temps de travail                                                                               Temps de travail                                                                                      Temps de travail

                                  1K€   1 927 €/mois         2 K€                          3 K€                                  1K€
                                                                                                                                        1 187 €/mois           2 K€                          3 K€                                  1K€
                                                                                                                                                                                                                                         1 571 €/mois           2 K€                        3 K€

      Rémunération                                                                                   Rémunération                                                                                          Rémunération

                   Concessionnaire automobile                                                                     Garagiste                                                                                             Vendeur sur les marchés
                   NAF4511Z                                                                                       NAF4520A                                                                                              NAF4781Z

                                                                       80%                                                                                            82%                                                                                                 57%

               Sexe                                                                                           Sexe                                                                                                  Sexe
                         28% cadres et prof. int.                    Employés   Ouvriers                                   Cadres, etc. Employés               68% Ouvriers                                                        Cadres, etc.         74% Employés                    Ouvriers

                CSP                                                                                            CSP                                                                                                   CSP
                                                                                                                                                                               CDD           9% en
                                                        91% CDI                    CDD et autres                                                        CDI                  et autres    apprentissage                                                    82% CDI                 CDD et autres

             Contrat                                                                                        Contrat                                                                                               Contrat
                                        91 % Temps complet                        Temps partiel                                         86 % Temps complet                           Temps partiel
                                                                                                                                                                                                                                            Temps complet              45 % Temps partiels
     Temps de travail                                                                               Temps de travail                                                                                      Temps de travail

                                  1K€                        2 K€    2 374 €/mois          3 K€                                  1K€
                                                                                                                                        1 786 €/mois           2 K€                          3 K€                                  1K€
                                                                                                                                                                                                                                         1 270 €/mois           2 K€                        3 K€

      Rémunération                                                                                   Rémunération                                                                                          Rémunération

                   Vendeuse à domicile                                                                            Cadre en établissement bancaire                                                                       Courtière en assurance
                   NAF4799A                                                                                       NAF6419Z                                                                                              NAF6622Z

                                            61%                                                                                          57%                                                                                                71%

               Sexe                                                                                           Sexe                                                                                                  Sexe
                                                                                                                                 73% cadres et prof. int.                    Employés                                          37% cadres et prof. int.
                                  Cadres     63% Prof. interm.             Employers et ouvriers                                                                                                                                                                            Employés

                CSP                                                                                            CSP                                                                                                   CSP

                                                        87% CDI                    CDD et autres                                                             91% CDI                 CDD et autres                                                         88% CDI                 CDD et autres

             Contrat                                                                                        Contrat                                                                                               Contrat

                                           Temps complet       49 % Temps partiels                                                  85 % Temps complet                              Temps partiel                                        81 % Temps complet                         Temps partiel

     Temps de travail                                                                               Temps de travail                                                                                      Temps de travail

                                  1K€
                                        1 723 €/mois         2 K€                          3 K€                                  2 K€                          3 K€   3 807 €/mois           4 K€                                  1K€                          2 K€   2 778 €/mois         3 K€

      Rémunération                                                                                   Rémunération                                                                                          Rémunération
LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?                                N° 45     17

   Brest
   © MATHIEU LE GALL/
   BREST MÉTROPOLE

UN SECTEUR CRÉATEUR D’EMPLOIS

   CE QUI EST OBSERVÉ
   L’emploi salarié privé : emploi dans les entreprises employeuses du secteur concurrentiel, affiliées au régime général (hors régime agricole)
   et exerçant leur activité en France (métropole et Dom hors Mayotte). SOURCE : ACOSS, 2008 ET 2017

Le commerce (et sc) représente 4 132 000            Évolution de l’emploi salarié privé entre 2008 et 2017 (en indice base 100 en 2008)
emplois salariés privés en 2017, ce qui repré-      SOURCE : ACOSS

sente 23 % de l’emploi tous secteurs d’acti-         110
vités confondus. L’emploi salarié privé dans        108
le commerce a connu une croissance de
                                                    106
+ 6 % entre 2008 et 2017 avec un gain de
182 000 emplois. Cette croissance est deux          104
fois supérieure à celle de l’emploi salarié         102
total durant la même période.
                                                    100

Une dynamique portée par                             98
les services commerciaux
                                                     96
La croissance des emplois salariés privés
                                                     94
est beaucoup plus marquée pour les ser-
vices commerciaux (+ 9 % entre 2008 et               92
2017) que pour le commerce de détail                         2008        2009       2010        2011       2012         2013         2014       2015   2016      2017

(+ 3 %) dont l’évolution se calque davantage               ■ Commerce de détail		                 ■ S ervices commerciaux
sur celle de l’emploi salarié total.                       ■ Commerce et services commerciaux     ■ T outes activités économiques confondues
18    N° 45    LE COMMERCE EST-IL ENCORE CRÉATEUR D’EMPLOIS ?

La restauration, principal                             Évolution de l’emploi salarié privé entre 2008 et 2017 :
moteur de l’emploi salarié                             des disparités importantes entre activités commerciales
privé                                                  SOURCE : ACOSS

Sur un total de 222 000 emplois salariés pri-                 Hôtellerie, bar, restauration                                                                                                       151 000
vés supplémentaires entre 2008 et 2017, les
                                                                               Alimentaire                                                                          85 000
deux tiers sont recensés dans les activités
d’hôtellerie, bar et restauration. Les gains                                        Divers                                                   39 000

d’effectifs se situent plus particulièrement                          Vente hors magasin                                     4 000
dans la restauration de type rapide, puis                          Santé, beauté, hygiène                                    3 000
dans la restauration traditionnelle. L’embel-
                                                              Équipement de la personne                       – 4 000
lie du secteur peut s’expliquer par l’évolu-
                                                                      Culture, sport, loisir               – 5 000
tion des modes de consommation des Fran-
çais : l’essor de la restauration hors domicile,                  Automobile, motocycle               – 15 000
du snacking, le développement des services                 Banque, assurance, immobilier              – 15 000
de livraison au bureau ou à domicile (avec
                                                                Équipement de la maison         – 23 000
les plates-formes telles que Deliveroo ou
Uber Eats) et des food-trucks, la diversifica-                                                  – 40 000                0              40 000              80 000            120 000             160 000
tion de l’offre (cuisines étrangères, alimen-
tation santé et bien-être, produits du ter-            Babou, Gifi, Happy Cash, La Foir’Fouille, des                                  subit à la fois la concurrence massive des
roir…). Le commerce alimentaire affiche                formules discount, qui attirent le consomma-                                   achats numériques et l’arbitrage des
également sa bonne santé avec un gain de               teur à la recherche de prix bas.                                               ménages dans leurs dépenses de consom-
85 000 emplois entre 2008 et 2017 (cf.                 L’engouement des consommateurs pour les                                        mation. En 2017, l’e-commerce représente
encadré ci-dessous).                                   activités de loisirs se traduit aussi par des                                  23 % des achats de la « maison high-tech »
                                                       gains d’effectifs salariés dans la vente d’ar-                                 (informatique, télécom, électronique, vidéo),
En dehors de ces deux grandes catégories,              ticles de sport (+ 6 000) et dans les centres                                  18 % du marché de l’électroménager et 13 %
certaines activités enregistrent des crois-            de culture physique (+ 5 000).                                                 de celui du meuble (source : Fevad).
sances d’emplois, dans des volumes toutefois                                                                                          Les difficultés du secteur se sont traduites
bien plus modestes. Par exemple, les « autres          D’autres secteurs affichent au contraire des                                   au cours des dernières années par quelques
commerces en magasin non spécialisés »                 baisses d’emplois, au premier rang desquels                                    mouvements emblématiques comme la
comptent 11 000 emplois supplémentaires.               l’équipement de la maison (– 23 000                                            fusion Fnac-Darty ou la liquidation en 2014
Ils comprennent les magasins de déstockage             emplois). C’est particulièrement vrai pour le                                  du groupe Mobilier Européen (Atlas, Fly,
ou bazars, avec des enseignes comme Action,            meuble et l’électroménager. Le secteur                                         Crozatier).

   ALIMENTATION SPÉCIALISÉE : DES POINTS DE VENTE PLUS NOMBREUX
   ET DES GAINS D’EMPLOIS
   En 2017, le commerce alimentaire représente          de vente entre 2017 et 20184).                                               distribution (– 2,2 points entre 2012 et 2017) au
   93 000 établissements pour 940 000 emplois           En termes de parts de marché (graphique ci-                                  profit de l’alimentation spécialisée, de l’artisa-
   salariés. Depuis 2008, une hausse du nombre          dessous), les grandes surfaces (hypermarchés                                 nat commercial, du commerce hors magasin…
   d’établissements et des effectifs salariés est       et supermarchés) dominent nettement les
   constatée, avec respectivement + 5 000 établis-      autres formes de distribution. Mais les ten-                                  4. LSA, janvier 2019, « Bio : un développement
   sements et + 85 000 emplois. L’augmentation          dances récentes illustrent un recul de la grande                              exponentiel »
   des emplois se répartit à 45 % dans l’alimenta-
   tion générale (hypermarché, supermarché, grand
                                                       Parts de marché en 2012 et 2017 : produits alimentaires hors tabac (en %)
   magasin) et à 55 % dans l’alimentation spéciali-
                                                       SOURCE : INSEE - COMPTES DU COMMERCE
   sée (boulangerie, pâtisserie, épicerie bio…).
   Au sein de l’alimentation générale, les 39 000
   emplois créés sont concentrés dans les                           Grandes surfaces                                                                                                         63,5
                                                              d’alimentation générale                                                                                                          65,7
   supermarchés alors que la quasi-stabilité est
   de rigueur pour les hypermarchés (+ 1 %).                 Alimentation spécialisée                                         19,3
   Cette évolution traduit la poursuite du déve-             et artisanat commercial                                        17,9
   loppement de la grande distribution ces der-        Petites surfaces d’alimentation                  6,4
   nières années, mais avec une moindre dyna-            générale et produits surgelés                     7,3
   mique des grands formats commerciaux.
                                                             Commerce hors magasin                      7,1
   En ce qui concerne le commerce spécialisé                                                           6,3
   (+ 46 000 emplois), les boulangeries sont
   majoritaires en nombre de points de vente et               Autres ventes au détail2           2,0
                                                                                                1,5
   connaissent une évolution significative de l’em-
   ploi (+ 19 000). Le dynamisme de l’alimentation         Magasins non alimentaires            1,4
                                                                         spécialisés1          1,2                                                                                     ■ 2012
   spécialisée s’explique aussi par une segmenta-
                                                                                                                                                                                       ■	2017
   tion du marché et par l’ouverture de points de      Grands magasins et autres non           0,2
                                                         alimentaires non spécialisés          0,1
   vente aux activités diverses : épiceries fines,
   magasins bio, commerces de fruits et légumes,
   cavistes... Les enseignes de l’alimentation bio                                       0                 10               20          30            40              50           60               70
   (Biocoop, Bio c’Bon, La Vie claire..) connaissent   1. Pharmacies et commerce d’articles médicaux et orthopédiques
   une croissance exponentielle (+ 22 % de points      2. Ventes au détail du commerce de gros, de divers prestataires de services et ventes directes des producteurs
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler