Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l’efficacité des thérapies anticancéreuses Mai 2018

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

2 Forward-Looking Statements The information and opinions contained in this presentation and any other information discussed at this presentation are provided as at the date of this presentation and are therefore of a preliminary nature, have not been independently verified and may be subject to updating, revision, amendment or change without notice and in some cases has not been audited or reviewed by the Company’s auditors. This presentation is selective in nature and does not purport to contain all information that may be required to evaluate the Company and/or its securities.

Neither the Company nor any other person is under any obligation to update or keep current the information contained in this presentation or to correct any inaccuracies in any such information which may become apparent or to provide you with any additional information. No reliance may or should be placed for any purpose whatsoever on the information contained in this presentation, or any other information discussed verbally, or on its completeness, accuracy or fairness. None of the Company, its investment banking representatives, or any of their respective directors, officers, employees, direct or indirect shareholders, agents, affiliates, advisors or any other person accept any responsibility whatsoever for the contents of this presentation, and no representation or warranty, express or implied, is made by any such person in relation to the contents of this presentation.

Certain information in this presentation is based on management estimates. Such estimates have been made in good faith and represent the current beliefs of applicable members of management. Those management members believe that such estimates are founded on reasonable grounds. However, by their nature, estimates may not be correct or complete. Accordingly, no representation or warranty (express or implied) is given that such estimates are correct or complete. Where this presentation quotes any information or statistics from any external source, it should not be interpreted that the Company has adopted or endorsed such information or statistics as being accurate.

This presentation contains forwardlooking statements. These statements reflect the Company’s current knowledge and its expectations and projections about future events and may be identified by the context of such statements or words such as “anticipate,” “believe”, “estimate”, “expect”, “intend”, “plan”, “project”, “target”, “may”, “will”, “would”, “could”, “might” or “should” or similar terminology. By their nature, forward-looking statements are subject to a number of risks and uncertainties, many of which are beyond the Company’s control that could cause the Company’s actual results and performance to differ materially from any expected future results or performance expressed or implied by any forward-looking statements.

The Company undertakes no obligation publicly to release the results of any revisions to any forward-looking statements in this presentation that may occur due to any change in its expectations or to reflect events or circumstances after the date of this presentation.

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

3 ▪ Besoin médical important pour les tumeurs solides : cancer colorectal métastatique et cancer pancréatique métastatique ne répondant pas aux checkpoint inhibitors, cancer du poumon (CBNPC) en progression sous thérapie anti-PD-1, cancers du cerveau ▪ NOX-A12 mode d’action unique : cible la chimiokine CXCL12, un acteur clé dans le micro-organisme tumoral (TME) actif dans l'exclusion des lymphocytes T, macrophages et infiltration des cellules progénitrices endothéliales dans les tumeurs endommagées et le cancer du sang homing aux niches protectrices - Données de sécurité et d’efficacité pour NOX-A12 dans plus de 116 sujets dont les études de Phase 2a dans la CLL & le MM - Merck collabore avec NOXXON sur le programme pilote NOX-A12 dans le cadre de la phase 1/2 KEYTRUDA® en association pour tester l'efficacité dans les indications de tumeurs solides ne répondant pas à l'anti-PD-1 / PD-L1 - La société est prête à publier les premiers résultats de son essai de phase 1/2 en 2018 - Démarrage rapide de l'essai de tumeur cérébrale et potentiel amélioration dans les échecs de l’anti-PD-1 dans le NSCLC où les échantillons de patients montrent un fort potentiel ▪ NOX-E36 fournit un système immunitaire inné avec un mode d’action complémentaire : ciblant la chimiokine CCL2 ainsi que les CCL7, 8 et 13 impliquées dans le recrutement de macrophages tumoraux immuno-suppresseurs (TAM) dans les tumeurs et la résistance aux anti-PD-1 / thérapie PD-L1 - Données de sécurité et d'activité établies dans plus de 150 sujets - Potentiel thérapeutique de la monothérapie dans les tumeurs solides à tester aux côtés de multiples approches combinées ▪ Opportunité commerciale importante1 : - Cancer pancréatique métastatique : 1,7 milliard de dollars en 2015 – devrait atteindre 4,2 milliards de dollars en 2025 - Cancer colorectal métastatique : 8,15 milliards de dollars en 2016 – atteindra 11 milliards de dollars d'ici 2025 - Glioblastome : 0,7 milliard de dollars en 2014 - devrait atteindre 3,3 milliards de dollars d'ici 2024 ▪ Position IP solide : deux familles de brevets clés liées aux NOX-A12 et NOX-E36 ▪ Eléments financiers : capitalisation boursière de € 10-15 millions (ALNOX sur Euronext Growth Paris Stock Exchange), trésorerie de € 622K (au 31 Dec 2017) NOXXON en bref 1.

Venture Valuation AG Report

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses
  • 4 ▪ Auparavant Directeur Commercial de NOXXON ▪ Direction du développement commercial de Novexel – conclusion d’un accord sur Avibactam pour env. 75 M€ avec Forest Laboratories, vendue à AstraZeneca en 2010 pour env. 505 M$ ▪ Directeur Développement Commercial chez ExonHit Therapeutics - conclusion d’un accord de découverte et de développement avec Allergan pour env. 30 M$ Qui sommes-nous ? Aram Mangasarian, PhD - Président-Directeur Général ▪ Oncologue, cumule +25 ans d’expérience et de recherche clinique dans de grands laboratoires pharmaceutiques et universités ▪ Postes de direction chez Celgene, Pfizer, Takeda et Eli Lilly & Company ▪ Rôle majeur dans obtention de l’autorisation de médicaments anticancéreux à succès: Abraxane®, Gemzar®, Alimta® et Revlimid® Dr. Jarl Ulf Jungnelius – Directeur Médical ▪ Chairman, Albumedix, Membre du Board, arGEN-X NV, Newron Pharma SPA, Proterris ▪ Anciennement CEO of Santaris Pharma (vendu à Roche), chairman de Rigontec (vendu à Merck & Co./MSD), Chairman Contera Pharma ApS, Serendex A/S ▪ Co-fondateur et anciennement CEO de Targacept Dr. Don deBethizy, Chairman Supervisory Board
  • Dr. Hubert Birner, TVM
  • Bertam Köhler, DEWB
  • Dr. Maurizio Petitbon, Kreos
  • Dr. Walter Wenniger, Independant
Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

5 Portefeuille de produits optimisant l’efficacité thérapeutique des anticancéreux existants NOX-A12 - anti-CXCL12/SDF-1 NOX-E36 - anti-CCL2/MCP-1 et chimiokines apparentées EXPOSER LES CELLULES TUMORALES CACHÉES2 CANCERS DU SANG : MM & LLC Études de phase 2a terminées dans le MM et la LLC L’association NOX-A12 + traitement conventionnel (TC) a permis d'améliorer le taux et la qualité des réponses obtenues chez les patients par rapport à des essais comparables de TC ou de traitements concurrents + TC5 THÉRAPIES CIBLÉES ROMPRE LA PROTECTION TUMORALE4 TUMEURS SOLIDES : CANCER DU PANCRÉAS Phases 1 et 2a terminées dans des indications non oncologiques Etude planifiée dans le cancer du pancréas en monothérapie et en combinaison IMMUNOTHÉRAPIE ROMPRE LA PROTECTION TUMORALE1 IMMUNOTHÉRAPIE TUMEURS SOLIDES : CANCER DU PANCRÉAS /CANCER COLORECTAL Actuellement en phase 1/2 en combinaison avec Keytruda® (anti-PD-1) Potentiel additionnel dans le cancer du poumon (CBNPC) échec des PD-1 EN COMBINAISON AVEC 1.

Feig, C. et al. PNAS 110.50 (2013): 20212-20217; Fearon, D. Cancer Immunol Research 2.187 (2014): 187-193; Poznansky, M., Nature America 6:543 (2000): 543-548 2. Rocarro et al. Cell reports 9 (2014): 118-128; Marasca, R. & Maffei, R., Blood 123 (2014): 952-953 3. Liu, S. et al. Neuro-Oncology 16.1 (2013): 1-8; Castro, B. & Aghi, M. Neuro-Oncology 16.1 (2014): 4-6 4. Nywening Lancet Oncol 2016 http://dx.doi.org/10.1016/S1470-2045(16)00078-4 5. Steurer, M. et al. ASH 2014 642 for CLL & Ludwig, H. 2017 Leukemia for MM 6. Menne, J. et al (2016) Nephrol Dial Transplant (2016) 0:1–9 INHIBER LA RÉPARATION TUMORALE3 TUMEURS SOLIDES : GLIOBLASTOME (statut de médicament orphelin) Phase 1/2 planifiée en première ligne chez les patients inopérables et résistants au Temodar Potentiel additionnel dans les tumeurs cérébrales de l’enfant ABLATION/ RADIOTHÉRAPIE Statut d’orphelin aux ÉtatsUnis et dans l’UE Etapes clés à moyen terme Premiers résultats (mono): T2 2018 Premiers résultats (combo): T4 2018

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

NOX-A12

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

7 Traitement ciblé par inhibition de l’axe CXCL12/CXCR4/CXCR7 Indication : Cancers du sang (par ex. myélome multiple, LLB-T) Indication : Tumeurs solides (par ex. pancréatique, colorectale, CBNPC) Indication : Cancer du cerveau (par ex. glioblastome) Inhibition de l’axe CXCL12/CXCR4/CXCR7 pour Exposer les cellules tumorales cachées3 Surmonter les défenses tumorales1 Bloquer les réparations tumorales2 1. Feig 2013, PNAS 110 :20212; Fearon 2014, Cancer Immunol Res 2 :187; NOXXON data 2. Liu 2014, Neuro-Oncology 16 :21 3. Marasca 2014, Blood 123 :952 Caractéristiques clés de CXCL12 ▪ CXCL12 est exprimé par les cellules immunitaires, les cellules endothéliales, les cellules cancéreuses, les fibroblastes et les cellules souches ▪ CXCL12 se fixe sur les deux récepteurs CXCR4 et CXCR7 et les active ▪ CXCL12 et ses récepteurs sont des facteurs clés dans les interactions entre les cellules cancéreuses et leur microenvironnement Rôle de CXCL12 dans les cancers ▪ Réduction de la mort des cellules cancéreuses (apoptose) ▪ Stimulation de la prolifération des cellules tumorales ▪ Stimulation de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins ▪ Stimulation des métastases CXCL12

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

8 Plan de l’étude1 1. Company informationand Steurer, M. et al. ASH 2014 642 CLL : Therapy, excluding Transplantation.Difference with Steuer data relates to re-evaluation of two patients by investigators at moment of cycle 6 but after publicationdata ASH 2. Fischer et al., 2011 (BR) : N = 78, Design : Open label, single arm Ph II, Response evaluation : NCI WG 1996 3. Chanan-Khan et al., 2016 (BR + Ibrutinibvs BR) : N = 578, Design : double-blind, placebo-controlledPh III, Response evaluation : iwCLL 2008 4. Barrientos et al., ASCO 2016 (BR + Idelalisib vs BR) : N = 416, Design : double-blind, placebo-controlledPh III ▪ Étude de phase 2a ouverte à un seul groupe menée chez 28 patients souffrant de LLC réfractaire et traités par bendamustine plus rituximab (BR) en traitement de fond ▪ Schéma thérapeutique : - Pendant 4 à 6 cycles, NOX-A12 a été administré à la dose la plus élevée calculée individuellement pour chaque patient - BR 375 mg/m² IV au Jour 1 du 1er cycle de 28 jours et 500 mg/m² au Jour 1 des cycles suivants - Bendamustine (70 à 100 mg/m²) IV aux Jours 2-3 (cycle 1) ou Jours 1-2 (cycles 2-6) de chaque cycle de 28 jours après BR Caractéristiques des patients N N = 28 12 femmes, 16 hommes Âge 41 – 79 Médian = 67 Stade de Binet 11 C : 11 Traitements précédents 1ère intention 17 2ème intention 10 3ème intention 1 Fludarabine / bendamustine Naïf 5 Prétraité 23 Réponse partielle Réponse complète Taux de réponse favorable comparé au BR seul et aux nouvelles associations de BR BR = Bendamustine et Rituximab BR + NOX-A12 BR seul BR + Ibrutinib BR seul BR + Idelalisib BR seul 86% 59% 83% 68% 68% 45% TRG : 11% 9% 11% 3 % 2 % 75% 50% 72% 65% 66% 45% NOX-A12 – Étude de Phase 2a dans la LLC réfractaire terminée Comparaison favorable avec les inhibiteurs de BTK et de PI3-K Source Association thérapeutique bien tolérée - NOX-A12 ne semblait pas être associé à des problèmes significatifs de tolérance ou de sécurité supplémentaires par rapport au BR seul Données de la société Littérature historique

Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses
  • 9 Certaines tumeurs ne répondent pas aux checkpoint inhibitors
  • Cancer COLORECTAL métastatique > Survie médiane : 6 mois – 2 ans1 > Taux de survie à 5 ans : 13,5 %2 1. Gobalkrishna and Fuloria, 2016 2. http://seer.cancer.gov/statfacts/html/ colorect.html 3. Garrido-Laguna and Hidalgo, 2015 4. http://seer.cancer.gov/statfacts/html/pancreas.html 5. Diaz, L. et al, 2016 J Clin Oncol 34, 2016 (suppl; abstr 3003) oral presentation at ASCO 2016 6. Fearon, D. T. (2014) Cancer Immunol Res 2(3): 187- 193.
  • Ces deux types de tumeurs ne répondent pas aux inhibiteurs de point de contrôle (ex. KEYTRUDA® de Merck ou Opdivo® de BMS) utilisés en monothérapie lorsqu’il s'agit de tumeurs à microsatellites stables (la grande majorité des patients)5
  • Ces deux types de tumeurs sont sont capables d’exclure les lymphocytes T tueuses du système immunitaire via l’action chimiorépulsive de concentrations élevées en CXCL12, créant ainsi un « mur » de chimiokines6
  • Cancer du PANCRÉAS métastatique > survie médiane : 6 mois – 1 an3, > Taux de survie à 5 ans : 2,6 %2
Cibler le microenvironnement tumoral pour maximiser l'efficacité des thérapies anticancéreuses

10 Tumeurs solides : protégées par un « mur biochimique de CXCL12 » Modèle murin d’adénocarcinome des canaux pancréatiques cellules tumorales Lymphocytes T CXCL12 cellules tumorales DAPI : noyaux cellulaires CD3 : lymphocytes T p53 : cellules tumorales CD11b : autres leucocytes CXCL12 p53 : cellules tumorales ▪ Les lymphocytes T sont exclues des « nids de cellules cancéreuses » ▪ La CXCL12 intratumorale est produite par des fibroblastes associés au cancer (CAF) et liée à des nids de cellules cancéreuses1 ▪ L’expression de la CXCL12 et l’exclusion des lymphocytes T sont associées au cancer du pancréas, au cancer colorectal, de l’ovaire et du poumon chez l’homme2 ▪ Le mécanisme conduisant à l’exclusion des lymphocytes T pourrait être l’apoptose et/ou la chimiorépulsion induites par la CXCL122,3 ▪ La CXCL12 semble recouvrir les cellules tumorales et agir en tant que facteur répulsif contre certains types de cellules, notamment les lymphocytes T tueurs qu’elle empêche de pénétrer dans les tumeurs, même en présence d’inhibiteurs de point de contrôle ▪ Le cancer du pancréas et le cancer colorectal ne répondent pas aux inhibiteurs de point de contrôle (p.

ex. KEYTRUDA® de Merck, Opdivo® de BMS) utilisés en monothérapie lorsqu’il s'agit de tumeurs à microsatellites stables4 (la grande majorité des patients) 1. Feig, C. et al. PNAS 110.50 (2013): 20212-20217 2. Fearon, D. Cancer ImmunolResearch 2.187 (2014): 187-193 3. Poznansky, M., Nature America 6:543 (2000): 543-548 4. Diaz, L. et al, 2016 J Clin Oncol 34, 2016 (suppl; abstr 3003) oral presentation at ASCO 2016

  • 11 Patients dont la tumeur peut être évaluée avant et après traitement par NOX-A12 pendant 2 semaines Critère d’évaluation principal : Augmentation du nombre de lymphocytes T cytotoxiques infiltrant la tumeur à la fin de la phase de traitement Les patients de la 1re partie reçoivent ensuite l’association NOX-A12 + inhibiteur de point de contrôle Critère d’évaluation : Évaluation de l’efficacité et de la tolérance 1 2 Essai phase 2a NOX-A12 en traitement des tumeurs colorectales et pancréatiques DESIGN DE L’ESSAI 1re partie Induction avec NOX-A12 2e partie NOX-A12 + Keytruda® 1. Clinicaltrials.gov trial NCT03168139 2. NOXXON Pharma NV Prospectus of 10 July 2017 et communiqué de presse NOXXON Pharma 28 Sept 2017 3. Diaz, L. et al, 2016 J Clin Oncol 34, 2016 (suppl; abstr 3003) oral presentation at ASCO 2016 Timeline2
  • 15 Mai 2018 – recrutement de l’étude à 90%
  • T2 2018 – données topline de la 1e partie sur l’ensemble des patients
  • T4-2018 – taux de réponse de NOX-A12 + Keytruda chez tous les patients Patients avec cancer en progression après multiple lignes de thérapie. Cancer Microsatellite stable (MSS) ou les inhibiteurs de point de contrôle (anti-PD- 1) ne marchent pas3 ▪ Preuve de mécanisme/concept dans deux indications : 1. Cancer colorectal (MSS) 10 patients 2. Cancer du pancréas 10 patients ▪ Taux de réponse de la population de patients cible aux anti-PD-1 seuls ~0 %3 ▪ Une consultation scientifique réglementaire sera prévue lorsque des données seront disponibles MSS = microsatellites stables En collaboration avec :
  • 12 Essai clinique NOX-A12 + Keytruda : données démographiques lors du recrutement des patients Statut au 7 mai 2018 Cancer colorectal Cancer pancréatique N 10 8 Homme/Femme Âge, moyenne (étendue) 64 (55 – 73) 66 (48 - 82) Etat de santé au diagnostic II III IV Lignes antérieures de traitement systémique (moyenne)* 5 (2 – 9) 3 (1 – 5) Patients ayant subi une intervention chirurgicale (nombre de chirurgies) 7 (1 – 4) 3 (1 – 2) Meilleure réponse au dernier traitement** PD (6), SD (1), INC (3) PD (8) Temps écoulé depuis le dernier traitement systémique (moyenne) 2,2 mois 1,5 mois
  • Population fortement prétraitée et présentant une charge tumorale élevée dans les deux type de cancers
  • Vaste majorité des patients présentant une maladie progressive comme meilleure réponse au traitement antérieur * excluant la chirurgie; ** données non disponibles pour tous les patients PD, Maladie progressive; SD, Maladie stabilisée; INC, Inconnu

13 Un traitement de 2 semaines par NOX-12 en monothérapie peut déclencher des changements dans le microenvironnement tumoral assimilables à la réponse Th1 % change from baseline IFN-g IL-2 IL-2 R-alpha IL-12p70 IL-12p40 IL-15 IL-16 IL-17 IL-18 CCL5/RANTES TNF-beta CXCL9/MIG CXCL10/IP-10 TRAIL -50 50 100 150 200 250 PaC patient 015 NOX-A12 en monothérapie déclenche des changements de cytokines assimilables à une réponse des cellules T cytotoxiques / Th1 % change from baselines PaC pat 015 200 400 600 800 CXCL12 Cible inhibée au sein de la tumeur Le CXCL12 lié a prolongé la demi-vie : niveaux accrus signalant l'activité de NOX-A12 Type de cancer Cancer pancréatique Sexe Homme Âge 48 ans Etat de santé au diagnostic IV Lignes de traitements systémiques antérieures 1.

FOLFIRINOX; 2. gemcitabine/nab-paclitaxel; 3. liposomal irinotecan/5- FU/folic acid Intervention chirurgicale antérieure Aucune Meilleure réponse au dernier traitement Maladie progressive Temps écoulé depuis la dernière progression de la maladie 1,8 mois

14 Exclusion de lymphocytes T fréquente chez les patients avec un CBNPC semble impliquer la chimiokine CXCL12 : potentiel de NOX-A12 en cas d’échec des anti-PD-1 1. Company Information ▪ Mise en évidence de CXCL12, FOXP3 et CD3 par immunocoloration dans dix tumeurs pour valider l’hypothèse selon laquelle la présence de CXCL12 empêcherait l’infiltration de lymphocytes T dans le tissu tumoral1 ▪ Les résultats suggèrent fortement que l’hypothèse selon laquelle la présence de CXCL12 empêcherait l’infiltration de lymphocytes T est raisonnable et justifie des études complémentaires chez des patients souffrant d’un CBNPC1 ▪ Le plan de l’étude clinique chez des patients avec un échec/une absence de réponse aux anti-PD-1 administrés en 1ère intention, avec une biomarqueur de enrichissement pour répondeurs potentiels, est en cours de discussion avec des experts.

L’objectif est d’améliorer significativement le taux de réponse des anti-PD-1 administrés en monothérapie, égal à environ 25%

NOX-E36

16 Candidat NOX-E36 en oncologie: phase 2 prête à être démarrée ▪ La chimiokine CCL2/MCP-1 est impliquée dans la propagation du cancer et le privilège immun des tumeurs à travers la recrutement des macrophages associés aux tumeurs (TAM); les données recueillies par Pfizer sur l’antagoniste de CCR2 (récepteur de CCL2) dans le cancer du pancréas laissent supposer que l’inhibition même partielle des chimiokines se liant à ce récepteur permet une meilleure efficacité1 ▪ NOX-E36 lie et neutralise la CCL2 (MCP-1) ainsi que trois autres chimiokines qui y sont étroitement apparentées2: potentiel pour pharmacologie « best in class» ▪ Une version de NOX-E36 adapté aux rongeurs bloque le recrutement des TAM, augmente l’infiltration des cellules T tueurs et réduit le volume tumoral dans une modelé animal du cancer du pancréas ▪ La phase 2 du développement de NOX-E36 en oncologie est prête à être lancée : sécurité, tolérance et activité sur les monocytes CCR2+ démontré au cours de la phase 1 et d’une phase 2 non oncologique4 1.

Nywening Lancet Oncol 2016 http://dx.doi.org/10.1016/S1470-2045(16)00078-4 2. Oberthür, D., et al. (2015). “Crystal structure of a mirror-image L-RNA aptamer (Spiegelmer) in complex with the natural L-protein target CCL2.” Nat Commun 6: 6923. 3. Xia Bu et al (2016) Learning from PD-1 Resistance: New Combination Strategies. Trends in Molecular Medicine, June 2016, Vol. 22, No. 6 4. Menne, J. et al (2016) Nephrol Dial Transplant (2016) 0:1–9

  • 17 Les CCL2 et les Macrophages Associés aux Tumeurs (TAMs) jouent un rôle majeur dans différents types de tumeurs
  • Les macrophages associés aux tumeurs (TAM) sont dérivés à partir de monocytes circulants et y sont recrutés par la chimiokine CCL21, 2
  • Différentes études ont: ✓ identifié l’accumulation de TAMs dans les tumeurs: mélanome, prostate, sein et colon1, 4 ✓ identifié le rôle majeur des TAMs dans la progression du cancer de pancréas ✓ lié des niveaux élevés de monocytes circulants aux TAMS dans les tumeurs et à un taux de survie diminué2, 5 1. Galdiero, M. R., et al., (2013) Journal of cellular physiology 228, 1404-1412 2. Sanford, D. E. et al. (2013) Clinical cancer research, 19, 3404-3415, 3. Mantovani, A., (2002) Trends in immunology 23, 549-555 4. Sica, A., (2006) European journal of cancer 42, 717-727 5. Kurahara, H. et al. (2011) The Journal of surgical research 167, e211-219 La prévalence des monocytes circulants dans le sang est pronostique pour les patients avec le cancer de pancreas2

18 (control) (control) mNOX-E36 réduit les TAMs, augmente l’infiltration des lymphocytes T et réduit le volume tumoral dans un modèle de cancer pancréatique Source: J. Lazarus et al. (2017) Poster PT165 A Novel CCL2 Inhibitor Reduces Tumor Associated Macrophage Infiltration in a Murine Model of Pancreatic Cancer. Society of Surgical Oncology 70th Annual Cancer Symposium mNOX-E36 is a rodent version of NOX-E36 which binds to rodent CCL2 Modèle syngénique de l’adénocarcinome canalaire pancréatique (PDAC) chez les souris immunocompétent B,C. Reduction statistiquement significative de TAMs chez les animaux traités avec mNOX-E36 D,E.

Tendance d’augmentation de lymphocytes T CD8+ dans les tumeurs des animaux traité avec mNOX-E36 B. C.

D. E. A. mNOX-E36 control control mNOX-E36 TAMs TAMs CD8+ T-cells CD8+ T-cells Tendance vers réduction du volume tumoral dans le groupe avec des tumeurs établies et traité avec mNOX-E36 Volume tumoral réduit quand traitement est débutée après établissement du tumeur

19 NOX-E36 : principaux éléments à retenir ▪ Généralement sûr et bien toléré après administration intraveineuse ou sous-cutanée (>150 sujets) ▪ Effet pharmacodynamique clair de NOX-E36 sur des chimiokines pertinentes aux monocytes et sur les monocytes CCR2+, source des TAMs ▪ Aucun concurrent avec une pharmacologie comparable sur les chimiokines pertinentes aux monocytes / macrophages dans la signature de résistance PD-1 innée (IPRES) dans le pipeline de l'industrie ▪ Prêt à passer à des études de preuve de concept chez des patients cancéreux´:
  • Phase 1/2 en monothérapie
  • Phase 1/2 en essai clinique multi-bras en cancer du pancréas métastatique de NOX-E36 combinaison avec: 1) anti-PD-1, ou 2) chimiothérapie, ou 3) NOX-A12
  • Phase 2 preuve de concept

20 ▪ Nouvelle approche de traitement anti-cancer ciblant le microenvironnement tumoral (TME) grâce à une activité puissante et validée cliniquement sur le système immunitaire adaptif (NOX-A12) et inné (NOX-E36) ▪ Programme phare de NOX-A12 en cours de Phase 1/2 en association avec KEYTRUDA® de Merck & Co pour tester l’efficacité dans des indications stratégiques de tumeurs solides ne répondant pas aux anti-PD-1/PD-L1 ▪ La société prévoir d’annoncer les résultats intermédiaires de l’étude de Phase 1/2 en 2018 ▪ Les données concernant des indications relevant potentiellement d’une autorisation accélérée / provisoire seront disponibles sous peu avec un financement supplémentaire et une collaboration avec des consortiums financés par l’industrie ou des gouvernements/fondations - NOX-A12 – Cancer du poumon (CBNPC) – échecs de traitements anti-PD-1 en monothérapie, enrichi pour les répondeurs potentiels - NOX-A12 – En 1ère intention pour des glioblastomes MGMT non méthylé (adulte et/ou pédiatrique) - NOX-E36 – Cancer du pancréas métastatique – monothérapie & multiples associations - NOX-A12 – Tumeurs solides en association avec des médicaments anti-angiogéniques ▪ Organisation revitalisée, Direction et Conseil de surveillance NOXXON : faits marquants

Vous pouvez aussi lire
Partie suivante ... Annuler