CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais

 
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
CALAS de l’Outaouais
Rapport d’activités
2017-2018
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

                                                                                1

… Des moteurs de changement.
« C’est une famille, des amies, des collègues, des consoeurs et surtout des moteurs de changement. »

                                                             … Un groupe de féministes et de militantes authentiques.
                                                             « Elles nous donnent le goût de faire changer les choses.»

… L’espoir.
« Une porte ouverte sur l’avenir. Merci infiniment! »

                                                                                                … Un espace inclusif.
                                                                  « Un espace qui rassemble des femmes magnifiques.»

… Un lieu d’affirmation de soi.
« Où l’on retrouve notre pouvoir et on apprend à s’affirmer. »

                                                                                                      … Nécessaire.
                                                                    « C’est un agent de changement social nécessaire.»
… Une voix.
« C’est une voix pour les femmes et pour les victimes. »

                                                                                             … Un lieu d’acceptation.
     « C’est un endroit où je me sens acceptée, un endroit où les femmes croient dans le potentiel de chacune qui fait
                                                                                      partie de cette grande famille.»

… Apprendre à se connaître.
« C’est aussi un endroit où j’ai pu apprendre sur moi, mes limites et développer plusieurs connaissances. Un gros
merci. »

                                                                                               … Des femmes libres.
        « Personnellement, grâce au CALAS, je suis devenue une meilleure citoyenne, une meilleure mère, une meilleure
                                                                                                            femme.»

… L’indignation en action.
« C’est le lieu où ma rage et mon indignation ont pu rayonner. Tellement de belles, fortes, grandes femmes j’ai
rencontrées. Merci CALAS! »

                                                                                             … S’approprier son vécu.
       « C’est un lieu de développement personnel, c’est un espace où l’on peut s’approprier son vécu et ses espoirs. »

1 Ces témoignages de militantes du CALAS de l’Outaouais ont été recueillis lors de la soirée de
reconnaissance organisée pour souligner le 40 ième anniversaire du CALAS de l’Outaouais.

                                                                                    CALAS DE L’OUTAOUAIS            1
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

                                                       Dans ce rapport…
Témoignages de militantes ................................................................................................................ 1
Dans ce rapport… .............................................................................................................................. 2
Liste d’acronymes ............................................................................................................................. 3
Mot d’introduction au rapport d’activités .......................................................................................... 4
Le CALAS : un aperçu ......................................................................................................................... 5
Quelques faits saillants ..................................................................................................................... 6
Aide directe ...................................................................................................................................... 7
Prévention et sensibilisation ............................................................................................................12
   Programme Empreinte............................................................................................................................ 14
   Projet de prévention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle ......................... 15
   #GardeÇaPourToi (#GCPT) ...................................................................................................................... 16
   Kiosques .................................................................................................................................................. 16
   Autres ateliers variés pour répondre à des besoins variés ..................................................................... 17
   Rencontres avec étudiant-e-s ................................................................................................................. 17
   Semaine des victimes et des survivants d’actes criminels ...................................................................... 18
Lutte................................................................................................................................................19
   Formation militante ................................................................................................................................ 19
   Bulletin des militantes ............................................................................................................................ 19
   Manifestation pro-choix ......................................................................................................................... 19
   La rue, la nuit, femmes sans peur ........................................................................................................... 20
   Journée de commémoration en mémoire des femmes autochtones disparues ou assassinées ........... 20
   Campagne des trombones ...................................................................................................................... 21
   12 jours d’action contre la violence faite aux femmes ........................................................................... 21
   Campagne Engagez-vous pour le communautaire et lutte à l’austérité ................................................ 22
   Journée internationale des femmes ....................................................................................................... 22
   Vidéo promotionne de la campagne Centraide ...................................................................................... 23
   Formation en exploitation sexuelle ........................................................................................................ 23
   Action éclair devant l’Assemblée Nationale à Québec ........................................................................... 23
Concertation ....................................................................................................................................24
   Concertations provinciales - canadiennes .............................................................................................. 24
   Collaborations régionales ....................................................................................................................... 25
Visibilité ..........................................................................................................................................26
   Médias sociaux et site web ..................................................................................................................... 26
   Médias..................................................................................................................................................... 26
Organisation interne ........................................................................................................................27
   Collective ................................................................................................................................................. 27
   Ressources humaines.............................................................................................................................. 27
   Stagiaires ................................................................................................................................................. 28
   Sources de financement ......................................................................................................................... 28
   Auto-financement ................................................................................................................................... 29
   Formations + conférences ...................................................................................................................... 30
   Militantes ................................................................................................................................................ 31

                                                                                                             CALAS DE L’OUTAOUAIS                            2
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

                             Liste d’acronymes
ACCCACS : Association canadienne des centres contre les agressions à caractère sexuel
ADOO : Association pour la défense de l’ouïe de l’Outaouais
AFIO : Association des femmes immigrantes de l’Outaouais
AFMRO : Association des familles monoparentales et recomposées de l’Outaouais
AGE-UQO : Association générale des étudiant-e-s de l’UQO
AGIR : Assemblée des groupes de femmes d’intervention régionale
BRAS : Bureau régional action-Sida
CALACS : Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel
CALAS : Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles
CAF : Centre d’animation familiale
CATHII : Comité d'action contre la traite humaine interne et internationale
CAVAC : Centre d’aide aux victimes d’acte criminel
CIASF : Centre d’intervention en abus sexuel pour la famille
CISSSO : Centre intégré de santé et services sociaux de l’Outaouais
CLES : Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle
CNCPS : Coalition nationale contre les publicités sexistes
COCES : Collectif de l’Outaouais contre l’exploitation sexuelle
CRDO : Centre de réadaptation en dépendance de l’Outaouais
CRÉO : Conférence régionale des élus de l’Outaouais
CRMMFO : Comité régional de la marche mondiale des femmes en Outaouais
CSQ : Centrale des syndicats du Québec
CSST : Commission de santé et sécurité au travail
CVQ : Comité Vie de Quartier
DPCP : Directeur des poursuites pénales et criminelles
FEMANVI : Groupe de recherche Féministe anti-violence
FFQ : Fédération des femmes du Québec
JACVSFF : Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes
JQSI : Journées québécoises de la solidarité internationales
MMF : Marche mondiale des femmes
PSOC : Programme de soutien aux organismes communautaires
RQCALACS : Regroupement québécois des Centre d’aide et de lutte contre les agressions à
caractère sexuel
SVSAC : Semaine des victimes et survivants d’actes criminels
SPUQO : Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Outaouais
SPVG : Service de police de la ville de Gatineau
SSSO-CSQ: Syndicat du soutien scolaire de l’Outaouais- Centrale des syndicats du Québec
TROCAO : Table régionale des organismes communautaires autonomes de l’Outaouais
UQAM : Université du Québec à Montréal
UQO : Université du Québec en Outaouais
                                                             CALAS DE L’OUTAOUAIS   3
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

                     Mot d’introduction au rapport d’activités
Encore cette année, notre travail s’est accompli dans un       Comme vous le verrez dans ce rapport d’activités, nous
contexte social et économique préoccupant qui n’est pas        sommes de plus en plus sollicitées de toutes parts. On
sans amener son lot d’inquiétudes pour l’organisme et la       constate de plus en plus que le désengagement de l’État
population en général, les femmes en particulier.              dans les services sociaux et de santé occasionne un
Combiné aux politiques d’austérité qui menacent la santé       transfert de la charge vers les organismes
des organismes communautaires, du système public et de         communautaires comme le CALAS. Par ailleurs, les
la population en général (les femmes plus                      activités de prévention et de sensibilisation ont augmenté
particulièrement), l’année 2017-2018 a été marquée par         cette année et on peut croire qu’il en sera ainsi dans la
une conjoncture qui met en lumière l’urgence d’agir face       prochaine année avec la consolidation des projets
à la problématique sociale des agressions sexuelles. La        novateurs tels #Gardeçapourtoi et Empreinte. Enfin, la
violence sexuelle a été dénoncée publiquement. Après           lutte aux agressions sexuelles et pour les droits des
#Agressionnondénoncée, #Onvouscroit, c’est maintenant          femmes est plus actuelle que jamais et plusieurs actions
la vague #Moiaussi qui a pris d’assaut l’actualité. Tous les   se sont articulées pour dénoncer la culture du viol et la
impacts engendrés par l’actualité font en sorte que les        violence faites aux femmes. Comme le soulignait le thème
délais d’attente pour obtenir des services d’aide et de        du 8 mars cette année, nous serons féministes tant qu’il le
prévention ont augmenté au CALAS.                              faudra!

Devant l’ampleur de l’augmentation des demandes dans           Heureusement, le CALAS peut compter sur une équipe de
les CALACS et grâce au travail de notre Regroupement, les      travailleuses et militantes motivées et engagées pour faire
ministres David et Charlebois ont réagi favorablement en       face à ces défis. Le mouvement actuel de dénonciation et
injectant des fonds pour contrer les violences faites aux      de sensibilisation permet de réitérer l'importance d'offrir
femmes. Le CALAS a donc pu bénéficier d’une aide               du soutien aux survivantes. Le travail colossal et combien
financière qui permettra d’embaucher une intervenante          essentiel qu'accomplissent les travailleuses auprès des
qui pourra nous aider à offrir soutien aux victimes et         survivantes doit être reconnu, comme elles sont des
répondre aux nombreuses demandes de prévention des             agentes de changements, de résilience. Elles sont à la fois
milieux. Ces sommes permettront certainement au CALAS          fortes et profondément humaines, mais aussi sensibles et
de pallier, en partie, au manque de ressources auquel il       vulnérables face à l'usure de compassion. Des moyens
est confronté depuis longtemps déjà et qui a été amplifié      pour reconnaître leur engagement doivent être mis en
et mis en lumière par la vague de dénonciations                place. Cette année, nous avons voulu les célébrer par le
#MoiAussi. Toutefois, il est nécessaire de rappeler que,       biais d’une soirée de reconnaissance s’adressant aux
dans un contexte de sous-financement chronique des             militantes impliquées au CALAS.
organismes d’action communautaire autonome, le
recours à des sources de financement ponctuel maintient        C’est avec fierté que nous présentons nos
malheureusement les organismes dans la précarité et ne         accomplissements pour l’année 2017-2018. Ce rapport
permet pas de développer des partenariats et une vision        démontre le dynamisme et la passion au cœur des actions
stratégique sur le long terme. Dans trois ans, lorsque les     du CALAS et l’importance de la cohérence entre les actions
projecteurs des médias auront détourné leur regard du          de nos divers volets. Puisqu’il reste tant à faire et à
phénomène des agressions à caractère sexuel et que             transformer, soyez nombreuses à travailler avec nous
l’Assemblée nationale n’aura plus la même pression pour        pour une société plus égalitaire pour que nous puissions
mettre en place des mesures pour contrer les violences         être « Partout, toujours, libre d’être femme ! ».
sexuelles, retomberons-nous à la case départ?                  Bonne lecture !

                                                                                  CALAS DE L’OUTAOUAIS              4
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

    Le CALAS : un aperçu
    Historique et mission                                               Survol des volets
    Le CALAS de l’Outaouais est un organisme à but                      Après 40 ans d’existence, le CALAS de
    non lucratif, fondé en 1977, pour venir en aide                     l’Outaouais est connu et reconnu par sa
    aux femmes qui ont été agressées sexuellement                       communauté. Il demeure un organisme
    et pour lutter contre la violence sexuelle.                         communautaire incontournable dans le soutien
                                                                        aux femmes survivantes d’agression à caractère
                                                                        sexuel, mais aussi dans la défense des droits des
                                                                        femmes. Depuis notre fondation, nous avons
                                                                        choisi une structure organisationnelle non
                                                                        hiérarchique basée sur la gestion collective en
                                                                        utilisant des outils de communication de la
                                                                        thérapie radicale. L’organisme est composé de
                                                                        ses travailleuses et de membres militantes ayant
                                                                        suivi la formation militante.

Le CALAS intervient auprès des filles et femmes de 12 ans                            Le CALAS travaille à maintenir et améliorer la
et plus ayant vécu une agression à caractère sexuel sans                             concertation et la collaboration avec les organismes
égard à leur origine ethnique, à leur orientation sexuelle ou                        communautaires et établissements du réseau.
à leur handicap.                                                                     Objectif : pour un meilleur arrimage des services, pour
Objectif = reprendre du pouvoir sur sa vie en réduisant les                          améliorer la qualité de vie des femmes du territoire de
conséquences des agressions à caractère sexuel.                                      l’Outaouais et ailleurs et pour défendre l’action
Différentes formes : suivi individuel, de groupe ou                                  communautaire et les droits des femmes.
accompagnements.                                                                               Différentes formes: concertations régionales et
Accompagnement d’urgence lorsque l’agression                                                   provinciales associées, ainsi que dans des
sexuelle remonte à 5 jours ou moins.                                                           comités et partenariats ponctuels.

                                                                 Prévention
                                                                Sensibilisation
En tant que groupe féministe, le CALAS dénonce,                                      Le CALAS souhaite prévenir les agressions sexuelles
revendique et mobilise afin d’opérer des changements                                 et sensibiliser la population à l’ampleur de la
sociaux en profondeur et encourage le militantisme.                                  problématique et aux ressources pour les victimes.
L’organisme croit beaucoup en ce moyen afin de permettre                             Des ateliers et kiosques sont offerts à différents
aux femmes de reprendre du pouvoir dans la sphère                                    milieux, tels que les milieux d’enseignement, les
publique, de se réapproprier leur parole citoyenne et de                             organismes communautaires ou les institutions.
lutter solidairement contre la violence faite aux femmes.

Ces actions contribuent à rappeler à tous et à toutes que «Le                        Objectif = Relever les préjugés les plus tenaces et
personnel est politique ».                                                           démystifier l’agression à caractère sexuel.

                                                                                      CALAS DE L’OUTAOUAIS                   5
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

                               Quelques faits saillants
Les survivantes…                                     Les interventions…
•   Près du tiers (29%) des survivantes faisant      •      258 femmes rencontrées lors de premiers
    appel au CALAS étaient des adolescentes                 contacts, soit une augmentation de 36% par
    (moins de 18 ans).                                      rapport à l’année précédente.
•   Plus de la moitié (57%) des                                   •     34 interventions    auprès    des
    femmes demandant de                                               proches
    l’aide ont été agressées
                                                                       •
                                       36%
                                                                              84 interventions dans le
    sexuellement       avant
                                                                       cadre       du         protocole
    l’âge de 18 ans.
                                                                       d’accompagnement d’urgence, soit
                                       d’augmentation des
•   Près du tiers (32%) des             demandes d’aide
                                                                       une augmentation de 35%.
    femmes rencontrées ont
                                                                    • 19 accompagnements judiciaires
    vécu       de     l’inceste
                                                                  ou policiers.
    (agression par un membre de
    la famille).                                            • 79 rencontres de groupe de soutien.
•   Une grande majorité (82%) des femmes ont         •      727 rencontres individuelles
    été agressées par une personne connue.           •      327 interventions téléphoniques,          une
•   Près du quart (24%) des femmes ont vécu                 augmentation de 38%.
    plus d’une agression sexuelle.                   •      181 interventions avec des intervenant-e-s ou
                                                            membres de l’entourage, une augmentation
                                                            de 79%.

    La sensibilisation et la prévention…
                 •     Nos activités de sensibilisation et de prévention ont rejoint 5490
                       personnes, soit une augmentation de 426% depuis l’an dernier.
                          •     4879 adolescent-e-s ont été rencontré-e-s lors d’ateliers de
426%                         prévention dans 14 établissements d’enseignement secondaire.

 d’augmentation du            • Au niveau post-secondaire, 222 étudiant-e-s ont été rencontré-e-s
nombre de personnes           lors d’ateliers sur la problématique et l’intervention
   rencontrées en
     prévention             • Des ateliers de sensibilisation ont également été offerts auprès de
                           groupes spécifiques : 36 femmes dans des organismes communautaires, 15
                         jeunes issus de la diversité sexuelle, 12 jeunes aux prises avec une
                      problématique de dépendance et 2 intervenant-e-s d’une École secondaire.

                                                                        CALAS DE L’OUTAOUAIS      6
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

                                          Aide directe

 L’aide directe comprend toutes les activités liées au soutien, à l’aide et à l’écoute des femmes agressées
   sexuellement, âgées de 12 ans et plus. Que ce soit pour les accompagnements (d’urgence, judiciaire,
  policier ou médical) ou les suivis, (individuel ou de groupe), les interventions sont basées sur l’approche
     féministe et la thérapie radicale, soutenues par une analyse intersectionnelle et bonifiées par des
approches psychosociales variées. Nous avons poursuivi cette année notre entente avec l’AGE-UQO pour
 offrir les services d’une intervenante dédiée pour les étudiantes de l’UQO. Notre intervention repose sur
  une lecture sociopolitique qui soutient que la source des difficultés éprouvées par les femmes n’est pas
 d’ordre exclusivement psychique, mais résulte également d’une oppression spécifique à leur endroit. Les
interventions visent la reprise de pouvoir des femmes sur leur vie, leur corps et leur capacité d’agir sur leur
     environnement. Nous travaillons à partir des objectifs identifiés par les femmes afin de réduire les
    conséquences des agressions dans leur vie. Nous présentons ici les statistiques qui se basent sur les
      informations divulguées par les femmes lors des premières rencontres. De façon générale, il est
 intéressant de noter que notre portrait des agressions sexuelles rejoint plusieurs données recueillies par
                                   les enquêtes populationnelles nationales.

Différents types d’aide pour différents besoins

                                                                                           34
       727                                             76                                Interventions
                                                                                        avec les proches
         Rencontres
        individuelles                               Rencontres de
                                                  groupe de soutien

                                 327                                                 147
                                                                                   Interventions avec
                                                                                   les intervenant-e-s

      84
                                   Interventions

                                                               19
                                                                                         du milieu
                                  téléphoniques

Accompagnements
                                                           Accompagnement
    d’urgence
                                                              policier ou
                                                               judicaireCALAS DE L’OUTAOUAIS             7
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018

Comparaisons annuelles
Sans aucun doute, l’actualité influence l’activité du CALAS de l’Outaouais et des autres Centres
membres du Regroupement québécois des CALACS. Nous assistons, depuis 2014, à une réelle
prise de conscience collective. Le CALAS s’en réjouit. Les mouvements #AgressionNonDénoncé
(novembre 2014) suivi de #OnVousCroit (octobre 2015) ont pris d’assaut non seulement les
réseaux sociaux, mais également l’actualité médiatique plus traditionnelle et ont imposé une
réflexion collective sur la violence sexuelle et la culture du viol. Cette année a été marquée par
le mouvement social #MoiAussi (#MeeToo, octobre 2017) grâce auquel plusieurs femmes ont
pris la parole pour dénoncer la violence sexuelle dont elles ont été victimes. Uniquement dans la
période du 16 au 26 octobre (début de la vague #MoiAussi au Québec), les CALACS du Québec
ont noté une hausse des nouvelles demandes d’aide variant entre 100% et 533%; en moyenne,
les demandes ont plus que triplé. Au CALAS, les demandes d’aide ont augmenté de 200% durant
cette période. Également, plusieurs survivantes ayant déjà eu recours aux services des CALAS ont
rappelé leur intervenante pour un soutien immédiat ou pour obtenir des rencontres
supplémentaires parce qu’elles revivaient des conséquences des agressions suite à la
médiatisation des agressions sexuelles. Tous les impacts engendrés par l’actualité font en sorte
que les délais d’attente pour obtenir des services ont augmenté dans la plupart des centres. Au
CALAS, ces délais ont malheureusement été de plus de 6 mois pendant une grande partie de
l’année.

Voici un graphique présentant les variations annuelles des interventions au CALAS depuis 2013-
2014 jusqu’à la présente année.

                        Types d'intervention par années
                                  745
                                 727
                                697
                              651
                             619

                                                             327
                       258

                                                          237
                     216
                    190

                                                                               181
                   174

                                                       152
                                                      148

                                                                                     2013-2014
                  146

                                                      137

                                                                            101
                                                 84
                                         80
                                         76
                                         73

                                                73

                                                                                     2014-2015
                                         69

                                               62

                                                                          59
                                        54

                                                                          53
                                                                          48
                                              37

                                                                     33
                                              25

                                                                    19

                                                                                     2015-2016
                                                                                     2016-2017
                                                                                     2017-2018

                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS          8
CALAS de l'Outaouais Rapport d'activités 2017-2018 - CALAS de l'Outaouais
Rapport d’activités 2017-2018
     Caractéristiques des femmes agressées

     Quelles sont les identifications des femmes et leur lieu d’habitation?
     La majorité des femmes ayant sollicité l’aide du CALAS cette année habitent la Ville de Gatineau.
     Des femmes de tous les territoires de l’Outaouais sont également représentées parmi les
     demandes d’aide au CALAS.

     Représentatives de la diversité des femmes québécoises, les survivantes ayant eu recours aux
     services du CALAS ont des identités variées. Nous identifions comme femmes racisées celles qui
     sont susceptibles de subir du racisme au Québec. Les principes et stratégies de l’intervention
     féministe intersectionnelle ainsi que la démarche culturellement sensible nous permettent de
     bâtir une relation la plus égalitaire possible et de valoriser la diversité des femmes rencontrées.

                     Identification                                            Lieu d'habitation

         Inuit, Métisse ou                                              Papineau
                                1,60%
           Autochtone                                                      4%
                                                                                   Pontiac
                                                                Collines-de-         3%
 Immigrante ou réfugiée                            8,50%
                                                                l'Outaouais                  Autre
                                                                     3%                       2%
                 Racisée                             9,70%

                                                                 Vallée-de-                              Gatineau
Vivant avec un handicap            2,70%                        la-Gatineau                                88%
                                                                     0%

  De la diversité sexuelle                 5,10%

                         0,00%2,00%4,00%6,00%8,00%
                                                 10,00%
                                                      12,00%

                                                                            CALAS DE L’OUTAOUAIS     9
Rapport d’activités 2017-2018
Quel âge ont les femmes et quel âge avaient-elles au moment de l’agression?
Comme depuis quelques années, les adolescentes de 12 à 17 ans forment une grande partie
(29%) des survivantes rencontrées par les intervenantes du CALAS. Les survivantes âgées entre
18 et 23 ans représentent 21% des femmes ayant sollicité les services du CALAS, tandis que les
24 à 29 ans représentent 12%.

En ce qui a trait à l’âge au moment de l’agression, plus de la moitié (57%) étaient âgées de moins
de 18 ans au début de l’agression.

                       Âge de la personne aujourd'hui et au début de
                                      l'agression (%)
                                    Âge aujourd'hui                  Âge au début de l'agression
                         30,2
                        28,9

                                    21,5
                17,3

                                  18

                                                12,1

                                                             10,5
                                             8,2

                                                          6,3
     9

                                                                       5,9

                                                                               5,9

                                                                                              5,9
                                                                                       4,3
                                                                             3,1
                                                                     2,4

                                                                                                       2,3
                                                                                     1,6

                                                                                                                1,6

                                                                                                                        1,2
                                                                                                      0,8

                                                                                                               0,4

                                                                                                                        0,4
                                                                                                2
   0

             0

  5 AN S    6-11        12-17    18-23     24-29         30-34      35-39    40-44   45-49    50-54   55-59   6 0 - 6 5 6 6 AN S
   ET -     AN S         AN S     AN S      AN S          AN S       AN S     AN S    AN S     AN S    AN S    AN S       ET +

Comment les femmes ont connu le centre?
                                                                                Les femmes ont connu le CALAS par des
         Comment a-t-elle connu le centre?                                      sources variées, dont les principales
                                                                                sont les milieux hospitalier (25%) et
          Ami, famille, Autre
         connaissance
                                                                                scolaire (21%), les CLSC (7%), le milieu
                         4%           CAVAC
              6%
                                        3%               Milieu                 communautaire (8%) et judiciaire-
                                                       hospitalier              policier (6%). 17% connaissaient déjà le
     Prof. Pratique
                                                          25%
        privée                                                                  centre alors que 6% l’ont connu par unE
           4%                                                                   amiE, la famille ou une connaissance.
                                                                                Le fait d’avoir confiance dans
  Connaissait                                                                   l’organisme et d’y avoir eu une bonne
    déjà                                                    Milieu
                                                           scolaire
                                                                                expérience passée peut expliquer ces
     17%
        CLSC                                                 21%                proportions.
         7%
       Milieu judiciaire-                 Milieu
            policier                   communautaire
               6%                             7%

    Autre : Site internet .8%; CJO 1.2%; Ligne d’écoute .4%, Autre .4%

                                                                                             CALAS DE L’OUTAOUAIS             10
Rapport d’activités 2017-2018
Délai entre l’agression et la demande d’aide
                                                        Pour différentes raisons, les femmes
        Délai entre la demande d'aide et le             attendent souvent longtemps avant de
         dernier épisode d'AS motivant la               faire un processus de relation d’aide au
                      demande                           CALAS de l’Outaouais en lien avec une
                                                        agression sexuelle vécue. La peur de ne
           21 ans et plus     Situation se poursuit     pas être cru, la honte, le sentiment de
               12%                     2%
   Entre 11 et                                          culpabilité, les mauvaises expériences
     20 ans                                             lors de premiers dévoilements, sont
       8%                                               autant de raisons qui expliquent ces
                                          Moins
                                        d'un mois       délais.
    Entre 6 et
     10 ans                                38%
      12%                                               En ce qui concerne le délai entre le
                                                        dernier épisode d’AS et la demande
             Entre 1 et                                 d’aide au CALAS, on remarque que pour
               5 ans               Entre 1 et 11 mois   près d’un quart des femmes (21%), le
                15%                       13%           délai est supérieur à 5 ans.

La forte proportion de femmes ayant fait appel au CALAS dans un délai d’un mois s’explique par
notre aide offerte dans le cadre du protocole régional d’accompagnement d’urgence qui s’offrent
dans les 5 jours suivant une agression sexuelle, lequel est en hausse d’utilisation dans les
dernières années.

Données sur les agressions
Les données recueillies sur les agressions subies par les femmes nous confirment ce que nous
savions déjà et que d’autres sources révèlent : les agresseurs, en majorité des hommes, sont le
plus souvent des personnes connues des victimes, ils agressent dans des domiciles connus et les
filles et jeunes femmes se retrouvent plus souvent parmi les victimes.

Le quart des femmes rencontrées ont dévoilé plus d’une agression. Les données présentées à la
page suivante cumulent les caractéristiques de toutes les agressions dévoilées par les femmes
rencontrées.

                                                                CALAS DE L’OUTAOUAIS        11
Rapport d’activités 2017-2018
                   40%                                                                  2%

                                                                  Les agresseurs
Les victimes

                                 60%                                                          98%                     8%
                                                                                                                    + d’un
                                                                                                                   agresseur

                                                                                       69%
                                                                                                           31%

                  Agressée à      Agressée                                            Majeur Mineur
                 l’âge adulte   avant 18 ans

               Victime de plus d’une agression               Partenaire amoureux
                                                             ou intime

                                                                                         personne connue
                                                             Membre de la famille
                                                             immédiate

                                                                                               85%
                                                             Membre de la famille
                                                             élargie
                                                             Membre de
                                                             l’entourage
                                20%
                                                                                                                          10%
                                                                                                                       Volontaire

                                                                                                                   9%
                                                                                                                   Involontaire
                                18%
                                %
                                                       15%    inconnu                                      19%
                                13%                                                                                 Contexte
                                %                                                                                d’intoxication?
                                31%
                                %

                          1 épisode 58%
                                                                                                                 7%
                          Plusieurs épisodes 16%                               87%                               Lieu public
                                                                           Dans un                               2%
                          De façon chronique 26%                           domicile                              Véhicule
                                                                                                                  2%
                                                                                                                  École
                                                                                                                  2%
                                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS Travail
                                                                                                          12
Rapport d’activités 2017-2018

                                                                Prévention et sensibilisation

                     Puisque nous visons un changement social, nous considérons qu’il est incontournable de faire
                     de la prévention comme stratégie de lutte aux agressions sexuelles. Considérant que plus de
                       la moitié des femmes rencontrées (60%) ont été agressées avant l’âge de 18 ans et que le
                      quart (24%) des agresseurs sont des adolescents, la prévention doit commencer tôt. Par nos
                        ateliers et nos kiosques interactifs, notre message vise à définir l’agression sexuelle et à la
                       replacer dans son contexte social, à démystifier la notion de consentement. Nous voulons
                                aussi déconstruire les mythes et préjugés qui responsabilisent les victimes et
                      déresponsabilisent les agresseurs. De plus, 59% des femmes rencontrées ont fait leur premier
                      dévoilement à une personne de leur entourage. Nos interventions permettent de sensibiliser
                      la population aux attitudes aidantes et aux ressources pour les victimes. Nous travaillons en
                      collaboration avec des partenaires pour offrir des ateliers qui répondent à leurs besoins. Par
                           exemple, nous avons développé des outils pour rejoindre de façon différenciée les
                          personnes vivant avec une déficience intellectuelle (DI) et des ateliers traitant de la
                      problématique du sexting et de la pornographie juvénile avec le projet #GardeÇaPourToi.
                           Nous offrons également des formations sur la violence sexuelle dans les institutions
                          d’enseignement collégial et universitaire, ainsi d’organismes communautaires variés.

                      Au total, nos activités de sensibilisation et prévention ont rejoint 5488 personnes dans des
                      milieux très variés.

                                 4879                                                          157                                                 222                               230
                     •13 écoles                                                  •AFMRO, Vers la                                      •Cégep de                        •CALACS
Écoles secondaires

                                                                                                                                                            Kiosques
                                                                                                         Collégial et universitaire
                                           Organismes communautaires et autres

                      secondaires de la                                           réussite                                             l'Outaouais, Tech.               Francophone
                      Ville de Gatineau                                          •Brookfield                                           policière                        d'Ottawa (journée
                     •École secondaire                                           •Centraide                                           •Cégep de                         de formation)
                      des Lacs                                                   •Centre d'entraide                                    l'Outaouais, Tech.              •Comité Vie de
                     •École Nouvel                                                La Destinée                                          Éd. spécialisée                  Quartier du Vieux-
                      Horizon                                                                                                         •UQO, Associations                Gatineau
                                                                                 •CAF
                                                                                                                                       étudiantes                      •Cegep de
                                                                                 •Conférence
                                                                                                                                                                        l'Outaouais
                                                                                  publique: courage
                                                                                  et résilience face à                                                                 •Salon Accès-
                                                                                  l'inceste (CIASF)                                                                     Justice
                                                                                 •CRDO                                                                                 •UQO
                                                                                 •Maison du Citoyen                                                                    •U. d'Ottawa (fin
                                                                                  (CSQ)                                                                                 de la marche La
                                                                                                                                                                        rue, la nuit,
                                                                                 •CVQ de la Maison
                                                                                                                                                                        femmes sans
                                                                                  de quartier Notre-
                                                                                                                                                                        peurs)
                                                                                  Dame
                                                                                                                                                                       •Western Quebec
                                                                                 •La Relance
                                                                                                                                                                        Career Center

                                                                                                                                               CALAS DE L’OUTAOUAIS             13
Rapport d’activités 2017-2018
    Programme Empreinte
                                                    Cette année, nous avons offert le programme court
                                                    d’Empreinte aux élèves de secondaire 3 du Collège
                                                    Nouvelle-Frontière. Ce déploiement s’est réalisé
                                                    dans le cadre de l’évaluation du programme menée
                                                    par le RQCALACS et une équipe de chercheuses de
                                                    l’UQAM.

                                                    Empreinte est un programme national de
                                                    prévention des agressions sexuelles qui s’arrime
                                                    avec les objectifs du programme d’éducation à la
                                                    sexualité du Ministère de l’Éducation du Québec.

                                                    Ce programme comprend 6 ateliers pour les
                                                    adolescent-e-s, un atelier pour le personnel scolaire
                                                    ainsi que des capsules d’informations destinées aux
                                                    parents.

    L’accueil du programme a été très positif, tant pour l’équipe d’intervenantes mobilisées que pour
    l’équipe scolaire et les élèves. En effet, les évaluations réalisées par les élèves à la suite de chaque
    atelier ont été en grande majorité très positives. Grâce à un financement spécifique octroyé par
    le Secrétariat à la Condition Féminine, nous serons en mesure d’offrir le programme dans deux
    écoles l’année prochaine. Le Collège Nouvelle-Frontière, satisfait, a accepté de poursuivre la
    collaboration.

Selon les élèves, le message le plus important à
                  retenir c’est…
« Il n’y a pas de honte à être victime d’ACS et il
faut en parler. »
« Que c’est toujours la faute de l’agresseur. »
« Qu’il faut intervenir en tant que témoin
lorsqu’on sent qu’il y a un malaise ou une,
peut-être, agression. »
« De demander le consentement de ta
partenaire. »
« Tu devrais pas questionner une victime sur le
sujet, mais tu devrais la croire et la consoler »
                                                         Les élèves de troisième secondaire du Collège Nouvelle-
          -   Extraits des réponses des élèves de        Frontière ont réalisé une murale à partir d'empreintes de leurs
                 secondaire 3 aux questionnaires         mains sur lesquelles ils et elles avaient inscrit des pistes d'action
                         d’évaluation des ateliers.      pour contrer les ACS.

                                                                             CALAS DE L’OUTAOUAIS               14
Rapport d’activités 2017-2018
Projet de prévention auprès des personnes vivant avec une déficience
intellectuelle
Soucieuses de rejoindre les femmes davantage discriminées, nous avons actualisé le projet
d’atelier de prévention-sensibilisation des agressions sexuelles s’adressant aux personnes vivant
avec une déficience intellectuelle, selon une perspective féministe intersectionnelle. Ce projet
s’est réalisé grâce à une subvention du Ministère de la Justice du Canada.

L’atelier comporte deux volets. Le premier s’adresse aux personnes (hommes et femmes) ayant
une déficience intellectuelle et aborde la définition de l’agression sexuelle, les droits d’être en
sécurité et non violenté, les moyens de protection face à la violence sexuelle, le tout sous forme
d’activités interactives. Le deuxième volet s’adresse aux intervenant-e-s œuvrant auprès de
cette clientèle. Il a pour but de présenter le CALAS et son mode de référence, ainsi que de faire
un survol de la problématique de l’agression sexuelle en lien avec la déficience intellectuelle.
Cette année, le cartable et les outils d’animation ont été remis à jour et des capsules vidéo ont
été produites pour rendre le contenu encore plus intéressant et diversifié. Ces capsules vidéo
seront intégrées à l’atelier pour sensibiliser et outiller les personnes ayant une déficience
intellectuelle à se protéger contre la violence sexuelle. Un cahier des participant-e-s a été créé
ainsi que des outils d’intervention adaptés, incluant notamment l’usage de pictogrammes. De
plus, une section sur la cyberviolence a été ajoutée dans le cartable d’animation.

                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS        15
Rapport d’activités 2017-2018
#GardeÇaPourToi (#GCPT)

Cette année, nous avons rencontré l’ensemble des classes de première secondaire des 13 écoles
desservies par la Police de Gatineau pour leur présenter le programme #GCPT. Ce programme de
prévention sur le sexting et la pornographie juvénile a été développé en partenariat avec le
Service de Police de la Ville de Gatineau et le Procureur aux poursuites criminelles et pénales du
Bureau des affaires de la jeunesse. Par notre participation à ce projet, nous souhaitons ouvrir le
dialogue avec les adolescent-e-s, leur permettre de développer leur esprit critique en les
amenant à se questionner et à comprendre leurs motivations, ce qui les influence et les enjeux
derrière l’envoi d’images intimes. Notre atelier permet également d’explorer avec elles et eux
des alternatives de séduction positive et saine et de leur faire connaître les ressources à leur
disposition lorsque les conséquences du sextage apparaissent. Ils deviendront ainsi des citoyen-
ne-s engagé-e-s et des témoins actifs pour réagir face aux violences sexuelles.

Encore cette année, cette collaboration a été fructueuse et l’accueil reçu dans les écoles a été
très positif. Afin d’assurer la pérennité du projet et devant notre difficulté à envisager de
participer à toutes les animations dans les prochaines années compte-tenu de la charge que cela
occasion à l’équipe du CALAS, nous avons obtenu pour l’année 2018-2019 une subvention du
Ministère de la Justice du Québec. Cette subvention nous permettra de créer un outil de
passation pour permettre aux intervenantes scolaires de co-animer le volet social du programme.

Kiosques
Plusieurs kiosques ont été réalisés cette année.
Les outils de prévention ont attiré l’attention et
permis des interactions positives avec les
personnes ciblées.

                                                                  CALAS DE L’OUTAOUAIS        16
Rapport d’activités 2017-2018
Autres ateliers variés pour répondre à des besoins variés
Nous offrons une vaste gamme d’ateliers pour répondre aux besoins spécifiques des personnes
rencontrées et d’aborder des thématiques en lien avec les agressions sexuelles

Atelier de base de prévention des agressions sexuelles
Notre atelier de prévention des agressions sexuelle a comme objectif de définir l’agression
sexuelle tout en stimulant la réflexion critique sur les mythes et préjugés pour susciter une
analyse critique de l’agression à caractère sexuel. Cet atelier, qui peut s’adapter à des groupes
de tous les niveaux du secondaire autant qu’à des adultes.

Ateliers aux étudiantEs collégiaux et universitaires
Nous avons offert des ateliers à des étudiantEs de programmes d’études qui sont susceptibles
d’être appelés à intervenir auprès de survivant-e-s d’agression sexuelle.

Rencontres avec étudiant-e-s
Comme chaque année, nous rencontrons des étudiant-e-s intéressé-e-s à en savoir plus sur le
CALAS et les agressions sexuelles. Que ce soit dans le cadre d’un stage, d’un projet de recherche
ou d’un projet spécial, plusieurs étudiant-e-s du Cégep, de la Cité Collégiale, de l’UQO, de
l’Université d’Ottawa ou encore des École secondaires ont été rencontrés cette année.

                                                                 CALAS DE L’OUTAOUAIS        17
Rapport d’activités 2017-2018
Semaine nationale des victimes et des survivants d’actes criminels
Pour une 6ième année, nous avons reçu une subvention du Ministère de la Justice dans le cadre
de la SNVSAC.

Cette année, les activités ont
servi à souligner le 40ième
anniversaire du CALAS, et plus
précisément, ses militantes, sans
qui le Centre ne serait pas ce qu’il
est aujourd’hui.

Les services d'aide aux survivantes ne peuvent être possibles sans le dévouement, l'engagement
et la sensibilité des membres qui permettent de favoriser la résilience des battantes qui
surmontent les conséquences des agressions sexuelles vécues. C’est pourquoi nous avons
organisé une soirée de reconnaissance pour les militantes impliquées au CALAS. Durant cette
soirée, des photos professionnelles des militantes ont été capturées pour être intégrées dans un
agenda recueillant également leurs témoignages. Cet agenda a été offert aux militantes et mis
en vente auprès de nos partenaires.

                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS     18
Rapport d’activités 2017-2018

                                               Lutte
     Nous considérons que les agressions sexuelles sont une problématique qui ne résulte
       pas seulement de comportements individuels, mais qui s’enracine plutôt dans un
   contexte social qui, de façon générale, fragilise les femmes et les rend plus vulnérables
       aux agressions. La culture du viol fait des dommages et les réponses sociales aux
    agressions sexuelles, dont le système judiciaire, sont encore imparfaites et défaillantes.
     En tant que groupe féministe, le CALAS dénonce, revendique, manifeste et mobilise
    dans la perspective d’en arriver à des changements sociaux en profondeur pour une
     plus grande justice sociale et afin qu’une véritable égalité entre femmes et hommes
   soit établie. Par nos actions de mobilisation, de conscientisation, de dénonciation, nous
     voulons rappeler que « Le personnel est politique », que l’agression sexuelle n’est pas
      une honte appartenant à la victime, mais bien qu’elle doit être l’affaire de tous et
            toutes et, que pour y mettre fin, c’est toute la société qui doit changer.

Formation militante
Une formation militante abrégée a eu lieu en février 2018 s’adressant à de nouvelles militantes.
Le contenu de la formation comprenait : l’historique et les volets du CALAS, le féminisme, nos
approches d’intervention, l’agression sexuelle, nos luttes et actualités. Au terme de cette
formation, les militantes peuvent s’impliquer plus activement au CALAS (collective,
accompagnement d’urgence, kiosques, marches et manifestations, animation de groupe, etc.).
Plusieurs des militantes formées cette année ont intégré l’équipe d’intervenantes en
accompagnement d’urgence.

Bulletin des militantes
Cette année, deux éditions du Bulletin des militantes ont été diffusées. Ce bulletin permet de
garder le contact avec les militantes, de les informer sur les activités passées et en cours au CALAS
ainsi que les enjeux et luttes féministes dans la région. Le bulletin de Février 2017 soulignait plus
spécialement le Mois de l’histoire des Noir-e-s.

Manifestation pro-choix
Le 11 mai 2017, des milliers de personnes se sont réunies
à Ottawa pour la marche annuelle anti-choix. Comme à
chaque marche depuis quelques années, nous nous
sommes rendues sur place pour manifester notre droit à
choisir pour nous même, le droit à l'avortement
accessible, libre et gratuit et notre refus de reculer sur les
acquis des luttes féministes passées. Il s’agit là d’une
présence importante pour informer les manifestants anti-
choix (dont beaucoup d’élèves d’Écoles secondaires), que
nous avons des droits au Canada et que nous ne sommes
pas prêtes de les voir bafoués.

                                                                    CALAS DE L’OUTAOUAIS         19
Rapport d’activités 2017-2018
La rue, la nuit, femmes sans peur
Le 21 septembre 2017, dans le cadre de la Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux
femmes (JACVSFF), nous avons organisé une marche afin de se réapproprier, de façon
symbolique, la rue et la nuit, souvent associées à la peur de l’agression sexuelle pour les femmes.
Plus d’une centaine de femmes, enfants et hommes alliés se sont rassemblés au Parc Jacques
Cartier pour ensuite traverser le pont et rejoindre le cortège ontarien.

                   Dans le discours d’ouverture et tout au long
                   de la marche, nous avons martelé un
                   message de solidarité envers les survivantes
                   d’agression sexuelle. Des militantes
                   représentatives de la diversité (Mélanie et
                   Morenike) ont pris la parole pour témoigner
                   des oppressions spécifiques auxquelles elles
                   étaient soumises en lien avec la violence
                   sexuelle et leur identité. La marche s’est
                   terminée par une foire de kiosque à
                   l’Université d’Ottawa.

Journée de commémoration en mémoire des femmes autochtones disparues ou
assassinées
Le 4 octobre 2017, en solidarité avec les
femmes et filles autochtones, nous avons
affiché un bandeau Facebook pour souligner
la Journée de commémoration en mémoire
des femmes autochtones disparues ou
assassinées

                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS        20
Rapport d’activités 2017-2018
Campagne des trombones
Avec la vague de dénonciations #MoiAussi, les victimes d’agressions à caractère sexuel ont brisé
et continuent de briser les chaînes du silence. À l’initiative du RQCALACS, nous avons participé à
la campagne des trombones qui a débuté en novembre 2017. Cette campagne se veut une
occasion de prendre position et d’afficher son soutien aux victimes et organismes, comme le
CALAS, qui aident les victimes et œuvrent pour mettre fin à la violence sexuelle. Nous avons donc
invité la population à créer une grande chaîne de solidarité, en accrochant une courte chaîne de
trombones à ses vêtements, comme symbole d’engagement dans la lutte aux violences sexuelles.
Une lettre présentant la campagne, ainsi qu’un kit de trombones, ont été envoyés à tous les élus
municipaux de la Ville de Gatineau au lendemain des élections municipales.

La campagne des trombones invitait la population à :
    • Croire les victimes et adopter des attitudes aidantes
      lorsqu’on reçoit un dévoilement.
    • Exprimer clairement son désaccord lorsqu’on entend des
      propos banalisant la violence sexuelle.
    • Intervenir lorsqu’on est témoin d’intimidation, de
      harcèlement ou de tout type d’agression à caractère sexuel.
    • Appuyer les luttes menées dans sa région contre la violence
      sexuelle et soutenir son CALACS.
    • Revendiquer l'éducation à la sexualité comme moyen
      essentiel pour prévenir les agressions à caractère sexuel.

12 jours d’action contre la violence faite aux femmes
                                             Nous avons fait la promotion de cette campagne de
                                             sensibilisation nationale contre la violence faite aux
                                             femmes qui a lieu du 25 novembre (Journée
                                             internationale pour l’élimination de la violence faite
                                             aux femmes) au 6
                                             décembre (Journée de
                                             commémoration de la
                                             tuerie de Polytechnique.
                                             Durant les 12 jours, les
                                             militantes de la Maison
                                             Unies-Vers-Femmes ont
organisées des captations web diffusées via Facebook (#OuvreTesYeux)
pour aborder différentes thématiques liées à la violence faite aux
femmes. Nous avons offert une entrevue pour souligner le mouvement
#MoiAussi. De plus, nous avons participé à la marche pour clore les 12
jours qui a culminé par la Vigile du 6 décembre, tenue au Parc Mémoire
d’Elle à Gatineau.

                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS        21
Rapport d’activités 2017-2018
Campagne Engagez-vous pour le communautaire et lutte à l’austérité
Comme plusieurs regroupements féministes québécois, nous partageons l’analyse selon laquelle
les politiques d'austérité amplifient la discrimination systémique à l’égard des femmes et qu'elles
doivent être analysées dans le cadre de violences systémiques faites aux femmes. L’austérité
discrimine, entre autres, parce qu’elle nuit à l’atteinte de l’égalité entre les hommes et les
femmes (coupure dans les CPE, l’éducation, aide sociale et la santé), mais aussi parce que les
femmes sont majoritaires dans les emplois des services publics, qui sont dans la mire des
politiques d’austérité. De plus, les compressions dans les services publics et les programmes
sociaux entraînent un transfert des responsabilités collectives sur les individus, particulièrement
sur les femmes. Une grande manifestation nationale contre l’austérité a eu lieu el 27 septembre
2017, que nous avons appuyée, mais à laquelle nous n’avons pas malheureusement pas pu
participer.

Le 7 février 2018, nous nous sommes jointes aux organismes communautaires de l’Outaouais
pour participer aux activités de mobilisation « Engagez-vous pour le communautaire » visant à
dénoncer les impacts des mesures d'austérité sur nos organismes et les personnes auprès
desquelles nous travaillons. Au CALAS, durant cette journée, nous n’avons répondu qu’aux
urgences et afin d’être présentes.

NOS REVENDICATIONS :
• Plus d’argent pour tous les organismes
communautaires
• Le respect de leur autonomie pour qu’ils
fassent leur travail à leur manière
• Plus d’argent dans les services publics et
les programmes sociaux

Journée internationale des femmes
                       Le 8 mars marque la Journée internationale des femmes. C’est une occasion
                       de rappeler que les luttes pour l’égalité des femmes et des hommes sont
                       encore d’actualité et nécessaires. Le thème cette année était : « Féministe
                       tant qu’il le faudra ».
                       Cette année, nous avons participé au
                       rassemblement féministe de l’Outaouais.
                       Cette soirée de discussion entre
                       féministes de toutes les générations et
pour celles qui désirent en apprendre plus a ressemblé
plusieurs dizaines de femmes de tous horizons.
Nous avons également participé à la soirée de réseautage de
l’AFIO. Il s’agit d’un grand événement de réseautage et de valorisation qui rassemble en solidarité
plus de 200 femmes au-delà de leurs différences ethniques, linguistiques et culturelles.

                                                                   CALAS DE L’OUTAOUAIS        22
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler