Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse

 
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Stratégie 2020
                             du département Coopération
                             internationale de la Croix-Rouge suisse

Croix-Rouge suisse
Coopération internationale
Rainmattstrasse 10
Case postale
3001 Berne
Téléphone 031 387 71 11
iz@redcross.ch
www.redcross.ch
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Table des matières
                                                                                              Introduction2

                                                                                              Contexte                                                             4

                                                                                              Qui nous sommes                                                    10

                                                                                              Notre mission                                                      11

                                                                                              Nos valeurs                                                        11

                                                                                              Nos compétences                                                    11

                                                                                              Ce que nous faisons                                                12

                                                                                              Champ d’action Santé                                               12

                                                                                              Champ d’action Catastrophes                                        12

                                                                                              Les objectifs globaux de la coopération internationale de la CRS   14

                                                                                              Nos principes d’action                                             15

                                                                                              Nos objectifs stratégiques et priorités thématiques                19

                                                                                              Champ d’action Catastrophes                                        20

                                                                                              Champ d’action Santé                                               23
Croix-Rouge suisse
Coopération internationale                                                                    Sensibilisation et plaidoyer                                       27
Rainmattstrasse 10                                                                            Orientation géographique des programmes à moyen et à long terme    28
Case postale
                                                                                              Partenariats et alliances                                          30
3001 Berne
Téléphone 031 387 71 11                                                                       Qualité et innovation                                              34
iz@redcross.ch                                                                                Ressources36
www.redcross.ch
Berne, août 2013                                                                              Mise en œuvre de la Stratégie                                      38

Photos: Ishwor Regmi (première page, Nepal); Caspar Martig (5); Hilde Eberhard, Uznach (9),   Documents de référence                                             39
Heleci Ramirez (16); Frank Lankeshofer (19); Federico Orozco (25); Caspar Martig (29);
                                                                                              Abréviations                                                       40
Roland Blattner (33); Stefan Maurer (37)
Photos dernière page: Carmen Humboldt (Libanon); Abdulai Adams (Liberia);
Florian Kopp (Haiti)

                                                                                                                                                                  | 1
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Introduction

 Les sept Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Crois-                                                            Stratégie 2020 de la FICR
 sant-Rouge définissent le cadre de l’ensemble de son action:
 humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité
                                                                                                                                                      Stratégie 2020 de la CRS

La présente Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-
Rouge suisse définit les priorités et l’orientation stratégique des activités de la Croix-
                                                                                                                                Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la CRS
Rouge suisse (CRS) à l’étranger. Elle fixe ainsi un cadre pour les concepts et documents
                                                                                                   Cadre politique: Concepts thématiques                                               Cadre stratégique: Planification stratégique
stratégiques subordonnés ainsi que pour la planification, la mise en œuvre et le contrôle
des programmes et projets du département Coopération internationale (CI).                                              Politique de santé
                                                                                                                Concepts Gestion des catastrophes                                  Stratégies continentales
                                                                                                                         Reconstruction
La Stratégie de la CI s’adresse d’une part aux collaborateurs CRS travaillant au Siège et
déployés sur le terrain dans le cadre de programmes. Elle forge une conception commune
des missions, principes et objectifs s’inscrivant dans les activités à l’étranger. D’autre part,                  Concepts thèmes transversaux:
                                                                                                             Linking relief/rehabilitation/development,
elle sert de document de référence dans le dialogue avec les organisations partenaires et                          Partenariat; Gestion du savoir
permet d’informer les milieux intéressés.                                                                                                                                           Stratégies nationales
                                                                                                                      Concepts thématiques:
                                                                                                         Service de transfusion sanguine; Ophtalmologie;
La stratégie pour les activités à l’étranger s’oriente sur la Stratégie 2020 de la Croix-Rouge             Soins de santé dans les situations d’urgence
suisse, qui elle-même a été établie en lien avec la stratégie de la Fédération internationale
des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).                                       Cadre politique des stratégies et concepts de la CI

Dans sa Stratégie 2020, qui a pour slogan «Sauver des vies, changer les mentalités», la
Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
définit les trois objectifs stratégiques suivants:

    1. Sauver des vies, protéger les moyens d’existence et renforcer le relèvement après
       les catastrophes et les crises
    2. Promouvoir des modes de vie sains et sûrs
    3. Promouvoir l’intégration sociale et une culture de non-violence et de paix

2 | Introduc tion                                                                                                                                                                                             Introduc tion | 3
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Contexte
Certains développements enregistrés ces dernières décennies à l’échelle mondiale
sont porteurs de beaucoup d’espoirs: de 1990 à 2008, le nombre de personnes en
situation de pauvreté extrême est passé de 2 à 1,4 milliard. Le revenu par habitant s’est
élevé, l’espérance de vie a augmenté, et en ce qui concerne la plupart des objectifs du
Millénaire pour le développement, les choses vont globalement dans le bon sens. Par
ailleurs, la diffusion des nouveaux moyens de communication jusque dans les régions les
plus reculées favorise l’échange d’informations, tandis que l’accroissement de la mobilité
facilite l’émergence de nouveaux types de réseaux.

Dans le même temps toutefois, le fossé entre riches et pauvres s’est encore creusé.
Malgré une forte croissance, les inégalités de revenus se sont nettement aggravées dans
les pays émergents et en transition, qui abritent près de 60% des personnes vivant avec
moins de 2 dollars par jour. Les deux tiers de la population latino-américaine et asiatique
de même que 50% des Africains habiteront bientôt en zone urbaine, la plupart dans des
bidonvilles, sans garantie du respect de leurs droits, dans un contexte de travail informel
et d’accès insuffisant aux prestations de santé. La rapidité des bouleversements sociaux va
souvent de pair avec une hausse de la violence domestique, de la criminalité et des conflits.
Les premières victimes sont les femmes, qui généralement portent sur leurs épaules toute
la responsabilité du foyer, s’occupent seules des enfants et doivent faire vivre la famille.

En Afrique subsaharienne, la pauvreté a certes reculé, mais une personne sur deux conti-
nue de vivre avec à peine un dollar par jour. Les matières premières sont pratiquement
les seuls produits d’exportation, sachant que les recettes ne profitent qu’à une minorité
de la population. La production agricole s’aligne sur la demande du marché mondial, au
détriment des plus pauvres. Au Sahel et dans la Corne de l’Afrique, le spectre de la famine
a menacé plus de 20 millions de personnes au cours de ces dernières années.

Des événements climatiques extrêmes, imprévisibles et rendus de plus en plus violents           Népal: desserte en eau dans des villages reculés
par le changement climatique, mettent en danger des populations nombreuses.
Conjugués à la déforestation induite par l’agro-industrie et à l’exploitation incontrôlée
des matières premières, ils contribuent à la dégradation de l’environnement et à une
course aux ressources vitales (comme l’eau et la nourriture) génératrice de conflits. Divers
facteurs font que les catastrophes ont des conséquences particulièrement graves pour
les populations pauvres des pays émergents et en développement. Bien souvent, les plus

4 | Contex te                                                                                                                                      Contex te | 5
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
démunis vivent dans des abris précaires situés dans des zones exposées, par exemple sur          sont le paludisme, le VIH/sida et la tuberculose, d’autres maladies transmissibles moins
les rives d’un fleuve ou dans une région à forte sismicité. En outre, ils ne disposent pas des   médiatisées font des ravages, comme les affections diarrhéiques et les infections des
ressources financières suffisantes pour reconstruire leur existence à la suite d’un cata-        voies respiratoires. La recrudescence de maladies non contagieuses comme le cancer, le
clysme. Les politiques nationales de prévention sont le plus souvent insuffisantes, si bien      diabète et les affections cardio-vasculaires est elle aussi alarmante: dans les pays émer-
qu’en cas d’inondation, de sécheresse ou de tremblement de terre, les connaissances et           gents, elles sont la première cause de limitation du nombre d’années de vie en bonne
les dispositifs qui seraient nécessaires pour réagir de façon adéquate font défaut.              santé; de plus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que d’ici à 2030, elles
                                                                                                 seront aussi la première cause de mortalité en Afrique.
Une quinzaine de pays pauvres en développement se trouvent dans un contexte
politique fragile, quand ils ne sont pas en proie à des conflits ouverts. Or ce sont souvent     L’hygiène et l’accès à l’eau potable sont deux facteurs essentiels à la bonne santé des
ces mêmes régions qui sont frappées par des catastrophes naturelles, lesquelles tendent          populations. Pourtant, 800 millions de personnes doivent encore et toujours consommer
à aggraver les tensions. De nombreuses personnes fuient guerres et troubles internes,            une eau souillée, tandis que 2,6 milliards de Terriens vivent sans installations sanitaires. Cet
synonymes d’effondrement des structures étatiques, tandis que les régions voisines               état de fait est responsable de 80% des maladies qui affectent les habitants des pays en
subissent l’afflux des réfugiés. La conjonction de ces différents facteurs – conflits,           développement. Dans les régions rurales comme dans les quartiers urbains pauvres, les sys-
catastrophes et pauvreté – bloque toute possibilité de développement. Dans le Nord               tèmes d’assainissement des eaux usées et d’élimination des déchets restent non seulement
de l’Afrique et au Proche-Orient, si le printemps arabe a radicalement changé la donne           l’exception mais ne respectent en outre qu’exceptionnellement l’environnement.
politique et permis l’émergence de courants progressistes, il a aussi ouvert la porte à
une montée du fondamentalisme religieux. L’équilibre reste instable dans ces sociétés            Traditionnellement, la coopération internationale en matière de santé a pour priorité la
profondément divisées.                                                                           lutte contre les maladies. Depuis une dizaine d’années toutefois, ses acteurs prennent
                                                                                                 de plus en plus conscience de l’inanité à long terme de tels efforts s’ils ne sont pas menés
A la recherche de perspectives meilleures ou contraints de fuir un conflit ou une catas-         dans un contexte de bon fonctionnement du système de santé. Sécurisation des
trophe, nombreux sont ceux qui viennent alimenter les flux de migration, notamment               accouchements, vaccinations, planning familial, traitement du sida et du paludisme sont
entre les pays du Sud mais aussi en direction de l’Europe ou de l’Amérique du Nord.              autant de prestations élémentaires qui ne peuvent être garanties que si les habitants
Ceux qui restent sur place sont les personnes âgées, les enfants et les pauvres parmi les        ont accès aux soins jusque dans les régions les plus reculées. Or, malgré des velléités de
pauvres. L’argent envoyé par les migrants devient un élément essentiel à la subsistance          réforme certaines, c’est encore souvent loin d’être le cas. La faute, au-delà de la mauvaise
des familles demeurées au pays.                                                                  qualité des infrastructures et du sous-équipement des dispensaires, à la pénurie de
                                                                                                 personnel de santé suffisamment qualifié, en particulier dans les régions rurales. L’exode
Dans le domaine de la santé, le chemin parcouru en vue de la réalisation des objectifs           de ces spécialistes vers les centres urbains et les nations industrialisées se fait aux dépens
du Millénaire pour le développement est a priori satisfaisant: l’espérance de vie dans le        des populations les plus pauvres.
monde est à la hausse, la propagation du paludisme, du VIH/sida et de la tuberculose a
pu être freinée et la mortalité infantile a reculé. Les moyennes nationales et mondiales         Beaucoup de pays d’Europe de l’Est sont eux aussi pénalisés par le départ à l’étranger de
cachent cependant d’importantes disparités à l’intérieur des pays et entre les différents        leurs spécialistes médicaux, d’autant plus que les courbes de la natalité et de l’espérance
groupes de population. Quel que soit l’aspect considéré, les statistiques concernant les         de vie y évoluent de telle sorte qu’on assiste à la fois à un vieillissement et à un déclin de
minorités, les zones rurales et les quartiers urbains pauvres sont très en deçà des objectifs    la population. Alors que la desserte en soins et l’assistance aux personnes âgées restent
fixés ou ont même tendance à se dégrader.                                                        minimales depuis le tournant politique du début des années 90, les systèmes de santé
                                                                                                 nationaux se retrouvent confrontés à l’immense défi que représentent les maladies
La mortalité maternelle, notamment, demeure inquiétante, et le taux de prévalence                chroniques et les besoins de personnes âgées de plus en plus seules et de plus en plus
du VIH/sida reste lui aussi à un niveau élevé. Au-delà des trois épidémies majeures que          pauvres.

6 | Contex te                                                                                                                                                                         Contex te | 7
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Pendant une grosse dizaine d’années, les politiques internationales de développement         un peu partout dans le monde. Si leur marge de manœuvre à l’interne est souvent très
ont eu pour fil conducteur les objectifs du Millénaire pour le développement. Le bilan       limitée, le champ de la politique internationale de développement s’ouvre de plus en plus
mitigé de ces actions ainsi que la volonté de prendre en compte des facteurs nouveaux        à leurs réseaux mondiaux.
ou jusqu’ici négligés ont incité les Nations Unies à lancer des réflexions en vue d’un
programme de développement pour l’après-2015. Il s’agit de définir des objectifs et          Devant la multiplicité des défis auxquels doivent faire face la coopération au dévelop-
des responsabilités non plus pour les seuls pays du Sud, mais pour l’ensemble de la com-     pement et l’aide humanitaire, la coordination et la coopération entre gouvernements,
munauté mondiale. L’éradication de la pauvreté et le développement durable doivent           agences internationales, organisations de la société civile, milieux de la recherche et
être englobés dans un même cadre. Le respect des droits de l’homme et la justice sociale,    secteur privé sont absolument essentielles. L’efficacité et l’efficience de l’aide apportée
le changement climatique et la préservation des ressources naturelles, la réduction          dépendent, au même titre que la possibilité de déployer une collaboration durable, du
des risques de catastrophes, mais aussi les questions de paix et de sécurité sont autant     respect par tous les acteurs des normes et des conventions reconnues par la communau-
de points incontournables qui devront être intégrés dans les discussions autour de ce        té internationale, au premier rang desquelles le droit international humanitaire.
nouveau programme. En outre, les instruments envisageables pour la mise en application
à l’échelle mondiale de ce dernier devront être mieux coordonnés.

Ces dernières années, l’architecture de la coopération internationale a connu un
changement. Conséquence de la crise économique, de nombreux pays donateurs ont
nettement restreint leur aide au développement. Parallèlement, de nouveaux acteurs, la
Chine et la Russie, conditionnent ouvertement leurs prestations d’aide à la satisfaction
d’intérêts propres et se préoccupent bien peu des directives du Comité d’aide au déve-
loppement (CAD). Alors que le volume financier de la coopération publique au déve-
loppement est à la baisse, on voit se renforcer l’influence de fondations et organisations
privées dotées de moyens importants sur les programmes mondiaux, par exemple ceux
de l’OMS.

Le nombre d’acteurs impliqués dans le milieu humanitaire a fortement augmenté.
Beaucoup sont en concurrence, certains poursuivent des intérêts particuliers d’ordre
économique, religieux ou ethnique. D’autres encore ne sont pas disposés à se conformer
aux normes reconnues par la communauté internationale. Dans les zones de conflits,
les missions d’aide sont souvent assimilées à des interventions militaires. Le respect des
parties au conflit pour les principes humanitaires diminue en parallèle, le risque d’un
enlèvement ou d’une attaque criminelle lors des opérations de secours augmente. En
d’autres termes, l’aide humanitaire, dont la neutralité est aujourd’hui plus facilement
remise en doute, se retrouve face à des défis immenses.

Au cours de ces dernières années, les organisations de la société civile, qui s’engagent
dans leurs pays en faveur des groupes de population défavorisés et soulèvent des ques-
tions sinon négligées par les milieux politiques et économiques, ont gagné en influence
                                                                                             Ghana: test de vue dans le cadre de la prise en charge ophtalmologique de la population

8 | Contex te                                                                                                                                                                          Contex te | 9
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Qui nous sommes                                                                                            Notre mission
                                                                                                           La mission du département Coopération internationale est la suivante:2

La Croix-Rouge suisse définit en ces termes la Mission1 de l’ensemble de l’organisation:                   La CRS contribue à ce que des personnes et communautés particulièrement
                                                                                                           vulnérables et défavorisées puissent vivre en bonne santé et mieux surmonter les
«Nous, membres de la Croix-Rouge suisse, nous efforçons de prévenir et d’alléger les                       catastrophes.
souffrances humaines, en Suisse et à l’étranger. Nous protégeons la santé, la vie et la di-
gnité des personnes. Nous encourageons l’autonomie individuelle et l’entraide mutuelle.
En qualité de Société membre du Mouvement international de la Croix-Rouge et du                            Nos valeurs
Croissant-Rouge, nous agissons dans le respect des sept Principes fondamentaux
d’humanité, d’impartialité, de neutralité, d’indépendance, de volontariat, d’unité et                      L’humain est au cœur du travail de la CRS, c’est-à-dire non seulement les individus mais
d’universalité. Nous nous engageons en faveur des personnes et groupes particulière-                       aussi les communautés, dans leur droit à l’autodétermination et au développement.
ment vulnérables et défavorisés, parce que tous les hommes sont égaux en droit, et qu’ils
doivent occuper une juste place dans la société. (…)»                                                      Chacun doit pouvoir exploiter tout son potentiel et mener une vie productive et créative
                                                                                                           avec dignité, selon ses besoins et ses choix, tout en honorant ses obligations et réalisant
Unique Société nationale de la Croix-Rouge en Suisse, reconnue par la Confédération, la                    ses droits.
CRS joue le rôle d’auxiliaire des pouvoirs publics et assume des tâches humanitaires essen-
tielles. Les domaines d’activités clés de la CRS en Suisse sont la santé, l’intégration sociale
ainsi que la recherche et le sauvetage. Les prestations fournies dans ces domaines sont                    Nos compétences
assurées par les associations cantonales de la Croix-Rouge, les organisations de sauvetage
de la Croix-Rouge et le service de transfusion sanguine (Transfusion CRS Suisse SA).                       La CRS s’appuie sur une longue expérience et un savoir-faire incontestable dans les
                                                                                                           domaines de l’aide humanitaire et de la coopération au développement. Ses principales
 En tant que Société nationale de la Croix-Rouge, la CRS entretient avec la Confédération une relation     compétences résident dans la gestion de catastrophes, dans la promotion de la santé et
 particulière, qui découle de ses origines, du droit international humanitaire et de la législation        l’accès aux soins ainsi que dans le renforcement des capacités des organisations parte-
 nationale. Cette relation est fondée sur le rôle d’auxiliaire des pouvoirs publics dont est investie      naires.
 la CRS. En vertu de celui-ci, elle collabore sur un mode partenarial avec la Confédération dans le        En Suisse comme au sein de ses délégations sur place, la CRS peut s’appuyer sur des
 domaine humanitaire pour venir en aide à des personnes vulnérables.                                       collaborateurs engagés qui ont l’expérience de la gestion de projet et du dialogue avec
 La CRS jouit ainsi d’un statut singulier vis-à-vis de l’Etat et des pouvoirs publics. C’est là l’un des   des partenaires.
 facteurs importants qui caractérisent l’organisation et la distinguent des autres OBNL/ONG.

La Stratégie 2020 de la CRS donne une grande importance aux activités à l’étranger,
dont la réalisation relève de la responsabilité du département Coopération internationale
du Siège.

1 Stratégie 2020 de la CRS, chapitre 2.2. La Mission de la CRS                                             2 D’après la Stratégie 2020 de la CRS, Orientations et objectifs stratégiques 6.2

10 | Qui nous sommes                                                                                                                                                                           Qui nous sommes | 11
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Ce que nous faisons
                                                                                                                                                                                                                        s    de santé primair
A l’étranger, la CRS s’investit dans deux champs d’action très importants en vue du                                                                                                                                Soin                      es
                                                                                                                                                                                                                          ce,                 Préve
développement et de la lutte contre la pauvreté: la santé et la gestion des catastrophes.                                                                                                                            rgen                             n
                                                                                                                                                                                                                                           promo tion e
                                                                                                                                                                                                                e d’u es                          t i on        t
En Suisse, elle s’attache également à sensibiliser le grand public aux interactions entre la                                                                                                                a l       m i                 et repr          d t ra
                                                                                                                                                                                                         dic pidé                                odu e la it

                                                                                                                                                                                                                                                            Do
                                                                                                                                      Champ d’action Catastrophes
                                                                                                                                                                                                            sé                                         c t iv s

                                                                                                                                                                                                                                                             em , s domici

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Champ d’action Santé
                                                                                                                                                                                                    tr e é
                                                                                                                                                                               s

                                                                                                                                                                                                                                                              m
pauvreté, la santé et les catastrophes/crises. En outre, elle mène dans les deux domaines

                                                                                                                                                                                                           m
                                                                                                                                                                                                                                                             e,

                                                                                                                                                                            he

                                                                                                                                                                                                                                                               an ins à
                                                                                                                                                                                                                                                               en anté
                                                                                                                                                                                                        le
                                                                                                                                                                                         lut te harge

                                                                                                                                                                                                                                                                                       ain
                                                                                                                                                                                                                                                                 t
                                                                                                                                                                                                                                                                 td
                                                                                                                                                                         rop

                                                                                                                                                                                                                                                                  é
                                                                                                                                                                                                                                                                   so
précités un travail de plaidoyer en faveur des personnes particulièrement vulnérables.

                                                                                                                                                                                                                                                                    es m exuelle,
                                                                                                                                                                                                con

                                                                                                                                                                                                                                                                                          es d
                                                                                                                                                                                               nc
                                                                                                                                                                    tion de catast

                                                                                                                                                                                     P r is e e

                                                                                                                                                                                                                                                                        a l ad i

                                                                                                                                                                                                                                                                                              e
                                                                                                                                                                                                                                                                         s
                                                                                                                                                                                                                         Les personnes parti-

                                                                                                                                                                                                                                                                                   spécialisation
                                                                                                                                                                                                                                                                                 es,
                                                                                                                                                                                                                       culièrement vulnérables

                                                                                                                                                                                                                                                                                   le
Champ d’action Santé                                                                                                                                                                                                   vivent en bonne santé et

                                                                                                                                                                                                            rophes,
                                                                                                                                                                                               ux c oyens de
                                                                                                                                                                                                               C
                                                                                                                                                                                                                      peuvent mieux surmonter

                                                                                                                                                                                                                                                                                      ll e
                                                                                                                                                                                     ar ntie tance, RR

                                                                                                                                                                                                                                                                               ionn e
                                                                                                                                                                                                                           les catastrophes

                                                                                                                                                                                                                                                                   r a n o g i e,
                                                                                                                                                                     e ges

                                                                                                                                                                                                   a ta s t
                                                                                                                                                                                          on es m
Santé et développement sont indissociablement liés. Toutefois, la santé n’est pas seule-

                                                                                                                                                                                                                                                                        s f us
                                                                                                                                                                                                                                                                e t lm o l
                                                                                                                                                                                         ra bsis

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  m
                                                                                                                                                                                                d
                                                                                                                                                                                 d
ment une ressource nécessaire au développement social et économique, mais un droit

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   é
                                                                                                                                                                                             a

                                                                                                                                                                                            su
                                                                                                                                                                             cle

                                                                                                                                                                                                                                                             cin h t a

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    dic
                                                                                                                                                                                       ati

                                                                                                                                                                                                                                                                Op
                                                                                                                                                                          Cy
de l’homme.3 Son développement dépend à la fois du comportement individuel et de                                                                                                                         ga

                                                                                                                                                                                                                                                                                                       ale
                                                                                                                                                                                                                                                                      de
                                                                                                                                                                                                               p
                                                                                                                                                                                                                        Eau
                                                                                                                                                                                                                                                                 mé
                                                                                                                                                                                                          P ré
déterminants sociaux, économiques et écologiques. Le travail de la CRS porte avant tout                                                                                                                                     ,a
                                                                                                                                                                                                                       alim ssainissemen
                                                                                                                                                                                                                                                   t,
                                                                                                                                                                                                                           en t a t io n é q uilib ré e
sur l’interface services de santé – population. L’objectif est de stimuler et soutenir à la
                                                                                                                                                                                                               Dét                                        n té
fois l’offre et la demande de soins à l’échelle locale et de contribuer à jeter un pont entre                                                                                                                          er mi n
                                                                                                                                                                                                                                  a n t s d e la s a
l’une et l’autre. La CRS met l’accent sur la promotion de la santé et l’accès aux soins au
titre de la prise en charge de la santé primaire. Elle aide simultanément les personnes et
les communautés à agir de façon autonome et en concertation avec les autorités sur les
conditions qui déterminent leur santé.

Champ d’action Catastrophes                                                                                                   nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ainsi qu'aux autorités compétentes
                                                                                                                              en vue du renforcement de la préparation aux catastrophes contribue à réduire les
La fréquence et l’intensité des catastrophes naturelles ont augmenté, leur survenance                                         risques et donc à améliorer les bases de subsistance et le développement des commu-
étant favorisée et leurs conséquences aggravées par la pauvreté, les conflits et le dérè-                                     nautés concernées.
glement climatique. Les premières victimes sont les personnes déplacées, défavorisées
et sans ressources. Face à ces défis, la CRS déploie une vaste approche englobant aide                                        Les deux champs d’action se recoupent et s’influencent de diverses manières: à la suite
d’urgence, réhabilitation et reconstruction ainsi que préparation aux catastrophes et                                         d’une catastrophe ou d’un conflit, le rétablissement et le maintien de la santé sont un
réduction des risques à long terme (cycle de gestion des catastrophes). L’un des objectifs                                    important facteur de survie des populations. La santé constitue donc aussi un aspect
premiers de toutes ces mesures est d’aider les communautés à se renforcer et à accroître                                      central du champ d’action Catastrophes. De même, dans beaucoup de pays, la santé
leur résilience en prévision d’éventuelles catastrophes. Le soutien apporté aux Sociétés                                      des habitants et les services de santé sont de plus en plus menacés par les catastrophes
                                                                                                                              naturelles et les conflits: en conséquence, les méthodes de réduction des risques éprou-
3 «Toute personne a le droit de jouir du meilleur état de santé susceptible d’être atteint, lui permettant de vivre dans la
  dignité.» Nations Unies: Observation générale No 14 concernant le Pacte international relatif aux droits économiques,       vées dans le cadre de la gestion de catastrophes sont reprises dans les programmes de
  sociaux et culturels (1966)                                                                                                 santé menés dans des régions exposées aux caprices de la nature.

12 | Ce que nous faisons                                                                                                                                                                                                                                                                                     Ce que nous faisons | 13
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Les objectifs globaux de la coopération internationale de la CRS                            Nos principes d’action
Sur la base de la mission définie pour les activités à l’étranger et en réponse aux défis
qui se posent dans les deux champs d’action, la CRS se fixe en matière de coopération       Dans le cadre de ses activités relevant de la coopération internationale, la CRS s’aligne
internationale les objectifs globaux suivants:                                              sur les Principes fondamentaux de la Croix-Rouge et s’engage à respecter les grands
                                                                                            principes d’action suivants:
     Les personnes et communautés particulièrement vulnérables et défavorisées
     • reçoivent un soutien approprié visant à atténuer leur détresse dans les              Priorité aux populations particulièrement vulnérables et défavorisées
       situations d’urgence;                                                                Les personnes et groupes de population particulièrement vulnérables et défavorisés sont
     • sont capables de se préparer de façon adéquate aux catastrophes et de les            au cœur de l’action de la CRS, qui les soutient dans leur volonté d’accroître leur résilience,
       surmonter ainsi que de s’adapter aux conséquences du changement climatique;          d’accéder aux services publics et d’améliorer leurs conditions de vie.
     • ont accès à des prestations de santé de bonne qualité;
     • sont en mesure d’influencer les déterminants de la santé et de faire valoir          Autonomisation des communautés et des individus et renforcement de leur
       leur droit à la santé.                                                               capacité à s’aider eux-mêmes
                                                                                            Individus et communautés peuvent être des acteurs majeurs du développement. Cela
Dans les deux champs d’action évoqués, la CRS s’engage dans l’aide humanitaire, la re-      suppose que les premiers aient les moyens de prendre eux-mêmes leur vie en main et
construction et la coopération au développement, les frontières entre ces trois domaines    que les secondes aient la possibilité de contrôler et d’influencer les facteurs qui déter-
d’intervention pouvant fluctuer.                                                            minent ce développement.

                                                                                            Voilà pourquoi les programmes de la CRS visent résolument à renforcer la capacité
                                                                                            des individus, des communautés et des organisations communautaires à analyser les
                                                                                            problèmes, à négocier avec les autorités, à appliquer les solutions adoptées et à surveiller
                                                                                            la bonne exécution des mandats incombant aux pouvoirs publics.

                                                                                            Encouragement de l’égalité des sexes
                                                                                            Quel que soit le domaine d’action, la CRS, consciente qu’il s’agit là d’une condition
                                                                                            indispensable au développement et à la réduction de la pauvreté, s’engage à tous
                                                                                            les niveaux en faveur de l’égalité sociale, afin qu’hommes et femmes ainsi que filles
                                                                                            et garçons bénéficient des mêmes chances et des mêmes traitements. Elle prend en
                                                                                            compte les différences de besoins et de potentiels entre hommes et femmes et s’adapte
                                                                                            systématiquement au contexte culturel. Elle se bat pour faire disparaître les inégalités
                                                                                            structurelles et sociales ainsi que les différences de traitement d’origine culturelle qui
                                                                                            portent préjudice à la santé et au développement des femmes, freinent leur accès aux
                                                                                            ressources et limitent leur participation aux processus de décision.
                                                                                            La CRS sensibilise ses organisations partenaires et les soutient dans la mise en œuvre de
                                                                                            mesures servant l’objectif d’égalité entre les sexes.

14 | Ce que nous faisons                                                                                                                                            Nos principes d’ac tion | 15
Stratégie 2020 du département Coopération internationale de la Croix-Rouge suisse
Pertinence et efficacité de l’action
                                                                                             La CRS articule ses programmes autour de deux champs d’action liés à la pauvreté et au
                                                                                             développement, Catastrophes et Santé, dans lesquels elle concentre ses ressources et fait
                                                                                             évoluer ses compétences.
                                                                                             Elle s’engage à respecter les objectifs de développement internationaux et définit ses
                                                                                             programmes locaux en tenant compte des stratégies santé et des plans de prévention
                                                                                             des catastrophes nationaux. Une analyse approfondie des besoins et des capacités des
                                                                                             populations concernées ainsi que des contextes locaux et nationaux permet d’asseoir la
                                                                                             pertinence des programmes.
                                                                                             L’action de la CRS est guidée par les principes et normes reconnus au niveau international
                                                                                             dans l’aide humanitaire et la coopération au développement. Les programmes sont
                                                                                             élaborés en fonction des résultats attendus et des effets recherchés, l’assistance aux
                                                                                             populations concernées étant ici la priorité.

                                                                                             Collaboration partenariale
                                                                                             La collaboration partenariale signifie en règle générale un engagement à long terme
                                                                                             dans une relation dynamique. Elle exige des deux parties intégrité, fiabilité et flexibilité
                                                                                             ainsi que motivation et volonté d’apprendre. La CRS respecte les spécificités de ses
                                                                                             partenaires et attend d’eux en retour qu’ils respectent ses valeurs. La collaboration
                                                                                             repose sur des conditions convenues entre les parties et basées sur la transparence. La
                                                                                             CRS a une approche respectueuse vis-à-vis de la situation de dépendance dans laquelle
                                                                                             le financement de projet place les partenaires et de l’asymétrie de pouvoir qui en résulte.
                                                                                             Elle s’appuie sur les points forts des organisations partenaires, les soutient et les conseille
Honduras: préparation aux catastrophes pour les habitants des zones à risque
                                                                                             dans leur développement au travers de mesures de renforcement des capacités et dans le
Encouragement du travail bénévole                                                            cadre du dialogue avec les autorités et d’autres acteurs.
La CRS encourage le recours à des bénévoles locaux, dont la proximité avec les popu-
lations contribue à une mise en œuvre efficace des mesures d’aide d’urgence et de            Encouragement des alliances et engagement au sein de réseaux
réduction des risques ainsi que des programmes de santé. Les agents de santé bénévoles       Désireuse d’offrir à ses programmes une large assise tout en dégageant des synergies,
constituent un relais essentiel entre les habitants et le système de santé local. La CRS     la CRS recherche sur place et en Suisse des alliances avec d’autres acteurs non étatiques
s’engage en faveur de leur reconnaissance tant par les autorités sanitaires que par les      et s’engage au sein de réseaux. En outre, elle encourage ses organisations partenaires à
populations.                                                                                 s’ouvrir à des alliances et réseaux ainsi qu’à collaborer avec d’autres organisations et avec
Formation de base et formation continue, accompagnement, distribution d’équipe-              les institutions publiques. Par ses activités de sensibilisation et de plaidoyer en faveur des
ments, reconnaissance et implication dans les processus de planification et de décision      intérêts des groupes cibles, la CRS joue le rôle d’intermédiaire entre les différents acteurs
sont autant de facteurs essentiels à la motivation et à la fidélisation des bénévoles.       et favorise leur collaboration.
Dans le cadre de sa collaboration avec d’autres Sociétés de la Croix-Rouge et du Crois-
sant-Rouge, la CRS veille à la bonne application de la «Politique relative au volontariat»
adoptée par la FICR.

16 | Nos principes d’ac tion                                                                                                                                          Nos principes d’ac tion | 17
Approche Do no harm et activités sensibles aux conflits                                        Nos objectifs stratégiques et priorités
Consciente de l’influence qu’elle exerce, en tant qu’acteur externe, sur le développement
social dans les domaines concernés par les programmes, la CRS veille à ce que ses              thématiques
activités n’alimentent pas des conflits potentiels et cherche au contraire à prévenir par
leur intermédiaire l’escalade des tensions. La conduite régulière d’analyses minutieuses
lui permet de déceler à temps les risques et les situations conflictuelles et de garantir le   Afin de mener à bien sa mission en matière de coopération internationale, la CRS fixe des
cas échéant la mise en place d’instruments en vue d’une gestion de projet sensible aux         priorités thématiques et objectifs stratégiques dans les domaines suivants:
conflits.
                                                                                                   •   Champ d’action Catastrophes
                                                                                                   •   Champ d’action Santé
                                                                                                   •   Sensibilisation et plaidoyer
                                                                                                   •   Orientation géographique des programmes à moyen et à long terme
                                                                                                   •   Partenariats et alliances
                                                                                                   •   Qualité et innovation
                                                                                                   •   Ressources

                                                                                               Pakistan: abris d’urgence pour les victimes des inondations
18 | Nos principes d’ac tion                                                                                                                         Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques | 19
Champ d’action Catastrophes                                                                                                                            La réduction des risques de catastrophe (RRC) constitue l’un des éléments centraux du
                                                                                                                                                       cycle de gestion des catastrophes. Elle porte sur des mesures visant à
La CRS voit la gestion de catastrophes comme un processus cyclique (cycle de gestion
des catastrophes) englobant l’aide en cas de catastrophe, la réhabilitation et la recons-                                                                 • réinstaurer les conditions de vie des communautés au niveau précédant la catas-
truction, la prévention des catastrophes et la réduction des risques ainsi que la prépara-                                                                  trophe voire reconstruire en mieux;
tion aux catastrophes. Les différentes mesures engagées doivent accroître la résilience                                                                   • limiter les effets de catastrophes futures (prévention);
des populations concernées.                                                                                                                               • renforcer la préparation aux catastrophes des autorités et des communautés.

Dans le domaine de l’aide en cas de catastrophe,4 la CRS dispose d’un système global                                                                   Les activités de gestion des catastrophes, obéissant à l’approche Linking Relief, Reha-
(spécialistes, instruments, processus et ressources) permettant une action rapide et                                                                   bilitation and Development LRRD (Liens entre l’aide d’urgence, la réhabilitation et le
efficace dans des opérations tant bilatérales que multilatérales. Le service Gestion de                                                                développement), sont étroitement imbriquées les unes dans les autres.
catastrophes du département Coopération internationale intervient également en Suisse
lorsque le pays est frappé par des catastrophes naturelles.                                                                                             La résilience désigne la capacité de personnes, de communautés, d’organisations ou de pays
                                                                                                                                                        exposés à des catastrophes, des conflits et une pénurie systématique
                                                                                                                                                        • à anticiper ces événements;
                                                                                                                                                        • à en atténuer les retombées;
                                                                                                                                                        • à savoir les surmonter;
                                                                                                                                                        • et à s’en relever sans compromettre les perspectives d’avenir.
                                            ation
                                                                                           T

                                    ce répar
                                                                                         INCIDEN

                                      ep
                                n
                             lie
                                    d
                              i

                                                                                                                                                       Objectifs stratégiques
                          Rés

                                                                                                            A
                                    t
                                Eta

                                                                                                                            Re

                                                                                                                                            Réa

                                                                                                                                                       1. La CRS renforce sa gestion de catastrophes: elle fournit un travail professionnel
                                                                                                                ide

                                                                                                                              dre
                                                             Et

                                                                                                                    d’u
                                                         n

                                                                                                                                                ctio

                                                                                                                                                       dans toutes les phases et dans toutes les transitions du cycle y relatif.
                                          s d‘at ténuatio

                                                                a

                                                                                                                                 ssement précoce
                                                                                                                       rgen
                                                                                               ta str o p h e
                                                      t d e p r é p a ra
                                                                       Ré

                                                                                                                                                       La CRS apporte son aide dans le monde entier après des catastrophes majeures. Dans les
                                                                                                                                                   n
                                                                    d u ctio n d

                                                                                                                           ce

                                                                                     CRS                                                               pays où elle est déjà présente, elle intervient également après des événements de moindre
                                                                                   Cycle GC
                                                                                                                                                       ampleur, notamment lorsqu’il s’agit de catastrophes «oubliées et à évolution lente».
                                      sure

                                                                            es
                                                                                              ca

                                                                                   ris q u e s de                                                      Tous ses programmes et projets intègrent de manière systématique la RRC en tenant compte
                                                                   ti o
                                    Me

                                                                                                                                                       des conséquences du changement climatique. La CRS exploite le potentiel de synergies entre
                                                                                                     ne
                                                                                                     l

                                                                           n in
                                                                                     s tit u ti o                                                      les projets relevant de la santé et ceux relevant de la RRC afin d’en accroître l’efficacité et
                                                                       Rec                on                                                           l’efficience.
                                                                       o n s t r u c ti
                                                                 Réh
                                                                     a b i li t a t i o n                                                              La complexité croissante des situations d’urgence nécessite l’examen et le développement
                                                                  Redre                                                                                d’approches et d’instruments. La CRS met ici l’accent sur les domaines suivants: cash (alloca-
                                                                          sse m e nt
                                                                                                                                                       tion d’espèces), moyens de subsistance et gestion de projets sensible aux conflits.
                                                                                                                                                       En matière de gestion de catastrophes, la CRS dispose d’un pool national et international de
4 Pour une description détaillée de la gestion de catastrophes à l’étranger, cf. Concept on Disaster Management of the                                 spécialistes en santé, en WASH (eau, assainissement et hygiène), en hébergement, en aide
  SRC International Cooperation (2012)                                                                                                                 d’urgence, en cash et en logistique.

20 | Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques                                                                                                                                                   Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques | 21
Champ d’action Santé

Dans le champ d’action Catastrophes, la CRS travaille selon les priorités thématiques et                        S’appuyant sur la définition de l’OMS, la CRS entend par «santé» un «état de complet
opérationnelles suivantes:                                                                                      bien-être physique, mental et social». La promotion de la santé ainsi que la prévention
                                                                                                                et le traitement de maladies nécessitent des efforts conjoints de la part de l’Etat, de la
                                                                                                                société civile et du secteur privé, à l’échelle des ménages, des communautés locales, de
 Priorités thématiques                    Priorités opérationnelles
                                                                                                                l’ensemble de la population et, de plus en plus, à l’échelle mondiale.
 Soins de santé dans les situations       Prise en charge médicale de base
 d’urgence                                Lutte contre les épidémies                                            La santé est non seulement une ressource nécessaire au développement social et
                                                                                                                économique, mais un droit de l’homme. Se fondant sur ce principe, la CRS se concentre
 Garantie des moyens de                   Eau et assainissement, logement, ustensiles ménagers,
                                                                                                                sur l’accès aux soins de santé des personnes vulnérables et défavorisées.5
 subsistance                              sécurité alimentaire dans les situations d’urgence

 Réduction des risques de                 Réduction des risques de catastrophe
 catastrophe                              Intégration systématique de la RRC
                                          Renforcement des capacités de partenaires dans la préparation
                                          aux catastrophes                                                                                                                    Gouvernement national

                                                                                                                 Niveau politique
 Reconstruction et réhabilitation         Reconstruction de maisons, d’infrastructures sanitaires et sociales
                                          Prise en charge médicale de base
                                                                                                                                                                      Système de santé

                                                                                                                                                                                                                                      ONG, réseaux et alliances

                                                                                                                                                                                                                                                                  Secteur privé
                                          Eau et hygiène communautaire                                                                                                         National

                                                                                                                                    Gouvernement                                            Fournisseurs
                                                                                                                                      régional                                     Régional privés
2. En Suisse, la CRS développe la gestion de catastrophes et la coordination avec les                                                                                                       (but lucratif)

acteurs concernés.
                                                                                                                                    Gouvernement
En Suisse, la CRS intervient dans la prévention des catastrophes, l’aide d’urgence en aval                                                                    Système de santé niveau

                                                                                                                 Offre
                                                                                                                                        local
et la réhabilitation dans les zones sinistrées. Elle assume à cette fin le rôle de partenaire                                                               Fournisseurs publics              Fournisseurs privés
                                                                                                                                                                                               (but non lucratif)
des instances étatiques au niveau fédéral et cantonal.

                                                                                                                                       Groupe d’entraide / organisations communautaires (formelles et informelles)
                                                                                                                                                            Communautés / familles / citoyens
                                                                                                                                                              Système de santé traditionnel

                                                                                                                 Demande

                                                                                                                                       Domaine d’intervention privilégié des programmes de santé de la CRS

                                                                                                                5 Cf. Swiss Red Cross Health Policy for the International Cooperation (2012)

22 | Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques                                                                                                                                   Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques | 23
Dans l’optique de consolider durablement les systèmes de santé locaux, la CRS, dans
l’encouragement de l’offre et de la demande, axe son activité sur les interfaces entre les
services de santé et la population et cherche à combler les fossés. Elle met l’accent sur
la promotion de la santé et l’égalité dans l’accès aux prestations au titre de la prise en
charge de la santé primaire. La promotion de la santé va de pair avec l’accès à l’eau
potable, à des installations sanitaires et à une alimentation équilibrée.

Dans l’aide en cas de catastrophes aussi, la CRS accorde une grande importance à la
garantie de la prise en charge médicale de base. Il s’agit toutefois ici de combler le plus
rapidement possible les lacunes de systèmes de soins qui se sont effondrés.

Outre la desserte en soins de santé primaires, la CRS est au bénéfice d’une longue
expérience et de compétences avérées en ophtalmologie et en médecine transfusion-
nelle. Dans ces deux domaines de spécialisation médicale, elle aide des organisations
partenaires – le plus souvent des ministères de la santé – au niveau local et national à
améliorer la gestion de la qualité; elle les conseille également dans des questions d’ordre
politique.
L’amélioration efficace et durable de la santé nécessite des approches se concentrant sur
les différents groupes d’acteurs et systèmes concernés. Aussi la CRS s’appuie-t-elle sur les
approches prioritaires suivantes:

• Consolidation des compétences en matière de santé des communautés locales et
  des individus
• Renforcement des systèmes de santé en vue d’un accès aux soins pour tous
• Promotion de conditions de vie saines (déterminants de la santé)
• Plaidoyer pour la santé

Ces quatre approches doivent en principe être intégrées dans chaque projet; elles
peuvent toutefois être pondérées différemment selon les circonstances.

 Déterminants de la santé                                                                                   Equateur: desserte en soins dans des villages difficiles d’accès en Amazonie
 Des facteurs sociaux, économiques et écologiques ont une influence majeure sur la possibilité d’un
 individu de façonner son style de vie et de préserver sa santé. En plus d’encourager les compéten-
 ces en matière de santé (c.-à-d. connaissances, compréhension, attitude et comportement) des
 individus et des communautés, il est donc primordial de favoriser l’accès à des ressources importan-
 tes pour la santé. La CRS donne la priorité à l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires,
 à l’assainissement communautaire et à une alimentation équilibrée.

24 | Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques                                                                                                         Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques | 25
Sensibilisation et plaidoyer
Objectif stratégique
La santé est au cœur des programmes à moyen et à long terme. Elle représente un                         Ces derniers temps, outre l’activité d’information bien établie, la CRS s’est de plus en plus
élément essentiel du cycle de gestion des catastrophes.                                                 investie en Suisse dans le travail de sensibilisation et le dialogue relatif à la politique de
Les approches, priorités thématiques et priorités opérationnelles définies dans la poli-                développement. La participation à des réseaux thématiques tels que Medicus Mundi
tique de santé fixent le cadre des projets de santé dans les programmes menés sur le long               Suisse ou la Swiss NGO DRR Platform ainsi que le dialogue avec des organisations actives
terme, dans la reconstruction et la réhabilitation ainsi que des composantes sanitaires de              dans la politique de développement telles qu’Alliance Sud lui apportent à cet égard une
l’aide d’urgence.                                                                                       plus-value et permettent d’étendre la portée des actions.

Afin de mener à bien ses programmes de santé dans les régions fragiles et exposées                      Ces prochaines années, le travail de sensibilisation doit être structuré de manière
aux catastrophes ainsi que dans les espaces urbains, la CRS renforce ses compétences                    plus systématique et développé en conformité avec les Principes fondamentaux de la
techniques et développe des approches et instruments novateurs.                                         Croix-Rouge. Sur le plan thématique, l’accent est mis sur des sujets liés aux deux champs
                                                                                                        d’action. Il s’agit à cet effet de montrer comment les catastrophes/crises, les conflits, l’in-
Dans le champ d’action Santé, la CRS travaille selon les priorités thématiques et                       suffisance des services de santé et la pauvreté s’influencent réciproquement et entravent
opérationnelles suivantes:                                                                              le développement. Le grand public et les jeunes en particulier sont ici des groupes cibles.

                                                                                                        La CRS est convaincue que ces thèmes sont d’actualité et revêtent une pertinence dans la
 Priorités thématiques                    Priorités opérationnelles
                                                                                                        politique de développement. Sa compétence professionnelle se fonde aussi bien sur son
 Soins de santé primaires                 Prévention/traitement des maladies et promotion de la santé   expérience concrète que sur sa réflexion conceptuelle.
                                          Santé sexuelle et reproductive / santé mère-enfant
                                          Soins à domicile et vieillissement actif                      Objectif stratégique
                                                                                                        Dans les deux champs d’action Santé et Catastrophes, la CRS accomplit en Suisse un
 Déterminants de la santé                 Eau et assainissement
                                                                                                        travail de sensibilisation et se fait l’avocate des plus démunis.
                                          Alimentation équilibrée                                       A travers cette tâche de sensibilisation, la CRS intervient régulièrement auprès du grand
 Domaines de spécialisation               Prise en charge médicale d’urgence (personnel spécialisé,     public et dans des écoles pour montrer les liens et interactions entre pauvreté, santé,
 médicale                                 médicaments, lutte contre les épidémies, WASH)                catastrophes, conflits/crises et développement. La CI exploite à cette fin des synergies
                                          Ophtalmologie                                                 avec la Croix-Rouge Jeunesse.
                                          Médecine transfusionnelle
                                                                                                        La CRS mène un dialogue actif avec les autorités (fédérales) et prend position sur des
                                                                                                        thèmes relevant de l’humanitaire ainsi que des politiques de santé et de développement.
                                                                                                        Pour renforcer l’efficacité de son action, elle s’allie à d’autres acteurs suisses.

26 | Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques                                                                                                 Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques | 27
Orientation géographique des programmes à moyen et à long terme                                             L’examen de tous les programmes d’ici la fin 2016 jette les fondements de la planification
                                                                                                            des stratégies continentales pour les années 2017 à 2020.
La CRS mène des programmes à moyen et à long terme en Afrique, en Amérique latine
et dans les Caraïbes, en Asie ainsi qu’en Europe et au sein de la Communauté des Etats
indépendants (CEI). Elle concentre son engagement sur un nombre limité de pays situés
dans des régions prioritaires et sélectionnés après une analyse minutieuse des besoins,
du contexte et des partenaires. La CRS réagit de manière flexible et adéquate aux défis
posés par un contexte de plus en plus fragile dans diverses régions.
Les objectifs spécifiques et les priorités thématiques qu’elle se fixe dans ces régions sont
définis dans les stratégies de continent 2013-2016.

Objectif stratégique
La CRS vise un renforcement modéré du programme global, notamment en Afrique.
L’engagement de la CRS englobe des programmes à moyen et à long terme dans les
régions et pays prioritaires suivants:

 Afrique et Proche-Orient             Région prioritaire Afrique de l’Ouest: Ghana, Togo et Mali

                                      Région prioritaire Corne de l’Afrique: Soudan, Soudan du Sud et
                                      Ethiopie; achèvement du programme en Erythrée

                                      Région prioritaire Afrique australe: Swaziland
                                      Extension à un ou deux nouveaux programmes de pays

                                      Instauration d’une nouvelle région prioritaire Afrique du Nord et
                                      Proche-Orient: Egypte et Liban

 Amérique latine et Caraïbes          Région prioritaire Amérique du Sud: Paraguay, Bolivie, Equateur

                                      Région prioritaire Amérique centrale / Caraïbes: Honduras, Salvador
                                      et Haïti

 Asie                                 Région prioritaire Asie du Sud-Est: Cambodge, Laos
                                      Décision relative à un engagement au Vietnam et en Birmanie

                                      Région prioritaire Asie du Sud: Bangladesh et Népal                   Mali: banque de céréales au Sahel, région menacée par la sécheresse
                                      Décision relative à un engagement en Chine / au Tibet, au Pakistan
                                      et au Bhoutan

 Europe de l’Est et CEI               Biélorussie, Moldavie, Bulgarie, Bosnie-Herzégovine et Kirghizistan
                                      Instauration d’une région prioritaire dans le Caucase du Sud

28 | Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques                                                                                                       Nos objec tifs stratégiques et priorités thématiques | 29
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler