Évolution de la DSI : quels enjeux pour l'avenir ? - ESSEC Executive Education - N 2

 
Évolution de la DSI : quels enjeux pour l'avenir ? - ESSEC Executive Education - N 2
p r a t i q u e

                               ESSEC
                        Executive Education

                  Évolution de la DSI :
                  quels enjeux pour l’avenir ?

                                                 N° 2
e
d
i
u
G
Évolution de la DSI : quels enjeux pour l'avenir ? - ESSEC Executive Education - N 2
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX       POUR L'AVENIR ?

         Préambule
         La crise de 2008 a focalisé les DSI sur la réduction des coûts. Aujourd’hui, leur
         mission s’oriente davantage vers la recherche de solutions innovantes, pour
         participer à la création de valeur de l’entreprise
         Dans la 3e édition du baromètre CIO 2011 réalisé par le cabinet CSC, 78 % des
         DSI annoncent se focaliser sur l’innovation et l’agilité. La DSI est directement
         impliquée dans la stratégie de l’entreprise, ce qui constitue la révolution la plus
         marquante de ces dernières années.
         Pour conquérir de nouveaux marchés et fidéliser leur clientèle existante,
         les entreprises placent le client eu cœur de leurs processus, et impliquent
         directement les métiers dans la définition de solutions innovantes et
         collaboratives.
         Pour accompagner, voire anticiper cette transformation de l’entreprise,
         la DSI doit relever de nombreux défis : la mutation des usages, la maturité
         des utilisateurs, l’évolution du poste de travail, la virtualisation du SI et la
         multiplication des applications métiers sont autant de phénomènes qui
         s’amplifieront dans les prochaines années.
         Avec le développement du cloud et l’apparition de solutions métiers très
         spécialisées, les métiers ont pris plus de pouvoir et d’initiatives en termes
         d’investissement. Il est essentiel aujourd’hui pour la DSI se repositionner dans
         une position favorable pour reprendre le contrôle sur des enjeux importants
         de performance et d’innovation de l’entreprise.
         Soumis à la pression du métier, les DSI ont tout intérêt en faisant évoluer
         leur organisation pour mettre en place un véritable marketing et une
         communication adaptée à leurs clients.

© 2011                           -2-                                ESSEC Executive Education
Évolution de la DSI : quels enjeux pour l'avenir ? - ESSEC Executive Education - N 2
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX     POUR L'AVENIR ?

         Valoriser l’image de la DSI
         Pour valoriser son image, la DSI a tout intérêt à appliquer les concepts du
         marketing et de la communication auprès de ses clients internes.
         Cette démarche a pour effet bénéfique d’améliorer la relation partenariale
         entre la DSI et ses clients, ce qui contribue à l’augmentation des performances
         de la DSI. Elle permet également à la DSI de démontrer en continu sa
         contribution active à la création de valeur de l’entreprise.

         Améliorer la communication
         La DSI n’a pas toujours une bonne image en entreprise. Plusieurs phénomènes
         peuvent l’expliquer :
         • La mesure des coûts et de la valeur ajoutée de l’informatique est complexe.
         • Les échecs des projets, même s’ils sont rares, ont souvent des répercussions
           dans toute l’entreprise, ce qui génère un écho amplifié.
         • Les évolutions technologiques sont perpétuelles et complexes à intégrer.
         • La culture de l’entreprise ne met pas en toujours en valeur les fonctions
           support.
         Pourtant, la DSI joue un rôle essentiel dans le développement de l’entreprise,
         et elle a tout intérêt à développer son image de marque pour pouvoir avancer
         sereinement dans ses projets en recevant le soutien des directions métiers.
         Ce développement de l’image passe d’abord par une bonne communication.
         Si celle-ci s’est développée ces dernières années autour des projets, elle
         doit prendre une autre dimension pour valoriser la DSI. Les professionnels
         conseillent en effet aux DSI de mettre en place une communication
         institutionnelle et une communication interne.
         Ces types de communication permettent de s’extraire des projets en cours
         pour donner une vision plus globale de la DSI. Cette communication peut
         par exemple concerner l’actualité technologique, en donnant un avis sur les
         dernières évolutions en cours et expliquer quelles réflexions elles amènent au
         sein de l’entreprise. Une présentation de l’avancement des différents projets
         est également utile pour donner une vision d’ensemble de l’activité de la DSI.
         Les succès obtenus, les indicateurs de performance mesurés, des interviews
         d’utilisateurs peuvent également enrichir cette communication, de la même
         façon que l’entreprise met en place des lettres d’information auprès de ses
         clients et prospects.
         Il ne faut pas non plus éviter de communiquer sur les échecs, pour montrer
         rapidement quelles mesures correctrices ont été prises et focaliser les
         esprits sur les moyens mis en œuvre pour remédier à la situation. Ce
         type d’information permet également de prouver la transparence et le
         professionnalisme de la DSI, qui génèrent implicitement plus de confiance de
         la part des utilisateurs.
         SI les DSI ont pris pour habitude de communiquer une fois les projets
         achevés, la communication amont les effraie encore. Il est vrai qu’elle
         nécessite une organisation particulière et, avant tout, une bonne maîtrise de
         la communication interne à la DSI, pour assurer une cohérence des messages

© 2011                          -3-                              ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX       POUR L'AVENIR ?

                               délivrés à l’extérieur. Les collaborateurs de la DSI sont des ambassadeurs, en
                               contact régulier avec les utilisateurs, et ils ont besoin de développer une vision
                               plus transversale que celle qu’ils ont en généralement dans leur service.

                               Créer un véritable marketing de la DSI
                               Pour aller plus loin, la DSI peut également amorcer une démarche de
                               marketing de son activité.
                               Le concept peut sembler surprenant, mais si l’on considère le marketing
    Le marketing de la         comme l’art d’attirer, de conserver et de développer une clientèle en créant,
    DSI vise à maximiser       en délivrant et en communiquant de la valeur1, on comprend qu’il est tout à
    la valeur apportée au      fait logique qu’une fonction comme la DSI cherche à définir et concrétiser son
    client, la satisfaction    apport de valeur auprès de ses clients internes.
    des utilisateurs vient
    ensuite. Mais loin         D’autant plus que ce « marché » évolue : comme dans la sphère privée, les
    d’être incompatibles,      individus sont plus matures et plus exigeants. Ils maîtrisent les nouvelles
    les deux éléments          technologies dans leurs usages domestiques et en comprennent mieux les
    peuvent être parfois       enjeux. Ils disposent également de plus en plus d’alternatives pour répondre à
    consubstantiels.
                               leurs besoins, comme nous le verrons plus loin.
      Cigref : « Optimiser
       le Marketing de la      Cette démarche marketing reste souvent ignorée, notamment pour des
       Fonction Système        raisons budgétaires : elle nécessite en effet du temps et des ressources, ainsi
          d’Information »      que des compétences bien spécifiques.
                               Le marketing de la DSI peut se définir selon les « 4P » traditionnels de la
                               stratégie marketing de l’entreprise : Prix, Produit, Place, Promotion.
                               • Produit : une présentation détaillée des services de la DSI est essentielle pour
                                 clarifier son rôle et aider les clients à mieux exprimer leurs attentes.
                               • Prix : ces services doivent être tarifés pour permettre aux directions métiers
                                 d’intégrer plus facilement l’informatique dans leurs coûts.
                               • Place, ou Distribution : il s’agit ici de gérer efficacement les relations avec les
                                 fournisseurs et les clients de cette technologie.
                               • Promotion : la communication de la DSI évoquée précédemment est un pilier
                                 essentiel de cette stratégie marketing. Cette promotion doit s’attacher à
                                 démontrer la valeur créée par la DSI.
                               On le voit, cette stratégie marketing de la DSI est tournée vers le client. Elle
                               a pour effet bénéfique de faciliter la collaboration, la compréhension et les
                               échanges avec les directions métiers et de manière générale avec tous les
                               « clients » et utilisateurs de l’informatique.
                               Mais il faut veiller également à bien définir qui est le client : entre les
                               clients directs (direction générale, directions métiers) et les utilisateurs,
                               le positionnement est différent. Une communication efficace est une
                               communication ciblée, et la DSI veillera donc à adapter son marketing aux
                               « clients » auxquels elle s’adresse.
                               Elle doit également choisir quel positionnement elle adopte vis-à-vis de cette
                               cible, pour démontrer sa proposition de valeur. Selon le Cigref2, celle-ci peut
1
    Définition Kotler et       de définir selon 3 axes :
    Dubois (« Marketing
    Management » - extrait).   • L’excellence opérationnelle, qui se démontre par un très bon rapport
2
    Optimiser le marketing       qualité/prix, et le respect des engagements en termes de qualité et de
    de la fonction Système
                                 fiabilité.
    d’Information.

© 2011                                                 -4-                                ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX      POUR L'AVENIR ?

                                 • L’innovation, qui passe par un effort de recherche et développement et une
                                   vitesse de mise sur le marché supérieur à la concurrence.
                                 • L’intimité client, qui repose sur repose sur une finesse de compréhension du
                                   client et une richesse relationnelle forte.
                                           Le triangle magique du positionnement de la Fonction SI

                                                                                                Source : CIGREF

                                 Grâce aux nouvelles technologies, la DSI a à sa disposition un grand nombre
                                 de supports de communication qu’elle est censée maîtriser. Elle peut ainsi
                                 offrir à ses clients un espace intranet, envoyer régulièrement une newsletter,
                                 expérimenter les bases de connaissances, et exploiter les outils collaboratifs :
                                 réseaux sociaux d’entreprise, wikis, forums, blogs…

                                 Mieux collaborer avec les métiers
                                 Le cabinet Ernst & Young a interrogé les décideurs (informatiques, directions
                                 générales, directeurs financiers...) sur la place et les bénéfices des systèmes
                                 d’information dans la stratégie de l’entreprise3.

3
    "Innovating for growth       À la question sur les compétences que les directions des systèmes
    IT's role in the new         d’information doivent posséder pour jouer un rôle clé dans la stratégie,
    global economy".             les décideurs ont placé en priorité (81 %) la compréhension des bénéfices
                 Ernst & Young

© 2011                                                  -5-                               ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX      POUR L'AVENIR ?

         apportés par les technologies aux métiers, puis la capacité de bien
         communiquer avec les métiers (71 %).
         Ce besoin d’amélioration de la collaboration avec les métiers se retrouve
         également dans le jugement sur la performance IT fournie. Si les deux tiers
         des décideurs interrogés se déclarent satisfaits, on en trouve tout de même
         8 % qui se déclarent très insatisfaits, et cette proportion grimpe à 13 % dans la
         population des directeurs généraux (CEO, COO et directeurs financiers).
         Georges Colony, le fondateur de Forrester Research, défend lui aussi
         cette idée du rapprochement nécessaire entre la DSI et les métiers, en
         recommandant aux services informatiques de s’intéresser d’avantage aux
         résultats commerciaux et à l’activité de l’entreprise qu’à la technologie elle-
         même.
         Il propose même de rebaptiser les CIO (Chief Information Officer) « CBTO » :
         Chief Business Technology Officer. Cette évolution permet selon lui de
         démontrer l’implication de la DSI dans le développement du business, et sa
         capacité à participer directement à l›augmentation de la croissance et des
         bénéfices de l’entreprise.

© 2011                          -6-                               ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX      POUR L'AVENIR ?

                            Répondre aux nouveaux besoins
                            des utilisateurs
                            Faire évoluer le poste de travail
                            L’évolution du comportement des utilisateurs dans leur sphère privée a pour
                            conséquence de nouvelles attentes vis-à-vis de leur système d’information
                            professionnel.
                            Deux phénomènes étroitement liés sont à noter : l’arrivée de nouveaux
                            terminaux et l’engouement des utilisateurs pour la mobilité. La généralisation
                            des ordinateurs portables a largement développé les tendances au
 25 % des tablettes         nomadisme. Réservés au départ au management et aux populations nomades
 vendues en 2011            (commerciaux, techniciens SAV…) les ordinateurs portables se sont répandus
 seront destinées
                            dans l’entreprise et génèrent des comportements et usages auxquels la DSI
 aux entreprises.
                            doit s’adapter. Une étude sur les usages mobiles menée par IDC et Bouygues
              Deloitte      en début d’année a montré que parmi les cadres, les deux tiers travaillent dans
                            des lieux publics lors de leur déplacement, et la moitié emmène leur ordinateur
                            le soir chez eux pour terminer leurs tâches.

                            Avec la généralisation des smartphones, qui impliquent des processus de
                            synchronisation parfois complexes, et l’arrivée des tablettes tactiles, ce
                            phénomène de nomadisme et de multiplication des terminaux s’amplifie et
                            devient un véritable enjeu pour la DSI.
                            Ces comportements posent en effet de nombreux défis à la DSI :
                            • Comment gérer un parc de plus en plus hétérogène ?
                            • Comment assurer la sécurité des données ?
                            • Quel processus mettre en place pour remplacer au plus vite les matériels
                              nomades perdus ou volés ?
                            • Comment assurer la protection du réseau local de l’entreprise ?
                            Autre phénomène en croissance : l’utilisation par les collaborateurs de
                            l’entreprise de leurs matériels personnels. Selon le cabinet Forrester, près
                            de la moitié des smartphones et 70 % des iPads qui sont utilisés au travail
                            actuellement, sont achetés par les employés.
                            Arrivé aux États-Unis il y a quelques mois, ce dispositif de prise en charge
                            de son équipement est accueilli favorablement par les salariés qui se sentent
 En 2011, 40 % des          plus libres de choisir leur matériel, et qui se retrouvent au final mieux
 salariés déclarent         responsabilisés.
 avoir utilisé              Baptisé « BYOD » (Bring Your Own Device) aux États-Unis, ce système, s’il est
 des terminaux
                            bien géré par l’entreprise, permet à l’utilisateur d’avoir à disposition à la fois
 personnels pour
 accéder à des              son environnement personnel et son environnement professionnel.
 applications               Conséquences de cette « consumérisation de l’IT » pour la DSI : cette double
 business.
                            utilisation des matériels par les salariés nécessite de concevoir le poste de
                      IDC   travail le mieux adapté, capable de gérer plusieurs environnements, en toute
                            transparence et simplicité.

© 2011                                             -7-                               ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX       POUR L'AVENIR ?

                            La sécurité est également un sujet sensible : en France, 24 % des entreprises
                            n’ont pas de stratégie de sécurité ou ne l’ont pas réévaluée ces trois dernières
                            années. Pourtant, dans ce laps de temps, les phénomènes de mobilité et
                            nomadisme que nous avons décrits précédemment ont beaucoup évolué. Le
                            cabinet Vision Critical, auteur de cette étude, note également qu’en France,
                            dans 26 % des cas, la sécurité des appareils mobiles est entre les mains du
                            propriétaire-utilisateur.

                            Proposer des applications et services plus souples
                            Les collaborateurs de l’entreprise sont de plus en plus matures en termes de
 42 % des salariés          nouvelles technologies. Ils sont équipés à leur domicile, passent du temps sur
 considèrent que les        Internet et se sont habitués à utiliser des applications en ligne gratuites et
 outils informatiques       performantes.
 de leur domicile sont
 plus performants           Ils comprennent mal que leur système d’information en entreprise n’évolue
 que ceux dont ils          pas à la même cadence. Les contraintes de sécurité, les processus de
 disposent sur leur         sauvegarde, les recommandations d’utilisation d’Internet ne représentent pour
 lieu de travail.           eux que des freins.
    Enquête « Privé-pro »   Ce besoin de liberté est d’autant plus vrai au sein de la génération Y. Ces
                    2010
                            individus nés dans les années 80 sont aujourd’hui sur le marché du travail
          Orange Labs -
        Orange Business
                            et arrivent en entreprise avec des habitudes de travail qui bousculent les
                Services.   règles. Mêlant aisément vie privée et vie professionnelle, ils apprécient d’être
                            connectés en permanence à leur réseau et leur messagerie instantanée et
                            l’utilisent dans leurs tâches quotidiennes.
                            L’exemple de la messagerie électronique est caractéristique : les jeunes
                            générations ont plus le réflexe chat que messagerie. Le temps passé à classer
                            ses e-mails est devenu considérable et l’on voit aujourd’hui des entreprises
                            chercher des solutions pour conserver l’instantanéité tout en évitant de
                            générer des volumes considérables de messages de faible importance. Les
                            réseaux sociaux d’entreprise se positionnent sur ce créneau, mais ils ont
                            parfois du mal à concurrencer les réseaux généralistes déjà largement adoptés
                            par la population : 78 % des internautes les fréquentent et ils sont inscrits sur
                            2,9 réseaux en moyenne4.
                            Les « digital natives » (autre nom de la génération Y) seront près de 40 % de
                            la population active en 2015. Il serait donc illusoire de chercher à leur imposer
                            des modèles organisationnels dès aujourd’hui périmés, avec un univers
                            informatique bridé, des applications métiers anciennes et des connexions
                            web limitées. La mise en place d’outils de travail qui répondent aux besoins
                            de communication et d’instantanéité se révèle plus appropriée, et au final plus
                            efficace.

                            Car les bénéfices de ces solutions sont réels :
                            • Amélioration de la collaboration.
                            • Meilleure connaissance des rôles de chacun.
                            • Accélération des prises de décision.
                            Au final, c’est la réactivité de l’entreprise qui est impactée et son agilité pour
                            s’adapter aux nouveaux marchés.
4
    Enquête Ifop 2010

© 2011                                              -8-                               ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX      POUR L'AVENIR ?

                                Maîtriser l’évolution du SI
                                Si les changements réclamés par les utilisateurs sont nombreux et impactants,
                                les évolutions technologiques perpétuelles représentent aussi un défi
                                important à relever pour les DSI.

                                La révolution du cloud computing
                                Quel que soit le terme employé et le niveau de virtualisation (Pass, Iaas,
                                Saas5…), l’arrivée du cloud en entreprise a révolutionné le rapport des
                                utilisateurs à l’IT. Séduites par l’approche économique et la rapidité de mise en
 En 2010, plus de la
 moitié des instances           œuvre, les entreprises ont adopté le cloud pour donner à leurs utilisateurs des
 d’application se sont          moyens de déployer plus vite les infrastructures ou applications qui répondent
 déroulées sur une              à leurs besoins métiers. Les DSI deviennent ainsi de véritables fournisseurs de
 machine virtuelle.             services, aux tarifs bien définis.
                        IDC     Mais pour que ce système fonctionne, il faut que la DSI continue à maîtriser
                                la délivrance des solutions cloud. La liberté offerte aux utilisateurs révèle en
                                effet ses limites : des serveurs activés sans être utilisés, par exemple, ou des
                                puissances mal adaptées au besoin réel ont été constatés dans des entreprises
                                qui avaient choisi de mettre à disposition des directions métiers des portails
                                en self-service pour accéder à des infrastructures virtuelles.
                                La généralisation du cloud dans toutes les couches du système d’information
                                a également généré une complexité propre à cet univers entièrement
                                virtualisé, qui nécessite des outils d’administration adaptés et de nouvelles
                                compétences au sein de la DSI. Ces besoins n’ont pas toujours été anticipés
                                par les entreprises.
                                Le cloud exige aussi de bien définir les rôles et responsabilités de chacun.
                                L’informatique a un rôle à jouer pour assurer l’application de la stratégie IT de
                                l’entreprise, et éviter que des technologies non homogènes, peu sécurisées ou
                                non compatibles avec l’existant soient adoptées par les métiers.

                                Intégrer l’open source dans sa stratégie globale
                                Si l’open source est apparu il y a déjà plusieurs années, les entreprises l’ont
                                aujourd’hui accepté comme modèle de délivrance des applications, et sont
                                devenues plus matures sur ce sujet. La fiabilité et la standardisation des
                                solutions ont bien entendu conduit les entreprises à les adopter de plus
                                en plus massivement en particulier sur l’infrastructure, le middleware et la
                                messagerie d’entreprise, ainsi que les applications collaboratives.
                                Les applications plus « stratégiques » tels que les ERP sont moins adoptées
                                massivement par les grandes entreprises, mais elles sont bien représentées et
                                matures en termes de fonctionnalités.
                                L’open source constitue également un levier de la transformation vers
                                l’entreprise numérique. Les grands programmes nationaux, s’ils n’évoquent
                                pas directement l’open source, mettent en avant ses fondamentaux, en
5
    Plateforme as a Services,   évoquant des standards ouverts et interopérables. L’open source est en effet
    Infrastructure as a         très lié au développement du cloud : les centres d’infrastructure de Google et
    Service, Software as a
    Service.                    Amazon, par exemple, intègrent beaucoup de briques open source (OS Linux,
                                serveur Apache…).

© 2011                                                 -9-                               ESSEC Executive Education
ÉVOLUTION DE LA DSI : QUELS ENJEUX      POUR L'AVENIR ?

         Les problématiques qui se révèlent auprès des DSI concernent aujourd’hui
         l’intégration de l’open source dans leur stratégie globale, sur le long terme. Il
         est vrai que l’open source se révèle souvent l’unique réponse à des enjeux IT
         tels que la constitution d’un cloud privé, par exemple.

         Gérer la multiplication des applications métiers
         La plongée dans un monde de plus en plus numérique a entraîné une
         évolution des besoins et la création de nouvelles applications métiers, de plus
         en plus spécialisées.
         Si le phénomène de concentration des grands acteurs du logiciel (Oracle, SAP,
         Microsoft, IBM) s’est poursuivi ces dernières années, de nouveaux éditeurs
         sont apparus, très spécialisés sur un domaine ou un secteur, et fortement liés
         aux évolutions Internet.

         Si l’on prend le domaine du marketing, par exemple, la multiplication des
         canaux, l’arrivée des réseaux sociaux, les besoins de pilotage des actions ont
         généré une multitude d’applications qui répondent à des besoins réels des
         directions métiers.
         Si l’on évoque l’E-Commerce, son évolution vers un « Commerce Connecté »
         qui intègre les points de vente via des bornes interactives, la mobilité avec
         l’explosion des smartphones, et à terme la télévision interactive, génère là
         aussi des besoins d’applications cross-canal complexes, à intégrer dans le
         SI pour garantir la cohérence de la stratégie marketing et commerciale de
         l’entreprise.
         Pour la DSI, cette multiplicité de solutions pose de nouveaux défis :
         • Comment choisir les bons partenaires et s’assurer de leur pérennité ?
         • Comment valider la fiabilité de solutions souvent récentes sur le marché ?
         • Quels contrats mettre en place pour assurer la qualité de service ?
         • Comment intégrer ces applications hétérogènes dans le SI ?
         Les DSI doivent trouver rapidement les réponses à ces questions car ce
         phénomène touche tous les services de l’entreprise et repose sur la nécessité
         pour chacun de développer la compétitivité de l’entreprise grâce à des
         solutions innovantes qui permettent d’accélérer le time to market.

© 2011                          - 10 -                             ESSEC Executive Education
À propos du centre
de formation permanente
de l’ESSEC
                                                 Professeurs de l’ESSEC, de professionnels
Notre mission                                    du monde de l’entreprise et d’experts faisant
Développer des femmes, des hommes, des           bénéficier les participants de leur expérience
organisations socialement responsables,          et de leur savoir-faire.
accompagner les transformations des
entreprises en développant les compétences
personnelles et collectives, telle est la
mission des programmes de formation
                                                 Une pédagogie tournée vers
permanente de l’ESSEC.                           l’action, levier immédiat pour
Conçus et animés par les professeurs             un retour sur investissement
de l’ESSEC en collaboration avec des
professionnels en activité, ces programmes       formation
combinent le meilleur de la recherche en
                                                 Mémoires, thèses professionnelles, projets
management et de son application dans
                                                 stratégiques…
l’entreprise pour une pleine réussite des
« programmes de référence » tant auprès          Dans la plupart des programmes proposés
des participants que des entreprises.            par l’ESSEC Executive Education, les
                                                 participants doivent réaliser individuellement
                                                 ou en équipe un projet professionnel
                                                 stratégique.
L’équipe pédagogique/                            Cette exigence pédagogique est l’une des
L’excellence du corps                            clés de voûte de nos programmes. Démarré
                                                 en début ou en cours de cursus, ce travail
professoral                                      de fond a pour objectif de fournir des
                                                 recommandations stratégiques pertinentes
Les professeurs permanents de l’ESSEC sont
                                                 à une entreprise et de permettre aux
dotés d’une forte expérience internationale
                                                 participants d’appliquer immédiatement les
en pédagogie, recherche et conseil.
                                                 acquis du programme.
Ils veillent à la bonne conception des
programmes et contribuent activement
à l’animation des cycles de formation de
l’ESSEC Executive Education. Rompu à l’art       Les e-Communautés, au cœur
d’animer un groupe, le corps enseignant
allie les concepts, qui confèrent du recul, et   de la démarche e-Learning
l’expérience du terrain, qui garantit la bonne   Suivre une formation ESSEC Executive
application des acquis du programme. Les         Education c’est rejoindre une « communauté
publications des professeurs de l’ESSEC          d’apprentissage ». Afin d’assurer la continuité
sont reconnues internationalement pour leur      de l’apprentissage entre les sessions en salle,
innovation dans toutes les matières liées au     cette communauté peut, dans certaines
management.                                      formations, s’exprimer sous forme de
L’équipe pédagogique mobilisée dans              e-Communauté, accessible via internet.
chacun des programmes de l’ESSEC
Executive Education est constituée de
Les responsables pédagogiques
sélectionnent ainsi chaque année les
                                             Choisir un programme de
services et dispositifs d’accompagnement     l’ESSEC : s’immerger au cœur
de la formation, selon leurs objectifs
pédagogiques.                                d’un creuset d’expériences,
                                             rejoindre un réseau
Une gamme complète                           Plusieurs milliers de personnes issues des
                                             métiers et des entreprises les plus divers
de solutions est à leur                      fréquentent par an les programmes longs, les
disposition :                                modules courts, les conférences proposées
                                             par l’ESSEC Executive Education.
Portail MyESSEC (extranet), espaces de
travail à distance, contenus multimédia      Près de 5 000 participants sont félicités
« e-Learning » sélectionnés ou développés    chaque année après avoir suivi avec succès
sur mesure, knowledge management,            l’Executive MBA, un Mastère Spécialisé ou
banques de données en ligne…                 un programme de management spécialisé et
                                             rejoignent ainsi le réseau des
                                             40 000 diplômés du Groupe ESSEC.

    Découvrez la formation
    Cursus 1 an Management
    des Systèmes d’Information
    • En partenariat avec l'école Télécom ParisTech ENST, le Cursus 1 an
      Management des Systèmes d’Information forme des spécialistes multi-
      compétences aussi performants sur les techniques de Management que sur
      les technologies de l’Information et de la Communication.

    • Le rôle et les responsabilités des informaticiens ont considérablement évolué
      depuis 20 ans. La seule maîtrise technique est aujourd’hui insuffisante. Les
      informaticiens doivent acquérir et renforcer leurs compétences dans les
      domaines du management et de la gestion des systèmes d’information. Le
      Cursus 1 an Management des Systèmes d’Information répond à ces attentes.
ESSEC Executive Education
          CNIT BP 230
    92053 Paris-La Défense
            France
    Tél. +33 (0)1 46 92 49 00
    Fax +33 (0)1 46 92 49 90
    http://formation.essec.fr

    ESSEC Business School
    Avenue Bernard-Hirsch
           BP 50105
  95021 Cergy-Pontoise Cedex
            France
    Tél. +33 (0)1 34 43 30 00
    Fax +33 (0)1 34 43 30 01
          www.essec.fr

     ESSEC Business School
       Singapore Campus
       100 Victoria Street
National Library Building # 13-02
       Singapore 188064
       essecasia@essec.fr
       Tél. +65 6884 9780
       Fax +65 6884 9781
        www.essec.edu

                                    © ESSEC Business School - 2510111545 - Novembre 2011 - *La réponse est en vous
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler