PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.

 
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
P O R T F O L I O           2 0 1 9

     www.roseincorporated.net
     hello@roseincorporated.net

                                  Mise à jour 07/2019
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Kévin Bideaux est un artiste à la pratique protéiforme qui multiplie les
                                                                     références historiques et culturelles pour renouer le lien entre l’art et la
                                                                     science. Entre généalogie et déconstructionnisme, il invite à (re)penser
                                                                     le quotidien au prisme des mythes et des légendes produits par les
                                                                     sélections de l’histoire ou la subjectivité scientifique.
                                                                     Prônant une superficialité profonde, il n’hésite pas à explorer le
Parce que la peau est la carte de visite de l’individu·e, et qu’en
                                                                     répertoire du kitsch et de l’humour pour détourner les codes socio-
tant que telle, elle atteint les subjectivités, voire les attaque.
                                                                     culturels et esthétiques. Une division, qu’elle soit binaire ou
Cela, l’artiste queer Kévin Bideaux l’a bien compris, lui qui a
fait de son corps une surface de performance littérale,
                                                                     hiérarchique, des productions culturelles et artistiques selon la classe
notamment par le biais de la peau. Il évoque ainsi dans son          ou le genre est dissoute au sein de sa pratique qui emprunte des
travail les thèmes douloureux des oppressions et violences           matériaux et des techniques variées.
homophobes (Ce soir je serai la plus belle pour aller danser,
                                                                     Intervenant sur sa propre peau, la corporalité autant que la corporéité
2017) ou de la maladie du sida (Peste rose, 2016 ; Jouissance
                                                                     trouvent une place particulière et centrale dans son œuvre. Le corps y
galénique, 2015) : son identité intime devient support de
revendication politique par le biais du corps, vu comme un           est scruté, analysé, sculpté, déformé, fragmenté, écorché et exhibé,
médium artistique privilégié. »                                      dévoilant ainsi ses mécaniques biologiques et politiques. L’artiste
                                                                     explore encore l’ambiguïté de l’intimité sexuelle, terrain fertile de
                                          Mael Baussand, 2018
                                                                     l’exercice du pouvoir, en proie aux pulsions de vie et de mort.
                                                                     Dans une perspective holistique, Kévin Bideaux cherche à brouiller les
                                                                     frontières entre le privé et le public, entre l’organique et le social, entre
                                                                     les sciences et l’art, entre soi et l’autre, entre l’être et le monde. Il
                                                                     aborde ainsi le concept de chair merleau-pontien dans une perspective
                                                                     politique et militante de transformation de la société.

                                                                     Kévin Bideaux appartient au duo BareCare, au collectif X, et il est
                                                                     membre du Centre Français de la Couleur et de l’Interdisciplinary
                                                                     Colour Association of Belgium.
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Kévin Bideaux
Vit et travaille à Paris, France                                                  Site : www.roseincorporated.net
Siret : 813733029 00017 / MDA : B908160                                           Instagram : roseincorporated_
Mail : hello@roseincorporated.net                                                 Facebook : roseinc0rporated

09/2018 - 10/2018          Autour du rose, Théâtre de l’Étoile du Nord, Paris, France
09/2017                    Névrose, ΠJAMA Galerie, Paris, France
05/2017 - 07/2017          Roseaux sociaux, Paris Macadam, Paris, France
06/2016                    Modifié, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, Paris, France
12/2013                    Caravane, œuvre in situ, appartement privé, Aubervilliers, France
02/2012                    Division #1, œuvre in situ, lieu alternatif, Saint-Quentin, France

12/2019                    X, volume 5, 59 Rivoli, Paris, France
10/2019                    Nuit Blanche 2019, Cité Universitaire, Paris, France
05/2019                    Freak Show, Les Écuries, Paris, France
03/2019 - 03/2020          Piercing, Musée de l’Homme, Paris, France
11/2018                    50 nuances de rose, 59 Rivoli, Paris, France
11/2018                    Couleurs en/jeux, commissariat d’ Ève Domingos, Delphine Glorieux et Guillaume Lebègue, Galerie Commune, Tourcoing, France
10/2018                    Dé-Goût, Centre Nouvelle Athènes, Paris, France
06/2018                    Afterwork (Art)work in Promess, commissariat d’Adeline Cubères, Le Club, Paris, France
05/2018 - 06/2018          Désirs souples - Figures molles, commissariat de Lucie Camous, Shakirail, Paris, France
05/2018 - 06/2018          Une couleur différente, Le Tipi, Paris, France
04/2018                    Symptômes, MIE Bastille, Paris, France
04/2018                    Rikiki 2, commissariat de Joël Hubaut, Galerie Satellite, Paris, France
03/2018                    Modules, Galerie Da Vinci Art, Paris, France
01/2018                    Prix Icart Artistik Rezo, 10e édition, Éléphant Paname, Paris, France
01/2018 - 02/2018          Enfermement, commissariat de Maëlle Gramond, La Maison des Ensembles, Paris, France
01/2018                    X, volume 2, commissariat d’Azelle Huguet, Jour et Nuit Culture, Paris, France
12/2017                    Sens, commissariat de Marianne Kerbrat et Guillaume Lebègue, appartement privé, Lille, France
10/2017                    X fait sa rentrée au Créalab, commissariat d’Azelle Huguet, Créalab, Paris, France
05/2017 - 06/2017          BringSomethingPink, commissariat d’Yifat Gat, Chapelle Saint-Pierre, Saint-Chamas, France
03/2017 - 04/2017          Le Mur, L’Entre-Monde, Aubervilliers, France
02/2017                    X, commissariat d’Azelle Huguet, 59Rivoli, Paris, France
12/2016                    ...from portrait to self-portrait…, commissariat d’Antonio Nodar, Jour et Nuit culture, Paris, France
11/2016                    Sweet Dream, dans le cadre du « Pink Screen Festival », Cinéma Nova, Bruxelles, Belgique
10/2016                    Trophée des Créations, Centre LGBT, Paris, France
04/2016                    Pancakes and Booze art show, The Boat, Paris, France
03/2016 - 04/2016          Au Saint de Charles, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, Paris, France
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
02/2016             1.5 DEGREES, commissariat de Kévin Bideaux, Barbara Fulneau, Carolyn Mortier et Joana Tosta, Jour et Nuit culture, Paris, France
01/2016             Cachet de la poste faisant foi, Villa Mallet-Stevens, Paris, France
12/2015 - 02/2016   J’AI MAL ! J’AI PEUR !, commissariat de Max Torregrossa, Galerie VivoEquidem, Paris, France

10/2019 - 09/2020   Inventio Crucis, Institut Cochin, Paris, France
10/2018 - 09/2019   Antébiotique générique, Institut Cochin, Paris, France
11/2017             Antébiotique, dans le cadre de le biennale art et sciences « La Science de l’Art », Médiathèque Jean Cocteau, Massy, France

01/2019              Happy Pink Day n°2, appartement privé, Paris, France
10/2018              Hiroshima mon amour, performance documentée, divers lieux, Hiroshima, Japon
05/2018              Conférence dansée rose, avec Stéphanie Pignon, chorégraphie de Françoise Tartinville, La Régulière, Paris, France
01/2018              Happy Pink Day n°1, appartement privé, Paris, France
06/2017              Soirée rose, avec la compagnie Atmen, chorégraphie de Françoise Tartinville, Micadanses, Paris, France
01/2016              Entrave, avec Joana Tosta, Jour et Nuit culture, Paris, France

02/2019 - 03/2019   Turbo injection, exposition personnelle de Guillaume Lebègue, avec Barbara Fulneau, Le Dépôt, Paris, France
02/2019             Turbo, exposition personnelle de Guillaume Lebègue, avec Barbara Fulneau, Centre LGBT, Paris, France
01/2019 - 02/2019   Backroom 2, exposition personnelle de Morgane Faes Cortes, avec Barbara Fulneau, Le Dépôt, Paris, France
01/2019             Backroom, exposition personnelle de Morgane Faes Cortes, avec Barbara Fulneau, Centre LGBT, Paris, France
12/2018             Lice, exposition collective, avec Barbara Fulneau et Manon Touraille-Regnier, Centre LGBT, Paris, France
11/2018             50 nuances de rose, exposition collective, 59 Rivoli, Paris, France
10/2018             Dé-Goût, exposition collective, Centre Nouvelle Athènes, Paris, France
03/2017 - 04/2017   Queer Melancholia Simplex, exposition personnelle de Morgane Faes Cortes, avec Barbara Fulneau, Checkpoint, Paris, France
02/2016             1.5 DEGREES, exposition collective, avec Barbara Fulneau, Carolyn Mortier et Joana Tosta, Jour et Nuit Culture, Paris, France

11/2017             Résidence de recherche-création d’un mois suivie d’une exposition, Institut Cochin, Paris, France
09/2017             Résidence de création d’un mois, Jour et Nuit culture, Paris, France

01/2018              Prix Icart Artistik Rezo 2018, « prix du public »

12/2018              Agathe Pinet, « Kévin Bideaux : Il m’importe de faire entendre des paroles minoritaires », Artistik Rezo, 2018.
11/2018              Anguéliki Garidis, « Rose Révolution », Artmag, 2018.
11/2018              Agathe Pinet, « 50 nuances de rose : l’art au service d’une couleur mal aimée », Artistik Rezo, 2018.
06/2018              Lisa Toubas « Kévin Bideaux », Point Contemporain, n°9, 2018, pp. 24-25.
06/2018              Mael Baussand, « L’intimité, c’est déjà le politique . Sexualités et genres : pourquoi leur performance est aussi un acte social, Simon , 2018.
05/2017              Stéphanie Estournet, « Il rose tout », Je vous trouve très beau (blog Libération), 2017.

10/2015 - 06/2016   Master 2 Art de l’Image et du Vivant, mention très bien, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, Paris, France
10/2011 - 06/2014   Licence Arts Plastiques, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, Paris, France
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Meishi, 2019
Cartes de visite, 5,5 x 8,5 cm, 50 modèles disponibles
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Ces cordes, peintes en rose et recouvertes
                                                                                             de faux brillants forment également la
                                                                                             version tangible de l’expression « passer
                                                                                             la corde au cou » que la tradition gauloise
                                                                                             et misogyne associe au mariage pour
                                                                                             l’élément masculin du couple. Ici le rose
                                                                                             de    cet    artiste   engagé      déjoue
                                                                                             l’interprétation traditionnelle explorant a
                                                                                             contrario l’hypothèse d’un servage marital
                                                                                             féminin. »

                                                                                                             Isabelle Goncalves, 2019

Suicide girls, 2018-2019
Corde, peinture acrylique, peinture       métallique,   strass,   résine,   cire,   métal,
135 x 11 x 6 cm, 10 exemplaires uniques
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Pute à franges, 2018
Préservatifs, bois, fil, ficelles, fibres polyester, 140 x 25 x 25 cm
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Divine Oscar, 2018
   Performance filmée, vidéo couleurs et sons, 3’36’’
Actant : Olivier Thuillier / Montage : Barbara Fulneau
PORTFOLIO 2019 www.roseincorporated.net - Mise à jour 07/2019 - Kévin Bideaux / rose, inc.
Hiroshima mon amour, 2018
     Performance documentée du voyage d’une photographie d’Hiroshima à Hiroshima
Photographies numériques, tirages lambda, 13 x 19 cm, 3 exemplaires numérotés + 2 EA
Sonochrome (les mots roses), 2018
Lecture des termes et expressions du rose issus du dictionnaire d’Annie Mollard-Desfour (2002)
                                Piste sonore, 28’16, 3 exemplaires numérotés et certifiés + 1EA
                                                                 Voix / Mixage : Olivier Thuillier
Kévin Bideaux, commissaire de l’exposition, a proposé à des artistes venus de
                                                                                           tous les horizons de s’associer à sa quête intime et éminemment engagée,
                                                                                           travaillant le rose sur sa propre peau, tatouages et piercing s’associant pour
                                                                                           transformer son corps en rose, avec ses multiples pétales de douceur et ses
                                                                                           épines. Art militant, où l’artiste sacrifie son corps à l’art, devient œuvre d’art
                                                                                           dans sa chair-même, s’offrant sur l’autel de la consommation et de la
                                                                                           marchandisation pour mieux le détourner et inviter à voir. […]

                                                                                           Corps charcuté, corps sublimé ou symbolique, comme les sexes féminins porte
                                                                                           -monnaie de Suzanna Scott. Corps différent, hermaphrodite, hypersexué ou au
                                                                                           -delà du sexe, corps torturé, corps jouissant ou corps cherchant à guérir, des
                                                                                           toilettes tapissées de petits mots douloureux ou rêveurs, comme un hommage
                                                                                           à Duchamp, dans l’installation de Natacha Guiller, à la coupe d’un intestin
                                                                                           poreux, tableau hésitant entre la figuration et l’abstraction, créé avec des
                                                                                           gélules de médicaments par Barbara Fulneau. […]

                                                                                           Le Narcisse rose au plus intime du corps (le gland du pénis d’Olivier Thuillier,
                                                                                           sa « part de féminité » devient tableau abstrait, monochrome, détournant les
                                                                                           conventions, le rose attribué aux filles devenant l’emblème des garçons,
                                                                                           exposant ce qui est caché pour le rendre encore plus secret, le bleu Klein se
                                                                                           muant en rose Thuillier) rejoint la lutte sociale, à travers les mouvements
                                                                                           féministes et queer. Les cordes roses couvertes de paillettes des Suicide girls
                                                                                           de Kévin Bideaux pourraient être celles auxquelles sont pendus les condamnés
                                                                                           à mort en raison de leurs désirs. […]

                                                                                           Provocation parfois, mais surtout reconstruction du sens à travers les sens,
                                                                                           réhabilitation du rose et de sa fadeur sucrée dans un art multiforme et engagé,
                                                                                           cette riche exposition trop vite achevée pourrait être évoquée à travers
                                                                                           d’autres œuvres encore. »

                                                                                                                                                   Anguéliki Garidis, 2018

                                                               50 nuances de rose, 2018
Exposition sous le commissariat de Kévin Bideaux. Du 16 au 24 novembre 2018 au 59Rivoli
    Vues de l’exposition. Avec les œuvres de Julie Maresq, Anne-Laure Ganga, Cloé Muro,
 Ambivalently Yours, Elena Tyushova, Quentin Derouet, Aphrodite Fur et Art Orienté Objet
50 nuances de rose, 2018
       Exposition sous le commissariat de Kévin Bideaux. Du 16 au 24 novembre 2018 au 59Rivoli
Vue de l’exposition. Avec les œuvres de Zoe Sim, Kévin Bideaux, Guillaume Lebègue, EVA & ADELE
Teddy (n°1, 2 et 3), 2018
Peluche, sex toy, 16 x 14 x 14 cm
Conférence dansée rose, 2018
                                           Performance avec Stéphanie Pignon
Chorégraphie : Françoise Tartinville (Cie Atmen) / Photo. : Françoise Tartinville
Mars n°2, 2017
Paillettes sur papier, diptyque 50 x 70 cm chacun
Vue de l’exposition du Prix Icart Artistik Rezo, Elephant Paname
Je suis Kévin Bideaux, 2017
Vidéo couleurs et sons, 1’40’’
Actante : Sarah Lounissi / Montage : Barbara Fulneau
Pink Dream, 2017
Photographie numérique, tirage sur dibond, 105 x 70 cm, 3 exemplaires numérotés + 2 EA
Échinoïdomes (division, stade 2 et stade 8), 2017
Oursins (Echinometra mataei), pâte polymère, peinture acrylique, bois, métal, cloche en verre, dimensions variables
                                                  Vue de l’exposition du Prix Icart Artistik Rezo, Elephant Paname
Cette série d’oursins retravaillés à partir de pâte polymère et de peinture acrylique et
placés sous cloches nous évoque le temps des cabinets de curiosités. Réifié, cet animal
marin méconnu a su obtenir une place de choix parmi les productions de l’artiste qui a
fait de la couleur rose le moteur de ses recherches tant théoriques que plastiques. Une
couleur qui n’est pas sans rappeler la chair, le corps, mais aussi la féminité qui prend la
forme d’une papille mammaire conçue spécialement par l’artiste et placée avec minutie
sur chacun des oursins.

Kévin Bideaux amplifie ainsi la dimension sulfureuse du cadavre de l’animal par cet
ajout, qui nous rappelle dans un même temps que ces animaux sont actuellement au
cœur des recherches contre le cancer du sein. L’objet transcende l’univers de la curiosité
pour devenir le symbole des vertus anticancéreuses de l’animal. La recherche cellulaire
s’ajoute alors au propos de l’œuvre, qui nous rappelle toutes les possibilités qui nous
sont offertes par la nature, celle-ci détenant une partie des remèdes futurs bénéfique au
genre humain.

L’oursin de Kévin Bideaux transcende les espèces, les règnes, les catégories. La
corporalité de l’animal couplée à celle de la femme donne aux œuvres une sensualité
primitive, ambigüe, où vient se loger toute une réflexion sur l’hybridité. Les œuvres font
ainsi vaciller notre anthropocentrisme et permettent une appréhension globale de
l’ensemble des êtres sensibles : Kévin Bideaux brise la construction en miroir sur
lesquelles reposent les notions d’animalité et d’humanité pour les réunir à travers un
objet curieux. »

                                                                       Lisa Toubas, 2018
Ci-gît le bon goût n°1, 2017
Fleurs et feuilles artificielles, guirlande électrique, plastique, fil de fer, ⌀66 cm
Thalestris, 2017
Crabe (Leucosia anatum), feuille d’or rose, peinture acrylique, divers métaux, perles, bijou de corps ajustable
                                                                                        Modèle : Chloé Coislier
Dissolution (n°2, n°5 et n°3), 2016
Photographie numérique, impression sur plexiglas, 45 x 60 cm, 3 exemplaires numérotés + 2 EA
227 et 701, 2016
Pastel sur papier, diptyque, 21 x 29,7 cm chacun
Pharmakon (n°6 et n°5), 2016
Paracétamol, éosine et encre sur papier, 50 x 65 cm
Peste (Masque), 2016
Peinture acrylique sur toile, 80 x 80 cm
Trou noir (n°2, n°3 et n°4), 2016
Photographie numérique, tirage lambda, 30 x 20 cm, 10 exemplaires numérotés + 2 EA
Ce qu’il restera de moi, 2015
Résine, peinture acétone, métal, plastique, plateau tournant, 20 x 18 x 20 cm
                                 Vue de l’exposition Névrose, ΠJAMA Galerie
Fiat Lux, 2015
Photographie numérique, tirage lambda , 40 x 60 cm, 3 exemplaires numérotés + 2 EA
Sans titre, Galatée tatouée et Galatée percée, 2015
Photographie numérique, tirage sur dibond, 45 x 60 cm chacune, 2 exemplaires numérotés + 1 EA
Jouissance gélénique, 2015
Photographie numérique, tirage lambda, 40 x 30 cm, 3 exemplaires numérotés + 2 EA
Accident n°1, 2015
Photographie numérique, tirage lambda, 30 x 40 cm,
                 3 exemplaires numérotés + 2 EA
Voir la vie en rose n°1, 2015
Peinture acrylique sur lunettes, 14 x 14,4 x 3,3 cm, 3 exemplaires
Division n°1, 2012
Peinture acrylique, œuvre in situ, dimensions variables
              Vue d’exposition Division, Saint-Quentin
Paris, France

    www.roseincorporated.net
    hello@roseincorporated.net

roseincorporated_      roseinc0rporated
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler