ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D’ŒUVRE 2015 RÉGION LIMOUSIN Dans ce document, vous trouverez les principaux résultats de l’enquête BMO 2015. Pour rappel, cette enquête est une initiative de Pôle emploi, réalisée avec l’ensemble des directions régionales et le concours du Crédoc. Sur les 25 400 établissements du Limousin entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont été interrogés, et plus de 5 800 réponses ont été collectées, soit un taux de retour de 31,8%. Pour accéder au document souhaité, cliquez ci-dessous . Vous pouvez ensuite revenir à cette page en cliquant sur retour sommaire.

SOMMAIRE > La plaquette régionale  Éclairages et Synthèses > Les fiches Statistiques et Indicateurs  Région Limousin  Département de la Corrèze  Bassin de Tulle  Bassin de Brive  Bassin d’Ussel  Département de la Creuse  Bassin de Guéret  Bassin d’Aubusson  Département de la Haute-Vienne  Bassin de Limoges  Bassin de Bellac  Bassin de Saint-Junien  Bassin de Saint-Yrieix

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE
ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

En Limousin, 4 400 entreprises envisagent de recruter en 2015, pour un total de 15 400 projets de recrutement BMO 2015 >> LES PROJETS DE RECRUTEMENT La part des établissements prêts à embaucher en 2015 s’établit à 17,4%, soit plus de 4 400 structures potentiellement recruteuses. Cette part est en progression de plus d’un point en comparaison avec l’année 2014. Elle a augmenté en 2015 dans la majorité des structures, exceptés pour les établissements de 0 salarié et ceux de 100 à 199 salariés. Le nombre total de projets de recrutement pour l’année 2015 est de 15 400. Ce nombre est stable depuis plusieurs années. La part des établissements recruteurs est disparate selon la taille des établissements. Elle a tendance à augmenter en fonction du nombre de salariés dans l’entreprise. Elle varie de 11,6% pour les structures de 1 à 4 salariés à 65,7% pour les structures de plus de 200 salariés. En nombre d’intentions d’embauche, les établissements de 1 à 4 salariés et les établissements de 0 salarié arrivent en tête et concentrent plus de 43,5% des projets de recrutement.

En 2015, plus d’1 projet de recrutement sur 2 provient d’une entreprise du secteur des services : la santé humaine et action sociale (2 100 projets), l’hébergement et restauration (1 600 projets), les services scientifiques, techniques, administration et soutien (1 500 projets), et les services aux particuliers (1 300 projets) concentrent les intentions d’embauche. On retrouve également le secteur de l’agriculture (yc l’agroalimentaire) qui regroupe 22,9% de l’ensemble des projets de recrutement, soit 3 300 intentions d’embauche qui sont essentiellement des recrutements saisonniers. Avec 1 600 projets, ce qui représente 10,3% du total régional, le commerce demeure un pôle de recrutement important.

19% des établissements situés sur le bassin de Brive et 20% sur le bassin de Limoges envisagent de recruter en 2015. Ces deux bassins enregistrent des volumes de projets d’embauche importants dans la région : 4 700 pour Limoges et 4 100 pour Brive. Le volume élevé du bassin de Brive est à mettre en lien avec les nombreux postes saisonniers du secteur agricole. Sur les sept autres bassins de la région, la part d’établissements recruteurs varie de 11,6% pour Bellac à 20,5% pour Saint- Junien. Ces taux sont en hausse par rapport à l’année dernière sur les 3 bassins de la Corrèze et sur les bassins de Limoges et de Saint-Junien.

Concernant le volume de projets de recrutement, seuls trois bassins d’emploi enregistrent une hausse de ces projets par rapport à l’année 2014 : Limoges, Saint-Yrieix et Ussel. GRAPHIQUE 1 PROJETS DE RECRUTEMENT SELON LA TAILLE DE L’ENTREPRISE GRAPHIQUE 2 PROJETS DE RECRUTEMENT PAR SECTEURS D’ACTIVITÉS ENCADRÉ 1 En France, 20,7% des entreprises envisagent de recruter en 2015. Le nombre de projets de recrutement augmente légèrement cette année de 2% pour atteindre plus de 1,7 millions. CARTE 1 PART DES ÉTABLISSEMENTS RECRUTEURS ET NOMBRE DE PROJETS DE RECRUTEMENT PAR BASSIN Construction 3.3% Commerce 10.3% Industrie manufacturière 7.3% IAA et agriculture 22.9% Services 56.2% Clé de lecture : sur le bassin de Limoges, la part des établissements recruteurs est de 20% et plus et le nombre de ces projets est de 4 664.

2 562 4 143 1 259 1 685 1 317 889 1 690 1 878 28.3% 16.3% 19.1% 11.6% 59.3% 56.6% 37.1% 65.7% 500 1 000 1 500 2 000 2 500 3 000 3 500 4 000 4 500 0 salarié 1 à 4 salariés 5 à 9 salariés 10 à 19 salariés 20 à 49 salariés 50 à 99 salariés 100 à 199 salariés 200 salariés et + 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Nombre de projets de recrutement Part des établissements envisageant de recruter RETOUR SOMMAIRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

8 500 projets de recrutement ne sont pas liés à une activité saisonnière, soit 55% de l’ensemble des projets LES PROJETS PERMANENTS

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

Les métiers liés à la vente, au tourisme et aux services concentrent 35% des recrutements envisagés en 2015 BMO 2015 >> LES PROJETS PERMANENTS GRAPHIQUE 6 RÉPARTITION DES PROJETS PERMANENTS PAR FAMILLE DE MÉTIER 11.3% 8.1% 13.4% 34.6% 13.9% 2.9% 5.7% 10.1% VENTE, TOURISME ET SERVICES : 2 933 AUTRES MÉTIERS : 1 178 AUTRES TECHNICIENS ET EMPLOYÉS : 248 OUVRIERS DU BTP : 481 OUVRIERS SECTEURS DE L’INDUSTRIE : 857 SOCIALES ET MÉDICO-SOCIALES : 1 139 FONCTIONS ADMINISTRATIVES : 692 FONCTIONS D’ENCADREMENT : 959 • Artistes (en musique, danse, spectacle) • Professionnels des spectacles • Agents d’accueil et d’information, standardistes • Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) • Agents administratifs divers (saisie, assistanat RH, enquêtes…) • Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) • Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices • Surveillants d'établissements scolaires (y.c. AVS et aides éducateurs) • Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) • Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM*) • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine • Aides à domicile et aides ménagères • Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) • Techniciens et Employés de la banque et des assurances • Agents des services hospitaliers • Employés de libre-service • Vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture • Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment • Mécaniciens et électroniciens de véhicules • Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage (y.c réparateurs) • Ouvriers qualifiés de la maintenance en mécanique Données supérieures à 100 excepté pour les ouvriers secteurs de l’industrie > 60 Seuls les principaux métiers sont repris En rouge : part de projets de recrutement jugés difficiles > 50% RETOUR SOMMAIRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices Agents de services hospitaliers Professionnels des spectacles Techniciens de la banque, gestionnaires de patrimoine Agents d'accueil et d'information, standardistes Conducteurs et livreurs sur courte distance Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) Aides à domicile et aides ménagères Jardiniers salariés, paysagistes Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux… ) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM ) Les 15 métiers permanents les plus recherchés représentent 40% de l’ensemble des projets permanents LES PROJETS PERMANENTS

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

Cuisiniers Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux… ) Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles Agents d'accueil et d'information, standardistes Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Aides à domicile et aides ménagères Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM ) Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Arboriculteurs salariés, cueilleurs BMO 2015 >> LES PROJETS SAISONNIERS GRAPHIQUE 8 LES 10 MÉTIERS SAISONNIERS LES PLUS RECHERCHÉS CARTE 3 PART ET NOMBRE DE PROJETS DE RECRUTEMENT SAISONNIERS PAR BASSIN Les employeurs estiment rencontrer des difficultés de recrutement pour 29% des projets saisonniers projets jugés non difficiles projets jugés difficiles 6 900 projets de recrutement sont liés à une activité saisonnière, soit 45% de l’ensemble des projets ENCADRÉ 2 Comme chaque année, l’économie régionale est marquée par une importante part de recrutements saisonniers dans le secteur agricole. On retrouve également des projets de recrutement saisonniers dans les métiers liés aux services, dans les métiers de l’hôtellerie / restauration et dans les métiers de la santé et action sociale .

2 810 441 434 316 241 212 197 177 169 136 Clé de lecture : Sur le bassin de Limoges, la part des projets de recrutement saisonniers est de moins de 30% et le nombre de ces projets saisonniers est de 966. La part de projets saisonniers varie sensiblement d’un bassin d’emploi à l’autre. Les bassins de Brive et de Saint-Yrieix enregistrent les parts les plus élevées en lien avec les projets de recrutement saisonniers concernant la récolte des fruits. Sur les bassins de Limoges, Bellac et Saint-Junien, les projets de recrutement saisonniers sont majoritairement liés au commerce, aux services à la personne et aux services aux entreprises.

Les projets sur les bassins d’Aubusson et de Guéret sont eux liés aux services à la personne, à la santé humaine et action sociale et à l’hôtellerie / restauration. Enfin, concernant les bassins de Tulle et d’Ussel, les projets concernent essentiellement l’hôtellerie / restauration et le spectacle. RETOUR SOMMAIRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

660 311 191 177 162 161 137 124 121 113 Arboriculteurs salariés, cueilleurs Aides à domicile et aides ménagères Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Aides- soignants (médico- psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux… ) Agents d'accueil et d'information, standardistes Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Conducteurs de transport en commun sur route Cuisiniers Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) GRAPHIQUE 9 LES 10 MÉTIERS JUGÉS DIFFICILES LES PLUS RECHERCHÉS CARTE 4 PART ET NOMBRE DE PROJETS DE RECRUTEMENT JUGÉS DIFFICILES PAR BASSIN 5 100 projets de recrutement sont jugés difficiles par les employeurs, soit 33% de l’ensemble des projets ENCADRÉ 3 L’enquête BMO permet de mesurer la perception qu’ont les employeurs de la difficulté à recruter pour chacun des projets déclarés. Concernant l’année 2015, 5 100 intentions de recrutement sur les 15 400 projetées dans la région sont déclarées difficiles par les employeurs, soit 33%. Cette part est en nette diminution et ce depuis 3 ans. Au niveau France, la part de projets jugés difficiles est légèrement inférieure (32%). Les taux de difficulté à recruter varient de manière considérable selon la taille de l’entreprise et son secteur d’activité. En règle générale, les petites structures déclarent avoir plus de difficulté à recruter que les grandes. Les employeurs des industries manufacturières, de la construction, du commerce / réparation automobile et des activités immobilières sont ceux qui estiment avoir les plus fortes difficultés à recruter.

Globalement, le nombre insuffisant de candidats et leur profil inadéquat sont les principales difficultés de recrutement rencontrées par les employeurs. Les difficultés liées à l’emploi lui-même sont également évoquées (pénibilité, salaire, distance, horaires…) Clé de lecture : Sur le bassin de Limoges, la part des projets de recrutement jugés difficiles est inférieure à 33% et le nombre de ces projets jugés difficiles est de 1 405.

La part de projets de recrutement jugés difficiles par les employeurs est au dessus de la moyenne régionale pour les bassins de Guéret, Aubusson, Tulle, Ussel et Saint-Junien. Sur ces bassins, les projets jugés difficiles proviennent essentiellement des métiers en lien avec les secteurs de la vente, des services et de la santé humaine / action sociale. Concernant les quatre autres bassins d’emploi (Bellac, Limoges, Saint-Yrieix et Brive), les recrutements jugés difficiles par les employeurs sont plus prononcés dans les métiers de la construction, de l’industrie, des services et de la santé humaine / action sociale.

LES PROJETS JUGÉS DIFFICILES

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

SOURCE L’OBJECTIF DE L’ENQUÊTE : L’enquête Besoins en main-d’œuvre (BMO) est une initiative de Pôle emploi, réalisée avec l’ensemble des directions régionales et le concours du Crédoc. L’enquête BMO est avant tout un outil d’aide à la décision pour Pôle emploi qui peut ainsi mieux connaître les intentions des établissements en matière de recrutement et ainsi adapter l’effort de financement pour les formations des métiers en tension. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. De plus, ces projets concernent tous les types de recrutement, y compris les postes à temps partiel et le personnel saisonnier.

LA POPULATION DE L’ENQUÊTE : L’enquête BMO 2015 a été réalisée entre octobre et décembre 2014 dans les 22 régions métropolitaines et les 4 départements d’outre- mer. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, les établissements du secteur agricole, les établissements du secteur public relevant des collectivités territoriales (communes, régions...), les établissements publics administratifs (syndicats intercommunaux, hôpitaux, écoles…). L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état (ministères, police, justice…) et les entreprises publiques (Banque de France, RATP…).

Le questionnaire soumis aux employeurs couvre une liste de 200 métiers qui correspond aux Familles Professionnelles (FAP) et se décline en six versions différentes, afin d’ajuster la liste de métiers proposée au secteur d’activité de l’établissement. MÉTHODOLOGIE Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l’an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée. Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%.

Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l’aide d’une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements. • Directeur de la publication : Bernard THERET • Réalisation : Statistiques, études et évaluation Contact : *Stats PE Limousin@pole-emploi.fr 05.55.11.64.33  UNE ADRESSE UNIQUE POUR RETROUVER L’ENSEMBLE DES RÉSULTATS BMO Æ CRÉEZ VOS RAPPORTS DYNAMIQUES ET VOS PROPRES GRAPHIQUES Æ EFFECTUEZ UNE RECHERCHE PAR MÉTIER, PAR SECTEUR Æ EXPORTEZ VOS DONNÉES Æ DÉCOUVREZ LES OFFRES D’EMPLOI EN LIEN AVEC LES PROJETS DE RECRUTEMENT www.bmo.pole-emploi.org Consultez nos publications : rapport national, plaquette régionale, fiches par bassin et par département Découvrez un nouvel outil simple pour réaliser vous- même vos propres requêtes RETOUR SOMMAIRE

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE

Les chiffres clés LIMOUSIN FRANCE 15 421 1 739 277 projets 8 488 1 055 859 permanents 6 934 683 419 saisonniers 5 108 563 299 jugés difficiles Les indicateurs clés LIMOUSIN FRANCE 17.4% 20.7% des établissements envisagent de recruter 55.0% 60.7% de projets permanents 33.1% 32.4% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 23% 7% 3% 10% 56% 5% 4% 12% 64% 14% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services LIMOUSIN FRANCE par taille d'établissement 17% 35% 23% 9% 17% 28% 24% 9% 21% 17% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés LIMOUSIN FRANCE Région Limousin par métiers (les 10 premiers) 294 320 380 385 459 479 540 581 808 2 850 Jardiniers salariés, paysagistes Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) Agents d'accueil et d'information, standardistes Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) Aides à domicile et aides ménagères Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 4 400 entreprises envisagent de recruter en 2015, pour un total de 15 400 projets de recrutement. Ce résultat se situe dans la moyenne des années précédentes. Néanmoins, la part des employeurs envisageant de réaliser au moins un recrutement est en progression de plus d'un point sur un an (17,4%).

Plus d'1 projet sur 2 est issu du secteur des services, les employeurs prévoient notamment 2 100 embauches dans la santé humaine et action sociale, 1 500 dans les services scientifiques et techniques, 1 600 dans l'hôtellerie restauration et 1 300 dans les services aux particuliers. Comme les années précédentes, le secteur agricole concentre 23% des projets et il s'agit principalement d'emplois saisonniers. La part de projets saisonniers est de 45%. Les projets permanents représentent 55% du total des intentions d'embauche. Les principaux métiers permanents recherchés sont : agents d'entretien de locaux, employés polyvalents de cuisine et aides-soignants. 33% des projets de recrutement sont jugés difficiles par les employeurs.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 374 808 46.3% 0.9% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 369 581 63.5% 16.9% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 290 459 63.1% 42.2% Jardiniers salariés, paysagistes 262 294 89.2% 15.7% Aides à domicile et aides ménagères 238 479 49.7% 48.7% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 202 230 87.7% 19.7% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 202 202 100.0% 55.9% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 201 278 72.4% 7.7% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 191 320 59.7% 9.5% Conducteurs et livreurs sur courte distance 186 212 87.7% 11.4% Ensemble des métiers 8 488 15 421 55.0% 36.5% Clé de lecture : Parmi ces 374 projets permanents, 0.9% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 2 810 2 850 98.6% 23.5% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 441 540 81.7% 34.5% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 434 808 53.7% 1.7% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 316 385 82.2% 33.7% Aides à domicile et aides ménagères 241 479 50.3% 80.9% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 212 581 36.5% 54.1% Agents d'accueil et d'information, standardistes 197 380 51.8% 16.3% Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles 177 216 81.8% 5.6% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 169 459 36.9% 23.7% Cuisiniers 136 207 65.5% 50.3% Ensemble des métiers 6 934 15 421 45.0% 29.0% Clé de lecture : Parmi ces 2810 projets saisonniers, 23.5% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 660 2 850 23.2% Aides à domicile et aides ménagères 311 479 64.9% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 191 540 35.5% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 177 581 30.5% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 162 459 35.4% Agents d'accueil et d'information, standardistes 161 380 42.3% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 137 385 35.7% Conducteurs de transport en commun sur route 124 155 79.6% Cuisiniers 121 207 58.4% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 113 202 55.9% Ensemble des métiers 5 108 15 421 33.1% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) regroupent 374 projets permanents sur un total de 808 projets soit une part de 46.3% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 2810 projets saisonniers sur un total de 2850 projets soit une part de 98.6% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 660 projets difficiles sur un total de 2850 projets soit une part de 23.2% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés CORREZE LIMOUSIN 6 491 15 421 projets 2 954 8 488 permanents 3 537 6 934 saisonniers 2 044 5 108 jugés difficiles Les indicateurs clés CORREZE LIMOUSIN 18.4% 17.4% des établissements envisagent de recruter 45.5% 55.0% de projets permanents 31.5% 33.1% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 31% 7% 4% 10% 48% 7% 3% 10% 56% 23% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services CORREZE LIMOUSIN par taille d'établissement 23% 41% 16% 7% 14% 35% 23% 9% 17% 17% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés CORREZE LIMOUSIN Département de la Corrèze par métiers (les 10 premiers) 121 165 168 175 201 212 218 239 304 1 606 Aides à domicile et aides ménagères Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents d'accueil et d'information, standardistes Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 6 500 projets de recrutement ont été recensés en 2015 pour le département, soit 500 de moins qu'en 2014. La Corrèze concentre 42% des projets de la région. Le poids élevé du département est à mettre en lien avec les nombreux postes saisonniers du secteur agricole. La Corrèze concentre ainsi 51% des projets saisonniers mais 35% des projets permanents de la région.

18,4% des établissements envisagent de recruter, une part plus importante que celle de la région. Arboriculteurs salariés et cueilleurs regroupent le plus de projets (1 600), principalement sur des postes saisonniers. Concernant les projets permanents, les profils les plus recherchés sont ceux d'agents d'accueil et d'information, d'aides-apprentis-employés de cuisine et d'ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires. Près de 32% des projets totaux sont jugés difficiles par les entreprises du département.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Agents d'accueil et d'information, standardistes 156 201 77.7% 77.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 111 175 63.6% 44.0% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 107 168 63.8% 1.6% Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 87 87 100.0% 58.0% Jardiniers salariés, paysagistes 85 98 87.4% 38.8% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 83 212 39.2% 0.0% Aides à domicile et aides ménagères 81 121 67.1% 35.1% Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment (peintres…) 69 73 94.7% 41.4% Professionnels des spectacles 66 90 74.1% 93.8% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 62 65 96.5% 29.2% Ensemble des métiers 2 954 6 491 45.5% 44.7% Clé de lecture : Parmi ces 156 projets permanents, 77.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 1 592 1 606 99.1% 17.1% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 255 304 83.8% 0.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 207 239 86.9% 12.7% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 191 218 88.0% 35.4% Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles 144 165 87.4% 4.7% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 129 212 60.8% 12.1% Cuisiniers 69 108 63.9% 46.9% Maraîchers, horticulteurs salariés 68 103 66.4% 74.6% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 64 175 36.4% 53.6% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 61 168 36.2% 17.7% Ensemble des métiers 3 537 6 491 54.5% 20.5% Clé de lecture : Parmi ces 1592 projets saisonniers, 17.1% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 272 1 606 16.9% Agents d'accueil et d'information, standardistes 127 201 63.2% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 90 218 41.3% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 83 175 47.5% Professionnels des spectacles 64 90 71.9% Cuisiniers 64 108 59.2% Employés de l'hôtellerie 52 87 59.7% Maraîchers, horticulteurs salariés 51 103 49.5% Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 51 87 58.0% Conducteurs de transport en commun sur route 49 49 100.0% Ensemble des métiers 2 044 6 491 31.5% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Agents d'accueil et d'information, standardistes regroupent 156 projets permanents sur un total de 201 projets soit une part de 77.7% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 1592 projets saisonniers sur un total de 1606 projets soit une part de 99.1% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 272 projets difficiles sur un total de 1606 projets soit une part de 16.9% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés TULLE CORREZE 1 916 6 491 projets 1 065 2 954 permanents 851 3 537 saisonniers 825 2 044 jugés difficiles Les indicateurs clés TULLE CORREZE 18.4% 18.4% des établissements envisagent de recruter 55.6% 45.5% de projets permanents 43.1% 31.5% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 15% 8% 3% 7% 68% 7% 4% 10% 48% 31% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services TULLE CORREZE par taille d'établissement 22% 36% 24% 4% 14% 41% 16% 7% 14% 23% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés TULLE CORREZE Bassin de Tulle par métiers (les 10 premiers) 58 61 71 82 90 92 111 146 148 168 Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Jardiniers salariés, paysagistes Aides à domicile et aides ménagères Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Professionnels des spectacles Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Arboriculteurs salariés, cueilleurs Artistes (musique, danse, spectacles, y.c. professeurs) Professionnels de l'animation socioculturelle Agents d'accueil et d'information, standardistes STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 18,4% des établissements du bassin envisagent de recruter en 2015, une part supérieure d'un point au plan régional. Cela représente un peu moins de 2 000 intentions d'embauche, un volume relativement stable sur les trois dernières années .

68% des intentions d'embauche concernent le secteur des services, c'est 20 points de plus que dans le département et 12 points de plus que la région. Les projets permanents représentent près de 56% des projets. Ils concernent essentiellement le métier d'agents d'accueil et d'information, standardistes. On retrouve ensuite des métiers liés aux services, au spectacle et à l'agriculture. 43% des projets sont jugés difficiles par les employeurs du bassin, un taux supérieur de 10 points à celui de la région.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Agents d'accueil et d'information, standardistes 133 168 79.1% 90.1% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 66 146 45.4% 0.0% Professionnels des spectacles 66 90 74.1% 93.8% Jardiniers salariés, paysagistes 56 61 92.0% 18.7% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 41 92 44.9% 0.0% Surveillants d'établissements scolaires (y.c. AVS et aides éducateurs) 36 36 100.0% 0.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 35 82 42.4% 82.1% Aides à domicile et aides ménagères 31 71 43.5% 0.0% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 30 50 59.9% 60.5% Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 28 28 100.0% 21.9% Ensemble des métiers 1 065 1 916 55.6% 48.7% Clé de lecture : Parmi ces 133 projets permanents, 90.1% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 127 148 86.4% 17.6% Arboriculteurs salariés, cueilleurs 102 111 91.8% 82.1% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 80 146 54.6% 0.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 53 58 91.6% 59.9% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 51 92 55.1% 0.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 47 82 57.6% 72.6% Aides à domicile et aides ménagères 40 71 56.5% 15.9% Maraîchers, horticulteurs salariés 39 39 100.0% 100.0% Employés de libre-service 38 57 67.6% 0.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 35 168 20.9% 0.0% Ensemble des métiers 851 1 916 44.4% 36.0% Clé de lecture : Parmi ces 127 projets saisonniers, 17.6% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Agents d'accueil et d'information, standardistes 120 168 71.3% Arboriculteurs salariés, cueilleurs 84 111 75.4% Professionnels des spectacles 64 90 71.9% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 63 82 76.6% Maraîchers, horticulteurs salariés 39 39 100.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 37 58 63.2% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 35 50 70.3% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 34 148 23.2% Cuisiniers 24 49 48.7% Agents et hôtesses d'accompagnement 22 25 88.2% Ensemble des métiers 825 1 916 43.1% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Agents d'accueil et d'information, standardistes regroupent 133 projets permanents sur un total de 168 projets soit une part de 79.1% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) regroupent 127 projets saisonniers sur un total de 148 projets Agents d'accueil et d'information, standardistes regroupent 120 projets difficiles sur un total de 168 projets soit une part de 71.3% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés BRIVE CORREZE 4 071 6 491 projets 1 579 2 954 permanents 2 492 3 537 saisonniers 1 023 2 044 jugés difficiles Les indicateurs clés BRIVE CORREZE 19.1% 18.4% des établissements envisagent de recruter 38.8% 45.5% de projets permanents 25.1% 31.5% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 41% 4% 5% 12% 37% 7% 4% 10% 48% 31% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services BRIVE CORREZE par taille d'établissement 23% 44% 11% 8% 13% 41% 16% 7% 14% 23% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés BRIVE CORREZE Bassin de Brive par métiers (les 10 premiers) 64 66 68 70 77 118 136 166 194 1 495 Maraîchers, horticulteurs salariés Professionnels de l'animation socioculturelle Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents de services hospitaliers Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Ouvriers non qualifiés emballage et manutention Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 19,1% des établissements du bassin envisagent de recruter en 2015, soit un des taux les plus élevés de la région. Brive est également le bassin où comme chaque année le nombre d'intentions d'embauche exprimées par les employeurs est le plus élevé (plus de 4 000) avec le bassin de Limoges. Néanmoins sur un an le bassin enregistre une baisse de ces projets de recrutement (-500 projets). Près de 1 500 recrutements concernent des postes saisonniers dans le secteur agricole (cueilleurs de pommes), ce qui explique la proportion élevée de projets saisonniers sur le territoire (61%).

Les projets de recrutement permanents concernent principalement des métiers issus des secteurs des services, de l'industrie, de la construction et de l'hôtellerie / restauration. 25% des projets de recrutement sont jugés difficiles par les employeurs du bassin, soit un taux inférieur à la moyenne régionale.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 105 166 63.4% 0.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 63 70 90.4% 18.6% Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 60 60 100.0% 74.6% Agents de services hospitaliers 55 77 72.4% 3.7% Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment (peintres…) 53 57 93.2% 54.0% Aides à domicile et aides ménagères 51 51 100.0% 56.4% Employés de maison et personnels de ménage 44 44 100.0% 80.7% Conducteurs et livreurs sur courte distance 43 50 86.6% 0.0% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 42 42 100.0% 39.4% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 38 38 100.0% 62.2% Ensemble des métiers 1 579 4 071 38.8% 41.8% Clé de lecture : Parmi ces 105 projets permanents, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 1 490 1 495 99.7% 12.6% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 187 194 96.7% 0.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 122 136 89.6% 20.4% Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles 108 118 91.8% 6.3% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 61 166 36.6% 17.7% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 56 66 85.1% 7.2% Employés de l'hôtellerie 47 64 73.7% 79.3% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 40 40 100.0% 0.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 38 68 55.8% 3.4% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 33 50 66.7% 0.0% Ensemble des métiers 2 492 4 071 61.2% 14.6% Clé de lecture : Parmi ces 1490 projets saisonniers, 12.6% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 188 1 495 12.6% Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment 45 60 74.6% Employés de l'hôtellerie 42 64 66.3% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 39 136 28.7% Employés de maison et personnels de ménage 35 44 80.7% Cuisiniers 34 48 70.7% Jardiniers salariés, paysagistes 30 32 93.9% Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment (peintres…) 29 57 50.3% Aides à domicile et aides ménagères 29 51 56.4% Ingénieurs et cadres d'étude, R&D (industrie) 26 32 81.3% Ensemble des métiers 1 023 4 071 25.1% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires regroupent 105 projets permanents sur un total de 166 projets soit une part de 63.4% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 1490 projets saisonniers sur un total de 1495 projets soit une part de 99.7% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 188 projets difficiles sur un total de 1495 projets soit une part de 12.6% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés USSEL CORREZE 504 6 491 projets 311 2 954 permanents 194 3 537 saisonniers 196 2 044 jugés difficiles Les indicateurs clés USSEL CORREZE 15.7% 18.4% des établissements envisagent de recruter 61.6% 45.5% de projets permanents 38.8% 31.5% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 6% 19% 5% 6% 64% 7% 4% 10% 48% 31% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services USSEL CORREZE par taille d'établissement 19% 35% 20% 4% 21% 41% 16% 7% 14% 23% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés USSEL CORREZE Bassin d'Ussel par métiers (les 10 premiers) 17 18 22 22 22 23 24 25 27 37 Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Surveillants étab. scolaires, AVS et aides éducateurs Ouvriers non qualif. textile et cuir (y.c. blanchisserie indust.) Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Professionnels de l'animation socioculturelle Vendeurs habillement, articles luxe, sport, loisirs, culture Ouvriers qualifiés travail industriel textile, cuir STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 Avec 500 intentions d'embauche, Ussel apparait comme l'un des plus petits bassins avec ceux de Bellac et d'Aubusson. Il enregistre une part d'établissements recruteurs inférieure à celle de la région : 15,7% contre 17,4%. En revanche, cette part a augmenté de 2,4 points sur un an. Si le nombre de recrutement est relativement faible, une très nette majorité concerne des postes permanents, près de 62%. Ce taux est largement au dessus de la moyenne régionale (55%).

Les profils permanents les plus recherchés sont liés au secteur industriel du textile et du cuir mais aussi au secteur médical (aides-soignants, infirmiers). On retrouve ensuite des métiers saisonniers : professionnels de l'animation socioculturelle et agents d'entretien de locaux. Près de 39% des projets de recrutement sont jugés difficiles par les employeurs du bassin, soit un taux supérieur à la moyenne régionale.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Ouvriers qualifiés du travail industriel du textile, du cuir (y.c. blanchisserie indust.) 37 37 100.0% 0.0% Ouvriers non qualifiés du textile et du cuir (y compris blanchisserie industrielle) 22 22 100.0% 0.0% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 15 17 88.6% 44.9% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 14 24 57.6% 65.0% Conducteurs routiers et grands routiers 13 13 100.0% 0.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 13 22 57.2% 0.0% Vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture 12 27 43.5% 50.0% Formateurs (y compris moniteurs d'auto-école) 11 11 100.0% 79.0% Médecins 11 11 100.0% 84.1% Ouvriers qualifiés de la maintenance en mécanique 11 11 100.0% 100.0% Ensemble des métiers 311 504 61.6% 45.4% Clé de lecture : Parmi ces 37 projets permanents, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 24 25 95.0% 0.0% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 17 18 90.9% 0.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 16 23 69.3% 68.2% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 16 16 100.0% 100.0% Vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture 16 27 56.5% 0.0% Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles 14 14 100.0% 0.0% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 13 13 100.0% 0.0% Surveillants d'établissements scolaires (y.c. AVS et aides éducateurs) 12 22 52.5% 100.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 10 24 42.4% 0.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 9 22 42.8% 100.0% Ensemble des métiers 194 504 38.4% 28.1% Clé de lecture : Parmi ces 24 projets saisonniers, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Surveillants d'établissements scolaires (y.c. AVS et aides éducateurs) 16 22 73.5% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 16 16 100.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 14 23 60.6% Ouvriers qualifiés de la maintenance en mécanique 11 11 100.0% Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors IAA) 11 11 100.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 9 22 42.8% Professeurs du supérieur 9 9 100.0% Médecins 9 11 84.1% Formateurs (y compris moniteurs d'auto-école) 9 11 79.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 9 24 37.4% Ensemble des métiers 196 504 38.8% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Ouvriers qualifiés du travail industriel du textile, du cuir (y.c. blanchisserie indust.) regroupent 37 projets permanents sur un total de 37 projets soit une part de 100.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) regroupent 24 projets saisonniers sur un total de 25 projets Surveillants d'établissements scolaires (y.c. AVS et aides éducateurs) regroupent 16 projets difficiles sur un total de 22 projets soit une part de 73.5% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés CREUSE LIMOUSIN 1 424 15 421 projets 829 8 488 permanents 596 6 934 saisonniers 650 5 108 jugés difficiles Les indicateurs clés CREUSE LIMOUSIN 12.6% 17.4% des établissements envisagent de recruter 58.2% 55.0% de projets permanents 45.6% 33.1% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 4% 8% 2% 16% 71% 7% 3% 10% 56% 23% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services CREUSE LIMOUSIN par taille d'établissement 14% 25% 31% 13% 17% 35% 23% 9% 17% 17% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés CREUSE LIMOUSIN Département de la Creuse par métiers (les 10 premiers) 35 40 50 55 55 57 59 67 88 131 Agents d'accueil et d'information, standardistes Conducteurs et livreurs sur courte distance Agents de services hospitaliers Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Employés de libre-service Conducteurs de transport en commun sur route Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) Aides à domicile et aides ménagères STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 12,6% des établissements de Creuse envisagent de recruter en 2015, soit une proportion inférieure à celle de la région et des deux autres départements. Plus de 1 400 intentions d'embauche ont été exprimées par les employeurs du département (soit 170 de moins qu'en 2014). Le département a une part de projets de recrutement permanents élevée : 58% contre 55% en Limousin.

En terme de projets de recrutement, le secteur des services est surreprésenté (71% contre 56% au niveau régional) avec, notamment, les aides à domicile / aides ménagères, premier métier dans la liste des intentions d'embauche. Ces métiers figurent également en tête dans la liste des projets de recrutement jugés difficiles. La part de ces projets dans le département est supérieure à celle de la région : 46% de projets jugés difficiles en Creuse contre 33% en Limousin.

Parmi la liste des intentions d'embauche permanentes, figurent les métiers de conducteurs et livreurs sur courte distance, conducteurs de transport en commun sur route, aides-soignants et ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Conducteurs et livreurs sur courte distance 38 40 94.3% 34.9% Conducteurs de transport en commun sur route 36 67 54.1% 83.2% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 35 88 40.4% 48.9% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 33 33 100.0% 11.9% Aides à domicile et aides ménagères 33 131 25.2% 65.0% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 31 31 100.0% 90.1% Agents de services hospitaliers 27 50 53.5% 0.0% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 26 26 100.0% 80.9% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 25 55 46.1% 47.5% Techniciens de la banque, gestionnaires de patrimoine 23 23 100.0% 0.0% Ensemble des métiers 829 1 424 58.2% 44.7% Clé de lecture : Parmi ces 38 projets permanents, 34.9% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 98 131 74.8% 90.2% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 52 88 59.6% 27.3% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 47 55 85.2% 90.9% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 41 57 71.9% 32.8% Employés de libre-service 40 59 68.0% 42.0% Conducteurs de transport en commun sur route 31 67 45.9% 20.6% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 30 55 53.9% 9.0% Caissiers (y compris pompistes…) 24 32 75.6% 0.0% Agents de services hospitaliers 23 50 46.5% 19.5% Cuisiniers 22 29 77.5% 62.3% Ensemble des métiers 596 1 424 41.8% 46.9% Clé de lecture : Parmi ces 98 projets saisonniers, 90.2% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 110 131 83.9% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 44 55 80.9% Conducteurs de transport en commun sur route 37 67 54.5% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 32 88 36.0% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 28 31 90.1% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 23 57 40.9% Maraîchers, horticulteurs salariés 22 22 100.0% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 21 26 80.9% Cuisiniers 19 29 67.0% Bûcherons, élagueurs, sylviculteurs salariés et agents forestiers 17 17 100.0% Ensemble des métiers 650 1 424 45.6% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Conducteurs et livreurs sur courte distance regroupent 38 projets permanents sur un total de 40 projets soit une part de 94.3% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 98 projets saisonniers sur un total de 131 projets soit une part de 74.8% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 110 projets difficiles sur un total de 131 projets soit une part de 83.9% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés GUERET CREUSE 1 069 1 424 projets 611 829 permanents 458 596 saisonniers 483 650 jugés difficiles Les indicateurs clés GUERET CREUSE 13.0% 12.6% des établissements envisagent de recruter 57.2% 58.2% de projets permanents 45.2% 45.6% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 3% 9% 1% 20% 67% 8% 2% 16% 71% 4% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services GUERET CREUSE par taille d'établissement 16% 20% 33% 13% 19% 25% 31% 13% 17% 14% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés GUERET CREUSE Bassin de Guéret par métiers (les 10 premiers) 31 39 39 39 39 42 52 54 68 96 Caissiers (y compris pompistes…) Conducteurs et livreurs sur courte distance Conducteurs de transport en commun sur route Agents de services hospitaliers Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Employés de libre-service Professionnels de l'animation socioculturelle Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Aides à domicile et aides ménagères STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 13% des établissements situés sur le bassin de Guéret envisagent de recruter en 2015, soit une proportion plus faible que celle enregistrée en 2014 (-2,3 points). Le nombre d'intentions d'embauche est également en retrait par rapport à l'année précédente (-130 projets). Au total, les établissements du bassin envisagent près de 1 100 intentions d'embauche dont 57% sont des projets permanents. Cette proportion est de 55% pour la région. Le secteur du commerce est surreprésenté sur le bassin en comparaison avec le niveau régional (20% contre 10% en Limousin).

Parmi les emplois non saisonniers, les deux métiers les plus recherchés sur ce bassin sont les conducteurs et livreurs sur courte distance et les aides à domicile / aides ménagères. 45% des projets de recrutement du bassin de Guéret sont jugés difficiles par les employeurs. Ce taux figure parmi les plus forts des bassins de la région.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Conducteurs et livreurs sur courte distance 36 39 94.2% 36.0% Aides à domicile et aides ménagères 30 96 31.3% 61.8% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 28 68 41.1% 41.9% Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires 27 27 100.0% 14.8% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 26 26 100.0% 80.9% Agents de services hospitaliers 23 39 59.9% 0.0% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 21 21 100.0% 92.0% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 18 18 100.0% 0.0% Employés de libre-service 18 52 34.6% 0.0% Maraîchers, horticulteurs salariés 18 18 100.0% 100.0% Ensemble des métiers 611 1 069 57.2% 44.5% Clé de lecture : Parmi ces 36 projets permanents, 36.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 66 96 68.7% 85.5% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 41 54 75.4% 32.8% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 40 68 58.9% 33.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 36 42 85.3% 94.2% Employés de libre-service 34 52 65.4% 50.0% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 27 39 69.1% 0.0% Conducteurs de transport en commun sur route 24 39 63.1% 0.0% Caissiers (y compris pompistes…) 24 31 78.2% 0.0% Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage (y.c. réparateurs) 19 28 69.4% 0.0% Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal 18 24 75.3% 0.0% Ensemble des métiers 458 1 069 42.8% 46.1% Clé de lecture : Parmi ces 66 projets saisonniers, 85.5% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 75 96 78.1% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 34 42 80.4% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 25 68 36.7% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 21 26 80.9% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 21 54 38.1% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 19 21 92.0% Maraîchers, horticulteurs salariés 18 18 100.0% Cuisiniers 17 17 100.0% Bûcherons, élagueurs, sylviculteurs salariés et agents forestiers 17 17 100.0% Employés de libre-service 17 52 32.7% Ensemble des métiers 483 1 069 45.2% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Conducteurs et livreurs sur courte distance regroupent 36 projets permanents sur un total de 39 projets soit une part de 94.2% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 66 projets saisonniers sur un total de 96 projets soit une part de 68.7% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 75 projets difficiles sur un total de 96 projets soit une part de 78.1% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés AUBUSSON CREUSE 355 1 424 projets 217 829 permanents 137 596 saisonniers 167 650 jugés difficiles Les indicateurs clés AUBUSSON CREUSE 11.8% 12.6% des établissements envisagent de recruter 61.3% 58.2% de projets permanents 47.0% 45.6% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 7% 5% 2% 2% 83% 8% 2% 16% 71% 4% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services AUBUSSON CREUSE par taille d'établissement 10% 42% 25% 13% 11% 25% 31% 13% 17% 14% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés AUBUSSON CREUSE Bassin d'Aubusson par métiers (les 10 premiers) 11 11 11 12 16 19 20 28 34 35 Conducteurs d'engins du BTP et d'engins de levage Jardiniers salariés, paysagistes Cuisiniers Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets Artistes (musique, danse, spectacles, y.c. professeurs) Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Conducteurs de transport en commun sur route Agents d'accueil et d'information, standardistes Aides à domicile et aides ménagères STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 11,8% des établissements du bassin d'Aubusson envisagent de recruter en 2015, une part en recul de près de 2 points par rapport à 2014 mais également une des parts les plus faibles de la région avec le bassin de Bellac. Les employeurs du territoire ont exprimé plus de 350 intentions d'embauche pour l'année 2015, un chiffre relativement stable en comparaison avec l'an dernier. 61% de ces prévisions d'emploi concernent des projets permanents. Une forte proportion des projets de recrutement est concentrée dans le secteur des services (83% dans le bassin contre 56% en Limousin).

Les premiers métiers dans la liste des intentions d'embauche restent ceux des aides à domicile / aides ménagères et des agents d'accueil et d'information sur le bassin. Les métiers d'aides à domicile / aides ménagères et de conducteurs de transport en commun sur route figurent en tête des projets de recrutement jugés difficiles par les employeurs. Au total, 47% des projets de recrutement du bassin d'Aubusson sont jugés difficiles par les employeurs. Ce taux figure parmi les plus forts des bassins de la région.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Conducteurs de transport en commun sur route 22 28 77.6% 100.0% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 19 19 100.0% 47.5% Agents d'accueil et d'information, standardistes 17 34 50.0% 50.0% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 13 16 83.4% 0.0% Conducteurs d'engins du BTP et d'engins de levage 11 11 100.0% 0.0% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 10 10 100.0% 86.0% Jardiniers salariés, paysagistes 9 11 80.9% 28.8% Employés de l'hôtellerie 9 9 100.0% 100.0% Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés 9 9 100.0% 100.0% Techniciens de la banque, gestionnaires de patrimoine 7 7 100.0% 0.0% Ensemble des métiers 217 355 61.3% 45.3% Clé de lecture : Parmi ces 22 projets permanents, 100.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 32 35 92.0% 100.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 17 34 50.0% 0.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 12 20 62.2% 8.8% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 11 12 84.9% 79.6% Cuisiniers 8 11 74.0% 0.0% Agents de services hospitaliers 8 11 69.9% 0.0% Employés de maison et personnels de ménage 7 8 77.7% 0.0% Employés de libre-service 6 8 85.7% 0.0% Conducteurs de transport en commun sur route 6 28 22.4% 100.0% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 5 7 74.1% 100.0% Ensemble des métiers 137 355 38.7% 49.7% Clé de lecture : Parmi ces 32 projets saisonniers, 100.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 35 35 100.0% Conducteurs de transport en commun sur route 28 28 100.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 10 12 82.6% Employés de l'hôtellerie 9 9 100.0% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 9 19 47.5% Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés 9 9 100.0% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 8 10 86.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 8 34 25.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 7 20 33.8% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 5 7 74.1% Ensemble des métiers 167 355 47.0% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Conducteurs de transport en commun sur route regroupent 22 projets permanents sur un total de 28 projets soit une part de 77.6% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 32 projets saisonniers sur un total de 35 projets soit une part de 92.0% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 35 projets difficiles sur un total de 35 projets soit une part de 100.0% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés HAUTE VIENNE LIMOUSIN 7 506 15 421 projets 4 704 8 488 permanents 2 801 6 934 saisonniers 2 415 5 108 jugés difficiles Les indicateurs clés HAUTE VIENNE LIMOUSIN 18.5% 17.4% des établissements envisagent de recruter 62.7% 55.0% de projets permanents 32.2% 33.1% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 20% 8% 3% 9% 60% 7% 3% 10% 56% 23% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services HAUTE VIENNE LIMOUSIN par taille d'établissement 12% 32% 28% 9% 19% 35% 23% 9% 17% 17% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés HAUTE VIENNE LIMOUSIN Département de la Haute Vienne par métiers (les 10 premiers) 141 144 153 179 227 244 264 351 471 1 244 Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) Agents d'accueil et d'information, standardistes Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Jardiniers salariés, paysagistes Aides à domicile et aides ménagères Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 18,5% des établissements en Haute-Vienne envisagent de recruter en 2015, soit la part la plus importante de la région. Sur une année la propension d'établissements prêts à embaucher a fortement progressé (+2,6 points en un an). Au total, plus de 7 500 intentions d'embauche ont été exprimées, un volume en hausse de 500 projets par rapport à 2014.

Près de 63% de ces projets concernent des postes permanents. Les agents d'entretien de locaux, les aides-apprentis-employés polyvalents de cuisine et les aides-soignants sont les premiers métiers en nombre de recrutements permanents. Les intentions d'embauche d'arboriculteurs salariés / cueilleurs sont presques toutes saisonnières et majoritairement concentrées sur le bassin de Saint-Yrieix. La part des projets de recrutement jugés difficiles par les employeurs est quasi analogue à celle de la région. Les cueilleurs, les aides à domicile / aides ménagères et les professionnels de l'animation socioculturelle figurent en tête de liste des intentions d'embauche jugées difficiles, en nombre de postes.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 309 471 65.6% 1.1% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 250 351 71.1% 4.6% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 194 264 73.6% 48.7% Jardiniers salariés, paysagistes 168 179 94.0% 3.3% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 136 136 100.0% 60.4% Aides à domicile et aides ménagères 124 227 54.6% 53.2% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 121 138 87.7% 61.7% Techniciens de la banque, gestionnaires de patrimoine 119 119 100.0% 0.0% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 118 141 83.8% 18.3% Employés de libre-service 105 121 87.0% 7.6% Ensemble des métiers 4 704 7 506 62.7% 29.9% Clé de lecture : Parmi ces 309 projets permanents, 1.1% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 1 218 1 244 97.9% 31.8% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 193 244 78.9% 58.3% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 162 471 34.4% 0.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 133 144 92.8% 19.1% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 111 153 72.3% 25.3% Aides à domicile et aides ménagères 103 227 45.4% 97.2% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 101 351 28.9% 37.5% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 70 264 26.4% 21.5% Cuisiniers 44 70 63.2% 49.8% Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés 43 60 70.6% 67.1% Ensemble des métiers 2 801 7 506 37.3% 36.0% Clé de lecture : Parmi ces 1218 projets saisonniers, 31.8% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 388 1 244 31.2% Aides à domicile et aides ménagères 166 227 73.2% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 128 244 52.7% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 109 264 41.5% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 85 138 61.3% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 82 136 60.4% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 52 107 48.2% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 50 351 14.1% Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors IAA) 47 72 65.0% Employés de maison et personnels de ménage 40 59 67.2% Ensemble des métiers 2 415 7 506 32.2% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) regroupent 309 projets permanents sur un total de 471 projets soit une part de 65.6% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 1218 projets saisonniers sur un total de 1244 projets soit une part de 97.9% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 388 projets difficiles sur un total de 1244 projets soit une part de 31.2% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés LIMOGES HAUTE VIENNE 4 664 7 506 projets 3 697 4 704 permanents 966 2 801 saisonniers 1 405 2 415 jugés difficiles Les indicateurs clés LIMOGES HAUTE VIENNE 20.2% 18.5% des établissements envisagent de recruter 79.3% 62.7% de projets permanents 30.1% 32.2% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 3% 9% 3% 12% 72% 8% 3% 9% 60% 20% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services LIMOGES HAUTE VIENNE par taille d'établissement 5% 28% 30% 10% 26% 32% 28% 9% 19% 12% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés LIMOGES HAUTE VIENNE Bassin de Limoges par métiers (les 10 premiers) 101 106 113 116 123 132 156 166 287 449 Agents administratifs divers (saisie, enquêtes…) Vendeurs habillement, articles luxe, sport, loisirs, culture Techniciens de la banque, gestionnaires de patrimoine Jardiniers salariés, paysagistes Professionnels de l'animation socioculturelle Attachés commerciaux (en entreprise) Aides à domicile et aides ménagères Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 20,2% des employeurs du bassin envisagent de recruter au moins une personne en 2015, une des parts les plus importantes de la région et en hausse par rapport à 2014 (+3,4 points).

Le nombre d'intentions d'embauche est également en hausse, passant de 4 300 en 2014 à près de 4 700 en 2015. 72% de ces projets sont issus du secteur des services, soit 12 points de plus que sur l'ensemble de la région. Le bassin de Limoges détient la part de projets de recrutement permanents la plus importante parmi les bassins régionaux (79% contre 55% en Limousin). Ces projets concernent, pour les plus nombreux, les agents d'entretien de locaux, les aides-apprentis-employés polyvalents de cuisine, les attachés commerciaux et les techniciens de la banque, les gestionnaires de patrimoine. 30% des intentions d'embauche sont jugées difficiles par les employeurs sur le territoire. Les aides à domicile / aides ménagères, les attachés commerciaux, les professionnels de l'animation socioculturelle et les aides-soignants figurent en tête de liste des métiers jugés les plus difficiles à recruter.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 296 449 65.9% 0.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 218 287 76.0% 0.0% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 132 132 100.0% 59.3% Techniciens de la banque, gestionnaires de patrimoine 113 113 100.0% 0.0% Jardiniers salariés, paysagistes 110 116 94.8% 0.0% Aides à domicile et aides ménagères 104 156 67.0% 53.6% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 104 166 62.5% 56.3% Professionnels des spectacles 96 96 100.0% 7.4% Employés de libre-service 91 96 94.0% 8.9% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 85 97 88.0% 21.6% Ensemble des métiers 3 697 4 664 79.3% 28.5% Clé de lecture : Parmi ces 296 projets permanents, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 153 449 34.1% 0.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 92 123 74.4% 66.4% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 69 287 24.0% 30.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 62 166 37.5% 24.1% Aides à domicile et aides ménagères 51 156 33.0% 100.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 48 55 87.3% 49.8% Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés 43 60 70.6% 67.1% Vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture 43 106 40.1% 41.6% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 39 70 54.9% 43.8% Agents administratifs divers (saisie, assistanat RH, enquêtes…) 30 101 29.5% 0.0% Ensemble des métiers 966 4 664 20.7% 36.2% Clé de lecture : Parmi ces 153 projets saisonniers, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Aides à domicile et aides ménagères 107 156 68.9% Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) 78 132 59.3% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 77 123 62.6% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 73 166 44.3% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 62 99 62.7% Ouvriers de l'assainissement et du traitement des déchets 40 52 75.3% Agents de sécurité et de surveillance, enquêteurs privés et métiers assimilés 39 60 64.2% Vendeurs en habillement, accessoires et articles de luxe, sport, loisirs et culture 35 106 33.4% Conducteurs de transport en commun sur route 33 33 100.0% Ingénieurs, cadres études & R&D informatique, responsables informatiques 32 48 66.2% Ensemble des métiers 1 405 4 664 30.1% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) regroupent 296 projets permanents sur un total de 449 projets soit une part de 65.9% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) regroupent 153 projets saisonniers sur un total de 449 projets soit une part de 34.1% Aides à domicile et aides ménagères regroupent 107 projets difficiles sur un total de 156 projets soit une part de 68.9% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés BELLAC HAUTE VIENNE 465 7 506 projets 301 4 704 permanents 163 2 801 saisonniers 116 2 415 jugés difficiles Les indicateurs clés BELLAC HAUTE VIENNE 11.6% 18.5% des établissements envisagent de recruter 64.8% 62.7% de projets permanents 25.0% 32.2% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 16% 5% 3% 8% 68% 8% 3% 9% 60% 20% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services BELLAC HAUTE VIENNE par taille d'établissement 11% 39% 24% 13% 12% 32% 28% 9% 19% 12% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés BELLAC HAUTE VIENNE Bassin de Bellac par métiers (les 10 premiers) 13 14 15 18 18 34 40 44 44 50 Educateurs spécialisés (y compris EJE) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Caissiers (y compris pompistes…) Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) Agents d'accueil et d'information, standardistes Agents de services hospitaliers Jardiniers salariés, paysagistes Professionnels de l'animation socioculturelle Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 11,6% des établissements situés sur le bassin de Bellac envisagent de recruter en 2015, une proportion relativement stable par rapport à 2014. Cette part est la plus faible parmi les bassins de la région. Le nombre d'intentions d'embauche est également un des plus faibles de la région avec celui du bassin d'Aubusson : 465 projets ont été exprimés par les employeurs du territoire pour 2015. 68% de ces projets appartiennent au secteur des services.

La part des projets pour des postes permanents est légèrement supérieure à celle du département (65% contre 63%). Ces postes non saisonniers concernent les aides-soignants, les jardiniers salariés / paysagistes et les agents de services hospitaliers. Tous ces projets sont permanents. Le bassin de Bellac détient la proportion de projets de recrutement jugés difficiles la plus faible avec 25%.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 44 44 100.0% 14.4% Jardiniers salariés, paysagistes 40 40 100.0% 0.0% Agents de services hospitaliers 34 34 100.0% 18.9% Educateurs spécialisés (y compris EJE) 13 13 100.0% 0.0% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 13 13 100.0% 48.5% Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction 12 12 100.0% 100.0% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 10 18 58.9% 0.0% Pharmaciens 9 9 100.0% 100.0% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 9 9 100.0% 100.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 9 44 21.1% 0.0% Ensemble des métiers 301 465 64.8% 33.8% Clé de lecture : Parmi ces 44 projets permanents, 14.4% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 50 50 100.0% 0.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 34 44 78.9% 0.0% Caissiers (y compris pompistes…) 15 15 100.0% 0.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 14 18 80.7% 0.0% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 7 18 41.1% 100.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 7 7 100.0% 0.0% Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) 7 13 54.5% 0.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 6 14 46.9% 0.0% Employés de l'hôtellerie 6 6 100.0% 0.0% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 4 11 31.5% 0.0% Ensemble des métiers 163 465 35.2% 8.7% Clé de lecture : Parmi ces 50 projets saisonniers, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction 12 12 100.0% Pharmaciens 9 9 100.0% Artistes (en musique, danse, spectacles, y.c. professeurs d'art) 9 9 100.0% Conducteurs de véhicules légers (taxis, ambulances…) 9 9 100.0% Techniciens médicaux et préparateurs 8 8 100.0% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 7 18 41.1% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 6 44 14.4% Agents de services hospitaliers 6 34 18.9% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 6 13 48.5% Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal 5 5 100.0% Ensemble des métiers 116 465 25.0% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) regroupent 44 projets permanents sur un total de 44 projets soit une part de 100.0% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 50 projets saisonniers sur un total de 50 projets soit une part de 100.0% Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l'extraction regroupent 12 projets difficiles sur un total de 12 projets soit une part de 100.0% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés SAINT-JUNIEN HAUTE VIENNE 657 7 506 projets 404 4 704 permanents 254 2 801 saisonniers 370 2 415 jugés difficiles Les indicateurs clés SAINT-JUNIEN HAUTE VIENNE 20.5% 18.5% des établissements envisagent de recruter 61.4% 62.7% de projets permanents 56.4% 32.2% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 13% 17% 3% 11% 56% 8% 3% 9% 60% 20% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services SAINT-JUNIEN HAUTE VIENNE par taille d'établissement 6% 41% 22% 15% 16% 32% 28% 9% 19% 12% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés SAINT-JUNIEN HAUTE VIENNE Bassin de Saint Junien par métiers (les 10 premiers) 21 27 27 29 29 33 36 39 46 50 Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices Agents d'accueil et d'information, standardistes Ouvriers qualifiés divers de type artisanal (reliure, gravure…) Secrétaires bureautiques et assimilés Professionnels de l'animation socioculturelle Employés de maison et personnels de ménage Ouvriers qualif. industries lourdes du bois et fabrication papier-carton Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture…) Aides à domicile et aides ménagères Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 20,5% des établissements du bassin de Saint-Junien envisagent de recruter en 2015, une proportion en forte hausse par rapport à 2014 : +7,5 points. Il s'agit du taux le plus fort de la région. Néanmoins, le volume d'intentions d'embauche reste stable par rapport à l'an dernier avec 650 projets.

La part de projets de recrutement permanents est de 61%, une part analogue à celle de la Haute-Vienne. Une grande majorité concerne des postes d'aides-soignants, d'ouvriers qualifiés des industries lourdes et d'ouvriers qualifiés divers de type artisanal. La part de projets de recrutement jugés difficiles par les employeurs est la plus élevée sur ce territoire : 56% contre 32% en Haute-Vienne et 33% en Limousin. Ces projets jugés difficiles concernent essentiellement les arboriculteurs salariés / cueilleurs et les aides à domicile / aides ménagères.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 39 39 100.0% 70.2% Ouvriers qualif. des industries lourdes du bois et de la fabrication de papier-carton 36 36 100.0% 7.8% Ouvriers qualifiés divers de type artisanal (reliure, gravure, métallerie d'art…) 25 27 91.5% 100.0% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 22 29 77.1% 14.5% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 21 21 100.0% 79.5% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 18 18 100.0% 100.0% Caissiers (y compris pompistes…) 15 15 100.0% 0.0% Conducteurs et livreurs sur courte distance 14 14 100.0% 44.9% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 14 14 100.0% 100.0% Employés de libre-service 13 13 100.0% 0.0% Ensemble des métiers 404 657 61.4% 49.0% Clé de lecture : Parmi ces 39 projets permanents, 70.2% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 50 50 100.0% 100.0% Aides à domicile et aides ménagères 38 46 83.7% 100.0% Employés de maison et personnels de ménage 33 33 100.0% 100.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 29 29 100.0% 48.6% Agents d'accueil et d'information, standardistes 27 27 100.0% 5.9% Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles 21 21 100.0% 0.0% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 15 20 71.9% 66.9% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 11 13 83.9% 100.0% Secrétaires bureautiques et assimilés (y.c. secrétaires médicales) 7 29 22.9% 0.0% Cadres des ressources humaines et du recrutement 7 7 100.0% 100.0% Ensemble des métiers 254 657 38.6% 68.1% Clé de lecture : Parmi ces 50 projets saisonniers, 100.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 50 50 100.0% Aides à domicile et aides ménagères 40 46 88.4% Employés de maison et personnels de ménage 33 33 100.0% Ouvriers qualifiés divers de type artisanal (reliure, gravure, métallerie d'art…) 27 27 100.0% Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) 27 39 70.2% Autres professionnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens…) 18 18 100.0% Infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices 16 21 79.5% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 14 29 48.6% Mécaniciens et électroniciens de véhicules 14 14 100.0% Conducteurs de véhicules légers (taxis, ambulances…) 13 13 100.0% Ensemble des métiers 370 657 56.4% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture, assistants médicaux…) regroupent 39 projets permanents sur un total de 39 projets soit une part de 100.0% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 50 projets saisonniers sur un total de 50 projets soit une part de 100.0% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 50 projets difficiles sur un total de 50 projets soit une part de 100.0% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Les chiffres clés SAINT-YRIEIX HAUTE VIENNE 1 720 7 506 projets 302 4 704 permanents 1 418 2 801 saisonniers 523 2 415 jugés difficiles Les indicateurs clés SAINT-YRIEIX HAUTE VIENNE 15.9% 18.5% des établissements envisagent de recruter 17.6% 62.7% de projets permanents 30.4% 32.2% de projets jugés difficiles Les projets de recrutement RETOUR SOMMAIRE Statistiques, études et évaluations par secteur d'activités 68% 1% 1% 2% 28% 8% 3% 9% 60% 20% IAA et agriculture Industrie manufacturière Construction Commerce Services SAINT-YRIEIX HAUTE VIENNE par taille d'établissement 33% 37% 26% 3% 1% 32% 28% 9% 19% 12% 0 salarié 1 à 9 salariés 10 à 49 salariés 50 à 99 salariés + de 100 salariés SAINT-YRIEIX HAUTE VIENNE Bassin de Saint Yrieix par métiers (les 10 premiers) 25 26 32 33 35 39 44 48 62 1 119 Aides à domicile et aides ménagères Cuisiniers Apprentis et ouvriers non qualif. de l'alimentation (hors IAA) Agents de services hospitaliers Employés de l'hôtellerie Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Agents d'accueil et d'information, standardistes Professionnels de l'animation socioculturelle Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) Arboriculteurs salariés, cueilleurs STATISTIQUES ET INDICATEURS AVRIL 2015 ENQUÊTE BMO 2015 15,9% des établissements du bassin de Saint-Yrieix envisagent de recruter en 2015 (-1,5 point en un an). Plus de 1 700 intentions d'embauche ont été exprimées par les employeurs du bassin de Saint-Yrieix, soit 200 projets de plus que l'an dernier. Plus de 1 000 intentions d'embauche concernent des postes saisonniers de cueilleurs.

Ainsi, le bassin détient la part de projets saisonniers la plus forte au sein de la région, avec 82%. Les principaux projets de recrutement permanents concernent le métier d'agents de services hospitaliers. 30% des intentions d'embauche du bassin sont jugées difficiles par les employeurs, une part inférieure à celle de la région. Les difficultés exprimées concernent en premier lieu les arboriculteurs salariés / cueilleurs, puis les professionnels de l'animation socioculturelle et les apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation.

Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets projets de recrutement permanents permanents projets permanents jugés difficiles Agents de services hospitaliers 28 33 84.8% 0.0% Arboriculteurs salariés, cueilleurs 26 1 119 2.3% 3.8% Jardiniers salariés, paysagistes 18 23 79.7% 30.0% Boulangers, pâtissiers 17 17 100.0% 0.0% Conducteurs et livreurs sur courte distance 14 20 72.4% 0.0% Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors IAA) 14 32 44.8% 61.5% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 13 39 33.7% 0.0% Techniciens et agents d'encadrement d'exploitations agricoles 13 13 100.0% 0.0% Aides à domicile et aides ménagères 12 25 46.8% 64.6% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 11 48 22.3% 0.0% Ensemble des métiers 302 1 720 17.6% 17.4% Clé de lecture : Parmi ces 28 projets permanents, 0.0% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets % de projets saisonniers projets saisonniers jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 1 093 1 119 97.7% 30.9% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 54 62 86.1% 0.0% Agents d'accueil et d'information, standardistes 44 44 100.0% 0.0% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 37 48 77.7% 100.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 26 39 66.3% 66.7% Employés de l'hôtellerie 26 35 75.0% 33.3% Cuisiniers 26 26 100.0% 66.3% Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors IAA) 17 32 55.2% 100.0% Aides à domicile et aides ménagères 13 25 53.2% 78.4% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 13 18 72.0% 100.0% Ensemble des métiers 1 418 1 720 82.4% 33.2% Clé de lecture : Parmi ces 1093 projets saisonniers, 30.9% sont jugés difficiles par les employeurs Les 10 premiers métiers en nombre de Projets Total % de projets jugés difficiles projets jugés difficiles Arboriculteurs salariés, cueilleurs 338 1 119 30.2% Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) 37 48 77.7% Apprentis et ouvriers non qualifiés de l'alimentation (hors IAA) 26 32 82.7% Aides à domicile et aides ménagères 18 25 72.0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine 17 39 44.2% Cuisiniers 17 26 66.3% Sportifs et animateurs sportifs (encadrants) 13 18 72.0% Serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) 9 62 13.9% Employés de l'hôtellerie 9 35 25.0% Ouvriers non qualif. en métallurgie, verre, céramique et matériaux de construction 9 9 100.0% Ensemble des métiers 523 1 720 30.4% Clé de lecture : RETOUR SOMMAIRE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATION DE PÔLE EMPLOI LIMOUSIN Agents de services hospitaliers regroupent 28 projets permanents sur un total de 33 projets soit une part de 84.8% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 1093 projets saisonniers sur un total de 1119 projets soit une part de 97.7% Arboriculteurs salariés, cueilleurs regroupent 338 projets difficiles sur un total de 1119 projets soit une part de 30.2% projets de recrutement saisonniers projets de recrutement jugés difficiles SOURCES L’enquête Besoins en Main-d’œuvre (BMO) est menée à l’initiative de Pôle emploi. Cette enquête mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l’année à venir, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements. Le champ de cette quatorzième vague est le même que celui de l’an dernier, soit d’une part les établissements relevant de l’Assurance chômage et, d’autre part : les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d’embauche au cours des 12 derniers mois, ceux du secteur agricole, ceux du secteur public relevant des collectivités territoriales et les établissements publics administratifs. L’enquête ne comprend donc pas les administrations de l’état et les entreprises publiques. Sur les 25 400 établissements régionaux entrant dans le champ de l’enquête, 18 300 ont ainsi été interrogés, par voie téléphonique, postale ou web. Comme l'an dernier, un dispositif spécifique a été mis en place pour les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée.

Au global, plus de 5 800 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Limousin, soit un taux de retour de 31,8%. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l’ensemble des établissements, à l'aide d'une procédure de type calage sur marges définies à partir de la structure de la population mère des établissements.

Vous pouvez aussi lire