Résidence d'artiste du Campus d'Avignon Réd'AC : Projet infini 2017 B et C

 
DIAPOSITIVES SUIVANTES
Résidence d'artiste du Campus d'Avignon Réd'AC : Projet infini 2017 B et C
Bibliothèque des expérimentations pédagogiques

AIX-MARSEILLE                                                                                                                       19/08/2019

                                  Résidence d'artiste du Campus d'Avignon [Réd'AC
                                  : Projet infini] 2017 B et C

                                                                (Expérimentation terminée)
                                  Lycée général et technologique Philippe de Girard
                                  138 AVENUE DE TARASCON , 84082 AVIGNON CEDEX 2
                                  Site : http://www.campus-avignon.fr/
                                  Auteur : Pierre LEVEAU
                                  Mél : pierre.leveau@ac-aix-marseille.fr

    Résidence d’artiste en partenariat avec le FRAC Provence-Alpes-Côtes d’Azur et l’Association Reso-nance numérique. Son
    objectif est de faire découvrir aux élèves la culture numérique, dans une perspective interdisciplinaire, au carrefour des
    sciences, des arts et des techniques. L’action vise à rassembler autour d’un projet artistique les élèves des séries générales,
    technologiques et professionnelles des deux établissements de la cité scolaire. En encourageant les échanges, l’œuvre veut
    les faire réfléchir sur la société de l’information dans laquelle ils vivent, autant que sur ses dérives, en les invitant à faire un
    usage critique des nouvelles technologies.

    Plus-value de l'action
    Le projet artistique a permis de dépasser les frontières institutionnelles et disciplinaires qui clivent les équipes pédagogiques
    et les établissements du secondaire.

    Nombre d'élèves et niveau(x) concernés
    - Terminale Pro Systèmes Électronique Numérique Audio-Visuel (SEN-AVP) : +/-20 élèves
    - Terminale Science et Technologie de l’Industrie et du Développement Durable (STI2D) : +/-15 élèves
    - Terminale littéraire (L) : +/-25 élèves
    - BTS Système numérique, option Électronique et Communication (BTS SN) : +/-15 élèves

    A l'origine
    Les élèves des séries technologiques et professionnelles ont des compétences techniques. Mais ils ignorent souvent quel
    usage artistique ils pourraient en faire, alors que ces compétences intéressent les professionnels de la culture. De même, les
    enseignants qui travaillent avec eux sur leurs projets ont une culture scientifique et technique. Mais l’industrie reste leur
    principale source d’inspiration, alors que les artistes font des nouvelles technologies les matériaux de leurs créations
    contemporaines. À l’heure où l’innovation et la French’Tech Culture-Provence commencent à se développer, on peut se
    demander comment utiliser le numérique pour réconcilier l’art et la technique dans l’enseignement secondaire, et la culture et
    l’industrie dans la perspective de l’orientation choisie.

    Objectifs poursuivis
    Pédagogiquement, le but du projet est de montrer aux élèves des séries technologiques qu’ils peuvent faire un usage
    artistique de leurs compétences techniques. Il s’agit aussi d’amener les élèves du lycée générales (LGT) et ceux du lycée
    professionnel (LP) à travailler ensemble autour d’un même projet, interdisciplinaire et inter-établissements, emblématique pour
    le Campus. En dépassant les cloisonnements administratifs et disciplinaires, l’action veut encourager l’innovation
    pédagogique, promouvoir la culture scientifique et technique (CST), servir la création numérique et l’enseignement de
l’informatique (ISN/ICN).
Description
A – Préambule- Historique du projet
Le Campus des Sciences et Techniques d’Avignon accueille un artiste en résidence depuis la rentrée scolaire 2015/2016, en
partenariat avec le Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) Provence-Alpes-Côtes d’Azur. Le FRAC conventionne avec
les Académies de Nice et d’Aix-Marseille, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et la Direction régionale des affaires
culturelles (DRAC). Il est aujourd’hui un acteur majeur du parcours à l’éducation artistique et culturelle inscrit dans les projets
culturels des écoles, collèges, lycées et universités. L’appel à projet que le FRAC a aidé le Campus à lancer à la fin de l’année
scolaire 2014/2015 a été remporté par l’Association Reso-nance numérique, composée d'Anthony Pillette, Éric Dode et de
Jérôme Abel. Fondée en 2010 à Marseille, l'Association Reso-nance numérique est un collectif d'artistes multimédia (art
sonore, graphisme, programmation, électronique, ...), dont l’objet est de promouvoir le partage de connaissances et
l’émancipation via 4 axes : l’art, la pédagogie, la communauté et la communication.

Le projet "infini", qu’elle réalise depuis au Campus en partenariat avec le FRAC est une installation artistique qui
interroge notre monde médiatisé et hyper automatisé. Le « Big data », l'acquisition instantanée des données à la diffusion
continue de l’information crée un environnement anxiogène. Sachant que nous l’alimentons chaque jour, on peut se demander
s’il vise bien à nous informer et ce qu’il peut donner. L’Association reso-nance numérique a choisi de représenter la « société
de l’information » sous la forme artistique d'une boucle fermée auto-référente, produite par des machines et pour des
machines, justifiant un marché porteur d’enjeux politiques et financiers, finalement éloignés des sujets que font tourner ces
fascinants médias. Un rail de type « grand 8 » a été fabriqué par les professeurs de mécanique du lycée, sur le modèle des
parcs d'attractions, après que les élèves aient modélisés la structure sur un logiciel de construction 3D, de manière à ce que
sa courbe forme le symbole "infini". Mesurant 3 mètres de long sur 1,5 mètre de haut, la structure sur pieds est
démontable et transportable. Deux petits véhicules, équipés d'un dispositif d'acquisition et de diffusion vidéo, tournent sans
cesse sur cette boucle. Les images capturées sont récupérées, transformées et restituées par un ordinateur central sur deux
écrans de projection. L'affichage vidéo sera sans doute augmenté d'un travail sur le langage médiatique, par analyse
informatique des mots, expressions et construction des phrases capturées. On pourra expérimenter d'autres récits
médiatiques, comme le suivi de spectateur, l'acquisition de données provenant de site d'information continue, ou inversement
l'envoi vers ces sites « participatifs » des vidéos insignifiantes générées par l'installation, pour boucler la boucle. Si l'idée est
retenue, les chariots devront être équipés de bras motorisés capables d’orienter la caméra ou téléphone mobile sur deux axes
pour suivre des objets.
Modalité de mise en oeuvre
Dès la rentrée des congés de Toussaint 2015, les enseignants ont proposé aux élèves de s’inscrire par groupe de projet dans
ce processus en fonction de leurs motivations et de leurs compétences techniques. La pédagogie de projet, usuelle dans
l’enseignement technologique et professionnel, facilita cette collaboration et permit de fixer la fréquence puis les modalités
d’intervention de l’Association Reso-nance numérique. Durant la première année, elle intervint 8 fois entre novembre 2015 et
mai 2016, 1 journée à chaque fois. Durant la seconde année, ses interventions se répartiront en 2 présentations d’une journée
et 2 workshops de 3 jours. Le cahier des charges du projet fut définitivement arrêté en janvier 2016. L’exposition inaugurale de
l’œuvre est prévue en juin 2017. Le planning des 2 ans de résidence est le suivant :

Concours : 7 septembre 2015 : réception des projets des artistes présélectionnés avec leur note d’intention ; - 14 septembre
2015 : présentation par les artistes des projets aux équipes pédagogiques et aux élèves de classes concernées (L, STI2D,
S-SI, BTS-SN ; SEN-AVM/AVP, ELEEC, MEI, EDPI) ; - Septembre / Octobre 2015 : Choix du lauréat (Comité de sélection :
Campus des Sciences et Techniques Avignon, FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Année 2015/2016 : 12 octobre 2015 : mise en place du projet par l’artiste (Association Reso-nance numérique) et l’équipe
pédagogique ; conception du cahier des charges et définition des objectifs (calendrier, groupe élèves…) ; 11 janvier 2016 :
première revue de projet : intervention de l’Association Reso-nance numérique matin et après-midi au LGT (L, STI2D,
BTS-SN) ; 1e février 2016 : Deuxième revue de projet : intervention de l’Association Reso-nance numérique matin et
après-midi au LGT ; 29 février 2016 : Troisième revue de projet : intervention de l’Association Reso-nance numérique, le matin
au LGT, mais l’après-midi au LP pour le tournage de la 1ière vidéo/interview de l’artiste (SEN/AVP) ; 28 mars 2016 :
Quatrième revue de projet : matinée et après-midi au LGT ; 9 mai 2016 : Préparation des oraux de soutenance (STI2D,
BTS-SN) ; 29 mai 2016 : Soutenance orale (BTS-SN)
Année 2016/2017 : - 9 novembre 2016 : présentation du projet "Infini" au Plan Académique de Formation (PAF)
par l’équipe pédagogique ; 10 janvier 2017 : organisation du travail en élèves de T.L., T.SEN/AVP et BTS-SN pour finaliser le
projet ; 13-15 mars : 3 jours de workshop avec l’Association Reso-nance numérique, avec les étudiants de BTS-SN et
tournage de la 2ière vidéo/interview de l’artiste (Association Reso-nance numérique) par les élèves de T. SEN/AVP ; 29-31
mai : 3 nouveaux jours de workshop et réunion de la direction du Campus avec les partenaires du FRAC
Provence-Alpes-Côtes d’Azur en vue de l’exposition/vernissage ; avril-mai : CCF Art appliqué du groupe de T. SEN/AVP sur le
projet "infini"; ; 31 mai : Soutenance orale (BTS-SN) ; Jeudi 1 Juin : Exposition/Vernissage du Projet
"infini", en présence de l’Association Reso-nance numérique, des élèves et des étudiants, de la direction du
Campus et des représentants du FRAC Provence-Alpes-Côtes d’Azur, de l’équipe pédagogique et de la presse locale.
Trois ressources ou points d'appui
L’assistance du Fonds Régional d’Art Contemporain / L’interdisciplinarité / La pédagogie de projet
Difficultés rencontrées
La motivation des élèves / La durée du projet / La synchronisation des agendas
Moyens mobilisés
Pour réaliser le projet "infini", les élèves ont effectué différentes tâches à l’aide d’outils appropriés :

- En T.STI2D-SIN : groupe de 4 élèves sur (1) le déplacement et le positionnement par détection d’obstacle du chariot sur la
structure monorail ; (2) communication bidirectionnelle de la vitesse de consigne de l’opérateur au chariot et renvoi de la
charge de la batterie ; (3) transmission WiFi de l’image vidéo envoyée par le téléphone portable et affichage sur le PC de
l’opérateur ; (4) alimentation par le rail de la batterie embarquée sur le chariot et suivi de l’état de charge.

- En T.L : rencontre d’un groupe de 2 élèves avec la chargée de communication du FRAC, Marie-Aurélie Elkurd, à Marseille ;
confection du dossier de presse du concours 2015 puis de l’exposition inaugurale 2017, suivant le protocole du FRAC, à l’aide
d’un logiciel de traitement de texte (Word) et de publication assistée par ordinateur (Adobe Photoshop).

- En T.SEN/AVP : interviews filmés de l’artiste en résidence ; recherche sur la mise en espace et installation de l'œuvre dans
l'atrium ; réalisation d'un travail de croquis sur 5 planches de dessin A3, avec la possibilité pour les élèves de constituer une
maquette informatique de leur projet final.

- En BTS-SN : projet de 5 mois concernant 6 à 7 étudiants portant sur la réalisation de chariots et d'une supervision
(MindView, Processing, BoUML). Mise en place de moteurs, de capteurs, d'un bras articulé et d'une communication sans fil.
Réalisation d'une interface homme machine pour la commande de la position des chariots asservis (Arduino). Gestion de flux
vidéo issu de smartphones placés sur les bras articulés et embarqués sur les chariots. Connexion à des fils Rss et Twitter en
vue d'une création graphique vidéo projetée (Station PC et vidéoprojecteur).
Partenariat et contenu du partenariat
Cette résidence est l’aboutissement d’un partenariat qui lia le Campus au FRAC dans le cadre d’un autre projet antérieur,
consistant à organiser avec des artistes un cycle de conférences sur l’art, le numérique et l’interaction homme-machine
(Réanih-ma). Ces rencontres permirent au proviseur, aux élèves et à l’équipe pédagogique du Campus de connaître dès
2014/2015 les artistes susceptibles d’intervenir, puis de préciser avec eux les modalités de leurs collaborations possibles pour
la rentrée 2015/2016. Dans cette perspective, ils se sont entendus avec l’équipe pédagogique sur le cahier des charges qui
formalise la demande l’établissement et qui indique les contraintes que son fonctionnement impose à la création.

Le cahier des charges stipulait que : la résidence aurait pour objectif de faire participer les élèves à la création artistique, de
les sensibiliser à l’art contemporain et de les familiariser à la culture conçue comme une œuvre commune ; que l’artiste serait
invité à prendre part à la vie de l’établissement ; que son projet devait faire appel aux compétences techniques des élèves du
Campus tout en les impliquant dans le processus créatif ; que l’artiste en serait le maître d’ouvrage et les élèves les maîtres
d’œuvre ; que le projet croiserait enfin les problématiques liées aux enseignements de spécialité du Campus : des objets
connectés, des systèmes numériques et/ou d’information, de la communication audiovisuelle et du design d’espace, cette liste
n’étant ni close ni exclusive ni exhaustive.
Il fut aussi entendu que : les élèves des séries technologiques (STI2.D et BTS-SN – LGT Philippe de Girard) mettraient leurs
compétences au service de la dimension artistique du projet et que sa réalisation, puis son exposition, serait documentée par
les élèves de la série Audiovisuelle Multimédia Professionnel (SEN-AVM/AVP – P Robert Schuman) appuyés par ceux des
séries générales (L, ES – LGT Philippe de Girard) ; que l’artiste aurait accès aux ateliers et aux équipements des classes dont
il suivra le projet ; que l’équipe pédagogique lui en communiquera la liste et mettrait à sa disposition les moyens dont il aura
besoin pour faire avancer son projet, dans la mesure où l’emploi du temps des élèves le permettra.

Il fut aussi convenu que les élèves qui participeraient au projet seraient évalués en contrôle continu (CCF T.SEN/AVP) et en
examen final (Baccalauréat STI.2D-SIN et BTS-SN) sur la partie du projet sur laquelle ils auraient travaillé. Ce dernier point
garantit l’implication des élèves dans le projet et lui donne un enjeu pédagogique fort, ainsi que des contraintes calendaires
non négociables.
Liens éventuels avec la Recherche
Néant

Evaluation
Evaluation / indicateurs
L’action est suivie par les experts du Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes-Côtes d’Azur (FRAC) et par la
Région PACA (CVLA) qui le soutiennent financièrement.

Elle est évaluée par le Proviseur du Campus des sciences et techniques d’Avignon, Frank Vasse, et par Bruno PELISSIER,
IA-IPR, STI, Académie Aix-Marseille.

Elle l’est aussi par l’Association Reso-nance numérique et l’artiste en résidence, Jérôme Abel, qui a remporté l’appel à projets.
Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l'évaluation de l'action
Évaluation interne : le travail des élèves est noté en cours d’année (Revues de projet au LGT et Contrôle en cours de
formation au LP).

Évaluation externe : présenté au Comité de sélection du FRAC, le projet a été évalué par Marie DELOUZE, Délégation
Académique à l'Action Culturelle, Académie d'Aix-Marseille ; présenté au PAF, il a aussi été a évalué par Bruno PELISSIER,
IA-IPR, STI, Académie Aix-Marseille.
Effets constatés
Sur les acquis des élèves :
Les élèves ont acquis des connaissances sur le web Art et l’art contemporain et ont compris que l’art ne s’oppose ni à la
science ni à la technique.

En 2015/2016, tous les élèves de BTS-SN impliqués dans le projet ont obtenu leur diplôme, avec une moyenne générale de
10,5/20 à 14/20 sur cette épreuve.

En T.SEN/AVP, les 2 élèves qui ont réalisés l’interview ont respectivement obtenue 15/20 et 18/20.

En T.L., la moyenne générale des élèves qui choisirent de disserter sur l’art et la technique fut de 13/20.

En STI2D, les moyennes des 4 élèves dans leur épreuve de projet se sont situées entre 9 et 15/20.
Sur les pratiques des enseignants :
Le projet a favorisé l’interdisciplinarité (enseignement général / technologiques / professionnelles) et encouragé les échanges
entre les établissements (LGT/LP).
Sur le leadership et les relations professionnelles :
Le projet a permis à un petit groupe d’enseignants de se former pour travailler à l’avenir ensemble sur la culture numérique.
Sur l'école / l'établissement :
La résidence a aidé la direction à clarifier le volet culturel du projet de l’établissement. « Encourager la culture et la création
numérique, dans l’enseignement de l’informatique, par des projets artistiques innovants » fait désormais parti de ses priorités.
Plus généralement, sur l'environnement :
La résidence a élargi l’écologie partenariale de l’établissement vers l’art, la culture et la création numérique.
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler